— youknowbetter (khean&gumiho)

AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-36%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max 270 React – Chaussure pour Homme
102 € 160 €
Voir le deal

 

 — youknowbetter (khean&gumiho)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Bae Khean
knockout global
knockout global
knockout global
Bae Khean
knockout global
— youknowbetter (khean&gumiho) 73176d103d36f27d636725ad904f2141

— youknowbetter (khean&gumiho) 2837534775 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837

Messages :
351

Age :
— ❛ VINGT-HUIT ANNÉES EMPLIES D'IGNORANCE (0602).

groupe :
— ❛ ViV!D.

rôle dans le groupe :
— ❛ LEADER, VOCAL & DANCER.

nom de scène :
— ❛ KEENAN, ALIAS BAE KHINKY, KHEAN LA MISKINE.

avatar :
— ❛ KANGJOON (5URPRISE).

DC :
— ❛ SHA'S ACCOUNT.

Points :
146


Dim 30 Juin 2019 - 11:08

(aesthetic) -- Planté là, à l'encontre d'une surface plane, murale et blanchâtre. Le garçon scrute alors, les environs. Silencieusement. Il réfléchit. Que dire ? Que faire ? Il est – à l'évidence : coincé. La vérité, les mensonges ? Parviendra-t-il à démêler le vrai, du faux ? Le tout, sans la moindre encombre ? Sera-t-il en mesure de réaliser de tels actes sans blesser quiconque ? Il espérait ainsi, obtenir gain de cause. Comment ? Ridiculement, son faciès s'abaisse. Le sol. Il l'observe silencieusement, le tout secoué de part ces présences qui frôlent sa carcasse immobile. Ses doigts triturent ses parcelles vestimentaires tandis que, le bout de son nez se retrouvera redressé lorsqu'un faciès masculin sera en mesure d'attirer son attention. Lui. Le principal sujet de ses doutes et tourments présents. Pourquoi diable, s'aventurait-il en ces futilités, idioties ? L'adultère, ce n'était aucunement un aspect dont il raffolait. Il dénigrait cela. Et pourtant, il était silencieux. Jusqu'à ce jour, il n'avait guère été amené à en toucher quelques mots à la principale actrice d'une telle mascarade. Était-elle au courant ? À l'évidence, non. Alors, naturellement. Il l'attendrait sur ce plateau – semblable à ces jours précédents, les deux protagonistes seront amenés à se rejoindre. Échanger, fuir et se retrouver à l'abri des regards indiscrets. La carrière de la demoiselle n'était qu'une excuse dans l'espoir de ne guère attirer les foudres et les doutes de, celle-ci. Balivernes. Bienveillant – semblait-il l'être. Les minutes défilent, les heures s'enchaînent. Il remercie le ciel, de ne guère avoir un emploi du temps de ministre. Le temps à tuer, n'en était que futile. Il se retrouvait simplement à échanger, envers autrui. Le regard curieux. La moindre entrée se retrouvait scrutée. La nuit tombée, le faciès féminin tant attendu fut en mesure de pointer le bout de son nez. Il vint naturellement intercepter l'entrée, de la douce.

« Gumiho, n'est-ce pas ? » Questionne-t-il, simplement. Jolie entrée en la matière. Ils ne se connaissent guère, si ce n'est. Au détour d'un couloir, un regard échangé, un sourire, de quelconques courbettes. « J'ai l'impression que tu sembles pressée, mais. J'aimerais te dire quelques petits mots envers un sujet... Délicat, personnel. Surtout. Et, te concernant. » Raté. Il n'était aucunement certain de ses mots, ni même de ses véritables intentions. Prendre parti de cet homme ? Lui obtenir gain de cause, ou. Protéger une demoiselle dont il n'était aucunement proche et dont, seul son identité et sa fonction professionnelle lui était commune ? L'inconscient s'aventurait en ces gestuelles, l'une de ses mains vint s'emparer de ce corps frêle. « Pas ici, les murs ont des oreilles. » Souffle-t-il, en guise de conclusion. Prêt à agir.


knockout global
http://www.lights-camera-action.org/t13148-b-a-e-k-h-e-a-n#190580http://www.lights-camera-action.org/t13159-b-a-e-k-h-e-a-n#190670http://www.lights-camera-action.org/t13175-bae-khean#190760http://www.lights-camera-action.org/t14165-bae-khean#200631http://www.lights-camera-action.org/t13176-keeeenan-bae-khean#190761http://www.lights-camera-action.org/t13979-vivid#199250http://www.lights-camera-action.org/t15820-keenan-bae-khean-vivd#222909http://www.lights-camera-action.org/t14778-vivd-knockout-global
Lim Gumiho
staff
staff
staff
Lim Gumiho
staff
— youknowbetter (khean&gumiho) Tumblr_p6h3s46WaY1x8gsawo3_250

— youknowbetter (khean&gumiho) 3543671621 — youknowbetter (khean&gumiho) 3543671621 — youknowbetter (khean&gumiho) 3543671621 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837

Messages :
128

Age :
25 ans (04/01)

groupe :
manager de amsonia

occupation :
fondatrice et directrice artistique de #AwesoMe, makeup artist

avatar :
kim jung eun (model)

DC :
hocus pocus' realm

Points :
95


Ven 5 Juil 2019 - 21:49

(aesthetic) -- Erreur. La trop grande liberté que vous conférait vos années d'expérience dans le milieu. Tu t'étais sentie pousser des ailes alors que tous les nouveaux projets semblaient s’enchaîner. Solos, comebacks, sorties en ville. Tu profitais du temps qui t'étais donné pour découvrir de nouvelles choses, rencontrer de nouvelles personnes. Tu avais commencé à penser à ce qui viendrait ensuite. Mei poursuivrait probablement dans la musique, entrecoupant ses releases de voyages à l'autre bout du monde. Saetbyeol, tu la voyais plutôt influenceuse, plongée dans la mode, à soigner sa page instagram. Et il restait donc toi. La petite dernière, aux sonorités traversant les époques. L'acting. Peut-être que ça te faisait briller des yeux, peut-être que ça te brûlait les doigts.

Tu l'avais rencontré dans une audition à laquelle tu t'étais présentée, il faisait parti du jury. Tu ne cherchais pas vraiment à décrocher un rôle en particulier, tu faisais juste tes premiers pas dans le milieu, cherchant à trouver des contacts, à te faire connaître, à glisser ton nom et prénom par-ci par-là, histoire qu'on ne les oublie pas. Tu n'avais pas été sélectionnée, mais il était venu te chercher à la fin de la journée, pour te dire que tu n'avais pas raté de beaucoup. Des compliments. Que tu avais le visage pour, le talent, qu'avec un peu d'entraînement tu irais loin. Il t'avait fait rêver, il t'avait dit les choses que tu rêvais qu'on te dise. Il t'avait donné une cause, un espoir. Une carte de business échangée, il t'avait proposé de venir participer aux cours qu'il donnait. Toutes les autres élèves étaient bien plus douées que toi, tu ne te sentais pas à ta place, mais il continuait de répéter que tu avais quelque chose de spécial. Et puis, les cours privés prirent une nouvelle tournure, plus sentimentale, plus intime. Il avait 10 ans de plus que toi, mais quand tu l'écoutais, tu avais l'impression d'être Black Swan et d'exister.

Vos rendez-vous dans les salles de cours avaient été annulés, remplacés par des chambres d'hotel. Jamais chez lui. Sa mère malade logeait dans son appartement, et il ne voulait pas que tu la rencontres de suite. Parfois, il t'invitait sur les scènes de ses tournages, affublée d'un pass plastifié, présentée comme son élève auprès du staff.

C'était la même chose ce soir là. Il finissait le travail, un simple message, et tu rappliquais. Un doux parfum de fleurs flottait dans les airs, essence choisie spécialement à son goût, tu avais le souci du détail. A force, tu connaissais un peu trop les lieux, il se trouvait certainement dans une des loges, à t'attendre, et vous iriez manger quelque chose en ville, avant de passer la nuit dans un hotel qu'il aura choisi. Pourtant, une voix t'arrêta sur ton trajet. Tu levais les yeux, et reconnaissais instantanément le jeune homme qui s'adressait à toi. Tu t'inclinais respectueusement, c'était un de tes seniors après tout, même si c'était la première fois que tu lui adressais vraiment la parole. « Keenan ? De Vivid, n'est ce pas ? » Tu demandais avec un petit sourire amusé. Tu fronçais légèrement les sourcils avant de consulter ta montre d'un coup d’œil. Tu n'étais pas à cinq minutes près. Aussitôt, tu pensais à Mei et Saetbyeol, songeant que l'une ou l'autre avait été vue avec quelqu'un, ou alors il s'agissait de toi. Tu paniquais quelques instants. « Je t'écoute. » Tu ajoutais en le fixant avec un air soudainement plus sérieux. Il te proposait implicitement de trouver un endroit plus reculé pour discuter tranquillement, et pendant quelques instants, tu eus un moment de recul, l'observant. Pourquoi est-ce qu'il désirait si soudainement se trouver seul avec toi ? Tu te raclais la gorge, avant de songer que tu n'avais rien à craindre. Tu avais ton téléphone, et un seul appel ferait rappliquer ton protecteur.

« Hmm. » Tu hochais la tête en lui faisant signe de te suivre, traversant quelques couloirs pour finalement trouver une salle dans laquelle ils stockaient des accessoires pour les tournages. Tu fermais la porte derrière vous, et croisais les bras devant ta taille, en le scannant du regard. « J'ai un rendez-vous urgent avec Mr. Mao juste après, je suis désolée si je suis obligée de te presser. » Tu expliquais en consultant rapidement ton téléphone, qui demeurait encore assez silencieux.


staff
http://www.lights-camera-action.org/t9568-lim-gumiho-we-live-in-the-era-of-smart-phones-and-stupid-peoplehttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/f155-campfirehttp://www.lights-camera-action.org/t10971-gumihohttp://www.lights-camera-action.org/t9735-supernova
Bae Khean
knockout global
knockout global
knockout global
Bae Khean
knockout global
— youknowbetter (khean&gumiho) 73176d103d36f27d636725ad904f2141

— youknowbetter (khean&gumiho) 2837534775 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837

Messages :
351

Age :
— ❛ VINGT-HUIT ANNÉES EMPLIES D'IGNORANCE (0602).

groupe :
— ❛ ViV!D.

rôle dans le groupe :
— ❛ LEADER, VOCAL & DANCER.

nom de scène :
— ❛ KEENAN, ALIAS BAE KHINKY, KHEAN LA MISKINE.

avatar :
— ❛ KANGJOON (5URPRISE).

DC :
— ❛ SHA'S ACCOUNT.

Points :
146


Mar 23 Juil 2019 - 18:12

(aesthetic) — Sceptique – mais, curieuse. Le garçon se retrouvait emporté en d'innombrables pensées à son égard, à l'évidence. Il ne s'était aucunement présenté, il s'était simplement porté au travers de son chemin. Pointant alors, le bout de son nez. Le tout, agrémenté de ces multiples paroles qui seraient en mesure de faire pâlir quiconque. Pourquoi diable, agissait-il de la sorte ? Irréfléchi. Il avait longuement été en mesure de réfléchir concernant la situation de la demoiselle – mais, sa façon d'agir, l'expliquer. Seul l'avenir sera en mesure de répondre à de tels questionnements. Il s'était emporté en un véritable pétrin au sein duquel il ne serait aucunement amené à s'en sortir seul – sans la moindre encombre, impossible. Alors, naturellement. Il sera invité à rejoindre les côtés de, la demoiselle. Plus loin. Coin de tranquillité en ces lieux qui, possèdent de bien nombreuses oreilles et esprits curieux. La pièce était emplie de babioles en tous genres dans l'espoir de subvenir aux tournages qui se retrouvaient réalisés en ces lieux. Son postérieur se retrouvait niché à l'encontre d'une surface solide – ses bras, croisés à l'instar de son buste. Inspirant lourdement. Il grimaçait alors, lorsque l'identité du protagoniste fut amenée au centre de la conversation. Quelconque présence, influence de ces créations et productions cinématographies, balivernes télévisées. Léger soupir, soldé d'un vulgaire onomatopée. « Je ne te retiendrais pas longtemps, n'en ai crainte. » L'homme dont, la demoiselle s'était entichée. Il n'était aucunement digne de confiance, ni même, empli de sincérité. Il se jouait de la gent féminine – semblable à de quelconques jouets, trophées dissimulés au travers son quotidien. Dont, il s'en ventait ouvertement auprès du garçon. Témoin, de tels aspects. Jamais encore, il n'avait été en mesure de se présenter auprès d'une demoiselle dont, il s'était entiché. Pourtant – peut-être était-ce la fois de trop. Longue liste de victimes, s'allongeant au fil du temps. « L'homme que tu dois rejoindre, je te conseillerais de t'en méfier. Sa main gauche est mensonges. Le deuxième tiroir de son bureau est vérité. » Simples suggestions, soulevant la vérité. Sa main gauche, main au sein de laquelle la bague sera présentée lorsqu'un mariage sera amené à avoir lieu. Second tiroir du bureau, où se retrouve dissimulé ses plus sombres secrets. Bague, fantaisies et photographies en tous genres. « Libre à toi, d'oser. Et de découvrir la vérité de ces paroles – ou non. Mais... Je te conseille sincèrement d'oser. » Le conseil réalisé n'était aucunement autre qu'une incitation à agir en connaissance de causes. Il serait aisé d'obtenir le fruit de ces curiosités. L'homme dont il semblait être question était aisément affaibli auprès de la gent féminine, il suffisait de connaître l'énergumène afin de parvenir à ses fins. Lui-même, se retrouvait parfois embêté. Les confessions de son aîné n'étaient aucunement des aspects dont il raffolait. Il se contentait alors, d'agiter son faciès dans l'espoir d'offrir réponses à ces idioties.

knockout global
http://www.lights-camera-action.org/t13148-b-a-e-k-h-e-a-n#190580http://www.lights-camera-action.org/t13159-b-a-e-k-h-e-a-n#190670http://www.lights-camera-action.org/t13175-bae-khean#190760http://www.lights-camera-action.org/t14165-bae-khean#200631http://www.lights-camera-action.org/t13176-keeeenan-bae-khean#190761http://www.lights-camera-action.org/t13979-vivid#199250http://www.lights-camera-action.org/t15820-keenan-bae-khean-vivd#222909http://www.lights-camera-action.org/t14778-vivd-knockout-global
Lim Gumiho
staff
staff
staff
Lim Gumiho
staff
— youknowbetter (khean&gumiho) Tumblr_p6h3s46WaY1x8gsawo3_250

— youknowbetter (khean&gumiho) 3543671621 — youknowbetter (khean&gumiho) 3543671621 — youknowbetter (khean&gumiho) 3543671621 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837

Messages :
128

Age :
25 ans (04/01)

groupe :
manager de amsonia

occupation :
fondatrice et directrice artistique de #AwesoMe, makeup artist

avatar :
kim jung eun (model)

DC :
hocus pocus' realm

Points :
95


Dim 15 Sep 2019 - 19:39

(aesthetic) -- Tu n'avais rien à craindre. Tu avais le bénéfice de connaître les lieux. De savoir qui était dans les alentours à cet endroit. Ta vie était devenue aussi parfaite qu'un bouquet de roses fanées, à la couleur rose poudre, sur ta table de chevet. Délicate, si fragile. Fragile comme une fleur, fragile comme une bombe, attendant ta détonation, la personne qui viendrait un peu trop te secouer. Entre ses mains naïves, tu t'allumerais, tu te consumerais pour n'y laisser que le charbon noir de ton mépris. Tu te sentais reine intouchable. Un avenir, c'est ce qu'on t'avait offert en rencontrant Mao. Sur tous les plans. Sentimental, familial, professionnel. La sécurité d'une carrière dans l'acting qui t'était comme promise, du moment que tu faisais attention à ce visage qui était le tien. Le confort d'une vie, où tu n'aurais pas besoin de te faire la honte de revenir à la maison, de retourner entre les murs de cette famille brisée, de ta mère qui contrôlait ta place dans l'entertainment, qui avait acheté les journalistes pour faire disparaître ces rumeurs dégoûtantes sur ta personne. Qui avait utilisé ses arguments de business pour qu'ils prennent ta petite sœur. Adolescente, uniforme chiffonné, cœur en miettes, entachée par ceux qui étaient autrefois tes amis. Tu n'étais pas celle qui avait le plus de succès et tu ne le serai jamais, mais ça ne t'empêchait pas rêver de ton conte de cendrillon.

Alors tu haussais un sourcil lorsqu'il évoqua l'homme. Tic tac, tic tac. Le compteur semblait lancé, les chiffres découlaient dans ta tête, compte à rebours. « Main gauche ? » Tu répétais sérieusement, avant que ton expression vire en quelque chose de tout autre : un sourire amusé, un éclat de rire. « Le tiroir de son bureau ? » Tu rajoutais en penchant la tête, désabusée. Tu fixais le sol, t'humectais les lèvres, légèrement énervée de ce petit jeu. « A quoi est-ce que tu joues ? » Tu lanças sur un ton sec, perdant soudainement ta frivolité. Ta main vint crocheter ta hanche alors que tes yeux le sondaient des pieds à la tête. « Je ne dois pas bien comprendre, tu me menaces ou bien ? » Parce que tu ne comprenais vraiment pas de quoi est-ce qu'il était en train de parler. Tu n'avais pas le temps pour répondre à ses charades. Très bien, il savait que tu avais une relation avec Mr Mao, c'était bien ce qu'il laissait entendre, n'est ce pas ? Alors pourquoi est-ce qu'il ne semblait pas s'en prendre à toi, mais plutôt envers Mr Mao. Est-ce qu'il t'utilisait pour le faire souffrir ?

« Regarde, je te propose un marché. » Ta main manucurée vint se poser délicatement sur l'épaule droite du jeune homme. Doucement, elle se mit à faire des petits mouvements comme pour faire disparaître les plis qui seraient apparus sur le tissu immaculé de sa chemise. « Tu restes en dehors de mes affaires personnelles. Et en échange... » Tu marquas une pause crochetant son col entre tes pouces et des index, arrêtant soudainement le mouvement, pour le tirer un peu plus vers toi, tes lèvres se penchant vers son oreille gauche. « Je garderai secret le fait que tu fouilles les affaires des gens. » Tu te reculais en prenant un petit sourire angélique et en clignant des yeux façon bambi effarouchée. « Réfléchis bien, tu as plus à perdre que moi. Si je finis dans la presse, tu finis en prison. » Tu t'écartais et en profitais pour rejeter ta crinière derrière ton épaule. Parce que sois sûr que si je tombe, je t'emmènerais toucher les abysses avec moi. » Fragile comme une fleur, fragile comme une bombe. Tout ce que tu avais gagné, tu n'étais pas prête à voir tes efforts réduits en fumée, à cause d'un jeune homme un peu trop curieux, s'amusant à te mettre des bâtons dans les roues.

« Si tu veux bien m'excuser... » Tu concluais dans un sourire forcé, tournant les talons pour t'échapper de cette pièce et mettre de la distance. Pourtant, ton esprit s'embrumait avec le bruit de tes talons qui claquaient contre le sol. Nerveusement, tu te mis à gratter l'intérieur de ton coude alors que tes épaules s'affaissaient. Et que tu songeais. A ce fameux tiroir. A ce qu'il renfermait.

staff
http://www.lights-camera-action.org/t9568-lim-gumiho-we-live-in-the-era-of-smart-phones-and-stupid-peoplehttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/f155-campfirehttp://www.lights-camera-action.org/t10971-gumihohttp://www.lights-camera-action.org/t9735-supernova
Bae Khean
knockout global
knockout global
knockout global
Bae Khean
knockout global
— youknowbetter (khean&gumiho) 73176d103d36f27d636725ad904f2141

— youknowbetter (khean&gumiho) 2837534775 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837

Messages :
351

Age :
— ❛ VINGT-HUIT ANNÉES EMPLIES D'IGNORANCE (0602).

groupe :
— ❛ ViV!D.

rôle dans le groupe :
— ❛ LEADER, VOCAL & DANCER.

nom de scène :
— ❛ KEENAN, ALIAS BAE KHINKY, KHEAN LA MISKINE.

avatar :
— ❛ KANGJOON (5URPRISE).

DC :
— ❛ SHA'S ACCOUNT.

Points :
146


Sam 12 Oct 2019 - 13:10

— paraître, mensonges et folies passagères. l'homme dont il semble être question n'était aucunement autre qu'un féroce manipulateur. se jouant alors, de la gent féminine. comme bon lui semble-t-il. questionnements en tous genres, doutes et reproches. « je suis désolé, mes paroles ne sont pas des menaces, simplement... des conseils, très avisés. et j'espère que tu parviendra à t'en sortir lorsque tu sera seule, dans son bureau. » se souvenir de ces mots : cette main gauche, ce tiroir et la vérité qui se retrouve enfermée au sein de ce quelconque ameublement. « à croire que je te menace, serait véritablement idiot de ta part. tu sera en mesure de me remercier, lorsque le temps sera venu. en attendant, bon courage. » simplement, son corps se retrouvait incliné à l'intention de la demoiselle qu'elle s'était empressé d'importuner lorsqu'il fut en mesure d'accaparer son attention. égoïste, en sa splendeur. désireux de protéger. car oui, il désirait protéger autrui. lorsque l'occasion lui était offerte — il osait agir. suite à de bien multiples années en ce monde (bientôt, dix) ; il s'offrait la liberté de pointer le bout de son nez aux côtés des présences concernées. en bien. en mal. alors, naturellement : il récoltait bien souvent des réactions similaires à celles, de la demoiselle. le déni. premier aspect croisant l'esprit des concernés — et ce, avant qu'ils ne parviennent à ouvrir la boite de pandore et sombrer. l'enfer se dévoilant sous leurs regards effarouchés. démunis.

un ricanement parvint à franchir ses lèvres, présentement scellées. l'idiote. « je te propose un contre-marché, à mon tour. fourberie n'est pas, lorsque le principal concerné ose se vanter de ses méfaits. mais, libre à toi de croire ce que ton esprit te force, à croire. » épaules légèrement rehaussées, il n'avait que faire de telles accusations. « la presse, la prison... de bien grands mots, pour une simple aide de ma part, à ton égard. le seul qui sera en mesure de sombrer, ce n'est pas toi, ni moi. réfléchis bien : qui ? » sa langue virevoltait, jouant avec ces mots. ces phrases réutilisaient avec aisances ces précédentes paroles tandis qu'un mince sourire se dessinait à l'encontre de ses lèvres. satisfait.

« je ne t'excuserais que lorsque tu aura ouvert les yeux, cela va certainement prendre du temps. tu m'en vois désolé, sincèrement. » soupir longuet, soldé d'une gestuelle qui se voulait insignifiante. il prenait — à son tour la poudre d'escampette. cependant, son chemin paraissait similaire à celui de sa camarade de discussion. « quel dommage, moi qui devait aller à son bureau. peut-être pourrais-je t'aider à ouvrir les yeux bien plus rapidement que tu n'en sera capable, toi-même. » murmures incertains. parviendra-t-il à obtenir raison ?

knockout global
http://www.lights-camera-action.org/t13148-b-a-e-k-h-e-a-n#190580http://www.lights-camera-action.org/t13159-b-a-e-k-h-e-a-n#190670http://www.lights-camera-action.org/t13175-bae-khean#190760http://www.lights-camera-action.org/t14165-bae-khean#200631http://www.lights-camera-action.org/t13176-keeeenan-bae-khean#190761http://www.lights-camera-action.org/t13979-vivid#199250http://www.lights-camera-action.org/t15820-keenan-bae-khean-vivd#222909http://www.lights-camera-action.org/t14778-vivd-knockout-global
Lim Gumiho
staff
staff
staff
Lim Gumiho
staff
— youknowbetter (khean&gumiho) Tumblr_p6h3s46WaY1x8gsawo3_250

— youknowbetter (khean&gumiho) 3543671621 — youknowbetter (khean&gumiho) 3543671621 — youknowbetter (khean&gumiho) 3543671621 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837

Messages :
128

Age :
25 ans (04/01)

groupe :
manager de amsonia

occupation :
fondatrice et directrice artistique de #AwesoMe, makeup artist

avatar :
kim jung eun (model)

DC :
hocus pocus' realm

Points :
95


Lun 11 Nov 2019 - 21:52

(aesthetic) -- Une motivation. Tout le monde en possédait une. C'est ce que tu avais appris pendant ces années à satisfaire l’œil du public. La motivation des fans se trouvaient dans les scénarios fantaisistes qu'ils pouvaient s'imaginer. La motivation des compositeurs et paroliers résidaient dans l'appeal qu'une mélodie pourrait avoir sur le public. Les agences voyaient leur motivation dans ce qu'elle pouvait faire consommer à leur cible : merchandising, tickets de concerts, albums, téléchargements. Et toi ta motivation se trouvait dans ta popularité en tant que personne, ta réputation, ton image, et quels tremplins de carrière se dresseraient devant toi le moment venu.

Alors quelle était la motivation de Khean lorsqu'il faisait ça ? Qu'est ce qu'il avait à gagner ? Tout le monde avait une motivation, autant plus lorsque ça impliquait de s'immiscer dans la vie des autres, surtout personnelle. « Je ne sais pas ce que tu désires en échange, mais je ne fais pas affaire avec les escrocs. » Tu répondis sur un ton mielleux. Mais visiblement le jeune homme était du genre tenace, assez pour être un adversaire pouvant te tenir tête. Il continuait de s'exprimer en charade et pourtant, tu commençais à voir où il voulait en venir. Il voulait faire tomber Mr Mao et puisque tu faisais partie du décor, tu étais vraisemblablement un pion facile à bouger.

« Mettons les choses au clair maintenant. » Tu tranchais avant de dégainer ton téléphone portable et d'appeler le principal concerné. L'intonation robotique de la sonnerie fut coupée par la voix masculine. « Je vais être en retard, je dois passer à la pharmacie pour un méchant mal de tête. » Tu expliquais sur un ton naturel, tout en gardant ton regard fixé dans les iris brunes de Khean. Le téléphone toujours collé à ton oreille, tu fis signe au jeune homme de te suivre d'un mouvement de l'index, alors que tu tournais tes talons, et qu'en grandes enjambées, tu traversais les couloirs. « Est-ce qu'on peut se rejoindre au restaurant ? Je ne devrais pas en avoir pour longtemps. » Vos pas vous menaient jusqu'à l'extérieur, et tu déverrouillais à distance ta voiture garée sur le parking, dont les feux se mirent à clignoter succinctement pour signaler la présence du véhicule. Tu te glissais à la place du conducteur et tu scannais Khean du regard lui indiquant d'un mouvement de menton de prendre place à tes côtés. « Non, ne t'inquiète pas, c'était juste une longue journée, je te raconterai. » Tu poursuivais, répondant aux interrogations candides de ton interlocuteur. Tes lèvres mimèrent le mot "ceinture" à Khean alors que tu réglais ton rétroviseur de ta main libre. « Moi aussi je t'aime. A tout de suite. » Tu concluais, même si ce n'était pas facile de garder un ton honnête alors que la raison de tous tes problèmes se trouvait à quelques centimètres, sous le même habitacle. Tu décrochais et jetais ton téléphone sur les cuisses de ton passager, alors que tu enclenchais le moteur.

« Nous avons approximativement 20 minutes. Et pas une de plus. » Et déjà, ça commençait par la mission numéro une : déguerpir d'ici puisque Mr Mao se trouvait dans le même building, avec sa propre voiture garée sur ce même parking. Heureusement par vous, le bureau ne se trouvait qu'à quelques kilomètres. Tu garais la voiture devant le bâtiment, et tu t'extrayais du véhicule, jetant un coup d'oeil par dessus ton épaule pour voir si Khean suivait toujours le mouvement ou s'il s'était dégonflé. Vous passiez l'entrée, la secrétaire suivit votre petit duo du regard, mais elle avait l'habitude de te voir aller et venir. Quelques étages à monter dans un ascenseur, et tu dégainais la carte magnétique qui te gratifiait l'entrée du fameux bureau. « Après vous. » Tu ironisais tout en laissant à Khean le loisir d'entrer, et tu refermais la porte derrière vous. Bras croisés devant ta taille, tu le toisais. « 10 minutes. » Le chronomètre était en route.
staff
http://www.lights-camera-action.org/t9568-lim-gumiho-we-live-in-the-era-of-smart-phones-and-stupid-peoplehttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/f155-campfirehttp://www.lights-camera-action.org/t10971-gumihohttp://www.lights-camera-action.org/t9735-supernova
Bae Khean
knockout global
knockout global
knockout global
Bae Khean
knockout global
— youknowbetter (khean&gumiho) 73176d103d36f27d636725ad904f2141

— youknowbetter (khean&gumiho) 2837534775 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837

Messages :
351

Age :
— ❛ VINGT-HUIT ANNÉES EMPLIES D'IGNORANCE (0602).

groupe :
— ❛ ViV!D.

rôle dans le groupe :
— ❛ LEADER, VOCAL & DANCER.

nom de scène :
— ❛ KEENAN, ALIAS BAE KHINKY, KHEAN LA MISKINE.

avatar :
— ❛ KANGJOON (5URPRISE).

DC :
— ❛ SHA'S ACCOUNT.

Points :
146


Mer 4 Déc 2019 - 18:27

(aesthetic) — le garçon se retrouvait emporté en une farandole de situations, ressentiments et désagréments. lui, qui ne désirait qu'une simple et unique chose : aider son prochain — se retrouvait installé en ce véhicule qui n'est aucunement sien, ni même, commun. sa ceinture verrouillée à l'encontre de son buste, tandis que, d'innombrables paroles se laissaient entendre. mensonges en tous genres dont la demoiselle s'entichait afin de parvenir à ses fins. subtil, mais efficace. l'aîné dont il semblait être question n'osait aucunement poser d'avantage de doutes à l'égard de la conversation tandis que le tout pris fin en une rapidité étrange. ces mots doux, mélangés à ces sous-entendus. la situation lui glaçait le sang. en un court instant — il regrettait d'avoir agis, d'avoir osé ouvrir ses lèvres dans l'espoir d'offrir à la demoiselle une raison de mettre fin à une telle mascarade. cela n'était aucunement de son ordre, néanmoins... il s'était aventuré en de telles actions. le voilà, présentement coupable et acolyte d'une folie passagère. il ne se félicitait guère d'un tel acte empli d'égoïsme. son faciès se retrouvait alors, glissé à l'encontre de ses mains. inspirant lourdement. redoutant, doutant. « vingt minutes, hein. » cela semblait amplement suffisait, en son esprit. l'était-ce réellement ? rapidement, il osait se remémorer le moindre détail afin d'agir avec une efficacité sans nom. la clé, le tiroir, la photographie. secrets dissimulés en ce quelconque ameublement.

« bien le bonjour. » le garçon gratifiant l’accueillante demoiselle postée à l'entrée, d'un mince sourire. l'espoir de paraître inaperçu, ou simplement feindre l'ignorance. il rendait bien souvent visite, à cet homme. la demoiselle — quant à elle, le devait aussi, à son tour. deux personnages communs, se dirigeant vers un même et unique lieu. le bureau d'un homme. « dix minutes ? fastoche. » d'un simple regard, il vérifiait l'idée que la porte d'entrée se retrouvait fermée avant qu'il ne soit en mesure d'agir.

son corps s'agitait alors, de multiples cachettes dans l'espoir de mettre la main sur un unique objet : une clé. alors, naturellement, du bout des doigts il farfouillait au travers de ce large bureau. connaissant le moindre recoins de celui-ci, il avait longuement été invité à partager de longues heures aux côtés de l'homme. cet homme, créateur de souffrances et larmes en ces faciès féminins. « premier cadeau, de ma part. » rapidement, le carnet et emploi du temps persistant à l'encontre de la surface plane du bureau se retrouvait jeté entre les mains de la demoiselle. multiples inscriptions se trouvaient à l'encontre de celui-ci, rendez-vous, obligations professionnelles... et personnelles. « qu'est-ce qu'il ose dire, lorsqu'il doit s'absenter soudainement lors de vos rendez-vous ? ou, lorsqu'il annule à la dernière minute ? » curiosité piquée à vif, l'énergumène se devait de mentir tel un arracheur de dents afin de maintenir ses deux vies en égal.

« bingo. deux minutes. » clé glissée entre ses mains, le tiroir et la boite de pandore se retrouvait entre les mains de sa cadette. le tout se retrouvait servis sur un plateau d'argent. « à toi de jouer. capable, ou non ? »
knockout global
http://www.lights-camera-action.org/t13148-b-a-e-k-h-e-a-n#190580http://www.lights-camera-action.org/t13159-b-a-e-k-h-e-a-n#190670http://www.lights-camera-action.org/t13175-bae-khean#190760http://www.lights-camera-action.org/t14165-bae-khean#200631http://www.lights-camera-action.org/t13176-keeeenan-bae-khean#190761http://www.lights-camera-action.org/t13979-vivid#199250http://www.lights-camera-action.org/t15820-keenan-bae-khean-vivd#222909http://www.lights-camera-action.org/t14778-vivd-knockout-global
Lim Gumiho
staff
staff
staff
Lim Gumiho
staff
— youknowbetter (khean&gumiho) Tumblr_p6h3s46WaY1x8gsawo3_250

— youknowbetter (khean&gumiho) 3543671621 — youknowbetter (khean&gumiho) 3543671621 — youknowbetter (khean&gumiho) 3543671621 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837

Messages :
128

Age :
25 ans (04/01)

groupe :
manager de amsonia

occupation :
fondatrice et directrice artistique de #AwesoMe, makeup artist

avatar :
kim jung eun (model)

DC :
hocus pocus' realm

Points :
95


Dim 26 Jan 2020 - 17:02

(aesthetic) -- Vous jouiez contre le temps. Médusée, tu observais le jeune homme faire, comme s'il savait exactement où trouver, où chercher. Comme s'il avait répété cette scène plusieurs fois pour qu'elle soit parfaite, comme s'il jouait son plus grand rôle. Tu attrapais le carnet qui t'était lancé à la volée, non sans épier le garçon du regard. Tu soupirais et baissais le regard sur les pages que tu écartais avec nonchalance, sans vraiment prendre le temps d'absorber les informations qu'elles contenaient. L'écriture légèrement italique de Mr Mao, ses notes écrites à la va-vite, ses rendez-vous. Tu passais les pages une par une sans vraiment laisser place à une quelconque déduction. Bien sûr, certains éléments étaient... inexplicables, mais comme toute situation sortie de son contexte, tu avais choisi de ne pas prendre le parti du doute. « Hé donc ? Qu'est ce que je suis censée trouver ou comprendre ? » Un petit rire sarcastique s'échappa de tes lèvres. Tu feuilletais un peu plus les pages. « Oh wow. » Tu marquais un silence, un élément venait d'attiser ta curiosité. « Il a déjà choisi le restaurant où fêter mon anniversaire. » Tu éclatais de rire puis t'humectais les lèvres. Tu continuais de passer les pages, sous les détails supplémentaires de Khean, cherchant à faire coïncider tes rendez-vous avec ceux de Mr Mao. « Il a du travail. Il est occupé. Parfois, je lui raconte que j'ai un rendez-vous de dernière urgence, alors que je passe juste l'après-midi avec Mei et ma manager, devant un drama que Mei a choisi, à manger de la crème glacée. » Tu rendais le carnet en le fourrant dans les mains de Khean, non sans prendre une expression profondément outrée. « Nous sommes tous humains, Khean. » Fragiles, compliqués. Tu continuais de le regarder à s'acharner sur le bureau.

« Arrête. » Tu soufflais doucement. Fatiguée de cette situation. Jusqu'au déclic du tiroir ouvert par la clé détenue entre l'index et le pouce du jeune homme. Une simple rotation du poignet, un déclic métallique, le bruit du bois du bureau qui glissait pour laisser apparaître son contenu. Tu restais debout, un peu bête, avant de laisser échapper un soupir théâtral, comme si tu forçais un rire alors que ta respiration cachait une certaine crainte. Ta main venait saisir en premier l'alliance dorée, que tu faisais tourner du bout des doigts pour l'observer sous toutes ses coutures. « Si tu viens de gâcher sa demande en mariage, je te jure que je vais te traquer jusqu'à la fin de tes jours, Khean. » Tu soufflais avec animosité. Une alliance trop grande pour toi, probablement juste assez grande pour des mains masculines. « Il ne garderait pas un écrin avec une bague de fiançailles dans son bureau, je viens toujours ici. » Tu ajoutais en remettant la bague à sa place, saisissant les photographies qui étaient éparpillées au fond du tiroir en un tas anarchique. Tu les faisais passées une par une. Deux enfants, côté à côté, visiblement sur une plage. Les couleurs de la photographie étaient légèrement pâles, les coins abîmés, le revêtement poussiéreux, comme si elle avait été prise il y a un moment. Des photos de lui, plus jeune. Une Femme. Tu fronçais les sourcils. « Ça ne veut rien dire. » Tu soufflais, même si tu ne savais pas si tu tentais de persuader Khean ou de te persuader toi-même.

Et puis, il y eut la dernière photo. Une photo de famille. Quatre visages, souriant. Les deux enfants, Mr Mao et sa main reposant délicatement sur la taille de la Femme. Pendant quelques secondes, tu avais l'impression d'être dans la scène, comme happée par la photographie, comme si tu te trouvais debout devant eux et qu'ils te souriaient. Tu te raclais la gorge, pinçais les lèvres. « Mr Mao m'aime. Et je l'aime. » Tu répondais en reposant calmement les photographies. « Peut-être qu'il a eu des enfants avec une autre femme, mais je m'en fiche. Ça ne change pas mes sentiments pour lui. » C'était probablement ça, une vie précédente. Il était plus âgé que toi, ce n'était pas surprenant qu'il ait eu d'autres romances, ni qu'une d'elle ait résulté en la naissance d'enfants. « Il ne me ferait pas de mal. Pas lui. » Ta lèvre inférieure tremblait doucement, tu gardais la photo de la Femme et jetais les autres dans le tiroir avant de le refermer dans un claquement sec.

En grandes enjambées, tu traversais le bureau, sans savoir si Khean se trouvait toujours derrière toi. A l'accueil, tu plaquais la photographie sous le nez de la secrétaire qui eut un sursaut. « Son nom. » Tu articulas lentement, la mâchoire serrée. « Junghee... Mao Junghee. » Tu pinçais de nouveau les lèvres, prenais une courte respiration en hochant la tête, une ride se forma en dessous de ta lèvre inférieure. Tu reprenais le cliché, tournais les talons vers le parking, le traversais pour te glisser dans ta voiture. Sans la démarrer, tes doigts s'enroulaient autour du volant, tu fermais les yeux, prenais une longue respiration. Avant d'exploser finalement, tes points s'écrasèrent sur le volant à de multiples reprises, faisant hurler le klaxon de la voiture, qui cachaient à peine tes hurlements hystériques. « Ce n'est pas vrai. Rien de tout cela n'est vrai. » Tu lançais en allumant le moteur.  « Et je vais te le prouver. » Tu ajoutais en quittant le parking et vous conduisant à travers Seoul. Tes yeux restaient rivés sur la route, alors que le véhicule vous menait jusqu'au parking d'un restaurant. Tu te recoiffais distraitement à l'aide du miroir intérieur du pare-soleil. A l'intérieur du restaurant, tu fusillais la femme de l'accueil du regard. « Réservation au nom de Mao. » Ses yeux scannèrent la liste. « C'est écrit là que la table était réservée pour deux. » Ton regard passait par dessus ton épaule, Khean, avant de le rediriger vers la jeune femme. « Ce ne devrait pas être un problème, l'effectif vient de passer à un. » Et tu traversais le couloir pour te rendre vers une des salles privées, où se trouvait une seule et unique table, à laquelle était assis un seul et unique homme. Tu jetais la photographie sous son nez. « Qui est-ce ? » Il eut un mouvement de recul, légèrement choqué, balayant son regard entre toi et la photo, avant de la saisir entre ses mains. « Junghee. Une vieille histoire du passé. » Tu croisais les bras. « Une vieille histoire qui porte ton nom. » La révélation eut l'air de le prendre de court, comme s'il n'y avait rien de plus à répondre. « Vous n'avez jamais divorcé, n'est ce pas ? » Tu continuais, tes poings se refermaient sur eux-même, et soudainement le droit vint s'abattre sur le visage de celui qui avait à la fois illuminé et détruit ta vie. Ta main attrapa la cravate de Mr Mao, rapprochant son visage du tien. « Je vais la trouver, trouver tes enfants. Et tout leur dire. Je vais te détruire. » Tu le repoussais en arrière, et tournais les talons pour quitter le restaurant. Tu te glissais une nouvelle fois dans ta voiture, mais cette fois, tu ne pus réprimer tes sanglots, alors que tu tenais ta main droite dont les phalanges étaient rougies, légèrement gonflées, comme un animal blessé. Tu éclatais en larmes.

« Je l'ai fait. » Tu soufflais entre deux hoquets paniqués.

staff
http://www.lights-camera-action.org/t9568-lim-gumiho-we-live-in-the-era-of-smart-phones-and-stupid-peoplehttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/f155-campfirehttp://www.lights-camera-action.org/t10971-gumihohttp://www.lights-camera-action.org/t9735-supernova
Bae Khean
knockout global
knockout global
knockout global
Bae Khean
knockout global
— youknowbetter (khean&gumiho) 73176d103d36f27d636725ad904f2141

— youknowbetter (khean&gumiho) 2837534775 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837

Messages :
351

Age :
— ❛ VINGT-HUIT ANNÉES EMPLIES D'IGNORANCE (0602).

groupe :
— ❛ ViV!D.

rôle dans le groupe :
— ❛ LEADER, VOCAL & DANCER.

nom de scène :
— ❛ KEENAN, ALIAS BAE KHINKY, KHEAN LA MISKINE.

avatar :
— ❛ KANGJOON (5URPRISE).

DC :
— ❛ SHA'S ACCOUNT.

Points :
146


Ven 7 Fév 2020 - 15:49

(오늘의 복장) — sans la moindre once de gêne, d'innombrables paroles furent dévoilées. excuses et folies en tous genres. se voiler la face et tenter — désespérément, de maintenir l'assurance dont elle s'entichait. l'idiote. demoiselle s'étant amourachée d'un rude personnage, le bougre se moquait ouvertement de tels aspects lorsqu'il s'offrait le loisir de rencontrer ses connaissances. le garçon, en était. les deux hommes partageaient tantôt de quelconques instants, discussions futiles et détails de leurs quotidiens respectifs. bien longtemps, qu'il avait appris à mentir afin de maintenir le secret à l'égard de ses affaires personnelles... contrairement, à certains et d'autres. l'aîné, dont l'identité n'avait de cesse de frôler les lèvres de la jeune femme. monsieur 'mao'. ❝ je te laisse réfléchir. ❞ les photographies dévoilées, le doute persistant en les esprits de chacun. l'épée de damoclès dressée au-dessus du crâne de son interlocutrice ; la chute allait être très certainement rude. ainsi, il s'offrait le loisir de quitter la pièce afin de rejoindre les extérieurs. mais, c'était sans compter sur cet acte soudain.

si seulement... si seulement, il était différent. lui. ❞ qu'est-ce, l'amour ? des sentiments futiles ? de la simple poudre à l'encontre de ses mirettes afin d'évincer la vérité ? aveuglément, la jeune femme se perdait entre ces idées : écouter son cœur, la raison, suivre la vérité ? agitations en tous genres et secousses émanant de son interlocutrice dont le sang ne fit qu'un tour au travers de son corps frêle. la bâtisse délaissée, l'automobile rejointe. il avait pris soin de la suivre avec mégarde et silencieusement. il se plierait à ces exigences si elle désirait se débarrasser de lui, de ces idioties. ❝ prouve-le moi. je suis curieux de connaître la vérité, la vraie et non celle que tu t’efforces de croire. ❞ sans la moindre once de gêne, il jetait de l'huile sur le feu. l'esprit de la demoiselle était tourmenté et il s'offrait un malin plaisir de la tourmenter, d'avantage.

roulant à vive allure, sans la moindre idée d'où il serait amené à se rendre qu'il se laissait voguer au travers des rues et ruelles de la capitale. curieux. il ne posait néanmoins, guère de questionnements. il s'était déjà attiré les foudres de la demoiselle, il n'espérait pas rejoindre le sol en une gestuelle virulente si elle osait ouvrir la portière afin de le jeter loin de son bolide. (...) mauvaise idée, très mauvaise. ils se rendaient à présent — tous deux, au sein du restaurant. restaurant, au sein duquel la demoiselle et le bougre s'étaient donnés rendez-vous. lui, que faisait-il là ? ❝ peut-être devrais-je te laisser... ❞ murmures dévoilés, rapidement oubliés. il ne possédait pas le choix que d'assister à une scène digne d'une production cinématographie.

la photographie glissée sur l'attablée, d'avantage de questions, un ricanement cristallin et des réponses dénuées de sens. puis, une main rencontre un faciès d'une manière virulente. il se retrouvait être spectateur sans véritable pouvoir agir, il aurait aimé prendre part à la discussion... l'idiot.

ne bouge pas. ❞ ordre donné, tandis que la porte fut refermée lors de son passage, il l'avait simplement ouverte afin d'offrir ces mots avant qu'il ne parvienne  à courir, ailleurs. une pharmacie : plus exactement. en ces lieux, il réalisait l'achat de quelconques attirails afin de penser la plaie. ❝ je ne te pensais pas si virulente, note à moi-même, ne jamais te mettre en colère. ❞ un paquet de mouchoir offert, la main de la demoiselle emportée aux creux des siennes. il était doux, attentif et sérieux en le moindre de ses gestes. ❝ laisse-moi conduire, t'emmener dans un autre endroit. je te dois bien cela, après tout. ❞ il avait lui-même créé la situation, de l'introduction jusqu'à cette conclusion. qui mènerait très certainement vers un second chapitre. ❝ mais avant, lâche-toi. ❞ l'une de ses épaules fut frappée afin de lui offrir après s'être permis de penser la plaie et de réaliser un bandage approximatif.


knockout global
http://www.lights-camera-action.org/t13148-b-a-e-k-h-e-a-n#190580http://www.lights-camera-action.org/t13159-b-a-e-k-h-e-a-n#190670http://www.lights-camera-action.org/t13175-bae-khean#190760http://www.lights-camera-action.org/t14165-bae-khean#200631http://www.lights-camera-action.org/t13176-keeeenan-bae-khean#190761http://www.lights-camera-action.org/t13979-vivid#199250http://www.lights-camera-action.org/t15820-keenan-bae-khean-vivd#222909http://www.lights-camera-action.org/t14778-vivd-knockout-global
Lim Gumiho
staff
staff
staff
Lim Gumiho
staff
— youknowbetter (khean&gumiho) Tumblr_p6h3s46WaY1x8gsawo3_250

— youknowbetter (khean&gumiho) 3543671621 — youknowbetter (khean&gumiho) 3543671621 — youknowbetter (khean&gumiho) 3543671621 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837 — youknowbetter (khean&gumiho) 3640798837

Messages :
128

Age :
25 ans (04/01)

groupe :
manager de amsonia

occupation :
fondatrice et directrice artistique de #AwesoMe, makeup artist

avatar :
kim jung eun (model)

DC :
hocus pocus' realm

Points :
95


Dim 5 Avr 2020 - 19:06

(aesthetic) -- Tout s'était passé si vite. La photographie. La révélation. Ton poing qui s'était écrasé dans la faciès de celui qui t'avait menti et utilisé pendant des mois. Ta tête semblait bourdonner de façon incessante, ta vision était trouble noyée dans le flot des larmes. Au loin, tu percevais la voix de Khean, et lorsque tu pivotais la tête, tu te rendais compte qu'en réalité il était juste à côté de toi, mais tout semblait si loin, tout semblait étouffé. Tu cherchais à articuler un merci, alors que tu reconnaissais le paquet de tissus blancs, en tirais un pour te débarrasser des traînées lacrymales sur tes joues et autour de tes yeux. « Pour aller où ? » Tu soufflais en l'observant qui venait panser tes blessures, même si la plus grande demeurait invisible, un trou béant dans ta poitrine. Un rire écorché s'échappa de tes lèvres. Te lâcher ? Doucement, tes bras glissèrent contre les épaules du garçon, se recourbèrent dans son dos, et tu posais ainsi ton menton contre son épaule. Tu restais ainsi pendant quelques minutes, mais tu ne pleurais pas, non. Apaisée, ta respiration reprenait son rythme normal. « Je dois faire quelque chose avant. » Tu prononçais finalement, avant de te détacher du jeune homme dans un sourire mince. Tu t'extirpais du véhicule, faisant tourner les clés autour de ton index.

Tu traversais le parking jusqu'à une voiture sportive, noire. D'un mouvement de jambe habile, tu venais exploser l'un des rétroviseurs du talon. Les morceaux de verre vinrent se rependre sur le bitume. Tu te penchais pour en ramasser un, et doucement, tu venais le presser contre le vernis du véhicule dans un crissement de métal agonisant de la portière avant jusqu'à l'arrière du véhicule, laissant une marque béante. Satisfaite, tu tournais les talons, et revenais vers ta voiture. « Maintenant que je me suis lâchée, en route. » Tu lançais les clés de ton bolide au jeune homme et en faisait le tour pour t'asseoir à l'avant, du côté passager. Tu observais ton reflet dans le miroir du pare-soleil en grimaçant d'un rictus. « Je peux dire adieu à ma carrière d'actrice. » Tu pestais en t'enfonçant dans ton siège et en soupirant un bon coup. Non seulement on t'avait menti, trompé, mais tu pouvais également faire une croix sur ta carrière professionnelle. Plus personne n'allait vouloir de toi, maintenant que tu n'étais plus dans les petits papiers de l'un des réalisateurs.

staff
http://www.lights-camera-action.org/t9568-lim-gumiho-we-live-in-the-era-of-smart-phones-and-stupid-peoplehttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/f155-campfirehttp://www.lights-camera-action.org/t10971-gumihohttp://www.lights-camera-action.org/t9735-supernova
Contenu sponsorisé
 
— youknowbetter (khean&gumiho)
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: Munhwa Broadcasting system :: plateau de tournage