AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

Just U & I one more [meexjun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2

Messages : 575
Age : 20 ans (17/05/96)
groupe : Fireflies
rôle dans le groupe : Lead rap, vocal & dancer
nom de scène : Sมห
occupation : Chieur à temps plein et idole de la Knockout Global de temps en temps ♥ Depuis quelques temps il s'essaye à l'écriture et la composition
avatar : Lim Changkyun (I.M/MONSTAX)
DC : Lim Hyun Ae
Points : 72

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1737-kang-min-jun-i-only-wanna-be-with-you http://www.lights-camera-action.org/t1739-kang-min-jun-i-m-two-sides-of-the-same-coin http://www.lights-camera-action.org/t1744-kang-min-jun http://www.lights-camera-action.org/t1747-kang-min-jun-don-t-call-me-babe#36881 http://www.lights-camera-action.org/t2531-sun-knockout-global
Message
Ven 26 Aoû - 22:51

just U & I One more
Kang Min Jun & Nam Mee Yon

 « Tu m'auras toujours. » ces petits mots résonnaient dans ma tête comme le ferait la mélodie d'une boîte à musique. Content et comblé. C'était peut-être rien. C'était peut-être qu'une évidence et pourtant cette petite vérité faisait du bien à entendre. Pourtant je le savais bien. Mee Yon ne m'avait jamais donné nature à en douter. Jamais elle n'avait remis notre amitié en doute ni ne l'avait mise en péril. Aucune de ses relations ne m'avaient fait de l'ombre. Tel un roi confortablement perché sur son trône. Un sacré trône même. Mais j'y étais bien. Trop bien qu'à tous les coups, mon postérieur devait y être incrusté. J'étais pas prêt aux changements. Je le détestais même pour l'avoir trop souvent vécus contre ma volonté. Il n'était pas seulement question d'elle, mais de nous. Un ensemble indissociable. Du moins j'aimais le croire. Je m'étais battu pour obtenir cette amitié, j'allais pas laisser le premier clampin venir me la prendre comme ça. Jamais de la vie ! Une amitié avec Nam Mee Yon ça se méritait. « Tant mieux. » Fis-je dans un souffle. Ce n'était pas seulement le coeur du jeune con qui parlait mais davantage le gamin que j'étais. Elle était comme ma famille. Alors oui, récemment elle occupait une bonne partie de mes pensées, dans le genre plus obsessionnel qu'avant, mais notre amitié avait toujours été ma priorité absolue. Elle était ma priorité même. Et je savais toujours pas bien ce que je voulais. Juste elle. Ça me paraissait assez simple comme ça. Et j'avais beau tout remettre sur le groupe, la vérité était là. J'avais peur de me foirer. J'avais peur de détruire ce petit rêve d'adolescent immature que l'on avait fait ensemble. J'avais peur de simplement la décevoir. Je ne le pouvais pas. Je ne le voulais pas non plus. Mais le doute était là, malgré tout. Je tournais la tête vers elle, ne pouvant me retenir de sourire à sa remarque. Toutes les premières fois ne font pas peur mais je comprenais l'idée. Pire que cela, je savais qu'elle avait entièrement raison. Peut-être que ce stresse n'était rien d'autre que de l'impatience. J'en savais trop rien. Le mélange des deux rendaient l'attente insoutenable. « T'as pas tort. » Et c'était pas rien de l'admettre à voix haute. « C'est trop pas mon genre de m'angoisser pourtant. » C'était au moins la preuve que je voulais bien faire, que malgré mon attitude je m'en-foutiste, ce début n'était pas rien à mes yeux. Je voulais être irréprochable. Seulement, je suis qui je suis. Difficile de me séparer de mes mauvaises habitudes et de ma flemme chronique. Au moins j'en avais conscience. Un combat à moitié gagné. De toute manière, on était prêts avec les autres fireflies, il ne nous restait plus qu'à débuter à proprement parler, en commençant par l'enregistrement studio et le clip vidéo. Un jeu d'enfant. Enfin, on essaye d'y croire en tout. Toujours moins stressant que de se produire pour la toute première fois devant un grand public. Le serendipity encore une fois ne comptait pas vraiment. Dès le départ je ne visais qu'à être le moins bon. Pas le plus mauvais, mais le moins bon du lot. Croyez-moi, ça fait une sacrée différence ! Quoi qu'il en soit, j'avais encore quelques temps devant moi avant de pouvoir cocher la case première fois devant un début de groupe. Bordel qu'est-ce que ça donnera si un jour je dois performer en solo ? Sans doute moins de stresse tien. Juste moi à gérer et seulement moi pour me vautrer au besoin. Enfin on tentera d'éviter de se rétamer à ce moment-là tout de même.

C'était l'heure de bouger. Du moins selon Mee Yon. Sur le coup j'avais même pas réfléchis, je m'étais relevé comme ça, comme un beau diable jusqu'à réaliser que hey ! Les mâles ont peut-être l'avantage de se désaper plus sans que ça ne choque un plus grand monde. Mais se promener torse nu en plein centre-ville ça restait tout de même du genre à éviter. J'allais certainement pas m'enfiler sa chemise de fille par dessus. « Tu croyais quoi, que cinq minutes de soleil allait suffire peut-être ? » J'avais moins de couches mais mon bermuda n'était pas sec pour autant. Tout le contraire même, il perlait encore sur mes jambes. Cool. Mais la gamine voulait vraiment bouger. Putain je vous jure. Qu'elle vienne pas se plaindre qu'elle attrape la crève hein. À la hâte j'enfilais mes chaussettes et mes chaussures pour finir par ma veste. Pas question de la fermer. On y voyait mon bidou par dessous mais ça restait toujours plus présentable que sans rien, pas vrai ? En plus elle me fourrait déjà tout le bazar dans les mains. « Relax babe. T'as un train à prendre ou quoi ? T'es en cavale, la police est à tes trousses ? Dis la vérité à oppa chéri ! » Je reposais le tout au sol, prenant le temps de ranger correctement les trucs dans mon sac à dos. C'était toujours ça de moins à tenir à bout de bras. Et puis la pauvre chemise transparente là, abandonnée comme une malheureuse. Non mais ! Je la secouais à plusieurs reprises, un procédé plutôt malin et qui permis surtout d’alléger la lourdeur du vêtement. Je la pliais sommairement et la posais sur le panier repas, évitant de la froisser, sait-on jamais que Mee Yon serait la réincarnation d'un grizzli. Pas commode ces bestioles là… « Ok, c'est bon. Allons manger cette crêpe chocolat chantilly ! Tu m'as ouvert l'appétit, hum ! » Oui déjà. Puis sage ou pas sage, j'avais toujours de l'argent pour me faire plaisir au besoin et à elle aussi. « On y va comme ça, ou on rentre se changer ? » À savoir qu'on risquait surtout de perdre un temps de dingue si on envisageait le détour mais bon, les désirs de madames étaient mes désirs. Parfois. D'ici qu'on aurait rejoins la Wanderlust Entertainment, je serai probablement sec. Après tout, j'ai juste un pantalon à sécher et mes chaussures qui, à mesure de la marche, allaient prendre l'eau. « Qu'importe. Je te suis ô princesse Gervais. »
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas

Messages : 255
Age : 17 ans
groupe : moonlight
rôle dans le groupe : lead vocal & composition
occupation : rookie
avatar : somi (ethereals)
DC : eunha; jisung; fangyin
Points : 46

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1426-mee-yon-broken-baby http://www.lights-camera-action.org/t1593-mee-yon-dumb-dumb#32781 http://www.lights-camera-action.org/t1633-mee-yon-her-life#62422 http://www.lights-camera-action.org/t2142-nam-mee-yon-beep#43537 http://www.lights-camera-action.org/t2977-moonlight-wanderlust-ent
Message
Dim 6 Nov - 20:59


just u & i one more
Min Jun & Mee Yon

Rassurer son meilleur ami, toujours lui répéter combien il était doué, à quel point il saurait conquérir le cœur des fans. Mee Yon avait raison, il venait de l’avouer. Pourtant elle voyait bien qu’il n’était pas totalement rassuré. Ce qui était logique. Min Jun n’allait pas changer d’état d’esprit en une seule et courte discussion. Le brune savait que ça viendrait plus tard, lorsqu’il rencontrerait son succès. Lorsque le groupe aura débuté. Lorsque les fan crieront son nom. En attendant, ils devaient vivre et bouger de ce lieux. L’adolescente se plaignit de ne pas avoir complètement séchée. Du moins ses vêtements. La raison semblait évidente pour le jeune trainee, mais elle aurait aimé qu’il ait tort. Elle gonfla légèrement ses joues, se retenant de lui asséner une nouvelle tape sur le bras. « Ouais ! Tu sais le soleil ça réchauffe. La chaleur fait s’évaporer l’eau. Mais faut croire que le soleil ne l’est pas assez aujourd’hui. » Pendant sa promotion, il allait terriblement lui manquer. Elle le savait bien. Elle se promit de lui envoyer des sms stupides, histoire de le faire rire un peu. Histoire de faire comme s’ils n’étaient pas séparés. Le jeune fille redoutait carrément ce moment. Elle ne compte plus le nombre de fois où elle a fait le mur pour ses réfugier dans son lit et passer plus de temps encore auprès de lui. Vivre sans Min Jun lui était impossible. Face à ses questions, un sourire naquit sur ses lèvres. La brune s’approcha de lui, comme sur le point de lui avouer le plus grand de tout les secrets. « La police. J’ai tué quelqu’un, hier. Tu vois. » Puis, elle se recula en soupirant. « Crois moi, parfois Khean peut être pire que la police. Je veux pas avoir affaire à lui. Tu veux pas avoir affaire à lui. » Ce satané couvre feu lui donnait carrément envie de vomir. Pas une seule seconde elle n’avait imaginé qu’il puisse lui imposer ça en allant vivre chez lui. Mais elle avait besoin d’un tuteur. C’était la condition pour entrer à la Wanderlust. Alors même qu’elle n’avait jamais voulu entrer dans l’entertainment. Paradoxal, dites-vous ?

Le jeune homme s’occupa alors de mieux ranger les affaires que la demoiselle avait vainement tenter de mettre en ordre. Ranger, c’était pas son truc non plus. Sale gosse jusqu’au bout. Mais Min Jun ne se plaignit pas, parlant même de la crêpe à venir. Imaginer une telle chose lui donnait presque la nausée. Mee Yon était certaine qu’il tenterait de lui faire avaler un truc à peine franchit la porte de la boutique. Il ferait tout pour l’engraisser, celui-là. Pas qu’elle ne le veuille pas. Ce serait horrible pour elle de la mettre dans la même catégorie que toutes ces filles qui arrêtent de manger juste pour perdre du poid. Ju Ri était ainsi. La trainee avait du forcer son amie à manger un milliard de choses. Tout comme Min Jun le fait avec elle. Mais Mee Yon ne pouvait pas, plus qu’elle ne le voulait pas. Penser à du bœuf la faisait rêver, mais son estomac lui disait clairement nope au bout de deux bouchées. « Si je vois Khean, il voudra que je reste. La wanderlust est trop loin. Alors… On y va comme ça. » Alors qu’un vulgaire gilet était posé sur ses épaules et que elle, portait son tee-shirt à lui. Les passants allaient croire n’importe quoi. Du genre pas franchement catholique. Un mec à moitié à poil avec une fille portant son haut. Mais la brune s’en foutait, pour être honnête. C’est même à se demandait ce qui l’importait, en vérité. A part Min Jun, Ju Ri et sa guitare. Peut-être Noma. Un autre sourire fendit ses lèvres face à ce drôle de surnom. Elle était certaine qu’il allait lui coller encore un long moment à la peau. Elle avança alors dans Séoul, jusqu’à l’endroit où déguster cette fameuse crêpe. Là, sans étonnement, elle fut forcée d’en commander une à son tour. De laquelle elle ne mangea que trois bouchés. Mais son meilleur ami était toujours là pour sauver les apparence et finir ce qu’elle ne pouvait terminer. Quelque chose tambourinait dans son cœur alors qu’elle l’observait manger cette crêpe chocolat chantilly. Quelques chose était en train de s’éveiller dans son esprit. Une chose présente dans son cœur depuis bien trop longtemps.

« Profites-en. Quand tu sera idole tu devra perdre ton bidou au profits d’abdos. Finis les crêpes. » Une pichnette sur le bras accompagnée d’un rire, Mee Yon ne pouvait cesser de le taquiner. En permanence. C’était leur truc à ces deux idiots. De loin, ils auraient presque pu passer pour un couple. Cette idée ferait rire la plus jeune. Pourtant c’est ce qui s’approchait le plus de la vérité si l’on observait leurs cœurs. Battant l’un pour l’autre sans même le savoir. Min Jun en ayant conscience sans jamais rien dire. Mee Yon enfouissant ses sentiments par une peur inavouée de souffrir. C’est comme s’imaginer changer une choses douce et tranquille, pour quelque chose de plus beau et plus dangereux. Trop de barrière entouraient encore le cœur de la jeune femme pour réaliser son amour. Alors ils finirent de manger, se dirent au revoir, rentrèrent chacun de leur côté. Comme une douce habitude.








Friends are a strange, volatile, contradictory, yet sticky phenomenon. They are made, crafted, shaped, molded, created by focused effort and intent. And yet, true friendship, once recognized, in its essence is effortless.
Revenir en haut Aller en bas

Just U & I one more [meexjun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-