지금 우리 — ((wookhei))

AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -25%
Nouveaux écouteurs Apple AirPods 2 au meilleur ...
Voir le deal
133.90 €

 

 지금 우리 — ((wookhei))

Jo Eunwoo
staff
staff
staff
Jo Eunwoo
staff
지금 우리 — ((wookhei)) B7wIfPRV_o

지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837

Messages :
268

Age :
19yo (int.) ; 21 yo (kr.) (1111)

groupe :
nugu squad — vice club

rôle dans le groupe :
fire boi, living smiley ; bout-en-train, potit blagueur

nom de scène :
dummy ; rollz (de springrollz uiui)

occupation :
back-up dancer, bootyful boi, broke-ass b*tch ; embrasser yukhei, vénérer jiyun, coller jiho et le reste du vice

avatar :
na beautiful jaemin

crédits :
me'ow ♥ (avatar) ; sial (signature)

DC :
rose's garden ((gabriel, hyunbin, yijun, hajoon, jacob, sunan, yue, eiji, seojun))

Points :
7

지금 우리 — ((wookhei)) Tumblr_inline_mgqf9tIS7W1rxsw83지금 우리 — ((wookhei)) Tumblr_inline_mxht51kzru1qid2nw

Mar 5 Mai 2020 - 2:19



Je cueillerais les je t'aime sur tes lèvres en bourgeons. J'en volerais assez pour tout un bouquet, splendide au point de t'en faire oublier tous ceux que je t'ai refusés.
Le temps est une notion bien étrange. Mes journées semblent parfois s'écouler en un battement de cil : hier, par exemple, a disparu bien trop vite. Puis d'autres instants, comme celui-ci, semblent durer d'insupportables éternités. L'immense sablier du temps semble figé tandis que mes yeux tournent, ici et là, partout dans la pièce que nous sommes les seuls à occuper - pas tant de points d'accroche en dehors de son visage que j'ai peur de confronter, rien pour m'éviter les mots que j'ai peur de prononcer.

C'est pourtant moi qui ai décidé de lui parler, aujourd'hui. Parce que ça me semblait nécessaire. Parce qu'il y a certaines choses que je ne peux plus nier, tant elles se voient comme le nez au milieu de la figure - une certaine discussion que j'ai eue l'autre jour m'a grandement éclairé à ce sujet, d'ailleurs. Et que je préfère accepter certaines choses que d'autre - à savoir, l'idée que je puisse possiblement être un peu de ce que j'ai tant rejeté est préférable à celle de le perdre pour de bon. Yukhei représente plus pour moi qu'un simple ami, et si je n'aime pas l'admettre, je ne peux plus le cacher non plus. Pas à lui.

Pourtant, lorsqu'il est temps de faire face à mes propres actes et décisions, j'en tremblerai presque : parce que ces mots-là auront des répercussions sûrement trop grandes pour les imaginer, et j'ai peur que les choses ne tournent pas comme je l'aurais espéré. Peur d'abord, d'admettre à voix haute pouvoir vouloir ce que j'ai toujours refusé - peur que lui, ait changé d'avis, de tout avouer pour me voir repoussé. Et il m'a dit, je t'aime. C'est un peu de clarté dans mes souvenirs flous. Il l'a dit, mais et s'il avait changer d'avis ?

Je me racle la gorge. Rester à cogiter en silence finira par me rendre fou. Alors il faut parler - et puisqu'il faut parler...

"Je voulais...te parler. Par rapport à ce qu'il s'est passé l'autre jour."

C'est au moins un début - il sera plus dur de reculer, maintenant que la bombe est désamorcée, sans au moins en recevoir quelques débris.

"Je...tu...j'ai réfléchis, je..."

Et les mots qui refusent de sortir comme il faut : c'est affreusement frustrant, pour moi qui était si résolu à parler, quelques minutes avant son arrivée.

"Ce que tu m'as dis, l'autre jour. Tu le pensais ?"

Parce qu'en être sûr aiderait peut-être ma voix terrifiée.
icons/gifs : satellite-web (tumblr); codage par me'ow





((우케이))
shot me out of the sky,
you're my kryptonite
staff
http://www.lights-camera-action.org/t14435-dream-run-eunwoohttp://www.lights-camera-action.org/t18609-jo-eunwoo#248467http://www.lights-camera-action.org/t16043-jo-eunwoohttp://www.lights-camera-action.org/t14466-eunwoohlala-eunwoo
Kang Yukhei
yuseong media
yuseong media
yuseong media
Kang Yukhei
yuseong media
지금 우리 — ((wookhei)) B736bb82a271359148b3cd9385de32b0c6c50407

지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837

Messages :
289

Age :
19 ans. (121200)

groupe :
TRIVIA ✯

rôle dans le groupe :
LEAD VOCAL, DANCER.

nom de scène :
SAMUEL.

occupation :
fanboy officiel de haeyeon, président du fanclub de zhiruo, aimer eunwoo.

avatar :
jinyoung (cix).

crédits :
acid rain.

DC :
jiho (wdl), sorina (staff), hyeji (wdl), seonghwa (staff), haena (kg), rhea (wdl).

Points :
111


Mar 5 Mai 2020 - 20:16



Je cueillerais les je t'aime sur tes lèvres en bourgeons. J'en volerais assez pour tout un bouquet, splendide au point de t'en faire oublier tous ceux que je t'ai refusés.
le chapitre qui persiste, se grave dans la peau, l'effroi de l'oubli renfermé dans cette bulle d'encre qui roule sur l'épiderme.
qu'il était effrayant, ce scénario qui se répète comme un vieux cd rayé.

le silence ne dura pourtant guère longtemps, à sa surprise. le besoin d'une rencontre se prononça vite, laissant yukhei perplexe sur ce fil incertain. allait-il chuter ou l'équilibre serait-il enfin retrouvé ?
cette même crainte ronge l'atlas. à croire qu'ils n'étaient plus capables d'être seulement amis, eunwoo et lui. c'était un tout ou rien, finalement. et ce tout, eunwoo ne semblait pas prêt à l'offrir. il ne le pouvait pas. c'était ce qu'il lui avait dit, quelques mois auparavant. des mots ravageurs qui eurent blessés le palpitant, autrefois.

et c'est le silence qui pèse lourd dans l'atmosphère. yukhei aimerait le faire taire, mais les mots semblent rester au fond de sa gorge. que pouvait-il bien dire, après tout ? rien. ou peut-être bien des choses. s'excuser pour ce baiser. s'excuser pour cette confession qu'il ne pensait jamais dévoiler. car lui-même ne savait pas encore à quel point ses sentiments crient là-dessous. il le découvrit en même temps qu'eunwoo.
et c'était difficile à assumer. difficile, car cela brisa, de toute évidence, le peu de choses qui restait entre eux.
le regard se lève enfin, croisant celui chocolaté de l'homme qu'il refusa de contempler, par peur, par pudeur, par honte, aussi. geste anodin qui, pourtant, força le muscle de chair à se fracasser contre sa cage.
eunwoo, la beauté sadique qu'il aimerait pouvoir effleurer, jusqu'à ce que les picotements sur la pulpe de ses doigts lui rappellent que cet interdit persiste, et ne cédera certainement jamais.

le sujet se dévoile, enfin. la surprise absente, ça en était presque ironique. il avait donc réfléchi. de la même façon qu'il eut réfléchi, quelques mois auparavant. son esprit était vide, à présent. vide, sans songe, sans pensée. yukhei attendait simplement que les mots ne viennent à eunwoo. qu'il puisse dire enfin ce qu'il avait à dire, et laisse ainsi le garçon retourner à l'agence. « et...? » c'était une suite qui ne paraissait guère vouloir venir, si bien que cette minute sembla interminable. jusqu'à ce que la question ne vienne s'abattre sur le garçon. « oh... ça... » que pouvait-il bien dire ? avouer, c'était là la seule solution qui se présentait à yukhei. pas par envie, mais parce qu'il lui était bien difficile de nier face à ce visage pour qui il avait juré honnêteté.
alors oui. il l'aimait. oui, il le pensait toujours. il le penserait chaque jour à venir, c'était évident. il l'aimait si fort, ça en était presque douloureux. et triste, aussi.
mais comment lui dire, tout ceci ? comment lui dire et espérer minimiser les dégâts qui n'attendaient que lui pour tomber ? comment lui dire, et prier pour qu'eunwoo ne s'en aille pas ? « j'pensais que t'avais oublié » et ça aurait été bien plus simple, ainsi.
« j'crois bien.. peut-être.. » le stress se placarde sur ce visage poupon. les diamants gardent prisonniers sa lippe, la mordillent, pendant que l'astre panique, cherche ses mots. mais c'était un désordre, là-dedans. un brouillon infernal auquel yukhei n'arrivait pas à comprendre. alors tant pis, il parlerait. il laisserait les phrases glisser sur ses lippes comme bon leur semblent. c'était tout ce qu'il pouvait faire, après tout. « ça m'a surpris moi-même mais.. ouais. j'crois que tu m'plais, eunwoo. j'aurai préféré qu'il en soit autrement mais... » il hausse les épaules, cherchant à mettre un point à cette phrase qui ne semblait pas vouloir se terminer, les mots manquant visiblement. « désolé.. pour tout ça »

icons/gifs : satellite-web (tumblr); codage par me'ow





( on brûlera )
Que la mer nous mange le corps, que le sel nous lave le cœur. On brûlera tous les deux en enfer, mon ange.


yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t14855-kang-samuel-idk#207272http://www.lights-camera-action.org/t14867-kang-yukhei-un-titre-ici#207421http://www.lights-camera-action.org/t19046-kang-yukhei#253919http://www.lights-camera-action.org/t15180-kang-yukhei#211588http://www.lights-camera-action.org/t15179-kangsam#211563http://www.lights-camera-action.org/t15578-triviaoff#219750http://www.lights-camera-action.org/t15681-trivia#220983
Jo Eunwoo
staff
staff
staff
Jo Eunwoo
staff
지금 우리 — ((wookhei)) B7wIfPRV_o

지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837

Messages :
268

Age :
19yo (int.) ; 21 yo (kr.) (1111)

groupe :
nugu squad — vice club

rôle dans le groupe :
fire boi, living smiley ; bout-en-train, potit blagueur

nom de scène :
dummy ; rollz (de springrollz uiui)

occupation :
back-up dancer, bootyful boi, broke-ass b*tch ; embrasser yukhei, vénérer jiyun, coller jiho et le reste du vice

avatar :
na beautiful jaemin

crédits :
me'ow ♥ (avatar) ; sial (signature)

DC :
rose's garden ((gabriel, hyunbin, yijun, hajoon, jacob, sunan, yue, eiji, seojun))

Points :
7

지금 우리 — ((wookhei)) Tumblr_inline_mgqf9tIS7W1rxsw83지금 우리 — ((wookhei)) Tumblr_inline_mxht51kzru1qid2nw

Mer 6 Mai 2020 - 20:47



Je cueillerais les je t'aime sur tes lèvres en bourgeons. J'en volerais assez pour tout un bouquet, splendide au point de t'en faire oublier tous ceux que je t'ai refusés.
Ça s'agite entre mes côtes. Si fort que j'en aurais presque le tournis : parce que ça se bouscule autant dans le coeur que dans ma tête, quelque part entre le tourbillon de mots que j'aurais à lui dire et qui refusent de sortir, et les sentiments confus que je ne démêle toujours pas totalement. Alors les paroles s'emmêlent avant même de quitter mes lèvres, se retrouvent bloquées sous ma langue par la peur qui les retient, et les "et si" qui se placent en barrière à l'entrée de ma gorge. Je voudrais reculer, tout en sachant que ça m'est impossible, si je ne veux pas le perdre et peut-être, un jour, vivre en paix avec moi-même.

J'aurai aimé suivre ses pensées et oublier - peut-être cela m'aurait-il évité l'embarras de la réflexion, de la peur et des hésitations. Mais ce souvenir, bien ancré dans ma mémoire, ne peut pas être contourné. Trop vivant et vibrant, le plaisir que j'ai ressenti par mes lèvres sur les siennes est ce qui reste de plus clair dans cette soirée autrement si floue, comme ses mots qui ne quittent plus mes oreilles, repassés en boucle comme un CD rayé.

"J'ai pas oublié. J'aurais pas pu."

Parce que c'était trop fort, d'une certaine façon. Ça m'a frappé encore plus fort que l'envie de ne rien voir. Comme ses mots sur lesquels il semble pourtant revenir - je crois bien que tu me plais. J'ai peur encore plus. Lui, il avait dit m'aimer - et quoi ? Si moi je l'aime plus que lui ne s'intéresse à moi, je tremble encore plus que ce que je ne pensais.

"T'avais dit que...enfin, laisse."

Un murmure. J'ai peur de replacer ses paroles et de les voir niées - ça ferait trop mal. Alors, pour ne plus avoir peur, il faut bien que je me lance, même si les mots sont encore trouble dans ma bouche peureuse.

"Bref. Je disais...que j'ai réfléchi. À ce qu'il s'est passé, à toi et à...nous."

Ce nous indéfini et terrifiant.

"Je t'ai dit que j'étais..." une inspiration, "...que j'étais pas comme ça. Et je continue de penser que c'est vrai." Quelle entrée en matière, Eunwoo. "Mais..."

Parce qu'il y a un mais : c'est lui, ce mais, imposant et incontournable qui vient chambouler tout ce que j'ai toujours cru être, me pousser vers ce que je refuse d'accepter. Mais pour lui, je pourrais être courageux. Parce qu'elle est où, la solution, autrement ? M'éloigner de lui pour de bon ? Je n'en ai pas envie. Continuer à voir ce genre d'incidents se reproduire, et faire comme si rien ne s'était passé ? Ça ne serait bon pour aucun de nous. Alors, il me faut bien prendre mon courage à deux mains pour aller vers lui, une fois de plus. Pour lui. Pour moi. Pour nous.

"...mais toi, c'est différent. Je sais pas pourquoi, je ne sais pas c'que c'est que cet espèce d'effet que t'as sur moi mais c'est là et...j'ai plus envie...d'essayer de changer ça. Parce que je veux pas te perdre. Et que de toute façon, c'est trop présent pour l'ignorer. J'ai envie...j'ai envie d'être avec toi." Et ça fait peur de le dire : mon coeur pourrait bien s'envoler que je n'en serais pas surpris. "Yukhei, je..."

Le silence s'infiltre encore, quelques secondes, dans mes mots. J'ai peur, un peu trop, et puis je ne sais plus comment finir cette phrase entre l'infinité de possibilités qui s'entremêlent face à moi - alors je le regarde lui, pour trouver des réponses dans son visage. Il est beau, Yukhei. Un peu trop pour mon propre bien. Trop pour penser à autre chose que deux simples mots.

"Je t'aime."

Ah, bah. Il est sorti tout seul, celui là. Mais étrangement, autant que j'ai peur de ce qu'il signifie, je suis heureux de le lui avoir dit.
icons/gifs : satellite-web (tumblr); codage par me'ow





((우케이))
shot me out of the sky,
you're my kryptonite
staff
http://www.lights-camera-action.org/t14435-dream-run-eunwoohttp://www.lights-camera-action.org/t18609-jo-eunwoo#248467http://www.lights-camera-action.org/t16043-jo-eunwoohttp://www.lights-camera-action.org/t14466-eunwoohlala-eunwoo
Kang Yukhei
yuseong media
yuseong media
yuseong media
Kang Yukhei
yuseong media
지금 우리 — ((wookhei)) B736bb82a271359148b3cd9385de32b0c6c50407

지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837

Messages :
289

Age :
19 ans. (121200)

groupe :
TRIVIA ✯

rôle dans le groupe :
LEAD VOCAL, DANCER.

nom de scène :
SAMUEL.

occupation :
fanboy officiel de haeyeon, président du fanclub de zhiruo, aimer eunwoo.

avatar :
jinyoung (cix).

crédits :
acid rain.

DC :
jiho (wdl), sorina (staff), hyeji (wdl), seonghwa (staff), haena (kg), rhea (wdl).

Points :
111


Jeu 7 Mai 2020 - 4:09



Je cueillerais les je t'aime sur tes lèvres en bourgeons. J'en volerais assez pour tout un bouquet, splendide au point de t'en faire oublier tous ceux que je t'ai refusés.
il brûle, ce feu ardent. il consume et réduit en poussières ce qu'il eut construit autrefois. la passion est dangereuse, lorsqu'elle est prise un peu trop à la légère. la garde baissée, voilà que l'incendie se propage et sème désarroi en ces murailles autrefois érigées. triste portrait qui se peint de ces cendres qui fut un temps aimantes.
le gourou semble menacer de faire sonner le gong final, laisse pourtant yukhei savourer davantage cet instant.
c'est douloureux là-dessous, comme une sorte de seconde journée jouée en répétition. les mêmes plaies se dessinent alors, à mesure que la chanson se répète. il en connaît déjà la fin, pourtant l'espoir le force à s'accrocher cette la mélodie difficilement saisissable. il espère se tromper. ne s'attend pourtant pas à la rédemption.
il espère simplement que yukhei ne clôturera pas définitivement ce chapitre de leur vie.
son absence serait insoutenable.

« je vois » pourtant, l'incertitude s'évapore à mesure que les mots glissent sur ses lippes. il n'a pas oublié, ne le pouvait pas, visiblement. et yukhei n'en ait guère surpris. ces mots-caprices résonnent encore trop fort dans son atlas, si bien qu'il lui est difficile de penser. alors il a abandonné, laissa le temps glisser sous ses doigts en priant pour qu'eunwoo soit plus conciliant.
mais ce n'était pas le cas. oh non. l'esprit vaporeux s'agrippa malgré tout à cette confession. il l'en a fait prisonière de cette cage astrale.
et sans forcément le vouloir, yukhei s'invita à la danse. les pensées furent de toute évidence douloureuse pour le garçon, ces derniers jours.
« ouais je... j'aurai pas du les dire » des mots qui furent emplies d'une sincérité pour laquelle il se surprit lui-même. c'était soudain, innocent, presque frivole et léger. il ne les regrettait pas, mais il était pour autant bien conscient des dégâts qu'ils semèrent derrière eux.

et ils semèrent des nuits certainement blanches. ou peut-être trop sombre pour y percevoir une réponse.
ils semèrent des doutes, des réflexions, poussèrent l'astre à se créer une conclusion. et qu'elle était cette conclusion, eunwoo ? ne la dis pas trop fort, elle risquerait de me briser.
ce sont ces déductions qui revêtirent leurs couleurs. ce qu'il n'était pas, ou ce qu'il ne considérait pas être. il comprenait, pourtant.
c'était comme une impression de se voir au travers d'un miroir. ce visage connu, pourtant si différent. les pensées en étaient peintes peut-être différemment, aussi. était-ce donc ce que tu voulais dire, eunwoo ?
pourtant, un mais trotte, entre ses lippes. elle pèse lourdement. le poids d'un espoir inespéré, ravive alors l'étincelle curieuse au fond de ses iris.

mais toi c'est différent.
c'est un vacarme incessant, là-haut. ça gronde, ça tonne. c'est un chaos dont yukhei ne souhaite guère mettre un terme. car son attention à lui, est portée vers ces paroles suspendues sur ces croissants de chair.

ça pulse si fort sous le plexus. fragile cage qui menace de s'effondrer.
ça pulse, et le pourpre donne un semblant de couleur à ses pommettes.

l'air idiot transparaît bien trop visiblement sur ses traits, alors qu'il attend ce qu'il n'espérait pas entendre, un jour. pas de la bouche d'eunwoo, en tout cas. pourtant c'est là. et ça sonne si juste.
ces mots qui figent le présent. éteint l'astre, et condamne l'enfant à contempler cet homme pour qui ça ne cesse de chanter là-dessous.

ces mots qu'il eurent dit, par maladresse. qu'il aurait aimé pouvoir rattraper et enfermer au plus profond de lui.
voilà qu'eunwoo les lui rendit.
et c'était si beau, dit de ses lèvres.
mélodie nouvelle à laquelle il pourrait si facilement s'attacher. mélodie dans laquelle ile se perd, l'astre finalement éveillé, ne cesse de répéter inlassablement ces paroles aux lourds sens.

s'en rendait-il seulement compte ?

et c'est une prise de conscience qui le rappela à l'ordre. instant de vivacité, alors que le garçon réalisa avoir peut-être trop longuement soutenu le regard d'eunwoo, sans dire un seul mot. l'air idiot porté par un idiot fou amoureux de son meilleur ami. il tente des mots, pourtant. il tente de briser ce silence qui s'était glissé entre eux. tente de rassurer cet homme, mais rien ne semble y faire. rien, si ce n'est son instinct lui murmurant inlassablement ce même refrain. alors, il se laisse porter. se laisse guider vers cet astre tant désiré. et dans une danse se voient réuni l'astre et son soleil.
baiser volé, presque chaste.
il s'accroche à lui, comme si le souffle risquerait à tout moment de lui manquer. la main se glissant derrière sa nuque, telle une peur discrète que son soleil ne vienne à s'éteindre sous ses yeux.

il l'aime, et c'est tout ce qui importe.
aussi terrifiant puisse-t-il être.
il l'aime. et yukhei est heureux.
« je t'aime aussi.. abruti »
icons/gifs : satellite-web (tumblr); codage par me'ow





( on brûlera )
Que la mer nous mange le corps, que le sel nous lave le cœur. On brûlera tous les deux en enfer, mon ange.


yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t14855-kang-samuel-idk#207272http://www.lights-camera-action.org/t14867-kang-yukhei-un-titre-ici#207421http://www.lights-camera-action.org/t19046-kang-yukhei#253919http://www.lights-camera-action.org/t15180-kang-yukhei#211588http://www.lights-camera-action.org/t15179-kangsam#211563http://www.lights-camera-action.org/t15578-triviaoff#219750http://www.lights-camera-action.org/t15681-trivia#220983
Jo Eunwoo
staff
staff
staff
Jo Eunwoo
staff
지금 우리 — ((wookhei)) B7wIfPRV_o

지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837

Messages :
268

Age :
19yo (int.) ; 21 yo (kr.) (1111)

groupe :
nugu squad — vice club

rôle dans le groupe :
fire boi, living smiley ; bout-en-train, potit blagueur

nom de scène :
dummy ; rollz (de springrollz uiui)

occupation :
back-up dancer, bootyful boi, broke-ass b*tch ; embrasser yukhei, vénérer jiyun, coller jiho et le reste du vice

avatar :
na beautiful jaemin

crédits :
me'ow ♥ (avatar) ; sial (signature)

DC :
rose's garden ((gabriel, hyunbin, yijun, hajoon, jacob, sunan, yue, eiji, seojun))

Points :
7

지금 우리 — ((wookhei)) Tumblr_inline_mgqf9tIS7W1rxsw83지금 우리 — ((wookhei)) Tumblr_inline_mxht51kzru1qid2nw

Dim 10 Mai 2020 - 3:11



Je cueillerais les je t'aime sur tes lèvres en bourgeons. J'en volerais assez pour tout un bouquet, splendide au point de t'en faire oublier tous ceux que je t'ai refusés.
Sous ma peau grouille une armée de papillons particulièrement agressifs. Je ne sais pas s'ils sont agréables ou franchement effrayants - leurs ailes, battant à des milliers de kilomètres à l'heure, caressent mon cœur autant qu'elles le tranchent. J'imagine que cela représente assez bien le contraire de mes sentiments, quelque part entre une excitation et une peur toute aussi saisissantes l'une que l'autre. Parce que si j'ai l'impression de commencer aujourd'hui un nouveau chapitre de mon histoire que j'ai hâte de découvrir, ses mots m'angoissent au plus profond de moi-même.

Et c'est à peine si j'ose affronter son regard, dans cet échange maladroit de mots qui n'osent pas sortir (les siens comme les miens).

"Non, tu...t'as bien fait. Enfin...sauf si tu regrettes ?"

Peut-être qu'entendre qu'il m'aime m'a donné au moins un peu de courage : celui d'aller chercher, là où je les avais enfermés, mes propres sentiments malmenés par le temps, par la honte, par l'envie profonde et irrémédiable de ne pas me voir amoureux de lui, pour tout ce que ça ferait de moi. Mais les avoir refoulés, enfermés à double tour au fond d'un placard sombre n'a pas suffit à les éteindre, pourtant. Alors quoi ? Dois-je me terrer moi-même dans cet espace étroit, me confiner et pleurer sur mon sort en espérant voir tout changer ? Pas si ça veut dire l'éloigner de moi définitivement. Je crois tout de même mon attachement à lui plus fort que mon envie de ronger cette part de moi-même, et si je dois m'autoriser une unique exception à la seule norme que je m'impose, alors, je veux que ce soit lui.

Je le veux, oui. Assez pour laisser s'échapper sans crier gare ces deux mots, si petits autant que lourds de sens :

Je t'aime.

Ce n'est rien mais c'est tout à la fois. Libérateur, plus que je ne l'aurais pensé, quand ils apportent avec eux un aveu qu'il m'aura fallu presque un an pour balbutier, sans assurance, sans fierté, mais avec toute ma sincérité.

C'est aussi merveilleux. Deux mots porteurs de tellement de sens et de mois de silence, qui chatouillent mes lèvres comme deux caresses exquises : est-ce donc ça d'être amoureux ? Sûrement, je crois bien que c'est ce que je suis. Et c'est doux au creux du ventre, comme une promesse, l'idée de ne plus jamais être seul.

Mais c'est également terrifiant. Pour toutes les raisons que j'ai déjà citées, mais aussi pour la peur d'être repoussée : et s'il avait changé d'avis ? Et si, effectivement, je ne fais que lui plaire ? Tout un ouragan de pensées de ce genre vient se former dans mon crâne. Il voudrait hurler. Mais Yukhei le fait taire.

Parce qu'il m'embrasse, et que voilà ici la sensation la plus merveilleuse que l'Univers ait pu faire naître - meilleure encore que lorsqu'elle est engourdie par l'ivresse, ou que je veux bien accepter à quel point je l'apprécie, à quel point j'aime le goût de ses lèvres contre les miennes. C'est chaste, toujours un peu étrange ou effrayant - si doux pourtant, que je ne peux pas empêcher ma main de venir se perdre sur sa nuque tandis que j'affiche un large sourire.

Il m'aime.

Et je l'aime aussi. N'est-ce pas merveilleux, que la danse ininterrompue d'un amour réciproqué ? C'est fantastique,

et si mes propres préjugés n'arrêtent pas de crier dans le fond de ma tête, c'est sa voix qui les étouffe peu à peu, comme le sourire timide qui persiste à mon visage.

"Tu m'aimes aussi."

Comme pour rendre le tout plus concret, le répéter le fige dans la pierre.

"Je croyais que je te plaisais ?"

Je hausse un sourcil, sans pouvoir m'en empêcher. Un peu idiot sûrement. Alors, au lieu de parler, je préfère l'attirer contre moi et nous entraîner sur le lit, pour pouvoir me caler tout contre son coeur : ici, je me sens toujours à ma place, et ce, même si le mien semble vouloir s'échapper de ma poitrine.

Il bat trop fort. S'affole, cherche le sens des événements et se demande à quel point la vie va être chamboulée, mes croyances et mes pensées rebâties, tout ce que je voulais être remis en question. Alors, il me faut bien le rassurer.

"Par contre..." Une inspiration nerveuse. J'ai peur de le vexer, peur qu'il me trouve trop compliqué. "J'ai envie...j'ai envie d'être avec toi. Enfin si toi tu veux aussi, mais. Tout ça...c'est encore nouveau pour moi. Alors si on peut...y aller doucement ? Je préférerais..."

Légère moue tracée au bout de mes lèvres, mon regard, sans être suppliant, va chercher dans le sien l'espoir d'un retour compréhensif. Je l'aime, je ne veux pas le perdre - seulement, j'aimerais prendre le temps de me trouver.
icons/gifs : satellite-web (tumblr); codage par me'ow





((우케이))
shot me out of the sky,
you're my kryptonite
staff
http://www.lights-camera-action.org/t14435-dream-run-eunwoohttp://www.lights-camera-action.org/t18609-jo-eunwoo#248467http://www.lights-camera-action.org/t16043-jo-eunwoohttp://www.lights-camera-action.org/t14466-eunwoohlala-eunwoo
Kang Yukhei
yuseong media
yuseong media
yuseong media
Kang Yukhei
yuseong media
지금 우리 — ((wookhei)) B736bb82a271359148b3cd9385de32b0c6c50407

지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837

Messages :
289

Age :
19 ans. (121200)

groupe :
TRIVIA ✯

rôle dans le groupe :
LEAD VOCAL, DANCER.

nom de scène :
SAMUEL.

occupation :
fanboy officiel de haeyeon, président du fanclub de zhiruo, aimer eunwoo.

avatar :
jinyoung (cix).

crédits :
acid rain.

DC :
jiho (wdl), sorina (staff), hyeji (wdl), seonghwa (staff), haena (kg), rhea (wdl).

Points :
111


Mer 13 Mai 2020 - 20:58



Je cueillerais les je t'aime sur tes lèvres en bourgeons. J'en volerais assez pour tout un bouquet, splendide au point de t'en faire oublier tous ceux que je t'ai refusés.
étrange sentiment qui roule sous sa peau.
l'appréhension d'une chute qui lui semble fatale, mais qui, pourtant luit d'une étincelle contradictoire.
l'impression d'une clôture qui aurait pu être plus belle si le point final fut livré via le digital. elle aurait été moins lourde, moins brutale, aussi.
car oui, c'était ce à quoi yukhei s'attendait. il ne pouvait pas en être autrement, après tout. pas avec eunwoo. pas après ces mots qu'il lui offrit à maintes reprises. un lui qu'il n'était pas. un lui que yukhei provoquait peut-être, contre leur gré. apportait-il seulement des sourires à ce visage qui paraissait si fermé, ces derniers temps ?
l'ivresse de cette soirée ne comptait pas. elle avait faussé l'esprit.
yukhei en était persuadé. et ça faisait mal d'y repenser.

ça faisait mal de se dire qu'il ne regrettait pas ces mots. car le cœur avait parlé, car c'était ce que le garçon ressentait pour son ami. c'était un arc-en-ciel d'émotions qui explosait à mesure que leurs regards se croisaient, à mesure que cette voix mélodieuses était perceptible, à mesure que sa présence affolait le palpitant (un peu trop pour son propre goût).

il l'aimait. et il s'en voulait de ne pas regretter ce désordre qu'il causa, malgré tout.
malgré lui.

« j'aimerai te dire oui » mais il ne le peut pas.
au moins, yukhei aura été sincère et loyal à eunwoo jusqu'au bout. c'est tout ce qui comptait.

pourtant, le refrain se veut changeant.
nouvelle mélodie qui balbutie, fait frissonner l'être d'un sentiment nouveau.
surpris, il l'était. surpris si bien qu'il ne réalise pas ce qui se passe. le regard perdu, cherchant une réponse au fond de ces iris. réponse qui tarde à venir, ou qu'il refuse peut-être de comprendre, par peur de mal interpréter ces signaux.
c'est le silence qui trône, finalement.
silence qui, pourtant, se brise sous cette tachycardie. et tout s'agite brutalement dans ce corps.

je t'aime.

l'astre affolé danse sur cet arc-en-ciel, accueille les émotions tel une vague qui se fracasse contre la falaise.

eunwoo, cause bien des tourments.
pourtant, c'est le sourire qu'il étire sur ce visage.
je t'aime. ces mots, yukhei ne les a pas rêvé, n'est-ce pas ?
et il n'a plus le temps d'y songer. car le paradis s'ouvre à lui, à présent. les anges chantant contre ses lippes. douces caresses dont il crut devoir en oublier la sensation.
c'est beau.
c'est délicat.
et il s'y noie, l'asphyxie au bord des lèvres.


« t'es sérieux ? » dis-moi que oui. car ils sont bien trop angéliques, ces mots, pour être réels. aussi réels que ces feux d'artifices dissimulés sous ses paupières. ou que ces lippes que le garçon ne cesse de quémander.

délicate floraison.
c'est le printemps, dans son cœur.
que cette saison soit éternelle.

« chut » et il rit, l'enthousiasme germe au creux de ces notes, le corps se laissant tomber sur ce lit, au gré de cette chute imposée par l'être aimé.
l'enfant est heureux, dans ces bras.
ces mêmes bras qu'il espère ne jamais avoir à quitter, à présent.

ça pulse si fort, là-dessous. le palpitant qui donne l'impression de vouloir quitter cette cage d'ivoire. le battement s'est accéléré de façon drastique lorsqu'eunwoo se logea tout près de son torse.
il est bien, ici. avec lui. le sourire ne le quitte pas, tout comme il refuse d'abandonner cette proximité. alors yukhei glisse ses bras autour d'eunwoo et l'attire plus près de lui, avant de déposer un baiser sur son front, une de ses mains migrant finalement dans cette chevelure où elle aime tant se plonger. « hm ? » il l'écoute, tout en jouant avec quelques mèches de ses cheveux. il l'écoute, et croise ce regard qu'il cherche à maintenir, lorsque les mots finaux ponctuent les pensées du garçon. naturellement, ses mains viennent encercler ce doux visage, le sourire continuant encore de perler aux coins de ses lippes. « on ira à ton rythme » comme une évidence qui se creuse en cette phrase délivrée. « j'veux pas te perdre, ni que tu sois mal à l'aise, alors... on fera comme toi tu veux » quitte à y aller très doucement. quitte à devoir se brider, par moment. tout ceci n'était que des détails.
le plus important c'était cet être logé contre lui.
ils étaient ensemble, à présent. et rien ne pourrait combler yukhei plus qu'eunwoo ne le faisait. et le ferait, à partir de maintenant. « dis » puis, c'est la curiosité qui le pique lorsque les pensées se font un peu trop bruyantes « qu'est-ce qui t'a fait changer d'avis ? »
qu'importe la raison. yukhei en serait reconnaissant.

icons/gifs : satellite-web (tumblr); codage par me'ow





( on brûlera )
Que la mer nous mange le corps, que le sel nous lave le cœur. On brûlera tous les deux en enfer, mon ange.


yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t14855-kang-samuel-idk#207272http://www.lights-camera-action.org/t14867-kang-yukhei-un-titre-ici#207421http://www.lights-camera-action.org/t19046-kang-yukhei#253919http://www.lights-camera-action.org/t15180-kang-yukhei#211588http://www.lights-camera-action.org/t15179-kangsam#211563http://www.lights-camera-action.org/t15578-triviaoff#219750http://www.lights-camera-action.org/t15681-trivia#220983
Jo Eunwoo
staff
staff
staff
Jo Eunwoo
staff
지금 우리 — ((wookhei)) B7wIfPRV_o

지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837

Messages :
268

Age :
19yo (int.) ; 21 yo (kr.) (1111)

groupe :
nugu squad — vice club

rôle dans le groupe :
fire boi, living smiley ; bout-en-train, potit blagueur

nom de scène :
dummy ; rollz (de springrollz uiui)

occupation :
back-up dancer, bootyful boi, broke-ass b*tch ; embrasser yukhei, vénérer jiyun, coller jiho et le reste du vice

avatar :
na beautiful jaemin

crédits :
me'ow ♥ (avatar) ; sial (signature)

DC :
rose's garden ((gabriel, hyunbin, yijun, hajoon, jacob, sunan, yue, eiji, seojun))

Points :
7

지금 우리 — ((wookhei)) Tumblr_inline_mgqf9tIS7W1rxsw83지금 우리 — ((wookhei)) Tumblr_inline_mxht51kzru1qid2nw

Dim 14 Juin 2020 - 0:21



Je cueillerais les je t'aime sur tes lèvres en bourgeons. J'en volerais assez pour tout un bouquet, splendide au point de t'en faire oublier tous ceux que je t'ai refusés.
Vous savez, moi, je n'ai jamais été un homme de mots tant qu'un homme d'action. Sans les fuir - eux qui s'échappent toujours sans crier gare ! -, je ne les taille jamais, et puis j'ai peur de ceux qui se veulent trop grands, dont l'ombre me submerge tout entier jusqu'à me faire suffoquer. Peut-être que j'ai un peu peur des mots, qui sait. Du message qu'ils portent, et de ce que ce message fait de moi. Un pédé comme disait mon père. Un homme plus faible, moins vrai. Qui sait. Pourtant, j'ai toujours cultivé ma différence sur le plan physique, mais celle-ci m'effraie assez pour ne pas vouloir poser de mots dessus.

Pour lui, pourtant...oh, pour lui ! Je suis prêt à affronter non seulement les mots, mais aussi les phrases, chaque tournure et pli de commissure qui sous-entendrait que je sois quoi que ce soit. Peut-être que mes dernières discussions et ces derniers jours m'ont aidé à comprendre que je préfère me tenir sous cette étiquette que je fuis plutôt que d'être loin de lui une nouvelle fois - ou peut-être que je ne suis pas obligé de la suivre, qui sait. Peut-être qu'il n'est qu'une exception, mon exception, mais je l'aime. Je l'aime, et voilà bien deux mots totalement paralysants autant qu'ils me brûlent les lèvres, assez bouillants pour me forcer à les laisser sortir - et je voudrai lui dire autant de fois que j'ai pu le blesser de mes sottises, un je t'aime offert pour chaque instant ou je lui en ai refusés. Alors j'offre ces deux petits mots dans un secret que nous partageons, perdus quelques parts entre l'instant où ils quittent mes lèvres et celui où je viens les étouffer contre les siennes, avant de retourner à cette place qui semble faite pour moi, au creux de ses bras. Et je souris.

"Très sérieux. Tu penses que je plaisanterais avec ça ?"

Un de mes sourcils se hausse : j'ai un humour bancal, mais pas à ce point. Encore moins quand j'ai toujours refusé toute allusion à une possible attirance pour les hommes de ma part. Aujourd'hui encore, je ne veux pas l'accepter. Je n'aime pas les garçons, j'aime un garçon. Et je pense que ça me va, pour l'instant, qu'il soit mon exception. Tant que cela reste entre nous, un secret bien gardé pour préserver son éclat, bien trop précieux et dangereux pour l'offrir au reste du monde.

Je suis pensif, la tête échouée contre son torse - mon nouvel endroit préféré, je crois. Pensif, oui. Mon esprit définit doucement les règles à respecter. Le silence, pour commencer. Il est primordial. Puis les limites que je veux m'imposer, pour des raisons que j'ignore. Y aller doucement, ça me semble bien, tant que je n'arrive pas à définir qui je suis - c'est drôle, c'est une question que je ne me pose jamais, d'ordinaire. Mais Yukhei comprend (évidemment, il ne possède aucun défaut), ce qui me rassure. Alors, je souris, et mes lèvres viennent effleurer la main qu'il promène sur mon visage. Cette tendresse m'apaise, elle me raassure. Je l'aime. Voilà bien une chose dont je ne peux pas douter, même si j'ai encore du mal à accepter cette idée.

"Hm ?" Sa question me déstabilise un peu. À vrai dire, je n'en sais rien. Alors je prends mon temps pour répondre, hausse les épaules, puis, finis par me tourner sur le ventre, le menton sous les mains pour mieux le regarder avant de me lancer.

"Je...j'en sais rien. Je sais pas si c'est vraiment une question d'avis, j'ai pas l'impression d'avoir vraiment le choix,en fait." Un rire, léger. "C'est juste...je sais pas. Avec ce qu'il s'est passé l'autre jour...et puis j'ai discuté avec Junsu puis...ouais. C'est juste que...je crois que si j'avais continué d'essayer d'être juste ami avec toi, ce genre de trucs auraient fini par se reproduire, ou alors il aurait fallu que j'arrête de te voir. Et...j'ai pas envie de ça. J'ai pas envie de te blesser, non plus."

Jamais envie de le blesser, jamais envie de lui faire du mal. Est-ce que je l'ai déjà trop fait, pourtant ? Je pourrai me sentir coupable, mais la vérité c'est que j'ai simplement peur, et je crois qu'on ne peut pas m'en vouloir pour ça. Tout de même, j'ai des pardon dans le regard.

"Enfin bref. J'ai décidé qu'il était grand temps que j'arrête de jouer l'aveugle parce que...j'ai pas envie de te perdre. Et je pense qu'être avec toi, ça vaut la peine de...de...voilà."

Un souffle. Ça vaut la peine d'aller vers tout ce que j'ai toujours refusé d'être - c'est trop dur à dire. Mais j'espère qu'il le sait, malgré tout.
icons/gifs : satellite-web (tumblr); codage par me'ow





((우케이))
shot me out of the sky,
you're my kryptonite
staff
http://www.lights-camera-action.org/t14435-dream-run-eunwoohttp://www.lights-camera-action.org/t18609-jo-eunwoo#248467http://www.lights-camera-action.org/t16043-jo-eunwoohttp://www.lights-camera-action.org/t14466-eunwoohlala-eunwoo
Kang Yukhei
yuseong media
yuseong media
yuseong media
Kang Yukhei
yuseong media
지금 우리 — ((wookhei)) B736bb82a271359148b3cd9385de32b0c6c50407

지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3543671621 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837 지금 우리 — ((wookhei)) 3640798837

Messages :
289

Age :
19 ans. (121200)

groupe :
TRIVIA ✯

rôle dans le groupe :
LEAD VOCAL, DANCER.

nom de scène :
SAMUEL.

occupation :
fanboy officiel de haeyeon, président du fanclub de zhiruo, aimer eunwoo.

avatar :
jinyoung (cix).

crédits :
acid rain.

DC :
jiho (wdl), sorina (staff), hyeji (wdl), seonghwa (staff), haena (kg), rhea (wdl).

Points :
111


Lun 29 Juin 2020 - 23:34



Je cueillerais les je t'aime sur tes lèvres en bourgeons. J'en volerais assez pour tout un bouquet, splendide au point de t'en faire oublier tous ceux que je t'ai refusés. le printemps fleurit.
sous sa peau, des bourgeons naissent, germent et font éclore de nouvelles couleurs.
c'est le printemps, le soleil peint ses dorures sur ce palpitant maladroitement rafistolé.
brise légère qui efface les peines, éloigne ces démons et laisse au jardin le temps de raviver ses pigments.
saison inattendue, comme un chapitre miraculeusement apparu dans ce livre menaçant de prendre la poussière, quelque part, sur une de ces vieilles étagères. le dénouement inespéré. celui dont le garçon rêvait au cours de nombreuses nuits, accompagnée d'une multitude de prières dans l'espoir qu'un ailleurs puisse l'entendre.
peut-être n'était-ce là, qu'un rêve, aux dimensions réelles. le toucher et le parfum devenant bien trop présents pour croire au fictif. mais que se passerait-il s'il osait clore ses paupières, l'espace d'une seconde ? que se passerait-il, si le voile s'empare de sa vision, puis le lui rende, l'hiver comme nouveau décor ?

mais il n'a pas le temps d'y penser. l'ouvrage s'ouvre, révèle ses pages cachées, écriture manuscrite sur ce papier qui menaça de s'effriter avec le temps. l'histoire est belle quand elle s'écrit sur ses pétales tant désirées. goût de paradis quand la saveur se diffuse contre les siennes. le garçon s'en délecte, refuse de s'en détacher. il succombe, et se laisse happer, qu'importe ce que cela signifie.
un rêve, peut-être.
pour peu qu'il en sait.
la réalité frôle malgré tout l'épiderme, agite ses pores en un millier de frissons. « non, mais... ça me semble beaucoup trop beau pour être réel » l'enfant rit, timide qu'il est. peut-être un peu gêné par cet aveux sans grand intérêt. simple justificatif d'une question qui perdit de son sens à mesure que les corps se retrouvèrent. il aimerait y croire. mais l'histoire tourne encore et encore, inlassablement. l'appréhension de voir cet oiseau s'envoler une nouvelle fois, craintif peut-être. ou la réalisation que peut-être, tout ceci n'est pas lui.
la peur de devenir, peut-être, un jour cette cage dorée retenant sa liberté d'imploser.

mais ce soir, il ne veut pas y penser. il refuse de laisser son esprit avoir une nouvelle fois le contrôle. et c'est sur cette note, que yukhei se laisse succomber par la divine chaleur d'eunwoo se diffusant contre son torse. l'atlas est mis sur pause, les idées se taisent. à la place, c'est une supernova qui explose, et créé tout une nouvelle galaxie. si belle. si rayonnante, à l'image de ce garçon qui berce son palpitant. le torture un peu, par moment. « je vois » pensif, un instant. les mots qui s'abordent dans son cosmos, se désagrègent jusqu'à trouver sens en ses profondeurs. « honnêtement... et c'est peut-être malvenu de dire ça, mais je suis content que t'aies fait ce choix » l'égoïsme parle peut-être, oublie les maux de l'aimé. mais ce choix, c'est eunwoo qui l'eut fait. il l'a choisi, lui. malgré toutes les peines, malgré les peurs, les angoisses qui l'eurent bercé des nuits durant. malgré les remarques d'un père, le regard d'autrui. malgré ses propres convictions. il opta pour yukhei, au-delà de tout ce que cela pouvait signifier. et du chaos que cela sema certainement dans sa tête. y avait-il là, plus belle promesse d'amour que l'acte d'un homme surpassant ses propres croyances pour un autre ? « j'dois vraiment te plaire, alors » il rit, une nouvelle fois. le sourire taquin qui germe sur ses pulpeuses. il rit, ne prend guère au sérieux ces mots qu'il prononça. « je t'aime » sincérité fleurissante, le jeu se porte sur ces cheveux rosés qu'il aime effleurer de ses doigts, le regard tendre se portant naturellement sur eunwoo, comme si tout ceci, était inné. avant que ses mêmes doigts retrouvèrent le menton de l'homme, le soulevant ainsi, légèrement, afin d'avoir accès à ces lèvres qui lui manquent tant. « donc vous avez parlé de moi avec junsu... et vous avez dit quoi ? » esquisse taquine sur ses lippes, les sourcils qui dansent, dévoile l'humeur joueuse et curieuse de découverte à l'égard de ces aveux dissimulés. curiosité sincère, mais n'ose pourtant quémander plus tant la peur de provoquer un mal-être le tord de l'intérieur. à la place, il se décida d'entourer le torse d'eunwoo afin de le tirer au plus près de lui avant de basculer sur le côté, ses jambes se liant aussitôt avec les siennes. « j'veux rester avec toi » la moue est boudeuse, alors que le bien-être s'installe au fond de son être. il refuse de partir. de peur que ceci ne s'effondre, dès lors où la porte se refermera derrière lui.

icons/gifs : satellite-web (tumblr); codage par me'ow





( on brûlera )
Que la mer nous mange le corps, que le sel nous lave le cœur. On brûlera tous les deux en enfer, mon ange.


yuseong media
http://www.lights-camera-action.org/t14855-kang-samuel-idk#207272http://www.lights-camera-action.org/t14867-kang-yukhei-un-titre-ici#207421http://www.lights-camera-action.org/t19046-kang-yukhei#253919http://www.lights-camera-action.org/t15180-kang-yukhei#211588http://www.lights-camera-action.org/t15179-kangsam#211563http://www.lights-camera-action.org/t15578-triviaoff#219750http://www.lights-camera-action.org/t15681-trivia#220983
Contenu sponsorisé
 
지금 우리 — ((wookhei))
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: ouest