AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps :: serendipity :: mission 7

childish war

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 9938
Points : 8397

trainee
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Sam 20 Aoû - 16:05

SERENDIPITY
Childish War
nam ddolmi & seo ahreum



paroles :
DDOL MI  • AH REUM

Mukashi mukashi no sono mata mukashi
toaru kizoku no nakayoshi na kyoudai
ika rya ku


'chanto yare!'

jii ya ga yobu seki ni tsuke yō idon!
naifu to fōku de ousen itashi masu no

datte bokura ha burujoa no
rippa na rippa na kizoku sama na n desu desu no

hirefuse gumin kimi to no chigai o
vaivaisuroi mise te yaru ze


oi matemate mata katte ni sonna
minukeru you na hattari ka mashi te


hāi hāi hai hai
o ani sama no oose no mama ni


a? ? mukatsuku ze! ma ? ji mukatsuku ze!
ani nitaishite namaiki na taido
kachi (toki) no koe gongu o narase
kenka boppatsu de sensen fukoku


itazura (itazura) shi te aku nori shi te
hora hora ao tte ku Style de
"ooyasuuri" kacchattara
maido arigatou de kimi no make!

(ssha ??!)


tsutana (tsutana) i hikidashi to
ao ri ai no kakehiki de kimeru
ani no igen miseru tame ame to ame
hibana chiru chiru ryousha no mokuto me
ore o dare da to omotteru
kurae! ore sama ga rūru bukku?
heta re ja nai hiyotte nai
chotto yuuki ga tari nai dake

sa? sa? minasan o te o haishaku
atarimae daro yoyuushakushaku
umarenagara ni shi te chīto
ya be ? kirameku jinsei ga sutāto
touzen desu mi te mina yuisho ha gachi zei
hai ronpa hai ronpa hai ronpa
moratte ku ze V sain


hāi hāi hai hai
ha namaru yoku dekimachi ta?


aa ? mukatsuku ze! ma ? ji mukatsuku ze!
boku ni mukatte herazuguchi na n za
totte oki o kimi ni mimae
houfuku! seisai! chouhatsu shichatte


ijiwaru shi te ichi mai jou
chansu ha moratte ku sutansu de
tsuukon misu! acchaccha ?
o ainiku (ainiku) sama da ne kimi no make!

(Yeah !)


dakedo kimi kimi dake ga
(sei yaa too yaa uu uu yaa ha))
boku ni niai no raibaru
(sei yaa too yaa uu too yaa ha))
ochi ru no mo hekon den nomo
(uu ha sei yaa yaa sei ha))
choushi kuruwasareru kara
koyoi mo te me ? to yai yai yai yai

daitai kei sama ga itsumo sou yatte nayonayo shiteru kara
boku ga ani sama no bun made sekkyoku teki ni natte yatteru n da yo
mousukoshi kansha shi te hoshii ne
toshiue no kuse ni zenzen tayori ni nara nai o ani sama toka nabakari da yo mou
kyou kara boku ga ani ne kore kettei!
hai kettei


(omae ga itsumo ichi nin de bousou suru kara)
(ore ga shirinugui se zaru o e naku naru n daro u ga)
(ato ore ha betsuni heta re ja nai shinchou na dake da)
(meido tachi mo jii ya mo itte ta zo)
(honto mousukoshi ochitsui te kure tte)
(ā mou! uruse ? ~)

a? ? mukatsuku ze! ma ? ji mukatsuku ze!
nikumareguchi ha o kuchi o chakku
kachidoki (toki) no koe gongu o narase
jisedai enperā ha kono boku da! (kono ore da!)


itazura (itazura) shi te aku nori shi te
hora hora afu (ao) tte ku Style de
1 kara 100 itadaki masu
maido arigatou de kimi no m...

masakano hi, hikiwake!?

(ē)

Vous répondrez en un seul post rp. Ce post rp n'est pas facultatif, puisqu'il vous permettra de vous départager. Votre post vous rapportera 10 points (ajoutés manuellement). Vous pouvez poster dans l'ordre de votre choix.

Vous avez jusqu'à dimanche 21 août, à 21h pour écrire votre post.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 21 Aoû - 10:20




la team morue


Trois heure du matin, perdu sur Youtube, en pleine détresse émotionnelle.


« Aish… putain… mais on va jamais trouver... » Couina Ddol Mi tout en se laissant tomber tel une larve du canapé pour finir au sol. Les yeux rivés vers Ah Reum. Cela faisait deux jours qu’elles cherchaient sans relâche une chanson pour la dernière mission du survival. Deux jours que les filles ne trouvaient rien que ne leur plaisait. Car une chose est sûr, d’elles-même elles avaient exclut les chansons sérieuse ou mielleuse. Les filles voulaient troll une dernière fois l’émission. Et on va dire que les propositions de générique de dessin animée ne convient pas spécialement à Ah Reum, pour tout vous dire, Ddol Mi s’est manger pas mal de coussin en pleine figure à chaque fois qu’elle revenait à la charge pour qu’elles chantent le générique de Ojamajo Doremi.

Et elles devaient se l’avouer, elles c’étaient perdu dans les profondeurs de Youtube. Vous savez ce moment ou tout est écrit en une langue inconnu avec des miniatures des plus étrange, sans compter le sons qui l’accompagne. . . Elles en étaient à ce point-là. A cliquer à tout vous sur la barre des suggestions. Et cela faisait presque une heure que les demoiselles étaient tomber sur des voix robotique. Une heure qu’elles se regardaient en mode  wtf.... Puis au vu de la quantité monstrueuse de vidéo de ça sur le net, cela devait bien faire fureur au Japon…  « Aish… cette voix est horrible, putain, même un chat égorgé chante mieux. » Ddol donna un coup de coude à Ah Reum, histoire qu’elle change de chanson avant de soupirait lourdement « Et en plus j’y connais rien au japonnais... » Histoire de rajouter une nouvelle difficulté à la mission.

Puis a force de lamentation, de chanson étrange et de paquet de bonbon descendu, les filles terminent enfin de tomber sur quelques bonnes chansons. Deux trois, pas plus. Mais c’était déjà ça. Et donc sans plus tarder, elle se contenta de copier coller le titre en insérant dan la barre youtube en plus « kor sub » simple. Net. Efficace. Quelque seconde plus tard elles avaient les sous titre, et il étaient temps de juger la chanson.

Coup de foudre pour une chanson. Une chanson qui coller à l’univers des demoiselles, une chanson qui semblait être faire pour elles. Une chansons ou clairement les protagonistes s’engueuler sur place. Ddol Mi regarda Ah Reum, des étoiles plein les yeux  en lui lançant « Avoues-tu veux aussi qu’on s’engueule sur scène? » La demoiselle tapa dans ses mains, puis s’arrêta deux secondes avant de se mettre à pleurait comme un bébé « Ils parlent superrrrr vite… » Puis la seconde d’après, elle se trouvait en PLS au pied du canapé. Puis par la suite Ah Reum lui montra une dance cover… histoire d’achever un peu plus la demoiselle. Après avoir fait la morte une dizaine de minute, Ddol Mi se leva brusquement « Allons s’entraîner... » Oui. A trois heure du matin… après tout elles avaient déjà fait pire.

La semaine fût atroce. Ddol Mi pensait réellement à prendre refuge dans une grotte. Elle n’avait littéralement plus de vie. La demoiselle n’avait vu personne hors mis les D.Avenue et le staff. Si elle n’était pas en entraînement, elle étaient en cours ou bien elles avait un programme à gauche ou a droite. Mais le plus dure restait l’apprentissage de la chanson. La demoiselle avait du mal avec le japonnais. Alors elle l’avouait elle faisait apprenait bêtement la chanson. Elle connaissait le sens de celle-ci grace à la traduction, mais elle serait incapable de faire du mot à mot… sauf les dans les moments comique de la chanson. Elle s’entraînait sans relâche avec Ah Reum -qui c’était charger de lui apprendre la chorégraphie, pauvre d’elle- Et elles avaient accentué leurs efforts sur le chant, car chanter dans une langue étrangère ne s’improvise pas en une semaine… Sauf dans le Sperendity. Puis elles devaient aussi apprendre la chanson de groupe… mais cela était plus simple pour Ddol Mi elle n’avait que quatre lignes. Et souvent Ddol Mi grognait dans les entraînements, car cela n’était pas assez parfait pour elle. Elle était encore plus dur que lorsqu’elle était avec Eun Mi, car c’est l’ultime mission, puis elle sait qu’avec Ah Reum, elle peut faire quelques chose de grandiose. Puis elle mourait d’envie de surprendre le public, car elle a eut vent que les autres concourants restaient dans quelques choses de standard. Donc clairement, leurs choix de chanson était soit un avantage, soit un gros désavantage si le public n’était pas réceptif.

Mais elle n’a pas eut vraiment le temps d’y réfléchir, que c’était déjà le jour J. Ils étaient au Japon depuis une journée même pas qu’ils s’entraînent tous sur la scène du concert pour parfaire leurs danse, régler les micros et tout se qui s’en suivait. Ddol Mi était nerveuse, son japonnais était vraiment inexistant. Elle savait dire les choses de bases mais cela s’arrêtait-là donc elle espérait que la chansons serait compréhensible malgré tout… surtout durant les parties rapides, car à ce moment-là elles sont en live, sur leurs chanson il n’y aura zéro aide vocal. Les filles avait voulu ça. Ni au refrain. Ni dans les parties rapides. Ni lorsque la danse vous ferait cracher vos poumons. Elles allaient tout assurer, afin de faire le show.
Durant le concert, dans les coulisses la demoiselle répéta une nouvelle fois la chansons avec Ah Reum, celle-ci était devenu compréhensible au fil des entraînements. Mais les parties rapides étaient toujours l’endroit ou Ddol s’emmêler les pinceaux. Et encore une fois à l’ultime répétition. Elle grimaça sans grande surprise. « Je hais le japonnais. » Gromela la demoiselle avant de secouait sa tête afin de chasser les mauvais esprits. « Allez. On va le faire, on est pas des Morues pour rien » La demoiselle afficha d’un coup un large sourire confiant avant de prendre Ah Reum dans ses bras « Allons démontrait la puissance des Morue. » Et à ce moment-là, la demoiselle sortie son téléphone montrant le MMS de Se Ra qui bondissait une pancarte de fangirl dédiée aux filles. « Une p’tite photo pour elle ? » Ddol Mi ria, puis avec Ah Reum elle prit la pose dans sa tenue d’enfant bourgeois faisant le V de la victoire le tout agrémentait d’une grimace. Elle l’envoya tout en riant en voyant la tête d’Ah Reum. « Maintenant, let’s go. »

Le stage était tout à elles. Elle était dans les dernières à passer, entre deux performances sérieuses. Ddol Mi pour celle chanson avait renoncé au micro main. Quand bien même elle adore ce micro-là, pour la danse cela était plus préférable qu’elle ait un micro casque. Bien que cela soit difficile à accepter pour la brune. Mais niveau scénique c’était bien plus jolie.
Une fois sur scène, Ddol Mi s’inclina plusieurs fois sous les applaudissements, regardant Ah Reum surprise, elles étaient connu-là bas ? Le survival avait été retransmit ? Ddol Mi dans un japonnais des plus lamentable remercia le public. Elle tenait depuis son entrée en scène la main de Ah Reum, histoire de se rassurait, et au moment de se mettre en place, elle lâcha la main de son amie.

Elle devenu très sérieuse d’un coup. La demoiselle débutait la chanson pour la première fois… elle qui c’était toujours arrangé à que ce soit quelqu’un d’autre. Juste le temps de prendre une dernière inspiration que c’était l’heure du show. Un pas de danse, deux pas de danse, un sourire stressait plaquée sur les lèvres, et sa voix qui s’éleva dans le salle. Une minute n’était pas écroulé que Ddol Mi avait de nouveau son sourire naturelle. La demoiselle s’amusait réellement sur cette chanson, celle-ci était funny de base et la danse la rendait encore plus amusante. La demoiselle enchaînait aussi les paroles en japonnais sans soucis majeur, même durant les parties rapides étonnement. Elle avait eut l’impression d’enfin revivre, que sa semaine des enfers n’était qu’un lointain souvenir.
Une fois la chansons finit, et à bout de souffle, Ddol Mi prit plusieurs secondes avant de reprendre son souffle. Le public semblait conquis par leurs performances, du moins à en juger les applaudissement. Ddol Mi essuya sa sueur du revers de la main avant de sauter dans les bras d’Ah Reum en lui criant « On a réussi ! » Elle lui offrit un gros bisou remplit de sueur sur la joue avant de s’inclinait avec elle devant le public « Merci ! » Cria la demoiselle en coréen, puis elle se reprit et le cria une nouvelle fois en japonnais tout en riant. Elle s’éloigna de la scène avec son amie, et une fois dans les coulisses Ddol Mi était une vrai pile électrique. Elles avaient réussit leur challenge ! Réussit à faire une chanson en japonnais sans un seul accro. La demoiselle sautillait partout tel Tigrou dans Winnie L’Ourson avant de regardait Ah Reum « J’te jure on devrait faire un duo !» Avec elle, elle avait cette complicité et cette alchimie qui marchait toujours.  Elle l’enlaça une nouvelle fois avant de lui soufflait dans l’oreille « J’ai vu qu’il y avait un buffet de bouffe… et on a vingt minutes avant le final stage... » Elle lui lança un sourire complice puis la traîna sans attendre vers le fameux buffet en question.
(c) chaotic evil
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 1049
Age : 20 ans.
groupe : d.avenue
rôle dans le groupe : lead rapper, sub dancer, sub vocal
nom de scène : 4R3uM dite "Seo-npunggi le ventilo", première du nom, mère des magicarpes et des tamagochis
occupation : Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M, D.Avenue main troll
avatar : kim dahyun (twice)
DC : wang jinhee, seung lully
Points : 88

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t70-seo-ah-reum-o-je-suis-pas-ton-code-pin-moi-j-te-laisse-pas-3-chances http://www.lights-camera-action.org/t113-seo-ah-reum-o-un-boomerang-c-est-comme-un-frisbee-pour-ceux-qui-n-ont-pas-d-amis http://www.lights-camera-action.org/t114-seo-ah-reum http://www.lights-camera-action.org/t118-seo-ah-reum-o-running-out-of-battery http://www.lights-camera-action.org/t2744-seo-ahreum-da_ahreum http://www.lights-camera-action.org/t6256-daebakavenueofficial http://www.lights-camera-action.org/t3229-seo-ahreum http://www.lights-camera-action.org/t4466-daebak-avenue
Message
Dim 21 Aoû - 19:43


childish war

on ne peut pas vraiment dire que faire équipe avec ddolmi était la chose la plus aisée du monde. elle avait beau être adorable, elle avait vraiment des idées qui te sortait par les trous de nez. oui, vous vous rendiez au japon. oui, vous aviez envie de coller avec la culture complètement colorée et excentrique du pays du soleil levant. oui, vous n'alliez pas proposer quelque chose de vraiment très conventionnel, ni mignon, ni n'ayant un quelconque concept, en réalité. mais encore aurait-il fallu que vous décidiez ce que vous alliez proposer pour la dernière performance du serendipity. il fallait mettre les petits plats dans les grands, et en l'occurence, votre assiette était totalement vide, même après vous être perdues dans les publicités japonaises de mecs habillés en chocobo qui faisaient du toboggan. tu refusais de reprendre un génération d'anime style naruto, dragon ball z ou doremi magic. elle pouvait crever aussi, tu ne reprendrais pas le générique de son anime de volleyball.

et puis, ça te faisait doucement rire que ddolmi pleurniche en se faisant passer pour la nana qui n'y connaissait rien en culture jap' alors qu'elle était totalement bercée dans ses animes, et même lorsqu'elle regardait ses fameux épisodes, elle était du genre à hurler en pensant que ses ships se rapprocheraient plus vite de cette façon. toi, à côté, tu ne savais pas aligner deux mots en japonais, tu n'étais pas vraiment passionnée des artistes japonais.

bref, ta seule passion, c'était les sushis.

tu manquais de t'étouffer de mourir de rire lorsque vous tombiez sur les vidéos de kyary pamyu pamyu, aka la déesse du wtf. et puis, après tout, dans une de ses vidéos, on trouvait un oignon qui chantait. puis, la demoiselle dégainait une mitraillette rose et le dégommait avec une expression satanique collée au visage. oui, aucun doute, vous regardiez bien des vidéos japonaises.

Finalement, votre choix s'arrêta sur Childish War. Le but de la chanson ? Deux personnes qui se balancent des atrocités à la tronche. Petite sourire complice, tu n'avais même pas besoin de mots, vous saviez déjà que c'était LA chanson. L'excuse parfaite pour vous déchirer sur scène, c'était inédit, mais l'idée te plaisait beaucoup. Vous alliez pouvoir régler vos comptes, en face à face, en 1v1, comme des vraies combattantes.

L'entraînement commençait, et sérieusement, au début, c'était comme chanter en yaourt, ça ne ressemblait vraiment à rien. Le japonais, c'était clairement enchaîner consonne et voyelle, purement et simplement. Enfin, simplement, ce n'était pas donné d'avance. Après avoir travaillé la prononciation, ça ressemblait enfin à quelque chose.

▲ ▼ ▲ ▼ ▲ ▼ ▲ ▼ ▲ ▼ ▲ ▼

C'était enfin l'heure de passer sur la scène, et alors que vous sortiez des coulisses, tu étais impressionnée par le nombre de personnes qui s'étaient déplacées pour vivre le dernier épisode du serendipity en live. « Haijimemashite ! » tu lançais à la foule tout en agitant la main pour les saluer. « Watashi ha Ah Reum desu ! » tu bredouillais tout en souriant, un peu timide à cause de ta prononciation que tu savais encore bancale. mais tu recevais des cris d'encouragement en retour alors tu te disais que le plus important, c'était que le message était passé.

Vous vous mettiez en place, et la bataille pouvait commencer, et elle promettait d'être explosive. Tu sautillais sur place tout en jetant des regards vers Dddolmi, et parfois tu souriais, manquant d'exploser de rire aux petits messages d'amour que vous vous balanciez tout le long de la musique, aka "depuis le temps où je te supporte" ou "comme tu es hors de contrôle, je finis toujours impliquée" ou "c'est mon territoire, qu'est ce que tu fais là" ou "t'as un peu rétréci" ou encore "j'exige plus gratitude". Bref, c'était le principe même de votre chanson. Une bonne engueulade en bonne et du forme. Quand vous terminiez, essoufflées, tu attrapais la main de Ddolmi et tu saluais le public avec l'autre pour les remercier de vous avoir donné de l'énergie pendant toute la performance.


Revenir en haut Aller en bas

childish war

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps :: serendipity :: mission 7-