AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

The beauty of the chinese language - Ft. Do Min Oh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

Messages : 162
Age : 22
occupation : Trainee
avatar : Kim Jongdae (avatar by CHEESEAVATARS)
DC : //
Points : 794

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2474-huang-shin-la-douleur-persiste-pour-qui-na-pas-despoir http://www.lights-camera-action.org/t2522-huang-shin-welcome-to-my-world http://www.lights-camera-action.org/t2523p10-huang-shin-mes-rps#bottom http://www.lights-camera-action.org/t2528-huang-shin-phone http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Lun 21 Nov - 2:05

The beauty of the chinese language
Une nouvelle rencontre forte intéressante! •••

Les journées avaient beau se ressembler, une routine s’étant progressivement installée, Shin était tout de même ravi de pouvoir compter sur les bonnes surprises que pouvait apporter la vie, lorsqu’elle se sentait généreuse. Finalement, le karma avait tourné en sa faveur cette fois-ci. Cette machine au café capricieuse lui avait en effet permis de faire une belle rencontre qui jusqu’à présent se déroulait à merveille. Shin se revoyait plus jeune, lorsqu’il osait encore approcher les autres et se montrer tel qu’il était vraiment, sans avoir peur de la différence, sans avoir peut d’être jugé. Il avait changé ces dernier temps mais au fond, il restait toujours le même et avec une certaine facilité, il avait finalement réussi à échanger naturellement avec un inconnu, un inconnu qui s’était réveillé très sympathique. C’était ce qui lui avait aussi permis de s’ouvrir, lui permettant par la même occasion de lui poser des questions qu’il se posait fréquemment, bien trop fréquemment.

Ce n’était pas bien étonnant, d’une certaine façon. A force de se présenter à l’agence, de travailler sans relâche, il avait déjà vu des personnes baisser les bras ou pire encore, des personnes qui étaient là depuis des années et qui n’avaient pas encore eu l’opportunité de débuter.. Ce n’était pas tous les jours faciles pour les trainees de tenir le coup, de continuer à se battre alors qu’ils se trouvaient sur une route incertaine. S’il avait confiance en ses performances, en ses points forts, Shin n’était quand même pas sûr à 100 % que son chemin n’allait pas aboutir à une impasse. Il avait déjà été confronté à cette situation par le passé et l’expérience ne venait pas effacer les doutes, bien au contraire… Elle ne faisait que les accroitre. « Ce n’est pas bien de jouer avec les émotions d’un pauvre trainee apeuré » Il était peut être en train de perdre son temps pour certaines personnes, du temps qu’il pouvait passer devant un miroir à s’entrainer, mais pour SHin, ce n’était pas réellement le cas. Cet échange devant la machine a café lui permettait de se détendre et de se débarrasser d’une petite dose de stresse et ce n’était pas de refus vu sa condition physique. Cela faisait du bien de plaisanter, ne serait-ce que quelques minutes.

Min Oh donnait des réponses sincères que Shin écoutait avec attention, les notant dans un coin de sa tête. Il était honnête et c’était exactement ce dont le jeune homme avait besoin… il ne voulait pas entendre de beaux discours alors qu’il sentait que la voie qu’il désirait emprunter était parsemée d’embuches et qu’il n’en voyait qu’une courte partie. Dans sa jeunesse, en suivant ses artistes préférés, il avait bien vu le calvaire dans lequel ces derniers pouvaient être mêlés, même lorsqu’il s’agissait d’une tout petite erreur. En devenant trainee, il avait compris à quel point le moindre faux pas pouvait être dangereux pour une carrière, même si celle-ci semblait se dérouler à merveille. Une simple erreur pouvait avoir de lourdes conséquences et c’était bien pour cette raison que les artistes étaient aussi entrainés, qu’ils devaient être aussi parfaits et ce, en toutes circonstances. Shin avait été surpris de devoir des cours de bonnes conduites lorsqu’il était entré dans son agence, surpris de voir qu’il devait toujours faire attention. C’était déjà le cas en tant que trainee car il devait montrer qu’il avait l’étoffe pour être sur scène lui aussi, sous les yeux inquisiteurs du publics.

Les propos du coréen redonnait également de l’espoir à Shin. Lui même avait certainement eu des moments de doute en étant trainee et pourtant, on lui avait donné sa chance et aujourd’hui, il pouvait montrer toutes ses capacités et il pouvait fièrement monter sur scène. C’était la voie que voulait suivre Shin, il voulait lui aussi avoir l’air aussi impressionnant devant une foule en délire, il voulait entendre sa voix à la radio, voir son visage dans des publicités… Il voulait simplement laisser sa trace grâce à sa voix, grâce à son talent comme Lee Bae était en train de le faire. « Pourtant, tu as beaucoup de talents. Et tes efforts ont bien été récompensés, tu dois être vraiment fier de toi quand tu repenses à ton parcours » Il répondit, rêveur, s’imaginant à cette place qui le faisait tant rêver. Un peu trop même.. S’il échouait, il n’allait pas pouvoir se relever cette fois-ci. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’il était prêt à prendre le risque, le risque de tout donner pour parvenir à ses fins. Malgré tout, cela ne signifiait pas que les doutes quant à cette initiative n’existaient pas… Cela aurait un gros mensonge. Shin pensait très souvent à son avenir et à toutes les décisions qu’il avait prise et qui l’avait mené jusqu’ici. Il avait peur, parfois, de regretter mais il ne pouvait pour autant pas se résoudre à faire demi-tour, pas après avoir détruit les espoirs de son père et avoir été une des raisons du divorce de ses parents. Si Min Oh disait vrai… il n’allait de toute manière pas avoir de problème… « J’aime vraiment vraiment chanter et écrire… Je ne me vois pas faire autre chose. Ce ne serait… pas moi. » Il murmura, pensif. Il avait essayé d’être quelqu’un d’autre et il avait lamentablement échoué. « Oh… Pour être sincère, et sans exagéré, je crois que j’ai toujours voulu être chanteur. Au début, c’était pour obtenir l’attention de mes parents mais au final, c’est devenu bien plus que ça. Etre chef d’entreprise ou un truc du genre, c’pas fait pour moi! » Il conclut, en pensant justement aux ambitions de son père à son sujet. Une vraie déception. « Et toi? » Il demanda avec un grand sourire, sa curiosité visible dans son regard. « Je suis bavard quand on parle de ça d’ailleurs, il ne faut pas hésiter à me dire de me taire » Il s’excusa avec un sourire amusé.


© 2981 12289 0


Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira. Mais à la fin n'arrive un putain d'hiver. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 4056
Age : 24 ans.
groupe : vict3ry
rôle dans le groupe : leader / lead rapper / second vocal / parolier
nom de scène : lee bae
occupation : idole, visage de Nature Republic & peintre à ses heures perdues
avatar : park chanyeol (exo) • savadi
Points : 160

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t858-min-oh-je-voulais-un-titre-au-top-mais-j-touche-le-fond-fite-me-bye http://www.lights-camera-action.org/t937-do-min-oh-bangarang http://www.lights-camera-action.org/t884-do-min-oh#32336 http://www.lights-camera-action.org/t885-do-min-oh-call-me-bae http://www.lights-camera-action.org/t886-do-min-oh-bibimbae#13800 http://www.lights-camera-action.org/t2059-lee-bae http://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
Message
Jeu 24 Nov - 21:15

The Beauty of the Chinese Language
Shin & Min Oh


Les émotions d’un pauvre trainee apeuré ? Un sourire naquit au coin des lèvres de l’idole qui s’amusait à semer le trouble chez eux, sans méchanceté. Il rétablissait assez vite ce qui tournait mal, dans ce genre de moments, car son but n’était pas de détruire les espoirs de ceux qui aimaient leur métier, et encore moins de leur donner l’impression qu’ils risquaient des problèmes pour avoir trop profité de leurs pauses. Elles leur permettaient de se sentir encore en vie. De prendre conscience qu’ils étaient plus que des machines surentraînées afin de donner lieu à des performances mémorables. Cette humanité, Min Oh souhaitait ne pas l’oublier. Il voulait se rappeler du moment où il pouvait se promener en public sans être la cible des flashs. Il voulait se souvenir du sentiment qu’il avait quand il sortait, qu’il retrouvait les personnes avec lesquelles il avait passé une grande partie de son adolescence, qu’il buvait et se retrouvait ivre en leur compagnie, parce qu’il avait mal estimé sa capacité à tenir l’alcool. Ces morceaux de vie, il voulait les garder en mémoire. Les bons comme les mauvais.

« Désolé, c’est un de mes défauts. » Il décocha un clin d’œil, plus amusé qu’il ne l’aurait dû.

Même s’il aurait dû être ailleurs, occupé à travailler ses chorégraphies ou son chant, Min Oh ne s’en souciait pas trop. Il aimait bien discuter avec Shin. Les nouvelles rencontres étaient enrichissantes de nombreuses manières, après tout. Il voulait s’imprégner des personnes qui l’entouraient, en savoir plus sur elles, apprendre à les connaître, les comprendre réellement. Pouvait-il se permettre une telle curiosité ? Min Oh aimait croire que oui, même si sa mère lui reprochait souvent d’essayer d’en savoir trop.

En l’occurrence, il était celui qui donnait les réponses. On l’interrogeait sur son travail, sur les choses qu’il faisait. Possédait-il du talent ? L’exploitait-il ? C’était compliqué, même une fois débuté. Il n’avait jamais étudié, il n’avait jamais aimé ça. Enfin, pas de la manière que recommandaient les professeurs. Ce qu’il savait, il le rencontrait dans les livres, dans les revues spécialisées, au cours de certaines conversations. Il comparait et cherchait par lui-même, curieux de savoir qui détenait la vérité. Les cours, les exercices répétitifs et ennuyeux n’étaient pas pour lui. Il ne pouvait repenser à l’école sans se rappeler de ces longues heures passées à s’ennuyer, à attendre que l’heure tourne pour pouvoir rentrer. Pour s’enfermer. Pour peindre. Laisser la couleur prendre forme sous ses doigts. Tracer la vie comme il la voyait. Comme il l’aimait. C’était ça, son talent.

« De l’expérience. » Son sourire se fit plus marqué, dévoilant ses dents, alors qu’il répondait au trainee. « J’ai dû travailler pour en arriver là. » En entrant à l’agence, il n’avait pas grand-chose. Il s’était battu pour ça. Pour débuter avec Jay. Débuter tout court.

Portant son café à ses lèvres, Bae réfléchit encore. À force, il ignorait s’il la regrettait ou non, cette entrée dans le monde de la musique. Sa pièce de peinture lui manquait cruellement, mais il gagnait mieux sa vie qu’en peignant des tableaux qui ne se vendraient jamais. Son père le lui avait toujours répété, avec une conviction dérangeante, presque agressive. À côté, tout ce qu’il voulait, c’était continuer. Se salir les mains de couleur alors que son frère étudiait sérieusement les feuilles que distribuaient ses professeurs. En pensant à Young Il, son sourire s’éteignit quelque peu.

Young Il. Lui, c’était le bon élève. Il avait toujours suivi les traces de leur père, cherché à lui plaire. De son côté, Min Oh refusait d’écouter les règles, de faire ses devoirs correctement. Tout avait dégénéré à partir de l’adolescence, quand il avait commencé à réaliser que ce qu’il faisait ne servait à rien. Il s’ennuyait à mourir. Aujourd’hui encore, cet ennui le rongeait trop facilement. Parfois, il se demandait si son frère avait réussi. Avait-il intégré une école réputée, comme le souhaitait leur père ? Faisait-il du droit, de la médecine ? Il espérait qu’il n’avait pas choisi de devenir avocat. Et Mee Na ? Il sortit de ses pensées quand Shin reprit la parole.

« C’est assez « récent ». » Son sourire revint rapidement ; il porta le café à ses lèvres avant de continuer. « Je devais avoir 16, 17 ans ? 18, je crois. On m’a dit d’essayer, comme ça. » C’était ridicule. Un rire lui échappa. « T’inquiète pas, j’aime bien parler aussi. C’est pas moi qui te demanderai d’arrêter. » Glissant une main dans son dos pour le gratter doucement, il réfléchit, reprenant un peu de café. « Tu connais bien la ville ? »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet. Push and pull me even more. I’m confident I will win. Every day, I’m dealing with a new type of loneliness. → me'ow

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 162
Age : 22
occupation : Trainee
avatar : Kim Jongdae (avatar by CHEESEAVATARS)
DC : //
Points : 794

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2474-huang-shin-la-douleur-persiste-pour-qui-na-pas-despoir http://www.lights-camera-action.org/t2522-huang-shin-welcome-to-my-world http://www.lights-camera-action.org/t2523p10-huang-shin-mes-rps#bottom http://www.lights-camera-action.org/t2528-huang-shin-phone http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Mar 6 Déc - 21:37

The beauty of the chinese language
Une nouvelle rencontre forte intéressante! •••

Une nouvelle fois, Shin se rendait compte que le hasard faisait parfois très bien les choses. Si cette rencontre avec l’artiste qui se trouvait à ses côtés s’était produit par le plus grand des hasard, il était satisfait de pouvoir échanger quelques mots avec ce dernier, ainsi que plaisanter en oubliant cette différence de titre. Dans son expérience en tant que trainee, Shin avait été amené à rencontrer des artistes et à discuter avec eux, mais tous ne lui avaient pas fait une bonne impression. Un trainee comme lui n’avait pas toujours été suffisamment intéressant pour qu’on lui porte de l’attention! Le nombre de trainee étant assez important et tous se sentaient capable d’accomplir des merveilles. Les artistes avaient pour leur part un pied dans la lumière et ils n’avaient plus autant besoin de se faire bien voir par tout le monde, ni même l’intérêt de perdre du temps à parler avec de pauvres agneaux égarés. Lee Bae ne faisait pas partie de cette catégorie de personnes puisqu’il avait proposé un café à Shin, et lui faisait part de son avis sur sa vie actuelle, et ce avec une sincérité qui faisait grand bien au chinois.

Après avoir plaisanté un court instant, la conversation était devenue plus sérieuse, donnant l’occasion à Shin d’en savoir plus sur la vie qui l’attendait peut-être au tournant du chemin qu’il était en train de parcourir. Des étoiles dans les yeux manquèrent de le transformer en héros d’un manga étrange alors qu’il écoutait attentivement les propos de son vis a vis, ses narines se régalant de la fumée de la boisson chaude. Le sourire de Min Oh décrocha un nouveau sourire, plus timide, de la part du trainee. L’expérience l’avait amené là où il était et autant dire que cela encourageait encore plus Shin à continuer sur la voie qu’il avait choisi. Il était acharné et faisait de son mieux pour réussir et cette simple phrase sonnait vraiment merveilleusement bien à ses oreilles. Lui aussi, il voulait pouvoir atteindre ses objectifs grâce à ses propres efforts, efforts qu’il était prêt à faire malgré la fatigue que cela pouvait entrainer. De cette manière, il n’allait jamais regretter son parcours, sachant qu’il aurait fait de son mieux et s’il réussissait, alors sa victoire serait des plus merveilleuse. Il serra discrètement fort les poings, s’imaginant déjà chanteur. C’était vraiment son rêve, il n’avait aucun doute à avoir la dessus même si la route était longue… Il n’allait pas baisser les bras et une simple conversation autour d’un café lui faisait se souvenir de toute cette passion qui faisait parti de lui, qui coulait dans ses veines et lui faisait briller les yeux.

Malgré tout, la peur de regretter ce chemin était toujours présente, moins bruyante mais toujours bien là, signe que Shin n’était pas sûr à 100 % d’avoir pris la bonne décision, même si cela lui semblait naturel. Peut-être trop naturel d’ailleurs… Il n’avait pas vraiment réfléchi,… Pour lui, son destin était tout tracé : il voulait chanter et il ne se voyait nul part ailleurs. Il avait essayé et cela n’avait pas marché, il n’avait pas besoin de preuve supplémentaire. Ou tout du moins, c’était ce qu’il pensant très fort mais parfois… parfois, il doutait de lui-même. Etait-il assez fort psychologiquement pour s’épanouir dans un environnement aussi difficile que celui d’un artiste? Est-ce qu’il n’aurait pas du s’orienter vers une carrière moins stressante… Il ne faisait pas encore parti de ce monde mais il avait bien conscience des difficultés de ce dernier et il ne pouvait pas nier en avoir peur. Toutefois, comme il l’avait exprimé à Lee Bae, cela faisait bien trop longtemps qu’il avait ce rêve en tête. Naturel, réellement. Pour Min Oh, cela avait été plus récent et très différent mais cela ne changeait rien, il était excellent dans ce domaine et s’il se plaisait dans sa carrière, alors tout allait pour le mieux. Chacun évolue de sa propre manière. Ce n’était pas parce qu’il rêvait de paillettes depuis son enfance que son rêve était plus fort que celui d’un autre, leur vie avait juste été construite différemment, même si leur objectif fut plus ou moins le même : « On a bien fait de te dire d’essayer alors, c’est plutôt une réussite ! » Sa carrière démarrait très bien et le talent ainsi que le look était au rendez-vous… Il devait faire sourire les actionnaires d’ailleurs!

Ayant jeté un petit coup d’oeil discret sur l’apparence du jeune homme qui lui faisait face, Shin dévia rapidement son attention quelques secondes pour ne pas se montrer trop concentré sur son vis à vis. Il avait toujours peur que ses regards soient mal interprétés et il avait aussi peur de se retrouver à admirer un homme alors qu’il refusait d’éprouver la moindre attirance. Au fond, il n’y avait rien de mal à trouver quelqu’un d’agréable à regarder mais il tentait encore de se l’interdire. Il ne pouvait tout simplement pas se permettre de se faire attraper, par qui que ce soit. Personne ne devait savoir ce qu’il s’était passé dans son ancienne agence et pourquoi il avait été forcé à partir de celle-ci. Cette attirance devait rester secrète pour toujours… « Un petit peu. Je connais très bien certains quartiers de Séoul. Par contre, je n’ai pas souvent voyagé en Corée, malheureusement. » Il aurait pu avoir l’occasion mais il avait été trop occupé à chanter ou à danser pour devenir le meilleur, et ce, même lorsqu’il était lycéen (bien que ce fut un rythme bien différent que celui de trainee, sans surprise!). Cette période lui manquait d’ailleurs… Tout avait eu l’air si facile, si on mettait de côté le conflit entre ses parents.. Il avait une vie bien tranquille et surtout… Normale. Au lycée, il avait une petite-amie à ses côtés qu’il aimait réellement, quelqu’un qu’il avait eu le droit d’aimer. Il avait ensuite tout gâcher, comme un pauvre idiot. Il chassa ses souvenirs de sa tête, ne voulait pas déprimer une nouvelle fois en réfléchissant à ces moments moins heureux de sa vie. « Et toi? Tu viens de Séoul ou bien d’une autre ville? » Il demanda avec beaucoup de curiosité : « Tu es déjà venu en Chine d’ailleurs? » Il n’avait pas pu s’empêcher d’ajouter, encore plus curieux.


©️ 2981 12289 0

<3:
 


Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira. Mais à la fin n'arrive un putain d'hiver. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 4056
Age : 24 ans.
groupe : vict3ry
rôle dans le groupe : leader / lead rapper / second vocal / parolier
nom de scène : lee bae
occupation : idole, visage de Nature Republic & peintre à ses heures perdues
avatar : park chanyeol (exo) • savadi
Points : 160

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t858-min-oh-je-voulais-un-titre-au-top-mais-j-touche-le-fond-fite-me-bye http://www.lights-camera-action.org/t937-do-min-oh-bangarang http://www.lights-camera-action.org/t884-do-min-oh#32336 http://www.lights-camera-action.org/t885-do-min-oh-call-me-bae http://www.lights-camera-action.org/t886-do-min-oh-bibimbae#13800 http://www.lights-camera-action.org/t2059-lee-bae http://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
Message
Jeu 8 Déc - 21:15

The Beauty of the Chinese Language
Shin & Min Oh


Il n’était pas habitué à travailler. La paresse était un de ses plus grands défauts et il se laissait trop facilement procrastiner, au grand dam de son père qui lui reprochait sans cesse de ne pas mettre toutes les chances de son côté. Mais pourquoi étudier ? Ce qu’il devrait répondre à un examen ne serait de toute façon pas le reflet de ce qu’il connaissait vraiment, et il savait tellement plus de choses que ce qu’on lui demandait !  On ne l’interrogeait jamais pour savoir ce qu’il avait appris seul, mais plutôt pour lui demander s’il avait parfaitement étudié la matière que le professeur leur avait listée la veille. Ça l’énervait, il avait envie de hurler à chaque fois qu’il rentrait des cours, mais jamais il ne parvenait à s’expliquer avec son père, qui campait sur ses positions et affirmait qu’il était grand temps qu’il change de comportement, qu’il oublie la peinture et consacre ses heures à quelque chose de plus ‘intelligent’.  Voilà comment s’était détruite la famille Do, pourtant si unie au départ. Un homme et une femme qui géraient un restaurant ensemble, lorsque monsieur n’était pas au bureau. Il n’en restait plus rien désormais. Juste des souvenirs.

Cela n’empêchait pas Min Oh de vivre. Il avait appris à faire avec l’absence de son père, de sa sœur et de son frère. Ils étaient devenus des pièces de puzzle perdues : le tableau aurait été plus beau en leur présence, mais on pouvait voir l’image malgré tout, si l’on essayait. On pouvait imaginer à quoi ressemblaient les parties manquantes. Parfois, Bae essayait de se représenter les choses, si son père n’était jamais parti. Peut-être ne serait-il jamais devenu idole ? Peut-être sa mère n’aurait-elle pas été si malheureuse. Tant de théories invérifiables, car on ne changeait pas la réalité comme la couleur d’un songe.  Il ne pouvait que se convaincre que, peu importe comment les choses se passaient désormais, c’était mieux que ce qui aurait pu exister si ça n’était pas arrivé.

désormais rappeur, il profitait de chaque instant qui lui était offert comme du plus beau présent. Combien de temps cela durerait-il ? La vie changeait en un battement de cil, on perdait si rapidement ce qu’on possédait. Ses chances comme ses espoirs. Il ne souhaitait pas se réveiller un matin et réaliser qu’il n’avait rien accompli, que le temps avait coulé entre ses doigts comme le sable fin d’une plage. C’était tout simplement impossible. Il avait travaillé afin d’obtenir cette place et cette réputation, même si certains détails avaient forcément aidé, et même s’il doutait parfois, il n’était pas encore prêt à abandonner.

« C’est gentil.  » Il restait néanmoins sûr que son collègue, s’il donnait le meilleur, s’en sortirait encore mieux. « Je suis certain que tu t’en sortiras bien toi aussi.  » Il avait la tête de l’emploi. Quelque chose de vif. Il donnait envie de lui parler. Comment aurait-il pu en être autrement ? Les fans ne pourraient que l’aimer. Et il allait cesser de l’observer, maintenant. En voyant Shin détourner les yeux, un large sourire étira les lèvres de l’idole. C’était presque amusant, cette impression d’intimider les autres.

« Je suis né à Séoul.  » Commença-t-il en prenant une gorgée de boisson chaude. «  En fait ma mère tient un petit restaurant dans le Nord. On peut dire que j’ai passé mon enfance à traîner en ville.   » Un nouveau sourire, nostalgique, se forma à ses lèvres, puis il hocha la tête à la question du trainee. « Oui, j’y suis déjà allé avec Mee Na. Enfin, ma sœur.   » Se rappeler d’elle lui arracha un autre sourire, moins franc, cependant.
«  Je suis aussi allé au Japon, en Amérique…  » Et chacun de ces voyages avaient été particulièrement marquant. Notamment celui en Amérique, dont il gardait de très bons souvenirs, malgré les nouveaux conflits qui avaient pu arriver par la suite avec son père, qui était encore là. Sortir du placard était parfois difficile. «  Et toi ?  »



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet. Push and pull me even more. I’m confident I will win. Every day, I’m dealing with a new type of loneliness. → me'ow

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 162
Age : 22
occupation : Trainee
avatar : Kim Jongdae (avatar by CHEESEAVATARS)
DC : //
Points : 794

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2474-huang-shin-la-douleur-persiste-pour-qui-na-pas-despoir http://www.lights-camera-action.org/t2522-huang-shin-welcome-to-my-world http://www.lights-camera-action.org/t2523p10-huang-shin-mes-rps#bottom http://www.lights-camera-action.org/t2528-huang-shin-phone http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Lun 9 Jan - 22:37

The beauty of the chinese language
Une nouvelle rencontre forte intéressante! •••

Shin était en train de connaître un aspect plus agréable de la vie de trainee : les rencontres faites par hasard! Il n’aurait jamais pensé pouvoir bavarder avec un artiste devant une machine à café, et il n’aurait jamais pensé que cette rencontre lui ferait autant de bien au moral. Réellement, il constatait à nouveau que le contact humain pouvait vraiment réchauffer un coeur et qu’il avait été idiot de se mettre autant à l’écart alors que c’était en bavardant aussi simplement qu’on arrivait à se sentir un peu mieux. Tout du moins, cette simple conversation et le partage qui en découlait lui faisait cet effet et il se sentait beaucoup plus à l’aise, la fatigue s’estompant peu à peu de son esprit. Physiquement, il n’allait peut-être pas tenir encore longtemps mais au moins le moral était au rendez-vous, et c’était clairement le principal. Il s’était souvent retrouvé dans un état lamentable, et ce à ces deux niveaux. Le corps n’arrivant plus à suivre et le moral ayant complètement disparu, ne laissant qu’un vide en lui. Shin avait en effet souvent des moments de doutes, des moments où il se posait bien trop de questions sur sa vie et sur toutes les décisions qu’il avait pu prendre dans le passé et qu’il allait bientôt devoir prendre. Il s’était rendu compte un peu trop brusquement que tout n’était pas gagné et que la vie était vraiment pleine de surprises… souvent de mauvaises surprises … Il avait pourtant envie de rester optimiste, de rester positif mais il ne voulait pas non plus se bercer d’illusions et croire que tout allait bien se passer. Il n’était sûr de rien, il devait simplement faire de son mieux et profiter des bons moments et se créer des occasions pour atteindre le bonheur.

Le bonheur, c’était aussi ce qu’il voulait offrir à sa famille, ou plutôt à sa mère car son père n’avait pas la même vision du bonheur que lui. Peu importe, il savait que leur relation n’allait plus jamais être la même, peu importe ses efforts. Cela ne serait jamais suffisant… Au moins, il devait faire de son mieux pour que sa mère se sente bien et pour qu’elle regrette pas sa décision. Elle semblait vraiment heureuse depuis qu’il était revenu en Corée même s’il pouvait lire l’inquiétude dans son regard lorsqu’elle posait ses yeux sur lui. Shin n’était pas aveugle mais il faisait de son mieux pour la rassurer en venant lui rendre visite, en mangeant avec appétit ses plats cuisinés avec amour et en lui parlant positivement de la vie de trainee. Il était fatigué, cela se voyait, mais son visage s’éclairait toujours lorsqu’il se trouvait en compagnie de sa mère adorée. S’entourer des bonnes personnes étaient primordiale pour son bonheur et pour celui de sa mère. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’il était si possessif avec elle et qu’il n’était pas toujours rassuré de la savoir en rendez-vous, cette dernière ayant décidé de partager ce changement dans sa vie avec son fils. Shin comprenait, sa mère avait besoin de quelqu’un, quelqu’un qui allait pouvoir la faire rire et surtout, qui allait pouvoir la rendre heureuse. Cependant, elle avait plus de chance de tomber sur des personnes lui brisant le coeur, d’après lui, et cette idée lui était insupportable.

Cela ne constituait cependant par son problème principal, puisqu’il devait avant tout gérer sa propre carrière. De nouvelles opportunités allaient bientôt tomber  sur sa route et il savait qu’il devait s’y préparer. Il avait d’ailleurs posé quelques questions à Lee Bae, un artiste dont il reconnaissait le talent. Entendre des encouragements de sa part lui faisait d’ailleurs beaucoup de bien et lui donnait à nouveau le sourire, un sourire très sincère. Cette rencontre était vraiment très positive sur tous les points et il était ravi de pouvoir prolonger leur conversation, celle-ci se recentrant sur eux, leur permettant ainsi de faire plus connaissance. « Ooh je vois, ça devait être vraiment agréable! » Le sourire nostalgique de Min Oh n’était pas passé inaperçu aux yeux de Shin qui se réjouissait pour le jeune homme qui devait avoir de belles images en mémoire. Il remarqua d’ailleurs que son sourire paru un peu moins scintillant par la suite, moins sincère.. Toutefois, il n’osa pas poser des question, l’écoutant simplement avec curiosité. Le jeune homme s’était donc déjà rendu en Chine, pour le plus grand plaisir du chinois, ainsi que dans d’autres pays. « Pour ma part, je n’ai pas beaucoup voyagé. Enfin… plus jeune, j’ai pu parcourir plusieurs villes de Chine avec mes parents mais on n’avait pas vraiment la possibilité d’aller plus loin. Trop de travail… Puis ensuite, je suis arrivé à Séoul! » La vie de Shin et de sa mère avait été bouleversée par ce changement soudain, et il était évident que l’argent dont ils disposaient n’était pas suffisant pour se déplacer… Et il était hors de question de réclamer au paternel avec qui les relations étaient très tendus… « Je me dis qu’en tant qu’idole, j’aurai surement la chance de voyager. Même si ça risque d’être très fatiguant… » Ce n’était pas du tourisme qui l’attendait après tout mais bien du travail… beaucoup de travail, imaginait-il.

Shin venait de terminer sa phrase. Il dégusta une nouvelle gorgée de café et son regard se posa un instant sur un deux jeunes individus qui murmuraient de façon suspecte. Le manque de discrétion du trainee sembla attira l’attention des personnes concernées, qui d’ailleurs lui semblaient familières et Shin détourna le regard. Il ne put toutefois s’empêcher de faire un petit commentaire : « Ils ont l’air bizarre » mais avec discretion puisqu’il avait parlé en chinois, histoire de ne pas être entendu par les individus concernés. Il n’avait pas envie d’avoir des problèmes, mais il n’avait pas pu s’empêcher de faire un commentaire pour autant. Trop curieux;


© 2981 12289 0


Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira. Mais à la fin n'arrive un putain d'hiver. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 4056
Age : 24 ans.
groupe : vict3ry
rôle dans le groupe : leader / lead rapper / second vocal / parolier
nom de scène : lee bae
occupation : idole, visage de Nature Republic & peintre à ses heures perdues
avatar : park chanyeol (exo) • savadi
Points : 160

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t858-min-oh-je-voulais-un-titre-au-top-mais-j-touche-le-fond-fite-me-bye http://www.lights-camera-action.org/t937-do-min-oh-bangarang http://www.lights-camera-action.org/t884-do-min-oh#32336 http://www.lights-camera-action.org/t885-do-min-oh-call-me-bae http://www.lights-camera-action.org/t886-do-min-oh-bibimbae#13800 http://www.lights-camera-action.org/t2059-lee-bae http://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
Message
Dim 15 Jan - 21:25

The Beauty of the Chinese Language
Shin & Min Oh


La vie était pleine de surprises et d’événements inattendus. C’était précisément ce que Min Oh aimait dans cette existence particulière, dans la chance qu’il avait eue de venir au monde : il pouvait connaître de nouvelles situations, rencontrer de nouveaux visages de jour en jour et, petit à petit, tisser avec ces personnes des liens plus ou moins importants. Qui sait, après tout, de quoi était fait le lendemain ? Jae Jin s’était retrouvé sur son chemin par deux fois, et ce serait le cas d’autres personnes, il en avait conscience. Un véritable plaisir, lorsqu’il s’agissait de personnes qui, comme son meilleur ami, avaient partagé avec lui une partie de chemin. Rien n’avait autant de valeur aux yeux du coréen que ceux qui participaient à l’écriture de son histoire. Le plus beau tableau qui soit, cela allait sans dire, même s’il n’était pas sans zones d’ombres. Mais quelle vie l’était, après tout ?

En travaillant au restaurant, Min Oh avait appris de bien nombreuses choses, sur lui-même comme sur les autres. Il avait découvert que contrairement à ce qu’il avait pu penser dans sa jeunesse, le monde n’était pas tout bon ou tout mauvais. Les méchants de film n’étaient pas ceux qui peinaient les personnes du monde réel et, contrairement à ces méchants, il n’était pas toujours possible de se faire un avis sur quelqu’un en un seul regard. Cela demandait du temps, de l’attention et, généralement, on réalisait après un temps que l’opinion que l’on n’avait n’était pas la bonne. Ça aussi, ça lui plaisait. Il avait conscience de sa propre instabilité, même s’il n’aimait pas l’admettre, et ses humeurs fluctuantes lui posaient parfois problèmes. Ce n’est qu’après coup qu’il réfléchissait : lorsqu’il était trop tard pour revenir en arrière.

Heureusement, cela ne l’empêchait pas de vivre. Il aimait avancer, essayer de nouvelles choses et découvrir des horizons qui lui étaient restés inconnus jusqu’alors. La vie était devenue son mot d’ordre. Elle passait avant la raison et avant le devoir, ce qui pouvait parfois poser problèmes. N’aurait-il pas dû être en entraînement au lieu de flâner dans les couloirs de l’agence ? Il ne le faisait pas souvent, mais il aimait se le permettre, de temps en temps, pour ne pas s’enfermer dans une routine profondément déprimante. Au moins, le métier lui donnait l’occasion de changer d’activité de temps à autres. Quand il se lasserait de la musique, peut-être songerait-il à faire autre chose. Il ignorait encore quoi, mais il avait bon espoir. Il se contenterait pour l’heure de la musique, de l’écriture de paroles et d’un peu de mannequinat, à droite à gauche, quand on lui proposait. Et pour les pauses, un peu de discussion avec des trainees, aussi.

« J’aimais bien. Parfois, ça me manque un peu. » Tourner en rond, se perdre dans une rue ou l’autre, reconnaître le visage de certains clients, dans un café, dans une boutique, à la fenêtre d’un établissement quelconque ou tout simplement sur le trottoir. Rien n’était plus agréable que cette sensation de faire partie d’un tout, d’avoir un rôle à jouer dans l’existence des autres. Ce qui l’étonnait le plus, c’était quand on le reconnaissait. Un plaisir qu’il n’osait admettre, même si cela importait beaucoup à ses yeux : il marquait les esprits, on se rappelait de lui, d’une façon ou d’une autre. Comment ne pas en être heureux ? « Oh, je vois… Si t’en as l’occasion avec le boulot, tu le feras hm ? » Voyager était une incroyable opportunité, très enrichissante à ses yeux, et il ne manquerait pas de le refaire si l’occasion se représentait à lui. Le monde les attendait. « C’est fatiguant, mais ça en vaut la peine. J’en suis sûr. »

Le gobelet fumant aux lèvres, Min Oh chantonnait pour lui-même, appréciant l’odeur de la boisson dont il s’apprêtait à prendre une nouvelle gorgée. Il ne devrait plus trop tarder, au risque de mécontenter Hee Ho, leur coordi-noona, mais discuter avec Shin un peu plus longtemps ne lui ferait pas de mal. Quelques minutes ne changeaient pas fondamentalement la vie d’un homme. Quoique, dans certaines circonstances, cela pouvait parfois la sauver. Une pensée philosophique qui prêtait à sourire, quand on savait qu’il était régulièrement sujet à ce type d’observations. La vie, le hasard, le destin. Tant de notions qui lui plaisaient bien.

Son regard fut finalement attiré par la discussion qui avait lieu à quelques pas d’eux, et qu’il n’était pas le seul à avoir remarqué, comment en témoignèrent les propos de son collègue. Le temps de réfléchir à ce qu’il venait de dire, un petit délai nécessaire à la compréhension du chinois, Min Oh reprit la parole à son tour, dans la même langue que celle qu’avait employée Shin. « Fais pas attention à eux… » Prenant un peu de café, il jeta un regard noir aux personnes qui les observaient, ponctuant un sourire, comme pour leur faire comprendre qu’il les avait remarqués. « Bon… » Soupira-t-il finalement. « Je vais devoir y retourner. Tu veux mon numéro ? »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet. Push and pull me even more. I’m confident I will win. Every day, I’m dealing with a new type of loneliness. → me'ow

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 162
Age : 22
occupation : Trainee
avatar : Kim Jongdae (avatar by CHEESEAVATARS)
DC : //
Points : 794

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2474-huang-shin-la-douleur-persiste-pour-qui-na-pas-despoir http://www.lights-camera-action.org/t2522-huang-shin-welcome-to-my-world http://www.lights-camera-action.org/t2523p10-huang-shin-mes-rps#bottom http://www.lights-camera-action.org/t2528-huang-shin-phone http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Jeu 26 Jan - 17:39

The beauty of the chinese language
Une nouvelle rencontre forte intéressante! •••

Shin n’avait pas beaucoup d’expérience en voyage, ayant simplement connu la Chine et la Corée du Sud, mais son envie de voyager était belle et bien présente. Il espérait avoir la chance, dans un futur proche, de visiter de nouvelles villes et même de nouveaux pays grâce à son métier d’artiste. C’était une image qu’il se faisait de ce monde là, même s’il se doutait des difficultés et des inconvénients que cela signifiait. Cela le faisait tout de même rêver, tant il idéalisait l’avenir qu’il désirait tant obtenir… Cette envie de découvrir le monde lui venait notamment de sa mère qui n’avait jamais eu de réelles opportunités dans sa vie, malgré le métier correct de son mari. De plus, depuis qu’elle était divorcée, elle avait mis ses plans de côté. Elle avait beaucoup sacrifié pour offrir le meilleur à son enfant qui rêvait en grand. Shin n’oubliait pas et il espérait, un jour, pouvoir offrir des billets d’avion à celle qui lui avait donné vie. Il espérait pouvoir être présent à ses côtés pour découvrir de nouvelles merveilles avec elle. Il souhaitait voir toutes ces belles choses qui le faisaient tant rêver et ce, de ses propres yeux. Il avait vu beaucoup de films ou de photographies.. à présent, il voulait les vivre. Pour lui, découvrir le monde pouvait lui permettre de se faire sa propre opinion sur de nombreux aspects de la vie et des hommes. Il désirait voyageait pour découvrir mais aussi pour mieux vivre tout en profitant de la vie en acquérant de nouvelles connaissances.

D’une manière générale, Shin était quelqu’un d’assez curieux qui appréciait apprendre de nouvelles choses même ce qui semblait sans grande importance. Sa soif de connaissances était bien présente mais il ne s’agissait pas de connaissances scolaires.  Il s’agissait plutôt de vivre des expériences, de mieux comprendre la vie et ses nuances et non, les connaissances qu’on pouvait acquérir bêtement entre les 4 murs d’un établissement scolaire. Autant dire qu’il n’avait pas toujours apprécié ce qu’on avait pu lui enseigner, voulant plutôt apprendre des choses qui lui paraissaient intéressantes et qui correspondaient à ses envies. Par ailleurs, s’il n’avait pas rêvé d'être chanteur, peut-être se serait-il tourné vers une carrière lié au voyage. Pour ne jamais s’ennuyer et pour apprendre sans cesse sur les autres et sur lui-même. Pour ainsi dire, le métier prévu par son père n’était clairement pas fait pour lui, même si son géniteur s’était acharné pour le mener sur cette route. En vain. Shin ne voulait pas passer des journées enfermé dans un bureau à s’ennuyer, il avait besoin d’évasion. Le métier d’idole, ou l’image qu’il s’en faisait tout du moins, semblait pouvoir lui apporter cette évasion dont il avait tant besoin. Malgré un rythme acharné et des répétitions constantes, il imaginait ce métier toujours différent et rempli de surprises où toujours, il fallait faire des efforts et où on devait sans cesse séduire pour continuer. Un but qu’on n’atteignait jamais vraiment au fond.

« J’espère » Pour ne serait-ce qu’espérer avoir la chance de voyager, il devait tout d’abord débuter et donc faire ses preuves. Ensuite, même lancé sur le devant de la scène, rien n’était joué et il devait faire ses preuves devant un public intransigeant. Rien n’était gagné mais il en était conscient et cela rendait, malgré les incertitudes, ce challenge encore plus palpitant. Peut-être devait-il d’ailleurs reprendre son entrainement s’il ne voulait pas prendre du retard sur les autres, même si au vu de son acharnement, il n’avait pas de souci à se faire. Prendre une pause comme celle-ci ne pouvait que lui faire du bien, lui permettre de se vider l’esprit au lieu de n’avoir que le travail en tête. Son corps mais surtout son moral allait le remercier. Son inquiétude augmenta un peu plus lorsqu’il posa ses yeux sur ces deux individus. Shin ignorait ce qu’ils pouvaient bien être en train de comploter mais il se sentit plus ou moins jugé, mais il était certainement parano. Comme son vis à vis lui conseilla, il décida de ne pas faire attention à eux et de se concentrer sur la conversation, bien que celle-ci prenait visiblement fin. Min Oh étant un artiste, devait avoir beaucoup de choses à faire et Shin se sentait déjà chanceux d’avoir pu passer autant de temps en sa compagnie. Le fait de pouvoir obtenir son numéro téléphone lui étira grand les lèvres : il allaient peut-être pouvoir continuer cette échange un autre jour? Qui plus est, il avait presque les yeux pétillants de joie sachant qu’il s’agissait d’un artiste, même s’il s’était montré extrêmement accessible. « Ca me ferait énormément plaisir » Il sortit son téléphone, déjà prêt à y enregistrer les coordonnées sur jeune homme : « Et j’étais sérieux pour les « cours » de chinois, histoire d’exercer un peu la langue » C’était grâce à cette langue qu’ils avaient entamé une conversation après tout. « Je vais retourner m’entrainer pour ma part. Merci encore pour le café! » Ca aussi, il n’allait pas oublié cette grande faveur qui lui avait été faite « La prochaine fois, je t’invite » Il plaisanta, même s’il comptait réellement en faire autant si l’occasion se présentait.


©️ 2981 12289 0

loveeee:
 


Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira. Mais à la fin n'arrive un putain d'hiver. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 4056
Age : 24 ans.
groupe : vict3ry
rôle dans le groupe : leader / lead rapper / second vocal / parolier
nom de scène : lee bae
occupation : idole, visage de Nature Republic & peintre à ses heures perdues
avatar : park chanyeol (exo) • savadi
Points : 160

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t858-min-oh-je-voulais-un-titre-au-top-mais-j-touche-le-fond-fite-me-bye http://www.lights-camera-action.org/t937-do-min-oh-bangarang http://www.lights-camera-action.org/t884-do-min-oh#32336 http://www.lights-camera-action.org/t885-do-min-oh-call-me-bae http://www.lights-camera-action.org/t886-do-min-oh-bibimbae#13800 http://www.lights-camera-action.org/t2059-lee-bae http://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
Message
Sam 28 Jan - 16:12

The Beauty of the Chinese Language
Shin & Min Oh


Une fois de plus, il avait réussi à faire la rencontre de quelqu’un, presque par hasard, dans cette grande agence qu’était la Yuseong Media. Ces petits apports de la vie lui faisaient toujours plaisir et lui permettaient de se sentir un peu moins vide, quand il regardait au contenu de ses semaines. Entre Jay, Hee Ho et leur manager, il ne voyait pas grand monde. Il croisait des visages, retenait des noms, mais n’avait que peu d’interactions. Les seules occasions où il avait vraiment le temps de parler avec les autres, c’était durant ses pauses, et elles étaient généralement courtes. Celle-là lui aurait au moins permis de rencontrer Shin. Il n’oublierait pas de remercier sa machine à café préférée, lorsqu’elle serait réparée. Une pensée qui lui arracha un franc sourire.

« On en reparlera, ça m’intéresse vraiment. » Lorsqu’il parlait chinois, il repensait à sa sœur. Sa sœur si passionnée qui était partie en même temps que son père et Young Il. Il se demandait parfois ce qu’il advenait d’elle, si elle était mariée, avait des enfants. Cela faisait quelques années, après tout. Elle avait tellement de projets. Un sourire aux lèvres, il adressa un clin d’œil à son collègue et hocha la tête pour approuver ses dires. « C’était avec plaisir ! Et n’en fais pas trop ! » Quant à son invitation, il l’attendrait, compte tenu de la facilité qu’il avait eu à parler avec lui. De toute façon, il avait son numéro.

Le cœur léger, Min Oh ne tarda pas à s’éloigner de son camarade d’agence, abandonnant la salle où ils venaient de discuter, passant au-devant des imbéciles médisants qui bavaient leur jalousie autour d’eux. C’était stupide, cette rivalité qui existait dans les agences ; principalement celle qui existait entre les différents trainees. Il espérait sincèrement que Shin parviendrait à les devancer, même s’ils venaient de se rencontrer.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet. Push and pull me even more. I’m confident I will win. Every day, I’m dealing with a new type of loneliness. → me'ow

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

The beauty of the chinese language - Ft. Do Min Oh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Episode 1 - American Beauty
» Il fallait bien la revoir un jour... [PV Beauty]
» Jae Shin × ❝Beauty is a whore, I like money better.❞
» The beauty in an ass beating • PV
» Help! How do i change the games language on Android ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-