AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

last, farewell.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Messages : 323
Age : vingt-et-un ans.
groupe : hotmess.
rôle dans le groupe : maknae, & main rap.
nom de scène : ren.
avatar : jung jaewon (one).
DC : nam insu(lte), kang junho(e) & bae khean(oa).
Points : 19

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2918-lee-hyuki http://www.lights-camera-action.org/t2947-lee-hyuki#55609 http://www.lights-camera-action.org/t2948-lee-hyuki
Message
Jeu 1 Sep - 15:11





let's just go,
and not comeback for awhile.




tenue  ━

Pas, à pas. Mots, à mot. Mon être se frayait, alors. En, ces lieux. Présentement. Si, réputé. Cette capitale. Alors, issue du pays du matin calme. Source. De convoitises. Et, curiosités. Disposées, à l'encontre de bien multiples faits. Dont, ce monde. Que pouvait, être. Celui, du divertissement. C'est, par ailleurs. Aux côtés, de ce monde. Qu'il m'avait été permis, de trouver refuge. Çà. Et, là. En, de bien nombreuses bâtisses. Résidant, en celles-ci. Ces demoiselles, convoitées. Ces mensonges, usés. Diable. Ce quotidien. Si, haut. En, couleurs. Se jouait, de ma personne. Jours, après jour. Si, naïvement. Dès, lors. Mes sens, éveillés. Tourmenté. Par, de bien multiples aspects. Aussi, agréables. Et, peu convenables. Pouvaient-ils, être. Fièrement, vêtu. Apprêté. C'est – à nouveau, au sein, d'une bâtisse restauratrice qu'il me fut permis de trouver, refuge. Identité, évincée. Sincérité, oubliée. Ces agissements. Ces sourires. Ces taquineries. M'écorchant. Petit, à petit. Les lippes. Je me jouais, de ces personnes. Alors, issues de la gent féminine. Une once, d'amusement. Un divertissement. Quelque peu, étrange. Cependant. C'est au travers, de tels agissements que je parvenais à disposer, de ces informations. Tantôt, fardé de fausseté. Tantôt, conformes à de simples espoirs. Écrits. Uns, à un. Ces articles. Ces photographies. Ces bien multiples paragraphes, supportant. Cette simple – unique, lettre. Un songe. Un vulgaire, pseudonyme. N'attirant, que mécontentement. Et, agitation. Compassion ? Sentiment, désabusé. Destituée, de ma personne. Et, de mon esprit. Agissant, comme bon me semble-t-il. Aussi ridicule, pouvais-je, paraître. Je ne suis, en sommes. Qu'un jeune homme, empli, d'idiotie. De cette fière, masculine. Et, de ce désir de mener, cette vie. Si, vulgairement. Et, bêtement. Utopiste. En, soi. Mais, qu'importe. C'est, accompagné de ce majeur fièrement dressé que j'osais, répliquer. À l'intention, d'autrui. Ces jugements. Et, ces propos tenus à mon égard. Qu'importe. Mes épaules, se haussaient alors. À, de bien multiples reprises. Dès, à présent. Agité. Mon être, se mouvait. De, par. Et, d'autres. De, cette bâtisse. Ces verres, nichés. Les, uns. Aux côtés, des autres. À l'instar de cette surface plane, peu solide. Que représentais, alors. Ce plateau. Service. Si, mesquin. J'observais, ces demoiselles. Ces faciès. Analysés. De sombres, inconnues. Néanmoins, ponctuée par des présences davantage, attendue. Ce numéro de téléphone. Inscrit. Noir, sur blanc. À l'encontre de cette infime serviette, blanchâtre. Stratagème réalisé. Si, naturellement. Et, ce. À de bien nombreuses, répétitions. Cet objet, issu des nouvelles technologies. Je n'en possédais, que. Plusieurs. Usant, de ces numéros. À, mon avantage. Tantôt, l'un. Tantôt, l'autre. Ces messages, inscrits. Ces appels, réalisés. Marquant, ma victoire. Je n'en semblais, que. Davantage fier. Et, c'est. À l'égard, de tels ressentiments qu'il me fut permis de prendre possession de ce court, instant. Cette pause. Offerte, à l'intention des employés. Dix-sept heures, pétante. Ce, samedi. Mon être, trouvait refuge. En, l'extérieur. Cette infime paille, plastifiée. Disposée, au creux de mes lippes. Ce liquide, noirâtre. Ingurgité. Et, enfin. Ce corps, heurté. Ce liquide, partiellement déversé à mon encontre. Je pestais. Si, vulgairement. Néanmoins. Cette présence. Insignifiante. Incitant, ma personne à s'accroupir. Paume, recluse à l'instar de sa boîte crânienne. Sa chevelure, fut ébouriffée. « Qu'est-ce que tu fais là, petit ? » Argumentais-je. Cette, candeur. Présentement observée. Mon attention, accaparée. J'observais, alors. Les alentours. Une demoiselle. Un couple. Qu'importe. Je désirais rendre, le fruit d'une union à son propriétaire. Tourments. Et, bien plus encore. Je n'avais encore, jamais osé passer ne serait-ce qu'un court instant, en compagnie du chérubin. Immature. Et, quelque peu irresponsable. Je n'osais guère, démontrer cela à leurs encontre. Égoïstement. Je poursuivais. « Ton nom, petit ? Ton, nom ? » Néant. Muet. Lippes, pincées. Son faciès, se dirigeait à mon égard. Ses sens visuels, me guettaient, alors. Mots, à mot. Gestes, après geste. Perplexe. Je pestais. À nouveau. Ce soupir. Franchissant, cette barrière que formaient mes lippes. « Dis, donc. Tes parents, ils se foutent de toi ? Ou, bien. » Qu'importe, mes propos. Ce chérubin ne semblait guère déterminer à disposer d'une compréhension à l'égard de ma personne. « Tu peux bien, essayer. De me montrer, d'où... » Stoppé. Net. Ce faciès. Affolé. Cette chevelure, colorée. Accourant. Sans nul, doute. Je parviendrais à reconnaître, cette demoiselle. Manquant de peu, de heurter le sol. Je me redressais, vivement. Manquant de peu, de chavirer. En, l'instant présent. Le destin, se jouait-il de ma personne ? Le karma. De, retour.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

last, farewell.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-