AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

Cloudy with a chance of Blitz |♥| HEEHO & MINOH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Messages : 2582
Age : 23 ans.
groupe : Vict2ry
rôle dans le groupe : leader / lead rapper / second vocal / parolier
nom de scène : Lee Bae
occupation : rookie & peintre à ses heures perdues.
avatar : park chanyeol (exo)
DC : chae hae ri (taeyeon)
Points : 260

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t858-min-oh-je-voulais-un-titre-au-top-mais-j-touche-le-fond-fite-me-bye http://www.lights-camera-action.org/t937-do-min-oh-bangarang http://www.lights-camera-action.org/t884-do-min-oh#32336 http://www.lights-camera-action.org/t885-do-min-oh-call-me-bae http://www.lights-camera-action.org/t886-do-min-oh-bibimbae#13800 http://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
Message
Lun 15 Aoû - 16:28


— Cloudy with a chance of Blitz —« Noona sauvage VS Bae sauvage » De retour de Busan, il fallait retourner au travail et retrouver les lieux dans lesquels Bae passait dejà des heures en temps normal. S'il avait pensé retrouver un tant soit peu de tranquillité après les débuts, quelques semaines ne semblaient pas suffisantes à calmer le jeu, et il demeurait sollicité de toutes parts pour de nouveaux projets, de nouvelles idées, qu'il s'agisse de shootings photo ou de publicités, auxquelles il commençait doucement à s'habituer. Heureusement, il aimait la plupart de ses activités du moment et sa fatigue n'était pas encore suffisante à lui donner l'envie de tout envoyer valser. Après tout, lorsqu'il avait signé ce contrat, il avait également accepté de se faire exploiter, d'une façon ou d'une autre, et il en avait conscience.

Le seul problème, c'était la fatigue qui se mettait parfois au travers de son chemin et l'empêchait d'être tout à fait performant, notamment au niveau du contrôle de ses humeurs. Pour ça, il faisait pourtant de gros efforts, il essayait de prendre sur lui afin de ne pas heurter les plus sensibles, ceux qui n'étaient pas habitués à se prendre une remarque parce qu'il était mal luné et avait décidé d'envoyer le monde se faire foutre. En général, il se contentait, il faisait de son mieux pour ça, en tout cas, mais ce n'était pas toujours suffisant, et surtout pas lorsqu'il était fatigué et qu'il n'avait qu'une envie : celle de retrouver son lit et de s'y rouler comme un gimbap pour mourir.

Entre cette pression placée sur ses épaules et la frustration de ne plus avoir suffisamment de temps pour rentrer peindre chez sa mère, il n'était pas difficile de comprendre pourquoi Bae se retrouvait, depuis quelques jours, aussi nerveux qu'une femme ménopausée aux hormones trop agressives. Le week-end qu'il avait passé à Busan avait été très agréable, certes, mais ça n'était pas suffisant à faire oublier le reste, d'autant plus qu'avec un tournage d'émission, il ne pouvait pas agir comme il l'entendait là-bas non plus. Un cadeau empoisonné, en quelques sortes. Un mirage de liberté au milieu d'un terrain semé d'obligations. Enfin, c'était toujours ça de pris.

Pour l'heure, il devait s'occuper du tournage d'une publicité alimentaire. Les jours où il travaillait sans Jay semblaient un peu vides, il avait trop l'habitude de l'avoir dans les pattes - ou plutôt d'être dans les siennes, à vrai dire, et il avait toujours l'impression que quelque chose manquait lorsqu'il n'était pas dans les environs. Mais ce n'était pas grave : il commençait à avoir l'habitude des travaux en solo et, s'il voulait mener à bien le projet qu'il avait en compagnie de Joon Ho, il allait bien devoir apprendre à se détacher de son collègue principal. Ils étaient idoles, ils ne pouvaient pas travailler tout le temps ensemble, même s'ils formaient un duo. D'ailleurs, il allait devoir songer à suivre son drama, lorsqu'il le tournerait. Encore du temps qu'il allait devoir trouver il ne savait où, mais il allait y parvenir, il le savait. Il n'aurait qu'à jouer moins à pokemon go.

Les yeux rivés sur l'écran de son téléphone derrière les verres fumés de ses lunettes de soleil, Bae pénétra dans le studio où devait avoir lieu le tournage. Une fois à l'intérieur du bâtiment, il fit glisser d'un doigt le masque qui lui couvrait le bas du visage et adressa un bref signe de la tête à l'homme qui se trouvait non loin et confirmait son identité. Il y en avait un à proximité, mais il était déjà en retard, alors il ne pouvait pas traîner : se prendre la tête était la dernière chose dont il avait envie.

D'une pression du pouce, il verrouilla l'appareil et le glissa dans la poche de sa veste avant de se diriger vers la zone réservée au maquillage en laissant échapper un profond soupir. Il s'attendait déjà à la guerre. Le soleil et l'eau de mer s'en étaient pris à ses cheveux, qui avaient commencé à décolorer. Il doutait qu'on puisse y faire quelque chose sur le moment, mais la vérité, c'était surtout qu'il s'en foutait. Ce n'était pas son métier, vérifier que sa coupe était encore en bon état et qu'il ne ressemblait pas à une loque vivante. Lui, il était juste là pour poser, faire croire que quelque chose était bon, même si c'était dégueulasse. S'il s'était entendu, il se serait mis des claques. Il s'énervait trop facilement.

Il déposa son sac et se débarrassa de la veste qu'il portait sur les épaules, mais également de la casquette qui couvrait ses cheveux, désormais porteurs d'une couleur à mi-chemin entre le rouge et l'orange, incohérente, sans oublier leur aspect sec qu'il n'avait pas réussi à totalement rattraper depuis qu'il était revenu de Busan. Il poussa un soupir et s'installa sur l'une des chaises qui se trouvaient sur place avant de ressortir son téléphone pour vérifier s'il n'avait pas reçu de nouveau message de la part de sa mère, de son manager, de n'importe qui. Ce n'est qu'en entendant un bruit qu'il comprit qu'il n'était pas le seul présent dans la zone. Il ne releva pas les yeux et se contenta de simplement manifester son existence, ne sachant pas si on l'avait remarqué. Car oui, on pouvait manquer un homme d'un mètre quatre-vingt-cinq, surtout quand il était en retard et débarquait par hasard, sans s’excuser. Il ne s’en préoccupait pas dans l’immédiat.

« Noona. »

Il appelait rarement les gens en usant des différents titres de "politesse" que l'on entendait si fréquemment dans leur région, mais il ne parvenait pas à l'appeler par son nom. Il avait l'impression d'interpeller quelqu'un d'une façon bizarre et, comme il n'aimait lui-même pas se faire appeler par son véritable nom - ce que tout le monde faisait, à sa plus grande tristesse, l'appeler noona était venu plus rapidement. En plus, en temps normal, ça avait un petit aspect caricatural qui l'amusait : elle n'était pas bien vieille par rapport à lui, quand on savait que sa véritable noona avait huit ans de plus.


+ Last Christmas +

I gave you my heart but the very next day, you gave it away. this year, to save me from tears I'll give it to someone special.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 101
Age : 25
occupation : coordi noona
avatar : kim yong sun (solar/mamamoo)
DC : jeong joon ho (oh sehun/exo)
Points : 62

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1724-oh-hee-ho-artificial-love http://www.lights-camera-action.org/t2122-oh-hee-ho-um-oh-ah-yeh http://www.lights-camera-action.org/t1890-oh-hee-ho
Message
Dim 28 Aoû - 18:15


— Cloudy with a chance of Blitz —« Bae sauvage VS Noona sauvage » Vict2ry, c'était un peu sa victoire à elle. Non, bon, c'était très nul comme pensée. Surtout que, pour le coup, sa chance ne lui avait souri qu'à moitié. Un sourire ironique, sûrement. On se moquait d'elle, là-haut quelque part. Encore une farce du grand barbu. Celui en blanc, pas en rouge. Quoique, pendant longtemps, Hee Ho les avait souvent confondu. Puisque sa naissance était soi-disant un don de Dieu, mais qu'elle était née le jour de Noël. Papa Noël et Papa du Ciel, même combat. Sans mentir, elle en avait préféré bien l'un plus que l'autre, mais les années passants, elle avait cessé de croire aux deux. A se demander comment sa mère faisait encore pour se rendre tous les dimanches à l'église. Pour Hee Ho, c'était au-dessus de ses forces. Et bien que souvent hypocrite, quelque part, son éducation teintée de religion persistait à la faire se montrer tout de même encore un peu respectueuse. Puisqu'au fond, contre Dieu, elle était surtout en colère. Peut-être qu'alors, elle y croyait toujours un peu.

Son badge en main, la jeune femme entra dans le bâtiment, lunettes de soleil sur le nez. Parfois, on la prenait pour une idole, et on teintait de la reconnaître. On l'avait déjà, non ? Non. Ou alors, ça remontait à loin, à une époque à laquelle Hee Ho ne voulait plus penser. Ses études d'esthétique, elle les avait menées sérieusement. Dans l'ombre, histoire que son nom s'efface un peu, bien qu'il ne faisait pas parti des registres les plus connus non plus. Oh Hee Ho. Certains croyaient à une blague, quand ses parents trouvaient sa consonance jolie. Elle, elle s'enfichait. S'inclinant respectueusement devant une employée de la marque pour laquelle devait tourner le Do Min Oh géant, Hee Ho entra dans le studio, constatant que la grande perche n'était pas encore arrivée. Bien. Monsieur jouait déjà les divas. Consternant.

Bon, d'accord, elle avait un peu d'avance. Mais quand même. Sa mallette de maquillage  professionnel trouva sa place sur une console. Jetant un coup d’œil à sa montre, Hee Ho regarda autour d'elle. Hélant un technicien, elle lui demanda le distributeur de boissons le plus proche, et quitta la salle après l'avoir remercié d'un sourire charmeur. Son ongle manucuré poussa la pièce dans la machine. Deux bouteilles d'eau, parce que malgré tout, elle restait une bonne coordi-noona. Quand elle avait appris qu'on lui confiait seule la charge d'un groupe, Hee Ho avait tiqué. Puis elle avait appris que ce serait un duo, et s'était sentie un peu mieux. Elle avait alors vu Jae Jin, et s'était dit que ce serait peut-être drôle. Enfin, elle avait eu à faire à Min Oh, et elle avait senti le calvaire. Ils l'agaçaient, elle les voyait parfois comme des boulets. Ses boulets. Et hors de question que quelqu'un d'autre les touche. Ses dongsaeng. A elle. Même si c'était parfois tendu, la jeune femme aimait son métier, et le faisait bien. Et même si elle préférait la torture plutôt que de leur avouer, elle adorait travailler avec eux.

Les deux bouteilles d'eau en main, elle regagna le studio. Monsieur le géant était enfin arrivé. Noona allait lui balancé son eau à la figure, oui ! « Qu'est-ce que c'est que ça... » Ses cheveux, une horreur. Posant un peu trop violemment les bouteilles en plastique sur la console, Hee Ho darda sur l'idole un regard sévère. Le bout de ses doigts attrapa quelques mèches, les levant délicatement une à une, histoire de constater les dégâts. « On va devoir rattraper ça. Redresse-toi, s'il te plaît. » Pas de salutations inutiles, la coordi fouillait déjà sa mallette. Les produits capillaires représentaient l'étage le moins fourni. Malheureusement. Elle trouverait. Coinçant deux pinces à cheveux entre ses lèvres, elle désigna le miroir à Min Oh, afin qu'il comprenne d'y faire correctement face. Peigne dans une main, elle modela une coiffure temporaire, attachant deux mèches à l'aide des pinces. « Tu vas devoir passer par la case rouquin. » Plissant le nez, Hee Ho ne put contenir sa grimace. « C'est le cadeau que tu me rapportes de Busan ? Il ne fallait pas. » Se penchant par-dessus son épaule, elle fixa durement leurs reflets dans le miroir. « Et des boutons de chaleur, parfait. »

Poussant un soupir, elle lui tapota l'épaule, réfléchissant par où commencer. Ils avaient un peu de temps, mais vraiment beaucoup de défauts à gommer. S'étalant une crème sur la paume de ses mains, elle laissa ses doigts glisser dans les cheveux de l'idole. « Tu as l'air de mauvaise humeur. » Ses pouces passèrent sur ses tempes, et un sourire un peu taquin se dessina sur ses lèvres. « Bae est fatigué ? » Le pauvre chou pouvait se confier à sa noona. Qui savait bien qu'elle ne devrait pas trop se moquer. Mais il n'empêchait qu'il lui semblait bien n'avoir jamais vu ce grand comique bougon, et que ça l'intriguait pas mal.  
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2582
Age : 23 ans.
groupe : Vict2ry
rôle dans le groupe : leader / lead rapper / second vocal / parolier
nom de scène : Lee Bae
occupation : rookie & peintre à ses heures perdues.
avatar : park chanyeol (exo)
DC : chae hae ri (taeyeon)
Points : 260

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t858-min-oh-je-voulais-un-titre-au-top-mais-j-touche-le-fond-fite-me-bye http://www.lights-camera-action.org/t937-do-min-oh-bangarang http://www.lights-camera-action.org/t884-do-min-oh#32336 http://www.lights-camera-action.org/t885-do-min-oh-call-me-bae http://www.lights-camera-action.org/t886-do-min-oh-bibimbae#13800 http://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
Message
Dim 28 Aoû - 20:31


— Cloudy with a chance of Blitz —« Noona sauvage VS Bae sauvage » S’il n’avait pas été tenu par un agenda trop chargé à son goût, Min Oh aurait certainement pris du temps pour lui et se serait retiré dans sa salle de peinture. L’air chargé de l’odeur si forte de la couleur lui manquait, tout comme la sensation des draps dont il avait couvert le sol et dans lesquels il se prenait sans arrêt les pieds. Un horaire de travail aussi exigeant lui faisait regretter l’époque où il n’avait rien de plus à faire que les deux services quotidiens, en compagnie de sa mère qui le laissait ensuite s’enfermer comme bon lui semblait et le voyait ressortir, mains et vêtements tâchés, en lui reprochant de ne pas avoir pris le temps d’enfiler quelque chose de plus ancien. Il n’était jamais fatigué, à l’époque. Pas de la même manière.

La fatigue d’une nuit blanche n’avait rien de comparable avec celle qu’il ressentait depuis quelques jours : l’épuisement aussi bien psychologique que physique, la pression qu’il se mettait seul, tant il souhaitait faire partie des meilleurs, même s’ils venaient de débuter. Oh oui, il était à l’aise face aux caméras, il n’avait pas peur de prendre la parole, mais tant de difficultés venaient compléter ces affirmations, qu’il lui aurait fallu une inépuisable source d’énergie. Il était bavard, un peu trop franc, il s’énervait facilement, souvent pour de stupides de raisons, et c’est ce qui lui posait de gros problèmes. Calme-toi, sois plus gentil, laisse-tomber, ça ne sert à rien de t’énerver. Des phrases qui formaient le refrain de sa vie depuis quelques années. S’il voulait conserver sa place à l’agence, ne pas nuire à son groupe, il devait se canaliser lui-même, mais également s’améliorer dans les domaines qui lui posaient le plus de problèmes. Ça l’épuisait. Il n’avait pas le choix.

Le pire, c’est sûrement qu’il devait encore enchaîner. Le groupe devait gagner en visibilité, la concurrence était rude. Ils n’étaient malheureusement que deux pour faire la promotion. Deux personnes, deux visages, deux sourires. S’il Min Oh croyait en leur capacité à se faire aimer et au talent que possédait Jay, il savait qu’il était plus difficile de se faire une place dans un domaine comme le leur, aux côtés de groupes plus conséquents. Plus de membres, c’était plus de facilité pour promouvoir son travail. Ici, le fardeau reposait sur leurs épaules, et il n’était pas question de laisser le vocaliste travailler seul. Alors, il était là, encore présent au rendez-vous, malgré un léger retard et un sourire absent. Il le retrouverait pour la caméra.

En entendant la voix féminine de sa coordinatrice résonner dans la pièce, Min Oh releva les yeux de son téléphone et les écarquillas légèrement, les lèvres pincées, quand il la vit agresser cette pauvre console. Ses yeux retombèrent sur l’écran qu’ils avaient quittés. Elle avait l’air de bonne humeur, c’était génial. Ça faisait plaisir de travailler avec des personnes visiblement heureuses d’être là. L’ironie étant, évidemment, qu’il n’était pas particulièrement joyeux de son côté, lui non plus.

Il resta appuyé contre son siège jusqu’à ce qu’elle vienne lui tripoter les cheveux, se redressant en un soupir quand elle le lui demanda. « C’est l’eau de mer, ça pardonne pas. » Répondit-il en un haussement d’épaules.

Le rookie laissa ensuite un regard curieux se promener sur le miroir afin de voir ce qu’elle faisait. Ça l’avait toujours intéressé, comme beaucoup de choses, et il aimait beaucoup observer le travail des équipes. Ce qu’on pouvait faire avec quelques gouttes de crème et de l’ombre à paupière, avec de la couleur. Tout le monde n’y parvenait pas. Son nez se plissa quand il vit les pinces et se remit face au miroir. « J’ai essayé des trucs, mais ça a pas fonctionné. » Il avait même essayé un masque fait maison, en regardant des tutoriels sur internet. Échec, il avait juste senti la noix de coco pendant des heures. Et il avait empiré l’histoire au niveau de la couleur. Tristesse.

« Bah écoute, j’ai bien essayé de te trouver un oursin, mais j’en ai pas trouvé. » Un sourire fier vint orner ses lèvres alors qu’il fixait le visage de la coordi-noona dans le miroir. « J’avais peur que tu t’ennuies, tu vois ? T’as trop facile, j’ai pensé à toi. »

On ne dirait rien sur sa réaction quand il avait vu sa peau réagir au soleil, rougir, se couvrir de petits boutons. Désespoir. Il avait repensé au masque que Hansol lui avait fait essayer l’autre jour, mais non, il avait l’air trop con avec ça sur la gueule. Maintenant, il allait arrêter les piques et se calmer. Habituellement, il était plus blagues nulles que remarques acérées, mais la fatigue ne l’aidait pas. Il voulait juste qu’on le laisse rentrer chez lui, dormir, ne pas avoir à s’épuiser pour une compétition au cours de prétendues vacances.

Bae ferma les yeux après avoir posé son téléphone devant lui, laissant la coordi-noona faire son travail, jusqu’à entendre sa question.

« Non, pas forcément. » Quelqu’un était de mauvaise humeur ? Qui ? Il ouvrit les yeux pour les poser sur Hee Ho. C’est bon, elle n’allait pas non plus commencer à le materner. Il n’était plus un gosse, il pouvait être fatigué, comme tout le monde. Limite, si elle avait été vieille et moche, il aurait compris.

« Tu vas faire quoi, pour mes cheveux ? » C’était plus important que la fatigue, que parler de ses ‘problèmes’, il n’avait pas envie d’avoir l’air d’une étoile de mer desséchée toute sa vie non plus. « Tu vas vraiment me faire roux ? »


+ Last Christmas +

I gave you my heart but the very next day, you gave it away. this year, to save me from tears I'll give it to someone special.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 101
Age : 25
occupation : coordi noona
avatar : kim yong sun (solar/mamamoo)
DC : jeong joon ho (oh sehun/exo)
Points : 62

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1724-oh-hee-ho-artificial-love http://www.lights-camera-action.org/t2122-oh-hee-ho-um-oh-ah-yeh http://www.lights-camera-action.org/t1890-oh-hee-ho
Message
Mer 31 Aoû - 23:45


— Cloudy with a chance of Blitz —« Bae sauvage VS Noona sauvage »
Peut-être que certains jugeraient que Hee Ho manquait d'ambitions. Ça lui était égal. Jouer les noonas pour deux grands garçons n'avait jamais été son rêve de départ. Et la jeune femme le voyait comme un détour. Bien entendu, elle prenait son métier à cœur, ne s'amusait pas à ridiculiser les deux rookies pour lesquels elle travaillait. Après tout, leur image était la sienne. Impeccablement habillés, coiffés, maquillés, et on félicitait la coordi noona qui avait si bien fait son boulot. Elle pensait aux fans, en laissant un bouton supplémentaire ouvert, ou une chemise large qui laissait découvrir un peu de leurs abdominaux, lors d'un pas précis de la chorégraphie de leur chanson titre. C'était son boulot, de penser un peu au fanservice. Bon, ils y arrivaient assez bien sans elle, mais quand on pouvait donner un coup de pouce...

Celui des deux avec lequel Hee Ho avait le plus de mal, c'était Min Oh. Jae Jin, ce n'était pas pareil. Ils se connaissaient avant, et même si la situation était souvent délicate, ils géraient plus ou moins bien. Mais l'autre perche, c'était plus compliqué. La jeune femme n'arrivait pas vraiment à le cerner. Il l'agaçait. Souvent. Parfois, elle le plaignait. Un peu. Sans trop savoir pourquoi. Puis elle se reprenait, et se répétait qu'elle n'était ni sa mère, ni sa vraie noona. Tant mieux. Coordi, c'était bien suffisant. Et ce rôle, Hee Ho le prenait réellement à cœur. Comme le prouvait sa réaction à la vue des cheveux du rookie. Une véritable catastrophe. Mais rattraper ça ressemblait fort à un défi, et elle le relevait volontiers.

Roulant des yeux à son commentaires, elle avait envie de lui pincer le bras. Des cheveux rouges, dans l'eau de mer ? Parce que bien sûr monsieur était trop bien pour porter un bonnet de bain. Non, bon. Même elle trouvait ça ridicule. Mais quand même ! « Je vais essayer de rattraper pour le tournage, mais dès que c'est fini, on passera par la case décoloration. » Secouant la tête, Hee Ho réfléchissait le plus rapidement possible, à la meilleure façon de le rendre présentable. Elle se demanda vaguement quels produits il avait bien pu utiliser, mais préféra retenir sa question, de peur de s'énerver et de perdre bêtement du temps. Ses doigts se mirent donc à manier habilement les mèches du rappeur, son regard concentré sur l'orangé de ces dernières.

Un sourire ironique déforma le coin de sa bouche. Qu'il était drôle. Oups. Peut-être que cette mèche tirée un peu plus fort n'était pas vraiment le fruit du hasard. Petite vengeance personnelle pas franchement discrète. Elle s'accorda même une petite grimace à l'attention de Min Oh, sachant pertinemment qu'il pouvait la voir. « Je les aime seulement dans mon assiette, mon petit Bae. » Tendant le bras pour attraper un autre peigne, elle darda son regard sur le crâne de l'idole. Savait-il seulement qu'il avait un point chauve ? Pinçant les lèvres, elle releva les yeux vers leurs reflets. Elle lui dirait plus tard. Trop facile, mais bien sûr. Se rendait-il seulement compte de la montagne de travail qu'il représentait ? Il ne faisait même pas attention à sa peau. Pleine de boutons et... « Oh, c'est un coup de soleil ? » Malgré elle, son doigt appuya sur la peau rougie. S'il n'était pas de mauvaise humeur, ils pouvaient bien plaisanter, non ?

Un profond soupir pour lui donner le temps de réfléchir, et Hee Ho rouvrit les yeux qu'elle avait fermé un instant. Son pouce et son index pinçaient l'arête de son nez. Oui, Min Oh devrait passer par la case rouquin, malheureusement. « Ça ira, on va faire un roux doux. Comme ça, on te les colorera en brun. Ou en noir ? Pas besoin de décoloration, finalement. Tes cheveux vont s'abîmer trop rapidement. J'y pense, ne t'en fais pas. » Et à cette toute petite calvitie qu'elle devait ménager. « J'en parlerai à ton manager. » Peut-être se permettait-elle plus que ce qu'il lui était autorisé, mais c'était plus fort qu'elle. « Détends-toi maintenant. » Ses doigts massaient doucement le crâne de Min Oh. Elle arrangerait ça.

Ses mains s'activaient, à coups de peigne, quelques coups de ciseaux, et des noisettes de crèmes naturelles, elle réussit à plus ou moins. Fière d'elle, Hee Ho l'autorisa à ouvrir les yeux. Elle lui accorda même un sourire, avant de baisser les yeux sur sa montre bracelet. Une légère moue trahit sa pensée. Ils allaient finir par être en retard. « Ton maquillage maintenant. » Tirant une chaise pour elle-même, Hee Ho s'assit aux côtés du rappeur. Elle déroula sur la console une serviette souple contenant toute la panoplie nécessaire à une maquilleuse professionnelle. Un sourire étira fièrement ses lèvres, lorsqu'elle repensa au fait qu'on l'avait choisie pour s'occuper d'eux même en solo. « Alors, tu connais ton texte ? Tu veux répéter avec moi ? » L'amusement dans sa voix était à peine voilé. Qu'était-il censé donner envie d'acheter, déjà ? Précautionneusement, Hee Ho appliqua la base. Bon, elle voulait bien admettre que malgré ses boutons de chaleur, et quelques imperfections humaines, Min Oh restait un bel homme.


exciting melody. getting soaked by this music, you. this is true. your eyes are waiting to see. i will show you the fantasy. look at me now
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2582
Age : 23 ans.
groupe : Vict2ry
rôle dans le groupe : leader / lead rapper / second vocal / parolier
nom de scène : Lee Bae
occupation : rookie & peintre à ses heures perdues.
avatar : park chanyeol (exo)
DC : chae hae ri (taeyeon)
Points : 260

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t858-min-oh-je-voulais-un-titre-au-top-mais-j-touche-le-fond-fite-me-bye http://www.lights-camera-action.org/t937-do-min-oh-bangarang http://www.lights-camera-action.org/t884-do-min-oh#32336 http://www.lights-camera-action.org/t885-do-min-oh-call-me-bae http://www.lights-camera-action.org/t886-do-min-oh-bibimbae#13800 http://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
Message
Jeu 1 Sep - 2:08


— Cloudy with a chance of Blitz —« Noona sauvage VS Bae sauvage » Jamais Bae n'oublierait les éclats de rire de son père, au moment où il lui avait annoncé qu'il comptait passer l'audition de la Knockout global. Un rire direct, mauvais. Maintenant encore, sa voix résonnait dans l'esprit du rookie, alors qu'il posait les yeux sur le miroir : « Toi, idole? Mais comment un raté comme toi pourrait plaire? Tu penses que tu vas te ramener, sourire, et qu'on va t'embaucher? ». Sur le moment, il avait répondu que oui, qu'il était toujours plus beau que lui et que c'était déjà ça de pris. Son frère était tellement mieux, tellement mieux engagé dans la vie. Il avait des projets, des idées, il voulait écouter les propos de papa, qui lui disait alors d'entreprendre des études supérieures une fois qu'il aurait terminé le lycée. Min Oh, lui, n'en avait pas envie. Pas qu'il n'aimait pas apprendre. Il avait juste l'impression de perdre son temps sur les bancs de l'école, que les choses à faire étaient nombreuses, tellement nombreuses que les théoriser et les enseigner ne servait à rien. Avec le temps, ce sentiment n'avait fait que s'accroître. Alors oui. Quitte à faire quelque chose de sa vie, il voulait vivre d'art, et si la peinture était un domaine où percer relevait du miracle, il avait l'occasion de vivre dans un pays où les agences poussaient comme des champignons. Et il était devenu idole, même s'il devait en payer le prix et être fatigué à longueur de journée.

Au final, ce choix, il ne le regrettait pas. Il travaillait avec son meilleur ami, avait pu collaborer avec un autre. De quoi aurait-il pu se plaindre? Des personnes qui les entouraient à longueur de journée et s'occupaient d'eux? Même ceux qui les suivaient de place en place, il s'y habituait. Il aimait être au centre de l'attention, il avait toujours été cet adolescent bruyant, bavard et curieux, qui mettait les pieds dans le plat sans en avoir forcément conscience, mais qui n'allait pas se retenir de donner son avis. S'il avait été plus calme, plus modéré, il aurait certainement eu plus de facilité à gérer. Il ne pouvait pas regretter une chose qui était vraie depuis toujours. Sa mauvaise humeur, elle ce n'était pas du regret. Juste... Juste une volonté de faire chier le monde parce qu'il avait mal dormi?

« Hm... C'est toi qui vois. » Il les aimait bien, ses cheveux rouges, et elle se ramenait avec une histoire de décoloration, ça le rendait triste. Sans rien ajouter, il la laissa faire son travail, puis grimaça en posant les yeux sur son reflet. Un regard menaçant, oui. C'était parfait. Personne n'avait peur, à part les mouches.

« Tu manges des oursins, noona?  » Lui, il osait à peine les regarder, ça l'horripilait. Mais il n'eut pas le temps d'imaginer l'odieuse boule de piquant qu'une douleur désagréable le prit à l'épaule. Y allant de son couinement plaintif habituel, il pencha doucement l'épaule pour y échapper, reposant les yeux sur Hee Ho après un instant. « Non, c'est un suçon de méduse. » Ironique ? Que celui qui osait remettre en doute ses paroles se manifeste. Personne? Il y croyait pourtant.

Quand il était petit, sa mère lui disait souvent qu'il ne manquait pas d'imagination. Son père, de son côté, riait à ses blagues stupides. Car oui, avant qu'il ne comprenne que jamais Min Oh ne deviendrait médecin ou avocat, son père prenait le temps de rire avec son fils. Les choses s'étaient dégradées si rapidement qu'il n'avait pas compris. Mais était-il temps de s'en soucier? Il continua malheureusement à y penser pendant qu'il essayait d'éviter le sujet de sa mauvaise humeur, trouvant le sort que la coordi-noona réservait à ses cheveux bien plus intéressant que tout ce qu'il aurait pu expliquer au sujet de sa fatigue et de son manque de temps. Il écouta sa réponse en pinçant les lèvres.

« On peut pas faire un truc plus vivant?  » Le brun, le noir... Non? Ça lui semblait si terne. « Ouais non, faut pas lui en parler, il va te dire de la merde et je vais me retrouver avec une coupe au bol dégueulasse. Non merci. » Ce ton moqueur, légèrement condescendant, il n'avait pas pu le retenir. La mauvaise humeur n'excusait malheureusement pas tout, mais il s'en servirait malgré tout. Ses yeux se fermèrent alors qu'il se redressait sur son siège et essayait d'obéir. « Oui, oui... » Se détendre. Oui, ça n'aurait pas été du luxe.

Pendant quelques longues minutes, qu'il aurait aisément pu qualifier d'interminable, compte tenu de sa difficulté à rester en place, Bae laissa Hee Ho oeuvrer dans sa chevelure. Il guettait le bruit des flacons, les lames des ciseaux qui s'effleuraient lorsqu'elle les utilisait. S'il n'en disait rien, il aimait énormément que l'on se charge de lui, et c'était presque toujours avec regret qu'il ouvrait les yeux et les reposait sur leurs reflets. Cette fois ne fut pas différente, même si quelques coups de ciseaux n'avaient malheureusement pas suffi à lui ôter sa mauvaise humeur.

« Hm hm... » Il n'avait rien à dire. Habituellement, il aurait raconté sa journée, il aurait expliqué qu'il avait essayé de mélanger de l'avocat et du citron, mais que ce n'était pas forcément comme il l'espérait. Il se serait plaint, aussi, d'à peu près tout ce qui était imaginable, mais l'idée de devoir s'éterniser à cause de ses cheveux ne l'enchantait pas plus que celle de venir travailler. Qu'elle fasse son travail au lieu de plaisanter. À force, la fatigue le rendait plus lunatique qu'il ne l'était de base. « Je connais, je crois...  » Il réprima un bâillement et reposa les yeux sur sa noona en riant doucement. « C'est pas si compliqué en même temps. Tu vas devant la caméra, tu souris, tu dis deux phrases et tu t'en vas. » Oui, enfin, en plusieurs prises. Mais y penser le déprimait déjà.  

Sans attendre, il lui décocha un sourire et se pencha vers la console où se trouvait le matériel de Hee Ho alors qu'elle appliquait un produit sur son visage, ce qui le contraignit rapidement à fermer les yeux. Il fallait qu'il fasse quelque chose, ça lui passerait les nerfs. Regarder un à un les objets qui se trouvaient dans son inventaire, par exemple? Le nécessaire posé sur ses jambes, observait les produits avec attention, laissant ses doigts glisser distraitement sur le manche des pinceaux, qu'il comparait malgré lui à ceux qu'il utilisait pour peindre, habituellement.

« T'utilises vraiment tout ce qu'il y a là-dedans? »

Il posa les yeux sur le visage de la maquilleuse, sincèrement curieux. Chez lui, il avait toujours une partie de matériel qu'il n'utilisait pas, mais qu'il achetait compulsivement. Il n'y pouvait rien, c'était plus fort que lui. Tout comme il ne put s'empêcher de la scruter un instant en se demandant si elle en portait beaucoup elle-même.


+ Last Christmas +

I gave you my heart but the very next day, you gave it away. this year, to save me from tears I'll give it to someone special.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 101
Age : 25
occupation : coordi noona
avatar : kim yong sun (solar/mamamoo)
DC : jeong joon ho (oh sehun/exo)
Points : 62

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1724-oh-hee-ho-artificial-love http://www.lights-camera-action.org/t2122-oh-hee-ho-um-oh-ah-yeh http://www.lights-camera-action.org/t1890-oh-hee-ho
Message
Ven 11 Nov - 0:26


— Cloudy with a chance of Blitz —« Bae sauvage VS Noona sauvage »
Hee Ho n'aimait pas que l'on se moque d'elle. Et encore moins de ses goûts. Surtout pas de ses goûts. Que ce soit en matière de mode, de nourriture, ou d'hommes. Ça ne se discutait pas, certes, mais elle savait que les siens étaient parfaits. Du moins, à ses yeux, il ne pouvait en aller autrement. Ce qu'elle aimait faisait partie intégrante d'elle-même, de sa personnalité. Comme les oursins, par exemple. Alors oui, noona en mangeait. Elle avait beaucoup aimé, lors d'un voyage au Japon, et même si elle n'y goûtait pas souvent, elle se souvenait que c'était délicieux. Min Oh ne savait pas ce qu'il loupait. Elle lui apprendrait un peu la vie, il en avait grand besoin. La jeune femme se contenta donc d'un coup d’œil rapide, avant de l'examiner. Un coup de soleil. Ils devraient jouer sur la lumière, elle n'avait pas franchement le temps d'appliquer autant de crème. Elle s'arrangerait sur les vêtements, espérait qu'elle trouverait l'astuce rapidement. Mais d'abord, elle se vengeait. De façon plus que puérile, certes. Mais mérité. Elle lui en donnerait, du suçon de méduse.

La chevelure du garçon l'inquiétait un peu. Hee Ho osait à peine lui faire remarquer ce petit trou qui se formait. Il l'avait peut-être toujours où, elle ne travaillait pas depuis assez longtemps avec les Vict2ry pour avoir eu le temps de correctement observé leurs crânes. « Un truc plus vivant ? » S'il continuait, elle allait lui flanquer une moumoute comme ce gars flippant que se présentait aux élections américaines. « Ecoute, le rouge t'allait bien, c'est vrai. Mais regarde-moi ce massacre. » Lèvres pincées, elle fit glisser ses doigts entre les mèches dégorgées. « Ce sera retour au naturel, un point c'est tout. » Qu'il arrête de faire son gros gamin chouineur, maintenant. Ou elle le colorerait en vert fluo. Ou lui ferait des mèches arc-en-ciel, au choix. D'après ce qu'elle avait entendu, Do Min Oh était assez ouvert pour ça.

Massant le crâne de l'idole, Hee Ho observait son visage. Min Oh avait des traits harmonieux, un visage plaisant à regarder. Aider à le rendre encore plus beau la rendait bêtement fière. Il avait ses imperfections, certes, mais elle ne pouvait pas tout recréer. Elle faisait simplement en sorte de le sublimer davantage. Jae Jin, c'était différent. Il était beau également, bien sûr. Mais ses traits étaient plus compliqués à travailler. De toute manière, la maquilleuse aimait son métier. Et on lui avait donné deux belles toiles sur lesquelles faire preuve de son talent. Pas qu'elle les maquillait comme des pots de peinture. Au contraire. Elle connaissait son métier. De toute façon, elle serait virée, si jamais.

Assise désormais en face de Min Oh, la jeune femme tenta d'engager une conversation plus légère. Tentative qui tomba à plat, et elle eut envie de lui planter son pinceau dans un trou de nez. Elle n'avait pas le droit, bien sûr. Mais en rêve, elle s'y autorisait. Que surtout il ne commence pas à se prendre pour Mariah Carey, ou elle lui ferait regretter. Avec des pantalons moulants bien serrés qui lui rappellerait comment c'était de parler d'une voix fluette de mioche de six ans. Cependant, ils n'en étaient pas encore là, et Hee Ho se contenta d'un sourire pincé, mais poli. Qu'il fasse correctement son boulot alors, qu'ils rentrent vite chez eux. Se retournant vers ses pinceaux et autres accessoires de maquillage, Hee Ho tourna vivement la tête vers lui, le tapant tout aussi rapidement sur la main. « Ne touche pas mes affaires. » En tant que noona, elle avait le droit de le gronder. Se retournant correctement vers lui pour lui faire face, elle affichait un visage sérieusement professionnel. « Pas tout. Enfin, je n'ai pas encore eu l'occasion de tout essayer. C'est du matériel professionnel, plutôt onéreux. Je ne peux pas me permettre de l'utiliser n'importe quand. Bon, ferme les yeux, s'il te plaît ? » Appliquant habilement un fard à paupière très léger, elle se saisit de son tube d'eyeliner liquide. Ça allait beaucoup mieux à Jay, mais Bae n'était pas mal non plus. Il suffisait juste de bien doser, puisque ses yeux étaient déjà sacrément grands.

« Regarde-moi ? » Jugeant son travail parfait, elle travailla le reste de son visage. « Et qu'est-ce que tu dois vendre, en deux phrases ? » Peut-être devrait-elle un peu plus s'intéresser à ce qu'ils faisaient eux. Elle aimait leur musique, ou plutôt, elle ne la détestait pas. Cependant, les publicités dans lesquelles on faisait jouer des idoles étaient bien souvent stupides. N'importe quoi pouvait faire l'affaire, puisque les fans se jetteraient automatiquement sur un produit vanté par leur star préférée. Ridicule. « … Gloss ? » Haussant les sourcils, Hee Ho laissa un sourire creuser deux fossettes de parts et d'autres de son visage. Peut-être s'amusait-elle parfois à leurs dépends.



exciting melody. getting soaked by this music, you. this is true. your eyes are waiting to see. i will show you the fantasy. look at me now
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2582
Age : 23 ans.
groupe : Vict2ry
rôle dans le groupe : leader / lead rapper / second vocal / parolier
nom de scène : Lee Bae
occupation : rookie & peintre à ses heures perdues.
avatar : park chanyeol (exo)
DC : chae hae ri (taeyeon)
Points : 260

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t858-min-oh-je-voulais-un-titre-au-top-mais-j-touche-le-fond-fite-me-bye http://www.lights-camera-action.org/t937-do-min-oh-bangarang http://www.lights-camera-action.org/t884-do-min-oh#32336 http://www.lights-camera-action.org/t885-do-min-oh-call-me-bae http://www.lights-camera-action.org/t886-do-min-oh-bibimbae#13800 http://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
Message
Ven 11 Nov - 15:56


— Cloudy with a chance of Blitz —« Noona sauvage VS Bae sauvage » Bae n’avait pas le cœur à rire. La fatigue et les exigences qu’on avait pour lui étaient difficiles à supporter, mais il le faisait en serrant les dents : ce n’était qu’une question de jours, de semaines ; leur manager et les publicitaires se calmeraient bien assez tôt et lui laisseraient l’occasion de se reposer. De rentrer chez lui pour peindre un peu, rien qu’un peu. Ou dessiner, si cela lui prenait moins de temps ? Il ne savait même plus ce dont il avait envie, à l’exception de son lit et d’une bonne nuit de sommeil réparateur. Cette blague à propos des oursins et des méduses, il se la pardonnait sans problème, même s’il aurait été moins moqueur d’habitude. Seuls les adolescents en voulaient au monde entier de cette manière.

« Oui, genre, pas noir… » Était-il si peu clair ? Il réprima avec difficulté un soupir d’exaspération, essayant de ne pas se montrer trop exigeant lui-même. Quels droits avait-il ? Il s’agissait de ses cheveux, après tout. Il avait vendu son corps avec le reste quand il avait signé ce contrat. « C’est peut-être le sel, ça va passer, non ? » Qu’allait-il faire si ses cheveux restaient abîmés à jamais. « Tu crois que c’est la noix de coco qui fait ça ? » On lui avait pourtant dit que c’était bon pour les cheveux, que ça les nourrissait, quelque chose comme ça. Un peu comme le citron qui était censé blanchir les ongles. Ah, il en avait exploré, des sites internet, afin de trouver une solution par lui-même, mais peut-être que son anglais n’était pas aussi bon qu’il le pensait. « Bon, t’façon tu sais mieux que moi. »

Il n’avait pas la tête à argumenter. Pas aujourd’hui. Il voulait juste avoir terminé sa journée et rentrer chez lui, être tranquille. La pub qu’il devait tourner n’était pas si pénible, il lui suffisait de quelques mots, d’un sourire pour vanter une marque de nourriture ; il avait connu pire travail. Si la bonne humeur avait été de la partie, il aurait certainement été dans les premiers à se réjouir de l’idée de faire la promotion de nourriture en utilisant sa personne. Sauf que, de bonne humeur, il ne l’était pas. S’il avait pu se maquiller seul, il l’aurait fait. Hee Ho aurait pu l’observer et demander sa paie. Aurait-elle osé se plaindre ? Il n’avait malheureusement pas le choix, il devait la laisser travailler. Pour cela, il essayait de s’occuper afin de ne pas s’impatienter.

La conversation était une bonne idée. Il aurait presque pu remercier Hee Ho, si cette dernière n’avait pas eu la merveilleuse idée d’aborder le sujet du travail, celui qui posait justement problème au rookie. Mieux valait parler d’autre chose, s’intéresser au maquillage qu’elle utilisait, à son matériel. Les bouteilles de crème, les pinceaux, les poudres… Le coup de la maquilleuse lui provoqua un sursaut et il ne put retenir un soupir. Ok. On voulait vraiment le contrarier, l’empêcher de se détendre un peu. « Ça va, j’suis plus un gosse, j’vais pas tout péter. » s’indigna-t-il légèrement, à voix basse. Lui aussi, il avait des peintures et des brosses à ne pas abîmer. Qu’on ne le prenne pas pour un idiot, ça n’était pas le moment. Un sourire lui revint malgré tout. Pas tout ? « Donc… »

Interrompu dans son idée, il releva les yeux vers la maquilleuse, réservant sa question pour plus tard afin de répondre à celle qu’on lui posait. « De la nourriture. Des nouilles, je crois. » Affirma-t-il sans cesser de sourire. « T’en achèteras, Noona ? » Demanda-t-il en battant innocemment des cils, avant de laisser échapper un rire moqueur. « Bon, elles seront pas meilleures parce que je les vends, mais c’est pour la forme. » C’était juste une fierté purement narcissique : savoir que son visage à l’écran permettait de faire vendre des produits, aussi mauvais soient-ils. Il fallait bien tirer la satisfaction de quelque part, dans les moments de ras-le-bol.

« Sérieusement…[/color] » Il n’avait pas des traits durs, qu’on ne vienne pas lui donner l’air d’une femme non plus. Il pinça les lèvres un instant avant de hausser les épaules : ça ne changeait rien, de toute façon. Redressant un peu la tête, il s’efforça de ne pas trop sourire alors qu’une pensée lui revenait à l’esprit. « Donc, tu bosses là-dedans depuis combien de temps ? » Reprit-il enfin. « Des jours, des mois, des années ? » Elle aurait tout aussi bien pu faire un autre métier avant. Il garda les yeux sur elle en essayant d’imaginer. Il ne la voyait pas dans quelque chose de trop sérieux, quoique. Secrétaire ? Ça aurait pu lui aller, secrétaire. Ou un travail avec des enfants, peut-être ? Non, il ne la voyait pas souvent sourire, les enfants en auraient peur. « T’es toujours aussi sérieuse ? »


+ Last Christmas +

I gave you my heart but the very next day, you gave it away. this year, to save me from tears I'll give it to someone special.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 101
Age : 25
occupation : coordi noona
avatar : kim yong sun (solar/mamamoo)
DC : jeong joon ho (oh sehun/exo)
Points : 62

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1724-oh-hee-ho-artificial-love http://www.lights-camera-action.org/t2122-oh-hee-ho-um-oh-ah-yeh http://www.lights-camera-action.org/t1890-oh-hee-ho
Message
Dim 13 Nov - 22:22


— Cloudy with a chance of Blitz —« Bae sauvage VS Noona sauvage »
Hee Ho devait canaliser sa colère. Elle le savait, aucun psychiatre au monde ne lui avait appris ça. Même celui qu'elle avait consulté, suite à l'accident. Elle devait ignorer toutes les influences négatives, vivre avec sa part sombre, sans jamais l'exposer. C'était pour son bien, celui des autres, aussi. Ainsi, elle vivrait parfaitement bien. Dans une béatitude et un bonheur parfait. Une belle petite vie simple, rangée. Elle serait une épouse parfaite, une mère modèle. Comme dans le plus merveilleux cliché du dernier drama familial à la mode.

Mais Hee Ho ne regardait pas de drama. Et sa mère, bien qu'elle l'aimait, n'était pas le meilleur exemple qu'elle aurait pu avoir. Tant pis. La jeune femme maîtrisait mal sa rage, même si elle ne se manifestait pas franchement violemment. Un bouton pression fermé trop fort, une ceinture qui serrait un peu trop, un peigne qui s'acharnait sur des mèches emmêlées, un doigt appuyé sur un coup de soleil, deux autres qui tiraient une chevelure à la couleur bêtement délavée. Depuis qu'elle bossait avec Vict2ry, sa patience était mise à rude épreuve. La maquilleuse ne pouvait dire lequel la fatiguait le plus. Bavards l'un comme l'autre, elle avait dû s'exercer chez elle, radio allumée sur un programme assommant, devant son miroir, pour ne pas afficher une moue trop ennuyée, et apprendre à retenir ses bâillements. C'était épuisant, devoir faire semblant, mais au fil du temps, elle s'était trouvé un certain talent pour ça.

Cependant, c'était un Bae assez particulier, qui se tenait devant elle aujourd'hui. Bon, il était assis, mais tout de même. Hee Ho faisait des efforts pour ne pas le pincer, ou pire, lui demander ce qu'il n'allait pas. Ce n'était pas ses affaires, et mieux, elle n'avait pas envie de savoir. Seulement, sa mauvaise humeur l'agaçait pas mal, et la jeune femme se demandait finalement ce qu'elle préférait. Se retenant de lui retourner sa piques, Hee Ho prit sur elle pour l'écouter répondre des âneries. « Bien sûr que c'est le sel ! L'eau de mer et le soleil, il y a rien de pire ! » Surtout sur des couleurs aussi vives que le rouge. « La noix de coco ? » Fronçant légèrement les sourcils, elle scruta son regard un instant, paupières légèrement plissées. « Tu as joué à l'apprenti sorcier avec des produits capillaires ? » Frottant son front, elle s'accorda le droit de soupirer. « L'huile de coco est bonne pour les cheveux. Correctement utilisée, cela dit. » Trop de gens se pensaient pro des produits de beauté, après avoir suivi un tutoriel de cinq minutes sur Youtube. Scandaleux. C'était un métier, ils l'oubliaient ? « Je t'apprendrai, si tu veux. » Histoire qu'il ne ruine plus ses colorations, à l'avenir.

Elle savait mieux que lui, oui. Qu'il la laisse donc faire son travail, maintenant. Si Hee Ho tenta de lancer la conversation, elle ne s'offusqua pas du fait qu'il ne lui répondait pas vraiment. Ça lui était égal, à vrai dire. Elle était surtout étonnée que Bae puisse se montrer silencieux. Incroyable ! Mais peut-être bien qu'elle préférait quand il parlait. C'était décidément trop bizarre. Comme Jae Jin qui se mettrait à parler calmement, sans hurler. Que des gosses. D'ailleurs, il l'agaçait, là, à tout toucher. La petite tape lui avait échappé. « Tu es plus jeune que moi. » Un léger sourire étira ses lèvres. « Pour moi, tu es un gosse. Duquel je dois m'occuper. Noona. » Son ton était celui de la plaisanterie. Non, décidément, c'était trop bizarre, Bae aussi mal luné. « C'est juste que je ne supporte pas que l'on touche mes affaires. » Par là, elle s'excusait. Plus ou moins. Qu'il comprenne ou non, qu'il accepte ou non, ça lui était égal.

Jugeant son travail parfait, elle le fixa un instant, retenant à peine un rire surpris. « Je déteste les nouilles de cette marque. » Lui tapotant gentiment la joue, Hee Ho lui accorda un clin d’œil. « Mais des milliers de fans les trouveront meilleures grâce à toi ! » C'était connu, statistiquement, la tête de célébrités sur les emballages rendaient les produits meilleurs ou plus efficaces. Bonjour la Science ! « Jae Jin ne refusa jamais. » Rangeant le tube de gloss à sa place sans en avoir appliqué sur les lèvres de l'idole, Hee Ho observa le visage de ce dernier, cherchant le moindre défaut qu'elle aurait pu laisser passer. Levant un sourcil à ses questions, son regard plongea très sérieusement dans le sien. « Tu doutes de mes qualifications ? » Restant un instant silencieuse, elle finit par hausser les épaules. « Quatre ans. » La jeune femme n'aimait pas parler d'elle, ça la rendait réellement mal à l'aise. Pinçant les lèvres, elle fit un effort surhumain pour ne pas lever les yeux au ciel. « Si je ne l'étais pas, je serais virée depuis longtemps. » S'écartant de Bae, elle lui signifia qu'elle en avait terminé.

Rangeant scrupuleusement ses affaires, Hee Ho leva finalement les yeux vers lui. « Enfile la chemise, là-bas. » D'un vague geste de la main, elle désigna le vêtement qui reposait sur un fauteuil. Elle ne regarderait pas. Sourire au coin des lèvres, elle s'approcha d'un dressing sur roulettes. Faisant défiler les cintres, la jeune femme se mordit la lèvre inférieure, à la recherche de la veste parfaite. Ils n'avaient plus beaucoup de temps, elle avait un code couleur à respecter, il devait lui faire confiance. En sélectionnant deux, elle le tenait droite devant elle, avançant vers Bae. Le laissant juger, elle en souleva une, puis l'autre. « Il n'y a pas de piège, je n'ai pas le temps pour ça. Choisis celle que tu préfères ! » Baissant les deux articles, Hee Ho fit de son mieux pour lui sourire aimablement. Elle voulait en finir rapidement.



exciting melody. getting soaked by this music, you. this is true. your eyes are waiting to see. i will show you the fantasy. look at me now
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2582
Age : 23 ans.
groupe : Vict2ry
rôle dans le groupe : leader / lead rapper / second vocal / parolier
nom de scène : Lee Bae
occupation : rookie & peintre à ses heures perdues.
avatar : park chanyeol (exo)
DC : chae hae ri (taeyeon)
Points : 260

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t858-min-oh-je-voulais-un-titre-au-top-mais-j-touche-le-fond-fite-me-bye http://www.lights-camera-action.org/t937-do-min-oh-bangarang http://www.lights-camera-action.org/t884-do-min-oh#32336 http://www.lights-camera-action.org/t885-do-min-oh-call-me-bae http://www.lights-camera-action.org/t886-do-min-oh-bibimbae#13800 http://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
Message
Lun 14 Nov - 0:38


— Cloudy with a chance of Blitz —« Noona sauvage VS Bae sauvage » Il n’avait aucune raison de se plaindre. Il aurait pu se retrouver dans une usine dans un coin perdu de la Chine à fabriquer des objets qui seraient revenus au triple de leur valeur réelle. Il aurait pu être une femme battue dans un appartement trop petit par son mari trop impulsif. Il était idole, plus exactement rookie, et commençait à voir sa popularité grimper à mesure que passaient les jours et qu’étaient diffusées les émissions. Le penser était une chose, mais en être suffisamment convaincu pour arrêter de se plaindre en était une autre, et Bae se laissa trop facilement emporter dans les sentiments négatifs, lorsque ceux-ci pointaient le bout de leur nez. Les choses se passaient déjà de cette manière lorsqu’il était adolescent et que survenaient les premières confrontations père fils. Il avait raison, Jin Seok avait tort. Tous les deux cherchaient à avoir le dernier mot et, généralement, il finissait à cogner du poing contre son lit parce qu’il n’avait rien de mieux à faire. Heureusement, il avait appris à mieux gérer ses élans de mauvaise humeur et s’était calmé. Profondément calmé. Ce qui ne l’empêchait pas de se montrer bougon à l’occasion, et en particulier lorsqu’il était fatigué.

Heureusement, il était assez sérieux pour éviter de faire un scandale en plein milieu de la préparation du tournage qu’il allait devoir subir. Ce n’était pas la mort, il pourrait y survivre. Ce n’était jamais pire qu’une demi-heure à Guantanamo. Reste qu’il n’aimait pas être obligé de faire des choses dont il n’avait pas forcément envie et, lorsque la seule chose qui lui traversait l’esprit était une bonne sieste et une partie de solitaire, il était assez difficile de se motiver à travailler avec volonté. Triste vie. Quelques heures et il retrouverait un semblant de liberté. Enfin, peut-être.

En attendant, il devait subir. Sagement. Calmement. En essayant de ne pas trop faire de vagues. Son tempérament houleux n’aidait pas. Il tentait malgré tout de garder ce qu’il pensait pour lui depuis qu’il était entré à l’agence, quand bien même cela lui en coûtait, lui qui détestait mentir ou laisser paraître une fausse image de lui-même. Il était si mauvais pour ça. Sourire quand il n’aimait pas quelque chose, dire qu’il allait bien alors qu’il voulait hurler son indignation. On le lui demandait. Jay était plus doué que lui lorsqu’il s’agissait d’être l’idole, d’être monsieur parfait. À se demander comment il avait réussi à entrer dans le métier de son côté. Déjà rien qu’au restaurant, sa mère avait menacé plusieurs fois de l’empêcher de travailler. Comme si c’était de sa faute si cette cliente hautaine méritait son respect. Parfois, il ne fallait pas pousser.

« Ouais, la noix de coco… » Ses yeux se posèrent sur le reflet du visage de la maquilleuse, puis il fronça les sourcils. « Nan, juste de la bouffe. » Littéralement. « J’en ai peut-être pas l’air comme ça mais je tiens à mes cheveux. » Cette volonté de faire les choses par lui-même lui poserait sûrement problème un jour. « Ça ira ~. Ça sent trop fort de toute façon. Puis t’as mieux à faire. » Et lui aussi. Simplement affirmation. Au cas où il devait le rappeler.

« De combien, hm ? 40 ans ? » Un rire amer lui échappa malgré lui. Il détestait qu’on l’infantilise, et encore plus lorsqu’il s’agissait de « s’occuper » de lui. « T’es bien conservée pour une antiquité, dis-moi. » Secouant la tête, il ferma les yeux et abandonnant les produits afin de ne pas déchaîner les foudres de la femme qui se trouvait en sa compagnie. Et quelle femme. Il ne savait même pas si elle l’énervait ou s’il appréciait avoir quelqu’un qui ne se laissait pas faire en face de lui. C’était si rare, le caractère. Mettant de côté sa mauvaise humeur, il esquissa un sourire. « J’y toucherai plus, Noona. » Dernières syllabes marquées. Il avait compris. Il se contenterait de regarder, puisqu’on lui interdisait de toucher.

Et en plus elle ne voulait pas manger ce qu’il vendait. Cette fille connaissait mal son métier. Elle aurait dû être dans les premiers à acheter. Enfin, il était mal placé pour parler, il ne s’était pas précipité en boutique pour acheter le dernier produit vendu par Hyejeong. Pour sa défense, il était trop viril pour ça. Pour toute réponse, il se contenta d’un sourire, sachant qu’elle avait raison. « Et après il s’étonne de ce qu’on pense de lui. » Répondit-il en un ricanement, sans cesser de fixer la maquilleuse dont il soutenait désormais le regard. « Nan, je suis juste curieux, ça me prend parfois. » Quatre ans. Quatre ans à appliquer du maquillage sur des gens. Sans utiliser tout son matériel. Donc sans exploiter tout le potentiel ? « Et ça te fait pas chier parfois ? » On le pardonnerait. « J’veux dire, faire toujours le même comme ça. » Il n’aurait jamais réussi. Il serait mort d’ennui. « J’parlais pas forcément du boulot. »

Se redressant, il hocha la tête en cherchant du regard la chemise qu’Hee Ho lui indiquait avant de se débarrasser du haut qu’il portait pour passer les bras dans les manches et commencer à la boutonner. Si elle n’était pas sérieuse, elle serait sûrement plus fun. Ou alors c'était lui qui en demandait trop aujourd'hui? Il n'était pas beaucoup plus drôle. Il commença à boutonner sa chemise avant d’abandonner à la moitié et de laisser fuir un soupir. « J’aime aucune des deux. M’enfin, on va dire celle-là. » Saisissant la veste qu’il venait de désigner, il l’enfila en essayant de ne pas remonter les manches de sa chemise du même coup. Il roula des épaules afin d’essayer d’ajuster le vêtement. Vraiment laid. Mais c’était mieux que certaines choses qu’il avait pu voir. En cuir bleu par exemple. Comment ces gars avaient-ils accepté de porter ça ? Que ça ne lui arrive jamais. « T’as fini , Lapinoona? » Elle n’avait pas le temps. Elle devait être en retard, non ? Même ses blagues devenaient nulles. Qu’on lui donne un lit, il saurait s’en servir correctement. Qu'on le laisse rentrer.


+ Last Christmas +

I gave you my heart but the very next day, you gave it away. this year, to save me from tears I'll give it to someone special.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 101
Age : 25
occupation : coordi noona
avatar : kim yong sun (solar/mamamoo)
DC : jeong joon ho (oh sehun/exo)
Points : 62

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1724-oh-hee-ho-artificial-love http://www.lights-camera-action.org/t2122-oh-hee-ho-um-oh-ah-yeh http://www.lights-camera-action.org/t1890-oh-hee-ho
Message
Mar 15 Nov - 20:15


— Cloudy with a chance of Blitz —« Bae sauvage VS Noona sauvage »
C'est fou ce que Bae ne pouvait pas être drôle, lorsqu'il s'y mettait. Incroyable. Combien de fois ses yeux avaient-ils roulé, à l'une de ses piques minables, Hee Ho se le demandait. Elle ne l'en pensait pas capable, mais se retenait tout de même de ne pas trop répliquer, de peur d'être virée. Reniflant le moins dédaigneusement possible, elle le jugea un instant, avant de finalement capituler. « Ce n'est pas une si mauvaise idée que ça, l'huile de coco. A condition qu'elle soit correctement utilisée. » Elle lui apprendrait, qu'il le veuille ou non. Ça lui éviterait alors de jouer à l'apprenti sorcier du Net. « Personnellement, j'utilise un masque à l'avocat et à l'huile de coco. C'est très hydratant, ce qu'il faut pour des cheveux colorés ! » C'était assez étrange, parler d'astuces beauté avec un homme, mais Bae semblait tenir à ses cheveux – et il le devait ! De plus, ce sujet passionnait la jeune femme, adepte des masques maison. Bon, pas qu'elle s'imaginait se faire une soirée cocooning, échange recettes naturelles, avec le rookie. Il y avait des limites à ne pas franchir, lorsque l'on était coordi noona.

Sourcil relevé, Hee Ho laissa un rire ironique lui échapper. Elle allait lui en donner, des blagues stupides sur son âge. Quel gamin, il boudait maintenant ? Un sourire au coin des lèvres, la jeune femme continua soigneusement son travail, brisant le silence après un court instant. « Bientôt vingt-six ans. » Reculant un peu pour observer le visage de la jeune idole, elle s'humecta les lèvres, avant de continuer. « A Noël, tu m'offriras un cadeau, mon petit Bae ? » Le pointant de son pinceau, elle le mit cependant en garde. « Pas un paquet de ces nouilles, par contre. » Ou elle lui jeterait à la tête. Avec l'eau bouillante. Rire sardonique pour marquer ses paroles, la maquilleuse se remit au travail. Ses doigts effleuraient professionnellement la peau du garçon, son regard redevenait sérieux. Elle aimait le travail bien fait.

Bon, Hee Ho avouait qu'elle exagérait un peu, pour Jae Jin. Même en usant de tous ses charmes, elle n'était pas encore parvenue à lui appliquer du gloss sur ses lèvres délicates. Elle aurait pensé qu'avec un petit mensonge, Bae se laisserait tenter, et donc, plus tard, Jae Jin également. Ce n'était visiblement pas la bonne technique, mais la jeune femme se gardait bien de l'avouer. Elle se contenta de pouffer, amusée par le commentaire du rookie. Il était vrai que Jae Jin ne passait pas pour le plus viril des deux, mais dans le monde de la kpop, rien d'étonnant. Elle aurait voulu lui dire, à lui aussi, qu'il n'était pas un modèle de masculinité pure, gonflé de testostérone, mais on lui répétait assez souvent de calmer son côté sarcastique. Surtout avec ceux grâce à qui elle gagnait plutôt bien sa vie, désormais. « Peut-être que ça me lassera un jour, qui sait. Pour l'instant, je m'amuse assez. » Allez, ça lui écorcherait la langue, et elle s'en voudrait sûrement pour un bon bout de temps, mais tant pis. « C'est assez fascinant de maquiller des visages aussi beaux. » Le bout de son index appuya sur le bout du nez de Bae, avant qu'elle ne plisse l'une de ses paupières. « Tes traits sont formidablement harmonieux. » Un sourire satisfait aux lèvres, Hee Ho lui fit signe qu'elle en avait terminé.

Alors qu'elle cherchait une veste pas trop laide pour la jeune idole, Hee Ho réfléchit à la question qu'il lui avait posé. « Je voulais être mannequin, je n'ai pas pu. » Elle se demanda soudainement comment elle parvenait à dire cela sans amertume, avec un détachement si froid. « Il faut bien avancer, dans la vie. Bon, ces deux-là. » S'approchant de Bae, elle lui désigna les deux vestes choisies. Elle espérait qu'il fasse vite, et ne se plaigne pas trop. Plus forte que sa volonté de demeurer professionnelle face à lui, l'envie de lever les yeux au ciel la prit, à son verdict. « Ce sont les moins laides. Je suis d'accord. » Abandonnant la perdant sur une chaise, Hee Ho l'aida à enfiler celle désignée par le rookie. « Lapinoona ? » Pourquoi trouvait-elle ça niaisement mignon ? Un sourire au coin des lèvres, la jeune femme vérifia les derniers rajustements éventuels. « J'ai fini, Baeby. » Ridicule. Ils allaient arrêter ce jeu sur le champs ! Reculant de quelques pas, elle s'inclina légèrement, de façon grossière. D'un geste ample et théâtral, Hee Ho lui indiqua la porte, chemin vers le plateau de tournage. Marchant derrière lui, elle consulta son téléphone. Ils étaient pile dans les temps, et un soupir soulagé accompagna cette bonne nouvelle. Alors que l'équipe de tournage s'affairait déjà, n'attendant plus que leur star, Hee Ho sourit à cette dernière. Son poing légèrement relevé, elle lui dédia un petit « hwaiting » sincère. Qu'il vende correctement ces nouilles dégueulasses, qu'ils puissent tous rentrer chez eux.



exciting melody. getting soaked by this music, you. this is true. your eyes are waiting to see. i will show you the fantasy. look at me now
Revenir en haut Aller en bas

Cloudy with a chance of Blitz |♥| HEEHO & MINOH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» [Vends] FILTRE ADMISSION DIRECT BLITZ
» VENDS DUMP VALVE BLITZ
» pieces pour blitz
» HPI parle du Blitz...
» Aquaman Cell ou Blitz ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-