AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: séoul :: centre :: cgv wangsmini

So... why ? What's happening ? ━ yongseok & meili

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Messages : 1436
Age : dix-neuf ans.
groupe : fireflies.
rôle dans le groupe : maknae, chanteur principal.
nom de scène : Ɣ-Lɛɛ.
occupation : rookie, propriété de meili.
avatar : jung jae hyun ♥ nct
DC : lim jung wan & shin dae ho
Points : 29

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t112-lee-yong-seokli http://www.lights-camera-action.org/t134-lee-yong-seok http://www.lights-camera-action.org/t149-lee-yong-seok http://www.lights-camera-action.org/t150-lee-yong-seok-call-me-babe#741 http://www.lights-camera-action.org/t151-lee-yong-seok-lys_97#747 http://www.lights-camera-action.org/t325-fireflies-knockout-global En ligne
Message
Ven 23 Sep - 18:39

So... why ? What's happening ?
meiseok


Tenue ━ Trois semaines. Si ce n'est plus. Trois semaines et quelques jours peut-être. Yong Seok avait arrêté de compter depuis un certain temps. Mais clairement, depuis l'épilogue passé sur l'île de Jeju-Do, la maknae des D.Avenue ne lui avait plus donné le moindre signe de vie. Alors oui, il s'était sûrement inquiété plus que de raison au départ. Car avec tout ce qui avait bien pu se passer, il ne pouvait y en être autrement dans sa petite tête… Il s'était déroulé en ces 48 heures bien plus de choses qu'en une année toute entière. Preuve qu'un destin et des sentiments pouvaient surgir au moment où l'on s'y attendait le moins… Et ce destin, le Fireflies l'avait provoqué, par la force d'un présent. Un collier sur lequel il y avait été gravé son cœur. Un collier avec cette signification bien distincte. Il s'était bien attendu à un possible de refus de sa part. Mais pas après un baiser échangé. Pas après de tels moments passés à deux… Ce séjour sur l'île des amoureux avait presque été une concrétisation. Alors pourquoi, après un tel rêve éveillé, s'était-elle soudain éloignée de lui ? C'était à ne pas comprendre. Il avait même crains qu'il lui était arrivé quelque chose. Mais pas le moins du monde. Il la voyait toujours active sur les réseaux sociaux. Il la savait en déplacement pour tous ces autres projets professionnels. Nul doute, Mei Li était en train de devenir la nouvelle Suzy de la nation. Très médiatisée et convoitée. A la fin de Serendipity, tous les producteurs semblaient vouloir se l'arracher… Chose dont il était très heureux pour elle. Mais était-ce une raison pour l'ignorer, royalement ? Elle n'avait jamais pris la peine de répondre à ses messages. Pas même une seule fois. Si elle regrettait ce qui avait bien pu se passer pendant le tournage, n'aurait-elle pas pu tout simplement le lui dire ? Était-elle aussi lâche ? Ça, il finissait par se le demander très sérieusement. Et leur dernière, mais aussi seule rencontre à ce jour, remontait aux ISAC où elle n'avait même pas daigné lui adresser le moindre regard. Avec tous ces éléments, une rage incommensurable avait fini par prendre le dessus sur la tristesse et l'incompréhension. Tout cela avait fini par clairement le fatiguer au bout de trois semaines ! Il avait retourné la chose sous tous les angles et contextes possibles. Quoi qu'il pensait, cela revenait toujours au fait qu'elle ne souhaitait même plus le calculer, au point de le considérer comme un parfait étranger. Il avait donc fini par baisser les bras. Souffrir stupidement pour une nana qui n'en avait que faire de sa gueule était bien assez pathétique. Il s'en voulait d'avoir craqué aussi facilement devant ses camarades. Il lui en voulait pour tous ces mauvaises moments passés par sa faute, alors qu'elle l'avait fait espérer. Lee Yong Seok, pleurer à cause d'une fille ? C'était bien une première. Et c'en était que plus humiliant et vexant encore. Il avait donc fini par comprendre ce que ses ex avaient ressentis au moment de la rupture… Mais là, c'était encore tout autre chose puisqu'avec Mei Li, rien n'avait été réellement entamé. Il en venait même à se demander s'il n'avait pas été tout simplement manipulé par cette dernière ! Pour sûr, elle aurait bien réussi son affaire. Il s'était amouraché comme un bleu et pour la première fois de sa vie. Voilà de quelle manière ça lui retombait dessus… Ca, il n'était pas prêt de l'oublier, comme de lui pardonner. Si elle voulait l'ignorer, alors qu'elle continue. Mais lui, il ne tenait pas à la laisser s'en tirer aussi facilement. Qu'importe ses sentiments, au jour d'aujourd'hui, tout ce qu'il ressentait était un puissant sentiment de haine et de colère. Toute cette négativité à son égard avait fini par réellement prendre forme à la fin des ISAC. Son attitude lui était ressorti par les yeux. Désormais, tout ce qu'il souhaitait mis à part une éventuelle confrontation, était de lui faire savoir son exact ressenti des choses. Il en avait besoin pour chasser toute cette frustration en lui et ainsi passer à autre chose. Wang Mei Li ne l'avait encore jamais vu en colère, et c'était une chose qu'elle allait très bientôt assister.

✻✻✻

Yong Seok s'était donc laissé embarquer par une bande de connaissances à la CGV – des trainees de kg plus exactement – qu'il n'avait su contredire puisque c'était au moins la troisième fois qu'il repoussait cette sortie au cinéma pour voir le film « Dernier train pour Busan » avec l'acteur Gong Yoo. Un film avec des zombies, de surcroît. S'il ne s'agissait pas spécialement de son délire, le coréen avait fini par accepter car dans l'idée d'un film d'horreur et d'action où il était sûrement question de buter des morts-vivants à n'en plus finir, cette distraction lui permettrait peut-être d'oublier Mei Li le temps de quelques heures. Sans doute. C'est ce qu'il pensa innocemment alors qu'il rejoignait la fière troupe qui l'attendait à l'entrée du building.  « Hé ! Il manquait plus que moi ? » Il aurait pu proposer la sortie à Min Jun ou à Jae Lin peut-être. Mais faute d'y avoir sérieusement pensé, il s'était ainsi déplacé seul jusqu'au point de rendez-vous. Qui plus est, cela semblait faire plaisir à ses dongsaeng ; chose relativement rare, qu'il soit l'aîné d'un groupe. Alors, lorsqu'ils furent tous paré à entrer, Yong Seok tâcha bien évidemment de se la jouer discret pour ne pas se faire repérer. Il n'était pas encore devenu une star internationale. Il avait encore du temps devant lui avant de se faire huer par une horde de fans. Il n'empêche qu'il avait toujours un masque sur lui, juste au cas où, s'il ressentait le besoin de l'utiliser. Mais à cette heure de la soirée, porter un masque ou même une casquette pouvait aussi se révéler très suspect. Alors il gardait la tête basse, et les mèches de sa frange bien au devant de ses yeux comme pour s'y cacher derrière. Il entreprit avec la petite bande de faire la queue jusqu'au premier guichet disponible. Il y avait pas mal de monde ce soir-là en plus. Le début du week-end, forcément… Avec ses habits simples et sa gueule de déterré qui ne demandait nullement à ce qu'on s'attarde sur lui, il ne se faisait pas trop de soucis. On ne le remarquerait pas. Il ne ferait rien de stupide pour, tout du moins. C'est alors qu'une silhouette au beau milieu des autres, attira tout à coup son attention. Sur le coup, il avait bien cru rêver. Mais il ne s'agissait pas d'un rêve. Mais bien de Mei Li, en chair et en os, parmi cette file d'attente. Il ne fallut pas énormément de temps avant que cette dernière ne le remarque à son tour. Le premier regard échangé depuis un long moment, autant le dire ! Yong Seok fut frappé par un pénible frisson le long de sa colonne vertébrale. Si un flot de sentiments contradictoires prit possession de lui, il n'oublia cependant pas de rester vigilent. Oui, car ce n'était ni le lieu, ni l'endroit, pour se taper un scandale en public. Et pourtant, il avait envie de la rejoindre. Là, tout de suite. Non pas pour lui sauter dans les bras, mais plutôt pour lui faire du mal… autant de mal qu'il avait subi. Ce besoin de vengeance reprenait peu à peu possession de lui. Et les traits de son visage n'exprimèrent pas la moindre tendresse à son égard. Il était remonté. Pire que ça. Il était furieux de la retrouver là, par hasard, après tout ce temps où il avait stupidement cherché à la revoir… Dans un élan de lucidité, il tâcha alors quelque chose pour peut-être, lui donner raison sur un point. Peut-être une explication sur l'absence de communication… Ce pourquoi il se saisit de son téléphone à l'arrière de son jean's pour y envoyer un bref message à cette dernière. Après tout, peut-être avait-elle tout bonnement changé de téléphone ou de numéro ? C'était là le meilleur moyen de s'en assurer… Et tandis que le message fut envoyé, cette dernière ne tarda bien évidemment pas à le recevoir dans la foulée. Plus d'excuse, désormais. Elle n'avait jamais changé de numéro. Elle s'était contentée de l'ignorer durant tout ce temps. Et le regard noir qu'il lui jeta n'en fut que plus catégorique. Oserait-elle contester une fois encore sa demande ou est-ce qu'il allait devoir la chercher par lui-même ? Sans perdre une minute de plus, Yong Seok lui envoya un second message, sans le moindre détour.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



i love you, babe. so bad. ♒︎ It's not like we got big plans. Let's drive around town holding hands. And ya need to know. You're the only one—alright, alright. And ya need to know. That ya keep me up all night.© endlesslove.


Dernière édition par Lee Yong Seok le Dim 25 Sep - 9:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2370
Age : 18 yo
groupe : daebak avenue
rôle dans le groupe : daebak avenue > maknae, lead dancer, face // 5th dimension > visual
occupation : rookie, yongseok's gf
avatar : chou tzuyoda (twice)
DC : bang minhyuk & lee sooah
Points : 53

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t91-wang-mei-li http://www.lights-camera-action.org/t93-wang-mei-li http://www.lights-camera-action.org/t94-wang-mei-li-activite-rp http://www.lights-camera-action.org/t106-wang-mei-li-ring-my-bell http://www.lights-camera-action.org/t115-wang-mei-li-meili_wg En ligne
Message
Sam 24 Sep - 18:33

So... why ? What's happening ?
meiseok


Tenue ━ Depuis la fin de Serendipity, tout s'enchaînait. La demoiselle n'avait pas une minute à elle. Entre les entrainement, les photoshoots, les passages dans les émissions de variété, elle était désormais au même titre que les autres rookies populaires. C'était un peu comme si son rêve s'était enfin réalisé après tout ces années mais à quel prix aussi.  Depuis quelques semaines maintenant, son coeur et sa tête étaient en confrontation l'un avec l'autre. Son coeur ne désirait qu'une chose: retrouver celui qui l'avait fait faiblir alors que sa tête elle, lui dictait de suivre les obligations de son agence. Jusqu'alors la métisse avait parfaitement su s'y tenir mais depuis quelques temps, elle s'était mis à envisager la chose sous un autre angle. Après tout, ce qu'ils ignoraient ne pouvaient pas leur causer de tort. Ou du moins, c'était ce qu'elle avait pensé faire avant d'être prise de court par ses supérieurs peu après son retour à Séoul. A la sortie du MV de son ami Yong Seok dans lequel elle était la seule figurante féminine, ces derniers avaient intercepté quelques commentaires et réactions des netizens concernant de les voir une nouvelle fois encore tous les deux ensemble. Et dans le fond, c'était tout à fait justifié car depuis Serendipity ils avaient très souvent été exposés ensemble aux yeux de tous et sans jamais la moindre ambiguïté. Mais par peur que les choses ne prennent de l'ampleur, la Yuseong Media lui avait demandé d'éviter de s'afficher à ses côtés à l'avenir afin de préserver leurs carrières respectives. Etant rookies, un scandale au tout début serait mal venu. Dans un premier temps, la demoiselle s'était indignée en leur demandant pourquoi ils ne cherchaient pas plutôt à clarifier officiellement les choses plutôt que de la priver d'un ami qui lui était cher mais la demoiselle avait vite compris que l'agence était plus inquiète pour elle que pour le Fireflies qui restait pour eux un concurrent avant tout. Alors, bêtement, et pour ne pas entacher la carrière de cet être cher, elle avait obéi. Elle s'était éloignée du jour au lendemain sans lui donner la moindre nouvelle, la moindre explication. Elle aurait pu l'appeler ou chercher à le voir une dernière fois pour lui expliquer la situation mais elle ne l'avait pas fait pour la simple et bonne raison qu'elle n'en avait pas eu le courage, pas après tout ce qui s'était passé sur l'île de Jeju durant le tournage de son clip. Mei Li était presque convaincue que si elle avait accepté une entrevue pour lui faire part de la demande de son agence, il aurait probablement fait en sorte de la dissuader, ou alors, elle aurait cédé et n'aurait pas pu s'y tenir. Alors, pour ne prendre aucun risque, elle avait fuit, lâchement. Et elle s'en mordait les doigts désormais. Cette décision n'avait jamais été la sienne et pourtant elle devait vivre chaque jour avec en laissant penser que c'était bel et bien le cas. Elle avait du se faire violence pour ne pas répondre aux messages du jeune homme et avait failli céder à plusieurs reprises avant de se raviser avant qu'il décide finalement d'abandonner. Il avait sans doute compris le message, mais pas dans son intégralité. Et au fond, elle en était blessée. Car il allait désormais avoir tout le loisir de la détester et croire qu'elle s'était jouée de lui alors que dans les faits, ce n'était pas totalement vrai. Elle avait simplement souhaité faire au mieux, et s'était fait embobiner par les paroles de son agence dans ce plan qui était de les protéger tous les deux. Pourtant il n'y avait pas un seul jour pendant lequel elle n'avait pas pensé à lui. Cette situation la bouffait, peu à peu. Et progressivement, cela s'était ressenti au travers du comportement de la maknae qui semblait avoir perdu son sourire. Devant les fans et aux yeux du monde elle semblait être cette adorable enfant forte et souriante alors qu'au fond, il n'en était rien. Première fois qu'elle se laissait guider par ses sentiments et à peine la relation entamée qu'elle devait déjà y mettre un terme. It hurts.

✻✻✻

Ce soir là, une sortie en groupe avait été programmée à l'occasion de la sortie en salle d'un film pour lequel la majorité avait opté. Les filles qui l'avaient invité n'étaient autre que des camarades de la SOPA qui avaient vu l'état de la demoiselle se dégrader au fil des dernières semaines. Loin de se douter de l'histoire, elles avaient simplement imaginé que la charge de travail devait la fatiguer et qu'elle devait prendre un peu de bon temps. Mei Li n'avait pas eu le coeur à le leur refuser, alors elle avait tout simplement accepté cette sortie exceptionnelle. Elles étaient mignonne à se soucier de sa petite personne  ainsi, à se demander si elles étaient véritablement inquiètes de leur camarade de classe ou bien de Wang Mei Li, l'idole du moment. En vérité, ça lui importait peu. La jeune fille avait clairement besoin de se changer les idées et de penser à autre chose qu'à Yong Seok et la façon dont il pouvait bien la voir à présent, de leur relation perdue. Au final cela lui prouvait bien ce qu'on avait toujours dit sur le sujet. Elle était le jouet de son agence, lui appartenait entièrement et devait se plier à leurs règles et ce, jusqu'à la fin de son contrat. Triste vie. Son coeur allait devoir s'en remettre, oublier et se refermer pour ne plus tomber dans le piège. Son regard passait sur chacune de ses accompagnatrices sans pour autant prononcer le moindre mot. Elles semblaient toutes heureuses, ce qui rendait la plus jeune envieuse. Au final, si ces dernières semblaient envier sa situation actuelle, elles étaient bien loin de se douter de l'envers du décor. Mei Li la première avant de réaliser pleinement la chose. Un coup d'oeil sur le côté, puis un autre en arrière, celui en trop probablement. Dans la file d'attente, une silhouette se démarquait clairement des autres et elle l'aurait reconnu entre mille. Lee Yong Seok. Leurs regards se croisèrent un bref instant avant qu'elle ne le détourne aussitôt, reprenant sa place initiale pour lui tourner le dos. Elle sentit soudainement son cœur se comprimer dans sa poitrine, il lui avait manqué. Terriblement. Et pourtant, elle devait continuer à rester impassible et à ne pas lui accorder plus d'importance qu'au cours de ces dernières semaines. Elle allait tenter de se remettre dans la conversation quand son téléphone sonna une première fois. Une requête de Yong Seok - ou plutôt un ordre - qu'elle ignora. Pourquoi faisait-il cela? Ne voyait-il pas qu'il compliquait les choses à jouer ainsi? Son téléphone vibra une seconde fois entre ses doigts et d'un coup de pousse pour déverrouiller l'écran, elle accéda au second message venant du même expéditeur. Arrête ça s'il te plaît. Légèrement, elle se retourna, adressant un regard en coin à son aîné et l'image qu'elle eu à ce moment là lui fit froid dans le dos. Ce regard furtif ne dura que quelques secondes à peine avant qu'elle ne fixe l'écran de son appareil. Il semblait être un autre homme. Elle n'irait pas lui demander s'il était en colère, elle s'en doutait bien et le comprenait parfaitement. Tout comme elle ne s'imaginait pas revenir vers lui comme si de rien n'était. Elle avait du le blesser. Mais qu'il se rassure, elle l'était tout autant. Était-ce encore nécessaire de remuer le couteau dans la plaie? Elle s'accorda quelques secondes supplémentaires pour réfléchir à la situation, bien que l'idée première fut de l'ignorer une nouvelle fois. A ce moment précis, il ne pourrait pas lui faire de scène par peur de se faire repérer, le lieu était donc idéal. Elle avança donc avec ses amies jusqu'au guichet où elles payèrent leurs entrées, profitant pour répondre quelques mots à son aîné avant de demander aux filles d'avancer sans elle, prétextant avoir oublié quelque chose derrière. Une excuse qu'elles ne semblèrent pas croire puisque malgré l'insistance de l'idole, ces dernières ne purent s'empêcher de jeter de nombreux coups d'oeil en arrière pour la surveiller. Elle était consciente de faire quelque chose de mal, de céder alors qu'elle n'aurait pas dû. Même si ce n'était que pour s'expliquer. Mais au fond d'elle, l'adolescente en mourait d'envie. Elle avait envie de le revoir, même si elle était certaine que l'échange s'annonçait tout sauf tendre. Elle s'arrêta alors, devant l'entrée du cinéma, bras croisés en attendant que son aîné daigne se libérer et la rejoindre. Ce qui ne tarda pas à se produire. Il avait été étrangement bien rapide. Ou peut-être était-ce parce qu'elle n'avait pas eu le temps de se préparer psychologiquement à ce qui s'annonçait être une confrontation. « Salut. » lança la plus jeune à son adresse d'une petite voix. Autant dire qu'à cet instant précis elle n'en menait pas large devant lui. L'attitude du brun suffisait à elle seule à la dissuader de faire la maligne avec lui. Pour le coup il était même presque intimidant. « Tu voulais parler? Je t'écoute. » Elle avait tenté de reprendre un minimum d'assurance dans sa voix pour ne pas lui laisser croire qu'elle avait de quelconques regrets vis à vis de la situation. Elle voulait qu'il comprenne une fois pour toute, qu'il puisse arrêter de souffrir et passer à autre chose éventuellement. Cette idée lui brisait le coeur, car définitivement elle voulait s'accaparer entièrement celui du Fireflies mais la Yuseong Media avait parlé. Idoles et amour étaient incompatibles. Elle devait par conséquent arrêter d'être égoiste et le laisser s'éloigner d'elle. Si elle tentait de se redonner une contenance et avoir l'air indifférente à la situation, son regard en disait long sur ce qu'elle pensait actuellement. Et la métisse craignait que Yong Seok ne le remarque, d'où le fait qu'elle soit incapable de soutenir le sien.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



and without you I'm losing my mind ♒︎ I tell myself you don't mean a thing, and what we got, got no hold on me. But when you're not there, I just crumble. I tell myself I don't care that much, but I feel like I die 'til I feel your touch.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1436
Age : dix-neuf ans.
groupe : fireflies.
rôle dans le groupe : maknae, chanteur principal.
nom de scène : Ɣ-Lɛɛ.
occupation : rookie, propriété de meili.
avatar : jung jae hyun ♥ nct
DC : lim jung wan & shin dae ho
Points : 29

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t112-lee-yong-seokli http://www.lights-camera-action.org/t134-lee-yong-seok http://www.lights-camera-action.org/t149-lee-yong-seok http://www.lights-camera-action.org/t150-lee-yong-seok-call-me-babe#741 http://www.lights-camera-action.org/t151-lee-yong-seok-lys_97#747 http://www.lights-camera-action.org/t325-fireflies-knockout-global En ligne
Message
Dim 25 Sep - 11:22

So... why ? What's happening ?
meiseok


Tenue ━ C'était douloureux. Il n'y avait pas de meilleur mot. De la douleur, à l'état pur. Cette même douleur qui trahissait l'expression furieuse dans son regard. Il en voulait à Mei Li. Il lui en voulait vraiment… Et il ne savait absolument pas comment canaliser cette rage qui bouillonnait un peu plus en lui. Et voir cette attitude aussi fuyante chez cette dernière ne l'aida nullement à se calmer. Il commençait en avoir sa claque de ce karma ! Tout ce qui lui tombait dessus dernièrement finissait par l'agacer au plus au plus haut point. Méritait-il un tel sort ? Certainement pas. Il n'avait peut-être pas été très juste par le passé, et il ne deviendrait jamais cet être de perfection que l'on s'amusait à véhiculer pour le bien de son image… Yong Seok n'était pas parfait. Et alors ? Personne ne l'était. Et il en avait assez de souffrir autant pour quelque chose d'aussi futile que des sentiments. Tout cela était grotesque. Mei Li l'avait rendu pathétique par son simple silence. Il lui en voulait aussi pour ce qu'elle avait fait de lui… Un crétin faible et meurtri. Un crétin qui, tout au fond de lui, ne pouvait s'empêcher de ressentir un petit contentement personnel à l'idée de la revoir. Mais cette satisfaction aussi légère était-elle ne valait rien face à toute cette révulsion actuelle qu'il emmagasinait tant bien que mal à l'intérieur de lui. Il ne s'attendait à plus grand-chose à présent qu'il avait eu la confirmation de la mauvaise foi de sa cadette. Min Jun lui avait bien balancé ce terme une fois où il avait lamentablement craqué. « Madame bornée et mauvaise foi. » A présent, il ne pouvait pas s'empêcher d'y croire. Son cœur se comprima un peu plus lorsque la brune lui tourna de nouveau le dos pour s'avancer un peu plus dans la file. Et il n'y avait pas que son cœur qui s'était comprimé. Sa main autour de son smartphone s'était rageusement contracté en un poing furieux. Son autre main avait pris la forme de celui-ci. Et si cela ne suffisait pas, son visage n'en demeura que plus sombre. Bien entendu, ce soudain changement d'attitude alerta la plupart de ses camarades qui ne surent pas réellement comme l’interpréter. « Euh. Ça va Yong Seok ? Qu'est-ce qui ne va pas ? » Une interrogation qui resta un court instant en suspend et à laquelle il n'y répondit que par un mouvement vague de la tête. Les pauvres ne méritaient pas de subir son gourou à la place de la principale concernée. Il ne tenait réellement pas à s'emporter aussi stupidement. Bon sang. Il était bien plus malin que ça d'habitude ! A croire que Mei Li lui avait bouffé aussi toute la mesquinerie et le génie diabolique qui sommeillait en lui… Depuis quand était-il devenu aussi impulsif ? Il fallait vraiment qu'il se reprenne. Il fallait vraiment qu'il cesse d'écouter son cœur. Ce maudit muscle qui lui empêchait d'agir de manière lucide en sa présence. C'était bien plus facile à l'époque où il ne battait pas ainsi pour elle… à cause d'elle. « Allons chercher nos places. Je supporte juste pas la foule... » prétexta t-il en abaissant la tête. Fatalement, son regard se repositionna sur l'écran de son téléphone. Ce même éclat qu'il avait espéré pendant des semaines et qui n'était jamais parvenu jusqu'à lui… Une fois de plus, il pouvait se brosser pour espérer un signe de sa part…

Et c'est au moment où il ressorti de quoi payer à l'arrière de son jean's que ce même écran daigna finalement s'illuminer, avec une légère sonnerie en prime. Les sourcils arqués par la surprise, le coréen s'éloigna un peu de la bande lorsqu'il eut récupéré son ticket ainsi que son téléphone de son autre main valide. Réceptionner non pas un, mais deux messages de Mei Li, lui provoqua une étrange sensation dont il était incapable de définir comme étant bien ou mal. Même s'il avait fallu d'un hasard et des circonstances pour un tel exploit de sa part, le maknae des Fireflies n'en aborda pas moins cet air renfrogné qui ne l'avait jamais quitté. Il ne trouva pas utile de lui répondre, puisqu'un bref regard vers l'horizon lui avait suffit pour reconnaître la jeune fille au loin, en train de se diriger vers les portes de l'entrée. Il repensa alors à sa bande d'amis qui l'attendait à l'autre bout pour prendre la direction de la dite salle de cinéma. Les pauvres n'allaient pas s'attendre à ce qu'il déserte subitement, mais puisqu'il s'agissait aussi de Yong Seok, personne n'irait contester sa décision, ni même, ne lui poserait la moindre question. « Partez devant. Je vous rejoins dans quelques minutes ! » Il avait essayé d'être le plus amical possible, mais sûrement cela avait-il sonné très faux. Dans bien des cas, ses dongsaengs répondirent à l'affirmative sans discuter. L'instant d'après, Yong Seok tâcha de garder la tête basse lorsqu'il traversa ce grand hall pour rejoindre la cause de tous ses tourments, le cœur atrocement lourd et l'estomac noué. Voilà qu'il angoissait au fur et à mesure qu'il s'avançait jusqu'à elle. Il aurait presque pu rester stoïque si elle ne s'était pas contentée de lui balancer ce simple « salut » sans la moindre crédibilité. Il ne lui en fallut guère plus pour faire ressurgir de la rage et de l'indignation dans son regard et même dans sa voix. Sans parvenir à le contenir, Yong Seok relâcha un rire. Mais un rire jaune. Presque ironique… « Tu te fous de moi ? Salut. Non mais j'y crois pas… » Son sourire se fit de travers alors qu'elle poursuivit avec ce même ton détaché qui ne marchait pas plus avec lui. Pour le jeune homme, son attitude fut tout aussi lâche que son silence de trois semaines. Si c'était ainsi qu'elle espérait sauver les apparences, elle était littéralement dans le faux. « Pour commencer, si tu pouvais me regarder ça serait bien. A moins que t’aie un problème avec mon visage ? Mais dans ces cas-là c'est plutôt toi qui aurais des choses à me dire. » Il cherchait à la provoquer avec ses paroles aussi dures que tranchantes. Il n'y allait d'ailleurs pas avec le dos de la cuillère. Il n'y parvenait tout simplement pas. Il y avait encore bien trop de rancœur pour qu'il se calme aussi facilement… aussi simplement. Il savait qu'il ne gagnerait rien à l'attaquer de la sorte. Il le savait. Mais c'était plus fort que lui. A présent qu'il pouvait à nouveau la sentir et même la voir, bien trop d'émotions vives et ardentes l'empêchait d'établir une conversation saine et sereine.

Il lui en voulait tellement… et elle, tout ce qu'elle trouvait à dire et à faire, c'était de minimiser les choses ? Pour la première de fois de sa vie, Yong Seok se retrouvait en total incompatibilité avec cette dernière. Encore un constat dérangeant et pour le moins rageant. Si Mei Li n'avait pas été une fille… Ou s'il n'avait pas s'agit d'elle, tout court, sûrement en serait-il déjà venu aux poings. Mais là, il ne pouvait pas la blesser autrement qu'avec des mots. Et en prenant le soin de lui faire du mal, il s'en faisait à lui-même aussi. Oui, car ce qui l'agaçait plus que tout encore, c'était le fait qu'il puisse encore nourrir ce genre de sentiment à son égard… Il se disait qu'entre l'amour et la haine, il n'y avait qu'un pas… Plus que jamais, il était persuadé de ce dicton. « Viens par-là. » dit-il alors sans prévenir, en lui saisissant brusquement le bras. Il savait qu'il n'allait jamais parvenir à rester discret. Surtout pas en restant aussi à découvert, en plein passage des gens. Alors il jugea plus préférable de l'attirer dans un endroit plus discret. Plutôt, du côté du parking, là où il y aurait le moins de monde. Bien entendu, la manière dont il la traîna jusqu'au point cité ne fut en aucun cas une preuve de sa délicatesse aux yeux du peuple. Mais au lieu d'inquiéter les quelques passants présents, son attitude parut plutôt les amuser. Oui, sûrement qu'ils avaient l'air d'un petit couple sur le bord de l'explosion ou se disputant encore le film qu'ils auraient à voir ensemble. Peu importe leurs ressentis, il s'en contre-fichait. Ainsi, lorsqu'il se jugea plus en sécurité et à même de brailler ce qu'il avait sur le cœur, le maknae des Fireflies la relâcha sans ménagement avant qu'elle ne se mette à riposter de façon encore plus contraignante. « Ok. Ça prendra plus de cinq minutes, tu m'excuseras. Toi ça te suffit peut-être. Mais moi ça fait trois semaines que j'essaye de te parler ! Trois semaines que tu me fous des vents ! Tu crois que je vais me contenter d'un... salut ? Te fous pas de ma gueule ! Tu l'as assez fais comme ça… Et ça me tue putain !» Il aurait pu continuer encore comme ça un moment, mais dans un état de rage sans précédent, le coréen avait fini par lui tourner le dos en plaquant ses mains derrière sa tête d'un air dépité. Sa tête retomba au plus bas. Il tâcha tant bien que mal de ne pas craquer une fois encore. Pleurer devant Mei Li ? Ça serait la meilleure tiens… Et le seul moyen pour ne pas craquer justement, était de s'empêcher de trop laisser retomber la pression. Il devait continuer de nourrir cette rage s'il ne voulait pas totalement perdre la face devant elle. « Je suppose que je n'aurai jamais la moindre explication ? Mais tu sais… si tu regrettais tant ce qui s'est passé, tu aurais pu me le dire. Je n'aurai pas été là à nous payer l'affiche ! Je me serais contenté de nier… comme on le fait si bien ! » Meurtri par ses propres propos, le jeune homme avait fini par laisser retomber ses bras le long de son corps en s'efforçant tant bien que mal de rester calme. Un véritable combat intérieur entre le désir de tout laisser couler, maintenant qu'un certain poids venait d'être enlevé. Il n'en restait pas moins colérique dans le fond, et complètement paumé. A quoi bon cette discussion tout compte fait ? Il avait l'impression de se faire du mal tout seul, comme un abruti. Il était loin de s'imaginer ce qu'elle pouvait aussi ressentir.  Avec toute cette haine, il n'avait même pas prêté attention au collier qu'elle portait toujours à son cou. Ce même collier qui n'était pas sensée être sur Mei Li, si elle se fichait éperdument de lui...

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



i love you, babe. so bad. ♒︎ It's not like we got big plans. Let's drive around town holding hands. And ya need to know. You're the only one—alright, alright. And ya need to know. That ya keep me up all night.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2370
Age : 18 yo
groupe : daebak avenue
rôle dans le groupe : daebak avenue > maknae, lead dancer, face // 5th dimension > visual
occupation : rookie, yongseok's gf
avatar : chou tzuyoda (twice)
DC : bang minhyuk & lee sooah
Points : 53

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t91-wang-mei-li http://www.lights-camera-action.org/t93-wang-mei-li http://www.lights-camera-action.org/t94-wang-mei-li-activite-rp http://www.lights-camera-action.org/t106-wang-mei-li-ring-my-bell http://www.lights-camera-action.org/t115-wang-mei-li-meili_wg En ligne
Message
Lun 26 Sep - 21:19

So... why ? What's happening ?
meiseok


Tenue ━ Combien y avait-il de chance qu'elle puisse le croiser pendant le seul jour de sortie qu'elle s'était octroyé depuis des semaines? Peu, très peu. Et pourtant, le voilà qui se mettait en travers de sa route à présent, faisant remonter en elle tout un tas de sensations étranges et inexplicables. Comment était-elle sensée l'oublier et tirer un trait sur son aîné si ce dernier se plaisait à apparaître là où elle ne l'attendait pas? Rien que les programmes télévisés étaient une véritable torture pour elle si elle osait tomber sur une performance ou une interview des Fireflies. Ce même nom qui lui faisait tant de mal rien qu'à la lecture puisque rattaché à celui qu'elle devait désormais ignorer. La plus jeune prenait même soin de ne jamais croiser la route du groupe concurrent si ils avaient le malheur d'être invités dans les mêmes festivals ou émissions. En quelques semaines, Mei Li était devenue une experte de l'esquive, mais contrairement à ce qu'elle pouvait laisser croire, la réalité était bien différente puisque tout semblait la ramener à lui, à chaque fois. Si la Yuseong Media avait pensé jouer un coup de maître en l'éloignant du jeune homme, involontairement, ils avaient provoqué l'effet inverse chez elle. Elle ne parvenait plus à se le sortir de la tête malgré ses nombreuses tentatives. Elle avait joué et elle avait perdu. Game Over. D'ailleurs, si à la base était sortie dans l'unique but de se changer les idées, depuis qu'elle avait recroisé sa route, elle semblait incapable de penser à autre chose que le jeune homme un peu plus loin dans cette même file d'attente. Si la demoiselle s'était montrée relativement absente au sein du petit groupe, ces dernières venaient de la perdre définitivement. Le plus difficile était de faire comme si de rien n'était alors qu'elle aurait envie de se retourner et le revoir une nouvelle fois. Mais le regard de son aîné avait également suffit à la dissuader de recommencer. Mei Li ne souhaitait pas qu'il interprète ceci comme une quelconque provocation de sa part alors dans le doute, elle avait pris la décision de ne pas en rajouter. Le plus difficile désormais allait être de se concentrer sur le film choisi par la majorité désormais. Mais comment y parvenir dans cette situation bien précise. Pendant un instant, l'idée d'annuler et de rentrer au dortoir avec un prétexte bidon lui avait effleuré l'esprit puisqu'elle était convaincue de ne pas pouvoir se détendre en le sachant dans les parages. Elle était même sur le point de mettre son plan à exécution, avant de recevoir ces deux messages du Fireflies. Ce qu'elle devait faire? La plus jeune n'en avait pas la moindre idée. Depuis le début l'idée de lui dire la vérité lui trottait en tête mais elle avait peur de céder face à lui. Le choix était donc vite fait, elle l'esquiverait une nouvelle fois, ou pas. Pour une raison qui l'ignorait, elle était revenue sur sa décision et avait consenti à lui répondre un petit quelque chose pour lui indiquer qu'elle était disposée à lui parler un court instant. Mei Li ignorait encore si elle aurait le courage de lui dire la vérité, tout dépendrait de la façon dont se déroulerait leur entrevue, même si elle était certaine que l'échange serait tout sauf tendre. Par un simple regard, Yong Seok avait déjà annoncé la couleur.

Lorsqu'elle le vit avancer en sa direction, elle se figea sur place. Incapable de dire ou faire quelque chose, elle se contenta simplement de détourner le regard. Même entamer la conversation, l'adolescente s'en sentait incapable et pourtant, elle tenta maladroitement une première approche. Cette dernière n'eut pas l'effet escompté puisqu'elle sembla agacer le jeune homme plus qu'autre chose et il ne tarda pas à le lui faire comprendre. Désolé. Non, elle ne se payait pas sa tête quoi qu'il puisse penser. Mais elle ne parvenait même pas à lui faire face, totalement honteuse de la situation et de sa façon d'agir envers lui. Yong Seok le remarqua d'ailleurs et ne pu s'empêcher de lui en faire la réflexion. Elle aurait voulu lui répondre mais en fut incapable, tout comme elle ne lui adressa pas le moindre regard, préférant regarder à côté plutôt que de soutenir le sien. Non, elle n'avait pas le moindre soucis vis à vis de son visage, si ce n'est qu'elle risquait de craquer si elle s'y attardait trop longtemps. « C'est pas ça, inutile d'aller chercher si loin. » Même si dans le fond elle le comprenait parfaitement. Si elle avait été à sa place et avait été laissée du jour au lendemain sans aucune explication, Mei Li se serait aussi posé une tonne de question tout en se faisait bon nombre de scénarios possibles à l'aide de son imagination débordante. Pourtant, au lieu d'éclaircir la situation, elle continuait de fuir. Encore et toujours. Même ce simple regard échangé avec son aîné plus tôt avait réussi à la faire culpabiliser vis à vis de la Yuseong Media qu'elle avait l'impression de trahir. Alors à ce moment précis, face à l'idole, ce sentiment était plus que jamais renforcé. Et pourtant au fond d'elle, cette simple présence suffisait à lui remettre un peau de baume au cœur. Il lui avait manqué, bien plus que ce qu'elle n'aurait pu imaginer au moment où elle avait été contrainte de s'en éloigner. Cette absence avait eu du bon puisqu'elle avait permis de réaliser à quel point il comptait pour elle. Mais était-ce encore nécessaire de s'en soucier? Y repenser ne pourrait lui faire que plus de mal, étant donné qu'elle n'avait plus le droit de le voir, de s'afficher à ses côtés. Après cette soirée, leurs chemins se sépareraient à nouveau mais attendant, elle acceptait de prendre le risque, pour lui. Timidement, la jeune fille releva les yeux pour croiser le regard de son aîné mais n'eut même pas le temps de reprendre la parole qu'elle fut entraînée plus loin par ce dernier. « Hé! Qu'est-ce que tu fais? Attends...  » Des paroles prononcées pour rien puisqu'il ne semblait pas vouloir l'écouter, ni même la relâcher.

Par réflexe, la jeune fille tenta de se défaire de l'emprise du Fireflies, lui opposant résistance en tirant sur son bras pour tenter de le retirer mais rien à faire, ce dernier semblait bien trop déterminé. « Yong Seok, arrête ça.. s'il te plaît. Et lâche moi, tu me fais mal... » Et malgré son ton limite suppliant, il ne s'arrêta pas pour autant. Il la tira ainsi sur quelques mètres jusqu'au parking avant d'enfin consentir à la relâcher au même moment où l'adolescente tira plus brusquement sur son bras pour se libérer. « J'ai dis stop! » Elle avait élevé la voix sans vraiment le vouloir et l'avait presque aussitôt regretté. Son regard se fit cependant plus dur, pour la première fois depuis qu'ils s'étaient rencontrés tandis qu'elle massait doucement son bras à l'endroit où le jeune homme l'avait tenu quelques secondes auparavant. Ce que pouvaient penser les passants qu'ils avaient croisés sur leur passage? Elle n'en avait que faire. A cet instant précis, rien d'autre ne comptait que celui qui était en face d'elle, celui à qui elle allait devoir se confronter dans les secondes à suivre. Désormais elle ne pouvait plus fuir, d'autant plus que les paroles du brun semblaient l'encourager à aller dans ce sens. Soit, finissons en au plus vite. Il lui était cependant difficile de rester indifférente face à lui et à la dureté de ses mots. Il faisait fausse route, totalement. A aucun moment elle ne s'était jouée de lui. Et pour cause, elle n'était pas suffisamment confiante sur le sujet pour oser jouer avec les sentiments des autres, au risque de se blesser elle même. « Ce n'est pas ce que tu crois. » Elle ne lui expliqua cependant pas le pourquoi du comment, qu'elle ne s'étonne pas du fait qu'il puisse s'imaginer tout et n'importe quoi. Mei Li redevint silencieuse un instant, se contentant de fixer le jeune homme qui lui tournait le dos, tout en mordillant sa lèvre inférieure sur le coup de la nervosité. Le voir ainsi lui faisait mal. Jamais elle n'avait voulu le blesser et pourtant, c'était ce qu'elle faisait actuellement. Malheureusement, elle ne pouvait pas céder, pour leur bien à tous les deux, pour son bien à lui et l'avenir de sa carrière. Yong Seok était talentueux, et il ne pouvait en aucun cas se permettre de la gâcher pour une histoire de cœur. S'il venait à lui arriver quoi que ce soit par sa faute, elle s'en voudrait terriblement. « Dis moi, pour quelle raison exactement mon absence te dérange t-elle au juste? Est-ce que tu m'apprécies réellement ou est-ce que c'est simplement difficile pour ton ego de devoir essuyer un échec et ne pas ajouter un trophée en plus à ta collection? » Au fond d'elle, Mei Li osait espérer qu'il s'agisse de la première option, mais la seconde était plus arrangeante pour elle. Se dire qu'elle n'avait été qu'un passe temps pour lui l'aiderait probablement à l'oublier plus facilement. Mais ce serait en totale contradiction avec ce qui avait pu se passer entre eux. Le collier, le baiser. D'ailleurs, qu'est-ce qui lui prouvait qu'il n'avait pas tenté de la remplacer lorsqu'elle s'était éloignée de lui sans lui laisser la moindre nouvelle? « Ecoute Yong Seok, ce qu'il s'est passé à Jeju ne doit pas quitter les lieux. Bien que ce soit pour le travail avant tout, je garde un excellent souvenir de ces deux jours passés avec vous... avec toi. » Puisqu'en effet, le Fireflies avait contribué en grande partie à rendre ce court séjour plus qu'agréable. D'ailleurs, depuis ce moment là, elle ne s'était plus séparé du cadeau de son aîné qu'elle portait toujours sur elle, comme pour ne jamais oublier. La demoiselle repris alors la parole, prenant soin d'éviter une nouvelle fois son regard pour les mots qui allaient suivre, comme pour ne pas être déconcentrée et pouvoir lui avouer ouvertement ce qu'elle ressentait. « Tu m'as fait découvrir des choses que je n'avais jamais ressenties jusqu'alors, et je n'oublierais jamais ce qu'il s'est passé ce jour là. Mais nous sommes idoles, nous n'avons pas le droit. C'était une erreur. » Probablement la meilleure erreur qu'elle ait pu faire à ce jour. Elle ne la regrettait pas, mais devait faire comme si. Et le lui faire croire la faisait souffrir davantage car la demoiselle tentait de s'en convaincre elle même, en vain. On dit que le premier amour d'une fille est important, qu'il laisse des marques. Mais priver une adolescente de son premier est encore plus douloureux. Mais y mettre fin avant d'avoir pu le vivre, c'était pire que tout.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



and without you I'm losing my mind ♒︎ I tell myself you don't mean a thing, and what we got, got no hold on me. But when you're not there, I just crumble. I tell myself I don't care that much, but I feel like I die 'til I feel your touch.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1436
Age : dix-neuf ans.
groupe : fireflies.
rôle dans le groupe : maknae, chanteur principal.
nom de scène : Ɣ-Lɛɛ.
occupation : rookie, propriété de meili.
avatar : jung jae hyun ♥ nct
DC : lim jung wan & shin dae ho
Points : 29

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t112-lee-yong-seokli http://www.lights-camera-action.org/t134-lee-yong-seok http://www.lights-camera-action.org/t149-lee-yong-seok http://www.lights-camera-action.org/t150-lee-yong-seok-call-me-babe#741 http://www.lights-camera-action.org/t151-lee-yong-seok-lys_97#747 http://www.lights-camera-action.org/t325-fireflies-knockout-global En ligne
Message
Mar 27 Sep - 13:00

So... why ? What's happening ?
meiseok


Tenue ━ Regarder Mei Li était devenu presque aussi insoutenable que vital. Malgré ses provocations, Yong Seok fut incapable de lui arracher des aveux tant désiré. Comme toujours, la métisse se montra extrêmement bornée. Elle persistait et continuait de fuir son regard. Nul doute, elle était vraiment douée pour ça. Et ses paroles tranchantes, sans le moindre sentiment, lui arrachèrent une grimace du coin des lèvres. Inutile d'aller plus loin ? Parce qu'elle pensait sincèrement qu'il écouterait sa requête ? C'était à peine si elle osait le confronter, alors non, il n'allait certainement pas lui faire cette faveur. Tout comme il n'allait pas sagement se contenter de ces cinq minutes, perché là aux devants de ces grandes portes qui s'ouvraient et se refermaient mécaniquement à chaque nouveau passage. Il y avait encore trop de monde à cette heure-ci. Ainsi à découvert, ils auraient bien plus de malchance de se faire repérer. Et faire le buzz sur Internet n'était pas encore au goût de ses projets. S'il ne tenait pas à créer de scandale autour de sa modeste personne, ni même causer du tort à ses bandmates, il ne tenait pas non plus à foutre la cadette dans l'embarras. Ce n'était pas ainsi qu'il se vengerait. Ce n'était pas intelligent. Ce pourquoi, il ne lui laissa guère d'autres alternatives lorsqu'il empoigna son bras sans même contenir sa force. Il savait qu'il allait lui faire mal. Il recherchait justement à lui faire du mal. Physiquement et psychologiquement. Car Mei Li était comme lui sur ce point. Le regard des autres, était très important. Et dans cet intérêt personnel il se fichait pas mal d'attirer les regards et le jugement. S'il pouvait l’embarrasser par son attitude, c'était tout bénef. Lui, ça le soulageait d'agir ainsi. Contre sa volonté. Il se fichait pas mal d'être ce gentil et ce tendre Lee Yong Seok. Qu'est-ce que ça lui avait apporté la dernière fois ? De faux espoirs et rien de plus. Il y avait cru, à ce cadre idyllique, à cette étreinte et à ce baiser qui avait tout changé. La seule question qui daignait rester en suspend était bien celle-ci : Pourquoi ? Pourquoi diable s'était-elle éloignée du jour au lendemain sans la moindre explication ? Quitte à le rejeter, autant que ce soit pour une bonne raison. Alors il ne se ménageait pas cette fois-ci. Et tant pis si elle se mettait à le détester, car il était hors de question qu'il soit le seul à rager dans son coin. Elle n'avait pas le droit de poursuivre sa petite vie tranquillement pendant que lui en souffrait ! Bien sûr, il n'écouta aucune de ses plaintes. Il se contenta seulement de la relâcher au moment où elle tira un peu plus pour se libérer de lui. Là au moins, il avait affaire à une réaction un peu plus humaine. Dialoguer avec un mur n'avait pas le moindre intérêt. S'il fallait lui faire du mal pour obtenir ce genre de réaction alors il continuerait. Il n'abandonnerait pas avant de tout savoir. Sauf que bien sûr, l'émotion l'avait emporté sur tout le reste et le jeune homme s'était exprimé de but en blanc sans trop réfléchir. Toute cette hargne était bien trop difficile à canaliser, même pour lui. Il n'était pas aussi fort, ni aussi malin qu'il ne le prétendait… Il ne l'était plus depuis qu'il avait fini par tomber pour elle. Cette dernière était devenue sa pire faiblesse et cela en était que plus rageant.

Yong Seok tâcha alors de se calmer en s'opposant de son plein gré à l'affronter de visu, du moins pour le moment. Malgré ses inspirations et ses expirations lentes, les battements de son propre cœur ne daignait tout bonnement pas s'arrêter. C'en était devenu plus douloureux encore. Comme la sensation qu'il ne pouvait aucunement lutter contre ça. Comme si ses propres émotions lui échappaient… Et clairement, c'était le cas. La réponse que formula la plus jeune ne fut pas des plus constructives, une fois encore. Loin de s'être attendu à de grands aveux, le coréen poussa un léger rire avant de ramener ses mains contre ses hanches. Il secoua une nouvelle fois la tête d'un air résigné tout en fixant un point imaginaire contre le sol. Pourquoi n'osait-elle tout bonnement pas lui dire la vérité ? Elle contestait à chaque fois ses propos. Mais dans ces cas-là, qu'elle s'explique s'il était réellement dans le faux ! Pourquoi était-ce aussi dur ? Depuis quand avait-elle autant de mal à lui balancer ses quatre vérités ? Wang Mei Li n'était plus la même non plus… Avait-elle également changé par sa faute ? Et au bout du compte, c'est cette dernière qui en était venue à lui poser des questions en ignorant tout simplement les siennes. Et ces paroles furent très dures à entendre… Pire que ça, elles furent vexantes. Troublantes. Il en oublia même jusqu'à sa première interrogation pour se focaliser uniquement sur ces derniers propos. Alors c'était donc ça ? Mademoiselle s'était éloignée de lui parce qu'elle le voyait comme un gigolo de service ? Le regard plus autoritaire qu'auparavant, Yong Seok se retourna vers elle et minimisa le peu de distance qu'il existait encore entre eux pour venir lui répondre droit dans les yeux, et sans la moindre hésitation. « C'est vraiment ce que tu crois ? C'est vraiment comme ça que tu me vois ? Tu me déçois ! Je te croyais plus intelligente, Mei Li. Mais en fait, c'est juste toi qui n'assume pas ce qui s'est passé ! C'est toi qui n'assume rien ! » Une collection qu'elle disait ? Il n'avait pas la moindre collection ! Il était certes sortis avant d'autres filles avant elle, et quel mal y avait-il à cela ? Il avait été son premier baiser et il lui avait bien fait savoir qu'il ne s'en excuserait pas. Pire que ça, il en venait presque à le regretter à présent ! Si c'était tout ce qu'elle considérait de lui… alors il aurait mieux fait de s'y abstenir, lorsqu'elle avait fait le premier pas. Même cette fois-là, elle n'avait pas assumée et s'était apprêtée à fuir…

Ce qu'elle ajouta par la suite ne fit qu'un peu ajouter de l'huile sur le feu… Dans son regard, une lueur meurtrie traversa ses yeux, et le jeune homme détourna un bref instant la tête comme pour éviter qu'elle ne s'en rende compte si jamais une larme avait à lui échapper. « Tu parles comme si on allait plus jamais se voir... » On sentait de la tristesse dans le son de sa voix, en contradiction avec sa colère passée, et pourtant il affichait toujours cette mine sinistre et désemparée. Il ne savait plus sur quel pied danser… Et le pire, c'est qu'elle continua sur cette lancée, à lui rappeler qu'elle avait connu des sensations nouvelles. Lui rappeler… qu'eux deux c'était juste impossible parce qu'ils étaient devenus des idoles. Une erreur, qu'elle disait. La seule erreur qu'ils avaient commises était d'avoir craqué l'un pour l'autre. Mais auraient-ils réellement pu l'éviter ? « Yah. Tais-toi tu veux ! Ne dis plus rien ! » Sans prévenir, il s'était saisi des épaules de la cadette pour la tenir fermement à lui et pour ne pas qu'elle s'enfuit, une fois encore. Cette discussion prenait une tournure bien trop dramatique selon lui. Il ne supportait pas ça. Il ne supportait pas d'entendre ces mots, cette morale, cette idéologie que l'on portait à croire que les idoles n'avaient de cœurs que pour leurs fans. C'était faux. Il avait choisi ce métier pour devenir célèbre et vivre de sa passion. Son cœur en revanche, ne pouvait appartenir qu'à une seule personne. Et cette personne, il était à même de la choisir. Il n'avait pas besoin qu'on lui tienne la main ou qu'on lui dicte quoi faire. « Te mets pas à parler comme les adultes ! On s'en fout… Moi je m'en fous. Tu veux savoir pourquoi ça m'affecte autant, hein ? C'est encore pour me juger que tu me demandes ça ? Tu le fais exprès, ou c'est juste toi qui refuse de l'admettre ? Cherche pas d'excuse Mei Li. Si je me tiens devant toi aujourd'hui, c'est bien pour une raison précise. Et je refuse de croire qu'il s'agit d'une erreur ! » Une larme avait fini par le trahir. Quelques autres aussi, sans qu'il puisse y faire quoi que ce soit. Comme si de rien n'était, Yong Seok la relâcha brusquement pour lui tourner précipitamment le dos pour ne pas qu'elle s'aperçoive de ça. Il se ravisa aussi de s'essuyer le visage avec sa manche. Si jamais elle ne s'en était pas rendue compte, cela pourrait encore passer inaperçu… Et l'humidité sur son visage finirait par disparaître. Oui, puis il faisait nuit. Peut-être n'avait-elle rien vu… Dans tous les cas, il tâcha de reprendre une voix neutre lorsqu'il reprit la parole, les bras croisés contre son torse. « Il faut vraiment que je le dise ? » C'était ça ? Elle voulait entendre ces mots ? Elle le voulait réellement alors qu'elle venait clairement de lui faire comprendre qu'elle souhaitait arrêter là. Elle voulait réellement l'entendre alors qu'elle lui disait non d'office ? C'était pas une erreur, bordel.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



i love you, babe. so bad. ♒︎ It's not like we got big plans. Let's drive around town holding hands. And ya need to know. You're the only one—alright, alright. And ya need to know. That ya keep me up all night.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2370
Age : 18 yo
groupe : daebak avenue
rôle dans le groupe : daebak avenue > maknae, lead dancer, face // 5th dimension > visual
occupation : rookie, yongseok's gf
avatar : chou tzuyoda (twice)
DC : bang minhyuk & lee sooah
Points : 53

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t91-wang-mei-li http://www.lights-camera-action.org/t93-wang-mei-li http://www.lights-camera-action.org/t94-wang-mei-li-activite-rp http://www.lights-camera-action.org/t106-wang-mei-li-ring-my-bell http://www.lights-camera-action.org/t115-wang-mei-li-meili_wg En ligne
Message
Mer 28 Sep - 18:47

So... why ? What's happening ?
meiseok


Tenue ━ Pour être honnête, Mei Li ne se reconnaissait plus elle même. Elle n'avait pas pour habitude de passer par quatre chemins pour dire ce qu'elle avait sur le coeur et pourtant, face à son aîné et ces nouveaux sentiments qu'elle ressentait à son égard, elle se sentait incapable de se montrer aussi directe. Oui, elle était lâche. Elle aurait très bien pu lui avouer clairement les choses et la demande de son agence mais n'avait pas pu s'y résoudre. Presque certaine de son coup, la jeune fille avait préféré agir à sa façon. L'idéal pour ne pas le faire souffrir davantage était de ne plus lui donner de nouvelle, qu'il la déteste pour enfin pouvoir passer à autre chose, quitte à galérer de son côté. Elle aurait pu se décharger d'un poids et accuser son agence dont venait l'idée de base, mais non, pour une raison qui lui échappait, la demoiselle se compliquait la vie. Bête et disciplinée, elle protégeait son agence coûte que coûte. Tout comme cette dernière faisait avec elle en protégeant son rêve de célébrité. Comment pouvait-elle leur en vouloir complètement alors qu'elle avait pourtant bien signé ce contrat lui interdisant formellement toute relation sentimentale avec une personne du sexe opposé. Confiante sur le moment, la métisse avait accepté sans aucun problèmes étant donné qu'elle n'y avait jamais été confrontée avant. Mais la rencontre avec son aîné et ces moments passés ensembles avaient eu raison d'elle, définitivement. Jusqu'à peu, elle ne s'était jamais réellement posé de questions concernant la nature de la relation qu'elle entretenait avec son aîné malgré les regards évocateurs de leur entourage qui semblaient déjà s'interroger depuis un moment déjà. A croire qu'ils avaient été les seuls à ne rien voir. Pourtant, Yong Seok avait toujours su se démarquer des autres, involontairement. A ses yeux il avait toujours été spécial sans qu'elle puisse donner de raisons précises pour expliquer le pourquoi du comment. Il n'était plus uniquement ce sauveur ou ce protecteur qu'elle avait vu en lui à leur rencontre un an plus tôt, il était désormais bien plus. Le jeune homme avait su grimper les échelons peu à peu jusqu'à gagner progressivement son cœur. Mais à quoi bon au final? Si elle avait vécu un rêve éveillé à Jeju avec son aîné, la réalité l'avait bien vite rattrapée. Fini le rêve, elle devait garder les pieds sur terre, et sa tête également, de préférence. Son cœur? S'il lui serait difficile d'oublier, elle devait se faire à l'idée que cette confrontation avec son aîné serait la dernière. D'accord, elle lui céderait. Peu importe ce qu'il arriverait. Yong Seok voulait des réponses? Il les aurait. Mais après ça, elle comptait bien disparaître à nouveau et lui accorder sa liberté, aussi douloureuse cette pensée soit-elle. La suite? La jeune fille la devinait déjà. Elle continuerait à sourire quoi qu'il arrive et se contenterait de regarder son aîné de loin, croisant les doigts pour ne pas le voir aussi proche d'une autre, pas aussi rapidement du moins. Cette pensée lui serrait le coeur oui, mais elle n'avait désormais plus aucun droit sur lui vu son rejet. Sa jalousie ou sa possessivité seraient très certainement mal venues.

Son coeur battait la chamade, elle ne savait plus quoi dire, quoi penser. Et voir son aîné aussi virulent ne pu que lui faire mal davantage. Ils s'étaient souvent taquinés par le passé et avaient été en désaccord plus d'une fois, mais jamais elle ne l'avait vu ainsi jusqu'alors. Nul doute possible sur le fait qu'elle avait conserver cette image en tête un très long moment encore. Pourtant, malgré l'état de ce dernier, la métisse ne pu s'empêcher de poursuivre sur sa lancée, lui balançant des vérités plus ou moins dures sur ce même ton froid et détaché. Le mieux était qu'il finisse par la détester pour qu'il puisse chasser tout ces sentiments dont ils n'avaient pas besoin. Mais ce n'était pas pour autant qu'elle ne ressentait rien où qu'elle se plaisait à jouer ce rôle. Il fallait qu'il comprenne qu'elle agissait ainsi pour son bien, pour leur bien à tous les deux. Et s'il semblait totalement fâché et perdu actuellement, Mei Li était certaine qu'il finirait par se poser les bonnes questions et comprendre sa façon d'agir, avec un peu de recul vis à vis de la situation. Ou du moins elle l'espérait. Histoire qu'elle n'ait pas joué la fille détestable pour rien. Lorsque le jeune homme se rapprocha de lui, la plus jeune se contenta de soutenir son regard. Oui, elle avait osé. Mais les mots lui étaient sortis tout seuls avant même qu'elle ne puisse les contrôler. Mais au moins elle restait fidèle à sa façon de penser. Pendant une sortie piscine elle lui avait déjà fait comprendre qu'elle serait incapable de sortir avec un garçon comme lui qui ressent ce besoin de plaire, de faire tourner les têtes, de jouer de son charme même si ça n'aboutissait à rien par la suite. Les raisons? Elle serait incapable d'assumer les regards des autres  sur celui qu'elle aimait, tout simplement. Elle ne le pensait qu'à moitié cependant, convaincue des sentiments du Fireflies à son égard. Il semblait sincère sur ce point là. S'il ne l'était pas, il ne serait pas là face à elle à chercher absolument des explications sur son comportement envers lui. « Peu importe la façon dont je te vois, je crois que ça n'a plus aucune importance maintenant. J'assume ce qu'il y a eu entre nous. Je ne nie pas, tout comme je ne compte pas oublier non plus. D'ailleurs, tu crois vraiment que j'aurais gardé ça si je n'assumais vraiment rien? » Sans le quitter des yeux, la demoiselle releva une main, attrapant délicatement la chaîne autour de son cou pour dévoiler à son interlocuteur le petit pendentif qu'il reconnaîtrait très certainement puisqu'il était celui qui le lui avait offert quelques semaines plus tôt. Certes elle avait voulu fuir après avoir tenté un rapprochement, mais sous l'effet de la gêne et la peur du rejet uniquement. Oublions juste, si tu veux bien.

Le brun semblait finalement avoir compris où elle voulait en venir. Sans jamais évoquer une seule fois son agence, et malgré sa maladresse, Mei Li était finalement parvenue à lui énoncer en surface le problème auquel ils étaient actuellement confrontés. Le mot erreur lui était sorti tout seul mais elle ne le pensait pas vraiment. Elle s'était blessée elle même en le réalisant. « C'est un peu ça, oui. » avait-elle lâché simplement en réponse aux propos de l'idole qui réalisait lentement mais sûrement la situation. On lui disait souvent qu'elle était bonne comédienne mais c'était dans ces moments là que la demoiselle réalisait qu'elle manquait vraiment d'expérience dans ce domaine. Elle semblait impassible, ne pouvait pas pleurer et pourtant, cette histoire la touchait bien plus que ce qu'elle voulait bien laisser paraître. Elle s'apprêtait d'ailleurs à reprendre la parole quand son aîné se permis de l'interrompre, la coupant net dans son élan. Son regard se posa un instant sur les mains de ce dernier qui tenaient ses épaules avant de lentement le relever vers son visage qu'elle détailla une nouvelle fois. La colère avait laissé place à la tristesse et voir le jeune homme ainsi ne la laissa pas de marbre. Il n'avait pas tort cependant. Depuis quand écoutait-elle les ordres des adultes qu'elle avait si longtemps contestés? L'espace d'un instant, elle cru même voir une larme couler le long de la joue de son aîné. Avant même qu'elle ne puisse lui répondre, ce dernier se détourna d'elle pour lui tourner le dos. Cette image lui fendit le coeur. Le voir ainsi lui était juste insupportable d'autant plus qu'elle n'aurait jamais pu s'imaginer le voir aussi faible un jour. Elle ne fit cependant rien de plus, se contentant de baisser la tête pour fixer le sol sous ses pieds, torturant la lèvre inférieure qu'elle mordilla. « Yong Seok, je suis désolée... » murmura t-elle de manière à peine audible. S'il fallait qu'il lui dise ce qu'il pensait réellement? Oui. Les filles aimaient entendre à quel point elles comptaient pour eux, à quel point elles leur étaient importantes. Mais dans cette situation, était-ce vraiment nécessaire? « Non, ne dis rien s'il te plaît. » Comment pourrait-elle l'oublier par la suite si il le lui disait? Ce serait tout bonnement impossible. Y repenser la ferait souffrir davantage. Mais il fallait croire qu'elle aimait se faire du mal, car elle fit un pas vers lui, puis deux avant de le contourner et venir se placer devant son aîné. Réduisant la distance entre eux, elle avança lentement une main vers ce dernier avant de venir essuyer sa joue à l'aide de son pouce puis la retirer tout aussi rapidement. « La vérité, c'est que tu me plais Yong Seok. J'aime passer du temps avec toi, j'aime le fait de ne pas avoir à cacher ce que je suis réellement quand je suis à tes côtés. Oui, j'ai commencé à développer quelque chose envers toi, et oui j'aurais aimé poursuivre. Ces deux jours à Jeju étaient pour moi le commencement d'une histoire, ou du moins j'y ai cru. Seulement voilà... » Elle n'était clairement pas la mieux placée pour les longs discours plein de sentiments mais l'idée était là. Venant de Mei Li il s'agissait d'un véritable exploit. Maintenant, elle devait lui annoncer la partie la plus délicate, celle qui l'avait poussée à s'éloigner de lui du jour au lendemain. Après une nouvelle inspiration, l'adolescente repris la parole, baissant le regard avant de jouer nerveusement avec le bas de son pull. « A la sortie de ton mv, le big boss a regardé les retours sur ce dernier et à intercepté des commentaires de netizens qui semblaient plutôt insatisfaits de nous voir encore ensemble. Depuis Serendipity nous nous sommes beaucoup affichés tous les deux et il a eu peur qu'un scandale éclate. Alors il m'a demandé de ne plus t'approcher afin de calmer les choses. » Lui en voudrait-il d'avoir écouté les ordres de l'agence? Peut-être. Sans le vouloir elle l'avait blessé par son silence que rien n'excusait. « Et moi j'ai pris peur. Pas peur de ce qu'il aurait pu se passer entre nous, mais peur qu'ils découvrent la chose alors que les relations nous sont interdites. J'ai voulu te protéger pour que tu puisses continuer ce que tu as toujours voulu faire. J'appréhendais ta réaction si tu l'apprenais et... ouais... j'ai mal agis. Excuse moi. » Elle fut incapable de le regarder mais n'en restait pas moins honnête. La jeune fille venait de vider son sac, et se soulager d'un bon poids. Il était désormais trop tard pour rattraper le coup mais Yong Seok avait eu ce qu'il désirait. La seule chose qu'elle pouvait encore espérer était qu'il se montre compréhensif vis à vis de la situation qui lui avait été imposée sans qu'elle puisse avoir son mot à dire. Maintenant il savait tout et possédait les cartes entre ses mains. Qu'importe ce qu'il dirait, elle comprendrait. « Et... je crois que les cinq minutes sont passées. » Comprendre par la: Je dois y aller. Elle n'avait cependant plus envie de le quitter, pas de suite alors qu'elle venait juste de le retrouver. Et pourtant elle était encore sous les contraintes de son agence. Sur ce point, rien ne changeait.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



and without you I'm losing my mind ♒︎ I tell myself you don't mean a thing, and what we got, got no hold on me. But when you're not there, I just crumble. I tell myself I don't care that much, but I feel like I die 'til I feel your touch.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1436
Age : dix-neuf ans.
groupe : fireflies.
rôle dans le groupe : maknae, chanteur principal.
nom de scène : Ɣ-Lɛɛ.
occupation : rookie, propriété de meili.
avatar : jung jae hyun ♥ nct
DC : lim jung wan & shin dae ho
Points : 29

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t112-lee-yong-seokli http://www.lights-camera-action.org/t134-lee-yong-seok http://www.lights-camera-action.org/t149-lee-yong-seok http://www.lights-camera-action.org/t150-lee-yong-seok-call-me-babe#741 http://www.lights-camera-action.org/t151-lee-yong-seok-lys_97#747 http://www.lights-camera-action.org/t325-fireflies-knockout-global En ligne
Message
Jeu 29 Sep - 18:45

So... why ? What's happening ?
meiseok


Tenue ━ Il était sincère. Et même qu'il ne l'avait jamais été autant de toute sa vie.  Alors oui, au vu de son attitude envers elle, Mei Li était dans son droit de l'imaginer ainsi avec d'autres filles. Son côté joueur et charmeur faisait parti intégrante de sa personnalité. Yong Seok aimait séduire et provoquer en bien des façons. Il aimait par-dessus tout être admiré et envié. Bien sûr, davantage pour son talent que pour sa belle-gueule, mais il n'en était que plus flatté lorsque de nombreuses têtes se retournait à son passage. Cultiver son charisme était l'un de ses passes-temps. Une volonté on ne peut plus égocentrisme, mais c'était grossièrement ce qu'il était en réalité. Grossièrement du moins. Car s'il pouvait être le type le plus égoïste au monde, il n'en témoignait pas moins de sentiments et d'une sensibilité fragile pour les gens qu'il appréciait. Et lorsqu'il aimait réellement quelqu'un, c'était à 200 %. Bien au-delà de sa propre personne. Il était capable de nombreux sacrifices s'il le fallait pour garder ces êtres chers auprès de lui. Peut-être encore par pur égoïsme… qui sait. Mais il savait s'arrêter lorsqu'il allait trop loin. Il était même prêt à changer pour Mei Li si elle lui faisait part de ce qu'elle ressentait vraiment, vis-à-vis des autres filles, vis-à-vis de son comportement. Lui, il ne réalisait pas toujours. C'était devenu instinctif de plaire et d'être adulé. C'était supposément ainsi que l'agence l'avait façonné, en appuyant sur des traits certains de sa personnalité et en brouillant les défauts les moins vendeurs. Peu importe la manière dont elle le voyait ? Lui, il n'était pas d'accord. C'était justement très important. Il ne supportait pas l'idée qu'elle puisse douter de lui. Elle n'avait pas la moindre raison de s'en faire. Lui, il avait toujours eu confiance en elle… Tellement confiance qu'il ne s'était pas imaginé un seul instant qu'elle lui ferait un coup pareil, en plus de prononcer ces fausses accusations. Et ça faisait mal… Très mal, lorsque l'estime de l'autre n'était pas réciproque… Au bout du compte, la belle ramena un semblant de lumière à l'évocation de son collier… Ce collier sur lequel son regard s'y accrocha finalement avec un étrange sentiment de doute et d'espoir. Il n'y avait pas prêté la moindre attention, et maintenant qu'elle en parlait, le coréen hésitait à se prononcer en bien ou en mal. De toute évidence, elle devait aussi dire vrai puisque la chaîne se trouvait toujours autour de son cou. Toujours... « Ça n'a pas de sens… Pourquoi le garde-tu Mei Li ? Pourquoi le porte-tu encore ? T'as une idée de ce qu'il signifie ? » Il s'agissait d'un cadeau, certes. Elle était en droit de le garder sur elle… Mais pour quelqu'un qui l'avait ignoré tout ce temps en plus de lui reprocher certaines choses, cela ne semblait pas logique. Pas dans le cas présent.

Sa négativité lui plombait le moral. Il était littéralement en train de lutter contre cette fatalité alors qu'elle semblait impassible à la chose. Insensible à lui...Mais il savait dans le fond que ce n'était pas le cas. Elle niait simplement. Sûrement pour ne rien laisser paraître. En temps normal, il aurait aussi su réagir ainsi. Du moins, si pour une raison qui lui échappait il faisait bien de réagir comme tel. Tout cela était devenu bien difficile à gérer à présent qu'ils avaient atteint ce stade… Mais Yong Seok avait provoqué ce changement, et il y tenait. Il lui était insoutenable de faire marche-arrière à moins d'une bonne explication. Il y tenait à ces explications. Il lui fallait une raison valable pour abandonner. Une raison autre que cette foutue règle qui les empêchaient de se fréquenter… Si d'autres stars avant eux avaient su entretenir des liaisons dans le secret, alors pourquoi pas eux ? Pourquoi ne le pourraient-ils pas? Parce qu'ils étaient encore jeunes ? Lui, il ne voyait pas où était le problème. Cette excuse était bien trop facile. Et les adultes n'étaient pas à leurs places à savoir exactement ce qui se passait. Il était parfaitement en connaissance des règles, mais il s'en foutait, cordialement. Sur ce point le maknae se refusait à être mature et responsable. Il voulait être con et irréfléchi, pour la première fois de sa vie. Et il ne voulait pas être seul dans sa folie. Un amour se forgeait à deux, et par conséquent s'il le faisait, il attendait à ce que Mei Li aille exactement dans la même direction. Malheureusement, plus ça allait et plus il avait le sentiment de lutter seul. D'avoir été le seul à envisager cette possibilité… Et il en était d'autant plus blessé et désemparé. Bien sûr, avec les larmes le trahissant sur place, il lui aurait été impossible de ne pas lui tourner le dos. Il ne se défilait pas, mais il tentait vainement de préserver le peu de dignité qu'il lui restait. Cette douleur logée à l'intérieur de son cœur était sans aucun doute le sentiment le plus monstrueux au monde. Il aurait presque préféré une douleur physique à cela. Des coups de poings auraient été moins douloureux… Mais ce n'était pas non plus ceux de Mei Li qui allaient apaiser sa souffrance. Il s'était plus au moins attendu à ce qu'elle l'achève lorsqu'elle lui fit à nouveau face… Mais à la place, la métisse eut un geste assez tendre à son égard. Tant pis pour la tentative d'esquive. Elle ne sembla pas se moquer lorsqu'elle eut connaissance de ses larmes. Un frisson lui parcourut l'échine dès l'instant où elle déposa sa main contre son visage. Si ce contact fut pour le moins rassurant, ce qui s'en suivit attira soudain son attention. Son regard s'était de nouveau reposé sur le sien lorsqu'elle lui avoua toute la vérité. En commençant par ce premier aveux qui accéléra brusquement les battements de son cœur. Ce même cœur qui semblait renaître de ses cendres, parce qu'elle était manifestement en train de rallumer la flamme. S'il n'y avait eu que ça, sûrement s'en serait-il contenté. Mais le reste le laissa sur un goût nettement plus amère. Sans oser l'interrompre à un seul moment, le jeune homme l'écouta jusqu'au bout, tant bien que mal, en s'évertuant de garder son calme. S'il parvenait à garder un certain self-control, il n'en était réellement rien. A l'intérieur de lui le maknae des Fireflies était bien furieux. Furieux de constater que toute cette histoire avait été la faute de leurs agences, et des netizens ! Il était on peut plus clair que le PDG de cette dernière avait su s'entretenir avec le CEO de la KG. S'il avait su prendre de telles mesures avec sa protégée, il n'avait probablement pas lésiné sur les formalités. Alors oui, il était furieux. Pas contre elle, mais contre les grands dirigeants, contre le système en lui-même.

Son visage se renfrogna à vu d’œil, si bien qu'il ne fut plus en mesure de contenir son mécontentement à cette dernière. Tout cela faisait un peu beaucoup en une seule fois et il n'y était pas insensible. Clairement, il comprenait qu'elle n'avait été qu'un pion dans cette histoire. Elle s'était juste pliée aux ordres… Et le plus frustrant fut peut-être de constater qu'elle avait fait tout cela pour le protéger ! Quelle ironie. Car s'il y en avait bien un qui devait protéger l'autre, c'était lui. C'était lui l'homme. C'était à lui de se protéger lui-même et de la protéger en retour. Pas l'inverse. « T'es vraiment qu'une idiote… Une idiote. » prononça t-il d'un ton ferme et peu avenant. Et pourtant, dans la seconde même il entoura cette dernière dans ses bras dans une étreinte désespérée. Il la serra si fort contre lui qu'il était presque certain de l'étouffer sans le vouloir. Et en le réalisant, le coréen desserra peu à peu son emprise sans néanmoins la relâcher. Il ne voulait plus la laisser repartir. Plus après ce qu'elle venait de lui dire ! Il avait encore besoin d'un peu de temps pour tout réaliser… tout accepter. Il était encore furieux contre leurs agences. Mais il était bien plus heureux et rassuré de savoir qu'il n'avait pas bêtement nourris des sentiments pour rien. Même si cette décision n'avait pas été la meilleure, elle l'avait fait pour lui aussi, d'une certaine façon. Elle avait bêtement cru que cette décision était la meilleure. « La prochaine fois… dis-le moi. Ne me le caches pas. Je sais me protéger tout seul. Et je sais aussi ce que je fais… Tu n'as pas à te sacrifier pour moi. Qu'est-ce que tu croyais à la fin ? Tu es tout aussi importante à mes yeux que ma carrière… Tu es même plus importante. » Aussi incroyable que cela puisse être, ses mots n'étaient pas balancés en l'air. Il le pensait sincèrement. A l'heure d'aujourd'hui elle se révélait plus importante que tout. Il avait tellement la haine contre leurs agences qu'il ne préférait même pas penser à sa carrière dans l'immédiat. Et malgré les cinq minutes qui s'étaient considérablement essoufflées, Yong Seok ne trouva rien d'autre à faire que d'en rire, tout simplement. Oui, ils étaient tous les deux venus initialement pour voir un film… Leurs groupes respectifs devaient les attendre. Mais même ces derniers, il s'en contrefichait. « Ils attendront… Je t'interdis de t'éloigner une nouvelle fois, sous prétexte que c'est la meilleure chose à faire. C'est pas ce que tu veux non plus. » Yong Seok était déterminé à la garder auprès lui. Fini les bêtises. Il comptait bien imposer sa manière de penser et d'être avec elle. Quitte à se rebeller. Mais il le ferait intelligemment. A deux, ils pourraient y arriver. Avec leurs génies machiavéliques réunis, il était évident qu'ils surmonteraient tous les obstacles. Ainsi, lorsqu'il retira lentement ses bras autour de son corps, le jeune homme attrapa le visage de la cadette pour lui déposer un doux baiser sur le front, à défaut de pouvoir l'embrasser comme il se doit. Il ne pouvait pas le faire à cause des quelques passants. Cela ne se faisait pas et il risquait d'attirer un peu plus l'attention sur eux. De ce fait il se contenta de ça, à regret, et il glissa ses doigts dans la chevelure de cette dernière qu'il caressa avec tendresse. Là, son visage était redevenu plus doux et beaucoup plus serein qu'il ne l'avait été. Il se sentait comme revivre et il ne parvenait plus à décrocher son regard du sien. Elle était si belle en cet instant. Elle n'avait jamais été aussi belle que depuis ce soir-là… « Je t'aime Mei Li. Et je ne m'excuserai pas encore… Jamais. » Que ce soit pour le premier baiser ou pour ce premier « je t'aime ». Il ne s'excuserait jamais auprès de qui que ce soit pour ressentir ce genre de sentiment à son égard. Cela ne regardait qu'eux.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



i love you, babe. so bad. ♒︎ It's not like we got big plans. Let's drive around town holding hands. And ya need to know. You're the only one—alright, alright. And ya need to know. That ya keep me up all night.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2370
Age : 18 yo
groupe : daebak avenue
rôle dans le groupe : daebak avenue > maknae, lead dancer, face // 5th dimension > visual
occupation : rookie, yongseok's gf
avatar : chou tzuyoda (twice)
DC : bang minhyuk & lee sooah
Points : 53

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t91-wang-mei-li http://www.lights-camera-action.org/t93-wang-mei-li http://www.lights-camera-action.org/t94-wang-mei-li-activite-rp http://www.lights-camera-action.org/t106-wang-mei-li-ring-my-bell http://www.lights-camera-action.org/t115-wang-mei-li-meili_wg En ligne
Message
Ven 7 Oct - 8:33

So... why ? What's happening ?
meiseok


Tenue ━ Si un jour elle avait évoqué le sujet sur le ton de la plaisanterie, en réalité, Mei Li n'y avait jamais vraiment pensé. Certes elle avait traité son aîné de player, certes elle le savait joueur. Pour autant, elle n'avait jamais pu lui reprocher la chose. Et la raison était toute simple. Jamais elle ne se serait jamais imaginée avec ce dernier un jour, donc elle n'avait aucunement le droit de lui reprocher sa manière d'être. Et en toute honnêteté, c'était également ce qui faisait le charme du Fireflies, ce qui l'avait en partie fait craquer. De plus, Yong Seok ne s'était jamais réellement comporté en goujat avec elle, ni même accordé plus d'attention à une autre en sa compagnie, ce qui avait toujours joué en sa faveur. Malgré tout, la demoiselle était consciente qu'il ne changerait pas pour autant. Comme toutes les personnes qui étaient consciente de leur succès et de leur belle gueule, il aimait plaire. Comment lui en vouloir totalement? Qui n'aimait pas se sentir admiré ou désiré après tout? Mei Li était un peu semblable sur ce point, savoir qu'elle pouvait attirer l’œil. Cependant, elle ne recherchait pas le regard d'autrui à tout prix, contrairement à d'autres qui avaient tendance à tout faire pour se faire remarquer d'une façon ou d'une autre. La demoiselle espérait que son aîné ne lui tiendrait pas rigueur pour ces propos durs à son sujet alors qu'elle ne les pensait pas vraiment ou du moins, pas en ces termes. Si elle agissait ainsi, c'était dans l'unique but de le repousser une fois encore, quitte à exagérer les choses pour qu'il le comprenne. Malheureusement pour elle, rien ne semblait aller dans ce sens. Pourquoi le jeune homme se plaisait-il à compliquer les choses? Et surtout, pourquoi avait-elle cédé à sa demande? Tout aurait été beaucoup plus simple si elle avait continué à l'ignorer comme les semaines précédentes. La métisse estimait malgré tout qu'elle avait été assez incorrecte avec son aîné. Elle lui devait des explications. Il était indispensable qu'elle mette les choses au clair une bonne fois pour toute afin qu'ils puissent arriver à tourner la page. Voila ce qui l'avait poussé à revenir sur sa bonne résolution. Ça, et l'envie de le revoir, un peu. Beaucoup. « Bien sûr que je connais la signification de ce bijou. » Ou du moins, elle pensait la connaître. Si rien n'avait été dit officiellement sur le sujet, ce cadeau ainsi que petits gestes et attentions l'un envers l'autre pendant ces deux jours avaient parlés d'eux même. Et même pour une novice en la matière, il était presque impossible de se tromper. Un faible ricanement lui échappa avant qu'elle ne reprenne la parole. « Et tu me demande pourquoi je le porte encore? Mh, laisse moi réfléchir un instant. Parce qu'il est beau, qu'il me va bien et que je suis un poil profiteuse? J'aime me faire payer de belles choses, c'est bien connu. » Le tout avait été prononcé avec une pointe d'ironie et un sourire forcé sur la fin, histoire de bien appuyer sur le ridicule de ses propos. Yong Seok savait mieux que quiconque qu'elle refusait de se faire entretenir et par conséquent, qu'elle avait bien du mal sur le fait qu'on puisse payer à sa place. L'adolescente lui avait déjà fait la remarque, exception pour ce soir en question où elle avait reçu le collier. « Sérieusement Yong Seok, pose toi les bonnes questions. » Si elle avait gardé ce collier autour du cou jusqu'alors, c'était bien parce qu'il avait une signification toute particulière pour elle. S'il le coréen ne représentait vraiment rien pour elle, la jeune fille ne se serait jamais permis de continuer à s'afficher avec, s'épargnant ainsi les nombreuses questions qui ont été posées suite à ce cadeau spécial.

Cette douleur, elle la ressentait pour la première fois. Faire comme si de rien n'était, jouer l'indifférente, se montrer blessante envers cette personne si chère à son cœur se révélait être une véritable torture. Elle était passée en très peu de temps de rêve au cauchemar. Certes, la métisse en était en partie responsable, mais pas seulement. L'idée de base venait de son agence, et qui sait ce qu'ils auraient pu faire si elle ne s'était pas pliée à leurs volontés. La jeune fille venait de débuter sa carrière et était sous contrat, elle ne pouvait pas se permettre des caprices de ce genre. Pour la première fois de sa vie, elle avait obéit au doigt et à l'oeil. Par peur de représailles. Pas uniquement pour elle, mais pour le Fireflies surtout. Elle ne tenait nullement à être responsable s'il lui arrivait quoi que ce soit, et s'en voudrait atrocement. Les sentiments qu'elle avait nourri à son égard étaient suffisamment fort pour qu'elle puisse endurer ce sacrifice. Tant qu'il parvenait à faire ce qu'il lui plaisait, alors elle serait contente pour lui. Le reste, elle l'envisagerait autrement, dans ses rêves très certainement. Ces idées improbables, ces sentiments inavouables, leur histoire semblait vouée à l'échec avant même d'avoir commencée. En effet, s'il n'y avait aucun problème au niveau de la réciprocité de leurs sentiments, le reste était bien plus problématique. Ils étaient encore trop jeune pour que leur histoire soit prise au sérieux par leurs agences respectives, d'autant plus que leurs carrières débutaient à peine. Et quand bien même cette histoire serait acceptée par ces dernières, il y avait de fortes chance pour que cela coince avec les fans. Très souvent, ces dernières étaient les principales causes de rupture des petits couples mignons qui osaient avouer publiquement leur amour. Les emplois du temps chargés? Rien qu'une excuse formulée par les agences pour justifier ces ruptures car en réalité, c'était bien plus complexe. La métisse su qu'elle avait été trop loin en découvrant les larmes de son aîné. Un sentiment de culpabilité s'empara d'elle et elle ne tarda pas à lui faire face pour tenter de lui apporter un peu de réconfort. A cet instant précis, elle aurait voulu le prendre contre elle, l'embrasser, ou n'importe quoi qui puisse le calmer, et pourtant, elle se contenta d'un geste simple à son égard, mais doux. Puis elle craqua, lui avouant finalement la vérité sur ce qu'elle ressentait actuellement. Ses sentiments vis à vis de lui, les espoirs qu'elle avait nourri les concernant, puis les problèmes qui ont suivis, l'obligeant ainsi à s'éloigner sans lui donner davantage de nouvelles ou d'explications. Et là avait été son tort. Mei Li s'y était clairement pris de la mauvaise manière. Peut-être qu'au fond d'elle la plus jeune pensait arranger les choses de cette manière, pourtant, l'air renfrogné de son aîné ne l'aida pas à voir les choses de manières positives. Elle s'excusa alors à voix basse une nouvelle fois, la seule chose dont elle se sentait encore capable à cet instant précis. Elle ne trouva rien à redire non plus lorsque ce dernier la traita d'idiote, à deux reprises, préférant hocher simplement la tête. Oui, elle avait été bête, et elle en était désormais parfaitement consciente.

Puis, sans même avoir le temps de dire ou faire quoi que ce soit, la demoiselle se retrouva contre lui, dans ses bras. Ses yeux s'agrandirent sous la surprise alors que son corps se raidit presque aussitôt. Si elle s'était attendu à un geste tendre de sa part? A aucun moment. Pas après ce qui venait de se passer. La jeune fille n'imaginait plus pouvoir se tenir à cette place un jour, ce qui ne faisant renforcer un peu plus encore ce sentiment de bien être qui avait pris possession de son corps au moment même où il l'avait attiré contre lui. Il lui fallut quelques secondes pour réaliser pleinement la chose avant de finalement se laisser aller, laissant doucement ses paupières se fermer avant de glisser timidement ses bras autour du corps de son aîné, lui offrant ainsi un faible étreinte en réponse à la sienne. « Pardonne moi Yong Seok. Je ne voulais pas te blesser, je ne l'ai même jamais voulu. » murmura la jeune fille à son adresse. Elle resserra légèrement ses bras autour de son aîné tandis qu'une larme lui échappa, coulant lentement le long de sa joue avant de finir s'écraser sur son pull. Puis une seconde, une troisième... Sans vraiment parvenir à se contrôler. Elle pleurait. L'insensible Wang Mei Li avait trouvé sa faiblesse et cette dernière se trouvait contre elle à cet instant précis. La jeune fille se maudissait de se montrer ainsi mais une chance pour elle, le fait qu'elle soit collé au Fireflies à cet instant précis l'empêchait de découvrir ce côté plus sensible dont elle se sentait particulièrement honteuse. Elle ne bougea pas pour autant, se contentant d'écouter ce que son aîné avait à lui dire ou plutôt lui reprocher. Oui, elle avait fini par comprendre qu'elle avait mal agi, mais elle l'avait fait pour la bonne cause, pour lui. Raison pour laquelle elle secoua légèrement la tête lorsque le brun lui fit comprendre à quel point elle était importante pour lui. Oui, c'était rassurant et plaisant de savoir que l'on comptait pour quelqu'un, mais ça ne l'empêcherait pas de se faire du soucis pour toutes les petites choses à côté. « Promets moi juste chose. Ne fais jamais rien de stupide pouvant compromettre ta carrière, d'accord? » La métisse savait Yong Seok suffisamment intelligent et malin pour contourner la chose mais mieux valait être prudent. N'importe qui l'ayant déjà entendu chanter pouvait attester du fait qu'il était clairement fait pour ça, ce serait dommage de tout gâcher par simple caprice. En vérité, la plus jeune avait un peu du mal à concevoir la chose. Il lui était impossible et inconcevable de pouvoir se hisser au même niveau que la passion de ce dernier pour le chant et le rêve d'une vie. Des deux, elle était arrivée bien après alors elle imaginait mal pouvoir rivaliser avec sa carrière. Et pourtant, Yong Seok avait annoncé ce fait de manière tout à fait naturelle, presque sûr de lui. Mettons ça sur le coup de l'émotion, il reprendrait bien vite ses esprits. « Je ne m'éloignerai plus. » Cela voulait-il dire qu'ils allaient recommencer à se voir? La partie la plus difficile restait à venir.  Jusqu'à maintenant la chance avait été de leur côté puisqu'ils avaient pu commencer à se fréquenter alors qu'ils n'étaient encore que des trainees ou par coup de chance après leurs débuts mais après?

En se détachant d'elle, Yong Seok la tira de ses pensées et instinctivement, son regard se posa sur lui alors qu'elle tentait d'essuyer rapidement les traces humides sur sa joue, provoquées par les larmes quelques instants plus tôt. Une petite moue vint trahir sa frustration au moment son son aîné embrassa son front. Ce serait mentir que de dire qu'elle n'attendait pas autre chose. Mais étant dans un lieu publics, ils ne pouvaient pas se permettre d'attirer davantage l'attention des passants au cas où on puisse les reconnaître. Mei Li avait la mauvaise habitude de ne jamais prendre le soin de se camoufler un minimum lorsqu'elle sortait en dehors des heures de travail et elle savait que ça finirait bien par se retourner contre elle un jour. Mais elle n'eut pas le temps d'y penser, une nouvelle fois interrompue par le coréen, et pour une excellente cause cette fois. Son coeur loupa un battement, ou peut-être même deux à la confession de ce dernier. Y avait-il une sensation plus agréable au monde que ce qu'elle ressentait à cet instant précis? Mei Li en doutait fortement. « Y-Yong Seok... je...  » Incapable de formuler une phrase simple et concise, elle ne batailla même pas pour chercher plus loin. Pinçant ses lèvres entre elles, la métisse ne le quitta pas des yeux pour autant. Avec une luminosité plus forte, il aurait probablement pu constater que ses joues avaient pris de la couleur. Il aurait été tellement simple de lui retourner directement ces trois mots directement, pourtant à cet instant précis, Mei Li s'en sentait incapable. Pas maintenant. Alors, elle tenta de le lui faire comprendre d'une autre manière. Elle vint chercher la main de ce dernier qu'elle serra en douceur, la retirant de son visage par la même occasion. Puis, elle glissa ses doigts entre ceux du jeune homme. Au diable les regards à cet instant précis. Elle était d'accord de se priver du plus gros, à quelques exceptions près. « Je crois que lorsqu'on ma conçu, on a oublié de me donner le manuel qui m'explique comment mon cœur fonctionne. » Un petit rire franchi ses lippes avant qu'elle ne poursuivre. « Même si j'ai encore pas mal de lacunes sur le sujet, est-ce que tu arriverais à m'accepter malgré tout? A me redonner cette chance que j'ai bêtement gâchée? » Dis oui s'il te plaît. Elle se surpris même à penser de la sorte. C'était bien la première fois qu'elle se mettait à espérer une telle chose. Désormais, il lui semblait impossible de refouler davantage ses sentiments. A ce stade là elle ne pouvait plus se mentir à elle même, ni à qui que ce soit d'autre: elle en était tombée amoureuse.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



and without you I'm losing my mind ♒︎ I tell myself you don't mean a thing, and what we got, got no hold on me. But when you're not there, I just crumble. I tell myself I don't care that much, but I feel like I die 'til I feel your touch.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1436
Age : dix-neuf ans.
groupe : fireflies.
rôle dans le groupe : maknae, chanteur principal.
nom de scène : Ɣ-Lɛɛ.
occupation : rookie, propriété de meili.
avatar : jung jae hyun ♥ nct
DC : lim jung wan & shin dae ho
Points : 29

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t112-lee-yong-seokli http://www.lights-camera-action.org/t134-lee-yong-seok http://www.lights-camera-action.org/t149-lee-yong-seok http://www.lights-camera-action.org/t150-lee-yong-seok-call-me-babe#741 http://www.lights-camera-action.org/t151-lee-yong-seok-lys_97#747 http://www.lights-camera-action.org/t325-fireflies-knockout-global En ligne
Message
Mar 11 Oct - 13:26

So... why ? What's happening ?
meiseok


Tenue ━ Il n'existait pas de situation plus désarmante au monde. Se retrouver dans une pareille confrontation était clairement une première pour lui. Cette sensation inédite lui broyait l'estomac de l'intérieur. Même s'il parvenait à ne pas l'afficher concrètement sur son visage, Yong Seok était heureux… mais désemparé. Il était soulagé mais encore meurtri. Difficile d'apporter un sens spécifique à ce qu'il ressentait. Bien trop d'émotions contradictoires venaient s'ajouter à la liste des émotions fortes que lui renvoyait cette chère Mei Li. Si c'était ça l'amour, alors il jurait que ça n'avait rien de si enchanteur, ni d'aussi féerique. Non, c'était plutôt l'image que l'on tenait à renvoyer aux enfants ou dans les dramas à l'eau de rose. En vérité, c'était aussi beau que douloureux. Dans leur cas à eux, c'était tout bonnement bouleversant ! Mais pour autant et malgré les nombreux inconvénients d'un sentiment aussi chaotique, le coréen n'aurait troqué sa place pour rien au monde. A présent qu'un semblant de lumière venait éclairer leurs malheureuses âmes, il lui était presque inconcevable de prendre une direction aléatoire et surtout à l'opposée de celle que prendrait la métisse. Il ne supporterait pas qu'elle s'éloigne de lui une fois de plus, une fois encore. Il ne la laisserait pas faire. Yong Seok tenait fermement à ce qu'ils avancent ensemble, vers le même chemin. Il l'aimait bien trop pour accepter le fait que cela puisse se terminer ainsi. Laisser les agences et les netizens décider pour eux ne faisait clairement pas parti de ses prérogatives. Mei Li avait peut-être été naïve ou trop conciliante pour le coup, mais il ne s'agissait pas uniquement d'elle cette fois-ci. A présent qu'il était tenu au courant de cette manigance, le jeune homme comptait bien la déjouer et proprement. Peut-être aurait-il été conciliant lui aussi s'il avait s'agit d'une autre fille et d'une demande personnelle du big boss. Mais dans ce cas précis, il s'y opposerait. Il promettrait d'être très prudent et de travailler deux fois plus dur s'il le fallait. Mais il n'abandonnerait pas Mei Li. Et on le savait bien trop obstiné et déterminé pour lui retirer cette idée de la tête. La naïveté ne faisait pas parti de son code génétique, alors il comptait bien riposter à sa manière et parer aux moindres éventualités. Il était clair qu'ils allaient devoir se montrer nettement plus ingénieux s'ils s'opposaient tous les deux à leurs directives, mais ils y parviendraient. Un petit compromis calmerait sans doute les ardeurs des adultes. En soi, ils ne faisaient rien de mal. Il ne tenait pas non plus à mettre en péril la carrière de cette dernière. Yong Seok tenait juste à leur prouver qu'ils n'étaient pas aussi stupides qu'ils ne semblait le penser. Leur jeunesse n'excusait pas tout. D'autant plus que les plus âgés commettaient des erreurs bien plus graves parfois.

L'étreinte que lui renvoyait Mei Li apportait beaucoup de réconfort et de chaleur dans tout son corps. Ça en plus des paroles qu'elle lui attribuait enfin. Enfin. Et c'était tout ce qu'il voulait entendre. Qu'elle était désolée. Qu'elle regrettait. Et qu'elle n'avait jamais rien voulu de tout ça. Chacun de ses mots lui donnait une raison supplémentaire pour la tenir fermement dans ses bras, non sans une multitude de frissons le transperçant de toutes parts. Il avait bien cru qu'il allait la perdre… Définitivement la perdre. Et  à cause d'un foutu malentendu ! Le simple fait d'y repenser le mettait dans une rage folle, alors il tâcha de repousser cette négativité d'un battement de cils lorsqu'il s'accrocha un peu plus désespéramment à elle, comme si sa vie en dépendait. Il avait aussi la nette impression qu'elle était en train de pleurer contre lui. Mais à cause de ses propres larmes qui parvenaient sans scrupule à resurgir sur le bord de ses yeux, le maknae ne tâcha à aucun moment à le confirmer pour sa propre sécurité. C'était idiot parce qu'elle l'avait déjà démasqué ainsi… Sauf qu'il tenait à garder une stature forte et virile. Autant que possible. Pour sa propre dignité et pour leur mental à tous les deux. Si Mei Li était effectivement en train de pleurer, mieux valait qu'il ne craque pas non plus. Sinon de quoi auraient-ils l'air sérieusement ? Tout cela lui paressait déjà cliché et d'une fragilité risible… Et pourtant, il ne tenait guère à rire de la situation. D'un point de vu extérieur c'était sûrement drôle… Mais en réalité, tout cela était bien sérieux. Trop sérieux pour eux.« Je te le promets. Mais toi aussi… ne fais rien de stupide. Du genre… m'ignorer pendant trois semaines consécutives. » Un léger rire traversa la barrière de ses lèvres à la prononciation de ses paroles. Oui, qu'elle ne recommence surtout pas ça et il tâcherait d'être le plus prudent possible. Pour elle, mais surtout pour eux.

Ce baiser ainsi déposé contre son front fut le laissa également sur sa faim. Et ce fut sans doute pour cette raison qu'il trouva utile, voir primordial, d'en ajouter un peu plus lorsqu'il osa prononcer les fameux mots. Pour la première fois de sa vie, sa déclaration eut un réel sens pour lui. Il l'aimait, oui. Bien plus qu'il ne se l'imaginait sans doute. Mais il était conscient de l'aimer de la manière la plus forte qu'il existe. Et rien n'était en mesure de le dévier de cette fatalité, tout comme de cette réalité. Même si aimer quelqu'un au vu de leurs titres respectifs semblait impossible, Yong Seok était prêt à prendre ce risque et à le vivre pleinement. Il se refusait d'être un pantin désarticulé à qui l'on tirait les ficelles. On pouvait se faire autant de fric que possible sur son dos, mais on l'empêcherait jamais d'accomplir ses rêves et ses objectifs. Entretenir une relation interdite avec Mei Li était devenu l'un de ses buts les plus importants. Il relevait le défi et était même confiant quant à cette décision. Jusque là, tout lui avait toujours souris. Il savait qu'ils pouvaient le faire. Peu importe le temps que ça prendrait. Et ça, c'était aussi une chose qu'il tenait à lui faire savoir. Elle était inexpérimentée dans ce domaine et il le savait très bien. Cela n'avait pas non plus la moindre importance si elle ne lui renvoyait pas ces mots aujourd'hui. Chacun avançait à son rythme. « Ne t'en fais pas pour ça. On a tout le temps, d'accord. On a toute une vie devant nous... » Un même rire un peu gêné traversa ses lèvres à cette déclaration. C'était un peu l'évidence, mais il tenait à ce qu'elle sache qu'il n'était pas pressé. Qu'il ne lui mettrait jamais aucune pression concernant ses « lacunes ». D'autant plus que c'était réellement maintenant qu'ils allaient apprendre à se connaître l'un l'autre. A vrai dire, il y avait encore énormément de choses qu'il ignorait d'elle. De son enfance, sa famille, son parcours… Jusque là, il ne s'était contenté que du minimum la concernant. Le basique à savoir. Leur relation n'avait jamais été considérée comme suffisamment sérieuse pour qu'ils s'intéressent à ce point l'un à l'autre. Et pourtant, elle l'avait toujours été, d'une certaine manière. C'était maintenant que tout allait véritablement se jouer. « Hé, tu parles comme si je pouvais te dire non. » lui fit-il savoir d'une petite voix narquoise au moment où il appuya un peu plus fort contre leurs mains liées. « C'est plutôt moi qui devrais te poser cette question… Même ma meilleure amie ne me supporte pas ! Toi tu penses pouvoir m'accepter ? » Jusque là ils avaient toujours plutôt bien gérer la chose. Mei Li n'étant pas si différente de lui. En vérité, il n'en doutait pas franchement. Il disait surtout cela pour instaurer un début d'atmosphère plus léger, et moins pesant. S'ils étaient prêt à se lancer dans cette aventure tous les deux, le mieux était encore de tourner la page et de débuter un nouveau chapitre. Très loin de toute ce trouble et de toute cette histoire qui avait manqué de les éloigner. Cette situation était devenue un peu trop embarrassante pour lui, aussi. Il assumait sa confession, en globalité. Mais il préférait très nettement redevenir ce type sûr-de-lui, infernal et arrogant en sa présence. Du moins, juste un peu… Parce qu'il tenait aussi à montrer ses qualités et lui prouver qu'il pouvait être un bon petit-ami pour elle. Ouvrir son cœur sans le moindre artifice allait aussi être une première… « Allez, on ferait mieux d'y retourner. » Oui, puisqu'on les attendaient toujours.

Cependant, lorsque Yong Seok entreprit la directive de retourner dans le hall du cinéma, il ne pensa pas sincèrement à la relâcher. Du tout. Leurs mains fermement emprisonnées l'une contre l'autre, le coréen tâcha de dissimuler un sourire d'abruti fini lorsqu'ils revinrent auprès de la population. Il lui était presque impossible de ne plus sourire bêtement tellement il se sentait heureux et bien dans sa peau. Un sentiment qui l'avait abandonné trop longtemps. Clairement par rapport à tout à l'heure, le jeune homme avait su regagner des couleurs et un nouveau souffle. C'était assez dingue comment un sentiment pouvait changer une personne et modifier soudainement la vision des choses. Même le cadre semblait plus propice et plus accueillant qu'auparavant… Alors que rien n'avait véritablement changé durant leur confrontation. Tout était exactement à la même place, et le personnel au même endroit. Par ailleurs, lorsqu'ils passèrent devant l'énorme affiche du film qu'il était initialement sensé voir, son attention se reporta sur la cadette à qui il offrit un regard et un froncement de sourcils. « T'étais venue voir quel film ? Et les filles qui t'accompagnais… ce sont des amies à toi ? » Il était un peu en train de se l'accaparer pour lui tout seul, et en toute franchise, il ne ressentait pas tant de scrupule. Seulement, il était curieux de savoir s'ils se rendaient dans la même direction ou non. Du moins, si elle tenait réellement à voir son film et rejoindre ses copines. « Le mien c'est Dernier train pour Busan. Mais je t'avoue qu'il m'emballe pas plus que ça. » lui révéla t-il en étirant une grimace. Il avait surtout accepté pour faire plaisir. Un film avec des zombies, il doutait que cela puisse plaire à Mei Li… Mais peut-être se trompait-il au fond. Là était tout l'intérêt de le savoir. Alors il lui fit aussi part de ce qu'il ressentait vraiment, quant à la situation actuelle. « En fait, j'aimerai vraiment qu'on reste ensemble. Y'a moyen de les prévenir ? Les projections n'ont sûrement pas encore commencés. » Ils avaient pris plus de cinq minutes mais les pubs duraient aussi extrêmement longtemps alors il ne doutait pas du fait que l'un de ses camarades avait gardé son téléphone en silencieux. Dans tous les cas, Yong Seok relâcha momentanément la main de cette dernière lorsqu'il attrapa son smartphone en tête d'excuser son manquement à l'ordre. Du moins, il releva les yeux vers Mei Li pour savoir si c'était ce qu'elle comptait faire aussi. « On annule et je te kidnappe ? Je prendrais toute la faute sur moi. » Il étira un sourire charmeur sur son minois, comme pour l'empêcher de contester. Le voulait-elle seulement ? Son sourire se fit plus mesquin lorsqu'il se rapprocha d'elle pour lui voler un léger baiser du coin des lèvres. Une impression de déjà-vu, peut-être ? « S'il te plaît ? » ll était doux et perfide. Du Yong Seok tout craché. Un Yong Seok amoureux.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



i love you, babe. so bad. ♒︎ It's not like we got big plans. Let's drive around town holding hands. And ya need to know. You're the only one—alright, alright. And ya need to know. That ya keep me up all night.© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas

So... why ? What's happening ? ━ yongseok & meili

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» What is happening with Spotz?
» Happening Motoneige Parc des Laurentides 6-7 Janvier 2007
» tracteur pied moulé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: centre :: cgv wangsmini-