AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

Just U & I one more [meexjun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Messages : 574
Age : 20 ans (17/05/96)
groupe : Fireflies
rôle dans le groupe : Lead rap, vocal & dancer
nom de scène : Sมห
occupation : Chieur à temps plein et idole de la Knockout Global de temps en temps ♥ Depuis quelques temps il s'essaye à l'écriture et la composition
avatar : Lim Changkyun (I.M/MONSTAX)
DC : Lim Hyun Ae
Points : 71

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1737-kang-min-jun-i-only-wanna-be-with-you http://www.lights-camera-action.org/t1739-kang-min-jun-i-m-two-sides-of-the-same-coin http://www.lights-camera-action.org/t1744-kang-min-jun http://www.lights-camera-action.org/t1747-kang-min-jun-don-t-call-me-babe#36881 http://www.lights-camera-action.org/t2531-sun-knockout-global
Message
Mar 9 Aoû - 11:38

just U & I One more
Kang Min Jun & Nam Mee Yon

J'ai horreur du soleil. Non pas que la symbolique de cet astre géant n'a rien de classe, en plus c'est mon nom de scène – quelle ironie. C'est surtout ses rayons que je ne supporte pas. Du genre pas du tout. De base je suis une genre de loque humain, je privilège les activités peu fatigantes au sport mais, me poser au soleil c'est du pareil au même si  ce n'est pas pire que d'aller soulever des altères à la salle. C'est crevant. Ça ne fait même pas une heure qu'on s'est posé sur un coin d'herbe soit disant à l'ombre et j'avais l'impression d'avoir perdu la moitié de mon poids en eau. Et je suis pas maigre hein ? Si l'agence ne me forçait pas à bouger mon cul de mollusque pour aller dépenser, avec mes autres hyungs, les tonnes de calories que je pouvais ingurgiter sur la journée, croyez-moi, je serai peut-être obèse aujourd'hui. Ou pas. Déjà avant, chez les Kang – comprenez par là ma dernière famille adoptive, je mangeais pour une personne et demie (pour deux les week-end où ma sœur Yoo Na rentrait de l'internat). Chance ou pas, ma morphologie est ce qu'elle est. Pas trop de gras mais pas beaucoup de muscle non plus. Mais ma morphologie n'est pas la question ni même la raison de ma présence ici. Avec Mee Yon on profitait de mes derniers jours, non pas de célibat (quoi que je vais pas tarder à signer mon union aux fireflies. À la vie comme à la mort comme on dit), mais plutôt mes derniers jours de pseudo anonymat. Ok j'avais fait deux passages dans Serependity, l'ouverture et le jour de mon élimination, mais je peux pas dire que c'est ça qui changé ma vie de petite frappe insignifiante. Rien avoir à côté de Yong Seok qui se doit de sourire et de faire des aegyeos aux fans qui se pointent devant notre agence. Elles doivent bien se demander qui est le nabot qui l'accompagne une fois sur quatre d'ailleurs. Si elles savaient. Voir Mee Yon, c'est mon petit bonheur à moi, même si je suis trop vaniteux pour le lui dire. On a plus dix et douze ans hein ! Alors malgré mes réticences à aller exposer ma peau veloutée sous les uvs dévastateurs du soleil, j'étais là. Et le petit panier repas en valait la peine. Des fois je me demandais si Mee Yon ne faisait pas exprès de correspondre à mon type idéale. Peut-être même que je l'avais écrit en dépeignant involontairement son portrait. Cette pensée me fit grimacer d'horreur. Jusqu'où cette gamine allait m'influencer hein ? Qui est ce pauvre con qui l'avait suivi deux saisons complètes en espérant obtenir son prénom en retour ? Crétin de baby Min Jun ! Te voilà coincé avec la gamine jusqu'à ta mort.

Tapotant mon bidou bien remplis, je me levais pour me dégourdir les membres. Premièrement : étirer ses bras. Voilà, comme ça, dans un bon craquement de la colonne vertébral comme je les aime. Puis les jambes. Je me croyais à la salle ou quoi ? « J'ai l'impression de crever. » Au sens littéral du terme. J'avais chaud. Trop chaud. J'avais déjà l'impression que le soleil attaquait ma peau. Je retirais ma casquette que je jetais contre l'arbre sur lequel j'étais posé jusqu'à il y a peu et mes chaussures eurent tôt fait de la retrouver. J'allais pas me foutre à poil, clairement pas, mais j'avais un besoin urgent de retirer un peu de matière. « On aurait dû aller ailleurs. Dans un endroit climatisé. Comment tu fais pour pas mourir ? » Ma question était des plus sérieuse. Bon, elle n'était pas en col roulé, mais tout de même, sa chemise à manche longue là, ça me rend fou. J'ajoutais au tas de fringues mes chaussettes et même mon tee-shirt et déjà je m'avançais vers le bord de la rivière, les bras par dessus la tête. Ce que ça faisait du bien aux aisselles ! Le pire c'est qu'il y a une petite brise. Il fait pas juste chaud à en crever. « La prochaine fois, on part à la montagne ! » Je lui souris avec ce petit quelque chose de mignon que je n'avais qu'avec elle. Que je n'ai que pour elle même. Mee Yon ou cette obsession grandissante depuis des années. Et pourtant elle avait pas grand-chose pour me faire fantasmer. Le jour où elle aurait des nichons on en reparlera. « Oh ouais p'tain. Du vent ! JE REVIS ! » Pas discret pour un sous. J'en avais rien à foutre si j'étais bruyant et que la famille plus loin me lançait des regards agacés. Je fais ce que je veux ! Ça l'a toujours été ainsi. « Bouge ton cul de larve ! On dirait que je déteins sur toi. C'est du beau ça. »
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas

Messages : 251
Age : 17 ans
groupe : moonlight
rôle dans le groupe : lead vocal & composition
occupation : rookie
avatar : somi (ethereals)
DC : eunha; jisung; fangyin
Points : 45

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1426-mee-yon-broken-baby http://www.lights-camera-action.org/t1593-mee-yon-dumb-dumb#32781 http://www.lights-camera-action.org/t1633-mee-yon-her-life#62422 http://www.lights-camera-action.org/t2142-nam-mee-yon-beep#43537 http://www.lights-camera-action.org/t2977-moonlight-wanderlust-ent
Message
Mar 9 Aoû - 12:27


just u & i one more
Min Jun & Mee Yon

Avant qu'il ne devienne célèbre avec tout un tas de groupies autour de lui, Mee Yon avait tenu à faire sortir Min Jun. Il allait enfin débuter, après tant d'années à s'entraîner. Pour le moment, il restait un inconnu. Ou un presque inconnu. On l'avait vu dans Serependity. Mais il s'était bien vite fait éliminer, jeté hors de ce show. Peut-être qu'il avait eu la flemme de réellement participer, ce qui n'aurait pas étonné la jeune femme. Depuis toujours, il était une véritable larve. Elle l'avait traîné près de la rivière pour pique-niquer, rester tranquillement à l'ombre et profiter du beau temps. Les moussons étaient passées, il faisait beau. Un grand soleil illuminait la journée. La petite profitait de la chaleur, se prélassant à l'ombre de l'arbre, après avoir ingurgité toute cette nourriture. Car oui, elle devait souvent manger plus qu'elle ne le voulait quand elle se tenait près de Min Jun. Un estomac sur pattes, ce mec, alors même qu'elle avait un appétit de moineau.

Tout son cirque, elle le suivait de loin. Allongée dans l'herbe, appuyée sur ses avant-bras. D'abord il étirait ses bras, puis il faisait craquer sa colonne, s'occupait de ses jambes. Elle regardait tout ça de loin, avec une douce grimace sur le visage. Et il se plaignait, encore. Mee Yon avait également tendance à le faire, mais pas forcément sur les mêmes choses. Cette chaleur, elle l'aimait. Puis sa casquette vola près de l'arbre, suivi par ses chaussures. Il faisait un strip-tease publique ou quoi ? « Hé, t'en as pas marre de te plaindre ? Il fait bon. On a pas eu un soleil comme ça depuis les moissons. Alors sois gentil, tu veux. Arrête de râler ! » mais c'était comme demander l'impossible. Mee Yon le savait. Disons que ces mots étaient plus pour la forme que pour le contenu. Et, le show continua lorsqu'il retira ses chaussettes et son tee-shirt. Histoire de montrer son corps à tous les passants. « La montagne, c'est loin. Et franchement, j'te vois pas grimper au sommet d'une montagne. Il nous faudrait dix ans pour l'atteindre ! » Bon, peut-être pas dix. Disons huit. Ou six, s'il était pas trop lent.

Il lui offrit un sourire, ce sourire qui était si adorable. Au fond, la jeune fille craquait pour ce sourire. Mais jamais elle ne l'avouerait. Ni à Min Jun, ni à elle-même. A présent, il criait presque. Attirant le regard de familles venues profiter du soleil. Elles aussi. Mais ils s'en foutaient, l'un comme l'autre. « Non. C'est pas beau. C'est moche, même ! Sérieusement ? Tu crois que tu pourrais déteindre sur moi ? » Elle se leva, venant toucher ses pieds pour étirer son dos encore engourdis. Puis, Mee Yon s'approcha de la rivière rapidement, se dressant aux côtés du futur idol. Le soleil se reflétait sur l'eau, le vent faisait voler ses deux tresses. Il faisait réellement bon. Elle se tourna vers le jeune homme. « Bah, alors. Tu ne continues pas ton strip-tease publique ? T'étais bien parti pourtant ! » puis elle rit, se moquant légèrement de lui. Elle aimait beaucoup ça : l'embêter. C'était peut-être l'un de ses passes-temps favoris, même.

Puis, du doigt, elle lui indique un groupe de filles qui avait tourné la tête dès que Mee Yon était venue aux côtés de son ami. « Regarde, t'as déjà les premières groupies qui admirent ton corps d'athlète.» en réalité, elle ne s'était jamais étendue sur son physique. Elle savait qu'il était beau et que souvent, sans en avoir forcément conscience, il attirait les regards. La jeune fille haussa les épaules en reportant son regard sur la rivière, devant elle. « Enfin, si t'étais un peu plus grand. Peut-être qu'on se retournerait encore plus sur toi.» Techniquement, il n'était pas petit. En réalité, il faisait une taille plutôt moyenne. C'est elle qui était grande. Les deux n'avaient que sept centimètres d'écart. Ce qui pouvait être drôle lorsqu'elle mettait des talons. De hauts talons. « Et, je suis en baskets.» Un rire, grand, franchit ses lèvres. Ce rire qu'elle ne réservait qu'à lui. Pas une seconde, elle était sérieuse. Il devait le savoir. Elle cherchait Min Jun, d'une certaine manière. La trainee profitait de pouvoir passer des moments avec lui, simples, dehors, sans se cacher. « Promis. Quand tu seras connu et que trop de pucelles baveront sur toi, je t'emmènerai dans des endroits climatisés.» elle haussa les épaules. « T'as l'air de crever.» Mee Yon acquiesça à ses propres paroles d'un signe de tête avant de poser une main sur son bras. Au fond elle en était persuadée : il aurait plein de fans lorsqu'il débuterait.






Friends are a strange, volatile, contradictory, yet sticky phenomenon. They are made, crafted, shaped, molded, created by focused effort and intent. And yet, true friendship, once recognized, in its essence is effortless.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 574
Age : 20 ans (17/05/96)
groupe : Fireflies
rôle dans le groupe : Lead rap, vocal & dancer
nom de scène : Sมห
occupation : Chieur à temps plein et idole de la Knockout Global de temps en temps ♥ Depuis quelques temps il s'essaye à l'écriture et la composition
avatar : Lim Changkyun (I.M/MONSTAX)
DC : Lim Hyun Ae
Points : 71

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1737-kang-min-jun-i-only-wanna-be-with-you http://www.lights-camera-action.org/t1739-kang-min-jun-i-m-two-sides-of-the-same-coin http://www.lights-camera-action.org/t1744-kang-min-jun http://www.lights-camera-action.org/t1747-kang-min-jun-don-t-call-me-babe#36881 http://www.lights-camera-action.org/t2531-sun-knockout-global
Message
Mar 9 Aoû - 12:30

just U & I One more
Kang Min Jun & Nam Mee Yon

Moi, râler ? Comme si c'était mon genre. Non mais vraiment, comment pouvait-elle préférer le soleil à la pluie. Moi la mousson ça m'allait très bien hein ? Les pluies chaudes, le temps frais. Le pied sur terre ! Alors non je ne me plains pas, je ne fais que dénoncer une injustice de la vie. Mais ça, Mee Yon le comprendra quand elle sera plus grande. À dix huit ans on est pas encore très futé, pire encore en étant une fille. On est vachement plus avantagé nous les mecs. Un cerveau sur-développé, une faculté d'analyse hors du commun … quoi qu'en fait non, ça c'est juste moi. Je préfère nettement la montagne même si … en fait j'y ais jamais foutu un pied. Mais un endroit ou il fait froid est forcément plus agréable qu'un endroit ou il fait chaud. Je sais pas, il m'a toujours semblé plus facile de trouver un moyen de se réchauffer que l'inverse, à moins qu'on me donne le truc pour retirer sa peau. « Tu connais cette merveilleuse invention qu'est le télésiège ? C'est un truc qui fait monter les grosses feignasses jusqu'au sommet. Inventé par des gens comme moi pour des gens comme moi. »  L’autodérision est mon amie. Comme si quelques piques sur ma personne me faisait monter les larmes. Jamais. Moi je m'en tamponnais la fesse droite de l'avis des autres (sauf du sien mais encore je savais quand la prendre au sérieux ou pas), un fameux problème en soi lorsqu'on vivait en Corée Du Sud et au vingt-et-unième siècle. À croire que tous les autres pays évoluaient dans leur mœurs sauf nous. Jusqu'à présent je n'avais rien fait d'assez scandaleux pour que cela me porte préjudice et je comptais bien continuer et ce n'était pas quelques vêtements de jetés au sol qui allaient poser un soucis. Pas à moi en tout cas. « Je sais que mon corps d’Apollon te fais mouiller ta petite culotte à fleurs, mais ... » je frottais mon pouce et mon annuaire l'un contre l'autre dans une moue des plus ridicule. « … pour voir plus poupée, aboule le cash ou montre ton boule. Donnant Donnant. » D'ailleurs ça me donnait une idée, encore plus maintenant qu'elle se tenait à ma portée. Rien à foutre des pseudos groupies. Putain ces filles qui se sentaient plus pour un tee-shirt de retiré. Je comprenais mieux le succès de ces mecs comme Bi Rain ou Taeyang … enfin eux au moins ils avaient les pecs qui vont avec moi … juste un début de poignée d'amour. Un univers de différence (et de charisme). « On ne dit pas que tout ce qui est petit est mignon ? Bah voilà, moi mignon, toi moche. C'est aussi simple que ça. » Et ça me faisait rire en plus. Gros nigaud que je suis. Je lui offrais un petit clin d'oeil avant de m'avancer vers l'eau et d'y tremper un orteil. Pas très chaude dis donc. « Ça va, madame j'ai mangé des petit Gervais toute mon enfance. Si t'as cru que c'était normal d'être aussi grande à ton âge ... » Elle devait avoir un abonnement avec Danone, c'est pas possible autrement. Pourtant je mangeais bien et je buvais mon verre de lait tous les matins. Mais voilà, on se refait pas, je suis un nabot et je l'assume carrément. Au moins personne ne me propose à courir après un ballon. Tout bénef ! Et elle continuait à me chercher la saleté hein ? Avec Kang Min Jun, c'était risquer d'être perdant à ce petit jeu. Ni une ni deux, je me plaquais dans son dos et lui liais les bras contre son début de poitrine en riant. «  Je te prends aussi si tu veux … t'es pucelle et je sais que t'es une fan de Jun oppa. Fais pas ta prude. » Pas avec moi. Ça ne prenait pas. Après tout c'était elle qui m'avait poussé à auditionner. Elle était derrière toutes mes grandes décisions. Elles n'étaient pas nombreuses mais hey, j'étais un peu influençable à mes heures, surtout quand mademoiselle faisait le mur pour venir toquer à ma fenêtre en pleine nuit. Comment lui résister ? Tsk ! « Oppa n'est jamais fatigué, il s'entraîne juste pour un rôle. » Je poussais son corps avec le mien, dangereusement, nous avançant vers l'eau. Elle pouvait tenter de se débattre, de me griffer ou de crier, elle allait y passer et moi avec. Avec un peu d'élan on entrait dans l'eau, jusqu'à mi-cuisses. J'aurai pu m'arrêter là mais hors de question. Je suis peut-être petit et maigrichon, mais j'avais la force nécessaire pour soulever la miss et la jeter plus loin et pour imiter le geste afin de me jeter moi-même totalement à l'eau. « Trop du bien. »
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas

Messages : 251
Age : 17 ans
groupe : moonlight
rôle dans le groupe : lead vocal & composition
occupation : rookie
avatar : somi (ethereals)
DC : eunha; jisung; fangyin
Points : 45

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1426-mee-yon-broken-baby http://www.lights-camera-action.org/t1593-mee-yon-dumb-dumb#32781 http://www.lights-camera-action.org/t1633-mee-yon-her-life#62422 http://www.lights-camera-action.org/t2142-nam-mee-yon-beep#43537 http://www.lights-camera-action.org/t2977-moonlight-wanderlust-ent
Message
Mar 9 Aoû - 12:31


just u & i one more
Min Jun & Mee Yon

La connerie de Min Jun était grande, encore plus grande que lui. Les télésièges... L'invention parfaite pour un partisan du moindre effort, tel que lui. Un simple hochement de tête pour réponse, faisant doucement claquer sa langue. Il gâchait le plaisir d'une bonne vanne, celui de se foutre de lui et de son idée con sur la montagne. Le jeune homme était si fainéant qu'elle se demanda si, un jour, elle pourrait tomber sur pire que lui. Mais il avait accepté, plus ou moins, d'être traîné dehors par ce soleil. C'était déjà ça. Et il l'emmerdait, à son tour. C'était donnant donnant. Comme un jeu, entre eux. Qui perdurait depuis des années. Déjà. « Elles sont bleues, les fleurs, aujourd'hui. Juste pour toi ! » Puis elle donna une petite tape sur sa main. « Pas de money. Pas de fesses non plus. Si vraiment j'veux voir, j'te déshabillerai dans ton sommeil. Tu dors comme un bébé, la nuit. » Quand bien même elle réussissait à le réveiller au beau milieu de la nuit, juste pour squatter sa chambre, il s'endormait à nouveau. Surtout depuis qu'il squattait le lit avec elle, après toutes ces années. Mais elle faisait l'étoile, et tirait la couverture.

Une grimace vint tirer ses traits, à l'encontre du jeune homme à ses côtés. « C'est toi le moche. Ouais. Matte mes yeux ! Sans chirurgie. Contrairement à toutes ces idols refaites. » Comment tourner son complexe d'extraterrestre, en blague pour Min Jun. « Tu devrais essayer d'en bouffer, un jour. Des gervais. » Bientôt, elle aurait fini sa croissance. Mais ce n'était pas encore le cas du jeune homme. Cette situation la faisait bien rire, au fond. Le futur idol s'était déjà approché de l'eau, testant sa température. Mee Yon l'observait sans broncher, mais elle sentait la connerie venait. Ce mec était empli d'idées de ce genre. Et, alors qu'elle l'emmerdait une nouvelle fois, il se plaqua contre elle pour l'envelopper de ses bras. Mine de rien, il avait bien plus de force qu'elle. « La pucelle t'emmerde, cordialement. » elle essayait de se débattre, en vain. « Et, j'te signale, qu'hormis ta main rien n'a touché ton entre jambe. » Ce genre de secret, ils n'en avaient pas. Ni pour l'un, ni pour l'autre.

« Non. Non. Non ! S'te plait, abuse pas. Arrête ! » Mee Yon avait beau protester, il n'entendait rien. Min Jun refusait d'entendre. Pour dire vrai. Ils se retrouvèrent d'abord à mi-cuisses dans l'eau. Puis, sans prévenir, il usa de sa force pour la jeter plus loin. La jeune fille sortie sa tête hors de l'eau aussi vite que possible. Heureusement, elle avait pied. L'eau devait lui arriver à la taille, peut-être légèrement plus haut. Et son meilleur ami remonta à la surface, après s'être jeté à son tour. « Putain. T'es trop con Min Jun ! » Mais elle riait, ce qui rendait ses propos vraiment peu convaincant. Elle tenta de l'éclabousser, plus pour l'emmerder que le mouiller vu qu'ils étaient tout deux trempés. « Ouais. J'espère que ça te fait trop du bien. D'être mouillé, comme ça. Pas que j'ai atterrie là pour rien. » Mee Yon s'imaginait bien une fille lambda râler contre le mec pour son maquillage, ses cheveux, ou ses vêtements. Tout ça, la trainee s'en foutait. En fait, elle râlait parce qu'elle avait l'habitude de le faire. Et parce qu'elle n'avait aucun filtre quant à ses paroles.

Avec ses mains, elle repoussa les cheveux qui collaient son faciès. Sa chemise collait sa peau. Elle n'était même plus certaine de l'opacité de ses vêtements. Au moins, elle avait mis un short. Ce qui lui permettrait de rentrer sans trop de difficultés jusque chez elle. Enfin. Jusque chez Khean. « T'as de la chance que j'avais rien sur moi. Comme genre, un portable. Je t'aurais étripé. » Pas qu'elle tienne spécialement à cet objet électronique. Mais ça l'aurait bien fait chier de devoir en trouver un nouveau. Elle tentait de décoller la chemise, qui semblait lui faire une seconde peau. « J'te jure. T'aurais dû me prévenir d'amener mon maillot. J'sais pas. Ça aurait peut-être été plus pratique. » En vérité, elle ne savait même pas s'ils avaient réellement le droit de rester ainsi dans la rivière. C'était pas un lieu de baignade, après tout. En théorie. Alors, elle haussa les épaules. « Faudrait p't'être qu'on foute le camp. Je crois pas que le baignade dans la Han River soit vraiment autorisée. » Sans réfléchir, ni prévenir, elle se jeta sur Min Jun. La jeune fille avait l'effet de surprise de son côté. Ses mains se posèrent rapidement sur les épaules du jeune homme pour le faire disparaître sous l'eau. Elle s'écarta et, quand elle le vit remonter à la surface, elle souriait en hochant la tête de gauche à droite. « Promis. Ma vengeance sera terrible. » Mee Yon y réfléchirait sérieusement. Avec eux, c'était donnant donnant. Toujours.






Friends are a strange, volatile, contradictory, yet sticky phenomenon. They are made, crafted, shaped, molded, created by focused effort and intent. And yet, true friendship, once recognized, in its essence is effortless.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 574
Age : 20 ans (17/05/96)
groupe : Fireflies
rôle dans le groupe : Lead rap, vocal & dancer
nom de scène : Sมห
occupation : Chieur à temps plein et idole de la Knockout Global de temps en temps ♥ Depuis quelques temps il s'essaye à l'écriture et la composition
avatar : Lim Changkyun (I.M/MONSTAX)
DC : Lim Hyun Ae
Points : 71

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1737-kang-min-jun-i-only-wanna-be-with-you http://www.lights-camera-action.org/t1739-kang-min-jun-i-m-two-sides-of-the-same-coin http://www.lights-camera-action.org/t1744-kang-min-jun http://www.lights-camera-action.org/t1747-kang-min-jun-don-t-call-me-babe#36881 http://www.lights-camera-action.org/t2531-sun-knockout-global
Message
Mar 9 Aoû - 12:32

just U & I One more
Kang Min Jun & Nam Mee Yon

Putain de radine. Elle n'avait déjà pas grand-chose à me montrer mais elle osait me demander d'allonger les sous. À ce rythme là, autant se foutre à oilpé tout les deux sans rien demander en échange vu combien on était vénale l'un l'autre mais hey, je préférais même pas lui offrir le plaisir de relever, elle pourrait croire qu'en vrai j'avais envie de mater ses nénés de bébé. En plus elle parlait d'abuser de moi dans mon sommeil. Je nageais en plein délire, littéralement. « J'aurai du me douter … le plan couverture c'était une ruse. Perverse va ! » Si j'étais plus tordu, j'aurais même pu m'imaginer grave des choses. Mais j'étais quand même soft comme mec et puis c'est vraiment la loose de se faire abuser dans son sommeil sans même s'en rendre compte. Ça pouvait même pas compter en expérience. Dommage. Le contact de l'eau, certes un peu brutal, me fit un bien fou. J'avais l'impression que mon corps avait battu des records en température. Je vous dit pas la fournaise ! L'eau n'était pas vraiment chaude, ni vraiment tiède non plus mais on s'y faisait vite. Enfin pour ma part, la température m'avait dérangé pas plus de dix secondes. « Arrête de râler deux minutes et profite de l'eau. » Personne ne lui avait dit qu'une fille qui râle c'est tout sauf mignon ? Putain fallait remédier à ça et au plus vite. « Reconnais au moins que ça te fais du bien. On mourrais sous cet arbre pourri !» On, moi plutôt mais j'aimais faire dans la généralité. Mee Yon était en quelque sorte ma moitié à moi alors quand je faisais un truc, j'appréciais qu'elle me suive. Le bon gros égoïste des familles c'était moi. Je haussais les épaules face à son énième boudins (cette fille ne s'arrêtait jamais de faire chier. Jamais !) et lui désignais d'un mouvement de tête hyper stylé (merci bien), l'endroit ou nos affaires étaient restées. « Jun oppa n'est pas con. Je t'ai vu foutre tes affaires dans ton sac à dos. T'crois que j'aurais pris le risque de ruiner ton portable et ton porte-feuille juste pour le plaisir d'une petite baignade ? » Un peu de responsabilités ici que diable. Tout même. J'étais beaucoup de chose, mais je faisais attention aux détails. Pas questions d'aller trop loin avec elle ou de la vexer. Pour de vrai. De plus, cette baignade des interdits n'était même pas prévue au programme. C'était à peine si ce matin, je savais où elle voulait m'emmener. Moi je m'étais contenté de de me plaindre qu'il allait faire chaud. Jamais je lui avais demandé où qu'on irait se poser. Ce genre de détail c'était pour elle. Je lui faisais à cent pour cent confiance. Elle pourrait même m'emmener au poste de police que je la suivrais encore. En fait, je la suis depuis que la connais cette fille, sauf que maintenant elle prend le temps de m'attendre sans me traiter de psychopathe. Un progrès en soi. En tout cas elle avait raison sur ce point. On n'avait pas vraiment le droit d'être là, sinon, depuis des années la rivière serait remplie de baigneurs en tout genre. Mais il n'y a pas trace d'autorité dans le coin on pouvait bien en profiter un peu non ? « Relax il y a p… blblblbl. » J'avalais la tasse, cul sec. Le goût était infecte. Beurk. Émergeant de l'eau je crachotais ma vie. J'avais l'impression de crever. Saleté va. En plus elle osait me parler de vengeance. « La prochaine fois préviens. Bordel j'ai avalé au moins un litre de cette eau et autant elle est fraîche, autant en bouche elle est absolument dégueulasse. » Je me retenais même de cracher plus pour ne pas la dégoutter. Elle m'avait couper mon plaisir. Je sortais de là, mon bermuda gonflé d'eau comme pas possible. C'était marrant, je ressemblais à un sumo avec un ventre tout maigre. Enfin, pas pour longtemps parce que l'eau à vite fait de s'échapper et rejoindre le sol. Moi c'est vers notre petit coin pic-nic que je me précipite afin de me rincer la bouche et de boire un truc avec un goût potable, merci bien. « J'ai envie de vomir … » J’exagérais à peine. J'attrapais la bouteille d'Ice Tea déjà bien entamée et en bu une petite gorgée que je recrachais aussitôt mon gosier rincé. Je me sentais déjà mieux. La seconde gorgée était pour étancher ma soif. Le vent là, sur ma peau mouillée, c'était limite si je n'avais pas froid en fait. Mais hey, Kang Min Jun c'est un dur qui assume. Je me tournais vers elle, remarquant seulement l'opacité de sa chemise. Bordel. Elle avait pas grand-chose à montrer certes et pourtant ça me mettait mal à l'aise à regarder. C'est juste un soutif Jun, ressaisis-toi ! « Gosh. » Je lui lançais mon tee-shirt. « Mais habille-toi un peu espèce de nudiste. J'ai pas envie que la police nous arrête pour exhibitionnisme non plus. Aucune tenue les filles de nos jours … » Vraiment aucune ouais. « Le regarde pas comme ça, il sent pas la mort non plus. Tien ! » Je lui lançais une bouteille de déodorant Axe que je chopais dans mon sac à moi et tapotait la place à l'ombre à côté de moi pour l'inviter à se poser. La récré était terminée.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas

Messages : 251
Age : 17 ans
groupe : moonlight
rôle dans le groupe : lead vocal & composition
occupation : rookie
avatar : somi (ethereals)
DC : eunha; jisung; fangyin
Points : 45

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1426-mee-yon-broken-baby http://www.lights-camera-action.org/t1593-mee-yon-dumb-dumb#32781 http://www.lights-camera-action.org/t1633-mee-yon-her-life#62422 http://www.lights-camera-action.org/t2142-nam-mee-yon-beep#43537 http://www.lights-camera-action.org/t2977-moonlight-wanderlust-ent
Message
Mar 9 Aoû - 12:33


just u & i one more
Min Jun & Mee Yon

Une fois à l'eau, la jeune fille se plaignait. Comme à son habitude. Elle était presque devenue experte en la matière. Une nouvelle fois, elle lui jeta de l'eau. Pour l'embêter, comme toujours. Si elle voulait se plaindre c'était pleinement son droit. Il fallait avouer que Min Jun n'était pas avare sur cette même matière. Il suffisait de se rappeler de tout leurs propos avant qu'ils n'atterrissent dans l'eau. Par la faute de cet idiot, qui plus est. « Tu mourrais. C'est toi qu'avais trop chaud. Et cet arbre n'est pas pourri ! » Elle fut soulagée de ne pas avoir d'affaires sur elle, comme un portable entre autre. Il désigna les affaires restées sous l'arbre d'un mouvement de tête. « Jun Oppa reste un sale gamin. Même s'il a vu que j'avais pas d'affaires. »  Ce qui était drôle si l'on pense que c'est Min Jun qui est majeur et Mee Yon qui est encore mineure. Bien vite, ses inquiétudes se portèrent ailleurs que leurs affaires, restées en sécurité sous l'arbre qu'ils occupaient plus tôt. Mais ce n'était que pour mieux détourner l'attention de son meilleur ami de ce qu'elle s'appétait à faire : le couler. Il n'eut pas le temps de lui répondre qu'il se retrouvait déjà sous l'eau, à boire la tasse. « Boire la tasse n'a jamais tué personne. Détend toi ! » Mais il en était bien incapable puisqu'il décida de sortir de l'eau.

Mee Yon le suivi, quelque peu soulagée de ne plus se baigner dans cette rivière. Ce n'était pas vraiment autorisé, après tout. Quand bien même elle en avait rien à foutre de beaucoup de trucs, elle n'avait pas le profil de la rebelle qui désobéit aux autorités. Il retourna vers leur coin pic-nique, juste sous l'arbre, se rinçant la bouche avant de boire de l'ice tea. « Alors va vomir ailleurs. Si t'y tiens. J'veux pas voir le contenu de ton estomac. Merci. » Mais il ne ferait rien. Malgré ses airs, Min Jun avait un minimum de bienséance. Un minimum. Elle resta debout face à lui, la short encore trempé et le chemisier collant sa peau. C'est à ce moment qu'il lui jeta son tee-shirt, qu'elle attrapa au vol et garda un moment devant elle. « Pervers ! » fut le seul mot qui lui vient. La tête de la jeune fille se baissa sur son buste et elle remarqua à quel point son haut n'était plus opaque. On voyait tout son soutif. « Hé ! Me dis pas que t'en a jamais vu. J'suis même sûre que t'as déjà vu beaucoup plus que ça, arrête ! » Son regard se braqua alors sur ce tee-shirt qu'elle hésitait à enfiler. Ou plutôt la manière de l'enfiler. S'il se retrouvait trempé par sa chemise, cela ne changerait rien. Au final.

Une nouvelle fois, elle attrapa au vol la bouteille que Min Jun lui lança. Et d'une main. C'était du déodorant Axe. « C'est toi qui dis ça. J'ai rien dis. Moi. J'te signale. » Pas une seule remarque même sur l'odeur de transpiration qui aurait pu émaner de son tee-shirt. Après toutes ces années, ils n'étaient plus à ça. La main de son meilleur ami tapota la place à l'ombre, juste à côté de lui. Mee Yon finit par s'y rendre, le tee-shirt toujours dans une main et le déodorant dans l'autre. Une fois assise à ses côtés, elle se plaça de manière à s'aider du corps de Min Jun comme d'un mur envers les passants. « Et ferme les yeux ! » Pour appuyer ses propos, elle plaça sa main devant le regard du garçon jusqu'à ce qu'il obéisse à ses mots. Là, c'était tout un défi. Pouvoir enfiler ce haut sans le mouiller, tout en ne se retrouvant pas à moitié nue au milieu de cette étendue d'herbe. La jeune femme enfila d'abord la tête puis, avec une rapidité hors norme, elle défit les boutons de sa chemise. Elle tira sur le tee-shirt pour immédiatement cacher son buste. La chemise finit par être retiré, et elle enfile chaque bras dans les manches. Quelques taches d'eau se dressaient sur le tee-shirt, mais l'essentiel était à nouveau caché. Elle aurait presque pu rougir de cette situation, si ce n'était pas son meilleur ami, et qu'il n'avait pas les yeux fermé. « Voilà. Terminé. »  et elle le laissa rouvrir les yeux, sur cette nouvelle tenue.

Elle haussa les épaules alors qu'elle défaisait ses nattes, pour laisser ses cheveux sécher. « T'es plus heureux comme ça ? Tu pourras pas me reprocher d'être exhibitionniste. Comme ça. » Puis, elle pointa du doigt le torse de Min Jun. « J'te signale que c'est toi qui a tapé un strip-tease devant des gens. Avant. En vrai, c'est toi le putain d'exhibitionniste ! » Mee Yon s'approcha doucement pour chuchoter dans l'oreille du jeune homme. « Devant une famille même. Avec des enfants. Ils vont être traumatisés ! » Elle se mit à rire. Sa remarque était évidemment emplie d'humour et d'ironie. Sérieusement, un torse n'a jamais traumatisé personne. Mais des sous-vêtements, c'était peut-être une autre affaire ! Mee Yon soupira en laissant son corps s'allonger, le regard posé sur les branches de l'arbre. Rire comme ça lui faisait énormément de bien, mine de rien. Ce con de Min Jun savait toujours lui arracher des rires, dès qu'ils passaient ne serait-ce qu'un moment ensemble. Alors, malgré qu'elle soit très rarement sérieuse, elle posa son regard sur le jeune homme. « Ce genre de moment. Comme ça. Aujourd'hui. Ça va sérieusement me manquer. » Quand il passera de l'autre côté. Quand il ne sera plus un trainee mais une idol. Ouais. Ce genre d'après-midis allaient sérieusement lui manquer. « Promis. J'viendrai te faire chier dans les dortoirs de l'agence. » Mee Yon savait qu'elle n'en avait très certainement pas le droit. Mais elle n'en avait rien à foutre. C'était comme ça depuis toujours. Elle était capable de tout pour voir son meilleur ami. « T'aura besoin de ta chieuse préférée. Pour faire de l'animation. Et pour changer des gars. Vu que t'auras pas droit d'avoir de nana. Sauf si tu te tapes une de tes fans, à la limite elle fermera sa bouche pour toi. » Elle retint tout autre pensé. Au fond, il allait sérieusement lui manquait. Plus qu'elle ne voulait se l'avouer.






Friends are a strange, volatile, contradictory, yet sticky phenomenon. They are made, crafted, shaped, molded, created by focused effort and intent. And yet, true friendship, once recognized, in its essence is effortless.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 574
Age : 20 ans (17/05/96)
groupe : Fireflies
rôle dans le groupe : Lead rap, vocal & dancer
nom de scène : Sมห
occupation : Chieur à temps plein et idole de la Knockout Global de temps en temps ♥ Depuis quelques temps il s'essaye à l'écriture et la composition
avatar : Lim Changkyun (I.M/MONSTAX)
DC : Lim Hyun Ae
Points : 71

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1737-kang-min-jun-i-only-wanna-be-with-you http://www.lights-camera-action.org/t1739-kang-min-jun-i-m-two-sides-of-the-same-coin http://www.lights-camera-action.org/t1744-kang-min-jun http://www.lights-camera-action.org/t1747-kang-min-jun-don-t-call-me-babe#36881 http://www.lights-camera-action.org/t2531-sun-knockout-global
Message
Mar 9 Aoû - 12:33

just U & I One more
Kang Min Jun & Nam Mee Yon

Forcément, si on se base sur le peu de formes dont disposait Mee Yon en guise de poitrine, alors oui, j'avais vu vachement plus. Vraiment plus même. Mais j'avais atteint mon quota de vacheries sur ses seins inexistants pour aujourd'hui. Il fallait en garder un peu pour les autres jours voyons. Quoi qu'il en soit, ce n'était pas tant la vue qui me gênait, c'était elle. Difficile à expliquer même pour moi. Je comprenais pas toujours ma manière de ressentir les choses surtout avec cette chieuse qui me perturbait sans cesse. C'était à se demander comment on faisait pour se supporter l'un l'autre. « Enfile-le alors. Qu'est-ce que tu joues les mijaurée ? » Je vous jure, cette fille voulait me rendre fou. Et peut-être bien qu'elle avait réussit son coup. Depuis le temps, je faisais plus vraiment attention à ce genre de chose. Trop de naturel voyez-vous ? Et je devais fermer mes yeux ? Pour un soutient-gorge rouge ? Bon sang, j'en pouvais plus d'elle. « Ok mais … pourquoi moi j'dois fermer mes yeux et pas les gens dans le parc hein ? » Question d'équilibre quoi. Ça faisait sept ans que je me tapais la gamine en meilleure amie (quoi qu'un peu moins si on déduisait le temps où on s'observait juste de loin comme deux clampins), j'avais bien droit à une récompense. Même si bon, des balles de golf seraient limite plus intéressantes à regarder mais bon. « Ok, ok, je ferme mes yeux. » De toute manière j'y voyais plus rien là, avec sa grosse paluche sur mes yeux. Je soupirais déçu, les jambes en tailleur et attendais. J'attendais, guidé par les sons qui m'aidaient non pas à imaginer la scène, j'avais pas ce genre de pensées envers elle, mais à savoir où elle en était. Le gros splash de la chemise au sol m'indiquait qu'elle avait fini, ou presque. Tout dépendait la manière de procéder après tout. Moi me connaissant j'aurai viré la chemise d'abord puis enfilé le tee-shirt mais avec Mee Yon on pouvait s'attendre à toutes sortes de procédés tordus et imaginatifs. Dès lors qu'elle eut fini, je seccouais la tête comme pour recouvrer ma vue et observait le nouveau résultat. J'étais plus petit qu'elle en vrai mais mon tee-shirt recouvrait presque le haut de ses cuisses. Tout de suite ça lui donnait un air vachement décontracté et moi mignon mais je ne tenais pas à ce qu'elle tombe malade et qu'elle m'éternue ses microbes à la figure. J'avais connu plus glamour que ça. « Je suis carrément un homme comblé bébé. Merci, mes yeux peuvent être en paix. » Totalement. Je me sentais mieux dans mes pompes pour de vrai. Ce genre de chose avec la gamine c'était bien trop bizarre. « Tout de suite. C'est naturel pour nous les mâles d'exposer nos muscles ok ? » Je n'en avais pas vraiment, où seulement aux jambes et aux bras mais hey c'était mieux que rien. Un jour, je ferai comme Yong Seok et j'irais à la salle faire des abdominaux ou soulever des putains de poids de huit cent kilos. Ou pas parce que c'était ridicule. La musculation c'était pas seulement une question de gonflette, c'était pas permanent quoi, ça s'entretenait. Et ça, clairement, c'était pas possible pour moi. Moi je voulais bien entretenir mon appétit mais pas mes abdos. Trop de flemme. Et puis, avec les joies des retouches, en vrai tout le monde y verrait que du feu. J'y pouvais rien si c'était considérer comme normal qu'un mec puisse se foutre à moitié à poil sans que ça ne heurte la sensibilité de la population. En attendant j'étais tout de même bien content des faits. Ça m'arrangeait pas mal bien. « Arrête ton cirque please. » Je la faisais taire en plaquant ma main contre sa bouche, profitant même du fait qu'elle venait de s'allonger sur le sol pour la surplomber de ma puissance. Mes mèches gouttaient frénétiquement sur son visage. Moi ça me faisait rire. Un moment. Jusqu'à réaliser que c'était étrange nos positions. Je me bougeais alors, pour plutôt aller me poser contre l'arbre, soit à son opposé. Mon coeur battait subitement hyper vite. Pour quedal. Un regard échangé. Une proximité de trop. Putain de faible. J'étais probablement le seul gêné par l'histoire en plus de ça. J'enfilais ma casquette, la posant maladroitement sur mon visage, plus pour me protéger du soleil qui perçait à travers les branches de l'arbre que pour véritablement recouvrir mon crâne. « C'est pas comme si on aura plus jamais d'occaz d'faire le mur. » Carrément que non. Je ne laisserai pas les fireflies détruire la seule véritable amitié durable que je me sois faite. Mais elle avait raison, j'allais avoir besoin d'elle, ne serais-ce que pour décompresser de toute cette tension. Je m'en fichais peut-être de beaucoup de chose, mais pas de ma carrière et le stresse et moi … on était pas pote. Je le gérais vraiment très mal. « J'ai toujours besoin de MA madame Gervais tu sais bien. Autant qu'elle, elle a besoin de oppa. » Et elle pouvait prétendre le contraire, moi je savais que c'était vrai. On ne se le disait juste pas avec des mots. Il y en avait jamais eu besoin. Et puis cette fille avait toujours été un peu (beaucoup) avare en parole. Surtout au tout début. Quoi que maintenant c'était plutôt un vrai moulin à paroles. « Tu crois qu'à part toi j'aurai des fans ? » Je disais ça en rigolant à moitié. Franchement je savais pas du tout comment le public allait me percevoir. Pas que je pensais que je n'aurais aucune autres fans qu'elle. Disons que je ne m'attendais pas à en avoir plus que les autres membres du groupe. Enfin, pas que ce soit un concours de toute façon. J’espérais juste ne pas être le boulet du groupe. Je ne demandais pas grand-chose d'autre. « Mais ça serait cool ouais. De se taper une fan. Plus facile surtout. » J'observais Mee Yon de dessous ma casquette, discrètement. Est-ce qu'elle allait réagir ou pas ? Impossible. Mais j’espérais toujours quelque part. Enfin. Moi et les filles de toute manière. Ça n'avait pas trop l'air de marcher du tonnerre. Et j'étais pas prêt, malgré tout, à me reconvertir gay. Impossible. Pour rire ok. En vrai jamais de la vie.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas

Messages : 251
Age : 17 ans
groupe : moonlight
rôle dans le groupe : lead vocal & composition
occupation : rookie
avatar : somi (ethereals)
DC : eunha; jisung; fangyin
Points : 45

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1426-mee-yon-broken-baby http://www.lights-camera-action.org/t1593-mee-yon-dumb-dumb#32781 http://www.lights-camera-action.org/t1633-mee-yon-her-life#62422 http://www.lights-camera-action.org/t2142-nam-mee-yon-beep#43537 http://www.lights-camera-action.org/t2977-moonlight-wanderlust-ent
Message
Mar 16 Aoû - 19:51


just u & i one more
Min Jun & Mee Yon

Mais c'est qu'en plus il refusait de coopérer avec ses questions idiotes. Mee Yon jeta un regard confiant tout autour d'elle. « Parce que si j'me suis mise là, c'est pour que ton fameux corps d’Apollon me cache. Réfléchis. Sérieux. Aller ! Ferme les yeux. » Sa main se plaça devant ses yeux et il coopéra, finalement. La trainee essayait de faire ça rapidement, tout en ne trempant pas ce tee-shirt et en cachant le maximum. Son pic en réponse à son exhibitionnisme plausible lui fit tirer la langue. Sérieux, ces deux là ne finiraient jamais de se charrier à longueur de temps ! « Ouais. Bien sûr. C'est du putain de sexisme ça ! » Min Jun n'était pas l'idole le plus musclé, son torse ne les affichaient même pas. Mais il restait mince. La brune n'avait jamais trouvé un réel défaut physique sur son meilleur ami. Les pensées de la jeune fille furent alors happée durant un moment, alors que la main du jeune homme venait se plaquer sur sa bouche pour qu'elle cesse de répliquer. Alors sur Mee Yon était allongée, il la surplombait. Ses cheveux goûtaient sur son faciès. Mais elle ne réagissait pas. Elle n'arrivait pas. Son cœur battait, sans savoir pourquoi. Alors elle l'ignora tandis qu'il allait prendre place contre l'arbre, juste à son opposé. Ils changèrent de sujet. La trainee oubliait déjà cette situation, déstabilisante.

« Ouais. Le mur. Mais t'oublie qu'après vos débuts, pleins de pucelles vont te reconnaître dans la rue. Et même te sauter dessus. » C'est comme ça qu'elle appellerait les fans de Min Jun, désormais. Les pucelles. Puis elle haussa les épaules, sans rien ajouter de plus. Peut-être qu'au fond, ça ne le dérangerait pas. Mee Yon se demanda un instant s'il était capable de prendre la virginité à une de ses fans, ou bien d'offrir la sienne. Elle prétendait que non, mais au fond elle n'en savait rien. Peut-être qu'elle l'espérait, juste. Sans chercher à savoir pourquoi. Puis sa tête s'articula de haut en bas. Carrément qu'elle avait besoin de Oppa. Plus qu'il ne le pensais. Plus qu'elle ne l'imaginait. Ses traits de déformèrent en une grimace rien qu'en entendant la phrase suivante. « Arrête s'te plait ! T'es super doué ! Et tu sais tout faire dans un groupe. Puis t'es pas trop mal. Bien sûr que t'en auras des fans. Pleins. » Au moins, de ça, elle en était persuadée. Allongée dans l'herbe, elle voyait Min Jun de loin avec sa casquette sur le crâne, cachant presque une partie de son visage de là où elle était. Mee Yon eut un fou rire, soudain, presque incontrôlable. « Sérieusement ? » Il venait dé détruire en un instant toutes les suppositions qu'elle s'était faites jusqu'à présent. Cette expression, Mee Yon la connaissait bien. Il était sérieux, presque défiant. Pourquoi la regardait-il comme ça ? « Mois qui pensait que t'attendais la femme de ta vie ! Ah Min Jun ! » Elle roula sur le ventre, posant son menton juste sur ses mains. « Où est ta belle promesse de rester vierge jusqu'au mariage ? » Mee Yon sentait une boule se former dans sa gorge, sans en déterminer l'origine.

Un long soupire franchit ses lèvres alors qu'elle détournait son regard. « Ouais. Enfin, je suppose qu'il faut tous qu'on y passe un jour. » Pour être honnête, Mee Yon n'avait jamais pensé à la manière dont elle perdrait sa virginité. Elle, qui ne ressentait jamais rien. C'était un énorme point d'interrogation. Serait-ce avec quelqu'un qu'elle aimerait ? Serait-ce avec une personne lambda ? La brune n'avait pas de réponses à ses questions. Mais le sujet devenait à présent trop sérieux à son goût. Si bien qu'elle se redressa pour récupérer une bouteille, se désaltérer, puis se lever. Elle s'étira en levant les bras au-dessus de sa tête. « Aller ! Lève toi ! » La jeune fille s'avança jusqu'à lui pour lui prendre les mains et l'aider à se lever. A quitter cet arbre. « Viens, viens. » Mee Yon le tira un peu plus loin dans l'herbe, là où ils auraient assez de place. Elle désigna le groupe de fille du menton, le plus discrètement possible. « Juste pour te prouver tes talents. » Malheureusement, il n'avait pas été bien loin dans le Serendipity. Min Jun n'avait pas pu constater l'effet que son talent avait sur les autres. La trainee posa la main devant lui, couru chercher son portable et revint aussi rapidement. « Une musique. Dis moi. » Il allait danser. Performer. Et il verrait, de lui même, combien il peut être doué. Et combien ces filles se pameraient ensuite devant lui. Mee Yon lui forçait un peu la main. Mais il fallait réellement qu'il cesse de toujours lui demandait s'il aurait des fans. C'était une évidence !






Friends are a strange, volatile, contradictory, yet sticky phenomenon. They are made, crafted, shaped, molded, created by focused effort and intent. And yet, true friendship, once recognized, in its essence is effortless.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 574
Age : 20 ans (17/05/96)
groupe : Fireflies
rôle dans le groupe : Lead rap, vocal & dancer
nom de scène : Sมห
occupation : Chieur à temps plein et idole de la Knockout Global de temps en temps ♥ Depuis quelques temps il s'essaye à l'écriture et la composition
avatar : Lim Changkyun (I.M/MONSTAX)
DC : Lim Hyun Ae
Points : 71

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1737-kang-min-jun-i-only-wanna-be-with-you http://www.lights-camera-action.org/t1739-kang-min-jun-i-m-two-sides-of-the-same-coin http://www.lights-camera-action.org/t1744-kang-min-jun http://www.lights-camera-action.org/t1747-kang-min-jun-don-t-call-me-babe#36881 http://www.lights-camera-action.org/t2531-sun-knockout-global
Message
Ven 19 Aoû - 2:03

just U & I One more
Kang Min Jun & Nam Mee Yon

Plein de pucelles ? Rien que ça. Et puis pourquoi des pucelles spécialement ? Ça serait trop beau si Mee Yon disait ça avec un petit quelque chose de jaloux, mais ça ne semblait pas le cas. Ok mec, laisse juste tomber. Ça ne servait à rien de se torturer de la sorte. J'étais pas là pour ça. Jamais. D'habitude les sorties avec la chieuse étaient plus simples. Pourquoi se poser toutes ces questions maintenant ? Pour une chemise translucide et un soutient-gorge ? C'était ridicule. « Putain de petit veinard. Pratique quand même. » Ou flippant. Je ne voulais certainement pas que des nanas se jettent à mon cou. En vrai j'étais très bien comme j'étais. Ce que je voulais c'est qu'elle m'admire et rien de plus. En bonus, j'aimerai que ma mère biologique regrette ses mots, qu'elle regrette de m'avoir laisser derrière elle par deux fois. Mais ça, je pouvais toujours rêver pas vrai ? Cette question quant à savoir si dans l'avenir j'allais avoir des fans n'était que du vent. Comme souvent. Un test directement dirigé vers elle. Mais Mee Yon le prenait trop au sérieux. Tout ça, je m'en fichais, ça me passais par dessus la tête. Je voulais simplement faire ce qui me plaît. Rien d'autre. La popularité me faisait même peur dans un sens. Je ne voulais pas perdre mon identité, ni n'être définis que par des articles à sensations ou des scandales. Je voulais rester Kang Min Jun. À jamais et pour toujours. Être à ses côtés. Pouvoir sortir sans la crainte d'être reconnu ou harcelé. Je voulais une vie simple. Je n'avais pas signé pour ça, je le savais bien, mais dans le fond j'aspirais à rester impopulaire et discret. Mon intérêt se portait vers les fireflies, vers l'unité de notre groupe pas vers l'élévation de ma notoriété. Mais ça avait du bon de l'entendre relever mes qualités. Comme ça elle me trouvait pas mal sur le plan physique ? Rien que ça suffisait pour satisfaire ce petit besoin en moi. Trop mignonne. Mais ça me tuerais de le dire à voix haute je crois. Je rigolais à sa fausse question sur mon voeu de chasteté. Quand est-ce que j'avais dis ça hein ? « Aish ! Reporte pas ton désir sur moi tu veux ? » Comme si j'avais envie de me marier ou d'attendre comme un glandu que la femme parfaite se pointe devant moi. Il fallait être drôlement naïf pour penser que ce genre de chose existait. J'y croyais plus aux histoires qu'on me racontait petit et depuis longtemps. La magie, le romantisme. Des conneries pour aider les petites filles à faire des beaux rêves le soir. Définitivement pas pour moi. De toute manière j'étais bien parti pour rester vierge un paquet de temps. J'avais signer ce torchon qui m'interdisait de flirter ou plus. Au moins j'avais pas à chercher cette dite femme de ma vie… tant mieux. « T'es pressée choupette ? » Vrai que la sexualité n'avait jamais été un thème franchement abordé entre nous. Il nous servait qu'à tacler l'autre de quelques petites remarques cinglantes mais amicales. Comme le faisait tout le monde qui me savait puceau. À croire que c'était vraiment important. À force j'allais finir par y croire, déjà que je faisais une fixette sur la chose depuis que je savais que même le maknae de mon groupe avait trempée sa cuillère dans la tasse de lait chaud d'une fille. Putain ! Je l'observais se redresser, admirant la féminité qu'elle commençait à prendre. Mee Yon grandissait devant moi. Moins enfant qu'avant mais pas adulte pour autant. C'était comme voir son bébé grandir. Tant qu'elle ne quittait pas le nid. Tout roulait. « Quoi ? » Je l'aidais à me relever, sans trop y mettre mon poids. Je comprenais rien à son manège mais j'avais une confiance aveugle en ce bout de femme. Elle voulait me prouver mes talents ? Je ne comprenais rien. Enfin jusqu'à ce que le téléphone se retrouve dans ses mains. Elle était sérieuse ? Là, ici ? J'étais pas chaud. Vraiment. Trop pudique quand je voulais. Ça se préparais des performances. Un minimum. « T'es mignonne. » C'était dit. Et j'avais survécu au compliment. Je m'approchais d'elle pour poser ma main sur son portable, lui faire abandonner l'idée. « Je plaisantais toute à l'heure. » Je voulais la faire s'asseoir à nouveau. Suis l'exemple, sois gentille. Je tapotais l'herbe à côté de moi, ce petit sourire sérieux éclairant mon visage. « J'm'en fous d'avoir des fans Mee Yon. Tant que je t'ai toi. » Putain, on se croirait dans un drama là ? J'avais honte mais je ne laissais pas l'embarras me dominer. Elle avait besoin de comprendre des choses essentielles sur ma mécanique. « J'doute pas en mes capacités tu sais ? Je suis juste hyper tendu. Y a pas de course à qui sera famous dans le groupe. Dans l'idéal, si je pouvais ne pas l'être ça m'arrangerait. Personne ne me remarquerai quand j'irais stalker devant ton agence. Pratique non ? » Elle comprenait maintenant ? Pas sûre. « Je suis stressé Mee. Ça approche. Mais je survivrais. Like always. » La vie c'était ça : des épreuves. Échecs. Succès. Le tout était de se relever, de bomber le torse et de continuer. Je me laissais retomber sur le pelouse, le soleil en plein sur le visage. Tant pis. « Mais merci. J'te l'avais dis. J'ai toujours besoin de ma madame Gervais. Pour me faire rire, pour décompresser… pour me permettre de donner mon max. » Elle ne sera pas déçue. Une promesse.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas

Messages : 251
Age : 17 ans
groupe : moonlight
rôle dans le groupe : lead vocal & composition
occupation : rookie
avatar : somi (ethereals)
DC : eunha; jisung; fangyin
Points : 45

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1426-mee-yon-broken-baby http://www.lights-camera-action.org/t1593-mee-yon-dumb-dumb#32781 http://www.lights-camera-action.org/t1633-mee-yon-her-life#62422 http://www.lights-camera-action.org/t2142-nam-mee-yon-beep#43537 http://www.lights-camera-action.org/t2977-moonlight-wanderlust-ent
Message
Lun 22 Aoû - 16:54


just u & i one more
Min Jun & Mee Yon

Pour simple réponse, Mee Yon haussa les épaules. Elle ne savait pas si elle était pressée. Pouvait-on être pressée de passer à l'acte ? Peut-être même qu'elle redoutait ce moment. La jeune fille ne s'était jamais sérieusement posé la question. Où ? Quand ? Avec qui ? Elle n'avait jamais eut de réponse. Tout comme elle n'avait jamais cherché à en avoir. La trainee ne se liait qu'à très peu de personnes, ce qui ne rendait pas les réponses plus évidentes pour autant. Alors, elle préféra penser à autre chose qu'à ces questions sans réponse. Elle attrapa la main de Min Jun afin qu'il se lève pour danser. Juste une danse, sur une musique. Pour lui montrer que même sans avoir débuté, il faisait déjà tomber les possibles fans. Comme cet attroupement de filles qui n'était toujours pas parti. Mais il refusa. Le jeune homme posa la main sur son portable pour lui faire comprendre qu'elle ne mettrait pas de musique. « J'espère bien que tu plaisantais ! Et crois moi, le jour où tu sera sérieux, je serai là pour te rappeler que t'as tort ! » Il tapotait l'herbe à côté de lui et elle daigna s'asseoir, sans abandonner cette moue légèrement boudeuse. Mee Yon serait toujours là pour lui, elle s'en étais fait la promesse.

Son compliment fit battre son coeur contre sa poitrine, étrangement fort. « Tu m'aura toujours. » Ses yeux manquèrent de rouler vers le ciel. C'était une évidence. Elle ignora son coeur pour se concentrer sur les paroles de son meilleur ami. Elles étaient sérieuses. Ils ne l'étaient pas souvent, mais parfois il leur arrivait de faire autre chose que des conneries. Parfois. Doucement, elle posa une main sur son épaule. Pour lui montrer son appuie et son soutien. Mee Yon était pas douée pour sortir les mots qu'il faut. Ceux qui rassurent. Ceux qu'on veut entendre. Min Jun s'étendit une nouvelle fois, le visage tourné vers le soleil. « Ouais. On aura toujours besoin l'un de l'autre. Je crois. » C'était même une certitude. Elle ferma un instant les yeux. Il lui était impossible d'imaginer un monde sans la présence du jeune homme à ses côtés. Elle en aurait le coeur brisé. Il était comme une constante dans sa vie. Celui qui avait toujours été là lorsque tant d'autres avaient été absents. Elle s'allongea à son tour, sur le côté pour contourner le soleil et voir le visage de Sun. Il avait de quoi être stressé. Un début n'est pas une chose facile. « Mais t'en fais pas trop. Tout ira bien. J'suis sûre de ça. » Ses mots étaient bateaux, idiots. Mais c'est tout ce qu'elle avait de mieux en réserve. « Dis toi que c'est comme toutes les premières fois. T'as peur de c'que tu connais pas. Puis une fois que t'es lancé, tu trouve que c'est géant. Et tu te trouve con d'avoir autant stressé. Juste pour ça. » Comme la première fois que tu saute d'un plongeoir. Comme la première fois que t'essaie de manger du kimchi. Comme la première fois que tu enchaînes les verres d'alcool. Mee Yon le comprenait mieux que personne, pour autant. Elle aussi stressait. Elle savait qu'elle commencerait plus tard que lui, sans doute beaucoup plus tard. La trainee qui n'avait jamais voulu faire partie de ce monde, elle redoutait le jour où elle y plongerait. Entièrement.

« Bon. Aller. Viens on bouge. » Sinon ils allaient rester planté ici pendant une éternité. La brune se retourna pour se retrouver sur le ventre, plus proche de Min Jun. Elle jeta un oeil au groupe de filles qui avait disparu. « Ah ! Elles sont parties. Tu vois, elles étaient peut-être pas si intéressées au final ! » Elle donna un petit coup dans le bras de Min Jun en riant. Au fond, Mee Yon ne savait pas si elle désirait réellement qu'il attire les filles. Tout était flou, en elle. Et comme toujours, quand elle était embrouillée de cette manière, sa meilleure façon d'éviter les questions était de tout ignorer. Alors elle se releva, son bas collant encore ses fesses. « Ah ! J'suis toujours pas sèche ! » Elle devrait se changer en rentrant. Ce qui l'emmerdait déjà. La trainee se pencha pour rassembler leur affaire, ainsi que tout ce qu'ils avaient ramené pour le picnic. Elle tendit le tout à Min Jun. « Tiens. Fais l'homme. Montre que tu peux porter ça. » Un sourire fendit ses lèvres. « Si t'es sage j'te paierai une crêpe. Promis ! » Ce qui était peu probable avec le cractère du jeune homme. Il l'avait jeté à l'eau, un peu plus tôt, après tout.






Friends are a strange, volatile, contradictory, yet sticky phenomenon. They are made, crafted, shaped, molded, created by focused effort and intent. And yet, true friendship, once recognized, in its essence is effortless.
Revenir en haut Aller en bas

Just U & I one more [meexjun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-