AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 reagan & junho -- sleepless night.

yuseong media
yuseong media
yuseong media
Kang Jun Ho
yuseong media
reagan & junho -- sleepless night. Tumblr_p2ado992jE1r0p67co1_500

reagan & junho -- sleepless night. 2186849763 reagan & junho -- sleepless night. 3543671621 reagan & junho -- sleepless night. 3543671621 reagan & junho -- sleepless night. 3543671621 reagan & junho -- sleepless night. 3543671621

Messages :
3119

Age :
vingt-cinq ans (1104).

groupe :
R O G U E

rôle dans le groupe :
manwhore. useless phake leader.

nom de scène :
jun to the HOE

occupation :
boulet. bg en carton. haru's whiny lil' bitch.

avatar :
kim jiwon (ikon).

DC :
─ sha's account.

Points :
176

reagan & junho -- sleepless night. Jq7q9vD reagan & junho -- sleepless night. Tumblr_inline_npk2ashJLO1ry72eo_500

Jeu 18 Avr - 10:27



(REAGAN & JUNHO -- AVRIL 2019.)


(aesth.) °✧ Bières, légers alcools et sources nourricières quelconques. Planté au sein du supermarché, sa carcasse glisse en ces innombrables allées – dans l'espoir, de mettre la main sur d'avantage de babioles dont il se devait de réaliser l'achat. Aujourd'hui s'avérait être une date spéciale, en l'esprit du garçon. Simple mascarade, dissimulée au travers d'une festivité inventée de toute pièce. Plaisanterie de mauvais goût. Balivernes. Réajustant alors, son couvre-chef et le masque disposé à l'instar de son faciès, il réalisera l'achat de ces multiples produits. Sachets plastifiés en mains. Son seul et unique contact à l'intention de son camarade fut : un message écrit, signalant son arrivée. Soudaine – très certainement. Pourtant, n'était-ce pas là, sa marque de fabrique ? Surgir, là où quiconque ne l'attendait, ne l'espérait. Leur duo formé, suite à ces sujets houleux, séparations et divergences d'opinions. Ils se retrouvaient présentement emportés au travers d'une frénésie active : entraînements, enregistrements, écrits et tournages en tous genres. Diable, que cela semblait lui avoir manqué. Il avait longuement stagné sur place, attendant avec impatiente l'instant où il parviendrait à disposer sa personne auprès des productions plaisantes (en son esprit). Ils s'étaient alors, tous deux entendus et dirigés vers ces aspects qui lui plaisaient tant. Il avait pris soin de réaliser l'écriture de ce titre qui confirmerait leur unique début, en tant que deux identités distinctes et mélangées, ensembles. (…) Carcasse plantée au sein de son automobile, le chemin fut simple. L'appartement personnel du garçon qu'il souhaite rejoindre – l'adresse était enregistrée au sein de son GPS. Il se retrouvait cruellement nul en matière d'orientation. Il suivait avec mégarde le chemin sélectionné et les indications dévoilées. Et ce, sans la moindre encombre.

Faciès planté à l'instar de la porte d'entrée, son poing heurtant celle-ci à de multiples reprises. Signalant ainsi, son arrivée. Et son désir de pénétrer au sein de l'antre. Il se moquerait très certainement du dédain de son camarade, son laisser aller légendaire et de ses mots cruels tenus à son égard. Le jeu ne durerait que quelques instants, avant que le garçon ne remarque les innombrables achats réalisés précédemment. Soulageant les esprits, les cœurs lourds et les épaules basses. Décompresser, se lâche, se découvrir d'avantage. Résidaient de tels espoirs en cette soirée organisée, tout à coup. « Salut, le gueux. » S'enquit-il de répliquer, main dressée sous le nez de son camarade. « J'ai des cadeaux, pour toi. » Ajoute-t-il, se plaisant à pénétrer au sein de l'appartement sans la moindre attente – ni même, autorisation de la part du locataire. « Bières, pizzas, poulet. Est-ce que tu serais en mesure de me refuser ça, hein ? » Quémande-t-il, au travers d'une mince rhétorique. « À moins que... Non, aucune fille à l'horizon. » Plaisante-t-il, finalement. Peut-être, était-ce de mauvais goût. Certes.



yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t11849-jun-hooooooooooooooe#178946http://www.lights-camera-action.org/t4522-junho-minds#82164http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-hohttp://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-hohttp://www.lights-camera-action.org/t11645-kang-junho-junhooooe#172257http://www.lights-camera-action.org/t12355-roguehttp://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kghttp://www.lights-camera-action.org/t12757-r-o-g-u-e#187111
yuseong media
yuseong media
yuseong media
Bakugo Reagan
yuseong media
reagan & junho -- sleepless night. Original

reagan & junho -- sleepless night. 3543671621 reagan & junho -- sleepless night. 3543671621 reagan & junho -- sleepless night. 3543671621 reagan & junho -- sleepless night. 3543671621 reagan & junho -- sleepless night. 3640798837 reagan & junho -- sleepless night. 3640798837 reagan & junho -- sleepless night. 3640798837 reagan & junho -- sleepless night. 3640798837 reagan & junho -- sleepless night. 3640798837 reagan & junho -- sleepless night. 3640798837 reagan & junho -- sleepless night. 3640798837 reagan & junho -- sleepless night. 3640798837

Messages :
87

Age :
24 ans (21/08)

groupe :
R O G U E

rôle dans le groupe :
lead dancer, vocal

avatar :
lee taeyong (nct)

Points :
191


Dim 28 Avr - 0:25



(REAGAN & JUNHO -- AVRIL 2019.)


(aesth.) °✧ En quelques mois, un raz-de-marée semblait s'être produit dans ta vie. Tu avais quitté le fameux dortoir des six lurons, pour rejoindre ta propre résidence. Au final, tu réalisais que c'était mieux comme ça, tu n'étais pas une créature sociale, tu n'avais pas besoin particulièrement de la compagnie des gens. Ta plus grande passion résidait surtout dans la possibilité de les tourmenter et de jouer avec eux tels le chat et la souris. Mais s'il s'agissait d'un échange que tu n'avais pas demandé, alors tu retrouvais tes instincts solitaires, repli stratégique dans un endroit de calme et de tranquillité. Pour cela, tu t'entendais bien avec Junho, ton leader historique, un des rares que tu avais toujours respecté dans les mois de vie des 6rhymes, un ami même si ça te fendrait la bouche de le dire à voix haute. Tu t'étais demandé plus d'une fois pourquoi il s'embêtait à vouloir partager la scène avec ta personne. Pendant plus d'un an, tu avais été celui interagissait avec les fans japonais, qui découpait le coréen au cutter, et dans l'ombre des vocals et rappers du groupe. Une crise d'identité dans laquelle tu te retrouvais encore, même si tes premiers pas en solo t'avaient permis de soigner cet ego secrètement meurtri.

Il y a deux mois, tu avais réussi à rentrer une semaine à Osaka, pour voir ta famille. Tu étais même passé à l'improviste dans le petit café que ta mère avait ouvert dans le centre, pris quelques photos avec les fans du coin, apposé ta signature sur toutes sortes d'objets qu'on te présentait. Puis tu étais rentré, la promotion de 'want it' s'était enchainée tranquillement, vous aviez commencez à enregistrer 'young, wild & free'. Journées remplies, tu avais oublié les temps laissés derrière vous, tu revêtais maintenant cette nouvelle identité, rogue.

Téléphone faisant un long ronron, tu jetais un œil à ton téléphone, découvrais son expéditeur. Vivre chacun de votre côté ne vous empêchait pas de vous voir régulièrement à l'agence, ni même de sortir de temps en temps ensemble, même si tu reconnaissais que Junho avait l'air de nouveau occupé avec sa copine. Est-ce qu'il allait la plaquer ou se rabibocher avec, le suspense était plus insoutenable qu'un épisode des feux de l'amour. Tu faisais le ménage rapidement, mettais tes fringues en boule dans le panier à linge sale qui débordait déjà.

L'invité tant attendu faisait son apparition et tu lui ouvrais la porte avec ton grand sourire mesquin, celui dont tu usais trop souvent. « Salut le pouilleux. » Tu répliquais et t'écartais pour le laisser entrer, et d'un mouvement de pied, tu faisais claquer la porte derrière vous. Tu tapais sa main dans un check, tout en le tirant vers toi pour lui apposer dans le dos quelques tapes viriles. « Des cadeaux ? C'pas toi le fossile qui a fêté son quart de siècle ? » Tu faisais remarquer tout en fronçant les sourcils. « C'est par là. » Tu ajoutais tout en lui faisant signe de te suivre. Tu passais par la cuisine d'où tu récupérais deux verres, des serviettes en papier. Tu piochais de ton frigo un bol de kimchi, et plusieurs sauces (gochujang, doenjang, et soja sucré), et rejoignais la partie annexe de la salle, le salon. Tu déposais tout sur la table, et un rictus s'accrocha à tes lèvres à l'évocation d'une présence féminine en ces lieux. « T'as pas croisé Haru dans les escaliers ? On a fait ça vite. » Tu répondais en le fixant d'un air provocateur. « Si tu veux me frapper, évite le visage, s'il te plait. » Tu ajoutais rapidement en levant les mains au dessus de ton faciès comme pour te protéger d'une potentielle vengeance. Tu l'avais cherché.

« Plus sérieusement, tu la vois encore ? » Tu arrangeais la table, déballais ce qu'il avait apporté. Bières en coin de table. Tu ouvrais le carton de pizza, découpais des parts. Tu te relevais en réalisant que tu avais oublié de prendre des baguettes. Tout en mouvement, tu jetais des coups d'oeil vers Junho. « Vous aviez l'air cool ensemble. » Tu le reconnaissais, même si ta langue se tordait légèrement de devoir l'avouer. Ca aurait été plus facile de balancer la remarque habituelle "je sais pas ce qu'elle fait avec un type comme toi". Tu récupérais ce que tu avais oublié, revenais à ta place. « Une en moins pour toi, plus de possibilités pour moi. » Tu plaisantais dans un rire fier. « Je plaisante, jamais de la vie j'irai me faire tes exs. » C'était dans ton bro code. Et puis, rien que l'idée que tu puisses te faire une nana qui crierait par inadvertance le prénom de junho au lieu du tien, ça te pourrissait le moral. Vous partagiez vos lignes, pas vos meufs. « Vous avez fait un truc pour ton anniv ? » Soulèvement de sourcil malicieux, qui voulait en dire long sur tes pensées. « Ou vous étiez assez en forme pour faire plusieurs trucs ? » Tu rajoutais en éclatant de rire. Tu relevais ton regard jusqu'au sien, te disant que tu étais vraiment un mec odieux quand tu t'y mettais, loin d'être le prince charmant des contes de fées, le mec parfait des dramas pour ados prépubères. Il en fallait aussi des comme toi, après tout. « Ok, sujet suivant. » Tu te raclais la gorge. « Au japon, on offre des fleurs et des chocolats pour un anniversaire, c'est pourquoi... » Tu te relevais pour aller dans ta chambre et tu cachais vulgairement ce que tu avais dans les mains derrière ton dos. « Des fleurs. » Tu déposais une boîte blanche non emballée contenant un casque. « Des chocolats. » Et tu rajoutais une bouteille de sake sur la table. La soirée pouvait commencer.


yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t3017-pour-faire-tomber-une-fille-en-mettant-du-axe-il-faut-que-je-vise-les-yeux-reaganhttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/t9557-reaganhttp://www.lights-camera-action.org/t12757-r-o-g-u-e
yuseong media
yuseong media
yuseong media
Kang Jun Ho
yuseong media
reagan & junho -- sleepless night. Tumblr_p2ado992jE1r0p67co1_500

reagan & junho -- sleepless night. 2186849763 reagan & junho -- sleepless night. 3543671621 reagan & junho -- sleepless night. 3543671621 reagan & junho -- sleepless night. 3543671621 reagan & junho -- sleepless night. 3543671621

Messages :
3119

Age :
vingt-cinq ans (1104).

groupe :
R O G U E

rôle dans le groupe :
manwhore. useless phake leader.

nom de scène :
jun to the HOE

occupation :
boulet. bg en carton. haru's whiny lil' bitch.

avatar :
kim jiwon (ikon).

DC :
─ sha's account.

Points :
176

reagan & junho -- sleepless night. Jq7q9vD reagan & junho -- sleepless night. Tumblr_inline_npk2ashJLO1ry72eo_500

Dim 5 Mai - 21:18



(REAGAN & JUNHO -- AVRIL 2019.)


(aesth.) °✧ Basique – décoration simpliste et couleurs crèmes, boisées et légèrement industrielles. Peu étonnant, de la part du locataire. Le garçon possédait d'innombrables idées et clichés, concernant son ami. Et ce, malgré les multiples mois passés en sa compagnie. Rien de tout cela, n'avait changé. Pour sûr – persistait entre ces deux garnements ces comportements enfantins, paroles acerbes et arguments étranges. Ils s'aventuraient tous deux en ces phrases dont autrui ne comprendrait guère le sens – ni même – les plaisanteries de mauvais goût. Ricanement cristallin extirpé d'entre les lèvres de l'aîné, curieux. « Je lui ai dit de se faire discrète, pourtant. Ces femmes.... Jamais elles n'écoutent nos conseils. » Souffle-t-il, simplement. Son postérieur présentement niché à l'instar du sofa – fort confortable. Pourtant, la plaisanterie fut de courte durée lorsque son camarade fut amené à le questionner d'avantage sérieusement. Qu'en était-il de lui, sa compagne ? Qu'advenait-il, d'eux ? Le sérieux l'emportait – sur l'amusement, son sourire et son faciès enjoué furent ôtés, effacés. « Parfois, ouai. Je me demande encore ce qu'elle fait avec moi. La dernière fois qu'on s'est vu – j'avais dans l'idée de la quitter. À voir ce qu'il adviendra de nous à l'avenir. » Ajoute-t-il, sincèrement. La dernière rencontre entre les deux protagonistes dataient de peu de temps auparavant, ce soir. Il avait alors, pris son courage à deux mains. Quémandant des réponses, des attentes à l'égard de la relation affective qu'ils entretenaient tous deux. « Suspens. » S'enquit-il de répliquer, bras dressés vers le ciel. Le tout, agrémenté d'un service rapide auprès des sources nourricières plantées sous le bout de son nez. Affamé, sans gêne. « Alors, comme ça. Monsieur fait le difficile ? Rassure-moi, tu ne dois plus t'embêter maintenant que tu es ici. Seul. » Bien vite – le coude du garnement vint heurter, la carcasse masculine résidant à ses côtés. Légère taquinerie, soldée d'un mince éclat de rire. « Rien. Je l'ai joué solitude, avec ma famille. Et j'en ai profité pour revoir une amie de longue date – et je t'arrête là, il ne s'est rien passé. » L'éventualité aurait été soulevée, si le garçon avait été seul – sentimentalement parlant, néanmoins. Il n'était aucunement en mesure d'agir de la sorte une fois emporté en une relation. Sincère, sérieux. « Et toi, alors ? Je t'écoute, terminé de parler de moi. » S'engage-t-il, tandis que ses mains s'agitaient à l'instar de ces multiples cadeaux dévoilés à son encontre. Satisfait, surpris et légèrement ému. « Qu'il est adorable, mais. C'est surprenant, un cœur se cache donc sous ces airs mesquins et dédaigneux. » Ses mains vinrent rejoindront le faciès de son interlocuteur – joues emportées en une gestuelle étrange, pincées. « Qu'il est mignon, mignon, mignon. » Répète-t-il à de nombreuses reprises. « Je le porterais à l'aéroport, je dirais aux journalistes que c'est ma plus proche copine qui me l'a offert. Promis. » Bière glissée entre ses mains, la capsule fut claquée. Laissant ainsi, les bulles et liquide gazeux s'agiter au sein de sa cavité buccale. Soulagé. « Qu'est-ce que tu aimerais pour ton anniversaire, bébé ? Je pourrais t'écrire une chanson d'amour, si tu le désires. » Garnement, à deux francs six sous.




yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t11849-jun-hooooooooooooooe#178946http://www.lights-camera-action.org/t4522-junho-minds#82164http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-hohttp://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-hohttp://www.lights-camera-action.org/t11645-kang-junho-junhooooe#172257http://www.lights-camera-action.org/t12355-roguehttp://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kghttp://www.lights-camera-action.org/t12757-r-o-g-u-e#187111
yuseong media
yuseong media
yuseong media
Bakugo Reagan
yuseong media
reagan & junho -- sleepless night. Original

reagan & junho -- sleepless night. 3543671621 reagan & junho -- sleepless night. 3543671621 reagan & junho -- sleepless night. 3543671621 reagan & junho -- sleepless night. 3543671621 reagan & junho -- sleepless night. 3640798837 reagan & junho -- sleepless night. 3640798837 reagan & junho -- sleepless night. 3640798837 reagan & junho -- sleepless night. 3640798837 reagan & junho -- sleepless night. 3640798837 reagan & junho -- sleepless night. 3640798837 reagan & junho -- sleepless night. 3640798837 reagan & junho -- sleepless night. 3640798837

Messages :
87

Age :
24 ans (21/08)

groupe :
R O G U E

rôle dans le groupe :
lead dancer, vocal

avatar :
lee taeyong (nct)

Points :
191


Lun 27 Mai - 23:52



(REAGAN & JUNHO -- AVRIL 2019.)

(aesth.) °✧ Table organisée en improvisation, vie sentimentale dévoilée dans des rictus de malaise, le cadre était absolument parfait pour commencer de grandes discussions qui dureraient une partie de la nuit. Tu fronçais des sourcils alors qu'il poursuivait ta méchante taquinerie sur Haru, surpris qu'il te laisse médire la réputation de la jeune fille de cette façon, même par plaisanterie. Pour le coup, tu aurais préféré qu'il ronchonne en te demandant de ne plus jamais recommencer, ça t'aurait rassuré. Sa passivité clochait. « La quitter. » Tu répétais, saisissant maintenant mieux pourquoi il ne cherchait même pas à défendre celle qu'il avait longtemps considéré comme étant son âme sœur. « Woah. » Tu lâchais, tout en cherchant les bons mots. L'idée de l'existence d'une relation entre Junho et Haru datait maintenant, dans la tête des fans, qui avaient fini par l'accepter. Et ceux qui n'avaient pas réussi, avaient sans doute quitté le bateau depuis longtemps, ce qui n'était pas plus mal. Tu te demandais comment ça se passerait si soudainement Junho redevait célibataire. Est-ce que la séance de la chasse serait ré-ouverte et que les nanas lui lanceraient leurs soutifs sur scène ? Ugh. Un rictus de dégoût s'accrocha à ton visage à cette idée. « Une autre fille ? » Tu demandais, curieux. Généralement, la lassitude pouvait venir avec une nouvelle conquête. Sans doute que Junho voulait finir les choses dans les règles avant, de s'engager peut-être dans une nouvelle relation.

« Aish. » Tu répliquais à ses coups de coude et à son insinuation. « Je m'amuse plus que toi, en tout cas. » Non, pas vraiment. Tout du moins, s'il parlait de filles, comme tu le pensais, aucune ne s'était encore introduite chez toi, mais c'était plus facile de faire comme si tu étais un grand bourreau des cœurs. « Donc il y a vraiment une autre fille. » Tu applaudissais bruyamment, trop fier d'avoir potentiellement deviné la raison de cette presque-future-rupture avec Haru. « Tu jongles entre deux nanas, pas mal du tout. Déjà, rien que l'idée de me caser avec une seule, ça me blase. T'es vraiment à un autre niveau. » Tu ajoutais dans un hochement de tête mi-amusé mi-impressionné.

Cadeaux présentée, il vint bien vite s'attaquer à tes pommettes et tu ronchonnais tout en riant, et en faisant semblant que cela t'énervait, même si un sourire à peine masqué restait accroché à ton visage. « Dégage. » Tu le repoussais dans un rire franc. « Tu vois, c'est à force de faire des trucs complètement cul-cul avec tes copines, tu deviens totalement gaga, c'est pour ça que je veux pas me caser. Ce sont des sorcières. » Bon, en réalité, tu doutait que cela venait vraiment du fait que Junho soit casé qui le rende comme ça, mais il y avait forcément une part de vrai. Qu'il sorte avec une fille, deux, trois, ce n'était pas vraiment tes affaires. Mais que ça le rende complètement mou du cerveau, ça c'était quelque chose que tu aurais à vivre tous les jours avec lui, alors c'était non. « Ta plus proche copine a bon goût, entre nous. » Un casque bluetooth, à utiliser avec ou sans fil, tu étais particulièrement fier de ta trouvaille, parce que tu savais que ça lui servirait. Même à l'aéroport, alors qu'il ferait croire que sa future-ex était encore avec lui et lui offrait des cadeaux.

Tu décapsulais à ton tour une bière et cognais ta canette contre la sienne. Tu roulais des yeux une fois de plus à sa nouvelle remarque, qui concernait cette fois ton propre anniversaire. « Garde tes chansons pour tes conquêtes, d'accord. » Ce serait moins malaisant à expliquer plus tard dans une interview comment lui était venu l'idée d'écrire telle ou telle chanson gnan-gnan de son imagination, si c'était pour une fille. Tu ne voulais rien pour ton anniversaire, juste que ta mère t'envoie de la bouffe du japon, ça suffirait.



yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t3017-pour-faire-tomber-une-fille-en-mettant-du-axe-il-faut-que-je-vise-les-yeux-reaganhttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/t9557-reaganhttp://www.lights-camera-action.org/t12757-r-o-g-u-e
Contenu sponsorisé
 
reagan & junho -- sleepless night.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Moon Night ~~
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» Friday Night Smackdown - 27 Avril 2012 (Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: est