AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: séoul :: nord :: cocoon

It's time for the feast ✿ Wanae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Messages : 754
Age : 20 ans (30/08/96)
groupe : NE0N
rôle dans le groupe : main vocal
nom de scène : Ŀµminae
occupation : Rookie
avatar : Jeonyul (Stellar)
DC : Yeon Qun Mi
Points : 50

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2326-lim-hyun-ae-everyone-thinks-that-we-re-perfect-but-they-have-wrong http://www.lights-camera-action.org/t2337-lim-hyun-ae-my-blacklist http://www.lights-camera-action.org/t2336-lim-hyun-ae http://www.lights-camera-action.org/t2338-lim-hyun-ae-call-me-no-more#45896
Message
Dim 11 Sep - 10:47


It's time for the feast
feat. Lim Jung Wan
(tenue) Vingt-deux heures et quarante six minutes. Je sorstai enfin du bus. Un remerciement discret pour le chauffeur et je reprenais ma route. Je crois que c'est quelque part par là-bas. À vrai dire je n'étais sûre de rien. Je me souvenais y être venue une fois par le passé, accompagnée par mon frère, ce même frère que je devais rejoindre à la dite boîte de nuit en question. Je ne suis pas une grande fan de ce genre d'endroit, je suis plutôt une adepte des coins tranquilles et en hauteur mais j'aime aussi casser mes habitudes. En vérité, j'aime surtout passer des moments avec Jung Wan. Ils sont si rares. Moins qu'avant, forcément, mais toujours est-il que ce n'est pas chose facile que de trouver des horaires correspondant à nos deux emplois du temps. Jusqu'il y a peu, ça allait. Je n'étais qu'une trainee parmi toutes les autres qui attendaient sa chance sans trop la miroiter des yeux. Quant à mon frère, ce sont ses débuts qu'il préparait. Cela expliquait entre autre que nous n'avions pas pu fêter mon anniversaire. Il n'en avait oublié aucun jusqu'ici. Pourquoi cette année serait différente ? Pas que j'en étais malheureuse… en général, je préférais même que l'on ne fasse rien. Les fêtes et cadeaux m'ont toujours mis mal à l'aise. Mais aujourd'hui, j'étais majeur et ce depuis quelques semaines à peine et si en soi, cela ne changeait pas grand-chose, cela restais pour moi un cap important. Aujourd'hui il n'était plus question de courber l'échine devant papa et belle-maman. Je me sentais assez libre et rebelle pour dire non. Une belle connerie mais bon, j'ai toujours été très rêveuse et bourrée d'imagination. Mes vingt-ans n'allaient certainement pas me retirer cette part d'innocence que je souhaitais préserver. C'était comme si elle m'avait toujours protégée d'une manière ou d'une autre. À bien y réfléchir ce sont surtout Kyu Rim et Jung Wan qui m'ont protégés tout ce temps.

J’avançais droit devant moi, cherchant quelques repaires visuels pour me mettre sur la bonne piste. Mes souvenirs étaient comme flous. Étrange, moi qui ais d'ordinaire une assez bonne mémoire. Pourtant, je ne reconnaissais rien. À croire que chaque vitrines avaient changées d'enseigne ou d'emplacement en quelques mois. Mais je persévérais. Je continuais, osant même demander mon chemin à un passant qui m'observa avec un air renfrogné. À croire que c'était mal élevé de déranger quelques pour se renseigner.  Toutefois, avec de la persévérance, je parvenais enfin à trouver le point de rendez-vous. Le plus pénible restait encore à venir. J’avançais d'un pas décidé jusqu'à l'entrée. J'avais déjà vu ce gars la dernière fois mais pour autant que je me souvenais de lui, ce n'était visiblement pas son cas. Il me fixait avec un air dubitatif et sévère. Je lui tendis ma carte d'identité avec quelque chose d'effrayé. Il ne me fera rien. Au pire des cas, il ne me laissera pas entrer. Seulement, j'avais beau le savoir et en être convaincue, ce mec m'intimidait. Il le savait pertinemment bien, il en jouait même. Je bafouillais quelques mots inutiles, comme mon nom, mon lien de parenté avec quelqu'un déjà présent sur les lieux. Du moins je présumais que Jung Wan m'attendais déjà. Son texto de toute à l'heure en était la preuve non ? J'avais l'impression que tout ce que je pouvais dire ne le convainquait pas. Il ne bougeait pas d'un pouce ni ne sourcillait. J'étais terriblement gênée. Je sortis alors mon téléphone, désespérée quant à entrer à l'intérieur. « Je peux lui demander de sortir si mes papiers ne vous convaincs pas. » Cet homme se fichait de moi car à peine j'avais tapé quelques mots sur mon clavier qu'il me fit signe que tout était ok. Sale type ! Je récupèrais ma carte d'identité que je rangeais machinalement dans mon porte-feuille – un brin maniaque sur les bord, pour enfin le dépasser. La musique déjà s'enfonçait dans mes oreilles. Aussi hésitante que devant le videur, j'avançais lentement, mon regard à l'affût. Il se posait sur chaque tables occupées et quant enfin je le reconnu, un soupire de soulagement me quitta. Il était temps !

D'un pas plus enjoué je traversais le dancefloor, faisant évidement attention à ne cogner personne. Il ne me fallut pas plus d'une dizaine de secondes pour que je m'arrête devant la table, un large sourire sur les lèvres. « Félicitation ! » J'attirais aussitôt son regard et sans attendre, je farfouillais mon sac en bandoulière qui me servait de sac à main et en sorti l'album Curtain Call pour le tendre dans sa direction. « Lim Wan oppa, pourriez-vous me le dédicacer s'il vous plaît ? » Je m'amusais de la situation, en jouais un peu mais dans le fond, j'exprimais seulement ma fierté. Depuis sa sortie, hier, je l'écoutais en boucle. Je pourrais le dire à voix haute, mais c'était inutile. Il le savait pertinemment bien. J'étais sa plus grande fan après tout. « Pa' l'a acheté lui aussi. C'est drôle comme dans ce genre d’occasion, il est subitement fier de nous. Enfin de toi, moi pour l'instant… » Je m'installais enfin à table, radieuse et souriante. Moi aussi j'avais une nouvelle de taille à lui annoncer. « Je ne t'ai pas dis mais… on m'a proposé la position de main vocal dans le groupe NE0N. Tu te rends compte ? Je vais enfin débuter. » Finie la petite Hyun Ae cachée dans l'ombre de son grand frère adoré. Moi aussi, j'allais enfin pouvoir prouver ma valeur. « On a un paquet de truc à fêter ce soir big brother. » Je lèvais la main pour interpeller un serveur. « On va d'abord commencer par ton retour sur scène totalement sensas ! J'ai eu de l'argent de poche la semaine dernière du père, alors je te paye le premier verre. »
by mayuko


.


Dernière édition par Lim Hyun Ae le Ven 16 Sep - 18:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 709
Age : 24 y.o
rôle dans le groupe : artiste solo (ex-DARKNESS)
nom de scène : lim wan.
occupation : chanteur, compositeur, parolier.
avatar : kihyun (monsta x)
DC : lee yong seok & shin dae ho
Points : 28

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1008-lim-jung-wan-take-a-deep-breath http://www.lights-camera-action.org/t1032-lim-jung-wan-world-is-mine http://www.lights-camera-action.org/t1031-lim-jung-wan#17656 http://www.lights-camera-action.org/t1093-lim-jung-wan#20305 http://www.lights-camera-action.org/t1911-lim-jung-wan-ym_limwan#40416 http://www.lights-camera-action.org/t1039-lim-wan-yuseong-media#17834
Message
Dim 11 Sep - 13:22


It's time for the feast
feat. Lim Hyun Ae
(tenue) Il l'avait manqué, d'une certaine manière. Son anniversaire. Le trente août dernier… Il n'avait pas pu répondre présent à l'invitation formulée par leur propre père en personne. Faute à son emploi du temps chargé et aux malencontreuses circonstances. Si son album n'avait pas été programmé pour la rentrée en septembre, sûrement aurait-il pu s'alléger de quelques contraintes… Seulement, il aurait été inconcevable, même de sa part, de réclamer une journée à ce moment précis. Il avait beau avoir sa petite influence au sein de l'entreprise, il n'était pas le plus rentable ni le plus populaire des artistes. Du moins, plus à l'heure actuelle. Et malgré les aléas de sa carrière précédente auprès des Darkness, la société avait toujours su le préserver dans l'ombre, et préserver ses secrets. Il était un enfant de la ym. Pas le plus sage, ni le plus turbulent. Mais ils attendaient désormais après son come-back, ainsi qu'après des résultats favorables. Tout ce temps passé pour se construire et gagner en expérience n'avait pas été sans sacrifice. Ils n'avaient pas attendu deux ans pour le remettre sur scelle ! Tout comme il n'avait clairement pas le doit à l'erreur. Il paraissait zen et désinhibé de toutes angoisses comme ça, mais plus l'instant fatidique approchait, et plus Jung Wan se mettait à paniquer, intérieurement. Il craignait d'avoir mis trop de temps pour revenir. Il craignait de faire un flop, malgré tout le travail accomplis. Il craignait peut-être davantage de décevoir sa famille. Ses sœurs, plus exactement. Et il était rare qu'il pense ainsi, lui qui prenait la vie comme elle venait et du bon côté. Et pourtant, il avait angoissé la veille de la sortie digitale. Rien de plus naturel en un sens. Les premières critiques positives au sujet de son mini avait fini par lui redonner du peps et ainsi larguer ses moments de doutes passagers. Ce n'était pas tant le fait qu'il avait douté de lui, mais plus la pression du-dessus qui avait eu raison sur son mental de champion. A présent que la promotion de son album était lancé et que son titre « Bonnie & Clyde » rencontrait un franc succès, il ne se faisait plus tellement de soucis pour la suite ! Ses fans se voulaient aux anges et son travail avait été salué par les plus hauts dirigeants. En soi, à part surfer sur cette vague exaltante, il n'avait pas grand soucis à se faire. La seule chose qu'il se devait de remédier à présent, était d'inviter comme convenu sa petite sœur au Cocoon pour célébrer son anniversaire, malgré le léger retard ! Mieux valait tard que jamais. Et il savait qu'elle ne lui en prendrait pas rigueur. Il savait que dans les faits, elle considérait cette date comme n'importe quel jour. Il était un peu pareil dans le fond… Et tout comme elle, il aurait été plus déçu par le simple fait de ne pas être présente, plus que par le fait de manquer un gâteau et un cadeau. Par ailleurs, il n'avait pas réfléchit longtemps avant de lui trouver un petit quelque chose qu'il plaça discrètement dans la poche de son blouson. C'était trois fois rien. Mais les cadeaux les plus simples étaient souvent les meilleurs. Dans la famille, on ne se faisait pas acheter par des beaux billets ou des gadgets hors de prix, pas vrai ?

« Ahh… Mais qu'est-ce qu'elle fait ? » Cela faisait bien un quart d'heure qu'il attendait à sa table. Un quart d'heure, c'était pas grand-chose en vrai. Sauf lorsqu'il s'agissait d'un grand impatient comme lui ! Et pianoter sur son smartphone pour recueillir de ses nouvelles n'étaient qu'une formalité, et rien de plus. Il avait choisi cet endroit sous les bons conseils de ses amis. En tout cas, Jung Wan espérait ne pas avoir fait une erreur. Cette boîte, il avait dû y mettre les pieds une ou deux fois l'an dernier… si ce n'était dans un passé encore plus lointain ! De très loin, le chanteur préférait les soirées tranquilles à la maison. Enfin « tranquille » restait à voir, mais rien ne valait le confort de son propre chez soi. C'était évident. Et pourtant, il avait tenu à marquer le coup histoire de sortir une dernière fois avec sa frangine. Puisqu'il avait eu vent de quelques nouveautés à son sujet, il se doutait bien qu'ils n'auraient plus l'occasion de réitérer l’événement. Surtout pas dans les mois à venir ! Et puis sortir de leurs donjons ne leurs feraient certainement pas de mal. Entre la YM, l'hôtel de HH et son propre appart, le jeune homme ressentait l'immense besoin de voir de nouvelles têtes. D'écouter de nouvelles choses. La musique qui passait dans cette boîte n'était pas plus assourdissante qu'à un autre endroit, mais cela faisait parti du cadre après tout. En un quart d'heure, il avait fini par s'y habituer. Un peu moins au regard insistants de quelques demoiselles, mais ça, c'était uniquement parce qu'il attendait déjà après sa petite sœur. S'il avait été seul, peut-être en aurait-il invité une à sa table… Et encore, avec les récents changements qui se déroulait dans sa vie, Jung Wan ne se sentait même plus d'humeur à jouer les charmeurs. Il y avait Qun Mi… et il y avait Rhea qu'il avait récemment retrouvé il y a peu. Une autre des raisons qui faisait qu'il avait du reporter la soirée d'anniversaire ! Sa collaboration à venir avec la KG. C'était probablement son seul et dernier week-end de libre avant un moment… Il comptait en profiter un maximum avec Hyun Ae ! Qu'elle compte sur lui pour un after dans sa propre baraque ! C'était aussi Jackson qui se ferait une joie de la revoir…

Enfin, cette dernière fit son apparition, et un sourire radieux mangea la moitié de son visage. Elle était très belle comme toujours. Il allait sûrement devoir prendre sur lui pour ne pas repousser tous les envieux qui chercheraient à l'aborder tout au long de la soirée… Rien que le fait d'y penser lui arracha un rire nerveux d'entre les lèvres. C'était pas bien d'être possessif. Il ne l'était pas tellement, en vrai… Enfin, juste avec ses sœurs. Hyun Ae avait toujours été sa petite favorite. La petite dernière. Il s'était toujours fait beaucoup de soucis pour elle… Et pourtant, la gamine avait nettement grandis en l'espace de très peu de temps ! Il se demandait encore à quel moment elle était devenue cette étonnante jeune femme qui faisait bien plus mature qu'une tout autre midinette dans la vingtaine. Évidemment, un rire adorable le secoua de plein fouet lorsqu'elle ressortit de son sac en bandoulière, son premier album qu'elle tenait à dédicacer. Elle était carrément trop chou celle-là ! Pourquoi ne l'avait-il pas vu venir ? Sans parvenir à s'arrêter de sourire, Jung Wan tata légèrement les poches de son jean's et de son blouson, sans parvenir à trouver ce qu'il voulait. « Comment je vais faire ? J'ai pas de stylo sur moi… Je crois que ça attendra un peu, petit cœur ! » Son rire détonna de plus belle. Même si cela ne devait guère faire de différence auprès des autres, le jeune homme se sentait plus libre en présence de sa sœur. Avec elle, il n'avait rien à cacher. Il était juste lui-même, à 200 %. Et même ses émotions s'en révélaient décuplées. Cela faisait du bien d'être ainsi avec au moins une personne. Même avec Hye Ji, il ne pouvait pas l'être. Elle avait beau être sa plus proche amie, cette dernière ne savait pas tout… Il n'y avait vraiment qu'avec Hyun Ae qu'il se sentait parfaitement en confiance et serein. Les liens du sang étaient indiscutables. Leur complicité, de même. Sans Hyun Ae, sûrement aurait-il ressenti un énorme vide dans vie. Sûrement aurait-il déjà pété un câble… Car tout renfermer sur soi n'était pas la meilleure des solutions. Et Hyun Ae savait également à qui s'adresser en cas de soucis. Que ce soit personnel, familial ou autre… Même s'ils ne pouvaient pas se voir autant qu'ils le voulaient, Jung Wan promettait d'être là pour elle. Toujours. Qu'elle s'amuse bien de la situation. Il lui réservait aussi une surprise ! « Allez, pose un cul et vite ! » s'exclama t-il en tapotant la banquette sur laquelle il était installé. Il était touché - bien que surprit au sujet de leur paternel – mais touché d'apprendre qu'il avait également acheté l'album. Si ça, c'était pas une belle preuve d'amour… « Ça m'étonnerait qu'il l'écoute en entier… J'imagine qu'il s'est arrêté à l'intro ! » Son sourire se tordit en une mimique disgracieuse, mais pas moins tendre. Il plaisantait un peu, mais il avait juste du mal à l'imaginer écouter ce style de musique. Ce n'était pas tant le kiff des darons comme des plus anciens ! Mais puisqu'il était son fils, peut-être avait-il fait un effort… Dans bien des cas, il arqua un sourcil perplexe lorsque Hyun Ae supposa qu'il n'était sûrement pas aussi fier d'elle, pour le moment. « Qu'est-ce que tu racontes ? Je suis sûr qu'il était l'homme le plus heureux sur terre lorsque tu as soufflé tes bougies. » Assister aux vingt-ans de sa petite dernière avait de quoi donner un sacré coup de vieux ! Enfin, petite dernière… Plus depuis qu'il avait refait sa vie avec cette femme et qu'ils avaient même un enfant en commun. Mais passons. Jung Wan était encore un peu mal à l'aise à ce sujet. La discutions dévia sur quelque chose de nettement plus intéressant. « Sérieusement ? Tu vas rejoindre les NE0N ? Wow. Si je m'attendais à ça... Félicitation Hyun Ae ! » Il était content pour elle, là n'était pas la question. Mais il était d'autant plus étonné par la nouvelle ! Il savait qu'elle allait faire partie d'un nouveau projet… Pour autant, il ne s'était jamais imaginé qu'elle puisse rejoindre la nouvelle formation de ce groupe. Mais c'était une très bonne chose ! Il appréciait beaucoup ces filles même si jusque là, leurs relations étaient purement professionnels. Ils faisaient partis de la même boîte après tout, et il ne pouvait pas être proche de tout le monde. Quoiqu'il en soit, Hyun Ae avait bien raison sur un point. Ils avaient un paquet de choses à fêter et non des moindres !! Il ressortit alors la petite boîte pour cette dernière de la poche de son blouson en cuir. Blouson qu'il se décida à retirer, afin de se mettre à ses aises. « Avant toute chose, je vais d'abord t'offrir ton cadeau. » Il glissa alors la boîte jusqu'à elle avant de chanter un léger : « Joyeux anniversaiiiire ~ » ponctué d'un savoureux sourire. L'instant d'après, il déposa ses coudes sur la table pour ainsi s'y vautrer des moins élégamment qui soit, comme s'il était dans son propre salon ! Sans la quitter des yeux, il installa sa tête sur l'un de ses avant-bras tout en jugeant sa réaction d'un regard avisé et de biais. C'était un truc à se prendre une baffe peut-être ? Mais il se retenait tant bien que mal d'en rire. Ce n'était certainement pas le présent le plus romantique qui soit mais… il était son frangin après tout ! A quoi pouvait-elle bien s'attendre ?« Je me suis dis qu'il était temps pour Monsieur Cochon d'avoir une petite amie… mais plus discrète. Plus petite aussi… Elle pourra t'accompagner partout. Elle au moins ! » Nan parce que sa vieille peluche, elle commençait sérieusement à prendre de l'âge ! Une adulte hein, vraiment ?

Spoiler:
 
by mayuko



MAY I STEAL YOUR HEART? ♒︎ IF I FALL SEVERAL TIMES AND GET HURT. WILL YOU ACCEPT MY SURRENDER?© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 754
Age : 20 ans (30/08/96)
groupe : NE0N
rôle dans le groupe : main vocal
nom de scène : Ŀµminae
occupation : Rookie
avatar : Jeonyul (Stellar)
DC : Yeon Qun Mi
Points : 50

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2326-lim-hyun-ae-everyone-thinks-that-we-re-perfect-but-they-have-wrong http://www.lights-camera-action.org/t2337-lim-hyun-ae-my-blacklist http://www.lights-camera-action.org/t2336-lim-hyun-ae http://www.lights-camera-action.org/t2338-lim-hyun-ae-call-me-no-more#45896
Message
Dim 11 Sep - 20:15


It's time for the feast
feat. Lim Jung Wan
(tenue) La situation était des plus prévisible, ce qui me fit irrémédiablement sourire un peu plus. Nous devions probablement avoir l'air de deux idiots, ce sourire heureux inscrit sur le visage. Pas question de repartir sans ma dédicace et puisque j'avais toujours plus d'une corde à mon arc, je lui tendis un feutre noir que j'attrapais dans ma trousse aussitôt. « Pas question frangin. J'y tiens. » Je laissais le tout sur la table, que je poussais subtilement dans sa direction, l'air de rien. Tout un stratagème. J'y aurais droit à mon autographe, je ne me faisais aucun soucis à ce propos et contrairement à mon frère aîné, j(étais une jeune fille pleine de patience. Une qualité il paraît. Mais dans certain cas, la patience s'apparenterait presque à de la naïveté. Je m'installais enfin à table, me débarrassant de mon sac et de ma veste que je disposais correctement sur un tabouret juste à côté. Toutefois, me trouver face à mon frère ne me suffit pas alors c'est sans un mot et avec beaucoup d'enthousiasme que je changais de place pour plutôt m'élancer sur la banquette juste à côté de lui. Avec Jung Wan je n'avais pas de tabou. Peut-être que d'un point de vue totalement extérieur, en ignorant tout de nous deux, certaines personnes pourraient se méprendre. Il faut dire que j'étais taquine et tactile avec lui. Il est ma chaire et mon sang, qu'y a t-il de mal à cela après tout ? J'attrapais mon téléphone abandonné de l'autre côté de la table, et machinalement, tout en l'écoutant, je cherchais la dite photo. Je lui montrais l'engin en riant. « J'invente pas tu vois ? » La photo en question montrait notre père en possession du dit album. « Je sais pas trop. Sur son texto il disait que le son était plutôt pas mal. » Enfin, entre ce que disait mon père et ce qu'il faisait, il y avait parfois un monde de différence. Cependant, même si, effectivement il ne s'était contenté que de l'intro, en soi c'est déjà un progrès énorme. Il ne me semblait pas qu'il ait ne serais-ce que porté un semblant d'intérêt à la carrière de Jung Wan alors qu'il était encore un DARKNESS. Je me trompais peut-être. « L'essentiel c'est qu'il soutienne ta carrière non ? » Pour la peine, je le sentais sincère. Papa n'avait jamais été du genre à s'intéresser à quelque chose par obligation. La preuve, il ne nous aurait pas laissé derrière lui,  Kyu Rim et moi, quand le foyer battait de l'aile. Mais tout ça est une autre époque. Une époque dont je ne veux surtout pas me rappeler. Trop de mauvais souvenirs et puis, nous sommes ici pour célébrer et non porter un toast à notre passé chaotique. Je laissais passer le commentaire de mon aîné sur l'état de bonheur de mon paternel quant à mon vingtième anniversaire. Ce n'était jamais qu'un jour comme un autre et au mieux, maintenant, j'étais responsable de moi-même. La dernière mioche de la fratrie qui quittait enfin le nid. Enfin des trois, j'étais tout de même celle qui passait le plus souvent et pas nécessairement par envie ; c'est que belle-maman savait se montrer persuasive et que l'offusquer ou lui manquer de respect n'était assurément pas l'idée du siècle. Même l'excuse qu'elle soit une cuisinière des plus méprisable ne suffisait pas à esquiver un repas de famille. Une calamité. À coté, mes deux aînés ont plus de chance. Kyu Rim a eut l'extrême intelligence de se tirer à l'autre bout de la planète et quant à Jung Wan, il ne s'est même jamais mêlé à cette famille recomposée. Il avait gagné son indépendance bien plus tôt que moi, bien plus jeune aussi. Si belle maman n'avait pas été là, j'aurai probablement postulée à la Yuseong Media bien avant cela, presque en même temps que Jung Wan. Vivre loin de lui : la chose la plus pénible qui soit. Mais je l'avais surmontée. En prime, j'étais bien trop fière pour le lui avouer. Cependant, je ne pouvais me mentir à moi-même. Me retrouver seule en terrain inconnu n'avait pas été chose simple. Une chance que j'avais toujours l'école et mes camarades de classe à ce moment-là pour me maintenir hors de l'eau. S'il y a une raison quelconque pour que je puisse en vouloir à mon frère adoré : c'était bien celle-là. Mais comme j'étais totalement incapable de lui en vouloir plus d'une journée entière… Enfin, penser à la famille, ça me faisait penser à Seung Jun et il faut savoir que l'entente entre nous n'a rien de merveilleux. Il est certainement LA raison qui m'a poussé à vouloir auditionner à la Yuseong Media quand Jung Wan est parti. Le pourquoi du comment je ne l'ai fait que plusieurs années après était une toute autre histoire.

J'avais surtout hâte de lui annoncer la bonne nouvelle. Et sa réaction est sans appel, je crois même que sa surprise me fit encore plus plaisir que l'annonce même de mes débuts. Mon objectif était de marcher dans ses traces depuis trop longtemps : Jung Wan ou le membre le plus conventionnel de ma famille, le plus courageux aussi. J'avais tellement d'admiration pour lui. Je hochais la tête, ce sourire de joie imprimé sur mon faciès. J'étais sérieuse et oui j'allais rejoindre la nouvelle formation des NE0N pour leur prochain comeback à venir. « L'annonce sera faite officiellement un peu avant celle du comeback. Enfin je crois. » J'étais encore un peu dans le flou, c'était un peu comme un nouveau monde qui s'ouvrait à moi. Jusqu'ici, je pouvais le voir au loin, je pouvais le rêver et l'imaginer. Ça s'arrêtait là. Mais aujourd'hui, je le vivais vraiment. C'était ma chance à moi. Ma propre update. Ce qui m'angoissait le plus, outre le fait d'enfin débuter, c'était de ne pas parvenir à m'intégrer. Des NE0N restantes, chacune se connaissaient. Et moi, je débarquais comme ça, sans demander l'avis de personne. Et si on ne parvenait à s'entendre ? Je me stressais pour rien, j'en avais conscience mais c'était plus fort que moi. Je savais que d'apparence j'avais l'air froide et désintéressée mais ce n'était pas totalement le cas. Je manquais de confiance et j'étais timide. Ça, c'était la vérité. Je pourrais faire part de mes doutes et de mes inquiétudes à mon frère, je n'en étais plus à ma première confidence après tout, mais pas ce soir. Trop de bonne choses étaient arrivées récemment et même que certaines devaient encore se produire. Pas question de tirer des mines d'enterrement ou de se décourager. Qu'importe la raison. Ma devise : toujours regarder devant soi. Plus facile à dire qu'à faire des fois, mais plutôt utile comme dicton. Et puisqu'il était question de fête, rien de tel qu'un bon verre pour s'enjailler bien comme il le faut. Pas le temps de commander – déjà faudrait que le serveur cesse sa conversation avec la table à l'opposé, qu'un cadeau glisse sur la table. Le paquet semblait plutôt petit. En le voyant, j'avais déjà une idée de son contenu. Ou du moins je l'imaginais. Un bijoux ou un truc de ce genre là ! « Wan… tu sais bien qu'il fallait pas. » Bon au moins il ne m'offrait pas son album, c'était une bonne chose. J'avais préféré me le procurer par mes propres moyens. Débourser quelques wons ne m'avait pas ruiné et en prime, si ça pouvait aider mon aîné à grimper dans les chartes alors ça en valait la peine. Évidement, je m'étais aussi procuré son album en version digital, après tout, les discman ne sont plus vraiment à la mode depuis que les mp3 player et autres smartphones ont pris le relais. Alors si je le voulais pour la collection, il était tout de même plus pratique de l'acheter directement depuis Itunes pour pouvoir l'emporter partout avec moi. Il était d'ailleurs déjà sur mon Iphone. On était une fan accomplie ou on ne l'était pas. Quant au cadeau en question, c'étaient les mots de mon frère qui me mettaient sur la voie. Gênée, j'ouvris la petite boite pour en découvrir le porte-clé des plus adorables qui était censé servir de petit amie à la peluche qu'il m'avait offert il y a bien dix ans de cela. Si pas plus d'ailleurs. Le cadeau me fit naturellement plaisir, seulement, je ne pu m'empêcher de gonfler les joues, boudeuse. « Monsieur cochon comme tu l'appelles, fait très bien son travail ! Mais merci... » Voilà que je rougissais. Je n'était jamais à l'aise devant les cadeaux. Ce qui d'ailleurs me fis penser que moi aussi j'avais un petit quelque chose pour lui. Aussitôt je me relèvais pour attraper mon sac et le poser sur mes jambes. Par contre, trouver l'objet en question c'était autre chose. Après quelques longues secondes de recherche, je finis enfin par mettre la main dessus. « Ah ! Le voilà. » Je lui tendis un bracelet en perles que j'ai confectionné durant mon séjour à la maison. Une vrai galère à faire d'ailleurs. J'avais du m'y reprendre à trois fois avant de comprendre la technique. « Depuis le temps que j'avais envie que tu portes quelque chose à moi. Il ira très bien avec ton bracelet brésilien qui au passage, s'est pas mal délavé depuis. » Un peu jalouse ? Possible. Je lui montrais alors mon poignet droit en l'agitant devant lui. « Je me suis fait le même avec ce qui me restait de perles. J'espère que tu le trouves beau ! » Il n'avait pas le choix de toute manière.

Le serveur arriva enfin et je l'accueillis, sans aucune gêne, d'un regard sinistre. Il avait prit son temps celui-là. « Je vais prendre un mojito citron vert. Et un Pepsi aussi ! » Je laissais mon frère commander, moi c'était son bras que j'attrapais pour lui attacher ce bracelet. Les couleurs neutres se mariaient parfaitement avec les couleurs, devenues pastelles, de son bracelet brésilien. Là, comme ça, nos deux poignets ensemble, nous avions l'air d'un petit couple bien innocent. J'en étais fière Du bracelet, pas de ce que l'on projetait comme image aux autres. « Et voilà ! Moi, j'ai monsieur et madame cochon et toi, tu as ce bracelet que tu peux emmener partout. Comme ça, même quand on se voit pas, il te suffira d'un regard et hop, une petite pensée pour la cadette Lim. Si c'est pas génial ça ? » J'exagèrais bien sûr et je savais aussi pertinemment bien qu'il n'avait pas besoin d'un bracelet pour penser à moi. Mais mon frère était ma fierté à moi, mon idole et mon modèle et si je reconnaissais être quelque peu possessive le concernant, ce n'était jamais qu'une manière de l'aimer. Jamais je ne m'interposerai entre lui et l'une de ses conquêtes, sauf si vraiment la fille ne le mérite pas naturellement. On a vécut bien trop de galère pour se mériter des merdes. Pas question de se coltiner un boulet du genre… celui dont je ne voulais pas prononcer le nom. Oui voilà, il était grand temps de penser à nous et notre bonheur. Nos boissons servies, j'attrapais mon verre de mojito dans l'idée de trinquer. « À tes supers débuts ! À ma majorité ! À ton succès dans l'émission Heartbreak Hotel ! Et… à mes prochains débuts avec les NE0N en octobre ! Fiou, j'ai rien oublié. Santé oppa ! » Je faissais tinter nos verres ensemble avant d'en boire une longue gorgée. Cela fasait du bien. Il faisait chaud ici. Je reposais mon verre devant moi, sur le petit sous-verre en carton, mes doigts courant sur le contour du verre pour en récupérer les petits perles d'eau. « Et cette Jia… tu l'as revue depuis la fin de l'émission ? Tu sais que tu as des airs de prince charmant à la télévision ? Plus passionnant qu'un drama, je te jure. » En vrai ils étaient mignons, pas pour rien qu'ils soient montés plus d'une fois en tendance sur Twitter. Mais tout ça, c'était de la fiction bien sûr. Une jolie fiction mais une fiction tout de même. « Ça te va bien les émissions de télé-réalité. » J'étais sincère. Mon frère avait ça dans le sang. Il était naturellement drôle et il passait super bien à l'écran. Pour une idole, c'est la base non ? Et moi, je donnais quoi à l'écran ? Est-ce que j'avais hérité de ce don moi aussi ? Voilà que mon manque de confiance en moi reprenais le dessus… et mince !
by mayuko


.


Dernière édition par Lim Hyun Ae le Ven 16 Sep - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 709
Age : 24 y.o
rôle dans le groupe : artiste solo (ex-DARKNESS)
nom de scène : lim wan.
occupation : chanteur, compositeur, parolier.
avatar : kihyun (monsta x)
DC : lee yong seok & shin dae ho
Points : 28

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1008-lim-jung-wan-take-a-deep-breath http://www.lights-camera-action.org/t1032-lim-jung-wan-world-is-mine http://www.lights-camera-action.org/t1031-lim-jung-wan#17656 http://www.lights-camera-action.org/t1093-lim-jung-wan#20305 http://www.lights-camera-action.org/t1911-lim-jung-wan-ym_limwan#40416 http://www.lights-camera-action.org/t1039-lim-wan-yuseong-media#17834
Message
Mer 14 Sep - 14:30


It's time for the feast
feat. Lim Hyun Ae
(tenue) Il aurait du se douter que sa frangine avait solution à tout. Quoi de plus naturel dans un sac à main qu'un stylo ? Vraiment, il ne félicitait pas sa logique pour le coup. Mais il poussa un rire des plus adorables lorsqu'il s'exécuta, le stylo en main et l'album qu'il ramena sous son nez afin de le lui dédicacer ce petit chef-d’œuvre qu'il avait mis tant de temps à produire. Il ressentait une immense fierté envelopper tout son être. Un sentiment capable de lui faire pousser des ailes et tout cela par la simple impression d'avoir accomplis quelque chose de grand. Quelque chose de remarquable. Sa famille le lui rendait finalement plutôt bien. A commencé par sa sœur et par leur cher père. Kyu Rim n'allait certainement pas commander l'album mais sans doute avait-elle déjà visionné son clip. Sans doute se ventait-elle de ce premier opus auprès de ses camarades anglaises sans pour autant leur avouer qu'il était son frère. Des trois, Kyu Rim était sûrement la plus discrète sur son passé. Ou tout du moins, elle pouvait plus aisément s'inventer une vie et ignorer la leur là où elle se trouvait. Cela n'empêche qu'elle redevenait la jeune sœur qu'ils connaissaient les quelques rares fois où elle descendait au pays. Il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir pour ses décisions comme il n'avait aucun droit de critiquer sa façon d'agir. Chacun avait été libre d'emprunter la voie qu'ils s'étaient destinés. De toute évidence, Hyun Ae marchait à l'identique sur ses pas et le prenait comme modèle. Kyu Rim avait décidé de faire sa vie ailleurs et loin d'eux. Ce qu'il aurait également recherché si jamais le milieu de l'entertainment n'avait pas été pour lui. Avec un passé comme le leur, les Lim n'espéraient rien de plus que de la normalité et une vie des plus communes. Mais puisque Jung Wan aspirait à un peu plus de piquant dans son quotidien, il comptait réellement profiter des plaisirs que lui procurait la célébrité tout le temps qu'il serait jeune. Se marier, avoir des enfants, un chez soi… tout ça, il aurait le temps de l'expérimenter quant il serait plus vieux. Pour le moment, il n'y était guère préparé et c'était encore des projets à des années lumières de sa position actuelle. Tout cela arriverait suffisamment vite et ils avaient mieux à profiter dans l'immédiat. Une soirée riche en émotions les attendaient de pied ferme ! « Voilà frangine ! Mais la prochaine fois, tu feras la queue comme toutes mes fans. » la nargua t-il avec un vil sourire. Sûrement en avait-elle entendue parler, mais il avait précisément une séance de dédicace prévue dans le grand hall d'un centre-commercial pas plus tard que mercredi prochain ! Au moins, elle pourra se féliciter d'être la première. Lorsqu'elle se plaça à ses côtés, Jung Wan avança tout naturellement un bras pour encercler sa taille dans une étreinte courte mais chaleureuse. Les autres pouvaient penser ce qu'ils voulaient. Il ne voyait pas en quoi son attitude pouvait paraître suspecte. Il n'y avait rien de déplacé dans ce qu'il faisait. Elle était sa petite sœur, bordel. Quoi de plus naturel ? Il l'aimait et les petites marques d'attentions de ce genre valaient tous les trésors au monde. « Hm ? C'est Papa ça ? » Il haussa les sourcils sous la surprise. Sa main droite ne tarda pas à se saisir du téléphone par-dessus la propre main de Hyun Ae. Voir cette preuve irréfutable étira un sourire aussi émerveillé qu'amusé de ses lippes. C'était vraiment curieux à voir ! « Je dois avouer qu'il est plutôt pas mal sur la photo… Je sais de qui je tiens mon côté photogénique ! » Il fut secoué d'un nouveau rire, un peu plus embarrassé ceci dit. Ce petit commentaire qu'il avait tenté de passer pour de la rigolade était sorti dans l'unique but de masquer ses émotions. Il était sincèrement touché en vrai. Mais il ne voulait pas que Hyun Ae soit témoins de la chose, même si elle s'en doutait fortement. Fichu fierté masculine… De toute manière, il était comme ça. Passer pour un petit blagueur lui permettait de camoufler son côté sensible. La plupart du temps ça fonctionnait bien. En tout cas, beaucoup ne soupçonnaient pas cette sensibilité en lui. On le savait très bon et très juste… mais pas «  fragile ». « Ouais mais je suis sûr qu'il te soutiendra encore plus fort, Hyun Ae. Papa a toujours eu du mal à exprimer ses sentiments… mais je sais qu'il t'aime énormément. » Il ne doutait pas non plus qu'il en était sûrement de même pour lui. Mais les choses avaient été différentes. C'était Hyun Ae et Kyu Rim qu'il avait recueillis auprès de lui. Sûrement en aurait-il fait de même avec lui – et c'était même une certitude – mais ils n'avaient jamais été proches à aucun moment. Pas même avant que le beau-père ne surgisse. Leur père n'avait jamais été là durant leurs enfances. Constamment en déplacement. Constamment sur le terrain. Il avait grandi sans lui, sans son attention, sans son soutien. La seule chose qu'il était parvenu à faire lorsqu'il s'était barré, c'était de lui ouvrir les yeux lorsque tout partait de travers et ainsi le forcer à prendre ses responsabilités, pour le bien de ses frangines. Il n'avait jamais vécu à ses côtés. Ils n'avaient jamais su se rapprocher… Et pourtant, son paternel s'était affiché avec la source de son travail. C'était la preuve qu'il tenait tout de même à lui et qu'il était fier de lui. Même s'il n'avait jamais su comment s'y prendre, il s'était manifesté autrement qu'avec des mots, mais bien au travers d'une photo. Malgré les aléas de la vie, son père l'avait toujours aimé. Et cette confirmation brouilla instantanément la vue du chanteur.

Il tâcha alors de prendre sur lui pour ne pas pleurer. De toute manière, les discutions qui s'en suivirent lui permirent de reprendre contenance, l'air de rien. Il pouvait remercier les nombreuses bonnes choses qu'ils avaient encore à fêter et Jung Wan gardait précautionneusement le meilleur pour la fin. Le porte-clé de toutes les fantaisies ! Il avait flashé dessus en visitant incognito le marché nocturne il y a plusieurs jours de cela.Voir l'expression de cette dernière ramena un franc sourire sur ses lèvres. Si elle aimait, c'était tout bon pour lui. « N'empêche que... j'aurai jamais imaginé que cette peluche deviendrait aussi importante pour toi. » Il lui avait offert Monsieur Cochon il y a de cela de nombreuses années. Il l'avait reçu dans un lot gagné lors d'une fête foraine. Jamais il n'aurait pu envisager que ce présent resterait aussi longtemps en présence de sa sœur ! Il n'avait jamais été matérialiste ni entiché à un objet en particulier. La seule chose qu'il pouvait conserver pendant un certain moment était les cadeaux de ses fans. En autre, le bracelet brésilien autour de son poignet gauche était l'un des premiers qu'il avait reçu. Hyun Ae n'avait pas tort en admettant qu'il s'était pas mal délavé. Mais il fallait aussi dire qu'il avait la flemme de le retirer… La flemme et pas l'envie non plus. Avec ce nouveau bracelet qui venait s'ajouter au plus ancien, le chanteur émit un : « Oh. » de surprise avant de se tourner vers le serveur qui débarquait tout juste. Il était une nouvelle fois touché, mais surtout très amusé par les commentaires de sa petite sœur qui sonnait drôlement adorables ! C'est sans parvenir à freiner un sourire qu'il la regarda faire tout en zieutant une fois sur deux le serveur et cette dernière comme pour s'assurer qu'elle y parvenait bien. « Pour moi ça sera un Blue Lagoon. Merci. » Quitte à débuter les festivités, il avait aussi envie de commencer par un cocktail ! Ainsi, lorsque la commande fut passée et le bracelet scellé autour de son poignet, le jeune homme ria un peu plus fort face à son enthousiasme et à sa joie de vivre débordante. Il leva son bras à l'identique pour comparer le sien et celui qu'elle brandissait fièrement. Si avec ça ils avaient pas la classe, alors il ne voyait pas ce qu'ils pouvaient faire de plus ! « On est carrément trop sensas ! Merci frangine. Il est vraiment cool ! J'adore. » Comme si il avait besoin de ça pour penser à elle, franchement… Sur ces douces paroles il en profita pour ébouriffer la crinière de cette dernière dans un mouvement complice. Aucune fille n'aimait ça, ce pourquoi il se dépêcha aussitôt de réparer les dégâts en lissant un peu plus le nid d'oiseau qu'il venait de commettre avec le plat de sa main. Il était vraiment heureux de l'avoir à ses côtés ce soir-là. Sa petite sœur était une réelle bouffée d'air frais. Ils partageaient tellement en communs en plus d'avoir les mêmes ambitions. Naturellement lorsque le serveur revint à eux pour leur apporter leur commande, le jeune homme fut le premier à attraper son verre pour le dresser dans les airs. Hyun Ae fut plus rapide que lui lorsqu'elle engagea le premier toast, et il poussa un rire d'autant plus fort à l'énumération de toutes ces choses qu'ils avaient à fêter ! Elle avait bien fait d'inaugurer tiens. Il en aurait oublié plus de la moitié ! « Santé petite sœur ! A  notre bonne étoile ! » Il tinta son verre à l'unisson avant d'approcher le liquide bleuté de ses lèvres, le goût de la vodka réveillant tous ses sens. Il fut parcourut d'un léger frisson à la premier gorgée, ce qui le fit drôlement sourire. Cela faisait un moment qu'il n'en avait pas bu. Du pareil au même, il déposa son verre sur le petit carton carré avant de venir s'installer plus confortablement sur la banquette, les bras grands ouverts au-dessus du dossier. Il écouta sa frangine lancer un sujet auquel il ne s'y attendait pas. Du moins, le surnom Jia lui arracha un air étonné avant qu'il ne fasse le rapprochement avec Qun Mi. Oui, il avait plus l'habitude de l'appeler comme ça. Au bout du compte, il ne fut pas si étonné que cela par la tournure de la conversation. « Ah bon ? Moi, un Prince Charmant ? T'es sûre que tu te trompes pas de candidat ? » Il fut une nouvelle fois secoué d'un rire, loin de se considérer comme tel. Mouais, sûrement que sa frangine en rajoutait un peu… Il était son frère après tout. C'était aussi possible qu'elle le voit différemment… Lui, il avait surtout eu l'impression de faire le guignol dans cette émission ! « Non… on s'est pas revu… Elle a reçu beaucoup de propositions à la fin du show et tu sais comme j'ai été pris aussi. » Véridique, puisqu'il n'avait même pas pu se libérer pour son anniversaire. Une moue s'afficha sur sa gueule d'ange lorsqu'il se pencha aussitôt en avant pour croiser ses avants-bras contre ses cuisses. « Mais je t'avoue qu'elle me manque un peu… Hm. Tu sais, peut-être que tu devrais essayer toi aussi si l'occasion se présente ? » Ou comment feinter une discussion en partant sur une autre ! Il savait tout aussi bien en disant ces mots qu'elle ne le laisserait pas s'en tirer à si bon compte. Mais puisque c'était Hyun Ae, il était prêt à en révéler un peu plus. Après tout, elle semblait avoir suivi son pairing avec intérêt. Elle méritait sans aucun doute d'y découvrir les dessous cachés du tournage… « Avant qu'on se mette à parler de ma vie privée, j'aimerai d'abord que l'on commence par la tienne, petite sœur… Rassure-moi, tu ne vois personne en ce moment ? » Non pas qu'il l'interdisait d'entretenir une liaison. Les closes de la ym étaient suffisamment strictes à sujet. Mais s'engager dans une relation à l'approche de ses débuts étaient toujours deux choses difficilement conciliables. Entre la distance, la jalousie et les possibles ragots, beaucoup de choses faisaient que très souvent, romance et carrière ne faisaient pas bon ménage ensemble… C'était aussi pour cela qu'il ne tenait pas à s'engager dans une relation. Voir quelqu'un de temps à autre était encore différent. Mais puisqu'il était son Oppa, il avait bien le droit de s'y intéresser si jamais elle avait des vues ou quelqu'un actuellement ? « Tu me le dirais, pas vrai ? » Jusqu'à présent ils s'étaient toujours tout dit. De ce fait, pour appuyer son petit air espiègle, Jung Wan s'autorisa à piquer la paille de cette dernière pour la placer dans son propre cocktail. Ce serveur avait oublié de lui en fourguer un… ce pourquoi il ne se fit pas prier lorsqu'il aspira le liquide avec l'aide de la paille, sans jamais la quitter du regard.

by mayuko



MAY I STEAL YOUR HEART? ♒︎ IF I FALL SEVERAL TIMES AND GET HURT. WILL YOU ACCEPT MY SURRENDER?© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 754
Age : 20 ans (30/08/96)
groupe : NE0N
rôle dans le groupe : main vocal
nom de scène : Ŀµminae
occupation : Rookie
avatar : Jeonyul (Stellar)
DC : Yeon Qun Mi
Points : 50

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2326-lim-hyun-ae-everyone-thinks-that-we-re-perfect-but-they-have-wrong http://www.lights-camera-action.org/t2337-lim-hyun-ae-my-blacklist http://www.lights-camera-action.org/t2336-lim-hyun-ae http://www.lights-camera-action.org/t2338-lim-hyun-ae-call-me-no-more#45896
Message
Ven 16 Sep - 20:02


It's time for the feast
feat. Lim Jung Wan
(tenue) Holala, c'est que monsieur était confiant. Comme si j'étais une fan comme les autres. Tsk ! Je récupérais sans attendre l'album que j'observais sous toutes ses coutures. Tout de suite celui-ci avait plus fière allure. Il était beau, collector même ! Je le rangeais aussitôt dans mon sac, mon sourire ne me quittant pas d'un iota. « Bien sûr oppa, je viendrais braver les foules de groupies en folie juste pour te voler deux minutes de ton temps et un autographe fait à la va vite. » Et comme pour appuyer ma moquerie, je lui esquissais un bel aegyo en forme de coeur. Ce n'était pas mon fort mais j'essayais fort, au moins pour être une idole comme les autres. Y ressembler tout du moins. Si c'était crédible… ça c'était une autre histoire. En vérité je lui donnais plus matière à se rire de moi que que l'inverse. Mais plutôt que de se moquer, c'était d'une étreinte dont j'eus droit. Un peu plus et je pourrais ronronner de pur bonheur. Les câlins et moi… une vrai faiblesse. Mais pas question de me laisser distraire : j'avais pour mission de convaincre Jung Wan que notre père n'en avait pas rien à faire de sa carrière, aussi je lui montrais fièrement un selfie que papa m'avait envoyé la veille après avoir fait l'acquisition du mini-album de la première fierté de la famille Lim. Ce n'était pas toujours facile de comprendre notre père, mais quand ce dernier se décidait à témoigner de l'attention à quelqu'un, on pouvait être certain que c'était sincère. J'observais mon frère prendre connaissance de ce fait avec quelque chose d'attendrie. Il est vrai que je n'ai pas eus la chance de grandir au côté de mon frère aîné ces dix dernières années, et pourtant il y avait des signes qui ne trompaient pas. Sa petite pointe d'humour par exemple. Comme si papa était vraiment photogénique… Oui sur des photos civiles, et encore... Rien que le fait que ses yeux soient aussi luisants ne trahissaient personne. Mais mes observations je les gardais pour moi. À la place, j'esquissais un nouveau sourire. Plus fraternel et fier encore. « J'en doute Wan. Il va peut-être acheter l'album aussi, mais ça n'ira jamais plus loin. Tu as l'audace de faire quelque chose de toi-même. Tu t'es donné à fond pour accomplir ce petit rêve. Moi, j’accompagne d'autres filles dans un projet qui n'est pas uniquement le mien. Nos carrières ne sont en rien comparables. » Je ne m'en plaignais pas. Absolument pas, j'étais même très heureuse de débuter de la sorte. Un groupe, c'était un peu le passage obligé dans le domaine de la musique pop-coréenne d'aujourd'hui et je n'étais pas une personne capable de révolutionner le genre. Je ne le voulais pas non plus. À l'époque papa n'avait prêté aucune attention à la carrière des DARKNESS, pourquoi cela serait-il différent avec les NE0N ? Peut-être qu'il me dirait que c'était une période pénible pour nous tous. Peut-être que la reconstruction de nos vies serait l'excuse parfaite. Dans les faits, je m'en fichais bien de savoir papa derrière moi, prêt à m'encourager. J'avais fuis ''ma famille'' au même titre que je l'avais fuis lui après tout. Tout ce qui m'importait, aussi stupide soit-il, c'était de rendre fier mon aîné et mes amis peut-être. Je voulais être récompensée du fruits de mon dur travail. Rien de plus. Et tant pis si à l'instar de Jung Wan je ne créais rien de nouveau. J'avais choisis ce chemin. Pour moi. Et seulement pour moi.

Je suivais le code de conduite de la petite sœur parfaite – ou du moins je m'y accrochais fermement, et changeais de sujet. Mon attention se portait désormais uniquement sur le petit porte-clés en forme de cochon que je m'amusais à faire virevolter dans les airs. Je le trouvais mignon et ce malgré ma grimace. Je dissimulais simplement mon air satisfait. Je n'étais pas particulièrement fan des cochons mais mon frère parvenait à me les faire apprécier. C'était sa faute. Uniquement sa faute. « Il y a des choses que l'on n'explique pas... » Comme le fait que même à vingt ans j'étais toujours incapable de dormir sans cette maudite peluche que Jung Wan m'avait ramené de la fête foraine il y a presque quinze ans de cela. Et s'il n'y avait que cela. Je n'allais nulle part sans lui, de crainte de ne pas le retrouver au soir, au cas où je découcherai. Il était ce qui restait de mon innocence en plus d'un souvenir cher à mon coeur. Il ne ressemblait plus à rien et il avait connu de nombreux rafistolages et pourtant, malgré son visage déformé par le temps et son pelage devenu terne et presque rugueux, je n'étais pas prête à m'en défaire. Je ne le voulais pas. Qu'importe si cela faisait de moi une gamine. J'étais peut-être majeur, mais je restais une enfant dans mon esprit. Jung Wan pouvait bien se moquer mais sur ce niveau nous étions aussi matérialiste l'un l'autre. Nous ne tenions pas à des objets d'une valeur monétaire inestimable, mais en revanche on s'attachait facilement aux petites choses autour des quels on construisait des histoires magnifiques. Le bracelet à côté du quel j'accrochais présentement mon petit cadeau en était la preuve. Nous étions sentimentale à notre manière. Il n'y avait pas de quoi en avoir honte après tout. Mon présent cadeau ne m'avait pas coûté les yeux de la tête et pourtant observer ses lèvres s'étirer dans un large sourire suffisait à me convaincre de la valeur qu'il accordait à ce présent. Plus encore que ses paroles. Après tout qu'elles valeur ont-elles autre que celles qu'on leur leur donnent ? Il n'y avait rien de plus abstrait que les mots. Ils pouvaient aussi bien être sincères que malhonnêtes. Mais cela ne nous concernait pas. Avec Jung Wan je pouvais être moi. Je pouvais être aussi honnête que je le désirais. Je ne lui disais certes pas toujours tout, mais ce qu'il ne savait pas ne pouvait être un mensonge pas vrai ?

Je grognais en lui envoyant mon poing dans les côtes. Je lui avais probablement fait aussi ''mal'' que si je l'avais pincé. Toujours était-il que je n'aimais qu'il mette en pagaille mes cheveux. Je prenais toujours un grand soin à les peigner puisque je ne voulais plus les couper autre que pour les dégrader ou me débarrasser de quelques fourches. Quoi que même sans ça, qui aimait cela ? Personne pas vrai ? Il se méritait donc bien ce petit coup. Je riais alors et remettais de l'ordre dans mes cheveux. Je n'avais pas confiance en mon aîné à ce niveau-là. Je lisais mes cheveux d'une main tout en l'observant avec beaucoup de joie. C'était fou comme des petits instants aussi simples que ceux-ci pouvaient me donner la curieuse sensation que nous avions toujours eus une vie de famille normale. Mes cheveux remis en état – du moins il me semblait, je me saisis à nouveau du petit porte-clé, le faisant tourner entre mes doigts un instant avant d'enfourner ma main dans mon sac et d'en sortir mon ridicule trousseau de clés. Avec du mal, je parvenais enfin à glisser madame cochon autour de celui-ci. C'est avec beaucoup de satisfaction que j'admirais le résultat. Il prenait une place plutôt important sur le petit jeu de clés. Il l’embellissait, le rendait plus imposant, moins ridicule. Spontanément, je me redressais pour lui flanquer un baiser sur la joue et me réinstallais l'air de rien, jouant avec une mèche de cheveux innocemment. Le serveur semblait même surprit mais qu'importe. Cela m'était égal. Il disposait tranquillement notre commande sur la table avant de s'en aller. C'était l'heure de trinquer ! J'en riais toujours de mon attitude espiègle et peu mature mais je l'assumais totalement. Dès l'instant où nos verres tintèrent l'un contre l'autre, je me sentis mieux. Comme si la prononciation de ses mots avaient rendus les faits plus réels qu'ils ne l'étaient déjà. Comme si mes débuts étaient enfin concrétisés. Pas encore… bientôt. Mais plutôt que de reporter mon attention sur mes débuts, je n'étais pas nombriliste après tout, c'était davantage sur un sujet qui m'intéressait : Yeon Qun Mi, ou Jia de son nom de scène. J'avais vu mon frère aller avec elle durant l'émission. Et si je n'étais pas dupe des images projetées par l'écran télévisé, je n'en étais pas moins curieuse. Curieuse de connaître les dessous de l'émission. « Comme si je pouvais confondre mon frère adoré avec un autre candidat. N'importe quoi ! » Et voilà que je regonflais les joues dans une moue boudeuse. Autant mon frère pouvait me faire sourire sans mal, autant il était capable de produire l'effet l'inverse, soit de me faire bouder. Jamais sérieusement cela dit. « Bien sûr que c'était toi ! Enfin… il faut dire que cette Qun Mi t'a pas mal aidé à te rendre mignon. » Cette fois je hochais vivement la tête, comme pour appuyer un peu plus mes dires. Je n'avais pas connu mon frère avec beaucoup de femmes, il avait toujours été secret et mystérieux sur sa vie privée. Il ne ne m'en parlait même jamais d'habitude. Mais là, dans le cadre de l'émission j'avais pu voir mon frère agir, être lui-même : aussi comique et galant qu'il l'est au quotidien. Cette Jia avait du lui plaire. Ne serais-ce que par sa beauté si ce n'est pas par son comportement. J'étais même déçue d'apprendre qu'il ne s'était pas revus mais heureuse d'entendre qu'elle lui manquait. Entre l'emploi du temps de Jung Wan et celui de la jeune femme, qui devait probablement être bien chargé. À défaut de moi-même pouvoir vivre ce genre de romance, je la projetais inconsciemment sur mon aîné sans vraiment lui demander son avis. « La télé-réalité ? » Il le pensait sérieusement ? J'étais la plus timide de la fratrie Lim. M'afficher ainsi devant une centaine de personne et prétendre être naturelle, je ne m'en pensais pas capable. Me produire sur scène, et être Lim Hyun Ae dans la vie de tous les jours : voilà deux concepts bien différents. Et l'un d'eux était terrifiant même. « Ça ne m'intéresse pas vraiment... » C'était plus que ça même. Cela me faisait horreur. Autant j'aimais bien flâner de temps à autres devant ses programmes, autant l'envie d'en rejoindre un ne m'avait jamais effleuré l'esprit. Même de loin. Je voulais seulement être une chanteuse. Je ne voulais pas devenir une image que l'on façonnait pour son bon plaisir. J'étais naïvement aveuglée par ma propre vision de la célébrité encore une fois. La chute promettait d'être violente.

J'allais rétorquer que ça lui allait bien mieux à lui qu'à moi mais je n'en fis rien. Sa dernière remarque me cloua sur place. Une chance que j'étais toujours assise d'ailleurs. Déjà que Jung Wan me propose d'en apprendre plus sur sa vie privée était assez surprenant en soi, mais qu'il me demande des détails sur la mienne… Je rougissais automatiquement, me rendant par ce biais totalement coupable. Et pourtant je voyais personne, ou pas sérieusement. Il y avait bien Kwon Mi Yeon mais on ne pouvait pas dire qu'il se passait quoi que ce soit entre nous. De toute manière c'était à peine si je la connaissais vraiment. J'étais toujours coincée dans le passé à regretter Hye Ji et ma propre timidité. Coincée dans un complexe romantique qui m'empêchait d'avancer et de me remettre en question. J'étais perdue. Malgré tout je secouais de la tête en guise de réponse négative. « Il n'y a personne, je te rassure. » De ma vie sentimentale je n'avais parlé que d'une seule personne à mon frère. Depuis il n'y avait d'ailleurs eu personne d'autre. Deux ans de relation gardé sous silence. Deux ans que j’espérais une nouvelle opportunité avec ma meilleure amie… il y avait décidément quelque chose qui ne tournait pas rond dans ma tête. Sa dernière question me donna l'impression qu'il doutait de mes propos alors j'ajoutais quelques mots dans une vaine tentative de le convaincre. « Bien entendu. Mais je ne fréquente personne dans ce sens là... Maintenant que tu es rassuré, que bébé Hyun Ae ne flirte avec aucun danger, que dirais-tu de me donner des détails sur votre tournage à Qun Mi et toi ? Je suis certaine que ça n'avait rien d'aussi romantique que ce que le programme à bien voulu  nous faire gober. » Je redevenais espiègle. Penser à autre chose m'aidait à oublier ma propre idiotie sentimentale. Je ne voulais surtout pas éveiller de soupçon. Si j'avais toujours eu confiance en mon frère et que je m'étais toujours confiée à lui sur tout et n'importe quoi, sans gêne ni tabous, je ne lui avais rien dit quant à ma courte liaison avec Hye Ji. Pas que je le pensais capable de me juger… seulement je ne m'acceptais moi-même pas comme tel. Pas aussi indécise. Je ne voulais pas non plus rendre notre trio étrange. Si seulement cette dernière n'avait pas été si importante à ses yeux… peut-être que j'aurai osée le lui avouer. En attendant je cachais ce lourd secret. Ce fardeau qui me pesait encore sur le coeur. Je voulais grandir. Rien que pour ça. Pour oublier ce désir que j'avais de me blottir dans ses bras pour trouver du réconfort et un brin d'affection. Et puis en vrai j'étais véritablement curieuse d'en apprendre plus sur cette relation affectueuse, si pas plus, qu'entretenait mon frère et la jolie chanteuse. « Tu savais qu'elle est au casting de la nouvelle émission de KBS : Back to School ? J'ai vu ça sur son twitter... » Oui, je faisais partie de ses abonnées. Pourquoi pas après tout ?
by mayuko


.


Dernière édition par Lim Hyun Ae le Jeu 3 Nov - 22:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 709
Age : 24 y.o
rôle dans le groupe : artiste solo (ex-DARKNESS)
nom de scène : lim wan.
occupation : chanteur, compositeur, parolier.
avatar : kihyun (monsta x)
DC : lee yong seok & shin dae ho
Points : 28

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1008-lim-jung-wan-take-a-deep-breath http://www.lights-camera-action.org/t1032-lim-jung-wan-world-is-mine http://www.lights-camera-action.org/t1031-lim-jung-wan#17656 http://www.lights-camera-action.org/t1093-lim-jung-wan#20305 http://www.lights-camera-action.org/t1911-lim-jung-wan-ym_limwan#40416 http://www.lights-camera-action.org/t1039-lim-wan-yuseong-media#17834
Message
Dim 18 Sep - 19:17


It's time for the feast
feat. Lim Hyun Ae
(tenue) « Hé ! » Elle n'en manquait vraiment pas une. Dans les faits, elle n'avait effectivement pas tort puisque les groupies ne rataient ô grand jamais ce genre d'occasion pour l'approcher. Le temps d'échanger quelques paroles timides ou hystériques – suivant la demoiselle en question - le selfie et la dédicace qui s'en suivaient duraient rarement plus d'une minute ! Mais il tenait toujours à ne pas bâcler ces moments-là. En se mettant à leurs places, Jung Wan tenait à leur apporter l'attention nécessaire pour remercier ses fans et se montrer avenant. Il était plutôt confiant sur la séance de dédicaces à venir. Jusque là, il n'avait encore jamais réellement été confronté à des fans déchaînées. Il ignorait ce que son retour son scène et sa nouvelle notoriété lui prodiguerait dans les semaines à venir, mais il restait serein et fidèle à lui-même. D'autant plus qu'il aurait été plutôt mal à l'aise pour elle de la savoir dans la file d'attente ! Les choses étaient effectivement mieux ainsi. Et si l'aegyo qu'elle lui échangea lui extirpa un rire amusé de ses lippes, le coréen ne pensa pas moins qu'elle avait encore des progrés à faire à ce sujet ! A vrai dire, il trouvait sincèrement que ce genre de chose ne lui allait pas ! Hyun Ae n'avait ni l'attitude, ni le physique pour ce genre de chose. Même si elle s'en démontrait pas moins adorable et mignonne en sa présence, cela lui paraissait naturel puisqu'ils étaient frère et sœur. Mais puisqu'elle allait très probablement devoir s'y appliquer dans un contexte marketing et basé sur le fanservice, Jung Wan préféra ne rien lui dire. Qu'elle s'entraîne encore, et sûrement que ça plairait à ses futurs admirateurs ! Même si là encore, cette nouvelle perspective lui paraissait plus qu'étrange qu'improbable. Il allait pourtant devoir se faire à l'idée que sa petite sœur chérie n'était plus une enfant. De toute manière, il serait là pour la conseiller et la soutenir au moindre doute. C'était bien l'avantage d'appartenir au même milieu et à la même agence. Malgré ce qu'elle pouvait penser, Jung Wan était persuadé qu'elle apporterait quelque chose de nouveau et de frais aux NE0N. Oui, il se plaisait bien évidemment à croire que sa frangine était exceptionnelle et différente des autres trainees. Ce pourquoi elle avait été retenue pour intégrer la bande. A aucun moment il ne supposa que cela ait pu avoir un quelconque rapport avec lui. D'autant plus qu'il y avait encore énormément de monde pour ignorer leurs liens familiaux.

Sa force de mouche le fit silencieusement rire. Oui, parce qu'elle n'avait jamais cherché à lui faire du mal. Mais il l'avait sans doute mérité, malgré sa tentative secondaire de replacer ses cheveux docilement au-dessus de sa tête. Il s'en était plutôt bien tiré pour la peine ! Même si cette crinière faiblement électrisée lui donnait des airs sauvages, il appréciait ce genre de petit moment complice. Peut-être même un peu enfantin, mais qu'importe. Personne ne les observaient, si ? Quand bien même, il ne calculait personne d'autre dans cette boîte pour le moment. Ils avaient suffisamment à faire à se raconter avant d'en venir à un possible tour sur la piste de danse et d'attirer les troupes ! La seule personne qu'il considéra tout ou plus, fut le jeune serveur qui par ailleurs, démontra une grande dextérité à les servir comme s'il avait quelque chose à prouver, ou comme s'il avait été poussé par ses supérieurs à faire preuve d'un service irréprochable. A un détail près… le manque d'une paille pour ce cher Jung Wan. Simple futilité, autant le dire. Ce n'est pas cela qui l'empêcha de chourer celle de sa frangine, tout comme il ne s'offusqua pas non plus à l'idée d'en dévoiler un peu plus sur sa vie privée ! Une grande première, peut-être… Ou pas. Du moins, il lui était déjà arrivé d'en parler avec elle, mais ces instants furent suffisamment rares pour être comptés sur les doigts d'une seule main. Il était de bonne humeur et apprêté à dialoguer ce soir-là. Rien ne le rebutait à vrai dire. Avec toutes ces bonnes choses qui leur tombait dessus et cette musique assourdissante, personne mis à part Hyun Ae, ne serait en mesure de comprendre ce qu'il disait. Il pouvait donc parler sans crainte que cela s'ébruite, et malgré le fait qu'ils soient en lieu public. Alors il s'amusa un peu plus des répliques de la cadette, souriant du fait qu'il ait pu renvoyer une image mignonne à l'écran. On le connaissait en fin joueur, mais pas comme quelqu'un pouvant se montrer tendre et attentionné. Il n'avait bizarrement pas l'impression de l'avoir tant été… Mais ça, c'était certainement parce qu'il avait gardé en tête leurs grandes escapades en présence de l'équipe technique, qu'il s'amusait à mener à la baguette ! Dans l'ordre privée, bien sûr qu'il s'était montré plus soft. Ca encore, il n'en avait pas hautement conscience puisque non-spectateur de la chose. Et même s'il pouvait tout à fait regarder l'émission en replay, il ne le souhaitait guère. Ses souvenirs comptaient plus que son propre reflet à l'écran. Un reflet, et rien de plus. Parce qu'entre le personnage et la réalité, il existait forcément un fossé. Et il ne souhaitait tout simplement pas se voir. Cela avait un côté dérangeant et… triste. Oui, puisqu'il s'agissait du passé, désormais. « Hm. La télé-réalité. Mais bon, je peux comprendre que ça t'intéresse pas… Ça a un côté exhibitionniste quand même. » Dans le sens propre, comme figuré. C'était toujours un peu moins gênant pour un homme, mais il ne tenait vraiment pas à voir sa sœur dans ce genre de show ! Pour un jeu un peu plus sérieux, pourquoi pas en revanche.

Bien sûr, qu'elle ait quelqu'un dans les faits n'aurait absolument rien changé puisqu'il n'était guère en droit de contrôler sa vie ou ses relations. Il n'empêche qu'il trouvait naturel de l'interroger sur la chose. Hyun Ae était un minimum curieuse pour lui après tout. Il était normal dans les deux sens qu'ils s'inquiètent du bonheur de l'autre. Même si pour sa part, rien n'était réellement compliqué. Enfin, ça ne l'était pas tout le temps qu'il s'interdisait une relation durable. Ainsi fut il rassuré de la savoir débuter sans le moindre inconfort sentimental, un sourire d'autant plus espiègle se creusa à l'intérieur de ses joues lorsqu'elle revint à la charge avec le sujet Qun Mi. « T'es curieuse dis donc ! Et d'après toi, c'était vraiment un rôle ? Tu penses qu'on a tout orchestré ? » Sur les faits oui. Les événements, les sorties et même jusqu'à certaines répliques. Mais ils avaient toujours su garder cette part de leur personnalité qui leur avait permis de toute de suite s'entendre et s'apprécier à ce juste titre. Difficile avec une telle alchimie de croire que tout avait été réel. L'univers dans lequel ils avaient été plongé sonnait faux, mais à aucun moment il n'avait joué une réelle comédie. Il avait au pire des cas, exagéré sur certains traits, toujours dans l'optique de proposer un show à la hauteur des attentes du public et de la production en elle-même. Mais ce qu'il avait vécu avec Qun Mi avait été assez spectaculaire. Il ne regrettait rien. Pas même leur nuit passée à Busan. Ou peut-être regrettait-il uniquement la fin de cette émission, bien que, paradoxalement non à la fois. Il avait aussi été soulagé que ça se termine. Car ce genre de relation faussé commençait à devenir plus néfaste qu'autre chose au vu de la nouvelle relation qu'ils avaient fini par tisser. Faute à cette nuit en question et aux sentiments qui s'en étaient mêlés… Mais actuellement il parvenait à ne pas trop y penser en se focalisant uniquement sur ses débuts et sur les projets de ses amis. Il n'avait de cesse travaillé pour les autres également depuis la sortie de son album. Un moyen comme un autre de ne pas penser à Qun Mi. Sans comptait le retour de Rhea dans sa vie. Il n'était pas certain de tout lui dévoiler non plus ce soir… « J'en ai entendu parler, ouais… J'y jetterai peut-être un œil à l'occasion. Enfin, si je trouve le temps, surtout. » Même si le manque de temps se voulait être une excuse valable, Jung Wan ne souhaitait pas vraiment la voir au travers d'une autre émission. Cela lui donnait une drôle impression qu'elle était partie sur autre chose, aussi facilement. Et ce sentiment le déstabilisait. Au lieu de réfléchir à un possible moyen de préserver le contact, il préférait instaurer une certaine distance pour le moment. D'où l'absence de message. Et pourtant, l'idée lui traversait plus d'une fois... Sauf qu'il ne savait absolument pas quoi lui dire. De toute façon, ils avaient suffisamment à faire chacun de leurs côtés. Un break après ces deux mois passés ne leur ferait pas le moindre mal. Il tâcha alors de ne pas soupirer lorsqu'il s'engouffra un peu plus contre la banquette, avec toujours son cocktail à la main. « Je sais pas si je fais bien de te le dire… Mais tu es en droit de connaître la vérité… Alors sache qu'entre Qun Mi et moi, il y a eu bien plus... que de simples accolades. » Il ne se voyait pas lui balancer cash qu'ils s'étaient déjà envoyé en l'air. Impossible d'en rire ou d'employer ce genre de propos en présence de sa sœur. Son côté respectueux, comme toujours. Et puis, cela n'avait rien de drôle non plus. Pour quelqu'un aussi peu habitué à évoquer ce genre de sujet, il se sentit surtout embarrassé et un brin nerveux. Comme si de rien n'était, il approcha à nouveau la paille de ses lèvres pour jouer avec. Pour autant, rien n'en fut filtré.

by mayuko



MAY I STEAL YOUR HEART? ♒︎ IF I FALL SEVERAL TIMES AND GET HURT. WILL YOU ACCEPT MY SURRENDER?© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 754
Age : 20 ans (30/08/96)
groupe : NE0N
rôle dans le groupe : main vocal
nom de scène : Ŀµminae
occupation : Rookie
avatar : Jeonyul (Stellar)
DC : Yeon Qun Mi
Points : 50

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2326-lim-hyun-ae-everyone-thinks-that-we-re-perfect-but-they-have-wrong http://www.lights-camera-action.org/t2337-lim-hyun-ae-my-blacklist http://www.lights-camera-action.org/t2336-lim-hyun-ae http://www.lights-camera-action.org/t2338-lim-hyun-ae-call-me-no-more#45896
Message
Mer 21 Sep - 22:47


It's time for the feast
feat. Lim Jung Wan
(tenue) C'était encore plus qu'un non intérêt pour la chose, c'était une peur panique de m'exposer, de m'ouvrir aux gens. J'avais beau être à la Yuseong Media depuis déjà deux ans maintenant, je n'étais pas devenue sociale pour autant. J'avais tentée de faire des efforts au début pourtant mais force est de constater que j'ai toujours cette fichue manie de me rabattre sur mes relations déjà acquises. J'avais mon frère et j'avais Hye Ji. Les deux personnes les plus importantes à mes yeux. Et ça m'avait suffit, tout ce temps. Bien sûr je m'étais liée d'une certaine amitié avec d'autres trainees de l'agence, toutefois ces relations restaient platoniques en un sens. Je réalisais avec horreur et stupeur que jamais, ou trop rarement en tout cas, je ne faisais le premier pas. Je me contentais toujours d'attendre que ça me tombe dans la bouche. Un peu princesse sur les bords. Surtout timide et satisfaite de peu de chose. Mon temps libre je ne le passais pas auprès de mes camarades de training. Mon temps libre je le passais en dehors des locaux de l'agence. Seule ou accompagnée, cela dépendait de ma lubie du moment. Cependant, depuis que Hye Ji avait décidée de quitter la Yuseong Media pour rejoindre la Wanderlust Entertainment, c'était plus souvent seule que je quittais l'agence pour aller flâner dans les rues ou pour me trouver un endroit tranquille ou bouquiner. Son départ, même si j'ai beau prétendre le contraire et être heureuse pour elle, hé bien ça m'avait affecté. Et beaucoup. Mais le bonheur de mes rares amis passait avant tout. Le sien plus que quiconque d'ailleurs. C'était déjà tellement difficile dans la vraie vie, alors la télé-réalité… j’espérais sincèrement qu'on aurait jamais à participer à ce genre de programmes avec les NE0N ou qu'on me laisserait au moins le choix quant à ma participation. Je ne savais pas dire non. De ce fait, il était probable qu'un jour j'y passe moi aussi, mais je n'attendais pas ce jour avec impatience. Oh non. « Je pense surtout que je ferai tâche dans ce genre d'émission. » Si pas tâche, je ne serai certainement pas la candidate la plus passionnante au monde. Trop discrète, trop silencieuse et trop renfermée sur elle-même. Pas avec mon frère ou mon cercle d'ami, mais en présence d'inconnus ça oui. Je n’osais m'imaginer dans une émission comme Heartbreak Hotel, We  Got Maried, Law of Jungles ou même Running Man. Pourtant, j'avais accepté de rejoindre et de mon propre chef les Idol Star Athletics championships. Peut-être que cette première apparition télévisée allait me permettre de réaliser combien ce n'était pas si sorcier. On ne me demandait rien de plus que de relever quelques défis sportifs. Je m'en sentais capable. Douée, ça je ne le savais pas encore mais capable oui. Toujours plus que de vivre deux mois et demi avec une personne du sexe opposé que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam. On en revenait encore à cette peur de me révéler. Ce n'était pas tant mon passé le problème, depuis le temps que j'avais éluder la question de ma mère. C'était davantage que les autres pensent que je ne sois pas intéressante sous prétexte que je n'ose juste pas aller vers eux. Enfin… j'étais jeune, inexpérimentée. La scène peut-être m'apporterait cette petite étincelle de confiance dont j'avais rudement besoin ? Qui sait. Je croisais les doigts en tout cas.

Ça me surprenait quelque peu que mon frangin m'interroge à ce sujet. Ou à moitié. Ce n'était jamais plus qu'un retour d'ascenseur naturel, ou une manière de repousser l'inévitable. Ma vie privée n'avait jamais été des plus palpitante. C'était encore pire depuis que je m'étais rentrée l'idée de suivre ses traces sur le chemin de la célébrité. Dans ma vie sentimentale, il n'y avait eu qu'un garçon. Toujours présent dans ma vie sentimentale d'ailleurs. Et depuis, pas de changement, si ce n'est le retour de mes sentiments envers ma meilleure amie. Mais ça, je n'en avais parlé ni à l'intéressée, ni à mon frère. Encore moins à Ji Sung. C'était en quelque sorte mon petit secret à moi. Je n'en avais pas honte. Disons juste que je savais mes sentiments inappropriés et si de temps à autre cela m'était pénible à porter, je faisais avec. Ce n'était pas évident de garder tout cela pour moi, sans parler de la frustration que cela engendrait mais par soucis de bienséance, je préférais nier la chose, vivre dans le déni. C'était bien plus simple. Au moins pour quatre-vingt pourcent du temps. C'était toujours ça de pris. Alors non, je ne voyais personne. J'ignorais si c'était bien ou non à vrai dire. Évidement, dans l'optique d'un début réussit, ne s'enticher de personne était la solution idéale. Toutefois, j'avais tendance à croire que l'amour, quel qu’en soit la mesure était aussi efficace que quelques paroles de soutien. Mais ça, c'était encore une idée magique sortie tout droit d'un de mes livres. Dans les faits, je n'étais pas particulièrement pressée de me trouver quelqu'un. Ou seulement pour me sortir Hye Ji de la tête. Ce que m'importait actuellement, c'était bien plus l'idée de débuter. J'avais déjà bien assez à penser comme cela pas vrai ? De plus, m'intéresser à la vie sentimentale de mon frère me semblait bien plus captivant que de me préoccuper de la mienne. Pour sûr. Je devais probablement lui paraître un peu intrusive, moi qui d'ordinaire n'osait trop me mêler de ce genre de chose. Hye Ji encore et toujours. « Qui ne le serais pas ? » Je lui tirais la langue et buvais une petite gorgée de mon mojito, savourant sa fraîcheur avant de reposer mon verre et d'exprimer un faciès des plus hésitant. J'accentuais mon indécision en me maintenant le menton entre mes doigts. « Je ne sais pas trop… sur twitter, pas mal de gens étaient persuadés que vous faisiez semblant de vous rencontrer pour la première tant vous aviez l'air à l'aise l'un avec l'autre dès la première minute. Je dois dire que les arguments étaient amusants. Mais non, je ne pense pas que vous avez tout orchestrés. Enfin vous avez suivis un script qui vous a guidé sur les grandes lignes de l'émission, mais c'est tout je pense. Si tu t'étais forcé, je l'aurais remarqué tout de suite de toute manière !  » Je le connaissais bien mon frère adoré. En revanche, je ne pouvais pas en dire autant de sa partenaire. Est-ce qu'elle avait été naturelle avec lui ou bien était-elle tombée dans la comédie du début à la fin ? J'imagine que personne ne peux le savoir, sauf la concernée et peut-être Jung Wan. Et encore… La nouvelle émission à laquelle la jeune demoiselle allait se livrer courant du mois pourrait aider à cerner le vrai du faux. C'était impossible de tenir un rôle avec autant de perfection pas vrai ? Et en parlant de l'émission, la réplique de ce dernier me fit sourire malicieusement. On savait tout les deux qu'il ne le ferait pas. L'excuse du temps était la meilleure que nous artiste (ou future artiste, vu que j'en étais toujours pas une) avions à notre disposition. Leur aventures dans Heartbreak Hotel ne le liait d'aucune manière que ce soit. Peut-être que cette révélation, peu surprenante, était parvenue à me décevoir un chouia. Je voulais tellement voir Jung Wan réussir, autant dans sa vie professionnelle que sentimentale. De là à classer Yeon Qun Mi comme étant la candidate parfaite, je ne dirais pas… seul mon frère se pouvait de porter un tel jugement. Cela étant, j’espérais qu'un jour il s'octroierait le droit d'être heureux. Et puisqu'il était mon modèle depuis l'enfance, peut-être même que cette relation provoquerait un déclic chez moi. Évidement je pensais à Hye Ji, mais il n'y avait pas qu'elle sur cette planète. Un jour j'allais tomber amoureuse. Je serai bien attirée un jour, comme toutes personnes sensées et normales, par un jeune homme qui m'aimera en retour. Cela ressemblait plus à un fantasme qu'à une réalité pour l'heure. Mais c'était une très jolie histoire à laquelle penser le soir avant de s'endormir.

La dernière révélation de mon frère, ô combien inattendue, me fit avaler de travers. Je toussotais douloureusement, en me maintenant la gorge. Il était sérieux ? Ils avaient franchis le cap ? Je lui jetais un regard plein d'interrogations. Ne me dites pas que… non, ce n'était pas possible. Même couper au montage on en aurait entendu parler d'une certaine manière. Mais s'ils ne s'étaient pas revus depuis la fin du tournage comme il le prétendait plutôt alors quand ? Je refusais mon imagination de bondir dans toutes les directions, pas cette fois. Et Dieu savait combien cela était tentant. Je reposais mon verre, ma gorge encore un peu endolorie, mais pas assez pour que ma question ne franchisse pas mes lèvres. « Qu'est-ce que tu entends par ''bien plus que de simples accolades'' ? » Non parce qu'il devait bien se douter que j'avais vu bien au-delà d'un simple baiser. Mes yeux scrutaient sa réaction en guise d'une énième réponse. Est-ce qu'il ressentait quelque chose pour cette jeune femme ou bien n'étais-ce rien de plus que les conséquences de l'émission et de son intrusion dans leur vie privée ? Et on se demandait pourquoi j'étais à ce point réticente de rejoindre ce genre de casting. Bon Dieu… c'était repartie. Mon imagination me jouait à nouveau des tours. « Ne me torture pas plus Wan… j'imagine un paquet de trucs et je suis certainement très très très très loin de la réalité. » Je savais bien que le sujet Jia était un sujet intéressant. Le sujet Heartbreak Hotels : les dessous et secrets l'était tout autant. Je voulais tout savoir, chaque détails. Puis soudain un détail me revint en mémoire et je m'exclamais, contente de ma déduction que j’espérais correcte. « Ha bah oui… le week-end à Busan. Je ne savais pas que vous l'aviez passer ensemble. Parce que… oui, vous l'avez forcément passé ensemble pas vrai ? Elle te plaît alors ? Vous êtes ensembles ? Dis-moi tout frangin. » Et me voilà pendu à ses lèvres, accoudée à cette petite table. Il ne manquait plus que quelques étoiles dans mes yeux et la scène était parfaite.
by mayuko


.


Dernière édition par Lim Hyun Ae le Jeu 3 Nov - 22:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 709
Age : 24 y.o
rôle dans le groupe : artiste solo (ex-DARKNESS)
nom de scène : lim wan.
occupation : chanteur, compositeur, parolier.
avatar : kihyun (monsta x)
DC : lee yong seok & shin dae ho
Points : 28

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1008-lim-jung-wan-take-a-deep-breath http://www.lights-camera-action.org/t1032-lim-jung-wan-world-is-mine http://www.lights-camera-action.org/t1031-lim-jung-wan#17656 http://www.lights-camera-action.org/t1093-lim-jung-wan#20305 http://www.lights-camera-action.org/t1911-lim-jung-wan-ym_limwan#40416 http://www.lights-camera-action.org/t1039-lim-wan-yuseong-media#17834
Message
Sam 24 Sep - 16:40


It's time for the feast
feat. Lim Hyun Ae
(tenue) Ils avaient effectivement comptés parmi les couples les plus populaires de cette saison. Leur pairing avait été en vogue sur la plupart des réseaux sociaux, dont twitter. Mais n'ayant pas de compte sur ce dernier, Jung Wan n'y avait jamais réellement prêté attention. A vrai dire, il n'était pas tant actif sur la toile. Il n'était pas le genre de célébrité à étaler sa vie et partager les moindres de ses faits et gestes. Il ne manquait cependant pas de le faire pour des occasions particulières ou pour remercier tout simplement ses fans. Là était tout l'intérêt de ce genre de partage. Comme toujours, le jeune homme tenait à préserver le côté privé de sa vie, et il n'irait jamais jusqu'à balancer une photo de sa sœur et lui, à moins de se retrouver dans le cadre d'une émission ou dans un contexte professionnel. Pour lui, la curiosité était vraiment un vilain défaut. Et il estimait ne pas avoir à se sentir obligé ou d'afficher des moments de sa vie s'il n'en avait tout simplement pas envie. C'était ça ou rien du tout. De toute manière, les w*line n'étaient pas connues pour être intrusives, puisqu'elles le suivait depuis plusieurs années. Il n'empêche qu'il espérait que ses nouvelles fans seraient suffisamment matures et indulgentes à ce sujet. La génération actuelle avait tendance à en vouloir toujours plus et à commenter de façon négative ou précipitée pour très souvent, pas grand-chose. Jung Wan n'avait clairement pas envie de tomber dans cette spirale infernale. Il n'avait jamais été très porté sur Internet, et ce n'était pas un effet de mode ou une tendance actuelle qui allaient bouleverser ses habitudes. Que son pairing ait fonctionné durant le HH était une chose. Le reste, personne n'avait le droit de le savoir. Il se confierait ce soir-ci à sa frangine, car s'il y avait bien une personne à qui il pouvait tout dire, c'était elle. Mais cela s'arrêterait là. Il n'irait pas non plus s'en vanter à ses plus proches amis et connaissances. Certains avaient déjà tenté de le questionner à ce sujet, sans succès. Il pouvait être très bon dans l'art de nier et de rire stupidement, de façon à laisser sous-entendre qu'ils étaient dans le faux… Pas tellement, dans les faits, puisqu'il s'était véritablement passé un truc avec Qun Mi.

Évidemment, avec ce qu'il venait de sortir, sa pauvre frangine manqua de s’étouffer à la première gorgée ! Une réaction qui ne manqua pas de le faire sourire, malgré le sérieux du moment. La pauvre n'allait jamais se contenter d'aussi peu d'information, et ce fut avec une mimique sur le coin de ses lèvres qu'il intercepta sa première interrogation dans un léger soupir. « Oh oui, j'imagine bien que t'es très très très loin de la réalité. » C'en était presque drôle en fait. Mais uniquement pour lui. A lire l'expression effarée sur le visage de sa cadette, le chanteur s'autorisa un léger instant de suspense, le temps d'ingurgiter une gorgée de son cocktail, avant de l'abandonner sur le coin de la table. Il valait mieux puisqu'il se sentait un peu plus nerveux, en vrai. Hyun Ae avait beau être sa sœur… elle était comme n'importe quelle demoiselle totalement euphorique en cet instant précis. Elle allait vouloir tout connaître jusqu'aux moindres détails, jusqu'aux moindres faits. Mais comment pouvait-il le lui reprocher ? Dans le cas inverse, il aurait été aussi très curieux si un homme avait fait irruption dans sa vie. Mais là, il s'agissait tout de même d'une personne avec laquelle il avait passé un été tout entier. Une personne qui n'était en rien une inconnue et qui soulevait déjà d'énormes suspicions quant à la nature de leur amitié presque surréelle. Finalement, la petite sœur avait parfaitement su élucider une bonne partie de l'histoire par elle-même. Face à sa perspicacité, le coréen soupira un peu plus fort. « Oui, ça s'est passé durant le week-end à Busan. T'as vu juste. » C'était devenu un peu moins marrant pour lui, puisqu'il ne pouvait plus tellement se moquer d'elle à présent. Quant aux restes, il ne savait pas réellement comment se prononcer… Qun Mi lui plaisait, c'était indéniable. Il avait littéralement flashé sur elle au premier regard, s'il y songeai bien… Mais ils n'étaient pas ensembles. Les choses n'étaient pas aussi simples… Et il ne pouvait pas avouer à sa propre frangine qu'il était question d'une amitié améliorée. Ce n'était pas tellement ça, selon lui. De quoi aurait-il l'air s'il lui balançait une telle chose ? Il était son modèle d'exemple. Son Oppa. Il ne voulait pas la décevoir non plus à ce sujet… « Comment te dire… ? C'est arrivé qu'une seule fois… et pour le bien de notre binôme, on a continué comme si de rien n'était jusqu'au final de l'émission… Mais sinon, on sort pas ensemble. Tu sais comme j'ai un peu de mal à cette idée… Mais si on avait à se revoir, je ne pense pas qu'elle serait contre. De toute façon, j'envisageai de la recontacter bientôt… Je te cache pas qu'elle me manque un peu, mais… c'est pas aussi simple. » En grande partie par sa faute. Mais dans les faits, il avait surtout eu besoin d'un peu de recul pour faire le point sur tout ça. Il n'avait jamais envisagé de la rayer subitement de sa vie. Il souhaitait poursuivre ce qu'ils avaient commencé en dehors de l'émission. Il avait simplement encore du mal à la percevoir autrement que comme une amie… Peut-être parce qu'il se refusait à se mettre en couple de manière officielle avec quelqu'un. Et ça, Hyun Ae le savait pertinemment. Il ne lui avait jamais présenté aucune fille avec un terme proche de la « petite-amie ». Juste des « amies » oui. Et il fallait décrypter lorsqu'il s'agissait d'un peu plus… Cela se sous-entendait plutôt bien, ceci dit. « Désolé de te donner de faux-espoirs, mais tu n'as pas encore de belle-sœur, frangine ! » s'exclama t-il dans un léger rire, pour cacher son embarras. Oui, tout comme elle pourrait encore attendre un moment avant de devenir Tata ! Ils avaient encore de la marge, même si ce genre de chose comme d'envie pouvait très vite subvenir en présence de la bonne personne… Mais que ce soit un bébé ou un mariage, pour Jung Wan, ce n'était pas avant une dizaine année. Il fallait déjà qu'il daigne confier l'intégralité de son cœur à l'heureuse élue, pour bien commencer.

by mayuko



MAY I STEAL YOUR HEART? ♒︎ IF I FALL SEVERAL TIMES AND GET HURT. WILL YOU ACCEPT MY SURRENDER?© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 754
Age : 20 ans (30/08/96)
groupe : NE0N
rôle dans le groupe : main vocal
nom de scène : Ŀµminae
occupation : Rookie
avatar : Jeonyul (Stellar)
DC : Yeon Qun Mi
Points : 50

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2326-lim-hyun-ae-everyone-thinks-that-we-re-perfect-but-they-have-wrong http://www.lights-camera-action.org/t2337-lim-hyun-ae-my-blacklist http://www.lights-camera-action.org/t2336-lim-hyun-ae http://www.lights-camera-action.org/t2338-lim-hyun-ae-call-me-no-more#45896
Message
Dim 9 Oct - 2:19


It's time for the feast
feat. Lim Jung Wan
(tenue) J'avais vu juste dans mes déductions. Quand et comment auraient-ils pu autrement après tout ? Naturellement, je me sentais fière mais ce sentiment ne persista sur mon visage que l'espace de quelques secondes. Je m'en fichais bien d'avoir un raisonnement logique ou rationnel. Ce qui m'intéressais c'était bien entendu de connaître le fin mot de l'histoire, de savoir qu'est-ce  que ''plus que des accolades'' pouvait bien signifier pour mon frère aîné. L'attente était presque insoutenable à ce stade. Je haïssais parfois ma curiosité. Mais c'était plus fort que moi. Là où je n'avais aucun mal à me faire toute petite avec les gens, j'étais tout le contraire avec mon frère et ma meilleure amie. J'étais pour ainsi dire un peu intrusive malgré moi mais cela faisait parti de mon charme naturel non ? J'attrapais mon verre, le faisant glisser contre la table, sans oser le porter à mes lèvres, savait-on jamais que je sois encore victime de quelques surprises. Pour le bien de ma gorge et de ma santé, j'allais patienter que Jung Wan me livre le récit de son histoire et d'ailleurs, ses premiers mots donnaient le ton. J'étais littéralement pendue à ses lèvres, soucieuse et à la fois curieuse d'en savoir plus sur cette unique fois. Je hochais de la tête sur ses paroles sans chercher à l'interrompre. Ce n'est qu'une fois son explication terminée que j'ouvrais enfin la bouche pour l'interroger une nouvelle fois. Pauvre de lui. « Tu lui as dis ? Que tu n'étais pas intéressé ? » Mon frère avait l'art de rendre les faits aussi flous que réels. J'étais actuellement confuse, bien loin de comprendre si cette aventure était à considérer comme une erreur ou si c'était tout le contraire. Je comprenais que Yeon Qun Mi était au moins parvenue à se hisser au rang d'amie, mais alors sur le plan sentimentale je nageais dans le noir le plus total. Difficile de croire qu'il n'y avait rien entre eux, que tout cela se résumait qu'à un baiser ou plus. Qui plus est, Jung Wan avait toujours eu cette aisance pour plaire aux filles. Combien avant Jia n'était pas tombé sous son charme. Un vrai séducteur et le pire, c'est que ce n'était même pas désiré. Pas à ma connaissance en tout cas. En temps normal je comprenais mon frère sans le moindre soucis mais pas ce soir. Essayait-il subtilement de me dire quelque chose ? « Tu sais… si elle te plaît, que le feeling passe entre vous, tu devrais peut-être reconsidérer la question, tu ne penses pas ? On ne peux pas fuir éternellement nos propre sentiments à cause du passé. » Je baissais les yeux vers mon verre, les joues cramoisies. Le déni n'était en rien confortable et si je comprenais les méfiances de mon frère, ce refus presque inconscient de vouloir se révéler au grand jour devant autrui, j'estimais qu'aujourd'hui, ce tumultueux passé n'avait plus à nous faire souffrir de la sorte. Pour ma part, j'étais parvenue au lycée à faire le deuil de cette histoire bien plus facilement que je ne l'aurais imaginé. Tuer ma mère d'un cancer et métamorphoser mes souvenirs à ma convenance avaient contribuer à me délivrer de mes démons. Je n'en ressentais pas moins une haine certaine envers celle que j’espérais voir six pieds sous terre, cependant, j'en étais plus ou moins détachée. Jung Wan, qui se forçait encore à lui rendre visite, en était toujours prisonnier. Quant à moi, il n'était pas question de cette histoire familiale sordide mais plus de ma propre idiotie et de ce manque de confiance des plus ahurissant. J'avais gâchée ma chance avec Hye Ji il y a plusieurs années et là où je pensais être passée à autre chose, là où je pensais avoir grandie, j'étais retombée dedans indéniablement, attendant et espérant malgré moi un retournement de situation, une deuxième chance. En vain. Et le pire dans l'histoire, c'est que j'avais beau savoir que plus rien n'était à espérer, que je devais moi aussi faire mon deuil, je n'y parvenais pas. C'était surtout de la mauvaise volonté. Pour en revenir à Jung Wan, son refus de l'engagement était tout autre. Je désespérais de le voir s'attacher à quelqu'un. Cela faisait si longtemps. Qun Mi n'était peut-être pas la bonne, mais c'était-il ne serais-ce que posé la question ? « Ne t'inquiète pas pour ça. J'y crois toujours moi. Je ne désespère pas. » Et ce n'était pas chose facile étant donné l'énergumène qui me servait de frérot. « Le principal, c'est que tu sois heureux. Qu'importe le type de relation que tu as, si elle te convient, alors c'est le principal. » J'avais l'impression de parler de chose que je ne connaissais pas. L'amour, je n'en avais aucune expérience et le peu que je connaissais, je le devais à mes romans d'amour pour adolescentes. J'étais innocence et ignorante sur un tas de chose mais s'il y avait bien une chose que je savais, c'est que je voulais mon frère heureux. Il avait raison. Tout ça n'était certainement pas aussi simple que cela paraissait. Les emplois du temps de l'un, les obligations de l'autre sans oublier les attentes de Qun Mi qui n'étaient peut-être en rien compatibles avec les besoins de mon aîné. J'avais tellement envie d'en savoir plus mais en même temps, j'avais l'impression d'en demander trop et qui savait si Jung Wan lui même savait ce qu'il ressentait ou désirais réellement. « Ça remonte à quand ta dernière relation déjà ? » J'avais l'impression que cela remontait à plus de cinq ans. Officiellement du moins. Je ne savais pas tout de mon frère aîné, tout comme il ne connaissait pas tous mes secrets. Peut-être cette réponse allait-elle me surprendre ou peut-être que cela me ferait l'effet contraire. Je soupirais dans mon verre que je décidais de vider d'une traite pour le repousser sur la table. J'avais subitement une envie de petits biscuits ou de cacahuètes. « Tu ne m'a pas vraiment dis ce qui s'est passé entre Qun Mi et toi en fait. Et oui, je reviens à la charge. Tu sais combien je suis curieuse et combien je suis têtue. » Je lui souriais, affectueusement et innocemment, un petit rictus moqueur m'échappant aussitôt. Je savais à quel point je pouvais me montrer insistante par moment, cependant Jung Wan savait également que si le sujet était vraiment privé et tabou, je n'insisterai pas plus que nécessaire. Le sujet était ouvert, mais à tout moment je lui laissais cette possibilité de se rétracter et de me remettre à ma place de jeune cadette. « Ça n'a pas eu trop d'impact sur la fin du tournage de l'émission au moins ? Tu le dis si je pose trop de questions... je veux vraiment savoir mais je ne veux pas non plus te mettre mal à l'aise. Tu le sais, pas vrai ? »
by mayuko


.


Dernière édition par Lim Hyun Ae le Lun 5 Déc - 13:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 709
Age : 24 y.o
rôle dans le groupe : artiste solo (ex-DARKNESS)
nom de scène : lim wan.
occupation : chanteur, compositeur, parolier.
avatar : kihyun (monsta x)
DC : lee yong seok & shin dae ho
Points : 28

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1008-lim-jung-wan-take-a-deep-breath http://www.lights-camera-action.org/t1032-lim-jung-wan-world-is-mine http://www.lights-camera-action.org/t1031-lim-jung-wan#17656 http://www.lights-camera-action.org/t1093-lim-jung-wan#20305 http://www.lights-camera-action.org/t1911-lim-jung-wan-ym_limwan#40416 http://www.lights-camera-action.org/t1039-lim-wan-yuseong-media#17834
Message
Jeu 17 Nov - 17:51


It's time for the feast
feat. Lim Hyun Ae
(tenue) Quel était le but de cette soirée déjà ? Fêter l'anniversaire de la petite dernière et fêter la sortie de son premier album. Plus, quelques petits détails s'ajoutant à cela. Grossièrement parlant, il s'agissait bien de ça. Mais malheureusement pour lui, la conversation s'était très vite tournée vers sa modeste personne et plus exactement sur la relation qu'il entretenait avec Qun Mi… Aussi désespérément avait-il cru repousser ce moment, la cadette ne l'épargna nullement dès l'instant où elle fut gracié de son propre interrogatoire. Forcément, ça n'avait pas été aussi compliqué puisqu'il ne doutait pas de sa parole, tout comme il ignorait totalement sa liaison tenue secrète jusqu'alors. Peut-être s'en serait-il rendu compte un jour s'il portait un réel intérêt à la vie privée d'autrui… Il aimait assez jouer les frères protecteurs mais dans les faits il serait certainement le dernier à chercher à s'en mêler. Leur cher père se soucierait bien assez pour deux quant au fait de savoir si un type était suffisamment apte à rendre la petite dernière heureuse. A moins de faire une très mauvaise impression, il ne s'inquiéterait pas plus qu'il ne le fallait ! Après tout, Hyun Ae n'était plus une petite fille. Elle était majeure et vaccinée. Et avec le passé qu'ils se trimbalaient, ils étaient plutôt disposés à ne pas faire n'importe quoi, que ce soit dans les relations intimes ou juste sentimentales. Vraiment, Jung Wan regrettait déjà ce qui allait s'en suivre… La connaissant, elle ne se contenterait jamais d'aussi peu d'informations ! Quand bien même n'avait-il de compte à rendre à personne, sa frangine restait quelqu'un en qui il avait confiance. Quelqu'un à qui il pouvait tout dire. Le soucis étant tout autre puisqu'au jour d'aujourd'hui, ce n'était pas tant le fait d'en parler qui le gênait. C'était surtout qu'il n'en savait strictement rien. Entretenir ce genre de relation bancale n'incluait ni du positif, ni du négatif. C'était juste un moyen comme un autre de se voiler la face tout en prétextant qu'il n'y aurait rien de plus que cette forme d'amitié, améliorée. Mais dernièrement, avec le retour de Rhea, avec son grand retour sur scène, il ne savait plus trop quoi en penser. Et surtout, il ne tenait pas à y penser. « J'ai jamais dis que j'étais pas intéressé. » prononça t-il dans un profond soupir. Si avec ça il n'allait pas embrouiller un peu plus sa frangine… Franchement, pourquoi est-ce ça devait toujours être aussi compliqué ? C'était bien pour cela qu'il ne s'attachait jamais véritablement à ses conquêtes. C'était bien plus simple pour tout le monde, et surtout pour lui. Cependant, la suite de ses propos eut le tact de trouver résonance dans son esprit. Et elle n'avait pas tort, loin de là. Il viendrait bien un moment où il serait forcé de choisir entre son passé et son présent. L'instant présent auprès d'une personne capable de supporter le poids de son passé, ainsi que ses plus grandes incertitudes. Que savait-il de l'amour véritable ? Et qu'en savait-il de ce qu'il ressentait ? Il l'appréciait oui, sûrement plus qu'il ne le fallait. Mais il ne se sentait toujours pas prêt pour ça.

Il galérait déjà à s'expliquer auprès de sa sœur. Alors ouvrir son cœur à quelqu'un et révéler son terrible fardeau ? Non, on y était pas encore. Il était pas encore décidé. « C'est moi ou t'es devenue une experte en la matière ? » fit-il avec dédain, pour camoufler sa gêne. Vraiment, il aurait jamais cru entendre tout cela de la bouche de celle-ci un jour. Il eut beau chercher à faire dans la plaisanterie, sa frangine revenait chaque fois à la charge, s'en faillir. Plus butée était-ce censée ? A chaque nouvelle interrogation, il ne trouva pas mieux que le réconfort de son savoureux cocktail pour lui redonner un semblant de force ou de courage. Pas qu'il en manquait, mais concrètement, il ignorait s'il était en mesure de satisfaire sa curiosité sans paraître lâche ou bien trop rustre. Il aimait trop Hyun Ae pour l'envoyer bouler. Mais il n'allait certainement pas pouvoir s'empêcher de clore le sujet avant que cela devienne trop intrusif pour lui. Les liens du sang ne l'immuniserait pas contre ça. « La dernière, vraiment ? Il y a six mois peut-être… ou plus. J'ai pas de véritables relations tu sais. » Au mieux ça durait le temps de quelques semaines mais rarement plus. Qu'il s'agisse d'une nana d'une nuit ou pas, ses relations restaient très superficielles. Pour autant, il s'agissait toujours de belles histoires qui se finissaient d'un commun accord. Sans souffrance. Sans larme. Parce qu'il était clair dès le départ et que les nanas qu'il choisissait n'espérait pas non plus davantage. Jusque là, ça l'avait toujours plut ainsi. « Écoute. Je préfère qu'on arrête de parler de moi… et de Qun Mi. » décréta t-il d'une voix douce mais pour autant stricte. « On est venu là pour s'amuser, non ? Est-ce que t'as envie de danser ? » Prétexte stupide ou non, l'intérêt premier de se retrouver dans une boîte était bien le fait de pouvoir profiter de la piste de danse ? Et là-dessus, il n'avait jamais vraiment à se forcer. La danse avait toujours été un moyen efficace pour lui de s'exprimer. De surcroît, il s'obligea à terminer d'une traite le fond de son verre, le cognant sans ménagement contre le rebord de la table. Très vite hissé sur ses deux jambes, le chanteur se saisit de la main de la plus jeune pour l'attirer jusqu'à ladite piste, non sans former un subtile cercle autour de leurs personnes, parce qu'il avait été reconnu, sans doute. Mais il n'y prêta pas grand attention, se concentrant plutôt sur le rythme imposé et sur les répercutions des basse qui firent vibrer tous ses sens. Il espérait vraiment qu'ils allaient passer à autre chose pour le restant de la nuit.

by mayuko



MAY I STEAL YOUR HEART? ♒︎ IF I FALL SEVERAL TIMES AND GET HURT. WILL YOU ACCEPT MY SURRENDER?© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

It's time for the feast ✿ Wanae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» [ProA arbitrage] Le « precision time system » arrive
» TIME
» La Time Machine PBP
» Ensiferum, token of time
» Queva one more time....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: nord :: cocoon-