AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

les situations wtf, c'est pour nous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Messages : 614
Age : 19 ans
groupe : DAEBAK.AVENUE
rôle dans le groupe : leader ♥, lead vocal, second danse
nom de scène : Boo.
avatar : cutie sooyoung
Points : 22


yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t63-happiness http://www.lights-camera-action.org/t67-ddol-mi-friendship-is-magic#148 http://www.lights-camera-action.org/t68-nam-ddol-mi-le-taux-d-activites-des-conneries http://www.lights-camera-action.org/t66-ddol-mi-kakaotalk-is-my-style http://www.lights-camera-action.org/t65-ddol-mi-ma-vie-en-photo http://www.lights-camera-action.org/t659-daebak-avenue-yuseong-media#7430
Message
Mar 3 Mai - 18:42


les situations wtf, c'est pour nous.
ddolmi & la peste

Le monde de la nuit avait prit place sur la capitale lorsque Ddol Mi sortait en retard de son entraînement de chant. Celui-ci c'était bien passée, comme toujours en soit mais elle avait insisté pour revoir une dernière fois une note plutôt difficile. La demoiselle allait occupée la place de chanteuse principale dans son groupe donc heureusement qu'elle n'avait pas de grosse difficulté cela la changeait des entraînements de danse. Ou malgré ses nombreux efforts elle était à la traîne, elle se débrouillait même mieux en rap qu'en danse, il n'y avait pas photo.
Le sac sur son dos, la demoiselle décida de ne pas rentrait tout de suite. Elle voulait étudier et quoi de mieux que de ce posait dans un café pour ça ? Ddol Mi avait ses habitudes dans le Goyangi Fairy, ce café se trouvait à une vingtaine de minutes en bus. Et bien qu'elle ait horreur de prendre ce dernier, elle était faible à leur latte et aux chats qui y vivaient.

Elle attrapa le bus sans trop de difficulté pour une fois, elle c'était même surprise à avoir retenue le numéro de la ligne. Commençait-elle à prendre l'habitude ? A cette pensée, un sourire apparut sur son visage alors qu'elle avait prit place sur l'un des sièges. Afin que le trajet lui semble moins long et qu'elle ne s'endorme pas elle sortie sa paire d'écouteur avant de lancer un bon vieux sons de SHINHWA. Aux premières note la demoiselle secoua la tête en rythme, les yeux rivaient sur la vitre, appréciant le jeux de lumière qu'offrait les diverses enseignes. Le bus marqua un arrêt, des personnes entraient, d'autre en sortait. Ddol Mi devaient encore attendre deux arrêtes pour se rendre à son café. Alors qu'elle c'était isolée dans sa bulle, une main vient doucement lui tapotait l'épaule. Le premier réflexe de la jeune fille fût d'hurler. Oui. Elle a eu peur. Elle arracha ses écouteurs de ses oreilles tous en tournant la tête vers le coupable. En voyant un ahjussi elle inclina doucement la tête « Oh. Excusez-moi… Vous voulez la place ?.. Je suis désolée je ne vous avez pas vu… » Elle se leva avant même lui laisser le temps de répondre. L'ancien prit la place en riant avant de lui répondre d'un ton affectueux « P'tite fille, tu es bien gentille… mais je voulais te dire que ton sac était ouvert.Et qu'on voyait vos trucs de filles... » Ddol Mi sentit son visage rougir alors qu'elle s'inclina une nouvelle fois pour le remercier et ferma son sac, prenant soins d'enfoncer ses tampons au fond de ce dernier. Puis elle s'éloigna de lui pour attrapait un triangle afin de ne pas chuter. « Aish… » Elle passa vigoureusement une main dans sa chevelure.

Elle décida de descendre au prochain arrêt et qu'elle ferait le reste à pied. Tant pis. Cela calmerait à coup sûr ses rougeurs, ou bien elle pourrait les justifier à cause du froid, enfin si quelqu'un venait à lui demander. « Aish… maintenant j'ai envie d'aller au toilette à cause de ça... » La brune se maudit quelques seconde d'avoir une petite vessie tout en descendant du bus quelques minutes plus tard. Mais surtout d'avoir envie d'aller au toilette à chaque fois qu'elle était embarrassait. Elle commença doucement à slalomait entre les passants tout en remettant ses écouteurs. Les chansons défila aussi bien que du classique tel que Beethoven en passant par du K.Will ou bien des groupes plus actuel comme TWICE ou GOT7.

Sans ce rendre compte, la demoiselle était déjà arrivée. Un sourire se dessina sur son visage alors qu'elle aperçut César, le petit chat noir avec des tâches marron. Ce petit chaton était un vrai pot de colle avec elle, elle le chouchoutait à chaque fois pendant des heures.

BIMMM
.

Fût le bruit lorsque la tête de Ddol Mi heurta la porte du café. Alors qu'elle se frottait la tête à cause de la douleur « Putain... Mais… » La demoiselle leva les yeux vers l'entrée ou au milieu de celui-ci trônait un écriteaux « Fermeture à cause d'une invasion de puce. » Ddol Mi se retourna en bougonnant alors qu'elle vue In Su en bas des escaliers. En quelques secondes ses yeux devenu rond et elle s'écria « Mais tout ça c'est à cause de toi ! Des que tu es-là, le monde nous tombe sur la tête, ou pire il va y avoir une apocalypse ou genre des extraterrestres vont venir nous manger ! » Elle marqua une pause, juste histoire de reprendre son souffre puis un doigt vers lui « Tu me portes la poisses. A cause de toi, la dernière fois mon téléphone s'est explosé au sol et ma vitre a finit en mille morceaux… puis j'te raconte pas mon assureur qui m'a engueuler après car j'viens trop souvent le voir… mais c'est à cause de toi ça ! » Oui, Ddol Mi avait traumatisée sont assureur, mais elle, elle était traumatisée par In Su. A chaque fois qu'ils étaient ensemble, les pires catastrophes arrivaient.
electric bird.


    CHEER UP BABY
    Women shouldnt easily hand over their hearts that’s how you will like me a even more△the bell rings every day. please be considerate for me from now on i don’t want to waste my battery i keep looking at my phone and messages keep on coming. i feel like my phone is going to explode i dont know, he can’t breathe. he's having a hard time because of me. his heart drops when he sees me why he says that im so pretty.©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2319
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 135

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Mer 4 Mai - 1:19






no, no.
Ddol mi & In Su.




Un vulgaire soupir osait traverser mes lippes avant que je ne puisse rabattre cette chevelure noirâtre qui voilait très légèrement mon visage vers l'arrière de mon crâne. Cette douce brise émanant de cet instant tardif de la journée pointant le bout de son nez, parvenait à faire frémir mon échine. Et ce, tandis que je quittais ces lieux que j'avais précédemment habités au travers de longues heures. De multiples mélodies avaient pris part au sein mon esprit, tandis que mon corps s'était vu se mouvoir au travers de celles-ci, mouvements en tous genres, douleurs persistantes à s'emparer de mes muscles, de quelconques efforts réalisés tandis que ma personne se voyait soldée d'une fine couche de sueur que j'avais pris soin d'envoyer paître lors d'une douche fort agréable, et ce, avant que je ne puisse être permis de « prendre la fuite ». C'est par ailleurs, avec la seule et unique intention de délaisser mon esprit divaguer au travers d'une ambiance calme et chaleureuse que je pris l'initiative de rejoindre ces lieux que j'affectionnais tant en période de stress intense. Entouré de ces félins domestiques. Appréciant, tout naturellement, ces douces attentions qu'ils parvenaient à m'offrir. Ces ronronnements produits qui semblait apaiser quiconque osait jeter son dévolu à l'égard de ces êtres. Le tout, accompagné de ces douceurs sucrées et chocolatées. Aussi mature pouvais-je être, je parvenais facilement à troquer celle-ci auprès d'une naïveté sans nom. Ces sourires scotchés à mon faciès quelque peu niais parvenaient à sustenter mon esprit de ces nombreux tracas qui osaient faire irruption au travers de ce quotidien que je semblais vivre à présent.

C'est alors, avec le seul et unique désir de me rendre en ces lieux que je pris soin de traverser la ville. Le tout, porté au sein de ces nombreux transports en commun qui n'affectionnait guère. Néanmoins, je me devais de faire certains écarts. Et ce, malgré ces vulgaires inconnus gisants à mes côtés, ces odeurs nauséabondes chatouillant mes narines, mais aussi, ce côté bruyant qui s'emparait de l'habitacle au sein duquel je me trouvais. Tel un acheminement vers les abysses de l'enfer, je me laissais porter. Fermement accroché à l'une de ces vulgaires barres métalliques, debout. Tentant, avec tant bien que mal, de garder l'équilibre malgré les multiples secousses.

Des excuses échangées, ce n'est qu'après de longues minutes de cette faible torture que fus permis d'extirper mon être de ce moyen de locomotion. Usant de mes dernières forces afin de me guider auprès de mon lieu de rendez-vous. Mais. Avais-je véritablement espéré obtenir de telles paroles à l'égard de ma venue ? Des multiples accusations se voyaient énoncées sans que je ne parvienne à en placer une, de quelconque manière qu'il soit. « Ho, ho, ho. » Répliquais-je, tandis que j'osais tenter de calmer le « jeu ». La jeune femme qui se tenait à présent sous mes yeux n'était autre qu'une connaissance. Connaissant auprès de laquelle de nombreuses situations n'avaient aucunement joué à notre faveur.

Aussi bien pour elle, que pour moi. Néanmoins, pourquoi étais-je le seul à être accusé de ces péripéties ? Le destin ne se jouait-il pas simplement de nous ? Je ne pouvais qu'être certains de cela lorsqu'une fine couche pluvieuse parvint à se glisser au-dessus de nos crânes, s'abattant petit à petit contre la surface plane que représentait le sol. « Tu vois, à cause de ta voix de crécelle à t'égosiller, la merde s'abat sur nous. » Annonçais-je finalement avant que je ne puisse détourner mon attention auprès de ce qu'il semblait nous entourer. « Tu veux choper la mort ? Bordel. » Une main glissée à l'encontre de la jeune femme, voilà que je me permettais d'entraîner celle-ci à mes côtés, fuyant ainsi, ce temps pluvieux au travers d'une course que j’entamais dans le seul et unique but de parvenir à nous réfugier en ce café. Peu convenable, certes. Mais pas moins utile en de telles situations. N'est-ce pas ? « Ne commence pas à râler, c'pas ma faute si l'café il est fermé, et c'pas ma faute s'il pleut. Et c'pas ma faute si le seul café que j'ai trouvé sur un coup de tête, il est miteux, hein. »




electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 614
Age : 19 ans
groupe : DAEBAK.AVENUE
rôle dans le groupe : leader ♥, lead vocal, second danse
nom de scène : Boo.
avatar : cutie sooyoung
Points : 22


yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t63-happiness http://www.lights-camera-action.org/t67-ddol-mi-friendship-is-magic#148 http://www.lights-camera-action.org/t68-nam-ddol-mi-le-taux-d-activites-des-conneries http://www.lights-camera-action.org/t66-ddol-mi-kakaotalk-is-my-style http://www.lights-camera-action.org/t65-ddol-mi-ma-vie-en-photo http://www.lights-camera-action.org/t659-daebak-avenue-yuseong-media#7430
Message
Mer 4 Mai - 15:41


les situations wtf, c'est pour nous.
ddolmi & la peste

Ddol Mi ne fait jamais dans la demi-mesure, cela ne la connaît pas. Soit c'est tout, soit ce n'est rien. Et là comme toujours, c'était tout face à In Su. En tant générale, Ddol Mi ne serait pas si virulente mais il lui portait la poisse comme personne. Elle était presque certaine que si dans la même journée elle croisait un chat noir, passait sous une échelle, et était treize à table tout en brisant une miroir elle aurait plus de chance. Elle en était certaine. Avec lui, elle pourrait mourir , ou presque. Une voiture pourrait leur foncé dedans et voilà comment ils auront vécut leurs derniers instants. De même que sur une plaques funèbres il sera écrit « Que la chance soit de votre côté maintenant. »

Alors elle parlait, non criait plutôt sur In Su. Lui racontait de façon plutôt étrange finalement son dernier passage chez son assureur téléphonique, et elle avait encore des belles à lui racontait à vrai dire s'il ne l'avait coupé. La demoiselle était tellement dans son monologue qu'elle n'avait pas remarquer la pluie, mais sa réflexion lui vaut un énième regard noir, finalement il devait uniquement connaître ce regard-là d'elle. « Nan, mais tu vas peut-être dire que s'il pleut c'est ma faute. Are you kidding me ? » Lança la trainee, avec un terrible accent tout en s'approchant de lui pour le frappait, plus ou moins gentiment. Alors qu'elle s'apprêtait à frapper cette énergumène, il lui prit la main. Ddol Mi ne réagit pas toute de suite, se contentant de clignait des yeux avant de sentir son corps se faire tirait par lui. Un cris s’échappât de ses lèvres puis elle se mit à lui suivre tout en râlant, car de toute manière elle ne sait faire que ça. « Aish t'es pas mes parents pour me traînait comme ça » A sa propre réflexion, elle haussa les sourcils en se disant qu'elle abusait un peu sur le coup. Finalement il lui évitait simplement d'attraper un coup de froid. Mais bon, pour sa défense il l'avait prit par surprise, et la pseudo femme qu'elle était n'était absolument pas préparé à avoir un contact physique avec lui. Sauf si pour lui donner un coup.

Mais le pompon, fut lorsqu'il l’entraîna dans un café aussi miteux que l'état de son oreiller. Elle détourna les yeux vers lui, ils en disaient long sur sa pensée, vraiment très long. Alors qu'elle valsait entre les tables pour prendre place au fond elle lui lançait des doux pics « Nan, mais t'es sérieux-là ? L'endroit est miteux. J'suis presque sur que je pourrais me faire violer ici si tu n'étais pas-là... » Elle regarda In Su de haut en bas avant de reprendre « Ouais… même si t'es là mes risques restent haut en faite... » Alors qu'elle retira son manteau et qu'elle essuya vivement sa chevelure en y passant ses doigts son regard se baladait sur les lieux. Sombre, inquiétant, miteux, répugnant, dégoûtant et le tout accompagné d'une odeur nauséabonde. « Tu me dois bien un café nan ? » Elle marqua une pause puis reprit « J'aimerai un latte, mais surtout que le lait soit remplacer par du lait d'amande, je suis allergique au lactose… puis demande-le leur s'il n'y a bien pas de gluten dans leur lait… normalement non, mais dans certaine marque si... » Elle grimaça tout en regardant l'endroit ou ils se trouvaient pour la énième fois « Non. Je prendrais un thé à la menthe à la place.. Je ne préfère rien risquait… a moins que tu ais envie qu'on fasse un p'tit détour par les urgences ? » Termina Ddol Mi dans un sourire.

Quelques tables plus loin, se trouvait deux habitués des lieux. Deux hommes qui vivaient mal d'être dans un corps d'homme on va dire, donc il était fréquent de les voir habiller en femme ici. Mais il était encore plus fréquent de les voir draguer les clients. Et aujourd'hui ils n'allaient pas déroger à le règle. L'un d'eux se leva et s'avança en prenant soins de faire rouler son fessier sous chacun de ses pas. Sa robe violette suivait le mouvement, tandis que la repousse de sa barbe et son absence de poitrine trahissait son sexe. Alors qu'il s'approcha de la table d'In Su et Ddol Mi, la trainee fit les gros yeux prenant peur mais elle était surtout à la fois intrigué, elle n'avait jamais vu de travestie de sa vie… donc c'était le moment d'en apprendre un peu plus.
Le travestie, attrapa une chaise et prit place à côté d'In Su sans lui demandait son avis. La fraction de seconde d'après, il passait son bras autour des épaules d'In Su. Il se lécha la lèvre inférieur puis lui dit d'une voix sensuel « Hey, comment tu vas beau mâle ? On ne s'ait pas déjà vue ? En tout cas je te trouve très mignon, si ce n'es plus. » Ddol Mi ne savait pas s'il elle devait rire ou pas. La scène qui se produisait devant elle était juste surréaliste, mais si comique. Cependant, elle ne pouvait pas laisser les choses comme ça. Sans réfléchir elle attrapa la main d'In Su qui était sur la table et regarda l'intrus avec une grand sourire « Oppa. Pourquoi une autre personne que moi te touche. Oppa, tu me trompe ? Oppa, pourquoi tu es comme ça avec moi ? Hein oppa ! Oppa pourquoi tu es si cruelle avec ta petite amie ? Oppa pourquoi tu te joues de mes sentiments comme ça ? Oppa ! » Ddol Mi usait de sa voix la plus aiguë et stridente qu'il lui était possible sans pour autant hausser le ton. Et son débit de parole était digne d'un rappeur, si seulement elle pouvait reproduire ça au quotidien elle en serait comblée. « Oppa ! » Son ton était plus élevé, commençant à attirait l'attention des quelques clients ainsi que des serveurs. La travestie sentant que l'attention était sur lui, se leva mais avec un dernier mot doux envers In Su « Chéri, je t'ai laisser mon numéro sur un bout de papier, appelle moi. Une fois que tu te sauras débarrasser de ta glue. » Il lui fit un clin d’œil qui fila la chaire de poule à Ddol Mi. Elle lâcha la main d'In Su qu'elle avait légèrement trop serrait « Oppa. Je te déteste. » ajouta Ddol Mi sur un ton à la fois moqueur mais assez sérieux.
electric bird.


    CHEER UP BABY
    Women shouldnt easily hand over their hearts that’s how you will like me a even more△the bell rings every day. please be considerate for me from now on i don’t want to waste my battery i keep looking at my phone and messages keep on coming. i feel like my phone is going to explode i dont know, he can’t breathe. he's having a hard time because of me. his heart drops when he sees me why he says that im so pretty.©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2319
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 135

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Mer 4 Mai - 22:09






no, no.
Ddol mi & In Su.





Tout naturellement, les accusations de la jeune femme à l'égard de ma personne ne cessaient aucunement. Loin de là. Elles semblaient davantage animées lorsque celle-ci fut permise de jeter un quelconque regard à l'intention des lieux au travers desquels j'avais jeté mon dévolu. Sans véritable choix, j'avais tout bonnement opté pour la facilité de l'instant. Optant ainsi, pour le premier lieu ouvert qui avait osé se glisser sous mon regard perplexe et halluciné à l'intention de ce temps qui se voyait se dégrader au fil des secondes que je passais en compagnie de la jeune femme.

Le destin était-il véritablement contre nous ? Se jouait-il de nous ? Je ne pouvais qu'en être sûr, à présent.

Et, c'est à la suite d'un vulgaire soupir lancé à l'encontre des paroles de la demoiselle que la chance nous souris finalement. Une table se voyait nous être offerte avant que je ne puisse suivre les directives de la jeune femme concernant le choix de boissons qu'elle désirait. Ajoutant ainsi, à ce monologue les nombreux problèmes qui pouvaient être engagés au travers d'un quelconque choix, je n'en étaient pas moins surpris de découvrir qu'un tel train de vie devait très certainement être difficile à gérer. Mais aussi, à assumer pour une jeune femme de son âge et de son envergure. « J'préfère éviter les urgences, alors, attends sagement ici. » D'un vulgaire geste lancé, je vins prier Ddol Mi de rester sagement à sa place avant que je ne puisse être permis de « prendre la fuite » afin de diriger ma personne auprès de ce bar quelque miteux. Quémandant ainsi, ce fameux thé à la menthe qui se voyait être le choix le plus judicieux qu'elle avait pu faire jusqu'à présent, le tout, accompagné d'un café, bien noir. « C 'bon, dans cinq minutes ça devrait être prêt, Miss catastrophe. » Répliquais-je finalement, d'un air amusé. Ayant ainsi, l'optique de poursuivre au travers d'un tel élan verbal, néanmoins. Une inconnue ne semblait guère du même avis. Osant glisser son être masculin, au féminin, à mes côtés.

Sans la moindre once de gêne. Non, aucune. Elle prit la parole. Usant de multiples stratagèmes qui avaient pour but, de charmer ma personne. Ce vulgaire surnom affectif, ces compliments quelconques.

Un regard de détresse se voyait lancé à l'encontre de ma compagne dans l'espoir que celle-ci parvienne à me sortir d'une telle situation. Et, sans que je n'ai à hausser le ton, ou simplement prendre la parole. Elle le fit. Avec un naturel quelque peu déconcertant accompagné de cette voix de crécelle. Elle s'amusait de la situation. Se payait très certainement ma tête. Mais... Je ne pouvais qu'en être redevable. Au fond. « Désolé chérie, désolé. Sincèrement, Oppa est bien trop attirant pour laisser les autres personnes de marbre, mais tu sais qu'au fond... Tu es la seule et unique. Par toujours. » Ces paroles niaises n'étaient que pure torture. Et pourtant, je me devais d'entrer en ce jeu. Aussi ridicule pouvais-je être.

Je priais pour ne pas être vu, ainsi.

« Oppa va mourir, oppa va se suicider. Et, oppa va te tortuer et se venger si tu oses raconter ça à quiconque à l'agence, comprit ? » Répliquais-je finalement lorsque l’énergumène en question se permis de prendre la poudre d'escampette. Ce bout de papier niché contre la surface plane de la table vint, néanmoins trouver refuge au creux de l'une de mes poches. « J'le garde, on ne sait jamais. Si j'veux me venger, hein. » Ceci étant dit, je vins ôter mes propres mains de cette douce pression qu'affligeait la jeune femme à l'encontre de la jeune femme au travers d'un geste brusque. Mais, qui aurait cru que le serveur se serait permis de faire irruption en l'instant même ? Je vins heurter violemment le plateau, délaissant ces liquides brûlant noirâtre et mentholé se déverser auprès de nos personnes, du sol, et de la table. Un fracas son nom. Un couinement de douleur se laissait entendre tandis que je vins me redresser vivement. « Merde, merde, merde. »




electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 614
Age : 19 ans
groupe : DAEBAK.AVENUE
rôle dans le groupe : leader ♥, lead vocal, second danse
nom de scène : Boo.
avatar : cutie sooyoung
Points : 22


yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t63-happiness http://www.lights-camera-action.org/t67-ddol-mi-friendship-is-magic#148 http://www.lights-camera-action.org/t68-nam-ddol-mi-le-taux-d-activites-des-conneries http://www.lights-camera-action.org/t66-ddol-mi-kakaotalk-is-my-style http://www.lights-camera-action.org/t65-ddol-mi-ma-vie-en-photo http://www.lights-camera-action.org/t659-daebak-avenue-yuseong-media#7430
Message
Lun 16 Mai - 16:53


les situations wtf, c'est pour nous.
ddolmi & la peste

Elle s'en voulait de ne pas avoir filmer la scène. Vraiment. Elle était certaine que cela aurait fait le buzz sur internet. Puis au passage il aurait été un poil ridiculisé, non pas pour déplaire à la demoiselle, loin de là. Puis elle aurait eut une arme contre lui. Mais non au lieu de ça, elle est venue à son secours, qu'elle pouvait être idiote parfois. Sa bonté la perdra. Elle joua la petite amie complètement cruche et folle amoureuse de la chose en face d'elle. Histoire de rendre l'histoire crédible elle attrapa sa main, qu'elle serra avec tout son amour tout en débitant un flot de stupidité un large sourire aux lèvres.

Vraiment, elle était faite pour la comédie, pourquoi son manager ne la poussait pas dans ce côté-là. Qu'elle gâchis songea la brune. Après une performance comme celle-ci, on pouvait que reconnaître qu'elle n'était pas dénuée de talent dans ce domaine-là. Elle n'était pas une excellente actrice, mais pour une fille qui n'a jamais eu de cours de comédie elle s'en sortait. Pour preuve, le charmeur de ses monsieur disparut quelques minutes plus tard après avoir laisser son numéro de téléphone. La brune voulut s'en emparer, mais il était déjà trop tard, In Su l'avait déjà en sa possession. « Oppa, suicide toi. Tu rendras un grand service à la Corée. » Répondit d'un ton solennelle la demoiselle avant de prendre un petit sourire narquois alors qu'elle se mit à tapotait sur son téléphone « Oh. Donc tu ne souhaite pas que Mei Li, Ai Lee, Hadès ou encore Se Ra le sache… Mince alors… Puis cela te gêne si je fais tourner l'infos à d'autres trainees ? » Elle se mit à rire puis envoya un message assez court, mais très clair : elle allait leur raconter du lourd plus tard. « Tu veux te venger de quoi ? C'est de ta faute toute cette histoire, si tu nous avais pas traîner ici aussi... » Elle pesta avant de détourner la tête, voyant le serveur se pointait tel une fleur. Ddol Mi lui accorda une légère moue avant de pré-sentir le heurte entre In Su et ce dernier. Elle soupira lourdement « Putain.. tu peux... » Elle fut couper dans son élan, lorsqu'elle sentit du café coulé sur sa jupe. Elle se leva brusquement, hurlant suite à la brûlure. « Putain le danseur du dimanche, tu peux pas faire attention à la fin bordel ? » Elle s'empressa de s'essuyait la cuisse alors que tout le café avait les yeux rivés sur eux.

« Nan, mais cela t’arrives de regarder devant toi quand tu fais quelques chose ? Putain t'es danseur ou un guignole ? » La phrase sortait un peu de nulle part, mais pour la demoiselle, techniquement parlant un danseur devait être habile de son corps, savoir le contrôler, hors là, le contrôle n’existait même pas. Elle râla sur le back danseur plusieurs minutes, puis regarda la serveur qui nettoyait le sol d'un air maussade « Nan, mais en faite ce bar est juste pas croyable. Entre les trans et ça on aura tout vu. Sérieux, on est venue faire quoi ici ? » Elle passa une main dans sa chevelure, puis baissa les yeux sur l'énorme tâche qu'elle avait sur sa jupe rose pastel « Putain on voit que ça à cause de toi ! Tu as intérêt de me payer le teinturier ou de me racheter la même jupe ! » Elle croisa les bras sous sa petite poitrine fixant le danseur.

electric bird.


    CHEER UP BABY
    Women shouldnt easily hand over their hearts that’s how you will like me a even more△the bell rings every day. please be considerate for me from now on i don’t want to waste my battery i keep looking at my phone and messages keep on coming. i feel like my phone is going to explode i dont know, he can’t breathe. he's having a hard time because of me. his heart drops when he sees me why he says that im so pretty.©endlesslove


Dernière édition par Nam Ddol Mi le Lun 16 Mai - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2319
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 135

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Lun 16 Mai - 17:45






no, no.
Ddol mi & In Su.





Dans un premier temps, j'aurais très facilement porté envers un sentiment désolé à l'égard de la jeune femme. Néanmoins, les propos peu convenables, voire acerbes, qu'elle osait tenir à l'intention de ma personne me laissaient entrevoir une certaine animosité à l'égard de celle-ci. Auparavant, je n'aurais guère permis un tel comportement. Ni même, de telles paroles définissaient ma personne. Certes. Malheureusement pour moi... La personne qui se trouvait face à ma personne en l'instant présent s'avérait être issue de la gent féminine. Et jamais. Ô grand jamais, oserais-je lever la main sur la moindre jeune femme. Aussi désagréable pouvait-elle être, je prenais sur moi. Ravalant cette fierté masculine qui osait pointer le bout de son nez au sein de mon esprit afin de me guider comme lui semble-t-elle. Non. Je ne devais aucunement agir comme j'en avais eu l'habitude au travers des années précédentes. Serrant vulgairement les poings afin de parvenir à évincer ce désir de tout envoyer paître, je vins malgré tout m'armer de mes propres forces : usant de ma parole, afin de répliquer. « Tu t'fous de ma gueule ? » Sourcillant très légèrement, ces accusations. J'étais loin d'accepter celles-ci, à nouveau. « Premièrement, je t'ai aidé à ne pas choper la mort en restant seule sous la pluie. Deuxièmement, j'te paye un truc à boire. Même si ça termine en fiasco total. Le respect, tu connais ? Ou, tes parents t'ont aussi abandonné en voyant ta gueule et ton comportement de gamine bien trop imbue de sa personne ? »


Un faible soupir parvint à se frayer un chemin au travers de mes lippes. Glissant alors, l'une de mes mains au travers de ma chevelure d'une manière frénétique. C'est à la suite d'un vulgaire coup de pied à l'encontre de l'un des nombreux bouts de verres nichés contre le sol que je fus permis de prendre la fuite. Délaissant la jeune femme auprès de sa propre bêtise. C'est finalement, au sein des toilettes masculines mises à disposition pour la clientèle que je vins trouver refuge. Avant-bras glissé au travers de cette vague d'eau glacée qui se déversait à flot, c'est avec un certain soulagement que cette sensation de brûlure se retrouvait estompée. « 'Tain. Jamais vu une connerie pareille, ma parole. » Parler seul ? Un moyen comme un autre d'extirper un quelconque mécontent à l'égard d'une situation. Aussi ridicule cela pouvait-il être. Cela semblait amplement nécessaire en l'instant présent.


« Qu'est-ce que tu fous encore ici ? T'as cru bon de m'attendre ? C'gentil de ta part. Ta jupe, j'vais te la rembourser ouais, ce sera le dernier contact qu'on aura, c'promis. Je n'ai, moi-même, pas la foi de me retrouver une nouvelle journée en ta compagnie. Ne t'inquiètes pas pour ça. Quitte à courir dans les couloirs de l'agence pour t'éviter, j'le ferai. » D'un geste las et quelque peu violent, je vins m'emparer – une nouvelle fois – de l'un des bras de la jeune femme afin de parvenir la mener à mes côtés.

L'extérieur semblait sombre. La pluie ne cessait. Et pourtant, je me contentais d'entretenir un rythme de marche lent. Mon regard se portant envers les nombreuses devantures des boutiques qui osaient se frayer sous mes yeux lors de notre passage. « Tu choisis ta jupe, et chacun repart de son côté. C'parti. » Répliquais-je finalement. Incitant la jeune femme à faire irruption au travers de ces lieux. Si vides. Le peu de clientèles détournant le regard, nos êtres trempés étaient parvenus à attirer l'attention de bien nombreuses jeunes femmes. « Grouille, je n'ai pas tout mon temps, Princesse. »




electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 614
Age : 19 ans
groupe : DAEBAK.AVENUE
rôle dans le groupe : leader ♥, lead vocal, second danse
nom de scène : Boo.
avatar : cutie sooyoung
Points : 22


yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t63-happiness http://www.lights-camera-action.org/t67-ddol-mi-friendship-is-magic#148 http://www.lights-camera-action.org/t68-nam-ddol-mi-le-taux-d-activites-des-conneries http://www.lights-camera-action.org/t66-ddol-mi-kakaotalk-is-my-style http://www.lights-camera-action.org/t65-ddol-mi-ma-vie-en-photo http://www.lights-camera-action.org/t659-daebak-avenue-yuseong-media#7430
Message
Dim 5 Juin - 18:36


les situations wtf, c'est pour nous.
ddolmi & la peste

« Mais je ne t'ai jamais rien demander. Je ne t'ai pas demander de venir me secourir tel une princesse en détresse dans l'un de tes stupides rêves. Tu m'as embarquer dans les rues de Séoul sans même me demander mon avis, et maintenant tu voudrais que je sois reconnaissante ? Nan, mais tu rêves-là. Et en plus de ça tu te permets de juger mon éducation. Mais tu te prends pour qui ? Tu ne me connaît même pas. Tu ne sais même pas mon prénom. » Ddol Mi était furax, elle ne supportait pas qu'on remette en doute sa famille ainsi que les valeurs qu'on lui a inculquait. Et encore moins venant d'un inconnus comme lui. Ils ne se connaissaient pas, Ddol Mi ne se permettait pas de juger sa personne si ouvertement, et ses propos était toujours dit dans l'humour, et s'il ne le comprenait pas, cela n'était pas le soucis de la demoiselle. De toute manière ce n'était pas comme-ci son avis avait de l'importance ou inversement.

Alors qu'il s'éclipsa quelques instants, Ddol Mi avait décidée qu'elle en avait pas finit avec lui. Elle regrettait de ne pas avoir fait quelque chose. Quelque chose qu'on pourra lui reprocher dans le futur si cela vient à ressortir, mais quelque chose qui allait lui faire du bien à coup sûr. Le visage de la demoiselle était fermée, on pouvait y lire toute la colère qu'elle contenait. Elle repassait en boucle les mots d'In Su, elle avait envie de lui balançait en pleine gueule qu'il n'avait sûrement pas connut le quart de ses problèmes liés à la famille. Mais cela était inutile mais surtout elle se connaît. Si elle commence sur ce sujet-là, elle dira tout. Et elle se le refuse. Jamais au grand jamais elle parlera de sa famille sur Séoul. Jamais au grand jamais, elle revivra ce qu'elle a déjà vécu quelques années auparavant.

La suite des événements s'enchaîna plutôt rapidement, et c'est au milieu de nulle part que la brune retrouva l'usage de son poignet. Elle fit volte face vers In Su, le regard noir. Elle le laissa parler, puis comme réponse elle lui offrit une claque. Elle aurait du le faire tout à l'heure, mais elle n'en a pas vraiment eu le temps, alors elle se vengea maintenant « Plus jamais tu reparles de ma famille. Plus jamais tu oses remettre en doute l'éducation que j'ai eu. Tu ne sais rien de moi, je ne sais rien de toi. Alors ne me juge pas. Si tu ne comprends pas l'humour noir c'est ton problème je m'en tape. Maintenant si tu me vois, tu m'ignores. Tu me croises dans un café ? Tu traces ton chemin, un mec comme toi qui parle sans savoir j'en ai pas besoin. Tu ne vaut même pas la peine que j'use ma salive pour toi. » Sur ses paroles, la demoiselle détourna les talons et prit un chemin opposé. Elle ne savait pas ou il menait, mais elle sera bien se débrouillait, puis au pire elle appellera l'une de ses amies au secours.

Mais là, maintenant, tout de suite, il était hors de question qu'elle fasse demi-tour pour s'excuser ou quoi que ce soit. Peut-être qu'elle allait regrettée son geste, un jour, mais pas ce soir. Elle sortie ses écouteurs histoire de se calmait tout en tentant de se repérer dans cette vaste ville qu'est Séoul.


HRP:
 
electric bird.


    CHEER UP BABY
    Women shouldnt easily hand over their hearts that’s how you will like me a even more△the bell rings every day. please be considerate for me from now on i don’t want to waste my battery i keep looking at my phone and messages keep on coming. i feel like my phone is going to explode i dont know, he can’t breathe. he's having a hard time because of me. his heart drops when he sees me why he says that im so pretty.©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas

les situations wtf, c'est pour nous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ils ont tester pour nous.
» IDEE 1 autocollant pour nous!!!
» personne pour nous renseigner sur ce forum?
» Uniquement pour nous les filles !
» pour nous les filles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-