AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: the big four :: Fl✰w Entertainment :: salle d'entraînement

YEEMI ♥ STAY STRONG BABE. IM RIGHT HERE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Messages : 39
Age : 24 ans
nom de scène : FREE FALL
occupation : Styliste et Manager de Qun Mi
avatar : Kim Joo Hee
Points : 212

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1404-baek-yee-la-we-gone-wild-out-of-control#26778 http://www.lights-camera-action.org/t1437-baek-yee-la-tell-what-s-your-fantasy-what-s-on-your-mind?highlight=baek+yee+la http://www.lights-camera-action.org/t1438-baek-yee-la http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Dim 24 Juil - 21:01

WEARING ♥ Je passe une main dans mes cheveux en la regardant faire inlassablement les mêmes mouvements. On ne peut pas se louper. Son début est primordial. Si elle se foire maintenant pour remonter dans les charts sera difficile. Elle doit se concentrer et assurer son titre solo sans fausse note. Je tourne dans la pièce pour la voir sous tous les angles, mon regard aiguisé note le moindre défaut, le moindre faux pas, la moindre maladresse que je note pour un rapport détaillé à la fin de sa performance. Je mise sur elle avec une certaine aisance mais ce n’est pas pour autant qu’il faut se croire gagnant. Je compte les temps avec elle et lance parfois quelques indications. Plus fort, plus sensuel, fini ton mouvement, ne regarde pas le sol. Tout autant de mot qu’elle n’a de cesse de m’entendre rabâcher encore et encore jusqu’à parfaire le moindre mouvement. Elle est douée, elle est belle et elle a une voix que n’importe qui lui envierait mais la perfection n’est pas de mise dans ce milieu. Etre parfait ce n’est pas assez, il faut pouvoir faire mieux que les autres, se démarquer, se faire une place, un nom … Tant de chose qui sont un frein pour pouvoir prétendre à atteindre la célébrité. Heureusement pour nous mon joli poulain a déjà réussi à se faire un nom sur internet avec sa chaine YouTube, ses émissions et les activités que lui donne l’agence. Alors je suis sûre qu’avec le travail acharné qu’elle fournit depuis des semaines, mon coaching, son début de popularité sont tout autant d’atout pour qu’elle puisse réellement faire son entrée dans l’industrie de la musique en fanfare. Je crois en elle, sinon je ne serais pas ici, dans cette salle, à 2h du matin pour l’aider à s’entrainer. Parfois mon rôle de manager est laissé au placard pour que l’amie en moi se pointe et la soutienne. Je suis l’une des personnes les plus importantes pour sa carrière et je sais que notre amitié ne fait que renforcer un peu plus cette notion. Parce que je connais ses limites, je sais trouver les bons mots pour l’encourager et la faire s’accrocher. Parce que personne n’a idée de la personne qu’on peut subir avant un début. Les nuits courtes. La fac. Le corps qui lâche. Les crises de nerfs. Personne ne sait pas à quel point la pression subit peu vous faire avoir envie de tout lâcher, juste parce qu’on veut pouvoir manger à sa faim, et dormir une nuit complète. Je m’arrête devant mon sac et prends un antidouleur pour soulager ma jambe. Avec l’habitude je n’ai même plus besoin d’eau. Je tente de ne pas penser à mon geste et vient finir mon tour en me postant devant elle, adossé au miroir. J’ai renvoyé les backdanseur chez eux depuis presque 2h, mais je l’ai fait rester, encore et toujours, pour qu’elle puisse s’entrainer au maximum et profiter de tout le temps que l’on possède pour se donner à fond. « C’est bien ça ! Garde le rythme ! » lançais je assez fort pour couvrir la musique.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1680
Age : 23 ans (10/04/93)
groupe : l·i·e
rôle dans le groupe : leader, vocal, rap
nom de scène : Jia
occupation : ulzzang & rookie
avatar : Jei - FIESTAR
DC : Kang Min Jun
Points : 95



flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1152-forget-mistakes-just-go-ahead http://www.lights-camera-action.org/t1159-yeon-qunmi-be-my-music http://www.lights-camera-action.org/t1160-yeon-qunmi http://www.lights-camera-action.org/t1167-yeon-qunmi-phone http://www.lights-camera-action.org/t1288-yeon-qunmi-instagram http://www.lights-camera-action.org/t1784-jia-yeon-qun-mi-flw-entertainment
Message
Dim 24 Juil - 22:57




Stay strong babe,
I'm right here.
ft. Baek Yee La





(tenue) Je n'arrivais toujours pas y croire. J'allais débuter, moi, avec une de mes propres compositions – la seule d'ailleurs, l'écriture et moi, ça faisait deux. Je me revoyais il n'y a pas trois semaines de cela à chouiner comme une pauvre malheureuse sur mon avenir incertain au sein de la Flow Entertainment. Pour dire vrai, je ne me donnais même pas un an supplémentaire à endurer ces horaires monstrueux. Mais la chance tourne. Aujourd'hui mes débuts solo approchaient à grands pas et ma dite présence dans la salle de danse justifiait cette approche. J'étais épuisée de répéter encore et encore les mêmes mouvements en essayant de calquer ma voix par-dessus. Je manquais parfois de rigueur ou de justesse mais Dieu savait combien j'étais volontaire. Et si je n'y parvenais ? Je n'avais pas droit à l'erreur et Yee La n'avait de cesse de me le rabâcher. Elle avait raison. Être belle et douée ne suffisait pas dans ce monde. Malheureusement. Normalement les entraînements prenaient fin aux alentours d'une heure du matin, je ne me permettais plus puisque j'avais les cours à gérer en plus de cette vie stressante et épuisante mais l'occasion était trop bonne pour sécher quelques cours et puis de toute manière l'agence était déjà en pourparlers avec l'université. Il avait fallut attendre ce début pour qu'elle daigne bouger le petit doigt et soutenir ma scolarité. Quel malheur. Je comprenais les raisons : pourquoi prendre de risque avec une trainee qu'on pourrait ne jamais voir grimper sur les devant de la scène, mais tout de même ;c'était injuste. J'avais perdue une année à m'obstiner, à vouloir devenir meilleure que tout le monde. Trop d'égocentrisme en moi. Pourtant je ne pouvais prétendre être à la cheville de chaque trainee ou idole de l'agence. J'avais du chemin à faire et justement, aujourd'hui, on me donnait cette chance. Je devais réussir pour rembourser ma dette et m’élever enfin. Merci Heartbreak Hotel et Lim Jung Wan d'avoir contribué très indirectement à l'intérêt que le CEO suscitait enfin envers moi. Peut-être devrais l'inviter à manger un de ces quatre ? J'y penserai plus tard oui car pour l'heure j'étais plutôt concentrée sur cette chorégraphie (relativement simple je devais le reconnaître) et sur mon souffle. Ce n'était pas encore gagné mais il y avait déjà une nette amélioration non ?

Je terminais avec difficulté la chanson avant de me laisser m'effondrer au sol, m'allongeant complètement contre le parquet de la salle. « Yee La eonie … Je n'en peux plus. »  Je n'avais plus aucune force et qui plus est, je mourrais de faim. À quand remontait mon dernier repas ? À ce midi il semblerait. Toute cette journée passée à m'entraîner et où je ne m'étais permise quasi aucune pause sauf pour avaler quelques centilitres d'eau et quelques barres de céréales. Mes mains tremblaient. Mon corps me semblait peser des tonnes et des tonnes. J'en faisais déjà beaucoup en temps normal mais aujourd'hui j'avais atteint des sommets. « Il n'y a pas d'amélioration n'est-ce pas ? » Je ne pouvais empêcher mes doutes et mon pessimisme de s’immiscer dans cette question. Je regrettais déjà d'avoir osée prononcer ces mots. Je connaissais déjà la réponse … Je devais me montrer plus compétitive, plus sûre de moi, mais devant Yee La que je considérais comme une sœur, j'avais du mal à faire semblant. Elle s'était battue corps et âme pour que mes débuts ne soient pas repoussés et que je puisse enfin avoir la chance de connaître le succès (ou de m'y essayer). Tout ceci je lui devais. Nous le savions toutes les deux. Je me relevais, à bout de souffle et m'asseyait en tailleur pour fixer mon amie et manager. « Le problème c'est mon chant, je sais. À moins que tu ais quelques choses à redire sur ma danse. » Je pensais franchement la maîtriser avec le temps. Et dire que le tournage était pour après demain. J'étais dans un tel état de pression. Insoupçonné. Je me pensais décomplexée de tout mais je réalisais que tout ce que j'avais produits jusqu'à aujourd'hui n'était rien en comparaison de l'attente et du stresse quant à plaire ou non à un grand public. Je ne pouvais pas prétendre prendre ce que l'on me donnerait et hausser les épaules devant le désintérêt des autres. Je devais séduire. Je devais me vendre à n'importe quel prix. Ce début c'était ma plus grosse carte. Hors de question que d'autres aient une meilleure main que la mienne. Je devais gagner cette partie et toutes celles à venir.


by mayuko



my heart is uncontrollable. I'm afraid of being yours.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 39
Age : 24 ans
nom de scène : FREE FALL
occupation : Styliste et Manager de Qun Mi
avatar : Kim Joo Hee
Points : 212

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1404-baek-yee-la-we-gone-wild-out-of-control#26778 http://www.lights-camera-action.org/t1437-baek-yee-la-tell-what-s-your-fantasy-what-s-on-your-mind?highlight=baek+yee+la http://www.lights-camera-action.org/t1438-baek-yee-la http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Dim 24 Juil - 23:35




Stay strong babe,
I'm right here.
ft. Baek Yee La




(tenue) J’avais de la pitié pour elle, pas de la mauvaise, pas celle qui vous arrache des rire moqueurs ou du dégoût, mais la pitié, celle qui me donne des coups au cœur et qui me donne envie de me précipiter vers elle  pour l’aider, ou même agir à sa place. Je m’approche d’elle alors qu’elle s’effondre au sol. Je m’assois en face d’elle avec un petit sourire à ses plaintes et lâche un petit rire pour lui montrer qu’il n’y avait rien de catastrophique en soi. Je secoue la tête en lui donnant une tape sur les cuisses. « Mi, c’est quoi la qualité première qui te permettra de toujours réussir ? » J’arquais un sourcil face à ma question rhétorique puisque j’enchainais rapidement «  Toujours avoir confiance en toi, la deuxième c’est la remise en question pour éviter de chopper la grosse tête et la dernière qualité c’est de bosser. » J’attrapais doucement sa jambe que je tendais sur mes cuisses et commença doucement à la masser. « Ta danse est beaucoup plus juste que la semaine dernière, en soit la technique n’est pas difficile mais tu dois montrer plus d’aisance et tu commences vraiment à chopper le truc. Demain ça sera parfait ! » J’esquisse un sourire en lui retirant ses chaussures et masse en partant de la cheville. Elle faisait tellement subir à son corps qu’elle méritait bien que je la soulage au moins de cette façon, et qu’importe la sueur, notre proximité physique n’était plus à prouver entre nue. Et quand elle venait à la maison, rare n’était pas les fois où je me promenais nue devant elle en sortant de la douche. Je remonte sur son mollet en exerçant des points de pression que je vois souvent faire à mes séances de kiné et qui me font un bien fou. « Tu seras parfaite pour après-demain je t’assure. T’as vraiment cette sensualité naturelle, ce qui reste surtout à bosser maintenant ce sont tes expressions. Ton jeu d’actrice doit être parfait pour le clip mais tu arrives déjà à pas mal les faire ressentir dans ta danse donc on touche le bout. Demain ce sera parfait ! » Je n’en démordais pas et lui répéta à nouveau que demain tout sera excellent, parce qu’elle avait besoin de voir qu’elle était proche du but.  A ce stade-là noter les défauts n’aurait que l’effet inverse. Je glisse mes doigts fins sur sa cuisse pour la libérer de sa tension. Je plie et déplie son genou en faisant craquer son articulation. « T’as fait du bon boulot aujourd’hui. Demain on se concentrera sur deux trois points importants mais t’as fait le plus gros ! » Je lui adresse un sourire doux avant de changer de jambe et de commencer par la cuisse. « Je t’ai réservé une séance au spa ouvert 24H/24, donc plutôt tu maitrises les détails, plus tôt tu pourras te détendre et te relaxer avec le shooting. » J’affiche un sourire complice en glissant sur son mollet. « Mais en attendant allons manger, je suis sûre que tu meurs de faim. » C’était son ventre que j’entendais depuis tout à l’heure et sa force que je voyais décliner de plus en plus. Je me relève en prenant appui sur ma jambe valide et tendis la main pour l’aider à se relever. « Et ton chant est parfait ! » Mon ton n’admettais aucune réplique je l’attirais à moi pour déposer un baiser sur son nez. « Va prendre une douche chaude je range ici et on y va ! » Je lui claque une fesse avant de boiter jusqu’à mon sac où je commence à rassembler nos affaires ainsi que chercher les clés de la salle.
 


by mayuko



Dernière édition par Baek Yee La le Lun 25 Juil - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1680
Age : 23 ans (10/04/93)
groupe : l·i·e
rôle dans le groupe : leader, vocal, rap
nom de scène : Jia
occupation : ulzzang & rookie
avatar : Jei - FIESTAR
DC : Kang Min Jun
Points : 95



flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1152-forget-mistakes-just-go-ahead http://www.lights-camera-action.org/t1159-yeon-qunmi-be-my-music http://www.lights-camera-action.org/t1160-yeon-qunmi http://www.lights-camera-action.org/t1167-yeon-qunmi-phone http://www.lights-camera-action.org/t1288-yeon-qunmi-instagram http://www.lights-camera-action.org/t1784-jia-yeon-qun-mi-flw-entertainment
Message
Lun 25 Juil - 0:25




Stay strong babe,
I'm right here.
ft. Baek Yee La





(tenue) « Toujours avoir confiance en soi ... »  J'avais prononcé ces mots en parfaite synchronisation avec ceux de Yee La. Ce n'était rien mais cela me fit esquisser un petit sourire amusé. Quant à la suite : les trois commandements sacrés de la célébrité, comme j'adorais les appeler, je ne pu que hocher la tête. Tout ça, je le savais, je me les étais rentrés dans la tête à force de me heurter aux obstacles ou par pure constatation. Mais une piqûre de rappel ne faisait de mal à personne. Surtout pas à mon pessimisme des plus agaçant. Non mais il ne voulait pas dégager celui-là ? J'avais indéniablement fait des progrès. La danse n'était pas mon point faible mais je n'étais décidément pas à la hauteur des autres. D'ailleurs mes compétences actuelles je ne les devais à personne. Je n'avais jamais pris aucun cours. La Flow Entertainment n'était qu'un détour dans mon objectif de vie. Un sacré beau détour je ne le niais pas, mais jamais elle n'avait été un but dans ma vie. Avant mon audition. Avant aujourd'hui même. J'avais l'impression que tout allait trop vite alors que cela faisait deux ans que j'attendais ce moment. Le rêver et le vivre était deux choses bien différentes. Aujourd'hui je vivais ce stresse que j'avais toujours imaginé. Aujourd'hui je vivais cette tension que j'aurai préféré mieux gérer. Il ne tenait qu'à moi d'y survivre et je savais que j'y arriverais. Et puis avec les mots de Yee La, je me sentais telle Wonder Woman, prête à conquérir le monde. Essayons déjà de conquérir le pays et on verra pour la suite.

Yee La était un ange tombé du ciel, une vraie perle. J'étais tellement heureuse de l'avoir comme amie. Au moins une amie de mon âge avec qui je n'avais rien à cacher et devant qui je pouvais être entièrement moi. J'étais flattée par ses compliments et ne pouvait cacher ce sourire ravis mais aussi rassuré de se dessiner sur mes lèvres. « Demain, dernière ligne droite. Je vais y arriver. Faire du charme, c'est ce que je fais le mieux. Je dois juste faire attention à ne pas en faire de trop. »  Je tapais dans ma main comme si j'avais été frappée d'une illumination ce qui n'était pas le cas. Je me faisais cette promesse silencieuse de boucler l'entraînement demain pour donner le meilleur de moi sur le tournage et durant la séance photo. Je pouvais le faire et surtout, j'allais le faire. Je soupirais d'aise, quoi que certains gémissements de douleur passagers me tiraillaient parfois le visage. Yee La prenait soin de moi en toute circonstance. Ça faisait sacrément du bien. « Où est-ce que t'as appris à faire ça ? Ça fait trop du bien Eonie ... » Je me sentais soudainement plus légère. Il n'y avait pas à dire, Yee La savait faire un tas de trucs. Je n'avais hélas jamais pu la voir danser de mes propres yeux mais j'ai avais eu la chance de voir quelques unes de ses vidéos et des apparitions qu'elle a pu faire dans les vidéos clips de divers artistes. Cette femme avait du talent, un goût pour la mode irréprochable, le caractère d'une vrai leader et en prime la voilà masseuse ? Je croyais rêver. « J'ai dégottée la meilleure manager qui puisse exister. J'aimerais bien voir le manager des NE0Ns les masser après un entraînement ! »  Je ne cherchais pas expressément à me moquer d'elles, surtout que j'aimais beaucoup leur premier mini album et leur personnalité était très rafraîchissante, mais je ne pouvais pas m'empêcher de me vanter du peu de chose que j'avais. Privilégier la qualité. Voilà ma devise et en matière de qualité on faisait difficilement moins bien que Yee La dans ce rôle. Dommage pour sa jambe. L'avoir en prime comme chorégraphe aurait été un honneur immense. Quoi que la pauvre aurait besoin de journée de quarante-huit heures pour me survivre à mon avis.

À l'entente du mot spa, j'étais comme prise d'un élan d'énergie. « C'est ce que je disais, t'es vraiment la meilleure. Demain, avant quatorze heures, on boucle tout ça. Tu peux pas savoir comme ce spa me motive genre dix mille plus ! »  Je riais de ma propre naïveté et bêtise tout en tendant ma jambe afin qu'elle puisse avoir encore une meilleure prise. Je n'avais aucune gêne quant à nos rapprochements. J'étais le contraire de la pudicité après tout, c'était bien connu. Mieux encore, elle proposait même d'aller casser la croûte et je ne pouvais seulement hocher la tête face à cet état de fait. « Je meurs tellement de faim oui. »  Je me redressais presque d'un bon, mes jambes me faisant légèrement souffrir et lui esquissait à nouveau un large sourire béant. La bouffe : un énorme problème dans ma vie de future idole. « Je peux t'aider si tu veux ? Toi aussi, tu devrais prendre une douche … il fait tellement chaud ici. »  Mais devant son refus presque catégorique j'abdiquais en bonne petite fille pour m'éclipser de là et foncer vers les vestiaires ou je me jetais presque inconsciemment sous le jet encore froid de la douche. Trop du bien … aaaaah. Rien de tel qu'une bonne douche après autant d'effort. Je pris le temps de me laver consciencieusement mais pas trop tout de même, avant de rejoindre Yee La dans la salle de de danse, les cheveux encore dégoulinant sur mon tee-shirt (propre je vous rassure). « Je suis prête. Ta jambe, ça va ? »  Elle avait beau être discrète là-dessus, moi je m'en inquiétais toujours.


by mayuko



my heart is uncontrollable. I'm afraid of being yours.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 39
Age : 24 ans
nom de scène : FREE FALL
occupation : Styliste et Manager de Qun Mi
avatar : Kim Joo Hee
Points : 212

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1404-baek-yee-la-we-gone-wild-out-of-control#26778 http://www.lights-camera-action.org/t1437-baek-yee-la-tell-what-s-your-fantasy-what-s-on-your-mind?highlight=baek+yee+la http://www.lights-camera-action.org/t1438-baek-yee-la http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Lun 25 Juil - 21:48




Stay strong babe,
I'm right here.
ft. Baek Yee La




(tenue) J’éclate de rire à la voir si enjouée et appréciant autant mes massages et le fait que je sois aux petits soins pour elle. A bien y regarder je suis davantage à m’occuper d’elle que je ne m’occupe de moi. Si ce n’est une apparence à l’image du travail que je veux fournir, c’est-à-dire soignée et parfaite qui ne laisse rien aux hasards, je ne prends pas réellement de temps pour moi. Je préfère me noyer dans le boulot pour éviter de réfléchir et les instants que je prends à tenter de me reposer et me relaxer finissent toujours par m’énerver encore plus. Miracle et heureusement pour moi, il n’y a qu’au SPA où j’arrive à réellement lâcher prise. A croire qu’il ne me faut qu’un bon massage pour tenter de me détendre. Je remonte mes doigts agilement sur ses jambes avant de lâcher dans un murmure qui montrait à quel point je n’avais pas envie de m’étendre sur le sujet « En séance de rééducation. » Je lève un regard doux vers elle avant d’esquisser un sourire. « Si tu veux mon avis, le manager des Neons les fouette seulement ! » me moquais-je en plaisantant. Je ne l’avais croisé que quelques fois sans réellement avoir pris le temps de lui parler ou d’apprendre à faire sa connaissance. De toute façon tout ce qui se passait en dehors de mon boulot ou de ma protégée ne m’intéressait guère.  Je n’écoute en rien ces rumeurs de couloirs ou c’est on-dit qui ne sont là que pour faire passer le temps et permettre à quelques commères de se mettre en avant.  Rien de bien intéressant en soi. Je souris et la laisse filer à la douche non sans hausser légèrement le ton faussement fâchée. «  Allez file ! » je fais claquer ma serviette, et lâche un petit rire en me tournant vers le miroir qui me fait face.

 
Pendant l’espace d’un instant je peux voir mon reflet bouger et me voir moi il y a 5 ans. Quand j’étais encore capable de faire quelques choses de correcte avec mon corps. Les médecins m’assurent qu’avec un peu de temps encore je pourrais me remettre à danser, mais jamais avec le niveau que j’avais avant, jamais en tant que professionnelle. Je pouvais fouler le parquet et me sentir libre, mais il fallait encore et toujours que j’apprenne à tirer un trait sur ca …  c’était le passé. Je soupire et passe une main dans mes cheveux. Machinalement je lance une musique, une nouvelle, une qui change, à consonance reggae. Je souris en laissant doucement le rythme prendre possession de moi. Rapidement j’enchaine quelques mouvements, ma souplesse que j’ai toujours travaillé que ce soit au kiné ou de mon côté me garde une certaine aisance sur le sol de cette salle de dance. Je tourne, me permet même un saut grand jeté. Je danse en ne m’appuyant que sur ma jambe valide pour les figures. Mais je me rattrape maladroitement et ça me suffit pour glisser et chuter au sol. Ma jambe blessée me tire et semble se moquer de moi. Je ne grimace même plus sous la douleur et soupire en fixant le plafond. Qu’est-ce que je peux faire d’autre ?
 
Je me redresse en me hissant à l’aide de mes bras et retiens un gémissement. Je rassemble mes affaires et m’assois sur le banc en l’attendant. Je surf sur mon téléphone en ignorant la brûlure que je peux sentir dans le creux de mon muscle. J’avale un nouvel anti douleur, puis un second rapidement. Rien qu’en l’espace d’une heure j’en ai avalé 4 mais j’essaye de ne pas y penser. J’ai mal, avec les débuts de ma princesse j’ai tendance à trop forcé voilà tout. Mais je maitrise. Je maitrise. Je m’étire et sourit en la voyant revenir. Les cachets ont pu faire effet alors comme pour la rassurer j’acquiesce en sautille sur place « Super comme tu peux voir. » J’ai mal mais ça ne se voit pas. Je marche toute fois en boitant un peu plus que d’habitude mais je mettrais ca sur le compte de la fatigue. « On se fait le petit restaurant en bas de chez toi ? » Je la pousse doucement dans l’ascenseur pour descendre et sortir du bâtiment et lui lance mes clés de voiture. «  Allez amuse toi va, je sais que t’adore ma voiture » plaisantais-je face à mon tacot qui reste propre et fonctionnelle. Je m’installe rapidement du côté passager et vérifie les news sur mon téléphone.
Puis j’attrape mon agenda pour checker son emploi du temps des deux prochaines jours « Bien le photographe est booké pour 21h. On aura le temps de finir ton clip avant et que tu puisses dormir une heure ou deux avant d’enchainer. Je t’apporterais les tenues demain pour m’assurer que tout soit ajusté. J’ai rendez-vous demain matin avec l’équipe maquillage et coiffure pour qu’on finalise les détails de ton image. Je t’ai booké avec le prof de danse que t’aime bien pour t’éviter un stress supplémentaire. Je lui ai donné les vidéos de tes derniers entrainements et je lui ai envoyé un mail avec les derniers points à revoir. Je vous rejoindrais vers midi avec de quoi manger. » J’attrape un sac de course que j’avais fait ce midi entre deux. «  Dans ce sac tu trouveras le petit déjeuné que tu mangeras demain matin ainsi que les vitamines pour t’éviter tout malaise.  Tu commences dès ce soir. Deux au couché, deux au réveil. Avec ça tu devrais tenir pour après-demain. » Je fourre le tout dans ses affaires et termine « Après le spa on ira te faire épiler totalement pour s’assurer qu’au détail ne soit de trop. Et je passerais te chercher demain matin vers 7h30. Que t’es le temps de dormir un peu cette nuit. » J’affichais un sourire après ma longue tirade et refermais mon agenda où une tonne de post it coloré m’attendait. Je connaissais son emploi du temps par cœur et j’arrivais à lui ménager des plages horaires pour qu’elle puisse dormir,  sinon elle ne tiendrait pas. 

by mayuko

Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1680
Age : 23 ans (10/04/93)
groupe : l·i·e
rôle dans le groupe : leader, vocal, rap
nom de scène : Jia
occupation : ulzzang & rookie
avatar : Jei - FIESTAR
DC : Kang Min Jun
Points : 95



flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1152-forget-mistakes-just-go-ahead http://www.lights-camera-action.org/t1159-yeon-qunmi-be-my-music http://www.lights-camera-action.org/t1160-yeon-qunmi http://www.lights-camera-action.org/t1167-yeon-qunmi-phone http://www.lights-camera-action.org/t1288-yeon-qunmi-instagram http://www.lights-camera-action.org/t1784-jia-yeon-qun-mi-flw-entertainment
Message
Mar 26 Juil - 0:37




Stay strong babe,
I'm right here.
ft. Baek Yee La





(tenue) Super en effet. Elle avait presque réussit à me convaincre. Toutefois je ne pouvais protester ou affirmer ne pas être dupe, je savais que mon amie ne voulait pas de la pitié des gens. Comme si je ressentais ce genre de chose à son égard. Tout ce que je voulais moi, c'était l’apaiser, l'aider à supporter la chose. Bien sûr, je n'étais pas un anti-douleur, de ce fait je ne pouvais pas y faire grand-chose. Néanmoins, j’espérais qu'avec cette petite intention, que je comptais bien renouveler à l'avenir, elle comprenne que j'étais là pour elle en toute circonstance, autant qu'elle était là pour moi. Que ce soit pour en parler, l'accompagner chez le kiné ou juste pour l'aider à marcher. J'étais là. C'était ça l'amitié aussi. Je n'aimais pas la voir dans cet état, je ne pouvais me retenir d'avoir mal pour elle. Une douleur morale mais bien présente. Si j'hésitais à passer mon bras sous le sien pour l'aider à prendre appui je me retenais avec peine. C'était tellement tentant de lui venir en aide, de briser ce déni de sa propre douleur. Courage Qun Mi ! Je hochais de la tête à sa proposition, très enthousiaste quant à manger chinois. Ce restaurant ça me rappelait mes origines et la cuisine de maman. Un peu. « Yee La eonie, tu me gâtes beaucoup trop. Si je m'y habitue, c'est foutu, tu sais ça ? » Je lui tirais la langue et pressais déjà le bouton de l'ascenseur afin de nous faire descendre jusqu'au rez-de-chaussée. À peine étions nous dehors qu'elle me lançait ses clés de voiture. Aussitôt un large et béant sourire prit place sur ma face. Je déverrouillais la voiture à distance et je me dépêchais de lui ouvrir sa portière. La pauvre, je la voyais souffrir sans pouvoir rien dire, je pouvais au moins m'assurer de son confort, non ? J'attendais qu'elle prenne place pour rejoindre le côté conducteur et m'installer au volant. La ceinture de sécurité bouclée, je tournais la clé dans le contact. J'adorais faire ronronner sa voiture. Ce n'était pas une voiture sportive ou une de ces voitures hors de prix, mais le son du monteur me plaisait. J'allumais la radio, baissant le volume aussitôt pour écouter le long récapitulatif de mon emploi du temps à venir. Heureusement que tout ça ne couvrait que quarante-huit ou soixante heures. Imaginez ma mort sinon. J'appuyais enfin sur l'embrayage et mis la voiture en route, hochant la tête silencieusement à toutes ses indications. Le restaurant n'était pas bien loin d'ici, après tout je vivais en dortoir mais je me permettais de rouler un peu, de prendre des petites rues juste pour le plaisir de m'exercer. J'avais mon permis depuis deux ans mais rare étaient les occasions pour que je puisse conduire et ne possédant pas mon propre véhicule … « Le temps de dormir un peu cette nuit hein ? Il est déjà deux heures vingt-cinq tu sais. Le temps de manger, de rentrer … disons que si j'ai trois heures de sommeil je peux m'estimer heureuse. » Tout ceci n'était pas un reproche, seulement un constate. J'étais la plus grosse dormeuse du monde. Avant. Depuis que j'avais intégré la Flow Entertainment, mes nuits se résumaient à quelques heures, et encore, quand je parvenais à trouver le sommeil. Les vitamines de Yee La tombaient à point nommé, même si … je ne comptais pas en abuser. Juste le temps de parfaire les détails de ce début. Une fois le tournage et photoshoot terminés j'allais probablement pouvoir dormir plus tranquille. Et deux heures de plus. Au moins. Je l’espérais en tout cas.

Je nous arrêtais sur le parking dessert à cette heure. Le restaurant semblait même sur le point de fermer. On arrivait à temps. J'entrais dans la petite échoppe en faisant des grands gestes à la patronne qui me rendit mes salutations d'un sourire plus adulte et posé. « Qun Mi. Tu viens de plus en plus tard. » Je riais timidement, invitant Yee La a prendre place à une table près de la grande baie vitrée. « Désolée ahjumas, en ce moment les entraînements sont plus intenses. » Cette femme était un véritable amour. J'étais certaine qu'elle serait l'une de mes premières fans. Je posais mes fesses sur l'une des banquettes et m'étirait, épuisée. « La même chose que d'habitude ? » Je hochais de la tête. « Oui s'il te plait. Tu sais combien j'aime ton poulet à la noix de cajou ! » La vieille femme sourit et s'approchait de notre table pour prendre la commande de ma manager. « Oh et tu peux nous ajouter quelques assortiments à la vapeur en entrée. Yee La eonie, elle fait les meilleurs raviolis que je connaisse, tu ne seras pas déçue. »


by mayuko



my heart is uncontrollable. I'm afraid of being yours.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 39
Age : 24 ans
nom de scène : FREE FALL
occupation : Styliste et Manager de Qun Mi
avatar : Kim Joo Hee
Points : 212

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1404-baek-yee-la-we-gone-wild-out-of-control#26778 http://www.lights-camera-action.org/t1437-baek-yee-la-tell-what-s-your-fantasy-what-s-on-your-mind?highlight=baek+yee+la http://www.lights-camera-action.org/t1438-baek-yee-la http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Sam 6 Aoû - 16:08




Stay strong babe,
I'm right here.
ft. Baek Yee La




(tenue) « Tu es déjà habituée » riais-je en la regardant malicieusement. Ce n’est pas que j’étais du genre mère poule à vouloir la chouchouter, mais je voulais faciliter au maximum ses entrainements pour qu’elle puisse se donner entièrement. Je l’épuisais suffisamment pour qu’elle n’ait pas en plus à devoir supporter les régimes draconiens et le manque de considération comme j’ai pu le constater dans les autres agences. J’étais persuadée qu’ainsi elle pourrait aller beaucoup plus haut que n’importe quel groupe. Mais le plus dur dans le domaine de la musique, c’était de voir à quel point lancé une artiste solo prenait du temps et de l’énergie. Parce qu’en voyant les nombreux groupes qui sortent encore et encore, frôlant une certaine frénésie au vu du nombre parfois complètement fou, il fallait pouvoir rivaliser avec la diversité qu’offrait la concurrence. Une diversité qui était autant un plus qu’un inconvénient mais qui touchait un large public, ce qui permettait d’avoir de nombreux atout. Mais j’étais persuadée, là encore, que Qun Mi sera capable de les séduire ! Elle a tout ce qu’il faut pour réussir et elle s’en donne les moyens. Notre duo peut paraitre bien être bien atypique mais je suis sûre qu’on va réussir. Je la laisse conduire en riant et lui assure «  Tu dormiras bien assez ! » Ou pas, mais c’était ça aussi le prix. Bien souvent, avant un clip, la majeure partie des groupes ne dorment pas. Parce qu’il y a tellement de choses à préparer et faire qu’il est parfois juste impossible pour eux de trouver le temps de dormir. Vu l’heure matinal à laquelle je vais la réveiller, elle a de la chance presque d’avoir une aussi bonne grasse matinée. Je passe une main dans mes cheveux avant d’entendre mon ventre gargouiller ce qui m’arrache un petit rire. Elle se gare rapidement et on descend de la voiture pour se diriger rapidement vers le petit restaurant. Petit mais largement suffisant pour nous ravir. Je suis ma cadette avec un sourire doux et salut cette femme que j’ai été d’amené à croiser régulièrement. Je souris en coin et m’assis à une table en laissant la plus jeune commander pour nous. D’un regard elle comprend que  je veux la même chose et la voilà déjà à disparaitre dans sa cuisine.

 
« Je suis sûre qu’à l’instant où tu seras lancé, les gens se rueront ici pour gouter à ce fameux poulet ! » souriais-je en connaissant très bien la mentalité des fans. Surtout celles coréennes. Surfer sur la vague de la célébrité pour explorer différents business il n’y avait que ça de vrai. « Pour les raviolis je veux bien te croire ! » Et j’avais tellement faim qu’un rien m’aurait comblé pour tout avouer. Je passe une mèche de cheveux derrière son oreille et lui sourit doucement « Tu n’es pas trop fatigué ? » question un brin futile au vu du rythme de vie que l’on s’impose depuis que j’ai repris les rênes de son contrat, mais je savais qu’elle avait les ressources nécessaires pour tenir le coup. Je m’écarte doucement quand la vieille femme nous dépose une petite entrée pour patienter en précisant que c’est offert par la maison. Je la remercie poliment avant de prendre un des piques pour manger sans plus attendre. « C’est délicieux ! » affirmais-je en savourant ce plat. J’avais beau être au restaurant à passer un bon moment avec la jeune fille en face de moi, je ne peux m’empêcher de penser au boulot, rien qu’au boulot, encore au boulot, et ça se voit à mon air distrait et à mes sourcils légèrement froncés pendant que je mâche en fixant le plat d’un air lointain. Il faut que je pense à finir la tenue ce soir, que je prépare le shooting pour demain et que je passe récupérer les gâteaux et autres mets et boisson pour l’équipe de tournage demain. J’ai encore pas mal de boulot à finir avec 7H30 demain. « Oh ! » je sors de mes pensées sans être certaine qu’elle m’ait parlé et lui dit parce que j’y penser « Fait moi penser à te donner les masques pour le visage que tu mettras ce soir »
by mayuko

Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1680
Age : 23 ans (10/04/93)
groupe : l·i·e
rôle dans le groupe : leader, vocal, rap
nom de scène : Jia
occupation : ulzzang & rookie
avatar : Jei - FIESTAR
DC : Kang Min Jun
Points : 95



flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1152-forget-mistakes-just-go-ahead http://www.lights-camera-action.org/t1159-yeon-qunmi-be-my-music http://www.lights-camera-action.org/t1160-yeon-qunmi http://www.lights-camera-action.org/t1167-yeon-qunmi-phone http://www.lights-camera-action.org/t1288-yeon-qunmi-instagram http://www.lights-camera-action.org/t1784-jia-yeon-qun-mi-flw-entertainment
Message
Sam 6 Aoû - 18:08




Stay strong babe,
I'm right here.
ft. Baek Yee La





(tenue) Je n'en doutais pas moi non plus. Je n'avais certes pas débutée officiellement et nous n'avions d'ailleurs toujours pas lancés d'annonce quant à la reprise de mes activités, toutefois j'avais déjà eu le privilège de rencontrer certaines jeunes filles qui me soutenaient depuis les débuts. D'anciennes abonnées qui n'attendant que de voir mes débuts aux grands jours. Des filles adorables et qui fréquentaient les lieux autant que possible dans le simple espoir de m'y croiser plus souvent. Mes horaires étaient devenus fous depuis plusieurs jours mais je ne m'en plaignais pas et pour cause, lorsque Yee La me questionna sur mon état de fatigue je hochais de la tête en faisant semblant de bailler. « Je suis épuisée mais c'est de la bonne fatigue. Ça en vaux la peine. » Je savais aussi pertinemment bien que ça ne durerait pas toujours. La promotion une fois passée, j'allais certainement pouvoir reprendre un rythme plus modéré. Il ne tenait qu'à moi de m'organiser correctement et intelligemment. Yee La s'occupait de moi comme le ferait une grande sœur et si je tenais le coup c'était probablement grâce à ses nombreux encouragements et son soutien. Elle savait être dure et stricte mais toujours dans notre prope intérêt. Je ne voulais pas être un mauvais investissement pour elle ou pour l'agence. Je voulais percer et rembourser cette dette au plus vite. En somme j'étais des plus satisfaite de mon sort. Certes je n'avais même plus le temps de penser à l'université mais puisque l'agence s'occupait d'or et déjà de trouver les compromis adéquats à ma réussite sur les deux fronts je n'avais pas à m'en inquiéter. « Et toi eonie ? Je sais que tu ne dors pas vraiment plus … comment tu tiens le coup ? » Peut-être l'habitude. Yee La était dans le domaine depuis bien plus longtemps que moi après tout. Peut-être qu'à force d'habitude j'allais moins ressentir les effets de la fatigue. Ou peut-être allais-je juste finir par ne plus m'en préoccuper ; donner toujours le meilleur et le maximum de moi-même. J’espérais que non. Êtes fatigué prouvait combien nous étions humains. S'il y a bien une chose que je ne désirais pas : c'était de devenir une sorte de machine.

La patronne des lieux revient enfin (et même trop rapidement) avec une large assiette de mets des plus variées et déjà je la remerciais du plus beau de mes sourires et d'une petite courbette polie. J'avais tant de soutien autour de moi... Dire que j'avais mis tout ce temps pour m'en apercevoir. J'attrapais un petit rouleau de printemps que je trempais sans honte aucune dans la sauce aigre-doux et le savourait à mon tour avant de surenchérir sur ô combien tout cela était à tomber par terre. « Trop bon. Il y a du crabe là-dedans. » Pour dire combien j'en mangeais si peu, j'attrapais déjà le dernier rouleau pour l'engouffrer. La nourriture et moi. Peut-être mon plus gros défaut. Cette fois ce fut au tour de nos verres de nous être apportés. Je portais sans attendre mon verre de thé glacé au litchi jusqu'à mes lèvres, distraitement, sans vraiment en boire son contenu. Je pensais à demain. Je n'avais jamais tourné de ma vie et si je n'étais pas trop timide devant une caméra en tant normal (que je rêvais même de m'essayer au drama un jour) j'avais toutefois cette petite boule de stresse qui prenait forme dans mon estomac. J'angoissais. L'appréhension de l'inconnu. Probablement. Et visiblement nous étions deux à penser à demain car c'est le petit « oh » expressif de Yee La qui me fit revenir à la réalité. Un masque ? Je rigolais. « J'ai déjà tout ce qu'il me faut au dortoir. La fashion lolita, tu sais, c'est moi. » Je n'avais certainement pas pu tout emporter de la maison mais j'étais correctement équipée à ce sujet. Je faisais mes masques trois – quatre fois par semaines après tout. « Je gère le masque. Détends-toi un peu eonie. Je suis certainement que tu as tout sous contrôle. » C'était mon tour d'essayer de rassurer mon aînée, de lui venir en aide. Elle était parfaite, ne laissait jamais aucun détail au hasard. Je lui confiais ma vie. Les yeux fermés. « Tu devrais manger. Demain, on aura besoin de force toutes les deux. » Et j'étais très inquiète en ce qui concernait sa jambe. Yee La en faisait trop. Trop pour moi. Pas assez pour elle. Demain celle qui allait courir le plus ça serait elle. J'allais être traitée comme une princesse et guidée mais elle… Je me saisis d'une petite brochette de poulet grillé et de légumes pour le lui tendre, glissant le premier morceau entre ses lèvres. « Je voulais te dire merci encore. Je pensais tout laisser tomber et tu es apparue de nulle part pour faire valoir mes droits. Tu assures Yee La. Vraiment. J'espère que je ne te décevrais pas. » Aucun risque, j'allais tout donner pour être à la hauteur. Ces paroles ne voulaient que traduire l'immense gratitude que je pouvais ressentir. Là où je pensais que la Flow m'avait abandonnée au détriment de son nouveau girlsband, Yee La avait su convaincre au moment opportun. Et aujourd'hui me voilà. Épuisée mais malgré tout au sommet de ma forme. Je levais mon verre vers le sien et souriais de toutes mes dents, l'invitant à trinquer avec moi à notre premier succès. « À nos débuts ! » Parce que c'était le notre autant que c'était le mien. Je lui devais tout. Mon énergie, mon regain de confiance. Tout. J'avalais une petite quantité de mon thé frais et me remis en quête de notre entrée. J'avais une faim de loup. Littéralement oui.


by mayuko



my heart is uncontrollable. I'm afraid of being yours.
Revenir en haut Aller en bas

YEEMI ♥ STAY STRONG BABE. IM RIGHT HERE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Esquad Strong
» Stay Gold Emerica .
» Avoriaz STRONG MEN SHOW '09
» HELP URGENT Facture pantalon ESQUAD E-STRONG
» Strong Frames

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: the big four :: Fl✰w Entertainment :: salle d'entraînement-