AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

[Angst] Paralyzed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Message
Sam 6 Aoû - 22:32

Can't fight like hell to stay
Les heures se sont écoulées, les kilomètres se sont accumulés. Et mes chutes se sont multipliées à m'en érafler la peau. Je ne devrais pas marcher si longtemps, je ne devrais pas forcer mes muscles qui tremblent et crient à chacun de mes pas. Pourquoi je peux encore avancer ? Je ne devrais même plus respirer, mais cette chienne de vie continue de m’enlacer trop fort pour que je m’en défasse. Le sang a beau couler le long de mes mains, ruisseler à une lenteur presque invisible sur mes doigts, je ne ressens qu’une faiblesse. J’ai traversé maintes ruelles et terres industrielles abandonnées pour aboutir près du port, là où je ne peux aller plus loin. Je ne pourrai plus avancer, pris au piège. Paralysé. Je longe le chemin de fer depuis un moment déjà, mais ça ne m’empêche pas de perdre mon équilibre sur les pierres. Mes genoux flanchent, je mords férocement le sol et mon cellulaire tombe. L’écran craque, mais c’est peu grave à côté de ma lamentation. Je reste là pendant de longues minutes, la douleur me brûlant les jambes. Mon nez chauffe, les larmes me montent aux yeux plus facilement que le sang coule de mes veines. C’est chiant, mais pas plus douloureux que le remords qui me transperce le cœur lorsque mon regard se pose sur mon cellulaire. J’ai vu mon frère aîné et mes nièces hier soir, mais je n’ai pas vu Siwan depuis quelques jours. Les larmes débordent lorsque je compose son numéro; je n’en peux plus.

-Siwan, murmurais-je lorsque l’appel aboutie sur son répondeur.

Le bruit du train qui s’approche résonne tout autour. Je ne peux pas rester ainsi, étendu près des rails. Comme une poupée obéissante, je me relève péniblement et renifle avant de coller le cellulaire à mon oreille.

-I’m sorry. I know I should try, but… Saranghae.

Je coupe la communication et mes émotions me désertent lentement. Si seulement elle pouvait quitter mes souvenirs et mon cœur, je n’en serais pas là. L’amour est un putain de mensonge. Et la traitrise n’a jamais été aussi belle et envoûtante qu’elle.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 492
Age : 21 ans
nom de scène : Mouse
occupation : Manager de Summer ; danseur passionné quand elle me laisse vivre
avatar : Jeon Jung Kook - BTS
DC : obt / kom / pjw
Points : 356

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t1017-kwon-shiwan-only-fools-fall-for-you http://www.lights-camera-action.org/t1016-kwon-siwan#17381 http://www.lights-camera-action.org/t1375-kwon-siwan-phone#25971 http://www.lights-camera-action.org/t1508-kwon-siwan-mouse#29627 http://www.lights-camera-action.org/
Message
Dim 7 Aoû - 0:25

TENUE La fatigue me parcourait le corps. J’étais un peu à cran ces derniers temps. Parce qu’il se passait tellement de chose dans ma vie que voilà. Entre le boulot et autre, je n’en pouvais plus. Bâillant longuement, je fis craquer ma nuque avant de regarder par la fenêtre du van. Summer était en train de tourner. Moi ? Je restais au chaud pendant ce temps. Dans le van au calme. Je m’occupais comme je pouvais, à jouer sur mon téléphone ou autre. Je laissais passer le temps en quelque sorte. Soupirant, je fermais brièvement les yeux tout en écoutant ce qu’il se passait dehors. Un frisson s’empara alors de moi. Soupirant, je me redressais avant de regarder pour la énième fois le tournage. Je ne sais pas ce qu’il se passait encore dans ma tête. Mais ça se passait. Voyant que le tournage, finissait, je posais le téléphone sur le tableau de bord avant de quitter la voiture. Rejoignant en trottinant, Summer, je m’occupais d’elle en lui donnant sa veste et lui donnant sa bouteille d’eau. Discutant de la prochaine scène avec elle, jouant l’autre personnage, pour qu’elle puisse s’entrainer, je la laisser filer quand  le tournage repris. Regardant quelques prises, je me levais filant à la voiture, avant de prendre mon téléphone qui clignotait. J’avais un message. Un appel en absence de Hyung. J’appuyais sur le bouton pour l’écouter. « Siwan » Eloignant le téléphone sous le bruit du train, mon corps se raidissait pourtant. Comme un mauvais pressentiment. Qu’est-ce qui se passait ? « I’m sorry. I know I should try, but… Saranghae. » Me figeant à ses paroles, l’impression de tomber dans le vide, je sentis mes jambes se couper alors que je mis quelques secondes avant de comprendre ce qu’il se passait. Le téléphone tombant, je le ramassais en peinant avant de l’appeler. Il ne décrochait pas. « Allez Hyung ! » Sonné, je montais dans la voiture, oubliant le reste avant de mettre le contact. Shit. Calme-toi. Inspirant et expirant je réfléchissais comment faire avant de me souvenir de l’application qu’on avait installé sur nos téléphone. Checkant rapidement, j’attendais que ça charge avant de manquer de m’évanouir sous la pression. Accélération, les pneus crissaient, je parti en direction du lieu donné. Manquant d’avoir des accidents à chaque tournant, je ne ralentissais pas pour autant. Il fallait que j’arrive à temps !  



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 7 Aoû - 1:26

Can't fight like hell to stay
Je n’ai plus de force. Je n’ai plus la force d’avancer et de me convaincre que tout va bien aller. Le temps arrange les choses ? Foutaises. Il ne fixe rien, il ne fait qu’empirer le cratère qui absorbe tout en moi. J’ai un trou noir à la place du cœur et il se nourrit de ma détresse. Il a bu toute ma colère, ma tristesse, mon amour pour elle. Et après, que me reste-il ? Mais plus rien. Il ne me reste plus rien du tout. Je suis une coquille vide qui s’arrête enfin dans un coin du port, désert de toutes activités. J'ignore le bruit étouffé de mon cellulaire, je n'en ai plus besoin. Je ressens la fatigue qui me donne le tournis, je suis perdu. Je devrais essayer de me battre encore, la vie me le gueule à tue-tête quand je lève mes poignets entaillés pour les observer. Le sang sèche petit à petit, des caillots se forment au travers des ruisseaux. Mes bras retombent le long de mon corps et j’ignore les arguments de cette pute de vie qui m’enchaîne à elle.

Immobile, assis au sol, je regarde le soleil descendre lentement. Le ciel est coloré d’orange et de rose, mes yeux le reconnaissent comme étant magnifique même si mon cœur est insensible. Mes sentiments m’ont quitté et je ne veux plus jamais ressentir ce qui m’a rongé ces derniers mois. La douleur de la perte, la honte d’avoir été trahi et ce manque. En manque d’elle, de son sourire, de son parfum, de ses je t’aime qui n’étaient que des mensonges. En manque de ses baisers sucrés, de son rire cristallin, de sa main qui caresse mes cheveux, de ses caprices de princesse. En manque de son amour, aussi faux a-t-il pu être.

Un vent d’été caresse mon visage, j’ai chaud. J’ai mal. J’ai son souvenir qui me hante et ma mort n’arrive toujours pas. Mon regard perdu dans le ciel se noie peu à peu dans l’horizon. L’eau est calme. Aucunes vagues, les reflets en sont certainement magiques dans ce décor de béton et de ferraille. Supportant la douleur, je me relève en enlevant mon gilet long. Je le laisse tomber au sol, le bruit de mon cellulaire résonne dans le silence. Et sans plus attendre une seconde, je cours. Je cours pour oublier la souffrance, l’amour. Pour l’oublier et m’oublier à mon tour. Et je saute.            
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 492
Age : 21 ans
nom de scène : Mouse
occupation : Manager de Summer ; danseur passionné quand elle me laisse vivre
avatar : Jeon Jung Kook - BTS
DC : obt / kom / pjw
Points : 356

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t1017-kwon-shiwan-only-fools-fall-for-you http://www.lights-camera-action.org/t1016-kwon-siwan#17381 http://www.lights-camera-action.org/t1375-kwon-siwan-phone#25971 http://www.lights-camera-action.org/t1508-kwon-siwan-mouse#29627 http://www.lights-camera-action.org/
Message
Dim 7 Aoû - 23:28

TENUE Il n’avait pas le droit de me faire ça. Il n’en avait pas le foutu droit. Qui le lui avait permis ? Qui ça ? Non. Je ne voulais pas. Les larmes coulaient de mes joues, sans que je ne puisse les contrôler. J’avais envie d’hurler. Tout comme j’avais envie de laisser mon corps prendre le contrôle. Je savais que si je relâchais le contrôle j’allais finir telle une mauviette à m’évanouir sans pouvoir parler ni marcher. Les mains tremblantes sur le volant, je le serrais, à tel point que la jointure de mes doigts en devenaient blanches. Je tremblais. J’avais froid. L’adrénaline, la peur. L’appréhension. Je conduisais comme un fou, zigzaguant entre les voitures. Manquant de me faire tuer. Tant pis, pour mon frère, j’étais capable de tout. J’aurais dû m’en douter. On n’aurait pas dû le laisser seul. Pas après ce qu’il venait de lui arriver ces derniers mois. On était stupide. Ni plus ni moins. Arrivant, je freinais avec puissance, avant d’appeler les secours et la police. Il nous fallait quelqu’un. Au cas où… J’espérais arriver avant qu’il ne saute. Descendant de la voiture en jetant le téléphone sur le siège de l’auto, je vis au loin hyung. Mon cœur eu un raté, alors que je le vis sauter dans le vide. « NON HYUNG ! » Je m’époumonais, alors que j’avais l’impression que ma voix ne sortait pas de ma gorge. Un cri sorti de ma gorge, aigu, horrible. Il ne savait pas nager. Et en plus. L’eau était à quelle température ? Je courrais, de toutes mes forces. J’étais un bon sprinter, ça avait son avantage. En courant, je jetais mes chaussures, dieu sait ou avant de sauter par-dessus la barrière comme un athlète, jamais je n’aurais cru pouvoir faire ça dans ma vie. Le vide sous mes pieds, je fermais les yeux avant de sentir la puissance de mon corps s’ancrer dans l’eau. La douleur, le froid, tout me saisit alors que je tentais d’émerger la tête de sous l’eau. « HYUNG ! » J’hurlais en le cherchant du regard. L’eau était trouble. Comment le retrouver ? Le courant était puissant, je grelottais déjà. Plongeant sous l’eau, j’ouvrais les yeux pour le chercher à plusieurs reprises. Remontant en prenant mon souffle, je le trouvais enfin avant de nager vers lui comme je pouvais. L’attrapant, je le tirais à la surface de l’eau avant de le bloquer contre mon torse. Dos à lui, je le maintenais à la surface de l’eau, alors que je coulais n’arrivant pas à flotter. Buvant la tasse, je toussais avant de sortir la tête de l’eau. « Hyung ! Hyung ! » Je le secouais. Etait-il conscient ? J’essayais de nous sortir de là, de ce courant alors qu’au loin résonnait les sirènes des secours et de la police.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Lun 8 Aoû - 4:28

Can't fight like hell to stay
Tout est froid. Trouble. Et calme. L’eau m’enveloppe doucement d’un frisson qui me glace les sens. Mon corps flotte dans cette marre embrouillée et, les yeux ouverts, je devine à peine les couleurs chaudes du ciel. Je me sens poussé par le courant, je me laisse aller sans aucune ombre de combativité. Ça fait longtemps que j’ai perdu. Mais dans ma tête, une voix résonne encore. Une hallucination auditive avant de faire le grand saut, la voix de Siwan, son hurlement horriblement déchirant. Ce n’est qu’une illusion, un dernier espoir qui n’existe pourtant plus. Ce qu’il y a de plus douloureux dans le suicide par noyade, ce ne sont pas les émotions. Ni les souvenirs. C’est la scène d’immensité et de tranquillité qui m’entoure, alors que ma tête brûle. Même si j’étais terrorisé, je ne pourrais rien y changer. Lorsqu’on se noie, on retient notre respiration jusqu’au moment où on perd connaissance; c’est l’apnée volontaire. L’instinct de survie est si fort que même si j’essayais d’ouvrir la bouche, j’en serais incapable. Elle s’ouvrira seulement au moment où j’aurai l’impression que ma tête va exploser, juste avant de devenir fou. L’eau entrera à flot dans ma gorge, mes poumons, mon estomac; je serai soulagé et en paix que lorsque je perdrai connaissance.

Est-ce que je regrette ?
Non.

Alors pourquoi je m’agite comme un forcené ? Pourquoi mes coups de pieds frappent le courant ? Mes dernières forces me quittent et j’ai l’impression que ma tête se fait écraser par un étau. De la lave coule en moi et je sais à ce moment là que mes lèvres se sont entrouvertes. Ma bouche relâche les dernières bulles d’air, je les vois qui remontent rapidement vers la surface. C’est la dernière chose que mes yeux voient avant de se refermer.

-Hyung !

Cette voix. L’enfer n’inclut pas Siwan.

-Hyung !

On me secoue, je me sens flotter et couler par intermittence. Mon corps tout entier brûle de l’intérieur et le feu me ravage lorsque mon instinct de survie me fait inspirer profondément. Mes poumons se bloquent, une vague d’eau empli ma gorge et je m’étouffe. Les larmes montent à mes yeux et je sens l’emprise se resserrer sur moi. Je devine les sirènes des secours au loin qui se rapprochent beaucoup trop vite.

-Siwan...

Parce que je le reconnaîtrais entre mille seulement avec le ton de sa voix, l’énergie qu’il dégage, la force qu’il inspire en ce moment même. J’essais de crier son prénom, mais ma voix est si rauque qu’elle se casse et je manque d’air. Ma respiration est courte et j’ai tout juste la capacité nécessaire pour articuler ma détresse.

-Laisse ! LAISSE, j’te dis !

Mes derniers mots meurent dans mes pleurs et une tasse d’eau que j’avale. La douleur est agonisante et tout ce que je peux faire pour le pousser à lâcher prise, c’est me défaire de lui. Je le sens qui donne tout ce qu’il peut, mais il n’a pas à me sauver. Il n’avait pas à me sauver ! C'est à cause de lui que les secours sont là, les sirènes nous déchirants les tympans à une dizaine de mètres du port.           


:
 
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 492
Age : 21 ans
nom de scène : Mouse
occupation : Manager de Summer ; danseur passionné quand elle me laisse vivre
avatar : Jeon Jung Kook - BTS
DC : obt / kom / pjw
Points : 356

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t1017-kwon-shiwan-only-fools-fall-for-you http://www.lights-camera-action.org/t1016-kwon-siwan#17381 http://www.lights-camera-action.org/t1375-kwon-siwan-phone#25971 http://www.lights-camera-action.org/t1508-kwon-siwan-mouse#29627 http://www.lights-camera-action.org/
Message
Lun 8 Aoû - 23:01

TENUE S’il croyait que j’allais le laisser faire, il se trompait, royalement. Hors de question. C’était mon frère ! Il ne pouvait pas faire ça. Non… Pourquoi ? Est-ce que j’y avais pensé ? Oui, bien sûr que oui… Mais entre y penser et agir il y avait un fossé ! Comment pouvait-il penser à abandonner sa famille… Qu’allait penser sa mère hein ? Je devrais dire quoi ? Désolée maman, Hyung c’est suicidé sous mes yeux ? Non. Non, jamais je ne le dirais. Jamais je n’en assumerais les conséquences. Il allait survivre. J’allais le sauver, quoi qu’il arrive. Il se débattait, du moins c’était l’impression que j’avais. J’avais du mal, à le tenir hors de l’eau, il n’allait pas en plus me les briser à vouloir continuer dans sa lancée. « Laisse ! LAISSE, j’te dis ! » Je le retenais, comme je pouvais, avant de lui foutre une claque sur l’arrière de son crâne. « La ferme ! Sinon c’est moi qui me tue ! » Je le menacer, de façon sèche, alors que je le tirais, comme je pouvais. Le courant nous emportait au loin. Ça m’agaçait. J’entendais des cris au loin. Les secours arrivaient. Enfin ! Comment ils allaient nous sortir de là, je n’en savais rien. Mais je me gelais. « Tu veux mourir ? Tu veux mourir et nous abandonner ? Maman ?! Papa ?! Moi ? Ton frère ? » Je le secouais, alors qu’on glissait sous l’eau sur le coup. Remontant, je grelottais en le faisant tourner face à moi pour le prendre dans mes bras. « Arrête tes conneries. Soit fort ! Ne fais pas le con. » Je pleurais en disant ça. Parce que, qu’est-ce que je ferais sans mon frangin ? « Tu veux mourir ? Alors crevons ensemble ! » Sans attendre sa réponse, je posais ma main sur sa tête pour le couler sous l’eau avant d’y aller à mon tour. Que dieu choisisse de notre destin.



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mar 9 Aoû - 4:13

Can't fight like hell to stay
Lorsqu’on ne sait pas nager, la noyade est une parfaite solution. Sauf quand on a pour demi-frère Kwon Siwan qui joue le super-héros en me repêchant. Dans une souffrance insupportable, j’immerge des profondeurs de l’inconscience en entendant sa voix. Je bois des gorgées d’eau, je tousse, je souffre sous les flammes qui dévorent mes voies respiratoires. Et malgré tout, de ma voix rauque, je lui dis de me laisser crever. Je suis plus capable d’en prendre. J’ai plus envie de me battre contre et pour le monde entier. Quand il n’y a aucune solution, il ne reste que la mort. Au tout dernier moment, elle me semblait envoûtante. Mais maintenant, dans les bras de Siwan qui me secoue de ses mots et de ses mains, c’est un de mes pires cauchemars. Je coule avec lui, mais il me remonte rapidement et l’eau dégouline. Je tremble de la tête au pied, je peine à garder les yeux ouverts, mais je suis mortifié par ses larmes. Je n’ai jamais été aussi égoïste qu’en ce moment, à le regarder s’épuiser et se sacrifier pour moi. Avec moi.

-Tu veux mourir ? Alors crevons ensemble !

Sans que j’ai le temps d’inspirer, sa main se pose sur ma tête. J’ai à peine le temps d’entendre les hurlements des secours que je coule à nouveau. Cette fois, Siwan me fait face et le voir flotter dans cette immensité embrouillée est encore plus douloureux que tout le reste. Je veux lui crier d’arrêter, le supplier de remonter. Mais tout ce que peux faire, c’est tendre une main vers lui. Une main qui frôle la sienne du bout des doigts avant qu’il ne se fasse tirer vers le haut. Les secours auront au moins servi à quelque chose. Et alors que mes paupières se referment lentement, que l’eau empli encore mes poumons comme si cet enfer n’allait jamais se terminer, on m’enlace la taille et me tire vers le haut. Sauver seulement Siwan était trop beau pour être vrai, j’aurais dû m’en douter. La mort ne veut définitivement pas de moi dans ses rangs, je suis condamné à embrasser la vie avec un goût de honte et de détresse.

-Bon travail, les gars !

Je somnole sur la terre ferme. On me bardasse le ventre, le corps entier, je vomis de l’eau. Je vomis ma vie.

-Dépêche-toi de lui donner de l’air et de l’emmener, son pouls est presque pas prenable.

-Lèvres et extrémités en cyanose, il est en hypothermie. Veines superficielles sectionnées; go, les gars. On se bouge !

Je flotte. Ma main, elle, cherche lamentablement celle de Siwan. Pitié, sa voix. Je veux seulement entendre sa voix.


Huhu:
 
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 492
Age : 21 ans
nom de scène : Mouse
occupation : Manager de Summer ; danseur passionné quand elle me laisse vivre
avatar : Jeon Jung Kook - BTS
DC : obt / kom / pjw
Points : 356

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t1017-kwon-shiwan-only-fools-fall-for-you http://www.lights-camera-action.org/t1016-kwon-siwan#17381 http://www.lights-camera-action.org/t1375-kwon-siwan-phone#25971 http://www.lights-camera-action.org/t1508-kwon-siwan-mouse#29627 http://www.lights-camera-action.org/
Message
Mar 9 Aoû - 22:59

TENUE C’était un sale jour, un sale moment. C’était une journée que je voulais enlever de ma vie. Comme le jour où on m’avait coupé de mon rêve, ce jour où j’ai appris que je ne pourrais pas devenir danseur professionnel. Comment ? Comment l’amour pouvait-il détruire autant ? Ça me donnait presque envie de ne pas aimer. De m’éloigner de Jo Hee. C’était perturbant. L’eau me glaçait. J’étais surement trop brute avec lui. Mais je voulais qu’il comprenne quelque chose. Que la vie ne tenait qu’à un fil. Qu’on avait encore beaucoup à vivre. Alors s’il voulait en finir, qu’on le fasse ainsi. J’avais agis, surtout en sachant que les secours étaient là. Je fus le premier tiré hors de l’eau. « occupez-vous de mon frère ! » Je ne les écoutais pas. Je m’inquiétais pour Yoo Jin. Tiré en arrière, je sortis de l’eau avec le secouriste alors qu’ils firent de même avec Yoo. Je cours vers eux, je les pousse. J’ai froid mais tant pis. Je grelottais près de lui, alors qu’il crachait de l’eau. Soupirant, je les laissais me mettre une couverture. Il était en hypothermie. Ses poignets étaient sectionnés. Il fallait que je file avec lui à l’hôpital. Leur demandant d’être avec lui dans l’ambulance, je montais pour m’asseoir, alors qu’ils s’occupaient de lui. En attendant l’un d’eux me prenait la tension pour voir comment j’allais. Ça allait… J’allais bien moi. « Est-ce qu’il va mourir ? » Question la plus idiote de la terre. Mais j’étais vraiment inquiet. « Il a perdu beaucoup de sang. » C’était quoi cette réponse ? Je devais me contenter que de ça ? Reniflant j’éternuais à plusieurs reprises, alors que l’ambulance roulait à une allure aussi folle que la mienne tout à l’heure. Appeler les tuteurs ? Non… Je ne pouvais pas appeler nos parents… Pas maintenant… Ils allaient forcément s’inquiéter. Plus tard. Je n’avais pas mon téléphone sur moi. Je feintais ne pas connaitre le numéro. Soupirant, je descendis avec eux une fois arriver à l’hôpital avant qu’on ne m’arrête devant une salle de ce qui semblait être les urgences. « Vous n’avez pas le droit d’entrer ici. On vous tiendra au courant. » Soupirant, je me laissais tomber au sol contre le mur en soufflant. Me triturant les ongles, je penchais ma tête en arrière en déglutissant. Ça irait. Bien sûr que ça irait… Il ne pouvait pas mourir, pas maintenant… Passant une main dans mes cheveux, j’éternuais une nouvelle fois avant de renifler. J’allais être malade. Pas grave. Mon était importait bien moins que celui de Yoo Jin.



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mer 10 Aoû - 6:04

I'm sorry (I hate u) Forgive me
Pris au piège dans mon propre corps, je n’arrive plus à différencier le vrai du faux. J’entends tout, je ressens tout, sans même pourvoir articuler un seul mot. Je n’espère plus pouvoir remuer ni mes lèvres ni mes doigts. J’ai abandonné. Souhaitant seulement que cet état de latence entre le rêve et la réalité cesse, j’ai l’impression que je dors en étant éveillé depuis une éternité. Et je me souviens; la voix de Siwan, les ambulanciers, les professionnels de la santé qui m’ont pris en charge, les traitements en urgence qu’on m’a assignés, l’adrénaline injectée qui m’a propulsé en enfer, le don de sang en tout dernier. Puis on m’a plongé dans un coma artificiel pour permettre à mon corps de se reposer, aux tissus de se reformer, aux blessures internes de cicatriser. Le temps que tout mon système respiratoire reprenne vie et que je puisse respirer sans les tubes qui y sont glissés. J’ai entendu des voix inconnues, des femmes, des hommes. Mais celles à qui je me suis raccroché n’ont pas cessé de me réchauffer; ma famille. J’aurais pleuré de honte si j’avais pu. Puis il y a ce moment où on me donne le choix; respirer ou crever. Tout est enlevé, on me redonne ma liberté. Ce n’est qu’à ce moment précis que je plonge dans un sommeil sans rêve et sans émotions. Tout est à la fois noir et blanc, sombre et lumineux.

Ce sont les notes d’un piano qui me réveillent après je ne sais combien de jours écoulés depuis mon hospitalisation. La mélodie, je l’ai composé. Joué des centaines de fois. Je la connais du bout des doigts et mon cœur y est resté entre deux crochets aigus. Ce ne doit être qu’une hallucination auditive, qu’une raison que mon inconscient se donne pour m’obliger à me réveiller. C’est pourtant ce que je devine comme étant la voix de Siwan qui me fait bouger les doigts à plusieurs reprises. Ce n’est qu’au moment où je cligne des yeux lentement que je sens une larme couleur sur ma joue. Elle se fraye un chemin avec ma honte, ma douleur et mes remords. Engourdi, je referme les paupières et tend la main péniblement pour atteindre la chaleur que je sens près de moi.


Huhu:
 
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 492
Age : 21 ans
nom de scène : Mouse
occupation : Manager de Summer ; danseur passionné quand elle me laisse vivre
avatar : Jeon Jung Kook - BTS
DC : obt / kom / pjw
Points : 356

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t1017-kwon-shiwan-only-fools-fall-for-you http://www.lights-camera-action.org/t1016-kwon-siwan#17381 http://www.lights-camera-action.org/t1375-kwon-siwan-phone#25971 http://www.lights-camera-action.org/t1508-kwon-siwan-mouse#29627 http://www.lights-camera-action.org/
Message
Sam 13 Aoû - 15:37

NOUVELLE TENUE Les heures c’étaient écoulées. Bien trop à mon goût. Me laissant un goût d’amertume dans la bouche. Entre temps j’étais rentrée, pour me changer et surtout prendre une longue douche chaude. J’étais glacé jusqu’aux os. Rien de bien agréable. J’avais choppé la mort, grelottant, sans jamais pouvoir m’arrêter. C’est seulement après plus d’une heure sous l’eau bouillante que je calmais les tremblements de mon corps. Sortant de là, je me changeais avant de prendre quelques affaires et repartir vers l’hôpital. Rentrant dans la chambre ou il dormait, je fixais les moniteurs, tout en m’installant sur une chaise à côté de son lit. Bâillant, n’ayant pas bien dormi, voire carrément pas, depuis cet incident, je me frottais le visage en attendant, simplement, qu’il veuille bien se réveiller. Mettant de la musique sur mon téléphone, je le posais sur le lit avant de me pencher en avant pour poser ma tête sur le lit, non loin de lui. La fatigue me retombait dessus. Les yeux fermés, j’essayais de me reposer tranquillement, somnolant à moitié dans la chambre, silencieuse, seulement dérangé par la musique qui résonnait. C’est seulement après quelques minutes, je crois ? Que je me réveillais. Ankylosé de partour, j’éternuais à plusieurs reprises avant de me lever. Tête qui tourne, jambes lourdent, je filais dans la salle de bains pour me passer un coup d’eau sur le visage. En profitant pour me moucher, je revins dans la chambre. Yoo n’avait pas bougé. Soupirant, je regardais ses constantes qui semblaient bonnes, je crois, avant de me rasseoir et le poker doucement. « Réveille-toi idiot. » Je marmonnais, comme pour ne pas réellement le déranger. Palpant son ventre je soupirais avant de voir ses yeux bouger. Manquant de pousser un cri, je regardais mon doigt puis lui. « Wow j’ai un doigt magique. » Non en vrai, c’était flippant. Le voyant tendre la main, je l’attrapais, avant de me relever pour lui faire face. Ma main libre sur son front, je le caressais avant de lui foutre une méchante pichenette sur le nez. « T’as cru que je serais tendre et doux comme un agneau parce que t’as frôlé la mort ? » Quenini. J’ébouriffais ses cheveux en soupirant. « Idiot. T’es vivant, c’est que la vie en a décidé ainsi. Ne refait plus jamais ça. » je restais silencieux un moment. « Je t’aime. Plus que n’importe quelle femme sur cette planète. Alors prend mon amour pour acquis si t’es en manque d’amour hyung. » Je dessinais un cœur sur sa joue. « Saranghae oppa. » même là, fallait que je fasse le con. Les instants trop sérieux, c’était pas pour moi.



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas

[Angst] Paralyzed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Paralyzed Motocrosser
» Paliers / Coussinets / ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-