AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

Panties' friend ft Song Yoo Jin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 5 Aoû - 21:41

Panties's Friend
Yu Ra & Yoo Jin

~❀~

Aujourd'hui, la belle maquilleuse avait en charge de s'occuper des tests make-up relatifs au nouvel album de Song Yoo Jin plus connu sous le pseudonyme de Ü. Un nouveau poulain de la Flow fraîchement recueilli, encore un écorché vif à qui cette chienne de vie ne lui avait rien épargné. Toutefois, en bonne battante, la belle sino-coréenne n'agirait pas avec cette prévenance extrême qu'ont les gens en pensant bien faire avec ceux qui ont été moins gâtés que leur personne à la loterie du destin. Au contraire, la plus belle victoire, est de se faire traiter comme une personne banale, la  banalité a du bon parfois, surtout dans ce cas là.

Comme à son habitude juchée sur des talons vertigineux, la belle maquilleuse s'était engouffrée badge en main dans la Flow Entertainement, bien que depuis le temps, il était rare que l'on lui demande. Sauf quand un petit nouveau n'avait pas apprit à retenir son nom. Ou une petite nouvelle, mais ces dernières mettaient toujours très longtemps à remettre son visage, ah, jalousie féminine quand tu nous tiens.... Toutefois, aujourd'hui son arrivée jusqu'aux loges make-up se fit sans encombre.

Le jeune homme n'étant pas encore arrivé, elle en profita pour disposer les palettes qui correspondaient au phototype de l'artiste qui devait très certainement faire ce teste entre deux entraînements. Ah les joies de la célébrité, Yu Ra bénissait son emplois du temps chargé, mais pas aussi contraignant que ceux des starlettes coréennes. Elle eut une pensée pour celles qui résidaient aux US, deux semaines ici et elle béniraient chaque jour leurs manager. Il y avait un filon à explorer en fait. Un petit sourire en coin mutin étirant ses lèvres au même moment où elle vit Yoo Jin faire son entrée. «  Bonjour jeune homme, installe-toi et mets-toi à ton aise, j'ai presque tout installé. »

Son regard fut toutefois attiré par quelques mèches folles qui semblaient avoir échappé à l'attention d'une coiffeuse. Pas gênée, elle s'approcha et inspecta le tout en bénissant ses stilettos qui lui permettaient de pouvoir observer la crinière  de son cadet sans risquer un torticolis. «  Il semblerait que la dernière coiffeuse qui s'est occupé de toi a bien merdé. Je pourrais te rattraper ça si tu as un peu de temps libre. J'ai un trou entre mes deux rendez-vous. Mais installe-toi maintenant. Ah et pas de chichis entre nous appelle-moi Yu Ra, je n'aime pas être traité comme une vielle ajuma. » Un petit rire accompagnant ses dires.

L'instant d'après elle se dirigea vers sa valise où elle entreposait son make-up et se pencha pour fouiller dedans et dénicher les derniers higlighter qu'elle avait ajouté à sa collection dernièrement. Ce qu'ignorait la belle, c'est qu'elle offrait un spectacle imprenable de son anatomie peu vêtue à son jeune client du jour qui appréciait ce dernier bien plus qu'elle pourrait ne l'imaginer.... .
Made by Neon Demon


Dernière édition par Kim Yu Ra le Dim 7 Aoû - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Sam 6 Aoû - 18:29

Do you know how to ride ?
Je ne jure presque jamais. Pourtant, une panoplie de jurons avait résonné dans mon appartement et il y avait de quoi être choqué; je m'étais réveillé avec la désagréable sensation d’avoir éjaculé dans mon boxer. Et après vérification, l’impression s’était transformée en véracité. Commencer sa journée en retombant dans sa période pré-pubère est extrêmement difficile pour l’égo, mais au fil des heures, j’avais mis la main sur le nœud du problème. C’est évident; une hausse de ma libido et la baisse de mes activités sexuelles en étaient à l’origine. Avec mon horaire, impossible de tout gérer de ma vie personnelle. Et pour ne pas arranger les choses, il y a cette créature qui se trémousse un peu trop souvent dans l’appartement face au mien, de l’autre côté de la ruelle. En bon garçon que je suis, c’est en buvant savamment que j'ai observé le spectacle, pas plus tard qu’hier soir. À croire que mon corps s’en était rappelé pendant la nuit.

Après un tel réveil, ce n’est pas étonnant que je sois encore aigre. À l’agence depuis ce matin, j’avais commencé à suer avec un entraînement au gym et avais perdu haleine lors de la pratique de dance. Bonne chose que j’ai arrêté de fumer. Après une douche, j’ai à peine eu le temps d’aller au fastfood – trouvez l’erreur – que je suis déjà de retour dans les couloirs de la Flow Entertainment, les traversant à grandes enjambés. Que quelqu’un ose me dire qu’une idole a tout cuit dans le bec et il aura besoin d’une chirurgie plastique. L’esprit à vif, c’est avec un lollipop en bouche que j’entre dans la loge destinée à nous accueillir, moi et la styliste qui m’a bien devancé. Jeune homme. Mes nerfs sont mis à rudes épreuves, aujourd’hui. Je me contente de baisser légèrement la tête pour la saluer et prends place sur une des chaises présentes.    

-Parfait, soupiré-je en enlevant mon artillerie.

D’un geste négligeant, je fais glisser mon masque, ma casquette et mes lunettes de soleil sur le comptoir. Je ferme les yeux et prends une grande inspiration, jouant à tourner avec ma langue le bonbon dans ma bouche. Ces sucreries sont magiques pour faire passer toutes énergies trop envahissantes, mais à ce rythme, elles me rendront diabétiques. Pire, je ne serai pas surpris de me faire diagnostique une maladie cardio-vasculaire avant mes trente ans. J’ouvre les yeux lentement lorsque des doigts glissent dans mes cheveux. La demoiselle inspecte le tout et passe un commentaire efficace sur ce qui en est et sur ce qu’elle peut y changer.

-Ça tombe bien, je n’ai pas envie de m’embarrasser des convenances, dis-je en suivant ses mouvements de mains. Yoo sera bien assez pour moi. Et si tu as le temps, j’en ai tout autant à te donner.

Un sourire suggestif et amusé se loge au coin de ma bouche et je referme les paupières, appréciant le fait d’être enfin assis. Par instinct, je jette un coup d’œil qui se veut rapide sur Yu Ra lorsqu’elle fouille dans sa valise. Manque de chance, c’est une belle vue plongeante sur le décolleté de la jeune femme qui accroche mon attention. Cette position fait aller mon imagination sans que je ne puisse le freiner; ses longues jambes, son corps svelte perché sur des escarpins, une nuque dénudée, un maquillage parfait et une chevelure que j’ai envie d’empoigner. Il y a un règlement contre des relations libres entre les idoles et les membres du personnel ? Parce que elle, je lui ferais bien dire mon nom. À répétition.

-Ajuma, répété-je en la regardant sans aucune pudeur. Tu as quel âge pour te mériter un tel traitement ? Tu as tout de même loin d’avoir quarante ans.

Aucune gêne. Après tout, on en a pour un bon moment à se regarder dans le blanc des yeux. Ou ailleurs, plus bas. Bien plus bas.        
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mer 10 Aoû - 15:35

Panties's Friend
Yu Ra & Yoo Jin

~❀~

Une chance pour elle, son cadet n'avait guère  mit de temps pour faire son entrée dans la pièce. À son souffle plus court qu'il n'aurait dû l'être, la make-up artiste s'était bien doutée que l'idole avait traversé au pas de course les locaux de la flow. C'est sucette en bouche que l'artiste s'était installé sur l'une des assises de disponibles dans la loge qu'on avait prêté ce jour à la belle sino-coréenne en se fendant d'un « Parfait. » Au moins, le bougre avait le mérite de ne pas être trop contraignant.

Après ça, Yu Ra s'était penchée sur la coupe du compositeur, peu convaincue du travail qu'avait bien pu accomplir l'une de ses collègues. Enfin, rien d’irrattrapable, une chance pour le jeune homme. « Ça tombe bien, je n'ai pas envie de m'embarrasser des convenances. Yoo sera bien assez pour moi. Et si tu as le temps, j'en ai tout autant à te donner. » Un petit sourire se logeant sur les lèvres de l'autre juste après ça. Un sourire que la styliste ne connaissait que trop bien et qu'elle s'évertua à ignorer malgré son amusement. Les petits jeunes, ce n'était nullement sa tasse de thé. « Une bonne chose alors, j'ai sur moi de quoi rattraper tout ça, nous procéderons donc après les teste make-up au rattrapage de cette incapable. » Face à l'incompétence, Yu Ra se montrait toujours impitoyable.

Penchée au dessus de sa valise où elle entreposait ses produit, sentant bel et bien le regard du jeune artiste serpenter le long de ses courbes. « Ajuma. Tu as quel âge pour te mériter un tel traitement ? Tu as tout de même loin d'avoir quarante ans. » Déjà que les 30 années au compteur qu'elle fêterait d'ici 2 années ne l’enchantaient guère, alors 40.... Un petit sourire étira ses lèvres laquées. « Je m'approche tout de même bien plus des 30 ans que de ta vingtaine. Je ne suis pas encore au stade de la rose flétrie, mais je ne suis plus un bourgeon pour parler plus poétiquement. » Un rire parachevant les dires de la belle.

À nouveau devant son cadet, elle se saisit d'une base matifiante, un must sous les spot qui pouvaient très vite ruiner un make-up, et l'appliqua délicatement des bouts des doigts, s'assurant de bien la faire pénétrer. Elle se permit toutefois de relever la tête de son vis-à-vis d'un doigt parfaitement manucuré, sachant pertinemment où ses prunelles lorgnaient. « Il semblerait que quelqu'un a oublié de s'épancher dans un lit dernièrement. » Un petit sourire mutin étirant les lèvres pleines de la brune. « Mais, je te serais reconnaissante d'éviter de trop laisser traîner tes yeux. Il y a une limite entre la flatterie et une attitude dégradante. » La belle faisant ainsi comprendre qu'elle n'était nullement  intéressée par une partie de jambe en l'air.

Ayant  à présent posé les limites, la sino-coréenne s'était saisit de son beauty blender humidifié et d'un fond de teint qui correspondait à la carnation de  l'idole. S'appliquant à créer l'effet le plus naturel possible, elle ne laissa néanmoins pas le silence s’installer. « Pas de copine je suppose donc ? À vrai dire, les couples sont une véritable source d'ennuis. » Et ça, la belle en savait quelque chose, sa seule et unique histoire s'étant achevée tragiquement. Mais, là n'était pas le moment d'y pense, la belle se reprit en continua son œuvre sur  la peau de son cadet. « Je suppose toutefois que tu dois avoir du succès au vu du rentre dedans à peine dissimulé que tu m'as fait. » Yu Ra ne lui en tenant nullement rigueur. « C'est toujours une bonne chose, trop de personnes ont tendance à négliger ce besoin qu'est le sexe. »La femme coréenne notamment, devant se tenir disponible pour son compagnon et à toutes ses envies. Une norme sociale qui donnait toujours la nausée à la brune...
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 12 Aoû - 6:44

Song Yoo Jin a écrit:
Do you know how to ride ?
L’efficacité est ce que je préfère lorsqu’il est question de temps, de travail et d’argent. Je ne suis pas un homme d’affaire, loin de là, mais lorsqu’on est idole dans une agence qui produit plus de hits que d’inspirations poussées en une journée, on préfère la rentabilité. Pour ne pas perdre le cap et viser haut, il faut savoir adopter de bonnes stratégies. C’est donc avec une satisfaction non dissimulée que j’acquiesce à l’annonce de la styliste.

-Si horrible, dis-je dans un sourire mauvais qui se meurt lentement, mes dents coinçant le bonbon.

La simple idée que je me baladais avec une coupe de cheveux ratée aux yeux d’une personne compétente me fait grincer des dents. La chance est de mon côté, la belle derrière moi va tout arranger et me rendre une image parfaite pour ce début auquel je travaille durement. No pain, no gain. Le regard traînant là où la beauté laisse place au désir, fort et langoureux, je lui demande son âge. Sa réponse me fait sourire et je retourne mon visage vers le miroir, pinçant le bâton de la sucette pour l’enlever et libérer ma bouche légèrement souriante.

-J'eusse aimé voir ton corps fleurir avec ton âme, et grandir librement de ses terribles jeux; deviner si ton coeur couve une sombre flamme, aux humides brouillards qui nagent dans tes yeux, récité-je, paupières fermées. La poésie n’a pas d’âge.

Retenant un sourire plus malicieux, je me repose tranquillement pour la laisser œuvrer sans embarras. Je ne sais comment, mais mon regard se retrouve une fois de plus collé à sa peau qui semble délicieuse aux abords de ses seins. Loin d’être subtile, c’est sans surprise que sa remarque fait son chemin à moi, aussi vrai que son doigt manucuré qui a relevé mon menton vers son visage. Aucunement mal à l’aise, je plonge mon regard dans le sien et soutient cette accusation sans la nier.

-Ce qui ne doit pas être regardé ne doit pas être montré, répliqué-je tout bonnement, sans narquoiserie. C’est difficile d’admirer autre chose avec ce que tu portes quand je t’ai à la hauteur des yeux.

En d’autres mots, elle aurait pu enfiler un autre vêtement pour ne pas tenter le diable. Pas touche, mais regarder la beauté n’est pas interdit. Je lève ma main pour dévier la sienne et repositionne mon visage, bien décidé à garder les paupières fermées. Rien ne sert de se torturer, mais s’amuser est toujours agréable. Lorsque la professionnelle change de produit de beauté, c’est sur un sujet plus ou moins tabou de ma personne qu’elle me relance. Je la laisse parler alors qu’elle étend ce qui me semble être crémeux et léger à la fois. Chose certaine, je ne serais pas devenu maquilleur. Danseur, peut-être. Je souris à ma pensée au même moment où le mot sexe fait son entré.

-Célibataire, les couples conventionnels sont tout ce qu’il y a de plus faux, dis-je avec les lèvres serrées pour ne pas la déranger dans son œuvre – un peu plus et je me glisse dans la peau de Dorian Gray. Et tu ne veux pas réellement savoir ce qui se trame dans ma vie sexuelle.

Je laisse quelques secondes s’écouler. Un suspense superficiel pour le plaisir, pour l’humour léger et l’ambiance réchauffée.

-Elle est passée de ça – je lève lentement ma main tenant le lollipop – à ça – et je la descends lourdement. Tu ne peux pas faire preuve d’un peu de pitié envers une idole qui n’a qu’une danseuse à observer de l’autre côté de la rue ? C’est pénible à mon âge, j'ai l'impression d'avoir de nouveau quinze ans.

J’ouvre un œil et mords ma lèvre inférieure, mais je n’arrive pas à retenir ce sourire suggestif qui fend le calme de mon visage. Si la belle ne voulait pas m’amuser en ce temps de repos pour mon corps quelque peu épuisé, il ne fallait pas me tirer dans un sujet épineux et tendancieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mer 17 Aoû - 16:42

Kim Yu Ra a écrit:
Panties's Friend
Yu Ra & Yoo Jin

~❀~

Comme à son habitude, l’œil critique de Yu Ra l'avait menée à déceler une erreur d'une collègue. À croire qu'elles trouvaient leurs ciseaux dans une pochette surprise avec un certificat les menant au métier de coiffeuse. Décidément, la Flow n'était plus aussi regardante sur le staff entourant leurs artistes ou bien ? Enfin, une chance qu'elle était là pour rattraper ceci. Un petit sourire mauvais avait alors attiré son attention « Si horrible. » En voilà un qui semblait avoir beaucoup de caractère, ça changeait de ces starlettes malléables à souhait. Quoique, elle préférait sans doute ça aux divas jamais satisfaite qui la réduisaient à prier toutes les divinités de l'univers pour qu'elles retirent leur séant de devant elle.

Penchée au dessus de sa valise le sujet de son âge intervint dans la conversation avec son cadet. Si elle n'était pas une vieille, elle n'était pas non plus une petite jeunette. Pour tout dire, elle se préférait même à l'heure actuelle, les années lui ayant conféré un charme plus mature qui n'était pas pour lui déplaire. C'est là qu'elle entendit Yoo Jin citer. «J'eusse aimé voir ton corps fleurir avec ton âme, et grandir librement de ses terribles jeux ; deviner si ton cœur couvre une sombre flamme, aux humides brouillards qui nagent dans tes yeux. » Le plus jeune ajoutant. « La poésie n'a pas d'âge. » Ce qui fit sourire un peu la maquilleuse qui s'était redressée. « Voilà que l'on fait mes hommages en s'appropriant un texte de Baudelaire. J'aime assez imaginer que l'on me fasse du charme en citant La Géante. » La belle faisant référence à sa petite stature qui n'atteignait même pas le mètre soixante.

Après ça, la brune avait intercepté un regard insistant serpentant sur sa peau dévoilée. Ne déisrant guère faire plus durer cette situation, elle avait relevé le visage de l'idole d'un doigt en le sermonnant  légèrement. Mais bien évidement, le jeune homme qui avait réponse à tout et lui rétorqua. « Ce qui ne doit pas être regardé ne doit pas être montré. C'est difficile d'admirer autre chose avec ce que tu portes quand je t'ai à la hauteur des yeux. » La belle haussa un sourcil, si une part de véracité résidait dans les dires de celui qu'on appelait Ü, elle n'était toutefois pas convaincue par les relents légèrement machistes qui pouvaient flotter. « Entendrais-tu  par-là que je devrais être réduite à porter un jean et un haut à manches par ces chaleurs ? J'ai toujours trouvé l'excuse de la peau dévoilée facile, trop facile. » Elle secoua un peu la tête avant de se remettre au travail, néanmoins pas fâchée contre l'autre, elle en avait vu d'autre.

Bien que les mains occupées et l'esprit affairé par son activité, la belle continua sur un autre sujet qui allait s'avérer être glissant. « Célibataire, les couples conventionnels sont tout ce qu'il y a de plus faux. Et tu ne veux pas réellement savoir ce qui se trame dans ma vie sexuelle. » Un léger suspens planant volontairement entre eux . « Elle est passée de ça... à ça» La sucette tendue par le plus jeune s'abaissant drastiquement. « Tu ne peux pas faire preuve d'un peu de pitié envers une idole qui n'a qu'une danseuse à observer de l'autre côté de la rue ? C'est pénible à mon âge, j'ai l'impression d'avoir de nouveau quinze ans. » Là résidait la difficulté du métier d'idole qui pouvait vous pousser à mettre votre vie entre parenthèse le temps d'un comeback ou deux. Lorsque l'on montait sous les feux de la rampe, il fallait abandonner son identité et devenir le produit parfait.

Une petite moue étira les lèvres de la plus vieille qui poudra l'anti-cerne qu'elle venait d'appliquer. Un indispensable pour les idoles et leurs courtes nuits. Toutefois, sa curiosité avait été titillée par cette mystérieuse danseuse à l'autre bout de la rue de son cadet. « Une danseuse dis-tu. Pour te faire autant d'effet elle doit au moins danser à moitié nue. » Le taquina-t-elle. « Simple curiosité, où loges-tu, tu pourrais m'inviter un de ces quatre à profiter du spectacle. » Yu Ra étant en réalité aux premières loges de ce spectacle... Puisqu'elle en était la vedette.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

Panties' friend ft Song Yoo Jin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Gong 12' No Friend Attitude NFA HIGHTECK
» Daewon Song
» dean my friend
» Chopin Song RBC Z Clinton I x Natalie (lennon)
» poulailler'song (A.souchon )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-