AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 euphoria — ((sulai))

Aller à la page : Précédent  1, 2
flow entertainment
flow entertainment
flow entertainment
avatar
flow entertainment


Messages :
230

Age :
22 ans

groupe :
Ghost (Busters)

rôle dans le groupe :
vocal & dance, le retardataire™

nom de scène :
Luigimansion

occupation :
rookie, parolier à ses heures — crevette dans ce bol de tomyam qu'est la vie

avatar :
dean (©morning rain)

DC :
gabriel (flow), sunwoo (staff), hyunbin (wdl), ludmila (wdl), ae ra (ym), yijun (kg)

Points :
264


Jeu 1 Nov - 19:05




so take my hand, take my whole life too ; 'cause I can't help falling in love with you

((music)) — C’est l’aurore qui se dessine en reflet doucement rosé sur ses joues ; l’aube de quelque chose de nouveau, quelque chose de beau - nouveau jour se lève sur eux pour promettre quelques tendresses, et les corps s’entremêlent pour promettre de plus se quitter. Et en silence, loin des regards s’enlacent deux coeurs battant désormais à l’unisson - se resserrent un peu les cordes d’un destin déjà partagé.

Le soleil est gravé en son visage sous un nouveau baiser - c’est la beauté de diamants incrustés sous sa peau, rubis pour garnir ses lèvres ; que le cupide vole encore une fois animé de passion. À boire la joie dans les baisers ; même les yeux fermés se sentir vu par elle pour son être entier - apprécié malgré les défauts, les impuretés sur la pierre, les frasques et facéties ; reconnu comme un peu plus que ce gamin indécent qui aime trop à tirer sur la corde.

Et les mots sont répétés encore et encore dans la boîte crânienne, CD rayé mais dont on ne saurait se laisser - moi aussi, j’ai envie d’être avec toi, oui, ça lui suffit pour se dire tu es à moi. Sourire aux lèvres, nouveau baiser fait meilleure réponse que mille mots pour entretenir leur petit monde. C'est tendre qu'il l'enlace pour la garder un peu contre lui, les doigts parcourent les longueurs brunes et le monde autour s'efface - nuage créé au-dessus de toute réalité. Qui s’évapore pourtant sous les échos de la télévision - et Sunan soupire un peu, il hausse les épaules quand les yeux s’échouent sur le mal imaginaire, représenté par de grands yeux bruns et des cascades de cheveux noirs.

C'est pas la peine de pas l'aimer - elle est gentille. Pas bien passionnante si tu veux mon avis. Un peu basique - pour être honnête j’ai pas retenu grand chose sur elle, si ce n’est qu’elle s’appelle Eva, qu’elle est finlandaise et trainee dans ton agence. Rien de palpitant.

Honnêteté sans volonté de dénigrer une gamine qui n’a rien demandé ; n’a pour crime que de ne pas avoir su retenir son regard.

Tu sais, Chai - ça veut tellement rien dire c’que tu vois de moi dans cette émission. J’m’amuse à jouer les transis parce que ça me fait marrer, parce que j’ai jamais pris ce programme au sérieux - j’sais pas si qui que ce soit le fasse, cela dit. Les fans sont heureuses de penser voir ce à quoi ressemblent leurs idoles en couple, j’imagine que ça entretient leur fantasme, moi...j’rigole de mes propres bêtises. Rien de plus. J’ai jamais pensé une seconde que cette relation fictive prendrait d’autres dimensions...parce que j’voyais que toi déjà en arrivant.

Révélation s’accompagne d’un peu de soie rouge portée sur les joues, et au fond il espère juste rassurer la belle quand à ses intentions - l’enfant venue du nord restera en haut du donjon, jamais il ne se fera prince pour venir la chercher, préfère rester avec la reine aux allures sauvages qui l’accompagne depuis toujours.

Prince ou bien hors-la-loi - elle soulève l’interdit qu’ils voudraient braver ; réalité plombante pour écraser un peu la cage thoracique. Pourtant il l’efface d’un mouvement de la tête secouée, les yeux toujours sur elle et un bras sur son épaule - Sunan qui a jamais su écouter les règles ne compte pas commencer au jour d’une nouvelle joie qui s’en retrouverait gâchée.

Honnêtement ? Non - mais je sais que moi, je m’en fiche. À toi de voir...si le risque te fait trop peur. Mais j’espère que c’est pas le cas.

Lèvre mordillée de nervosité - à espérer qu’elle le suive quand il se jettera de la falaise ; pas prêt à endurer la chute en solitaire.

(c) SIAL ; icons sial


flow entertainment
http://www.lights-camera-action.org/t9181-to-myself-sunanhttp://www.lights-camera-action.org/t9183-martini-blue-sunanhttp://www.lights-camera-action.org/t9191-chuensang-sunanhttp://www.lights-camera-action.org/t9190-sunan-cellphonehttp://www.lights-camera-action.org/t9189-sun_anhttp://www.lights-camera-action.org/t8501-ghost_offhttp://www.lights-camera-action.org/t9767-sunan-ghost#165549http://www.lights-camera-action.org/t8059-ghost-flow-ent
knockout global
knockout global
knockout global
avatar
knockout global


Messages :
843

Age :
24. (31.10.94)

nom de scène :
'lolita'

avatar :
chungha (kelly)

DC :
kass's squad.

Points :
487


Ven 2 Nov - 16:32




so take my hand, take my whole life too ; 'cause I can't help falling in love with you

dans un mouvement vif, à s’éloigner de l’aimé, elle attrape la télécommande. l’écran devient noir, le silence se fait enfin. télévision éteinte à la hâte de ne plus voir l’émission, de ne plus voir le jeu. à sentir encore ce sentiment de jalousie couler en ses veines lorsqu’elle posait ses prunelles sur ce couple qu’il incarne aux côtés de la demoiselle. ça brûle, c’est dérangeant et elle se sent idiote. ressenti napproprié, alors qu’il n’était que l’ami. passe une main dans ses cheveux avant qu’elle ne finisse par attraper la nuque, signe de nervosité chez la demoiselle. le cœur se gonfle, le souffle s’échappe, les paupières se ferment et elle laisse échapper quelques mots – ne pas l’aimer beaucoup qu’elle clame, la malheureuse, alors qu’elle ne la connaît pas. stupide, stupide. mais elle n’y peut rien chailai. c’est comme ça, c’est arrivé comme ça. ou peut-être que, c’est depuis toujours. elle n’en sait rien. c’est là. et chailai, elle a des explosions de sentiments ; sentiments qu’elle n’arrive pas à nommer.

ça explose en elle, chaque fois qu’elle pose son regard sur sunan.

le cœur se tapit dans l’ombre dès lors qu’il parle. à se cacher. à poser des mots, protège l’inconnu des sentiments néfaste de la demoiselle. elle baisse la tête, pince les lèvres alors que ses mains attrapent le bas de son pull, joue nerveusement avec le tissu entre ses doigts. enfant réprimandé. c’est comme une remise en place – une demande. ne fais pas ça. ne déteste pas pour rien. elle déglutit difficilement, à ne rien dire. juste écouter, s’abreuver des paroles. mise au point des sentiments.

comment ne pas l’être, qu’importe si ce n’est qu’un jeu pour l’un, l’autre peut s’écorcher les genoux de tes sourires et de tes regards, l’autre peut ressentir le cœur dansé la joie sous tes mots.

et ça claque, ça résonne comme une évidence.
à le savoir sien.
sien, concept encore inconnu – lointainement détesté par la sauvage, trop éprise d’une liberté qu’elle a durement acquise.

et elle sourit, bêtement, un sourire niais qu’on lui connaît très peu. elle a le regard dans le vide, un peu rêveur, parsemé de quelques éclats. étoiles perdues, apportées par ses baisers. encore surprise du retournement de situation. le cœur se gonfle un peu plus à cette idée. de se dire que ses sentiments sont réciproques, qu’ils ont probablement plus de force maintenant qu’elle sait.

parce que chailai n’a jamais été le genre de fille à rêver d’amour, à rêver d’un compagnon. longtemps, elle a regardé les hommes de travers. une confiance donnée à travers les âges et parfois avec difficulté. ce n’est que récemment, qu’elle a accepté d’ouvrir son cœur, d’ouvrir ses bras à l’idée d’un peu de tendresse.

jamais, elle n’aurait pensé, tomber pour lui. lui, l’ami précieux, pilier solide d’une vie bancale. encore moins s’émouvoir devant ses sourires, rire de ses blagues douteuses, penser à lui. sentir son cœur s’agiter à l’entente de sa voix. jamais, elle n’aurait pensé que les sentiments ressentis soient réciproques.

mais peuvent-ils s’aimer ? les doutes naissent en son esprit comme un jardin de ronces. parce qu’elle connaît la règle. no dating. et elle refuse de le voir prendre pour elle, elle refuse de voir son groupe se prendre un mur pour elle. parce qu’elle sait, qu’elle n’est pas l’image parfaite. qu’elle est de celles qu’on devraient éviter.

d’instinct, le corps se recule un peu, se laisse tomber sur le sofa, à ramener ses jambes contre sa poitrine, les recouvrir de son pull alors qu’elle relève le visage. le sérieux dont fait preuve le jeune homme l’émerveille – loin des plaisanteries habituelles, il ne joue pas cette fois. parce qu’il a le cœur de chailai entre ses mains. son regard croise le sien et c’est un sourire qu’elle dessine sur sa bouche. « tu sais que, si tu tombes, je tombe aussi ? » sa voix n’est qu’un murmure. elle prend une profonde inspiration avant de se relever – s’avancer vers lui.

sourire conquérant sur la bouche alors que le cœur chante ses louanges. « tu me connais. je ne joue pas très bien avec des règles. »

(c) SIAL ; icons sial


knockout global
http://www.lights-camera-action.org/t11927-chailai-moi-je-m-appelle-lolita#179449http://www.lights-camera-action.org/t4524-kanlaya#82171http://www.lights-camera-action.org/t3930-savika-kanlaya#81766http://www.lights-camera-action.org/t4412-savika-kanlaya-hotline-blinghttp://www.lights-camera-action.org/t7165-chailai-chaiyeahhttp://www.lights-camera-action.org/t10364-lolitahttp://www.lights-camera-action.org/t4316-lolita-savika-kanlayahttp://www.lights-camera-action.org/t3997-afterglow-knockout-global
 
euphoria — ((sulai))
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
» Bienvenue ∫ EUPHORIA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: sud