AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

Dating 101 # Siwan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Invité
Invité
Message
Mer 18 Jan - 22:26





simulation
why so serious.




tenue
 ━
Sa réaction ? La meilleure, mieux que ce que j’aurais pu m’imaginer, ou espérer en tout cas. Et parce qu’elle me suffisait, je laissais le sujet en suspens, pour une prochaine conversation où je pourrais continuer à m’amuser à le faire tourner en bourrique. Non pas que je croyais qu’il se fasse réellement taper sur les doigts pour mes bêtises, mais tout de même, que pouvait réellement faire l’agence ? Absolument rien au fond, si ce n’est contrôler peut-être mon image et des cœurs brisés ou en colère, tout dépendait des côtés. « Tu peux toujours essayer. » Je riais, tout simplement. J’avais bien envie d’essayer, juste pour rire, voir quelle réaction ils auraient concrètement si jamais, je leur demandais d’avoir la permission de sortir avec quelqu’un sans avoir ce quelqu’un en tête. Ce serait amusant, bien que mon amusement ne serait pas partager et que le doute prendra le dessus, quand bien même je défendrais le contraire. « Jo… Noona devant ! Tourne ! Y’a quelqu’un ! » Est-ce moi, ou dans des situations critiques, il osait encore m’appeler Noona ? Cette andouille, toujours à trouver les mauvais mots au mauvais moment, pour autant, il rougissait, ce qui est carrément fascinant. Mais je me retournais, voyant qu’il n’y avait personne, je zigzaguais pour me venger. « You are a liar, pfft ! Je n’aime pas les menteurs. Pfft. » les pieds levés, refusant de les poser sur les pédales, je m’amusais avec le guidon avant de stabiliser la trajectoire, souriant davantage en voyant la pente. « Sauf si tu m’avoues que tu voies des fantômes, mais j’y crois pas. À ces choses. Ou alors, demande-leur aide pour le prochain obstacle ! » Je riais déjà d’avance, je ne comptais toujours pas l’aider, ce genre de passage était fatiguant et j’aimais pas me fatiguer pour cela, après tout, n’avais-je pas un super manager ?


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Sam 21 Jan - 12:36





simulation
why so serious.




tenue
« You are a liar, pfft ! Je n’aime pas les menteurs. Pfft. » QUOI ? Mais non ! Je ne mentais pas ! Y’avait quelqu’un devant nous y’a même pas trente secondes là. Je ne devenais pas fou quand même ? Non ? Si ? J’allais la tuer ! « YAH ! Arrête on va vomir partout après. » Dis-je alors qu’elle nous faisait zigzaguer comme deux abrutis. On allait passer vraiment pour n’importe quoi. Les gens devaient nous regarder de façon bizarre. « Sauf si tu m’avoues que tu voies des fantômes, mais j’y crois pas. À ces choses. Ou alors, demande-leur aide pour le prochain obstacle ! » Quoi ? Je ruminais dans mon coin, en restant silencieux. Puisque c’était comme ça. J’enlevais mes pieds des pédales comme elle, laissant le vélo avancer par la simple vitesse que j’avais générée en pédalant comme un fou pendant quelques minutes. « Je ne parlerai qu’en présence de mon avocat. » Criais-je en sifflotant doucement. « T’es méchante avec moi, je me vengerai. On échange de place ! J’vais devant, freine espèce de petite fripouille. » Je lui secouais le corps par les épaules, juste pour l’embêter. Deux abrutis sur un vélo. « Tu pédaleras comme ça ! T’as besoin d’évacuer le repas que tu viens de faire, sinon tu vas enfler et le directeur saura que t’as mangé des pâtes. » Je lui fourrageais les cheveux. La guerre est déclarée. No limite. Elle l’a déclenchée, je la suis. Tel un enfant, sans conviction, juste là, pour faire chier son petit monde. Je me rebelle enfin, du haut de mes vingt-et-un an.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 29 Jan - 19:43





simulation
why so serious.




tenue
 ━
S’il vomissait, pour sûr que ça allait être dégelasse et que même si avec le mouvement il risquait de se prendre une majorité de son vomis, je n’allais pas être pour autant indemne. Bien au contraire, je serais très certainement une victime à plaindre pour autant, celui qui allait se taper la honte, plus que tout, ce serait lui. Lui à l’estomac, aux entrailles, bien peu accroché. « Vas-y, c’est toi qui paiera la note au pressing » raillai-je pour le provoquer davantage peu certaine qu’il ait réellement envie de vomir. Pour l’instant, je me contentais de rouler, ou plutôt de jouer avec le guidon, à faire le pitre avec à mon bon plaisir. « Je parlerai qu’en présence de mon avocat », je ne pus m’empêcher de rire, allait-il m’attaquer en justice pour diffamation maintenant ? Qu’elle était glorieuse, cette amitié qui nous liait, car il n’y avait personne devant. Nous étions les seuls crétins sur la piste, d’où le fait que je me permettais de l’ennuyer autant. « T’es méchante avec moi, je me vengerai. On échange de place ! J’vais devant, freine espèce de petite fripouille. » Je n’étais pas certaine qu’on pouvait appeler ça de la méchanceté, car je n’ambitionnais nullement de le nuire, tout ce que je faisais, c’était m’amuser, profiter d’une des rares sorties que je pouvais faire sans avoir à recevoir de coup d’appel de mon manager, aka, le type derrière moi, pour me demander où j’étais. « Tu peux toujours rêver que je lâche le guidon. Tu parles d’un gentleman, à vouloir échanger les rôles juste pour ne pas faire travailler des baguettes » arguais-je en riant, les pieds sur la pédale sans pour autant les bouger. La pente était imminente, il allait devoir pédaler dure pour pas qu’on reparte en arrière. C’était le moment pour lui de faire ses preuves. « Tu pédaleras comme ça ! T’as besoin d’évacuer le repas que tu viens de faire, sinon tu vas enfler et le directeur saura que t’as mangé des pâtes. » Riant encore plus fort, à gorge déployée alors que le vélo tanguait dangereusement non plus par mon fait, par du sien. « Yah, yah, YAH, mes cheveuuuuux », je me retournais, le fusillant du regard et lui rendant la chose. M’amusant à faire redresser ses cheveux en épis, à les tordre s’il les fallait pour qu’il ait l’air ridicule. « Alors comme ça, tu as perdu ton calme ? Peeeeeeeeeeeente, allez, pédale ! »


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 12 Fév - 21:29





simulation
why so serious.




tenue
« Vas-y, c’est toi qui paiera la note au pressing » « Absolument pas, c’est toi qui est riche. Augmente-moi et on verra si je te paierai le pressing. » Dis-je pour la narguer. Elle ne me sous payait pas, bien au contraire, mais je n’allais pas payer son pressing, alors qu’elle avait amplement de quoi faire. Et puis j’allais me rebeller et puis c’est tout. Ce n’était bien évidemment pas méchant, au contraire, elle savait que je n’étais pas du genre méchant. J’étais le genre de mec, qui ne s’énervait jamais, bon ça pouvait m’arriver mais voilà. En tout cas, c’est moi qui faisait tout le boulot, et en plus elle me faisait passer pour un menteur, alors qu’il y avait bien eu quelqu’un, quelle idée de ne pas regarder devant elle, c’est comme quand on conduit une voiture, on ne regarde pas en arrière que je sache. Les accidents arrivent si vite. « Tu peux toujours rêver que je lâche le guidon. Tu parles d’un gentleman, à vouloir échanger les rôles juste pour ne pas faire travailler des baguettes » « Je suis un gentleman qu’avec les gens qui le méritent haha. » Je lui pokais l’air de rien le dos pour l’enquiquiner. Je n’allais pas me laisser faire, tant pis si elle devient sauvage ou que sais-je, mais je ne me laisserai pas faire tout simplement. « Yah, yah, YAH, mes cheveuuuuux » « T’étais pas coiffé, c’est pas bien grave. » Je lui tirais la langue pour me moquer encore plus d’elle. De toute façon, elle ne voyait personne d’important, alors on s’en fichait qu’elle soit coiffée, ou pas. Et elle ne tarda pas à se venger, je la repoussais pour qu’elle arrête de toucher mes cheveux. Même si contrairement à elle, j’en avais pas des masses, mais bon, elle pourrait tout de même les laisser tranquille. « Alors comme ça, tu as perdu ton calme ? Peeeeeeeeeeeente, allez, pédale ! » « Pourquoi je pédalerai ? C’est cool de rouler en arrière, tu ne crois pas ? » Je gardais les pieds sur les pédales sans pour autant pédaler. Voyons si elle, elle va se mettre à pédaler pour pouvoir avancer, ou alors laissera-t-elle le vélo aller en arrière ? On ne risquait rien ceci dit, sauf si elle gérait mal le guidon. « Peut-être qu’on ira loin en arrière avec la vitesse de la pente. »
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 12 Fév - 22:12





simulation
why so serious.




tenue
 ━
Obstinée, c’était bien la chose que je savais faire sans réellement fournir d’effort si ce n’est repousser, rire et narguer. Camper sur mes positions, refuser de céder à la pression, et puis, le plus important, ne faire que ce que bon me plaisait dès que je le pouvais. Rare était les fois où j’étais libre de dire, faire ce que je voulais parce que la profession de réalisatrice avait ses codes quand bien même la créativité avait sa part, qu’être actrice supposait le fait de retranscrire les émotions pensées par l’écrivain. Plaire, satisfaire, sourire, presque des obligations pesantes et fatigantes. « Je suis un gentleman qu’avec les gens qui le méritent haha. », je ne peux m’empêcher de pouffer de rire, je ne savais pas qu’être un gentleman dépendait des personnes, j’avais la naïvement croyance que c’était un mode de vie, un style qu’on ne pouvait enlever de la même façon qu’on ôte sa veste. « Vraiment ? Qui sont les méritants alors ? » questionnais-je, curieuse de savoir qui se trouvait sur cet élégant tableau des personnes qui avaient l’immense chance de pouvoir profiter de cette facette qui m’était refusé. Non pas que je comptais m’aligner sur les potentiels critères qui allaient s’en dégager mais histoire de savoir, de qui je pouvais me moquer à l’avenir. Gentleman ou pas, nos bêtises s’enchaînent et nous voilà retourner à l’ère du bac à sable, à nous tirer les cheveux comme des enfants de deux pommes et demies. « Pourquoi je pédalerai ? C’est cool de rouler en arrière, tu ne crois pas ? » Cette soudaine affirmation déguisée en une fausse question m’arracha un sourire amusé. Sa mauvaise foi était aussi persistante que la mienne, pour autant, je ne comptais pas céder. « Ouais, certainement ? Je n’ai jamais essayé pour te dire, j’avais l’habitude de monter sur des tandem avec de parfait gentleman » fis-je, obligée d’évoquer encore ce mot. Le vélo perdait en vitesse, et plutôt qu’avancer, on commençait déjà à reculer, nos deux poids nous retentissaiten dans cette imminente chute mais plus pour longtemps, la loi de la gravité allait nous rattraper. « Peut-être qu’on ira loin en arrière avec la vitesse de la pente. » Je ricane, amusée par cette déclaration complètement folle. « J’ai soudainement la nuque raide, j’pense pas pourvoir me retourner et savoir si on recule… correctement, que faire ? » Jusqu’où notre bêtise pouvait nous porter, j’étais curieuse.


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 16 Fév - 19:29





simulation
why so serious.




tenue
« Vraiment ? Qui sont les méritants alors ? » J’haussais les épaules, amusé, de par cette question, qui pouvait paraître anodine, aux yeux des autres, mais qui ne l’était pas forcément pour moi. « Toutes les filles qui sont mignonnes avec moi. Un tas en clair. » Dis-je l’air de rien. Je n’avais pas non plus un troupeau de fille à mes pieds, n’abusons pas. Les filles de l’agence suffisaient. Elles étaient gentilles, sauf certains, comme Hae Ri, qui n’en faisait qu’à sa tête, et se croyait supérieur car elle était une idole. Une idole en plein flop ouais. Pas de quoi se sentir supérieur pourtant. Mais soit, c’était autre chose ça. En attendant, on se chamaillait avec Johee, et… Comment dire, je ne comptais pas lâcher l’affaire, parce que voilà, pour une fois, je ne voulais pas lui passer les choses avec facilité. Je n’étais pas tout gentil tout mignon non plus. Et actuellement, c’était de savoir si je devais pédaler ou pas et, je n’en avais pas envie. « Ouais, certainement ? Je n’ai jamais essayé pour te dire, j’avais l’habitude de monter sur des tandem avec de parfait gentleman » « Tu parles que de gentleman, dis-donc. Tu sors avec beaucoup d’hommes ? » Petite question innocente, ou pas. Mais c’était pour la taquiner, puisqu’elle ne parle que de ça, elle n’aime que ça ? En tout cas, puisqu’aucun de nous ne pédalait, on commençait doucement à reculer, forcément, on ne pouvait pas aller en avant au vu de la pente. « J’ai soudainement la nuque raide, j’pense pas pourvoir me retourner et savoir si on recule… correctement, que faire ? » Résistant plusieurs secondes, combien, je ne saurais le dire, je finis par pousser les pédales, sans trop de facilité, au vu de la vitesse qu’il y avait pour au final, poser mes pieds par terre pour ralentir le tandem je tentais de garder l’équilibre pour ne pas qu’elle tombe. Une fois le vélo arrêté je soupirais longuement. « Voilà. Tout risque de chute est évité. Mademoiselle feignasse. »
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Sam 22 Avr - 13:19





simulation
why so serious.




tenue

Un tas de filles mignonnes avec lui, je ne demandais qu’à le voir pour le croire, même si une partie de moi n’aimait tout simplement pas l’image qu’une imagination un chouilla trop sensible me projetait. Le talon bien enfoncé sur ma pédale, je chassais l’image en secouant la tête de déni. Il mentait, on était quasiment ensemble H24. Ou du moins, peut-être pendant que je travaillais, devant ou derrière les caméras, il était ailleurs, avec d’autres personnes. Que sais-je. Il m’implantait des idées ridicules à l’esprit. C’est peut-être sur cette idée ridicule qu’à sa question, je ne lui offris qu’une réponse semblable. « Chaque fois que je n’ai pas de manager sur le dos, c’est une maladie d’artiste que de vouloir échapper à toute surveillance » répondis-je, avec comme un besoin de m’expliquer alors que j’aurais pu m’arrêter bien plus tôt pour admirer son expression perplexe. Pour autant, j’avais le regard rivé vers la route qui se déroulait face à nous, jusqu’à ce que l’envie me prenne de vouloir l’ennuyer et quitter du regard le chemin. Sa réponse ? Décevante, il se contenta d’arrêter le vélo, au bas de cette pente que nous nous sommes refusés à gravir en partageant nos efforts. « Rooh, on a raté la scène digne des films américains, où les antagonistes dignes de mélodrame américain finissent par cavaler ensemble la pente, dans les bras de l’un et de l’autre. Quoique. Te connaissant, tu m’aurais laissé tomber toute seule, monsieur le manager pas très galant ». Sortant de la poche arrière de mon jean un petit calepin, je notais l’idée, pour un prochain tournage vidéo, drama, je n’avais pas décidé. Mais cela restait une idée à exploiter. Quittant la selle, laissant le vélo à ses soins, j’ouvrais la marche sur cette pente raide. « Je t’offrirais une glace au bout de chemin, allons-y, Siwan ~ » lançais-je, de la même façon qu’on soudoyait un enfant à se forcer pour le récompenser ensuite.


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 19 Mai - 9:51





simulation
why so serious.




tenue
« Chaque fois que je n’ai pas de manager sur le dos, c’est une maladie d’artiste que de vouloir échapper à toute surveillance » Je levais les yeux au ciel, sous cette pseudo, petite provocation de sa part. Elle ne changerait donc jamais, c’était bien la Johee que je connaissais. Pas de doute là-dessus. Un jour, peut-être elle s’assagira. Mais bon, ce n’était pas trop la peine d’y compter dessus non plus. « Je vais donc finir, par t’attacher à moi, comme ça, tu ne pourras plus m’échapper et faire des bêtises. » Je suis sûr que c’est quelque chose qui va lui plaire tiens. Bon, même à moi, ce n’est pas un truc qui me plairait. Pourquoi ? Parce que ça me mettrait mal à l’aise, d’être non-stop collé à elle car je me retrouve attaché à elle. Non. « Rooh, on a raté la scène digne des films américains, où les antagonistes dignes de mélodrame américain finissent par cavaler ensemble la pente, dans les bras de l’un et de l’autre. Quoique. Te connaissant, tu m’aurais laissé tomber toute seule, monsieur le manager pas très galant » Je la regardais avant de rire doucement. « Tu regardes vraiment trop de films Américains quoi. Serais-tu le genre de fille à aimer les amours à l’eau de rose ? Genre super cliché et nyan nyan ? » Je la détaillais du regard, sachant, pertinemment que non. Pas possible, ce n’est pas Johee sinon. Ou alors, je la connais très mal, et là, c’est moi qui me prends une claque dans la gueule pour le coup. C’est qu’en plus, elle était en train de noter, l’idée, sur son calepin. Elle est sérieuse ? Mon dieu, je vais assister à ça, pour un tournage ? Que Dieu me bénisse de supporter tout ça. J’en ai besoin. Je secouais la tête, tout en la regardant faire. Aigo. Cette fille… « Je t’offrirais une glace au bout de chemin, allons-y, Siwan ~ » « Je ne suis plus un enfant, noona, mais j’accepte la glace ! » Dis-je en soupirant. Juste par gourmandise, et puis une glace, y’a pas de saison pour en manger, non ?
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Sam 3 Juin - 20:42





simulation
why so serious.




tenue
 ━
Sans crier gare, il me pose cette question qui me laisse sans voix pendant un instant. Vexée ? Absolument pas, j’étais davantage partagée entre dépit et stupéfaction. Il me taquinait, ce qui était une chose, mais je ne pouvais refouler la réalisatrice en moi qui à cet instant précis, soupirait. « D’où crois-tu que ces scènes de film proviennent ? De fantasmes. Je vends à ces gens, du rêve. Ce qu’ils voudraient être, ce qu’ils voudraient vivre, ce qu’ils espèrent secrètement. » Devant les caméras, je disparaissais, je changeais de nom, d’apparence, de personnalité et je vivais une vie que je ne pourrais jamais vivre que sur un plateau de tournage. Parfait caméléon, je trompais, je bluffais, je jouais. Derrière la caméra, j’écrivais des histoires que j’imaginais, que j’inventais ou qui étaient des rêves dilués avec la réalité qui me rappelait leur impossibilité. « La chute ? Personne n’en veut. Mais le moment où la demoiselle ouvre les yeux, et réalise que le visage de celui qu’elle aime, n’est plus qu’à quelque centimètre du sien, et que à cet instant, l’alchimie des deux acteurs sublime l’instant. Enfin, si les deux acteurs sont bons et que le réalisateur à l’œil. Sinon c’est une autre histoire. » déclarais-je tout en concluant par un haussement d’épaule, une chute abrupte dans mes arguments mais je me doutais que cela n’intéressait peut-être pas Siwan, ou du moins, il me fallait du matériel et un exemple vivant pour qu’il comprenne réellement. « Si je t’embrassais soudainement, ici et maintenant, en t’attrapant par le col, la scène aurait été nulle. Trop brutal, sortant de nulle part, sans alchimie et rien qui ne puisse l’annoncer. Quoique. Les spectateurs aiment être surpris, mais ils attendent quelque chose en retour. Hm. » À nouveau, je sortais mon petit calepin pour gribouiller l’idée. Non exploitable, mais il me fallait des pistes. « Je ne suis plus un enfant, noona, mais j’accepte la glace ! » Le deal était fait, il y avait cette colline à monter, puis à descendre, et une rue à traverser pour aller nous perdre dans les boutiques qui longeait le parc. « Bon, choisis ta glace » lui intimais-je en lui donnant un léger coup de coude une fois devant l’étale, me laissant alors le temps de réfléchir à celle que je désirais.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Sam 10 Juin - 22:49





simulation
why so serious.




tenue
« D’où crois-tu que ces scènes de film proviennent ? De fantasmes. Je vends à ces gens, du rêve. Ce qu’ils voudraient être, ce qu’ils voudraient vivre, ce qu’ils espèrent secrètement. » Euh ouais. Ou pas ? Est-ce que les gens rêvent réellement de ce genre d’amour ? C’est niais, ça pu, c’est ringard. C’est… Drama quoi. C’est asiatique. Je suis sûr que face aux séries américaine, maintenant ils trouvent les amours de drama totalement puéril est surfait… Non ? Je ne sais pas, je me trompe peut-être. Je l’écoutais parler. Elle était en pleine réflexion, autant ne pas l’interrompre. Je préférais l’écouter que lui couper la parole, elle finirait par m’envoyer chier. Alors autant garder le silence. « Si je t’embrassais soudainement, ici et maintenant, en t’attrapant par le col, la scène aurait été nulle. Trop brutal, sortant de nulle part, sans alchimie et rien qui ne puisse l’annoncer. Quoique. Les spectateurs aiment être surpris, mais ils attendent quelque chose en retour. Hm. » Je sentis comme un coup de froid dans tout mon corps. Mais … De quoi elle parlait ? J’avais juste compris le mot embrasser. Et autant dire que oui, ça m’avait bien perturbé car j’avais totalement décroché. Ah, elle est bête. Pourquoi elle me fait ça. « Ouais, je vois, note, oui, vas-y. » Dis-je en l’incitant à écrire tout ce qui lui passait par la tête. En attendant on finit par aller chercher la glace. Elle payait, autant en profiter non ? Je n’allais pas me gêner. « Bon, choisis ta glace » Je grimaçais à son coup de coude en marmonnant un « oui oui » avant de ruminer dans mon coin. Cette fille était tout sauf féminine dans ses gestes, c’est pas possible. Je me penchais un peu pour voir les parfums avant de regarder le monsieur. « Je vais prendre un double parfum. Nutella et banane s’il vous plaît. » Dis-je avant de prendre un air innocent, pour pas qu’elle râle sur le fait que j’ai pris deux boules. Une fois la glace en main, je pris une bouchée avant de sourire, trop bon. M’approchant d’elle, sans rien dire, je l’embrassais sur la joue. « Merci, noona. »
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

Dating 101 # Siwan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Sujets similaires

-
» Speed-dating de Noko
» Speed-Dating Lou ♣
» Speed-dating d'Alexis
» Speed Dating
» Jung Aaron ft Im Siwan & Jung Liam ft Daniel Lachapelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-