AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

 

 supermassive black hole — ((sori))

Im Jacob
new edge
new edge
new edge
Im Jacob
new edge
supermassive black hole — ((sori))  43c5e4740a6b6c00467ef3a2f8d5789db67688f8

supermassive black hole — ((sori))  3543671621 supermassive black hole — ((sori))  3640798837 supermassive black hole — ((sori))  3640798837

Messages :
89

Age :
20 y.o (int.) ; 22 y.o (kr) (300499)

nom de scène :
jacobbogossdu48 ((jake))

occupation :
trainee ; chacal, grumpy cat & guitariste ténébreux (non)

avatar :
mark yathinkyabigboy lee

crédits :
childish

DC :
rose's crew ((gabriel, yijun, hyunbin, eunwoo, hajoon, sunan))

Points :
8


Jeu 6 Fév - 2:09


|
supermassive black hole ;
sori & jacob


— J’ai l’impression de crever. Ce qui est plutôt étrange, parce que c’est lui qui vient de mourir et que moi, je suis bien vivant. Je crois que je préfèrerais l’inverse, aussi sombre que ça puisse paraître, aussi inattendu que cela puisse être de ma part. La mort l’a emporté devant mes yeux, et avec lui, elle a volé un morceau de moi-même que je ne pourrais plus récupérer. Et je me noie, l’eau salée me brûle les poumons et m’empêche de respirer - le souffle bloqué, je n’arrive même pas à pleurer.


Je n’ai toujours pas pleuré. Pas de larmes, pas de contact salé pour réveiller ma peau et me ramener à la réalité des choses. Car j’ai encore du mal à l’accepter, accepter cet état de réalité : la mort est arrivée et m’a plongé dans un état presque second, un peu en dehors du monde, et j’ai encore du mal à voir les choses comme elles le sont.


Avoir le coeur brisé, ce n’est pas comme dans les films. On s’imagine toujours reproduire ce genre de scènes tant de fois revues, pourtant, la réalité frappe différemment. Peut-être que la mort d’un être aimé est un cas de chagrin d’amour tout particulier ? Peut-être que les rituels en sont différents. Je n’ai pas attrapé de pot de glace pour venir pleurer devant la télé, je n’ai pas appelé mes amis. Je n’ai pas appelé Sori. À la place, je suis monté dans ma chambre en silence, sans dire un mot - pas même un bonjour à ma grand-mère que j’ai ignoré, malgré ses questions sur ma tête d’enterré -, et je n’en suis pas sorti depuis.


J’aimerais pouvoir pleurer. J’ai l’impression d’avoir quelque chose à expier, quelque chose qui reste bloqué à l’intérieur s’en pouvoir s’en échapper. Mais je reste comme paralysé, mes yeux fixés sur l’écran de mon téléphone face au numéro que je ne peux pas me résoudre à composer. L’appeler semble au-dessus de mes forces. L’appeler, ce serait tout rendre réel, puisqu’il faudrait le dire à voix haute - alors, je fixe l’écran en silence sans jamais rien faire, jamais appuyer sur rien, jamais oser briser mon état de semi-conscience pour me replonger dans la réalité.

(...)

Je suis incapable de m’arrêter de pleurer. La réalité, elle a fini par me frapper, en plein visage comme une claque magistrale quand j’ai voulu l’appeler lui, pour me sentir un peu moins vide, et que j'ai réalisé que je n'aurais plus jamais sa voix pour me réconforter. Alors, je pleure, voilà bien vingt minutes que je pleure, que je pleure sans savoir comment m’arrêter, et j’ai l’impression que je n’ai plus d’eau à faire couler, pourtant, je pleure encore.

Et comme toujours lorsque j’ai l’impression de me noyer, sans savoir comment faire, comme toujours quand je sais plus rallumer la lumière, je finis par la chercher dans ma liste de contact - maintenant que j’ai retrouvé la réalité, Sori est bien la seule à qui je veuille parler. Alors j’appuie sur son nom et je laisse les bips de la sonnerie passer, je prie pour qu’elle décroche - je ne sais plus quelle heure il est, là-bas, quelque chose comme midi et demie, je crois. Peu importe. Qu’elle décroche, même si elle est occupée. Qu’elle décroche.

S’il vous plaît.

Elle décroche - et quand j’entends sa voix, je peux enfin respirer.

Allo ? Sori - je, j’ai besoin d’toi. Sori…

Et je suis bien pathétique de ma voix coupée aux larmes, mais à vrai dire je m’en fous. J’ai besoin d’elle.

C’est..putain, j’ai l’impression d’être en train de crever. C’est Alex, Alex il est…

J’arrive pas à le dire. Il est mort. Comme si prononcer ces mots allaient le tuer une deuxième fois - et moi avec.

Alors, une fois encore, je prie pour me réveiller.

(c) SIAL pour LIGHTS, CAMERA, ACTION ; icon kawaiinekoj

new edge
http://www.lights-camera-action.org/t15499-mismatch-jacob#218675http://www.lights-camera-action.org/t15502-supermassive-black-hole-jacobhttp://www.lights-camera-action.org/t15503-jacob-imhttp://www.lights-camera-action.org/t15504-notawerewolf-jacob
 
supermassive black hole — ((sori))
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: outside :: flashbacks