AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 ((aera)) blossom roses

avatar
staff


Messages :
19

Age :
27 yo

groupe :
aera bb

rôle dans le groupe :
manager mom; grande gueule.

nom de scène :
(gardenof)eden

occupation :
direction artistique ; montage&éditing ; female tyrant

avatar :
gao jie true beauté @self

DC :
better call saül

Points :
54


Lun 7 Jan - 23:00




❝ Un rendez-vous improvisé
Des harmonies accidentées,
instantané ...❞

☰ aesth.

Tête qui dodeline allègrement sur le dossier de la chaise, paresse lentement effacée sous le soulagement des mains expertes. Elle à les yeux qui divaguent kahei, alors que son corps lui hurle douloureusement les erreurs de la veille, c’est le rire qui roule dans la gorge à sa propre décadence.
Profiter encore, un tant soit peut une dernière fois de la chaleur d’une liqueur absorbée à la volée avant de récupérer les étoiles entre les draps d’un non nommé.

C’est pourtant le monde des nuits éphémères qu’elle devait désormais oublier, supprimer à la faveur du dossier qui se trouvait encore présent sur la table, l’inscription de l’étoilée en couverture comme lettres dorées.
Aera, les doigts qui effleurent lascivement les courbes du nom tandis que le sourire s’échappe un instant. Elle ne s’aurait plus rien lire que ce qu’elle ne sait déjà, dossier présenter entre les mains comme un cadeau divin, éplucher avec lenteur et précaution, dévoré avec admiration.
Et le parcours de la future protégée qui s’est inscrit comme gravé dans le pensant au fur et à mesure de la découverte de l’autre.
enfant céleste aux traits de poupées.

aera entre les mains de kahei comme une coupe pour la protéger.

Le regard qui se repose sur les détails de la photo accroché aux restes des papiers, c’est toujours la beauté qui la frappe en premier, traits d’opale en harmonie sur le visage d’une douceur incomparable.
Au palpitant qui aurait pu s’emballer si il n’était pas lié par les fils du contrat. qui sait.

Le crâne qui se ressert une nouvelle fois au souvenir de la nuit aux ailes papillons, flottement éphémère qui se dessine encore sur la peau. traces qui se recouvrent pudiquement.
Kahei au regard fuyant l’embarras de ses souvenirs trop flous, se posant sur les autres clients du restaurant à tenter de deviner ce qui aurait pu les y amener.

À devoir se tenir pour ne pas oublier sa propre raison en ces lieux, rendez-vous important avec la futur protégée pour faire face à ce qu’elle savait déjà inscrit sur les papiers. Par ce que rien n’est comparable à l’échange en vrai et surtout qu’elle est curieuse, grande gamine face à un trésor qu’elle désire jalousement garder.

Nervosité qui se camoufle, c’est le verre de vin qui efface la cambrure des lèvres dans une gorgée salvatrice. Tout les choix avait été prévu à l’avance, judicieusement calculé comme le restaurant, européen pour faire plaisir à la demoiselle.
Tout se passera bien
elle en avait décider ainsi


Alors c’est le regard amusée qui dessine les contours de la porte d’entrée, impatiente de la voir rentrer.
pour pouvoir l’admirer de plus près
l’enfant étoilée.
(c) SIAL


staff
http://www.lights-camera-action.org/t11851-mind-mischief-_-kaheihttp://www.lights-camera-action.org/t11928-kingdom-come-_-kahei#179451http://www.lights-camera-action.org/t11915-hwang-kahei#179396http://www.lights-camera-action.org/t11918-hwang-kahei-_#179401http://www.lights-camera-action.org/t11919-gardenofeden-_-hwang-kahei#179404http://www.lights-camera-action.org/
yuseong media
yuseong media
yuseong media
avatar
yuseong media


Messages :
92

Age :
26 yo

groupe :
빛이 나는 solo

rôle dans le groupe :
dancer & singer

nom de scène :
jade (제읻)

occupation :
the lost trainee ; danseuse galérienne, squatteuse de mv's. sucre dans le café qu'est la vie d'hayun

avatar :
lee ji eun (iu) ; © morning rain

DC :
yang gabriel (flow), chuensang sunan (flow), park sunwoo (staff), nae hyunbin (wdl), lin ludmila (wdl), zhao yijun (kg)

Points :
52


Jeu 10 Jan - 18:28




❝ Un rendez-vous improvisé
Des harmonies accidentées,
instantané ...❞

☰ aesth, ft long hair.

La mélodie s’emballe, s’emporte en fugue sous la baguette du chef d’orchestre ; les mouvements s’enchaînent sur la scène, c’est un nouveau grand ballet ici à préparer, pas une pointe doit dépasser, pas un corps doit faiblir - chaque mouvement doit être parfait dans le grand froissement de tulle et de taffetas. On se presse, s’offre corps et âme dans chaque répétition - car bientôt, on fêtera les grands débuts de celle qui se voit enfin étoilée, enfin pièce maîtresse de l’arrangement ; gamine sous pression pourtant tente d’aborder sereinement l’avant de la scène sur laquelle elle se trouve jetée, se promet de pas faiblir sous la lumière des projecteurs. Elle espère - espère toucher le haut du ciel, mais elle a un peu peur au fond d’espérer : l’amère sait que les rêves finissent toujours par s’écrouler, retomber en cendre, toujours brûlante, pour marquer de douleur la peau d’opale, en rougir le marbre, ainsi que l’obsidienne d’yeux qui brillent des derniers éclats d’aspirations incendiées.

Et pour pas porter l’écrasante espérance sur ses seules épaules, elle voudrait entièrement se remettre à cette nouvelle présence ; chef d’orchestre fraîchement débarquée au milieu de son existence, son destin désormais entre ses mains. Kahei - qu’elle connaît que de photos, vestiges de carrière cherchés compulsivement et par curiosité. Elle a sur sa peau la douceur de camélias couplée à la fatale élégance de roses, pétales nacrées sur les lèvres, à vouloir nous enraciner un peu dans ses yeux ; l’aura inexplicablement attirante. Qu’on voudrait un peu réprimer, cacher l’aurore qui embrase les joues quand l’iris s’égare un peu trop au ciel de son visage ; puisque le contrat interdit la contemplation des beautés du monde, puisque, de toute façon, gamine se croit toute dédiée aux charmes d’Adam. Drôles d’idées refoulées au fond de son crâne, percent parfois un peu au coin de l’encéphale - boîte de Pandore censée retenir les ennuis, difficile à verrouiller.

Le corps pèse un peu sous la fatigue, la gorge un peu tendue de l’entraînement - puisque tout se doit d’être parfait ; pas de repos pour elle qui saurait se contenter que du meilleur. Pourtant, lueur d’enthousiasme pétille dans son regard tandis qu’elle regagne tenue plus seyante à la soirée prévue, face à face enfin avec celle connue que d’images volées aux écrans.

Soleil s’étire en sourire sur ses lèvres à l’approche du lieu de rendez-vous ; les odeurs d’ailleurs venues déjà chatouiller ses sens, pointe de nostalgie - Ae Ra qui se sent étrangère parfois sur sa terre natale, les charmes de l’Europe sont un manque dont elle ne saurait se cacher. Et les yeux parcourent la salle, à la recherche de ce visage si particulier - vite reconnu, croissant de lune s'agrandit en son visage, écarte un peu les pulpeuses, tandis qu’elle se présente face à elle. Inclinaison de rigueur, poupée parfaite face aux strictes coutumes du matin calme.

Bonsoir ! J’espère que je ne suis pas en retard - excusez-moi, je me suis perdue dans le métro…

Adorable dessin d’une moue - enfant encore un peu égarée dans les bras de la grande Séoul qu’elle n’a épousée que quelques mois auparavant.

(c) SIAL


yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t11922-stop-the-rain-aerahttp://www.lights-camera-action.org/t10836-sin-ae-rahttp://www.lights-camera-action.org/t10838-aeraeth-ae-rahttp://www.lights-camera-action.org/t11856-jade-sin-ae-ra
avatar
staff


Messages :
19

Age :
27 yo

groupe :
aera bb

rôle dans le groupe :
manager mom; grande gueule.

nom de scène :
(gardenof)eden

occupation :
direction artistique ; montage&éditing ; female tyrant

avatar :
gao jie true beauté @self

DC :
better call saül

Points :
54


Dim 13 Jan - 18:49




❝ Un rendez-vous improvisé
Des harmonies accidentées,
instantané ...❞

☰ aesth.

mâchoire qui s’étire à presque vouloir s’en décrocher, nuit trop courte surement trop agitées selon les souvenir qu’elle parvient à recoller parfois embrumé par les vapeurs d’alcool qui subsistent encore dans son esprit. elle aurait sans doute voulut paraître sous un meilleur jour pour accueillir sa protégée, mais elle se dit que cette nuit était l’une des dernières de liberté qu’elles pouvait encore s’accordée avant d’être le dos courbé sous les responsabilités.

alors elle laisse les yeux se voiler un peu, rendue peut être plus somnolente par l’attente.
elle ne devait pourtant pas s’endormir en plein milieux du restaurant, dernier bâillement qui ravive un peu l’esprit alors que les lèvres se portent au vin comme un médicament.

soigner le mal par le mal.
pour l’instant ça n’avait rien de très efficace.
mais la saveur du liquide persistait à la rendre plus tenace.


yeux ancrés à la porte, s’écarquillant brièvement quand elle la voit finalement rentrer dans le restaurant, elle se redresse sans doute un peu brusquement car le verre dodeline dangereusement sans pour autant causer d’accident. petit geste à l’intention de la jeune femme pour attirer son attention, vite capter quand elle perçoit son sourire alors qu’elle s’approche de la tablée.

c’est la beauté qui lui saute au yeux en premier, traits sans doute un peu creusé par la fatigue des préparations mais ainsi toujours plus doux et délicat. encore plus jolie que les photos du dossier, ça la rendrait presque jalouse, l’idiote.

rire qui fuse, léger à la voir ainsi s’incliner face à elle, respect de l’enfant qui met en joie l’aînée alors que les mains la prient de s’assoir face à elle. excuse balbutié à la volée alors que la moue s’installe sur son visage et c’est une nouvelle fois les mains qui s’agitent pour la rassurer.

« tu n’est absolument pas en retard rassure toi, j’était juste venue en avance c’est tout … et tu n’as pas besoin d’être aussi polie avec moi haha … tu peut même me tutoyer, après tout nous allons travailler ensemble pendant un long moment alors autant être à l’aise tout de suite. »

lèvres qui s’animent en un sourire rassurant, tutoiement sorti de ces dernières comme naturellement. Après tout c’était elle la plus âgée et elle ne voulait pas qu’elle se sente mal à l’aise en ça présence.

« aera donc … tu a vraiment un très joli nom. kahei … même si j’imagine que l’agence à déjà du te le dire. en tout cas je suis ravie de faire ta connaissance. »

main tendue comme pour sceller le pacte qui allait désormais les lier, celui de kahei de la faire scintiller plus fort que toutes les autres et le siens de percer permis la voûte constellée.

« je conseille de commencer à commander maintenant, nous aurons tout le temps de discuter en attendant la nourriture non ? et je promet d’être très bavarde haha, j’ai plein de questions à te poser »

nervosité ayant vite laisser place à la curiosité, elle connaissait les lignes de son passé l’ayant lu entre les pages du dossier mais elle savait les histoires plus savoureuses entres les lèvres de ceux les ayant vécues.

mains qui tends le menu à la protégée, alors qu’elle la regarde découvrir la carte, amusée.
(c) SIAL


staff
http://www.lights-camera-action.org/t11851-mind-mischief-_-kaheihttp://www.lights-camera-action.org/t11928-kingdom-come-_-kahei#179451http://www.lights-camera-action.org/t11915-hwang-kahei#179396http://www.lights-camera-action.org/t11918-hwang-kahei-_#179401http://www.lights-camera-action.org/t11919-gardenofeden-_-hwang-kahei#179404http://www.lights-camera-action.org/
Contenu sponsorisé
 
((aera)) blossom roses
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
» Les Roses De Versailles
» Le parfum des roses d'hiver
» Des fusils et des roses.
» The Wars Of Roses ₪ Historique
» « Quand on vit au milieu des roses, on en prend malgré soi le parfum. » (ft. Lucas&Ivy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: nord :: one 2 three