AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 「reagan ♡ yewon -- if you」

Aller à la page : Précédent  1, 2
knockout global
knockout global
knockout global
Choi Yewon
knockout global
「reagan ♡ yewon -- if you」 - Page 2 Tumblr_nscqluhAXt1uxiw6qo1_500

「reagan ♡ yewon -- if you」 - Page 2 2837534775 「reagan ♡ yewon -- if you」 - Page 2 3640798837 「reagan ♡ yewon -- if you」 - Page 2 3640798837 「reagan ♡ yewon -- if you」 - Page 2 3640798837 「reagan ♡ yewon -- if you」 - Page 2 3640798837 「reagan ♡ yewon -- if you」 - Page 2 3640798837 「reagan ♡ yewon -- if you」 - Page 2 3640798837 「reagan ♡ yewon -- if you」 - Page 2 3640798837

Messages :
538

Age :
20, (0401).

groupe :
divine.

rôle dans le groupe :
singer, visual, ost's voice.

avatar :
luda (wjsn).

DC :
─ sha's account.

Points :
121


Jeu 27 Juin - 21:26



(REAGAN & YEWON -- FÉVRIER 2019.)



(aesth.) °✧ Patiente – est maître de vertu. Le garçon s'aventurait aux côtés de, la douce. Dont les mains semblaient occupées à maintenir ces bières quelconques à l'abri des gestuelles d'autrui. Équilibriste dans l'âme, soulagement lorsqu'ils se retrouvaient tous deux éloignés. Bières disposées à l'instar d'une surface plane, son postérieur niché auprès de ce sofa inoccupé. Présentement installés, silencieuse et curieuse. Son regard suivait le moindre fait et geste de son interlocuteur – fort surprise, de tels agissements. Agréable. « Je sais pertinemment que je ne suis pas à ma place, ici. » Son récit débute ainsi, sincérité soulevée. « Je dois bien t'avouer que, c'est agréable d'observer un nouveau monde et d'être en mesure de frôler ces instants que j'ai... Raté, à m'entraîner tous les jours, toutes ces années. » Instants ratés, loupés. Qu'importe. La demoiselle n'avait aucunement été en mesure de frôler ces quelconques instants de bonheur, doutes et complexités adolescentes. Son monde avait grandis et une maturité avait été quémandée. L'espoir, de. Poursuivre, débuter et percer en ses rêveries. Réussite à présent. Pourtant – persistait en son esprit ce goût amer, qu'est : l'envie, péché au sein duquel elle se noie rapidement. Envieuse, de ces demoiselles dont le quotidien est sans équivoque... Banal. « Je suis contente, malgré l'idée d'être totalement perdue. » Plaisante-t-elle, finalement. Ricanement cristallin étouffé à l'instar de ce verre qui, se retrouvait planté à l'instar de ses lèvres. Petites gorgées – unes à une. L'alcool. Il est vrai, la demoiselle ne possédait guère de connaissances en la matière – cependant, elle s'était permise de déglutir quelques-uns de ces alcools. Souvent, dégoûtée. Ces goûts amers, guère convenables. « Je te remercie d'avoir tenté de m'entraîner dans cet univers. Qu'est le tien. » Confie-t-elle, simplement. Le tout, agrémenté d'une énième gorgée. « Je. » Simplement coupée, en cet élan verbal. Légères teintes rosâtres gisant en son faciès. Compliment évincé, esprit embué. Bien vite – l'une de ses mains vint rejoindre la carcasse masculine résidant à ses côtés, mince coup dirigé à l'encontre de ce buste. Ce geste démontrait sa gêne – son mécontentement. « Idiot. Je te remercie. Je dirais que, t'es plutôt pas mal dans ton genre, aussi. Je souligne les efforts vestimentaires. Pour ce soir, uniquement. » Ajoute-t-elle, à l'aide d'un léger dédain. Gentille. Pas assez.

« Pardon ? » Questionne-t-elle, finalement. Son regard est agrandis, surprise que voilà. Le tort n'était aucunement discernable en ces mots. La bière fut glissée à ses côtés, rejoignant la sienne. Paroles soulignées. La conduite en état d'ivresse n'étaie aucunement acceptable. Au contraire. La demoiselle espérait rejoindre son dortoir en chaire et en os. « Impossible... Je ne tiendrais pas le coup. Et, je n'oserais pas rentrer totalement éméchée au dortoir... Impensable. » Sa confiance est au plus bas. La première bière s'avérait être un véritable challenge. La seconde, un défi ultime qu'elle ne serait aucunement en mesure de relever. « Les taxis, ça existe. » Ajoute-t-elle, d'avantage confiante. Prête à obtenir gain de cause. Si bien – qu'elle se redressait soudainement, prête à détourner l'attention du garçon afin d'évincer cette torture plantée sous le bout de son nez. « Allons danser ! » S'enquit-elle, de répliquer. Bras dressés vers le ciel tandis que ses chevilles la suppliait de cesser leurs calvaires. Prêtes à céder, au moindre instant à venir.


knockout global
http://www.lights-camera-action.org/t11844-s-o-f-t-y-e-w-o-n-i-e#178941http://www.lights-camera-action.org/t9949-y-e-w-o-n#154465http://www.lights-camera-action.org/t9972-choi-yewon#154684http://www.lights-camera-action.org/t10175-yewon#157016http://www.lights-camera-action.org/t9951-plumfloral-choi-yewon#154469http://www.lights-camera-action.org/t10203-divine#157307http://www.lights-camera-action.org/t10202-divine#157306
yuseong media
yuseong media
yuseong media
Bakugo Reagan
yuseong media
「reagan ♡ yewon -- if you」 - Page 2 Original

「reagan ♡ yewon -- if you」 - Page 2 2837534775 「reagan ♡ yewon -- if you」 - Page 2 3640798837 「reagan ♡ yewon -- if you」 - Page 2 3640798837 「reagan ♡ yewon -- if you」 - Page 2 3640798837 「reagan ♡ yewon -- if you」 - Page 2 3640798837

Messages :
94

Age :
24 ans (21/08)

groupe :
R O G U E

rôle dans le groupe :
lead dancer, vocal

avatar :
lee taeyong (nct)

Points :
128


Jeu 4 Juil - 3:26


(REAGAN & YEWON -- FÉVRIER 2019.)

aesth. °✧ Un tressaut provoqué par un rire que tu lâchais, surpris de l'honnêteté si simple de la demoiselle. Tu secouais négativement la tête, même si sa remarque t'avait arraché un sacré sourire amusé. « Tu as très bien ta place. » Tu répondais dans un haussement d'épaules pas convaincu par ses théories. Certes, elle faisait des choix de boissons assez surprenants pour le lieu dans lequel vous étiez. Mais elle avait l'air de s'amuser, et n'était-ce pas le but pur et simple de cet endroit ? Rire, danser jusqu'à ne plus sentir vos chevilles, profiter de la musique, boire un peu, t'éclater le crâne sur les basses crachées par les enceintes, être deux anonymes dans la foule vous ignorant totalement, être juste deux jeunes idiots un peu fous pendant quelques heures, sans responsabilités, sans lois, sans limites, sans couvre feu, sans réputation à tenir.

Un rire mesquin s'échappa de tes lèvres. « C'est toi qui part te perdre toute seule, pourtant je t'ai dit de ne pas t'éloigner. » Tu répliquais dans un petit soulèvement de sourcils, provocateur. « Tenté ? » Tu répétais alors que ta voix montait de deux octaves et que tu arborais maintenant un air outré. « J'ai réussi, tu veux dire. » Tu corrigeais bien vite. Trop de fierté, que tu avais. Dans tes souvenirs, elle était miss pastel, tenant son violon comme elle tiendrait la barre d'un bateau, dressant la grande voile, se laissant bercer sur les vagues des mélodies vibrantes des cordes frottées. Des cheveux toujours attachés, ça te rendait fou, il fallait que tu glisses tes doigts dedans et que tu te débarrasses de tous ces artifices. Pourtant, ce soir, dans sa robe noire, elle semblait reine de la nuit, prête à piétiner les codes, une magnifique alice qui avait suivi le lapin blanc, découvrant le pays des merveilles.

Le compliment fusa. Il venait de loin, il était crû, il était honnête. Elle était époustouflante, peut-être assez pour qu'une infime partie de toi regrette ce choix de l'avoir tiré dans les méandres de cet univers électronique, de cette foule dans laquelle tu pourrais la perdre et t'en vouloir longuement, la peur de devoir la laisser à la merci d'un fêtard un peu trop entreprenant. Égoïste, c'était comme observer l'envol d'une colombe, une partie de toi voulait être le seul à partager ce moment. Pourtant, l'autre partie continuait de te crier que les regrets viendraient le lendemain matin. « Plutôt pas mal ? » Tu répétais en rigolant, de nouveau outré. « Si tu me trouves juste pas mal, c'est parce que tu n'as encore rien vu. » Insolent, un peu trop de confiance, ça finirait par te perdre.

« Je ne te dis pas de les boire en one shot. » Tu plaisantais dans un rire franc. Elle comptait vraiment rentrer à 3h du matin à son dortoir ? Tu fronçais les sourcils, sans oser expliquer le fond de ta pensée. Peut-être que c'était un peu trop prétentieux de penser réussir à la ramener chez toi dès le 3eme rendez-vous. « Il est hors de question que je laisse ma moto ici. » Elle t'était presque aussi précieuse que ta légendaire 'chérie'. Le taxi n'était clairement pas envisageable pour ta part. Tu avais trop peur de te la faire piquer ou soulever par la fourrière le lendemain matin. T'aurais l'air malin à devoir expliquer à l'agence un truc pareil. Ça finirait forcément par se savoir, et si ça se savait, ils n'auraient pas besoin de beaucoup de temps avant de faire le lien sur le lieu, et potentiellement qui t'accompagnait.

Tu prenais une dernière gorgée, en t'extrayant de ton siège. Si le plan A ne semblait pas fonctionner, alors il te restait toujours le B : la faire tomber grâce à ton charme. Tu t'emparais délicatement de son poignet et vous vous enfonciez dans la foule. Tu te retournais pour la contempler, alors que tu laissais ton corps se déplacer au rythme d'une version remixée de rock it. « You're my lovely queen, I'm your dirty king. » Ton index vint se perdre sur les mèches blondes qui encadraient le visage de l'ange à tes côtés. Tes lèvres fredonnaient en même temps que les enceintes tremblantes du DJ. Tu observais la crinière blonde qui caressait les épaules dénudées, juste assez pour laisser place à l'imagination. Parfois, tu te dégoûtais d'avoir des idées aussi explicites. Mais lorsque les lumières coupaient sa silhouette, créant ces ombres magnétiques dans son regard, tu savais que son troisième prénom était tentation. Ta main droite venait glisser doucement contre cette mâchoire délicate, se perdant dans la cascade de cheveux clairs, tandis que ta main gauche venait se poser doucement sur cette nuque, sentant les pulsations cardiaques de la jeune fille sous ton pouce. Comme des tambours, des cris de guerre appelant à l'affrontement, l'adrénaline te poussait toujours plus loin. Tu hésitais, tes lèvres s'humectaient alors que tu te penchais vers les siennes. Tu finissais par fondre, le contact électrique brûlait tes lippes, la satisfaction d'une chasse réussite, tu savourais ta victoire comme si elle ne reviendrait jamais. Tu reprenais ton souffle, relevais la tête. Tu étais bien plus que pas mal.


yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t3017-pour-faire-tomber-une-fille-en-mettant-du-axe-il-faut-que-je-vise-les-yeux-reaganhttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/t9557-reaganhttp://www.lights-camera-action.org/t12757-r-o-g-u-e
 
「reagan ♡ yewon -- if you」
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
» 60 terroristes du Tea Party tiennent le Congrès américain en otage
» #REAGAN DEWAR
» What have we become ? - Reagan
» i'm my own shrink + reagan (délai 12/02)
» Yang Yewon feat Lee Tae Eun - T-ae [Rania]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: est