AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

Hotah is back ft Bailey Hunter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mar 9 Aoû - 4:59

Hotah is back
Hunter & Shui

À peine les pneus posés sur le tarmac coréen et le jet immobilisé, la longue silhouette du chinois se dirigea droit sur le véhicule qui l'attendait déjà, ses instructions ayant été fournies avant son départ de Mexico. Cela avait toujours eu du bon d'être né dans une famille riche et davantage lorsque ses membres en avaient conscience, sans pour autant en faire l'étalage. Le chauffeur, employé de son père, lui tendit veste et casque de moto, le pantalon et les bottes, il les avaient enfilé durant le vol. Il n'y avait pas à dire, Shui préférait nettement les motos aux autres moyens de transport, mais quand il fallait faire dans le rapide, il ne rechignait pas non plus. Le casque enfilé, un autre employé se chargea de récupérer ses affaires dans l'avion. Après être montés dans leur voiture, ils avaient pour ordre d'amener à la Yuseong, à Séoul, une valise, remplie de souvenirs, qui ne pouvait être transportée autrement.

Le moteur de sa Kawasaki Ninja H2R se mit à ronronner sous pression de son pouce, suggérant qu'il y en avait sous le capot que des chevaux qui ne demandaient qu'à se transformer en lion et à rugir. En pilote expérimenté, et grâce à ses relations, il avait été autorisé à avoir une version différente de celle de la commerciale, mais pas aussi dangereuse que celle de circuit. D'ailleurs, il ne poussait jamais l'engin à une vitesse trop élevée. Contrairement à d'autres motards peu scrupuleux, il ne voulait pas avoir la mort de quelqu'un sur la conscience. Alors que les lumières des lampadaires défilaient à vive allure, il n'avait eu qu'une seule chose en tête. Le voir. Vite. Cela faisait si longtemps.

Une fois devant l'agence, la moto garée et enchaînée, il récupéra le sac que lui tendit l'un des employés puis emprunta le chemin habituel qui lui permettait de s'introduire dans les dortoirs sans se faire voir. Sans faire de bruit, son attention restait élevée, un changement de ronde pouvait toujours arriver. Vu l'heure, peu de chance de croiser quelqu'un. Arrivé devant la porte du dortoir, il s'apprêtait à entrer sans frapper, mais une odeur différente le mit en alerte. Redoublant de vigilance, il remarqua, après avoir ouvert la porte, que beaucoup de choses avaient changé et surtout rien n'était familier. Sûr de ne pas s'être trompé, il recula puis sortit comme s'il n'était jamais rentré. La conclusion que son meilleur ami avait dû déménager dans un autre endroit de la Yuseong lui parut vite évidente. Si bien qu'il dût chercher dans les autres endroits, chargé de ses affaires de moto et de sa valise qu'il portait afin de conserver sa discrétion et sa réactivité.

Une heure d'exploration plus tard, il atteignit la dernière porte. Même les murs du couloir paraissaient plus vétustes. Hunter avait-il fait une connerie pour se retrouver là ? Ou bien avait-il décidé de vivre en dehors de l'agence ? Dans le second cas, n'ayant pas été prévenu, il allait l'entendre. Bien décidé à vérifier plutôt que tergiverser, sa main appuya sur la poignée. L'odeur qui sortit à l’entrebâillement de la porte était définitivement familière. La seule paire de chaussures dans l'entrée fit comprendre au plus âgé que celui qu'il venait voir était seul. Pas un mal en soit, son coréen ne connaissant même pas son existence. Traversant le salon, il remarqua que cet endroit était bien plus petit. Des membres en moins probablement. Moins classe aussi. Sa valise termina derrière le siège sur lequel il jeta son dévolu. Ses affaires de moto, sur la table non loin. Mais, là où il se trouvait, il se tenait dans la pénombre. Difficile de remarquer sa présence, il avait même calculé que ce serait le cas encore si Hunter se décidait à allumer la petite lumière. Parce qu'il en avait besoin, son corps fut débarrassé de ce qui l’entravait. Sortant ses paquets de cigarettes de ses poches, il s'en alluma une. Une bonne latte plus tard, il colla son dos au fauteuil. Maintenant, il ne comptait plus que le temps que mettrait son âme-sœur à remarquer sa présence.  Les cigarettes s'enchaînèrent, autant dans le cendrier qu'entre ses lèvres, seul le point rouge qui luisait dans l'obscurité trahissait sa présence.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 11 Aoû - 15:21

Hotah is back
Hunter & Shui

↢◇↣

Cette étrange soirée passée entre les deux membres restants de ECHO, la vie avait reprit son cour  à peu près normalement. Bien que pour tout avouer, ce soir là, Hunter n'avait fichtrement aucune idée où son roomate avait bien pu se rendre. L'ambiance n'était peut-être pas exécrable, mais elle n'était pas non plus au beau fixe une gêne palpable régnant entre les deux hommes. Peut-être fallait-il tout simplement laisser le temps de faire son œuvre et de penser leurs plaies à l'âme. En parlant de plaies, le rappeur gardait de bien belles marques sur son visage, rien de très grave, mais pour la première fois de sa vie le rappeur expérimentait le fait d'avoir toujours sur lui un correcteur. La plus grosse étant dissimulé sous un pansement dès qu'il franchissait les portes de leur dortoir minuscule.

Après avoir posé une nouvelle fois son ressenti sur des feuilles éparses près de sa tête de lit, le maintenant gris de crinière, s'était souhaité à lui-même une bonne nuitée avant de sombrer dans le monde des songes. Songes peuplés de créatures difformes aux mains griffues, incube libidineux qui s'accrochaient à lui, lui rappelant sans cesse chaque nuit ses démons d'il y a quelques jours.  Un grognement s'échappa d'entre ses lèvres siégeant sur son visage aux traits crispés. Toutefois, une odeur de fumée attira son attention la focalisation ailleurs que sur les griffes qui déchiraient aussi bien son épiderme que son esprit.

Une cigarette ? L'information transmise pas son odorat semblait être bien trop précise pour un rêve, surtout lorsqu'il s'agissait de la même fragrance que.... Les prunelles du plus jeune se rouvrirent un instant et un nouveau grognement se fit entendre, le rappeur ne bougeant toutefois pas d'un cil. «  Putain Shui, tu fais chier... T'aurais pu fumer à la fenêtre au moins, déjà qu'on vit dans une cage à poule.... » Bon, il pouvait oublier l'option nuit paisible, ses rêves et son meilleur ami n'étant pas coopératifs. La lumière de sa veilleuse allumée, il n’aperçut toujours pas le chinois. Bien il allait alors devoir se lever.

Pas gêné pour une pointe de flèche, il se glissa lestement hors de son lit dans sa tenue favorite, ou plutôt non tenue. Sa main attrapa la large épaule tandis que sa jumelle écrasait la cigarette dans un amas de cendres qui avait dut être ans une vie passée un cendrier. Chose faite, il plaqua son aîné contre le lit en secouant la tête juste après. « Putain, si tu savais comme tu tombes bien. » Il soupira et posa un instant son front contre celui de Shui. « Tu m'as manqué bordel.... » Mais le sentimentalisme ne durera pas plus et Hunter se redressa déjà en position assise. «  Une chance qu'Ha-Seon n'est pas là, il aurait piqué une crise en te trouvant ici à poil. Enfin, te connaissant ça t'aurait faire rire. » Il secoua la tête, amusé par la scène imaginaire qui prenait place dans sa tête.

« Mais bordel, tu foutais quoi pour mettre autant de temps arriver ? On aurait pu profiter une dernière fois du super dortoir des ECHO, maintenant... »Un sourire ironique étira ses lèvres prenant place sur son visage désabusé. « On peut plus vraiment appeler  ça un dortoir. Que veux-tu, après que les trois princesses ne se soient cassées, la vieille est devenue encore plus grippe-sous et l'agence ne semble pas décidée à faire quoique ce soit. » Il soupira un peu avant de poursuivre. «  Plus le temps passe et plus je me dis que j'aurais mieux fait d'accepter la proposition des gars et de monter sur scène en souvenir de mon vieux plutôt que de continuer à m'user à faire l'idole. »

Il changea toutefois de sujet en remarquant un regard persistant sur les marques qui ornaient ses joues. « Ouai, je sais, j'ai plus que jamais l'air d'un sioux avec  mes peintures de guerre semis-permanentes. Mais on en parlera après. Parle-moi des obsèques à mon vieux, j'espère que t'as au moins pissé dans les géranium et que t'as foutu le bordel à l'église . » Connaissant Shui, très certainement. Il se releva et enfila un short de bain en en lançant un à l'autre. « Vient, on va se prendre un café dans la cuisine pendant que tu me racontes tout ça, et enfile ce short.... il n'y a pas de rideau et je n'ai pas envie de me prendre un procès au cul. » Ensuite le cadet s'engouffra dans la cuisine où il fit couler un café capable de relever les morts aussi bien que Marie Laveau, il en avait bien besoin avec ce qu'il allait découvrir...
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 14 Aoû - 5:01

Hotah is back
Hunter & Shui

Un bougonnement se fit entendre dans la chambre, celui de l'ours qui ne semblait pas apprécier l'odeur de tabac répandue partout dans la pièce. Si Hunter avait pour animal totem l'aigle, il n'y avait aucun doute sur le fait qu'il n'en avait même pas le ramage, mais plus l'épais pelage et la tête dure d'un grizzly. A cette pensée, ses doigts glissèrent sur l'endroit de sa vieille cicatrice, avant qu'il ne se fasse attraper par l'autre mal réveillé. La clope éteinte, le plus jeune balança qu'il tombait bien. « Comme toujours. » Glissa le chinois tout bas. Le front de son meilleur ami se colla contre le sien, Shui savait d'avance que l'autre était déjà en mode éloignement. Néanmoins, les mots le touchèrent, tout en l'alarmant, et il y répondit avec une légère caresse de son pouce sur sa joue le temps qu'elle resta en guise de toi aussi. Hunter connaissant d'avance la réponse au sujet de la suite, les lèvres de l'aîné se contentèrent de sourire de manière complice et amusée. Au contraire, il aimerait énormément que l'autre coréen découvre son existence dans sa tenue d'Adam et qu'il pique une crise. Seulement, l'américain ne permettrait jamais une telle chose, veillant bien jalousement à éviter toute interaction entre les deux. Même si le brun savait pertinemment que dans le fond, son ami ne voulait surtout pas qu'il puisse jeter son dévolu sur son ex.

Ensuite, le côté bavard d'Hunter le gris refit surface, ne laissant que peu d'opportunité de réponse. Pour ceux qui ne voyaient en l'américain qu'une personne taciturne uniquement capable de s'enflammer lorsqu'il s'agissait de musique, ils seraient bien surpris par son débit de paroles en sa présence. « J'ai eu un contretemps. » A l'évocation du dortoir, les yeux noirs du chinois parcoururent la pièce qui tenait plus de la cage à poule que du lieu de vie où les chanteurs étaient sensés s'épanouir. Les explications fournies, son hypothèse sur le départ des autres membres se confirma. « C'est clair que certaines favelas sont mieux que ce trou à rats. » Son visage pris une petite expression moqueuse. « Pour les autres, bon débarras, ça te fera plus d'argent à encaisser. » Son regard fut attiré par les marques sur le visage de son meilleur ami qui avait l'air d'avoir passé un sale moment avec un chat sauvage, à moins que ce ne soit un de ses derniers jeux sexuels auquel il soit devenu accro. « Les vieux ne sont pas mieux. C'est la merde pour trouver un nouveau chanteur. » Comme de par hasard, ils ne se gênaient pas de le harceler afin qu'il change d'avis, mais Shui ne le ferait jamais. Hunter devait s'en douter à l'avance, donc il ne se donna pas la peine de le préciser.

Puisque son cadet ne voulait pas aborder le sujet des marques de sioux sur sa figure, il haussa les épaules pour signifier que l'ordre importait peu. Pas gêné pour mater le cul encore plus musclé et rebondi que dans ses souvenirs, il lâcha un soupir devant la pruderie du moment. Au contraire, ceux qui les verraient nus auraient gagné leur soirée. Néanmoins, il se plia à enfiler un short aussi. Debout dans la cuisine, il ouvrit la fenêtre, s'appuya contre l'encadrement tout en se rallumant une clope. Expirant la fumée par le nez, quelques secondes de silence s'installèrent avant que sa voix ne le rompt. « J'ai fait mieux que pisser dedans. Il faut toujours innover, sinon tu te lasses de faire les mêmes choses. » Pas besoin non plus qu'il fasse un dessin à son meilleur ami sur le fait qu'il avait déféqué dedans. Quelques lattes plus tard, il glissa sa cigarette entre les lèvres du plus jeune, puisqu'il ne devait pas fumer encore dedans, et alla chercher dans son sac à dos de motard une tablette qu'il déposa sur la table. « T'auras qu'à regarder toi-même. » Il laissa l'américain tirer, avant de  récupérer sa tige de nicotine, la terminant au bord de la fenêtre et l'écrasant dans le cendrier.

Les tasses fumantes posées, il s'installa à une chaise. Puisqu'il n'y en avait que deux, c'était vite vu qu'il se retrouvait non loin de son pote, sans pour autant qu'il le colle. Allumant la tablette, la vidéo fut choisie et il la lança en la tenant entre eux. « Je te préviens, le caméra-man n'était pas toujours en état, ça tangue un peu parfois. »

[…]

La vidéo commençait dans le cimetière, lors de la mise en terre. Beaucoup de personnes étaient venues rendre hommage et Shui avait été invité à dire quelques mots sur Lawrence. Mais plus cela allait, plus il trouvait ça ennuyeux à mourir et pas du tout représentatif de l'homme qu'il avait été. Lorsqu'il se trouva devant le pupitre, il soupira et grogna au prêtre que ça n'allait pas du tout et qu'il allait pas faire le speech prévu. Puis il commença à retirer son costume noir hors de prix et y mis le feu sous les yeux médusés des spectateurs. Ensuite, il se changea en une tenue plus rock'n'roll, exhortant le public d'arrêter de pleurer, que Lawrence n'aurait pas aimé un enterrement comme celui-ci, qu'il était un homme merveilleux, qu'il avait eu la mort qu'il voulait et qu'il continuerait de vivre dans le cœur de tous ceux qui l'avaient aimé. Ses paroles semblaient atteindre leur cible. Le chinois continua en disant qu'il devait célébrer ce jour pour le rendre le plus mémorable possible. La voix d'une vieille femme vint conclure son discours, celle de la grand-mère, qui approuva tout ce qu'il venait de dire avec son franc-parler légendaire et invita tout le monde à venir chez eux. Ce fut ainsi que des centaines de personnes voire plus envahirent les près voisins, le jardin, la maison des Bailey. (fin première partie du récit)

[…]
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

Hotah is back ft Bailey Hunter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Momo Bailey come back home!
» les back lead
» Choix de back lead
» Coleman.. Come back en 2010 ?
» I'm be back

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-