AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 banshee — ((jiwon))

wanderlust entertainment
wanderlust entertainment
wanderlust entertainment
Nae Hyunbin
wanderlust entertainment
banshee — ((jiwon)) Tumblr_pravxjBHaR1rd83cko3_540

banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837

Messages :
327

Age :
20yo (int.) ; 21yo (kr.) (010699)

groupe :
spawn or wdl's meme gang

rôle dans le groupe :
leader, main rap, vocalist — el padre, l'enfant sage

nom de scène :
(oh watch me whip, watch me) nae nae

occupation :
rookie. cœur d'artichaut professionnel ; galérien qui tente de rembourser ses dettes de trainees

avatar :
jung la douceur jaehyun (© kelly)

DC :
gabriel, sunan, sunwoo, ludmila, ae ra, yijun, abigail

Points :
167

banshee — ((jiwon)) Tumblr_ln1npcBlTd1qcfn0j banshee — ((jiwon)) Tumblr_inline_mk3n78qRXo1roozkr

Sam 18 Mai - 0:08




Les humains restent au seuil. Ils ont reçu la pure verticalité en présent, et pourtant ils vont, leur existence durant, courbés sous un invisible poids

Le monde entier qui frappe. S’acharne. Et revient inlassablement à la charge. Enfant perdu comme le roc solitaire face à une houle déchaînée, à lutter contre les vagues infernales et le vent qui s’arrête jamais de souffler. Il est fort, dit-on, il est invincible, le titan vaillant au milieu des eaux qui semble jamais frémir ni faillir, qui tremble pas et tient toujours droit, prêt à protéger la rive des colères de la mer, prêt à accueillir ses terreurs et ses peines sans jamais flancher ni même vaciller.

Pourtant, ça se bouscule et ça bout à l’intérieur de ses propres angoisses, celles qui viennent le ronger et éroder la pierre, celle qui pèsent trop lourd sur les épaules, impossibles pourtant du monde - y a pas de place pour elles dans leur petite galaxie, où les deux astres les plus brûlants monopolisent déjà le ciel de leur éclat noirâtre.

Mais parfois c’est beaucoup.

Et puis c’est trop -

Y a eu Morgan et ses peurs, Morgan et ses angoisses, Morgan qui a fait s’arrêter le coeur le temps de disparaître pour souffler un peu - et alors y a un peu des ombres qui ont échappé la bouche de l’enfant pour créer la discorde.

Et ça fait mal. Et à nouveau ça pèse sur les épaules.

Puis y a lui, Jiwon et sa mine pleine de pluie et de nuages, qui respire déjà pas le soleil au quotidien mais qui semble encore plus sombre qu’à l’ordinaire. Jiwon qui inquiète, au fond. Et la tête est déjà pleine de vapeur, mais Hyunbin a peut-être oublié comment se faire passer en premier. Alors il réfléchit pas tellement avant de frapper quelques coups à la porte, et puis entrer pour venir s’asseoir au bord du lit. Sans vraiment savoir si sa présence est désirée, et puis pas se dire que peut-être Jiwon n’a pas envie de lui parler (parce que, que sont-ils, au fond ? Sûrement pas des amis, sûrement pas confidents).

Hey, Jiwon...ça va ? T’as l’air...j’sais pas, t’as pas l’air dans ton assiette en ce moment. Y a un soucis ? Tu veux en parler ?

Douceur de la voix, elle est pourtant tirée par la fatigue qui règne dans l’organisme, vient laisser sa trace sous les yeux marqués de noir.

(c) SIAL ; icons skate vibe


wanderlust entertainment
http://www.lights-camera-action.org/t11914-skeleton-flower-hyunbinhttp://www.lights-camera-action.org/t10157-nocturnes-hyunbinhttp://www.lights-camera-action.org/t10158-nae-hyunbinhttp://www.lights-camera-action.org/t10162-nae-hyunbinhttp://www.lights-camera-action.org/t10161-hyunae-wdl-hyunbin
wanderlust entertainment
wanderlust entertainment
wanderlust entertainment
Jung Ji Won
wanderlust entertainment
banshee — ((jiwon)) 1

banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837

Messages :
280

Age :
22 ans

groupe :
SPAWN

rôle dans le groupe :
visual, main vocal, lead dance

nom de scène :
leo(nerasaurus)

occupation :
trainee

avatar :
ten chittaphon leechaiyapornkul (nct) • calypsie

DC :
do min oh, song eun mi, rivers joohyun, oh jaesun, byun seohyun, kim kyung

Points :
577


Sam 18 Mai - 20:17




Les humains restent au seuil. Ils ont reçu la pure verticalité en présent, et pourtant ils vont, leur existence durant, courbés sous un invisible poids

Ce n’est pas le genre de Jiwon, de parler ouvertement de ses sentiments. Il est plutôt du genre silencieux, à se cacher dans une carapace impossible à ouvrir. Il craint trop les coups qu’on pourrait lui porter, la douleur potentielle qu’on lui a déjà infligée. Alors, depuis qu’il sait qu’on a compris, que les fans de SPAWN sont à l’affût des moindres faux-semblants, des sourires factices, professionnels qu’il a appris à lancer à qui voulait en voir, il essaie d’éviter cette image qu’il ne veut pas donner. Que fait-il de mal ? Pourquoi ? Pourquoi n’est-il jamais capable, malgré ses efforts, d’être à la hauteur de ce qu’on attend de lui ? Il pensait que les fans seraient heureux de le voir comme ça. Mais ils ne voient que les autres, cette amitié éclatante, chatoyante, qui renforce l’ombre de sa solitude tenace.

Cette solitude est telle qu’au moment où la voix de Hyunbin fait vibrer ses tympans, il réagit tel une bête aux abois, levant la tête pour poser les yeux sur l’intrus qui vient d’entrer dans son espace. Il le toise pendant quelques secondes, puis les mots fusent, comme autant de fléchettes anesthésiantes, dans l’espoir de désamorcer cette tentative de communication qu’il n’a pas envie de subir.

« Non, ça va. J’ai pas envie d’en parler. »

Il repose les yeux sur son jeu, les doigts sur la souris. Pourquoi devrait-il parler à Hyunbin ? Il ne peut pas leur dire ce qu’il ressent. Il n’a pas envie de se retrouver isolé du groupe parce qu’il ne peut s’y intégrer. Parce qu’il ne le veut pas, en vérité. Il a trop peur d’avouer ses faiblesses, tout ce qui lui fait peur, tout ce qui le blesse. Il se crée des ennemis imaginaires, sans se demander s’il n’est pas mieux de crée des alliances.

« Je suis en train de jouer. »

Pas le temps pour lui, pas le temps pour personne. Il veut s’enfermer dans sa bulle, dans ces jeux qui lui permettent d’exister autrement, sans avoir à songer à ses problèmes, inconscient des efforts qu’on essaie de faire pour lui, oublieux du travail de leur leader qu’il piétine à force de trop se protéger.

(c) SIAL ; icons skate vibe





♕ here be dragons, here be hate ♕
code par me'ow
don't be so dramatic bish.
wanderlust entertainment
http://www.lights-camera-action.org/t10068-jung-ji-won-know-no-betterhttp://www.lights-camera-action.org/t10082-jung-ji-wonhttp://www.lights-camera-action.org/t10127-jung-ji-won#156330
wanderlust entertainment
wanderlust entertainment
wanderlust entertainment
Nae Hyunbin
wanderlust entertainment
banshee — ((jiwon)) Tumblr_pravxjBHaR1rd83cko3_540

banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837

Messages :
327

Age :
20yo (int.) ; 21yo (kr.) (010699)

groupe :
spawn or wdl's meme gang

rôle dans le groupe :
leader, main rap, vocalist — el padre, l'enfant sage

nom de scène :
(oh watch me whip, watch me) nae nae

occupation :
rookie. cœur d'artichaut professionnel ; galérien qui tente de rembourser ses dettes de trainees

avatar :
jung la douceur jaehyun (© kelly)

DC :
gabriel, sunan, sunwoo, ludmila, ae ra, yijun, abigail

Points :
167

banshee — ((jiwon)) Tumblr_ln1npcBlTd1qcfn0j banshee — ((jiwon)) Tumblr_inline_mk3n78qRXo1roozkr

Dim 19 Mai - 16:35




Les humains restent au seuil. Ils ont reçu la pure verticalité en présent, et pourtant ils vont, leur existence durant, courbés sous un invisible poids

Et ça s’fracasse, s’écrase contre les parois du crâne en débris multiples dans un vacarme insupportable. Et ça gonfle, gonfle encore et encore entre ses côtes d’un coeur trop gros de tout ce qu’il cache, tout ce qui tremble une fois les lumières éteintes. Qui refuse de sortir à la lumière du jour, quand y a pas de place pour ses tourments parmis ceux des autres ; mais le mur tremble au fur et à mesure que sa patience est éprouvée, le sang qui frémit dans les veines.

Y a eu Morgan pour fragiliser le mur de ses éclats - puis Jiwon, Jiwon et son amure pleine d’épines, Jiwon aux mots trop durs quand les intentions sont des plus pures. Il agace. Il énerve de froideur et de rejet, c’est peut-être ça, au fond, qui fait rompre la digue et bouillir la colère qui brûle derrière les yeux.

Peut-être que Hyunbin a juste besoin d’un prétexte pour commencer à exploser.

Et moi j’suis en train d’te parler.

Ça claque, ça surprend de froideur et de dureté qui imprègne les mots, ça surprend les yeux noirs qui fixent la souris - l’envie lui prend de l’envoyer valser, encore contrôlée, sans trop savoir pourquoi cinq petits mots ont ainsi provoqué la colère.

Tu pourrais au moins faire semblant d’avoir un minimum de respect pour moi en tant que personne au lieu de m’envoyer chier, j’sais pas -

Le souffle lourd et le regard sombre.

C’est bon, ça m’gave. J’en ai assez de tes conneries, Jiwon, j’en ai assez vu de ton p’tit cirque de torturé à deux balles. Tu veux faire le loup solitaire qui parle à personne ? Mais très bien mais casse toi si on t’emmerde à ce point,

La voix qui crie. La voix qui d’ordinaire s’élève pourtant jamais - adieu le sang froid et le contrôle parfait.

Casse toi bordel si c’est ça que tu veux, moi j’en ai marre, j’veux plus essayer avec toi, j’en ai assez, d’toi et de tes p’tits yeux méprisants et de ta tête de con imbu d’sa personne et de faire des efforts alors que t’en as rien à branler !

Crie, écharpe la voix, sort la colère.

J’en ai assez de faire des efforts pour tout le monde alors que tout le monde s’en fout, de vos conneries à vous tous. À croire qu’il y a que moi qui veut que ça s’passe bien, c’est bon, j’ai assez donné.

Peut-être qu’il le pense, ou peut-être que pas du tout -  Hyunbin il sait plus, au fond, y a juste la colère qu’il dégueule tant qu’il peut, puisque sans la colère c’est le silence, parce que bientôt les lèvres seront à nouveau closes pour renfermer les ombres.


(c) SIAL ; icons skate vibe


wanderlust entertainment
http://www.lights-camera-action.org/t11914-skeleton-flower-hyunbinhttp://www.lights-camera-action.org/t10157-nocturnes-hyunbinhttp://www.lights-camera-action.org/t10158-nae-hyunbinhttp://www.lights-camera-action.org/t10162-nae-hyunbinhttp://www.lights-camera-action.org/t10161-hyunae-wdl-hyunbin
wanderlust entertainment
wanderlust entertainment
wanderlust entertainment
Jung Ji Won
wanderlust entertainment
banshee — ((jiwon)) 1

banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837

Messages :
280

Age :
22 ans

groupe :
SPAWN

rôle dans le groupe :
visual, main vocal, lead dance

nom de scène :
leo(nerasaurus)

occupation :
trainee

avatar :
ten chittaphon leechaiyapornkul (nct) • calypsie

DC :
do min oh, song eun mi, rivers joohyun, oh jaesun, byun seohyun, kim kyung

Points :
577


Dim 19 Mai - 16:53




Les humains restent au seuil. Ils ont reçu la pure verticalité en présent, et pourtant ils vont, leur existence durant, courbés sous un invisible poids

Il garde les yeux sur l'écran. Il ne veut pas parler, pas l'écouter. Il veut qu'on le laisse seul, dans son univers digital, comme Leo, comme son alter-ego sur scène. Il sait que c'est plus facile comme ça. C'est plus facile d'être le numéro un d'un classement, sur une console, sur un ordi, qu'être un champion dans la vraie vie. Et il s'étonne quand la voix du leader craque comme le tonnerre et l'arrache à son écran. Il fronce les sourcils, pour les yeux sur lui. De quoi droit lui parle-t-il ainsi ?

« Oh, c'est bon, excuse-moi, je t'ai pas demandé de venir me voir non plus. » Il était bien, seul, avec son jeu. Seul avec ces gens qui ne savent pas qui il est, qui ne savent pas qu'il est un raté, encore une fois. Il est mieux, il préfère ça. Les sourcils froncés, l'air renfrogné, il repose les yeux sur Hyunbin. « Si ça te saoule tellement, lâche-moi la grappe et va voir les autres. J'suis sûr que ça se passera super bien avec tes super potes. » Il se redresse et pousse un soupir agacé. « Sérieusement ça me casse les couilles. Tu me casses les couilles. Genre, c'est bon, j'ai pas besoin que tu fasses semblant de t'intéresser à moi, je suis assez grand pour m'en tirer tout seul. J'sais bien qu'au fond vous attendez que ça, que je me casse pour que vous puissiez continuer tous les trois, sans moi. »

Tout seul. Comme toujours. Il n’a jamais pu s'entourer, Jiwon. C'est une prison qu'il a crée lui-même, une bulle hermétique où personne entre, dont personne ne sort. Il repose les yeux sur son écran, agacé. Il n'a pas besoin de s'énerver maintenant, il n'en a pas envie. Pourtant, il la sent, bien réelle, cette colère qui brûle en lui. « Laisse-moi tranquille et va emmerder quelqu'un d'autre. J’ai pas besoin de tes bons sentiments.» La carapace se ferme à nouveau, emportant avec lui le jeune homme au tempérament difficile. C’est inutile, de toute façon. Cela le sera toujours.

(c) SIAL ; icons skate vibe





♕ here be dragons, here be hate ♕
code par me'ow
don't be so dramatic bish.
wanderlust entertainment
http://www.lights-camera-action.org/t10068-jung-ji-won-know-no-betterhttp://www.lights-camera-action.org/t10082-jung-ji-wonhttp://www.lights-camera-action.org/t10127-jung-ji-won#156330
wanderlust entertainment
wanderlust entertainment
wanderlust entertainment
Nae Hyunbin
wanderlust entertainment
banshee — ((jiwon)) Tumblr_pravxjBHaR1rd83cko3_540

banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837

Messages :
327

Age :
20yo (int.) ; 21yo (kr.) (010699)

groupe :
spawn or wdl's meme gang

rôle dans le groupe :
leader, main rap, vocalist — el padre, l'enfant sage

nom de scène :
(oh watch me whip, watch me) nae nae

occupation :
rookie. cœur d'artichaut professionnel ; galérien qui tente de rembourser ses dettes de trainees

avatar :
jung la douceur jaehyun (© kelly)

DC :
gabriel, sunan, sunwoo, ludmila, ae ra, yijun, abigail

Points :
167

banshee — ((jiwon)) Tumblr_ln1npcBlTd1qcfn0j banshee — ((jiwon)) Tumblr_inline_mk3n78qRXo1roozkr

Dim 19 Mai - 17:59




Les humains restent au seuil. Ils ont reçu la pure verticalité en présent, et pourtant ils vont, leur existence durant, courbés sous un invisible poids

C’est le grand défilé des spectres - qui peuvent finalement briller sous la lumière des projecteurs, après avoir été enfermés si longtemps dans l’ombre du crâne. Ils ont cherché si longtemps la faille, la moindre petite ouverture pour échapper à leur geôle - et voilà qu’ils déferlent, cascadent par la bouche ouverte qui semble plus réussir à se refermer pour les contenir, pour tenter de saisir à la gorge celui qui leur a offert cette liberté. L’étreindre. Ne plus laisser le silence atteindre ses oreilles tant que chacun d’entre eux n’aura pas fait écouler sa plainte.

Est-ce que j’ai l’air d’en avoir quelque chose à faire ?

Exaspéré - sûrement à tort, Hyunbin pourtant pas du genre à vouloir réveiller la discorde lui hurle aujourd’hui dans les oreilles.

J’ai pas envie d’aller les voir, de toute façon, vous me cassez tous les couilles, vous voulez rien comprendre - si c’est pas Morgan qui joue le rebelle incompris, c’est toi qui tire des têtes de trois pieds de longs et veut parler à personne, mais c’est quoi votre putain d’problème ?!

Les mots dévalent trop rapidement pour suivre la pensée ; parce qu’au fond, il se sentirait bien perdu sans les autres pour le guider - parce qu’au fond il sait la tourmente du cadet, mais peut-être bien que Hyunbin a déjà assez donné, peut plus comprendre tant il est épuisé.

Eh, tu te foutrais pas un peu de ma gueule, Jiwon ?” Les yeux qui voient rouge à la fin du discours de l’aîné. “Tu peux arrêter de faire la victime à deux balles ? Parce que ça va me filer des pulsions violentes tes conneries, j’te jure.

Pourtant pas fils de la haine ou bien de la violence, paroles peut-être en l’air, simplement exaspéré à cracher le venin. Impression insupportable que tous ses efforts sont vains - parce qu’il a tant voulu créer les liens avec l’aîné de la bande, hermétique à toute tentative.

Depuis que t’es là, j’me casse le cul à essayer d’aller vers toi, à essayer de t’intégrer, et t’ose me sortir ça ?! Non mais je rêve. J’essaye alors que t’as clairement pas envie d’être ici, je sais même pas pourquoi je continue de faire des efforts pour vous alors que tout le monde s’en fout et que personne remarque, j’essaye de faire en sorte que tout se passe bien alors que c’est clairement votre dernière priorité - mais bon j’imagine que c’est juste normal, hein, de toute façon, faisons tous de la merde et Hyunbin viendra essuyer derrière, c’est vrai que ça le dérange pas du tout et qu’il est pas du tout en train de saturer !

Les mots qui cavalent et s’éloignent de plus en plus du sujet - plus qu’une réelle envie de réprimander l’aîné, y a surtout un besoin irrépressible d’échapper toute la colère et tous les tourments qui se cachent dans les entrailles.

Ouais, ouais, c’est bon, j’ai compris, je t’emmerde - ça tombe bien, tu m’emmerde aussi. J’vois pas ce que c’est que ton putain de problème - on t’as fait quoi, en fait, pour que tu nous méprise à ce point ?

Soupir, milles tornades échappées de ses lèvres - au fond ça soulage que de retirer la charge qui serrait le coeur, trop énervé en cet instant pour le réaliser.


(c) SIAL ; icons skate vibe




insomnia

I don’t wanna cry, I don’t wanna rest, no, who cares if we rest a little ? I don't wanna lose, where there is hope, there is hardship
wanderlust entertainment
http://www.lights-camera-action.org/t11914-skeleton-flower-hyunbinhttp://www.lights-camera-action.org/t10157-nocturnes-hyunbinhttp://www.lights-camera-action.org/t10158-nae-hyunbinhttp://www.lights-camera-action.org/t10162-nae-hyunbinhttp://www.lights-camera-action.org/t10161-hyunae-wdl-hyunbin
wanderlust entertainment
wanderlust entertainment
wanderlust entertainment
Jung Ji Won
wanderlust entertainment
banshee — ((jiwon)) 1

banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837

Messages :
280

Age :
22 ans

groupe :
SPAWN

rôle dans le groupe :
visual, main vocal, lead dance

nom de scène :
leo(nerasaurus)

occupation :
trainee

avatar :
ten chittaphon leechaiyapornkul (nct) • calypsie

DC :
do min oh, song eun mi, rivers joohyun, oh jaesun, byun seohyun, kim kyung

Points :
577


Dim 19 Mai - 21:05




Les humains restent au seuil. Ils ont reçu la pure verticalité en présent, et pourtant ils vont, leur existence durant, courbés sous un invisible poids

L’énervement augmente, la tension se fait sentir, de plus en plus palpable, entre deux être désaxés, désorientés, plein d’une frustration qu’ils ne peuvent évacuer. Les propos fusent dans l’air électrique, comme autant d’étincelles cherchant à déclencher un brasier. Et quand Hyunbin reprend la parole, Jiwon s’étonne presque de son comportement, si différent de celui qu’il adopte habituellement. Aurait-il heurté une limite jusqu’alors inconnue, comme la bordure d’une carte en terrain non-découvert, qui le forcerait à faire demi-tour, à ravaler ses mots, et à abandonner le combat, au risque d’un game over qu’il ne souhaite pas voir arriver.

« Je t’autorise pas à dire ça. » Non, il refuse de l’accepter. « Depuis qu’on a début je fais tout ce que je peux pour correspondre à l’image du groupe, pour faire le job comme il faut, mais tout ce que je récolte c’est que les fans pensent que le groupe aurait dû débuter avec seulement vous trois. Tu crois que ça me fait plaisir, à moi, de voir que même quand je fais des efforts j’obtiens pas la moindre reconnaissance ? » C’est toujours comme ça. Avec sa mère, avec sa propre famille. Il se rappelle les fois où sa mère l’a sans cesse comparé à son frère, les jours où, parce qu’il n’était pas le premier de la classe, on lui a fait comprendre qu’il n’était pas assez ceci, pas assez cela. Il a commencé à arborer une confiance de façade, Jiwon, la considérer les autres comme inférieurs à lui, parce que c’est la seule façon dont il peut se convaincre de continuer à travailler aussi dur. Il a commencé à se créer des ennemis invisibles, à chaque fois que la compétition commence. À chaque fois qu’il croise le chemin d’une personne qui exerce le même métier que lui, à chaque fois qu’il y a une chance, même minime, que cette personne tente un jour de prendre sa place, ou qu’on puisse les comparer.

Alors Hyunbin, il l’énerve. Il l’énerve, parce qu’il a tout du leader attentif, qui prend soin des autres. Il a tout de ce type que les fans adorent, alors qu’il n’est, de son côté, pas capable de gagner leur sympathie. Il déteste les trois autres, car ils sont un groupe, une unité, une masse dans laquelle il a l’impression qu’il ne pourra jamais s’intégrer, parce qu’un autre sera toujours meilleur que lui, et qu’il a toujours eu beaucoup de mal à considérer les autres comme ses égaux. « J’ai jamais demandé à cette putain d’agence de me faire débuter avec vous. J’ai jamais été capable de bosser en groupe. Tu peux pas m’en vouloir pour un truc que j’ai pas décidé. » S’il n’avait pas autant eu envie de débuter, de finalement devenir idole, après tout ce temps, si ses parents ne l’avaient pas aussi chaudement encouragé… Sans doute ne l’aurait-il pas fait. « J’essaie juste de faire mon job sans emmerder personne, alors si ça te plaît pas, c’est pas mon problème. C’est facile de te plaindre quand on est sous le feu des projecteurs… »

(c) SIAL ; icons skate vibe





♕ here be dragons, here be hate ♕
code par me'ow
don't be so dramatic bish.
wanderlust entertainment
http://www.lights-camera-action.org/t10068-jung-ji-won-know-no-betterhttp://www.lights-camera-action.org/t10082-jung-ji-wonhttp://www.lights-camera-action.org/t10127-jung-ji-won#156330
wanderlust entertainment
wanderlust entertainment
wanderlust entertainment
Nae Hyunbin
wanderlust entertainment
banshee — ((jiwon)) Tumblr_pravxjBHaR1rd83cko3_540

banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837

Messages :
327

Age :
20yo (int.) ; 21yo (kr.) (010699)

groupe :
spawn or wdl's meme gang

rôle dans le groupe :
leader, main rap, vocalist — el padre, l'enfant sage

nom de scène :
(oh watch me whip, watch me) nae nae

occupation :
rookie. cœur d'artichaut professionnel ; galérien qui tente de rembourser ses dettes de trainees

avatar :
jung la douceur jaehyun (© kelly)

DC :
gabriel, sunan, sunwoo, ludmila, ae ra, yijun, abigail

Points :
167

banshee — ((jiwon)) Tumblr_ln1npcBlTd1qcfn0j banshee — ((jiwon)) Tumblr_inline_mk3n78qRXo1roozkr

Mar 4 Juin - 1:53




LES HUMAINS RESTENT AU SEUIL. ILS ONT REÇU LA PURE VERTICALITÉ EN PRÉSENT, ET POURTANT ILS VONT, LEUR EXISTENCE DURANT, COURBÉS SOUS UN INVISIBLE POIDS

Peut-être est-ce sa faute au fond, d’avoir trop voulu contenir les explosions au profit de celles des autres - pour que la bombe impatiente n’explose que plus fort à la première secousse, emporte tout sur son passage dans une brume rosée et écoeurante. Carnage du champ de bataille dont il est les premières victimes, toute cette colère qui entame les chairs et les fera saigner d’une façon trop coupable une fois le calme revenu. Trop aveuglé pourtant par la pagaille ambiante, les assauts et les éclats restent incessants.

Mais merde, Jiwon, tu comprends vraiment rien hein ?” Soupir exaspéré sonne échappé nerveusement du bout des lèvres tremblantes. “C’est quoi tes efforts, hein ? Faire deux trois sourires en public pour faire genre que tu nous aime bien ? C’est vrai que ça doit vraiment t’coûter beaucoup, étant donné que tout le reste du temps t’as l’air de détester notre compagnie. Tu t’inquiètes de ta putain d’image, mais la cohésion tu pourrais pas en avoir moins quelque chose à foutre, hein ?

Pluie acide de reproches acerbes, rendus amers par les mois à les cacher au fond de l’estomac, tenter d’apaiser les tensions sans jamais les nommer - c’est trop de mois de diplomatie forcée qui auront déclenché la guerre, au fond.

T’oses me parler de reconnaissance ? Est-ce que j’en ai la moindre venant de vous, moi ? J’passe mon temps à essayer de faire en sorte que tout se passe bien, même quand Morgan pète des câbles et décide de disparaître ou que tu joues ton grand numéro de solitaire. Est-ce qu’on m’remercie, moi ? Je crois pas, non, on m’engueule et on me renvoie chier.

C’est drôle, au fond, cette amertume -

Personne ne lui a jamais demandé d’aider - mais y a ce besoin irrépressible de tout remettre en place. Et surveiller les enfants terribles. Tenter de réparer les fissures et les liens fracassés. Peut-être pour pas avoir à se sentir responsable des frasques des autres. Puis s’étonner de se faire claquer la porte au nez après avoir tenté de l’ouvrir sans y être invité.

Ce drôle de sentiment d’ingratitude, d’invisibilité tant de sa peine que de ses efforts ; Hyunbin au fond il ne compte qu’à moitié, ce qui compte vraiment n’est apparemment jamais remarqué. On apprécie le gamin souriant, taquine gentiment le trop paternaliste - ignore celui qui s’écroule d’épuisement. Qui pourtant très entouré, n’a pas trouvé d’épaule sur laquelle se reposer.

Je t’en veux pas d’avoir débarqué, je t’en veux parce que t’as apparemment aucune intention d’essayer de j’sais pas, t’intégrer à nous - ça m’épuise.

Qui s’agace de la complainte du solitaire, celui qui s’entoure d’une enceinte impénétrable et vient clamer l’incapacité à se mêler au monde. Sûrement trop haut sur son trône de prétention.

C’est ça ton problème, en fait ? T’es jaloux ?” Ricanement nerveux. “Mais Jiwon, j’y suis pour rien moi, là-dedans.

La machine s’enclenchent sur les mots qui vont trop loin.

T’sais, t’es pas moins doué que moi, ou Morgan, ou Nana -

Dernières secondes avant le coup de poignard.

Alors, peut-être bien que le problème, c’est toi.

Aux mots qui dépassent la pensée - ou peut-être seulement à moitié.

(c) SIAL ; icons skate vibe




insomnia

I don’t wanna cry, I don’t wanna rest, no, who cares if we rest a little ? I don't wanna lose, where there is hope, there is hardship
wanderlust entertainment
http://www.lights-camera-action.org/t11914-skeleton-flower-hyunbinhttp://www.lights-camera-action.org/t10157-nocturnes-hyunbinhttp://www.lights-camera-action.org/t10158-nae-hyunbinhttp://www.lights-camera-action.org/t10162-nae-hyunbinhttp://www.lights-camera-action.org/t10161-hyunae-wdl-hyunbin
wanderlust entertainment
wanderlust entertainment
wanderlust entertainment
Jung Ji Won
wanderlust entertainment
banshee — ((jiwon)) 1

banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3543671621 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837 banshee — ((jiwon)) 3640798837

Messages :
280

Age :
22 ans

groupe :
SPAWN

rôle dans le groupe :
visual, main vocal, lead dance

nom de scène :
leo(nerasaurus)

occupation :
trainee

avatar :
ten chittaphon leechaiyapornkul (nct) • calypsie

DC :
do min oh, song eun mi, rivers joohyun, oh jaesun, byun seohyun, kim kyung

Points :
577


Mar 11 Juin - 19:30




Les humains restent au seuil. Ils ont reçu la pure verticalité en présent, et pourtant ils vont, leur existence durant, courbés sous un invisible poids

Il est perdu, Jiwon. Perdu sur le chemin qu’il a souhaité prendre. Il a foncé dans un buisson de ronce, un buisson qui est sur le point de l’étouffer, trop rebelle pour s’engager sur la route dégagée que ses collègues avaient empruntée. Alors, comme une bête empêtrée dans les filets, il se débat, corps et âme. Il se débat, quitte à se lacérer les membres, au lieu de se calmer et d’accepter l’aide qu’on a voulu lui offrir. Mais jamais ses mouvements ne suffisent à se sortir du pétrin dans lequel il s’est fourré. Aveugle et sourd, blessé, engourdi par les plaies béantes de son cœur meurtri, Jiwon survit plus qu’il ne vit.

« J’essaie avec vous aussi. » Mais il y a ce mur, ce mur couvert de lierre et d’épines. Un mur qu’il a bâti lui-même, maçon acharné de sa propre perdition, si obstiné qu’il n’a pas songé à la hauteur de la barrière qu’il aurait à passer, une fois son œuvre terminée. Et il s’est emmuré, condamné, fait lui-même prisonnier. « Mais vous vous entendez tellement bien, j’ai pas ma place là-dedans. » Il aboie. C’est tout ce qu’il sait faire. Il ne sait pas comment s’entendre, comment écouter. Il agit comme la bête qu’on traque, timorée, sans espoir. Il est stupide, Jiwon, quand ses émotions ainsi paralysent sa réflexion. Il voit l’Homme, un chasseur, un dompteur. Il oublie les soigneurs.

Et il n’écoute pas.

Il n’écoute pas, quand Hyunbin lui reproche de ne pas remercier. Il est seul, oui. Seul avec lui-même, seul dans un univers qui existe dans sa tête. Et il ne voit pas ce qu’on fait pour lui. On l’a enfermé dans ce monde isolé depuis bien trop petit. Alors il soupire nerveusement, ignore la question, secoue la tête. Cette aide, il ne l’a jamais réclamée. Il est bien tout seul, Jiwon. Il l’a toujours été. Du moins, c’est ce dont le temps l’a persuadé. Et il en a assez d’entendre crier.

« Évidemment. C’est parce que j’ai aucune envie d’essayer que j’ai suivi Jinhwan l’autre jour. Que je t’ai suivi au Laser Game. » Un nouveau soupir. Il est fatigué, Jiwon. Il n’essaie pas de comprendre. Il n’essaie plus de forcer. Il a déjà trop donné pour se faire remarquer par ses propres parents. Et quand survient le coup fatal, de la part de son leader, il sent la flèche lui percer le cœur. Peut-être l’a-t-il cherché. Peut-être a-t-il raison. Les larmes lui bordent les yeux alors qu’il les repose sur Hyunbin. Et le silence dure quelques secondes. Bien trop, selon lui. Il pèse sur lui, comme les mots qu’il a sur la langue et qui l’alourdissent.

« Ça ne changerait pas grand-chose à d’habitude. »

C’est ce qu’il a toujours craint, ne pas être assez, ne pas être suffisamment fort. Il projette cette idée sur les autres, pour se protéger, tel le mur qui se trouve entre lui et ceux qu’il ne veut voir. Mais ce mur, aux mots de Hyunbin, vient de voler en éclat. Jiwon baisse les yeux, vaincu. « Je vais parler à notre manager, pour voir si on peut faire quelque chose pour mon contrat. Ça sera réglé. » Plus blessé qu’en colère, il se redresse et passe devant Hyunbin. Il va le faire, ce qu’il vient de dire. Il va parler, admettre ses torts. Il n’est pas à sa place dans ce groupe, quand bien même il essaie. Trop différent, pas assez proche, il ne le sait. Tout ce qu’il constate, c’est que ses efforts ne suffisent pas, qu’on ne veut plus de lui. Après tout, ces mots, il ne les a pas rêvés.

(c) SIAL ; icons skate vibe





♕ here be dragons, here be hate ♕
code par me'ow
don't be so dramatic bish.
wanderlust entertainment
http://www.lights-camera-action.org/t10068-jung-ji-won-know-no-betterhttp://www.lights-camera-action.org/t10082-jung-ji-wonhttp://www.lights-camera-action.org/t10127-jung-ji-won#156330
Contenu sponsorisé
 
banshee — ((jiwon))
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
» Maggie Fox est une Banshee? (fini)
» Banshee Neliur
» (M) Jeremy Allen White - Banshee - Tate Montgomery

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: the big four :: WANDERĿUST ENT. :: dortoirs