champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji)

AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -15%
Cahier de jeux pour les 3 – 5 ans : éveil ...
Voir le deal
5.95 €

 

 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji)

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Song Min Woo
staff
staff
staff
Song Min Woo
staff
champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 62730b44bf4c48a502f2f61b991233b8898a41f0

champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837

Messages :
122

Age :
21 ans

occupation :
parolier, producteur, manager (stagiaire/junior) de divine [fanmeeting dispo = 4]

avatar :
yeo hwanwoong, oneus

crédits :
avatar : me'ow ; signature : sial

DC :
do min oh, jeong suhee, jung jiwon, kang jesse, kim kyung, liu taejoon, nam junsu, oh jaesun, shimizu ren

Points :
153


Jeu 16 Avr - 2:17


|
champ de blé aux corbeaux ;
eiji & minwoo


— Nous en étions là, à marcher à l’écart du monde, perdus en pleine campagne, sans avoir rien fait d’intéressant depuis notre départ. Des conversations à moitié vide ou un silence à moitié plein ? Je l’ignorais encore, alors que j’avançais aux côtés d’Eiji, les yeux posés sur le chemin qui s’étendait loin devant nous. Je ne savais plus exactement qui avait eu l’idée de cette randonnée improvisée. Lui, moi, les deux à la fois ?

J’avais l’impression d’écouter un vieux disque rayé, à chaque fois que l’un d’entre nous ouvrait la bouche. Les mêmes conversations, les mêmes mots. Un éternel recommencement que rien ne semblait vouloir interrompre, pas même moi. « Tu m’as dit quelque chose ? » demandai-je en me retournant vers lui, quand je sortis enfin de des pensées où je m’étais perdu depuis bien trop longtemps, à scruter la route qui semblait ne mener nulle part, comme l’une de ces peintures de Van Gogh que j’avais vu au musée.

Il m’arrivait de me demander si Eiji ressentait la même chose que moi, dans ce genre de moment. Avait-il, lui aussi, l’impression de marcher sur une corde raide, prête à céder à tout moment, au moindre faux-pas ? Ce sentiment me rendait fou.
(c) SIAL pour LIGHTS, CAMERA, ACTION ; icon thinkky



blank _ space

My heart is burnt into ash It aches so much All of the sad songs we listened to as we walked together I don’t want to listen anymore, it’s too hard (a song written easily - oneus)
staff
http://www.lights-camera-action.org/t16887-minwoo-no-more-dramahttp://www.lights-camera-action.org/t16907-song-min-woohttp://www.lights-camera-action.org/t16954-song-min-woo-bip-bip#236218http://www.lights-camera-action.org/t16953-nim-whx-minwoo#236216
Sakai Eiji
staff
staff
staff
Sakai Eiji
staff
champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3f2176c62a474b3203a5750a4719201b

champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837

Messages :
112

Age :
25 y.o (int.) ; 26 y.o (kr.) (230195)

groupe :
YOU KNEW I WAS WAITING FOR IT

rôle dans le groupe :
Groupe des Super Power Rangers jsp comment ça s'écrit

nom de scène :
Blue-Sakai : ça veut dire bleu-j'aifroid

occupation :
il sait pas trop ça varie entre danser sur heavy rotation et dormir

avatar :
sa majesté yuta (nct) (qui est surpris) (po moé) (je me doute nath) (je fais semblant si tu veux)

crédits :
meow la + mieux

DC :
rose's garden ((gabriel, yijun, hyunbin, eunwoo, hajoon, sunan, yue))

Points :
46


Jeu 16 Avr - 2:27


|
champ de blé aux corbeaux ;
eiji & minwoo


— Il m'arrive parfois de me demander si Minwoo ne se force pas à passer du temps avec moi. Parce qu'il est là sans l'être, parce qu'il ne m'écoute pas, parce que j'ai l'impression qu'il n'a plus rien à me dire. Parce que si avant, notre présence mutuelle semblait suffire, je vois bien aujourd'hui que ça n'est plus le cas. Minwoo, il a l'air d'être au cœur d'une nouvelle vie où je n'ai plus ma place, et c'est à se demander quelle est la sienne dans la mienne.

Mais je ne dis rien. Lui non plus. Littéralement comme au sens figuré : le demi-silence qui règne me met sacrément mal à l'aise. J'étais enthousiaste, pourtant, à l'idée de cette marche dans la campagne, va savoir pourquoi. J'aurais du anticiper la finalité de la chose : je m'ennuie ferme. Alors, je parle pour combler le vide, le silence et l'ennui. Il ne m'écoute pas, et je ne suis même pas étonné, au final, lorsqu'il me demande si j'ai dit quoi que ce soit. Je soupire, pourtant. Ce manque d'attention a tout pour m'agacer.

"Oui. Tu ne m'écoutais pas ?"

C'est une question vide de sens, car j'en connais déjà la réponse. Et je m'arrête de marcher, récupérant au passage une main que j'avais glissée dans la sienne, par habitude plus que par envie.

"Je te demandais...laisse tomber, ce n'est pas si important."

Et si je crois qu'une part de moi voudrait qu'il insiste, l'autre est convaincue qu'il ne le fera pas. Je ne peux même pas lui en vouloir : je crois que dans le sens inverse, j'aurais fait la même chose. Et en être aussi conscient me rend un peu fou, au fond, pourtant, je n'en dis rien. Je ne pense pas l'entendre en dire grand-chose non plus.
(c) SIAL pour LIGHTS, CAMERA, ACTION ; icon thinkky

staff
http://www.lights-camera-action.org/t16970-comme-des-garcons-eijihttp://www.lights-camera-action.org/t18608-sakai-eiji#248466http://www.lights-camera-action.org/t16973-sakai-eiji#236687http://www.lights-camera-action.org/t16972-sakoyaki_ej#236686
Song Min Woo
staff
staff
staff
Song Min Woo
staff
champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 62730b44bf4c48a502f2f61b991233b8898a41f0

champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837

Messages :
122

Age :
21 ans

occupation :
parolier, producteur, manager (stagiaire/junior) de divine [fanmeeting dispo = 4]

avatar :
yeo hwanwoong, oneus

crédits :
avatar : me'ow ; signature : sial

DC :
do min oh, jeong suhee, jung jiwon, kang jesse, kim kyung, liu taejoon, nam junsu, oh jaesun, shimizu ren

Points :
153


Jeu 16 Avr - 2:34


|
champ de blé aux corbeaux ;
eiji & minwoo


— J'aurais été incapable de dire à quel moment les choses avaient changé entre nous. Était-ce au moment où j'avais passé mon audition pour entrer dans mon agence ? J’avais l’impression que ce moment s’était perdu quelque part dans l’espace-temps, dans un endroit impossible à identifier. C’est comme si quelque chose s’était brisé sans que je puisse poser le doigt dessus, sans que j’aie la moindre idée de ce dont il était question, et cette cassure qui nous séparait semblait grandir de jour en jour, sans qu’on soit capable de tenir ensemble les morceaux qui menaçaient de se désolidariser à chaque instant.

« Je réfléchissais. »

Ce n’était pas un mensonge, mais pas non plus la vérité. Je ne l’écoutais qu’à moitié, depuis quelques temps. On ne se disait pas grand-chose, on restait silencieux la moitié du jour, on parlait de choses insignifiantes le reste du temps. Parfois, j’évoquais le travail sans savoir si cela l’intéressait vraiment. Mes collègues vivaient la même chose que moi au quotidien, ils connaissaient ce dont je parlais sans que j’aie à tout expliquer. C’était plus facile, oui. Beaucoup plus facile. Mais est-ce que je pouvais vraiment reprocher à Eiji de ne pas être au courant de tout ce qu’il se passait sur les tournages, quand je ne prenais pas la peine de lui raconter tout en détail ? Sa phrase m’arracha un froncement de sourcil alors que je m’arrêtais en sentant sa main quitter la mienne.

« Mais non, j’ai pas dit ça, répète. »

Qu’est-ce que ça lui coûtait ? Je reposai les yeux sur lui en enfonçant les mains dans mes poches, maintenant que la deuxième était libre.

« Sérieusement Eiji... »

Avais-je encore réussi à ruiner cette sortie, sans même savoir comment ? J’avais l’impression d’à peine comprendre ce qu’il se passait quand nous étions ensemble. Comme s’il n’était... qu’un étranger.
(c) SIAL pour LIGHTS, CAMERA, ACTION ; icon thinkky



blank _ space

My heart is burnt into ash It aches so much All of the sad songs we listened to as we walked together I don’t want to listen anymore, it’s too hard (a song written easily - oneus)
staff
http://www.lights-camera-action.org/t16887-minwoo-no-more-dramahttp://www.lights-camera-action.org/t16907-song-min-woohttp://www.lights-camera-action.org/t16954-song-min-woo-bip-bip#236218http://www.lights-camera-action.org/t16953-nim-whx-minwoo#236216
Sakai Eiji
staff
staff
staff
Sakai Eiji
staff
champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3f2176c62a474b3203a5750a4719201b

champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837

Messages :
112

Age :
25 y.o (int.) ; 26 y.o (kr.) (230195)

groupe :
YOU KNEW I WAS WAITING FOR IT

rôle dans le groupe :
Groupe des Super Power Rangers jsp comment ça s'écrit

nom de scène :
Blue-Sakai : ça veut dire bleu-j'aifroid

occupation :
il sait pas trop ça varie entre danser sur heavy rotation et dormir

avatar :
sa majesté yuta (nct) (qui est surpris) (po moé) (je me doute nath) (je fais semblant si tu veux)

crédits :
meow la + mieux

DC :
rose's garden ((gabriel, yijun, hyunbin, eunwoo, hajoon, sunan, yue))

Points :
46


Jeu 16 Avr - 2:44


❝WHAT HAPPENS NEXT WHEN WE'RE ALL OUT OF BREATH TO BREATHE IN THIS MIRAGE? UNTIL I FALL APART, 'TIL DEATH DO US APART❞


— Il réfléchissait. Et moi, je pousse un nouveau soupir face à ce semblant d'excuse - je suis pourtant d'un naturel plutôt distrait, mais je considère qu'il est plutôt important d'écouter la personne que l'on aime quand elle parle. Et c'est ce que je suis, pour lui, non ? C'est du moins censé être le cas. Alors, je hausse les épaules, mine renfrognée.

"Tu pourrais éviter de réfléchir quand je te parle, au moins."

J'ai marmonné dans ma barbe : parce que ces choses là ne se disent pas de façon claire, visiblement, ou du moins pas entre nous.

"Tu réfléchissais à quoi, au juste ?"

Pas que ce soit si important. Je suis définitivement vexé, peu importe le sujet de ses réflexions - et pour m'éviter de m'agacer un peu plus, peut-être, ou pour m'occuper les mains, je tire de ma poche mon paquet de cigarettes. Autant avoir une excuse pour soupirer.

"Je sais que tu n'as pas dit ça. Mais ça se comprend."

Parce que s'il ne m'écoute pas, c'est sûrement que mes paroles ont peu d'importance.

"Je me demandais juste si tu ne veux pas commencer à marcher dans l'autre sens. J'ai mal au dos."

Ce qui n'est pas spécialement vrai, mais je suis pris d'une soudaine envie de rentrer - et puis, ce ne serait pas si improbable que mes lombaires commencent à me faire mal d'ici peu. Il faut dire que je suis plutôt fatigué.

"Quoi ?"

Je n'ai donc pas le droit d'être vexé ? Son commentaire achève de m'agacer. J'ai désormais vraiment envie de rentrer - Simba ne semble pourtant pas de cet avis. Il tire sur sa laisse dans la direction opposée à la maison - ce chien a décidé de me mener la vie dure, mais je lui pardonne volontiers.
(c) SIAL pour LIGHTS, CAMERA, ACTION ; icon thinkky

staff
http://www.lights-camera-action.org/t16970-comme-des-garcons-eijihttp://www.lights-camera-action.org/t18608-sakai-eiji#248466http://www.lights-camera-action.org/t16973-sakai-eiji#236687http://www.lights-camera-action.org/t16972-sakoyaki_ej#236686
Song Min Woo
staff
staff
staff
Song Min Woo
staff
champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 62730b44bf4c48a502f2f61b991233b8898a41f0

champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837

Messages :
122

Age :
21 ans

occupation :
parolier, producteur, manager (stagiaire/junior) de divine [fanmeeting dispo = 4]

avatar :
yeo hwanwoong, oneus

crédits :
avatar : me'ow ; signature : sial

DC :
do min oh, jeong suhee, jung jiwon, kang jesse, kim kyung, liu taejoon, nam junsu, oh jaesun, shimizu ren

Points :
153


Jeu 16 Avr - 3:06


|
champ de blé aux corbeaux ;
eiji & minwoo


— Je réfléchissais, oui. N’était-ce pas dans mes droits ? Mon regard resta posé sur Eiji quand je l’entendis reprendre la parole à mon égard. Éviter de réfléchir quand il me parlait ? « Tu contrôles toujours quand tu réfléchis, toi ? » C’était reparti pour un tour infernal. C’était comme ça à chaque fois. Ce dialogue de sourd qui se prolongeait à l’infini, comme s’il n’allait jamais s’arrêter. « Rien, c’est pas important.[/color] » Ou peut-être l’était-ce. Je réfléchissais à nous, à ce que nous vivions. Mais cela n’avait peut-être aucune importance à ses yeux. Tout lui semblait peut-être normal.

Oui, c’était peut-être normal que l’on se prenne la tête au moindre mot, que chaque sujet semble éveiller chez nous le besoin irrépressible de se sauter à la gorge pour se reprocher tous nos faits et gestes ? Cela arrivait bien trop souvent pour que je ne le réalise pas, mais j’essayais de ne pas y prêter trop attention. Ça allait passer, les choses allaient changer. Sinon quoi ? Je ne voulais même pas y penser. Alors en plus de jouer aux sourds, je jouais à l’aveugle, incapable de voir l’abîme vers lequel nous nous dirigions au pas de course.

« Ah, parce que tu sais ce qu’il se passe dans ma tête maintenant. » Monsieur se pensait devin, capable de lire les esprits. Si le ridicule avait un summum, nous n’en étions probablement plus très loin. Je laissai échapper un soupir, sortant mon téléphone de ma poche comme il venait d’extirper ses cigarettes de la sienne. Ce n’est même pas que cela avait une utilité. Une issue de secours comme n’importe quelle autre, voilà tout ce que c’était. Voilà ce à quoi nous étions réduits. « On peut, mais pas sûr que Simba écoute... »

Il avait même l’air d’avoir envie du contraire. « Arrête de faire la mauvaise tête . S’il te plaît ? J'ai vraiment pas fait exprès. » Nous n’étions pas venus là pour nous disputer ou pour passer un mauvais moment, mais ces mots... J'aurais aimé ne pas les prononcer.
(c) SIAL pour LIGHTS, CAMERA, ACTION ; icon thinkky



blank _ space

My heart is burnt into ash It aches so much All of the sad songs we listened to as we walked together I don’t want to listen anymore, it’s too hard (a song written easily - oneus)
staff
http://www.lights-camera-action.org/t16887-minwoo-no-more-dramahttp://www.lights-camera-action.org/t16907-song-min-woohttp://www.lights-camera-action.org/t16954-song-min-woo-bip-bip#236218http://www.lights-camera-action.org/t16953-nim-whx-minwoo#236216
Sakai Eiji
staff
staff
staff
Sakai Eiji
staff
champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3f2176c62a474b3203a5750a4719201b

champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837

Messages :
112

Age :
25 y.o (int.) ; 26 y.o (kr.) (230195)

groupe :
YOU KNEW I WAS WAITING FOR IT

rôle dans le groupe :
Groupe des Super Power Rangers jsp comment ça s'écrit

nom de scène :
Blue-Sakai : ça veut dire bleu-j'aifroid

occupation :
il sait pas trop ça varie entre danser sur heavy rotation et dormir

avatar :
sa majesté yuta (nct) (qui est surpris) (po moé) (je me doute nath) (je fais semblant si tu veux)

crédits :
meow la + mieux

DC :
rose's garden ((gabriel, yijun, hyunbin, eunwoo, hajoon, sunan, yue))

Points :
46


Jeu 16 Avr - 3:44


❝WHAT HAPPENS NEXT WHEN WE'RE ALL OUT OF BREATH TO BREATHE IN THIS MIRAGE? UNTIL I FALL APART, 'TIL DEATH DO US APART❞


— Je ne sais pas s'il fait exprès de m'agacer - j'en doute, mais à force, la question peut se poser. Il me connaît, pourtant, il devrait savoir ce qui est susceptible de m'irriter ou non. Et tout ce qui sort de sa bouche m'irrite, en cet instant. Peut-être que ça devient trop fréquent - mais je refuse d'y penser.

"Bah je ne sais pas, quand quelqu'un me parle, je me concentre..." Ce qui n'est pas toujours vrai. Mais j'aime avoir raison. "Bah vas-y, dis-moi ce qui te préoccupe tant."

Assez du moins pour qu'il préfère y penser plutôt que me porter attention. Je me demande s'il est possible d'être jaloux d'un flux de pensée, et c'est tellement ridicule que je me frapperais le front, si je ne tenais pas entre les doigts une cigarette désormais allumée.

C'est peut-être un peu le cas, pourtant. Pas jaloux de ses pensées, je les envie lorsqu'elles prennent trop de place quand nous sommes tous les deux. Et si j'étais de bonne foi, j'admettrais peut-être que je ne suis pas toujours mieux, mais voilà le genre de problèmes que je préfère ignorer.

"Et encore une fois, je n'ai pas dit ça. Mais qu'est-ce que tu veux que j'en pense ? Tu ne m'écoutes pas, j'en déduis que ça t'importe peu. Logique."

Et qu'il ne le comprenne pas a tendance à me rendre fou. C'est pourtant simple, comme raisonnement, clair et net, mais il s'obstine à ne pas voir où je veux en venir, ce que je veux dire, à me prêter des mots qui ne sont pas les miens.

Tirant une bouffée de ma cigarette, je jette un regard sur son téléphone. Dois-je en déduire que notre conversation va bientôt être écourtée ? Ce n'est peut-être pas plus mal.

"Hmph." Très loquace, Eiji. Très loquace. Je jette un oeil au chien qui semble en effet plutôt curieux d'explorer le reste du chemin - et j'imagine que je vais finir par lui céder, comme souvent. “Oui, bon. Il a de la chance que je le bien, euh, aime bien, lui.

Bon gré, mal gré, je reprend ma marche pour suivre le chien qui n’a de cesse de vouloir mettre fin à mon immobilité. Sourcil haussé, je lève l’oeil vers Minwoo - moi, je fais ma mauvaise tête ? Je voudrais m’énerver. Mais je n’ai pas non plus envie de me disputer. Alors, je me contente de bougonner.

Je ne fais pas ma mauvaise tête. Mais tu pourrais faire attention, aussi. Tu sais, Minwoo, t’es super frustrant quand tu t’y mets.

Parce qu’il faut visiblement que je finisse sur un reproche, mais aussi parce que c’est vrai.
(c) SIAL pour LIGHTS, CAMERA, ACTION ; icon thinkky

staff
http://www.lights-camera-action.org/t16970-comme-des-garcons-eijihttp://www.lights-camera-action.org/t18608-sakai-eiji#248466http://www.lights-camera-action.org/t16973-sakai-eiji#236687http://www.lights-camera-action.org/t16972-sakoyaki_ej#236686
Song Min Woo
staff
staff
staff
Song Min Woo
staff
champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 62730b44bf4c48a502f2f61b991233b8898a41f0

champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837

Messages :
122

Age :
21 ans

occupation :
parolier, producteur, manager (stagiaire/junior) de divine [fanmeeting dispo = 4]

avatar :
yeo hwanwoong, oneus

crédits :
avatar : me'ow ; signature : sial

DC :
do min oh, jeong suhee, jung jiwon, kang jesse, kim kyung, liu taejoon, nam junsu, oh jaesun, shimizu ren

Points :
153


Jeu 16 Avr - 12:58


|
champ de blé aux corbeaux ;
eiji & minwoo


— C’était toujours le même refrain, la même chanson qui repassait en boucle. On se prenait la tête pour des choses insignifiantes, des détails qu’on aurait volontiers oubliés auparavant. Je ne comprenais pas comment nous en étions arrivés là. À nous parler comme si chacun était la victime privilégiée de l’autre, comme si le moindre de nos faits et gestes était devenu insupportable… J’étais incapable de me l’expliquer. Face à la remarque d’Eiji, j’eus vite fait de détourner les yeux pour regarder ailleurs, droit devant nous à nouveau.

« Je t’ai dit que c’était pas important. »

Était-ce si compliqué à comprendre ? Je n’avais pas envie de parler de tout ça avec lui. Pas alors qu’il était aussi concerné par l’histoire. J’aurais voulu réussir à mettre des mots sur ce qu’il nous arrivait, sur ce que l’on pouvait éprouver, l’un comme l’autre… Mais ces mots m’échappaient à chaque fois que j’essayais d’ouvrir la bouche. C’était peut-être mieux si toutes ces réflexions me restaient à l’esprit sans jamais en sortir, un peu comme les secrets de la boîte de Pandore qui ne devait jamais être ouverte.  Qui pouvait savoir ce qui aurait pu arriver, si nous avions osé l’ouvrir. Que serait-il advenu de notre monde à tous les deux ?

« Tu sais très bien que c’est faux. » Que pouvais-je lui dire d’autre ? Que j’en avais assez qu’il prenne la mouche à chaque fois que j’ouvrais la bouche ? Mon regard resta posé sur lui un instant. « Eiji, je suis désolé. Vraiment. » Qu’attendait-il exactement ? Que je me roule par terre pour implorer son pardon ? Je n’aurais pas été jusque-là. Pas pour une dispute aussi futile. J’en venais à regretter d’avoir été trop distrait. N’était-il pas ironique de se disputer avec votre petit ami pare que vous pensiez à votre relation ? Voilà que je lâchais un nouveau soupir.

« Que je l’aime bien. » répétai-je par habitude plus qu’autre chose, avant de recommencer à marcher. Simba était sûrement la seule raison pour laquelle nous étions encore dehors. Mais c’était mieux comme ça : qu’aurions-nous fait, autrement ? Nous serions rentrés pour nous ignorer. Une perspective bien malheureuse, mais trop habituelle à mes yeux.

« Pour la quatrième fois Eiji, je n’ai pas fait exprès. Il faut que je te le dise en japonais ? » J’y étais prêt, si c’était nécessaire, mais je n’en avais pas envie. Je n’aimais pas lui parler comme je le faisais. Je n’aimais pas la situation dans laquelle nous nous trouvions, l’ambiance qui régnait entre nous, mais j’étais incapable d’accepter la moindre solution. Qu’aurions-nous pu faire, de toute façon ? « Je ne sais pas si c’est ton dos qui te rend comme ça, mais si tu veux rentrer tu peux, je termine le tour avec Simba. » Vu les circonstances, ça ne m’aurait pas dérangé tant que ça.
(c) SIAL pour LIGHTS, CAMERA, ACTION ; icon thinkky



blank _ space

My heart is burnt into ash It aches so much All of the sad songs we listened to as we walked together I don’t want to listen anymore, it’s too hard (a song written easily - oneus)
staff
http://www.lights-camera-action.org/t16887-minwoo-no-more-dramahttp://www.lights-camera-action.org/t16907-song-min-woohttp://www.lights-camera-action.org/t16954-song-min-woo-bip-bip#236218http://www.lights-camera-action.org/t16953-nim-whx-minwoo#236216
Sakai Eiji
staff
staff
staff
Sakai Eiji
staff
champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3f2176c62a474b3203a5750a4719201b

champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837

Messages :
112

Age :
25 y.o (int.) ; 26 y.o (kr.) (230195)

groupe :
YOU KNEW I WAS WAITING FOR IT

rôle dans le groupe :
Groupe des Super Power Rangers jsp comment ça s'écrit

nom de scène :
Blue-Sakai : ça veut dire bleu-j'aifroid

occupation :
il sait pas trop ça varie entre danser sur heavy rotation et dormir

avatar :
sa majesté yuta (nct) (qui est surpris) (po moé) (je me doute nath) (je fais semblant si tu veux)

crédits :
meow la + mieux

DC :
rose's garden ((gabriel, yijun, hyunbin, eunwoo, hajoon, sunan, yue))

Points :
46


Jeu 16 Avr - 13:12


❝WHAT HAPPENS NEXT WHEN WE'RE ALL OUT OF BREATH TO BREATHE IN THIS MIRAGE? UNTIL I FALL APART, 'TIL DEATH DO US APART❞


— Parfois, je me demande comment nous avons pu passer de ce que nous étions à ce que nous sommes. Comme si quelque part, l'harmonie s'était brisée sans que nous le remarquions ; mais pourquoi, et quand ? Au final, je crois que tout est arrivé si lentement que je n'ai rien vu venir. Et maintenant, je me retrouve face à ses silences et ses refus d'expliquer - les miens aussi. Ce non-dit m'agace autant que j'en suis partisan, et je lève les yeux au ciel quand il détourne les siens.

"C'est pas parce que tu ne juges pas ça important que ça ne m'intéresse pas, tu sais."

Si j'étais honnête, j'avouerais que ces derniers mois, je portais de moins en moins d'attention à ce qui n'était pas capital, venant de lui, là où avant, tout l'était - mais je m'excuse en pensant qu'il l'a peut-être cherché, lui qui semble ne plus avoir de place ou de temps pour moi. Et maintenant qu'on me refuse cet accès au futile, je m'en sens on ne peut plus frustré. Je me demande à quoi il pense, à qui il pense, qui sait - peut-être la raison de sa distraction a-t-elle un visage ?

"Hmhm." Un soupir, un nouveau nuage de fumée. L'odeur du tabac a le mérite de me calmer quelque peu, ce qui est plutôt étrange, quand on y pense. "Ok, ok - c'est bon. Ce n'est pas grave."

Drapeau blanc ? Peut-être pas. J'en ai pourtant assez, de me battre avec lui. Ces disputes m'épuisent autant qu'elles me semblent inévitables.

"Ah, oui, bon, je sais. Ça se ressemble, c'est tout."

Est-ce vraiment nécessaire qu'après avoir vécu dans ce pays plusieurs années, je me trompe encore sur quelque chose d'aussi élémentaire ? Pour indiquer que je ne suis pas d'ici, sûrement, comme si le nom et l'accent ne suffisaient pas. Soupir. Voilà qui n'aide pas mon humeur, et peut-être est-ce pour ça que je réagis de façon un peu trop virulente aux paroles qui suivent.

"Oui non c'est bon, j'ai compris ! Je ne suis pas bête à ce point, merci bien."

Mais si je réagis peut-être un peu trop fort, je suis bien obligé de le reconnaître dans la seconde qui suit. Et je soupire. Quand bien même j’y suis habitué, j’ai horreur de cette ambiance entre nous.

Non, je - pardon. Je me calme. Je n’ai pas...pas envie de me disputer avec toi, Minwoo.

Ce qui peut sembler difficile à croire, par moments. C’est pourtant la vérité. Et si j’avais profondément envie de rentrer, il y a à peine un instant, je crois que je détesterais m’en aller là-dessus.

(c) SIAL pour LIGHTS, CAMERA, ACTION ; icon thinkky

staff
http://www.lights-camera-action.org/t16970-comme-des-garcons-eijihttp://www.lights-camera-action.org/t18608-sakai-eiji#248466http://www.lights-camera-action.org/t16973-sakai-eiji#236687http://www.lights-camera-action.org/t16972-sakoyaki_ej#236686
Song Min Woo
staff
staff
staff
Song Min Woo
staff
champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 62730b44bf4c48a502f2f61b991233b8898a41f0

champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837

Messages :
122

Age :
21 ans

occupation :
parolier, producteur, manager (stagiaire/junior) de divine [fanmeeting dispo = 4]

avatar :
yeo hwanwoong, oneus

crédits :
avatar : me'ow ; signature : sial

DC :
do min oh, jeong suhee, jung jiwon, kang jesse, kim kyung, liu taejoon, nam junsu, oh jaesun, shimizu ren

Points :
153


Jeu 16 Avr - 13:25


|
champ de blé aux corbeaux ;
eiji & minwoo


— Peut-être que la solution aurait été de ne pas répondre, tout simplement. Peut-être que si j’avais été assez malin pour arrêter le débat là où il était, les choses se seraient calmées. Je reposai sur Eiji des yeux incompréhensifs, essayant de percer les mystères qui nouaient son esprit, alors qu’il reprenait la parole à son tour. Cela l’intéressait peut-être, mais qu’en aurait-il été, si ce que je disais ne coïncidait pas avec ses pensées à lui ? Il risquait de me reprocher de douter de lui, de ses sentiments. Une part de moi continuait à penser qu’il ne pouvait être aussi aveugle. Comme moi, il avait dû remarquer ce qu’il se passait entre nous, ce qui ne collait pas tout à fait… Mais je n’étais qu’un couard à la langue et aux poings liés, incapable de mettre des mots sur mes difficultés. Sur nos difficultés.

« Je sais… Ne t’en fais pas. »

Une fois encore, je fuyais.

De toute façon, à quoi bon essayer de discuter d’une chose aussi complexe, quand la conversation était déjà mal partie ? Cela n’aurait fait qu’envenimer un conflit qui n’avait pas de raison d’être, si ce n’était ma distraction stupide. Je continuai à marcher, ignorant les réactions d’Eiji, et surtout ses soupirs qui m’agaçaient plus que le reste. Il avait beau dire que ce n’était pas grave, l’impression tenace que ce n’étaient que des mots refusait de me quitter. Cependant, je n’en dis rien, me contentant de marcher en suivant le chemin que nous parcourions depuis de longues minutes désormais. Si j’avais su que notre promenade allait se passer de cette façon, je me serais abstenu à coup sûr.

Je regrettai de l’avoir repris en entendant sa remarque, pinçant les lèvres alors que je continuais à avancer. Mais c’était trop me demander que d’attendre que je me taise quand il reprit la parole. Je n’avais pas à lui parler comme je l’avais fait. C’était hautain, presque insultant… Me voilà qui replongeai dans mon silence. Je faisais pire que mieux à chaque fois que j’ouvrais la bouche.

« Hm… » Ça me faisait bien trop de peine. L’entendre me parler comme ça, lui parler comme ça moi-même… J’avais l’impression qu’un volcan au bord de l’irruption se trouvait entre nous et que nous ne faisions que l’alimenter à chaque fois que nous avions le malheur d’ouvrir la bouche. Je finis par relever les yeux vers Eiji. « Tu sais que j’en ai pas envie non plus Eiji… » Mais que pouvais-je faire pour éviter qu’une telle situation ne se reproduise ? Je marchai un peu pour suivre Simba qui recommençait à avancer sans nous attendre tout à fait. « Allez viens, on marche encore un peu et on rentre. » Et encore une fois, au lieu de parler de ce qui venait de se passer, j’avançais sans donner d’explication.
(c) SIAL pour LIGHTS, CAMERA, ACTION ; icon thinkky



blank _ space

My heart is burnt into ash It aches so much All of the sad songs we listened to as we walked together I don’t want to listen anymore, it’s too hard (a song written easily - oneus)
staff
http://www.lights-camera-action.org/t16887-minwoo-no-more-dramahttp://www.lights-camera-action.org/t16907-song-min-woohttp://www.lights-camera-action.org/t16954-song-min-woo-bip-bip#236218http://www.lights-camera-action.org/t16953-nim-whx-minwoo#236216
Sakai Eiji
staff
staff
staff
Sakai Eiji
staff
champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3f2176c62a474b3203a5750a4719201b

champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837 champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji) 3640798837

Messages :
112

Age :
25 y.o (int.) ; 26 y.o (kr.) (230195)

groupe :
YOU KNEW I WAS WAITING FOR IT

rôle dans le groupe :
Groupe des Super Power Rangers jsp comment ça s'écrit

nom de scène :
Blue-Sakai : ça veut dire bleu-j'aifroid

occupation :
il sait pas trop ça varie entre danser sur heavy rotation et dormir

avatar :
sa majesté yuta (nct) (qui est surpris) (po moé) (je me doute nath) (je fais semblant si tu veux)

crédits :
meow la + mieux

DC :
rose's garden ((gabriel, yijun, hyunbin, eunwoo, hajoon, sunan, yue))

Points :
46


Jeu 16 Avr - 14:11


❝WHAT HAPPENS NEXT WHEN WE'RE ALL OUT OF BREATH TO BREATHE IN THIS MIRAGE? UNTIL I FALL APART, 'TIL DEATH DO US APART❞


— Ne pas m'en faire. Plus vite dit que fait. Comment ne pas m'en faire en voyant l'état actuel des choses ? S'il le sait, qu'il m'apprenne, car j'en suis incapable, autant que je suis incapable de dire quoi que ce soit à ce sujet. Et je déteste ce flou constant dans lequel nous évoluons. Si j'aime vivre au jour le jour, cette ignorance-ci me rend un peu fou. Alors, je m'en fais. Je me demande à quoi il pense, à qui il parle lorsqu'il m'oublie et me préfère son téléphone, à qui il pense dans ce genre de moments. Comment faire autrement ? Je ne sais pas grand chose au final. Mais je me tais. Je le laisse dire, je le laisse à ses paroles qui ne résonnent absolument pas. Je m'en fais, mais je ne dis rien.

"Si tu le dis," je souffle seulement en haussant les épaules. Un autre sujet pour un autre jour, quoi que je doute qu'il revienne sur le tapis.

La conversation pèse déjà trop comme ça. Comme une chape de plomb qui vient remplacer celle du silence, puis lui rend sa place quelques instants. Le silence et les éclats, voilà qui nous partage bien, depuis quelques temps - peut-être trop longtemps ? -, mais je refuse de m'attarder trop longtemps sur cette pensée. Moi, j'ai toujours été un optimiste après tout.

J'ignore et me convainc que ce n'est qu'une passade. Une très longue passade, mais tout de même - et puis j'oublie mon optimiste à chaque fois qu'il m'agace, à chaque fois que je perds mon calme.

Tout cela m'attriste un peu trop. Et j'ai le regard qui efface un peu de ma colère, reflète sûrement mon nouvel était d'esprit : parce que je suis le genre facile à lire, ce qui ne m'a jamais dérangé face à lui, mais c'est pourtant le cas, aujourd'hui.

"Je sais."

Ou du moins je pensais le savoir. La réalité est qu'au final, je n'en sais plus grand chose.

"Alors on ne se dispute plus ? Je voulais qu'on passe un bon moment."


C'est peut-être un peu trop tard pour ça. Mais, comme pour prouver ma bonne foi, et comme j’ai fini ma cigarette, je glisse dans la sienne la main que je lui ai reprise au début de notre...conversation. Comme ça, comme si de rien était - car mieux vaut tout faire glisser sous les tapis, pas vrai ?

D’accord. Simba sera content.

Ce qui fera au moins l’un d’entre nous.

Tu veux...qu’on fasse quelque chose ? En rentrant ?

Peu importe quoi, c’est une main tendue. Mais si ma voix hésite, elle n’est pas la seule. Je ne sais plus trop à quoi ça sert. Pour autant, je ne veux pas croire que c’est inutile : tout un paradoxe qui me ferait presque perdre la tête.
(c) SIAL pour LIGHTS, CAMERA, ACTION ; icon thinkky

staff
http://www.lights-camera-action.org/t16970-comme-des-garcons-eijihttp://www.lights-camera-action.org/t18608-sakai-eiji#248466http://www.lights-camera-action.org/t16973-sakai-eiji#236687http://www.lights-camera-action.org/t16972-sakoyaki_ej#236686
Contenu sponsorisé
 
champ de blé aux corbeaux. (ft. eiji)
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: outside :: corée du sud