AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: the big five :: knockout global

remnant of the past | ft. Mun Hee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 456
Age : 29 ans
nom de scène : LuX
occupation : danseur, chanteur et compositeur, coeur volage
avatar : Zhang Yixing (Lay) / by seohyunnim
DC : s. hee seul / l. ji hoon / n. kohaku
Points : 52

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t7619-welcome-to-the-real-world http://www.lights-camera-action.org/t7634-a-votre-service http://www.lights-camera-action.org/t7629-huang-liu-xian http://www.lights-camera-action.org/t7922-huang-liu-xian-s-cellphone http://www.lights-camera-action.org/t9028-huang-liu-xian-hlx_lux http://www.lights-camera-action.org/f155-campfire http://www.lights-camera-action.org/t7956-lux-huang-liu-xian http://www.lights-camera-action.org/t7956-lux-huang-liu-xian
Message
Jeu 12 Juil - 23:31


      

Remnant of the past

with Mun HeeCe jour-là, Liu Xian avait eu deux rendez-vous au programme. Le premier était avec un psychologue, pour discuter et s'exprimer, pour continuer son travail de deuil là où il l'avait laissé la dernière fois. Le deuxième était avec un représentant de la Knockout Global afin de discuter et s'exprimer, pour tenter de se rapprocher de la fin du tunnel, ce grand tunnel noir dans lequel l'idole chinoise continuait de batailler. C'était elle qui avait d'abord contacté son ancienne agence, celle qui avait commencé à le former avant la Flow, en lui disant qu'il avait besoin de revenir aux sources. Mais encore plus que ça, qu'il avait besoin de changer d'air. Pour de bon. Dans un futur plus ou moins proche... Il avait prévu d'arrêter définitivement sa carrière d'idole, pour passer à autre chose. Se changer les idées.

Peu importe comment il imaginait les choses, il se disait qu'il ne pourrait pas continuer à chanter et danser éternellement, comme ça, pour son public adoré. D'abord parce qu'à l'âge de 29 ans, il ne se sentait pas aussi attirant que quelques années auparavant. Le marché était inondé de têtes jeunes et fraîches prêtes à conquérir les charts, alors que pouvait-il bien faire à part se retirer, au lieu de lutter contre ce flot nouveau et régénérateur ? Il ne voulait pas batailler pour rien. Ensuite, parce qu'il avait entendu les critiques. Enfin, parce que... Hyun Sik. Son producteur favori. Celui qui l'avait aidé à réaliser plusieurs chansons, avec qui il était sorti pendant un moment.

A l'issue de son rendez-vous avec le représentant de la KG, l'idole chinoise vagabondait maintenant dans les couloirs. Quand il terminerait sa carrière d'idole... Il aurait un nouveau but, un nouveau objectif. Objectif qui impliquait un groupe de jeunes demoiselles toutes neuves, toutes belles, prêtes à conquérir le marché de la musique coréenne. Composé de têtes toutes jeunes, dont une en particulier qui avait attiré l'attention. Bae Mun Hee. Ancienne recrue de la YM. Ancienne membre de Savage. Ancienne amie de Hyun Sik. Pourquoi est-ce que tout le ramenait encore et encore à lui ?... Il n'en avait aucune idée. Mais au moins, il avait un groupe de prévu pour lui, bientôt. Les Cherry Blossoms. Il allait pouvoir sortir la tête de l'eau définitivement... Enfin, peut-être. Et c'est alors qu'il était perdu dans ses élucubrations qu'il croisa un visage familier. « Mun Hee ? Bae Mun Hee ? » Ces mots envoyés tout simplement, à la volée, une fois qu'il eut repéré son visage dans la foule. Qu'il se fut souvenu des photos du groupe sur le téléphone de Hyun Sik, des promotions qu'il mentionnait parfois.

Code par KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mar 17 Juil - 4:23





Il y a des êtres qui nous touchent plus que d'autres, sans doute parce que, sans que nous le sachions nous-mêmes, ils portent en eux une partie de ce qui nous manque.

Et Mun Hee elle est comme une ombre à errer le long des couloirs, parfois manquant de se perdre dans les pensées qu’elle refuse pourtant de voir - à pas vouloir ou même ne pas pouvoir, parce qu’elle risquerait de s’effondrer devant ses idées noires. S’empêcher. S’empêcher de penser. S’empêcher de ressentir quoi que ce soit de vrai - s’il le faut elle s’empêchera d’exister. S’empêcher pour pas se noyer entre le flot d’émotions, et celui de nouveautés et de nouvelles pressions ; gamine qui navigue en eaux troubles dans ce lieu parfois si effrayant, loin de ceux l’ayant vu grandir pendant cinq ans - et il est si dur de s’y faire sans cette figure qui fut paternelle, le seul à pouvoir lire à travers elle, y voir la nécrose qui fait pourrir ses organes, voir que pour briller en réalité elle se condamne.

C’est un manque qui sait se faire discret - pince un peu à chaque bouffée d’air inspirée, mais c’est un pincement si familier, qu’il devient naturel et se fait oublier ; et on finirait même par penser qu’il a toujours existé, à pas voir qu’un jour il nous empêchera de respirer.

Car c’est un manque qu’on sait pour l’instant réprimer, quitte à s’empêcher de ressentir ce qui est vrai ; et sans tenter de l’arrêter le laisser grandir, attendre qu’il nous dévore tout entière sans agir.

Alors pour l’ignorer elle se plonge un peu plus dans le travail - pour pas voir qu’au fond elle déraille ; se concentre sur ce projet qui rime avec espoir, les Cherry Blossoms pour une nouvelle gloire, après le naufrage de ce trio bien-aimé (qui l’a laissée seule sans ses deux aînées). Encore aujourd’hui elle s’est tuée à l’entraînement, a arrêté y a seulement quelques instants - et désormais elle est comme une ombre à errer le long d’un couloir, parfois manquant de se perdre dans les pensées qu’elle refuse pourtant de voir.

C’est son prénom dans un écho de voix qui la tire de ses quelques élucubrations, attire ses yeux vers ce visage dans une mécanique sans émotions - avant que les iris n’aient sculpté quelques traits trop familiers, et pas seulement pour les avoir vu sur son écran de télé ; mais qui rappellent à quelques souvenirs ô ! si douloureux, d’un manager désormais à moitié mort qu’on a accusé d’être simplement amoureux.

Y a peut-être bien une ombre qui est passée dans ses yeux, à s’empêcher de trop penser à celui maudit des cieux, qui a joué de malchance et lui manque désormais tant - et les souvenirs réprimés semblent vouloir revenir maintenant. Mais elle refuse la gamine trop têtue, et voudrait agir alors comme si elle souffrait plus - à feindre l’indifférence d’une voix bien trop neutre pour être sincère, quand elle ne cherche de toute façon pas à lui plaire (simple courbette tout de même en signe de politesse, elle ne se sent de l’insolence pas la hardiesse).

C’est bien moi. Et vous êtes Huang Liu Xian, n’est-ce pas ? Que me vaut -

(elle a failli se fendre sa traître voix, laisser paraître quelques émois)

Que me vaut cette interpellation ? Je peux vous être utile, peut-être ?

(c) SIAL ; icons sial


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 456
Age : 29 ans
nom de scène : LuX
occupation : danseur, chanteur et compositeur, coeur volage
avatar : Zhang Yixing (Lay) / by seohyunnim
DC : s. hee seul / l. ji hoon / n. kohaku
Points : 52

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t7619-welcome-to-the-real-world http://www.lights-camera-action.org/t7634-a-votre-service http://www.lights-camera-action.org/t7629-huang-liu-xian http://www.lights-camera-action.org/t7922-huang-liu-xian-s-cellphone http://www.lights-camera-action.org/t9028-huang-liu-xian-hlx_lux http://www.lights-camera-action.org/f155-campfire http://www.lights-camera-action.org/t7956-lux-huang-liu-xian http://www.lights-camera-action.org/t7956-lux-huang-liu-xian
Message
Mer 18 Juil - 22:12


      

Remnant of the past

with Mun HeeUne fois qu'il se retrouva face à ce visage familier, tout juste devant lui, il se sentit presque joyeux, heureux. Parce qu'elle faisait partie des souvenirs de Hyun Sik et que contrairement à lui, elle n'était pas encore partie. Elle était juste là, face à lui, et il avait réussi à la reconnaître sans trop de mal. Même s'il n'avait jamais eu l'occasion de discuter intensément avec elle... Elle faisait partie des souvenirs de son amant. De sa vie toute entière. Mais il se sentait aussi mal à l'aise. Justement parce qu'elle faisait partie de ses souvenirs et qu'elle avait passé un moment à ses côtés, que sa vie avait sans doute changé au moment où Hyun Sik s'était évaporé. Depuis qu'il n'était plus là, juste auprès d'eux.

Il lisait inconsciemment les marques de l'absence de Hyun Sik, presque imperceptibles, sur le visage de Mun Hee. Des traits plus émaciés que ce qu'il avait pu imaginer auparavant, pour une jeune idole autrefois managée par l'amant du chinois. De toute manière, il le savait parfaitement bien... Si le départ du manager avait laissé des traces sur lui, il y en aurait forcément sur elle. Cette jeune demoiselle qui semblait autrefois si proche de lui et qui maintenant, seule, apparaissait devant Liu Xian. A quel point avait-elle été chamboulée par cet évènement tragique ?... Sans avoir connu Mun Hee avant, il ne pouvait pas se prononcer. Seul Hyun Sik le pouvait. Mais il n'était plus là. L'idole dissimula alors ses pensées derrière un sourire, tout en observant sa benjamine. Qui semblait aussi effacer ses émotions derrière un masque imperturbable. Inébranlable. Ou presque.

« C'est ça, je suis Huang Liu Xian. » Un peu pris au dépourvu face à cette reconnaissance si rapide de la part de la jeune fille, il perdit finalement ce léger sourire qui avait habité son visage, l'instant d'une seconde. « Je suis venu là pour discuter un peu avec ceux qui s'occupent de l'agence, une histoire de contrat... Mais gardons les détails pour un peu plus tard. » Il eut ensuite un léger soupir et son inconfort fut retranscrit par le mouvement de sa main, qu'il glissa habillement dans la poche de son pantalon. « Je pense que pour vous aussi, ces derniers temps ont été un peu... Difficiles à surmonter, n'est-ce pas ? Du coup, étant donné que j'ai l'occasion de vous voir... Je voulais vous souhaiter bon courage. Vous étiez très proche de lui. » Difficiles ? Plutôt chaotiques... Il n'avait même pas eu besoin de mentionner son nom. Parce qu'il ne voulait pas le faire. De peur de raviver trop fortement ses plaies, il préférait ne plus le prononcer. De peur de se rouvrir tout entier, sans aucune chance de se refermer un jour.

Code par KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 19 Juil - 4:06





Il y a des êtres qui nous touchent plus que d'autres, sans doute parce que, sans que nous le sachions nous-mêmes, ils portent en eux une partie de ce qui nous manque.

Il est bien dangereux de regarder ce visage, celui qui voudrait abattre tous les barrages - construits pour empêcher l’inondation, de trop sombres et indésirables émotions. Pourtant à verrouiller leurs pupilles, elle sent bien que tout vrille - et la fissure qu’il a laissée s'agrandit un peu plus encore, à chaque inspiration pour briser tout son corps ; elle qui se voudrait si solide est que poupée de porcelaine qui tient plus qu’à un fil, prête à voler en éclats d’un corps si fragile, épuisé quand il n’est plus là pour la surveiller, la forcer à arrêter de se ruiner la santé. Et peut-être qu’elle cherche à le provoquer en continuant à encore plus se nuire, comme dans l’espoir fou que ça le fasse revenir ; pour continuer à veiller un peu sur elle - comme une rengaine éternelle, à la rendre folle sans qu’elle veuille que jamais ça s’arrête (mais tout s’est arrêté d’un coup et elle y était pas prête). Hyun Sik comme une plaie béante qui fut suturée maladroitement, aux points qui menacent de craquer à tout moment - et son nom comme la lame rouillée qui veut les faire sauter rouvrir sa peau, mieux que ça tout taillader la laisser en lambeaux ; la laisser alors se recroqueviller sur le sol à pas savoir comment aller mieux - et elle évite ça du mieux qu’elle peut. Et elle couvre d’un pansement de pacotille son corps déchiré, et attendre sans voir que tout va s’infecter ; comme une condamnée à mort vivant dans le déni, malade terminale qui ignore sa maladie, et le mal qui voudrait la ronger la faire brûler à petit feu pour qu’elle finisse en cendres, la laisser trop bas pour qu’elle puisse encore descendre. Mais ses démons elle les garde loin de ses yeux sous un masque de fer, quitte à devenir sourde au monde entier rien que pour les faire taire.

Alors imperturbable la gamine devant lui reste cordiale au possible, pour tenter de lui faire croire qu’elle est invincible (impassible) - laisse juste exprimer, légère curiosité, mais la voix tout de même neutre comme si elle ressentais plus quoi que ce soit (au fond elle préfèrerait que ce soit le cas).

Un contrat ? Vous changez d’agence ?

Mais y a pas le temps pour les réflexions, aucune place aux élucubrations - parce que Liu Xian il commet le crime de parler de lui, sans se douter même que ça lui est interdit ; qu’à chaque mot il met un nouveau coup de pieds dans ses barrières déjà fragiles, à user de quelques mots malhabiles, et forcer le coeur à se pencher sur ce qu’il a jusqu’alors tenté d’éviter - Hyun Sik comme une lame émoussée prête à la lacérer. Les yeux alors rivés au sol ; et son air si neutre qui soudain s’envole - on peut dans ses iris voir passer l’ombre d’une peine qu’elle s’interdit de vivre, mais que chacune de ses paroles délivrent - ou du moins tentent de délivrer, quand elle essaye de toutes ses forces de l’en empêcher.

Merci - et bon courage à vous aussi. Mais si vous le voulez bien, je préfère ne pas parler de lui. Je suis désolée si vous cherchiez quelqu’un pour partager votre deuil - sans vouloir vous offenser. Mais ce n’est pas avec moi qu’il faut le faire.

Pourtant elle est lancée la machine infernale, et quand tout déraille, elle voudrait parler encore et encore avec quelqu’un qui l’a connu au moins autant qu’elle ; pour que sa mémoire soit éternelle (quand il y a quelques secondes à peine elle voulait l’effacer, pour pas avoir à le pleurer).

C’est un sujet difficile...parce que, ouais, on était très proches. Hyu - il était...un peu un père pour moi. J’espère que vous comprendrez pourquoi j’évite le sujet. Ne me parlez plus de lui.

Qu’elle laisse échapper d’une voix trop brisée pour lui plaire, fendue de toutes parts de milles éclats de verre.

(c) SIAL ; icons sial


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 456
Age : 29 ans
nom de scène : LuX
occupation : danseur, chanteur et compositeur, coeur volage
avatar : Zhang Yixing (Lay) / by seohyunnim
DC : s. hee seul / l. ji hoon / n. kohaku
Points : 52

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t7619-welcome-to-the-real-world http://www.lights-camera-action.org/t7634-a-votre-service http://www.lights-camera-action.org/t7629-huang-liu-xian http://www.lights-camera-action.org/t7922-huang-liu-xian-s-cellphone http://www.lights-camera-action.org/t9028-huang-liu-xian-hlx_lux http://www.lights-camera-action.org/f155-campfire http://www.lights-camera-action.org/t7956-lux-huang-liu-xian http://www.lights-camera-action.org/t7956-lux-huang-liu-xian
Message
Ven 20 Juil - 1:03


      

Remnant of the past

with Mun HeeEt c'est sans avoir eu besoin de prononcer son nom que les plaies, cautérisées au fer chaud et à l'alcool, semblaient soudainement se rouvrir, contrairement à la volonté de Liu Xian. Mais il restait calme, composé, face à cette jeune fille qui ne semblait maintenant plus se comporter comme l'ombre d'elle-même, sans même que le futur manager des Cherry Blossoms en soit véritablement au courant. Il ne pouvait plus se permettre de se remettre à mourir à petit feu, maintenant qu'on lui donnait une nouvelle occasion de vivre, de respirer à pleins poumons... D'essayer de profiter de sa vie un tant soit peu, même si sa principale raison de vivre avait maintenant disparu pour une durée indéterminée. Il ne cessa alors de fixer le visage devant lui, qui lui rappelait que le monde n'avait pas encore éclaté en mille morceaux. Qu'il était encore vivant et qu'il devait le faire savoir.

« Pour ce qui est du contrat, en fait... La KG est mon ancienne agence, j'y ai passé quelques années avant de partir à la Flow. J'ai envie de revenir à la source, d'oublier un peu tout ce qui s'est passé ces derniers temps. » Sans donner tous les détails, encore un peu dans l'inconfort, l'idole chinoise sentit le masque de Mun Hee se fissurer. Des craquelures qui détournèrent son regard vers le sol, qui la ramenèrent sans doute aussi à une réalité impitoyable, difficile à avouer, mais pourtant celle qui était bien présente. En parlant de lui, Liu Xian ravivait les tourments de deux âmes perdues sans cet homme, qui avait fait pour eu office de père et d'amant. Et encore plus que l'idole chinoise, la jeune coréenne semblait troublée rien qu'à parler de lui de cette manière, rien qu'en mentionnant son nom par mégarde tout en fixant le sol, comme s'il était sur le point de s'écrouler et de tout emporter avec lui. Ne voulant pas céder à l'envie de fixer le sol, lui aussi, ce que lui rappelait si fort qu'il vivait encore dans la réalité, son regard divagua plutôt vers un des murs.

« Non, je ne suis pas venu là pour ça. Je ne suis pas venu pour m'étaler sur ma misère ou quoi que ce soit, ni pour faire part de mon deuil... A vrai dire, je suis là pour quelque chose d'encore plus important que ça. Et qui vous concerne d'une manière plus qu'importante aussi, à vrai dire. » Et il eut finalement le courage de regarder Mun Hee une nouvelle fois, comprenant que ses mots risquaient sans doute de faire l'effet d'une bombe sur elle, tôt ou tard. « Depuis... Depuis juin, j'ai besoin de changer d'air. Je ne cherche pas à obtenir une quelconque pitié de la part de qui que ce soit, mais je ne peux plus vivre comme avant... Alors j'ai décidé que j'allais mettre fin à ma carrière de chanteur, dès que je me rapprocherai de la fin de mon contrat et que j'aurai achevé mes objectifs. » Nouveau silence, alors qu'il ne sait pas quoi faire de son regard et que pendant un moment, son air déterminé s'affaisse. Ses doigts se refermèrent sur les coutures de sa poche et il eut besoin d'un instant pour respirer, la gorge comme soudainement enrouée, comme s'il s'était mis à étouffer sous la pression soudaine causée par les mots qu'il avait en tête. « Quand j'aurai terminé avec ça... Je viendrai à la KG... Et je deviendrai officiellement le nouveau manager des Cherry Blossoms. Le groupe dans lequel vous allez débuter en compagnie d'autres jeunes filles de l'agence. Je vais donc devenir votre manager. » Soudain silence de sa part. Le temps de lui laisser avaler la pilule.

Code par KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

remnant of the past | ft. Mun Hee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ♥ - Forget Your Past
» in this bright future you can't forget your past. ▲ (08/02 - 14:50)
» The ghosts of our past. (CHARLIE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: the big five :: knockout global-