AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: séoul :: centre :: zoum laser

no sleep club ¬ ((inha))

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Messages : 45
Age : dix huit ans
nom de scène : morgan
occupation : trainee
avatar : wong yukhei {nct} — ©soulmate
DC : raph & sae
Points : 143

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f155-campfire http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f132-groupes
Message
Mar 28 Aoû - 22:17





walking on a lonely road.

— le souffle d’une brise frêle qui manque, celle qui s’immisce dans les cheveux et file dans les plis de la peau. entre quatre murs l’air devient sec, étouffant. il observe derrière le carreau d’un air morne le ballet des chimères nuptiales, celles qui vivent sous les néons de la capitale – libres âmes qui lui rappellent les ailes coupées présentes dans son dos.
un soupir vague vient franchir le seuil de ses lèvres tandis que ses mains viennent se fourrer dans les poches de son hoodie noir.
en corée les rêves sont difficiles à décrocher et le prix de sa liberté semble cher payé pour l’américain qui sommeille encore en lui. parfois il se souvient nostalgique de ses pas dans les rues sales & humides de new york, de son sourire figé sur ses lèvres de minuit à 5am ; le son vrombissant des moteurs et des basses trop fortes mise à fond dans les boîtes de nuit en sous-sol.

ce soir encore il s’enivre de fantasmes et de rêves oubliés, de la frénésie nocturne qu’il ne peut épouser que du regard – le frisson qui remonte l’échine et vient vriller le long de sa peau ; l’interdit vient soudainement doucement embrasser sa tempe.

c’est naturellement que ses pas le guidèrent vers les cuisines. pour sortir (ou plutôt s’échapper) il faut toujours user d’astuce. morgan les a toutes explorées & exploitées pour savoir que le moyen le plus sûr était toujours de sortir par derrière. lorsque son visage se retrouve finalement baigné dans la lumière jaune et grésillante des lampadaires, son coeur se retrouve subitement plus léger –
et l’enfant bat encore un peu des yeux pour s’habituer à la pénombre ambiante pour finalement distinguer une autre ombre d’un soir, planquée dans un coin.

toi ?

un foutu coup du destin.
(c) SIAL – icons the riddler


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 455
Age : vingt-et-un-an (12.09)
nom de scène : nina.
occupation : rookie, figurante, parolière, doublure de voix.
avatar : rosé (kelly).
DC : ksj, js, sc.
Points : 372

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t5901-i-want-to-ki_-_-you-answers-may-vary http://www.lights-camera-action.org/t5915-topic#100592 http://www.lights-camera-action.org/t5923-bahk-inha#100624 http://www.lights-camera-action.org/t5924-bahk-inha#100625 http://www.lights-camera-action.org/t5925-bahk-inha-inha_wdl#100627 http://www.lights-camera-action.org/t8990-venusofficial#142075 http://www.lights-camera-action.org/t6420-nina-bahk-inha#107424 http://www.lights-camera-action.org/t8989-venus
Message
Ven 31 Aoû - 21:04





walking on a lonely road.

— dans cette nuit déjà tombée, ses obsidiennes se lèvent vers le plafond du monde, tapissé de quelques étoiles étouffées. bouffées, oubliées par les néons qui s’évertuent à éclairer le chemin de ses êtres vivant la nuit. légère brise caressant l’épiderme de son visage, elle inspire doucement. cambrure dorsale posée contre l’un des murs de son agence ; sa présence en ces lieux reculés a comme un goût d’interdit. l’air ambiant, s’emplit de quelques notes de danger, mais c’est le sentiment de puissance qui gonfle l’être aux poings liés – gamine née la nuit, vagabonde des songes l’accompagnant. inha, qui se sent un peu paumée dans ses repères, traversant un fil tel un funambule pas très doué. elle, l’enfant au sourire solaire, aux pensées embrumées ; de ne pas savoir faire, de ne pas réussir à faire. les pulpes se pincent, reniflement nerveux alors qu’elle abaisse le visage. sa main glisse dans la poche arrière de son jean, en sort son téléphone portable – et son cœur se gonfle soudainement d’un amour trop profond, pour l’être accompagnant ses journées. quelques sms envoyés à l’attention de ce petit copain adoré, la gamine ne peut s’empêcher de le contacter malgré les récents évènements. et inha, elle se sent héroïne d’une œuvre romantique – l’éperdue accrochée, bravant les règles pour faire gonfler son cœur à la seule pensée concernant le compagnon. heesung devenu trop important à ses yeux. elle éteint l’écran, se plonge de nouveau dans une pénombre réconfortante. et elle attend –

les minutes qui passent, s’arrachent de son compteur – et l’enfant ne les regrette pas. et de derrière ses longs cils, elle admire l’arrivée – la sortie libérateur pour cet enfant de nuit. et la courbe de ses pulpes se relèvent vers les cieux. les bras se croisent contre la poitrine.

« moi » la silhouette se décollant du mur pour s’approcher de lui. inha, peu surprise de voir l’étranger en quête de liberté. « je t’attendais » un peu trop sûre d’elle. et elle se garde bien d’avouer l’avoir vu quelques minutes auparavant, l’air profondément troublé devant sa fenêtre. « tu m’accompagnes ? »
(c) SIAL – icons DΛNDELION





    " She opened her eyes and met his. The impact was so strong " I could not tell you if I loved you the first moment I saw you, or if it was the second or third or fourth. But I remember the first moment I looked at you walking toward me and realized that somehow the rest of the world seemed to vanish when I was with you. (heena -- love at first sight.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 45
Age : dix huit ans
nom de scène : morgan
occupation : trainee
avatar : wong yukhei {nct} — ©soulmate
DC : raph & sae
Points : 143

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f155-campfire http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f132-groupes
Message
Jeu 4 Oct - 3:29





walking on a lonely road.

— c’est le monde qui défile soudainement sous sa rétine, se dépeint dans de nouvelles nuances prêtes à réchauffer son coeur. c’est l’élégance nuptiale, les artifices nocturnes ; avec son calme, sa chaleur en fin d’été et ses échos lointain avant de s’enfoncer dans les mélodies plus battantes.
d’ordinaire il est seul, bien loin de new york et de ses amis délurés, à arpenter les rues de cette ville qu’il tente peu à peu d’apprivoiser. à se perdre dans la foule, guetter le moindre éclat de couleur prêt à foutre l’étincelle alors que le myocarde semble à demi-perforé. on lui a dit c’est l’mal du pays ; répété tu t’y feras, morgan, c’est rien – et ça fait des mois, non, des années et le manque continue de se perpétrer à travers ses organes.

et même si l’air qui s’abat en voile exquis sur son visage est familier, il ne comble pas encore l’avant. l’avant et ses virées à trois heures du matin en compagnie de trois gars prêts à zoner jusqu’à la reprise de la vie ; et c’est sûrement la solitude qui s’ancre peu à peu au sein même de ses os qui commence à le plomber.
il prendrait n’importe quelle présence — mais peut être pas la tienne.
toi et tes cheveux rouges coulant en cascade de magma le long de tes épaules, le regard malicieux.

premier réflexe.

qu’est-ce qui te fait penser que j’ai envie d’avoir quelque chose à faire avec toi ?

c’est la défensive, le chien qui grogne et qui aboie — encore à demi tapis dans l’ombre, méfiant. il a du mal à s’entendre avec jiwon, et il sait combien ces deux là peuvent être proches. et si morgan aimerait se rapprocher de lui, les atomes semblent pour l’instant refuser de s’accrocher.
et parfois il ne peut de s’empêcher de penser ;

trois.
trois c’est genre la sainte trinité, trois c’est le triangle parfait, trois c’est joli, trois c’est beau,
et quatre ça jure ;
c’est peut être pour ça que pour l’instant entre nous ça carbure, que ça fait un peu de fumée, que ça grince sans arrêt,
q u a t r e
j’dois juste m’habituer.


mains fourrées dans ses poches il s’avance pour goûter à la lumière du réverbère, qui embrasse la pointe de son front et l’angle de sa mâchoire. c’est machinalement que son regard tombe et dégringole sur ta silhouette, l’air de te jauger et non pas de te juger.

qu’est-ce qui t’as fait croire que j’allais sortir ?

il ne décline pas l’invitation. ses yeux se plissent et semblent analyser la situation, pourtant il n’attend pas ta réponse pour reprendre sa marche. les loups de nuits ne doivent pas toujours rester solitaires de peur de se faire dévorer.
(c) SIAL – icons the riddler


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 455
Age : vingt-et-un-an (12.09)
nom de scène : nina.
occupation : rookie, figurante, parolière, doublure de voix.
avatar : rosé (kelly).
DC : ksj, js, sc.
Points : 372

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t5901-i-want-to-ki_-_-you-answers-may-vary http://www.lights-camera-action.org/t5915-topic#100592 http://www.lights-camera-action.org/t5923-bahk-inha#100624 http://www.lights-camera-action.org/t5924-bahk-inha#100625 http://www.lights-camera-action.org/t5925-bahk-inha-inha_wdl#100627 http://www.lights-camera-action.org/t8990-venusofficial#142075 http://www.lights-camera-action.org/t6420-nina-bahk-inha#107424 http://www.lights-camera-action.org/t8989-venus
Message
Jeu 4 Oct - 23:13





walking on a lonely road.

— les obsidiennes volent, survolent la vie nocturne. sourire aux couleurs de malice sur le visage, elle a l’impression de récupéré quelques morceaux de puzzle de son existence. seule, baignée dans cette pénombre, elle sourit à l’agréable, ses sens crépitant d’une joie certaine à l’idée d’être dehors ; sans surveillance, sans lien, sans escadron. les poumons se gonflent de cet air pollué avec vigueur, comme si c’était la première inspiration d’un nouveau-né. la liberté qu’elle s’imagine toucher du bout de ses doigts ne serait que le temps d’une virée, d’une escapade interdite. mais elle n’est pas encore décidée à partir, s’envoler, conquérir quelques terrains de ses pieds dansant. non, elle attend. sans réellement savoir si sa compagnie sera acceptée – semblant de relation compliqué avec ce jeune garçon que voilà. mystères entourant sa silhouette comme une brume, elle se perd un peu à essayer de trouver le chemin vers le cœur. ne serait-ce que pour la porte de l’amicale.

bout de chaussure butant avec l’asphalte usé, emprunté à de trop nombreuses reprises par les âmes encore vagabondes de l’agence. elle pince les lèvres dans une moue indécise, s’est-elle trompée ? s’est-elle imaginée son propre désir dans sa silhouette ? peut-être. sûrement. et pourtant, l’idée de faire demi-tour ou de partir seule, ne lui effleure guère l’esprit. jeune artiste restant plantée là. guidée par un et si.

le sourire s’agrandit, ne se casse pas la gueule lorsque le ton est froid. gamin aux abois. pleine de nonchalance, les épaules se soulèvent vers les cieux alors que le regard roule. « bonsoir à toi aussi » – respect balancé aux oubliettes depuis bien longtemps. les bras se croisent et la tête se penche, le regard qui juge, inspecte la prestance. « redescends un peu, je n’ai pas besoin de toi en particulier, j’ai juste besoin d’une compagnie » et elle rit un peu, tourne la tête sur le côté, à admirer l’allée qui les sortira de leur prison dorée.

c’est naturel, sans jugement, les pas s’enchaînent, les silhouettes se suivent. et elle rit un peu, fourre ses mains dans les poches de sa veste. « oh, juste l’instinct. après tout, tu es là non ? » le sourire ne s’efface pas, la bienveillance habituelle, seulement ombrée par quelques teintes plus sombres quand le caractère se montre venin – colère guidée envers ceux qui ne trouvent pas grâce en son cœur. « et même si on ne se connaît pas, j’en sais assez pour savoir que ce n’est pas la première fois que tu sors par cette porte. donc, simple déduction. » clin d’œil amusé, elle appose son index sur ses lèvres en guise d’une promesse, un silence qui sera tenu quoi qu’il se passe.
(c) SIAL – icons DΛNDELION





    " She opened her eyes and met his. The impact was so strong " I could not tell you if I loved you the first moment I saw you, or if it was the second or third or fourth. But I remember the first moment I looked at you walking toward me and realized that somehow the rest of the world seemed to vanish when I was with you. (heena -- love at first sight.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 45
Age : dix huit ans
nom de scène : morgan
occupation : trainee
avatar : wong yukhei {nct} — ©soulmate
DC : raph & sae
Points : 143

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f155-campfire http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f132-groupes
Message
Ven 5 Oct - 5:06





walking on a lonely road.

— c’est l’apothéose nocturne avec ses étoiles filantes et ses néons colorés, gamins perdus quelque part dans la foule jusqu’à s’y noyer. la rue est déserte sans pour autant être mourante ; on entend au loin les dernières âmes égarées se laisser aller aux fantasmes de l’artifice facile — l’alcool, la fête en délivrance soudaine du quotidien.

il ne s’arrête pas morgan. les volcans ne le terrifient pas plus que l’obscurité – alors il n’a pas d’hésitation, juste le corps qui réclame l’abandon ; la liberté d’une nuit. vos silhouettes se découpent en images brouillées, comme dessinées au fusain sur le bitume, éclairées par quelques réverbères, sans sentir le regard de quiconque transpercer son dos en plein milieu de ses omoplates.

il y a toi. il y a lui. et c’est tout. pas d’inquisiteurs, de juges néfastes ni de bourreaux assoiffés ; ici, vous pouvez chuter. vous casser la gueule et vous relever sans apercevoir le revers de la médaille – et c’est sûrement ça qui manque le plus à morgan. toi aussi sûrement tu as besoin de ces instants, alors il ne te les arrache pas et écoute tes pas derrière les siens, foulée plus saccadée dans les pas du marcheur d’ombres.

j’ai jamais dit que tu avais besoin de moi.

haussement d’épaules vagues, il y a la fatigue du jour qui se lit quelque part sur ses traits et pourtant ça crépite encore à l’intérieur, presque désespéré ; morgan cet être allumette qui se dissous presque soudainement.

ouais je suis là.

et ailleurs à la fois, la moitié de l’âme de l’autre côté de l’océan, un morceau oublié au dortoir, un autre sur le plancher d’une salle de danse, la dernière qui se racle contre l’asphalte du vide urbain.

t’en sais assez hein ?

haussement de sourcil et il t’accorde un regard – pas désintéressé, juste un poil paumé. à vouloir retrouver l’essence même de son existence.

enfin ça m’dit pas pourquoi t’es là. faut dire que t’as sûrement une bonne vingtaine de personnes possibles avant moi pour avoir de la compagnie.

il s’arrête, pivote un instant pour t’observer. t’es un brin de colère dans l’obscurité, et quelque part, ça lui plait.

j’sais que t’as du mal à m’blairer, inha. sans doute à cause de jiwon, ou peut-être pas – mais du coup j’ai du mal à comprendre pourquoi tu serais là. avec moi.

car sous la lune, nombreux sont ceux qui se perdent.
(c) SIAL – icons the riddler


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 455
Age : vingt-et-un-an (12.09)
nom de scène : nina.
occupation : rookie, figurante, parolière, doublure de voix.
avatar : rosé (kelly).
DC : ksj, js, sc.
Points : 372

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t5901-i-want-to-ki_-_-you-answers-may-vary http://www.lights-camera-action.org/t5915-topic#100592 http://www.lights-camera-action.org/t5923-bahk-inha#100624 http://www.lights-camera-action.org/t5924-bahk-inha#100625 http://www.lights-camera-action.org/t5925-bahk-inha-inha_wdl#100627 http://www.lights-camera-action.org/t8990-venusofficial#142075 http://www.lights-camera-action.org/t6420-nina-bahk-inha#107424 http://www.lights-camera-action.org/t8989-venus
Message
Ven 5 Oct - 23:22





walking on a lonely road.

— morgan. m o r g a n ; joli prénom qui roule sur la langue. un venu d’ailleurs, jolies couleurs. morgan, écorché, lettre trop souvent butée. tout comme le garçon le portant. morgan, c’est le mystère, les questions puis l’agacement. celui de ne pas savoir sur quel pied danser, quel ton employé à ses côtés. il se balade, comme une curiosité ambulante. un être paumé en quête de lumière, à se cacher derrière une muraille qui se veut impénétrable. mais, inha est trop têtue, trop vaillante, un peu casse-cou, amoureuse de l’aventure – et c’est sans mal, qu’elle parvient à se mettre en tête, de la franchir, cette muraille. faisant éclore l’idée délicieuse d’un jardin secret aux mille et un trésor.

souffle s’échappant de ses lèvres tandis que les coins se soulèvent en un rictus amusé. les orbes roulent vers les cieux – à baisser un peu la tête alors que les doigts s’agrippent à ce qu’ils peuvent trouver dans les poches de sa veste. « bien, tu n’as pas besoin de moi, je n’ai pas besoin de moi. c’est cool. » non-sens déblatéré avec un rire alors que les pas suivent la silhouette du garçon. pas dansant dans la nuit, à apporter un peu de vie lumière dans cette pénombre habituelle.

« yeap » qu’elle chantonne presque, accentuant le p en hochant la tête. elle sait ce qu’il faut savoir, ce qu’elle a besoin de savoir. et au fond, ils ne sont pas si différent tous les deux. sûrement nés sur une planète différente, mais les rêves dans la tête sont semblables. à rêver de briller, de rivaliser avec les astres ; la liberté au cœur, les pensées volages – mais, morgan, il prend soin d’entretenir le vide entre eux. n’y laisse point de piste à funambule pour qu’elle s’y amuse.

« i don’t know » qu’elle laisse entendre, les épaules qui se haussent alors que son regard se porte vers l’horizon. sourire sur le bout de ses lèvres. « tu ne te poses jamais, et pourquoi pas ? » – inha se la pose si souvent qu’elle fait partie intégrante de son vocabulaire, excuse qui lui a valu bon nombre de réprimandes de la part de ses proches pour son insolence enfantine. son pas s’arrête et la gamine le regarde, l’observe. le sourcil légèrement relevé. la tête se penche un peu.

et le rire cristallin résonne dans la nuit – avant de reprendre un semblant de sérieux, la main se posant à l’endroit de son cœur, jouant la fausse choquée. « morgan, si c’était le cas, crois-tu que j’serais là ? non, inha quand elle n’aime pas, elle ne voit pas. ignorance la plus totale envers ceux qu’elle désigne comme inapte à son sourire. « et qu’est-ce qui te fais croire ça au juste ? qu’est-ce que jiwon à avoir la dedans ? »
(c) SIAL – icons DΛNDELION





    " She opened her eyes and met his. The impact was so strong " I could not tell you if I loved you the first moment I saw you, or if it was the second or third or fourth. But I remember the first moment I looked at you walking toward me and realized that somehow the rest of the world seemed to vanish when I was with you. (heena -- love at first sight.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 45
Age : dix huit ans
nom de scène : morgan
occupation : trainee
avatar : wong yukhei {nct} — ©soulmate
DC : raph & sae
Points : 143

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f155-campfire http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f132-groupes
Message
Lun 15 Oct - 1:46





walking on a lonely road.

— morgan il a cette hauteur dans le regard qui rappellent les nuits encombrées ; celles des survivants nocturnes qui s’entassent sur les trottoirs un sourire au lèvres —
morgan il a pas de jugement, juste l’air un peu regardant, qui scrute la moindre émotion se peindre sur les visages et au fond des prunelles en naufrage.

il scrute ton sourire comme un mystère, l’genre de peinture dont on n’arrive pas à découvrir le sens ni les intentions – il intrigue, digne d’une contrefaçon. il n’y a pas grand chose qu’il l’inspire probablement parce qu’il ne sait pas sur quel pied danser — penche un peu pour de l’hypocrisie, peut être de la moquerie ; ou juste un malentendu un peu brouillé, désordonné.

sa langue claque contre se palais à la manière d’un serpent ; c’est son squelette tout entier qui se déverrouille en quête d’une distraction d’un soir.

il écoute l’accent chantant, un peu déformé par les vagues de l’autre bout du monde — laisse son regard choir un instant à ses pieds. il dit rien morgan, pas tout de suite, son coeur balance encore pour la laisser ici et s’enfuir, ou bien la garder et espérer ne pas crever d’ennui (et regretter).

c’est pas une parade ça. t’sais juste pas quoi me répondre.

il y a pas de raison valable à sa présence ici. il y a pas d’explication – l’ovni de la nuit à  virevolter autour d’une comète inconnue, voilà ce qu’ils sont. pas que ça l’gêne, il trouve juste ça étrange. bancal, même.

j’en sais rien. tu m’avais mal regardé, l’autre jour, cherche pas plus loin.

un temps.


j’te sens pas.

son regard roule dans son orbite, à être toujours aussi incapable de te cerner – savoir que c’est probablement la même chose de son côté.

j’dis ça parce que jiwon nous aime pas des masses. que j’vous ai vu parler, l’regard que tu m’as lancé. ça m’a suffit, mais t’es là, et clairement j’comprends pas.

jiwon est moi, on est pas de la même planète.

(c) SIAL – icons the riddler


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 455
Age : vingt-et-un-an (12.09)
nom de scène : nina.
occupation : rookie, figurante, parolière, doublure de voix.
avatar : rosé (kelly).
DC : ksj, js, sc.
Points : 372

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t5901-i-want-to-ki_-_-you-answers-may-vary http://www.lights-camera-action.org/t5915-topic#100592 http://www.lights-camera-action.org/t5923-bahk-inha#100624 http://www.lights-camera-action.org/t5924-bahk-inha#100625 http://www.lights-camera-action.org/t5925-bahk-inha-inha_wdl#100627 http://www.lights-camera-action.org/t8990-venusofficial#142075 http://www.lights-camera-action.org/t6420-nina-bahk-inha#107424 http://www.lights-camera-action.org/t8989-venus
Message
Lun 15 Oct - 23:50





walking on a lonely road.

— ses épaules se haussent un peu, lorsque le regard croise le sien brièvement. à ne pas vouloir sortir les mots grondant dans l’esprit – à se garder de dire une connerie. proximité bancale, à ne pas savoir si c’est l’autre ou soit qui tombera en premier du fil. ses lèvres se pincent, la tête se hoche. elle ne donne que son silence en guise de réponse. l’éclat de son visage qui s’affaiblit un peu alors qu’elle tente de trouver réponse sur les traits perplexes du cadet.

morgan, il est comme un aimant. attirant ou repoussant – c’est à savoir quelle est notre côté. ça passe ou ça casse et inha, elle ne comprend pas les regards, ni les reproches luisant dans le regard. ils ne se connaissent pas, pourtant elle à la très nette impression d’être blacklistée d’office. « ou alors j’sais exactement quoi dire, mais que je me retiens de le faire. ». nerveusement, le bout de ses doigts gratte contre ses paumes, le regard fui la silhouette pour se perdre dans la pénombre. coincés dans la ruelle, c’est maintenant ou jamais pour déguerpir.

son visage se tourne de nouveau vers lui, les sourcils se froncent à l’entente de la raison. ça ne lui plais pas, mais elle le laisse parler. vider le sac bien remplis à son goût. surtout pour quelqu’un qu’on ne connaît pas. doucement, un sourire se dessine sur ses lèvres. elle baisse la tête inha, un peu honteuse. la bouche se tord un instant – à essayer de comprendre ou est-ce qu’elle a merdé.

ça à l’effet d’une claque – nerveusement, c’est un ricanement qui se fait entendre quand le nom de son meilleur ami résonne dans l’air. une de ses mains passe dans ses cheveux et elle relève la tête.

« well, j’comprends mieux maintenant – my bad pour le regard, c’était pas voulu et pas contre toi. » à inspirer doucement. « et ce n’est pas forcément contre toi, crois-moi. il n’aime pas grand monde et la gamine se permet d’arborer une image fière, celle d’une princesse privilégiée sauf moi ! le rire cristallin résonne avant qu’elle ne se reprenne. non, honestly, il est comme ça avec tout le monde, il l’a toujours été, il lui faut juste du temps pour vous connaître, c’est tout » et elle hausse doucement les épaules.

« quant à moi, désolée si je t’ai donné cette impression. j’me suis pas rendu compte du regard que je t’ai porté – en vérité, ce jour-là, j’avais oublié mes lunettes de vue et j’venais de faire tomber mes lentilles de contact dans ma salade. comment te dire que. je ne voyais absolument rien – sauf que. hm, on l’dit pas à jiwon ok, j’comprenais que dalle de ce qu’il me racontait ce jour-là. tu vois randall dans monster & cie, bh. same. » et elle affiche un air idiot sur le visage.

« bon, j’sais pas toi. mais j’veux pas m’faire attraper, donc c’est soit on s’casse maintenant, soit je te laisse ici pépouse »  
(c) SIAL – icons DΛNDELION





    " She opened her eyes and met his. The impact was so strong " I could not tell you if I loved you the first moment I saw you, or if it was the second or third or fourth. But I remember the first moment I looked at you walking toward me and realized that somehow the rest of the world seemed to vanish when I was with you. (heena -- love at first sight.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 45
Age : dix huit ans
nom de scène : morgan
occupation : trainee
avatar : wong yukhei {nct} — ©soulmate
DC : raph & sae
Points : 143

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f155-campfire http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/f132-groupes
Message
Mer 17 Oct - 1:39





walking on a lonely road.

— c’est la lune qui se moque une nouvelle fois et qui se fend dans un de ses sourires divin. elle vous surplombe et vous baigne dans sa froideur ; agit comme le projecteur d’une scène personnelle, éclate en amarante à l’angle de sa mâchoire qui se contracte.

ses yeux ne te quittent pas – ils continuent de te scruter jusqu’à déchiffrer l’énigme, le gosse qui peine à se dérider. c’est pas d’la haine, ni d’la colère – c’est de l’incompréhension, de la méfiance face à ce visage qui ne cesse de changer d’émotion.
il se demande aussi ;

es tu réelle ?

ses épaules se haussent dans le vide, ignorent le voile que tu apposes de quelques mots – il se tait. laisse cette fois le silence te répondre tandis qu’il réajuste du bout des doigts sa casquette en même temps que ses pas cessent de racler le bitume.

ses prunelles glissent sur ton visage à la manière d’une épave, cherche du regard qui sont les naufragés qui pourraient être sauvés – ou si tout a bien coulé avant même de commencer à naviguer sur les flots tumultueux d’une potentielle amitié.

ouais. c’est important, les regards.

sa voix s’éteint un peu en même temps que ses iris prennent cette teinte ocre qui le caractérise tant – de la douceur, peut être ; un peu de miel pour adoucir les moeurs.

ses sourcils s’arquent, moqueurs — un peu amusé par la tournure que prennent les choses, par ce sourire qui se peint sur tes lèvres à la façon des premières jonquilles — inattendu.

quoi, c’est censé être genre, un titre honorable ?

il secoue un peu la tête, laissant son nez piquer vers l’asphalte qu’il gratte du bout de sa chaussure.

sérieux, c’gars est trop égoïste. il nous a fait comprendre qu’il en avait rien à foutre de nous – perso, j’ai pas besoin de plus pour comprendre que ça va être compliqué entre lui et moi.

à pas s’étendre sur le sujet – expliquer combien l’entourage c’est important, primordial aux yeux de morgan. une base sur laquelle se construire, se hisser ; se douter que l’un des trois piliers porteurs est finalement un peu bouffé par l’arrogance de l’un.

prends moi pour un con –

il plisse les yeux en même temps que l’esquisse d’un sourire se poudre à la commissure de ses lèvres à la manière d’une écorchure au fusain. à finalement l’abandonner pour un regard attentif en direction des portes closes – le gosse qui sans demander son reste reprends sa marche dans le dédale urbain.

t’es pas tombée sur la bonne personne, faut dire,

il se permet d’ajouter, juste pour la forme sans doute. à s’dire qu’il y a peut être quelque chose à en tirer.

j’ai tendance à blacklister si j’sens que la personne m’est hostile. i’m used to be like that.

soupir qui se glisse entre ses lèvres, vient cueillir les étoiles qu’il effleure du bout du regard. à s’demander quel ciel il fait là-bas, à new york.
(c) SIAL – icons the riddler


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 455
Age : vingt-et-un-an (12.09)
nom de scène : nina.
occupation : rookie, figurante, parolière, doublure de voix.
avatar : rosé (kelly).
DC : ksj, js, sc.
Points : 372

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t5901-i-want-to-ki_-_-you-answers-may-vary http://www.lights-camera-action.org/t5915-topic#100592 http://www.lights-camera-action.org/t5923-bahk-inha#100624 http://www.lights-camera-action.org/t5924-bahk-inha#100625 http://www.lights-camera-action.org/t5925-bahk-inha-inha_wdl#100627 http://www.lights-camera-action.org/t8990-venusofficial#142075 http://www.lights-camera-action.org/t6420-nina-bahk-inha#107424 http://www.lights-camera-action.org/t8989-venus
Message
Jeu 18 Oct - 0:03





walking on a lonely road.

— c’est d’un signe de tête qu’elle approuve – important, primordial ; tout passe dans le regard. les yeux sont les fenêtres de l’âme. et pendant un instant, elle se demande ce qu’il a pu réellement voir, dans le sien, ce jour-là. parce qu’elle ne se souvient pas inha, si une once d’hostilité résidait en ses pupilles alors que jiwon laissait des mots salés coulés à tout-va. et en cet instant, ce questionnement lui fait froid dans le dos. est-elle hypocrite de se tenir là ? le cœur se serre de se dire qu’elle est probablement en train de faire ce qu’elle exècre le plus.

« venant de lui, oui. » et elle sourit franchement inha, celui qui fait jalouser les rêves des anges, à porter cet ami près de son cœur avec facilité. si parfois, elle ne tolère guère son comportement, il n’empêche qu’il reste un de ses piliers. un de ses murs porteurs – pourtant, la relation n’est guère définie, refusant d’apposer une étiquette à ce qu’ils sont. ses prunelles se relèvent vers le garçon, à froncer les sourcils face aux mots venins. à ne pas apprécier le ton employé et c’est sa langue qui claque contre son palais. et sa mâchoire se serre, s’empêche de laisser chanter sa désapprobation – mais les pupilles fument de colère pendant une seconde. de toute façon, elle doute que ses arguments soient entendus et c’est de bonne guerre ? « je n’ai qu’une chose à te dire, tu changeras d’avis sur lui bientôt. » et elle hausse les épaules, signe de victoire, prémonition d’une pensée.

c’est un sourire de travers qui orne ses traits poupée, inspire doucement alors que les mots forment un monologue – teintent de couleurs un secret qu’elle a longtemps gardé. à se débarrasser de cette colère passagère en un rire timide. elle a une vision un peu bancale depuis la naissance. « mais c’est vrai ! » qu’elle se défend – les bras se croisant contre sa poitrine, le regard hagard ; la gamine laisse échapper un hoquet de surprise quand elle le voit repartir, à le suivre de près. « bon, en vrai, je ne sais pas si c’était en grande partie à cause de ma vue ou si je t’ai réellement mal regarder, j’m’en souviens juste pas. désolée. » franchise murmurée alors que le visage se baisse à contrario du sien – tourné vers les étoiles.

les pas s’enchaînent, à se caler sur la cadence du garçon. et inha, elle arbore un timide sourire dans la porcelaine. « j’avais pas remarqué tiens, merci de l’info » elle rit un peu inha, avant de le regarder en biais. « la liste doit être looooongue alors ? »
(c) SIAL – icons DΛNDELION





    " She opened her eyes and met his. The impact was so strong " I could not tell you if I loved you the first moment I saw you, or if it was the second or third or fourth. But I remember the first moment I looked at you walking toward me and realized that somehow the rest of the world seemed to vanish when I was with you. (heena -- love at first sight.)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

no sleep club ¬ ((inha))

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Club de medecine
» Club de Shogi
» Achats groupés club?
» Parties / Campagnes / jeux / Activités au Club :
» Demande de création d'un club

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: centre :: zoum laser-