AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: séoul :: sud

I'm sorry but... who are you ? ft. Feng Rhea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Messages : 717
Age : 20 ans (30/08/96)
groupe : NE0N
rôle dans le groupe : main vocal
nom de scène : Ŀµminae
occupation : Rookie
avatar : Jeonyul (Stellar)
DC : Yeon Qun Mi
Points : 37

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2326-lim-hyun-ae-everyone-thinks-that-we-re-perfect-but-they-have-wrong http://www.lights-camera-action.org/t2337-lim-hyun-ae-my-blacklist http://www.lights-camera-action.org/t2336-lim-hyun-ae http://www.lights-camera-action.org/t2338-lim-hyun-ae-call-me-no-more#45896
Message
Jeu 15 Sep - 17:53


I'm sorry but... who are you ?
feat. Feng Rhea
(tenue) L'appartement de mon frère était un peu mon endroit favori, celui où je me sentais le plus en sécurité. Il était comme une bulle de confort dans laquelle j'aimais me réfugier. Ce soir ne dérogeais pas à la règle et si pour une fois je n'étais pas venue avec l'excuse de ne pas savoir où aller ou de vouloir passer bêtement et simplement du temps avec mon frère, j'étais là malgré tout. Depuis le temps, je possédais le double des clés de l'appartement et si je n'avais jamais besoin de demander l'avis de Jung Wan pour venir squatter les lieux, ce soir j'étais surtout là à sa demande. Bon d'accord, j'avais glissé l'idée dans sa tête alors qu'il m'avait annoncé y a plusieurs jours avoir une séance de dédicace à tenir. L’occasion rêvée pour passer un peu de temps avec mon neveu : Jackson. Il est le bébé de mon frère avant d'être le mien et pourtant, malgré tout, j'en étais amoureuse. Il était comme Monsieur Cochon mais en chair et en os. Un véritable bout en train. Voilà l'origine de ma présence ici. Bien sûr il y avait un tas d'autres facteurs. À commencer par les répétitions respectives des membres des NE0NS dont deux d’entre elles travaillaient sur des activités solos. Ce qui, d'ailleurs, ne facilitait pas vraiment mon intégration au sein du groupe. Il ne faisait que le retarder, encore et encore. Je ne savais pas si cela me soulageais ou si au contraire cela me stressais davantage. N'empêche que les faits étaient là et je n'étais pas assez téméraire socialement pour me confronter aux filles. J'avais bien trop de tact pour cela et j'avais aussi conscience que personne n'avait demander à m'introduire dans le groupe. Personne excepté le CEO ou leur manager. Les NE0NS avaient toujours fonctionné à cinq. Aujourd'hui elles n'étaient plus que trois. Trois anciennes. Avec une fichue nouvelle qu'elles ne connaissaient peut-être que de vue, et encore… La pression était là. Intense et dérangeante au possible. Mais ce soir, pas question de penser à mon futur. J'avais quartier libre et rien de tel que quelques heures à jouer avec Jackson, à réclamer des câlins à cet animal si chaleureux. Finir sur le canapé et dévorer la fin de mon roman aussi… c'est ça la vie parfaite. Un subtile mélange entre célébrité et tranquillité. Enfin je n'étais pas encore une célébrité et je ne savais pas si j'y parviendrais un jour mais j'y aspirais depuis que Jung Wan lui-même s'y est hissé. Il était la lumière dans le noir, mon modèle de vie, la preuve que même en touchant le fond on pouvait remonter tout en haut. Je n'avais pas son courage mais j'avais autant de détermination que lui. La moitié du chemin était franchie non ? Enfin soit, j'étais tranquillement installée dans le canapé, à zapper les chaînes musicales, mon roman entre les jambes lorsque j'entendis quelques petits coups à la porte. Jackson  fut bien plus attentif que moi. Il s'était redressé instantanément. Quant à moi, je fixais la porte comme si ces petits bruits n'étaient pas réels. Pourtant ils redoublèrent d'effort. Jackson aboyais tandis que je restais là, dubitative. Ça ne pouvait être Jung Wan à moins qu'il ait oublié ses clés ? Je me levais, cherchant du regard après le trousseau de mon frère sans même le trouver. Quant les coups retentirent à nouveau j'ouvrais la bouche pour crier quelques mots. « J'arrive ! » J’espérais de tout mon coeur que ce n'était pas une fan qui attendait derrière la porte. Ou pire encore, un hater. Ou un journaliste peut-être. Je reposais mon livre sur la table base et traversais la pièce, avec appréhension. Je tournais les clés dans le verrou et ouvrais la porte d'un quart, juste assez pour passer ma tête par l’entre-bâillement de celle-ci. Je ne regardais même pas qui me faisait face, déjà je l'interrogeais sur le pourquoi du comment. « C'est pour ? » Et là j'ouvrais les yeux. Grands. Je ne connaissais pas cette femme mais le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle dégageait beaucoup de charisme. En plus d'être vraiment très belle. Mon cerveau s'emballait déjà dans des théories loufoques et fumeuses. J'avais toujours eu trop d'imagination. J'ouvrais un peu plus pour me dévoiler devant la demoiselle et surtout pour qu'elle témoigne du vide des lieux. Jackson déjà s’avançait vers nous mais je le fis s'asseoir juste à côté de moi,  et tout en lui caressant la tête avec affection j'ouvrais une nouvelle fois la bouche. « Jung Wan n'est pas là... » Au cas où ça ne serait pas assez évident. « Je peux prendre un message si vous voulez. » Je n'en avais pas la moindre envie, mais l’aîné des Lim ne risquait pas d'être ravis si j'envoyais balader quelqu'un d'important à sa carrière. Mais plus important, qui était-elle ? « Vous êtes… ? » Elle n'était pas de la Yuseong Media en tout cas. Et il ne m'avait parler de personne d'autre que Yeon Qun Mi pour l'instant alors… elle était forcément liée à sa vie professionnelle pas vrai ?
by mayuko


.


Dernière édition par Lim Hyun Ae le Ven 16 Sep - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 285
Age : vingt-trois ans.
groupe : solo.
avatar : sexy hyoseong.
DC : hwang hyeji.
Points : 65

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1775-feng-rhea-some-people-are-simply-better-than-others#37540 http://www.lights-camera-action.org/t1783-feng-rhea-everyone-needs-to-play-games#37854 http://www.lights-camera-action.org/t1782-feng-rhea#37850 http://www.lights-camera-action.org/t1780-feng-rhea#37815 http://www.lights-camera-action.org/t1781-feng-rhea-itsmerhea#37816 http://www.lights-camera-action.org/t2054-feng-rhea#41610
Message
Ven 16 Sep - 1:37


I'm sorry but... who are you ?
feat. Lim Hyunae
tenue + quelle chose étrange que ce chemin qui lui fut tracé. demander plus avait toujours été plus ou moins dans ces habitudes, majoritairement à cause de l'influence que sa mère avait sur elle. à force de la voir aussi pointilleuse avec la moindre de ses créations, autoritaire envers ses employés et stagiaires. c'était presque normal que Rhea en vienne à suivre ses pas. perfectionniste, de toute évidence. autoritaire, sans nul doute. odieuse, ça aussi. mais ça rejoignait les deux traits déjà cités. l'un n'allait jamais sans l'autre et si elle commençait à froncer les sourcils c'était bien parce que ce qu'elle voulait ne se déroulait pas comme elle le souhaitait. aussi valait-il mieux s'assurer de rester sur la ligne directive qu'elle avait elle-même tracé si on tenait à rester dans ses bonnes grâces, ce qui rendait le travail avec elle assez difficile au quotidien. mais on s'y faisait. pourtant, même en cherchant à aller plus loin, à faire toujours mieux ça n'avait pas empêcher quelques détails de faire leur apparition sans crier gare. des surprises dont elle aurait très bien pu faire sans, comme le départ prématuré de son ancienne manager qui avait préféré s'occuper des fireflies. mais il y avait aussi cette fameuse rencontre pour le moins inattendu mais pas des moindres! cette soudaine retrouvaille avec Lim Jung Wan alors que son agence avait innocemment contacté ce dernier pour espérer le faire signer un contrat comme caméo pour le mv révélant les débuts de Rhea. à croire que leurs agences respectives étaient au courant de leur relation. relation qui, au fond, n'avait guère duré puisque cela n'avait été que le temps d'un mois. mais un mois qui n'avait guère quitté les pensées de la jeune femme. pourtant jamais n'eut-elle espérer le retrouver. tout deux savaient à qui s'attendre, et ce à quoi ils avaient signé en passant cette toute première nuit ensemble. rien de plus qu'une simple amourette de vacances, et pourtant. pourtant. à croire que le destin cherchait subtilement à les réunir. et si l'an passé il s'agissait d'une relation sans prise de tête, le fait de s'être retrouvés avait suscité une curiosité réciproque. bien sûr qu'elle était au courant de son identité, mais lui. lui il ne savait absolument rien d'elle, alors imaginer les multitudes interrogations qui fusèrent dans son crâne dès l'instant où son regard croisa le sien après une année passée n'était guère compliqué. en vérité, ça avait eu le mérite d'amuser Rhea qui en profita un petit peu. tellement qu'elle accepta son invitation à passer la soirée chez lui. tellement qu'elle en oublia son pull en cachemire à cause d'un stupide gage! c'était malin. et ce n'était seulement que le lendemain dans la matinée qu'elle s'était rendue compte de sa pseudo perte. enfin, ce n'était pas comme si elle n'avait aucune idée de sa localisation, elle ne s'était pas déplacée tant que ça la veille, juste des allers retours entre l'agence, son appartement et celui de Jung Wan. l'équation était vite résolue. c'était donc sans l'ombre d'une hésitation qu'elle se dirigea chez lui en espérant tomber à une heure où il serait présent histoire de ne pas être venue pour rien.

à peine descendue du taxi qu'elle s'enfonça dans l'immeuble et pris l'ascenseur jusqu'à l'étage du chanteur. l'ambiance et l'environnement paisible qui entouré son logement ne cesserait jamais de l'impressionner. c'était si peu commun de voir des célébrités loger dans de tels immeubles, pas qu'elle s'en plaignait. bien au contraire. elle appréciait son choix de mener une vie simple, quelque chose que la jeune femme n'avait jusqu'alors jamais expérimenté. sa main se referma en un poing le temps de frapper trois coups à la porte afin de signaler sa présence. il allait sans doute croire qu'elle ne pouvait déjà plus se passer de lui, il allait sans doute la taquiner encore, comme il l'avait fait toute la soirée d'hier. elle le sentait venir, mais qu'importe. au fond ce n'était pas si faux que ça. cette soirée, elle l'avait apprécié. presque dommage que celle-ci du connaître une fin. aucune réponse. ses lèvres filèrent légèrement sur le côté alors que le doute commença à s'emparer d'elle. sous un élan de détermination, elle tenta de nouveau de frapper au cas où il n'ait guère entendu pour une raison ou pour une autre. toujours rien. pourtant Jackson s'empresse de répondre. peut-être était-ce un signe qu'il y avait une autre personne ici mais que ses manifestations ne réussirent à atteindre les oreilles de quiconque? dernière tentative. une voix. douce. féminine. et là le doute se transforme en anxiété. ses interrogations prirent rapidement fin quand la porte s'ouvrit, forçant Rhea à lever sa tête suffisamment pour chercher le regard de son interlocutrice. une femme oui, de toute évidence. légèrement dubitative, Rhea resta figée, visiblement embêtée. et alors que les questions fusaient de la bouche de cette inconnue, tout ce que la trainee pouvait faire s'était bêtement cligner des yeux. pardon je- je crois que je me suis trompée. elle s'était pas trompée d'appartement par hasard? impossible. elle reconnaissait le palier, l'immeuble. la jeune femme, d'une beauté incomparable qui plus est, lui ôta cependant tout doute lorsqu'elle aborda le prénom de la personne qu'elle cherchait justement. alors là c'était vraiment bizarre. elle le connaissait? mais la réelle question, qui était-elle? vous le connaissez? okay alors là on ne pouvait pas faire plus intelligent. et on applaudira son effort de déduction! non pas de message, je suis juste venue chercher un haut que j'ai oublié chez lui. je peux rentrer? qu'on soit clair. il était hors de question qu'elle revienne. Rhea resta stoïque face à elle, ses lèvres pincées allant de paire avec ses sourcils qui étaient à présent légèrement haussées. ne sachant réellement ce qu'elle pouvait faire de plus.  si ça avait été Jung Wan, elle ne se serait pas gênée pour rentrer et récupérer ce qui lui appartenait mais là. visiblement. il y avait un petit soucis concernant la personne. malgré tout, elle tenta un sourire histoire de ne pas paraître pour plus frigide qu'elle ne pouvait l'être. Feng Rhea. je suis une amie de Jung Wan. et vous, vous êtes?
by mayuko
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 717
Age : 20 ans (30/08/96)
groupe : NE0N
rôle dans le groupe : main vocal
nom de scène : Ŀµminae
occupation : Rookie
avatar : Jeonyul (Stellar)
DC : Yeon Qun Mi
Points : 37

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2326-lim-hyun-ae-everyone-thinks-that-we-re-perfect-but-they-have-wrong http://www.lights-camera-action.org/t2337-lim-hyun-ae-my-blacklist http://www.lights-camera-action.org/t2336-lim-hyun-ae http://www.lights-camera-action.org/t2338-lim-hyun-ae-call-me-no-more#45896
Message
Ven 16 Sep - 20:03


I'm sorry but... who are you ?
feat. Feng Rhea
(tenue) La possibilité que la jeune femme ait pu se tromper d'étage ne m'avait même pas traversé l'esprit et même maintenant qu'elle mentionnait cette dite possibilité, je n'arrivais pas à le concevoir. Il n'y avait pas masse de personne de notre âge à Jung Wan et moi dans le bâtiment, ce qui était précisément la raison du pourquoi il avait choisi de venir s'installer dans ce genre de résidence d'ailleurs. La probabilité d'une erreur me semblait presque impossible. Qu'est-ce qu'une aussi belle femme qu'elle viendrait faire dans un quartier de ce genre si ce n'était pas pour y rencontrer mon frère aîné ? Et qu'est-ce que cela me frustrait de ne pas avoir la moindre indication quant à son identité. J'étais dans le flou le plus total. Pire, j'étais dans l'inconnu. C'était peut-être même une erreur que de lui spécifier que Jung Wan n'était pas là. Son absence en soi n'était pas tant un problème mais puisque je ne savais pas qui elle était ni quelles étaient ses intentions, je craignais d'avoir fait une boulette… il ne manquerait plus que mon aîné soit ainsi harcelé jour et nuit par ma faute. Tout ça parce que, sans réfléchir, j'avais lancé son nom à une parfaite inconnue. Une inconnue au pas de sa porte… mais une inconnue malgré tout. Sa question me fit froncer les sourcils. Premier indice. À moins d'être incroyablement naïve – ce que j'étais tout de même beaucoup, elle venait de me donner une information capitale. Lui et elle. Elle et lui. Ils se connaissaient. De quelle manière ? J'avais hâte de le découvrir. Je me maudissais a être si curieuse. J'aurais même pu être amusée du caractère de sa question si seulement je n'étais pas si obstiné à entendre le fin mot de l'histoire alors, timidement je hochais de la tête, sans pour autant lui en révéler davantage. De toute manière, il était évident que je le connaissais puisque j'étais présentement chez lui. Cette question était aussi idiote qu’insensée. Mais je lui pardonnais, vu la surprise que ma vue lui avait procurée. Je pouvais en dire de même de moi d'ailleurs… La seconde information me déstabilisait bien plus. Je fis un pas en arrière, surprise. Déjà des idées fusaient dans ma tête. Je n'avais trouvé aucun haut qui appartient à une fille traîner dans les parages. Je n'avais pas chercher non plus, mais ce genre de détails inconvenants passaient rarement inaperçus. « Ah bon ? » On sentait toute l'intelligence de cette conversation à des kilomètres à la ronde. Je me raclais la gorge, tentant de parraître un brin plus brillant. « Je… je n'ai rien vu de… de tel. » Pourquoi est-ce que je bafouillais déjà ? J'étais mitigée et partagée de cette situation. Pouvais-je seulement la faire entrer ? Si cette dernière me racontait des cracks, qu'allais-je bien pouvoir faire ? Après tout elle pourrait m'inventer n'importe quoi, j'étais assez crédule pour y croire. « Je ne sais pas trop… Je… attendez quelques secondes. » Je laissais Jackson surveiller le pas de la porte, moi c'était mon téléphone que je me précipitais d'attraper pour joindre mon frère de quelques textos avec empresseùent. Au moins pour m'assurer que j'avais pas affaire à l'arnaque du siècle. « Comment tu écris Rhea ? Ce n'est pas contre toi… mais on n'est jamais trop prudentes. Dès que Wan m'aura confirmé votre relation quelle qu'elle soit, je t’autoriserai à rentrer. » J'avais tout juste l'air d'une paranoïaque là non ? On vivait dans un monde des plus étranges. Et en parlant d'étrangetés, voir Jackson renifler les jambes de Rhea et attendre des grattouilles de sa part me fit froncer les sourcils. D'habitude il se montrait bien moins calme en présence de parfaits étrangers. Peut-être me disait-elle la vérité après tout ? « Au fait, moi c'est Hyun Ae. » Ça valait ce que ça valait comme information mais en attendant le retour de Jung Wan quant à cette fameuse Feng Rhea, je pouvais bien tenter de bavarder avec elle, ne serais-ce que pour passer le temps. Je lui tendais une main pour sceller notre rencontre tandis que la bouche déjà se montrait incontrôlable. Je devais savoir. « Et donc… vous vous connaissez depuis longtemps ? » Foutu curiosité. Comme si elle allait y échapper de toute manière. Il n'y avait pas de raison. J'avais déjà ma petite idée quant à la réponse, je veux dire, je ne l'avais jamais vu jusqu'ici, et c'était pas faute d'avoir passé pas mal de temps ici entre ses quatre murs alors… mais j'étais curieuse d'entendre ce qu'elle avait à dire, ne serais-ce que pour confirmer la version des faits de Jung Wan à ce propos. Car oui, j'allais l'interroger dès son retour. Une nana qui oublie un haut chez lui… ce n'était certainement pas rien. Et qu'on ne me dise pas que j'avais trop d'imagination. Cette histoire puait le louche à plein nez !
by mayuko


.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 285
Age : vingt-trois ans.
groupe : solo.
avatar : sexy hyoseong.
DC : hwang hyeji.
Points : 65

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1775-feng-rhea-some-people-are-simply-better-than-others#37540 http://www.lights-camera-action.org/t1783-feng-rhea-everyone-needs-to-play-games#37854 http://www.lights-camera-action.org/t1782-feng-rhea#37850 http://www.lights-camera-action.org/t1780-feng-rhea#37815 http://www.lights-camera-action.org/t1781-feng-rhea-itsmerhea#37816 http://www.lights-camera-action.org/t2054-feng-rhea#41610
Message
Dim 18 Sep - 2:59


I'm sorry but... who are you ?
feat. Lim Hyunae
tenue + c'était bizarre comme situation. à dire vrai elle et Jung Wan ne s'étaient pas étalés sur leurs vies privées. non pas qu'ils n'en eurent guère l'occasion, l'envie n'avait tout simplement pas été là. elle s'en fichait un peu, ce n'était pas ce qui l'importait. il avait son monde, elle avait le sien et c'était très bien ainsi. de toute façon, ni l'un ni l'autre ne cherchait une relation sérieuse alors pourquoi se prendre la tête avec de tels détails? pourtant elle ne pouvait empêcher tout un tas d'interrogations de s'enflammer dans son esprit. qui était-elle? était certainement celle qui revenait le plus souvent. ah, cette curiosité finira par la perdre un jour! surtout que cette femme était vraiment très belle. si elle était une de ces conquêtes, ça ne l'étonnerait guère. elle dégageait une douceur particulière qui s'accordait parfaitement avec la tonalité de sa voix. une délicatesse dans ses mouvements, un charisme incroyable, aussi. oui, elle était belle. et ça m'était Rhea quelque peu mal à l'aise. surtout qu'elle ne savait pas vraiment comment agir. ça s'arrangerait certainement quand le brouillard se dissiperait enfin. mais de toute évidence, ce dernier était là pour encore un petit bout de temps puisque cette femme semblait tout autant confuse qu'elle. logique. une inconnue débarque, prétend bien des choses alors que l'intéressé n'était pas là pour écarter le vrai du faux.

un sourcil se haussa légèrement, marquant la surprise quand elle stipula ne pas avoir aperçu quelque chose qui ressemblait de prêt ou de loin à un pull. c'était assez étrange. Rhea était persuadée l'avoir laissé ici. elle ne l'avait pas ressorti depuis sa visite chez Jung Wan, elle ne l'avait pas remis depuis qu'il avait jugé que ce morceau tissu était de trop. elle ne l'avait plus vu à partir du moment où elle passa le pas de sa porte pour rentrer chez elle. il ne l'avait pas jeté quand même? si c'était le cas il allait l'entendre! non pas qu'elle tenait particulièrement à ce vêtement en particulier, c'était surtout le geste qui dérangeait. irrespectueux, de toute évidence. ce n'était qu'une supposition, bien entendu, mais Rhea se doutait qu'il ne ferait pas une telle chose. il l'avait peut-être simplement bougé d'endroit. maintenant à ce qu'il se souvienne de ça, c'était autre chose. tant qu'elle retrouvait son pull c'est tout ce qui l'importait. lâchant un léger soupir, la trainee se glissa doucement contre le mur et porta son poignet à hauteur de son visage pour regarder l'heure. une petite manie de sa part qui ne voulait pas dire grand chose, si ce n'est qu'elle espérait simplement que cette conversation prendrait vite fin pour que chacun d'elles puissent retourner à leurs activités personnelles. cette jeune femme pouvait douter de Rhea autant qu'elle le voulait, elle pouvait aussi demander autant de confirmation qu'elle le souhaitait. la Coréenne savait de toute façon que ce qu'elle disait était vrai, maintenant fallait-il que Jung Wan ne s'éloigne pas trop de son téléphone, auquel cas elles en auraient pour la journée entière ce qui, autant l'avouer, pourrait s'avérer franchement ennuyeux. R.H.E.A. parfois elle oubliait que son prénom était particulier. encore une fantaisie de son père qui voulait à tout prix souligner le mélange dont sa fille est issue. ce qui était encore plus drôle c'était de savoir que Rhea n'était en rien américain mais plutôt grec. allez savoir ce qui leur était réellement passé par la tête ce jour-là! elle leva légèrement la tête en direction de celle qui se présenta alors sous le nom de Hyunae. au moins maintenant elle ne semblait plus si étrangère que ça. enfin tout était relatif. ça dépend comment on prend les choses. il lui en fallut beaucoup pour éviter de sourire à cette question. si ils se connaissaient depuis longtemps.. eh bien.. on va dire que oui? sur un plan assez physique. mais si on prenait la chose de façon plus concrète alors depuis hier, seulement. pas sûr qu'elle veuille connaître les détails par contre, alors autant les passer. mais on va dire que même si notre première rencontre remonte à l'année dernière, ça fait vraiment depuis peu que l'on a appris à se connaître. c'était d'ailleurs par hasard que leurs routes se recroisèrent. si son agence n'avait pas posé son attention sur Jung Wan, les choses auraient été bien différentes à ce jour et notamment leur histoire qui serait alors restée une simple amourette de vacances. le destin pouvait parfois bien faire les choses. s'il répond pas on fait comment? pas qu'elle n'aimait pas le décor du palier mais... ce n'était pas non plus l'endroit le plus accueillant de l'immeuble, et attendre toute une journée debout ne faisait guère partie de ses objectifs.
by mayuko
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 717
Age : 20 ans (30/08/96)
groupe : NE0N
rôle dans le groupe : main vocal
nom de scène : Ŀµminae
occupation : Rookie
avatar : Jeonyul (Stellar)
DC : Yeon Qun Mi
Points : 37

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2326-lim-hyun-ae-everyone-thinks-that-we-re-perfect-but-they-have-wrong http://www.lights-camera-action.org/t2337-lim-hyun-ae-my-blacklist http://www.lights-camera-action.org/t2336-lim-hyun-ae http://www.lights-camera-action.org/t2338-lim-hyun-ae-call-me-no-more#45896
Message
Lun 19 Sep - 22:13


I'm sorry but... who are you ?
feat. Feng Rhea
(tenue) Avoir une imagination débordante était une chose, se laisser effrayer par quelques faits divers à la télévision était encore autre chose. J'avais grandement conscience d'en faire un petit peu de trop avec cette Feng Rhea et pourtant, c'était plus fort que moi. Je n'étais pas comme ma meilleure amie Hye Ji : capable de m'affirmer et clouer le bec d'un regard. J'étais seulement Lim Hyun Ae la jolie petite poupée muette. Ce n'était pas aisé d'imposer à qui que ce soit le respect. Pas que je me sentais présentement menacée par la jeune femme en face de moi, c'était davantage ma paranoïa qui me terrifiait oui. J'avais une peur bleu des fans un peu trop… hystériques : les sasengs de leur doux petits surnoms. J'étais tombée pas plus tard qu'il y a trois semaines sur un reportage d'un artiste sous anonymat qui avait vu son domicile violé par une jeune femme un peu trop passionnée. Réalité ou fiction ? Là était toute la question. N'empêchait que ça portait à réfléchir. Les comportements déplacés des gens étaient bien plus fréquents qu'on ne voulait le croire. Évidement je ne pensais pas la jeune femme de ce genre, mais ne serais-ce que pour ne commettre aucune imprudence il m'avait semblé utile et même essentiel d'en avertir mon frère avant. Qu'importe si cela importunait cette dernière et qu'elle trouvait le temps long. La prochaine fois, qu'elle elle n'aura qu'à venir toquer quand mon frère est présent. Alors, pour passer le temps, je l'interrogeais sur la nature de sa relation avec mon frère aîné. Aucun détails. Aucun faits. Toutefois, le peu d'informations recueillies me portaient à croire que leur relation n'était pas d'une nature… intime. L’oubli du haut n'était en rien révélateur d'une relation charnelle pas vrai ? Du moins c'était la déduction que je me fis aussitôt. Et oui, j'étais capable d'adapter mes mises en scènes mentales aussi vite que cela. « Je vois. Vous travaillez ensemble alors ? » Je ne lâchais pas l'affaire aussi rapidement, à son plus grand désarroi. Je la scrutais du regard, intriguée par sa beauté et sa manière d'être si mature et femme. Je l'enviais dans un sens. Sa question me fit esquisser un petit sourire timide. Je cherchais du réconfort et du courage dans quelques caresses destinées à mon compagnon sur pattes. « Il n'est jamais loin de son téléphone… mais si vraiment il ne répond pas, dans ce cas j'irais chercher ton haut. Tu dois te souvenir où tu l'as laissé ? » Quoi que connaissant mon frère, il aurait tout aussi bien pu le plier et le ranger ailleurs. Je jetais même un furtif regard vers le salon dans l'espoir de trouver le dit vêtement mais sans succès. Il devait être à l'étage, dans sa chambre peut-être. Ou encore ailleurs. Bon sang… Cela m'agaçait tout autant qu'elle d'avoir à attendre sur la palier. Je lui renvoyais une image des moins amicale probablement. Incapable d'accueillir une pseudo connaissance à mon frère comme il se doit. Mon téléphone vibra une première fois et fièrement j'agitais l'appareil devant elle, signe que j'avais raison, et en lisais rapidement les messages qui s'affichaient les uns après les autres. Je m'étais montée toute une histoire ridicule dans la tête. J'aurai du faire confiance à l'attitude de Jackson dès le départ. Je me bougeais de quelques pas pour lui faire place. « C'est tout bon. Pardon de m'être méfiée. Tu peux entrer. » Je réalisais après coup que je la tutoyais. En avais-je le droit ? Elle semblait bien plus âgée que moi. C'était même plus qu'une apparence, c'était une évidence. J'attendais qu'elle franchisse le seuil de la porte pour refermer derrière nous, non sans remettre le loquet en place. Un jour peut-être que je devrais consulter un spécialiste, afin de comprendre d'où me vient cette phobie des autres depuis que j'avais rejoins l'univers des trainee et bientôt de l'idoling. Ce n'était pas comme si j'avais subie ou vécue une quelconque marque de violence par le passé. Ni Jung Wan. Ni Kyu Rim. Ni aucun de mes proches à dire vrai. « Mon frère a certainement du le ranger quelque part où les poils de Jackson ne se poseraient pas. Je vais aller jeter un œil dans sa chambre. » J'avançais rapidement jusqu'à l'escalier menant à la mezzanine pour finalement m'immobiliser et me tourner vers elle. « Est-ce que je peux t'offrir quelque chose à boire en attendant ? Oh… ça ne te dérange pas que je te tutoie au fait ? C'est venu naturellement, mais si cela te dérange que je sois si informelle, je comprendrais tout à fait. » Je lui esquissais un sourire, le premier, qui ne sois ni timide, ni gêné. On avait franchie un cap. Qui plus est, elle me paraissait si gentille et douce. Le doute était dissipé après tout. Je pouvais me détendre et être normale, pas vrai ?
by mayuko


.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 285
Age : vingt-trois ans.
groupe : solo.
avatar : sexy hyoseong.
DC : hwang hyeji.
Points : 65

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1775-feng-rhea-some-people-are-simply-better-than-others#37540 http://www.lights-camera-action.org/t1783-feng-rhea-everyone-needs-to-play-games#37854 http://www.lights-camera-action.org/t1782-feng-rhea#37850 http://www.lights-camera-action.org/t1780-feng-rhea#37815 http://www.lights-camera-action.org/t1781-feng-rhea-itsmerhea#37816 http://www.lights-camera-action.org/t2054-feng-rhea#41610
Message
Mar 20 Sep - 2:22


I'm sorry but... who are you ?
feat. Lim Hyunae
tenue + on pouvait dire ce que l'on voulait, on pouvait l'idéaliser autant qu'on le voulait, le monde de l'entertainment avait son lot d'inconvénients qu'importe ce que l'on pouvait en dire. un emploi du temps invraisemblablement chaotique qui n'offrait que peu de journées de repos, et même si par chance on finissait par en voir la couleur, il était fréquent que celles-ci ne durent pas. changement de programmes, imprévus soudains, heures de travail prolongées... sans parler des entraînements s'étalant dans le temps. ou de ces fans hystériques, n'hésitant guère à stalker, menacer, harceler ou même forcer le passage dans la vie privée de leur idol favori. leur obsession les poussaient à faire des choses improbables, leur ôtant toute faculté de penser, toute faculté de raisonner de façon logique et sensé. cela leur était simplement impossible, parce que tout ce qui comptait, c'était cette personne sur qui elles ne pouvaient s'empêcher de fantasmer. cette personne qui devenait alors le centre de leur vie. cette même personne qu'elles seraient prêtes à agresser pour le posséder. ou même juste le kidnapper. bon nombres de scénarios improbables avaient émergé tout au long de ces dernières années, bon nombres qui pouvaient d'ailleurs refroidir ou en faire peur plus d'uns. rendre paranoïaque aussi. mais c'était un risque à prendre lorsque l'on voulait atteindre son but. chaque parcours avait ses propres contraintes allant des plus minimes à l'insensé. mais il fallait garder à l'esprit qu'il y avait toujours une part de lumière dans les ténèbres. l'épanouissement personnel ou encore l'impression de pouvoir aider les autres à travers la musique, entre autre. pour Rhea, cela lui apporta cette personne dans sa vie. cette rencontre qu'elle n'osa jamais espérer recroiser un jour. ce passé qui resurgissait de nul part mais qui, au final, et malgré ce qu'elle aurait pu croire, n'avait rien de bizarre. bien au contraire. ça semblait légitime, comme si c'était normal. comme si ça devait être ainsi. comme s'ils étaient censés être présents dans la vie de l'autre, qu'importe la façon, le titre ou même la relation. elle lui en était reconnaissante, même si au fond il n'y était pour rien. il n'était pas plus que le fruit d'un hasard plutôt bien calculé. un hasard qui les rapprocha en un projet commun. le sien. celui signant ses débuts. débuts qu'elle attendait depuis bien des années maintenant. des années qui traînèrent avec le doute qu'un jour la lassitude, le manque d'intérêt, la perte de motivation ou qu'importe la raison, ce jour signe l'arrêt brutal de sa carrière qui n'avait guère l'allure d'un bourgeon. plutôt une graine s'apprêtant à tout moment à germer. elle était déjà passée une fois par là, deux fois si on comptait son ancien manager qui avait cru bon de la laisser en plan pour préférer former un groupe de jeune trainee. groupe qui avait d'ailleurs débuté il y a peu; les fireflies. hah. quelle belle traîtrise, surtout lorsqu'on sait que cette dite manager n'était nul autre que son amie d'enfance. inutile de dire que ça n'avait en rien aider Rhea à lui donner une raison de faire davantage confiance aux autres. tout comme ça ne fit qu'enfoncer son manque de confiance en elle; parce qu'après tout, si mêmes nos propres amis nous abandonnent en chemin pour préférer aider une autre personne à atteindre ce même objectif, cela ne pouvait que venir de nous, non? en ce moment oui elle était bien curieuse pour quelque chose qui ne la regardait aucunement. mais bon, Rhea se sentait d'humeur à discuter, et puis c'était bien la seule chose qu'elle pouvait se permettre en attendant de récupérer son pull alors autant tuer le temps comme on le pouvait. je ne peux pas t'en dire plus, malheureusement, mais si tu suis la carrière de Jung Wan alors tu seras vite au courant ce n'était pas tant une question de vouloir dissimuler des informations ou parce qu'elle n'avait pas le cœur à s'étaler. c'était juste que ses débuts étaient encore tenus secret même si quelques indices furent glissés ici et là. mais ça restait des indices. rien de plus. rien d'officiel. on pouvait la catégoriser de superstitieuse, mais si elle commençait à divulguer l'existence de ce projet, elle avait peur qu'il finisse par tomber à l'eau. et si c'était le cas, elle aurait l'air de quoi? bien sûr qu'elle tenait à son image. ceux qui osait dire le contraire ne pouvait qu'être stupide. l'image construit notre réputation et, de surcroît, notre popularité ainsi que celle de l'agence. une mauvaise publicité et nous voilà redescendu en bas de l'échelle. il était vrai que comparé à un scandale, une mauvaise information ne valait pas son pesant d'or, mais si on commençait déjà à être trop laxiste pour de petits détails, qu'en serait-il à l'avenir?

hah. la logique. elle n'y avait pas pensé. il était vrai que cela serait bien plus simple que la jeune femme se charge de traquer son pull si jamais aucune réponse ne venait, du moins pas en temps voulu. Rhea avait été bien trop obnubilée par l'idée de chercher elle même que toutes autres options s'étaient auto disqualifiées sans même tenter leur chance dans un premier temps. dans le salon normalement, du moins c'est le dernier endroit où je l'ai vu ça n'était pas bien compliqué étant donné qu'ils avaient passé leur soirée dans le salon. avec quelques courtes haltes dans la cuisine mais sans grande importance. il ne pouvait donc qu'être dans cette pièce à moins qu'il l'ait déplacé par automatisme. ce qui serait fort probable. et ce qui semblait d'ailleurs le plus juste à imaginer vu la réaction qu'elle eut un peu plus tôt lorsque Rhea annonça la raison de sa venue. La dénommée Hyunae l'interpella finalement en levant son téléphone, une expression de fierté voilant aussitôt son visage. tout portait à croire que Jung Wan lui avait enfin répondu, et à en voir la suite des événements, c'était bel et bien le cas. soulagée, Rhea laissa la courbe de ses lèvres s'étirer un peu plus en un sourire puis récupéra son sac qu'elle avait au préalable laissé tomber au sol pour rentrer, et se diriger presque par automatisme dans le salon avant de se stopper brutalement en plein milieu du couloir. attend. ton frère? et ça ne venait que de lui venir à l'esprit. comment se sentir stupide en un rien de temps! bravo Rhea! si Hyunae savait le genre de pensées qu'elle eut à son égard quelques minutes plus tôt, elle aurait certainement eu peur. ou se serait-elle sentie sale. qu'importe. mais il était clair qu'imaginer pendant un bref instant que la frangine de Jung Wan était une de ses conquêtes n'étaient en rien très intelligent. qu'on la pardonne. sa beauté l'avait poussé dans des retranchements pour le moins assez extrême. et maintenant elle devait certainement avoir l'air stupide à la regarder, les sourcils froncées et la bouche légèrement entre ouverte. je n'aurai jamais deviné ah ben ça.. on ne s'en serait pas non plus douté. t'embête pas ça ira cela valait autant pour sa première que sa deuxième question. de toute façon, elle s'était déjà lancée dans le tutoiement, autant continuer de cette façon, et puis elle ne semblait pas beaucoup plus jeune que Rhea, peut-être de quelques petites années seulement, aussi opter sur des formulations nécessitant une politesse bien trop poussée ne ferait que la mettre mal à l'aise. tu es la petite sœur, je présume? demanda-t-elle simplement en offrant un léger sourire,  mais tout autant amical à la concernée. au plus elle en apprenait sur elle, au plus Rhea se sentait apte à se laisser aller. certes, le fait qu'elle ait un lien de sang avec Jung Wan avait une certaine incidence, elle ne pouvait pas le nier, mais elle n'était pas non plus stupide au point de devenir l'exact opposé de sa personne juste pour bien se faire voir et gagner des points. pour quoi faire, après tout? c'est pas comme si elle avait des attentes particulières, auquel cas ça se serait vue assez rapidement. mais Hyunae semblait d'accord quant à l'idée de dissiper le brouillard qui les séparait. et si elle faisait un pas, alors Rhea pouvait se permettre d'en faire un à son tour. sans plus attendre, elle s'enfonça dans le salon, vadrouillant entre tables et canapé et se laissa submerger par les souvenirs de la soirée passée. chacun d'eux lui causa un énième sourire, mais cette fois-ci plus timide. c'était bizarre de revenir ici, surtout après l'ambiance dans laquelle elle s'était retrouvée la première fois. cette fois-ci elle était bien différente. plus diplomate dirons-nous. c'est un pull nacré au fait! jugea-t-elle bon de préciser en élevant suffisamment la voix pour qu'elle puisse l'entendre de là où elle était. sait-on jamais. bien que cela ne semblait pas vraiment nécessaire. son regard se posa discrètement sur Jackson. lui aussi, elle s'en souvenait. et il semblait aussi se rappeler qu'elle n'était guère à l'aise en sa présence. non pas qu'elle détestait les animaux. l'enthousiasme canin lui faisait surtout un peu peur. tant qu'ils étaient calmes et qu'ils s'approchaient d'elle avec une certaine délicatesse alors leur rencontre ne pouvait que bien se passer, auquel cas Rhea perdrait inévitablement tous ses moyens. ses lèvres migrèrent de chaque côté de ses commissures, n'aimant guère restée stupidement debout de la sorte, à attendre, surtout qu'il était question de son propre oubli. aussi se décida-t-elle à poser son sac sur la surface moelleuse du canapé, pour ensuite s'avancer jusqu'à l'escalier de la mezzanine qu'elle grimpa afin de rejoindre Hyunae, en faisant bien attention à éviter de louper une marche. hmm... Hyunae, je peux peut-être t'aider, non? on ira plus vite à deux
by mayuko
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 717
Age : 20 ans (30/08/96)
groupe : NE0N
rôle dans le groupe : main vocal
nom de scène : Ŀµminae
occupation : Rookie
avatar : Jeonyul (Stellar)
DC : Yeon Qun Mi
Points : 37

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2326-lim-hyun-ae-everyone-thinks-that-we-re-perfect-but-they-have-wrong http://www.lights-camera-action.org/t2337-lim-hyun-ae-my-blacklist http://www.lights-camera-action.org/t2336-lim-hyun-ae http://www.lights-camera-action.org/t2338-lim-hyun-ae-call-me-no-more#45896
Message
Mer 21 Sep - 22:46


I'm sorry but... who are you ?
feat. Feng Rhea
(tenue) Mon petit manège avait certainement eu raison de la patience de mon interlocutrice ou bien était-elle tout simplement aussi peu encline à me donner plus d'information quant à la nature de sa relation avec mon frère. Avare en paroles certes, cependant elle m'avait offert gracieusement un petit indice auquel je ne réagis pas, si ce n'est par un hochement de tête, plus pour lui stipuler que je soutenais effectivement la carrière de ce dernier que par l'information en elle-même. Si Rhea ne voulait m'en dire davantage, ça ne faisait rien. Jung Wan venait de me promettre de tout me raconter. C'était précisément la raison du pourquoi je venais de m'écarter de l’entrebâillement de la porte afin de laisser place à la demoiselle. Jackson en fit de même. C'était fou comme ce dernier était étrangement calme. Je ne l'avais jamais connu aussi stoïque que cela jusqu'à maintenant. Je caressais l'animal affectueuse, me baissant à sa hauteur pour lui chuchoter quelques petits mots interrogatifs. « Hé bah mon beau, ça ne va pas ? » Comme si ce dernier pouvait me répondre… réponse ou pas, ça restait une habitude de dialoguer avec lui. Lui ou mon cochon en peluche par exemple. J'avais l'air sacrément crédible. Oui, oui. Jackson piailla faiblement avant de se retirer vers sa gamelle qu'il s'empressait d'aller terminer. Je me relevais alors prête à prendre ma mission au sérieux : soit accueillir correctement l'amie ou la collègue de travail de mon frangin, mais aussi de retrouver son pull. Pour se faire je lançais directement ma première initiative : celle de fouiller la chambre de Jung Wan, au cas où ce dernier aurait ranger méticuleusement le vêtement sur une commode. Ça avait toujours plus sa place dans une chambre à coucher que dans un salon de toute manière. Cependant à peine avais-je émis cette idée que la demoiselle m'interpella avec surprise. Je hochais de la tête, intriguée par sa réaction avant d'en rire. Elle s'imaginait que j'étais la nounou de Jackson que, peut-être, Kwan Sun et moi nous relayons pour les bons soins du roi canin ? Pourquoi d'autre de toute manière ? Je doutais bien que Jung Wan ait parler de moi ou sous-entendu la possibilité d'avoir de la famille proche après tout. Mon innocence m'empêchait même d'imaginer qu'elle ait pu me confondre avec une potentielle petite amie. N'avais-je pas l'air un brin trop jeune ? Qu'importe, la situation était amusante et avais eu le mérite de détendre l’atmosphère un peu froide que ma paranoïa avait provoquée. « Ah oui ? On se ressemble si peu ? » Si ce n'était que sur le plan physique… comment deux personnes du même sang pouvaient être à ce point différentes ? Les réactions quant à mon lien de parenté avec Lim Jung Wan étaient souvent les mêmes et pourtant je continuais de m'en amuser. Certainement parce qu'à leur place je serai tout autant surprise. « Exacte, je suis la plus jeune. Lim Hyun Ae. Enchanté ! » Je faisais les présentations un peu tard, j'en avais conscience, mais ne disions nous pas qu'il fallait mieux tard que jamais. Je m'inclinais par pure politesse et me redressais le temps de lui esquisser un sourire avant d'enfin emprunter les escaliers et de rejoindre la chambre de mon aîné. À première vue : aucun vêtement ne traînait par là. Aussi je cherchais dans sa commode ainsi que dans sa corbeille à linge sales mais rien n'y faisait. Ce n'est qu'au moment où Rhea me rejoignis à l'étage que mon téléphone vibra une nouvelle fois. Mon frère lisait vraiment dans mes pensées, ce n'était pas possible autrement. « D'après Wan, ton pull serait dans la salle de bain. Ne me demande pas pourquoi… c'est son ami et dog-sitter qui l'a rangé là. » Le choix quant à l'emplacement était un mystère pour moi mais comme le disait le texto, le pull nacré de la jolie demoiselle s'y trouvait bien. Je m'en saisis pour le lui tendre. « Le voilà. Je ne pense pas qu'il l'ait lavé. Il faut pas trop leur en demander hein... » Je riais taquine, refermant la porte derrière moi et invitant Rhea à me suivre jusqu'au salon. « Un mystère de résolu ! Tu veux l'attendre ou bien… ? » J'avais le dîner à préparer alors si elle avait l'intention de rester, je pouvais toujours ajouter un couvert. « J'allais pas tarder à préparer le repas de monsieur alors… j'ai bien assez pour trois personnes si cela te dit. »
by mayuko


.
Revenir en haut Aller en bas

I'm sorry but... who are you ? ft. Feng Rhea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Globe Gold Whirlwind Jin Xuan Feng
» Venue de l'équipe chinoise de PING de PEKIN
» Quatre Jours de Dunkerque / Tour du Nord-pas-de-Calais (du 1 au 5 mai) - 2.2
» Hello à tous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: sud-