AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 gravity ⚡ jaejin&ahreum

Aller à la page : Précédent  1, 2
yuseong media
yuseong media
yuseong media
Seo Ah Reum
yuseong media


Messages :
1621

Age :
21 ans. (18/09)

groupe :
d.avenue

rôle dans le groupe :
leader, lead rapper, sub dancer, sub vocal

nom de scène :
4R3uM dite "Seo-npunggi le ventilo", première du nom, mère des magicarpes et des tamagochis

occupation :
Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M, D.Avenue main troll, apprend à entretenir son petit jardin secret

avatar :
kim dahyun (twice)

DC :
seung lully (eye candy), lim gumiho (supernova), baek yeoreum (divine), won gayoung (wdl solo), ishii hikari (kirei)

Points :
251


Mer 12 Déc - 22:30
gravity
Tu tentais de t'en sortir avec un petit sourire mystérieux pas forcément convainquant, et un haussement d'épaules qui finissait de vendre la mèche. Quel talent d'actrice. « Qu'est ce que tu insinues ? » Tu lançais en haussant le ton de façon dramatique., comme si tu étais outrée. Même si, oui, tu étais diplômée depuis un peu plus de deux ans seulement, quelques mois avant tes débuts. « Peut-être qu'il a quitté l'agence. Peut-être que c'est Joonho. » Tu éludais en haussant les sourcils. Tu aurais pu choisir Minoh pour entretenir le mystère, mais étrangement l'innocence de Joonho semblait plus crédible. Jusqu'au moment où Jaejin trouverait une façon de contredire ta tentative désespérée pour détourner son attention. C'était un gros coup de bluff, et tu n'étais pas très douée au poker.

Lorsque tu écoutais Jaejin, tu réalisais que tout n'était pas parfaitement rose entre les garçons non plus. Avoir grandi ensemble et juste à côté l'un de l'autre ne les avait pas empêchés de s'éloigner, pour finalement mieux se retrouver. Parfois tu te demandais la position de Joonho dans tout ça, avoir débuté à la KG, devoir trouver sa place parmi un duo fraîchement débuté mais se connaissant déjà depuis des années. Ils avaient le mérite de communiquer tous les trois entre eux, là où tu étais une véritable catastrophe. Parfois tu te disais que ça aurait été mieux si tu t'étais tout simplement posée un soir avec Meili et Haru, et que tu leur avais demandé honnêtement si quelqu'un leur plaisait, si elles avaient une relation amoureuse, avec qui. Plutôt que de le découvrir un beau matin, en découvrant la vingtaine d'appels ratés, et ta messagerie vocale remplie de hurlements hystériques de l'équipe de management, après une nuit de 4h, à quelques semaines d'un comeback.

Le sujet de ta famille semblait définitivement plus compliqué qu'il ne l'était vraiment. « Pour faire simple... » Tu plissais les yeux, en cherchant la façon dont tu allais présenter ça tout en évitant de rendre ça barbant. « Mes parents ont essayé d'avoir des enfants, mais les grossesses de ma mère n'arrivaient pas à terme. Ils sont tous les deux porteurs d'un gène d'un type d'hémophilie qui n'atteint que les embryons mâles. En résumé, ils vont très bien, mais ne peuvent pas avoir de garçons. » Et ils s'étaient rapidement tournés vers l'adoption, ce qui expliquait la différence de 5 ans entre l'arrivée de Taewa et ta naissance, soigneusement surveillée par l'hôpital. Probablement que les 6 mois que ta mère avait passé allongée dans un lit, à cause de sa grossesse considérée à risques, avait convaincu tes parents qu'adopter était peut-être finalement la meilleure des solutions. Au final, la fratrie s'était bien trouvée, tu faisais le lien entre les deux garçons, et tu avais tes deux gardes du corps. Puis vint le sujet de ton revirement de rôle. « Hé oui. » Même si tu restais assez honnête avec toi-même : ton rap était loin d'être aussi poli que beaucoup de rookies. Ton registre restait celui d'une rappeuse de girlgroup, pegi 16, sans trop forcer, sans vraiment chercher à faire trembler les iggy azalea et les eminem coréens.

« Je suis très préparée, tu as crû que je te faisais venir ici sans avoir déjà réfléchi ? » Tu plaisantais, mais si ce n'était pas si éloigné de la vérité. L'interrogation semblait compliquée, mais elle invitait à tout type de réponse. Inconsciemment, tu te doutais que Jaejin suivait ce genre de style, il te l'avait prouvé lors de votre dernière sortie, il observait, initiait. En revanche, sa seconde réponse te surprit davantage, te prouvant que tes premières impressions pouvaient être traîtres. Tu secouais la tête négativement. « Tant mieux, au moins, je peux manger de l'ananas sur ma pizza. » Tu faisais vivre le running gag. Peut-être qu'après ça, il allait songer qu'il devrait tout de même utiliser son droit de veto. « Je parle beaucoup. » Tu avais rapidement évoqué tes craintes, ton besoin de savoir les choses, de mettre des mots dessus. Ton manque de confiance te poussait à toujours imaginer le pire, à réfléchir plus que de nécessaire, il venait parasiter la spontanéité de certains moments.  « Parfois j'agis impulsivement. » Un fonctionnement à deux vitesses que tu ne pouvais pas expliquer toi-même. Sans doute que lorsque le cœur prenait le pas sur le cerveau, c'était plus facile d'être toi-même, il y avait moins de questionnements, les regrets ne pouvaient venir que bien après. « J'espère que tu seras capable de tout partager avec moi. D'autant plus si je fais ou dis quelque chose qui te blesse, je ne suis pas vraiment douée pour repérer les signes. Je préfère quand on me dit les choses directement. » Il t'arrivait de provoquer la confrontation, comme aujourd'hui, ou le doute avait fini par te ronger tellement que tu avais pris les devants et sous un coup de tête, tu l'avais invité ici.

« C'était ma meilleure question. » Tu avouais dans un rire gêné. S'il s'était attendu à recevoir d'autres interrogations élaborées, tu arrivais désormais à court d'idées. Ton regard glissait du jeune homme vers la table, et tu grignotais tout en observant les lueurs à travers la fenêtre. Tu finissais par te lever pour te rapprocher de la vitre, ton souffle formant une légère condensation sur le verre. « C'est vraiment magnifique. » Tu soufflais alors que tes iris agrippaient les couleurs néons de la ville dans son habit de nuit étincelant. Hissés si haut dans le ciel, la vue semblait quasi surnaturelle. « Je ne t'ai pas demandé, tiens. Tu as une phobie ? » Tu te retournais vers lui, songeant que si la baie vitrée n'était pas là, un pas et c'était le vide. Beaucoup de personnes ne pourraient pas se tenir à ta place pour cette raison. « La pizza-ananas n'est pas une réponse acceptable. » Tu précisais, la commissure droite de tes lèvres légèrement relevée, comme pour prévenir une potentielle réponse burlesque venant du garçon. Tu commençais à savoir ce dont il était capable.



yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t70-seo-ah-reum-o-je-suis-pas-ton-code-pin-moi-j-te-laisse-pas-3-chanceshttp://www.lights-camera-action.org/t113-seo-ah-reum-o-un-boomerang-c-est-comme-un-frisbee-pour-ceux-qui-n-ont-pas-d-amishttp://www.lights-camera-action.org/t114-seo-ah-reumhttp://www.lights-camera-action.org/t118-seo-ah-reum-o-running-out-of-batteryhttp://www.lights-camera-action.org/t2744-seo-ahreum-da_ahreumhttp://www.lights-camera-action.org/t6256-daebakavenueofficialhttp://www.lights-camera-action.org/t3229-seo-ahreumhttp://www.lights-camera-action.org/t4466-daebak-avenue
yuseong media
yuseong media
yuseong media
Bang Jae Jin
yuseong media


Messages :
2001

Age :
24 ans

groupe :
VICT3RY

rôle dans le groupe :
Lead vocal, parolier, compositeur

nom de scène :
Jay(sus Christ)

occupation :
idole, visage de pepero

avatar :
Byun Baekhyun (exo)

DC :
jisung + eunbi + naoki

Points :
28


Mer 19 Déc - 23:21
gravity
« Faux ! Impossible ! Mensonge ! » Il était outré. Comment osait-elle lui mentir éhontément en prenant en prétexte son propre fils ? Enfin, son fils. Pas vraiment, mais Joon Ho était un peu son fils parfois. En tant que maknae du groupe, c’était le rôle qui lui allait parfaitement bien, quand bien il semblait parfois être plus responsable et mature que ses aînés. Mais ce n’était pas ce qui comptait. C’était bien Ahreum le problème ici et son odieux mensonge. « Il n’a jamais été trainee à la YM ! Tu me mens, c’est très mal. » Elle n’avait qu’à dire un nom ! Jae Jin était encore plus intrigué mais il sentait que l’information ne serait pas à sa portée aujourd’hui. Tant pis. Il allait faire avec, espérer avoir plus de chance plus tard. C’était définitivement une question qu’il reposerait, même si ça n’avait pas tant d’importance, au fond. Un béguin adolescent comme tout le monde en avait un jour ou l’autre, c’était néanmoins bien plus intéressant quand ce béguin en question était avec une personne qu’il connaissait potentiellement.

Une partie de sa vie dévoilée, il accorda désormais son attention aux mots de la demoiselle, tentant de comprendre la complexité de la famille Seo. Pour faire simple, ce n’était pas simple du tout et il plissa les yeux, hochant la tête en songeant que sa mère aurait dû insister pour qu’il continue à regarder Grey’s Anatomy avec elle, et il aurait définitivement dû continuer Code Blue à l’époque, même s’il savait que ça aurait été impossible. Si le sourire d’Aragaki Yui n’avait pas suffi à le passionner, rien n’aurait pu le faire. Le résumé fut plutôt utile même s’il trouvait ça incroyable qu’une chose pareille existe. Ses lèvres se pincèrent, il pencha la tête légèrement sur le côté. « Ils auraient été bien embêté s’ils étaient Chinois. » Politique de l’enfant unique, tout le monde espère avoir un garçon et ce pauvre couple ne peut même pas en avoir. Ça faisait beaucoup de petites filles à vendre au marché noir avant de réaliser le problème en interne. Question de bon sens, il garda sa remarque pour lui.

Jamais auparavant il lui était arrivé de rencontrer une personne aussi préparée que Ahreum pour ce genre de questionnement. Il ne savait pas s’il devait s’en amuser ou s’en inquiéter. « C’est fou quand même d’être aussi préparé ! » Peut-être que ça l’inquiétait un peu. Parce qu’il n’avait jamais été comme ça et qu’il avait l’impression de rater un entretien d’embauche d’une certaine façon. « Ok donc j’ai une attente. Tu peux en manger, mais pas devant moi. Jamais. » Sinon, il la fixerait en la jugeant silencieusement, se demandant comment est-ce qu’il était possible de faire une chose pareille. Non, vraiment, c’était une question de mauvais goût et Jae Jin ne pouvait tout simplement pas le supporter. Mais il ferait avec. Comme il faisait avec le fait que Minoh détestait les gâteaux depuis toutes ces années. Par amour, on acceptait tout. Même le pire.

Elle parlait beaucoup et était impulsive. Il hocha la tête, songeant qu’il n’avait pas vraiment eu l’occasion de voir le second trait dépeint. Au contraire, elle semblait pour le moment tout le contraire d’impulsif, bien préparé, ne laissant rien au hasard. « D’accord. » Il pouvait accepter tout ça, lui parler, partager avec elle, même s’il y avait des choses dont il ne serait probablement pas capable. « Dire les choses directement, c’est pas mon truc mais je vais essayer ! » Il ferait de son mieux pour aller en ce sens, même s’il avait toujours préféré éluder ce qui le tracassait, laisser les choses se faire sans interférer.

Un sourire soulagé colora son visage. C’était sa meilleure question. Parfait. Il n’aurait plus besoin de réfléchir aussi durement. De loin, il observa la baie vitrée où avançait Ahreum, approuvant d’un hochement de tête. Oui, c’était vraiment très beau. « Il y a quelques années, je n’aurais jamais imaginé séjourner dans un hôtel comme celui-ci. » Tout changeait très vite et il n’allait certainement pas se plaindre de sa situation financière. Ses yeux ne la quittèrent pas quand elle revint vers lui. une phobie ? Un sourire malicieux se dessina sur ses lèvres. « Les personnes qui en mangent, alors ? » Pas de plaisanterie ? D’accord. Las, il se laissa tomber sur le canapé. « Non, j’en ai pas vraiment. J’aime pas trop le vide, ni prendre l’avion, c’est un peu bête d’avoir une carrière qui fonctionne dans ces cas-là. » Il en avait eu jusque là, de l’avion, cette année. Mais il s’y faisait. « Et toi ? Des phobies ? » Il se redressa pour écouter sa réponse.

Ses yeux détaillèrent la chambre jusqu’à trouver un élément intéressant. « Et si on arrêtait les questions un peu ? » Il s’approcha du point qu’il visait, se tournant rapidement vers Ahreum, souriant encore. « C’est mieux de ne pas tout savoir, surtout au début, non ? C’est lassant sinon. C’est bien d’agir sans réfléchir parfois. Etre impulsif ? » Oui, comme elle le disait. Sortant son téléphone, il le connecta par bluetooth au haut parleur de la chambre, optant pour une chanson de Bruno Mars, Locked Out Of Heaven, il se retournant, dansant gauchement en reprenant ses « yeah yeah yeah », partie qu’il maitrisait le mieux de la chanson. « Tu veux danser ? » Tendant sa main vers elle, il trouva cette option bien plus amusante, même s’il n’était pas doué en improvisation quand il s’agissait de danser. Peu importe, après tout, il n’était pas là pour ça et elle devait savoir qu’il ne brillait pas pour ses talents de danseur. « J’espère que tu aimes Bruno Mars, j’avais pas tellement d’option. » Enfin si, mais il n’avait pas envie de perdre dix ans à chercher. Il ferait mieux pour la prochaine.







Ugh... I didn't know you could read
♛ En vrai, j'ai jamais d'idée de texte, ni de titre, je suis pas assez fancy aesthetic drama love queen. Le dernier truc, c'est un gif, mais comme il pose... Walla. What a life. J'écoute Gashina au piano. C'est bien ça, Gashina au piano. J'aime bien Gashina.
yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t669-jae-jin-make-some-space-idkhttp://www.lights-camera-action.org/t697-bang-jae-jin-dat-s-right-my-typehttp://www.lights-camera-action.org/t756p20-bang-jae-jinhttp://www.lights-camera-action.org/t736-bang-jae-jinhttp://www.lights-camera-action.org/t713-bang-jae-jin-jaejayhttp://www.lights-camera-action.org/t8522-vict3ryofficialhttp://www.lights-camera-action.org/t2248-jay-bang-jae-jinhttp://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
yuseong media
yuseong media
yuseong media
Seo Ah Reum
yuseong media


Messages :
1621

Age :
21 ans. (18/09)

groupe :
d.avenue

rôle dans le groupe :
leader, lead rapper, sub dancer, sub vocal

nom de scène :
4R3uM dite "Seo-npunggi le ventilo", première du nom, mère des magicarpes et des tamagochis

occupation :
Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M, D.Avenue main troll, apprend à entretenir son petit jardin secret

avatar :
kim dahyun (twice)

DC :
seung lully (eye candy), lim gumiho (supernova), baek yeoreum (divine), won gayoung (wdl solo), ishii hikari (kirei)

Points :
251


Ven 28 Déc - 23:20
gravity
Tu posais ta main sur ton thorax en prenant une expression dramatique, mi-stupéfaite mi-machiavélique. Tu t'étais doutée que tu avais pris la mauvaise cible en choisissant un ami proche de Jaejin dès le moment où tu avais prononcé le prénom de Joonho. Mais qu'importe, il était trop tard pour nier, puisqu'il était maintenant évident que tu avais inventé un bobard sur le moment pour détourner son attention. « Au moins, maintenant, tu sais que je mens très mal. » S'il était Sherlock, tu étais loin d'être Irene Adler.

Pour toi, tes frères n'avaient de différent que le fait que vous ne partagiez pas le même sang. Même si tu étais la seule n'ayant pas été adoptée, vous n'aviez jamais vécu à proprement parler avec cette différence. Taewa n'avait jamais cherché à retrouver sa famille, et si Jungwoo s'était posé pas mal de questions en grandissant, il semblait avoir passé cette période de réflexion existentielle. Tu fronçais des sourcils pendant quelques instants en tentant de comprendre cette histoire de nationalité, avant de voir ton visage s'illuminer d'un sourire espiègle. « Pffft. » Tu soufflais en le poussant gentiment. Tu ne savais même pas quoi répondre, tu te demandais juste ce qu'il devait se passer dans la tête du jeune homme dans ces moments là.

« Wouh. Ne me donne pas des idées. » Tu levais la tête pour voir si ce qu'il y avait sur la table pourrait faire l'affaire. Un peu de provocation. Mais pas de pizza, ni d'ananas. Un autre jour, peut-être. C'était assez fascinant, avec ses goûts très orientés, tu pensais que Jaejin aurait été le genre à fonctionner avec des repères, alors que visiblement, il suivait plutôt le mouvement, s'adaptait aux choses comme elles venaient. C'était à l'opposé de tout ce que tu avais vécu d'une certaine façon. Ta curiosité était piquée à vif.

Tu hochais la tête à son commentaire sur la suite. Tu avais grandi dans un cadre modeste, et tu n'avais vraiment pris la teneur de la réussite des D.Avenue que lorsque vous aviez fait votre tournée à travers le monde. Hotels, fans rencontrés alors que vous faisiez un peu de shopping dans le centre entre les dates de concert, marée de lightsticks s'agitant au rythme des chansons interprétées. Les cérémonies de récompenses aussi, avaient gardé leur côté surprenant, irréel. « Ça nous fait quelque chose en commun. Je déteste l'avion. » Tu répondis simplement. Tu n'avais pas particulièrement le vertige, mais tu t'étais toujours cramponnée comme une folle furieuse aux accoudoirs, à chaque décollage et à chaque atterrissage. Avant tes débuts, tu n'avais jamais mis les pieds à l'étranger pour cette raison notamment.

Tu relevais un sourcil à l'énonciation du mot impulsif, pariant sur le fait qu'il ne l'utilisait pas par hasard. Tout de moins, s'il cherchait à te provoquer, il avait réussi à le faire, car tu relevais le challenge. En entendant les premières notes de Locked Out Of Heaven, tu quittais instinctivement ton siège, t'avançant pas après pas, te dandinant sur le rythme, réduisant l'espace vous séparant. Alors que tu arrivais à sa hauteur, ta main vint glisser dans la sienne pour finalement s'enfuir le long de son avant-bras, remontant jusqu'à son épaule. Regard magnétique, poussée d'adrénaline, goût de danger. Tu retrouvais ce sentiment nostalgique de la façon dont il avait de faire disparaître tout ce qu'il se trouvait autour de vous. Que vous soyez au milieu d'une boîte de nuit ou dans une suite d'hôtel.

Tu sentais ton cœur cogner au rythme des basses, alors que tes mèches de cheveux rebondissaient sur ta silhouette s'agitant sur les percussions. Tes mains se perdaient dans sa nuque, glissaient dans sa chevelure, un sourire espiègle se teintait à la commissure de tes lèvres, ton front collé au sien. Ton pouce vint caresser sa lèvre inférieure, jusqu'à son menton, sa mâchoire. Tu savourais ce moment, tu le faisais durer assez pour qu'il reste gravé dans vos mémoires. La chanson atteignait son climax, tes lèvres vinrent se déposer contre les siennes en un baiser chaste, qui devenait plus avide. Un message que tu imprimais sur ses lèvres, accrochée à lui. 'Tu m'as manqué.' 'Ne m'abandonne pas.' Tu te détachais lentement, reprenais ton souffle, t'arrêtant sur les détails de son visage. Ses iris en amande, ses pommettes saillantes, ses lèvres charnues. Et c'est alors que tu réalisais qu'il était déjà trop tard, qu'il avait déjà commencé à s'insinuer silencieusement jusqu'à ton âme.

« Était-ce assez impulsif ? » Tu lançais en penchant la tête avec une moue fière.



yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t70-seo-ah-reum-o-je-suis-pas-ton-code-pin-moi-j-te-laisse-pas-3-chanceshttp://www.lights-camera-action.org/t113-seo-ah-reum-o-un-boomerang-c-est-comme-un-frisbee-pour-ceux-qui-n-ont-pas-d-amishttp://www.lights-camera-action.org/t114-seo-ah-reumhttp://www.lights-camera-action.org/t118-seo-ah-reum-o-running-out-of-batteryhttp://www.lights-camera-action.org/t2744-seo-ahreum-da_ahreumhttp://www.lights-camera-action.org/t6256-daebakavenueofficialhttp://www.lights-camera-action.org/t3229-seo-ahreumhttp://www.lights-camera-action.org/t4466-daebak-avenue
yuseong media
yuseong media
yuseong media
Bang Jae Jin
yuseong media


Messages :
2001

Age :
24 ans

groupe :
VICT3RY

rôle dans le groupe :
Lead vocal, parolier, compositeur

nom de scène :
Jay(sus Christ)

occupation :
idole, visage de pepero

avatar :
Byun Baekhyun (exo)

DC :
jisung + eunbi + naoki

Points :
28


Dim 6 Jan - 3:20
gravity
Deux mauvais menteurs, ils faisaient bien la paire. Cela promettait beaucoup d’honnêteté et quelques mensonges manqués, pour voir si ça fonctionnait encore. Un sourire fit office de réponse, satisfait que ce soit le cas. Il décelait assez mal quand les personnes lui mentaient, ce qui le rendait légèrement paranoïaque dès que quelqu’un lui disait quelque chose et qu’une petite voix lui soufflait que cela pouvait être faux. Au moins, avec elle, les choses seraient relativement faciles si son niveau de mensonge égalait ce qu’elle venait de faire devant lui. Tant mieux, oui. Elle gagnait un point, comme elle en gagnait à chaque fois qu’elle riait à son humour douteux que peu comprenait et appréciait à sa juste valeur. Comme elle le faisait, d’ailleurs, en soufflant et en le poussant, ne l’empêchant pour autant pas de rire à sa propre bêtise concernant ses frères. La famille Seo était un peu compliqué à comprendre, il était néanmoins satisfait d’en avoir appris un peu plus ce soir, d’avoir des informations autres que des bruits de couloirs ou des anecdotes qu’il pouvait trouver sur n’importe quel site internet.

« Si tu fais ça, je pars ! » Doigt menaçant, trahi par le sourire caché derrière ses lèvres pincés, qu’on devinait assez facilement. Les pizzas ananas étaient des insultes envers le peuple Italien. Avait-il un quelconque lien avec ce peuple ? Non. Il n’en avait même jamais rencontré et, s’il suivait sa logique avec les Allemands, ils n’existaient pas. Mais il trouvait que l’Italie était cool, il aimait bien les photos qu’il avait pu voir sur internet, ainsi que les plats « italien » revisité à la sauce coréenne qu’il avait pu goûter durant sa courte vie. Il acceptait de faire des concessions pour elle, évidemment, mais il y avait quelques limites à ne pas dépasser devant lui. Ou du moins, pas maintenant, ça allait trop vite. La pizza ananas venait au soixantième rendez-vous. Au moins.

Ce genre d’endroit devait les aider à réaliser le chemin parcouru en si peu de temps. Ces années en tant que trainee, où s’offrir un repas dehors était déjà un luxe inimaginable. Sa mère n’avait jamais gagné énormément, ses grands-parents les avaient souvent aidés. S’il y avait des frais imprévus, c’était souvent eux qui les payaient, sans jamais demander le moindre remboursement. Sa mère prenait cela comme un échec, il se souvenait de combien elle était irritable et fatiguée parfois, frustrée de ne pas avoir la vie qu’elle méritait. Jae Jin comprenait en voyant Ahreum que ce n’était pas non plus le genre d’hôtel qu’elle avait pu fréquenter avant les débuts des D.AVENUE. Ils entendaient parler de cette vie-là, de ce luxe sans trop y croire, admirant leurs aînés en espérant secrètement connaître tout ce qu’ils évoquaient. « Ah oui ? On a pas choisi la bonne carrière, tu sais ? » Vu comme c’était parti, ils risquaient de le prendre très souvent, l’avion. Mais Jae Jin était prêt à se sacrifier pour cela.

Impulsif. Le mot prenait beaucoup de sens. Changer de l’ambiance plutôt scolaire, chaste, ne pas tout contrôler, ne pas voir plus loin que ce qu’il était possible de prévoir. S’il admirait sincèrement toute personne se montrant aussi réfléchi qu’Ah Reum, il éprouvait quelques difficultés à s’en tenir au scripte, à préparer des mises en garde par crainte de ce qu’il pourrait se passer sinon. N’était-ce pas plus beau quand c’était improvisé ? Bruno Mars lui semblait être un bon choix pour une première danse. Dans ce contexte. Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres en la voyant le rejoindre en se dandinant, l’une de ses mains se posa instinctivement sur sa taille, l’autre rejoignit la sienne pour un court instant. Depuis combien de temps ne s’était-il pas senti si bien ? Ses sentiments étaient difficilement descriptibles. Tout semblait confus dans sa tête, mais à ce moment précis, il ne voulait pas y penser. Juste profiter de l’insouciance d’un instant qu’on ne pourrait pas leur prendre. Sa main glissait dans son dos, il se rapprocha un peu, jusqu’à ce que leurs fronts se touchent, laissant ses yeux se fermer l’espace d’un instant. Celui d’après, ils s’embrassaient. Son cœur manqua un battement avant d’accélérer alors qu’il ne dansait plus vraiment, laissant ses doigts se perdre dans les cheveux colorés de la leader des D.AVENUE.

Lentement, il s’écarta, mettant un temps avant de rouvrir les yeux, souriant en la regardant. Il la contempla en silence, ses lèvres roulèrent l’une contre l’autre, goûtant indirectement encore les siennes. Une autre chanson avait automatiquement suivi, mais il n’y prêtait pas vraiment attention. « Tsk, je sais pas trop. On va dire que oui. » Il plissa son nez pour la taquiner, passant ses mains dans ses cheveux, il l’amena à nouveau contre lui, la capturant de ses bras alors qu’il suivait plus ou moins correctement le rythme de la chanson, plus lente que la précédente. Ses lèvres se posèrent furtivement sur son front avant de l’écarter pour pouvoir la voir. « Tu m’as manqué ces derniers moi, tu sais ? » Il se sentait toujours un peu ridicule quand il disait des choses comme ça. Un rire nerveux s’échappa alors qu’il tournait la tête, la secouant légèrement avant de revenir rapidement vers elle, capturant ses lèvres plus brusquement que la fois précédente. Avide, un tantinet langoureux, ses bras l’attirèrent plus près de lui. C’était moins embarrassant que des mots, plus sincère aussi. Les sentiments se trahissaient davantage par des gestes, tout comme les émotions. Il la libéra sans pour autant la laisser s’éloigner. « Trop impulsif ? »





Ugh... I didn't know you could read
♛ En vrai, j'ai jamais d'idée de texte, ni de titre, je suis pas assez fancy aesthetic drama love queen. Le dernier truc, c'est un gif, mais comme il pose... Walla. What a life. J'écoute Gashina au piano. C'est bien ça, Gashina au piano. J'aime bien Gashina.
yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t669-jae-jin-make-some-space-idkhttp://www.lights-camera-action.org/t697-bang-jae-jin-dat-s-right-my-typehttp://www.lights-camera-action.org/t756p20-bang-jae-jinhttp://www.lights-camera-action.org/t736-bang-jae-jinhttp://www.lights-camera-action.org/t713-bang-jae-jin-jaejayhttp://www.lights-camera-action.org/t8522-vict3ryofficialhttp://www.lights-camera-action.org/t2248-jay-bang-jae-jinhttp://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
yuseong media
yuseong media
yuseong media
Seo Ah Reum
yuseong media


Messages :
1621

Age :
21 ans. (18/09)

groupe :
d.avenue

rôle dans le groupe :
leader, lead rapper, sub dancer, sub vocal

nom de scène :
4R3uM dite "Seo-npunggi le ventilo", première du nom, mère des magicarpes et des tamagochis

occupation :
Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M, D.Avenue main troll, apprend à entretenir son petit jardin secret

avatar :
kim dahyun (twice)

DC :
seung lully (eye candy), lim gumiho (supernova), baek yeoreum (divine), won gayoung (wdl solo), ishii hikari (kirei)

Points :
251


Ven 25 Jan - 21:59
gravity
Une peur de l'avion, mais aucun vertige ne semblait pouvoir vous frôler, hissés en haut de cette tour surplombant la capitale s'endormant. « On fait des sacrifices dans la vie. » Tu haussais les épaules. « Il y en a pour qui ce sont les avions, et il y en a d'autres qui ont peur des araignées. » Et statistiquement, ils avaient plus de chance de croiser une horde de minuscules petites araignées, que de monter dans un avion. Sauf dans le cas d'une tournée mondiale. Là, ça devait être un petit 50/50. Tu avais vécu ça. Il avait vécu ça. Vous aviez eu votre lot d'avions et d'araignées. Même si d'une certaine façon, la fatigue avait fini par s'accumuler, et les voyages étaient devenus un moyen de dormir quelques heures entre un aéroport et un autre, ne savant même plus à qui tu devais t'adresser pour avoir la bonne heure.

La hauteur ne te donnait donc pas le vertige, mais collée à Jaejin, tu avais le sentiment que tu tomberais de haut s'il te lâchait. Cette sensation presque fantaisiste, de planer au dessus de tout, de la réalité. Alors tu t'accrochais, dans cette valse improvisée, satisfaite de l'effet créé, observant cette lueur complice dans les iris du jeune homme. Tu te balançais lentement, calquant ton rythme sur le sien, suivant ses pas. Douceur de ses lippes contre ton front, des frissons parcoururent ta colonne vertébrale, tes mouvements se figeaient, ton cœur s'arrêtait de battre l'espace d'une seconde. Pour finalement reprendre sur la soie de ses mots. Tu ne pouvais contrôler ton sourire attendri alors que tu cherchais son regard fuyant, tes lèvres s’entrouvrirent pour répondre, mais les siennes vinrent te stopper. Cette fois, il n'y avait rien pour vous arrêter à part vous-même, pas de passants dans une ruelle, pas d'individu accroché à un bar pour vous épier. A fleur des étoiles, tu te brûlais à son contact plus fougueux, les battements de ton cœur s'accélérait alors que l'adrénaline affluait dans tes veines.

Il rompit le contact et doucement tes paupières s’entrouvrirent pour observer le visage du jeune homme. Ton index vint glisser tendrement sur l'une de ses joues, alors que tu secouais négativement la tête. « Pas encore assez. » Tu soufflais en arborant un sourire amusé glissé à la commissure de tes lèvres. « Jaejin, je... » Trois mots que tu voulais prononcer, mais ils restèrent coincés au fond de ta gorge. Tes lèvres se pincèrent en une fine ligne, tu jetais nerveusement un coup d’œil vers le sol, avant de le consulter du regard. Désir et sentiments s'entrelaçaient en ton esprit, sans réussir à déterminer la source de ton hésitation. « Qu'importe. » Tu ajoutais finalement en attrapant son col, et en basculant le poids de ton corps contre le sien pour le pousser, quelques pas en arrière, jusqu'à ce que sa silhouette longiligne rencontre la surface lisse du mur. Tu te dressais sur la pointe de tes pieds pour venir dévorer amoureusement sa lèvre inférieure, apposer de multiples baisers sur ses joues, la naissance de sa mâchoire, le creux de sa nuque.

Un rire mélangé d'une certaine nervosité s'échappa de tes lèvres. Jeux de séduction, longtemps oubliés, qui reprenaient leur sens au contact du jeune homme. Entreprenante, mais incertaine. Tes mains vinrent se glisser sous le textile du t-shirt du garçon pour enserrer délicatement sa taille, effleurer ses hanches. Le contact peau contre peau t'électrisait, autant qu'il t'arracha un énorme sourire provocateur, tes iris se perdirent sur le visage du garçon pour venir capter sa réaction. Est-ce que tu allais trop vite ? Trop loin ? Étiez-vous prêts pour passer à l'étape suivante ? D'une certaine manière, tu avais peur de ce qu'elle scellerait en toi, parce que tu ne t'étais laissée aller à ce genre d'intimité qu'avec une seule personne. C'était ré-apprendre une nouvelle fois le langage de l'amour à son état le plus brut. « Est-ce que... » Tu l'interrogeais du regard, avant de pouffer une fois de plus sous la tension qui t'animait. « ... tu veux voir les autres pièces ? » Tu proposais en tentant que de garder un ton de voix innocent, même si la présence de tes mains sous le textile ne semblait pas réellement en adéquation avec une pure proposition de partie de scrabble.



yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t70-seo-ah-reum-o-je-suis-pas-ton-code-pin-moi-j-te-laisse-pas-3-chanceshttp://www.lights-camera-action.org/t113-seo-ah-reum-o-un-boomerang-c-est-comme-un-frisbee-pour-ceux-qui-n-ont-pas-d-amishttp://www.lights-camera-action.org/t114-seo-ah-reumhttp://www.lights-camera-action.org/t118-seo-ah-reum-o-running-out-of-batteryhttp://www.lights-camera-action.org/t2744-seo-ahreum-da_ahreumhttp://www.lights-camera-action.org/t6256-daebakavenueofficialhttp://www.lights-camera-action.org/t3229-seo-ahreumhttp://www.lights-camera-action.org/t4466-daebak-avenue
yuseong media
yuseong media
yuseong media
Bang Jae Jin
yuseong media


Messages :
2001

Age :
24 ans

groupe :
VICT3RY

rôle dans le groupe :
Lead vocal, parolier, compositeur

nom de scène :
Jay(sus Christ)

occupation :
idole, visage de pepero

avatar :
Byun Baekhyun (exo)

DC :
jisung + eunbi + naoki

Points :
28


Sam 2 Fév - 2:01
gravity
Les débuts d’une romance étaient souvent un peu bizarres. Comment se comporter ? Pouvait-il dire tout et n’importe quoi ? L’ambiance était basée sur la séduction, mais Jae Jin ne s’était jamais trouvé très bon pour ça. Il n’avait pas l’âme d’un grand séducteur, n’avait pas la tournure de phrases pour ça. C’était bien l’une des raisons qui faisaient qu’il écrivait que peu de paroles pour les chansons. L’amour était au centre de tout, parfois un peu trop. Sans doute aurait-il dû s’y mettre un peu plus, demander à Minoh. Ce dernier se définissait comme n’étant pas romantique, mais il était sans doute la personne l’étant le plus dans son entourage. Il espérait que Ahreum n’était pas une fervente amatrice de longue déclaration d’amour comme dans les films, il doutait d’être en mesure de faire ça, même si ça le peinait un peu. Peut-être qu’un jour, il y arriverait, trouvant l’inspiration divine et les mots, quelque chose de censée qui pourrait décrire clairement ce qu’il ressentait. Un jour, sans doute.

L’ambiance se réchauffait, comme son esprit qui tournait dans tous les sens. Pouvaient-ils vraiment faire ça ? Elle avait dès le départ exposer les raisons de douter, il le savait. Il y pensait encore. Si fréquenter la même agence était un point positif pour entretenir ce type de relation, cela pouvait être aussi la pire idée qui soi. Et si ça ne fonctionnait pas ? Et si ça finissait mal ? Que se passerait-il ? Ce n’était pas comme s’ils risquaient de se croiser une fois par an, au contraire. Mais était-ce vraiment le moment de penser à tout ça ? Pouvait-il juste la repousser et faire sa Ahreum en recommençant à poser mille questions ? Non, bien sûr que non. Il n’en avait pas la moindre envie, il était déjà perdu de toute façon. Cas désespéré, irrécupérable. Ses mains s’accrochaient à elle comme s’il craignait de tomber. C’était comme s’ils étaient seuls au monde, comme si la terre entière venait de se stopper. Personne ne pouvait les voir, personne ne pouvait les entendre. Il n’y avait pas la crainte de se faire surprendre, ils étaient libres.

Ses yeux détaillaient le visage de l’idole, comme s’il n’avait jamais pris la peine de le faire auparavant. Il pouvait contempler ses yeux, à la fois si petits et si brillant. Son nez fin, joliment dessiné et son large sourire. Probablement ce qu’il préférait chez elle. Comment avait-il fait pour ne pas la remarquer avant ? Enfin, vraiment la remarquer. Il l’avait toujours trouvé jolie sans jamais chercher à en savoir plus, sans essayer de se rapprocher d’elle. Ce n’était sans doute pas le bon moment jusqu’à cet instant. Un sourire flotta sur son visage quand elle répondit concernant son impulsivité. « Ah, vraiment ? » Devait-il l’être plus ? Sa phrase en suspend l’interpella, un simple « Hm ? » fit office de réponse alors que ses doigts glissaient à nouveau dans ses cheveux, glissant jusqu’à son dos. La fin n’arriva pas, il l’oublia rapidement, poussé vers l’arrière, un sourire plus large se dessinèrent sur ses lèvres qui retrouvèrent rapidement les siennes alors que son bras soudainement possessif l’amena tout contre lui. Ses dents s’enfoncèrent dans sa lippe lorsque les siennes papillonnèrent le long de sa mâchoire.

Qu’elle soit si entreprenante était à la fois déconcertant, excitant et rassurant. Jae Jin avait l’impression de marcher sur des œufs, un tantinet hésitant. Que pouvait-il faire ou non ? Et si c’était trop tôt ? Et si ce n’était pas ce qu’elle voulait ? Il ne savait jamais. Là, il comprenait un peu mieux. Sa peau frissonnait sous ses doigts. Une nouvelle question en suspens. Son sourire faisait miroir au sien. Voir d’autres pièces ? « C’est une proposition intéressante. » Il ne bougea pas pour autant, la fixant simplement d’un air malicieux. « Pourquoi pas cette pièce d’abord ? » La chambre, qui semblait bien solitaire, n’attendant que leur présence. Son ton se voulait tout aussi innocent, son regard le trahissait probablement. Il s’en fichait. Ses mains encadrèrent le visage d’Ahreum, s’écartant du mur pour un baiser plus fougueux. Sans la relâcher, il la fit reculer jusqu’à la pièce à visiter, ne prenant pas le temps de regarder autour de lui. Ils admireraient la beauté des lieux plus tard. A quoi bon maintenant. La seule beauté qu’il voulait admirer, c’était elle. Elle sans le moindre artifice, apprendre à tout connaître, tout aimer. Ses mains prirent l’initiatives de constater la douceur de sa peau juste avant que ses jambes ne fussent stoppées par ce lit qui tombait plutôt bien dans son chemin. L’hésitation ne fut pas bien longue avant de la pousser en arrière d’un geste malicieux, ne perdant pas une seconde pour la rejoindre. Il lui semblait avoir attendu ça depuis des années. Des mois seraient plus justes. Depuis ce fameux premier rendez-vous. Un bref baiser, sa bouche préféra découvrir d’autres parcelles de peaux, sa joue, sa mâchoire, son cou, ce n’était pas assez. Impatientes, ses doigts avaient légèrement remonté son haut, ils ne mirent pas longtemps à le retirer totalement. « Ahreum… » C’était à lui de mettre un peu de suspense. Il laissa passer quelques secondes, profitant de ces nouvelles parcelles offertes. Ses épaules, son buste, la naissance de ses seins. « Je te veux. » Son regard retrouva le sien, la malice faisait place au désir.





Ugh... I didn't know you could read
♛ En vrai, j'ai jamais d'idée de texte, ni de titre, je suis pas assez fancy aesthetic drama love queen. Le dernier truc, c'est un gif, mais comme il pose... Walla. What a life. J'écoute Gashina au piano. C'est bien ça, Gashina au piano. J'aime bien Gashina.
yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t669-jae-jin-make-some-space-idkhttp://www.lights-camera-action.org/t697-bang-jae-jin-dat-s-right-my-typehttp://www.lights-camera-action.org/t756p20-bang-jae-jinhttp://www.lights-camera-action.org/t736-bang-jae-jinhttp://www.lights-camera-action.org/t713-bang-jae-jin-jaejayhttp://www.lights-camera-action.org/t8522-vict3ryofficialhttp://www.lights-camera-action.org/t2248-jay-bang-jae-jinhttp://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
yuseong media
yuseong media
yuseong media
Seo Ah Reum
yuseong media


Messages :
1621

Age :
21 ans. (18/09)

groupe :
d.avenue

rôle dans le groupe :
leader, lead rapper, sub dancer, sub vocal

nom de scène :
4R3uM dite "Seo-npunggi le ventilo", première du nom, mère des magicarpes et des tamagochis

occupation :
Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M, D.Avenue main troll, apprend à entretenir son petit jardin secret

avatar :
kim dahyun (twice)

DC :
seung lully (eye candy), lim gumiho (supernova), baek yeoreum (divine), won gayoung (wdl solo), ishii hikari (kirei)

Points :
251


Dim 10 Fév - 23:06
gravity
Sentiments. Tentation. Désir.

Alors que tu profitais de tes 21 ans, l'âge libre, l'âge des découvertes, des risques, des soirées, des sorties entre amis, une partie de toi avait nié la possibilité de ressentir de l'attirance physique pour les individus masculins. Dans l'entertainment, tu étais vouée à être entourée de faciès qu'on dirait découpés dans des magazines, de corps de rêves entretenus par des entraînements et des régimes drastiques. Autant de tentation pour lesquelles tu ne pouvais pas te laisser distraire. Ton éducation venait jouer un rôle certain également. Tes parents ne t'avaient jamais dissuadé de t'approcher des garçons, de tomber amoureuse, d'avoir un copain. Ils étaient même plutôt heureux pour toi lorsqu'ils l'avaient appris. Mais tu savais qu'ils espéraient que tu suivrais les traditions coréennes, notamment en matière d'enfants et de mariage. Le sexe était aussi un sujet tabou, si bien que tu avais fini par comprendre que même s'ils ne te lanceraient pas de l'eau divine, ils préféraient conserver l'image innocente qu'ils avaient de toi.

Longtemps, tu avais éprouvé de l'importance à ce que tu ressentais. Avant Jaejin, tu ne t'étais jamais imaginée pouvoir t'impliquer dans une relation sans être déjà totalement certaine de tes sentiments. Tu avais besoin de ressentir de l'amour, le vrai. Celui qui provoquait ces pincements lorsque tu pensais à ton âme sœur, celui qui faisait douter de la tenue parfaite à porter lors du prochain rendez-vous, celui faisait s'envoler tes impulsions cardiaques alors que tu apercevais sa silhouette parmi les passants. Un amour, dicté par des contes de fée. Se rencontrer, tomber amoureux, vivre heureux.

Mais Jaejin avait réussi à te prouver que l'attirance n'avait pas de règles, à part les propres barrières que tu pouvais dresser sur ton chemin. Alors vous aviez commencé à vous tourner autour, comme deux astres suivant leurs trajectoires parfaites, jusqu'au jour où même la gravité ne put expliquer l'impact.

Il t'électrisait, te donnait envie de tester vos limites, de les repousser jusqu'à en perdre votre souffle. Il te capturait dans ses bras, et tu le tirais toujours plus contre toi. La danse était parfaite, les accords s'enchaînaient avec fluidité. Tu l'invitais pour une nouvelle danse. Une attirance quasi magnétique semblait animer vos corps, tu l'observais alors qu'il laissait flotter le doute l'espace d'un instant, pour finalement te pousser. Tu te laissais perdre dans le parfum du jeune homme, le laissant te guider aveuglement. Tu lui faisais confiance, il pouvait te faire reculer jusqu'aux abysses du monde que tu ne détournerais pas le regard. Ta main droite appuya fébrilement sur la poignée de la porte menant à la chambre, vous ouvrant le passage sur cet espace inconnu.

Tu n'avais pas le temps de détailler la décoration, tu sentais le creux de tes genoux venir cogner le bord du lit. Tes iris se relevèrent vers les siennes pour l'interroger du regard, une seconde qui sembla s'écouler au ralenti dans ta tête. Sa main vint finalement te pousser, et tu basculais en arrière dans un rire complice, tout en t'accrochant à lui pour l'emporter dans ta chute. Allongée, mèches violacées ondulant le long de ton visage, tu sentais tes poumons se remplir d'air, alors que ton amant s'aventurait à appliquer des baisers sur ta peau frissonnante. Une première couche de textile disparut alors, et s'envola à l'autre bout de la pièce.

Tes yeux s'entrouvrirent, et tu t'appuyais sur tes avant-bras pour te redresser légèrement et caresser sa joue à l'appel de ton prénom. Pendant un instant, tu te demandais s'il doutait, si tu avais brûlé les étapes, et que maintenant que vous vous trouviez si prêts de vous découvrir un peu plus, il hésitait. Il te prouva rapidement le contraire en poursuivant l'exploration de ses lippes. Tes lèvres s'entrouvrirent à ses mots, plongée dans la couleur brune de ses iris. Tu te relevais, et d'un mouvement souple, tu appuyais sur ses épaules pour le faire pivoter, le surplombant alors de ta silhouette dressée au dessus de la sienne. Tu tirais sur le textile de son t-shirt pour le faire passer par dessus sa tête, l'envoyer rejoindre le sol à côté de ton propre haut. Tu te penchais au dessus de lui, chevelure neon tombant en cascade sur les épaules du garçon. Tes mains vinrent trouver ses poignets, jusqu'à glisser jusqu'à ses paumes, entrelaçant vos doigts. Ton visage se rapprochait du sien, frôlait sa joue. « Je suis à toi si tu es à moi. » Tu susurrais, une promesse si intime qu'elle n'appartenait qu'à lui, à lui seul.



♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡

Rayons de soleil, odeur de shampoing, cheveux humides dressés en un chignon haut. Tu n'avais pas pu te convaincre à réveiller Jaejin encore emporté par Morphée. Après une douche, et avoir récupéré les vêtements que tu avais retrouvé éparpillés, tu avais soigneusement plié les siens sur la table de chevet. Estomac en quête de précieuses calories, un rapide appel à la réception t'avait permis d'acquérir un petit déjeuner de ce nom. Les restes de la veille avaient été emportés, laissant place aux jus d'orange, cafés, confitures et croissants, une rose dans un verre d'eau, détail qui t'arracha un rire nerveux.

Assise en tailleur, tu sirotais ton jus d'orange en observant la vue à travers la baie vitrée, alors que le jeune homme fit son apparition. Ton visage s'illumina d'un sourire amusé. « Bien dormi ? » Tu lanças en lui faisant signe de venir te rejoindre. « Beuraekeufeusteu. » Tu ajoutas tout en décrivant la tablée avec un air fier, de un par ton utilisation parfaite de la langue anglaise, et deux, parce que tu assumais parfaitement le cliché du petit déjeuner. Si seulement ils t'avaient fourni un plateau, tu lui aurais apporté au lit comme dans les films. Tu consultas ton téléphone rapidement. « Ah, je ne suis pas prête à te laisser partir. » Tu avouas en penchant le visage en arrière. Pourtant, tu savais à quel point ces moments étaient précieux, et tu ne savais pas quand arriverait le prochain. Parfois, c'était plus simple de prétendre que vous preniez juste un petit déjeuner en tête à tête, sans les responsabilités pour vous courir après et venir gâcher le paysage.




yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t70-seo-ah-reum-o-je-suis-pas-ton-code-pin-moi-j-te-laisse-pas-3-chanceshttp://www.lights-camera-action.org/t113-seo-ah-reum-o-un-boomerang-c-est-comme-un-frisbee-pour-ceux-qui-n-ont-pas-d-amishttp://www.lights-camera-action.org/t114-seo-ah-reumhttp://www.lights-camera-action.org/t118-seo-ah-reum-o-running-out-of-batteryhttp://www.lights-camera-action.org/t2744-seo-ahreum-da_ahreumhttp://www.lights-camera-action.org/t6256-daebakavenueofficialhttp://www.lights-camera-action.org/t3229-seo-ahreumhttp://www.lights-camera-action.org/t4466-daebak-avenue
yuseong media
yuseong media
yuseong media
Bang Jae Jin
yuseong media


Messages :
2001

Age :
24 ans

groupe :
VICT3RY

rôle dans le groupe :
Lead vocal, parolier, compositeur

nom de scène :
Jay(sus Christ)

occupation :
idole, visage de pepero

avatar :
Byun Baekhyun (exo)

DC :
jisung + eunbi + naoki

Points :
28


Jeu 14 Fév - 0:35
gravity
Et si cette fois-ci, ça fonctionnait ? Jae Jin avait toujours été pessimiste concernant ses relations amoureuses, espérant quelques semaines, mois tout au plus, sans oser voir plus loin. S’il savait par avance combien avoir ce genre de relation avec Ahreum serait compliquée, il voulait croire que c’était possible. Sûrement que les nombreux points relevés par cette dernière l’avait aidé à y penser, même si ses sentiments restaient confus. Ils l’étaient toujours, parce qu’il ne se posait pas assez de questions, ou au contraire, il s’en posait beaucoup trop. Ce soir, dans cette chambre d’hôtel, c’était un peu comme si une parcelle vers un monde différent s’était ouverte et leur donnait l’opportunité de tout oublier, de vivre simplement sans s’imaginer qu’un monde continuait de tourner dehors, sans soupçonner ce qui pouvait se passer dans cette chambre. Peut-être que quelqu’un, quelque part, s’amusait sur Photoshop à concevoir encore un collage photo d’eux, sans se douter qu’elle n’était pas si loin de la réalité.

Même lui ne l’aurait probablement jamais imaginé. Ils s’étaient si souvent croisés, parlés sans jamais aller plus loin. Des sourires discrets, des salutations polies, une attirance inavouée. Pourquoi en parler, pourquoi rendre les choses compliquées quand elles pouvaient rester si simples ? Désormais, Jae Jin savait que c’était stupide. Néanmoins, il ne regrettait pas, étant toujours un fervent défenseur du destin. Tout devait être écrit quelque part, les choses arrivaient pour une raison, c’était certain. Sauter le pas plus tôt aurait pu être une mauvaise idée. Il avait eu le temps de doucement tomber pour elle, de laisser son esprit se perdre dans des réflexions étranges. Commencer à penser à elle de plus en plus souvent, réfléchir à des choses absurdes, lui envoyer des photos tout aussi absurdes juste pour qu’elle pense à lui et sache qu’il ne l’oubliait pas, même à l’autre bout du monde.

C’était comme redécouvrir un monde qu’il pensait avoir oublié, se relancer dans un jeu qu’il avait si souvent perdu. Elle lui faisait perdre la tête un peu plus à chaque seconde. Ses lèvres lui avaient ôté le peu de raison qu’il avait pu avoir ce soir, le doute n’était plus permis. Il avait bien compris ce que cette relation signifiait, dans quoi il s’engageait, et il l’acceptait totalement. Ça en valait la peine. Seules les lumières de la nuit venaient briser l’obscurité de cette chambre, il distinguait à peine la chevelure violette de sa partenaire, de toute manière bien trop occupé à l’embrasser pour le voir. Les quelques morceaux de tissus volaient dans la pièce, le silence se faisait briser par son rire alors qu’elle prenait le dessus, posant sa main derrière sa nuque pour la forcer à revenir près de lui. Ses doigts se refermèrent doucement autour des siens. « Deal. » La promesse était scellée.



♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡


Aucune notion de l’heure qu’il pouvait être. Jae Jin avait toujours été un grand dormeur, un tremblement de terre ne risquait pas de le réveiller. Sans ouvrir tout à fait les yeux, il chercha à tâtons la leader des D.AVENUE à côté de lui, fronçant les sourcils en trouvant une place vide. Se redressant rapidement, il observa l’autre côté du lit, un peu penaud. Elle ne lui avait pas fait le coup de la fuite après une nuit comme ça ? Pinçant les lèvres, il quitta le lit, cherchant rapidement ses vêtements qu’il trouva joliment pliés avant de passer dans l’autre pièce en ayant enfilé de quoi être décent. Profond soulagement, elle était encore là. Un sourire étira son visage alors qu’il s’approchait d’elle. « Mieux que jamais. Et toi ? » Depuis quand était-elle réveillée ? Il rit face à cet incroyable accent anglais, impressionné qu’elle sache dire tout ça dans la langue de Shakespeare. Son cœur ne pouvait qu’approuver, au vu de sa passion pour le sucre. Les petits déjeunes continentaux gagnaient facilement son cœur. « Tant mieux, parce que je ne comptais pas te lâcher. » Il se pencha pour dépenser ses lèvres sur son front, puis sur les siennes, s’installant à côté d’elle. « Il est quelle heure ? » Il pouvait bien arriver en retard aujourd’hui, il trouverait une excuse. Attrapant un croissant, il prit une bouchée avant de se servir un verre de jus d’orange. « Parfois, je me dis que ce serait bien d’avoir un boulot plus normal, où tu peux juste appeler en faisant semblant d’être malade… » Mais dans son cas, Sae Hee viendrait rapidement le chercher pour savoir ce qui n’allait pas et le trainer avec elle si elle voyait qu’il n’était pas mourant. Tristesse. « Tu t’es déjà douchée ? C’est dommage, on aurait pu en prendre une ensemble. » Clin d’œil exagéré. « Il est trop tôt pour l'humour de beaufs ou pas ? » C’était une réelle inquiétude. A quel stade d’une relation cela devenait acceptable ? Tant de tourments.



Ugh... I didn't know you could read
♛ En vrai, j'ai jamais d'idée de texte, ni de titre, je suis pas assez fancy aesthetic drama love queen. Le dernier truc, c'est un gif, mais comme il pose... Walla. What a life. J'écoute Gashina au piano. C'est bien ça, Gashina au piano. J'aime bien Gashina.
yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t669-jae-jin-make-some-space-idkhttp://www.lights-camera-action.org/t697-bang-jae-jin-dat-s-right-my-typehttp://www.lights-camera-action.org/t756p20-bang-jae-jinhttp://www.lights-camera-action.org/t736-bang-jae-jinhttp://www.lights-camera-action.org/t713-bang-jae-jin-jaejayhttp://www.lights-camera-action.org/t8522-vict3ryofficialhttp://www.lights-camera-action.org/t2248-jay-bang-jae-jinhttp://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
yuseong media
yuseong media
yuseong media
Seo Ah Reum
yuseong media


Messages :
1621

Age :
21 ans. (18/09)

groupe :
d.avenue

rôle dans le groupe :
leader, lead rapper, sub dancer, sub vocal

nom de scène :
4R3uM dite "Seo-npunggi le ventilo", première du nom, mère des magicarpes et des tamagochis

occupation :
Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M, D.Avenue main troll, apprend à entretenir son petit jardin secret

avatar :
kim dahyun (twice)

DC :
seung lully (eye candy), lim gumiho (supernova), baek yeoreum (divine), won gayoung (wdl solo), ishii hikari (kirei)

Points :
251


Dim 24 Fév - 21:33
gravity
L'apparition de Jaejin dans l'encadrement de la porte provoqua un soulèvement dans ta poitrine, comme si tu confirmais que tout ce qu'il s'était passé la veille, s'était bel et bien déroulé. Qu'il ne s'agissait pas d'un songe de ton esprit habitué à une certaine solitude. Auparavant, tu partageais ta chambre avec Luanao, qui s'était mise à déserter le dortoir, suite à ses problèmes familiaux. Depuis, ton cerveau s'était mis à te faire des farces, tu doutais du moindre bruit, comme si tu les avais imaginés pour te rassurer de l'absence. Tu étais bien trop heureuse de voir que cette fois-ci, il ne s'agissait pas d'une création, mais bien de la réalité. « Une vraie nuit. » Tu confirmais en passant ton bras derrière ton dos pour t'étirer lentement.

Baiser matinal, il vint te rejoindre et naturellement, tu te collais à lui, passais tes jambes par dessus les siennes. Tu secouais la tête négativement tout en te penchant en avant, dirigeant sa main tenant le croissant jusqu'à ta bouche, et en volant un morceau dans un petit rire malicieux. C'était niais, certes, mais tu ne raterai aucune occasion. « Il vaut mieux que tu l'ignores. » Tu plaisantas, même si tu n'avais aucune idée de ce qu'il était censé faire ce jour. Égoïstement, tu étais assez libre, même si ton absence au dortoir la nuit dernière ne passerait pas inaperçue. Ce serait dur de duper Insu, parce que vous vous connaissiez depuis des années maintenant, et qu'il savait probablement lorsque tu mentais. Ta stratégie était donc devenue la fuite, si le sujet était ramené sur le tapis, en espérant que ça finisse par se faire oublier, et que vous ne soyez pas les deux seuls, à avoir disparu ce soir là. « 9h12. » Tu répondis enfin, en balayant les mèches doucement autour de son visage, pour venir les replacer une par une. Distraite par cette nouvelle activité, un sourire attendri naquit sur ton visage alors qu'il s'imaginait une vie plus commune. Tes iris ne quittèrent pas ton occupation, tes doigts ralentirent, vinrent glisser jusqu'à ses pommettes pour emprisonner son visage.

Tu avais l'impression qu'il lisait tes pensées, il te troublait. Tu répondais par un baiser tendre à l'attention de ses lippes, puis le libérais en prenant un air fier. Comme si tu réalisais que c'était le genre de choses que tu étais maintenant autorisée à faire. « Dans tous les cas, je mens très mal. » Tu rajoutais en haussant les épaules. Même enfant, tu n'avais jamais essayé la parade de la maladie prétextée pour rester sous la couette. Tes talents d'actrice n'arrivaient pas à convaincre tes parents, ni tes proches ou amis.

Un sourcil s'éleva à ce qui sonnait presque comme une invitation dissimulée, tu sondais son regard, recueillais un clin d’œil théâtral, un rire, une plaisanterie. « La prochaine fois. » Tu éludais en y ajoutant ton propre clin d’œil. Parce que tu avais de nouveau l'impression d'avoir 19 ans et que rien ne pouvait t'arrêter, et aussi, parce que ça impliquait de le revoir une autre fois. A ce moment, une alerte sur ton téléphone attira ton attention, et tu te penchais pour la lire rapidement. « Je dois retourner à l'agence, j'ai un recording avec Haru. » Et un alibi à trouver sur le chemin. Si l'agence était déjà au courant de ta petite escapade nocturne, ce serait sans doute un problème à peine tu aurais mis un pied dans le booth de recording.

Tu attrapais sa main et l'emprisonnais dans les tiennes pour venir la masser délicatement. « Je ne sais pas lorsque viendra la prochaine fois que je pourrai te le dire en face. Mais je serai là pour toi. » Même si tu ne serai pas toujours présente à ses côtés physiquement, vous avanceriez ensemble. C'était une version raccourcie du "mange bien, fais attention à toi, couvre-toi bien pendant la saison froide, essaie de te reposer". « Même si c'est pour écouter tes blagues douteuses. » Tu ajoutais dans un rire franc. Tu savais que ça faisait parti du package. Maintenant, il ne te restait plus qu'à t'élever jusqu'à son niveau d'humour.



yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t70-seo-ah-reum-o-je-suis-pas-ton-code-pin-moi-j-te-laisse-pas-3-chanceshttp://www.lights-camera-action.org/t113-seo-ah-reum-o-un-boomerang-c-est-comme-un-frisbee-pour-ceux-qui-n-ont-pas-d-amishttp://www.lights-camera-action.org/t114-seo-ah-reumhttp://www.lights-camera-action.org/t118-seo-ah-reum-o-running-out-of-batteryhttp://www.lights-camera-action.org/t2744-seo-ahreum-da_ahreumhttp://www.lights-camera-action.org/t6256-daebakavenueofficialhttp://www.lights-camera-action.org/t3229-seo-ahreumhttp://www.lights-camera-action.org/t4466-daebak-avenue
Contenu sponsorisé
 
gravity ⚡ jaejin&ahreum
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
» defying gravity production.
» Jung Ki Seok - Kiss me goodbye i'm defying gravity ...
» Traaz Kaeh ft. Kwon Ji Yong (G Dragon)
» FREDEZIA ≤ « Defying gravity. »
» Un retour (Pixel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: centre