AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: the big four :: knockout global

Is that really you ? [Sunli]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Messages : 555
Age : 20 ans (17/05/96)
groupe : Fireflies
rôle dans le groupe : Lead rap, vocal & dancer
nom de scène : Sมห
occupation : Chieur à temps plein et idole de la Knockout Global de temps en temps ♥ Depuis quelques temps il s'essaye à l'écriture et la composition
avatar : Lim Changkyun (I.M/MONSTAX)
DC : Lim Hyun Ae
Points : 51

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1737-kang-min-jun-i-only-wanna-be-with-you http://www.lights-camera-action.org/t1739-kang-min-jun-i-m-two-sides-of-the-same-coin http://www.lights-camera-action.org/t1744-kang-min-jun http://www.lights-camera-action.org/t1747-kang-min-jun-don-t-call-me-babe#36881 http://www.lights-camera-action.org/t2531-sun-knockout-global En ligne
Message
Mer 10 Aoû - 15:49

is that really you ?
Kang Min Jun & Wang Mei Li

L'avantage d'être le membre le moins connu des fireflies auprès du grand public, c'est que je pouvais disparaître sans même que l'on soupçonne un enlèvement quelconque. Il faut bien dire que c'est même assez courant. Pas le fait de me kidnapper – ça serait marrant ça, mais que je m'évapore sans même prévenir qui que ce soit. C'est surtout parce que je ne prémédite jamais rien, je m'écarte juste du chemin quand c'est nécessaire. Plus ou moins. Là en l’occurrence j'avais justement décidé d'aller faire un petit tour à l'extérieur pour aller faire quelques courses. Je n'étais bon à rien le ventre vide, tout le monde le savait, moi le premier. J'en avais profité pour aller stalker un peu la Wanderlust Entertainment de loin, espérant y apercevoir l'autre chieuse de Mee Yon, mais sans succès. Il y avait bien trop de jeunes filles devant les locaux pour que je puisse espérer la faire sortir. Je n'allais décidément pas prendre ce risque. Et moi-même, je ne voulais pas être reconnu, si jamais. J'étais déjà bien assez irresponsable comme ça et trop loin de la Knockout Global pour espérer un replis stratégique au cas où tout cela se passera mal. Alors plutôt que de jouer avec le feu et de risquer les foudres de sexy manager noona, la belle Park Min Hee de mon coeur et de tous mes fantasmes, j'étais retourné aux alentours de mon agence. J'aurai même pu rentrer et regarder le monde depuis les énormes vitrages du hall d'entrée, mais j'avais préféré me poser à l'ombre sur un banc pas très loin de là. Je n'étais tellement pas subtile que personne ne semblait me prêter le moindre intérêt. Et tant mieux. Des fois c'était à se demander si j'avais vraiment la carrure d'une future idole. Peut-être pas, peut-être que je l'avais fait juste en espérant lui plaire à elle ; l'autre chieuse de gamine qui avait rejoint la concurrence plutôt que son oppa. N'empêche que j'étais content, quoi qu'on en dise, d'avoir rejoint les fireflies. J'avais juste un peu de mal encore à me dire que le Kang Min Jun banale allait se hisser avec le temps au rang de personnes spéciales. Être vénéré, apprécié, c'était franchement pas un concept que j'imaginais. Pas même aujourd'hui. Pas que je n'estimais pas en valoir la peine, disons que tout ça m'était toujours passé par dessus la tête depuis toujours et qu'aujourd'hui, je prenais seulement conscience qu'un peu de cette reconnaissance aurait changée beaucoup de choses. Plus tôt. Plus vite. Mais tout ça n'était que quelques réflexions bateau auxquelles je penserai plus tard, quand le moment viendrait. Je n'étais pas un fin philosophe. Je prenais ce qu'on me donnait, rien de plus. Super simple comme mec en fait. Allez ouvrir les yeux des mes bandmates à ce propos. Essayez seulement même. Je haussais les épaules, comme un pauvre clampin, seul sur son banc. Je vivais mes propres réflexions. C'était beau ça. La chaleur commençait franchement à me peser. J'hésitais grandement à rentrer pour dire. Oui, déjà. Un fragile le petit Sun. Quelle ironie ce nom de scène. Je savais qu'on aurait dû m’appeler « virus » ou encore « couteau suisse », ouais moi j'aime bien ce dernier. C'était un peu le reflet de mes compétences au sein du groupe. Mais Sun. Sun quoi, ça ne m'allait pas. J'aurais encore préféré qu'on me nomme Snow. Et encore. Enfin soit. J'avais chaud et les tablettes de chocolats achetées à l'épicerie un peu plus loin aussi. J'allais bouger. Rentrer à l'agence et larver quelque part, en attendant qu'on mette le doigt sur ma dépouille pour me forcer à aller répéter avec les autres. Je n'en avais aucune envie mais… c'était le jeu du chat et de la souris avec moi. Dommage que ça ne fasse sourire que moi. Allez, un peu de courage Min Jun. Je me bougeais enfin de ce fichu banc sur lequel je pensais être collé et me dirigeait vers nos locaux. Quelques pas et je m'arrêtais déjà, l'observant de dos. J'avais déjà vu cette silhouette quelque part. Je fis claquer mes doigts sous l'illumination. Mais bien sûr, c'était la petite mignonne là qui traînait souvent avec mon bro' dans Serendipity (j'ai toujours un mal fou avec ce nom d'émission …). Yang ou Wang Mei Li. Un truc du genre. Déjà un énorme sourire se dessinait sur mon visage et cherchant l'effet de surprise, j'ouvrais la bouche, dans son dos. « Alors c'est toi la princesse capricieuse totalement chieuse dont Yong Seok est dingue ? » Est-ce qu'elle allait se reconnaître ? Je me posais la question. Déjà était-elle au courant que ce neuneu en pinçait pour elle ? Pas sûre tien mais j'étais un chieur né, moi ce genre de détail ça ne me faisait même pas sourciller. Je l'observais de haut en bas, lui tournant autour avec quelque chose de presque louche. Elle, devant l'agence, c'était certainement pas un hasard. « Tu veux que je l'appelle ? » J'avais déjà sorti mon portable en guise de bonne foi, même si je n'avais pas l'intention de le prévenir de sa présence. Je voulais comprendre l'effet Mei Li. Et puis sérieusement, on s'était pas déjà rencontré elle et moi ? Outre à la télévision et sûrement à Serentruc ou j'avais quand même été un petit temps quoi… son regard m'était familier. Impossible de revenir dessus. « J'le comprends. T'es quand même sacrément jolie. » De près en tout cas. Enfin je ne voulais pas dire qu'à la télévision c'était un boudin, mais soyons réaliste, le make up fait des prouesses. Il suffit de me regarder au quotidien et sur scène. Deux Min Jun totalement différents. Pour ne pas la mettre mal à l'aise plus que nécessaire je fis l'effort de lui tendre la main. « Kang Min Jun. Le prince charmant refoulé de Lee Yong Seok. J'espère qu'il t'a parlé de nous dans les coulisses de l'émission. » Je croissais les bras, ce fin sourire sur mes lèvres. J'avais envie de la taquiner, de découvrir la vraie Mei Li, pas cette putain de bonne performeuse que je pouvais voir sur grand écran. « Comme ça Seokinette espérait sortir en douce avec la belle Mei Li. Pff celui-là ! »
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2360
Age : 18 yo
groupe : daebak avenue
rôle dans le groupe : daebak avenue > maknae, lead dancer, face // 5th dimension > visual
occupation : rookie, yongseok's gf
avatar : chou tzuyoda (twice)
DC : bang minhyuk & lee sooah
Points : 49

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t91-wang-mei-li http://www.lights-camera-action.org/t93-wang-mei-li http://www.lights-camera-action.org/t94-wang-mei-li-activite-rp http://www.lights-camera-action.org/t106-wang-mei-li-ring-my-bell http://www.lights-camera-action.org/t115-wang-mei-li-meili_wg
Message
Ven 12 Aoû - 2:42

is that really you ?
Kang Min Jun & Wang Mei Li

Tenue ━ Debout devant l'immense immeuble d'une agence concurrente, elle attendait. Mei Li n'était pas du genre patiente et n'aimait pas non plus s'afficher seule trop longtemps et la voilà en train de se battre avec ses pensées pour la bonne cause. Enfin bonne cause, tout était relatif. La métisse avait eu la brillante idée de vouloir ramener un petit quelque chose à sa proche amie qui était trainee à la Knockout Global, mais elle n'avait pas réfléchi à ce qu'il se passerait après. Résultat des courses, elle devait attendre que cette dernière finisse son entrainement pour daigner lui accorder quelques secondes, le temps de venir récupérer ce petit quelque chose. Forcément, la jeune fille n'était pas aussi idiote pour oser s'aventurer l'air de rien en territoire ennemi. En attendant elle s'affichait devant les portes vitrées du hall d'entrée en mode plante verte. Qu'ils s'estiment chanceux, à elle seule Mei Li était une décoration de choix, de quoi égayer soudainement ce bien triste bâtiment! D'accord, les faits étaient exagérés mais vous aurez compris l'idée. Mais en attendant, elle perdait patience et cela se traduisait par de nombreux allers et retour devant la quartier général des bleus, portable à la main. Mei Li savait parfaitement que son amie était occupée, auquel cas cette dernier aurait déjà fait l'effort de la rejoindre. Et pourtant, la brune ne pouvait pas s'empêcher de forcer la chose avec divers sms dans le seul but de la secouer et avec l'infime espoir qu'elle puisse éventuellement lui céder. Car oui, il ne fallait pas exagérer non plus, elle ne comptait pas passer son après midi sur place alors qu'elle avait bien d'autres projets plus intéressants, rentrer dormir, par exemple. Les secondes d'après, l'adolescente se décida à les passer sur le jeu en vogue, pokémon go. Convertie par ses camarades de groupe, la métisse avait vite été forcée de constater qu'elle avait fini par développer une addiction à ce jeu pourtant tout bête. Dommage qu'elle ne puisse par partir en chasse, elle allait simplement devoir attendre que ces créatures d'un autre genre se présentent d'elles même sous son nez. Quoique, quelques petits pas à droite ou à gauche ne pouvaient pas faire de mal.... et ce fut sur cette pensée qu'elle recommença à lentement déambuler devant l'agence, le regard rivé sur son écran. Encore quelques mètres pour faire éclore son œuf. Récompensez ma patience avec un pokémon trop classe s'il vous plaît. L'attente ne fut pas insoutenable car l'animation venait d'apparaître sur l'écran. La jeune fille s'arrêta net sur l'instant, retenant son souffle. Le verdict fut cependant bien vite rendu. Aspicot. Le dégoût, la déception. A croire qu'il n'y avait aucune justice dans ce monde! Un soupir traduisant l'agacement franchi ses lèvres alors qu'elle reprenait sa marche dans le but de revenir à son emplacement initial. Elle fut cependant interrompue par une voix masculine derrière elle. La demoiselle ne se serait probablement pas retournée si elle n'avait pas entendu le nom d'une connaissance alors, par simple curiosité, elle balaya d'un regard les alentours avant de s'autoriser à tourner la tête pour jeter un oeil derrière elle. Pensant dans un premier temps qu'il s'adressait à une autre personne, un simple regard sur le jeune homme lui suffit à comprendre qu'elle faisait erreur. « Pardon? » demanda t-elle sur un ton qui se voulait poli. Sur le coup, elle ne comprenait pas trop. Puis, après d'être repassé les propos de son interlocuteur, et réalisant enfin, elle se contenta d'afficher un large sourire avant de se retourner pour reprendre sa marche. « Non, il doit y avoir erreur sur la personne. Mauvaise pioche! » Et pourtant, certains termes collaient parfaitement à ce que Yong Seok avait bien pu lui dire. D'un geste rapide, Mei Li ferma l'application sur son téléphone avant de ranger ce dernier dans son sac. Elle pensait s'être débarrassée de cet inconnu mais manque de chance pour elle, celui-ci se montra plus persistant que ce qu'elle imaginait. La métisse fronça légèrement les sourcils lorsque le jeune homme lui tourna autour, le suivant uniquement du regard. Que voulait-il au juste? « Appeler qui? » Il lui fallu quelques secondes pour assimiler les propos du brun à aux précédents. Alors, pour ne pas qu'il puisse y avoir confusion, la jeune fille s'empressa de répondre, une nouvelle fois. « Non merci. » S'il fallait aussi le supporter lui, elle ne tiendrait pas le choc. Elle fit l'impasse sur les compliments, préférant ne pas se mettre à méditer la dessus. Si Yong Seok la trouvait jolie? Elle n'imaginait pas. A l'inverse, elle avait retenu qu'il parlait d'elle comme une chieuse professionnelle. Jolie image, un grand merci. Puis soudain, l'illumination. « Toi! » Lentement, elle leva sa main avant de pointer son index en sa direction. Comment n'avait-elle pas pu reconnaître cet individu qui avait partagé la même émission qu'elle pendant trois semaines? Les présentations étaient par conséquent un peu inutiles puisqu'ils se connaissaient déjà, de loin du moins. Et pourtant, c'est ce qu'il fit malgré tout. Mei Li se contenta de hocher la tête à ses propos et en voyant cette main qu'il lui tendait, elle fit de même avant de finalement croiser ses bras sur sa poitrine avant même que les deux ne se rencontrent. Un petit sourire amusé pris place au coin de ses lèvres avant qu'elle ne s'autorise à lui répondre. « Ouais, je sais. Nous avons fait Serendipity ensemble, juste au cas où. Je pense qu'en piochant dans tes souvenirs tu devrais pouvoir te rappeler de mon prénom. » Alors qu'il aurait été tellement plus simple de le lui donner directement pour en finir au plus vite. Elle savait également qu'il était proche de Yong Seok pour les avoir souvent vu ensemble au cours de ces semaines là, tout comme au summer festival d'ailleurs. Et d'un côté cela n'avait rien d'étonnant puisqu'ils étaient tous les deux trainees au sein de la même agence. Il était assez facile de s'imaginer qu'un lien fort pouvait les unir et pourtant, elle n'avait pas envie de lui donner satisfaction sur ce point là. « Tu le prendrais mal si je te disais qu'il ne m'a jamais parlé de toi une seule fois? » Sous entendu qu'il ne devait pas être si important que ça pour n'avoir jamais été évoqué. Son sourire s'élargit un peu plus encore, satisfaite de ce petit pique gentillet qu'elle venait de lui lancer. Son ami ne lui avait jamais parlé de lui puisqu'ils n'en avaient tout simplement jamais eu l'occasion. Les seules fois où elle avait rencontré Yong Seok, ils avaient passé leur temps à se taquiner ou alors à travailler à cause du Serendipity. D'ailleurs en parlant de ça, qui avait bien pu mettre à cet énergumène une idée pareille? Elle ne sortait et ne comptait pas sortir avec qui que ce soit. Les règles le lui interdisaient et il était hors de question qu'elle compromette ses chances pour une histoire de cœur. Si encore elle avait été amoureuse elle aurait pu envisager les choses autrement mais actuellement pour elle Yong Seok était juste... Yong Seok. Ignorer le sujet et passer les interrogations aux oubliettes, c'était la facilité. « Hé!! Qui parle de sortir avec qui? Je serai toi, j'éviterai de lancer le sujet devant votre agence, les murs ont des oreilles, et ce serait dommage de vendre ton pote à cause de ton imagination débordante. » Ou comment tenter de se montrer convaincante dans une situation qu'elle ne gérait absolument pas. Mei Li n'était pas du genre à s'interroger sur le pourquoi du comment, alors elle refusait que qui que soit d'autre se mette à la faire soudainement réfléchir sur le sujet, hors de question. « Par contre si tu le vois tout à l'heure, tu pourras dire à Seokinette que la princesse capricieuse et totalement chieuse ne sera pas tendre avec lui si nous sommes amenés à nous revoir un jour. » C'est à dire très prochainement, obligations professionnelles. Elle tentait d lui faire comprendre qu'elle n'appréciait pas forcément cette façon qu'avait leur ami commun de la présenter à son entourage, et qu'elle finirait par se venger d'une façon où d'une autre. La jeune fille insista sur le pseudo précédemment utilisé par Min Jun avec une pointe d'amusement. Dommage, s'il n'était pas aussi fouineur, elle aurait très probablement fait de lui un allié précieux ne serait ce pour lui soutirer des informations aussi précieuses que ce surnom ridicule qu'elle saurait ressortir au bon moment devant le principal intéressé.

electric bird.




and without you I'm losing my mind ♒︎ I tell myself you don't mean a thing, and what we got, got no hold on me. But when you're not there, I just crumble. I tell myself I don't care that much, but I feel like I die 'til I feel your touch.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 555
Age : 20 ans (17/05/96)
groupe : Fireflies
rôle dans le groupe : Lead rap, vocal & dancer
nom de scène : Sมห
occupation : Chieur à temps plein et idole de la Knockout Global de temps en temps ♥ Depuis quelques temps il s'essaye à l'écriture et la composition
avatar : Lim Changkyun (I.M/MONSTAX)
DC : Lim Hyun Ae
Points : 51

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1737-kang-min-jun-i-only-wanna-be-with-you http://www.lights-camera-action.org/t1739-kang-min-jun-i-m-two-sides-of-the-same-coin http://www.lights-camera-action.org/t1744-kang-min-jun http://www.lights-camera-action.org/t1747-kang-min-jun-don-t-call-me-babe#36881 http://www.lights-camera-action.org/t2531-sun-knockout-global En ligne
Message
Sam 13 Aoû - 12:37

is that really you ?
Kang Min Jun & Wang Mei Li

Une erreur selon elle ? En plus elle me prenait pour un naïf. C'en était mignon va. J'étais certain de mon coup. Je l'avais reconnue tout de même. Un peu con à mes heures mais pas totalement aveugle non plus. Je ne pouvais pas en dire autant de ce que Yong Seok ressentait. En vrai j'avais juste extrapolé ses réactions aux miennes et la déduction c'était fait d'elle-même. Pourquoi s'infliger tant de souffrance avec une fille aussi casse-bonbon que Mei Li ou Mee Yon si ce n'était pas pour quelque chose de plus… de plus chiant encore ? Parce qu'il fallait la supporter la princesse Gervais hein ? Et si j'y arrivais si bien, c'était bien à cause / grâce, allez savoir, à cet organe vital dans ma poitrine. Putain de sentiment de contrainte si vous voulez mon avis. Ça m'avait paru sacrément évident. Et puis, vu notre proximité, ça ne m'étonnerait même pas que cet imbécile ait pris inconsciemment exemple sur moi. Comme si être amoureux par dénis ça avait quelque chose d'excitant. Tout le contraire. En plus d'être emprisonné dans son propre mutisme, le sentiment de connerie est omniprésent. L'amour, c'est une vraie plaie. Que personne ne viennent dire le contraire. Et ça l'est d'autant plus quand ce sont des filles comme ces deux-là qui en sont les gagnantes. Parce que non, tomber sous le charme d'une fille toute gentille, qui aime te faire des bons petits plats et qui se contente de sourire en te proposant une sortie cinéma ce n'est pas possible hein ? Nous, ce sont des lionnes qu'on veux…  et qu'est-ce qu'on ne ferrait pas pour leur plaire à celles-là… je me le demande. Et puis, ce qui me rendait encore plus fou dans cette histoire, c'était d'avoir la nette impression d'être à côté de mes pompes. Alors, très bien, peut-être que, effectivement, je n'étais pas un enquêteur naturel, peut-être même que j'avais voulu inconsciemment que Yong Seok soit épris de la jolie Wang Mei Li seulement pour me sentir moins seul dans ma propre galère, mais qu'elle me joue la comédie à ce point là. Ça va, je ne vivais pas en ermite non plus, j'avais une télévision et des yeux pour les voir tous les deux. Franchement. Qui ? Le père noël bien sûr. « Lee Yong Seok... » Ça coulait de source pourtant. Elle arrivait presque à me dépiter. Il fallait le faire. Tant d’innocence. J'y croyais même pas. Pas avec elle. Alors oui, les apparences ne font pas tout mais quand même ! Mei Li innocente c'était presque aussi crédible que moi en don juan – quoi que j'essayais vraiment de moins avoir l'air d'un handicapé à ce niveau. Compliqué. Et puisqu'elle ne semblait pas vouloir de la délicieuse présence Seokinette, je rangeais mon portable dans ma poche, l'air de rien. Ça arrangeait bien mes affaires. Au moins, sans Yong Seok pour venir me traîner dans les pattes, j'allais avoir tout le temps nécessaire pour me faire ma propre idée de la princesse. Jusqu'ici il semblerait bien qu'il n'ait pas trop exagéré les faits. Mais qui sait. Inspecteur Kang Min Jun Nim ne semblait pas en grande forme aujourd'hui. Prudence. Je la regardais incrédule, elle et son doigt tout droit pointé sur moi. Il manquerait plus que je cligne quelques dizaines de fois des yeux pour avoir l'air mignonne et totalement égarée. Qu'est-ce que j'avais déjà bien pu dire ou faire de si accusateur pour être ainsi pointé du doigt ? Avoir une réponse semble même être un luxe pour moi. Aussi girouette que pouvait l'être Mee Yon sauf qu'au moins avec cette dernière, les années m'avaient permis d'acquérir une sorte de décodeur naturel. Ce qui n'était définitivement pas le cas de Mei Li et en plus, elles ne semblaient même pas être sur la même fréquence. À croire que chaque chieuse avait son propre vocabulaire et ses propres réactions surdimensionnées. Le cauchemar. Dans une vaine tentative de civilisation, je me présentais à elle, n'étant pas bien sûr de la nécessité de la chose. La manière dont elle m'avait fixé quelques secondes auparavant tendait à croire qu'elle savait au moins qui j'étais. Ou elle le pensait. À moins de faire l'idiot, je marquais pas les gens plus que ça en temps normal. Enfin, encore une fois, tout n'était qu'une question d'opinion et de perception. « Piquante. Outch. Je souffre. » Le moins que l'on puisse dire c'est que la petite avait du répondant. Elle avait déjà l'air d'avoir son petit caractère mais je ne l'imaginais pas aussi incisif. Si j'étais blessé ? Pas le moins du monde. Je jouais la comédie moi aussi. Certainement moins bien qu'elle vu mon large sourire. « T'inquiète pas ma jolie. Je me souviens de toi. Ne sois pas triste. » Si seulement j'avais un mouchoir dans ma poche, j'aurai pu le lui tendre, juste histoire de me foutre autant de sa poire qu'elle ne le faisait. Il suffisait de voir ce petit air snob qu'elle prenait en piétinant volontaire ma bromance avec Yong Seok. Saloperie de gamine va. « Tu aimerais que je le prenne mal ? » Je haussais un sourcil avec le peu de sérieux que je pouvais avoir. Rien de ce qu'elle me disait ne me touchait personnellement. On avait davantage l'impression qu'on se tenait là, tout deux, sur un ring et que le premier K.O serait proclamé larbin de l'autre. Je pouvais définitivement pas perdre à ce petit jeu. Trop tentant. Quoi que me laisser dominer par Mei Li. Pourquoi pas. Seulement, je n'étais pas certain que l'idée enchante mon binôme de douche. « Ce crétin, garde notre amour secret. Qu'il est mignon. » Je lui tirais la langue, satisfait de cette connerie et conscient de cette peut-être, réputation néfaste que j'affublais à mon meilleur ami. Ou presque. Il n'allait pas en mourir quoi. J'avais quand même dit un peu plutôt qu'il était fou d'elle non ? Si elle en doutait, c'était seulement par facilité. De toute manière, il ne fallait pas me prendre pour plus con que je ne l'étais. Je savais bien pour qui elle était ici présente et le nier avec tant de conviction ne faisait qu'affirmer tout soupçon. Mais peut-être qu'en effet je n'aurais pas du le dire à voix haute à proximité de l'agence. Bof, après tout qui me prenait au sérieux ? Personne. « Oh please… ne fais pas ta prude. Une sortie cinoch, une grenadine, une ballade dans un parc à jamais tué une carrière. Ou alors t'as misée sur la mauvaise agence. » Personne n'a parlé de frotter leur parties génitales l'une contre l'autre dans une chambre de motel après tout. Je ne l'avais même pas pensé en plus. « T'es pas là ici pour jouer les plantes vertes. Même que bon, ça t'va bien mais… bon. » Mais bon rien. Je partais encore dans des théories fumeuses sans m'en rendre compte. Lee Yong Seok ou Kang Min Jun n'étaient pas les seuls trainee/idoles de la Knockout Global. Je faisais peut-être fausse route sur les raisons de sa venue ici. Mais j'étais trop fier que pour l'admettre. Je les voulais ensemble. Ne serais-ce que pour me donner espoir. Peut-être qu'on était pas aussi désespéré Mee Yon et moi. À voir. Mes modèles de comparaison semblaient pas très coopératif pour le coup. « En plus elle est susceptible. Comme c'est vilain. Je lui transmettrais ton message belle Mei Li. Il en sera tout émoustillé. » Putain de bouffon. Je n'allais définitivement pas avoir la chance de la connaître davantage que cela à force de faire mon petit con. Mais c'était tentant que voulez-vous ? Mei Li avait l'air d'être à ma hauteur à ce niveau-là, pardonnez mon envie irrépressible de jouer avec elle. Je m'approchais d'elle, plus sérieux, moins con (enfin on essayait). « Tu veux vraiment pas que je l'appelle ? Il répète avec les autres mais il devrait avoir cinq minutes. Même plus si c'est toi. » Ouais j'en étais convaincu. Elle sentait l'effort de courtoisie là ? Je lui offrais un sourire des plus satisfait avant de changer radicalement de sujet. « T'sais que tu me flatte. Te souvenir de moi dans Serendimachin chose, ça me touche. » Il fallait dire que mes prestations forcées n'avaient pas de quoi marquer les esprits. Peut-être par la médiocrité de la chose. J’espérais que c'était pas là l'opinion qu'elle avait de moi : celle du loser. « Enfin en même temps… vu mon charisme. J'te comprend. » J'essayais de sauver les meubles. Ou de m'enterrer encore plus. Je ne savais pas bien. L'effet Mei Li ça. Sûrement.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2360
Age : 18 yo
groupe : daebak avenue
rôle dans le groupe : daebak avenue > maknae, lead dancer, face // 5th dimension > visual
occupation : rookie, yongseok's gf
avatar : chou tzuyoda (twice)
DC : bang minhyuk & lee sooah
Points : 49

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t91-wang-mei-li http://www.lights-camera-action.org/t93-wang-mei-li http://www.lights-camera-action.org/t94-wang-mei-li-activite-rp http://www.lights-camera-action.org/t106-wang-mei-li-ring-my-bell http://www.lights-camera-action.org/t115-wang-mei-li-meili_wg
Message
Lun 5 Sep - 22:01

is that really you ?
Kang Min Jun & Wang Mei Li

TenueJust friend. Ne pouvait-il donc pas envisager que deux personnes du sexe opposé puissent simplement être de bons amis? D'accord, elle risquait fort de ne pouvoir convaincre personne avec de tels arguments cependant, elle croyait en l'amitié homme/femme même si actuellement elle ne savait pas trop comment qualifier la sienne avec Yong Seok. Alors, plutôt que de se poser des questions de ce genre, elle préférait dire qu'ils s'entendaient bien, sans approfondir le sujet. En parler la rendait nerveuse sans qu'elle puisse réellement savoir pourquoi. La seule chose dont elle était consciente actuellement était d'être plus proche de son aîné qu'avec n'importe quel autre garçon jusqu'à présent mais cela voulait-il dire qu'elle tombait amoureuse? Elle n'en était pas certaine. Pour elle, cette bonne entente et cette proximité qui en avait résulté n'était nulle autre que le résultat du caractère de son ami. Il avait ce petit quelque chose qui arrivait à la mettre à l'aise, tout simplement. Min Jin avait juste un peu trop d'imagination, et rejoignait les fans et leurs fantasmes étranges. Après les quelques missions auxquelles Mei Li avait participé avec Yong Seok, elle avait déjà surpris des commentaires de fans qui semblaient approuver le pairing qu'ils avaient formé le temps d'une ou deux mission, au milieu de celles qui rageaient de la voir aussi proche de leur Oppa adoré. Bien trop d'histoires pour rien du tout si vous voulez mon avis. Ne jamais mélanger plaisir et travail. Pensez bien que s'il se passait quelque chose, jamais elle n'irait jusqu'à montrer son idylle face aux caméras, à la vue de la Corée entière. De quoi rassurer les plus possessives d'entre elles. Quoique... Non, peu lui importait. Depuis quand se mettait-elle à penser à ce genre de choses?! « Je vais me répéter pour la seconde et dernière fois, ce n'est pas lui que je viens voir. Évite de faire du bruit pour rien. » Ce serait dommage qu'il ait à se déplacer alors qu'à la base elle se déplaçait uniquement pour transmettre un petit quelque chose à une amie. Cependant, si c'était lui qu'elle avait croisé, sans doute aurait-elle profité de ce moment pour échanger quelques mots avec lui. Au lieu de ça, il avait fallu qu'elle tombe sur son ami, l'élément perturbateur. La demoiselle ne le connaissait pas plus que ça, mais suffisamment pour savoir qu'il était un ami proche du sien. Peut-être même un peu trop? Et elle ne pensait pas se tromper après avoir pu les voir ensemble au Summer festival ou au Serendipity. La politesse? Oubliée. Avait-elle vraiment besoin de se montrer adorable et docile en compagnie de trainee de son âge? Elle ne l'était même pas avec le personnel de son agence, pourquoi le serait-elle avec cet inconnu? Il était le pote de son pote, et non pas le sien. Inutile donc de prendre des pincettes pour converser avec lui malgré les tentatives de ce dernier pour être un minimum agréable ou gentil. Tentatives vouées à l'échec, quoi qu'il puisse faire. En effet, en venant ainsi à elle il avait en quelque sorte heurté un sujet sensible, censé rester secret à la base. C'était parce qu'il avait en partie raison et qu'il se doutait bien de quelque chose qu'elle s'était directement mis sur la défensive, par simple de mesure de précaution. « En vérité, ça m'est égal. » Qu'il prenne bien ses réflexions ou non, elle s'en moquait totalement. Elle n'était pas là pour se faire des amies. Tout comme elle ne comptait pas changer sa manière juste pour ses beaux yeux. A prendre ou à laisser. Un petit sourire suffisant fit cependant son apparition au coin des lèvres de la demoiselle, bras croisés, qui s'amusait presque de la situation. A croire qu'il lui était impossible de converser normalement avec qui que ce soit. Mais dans ce cas bien précis, Min Jun l'avait en partie cherché. S'il n'avait pas fait la fouine, peut-être l'aurait-elle épargné. « Amour secret? Ah ouais, il est aussi de ce bord? » Ce n'était pas comme si elle y croyait réellement, et pourtant, poursuivre sur le sujet tout en faisant l'ignorante lui paraissait terriblement tentant. « Moi je juge pas. Mais maintenant que tu le dis, ça expliquerait beaucoup de choses. » Comme l'excès de confiance de ce dernier. C'est bien connu après tout, ce sont toujours ceux qui en font le plus qui ont le plus de choses à cacher. Cette pensée la fit sourire plus largement alors qu'elle secouait doucement la tête comme pour se chasser ces drôles d'idées et revenir au moment présent. L'amusement fit place à l'agacement lorsque la coréen insista sur le sujet Yong Seok, traduisant ce dernier par un léger froncement de sourcil. Prude? S'il savait. Comme tout fille normalement constituée certaines pensées lui effleuraient parfois l'esprit cependant, entre la théorie et la mise en application il y avait un large fossé. Si elle ne donnait pas l'impression de l'être, elle n'avait pourtant jamais tenté quoi que ce soit avec un homme, ne serait-ce qu'un simple rendez vous. Pourquoi? Parce qu'elle n'en voyait pas l'intérêt tout simplement puisqu'elle ne s'était jamais réellement entiché de qui que ce soit jusqu'à maintenant. « Une grenadine s'il te plait. J'ai plus 10 ans non plus hein... » Elle n'était pas non plus une adulte mais quelques mois seulement la séparait de la majorité. Dans d'autres pays, elle serait même considérée comme telle. « En plus, bonjour le rendez vous cliché que tu proposes. Aussi ridicule que la balade au bord de la plage pendant un coucher de soleil. » Facile à dire pour elle qui n'avait jamais rien vécu de tel, mais si un jour elle venait à se prendre au jeu, elle n'assumerait très certainement pas avec un peu de recul. Un soupir lui échappa lorsque son interlocuteur revint à la charge concernant le fait d'appeler Yong Seok. Comprenait-il le non? Elle en doutait désormais. « Non c'est non. Laisse le où il est. Gosh... Kang Min Jun, forceur de l'année 2016.  » Pourtant, il lui rappelait étrangement quelqu'un. Min Jun devait très certainement aux Fireflies ce que Ddol Mi était aux Daebak Avenue. Deux personnes intenables. Ambiance garantie. Concernant le cas Yong Seok, il devait avoir suffisamment à faire entre les préparatifs pour ses débuts et le Serendipity, autant le laisser se concentrer correctement. Elle ne voulait en aucun cas être la cause de son échec dans la compétition. Le regard de la demoiselle se reposa sur le bleu qui s'était rapproché d'elle, une maigre grimace déformant son visage. Son sérieux n'avait pas duré longtemps, dommage. La remarque de ce dernier la fit franchement rire et par automatisme, elle tenta de l'étouffer en venant placer sa main devant sa bouche. « Tu as raison. Trop de charisme en toi. Les juges n'ont pas réalisé la grossière erreur qu'ils ont fait en t'éliminant. Je crie à l'injustice. » C'était bas. Mais il lui avait tendu la perche, l'occasion était bien trop belle pour ne pas la saisir. Ça lui apprendra à sortir des âneries pareilles. Dans tous les cas, s'il n'avait pas marqué son esprit plus que ça dans la compétition, Min Jun pouvait être certain qu'il lui avait fait une forte impression ce jour ci. « Attends un peu... Tu m'as dis que Yong Seok était en train de s'entraîner, mais tu ne devrais pas être avec lui ou ton groupe afin de préparer vos débuts toi aussi? » Forceur, et glandeur qui plus est. Mais qui sait, peut-être allait-il pouvoir lui sortir une excellente excuse pouvant justifier sa présence à l'extérieur alors que les autres étaient en train d'en baver à l'intérieur. Va y, surprend moi par ta créativité.

electric bird.




and without you I'm losing my mind ♒︎ I tell myself you don't mean a thing, and what we got, got no hold on me. But when you're not there, I just crumble. I tell myself I don't care that much, but I feel like I die 'til I feel your touch.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 555
Age : 20 ans (17/05/96)
groupe : Fireflies
rôle dans le groupe : Lead rap, vocal & dancer
nom de scène : Sมห
occupation : Chieur à temps plein et idole de la Knockout Global de temps en temps ♥ Depuis quelques temps il s'essaye à l'écriture et la composition
avatar : Lim Changkyun (I.M/MONSTAX)
DC : Lim Hyun Ae
Points : 51

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1737-kang-min-jun-i-only-wanna-be-with-you http://www.lights-camera-action.org/t1739-kang-min-jun-i-m-two-sides-of-the-same-coin http://www.lights-camera-action.org/t1744-kang-min-jun http://www.lights-camera-action.org/t1747-kang-min-jun-don-t-call-me-babe#36881 http://www.lights-camera-action.org/t2531-sun-knockout-global En ligne
Message
Jeu 15 Sep - 0:52

is that really you ?
Kang Min Jun & Wang Mei Li

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la demoiselle qui se tenait juste devant moi ne semblait en rien ravie que l'on taille la conversation ensemble. Plus celle-ci se poursuivait, plus je ressentais une pointe d'agacement dans sa voix. Bon d'accord, je forçais un peu la chance. C'était tout moi ça, mais je savais aussi que j'étais un putain de borné. Pas seulement en ce moment, dans la vie en général. Pour tout. Et pour rien à la fois. J'avais résisté à la tornade d'indifférences de Mee Yon pendant des mois, alors forcément, ce n'était pas Mei Li qui allait me décourager dans ma tentative médiocre et complètement ratée de jouer les cupidons. Quelle idée qui plus est ? Je n'étais déjà pas fichu de me trouver une gonzesse tout seul (quoi que j'avais encore jamais essayé de chercher avec quelqu'un, c'était peut-être ça la clé du succès ?), alors essayer de caser mon best friend avec une fille, aussi compliquée que pouvait être la jolie taïwanaise… Une peine perdue ? Peut-être pas. Ce n'était jamais qu'une question de persévérance après tout. Pas tant pour les mettre ensemble, mais au moins pour creuser sous ses nombreuses couches de méfiance et d'hostilité. J'avais jamais été hyper doué pour socialiser avec les filles de base mais ça ne m'empêchais jamais d'essayer. Si seulement j'avais conscience de combien j'étais casse-couille, ça aiderait peut-être aux progrès. C'était pas faute de l'avoir entendu encore et encore de la bouche de Mee Yon pourtant. Comme si je prenais ses paroles au sérieux à celle-là… Bref, non content qu'elle m'envoyait la nette impression d'être mieux que moi (et de loin), elle se permettait en prime de lancer des piques à Yong Seok. Le pauvre, même pas là pour se défendre. N'empêche qu'elle m'intriguait quelque peu à ce sujet. J'avais toujours connu princesse Seokinette sous ses meilleurs jours et je le savais hyper séducteur à ses heures (bien plus que moi), mais peut-être qu'il était sensible avec les filles. Certes, je l'avais vu aller avec Hye Ji, mais c'était encore différent. Bien différent même. La romance n'a jamais été mon sujet de maîtrise. Je suis tout juste capable d'aimer à sens unique je crois mais je sais aussi reconnaître des signes quand il y en a. Enfin, surtout chez les mecs. Étrangement, le radar « détection de neuneus sous le charme » ne prend pas effet avec les filles. Trop de mystères. « Comme quoi ? Vas-y, tu m'intéresses ! » Pour sûr et pas pour me moquer. J'avais beaucoup trop de respect pour Yong Seok que pour cela. Ok, je lui taillais une réputation de merde avec la demoiselle certainement et quand on était ensemble, j'aimais beaucoup le taquiner, mais c'était juste ma manière de lui témoigner mon affection sincère. Elles étaient peu nombreuses les personnes à qui je tenais vraiment. Et j'insistais, encore et encore, pas tant pour forcer une rencontre entre ces deux-là, mais pour entrevoir cette petite nuance recherchée. Encore un bel échec. Téméraire je le dis. Jamais découragé. « Ah ? » Je laissais planer mon interrogation quelques secondes avant de reprendre, toujours ce sourire de nerveux coller à la face. J'étais probablement né avec d'ailleurs. « Il va falloir leur dire aux mecs qui gèrent les grenadines que au-dessus de dix ans, c'est interdit. » Non mais n'importe quoi. Comme si il y avait un âge pour boire une grenadine. Ok, c'était pas ma boisson favorite et même que j'aimais pas ça, moi le grand adepte de sodas et de Coca-Cola, mais tout de même hein… Ma miss Gervais n'avait plus dix ans depuis… depuis que je l'avais rencontre tien ! Et pour autant elle ne jurais que par sa grenadine à la menthe. Et en parlant de Mee Yon, c'était fou comme ces deux-là pouvaient se ressembler. Toujours à critiquer ou à râler. Putain de chieuses au carré ! Il allait vraiment falloir qu'on se trouve un nouvel idéal féminin Yong Seok et moi… ça devenait urgent. « Tu dis ça parce que jamais aucun garçon a eu le courage de t'inviter à un rendez-vous, c'est pour ça ! » Kang Min Jun ou le tact incarné. J'en savais fichtrement rien en plus, je disais ça en l'air, sans même penser que ces quelques paroles pourraient la blesser. Évidement que c'était méchant. Crétin va ! Mais c'était vrai aussi, il fallait être sacrément cinglé pour inviter une fille comme elle quelque part, surtout si mademoiselle se permettait de piétiner notre imagination à nous les mecs, déjà pas grandiose en matière de romantisme. C'était peut-être un fait, mais ça restait toujours assez vilain comme manière de le dire. Plutôt que de m'excuser, je lui proposais une énième rencontre avec le fireflies de ses ''rêves''. La tentative de trop qui me fit rire d'ailleurs. C'est que le surnom m'allait plutôt bien. « T'es quand même sacrément têtue, Wang Mei Li. Quel beau duo on fait. » Entre le forceur et l'obstinée. Ouais… Qui de nous deux lâcherai l'affaire le premier ? Les paris étaient lancés ! Et c'est qu'elle se défendait bien la petite, sauf que la où elle pensait tirer sur une corde sensible, il n'en était rien. Mon élimination au Serendipity avait été totalement préméditée. Je n'aurai pas tenu une semaine de plus dans ce show des plus grotesque. Autant j'avais apprécié le regarder à la télévision, autant y être, ça avait été l'horreur. Il m'avait fallut user de nombreuses stratagèmes pour finir bon dernier. Je ne me prétendais pas le meilleur dans la compétition, mais certainement pas le moins bon non plus. Je ne serai pas ce que je suis aujourd'hui, à deux doigts de débuter avec les fireflies et occupé de préparer mes débuts en solo. L'agence croyait en moi, plus que je croyais en moi. Si Serendipity avait dû sceller mon destin à jamais, sûrement que j'aurai regretté mon comportement je m'enfoutiste de ces trois semaines passés en leur compagnie. Mais il n'en était rien. Bien entendu, on m'avait tiré les oreilles et j'avais eu droit à quelques bons, longs et barbants sermons sur mon comportement des plus merdique en tant que trainee… mais on m'avait pris avec mes défauts aussi, pas question de jouer les autruches et de prétendre ne pas avoir été prévenu par avance. Enfin capable de m'exprimer et de récupérer un peu d'air, j'ouvrais grand la bouche. La connerie était à venir. « C'est gentil de reconnaître mes talents Mei Li. Mais ne t'inquiète, no regrets. Sauf pour toi visiblement. Je ne dirais rien à Seoki, promis ! » Je tendais mon pouce en l'air, taquin et moqueur. Je l'aimais bien la petite. Bon certes on tournait un peu en rond là avec nos deux attitudes d'handicapés mais sa répartie était aussi plaisante que celle de Mee Yon. J'arrivais toujours pas à me décider si c'était une qualité ou un défaut d'ailleurs. Toujours était-il que Mei Li se révélait être plus intéressante qu'elle n'y paraissait aux premiers abords et ça, c'était un sacré bon point pour elle. Un excellent sens de la répartie et plus encore, elle savait écouter et sortir les bonnes questions aux meilleurs moments. Je paru gêné l'espace d'un instant mais c'était d'autant plus parce qu'elle avait appuyée sur le bon bouton. Je riais même nerveusement en reculant de deux pas. « Hé bien… disons juste que je suis parfait ? Je m'adapte vite, j'apprends vite. Mes talents ne sont rien d'autre que des complexes pour eux et je ne suis pas assez sadique pour leur infliger mon skill comme ça. » Je souriais cette fois de toutes mes dents, espérant la convaincre. J’espérais naturellement. C'était bien trop gros pour être la vérité. On le savait tous les deux. Je croisais les bras et soupirais. « En vrai, les répétitions ne concernaient pas les fireflies. Je ne suis pas trop… impliqué là-dedans ? J'profite de mon time avant de reprendre mon propre taff. » J'étais toujours plus productif une fois la nuit tombée, quand personne n'était là pour me déranger. La solitude et la mélancolie : les meilleures amies de la composition. J'enfonçais mes mains dans les poches de mon jeans, un air presque sérieux sur la face. « Bon hé bien Mei Li… si t'es vraiment pas venue pour voir Yong Seok, que t'as rien à faire, j'me dévoue pour t'offrir un rendez-vous grenadine et peut-être même une glace. La plage, ça sera quand tu me montreras ton côté plus mignon. Tu sais ce qui te reste à faire ma jolie. » J'avançais vers l'agence de quelques pas, et tandis que les portes à détection automatiques s'ouvraient, je balançais mon sac à l'intérieur. Tant pis pour l'état de mes tablettes de chocolats au lait… Je me tournais vers elle avec un sourire sincère et lui tendais le bras pour aussitôt le rabaisser. C'est vrai : Mei Li est timide hein ? « On y va alors ? J'ai pas la journée chérie. »
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas

Is that really you ? [Sunli]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: the big four :: knockout global-