AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: séoul :: centre

'till we meet again ... Well, it was unexpected (ft. Shin ~)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Messages : 1264
Age : 21 ans.
groupe : Artiste solo, actuellement en pause à cause de sa santé.
rôle dans le groupe : Danseur, chanteur et chorégraphe.
nom de scène : Nathanaël.
occupation : Chanteur, danseur & chorégraphe de la Flow, visage de la marque de prêt à porter Spao.
avatar : Yoon Jeong Han (Seventeen).
DC : Baek Ha Neul & Jung Min Soo.
Points : 299

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t627-nathanael-in-wonderland-imagination-is-the-only-weapon-in-the-war-against-reality http://www.lights-camera-action.org/t636-kwon-nathanael-how-many-miles-to-wonderland#6701 http://www.lights-camera-action.org/t634-kwon-nathanael-once-upon-a-time#6669 http://www.lights-camera-action.org/t635-kwon-nathanael#6694 http://www.lights-camera-action.org/t661-kwon-nathanael-naelk#7448 http://www.lights-camera-action.org/t639-kwon-nathanael#6820
Message
Dim 2 Oct - 12:00

’till we meet again… Well, it was unexpected
« 1 universe. 9 planets. 204 countries. 809 islands. 7 seas. & it's you that I meet ... » •••

Ces derniers temps on ne peut pas dire que je traverse une période très joyeuse. Je suis sorti de l’hôpital il y a quelques jours suite à un malaise. Cela faisait un moment que mon état de santé n’avait pas fait des siennes. L’agence a étouffé l’affaire. Même si l’affaire c’était ébruité mon anémie n’est un secret pour personne, la Flow aurait certainement encore utilisé ce prétexte. Seo Yeon est l’une des seules à savoir que le problème est plus sérieux. Je sais que le mensonge a assez duré et qu’il va falloir que j’en parle, que j’accepte de me faire soigner … Quand l’agence apprendra cela je sais que je serais contraint de prendre une pause dans ma carrière. Cela me fait un peu peur. Je crains de ne pas avoir l’opportunité de reprendre par la suite. J’ai toujours appréhendé que cette fichue maladie ne détruise mon rêve. On verra bien ce qu’il se passera … Pour le moment, j’ai droit à quelques temps de repos. Je me promène incognito dans les rues de Séoul, une casquette sur la tête et mes longs cheveux attachés en une queue de cheval basse pour essayer de ne pas trop attirer l’attention. Fatigué de rester enfermé dans mon appartement, j’ai décidé de sortir prendre l’air.

Mes pas m’ont menés jusqu’à un café que je connais, pour être venu plusieurs fois. Un café, ça ne peut pas me faire de mal ? Même si ce dont j’ai réellement besoin c’est de me réalimenter correctement et de ne pas laisser l‘anorexie gagner, mais ça c’est plus facile à dire qu’à faire. Après tant d’années, c’est difficile d’accepter de l’aide. D’accepter d’être malade aussi, je me suis longtemps mentis à moi-même et bien que ces derniers temps je commençais à m’y faire … Savoir certains de mes proches au courant rend tout cela beaucoup plus concret et c’est effrayant. Je vais au comptoir du café pour prendre ma commande : un petit gobelet de café noir, sans sucre, surtout pas. Je paie et je m’apprête à sortir, préférant aller boire ma boisson chaude un peu plus loin. Pourquoi pas au parc qu’il y a à côté … J’aurais dû prendre un livre avec moi. Complètement perdu dans mes pensées et parce que la maladresse semble me coller à la peau, je bouscule quelqu’un de plein fouet. J’aurais pu m’en tirer avec quelques excuses, mais le couvercle de mon gobelet se défait et la moitié de mon café se retrouve renversé sur la chemise de cet homme. Je lève mon regard vers lui prêt à tout de même demander pardon pour ma bêtise. Je fais un pas en arrière, ne mettant pas longtemps à reconnaitre ce visage. Certes, il a changé depuis, mais … Je le reconnais assez facilement.

- Shin … ? demandais-je d’une voix hésitante.

Je ne sais pas si je préfèrerais me tromper … Depuis tout ce temps et après ce que je lui ai fait, je me suis souvent surpris à appréhender que l’on se revoit un jour. Je ne m’attendais certainement pas à ce que cela arrive maintenant … Je ne peux m’empêcher de le dévisager, comme si je cherchais un détail qui prouverait si c’est vraiment lui ou non. J’ai parfois regretté mon comportement de l’époque. J’ai bêtement suivis les ordres de l’agence, ne voulant pas ruiner ma carrière qui n’en était qu’à ses prémices. Je touchais enfin mon rêve du bout des doigts et j'ai été égoïste. Après avoir manqué de prudence, nous nous sommes fait prendre ensemble. Le scandale a été évité de peu. Je me suis souvent demandé ce qu’il était devenu. S’il avait réussi à trouver une autre agence puisqu’il a été contraint de quitter la Flow. J’aurais pu le défendre en face de notre CEO. Lui demander de le garder, tout en promettant de ne plus le fréquenter. Je ne sais pas si cela aurait été efficace, mais au moins je n’aurais pas laissé les choses se passer, agissant en simplement spectateur passif car j’étais mort de peur.

- Je … Je suis désolé pour ta chemise …

C’est tout ce que je réussi à articuler ensuite, tandis que mon regard ne le lâche pas.
© 2981 12289 0



   
   
Please stay ...
Hold my hand ☽ Before the dark night traps me in. Don’t leave me. Do you still love me ? If you feel the same, don’t leave today. Don’t ask why it has to be you. Just stay with me. I don’t expect a lot right now. Just stay with me.


Dernière édition par Kwon Nathanaël le Mer 2 Nov - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 77
Age : 22
occupation : Trainee
avatar : Kim Jongdae
DC : //
Points : 172

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2474-huang-shin-la-douleur-persiste-pour-qui-na-pas-despoir http://www.lights-camera-action.org/t2522-huang-shin-welcome-to-my-world http://www.lights-camera-action.org/t2523-huang-shin-mes-rps http://www.lights-camera-action.org/t2528-huang-shin-phone http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Sam 15 Oct - 2:29

’till we meet again… Well, it was unexpected
Cette journée aurait pu être une journée comme les autres mais ce ne fut pas le cas. Shin aurait du s’y attendre… A vrai dire, il avait imaginé à plusieurs reprises à quoi leurs retrouvailles auraient pu ressembler mais naïvement, il avait espéré pouvoir y échapper et ne pas être confronté à des souvenirs douloureux. La douleur était encore bien présente à l’intérieur de lui et même le temps ne semblait pas être capable de panser toutes les blessures qu’il avait connu : des cicatrices étaient toujours là et des plaies n’étant pas encore complètement refermées, la poussière se posant dessus pour le faire souffrir un peu plus et lui rappeler toute les difficultés qu’il avait rencontré… Il avait beau sourire, il ne se sentait pas toujours si bien, moralement parlant. Le travail l’aidait à oublier ses doutes, ses troubles mais ils revenaient toujours le hanter lorsqu’il se retrouvait seul, dans le calme. Même la musique ne l’aidait pas toujours, la peur étant omniprésente. Il ne voulait pas échouer une seconde fois et à cause de ça, il s’empêchait d’être heureux en refusant de s’accepter complètement. Cette histoire qu’il avait vécu… elle avait été si unique et elle lui avait appris tellement de choses sur lui-même et sur les relations mais la fin tragique qu’elle avait connu et les effets qu’elle avait causé par la suite l’avait traumatisé pour une très longues période. La colère était restée en ce qui le concernait lui… Lui qui lui avait tourné le dos sans même lui dire un mot, sans même le réconforter ou sans même lui dire au revoir. Un simple sourire, un simple regard aurait peut-être pu l’aider mais il n’avait rien eu de tout ça… Shin s’était retrouvé privé de son rêve et de cette personne. Ce monde, il l’avait détesté un long moment avant de décider de se lancer une nouvelle fois, sans commettre la moindre erreur cette fois-ci. Mais les événements de sa vie ne dépendaient pas que de lui, mais aussi du destin ou de hasard, peu importe… il n'appréciait pas ce que la vie lui réservait.  •••

Il s’était arrêté dans un café pour assouvir son addiction en caféine. Tout ce qu’il avait désiré, c’était un gobelet rempli d’un café bien noir qui allait pouvoir le réveiller et qui allait lui permettre de vaincre la longue fin de journée qui l’attendait. Il voulait retrouver un peu d’énergie pour survivre mais ses plans étaient tombés à l’eau et son café avait été gâché par un simple accident inopportun. Il aurait pu simplement s’éloigner après l’échange de quelques politesses mais ce n’était pas un simple accident. Tout d’abord, le contenu du café de cette personne s’était renversé sur lui, le brulant, mais en plus, ce visage lui était bien trop familier. S’il avait fait un mouvement de panique en sentant le liquide chaud sur sa peau, il s’était vite calmé, oubliant tout ce qu’il se passait autour de lui, alors que ses yeux se plantaient dans ceux de son vis à vis, surpris. Il aurait du s’y attendre… il aurait du s’y préparer mais même si ça avait été le cas, il n’aurait jamais été prêt pour leurs retrouvailles. Il aurait voulu tout oublier de lui, effacer leurs souvenirs pour ne plus souffrir et surtout… ne plus jamais le revoir. Ce que ce visage lui rappelait c’était à la fois de bons moments mais surtout une peine immense, l’impression d’avoir été trahis. « Nath’… » Avait-il murmuré et même après plusieurs mois sans prononcer son nom, cela semblait toujours naturel… ce qu’il détestait.

Ses yeux se baissèrent sur sa chemise qu’il avait oublié, la brulure n’étant rien par rapport au flux d’émotions qui se réveillaient en lui. Il ne savait pas quoi dire : la colère et la retenue était actuellement en confrontation à l’intérieur de lui. Cependant les excuses du jeune homme lui arracha une grimace, signe que la colère était en train de prendre l’avantage, même s’ils se trouvaient dans un lieu public. Heureusement que ses paroles furent prononcées dans un murmure : « Au moins, ma chemise a droit à des excuses… elle. » Il insista sur le dernier mot, tandis qu’il se refusait de regarder son vis à vis dans les yeux. Il voulait vraiment fuir cette situation car même s’il avait l’air énervé, il était surtout très bouleversé. Il n’était pas prêt et il se demandait comment Nathanaël se sentait pour sa part : s’il était aussi chamboulé que lui ? Cette même question revenait … Est-ce qu’il avait compté pour le jeune artiste ou ne fut-il qu’un amusement durant quelques mois? « Tu n’aurais pas un mouchoir par hasard? » Demanda Shin, ressentant enfin les effets du liquide chaud étant entré en contact avec sa chemise ainsi que sa peau.

Une partie de lui avait envie de fuir tandis qu’une autre avait envie d’exprimer tout ce qu’il avait sur le coeur. Il était perdu entre ces deux fossés, ne sachant pas dans lequel se jeter.
© 2981 12289 0

<333:
 


Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1264
Age : 21 ans.
groupe : Artiste solo, actuellement en pause à cause de sa santé.
rôle dans le groupe : Danseur, chanteur et chorégraphe.
nom de scène : Nathanaël.
occupation : Chanteur, danseur & chorégraphe de la Flow, visage de la marque de prêt à porter Spao.
avatar : Yoon Jeong Han (Seventeen).
DC : Baek Ha Neul & Jung Min Soo.
Points : 299

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t627-nathanael-in-wonderland-imagination-is-the-only-weapon-in-the-war-against-reality http://www.lights-camera-action.org/t636-kwon-nathanael-how-many-miles-to-wonderland#6701 http://www.lights-camera-action.org/t634-kwon-nathanael-once-upon-a-time#6669 http://www.lights-camera-action.org/t635-kwon-nathanael#6694 http://www.lights-camera-action.org/t661-kwon-nathanael-naelk#7448 http://www.lights-camera-action.org/t639-kwon-nathanael#6820
Message
Dim 16 Oct - 16:33

’till we meet again… Well, it was unexpected
« 1 universe. 9 planets. 204 countries. 809 islands. 7 seas. & it's you that I meet ... » •••

Si j’avais su que le destin se jouerait à ce point de nous, je ne serais sûrement pas sorti aujourd’hui. Quoique … J’appréhende cette rencontre inattendue, autant qu’elle me soulage. Je n’ai jamais eu l’occasion de lui demander pardon, d’essayer de m’expliquer … Je n’ai jamais cherché à avoir l’opportunité de le faire, c’est vrai et je l’ai toujours regretté. À l’époque, j’étais mort de peur. Le CEO de l’agence lui-même et mon manager me mettaient la pression pour que je ne cherche plus à revoir Shin. Jeune rookie que j’étais, j’ai eu peur de perdre ma carrière alors je me suis montré obéissant, abandonnant complètement une personne qui a pourtant énormément comptée pour moi. Je suis certain qu’il doit penser le contraire et Shin a toutes les raisons du monde de me haïr, mais je l’ai vraiment aimé. J’ai juste été con. Je me suis souvent demandé où j’en serais aujourd’hui, si je n’avais pas fait passer ma carrière avant lui. Son ton froid, l’amertume dans sa voix et ce regard qui me fuit ne font que confirmer ce que je pensais. Ses paroles me blessent, mais j’imagine que je les ai mérités. Cependant, de mon côté, je ne peux pas détourner mon regard. Secrètement, j’ai souvent espéré le revoir, par hasard. Maintenant que c’est chose faite, je ne sais même pas comment agir.

Je sens mon cœur battre lorsqu’il prononce mon prénom. Cela faisait tellement longtemps que je n’avais pas entendu le son de sa voix. Les derniers mots que je lui ai adressé étaient pour lui dire qu’entre nous ce n’étais plus possible, que je devais arrêter de le voir. La dernière fois que sa voix a résonné dans mes oreilles c’était quand il essayait de me tirer des explications. Chose que je ne lui ai encore jamais accordé. Je baisse les yeux. Je ne m’attendais pas à ce qu’il me saute dans les bras, bien sûr, mais cela fait tout de même mal. Je ne me présente pas en victime, je sais que je suis loin de l’être et que j’ai juste fais une belle connerie dans cette histoire. Cependant, j’ai pris cette décision seul et j’en suis le seul responsable. Je remarque plusieurs regards posés sur nous et je sors enfin de mes pensées.

- Si, attends …

Je fouille dans mes poches à la recherche d’un paquet de mouchoir. Le froid arrive, signe avant-coureur de l’hiver. J’attrape toujours un rhume à cette période, ce qui explique la présence de mouchoir dans ma poche.

- Tiens.

Je lui tends le paquet de mouchoir faisant se frôler nos mains. Instinctivement mon regard se lève vers lui. Il n’a pas vraiment changé, il a juste mûrit, je crois … Après notre histoire, j’ai fréquenté d’autres hommes, pensant avoir oublié tout cela. Du moins, je voulais l’oublier. Je m’en voulais tellement de l’avoir blessé et j’avais peur de reprendre contact avec tout ce temps … Pourtant son numéro est toujours enregistré dans mon portable. Sauf s’il a changé depuis. Me retrouver face à lui aujourd’hui me prouve que je n’ai jamais vraiment tiré un trait sur tout cela. J’ai toujours de l’affection pour lui et j’aimerais pouvoir lui demander pardon, s’il me laisse le faire. Shin va peut-être juste me repousser et m’envoyer balader. Toutefois, je ne suis pas du genre à étaler ma vie privée devant tout le monde. Encore moins depuis que je suis idole, même si personne ne semble m’avoir reconnu pour le moment. Je ne veux pas m’expliquer ici, alors une idée folle me traverse l’esprit. Il va sans doute refuser … Je ne peux pas le laisser comme ça non plus.

- Hm … Tu peux venir chez moi, je n’habite pas loin. Je te prêterai une chemise, tu ne peux pas rester comme ça …

Ma voix est hésitante. Quand nous étions ensemble j’avais aussi l’habitude de lui prêter des vêtements, tout comme je lui en piquais, notre carrure étant assez similaire. Au moins, les jours où on ne pouvait pas se voir, j’avais quand même son odeur … C’est tellement cliché dit comme cela.

- Tu pourras faire une machine pour laver ta chemise et si la tâche reste, je payerais le pressing.

Je ne cherche absolument pas acheter son pardon. Ma maladresse ayant encore fais des siennes, pour moi c’est la moindre des choses. Certes … C’est aussi une occasion de se retrouver dans un cadre un peu plus intimiste et pouvoir discuter, enfin … Si Shin l’accepte bien entendu. Je me surprends à appréhender sa réponse, je crains de me recevoir un violent refus après ce que je lui ai fait. Un long silence s’installe, s’en est presque insupportable. Un peu de café s’est renversé ma main quand je l’ai bousculé tout à l’heure, commençant à légèrement me brûler mais je n’y prête pas attention. Un peu de pommade et ça se soignera. Alors qu’il n’y aura rien pour soulager mon cœur si jamais il me repousse brusquement. Je sais que je n’aurais que ce que je mérite si ça arrive, du moins, j’imagine. Ce n’est pas pour autant que je resterais insensible. Shin a compté pour moi, sincèrement et je réaliser maintenant, qu’il est toujours spécial pour moi, d’une certaine manière. Notre histoire s’est tragiquement terminée, en partie à cause de moi et en pensant avoir tout oublié, je ne faisais que me mentir à moi-même.

:
 
© 2981 12289 0



   
   
Please stay ...
Hold my hand ☽ Before the dark night traps me in. Don’t leave me. Do you still love me ? If you feel the same, don’t leave today. Don’t ask why it has to be you. Just stay with me. I don’t expect a lot right now. Just stay with me.


Dernière édition par Kwon Nathanaël le Mer 2 Nov - 19:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 77
Age : 22
occupation : Trainee
avatar : Kim Jongdae
DC : //
Points : 172

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2474-huang-shin-la-douleur-persiste-pour-qui-na-pas-despoir http://www.lights-camera-action.org/t2522-huang-shin-welcome-to-my-world http://www.lights-camera-action.org/t2523-huang-shin-mes-rps http://www.lights-camera-action.org/t2528-huang-shin-phone http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Mer 19 Oct - 1:29

’till we meet again… Well, it was unexpected
“The truth is, everyone is going to hurt you. You just got to find the ones worth suffering for.”  •••

Il était perplexe en cet instant inattendu. Il s’était simplement rendu dans ce café pour assouvir son besoin en caféine mais il se retrouvait face à face à un fantôme du passé, une personne qu’il n’avait pas été capable d’oublier quand bien même il avait essayé d’y parvenir… en vain. Même lorsqu’il était retourné en Chine, détruit et en colère, il n’avait pas été capable d’effacer son visage de son esprit, se souvenant en détail des bons moments qu’ils avaient passé ensemble. Depuis qui était devenu trainee, rien n’avait été facile mais il avait été présent et cela lui avait tellement apporté, plus qu’il ne l’aurait pensé et si au début, ce ne fut pas évident pour Shin d’accepter cette nouvelle information le concernant, il n’avait pas essayé d’y lutter bien longtemps. Il avait été attiré par Nathanaël et il avait été heureux que ce soit lui… Ou tout du moins avant qu’il ne tombe de haut. Il aurait pu comprendre, ou au moins essayer mais cela avait été brutal et il n’avait même pas eu son mot à dire. D’une certaine façon, même s’il avait des torts dans cette histoire lui aussi, il s’était senti jeté comme une vulgaire chaussette. Ce fut un sentiment vraiment horrible qui l’avait envahi, bien avant que pire encore ne se produise : son rêve avait éclaté en milles morceaux à cause de cette même histoire qui venait de s’achever.

Il lui avait fallu beaucoup de temps pour passer à autre chose, pour arrêter de déprimer et de penser que sa vie était foutue et qu’il ne lui restait plus qu’à suivre le chemin tout tracé de son père et de finalement, se ranger dans le moule tel un bon petit soldat écoutant son supérieur. Cette vie en Chine fut étouffante et il s’était senti faiblir à plusieurs reprises. Cela aurait du être plus simple, moins éprouvant physiquement et moralement, et pourtant, ce retour fut pire que tout. Il avait perdu tout espoir et ce fut seulement grâce à de belles rencontres qu’il reprit goût à la vie, progressivement et différemment. Il avait voulu continuer le combat, même s’il avait jeté certaines choses en cours de route. Nathanaël aurait du en faire parti mais Shin savait très bien que ce n’était pas vraiment le cas, malgré ses tentatives. Il ne voulait plus avoir affaire à lui, alors que des souvenirs lui revenaient en mémoire et qu’il se revoyait lui aussi, avant que tout ne prenne fin. Il ne pouvait pas non plus se permettre de retomber pour un homme alors que son coeur avait tant souffert, alors que sa carrière avait failli être brisée à tout jamais à cause d’un simple égarement (même si ce fut beaucoup plus qu’un égarement ou même qu’une erreur… bien plus que ça).

Nathanaël lui tendit un mouchoir et le jeune trainee le prit assez rapidement, essayant d’oublier la sensation de leurs doigts se frôlant. Dire qu’il y a bien longtemps, il aurait pu sentir la chaleur de ses doigts entrelacés avec les siens… Ce genre d’image appartenait au passé, Shin devait s’y faire une bonne fois pour toute. Il plongea enfin ses yeux dans ceux de de l’idole lorsque tout à coup, ce dernier lui fit une proposition étonnante. Ses sourcils s’étaient froncés avant qu’il ne se calme, masquant au mieux sa colère. Il n’avait pas vraiment envie de le suivre, sa colère étant encore bien forte et puis, cela n’allait pas l’aider à l’oublier. Quoique… Il ne pouvait pas lutter contre cette envie de lui parler et d’obtenir, peut-être, des explications. Des explications qu’il méritait et qu’il attendait depuis longtemps. Cela pouvait peut-être l’aider à enfin passer à autre chose. Peut-être bien que non, c’était possible, mais il avait envie de prendre le risque. Il avait également envie de s’exprimer à son tour et même si Shin en voulait à Nathanael, il n’était pas aussi horrible et n’allait pas lui faire une scène en public, alors que le jeune homme risque d’être reconnu. Cette proposition qui lui avait été faite était donc plutôt intéressante et il n’était pas contre l’idée de se changer, pour diverses raisons. Il voulait se fondre dans la masse et ne pas se faire remarquer que ce soit pas des inconnus ou par des collègues de l’agence. Si on lui posait des questions sur l’état de sa chemise, il allait certainement s’énerver et il ne voulait pas infliger sa mauvaise humeur à n’importe qui. « C’est d’accord… J’ai besoin de nettoyer ça. » Il ne voulait pas s’expliquer, il accepta simplement, soupirant. Ce n’était vraiment pas comme cela qu’il avait prévu de passer sa journée, mais la vie était pleine de surprises… « Laisse moi prendre un café, vu que je n’ai pas eu le temps d’en commander un avec tout … ça ». Il s’éloigna pour récupérer un café mais surtout pour pouvoir respirer un instant, loin de Nath. C’était étouffant de se retrouver aussi proche de lui, après tout ce temps à l’écart l’un de l’autre. Il avait envie de s’éloigner et la tentation était vraiment forte. Il regarda la porte un long instant, hésitant à s’enfuir mais la voix insistante d’une serveuse le ramena à la réalité et il décida de se conduire en adulte même s’il ne savait pas encore comment cette entrevue à l’abris des regards allait se dérouler. Il remercia l’employée et récupéra sa commande avant de retrouver Nath’. Tout cela lui rappelait des souvenirs… Mauvais et bons souvenirs, il ne savait pas encore dans quelle catégorie ranger leur histoire vu les circonstances actuelles. « Bon on y va? Je te suis. » Il était froid, extrêmement froid alors que ce n’était pas du tout dans ces habitudes. Il était plutôt un garçon enjoué et malicieux mais ce jour là, il montrait une facette étonnante à Nath, la rancune encore très forte en lui.
© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1264
Age : 21 ans.
groupe : Artiste solo, actuellement en pause à cause de sa santé.
rôle dans le groupe : Danseur, chanteur et chorégraphe.
nom de scène : Nathanaël.
occupation : Chanteur, danseur & chorégraphe de la Flow, visage de la marque de prêt à porter Spao.
avatar : Yoon Jeong Han (Seventeen).
DC : Baek Ha Neul & Jung Min Soo.
Points : 299

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t627-nathanael-in-wonderland-imagination-is-the-only-weapon-in-the-war-against-reality http://www.lights-camera-action.org/t636-kwon-nathanael-how-many-miles-to-wonderland#6701 http://www.lights-camera-action.org/t634-kwon-nathanael-once-upon-a-time#6669 http://www.lights-camera-action.org/t635-kwon-nathanael#6694 http://www.lights-camera-action.org/t661-kwon-nathanael-naelk#7448 http://www.lights-camera-action.org/t639-kwon-nathanael#6820
Message
Sam 22 Oct - 18:56

’till we meet again… Well, it was unexpected
« 1 universe. 9 planets. 204 countries. 809 islands. 7 seas. & it's you that I meet ... » •••

J’ai l’impression que le hasard a décidé de se moquer de nous aujourd’hui. Non seulement il a fallu que je croise Shin, mais en plus je renverse mon café sur lui. Ce qui nous oblige à nous confronter. Dans le fond, cette rencontre est aussi inespérée. Je devrais peut-être saisir ma chance pour lui demander pardon et m’expliquer ? Même si je sais que cela n’arrangera certainement pas les choses et vu le regard qu’il me lance il doit me vouer une certaine haine depuis un moment déjà … Il en a tous les droits. Si j’étais à sa place, je l’aurais très certainement mal pris également. Je sais que j’ai mal agis à ce moment. J’aurais dû protester pour lui, même si cela n’avait mené à rien. Au moins je ne serais pas resté les bras ballant, spectateur passif de son éjection de l’agence. Je n’ai pas non plus cherché à le contact par message ou autre moyens de communications. La Flow m’avait expressément ordonné de ne plus rien avoir à faire avec lui, ma carrière n’en était qu’à ses débuts et j’avais tellement peur de tout perdre. J’ai obéis sans réfléchir. Ironiquement, aujourd’hui encore l’avenir de ma carrière est incertain. Je n’étais peut-être pas fait pour cela finalement … Je pensais sauver ma carrière en ignorant Shin, mais je n’ai peut-être fait que retarder l’inévitable, qui sait …

Sortant brusquement de mes pensées, je lui tends un mouchoir avant de lui faire une proposition complètement folle. Je prétexte vouloir lui prêter une chemise et essayer de nettoyer les dégâts sur celle-ci. Dans le fond, j’espère aussi que nous pourrons discuter à l’abri des oreilles indiscrètes. Il n’a pas l’air d’avoir énormément changé, il est peut-être un peu plus grand … À l’époque, on se prêtait souvent des vêtements comme notre carrure était quasiment identique. J’ai sans doute perdu du poids depuis le temps à cause de ma maladie, mais sinon … Je suis certains que je trouvais une chemise à sa taille dans ma penderie. Un léger sourire timide se dessine sur mes lèvres lorsqu’il accepte. J’acquiesce d’un signe de tête et le laisse aller au comptoir. De mon côté, je vais jeter mon gobelet de café presque vide. Je n’ai plus envie d’avaler quoique ce soit.

- Oui, on y va … dis-je d’une petite voix.

La froideur de sa voix me fait mal. Je ne m’attendais pas à ce qu’il m’accueille à bras ouverts, bien sûr que non. Je ne m’attendais pas non plus à ce que le revoir me fasse cet effet. Je pensais être passé outre cette histoire, bien que je pensais toujours à Shin de temps à autre. Il faut croire que certains sentiments sont perspicaces. Est-ce que je l’aime encore ? Je ne sais pas trop … Mais l’attachement est bel et bien là. Ce serait mentir de dire que le revoir ne me fait rien du tout. Mon appartement n’est pas très loin et heureusement. Le silence qui règne durant tout le trajet commence à devenir pesant.

- J’espère que tu n’as rien contre les chats, j’en ai deux.

En espérant qu’il ne soit pas allergique comme Ming Ming … Il connait déjà Alice puisque je l’avais déjà quand on se fréquentait. Elle restait chez mes parents quand j’étais trainee, mais il m’arrivait de la prendre avec moi quand je passais rapidement à l’agence. Le poméranien étant une race de petit chien, ce n’est pas bien difficile de la transporter. Je l’ai récupéré quand j’ai eu mon propre appartement et que mes parents sont repartis en Angleterre. Je déverrouille la porte et entre, invitant Shin à faire de même. Les deux chats, bien qu’adorables et câlins, sont d’abords méfiant envers cette personne qu’ils ne connaissent pas. Quant à Alice, j’ai presque l’impression qu’elle le reconnait … Elle s’approche de lui en trottinant et aboie joyeusement. Elle fait toujours ça quand elle veut des caresses.

- Tu peux poser tes affaires, je reviens avec une chemise propre.

Je saisis l’occasion pour m’éclipser rapidement et aller chercher un vêtement qui devrait lui aller. Je reviens finalement avec deux chemises.

- J’espère qu’au moins une des deux sera à ta taille. Tu peux aller dans ma chambre pour te changer, c’est la deuxième porte à gauche au bout du couloir.

Heureusement que je n’habitais pas encore ici quand on était ensemble. Cela m’aurait rappelé beaucoup trop de souvenirs communs et ceux qui me viennent à l’esprit son déjà suffisant. Je le laisse aller se changer et m’installe dans le canapé. Comme à son habitude Deanna vient immédiatement sur mes genoux. Je me retourne quelques minutes plus tard en entendant des bruits de pas, il a certainement terminé. Je me relève et pose doucement le félin sur le canapé. Je sais que je lui avais aussi dit qu’il essayer de laver sa chemise tâchée, mais quelques mots m’échappent malgré moi et ils n’ont absolument rien avoir avec cela.

- Je suis désolé pour ce qu’il s’est passé … Je n’ai jamais eu l’occasion de t’en parler ou de te demander pardon …

Je baisse les yeux, m’attendant à me faire froidement repoussé, car il est trop tard. Je m’en doute bien. On dit souvent, mieux vaut tard que jamais, mais dans certains cas cet adage ne fonctionne pas. Cependant, je tenais tout de même à m’exprimer à ce sujet. Je suis sincèrement désolé de l’avoir complètement abandonné et d’avoir été trop idiot pour oser bouger … Cela ne changera certainement rien à cette rancune qu’il semble me vouer et je n’en aurais pas la conscience plus tranquille mais je devais le faire …
© 2981 12289 0



   
   
Please stay ...
Hold my hand ☽ Before the dark night traps me in. Don’t leave me. Do you still love me ? If you feel the same, don’t leave today. Don’t ask why it has to be you. Just stay with me. I don’t expect a lot right now. Just stay with me.


Dernière édition par Kwon Nathanaël le Mer 2 Nov - 19:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 77
Age : 22
occupation : Trainee
avatar : Kim Jongdae
DC : //
Points : 172

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2474-huang-shin-la-douleur-persiste-pour-qui-na-pas-despoir http://www.lights-camera-action.org/t2522-huang-shin-welcome-to-my-world http://www.lights-camera-action.org/t2523-huang-shin-mes-rps http://www.lights-camera-action.org/t2528-huang-shin-phone http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Mar 1 Nov - 23:59

’till we meet again… Well, it was unexpected
“The truth is, everyone is going to hurt you. You just got to find the ones worth suffering for.”  •••

C’était tellement étrange de se retrouver en face de lui… et même si Shin gardait ses traits fermés, son coeur le serrait très fort et il avait l’impression d’étouffer, ayant du mal à respirer sous cette pression qui l’avait envahi. Imaginer leurs retrouvailles ne l’avait pas aidé, il était incapable de comprendre ce qui était en train de se passer. Shin ne savait pas quoi faire si ce n’est suivre Nathanaël et espérait avoir des explications, même s’il n’était pas sûr de vouloir les entendre. Quelques mois plus tôt, il avait quitté la Corée du Sud ainsi que le jeune homme et il n’en avait gardé qu’une profonde blessure qui ne s’était pas encore renfermée. Pourtant, chaque jour, il se montrait souriant et masquait ses faiblesses, quand bien même il avait peur et était rempli d’incertitudes. Quelques mois plus tôt, il s’était senti abandonné et il avait peur de se faire avoir une nouvelle fois. Il était hors de question qu’il souffre encore de cette manière… il était hors de question qu’il s’abandonne dans les bras d’une personne qui pouvait lui tourner le dos à tout moment. Shin voulait tout simplement s’empêcher de s’attacher aux autres, par mesure de sécurité. Cependant, la solitude l’envahissait très vite lorsqu’il se privait de relations qui se voulaient pourtant très saines. Il avait peur, peur d’apprécier une personne autant qu’il avait pu apprécier Nath’ et d’être laissé derrière. Sans un regard.

Shin était froid, il masquait sa faiblesse derrière un masque. Au fond, il avait mal, ses mains étaient moites et il était toujours partagé entre son envie de fuir et son envie de suivre Nath et de lui soutirer des informations. Il éprouvait le besoin de comprendre ce qui s’était passé, comprendre pourquoi cela n’avait pas marché, pourquoi Nath lui avait fait ressentir une peine aussi intense. Il avait envie de comprendre afin de pouvoir tourner la page. Il n’en avait pas été capable jusqu’à ce jour, même s’il essayait de s’en persuader. Tomber par hasard sur le jeune idole lui avait bien montrer que ce n’était pas le cas et qu’il avait toujours des sentiments pour lui. Même s’il lui en voulait vraiment du plus profond de son coeur, il ne pouvait nier cette envie qu’il avait éprouvé : cette envie de lui prendre la main et de sentir sa peau sur la sienne. Leur relation ne fut peut-être pas bien longue mais elle fut vraiment intense. Shin n’avait pas beaucoup d’expérience en amour et il devait admettre que celle-ci lui avait énormément appris. Il avait envie d’en tirer de belles choses mais la couche de colère qu’il avait en lui était encore trop épaisse.

Sans échanger de paroles supplémentaires, Shin suivit Nathanaël dans une direction qu’il ne connaissait pas encore. Nath avait changé d’appartement, se rendit compte Shin en arrivant à celui-ci et il fut rassuré à ce sujet. Il avait suffisamment été submergé par des souvenirs et par des émotions contradictoires que cela n’aurait pas arrangé son état déjà instable. « J’aime bien les chats. » Il répondit simplement et un léger sourire prit possession de ses lèvres lorsqu’il reconnut la boule de poils qui vint vers lui. Il se rappelait très bien de cette petite et il s’agenouilla pour pouvoir lui offrir quelques caresses, appréciant beaucoup ses retrouvailles contrairement à celles qu’il avait eu avec son maitre. « Coucou ma belle! » Il chuchota en lui grattant la tête. Son sourire disparu cependant lorsque Nathanaël quitta la pièce, le laissant seul avec les animaux de ce dernier. Les chats semblaient un peu timides et même si Shin adorait les animaux, il n’avait pas vraiment la tête à complimenter leur beauté ou même à tenter de les approcher. Il était à nouveau morose et perdu. Les yeux sur le sol et l’esprit ailleurs, il sursauta lorsqu’il entendit la voix du propriétaire des lieux, revenu avec deux chemises. Shin les attrapa avec attention, veillant à ce que leurs doigts n’entrent pas en contact puis s’éclipsa dans la pièce qu’on lui avait indiqué.

Il eut le temps de souffler quelques secondes, s’asseyant sur le lit de Nathanaël; un étrange sentiment le parcourant. C’était donc ici qu’il avait continué sa vie… Shin jeta un coup d’oeil sur l’ensemble de la pièce, observant les moindres recoins comme pour en savoir un peu plus sur le nouveau quotidien de ce fantôme du passé. Il sera alors les poings alors que ses sentiments s’étaient intensifiés. Il ne voulait pas être faible, pas alors qu’il devait se montrer fort même si c’était un mensonge. Il ne voulait pas que Nathanaël soit conscient de la peine qu’il y avait en lui… Il voulait pouvoir dire adieu à leur histoire, une bonne fois pour toute. Shin opta ainsi pour l’une des chemises, bien que ce fut étrange de porter un vêtement qui appartenait au jeune idole. Il y avait son odeur… Shin se força à passer à autre chose, agrippant sa chemise salle pour retourner dans le salon où Nath’ s’était assis. Il se leva au moment même où Shin avait posé les yeux sur lui, ce dernier gardant le silence. Il s’était changé… et maintenant? Le silence était pesant mais ne dura pas bien longtemps, Nathanaël le brisant. Ses mots furent un véritable choc pour Shin qui ne pensait pas entendre  un tel discours, et qui pensait devoir le forcer pour avoir une explication. Tant de questions le démangeaient et il souffla profondément pour ne pas craquer devant le chanteur. « Pourquoi? » Ce fut tout d’abord dans un murmure que Shin retrouva l’usage de la parole, avant qu’il ne soit capable de prendre son courage à deux mains : « Pourquoi est-ce que tu ne m’as rien dis? Pourquoi m’as-tu tourné le dos? » Il avait été abandonné et il avait perdu son rêve. Il l’avait perdu ce jour où ils s’étaient tous deux montrés insouciants : « Pourquoi seulement maintenant? Pourquoi tu n’as jamais essayé de me contacter? … J’aurai pu comprendre mais tu m’as tout simplement effacé de ta vie comme si je n’étais rien. Comme si je n’avais pas  eu d’importance pour toi. » Ce fut ça le plus dure finalement, l’impression de ne pas avoir compté, d’avoir été une simple distraction. Alors que pour lui, ce fut beaucoup plus !
© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1264
Age : 21 ans.
groupe : Artiste solo, actuellement en pause à cause de sa santé.
rôle dans le groupe : Danseur, chanteur et chorégraphe.
nom de scène : Nathanaël.
occupation : Chanteur, danseur & chorégraphe de la Flow, visage de la marque de prêt à porter Spao.
avatar : Yoon Jeong Han (Seventeen).
DC : Baek Ha Neul & Jung Min Soo.
Points : 299

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t627-nathanael-in-wonderland-imagination-is-the-only-weapon-in-the-war-against-reality http://www.lights-camera-action.org/t636-kwon-nathanael-how-many-miles-to-wonderland#6701 http://www.lights-camera-action.org/t634-kwon-nathanael-once-upon-a-time#6669 http://www.lights-camera-action.org/t635-kwon-nathanael#6694 http://www.lights-camera-action.org/t661-kwon-nathanael-naelk#7448 http://www.lights-camera-action.org/t639-kwon-nathanael#6820
Message
Mer 2 Nov - 19:25

’till we meet again… Well, it was unexpected
« 1 universe. 9 planets. 204 countries. 809 islands. 7 seas. & it's you that I meet ... » •••

Le trajet jusqu’à mon appartement est bien trop silencieux. Je n’ose pas prononcer le moindre mit, ce n’est pas le bon moment, ni le bon endroit. S’il prend mal ce que je veux lui dire, faire une scène en plein milieu de la rue n’est pas une bonne idée. Pourtant j’habite tout près, mais aujourd’hui le chemin du retour me parait durer une éternité. Je ne traverse pas une période très rose en ce moment et j’ai peur que ces retrouvailles n’arrangent rien à mon état. Je m’attends à ce que cela ne finisse pas bien et je sais que cela va m’affecter, contrairement à ce que j’ai laissé paraître tout ce temps. À la seconde où j’ai reconnu Shin, j’ai su que je n’avais jamais vraiment tiré un trait sur notre passé commun. Je ne me suis jamais pardonné ce que j’ai fait non plus. Shin n’était pas mon premier copain, loin de là, ni l’histoire qui a duré le plus longtemps … Pourtant, il est l’un de ceux qui ont plus marqué ma vie. Même mon attachement pour Akira n’est rien comparé à ce que j’ai ressentis en revoyant Shin. Je n’ai plus de sentiments pour Akira, je ne peux pas en dire autant concernant Shin.

Nous arrivons enfin et je le laisse entrer avant moi, refermant la porte derrière nous. Cheshire et Deanna semblent un peu méfiants, contrairement à Alice qui vient immédiatement saluer Shin. J’ai presque l’impression qu’elle le reconnait. Ce ne serait pas étonnant dans le fond, elle a souvent eu l’occasion de le voir. J’en profite pour m’éclipser et aller chercher une chemise pour qu’il puisse se changer. Puis, je m’installe sur le canapé, profitant de quelques minutes pour souffler. Sa présence est presque étouffante. Je ne peux pas m’empêcher de penser à tout ce qu’il s’est passé entre nous. Je suis content de le retrouver et de peut-être pouvoir lui demander pardon. Même si cela n’aboutit à rien, je tiens à le faire. Pas pour soulager ma conscience, car je sais que si nous nous quittons en mauvais terme, la culpabilité sera toujours présente. Juste parce que je lui dois bien cela. Je l’ai laissé seul quand cette histoire a éclaté, privilégiant ma carrière naissante. J’avais trop peur de me faire renvoyer aussi, si je tenais tête au CEO de l’agence. J’étais tellement absorbé dans mes souvenirs que je n’ai pas vu ces quelques minutes s’écouler et Shin est déjà de retour dans le salon. Je me lève et ces mots que j’ai trop longtemps retenus finissent par sortir.

Je détourne mon regard ne sachant pas par où commencer, mordillant ma lèvre sous la nervosité. Ce moment tant redouté et tant attendu à la fois est enfin arrivé, je ne dois pas me dégonfler.

- J’avais peur … J’ai été idiot. J’avais peur de me faire virer aussi, alors que j’avais enfin eu la chance de débuter …

J’ai été égoïste. J’ai fait passer mon rêve avant l’amour, puisque oui, j’étais amoureux et je le suis toujours au fond de moi. Malgré les relations que j’ai pu avoir depuis, rien n’a été sérieux et rien n’a été aussi intense qu’avec Shin.

- Mon manager et l’agence m’ont demandé de ne pas te recontacter. Si je voulais qu’ils étouffent l’affaire sans trop faire de bruit, je devais me tenir loin de toi, qu’on ne nous surprenne pas une nouvelle fois tous les deux. J’ai souvent hésité à t’envoyer un simple message, mais j’ai bêtement obéît.

Je l’ai regretté à plusieurs reprises. Certes, j’avais une carrière florissante et j’étais épanouie dans ce que je faisais mais pendant longtemps il m’a manqué quelque chose. Je m’en suis rendu compte trop tard.

- Ne dis pas que tu n’as jamais eu d’importance pour moi, c’est faux. J’ai fait une erreur et crois-moi je l’ai souvent regretté, justement parce que tu comptais pour moi. Plus le temps passait et moins j’osais revenir vers toi. J’avais peur que tu m’en veuille et tu aurais tout à fait raison, mais je préférais ne pas en avoir la preuve.

Cela m’aurait fait trop mal. Je n’étais pas celui qui devait souffrir dans l’histoire et pourtant c’était le cas. Je n’ose même pas imaginer comme Shin a vécu cette histoire. Qui sait même si j’avais secrètement gardé le contact avec Shin, j’aurais pu garder ma carrière. Seulement, tout finit par se savoir. J’avais peur des conséquences, qu’on se fasse prendre encore une fois et que cette fois je n’ai aucune seconde chance. Je sais que j’ai été complètement égoïste. J’ai un peu pensé à lui aussi, je me suis dit que si cette histoire s’ébruitait de trop, il aurait sans doute du mal à retrouver une agence. Ou c’était peut-être juste un prétexte pour soulager ma conscience de cette culpabilité.

- J’ai souvent pensé à toi depuis cette histoire. Je me demandais si les choses s’étaient arrangées pour toi et comment tu allais.

Un sourire fugace illumine mon visage avant de s’effacer de nouveau. Si je pensais aussi souvent à lui, c’était bien parce que je l’aimais toujours et pourtant j’ai été assez naïf pour croire que j’étais passé à autre chose. Après tout, j’ai réussi à me voiler la face pendant des années vis-à-vis de ma maladie. À croire que je suis particulièrement doué pour fuir la réalité. Cependant, elle me rattrape à chaque fois. Depuis que j’ai été hospitalisé quelques temps, mes proches sont au courant de ce mal qui me ronge. Ma carrière est en pause jusqu’à ce que j’aille mieux. Enfin, je dois encore voir le CEO de la Flow pour en parler, mais c’est certainement ce qui arrivera. S’il décide de me garder. J’ai peur qu’il me mette à la porte à cause de cette histoire. Est-ce que je l’aurais mérité dans un certain sens ?

- Je suis sincèrement désolé Shin, je m’en suis voulu pendant longtemps et … C’est toujours le cas, laissais-je échapper en détournant à nouveau mon regard qui s’était posé sur lui depuis quelques minutes.

Si je pouvais remonter le temps, j’agirais sans doute autrement après avoir vécu tout cela. C’est impossible bien sûr et je suis coincé dans cette réalité, obligé d’accepter sa réaction quelle qu’elle soit.
© 2981 12289 0



   
   
Please stay ...
Hold my hand ☽ Before the dark night traps me in. Don’t leave me. Do you still love me ? If you feel the same, don’t leave today. Don’t ask why it has to be you. Just stay with me. I don’t expect a lot right now. Just stay with me.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 77
Age : 22
occupation : Trainee
avatar : Kim Jongdae
DC : //
Points : 172

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2474-huang-shin-la-douleur-persiste-pour-qui-na-pas-despoir http://www.lights-camera-action.org/t2522-huang-shin-welcome-to-my-world http://www.lights-camera-action.org/t2523-huang-shin-mes-rps http://www.lights-camera-action.org/t2528-huang-shin-phone http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Sam 5 Nov - 16:12

’till we meet again… Well, it was unexpected
“The truth is, everyone is going to hurt you. You just got to find the ones worth suffering for.”  •••


Ses poings s’étaient serrés alors que de nombreuses émotions étaient en train de lui retourner l’estomac. Il avait envie d’entendre les explications de Nathanaël mais il avait également peur de faire une erreur, de ne pas être prêt. Peur d’être une nouvelle fois chamboulé et de ne pas savoir comment se remettre de ses émotions et il était hors de question qu’il craque devant lui. Shin essayait de garder les traits fermés, même si son regard était intense à cause de ce self-control qu’il s’infligeait. Finalement, il n’avait pas pu s’empêcher de réclamer les explications dont il avait besoin et les mots lui avaient échappé avant qu’il ne puisse peser le pour et le contre. Il ne voulait plus reculer alors qu’il avait attendu trop longtemps dans l’ignorance! Le moment était venu et il devait être fort pour aller de l’avant.

Nathanaël reprit la parole, et enfin Shin eut le droit à ses explications. Les entendre ne fut pas évident, les mauvais souvenirs remontant une nouvelle fois à la surface. Il se souvenait encore de la douleur qui avait parcouru son corps quand il avait compris que c’était la fin. Il avait bien cru, à cette période, que son rêve était complètement mort. Il était tombé de haut, lui qui se voyait déjà débuter dans quelques mois ou dans quelques années. Il s’était égaré, avait partagé de beaux moments avec quelqu’un mais cette même union lui avait fait tout perdre. Il avait compris, compris que Nath ne voulait pas perdre son rêve mais il n’avait pas pu l’entendre de sa propre bouche et la colère était ainsi montée face à tant d’injustices. Il avait pu continuer son chemin alors que lui avait été mis à la porte… Sans que cela ne semble lui poser problème. Tout du moins, c’était ainsi qu’il avait pris les choses lorsqu’il s’était retrouvé abandonné. Il avait baissé les bras, fermé son coeur et avait pris la fuite. Sans se retourner mais le coeur empli de regrets.

En Chine, il avait vraiment essayé de passer à autre chose, de correspondre aux attentes de son père mais cela avait été idiot et égoïste. Il avait fait espéré son père alors qu’il était pourtant évident qu’il n’était pas fait pour cette vie bien rangée, pour cette vie qui lui promettait stabilité. Shin se voyait chanteur et il ne pouvait pas lutter contre ce désir. Même si il avait déprimé durant plusieurs mois, il avait été capable de remonter la pente et aujourd’hui, il était fier de ce qu’il avait accompli même s’il traversait encore des moments difficiles. Cette relation brisée avait vraiment fait plus de dégâts qu’il voulait bien l’admettre. Il ne voulait plus s’autoriser à tomber amoureux, et surtout pas d’un autre homme alors qu’il avait autant souffert et que ça ne lui rien apporté de bon. Il avait tendance à ignorer les bons moments qu’il avait sauvegardé pourtant dans un coin de sa mémoire. Durant de longs mois, il avait repensé à cette rupture et aux circonstances de celle-ci… A force de cogiter, il n’avait pas été capable de pardonner Nath, ni même d’essayer de comprendre.

Les explications de Nath continuaient et Shin écoutait en silence, ses poings se serrant encore plus sous l’émotion. D’une certaine façon, cela faisait du bien à attendre mais … cela venait si tard qu’il ne savait pas comment réagir. Il souffrait sans dire un mot mais son regard n’était pas trompeur, le calvaire émotionnel qu’il vivait pouvait facilement se lire dans ses yeux brillants. Son coeur le serrait d’une façon très inconfortable et il avait vraiment besoin de prendre l’air car il avait l’impression d’étouffer… Toutefois, il se montra fort et et continua d’écouter les propos de son vis à vis, même s’il n’y restait pas indifférent. « J’avais peur que tu m’en veuille et tu aurais tout à fait raison, mais je préférais ne pas en avoir la preuve. » Un soupire échappa ses lèvres à cette remarque mais il préféra laisser Nath’ continuer avant de prendre la parole. La tension qui s’était abattu sur ses épaules durant le discours de ce dernier s’estompa lors des excuses de Nathanaël. C’était difficile à entendre mais ça faisait un bien fou… «  Tu sais… Je ne t’aurai pas demandé de rester avec moi alors que ta carrière pouvait être en danger. Mais je méritais des explications à ce moment là. Tu avais peur, je comprends mais tu ne penses que c’était aussi mon cas? » Il aurait pu être énervé, ne pas comprendre… c’était une hypothèse plausible mais Shin était persuadé du contraire, surtout qu’il n’aurait pas été en état de demander à Nath de sacrifier sa carrière alors que lui même était en train de connaitre cette tragédie. «  J’ai tout perdu à ce moment là et tu ne m’as jamais contacté pour prendre des nouvelles ou pour tout simplement mettre proprement fin à ce qu’on avait. J’aurai simplement voulu te parler une dernière fois et ne pas me sentir abandonné. » Ca avait été dur, il n’était même pas capable d’exprimer ce qu’il avait pu ressentir lors de cette période difficile : «  J’ai bien cru que c’était foutu pour moi, que mon rêve n’avait plus lieu d’être. Je suis parti… J’ai baissé les bras et je te laisse imaginer à quel point ce fut difficile. » Ses yeux se posèrent sur le sol, sa capacité à regarder Nath droit dans les yeux ayant disparue alors qu’il avouait sa faiblesse : «  Par miracle, je me suis repris et j’ai été capable de me battre pour réaliser mon rêve. Je suis trainee dans une nouvelle agence. » Il était fier de cette victoire mais ce n’était pas le sujet : «  Mais je n’ai pas été capable de te pardonner pendant tout ce temps. Je pensais que tu m’avais effacé de ta vie et ma seule réaction aura été de t’en vouloir encore plus. Comme si tu étais le seul responsable alors que je savais que ce n’était pas le cas. » C’était dur d’admettre les torts qu’il avait dans ce gros conflit qui les séparait mais il voulait être honnête lui aussi, d’une certaine façon. Il n’était pas vraiment capable de tout exprimer, c’était bien trop dur à formuler. «  Est-ce que tu regrettes tout ce qu’il s’est passé…? Sincèrement. » Ce n’était pas simplement la rupture dont Shin faisait allusion mais bel et bien de leur histoire en elle-même.  
© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1264
Age : 21 ans.
groupe : Artiste solo, actuellement en pause à cause de sa santé.
rôle dans le groupe : Danseur, chanteur et chorégraphe.
nom de scène : Nathanaël.
occupation : Chanteur, danseur & chorégraphe de la Flow, visage de la marque de prêt à porter Spao.
avatar : Yoon Jeong Han (Seventeen).
DC : Baek Ha Neul & Jung Min Soo.
Points : 299

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t627-nathanael-in-wonderland-imagination-is-the-only-weapon-in-the-war-against-reality http://www.lights-camera-action.org/t636-kwon-nathanael-how-many-miles-to-wonderland#6701 http://www.lights-camera-action.org/t634-kwon-nathanael-once-upon-a-time#6669 http://www.lights-camera-action.org/t635-kwon-nathanael#6694 http://www.lights-camera-action.org/t661-kwon-nathanael-naelk#7448 http://www.lights-camera-action.org/t639-kwon-nathanael#6820
Message
Sam 5 Nov - 22:58

’till we meet again… Well, it was unexpected
« 1 universe. 9 planets. 204 countries. 809 islands. 7 seas. & it's you that I meet ... » •••

Je lui parle sincèrement. Je ne chercher pas à l’amadouer et à apaiser cette rancune qu’il semble me porter. Il a toutes les raisons du monde de m’en vouloir. Je ne veux pas non plus soulager ma conscience, mais si je pouvais soulager mes épaules de ce poids, ne serait-ce qu’un peu … Puis, je lui dois bien cela. Shin ne méritait pas d’être abandonné comme je l’ai fait. J’ai passé tant de bons moments en sa compagnie. Il mérite au moins que lui présente mes excuses et que je lui donne ces explications qu’il semble attendre. Je ne lui demande pas de les accepter. Je ne m’attends pas à ce que tout redevienne comme avant après cela. Si même à ce que l'on reste amis. À vrai dire, je m’attends à ce que Shin parte une fois qu’il aura obtenu ce qu’il voulait. Je ne suis même pas sûr de mériter son pardon. Enfin, je ne suis pas là pour me plaindre. Je déteste cela, qui plus est. Je me suis montré distant et j’ai fait comme si rien ne m’atteignait il y a quelques mois. J’aimerais pouvoir en faire de même aujourd’hui, mais j’ai du mal. Rien que le revoir à créer une tornade d’émotions assez contradictoires en moi.

Je me replonge complètement dans ce passé que nous avons partagé. Des souvenirs me reviennent, les bons comme les mauvais. Les premières semaines, Shin m’a énormément manqué. Nos rencontres au détour d’une salle d’entrainement, je nous pensais cachés et inatteignables. Si j’avais su … J’aurais tout fait pour mieux nous protéger, le protéger. Je continue de lui expliquer ce qu’il s’est passé. Mon cœur se serre, jamais je n’ai voulu jouer avec lui. Bien sûr que cette histoire avait de l’importance pour moi, tout comme lui. J’étais juste trop jeune et trop bête. On fait tous des erreurs, mais parfois elle nous coûte bien plus que ce que ne le voudrait. J’insiste sur le fait qu’il comptait pour moi. Même s’il ne me pardonne pas, je veux qu’il le sache. Je ne supporterais pas qu’il pense que je me fichais de lui et que tout ce que nous avons partagé n’était rien. Nous ne nous sommes pas fréquentés très longtemps, mais je le connais tout de même un peu. Je vois ses poings se serrer, je me demande comment il prend tout cela … Son silence ne me rassure pas. Peut-être veut-il simplement me laisser terminer.

- J’avais peur des représailles si le CEO ou mon manager apprenait que nous étions toujours en contact.

Je ne dis rien de plus. Je me contente de fuir son regard et de mordille ma lèvre. Je suis conscient que mes explications et mes excuses viennent un peu tard. Elles ne seraient sans doute jamais venues si nous ne nous étions pas croisés. Pourtant, je mourrais d’envier d’avoir cette occasion. Quand je voyais son numéro dans mon répertoire, j’hésitais parfois à lui envoyer un message. Je ne pouvais pas le faire comme ça … Par SMS c’est trop lâche et je ne voulais pas revenir comme une fleur dans sa vie. Je n’en avais aucun droit. Je me disais que Shin devait avoir tourné la page et qu’il vivrait sans doute bien mieux si je ne venais pas lui raviver ces souvenirs douloureux.

- Je suis sincèrement désolé de t’avoir fait subir tout cela. Ce n’est pas ce que je voulais …

Jamais je ne l’aurais volontairement fait souffrir. Pourquoi aurais-je fais du mal à celui que j’aimais ? Pourtant c’est exactement ce que j’ai fait malgré moi. Un léger sourire vient se dessiner sur mes lèvres.

- Je suis content pour toi. Tu mérites d’avoir une seconde chance, j’espère que ça fonctionnera cette fois.

C’est tout ce que je peux lui souhaiter. Après tout, c’est en partie de ma faute s’il s’est fait virer de la Flow et s’il n’a pas pu réaliser son rêve avant. Je veux vraiment qu’il réussisse. Comme si cela pouvait m’aider à me sentir mieux d’une certaine façon.

- J’ai toujours ton numéro dans ton téléphone, mais je ne voulais pas faire cela par message. Pas après tout ce que tu avais sans doute enduré par ma faute et je ne voulais pas te faire plus de mal en te rappelant tout cela, alors je ne l’ai jamais fais …

Les paroles que je redoutais tant m’arrivent en pleine figure. Je les attendais et pourtant la douleur n’en est pas moins vive. Mon regard parcourt mon appartement à la recherche de quelque chose sur lequel me focaliser. Comme une bouée à laquelle me raccrocher pour ne pas me laisser submerger par mes émotions. Je ne fais aucun commentaire. Je comprends qu’il m’en veuille. Après tout … Je suis aussi très rancunier envers Akira. Je lui en veux de m’avoir laissé comme cela et si je n’avais pas rencontré Shin par la suite, j’en aurais certainement souffert encore longtemps. Sans le savoir il a guérit mon cœur de cette rupture et il m’a montré qu’aimer encore plus était possible, aussi cliché soient ces quelques mots.

- Bien sûr que non.

Ma voix est ferme, bien que légèrement faible et tremblante. Ces dernières semaines ont été éprouvantes émotionnellement et cet évènement c’est comme la goutte d’eau qui fait déborder le vase, mais je ne veux pas me laisser emporter par un raz-de-marée d’émotion.

- Je ne regrette pas ce que l’on a vécu … Tu ne dois pas croire cela.

Je comprends que Shin m’en veuille. C’est légitime, mais il doit savoir que je n’ai rien regretté.

- Seule notre séparation me laisse un goût amer, mais j’ai ma part de responsabilité. Si j’avais agis différemment tu aurais sans doute moins souffert.

Je ne cherche pas à attirer la pitié, c’est juste la vérité. Il l’a dit lui-même. Si je lui avais envoyé un message pour m’expliquer, lui donner pardon, à ce moment, les choses auraient été différentes. Nous ne serions peut-être pas restés ensemble, mais cette période aurait pu être moins douloureuse pour nous deux.

- Je ne te demande pas de me pardonner …

Même si je dois l’avouer, j’aimerais beaucoup qu'il le fasse … Je comprends ce qu’il vit dans un certain sens. Pardonné ce n’est pas toujours si facile.

- Je tenais tout de même à te dire tout cela et je … Je suis soulagé d’avoir pu le faire en face et pas en t’envoyant un lâche SMS.

Maintenant que Shin a eu ce qu’il voulait, est-ce qu’il va partir ? Me rayer complétement de sa vie ? J’ai envie de lui rappeler qu’il doit laver sa chemise tâchée si cela peut le faire rester quelques minutes de plus, mais je suis incapable d’articuler le moindre mot. Je joue distraitement avec la manche de mon pull qui rend trop grand sur mon corps frêle. Je suis loin d’avoir repris tous les kilos que j’ai perdus ces dernières années, mais c’est le dernier de mes soucis à l’instant présent.
© 2981 12289 0



   
   
Please stay ...
Hold my hand ☽ Before the dark night traps me in. Don’t leave me. Do you still love me ? If you feel the same, don’t leave today. Don’t ask why it has to be you. Just stay with me. I don’t expect a lot right now. Just stay with me.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 77
Age : 22
occupation : Trainee
avatar : Kim Jongdae
DC : //
Points : 172

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2474-huang-shin-la-douleur-persiste-pour-qui-na-pas-despoir http://www.lights-camera-action.org/t2522-huang-shin-welcome-to-my-world http://www.lights-camera-action.org/t2523-huang-shin-mes-rps http://www.lights-camera-action.org/t2528-huang-shin-phone http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Sam 12 Nov - 11:35

’till we meet again… Well, it was unexpected
“The truth is, everyone is going to hurt you. You just got to find the ones worth suffering for.”  •••
Les minutes avaient beau passer, la pression que ressentait Shin était toujours aussi forte, alors que ses yeux restaient posés sur Nathanaël. Il assimilait tous les propos de ce dernier mais il avait beaucoup de mal à savoir comme les prendre. Il avait envie de l’écouter, encore et encore, de comprendre et peut-être même de passer à autre chose, de pouvoir tourner cette page de sa vie, mais il avait du mal à en faire de la sorte. Les explications avaient beau venir, elles venaient bien trop tard. Il était soulagé de les entendre enfin mais beaucoup de mois étaient passés et la profonde blessure avait eu le temps de s’infecter. Shin avait perdu confiance, avait été traumatisé par son rêve qui s’était brisé en mille morceaux, sous ses yeux. Impuissant il avait été lorsqu’on lui avait fait comprendre que son parcours dans l’agence se terminait sur cette mauvaise note. On lui avait demandé d’oublier, de garder le silence, d’oublier tout ce qu’il s’était passé… Comme s’il avait pu en être capable alors qu’on venait de lui frapper violemment la porte au nez.

Ce jour là, il était rentré chez sa mère. Sans un bruit, il avait pénétré son appartement, toute trace d’émotion ayant quitté son corps à cause du choc. Il s’était assis sur le canapé et ce ne fut qu’une fois sa mère dans son champ de vision qu’il s’était effondré en larmes. Les mots ne purent sortir pas de ses lèvres, l’intensité de ses émotions bloquant sa gorge, l’empêchant ainsi de prononcer quoi que ce soit. Puis, il y avait cette peur inavouée. Avant Nath’, Shin ne s’était jamais posé de question sur son orientation sexuelle, n’ayant eu qu’une seule relation, avec une femme. Il n’avait finalement pas lutté bien longtemps lorsque finalement, il comprit qu’il pouvait également tomber amoureux d’un homme. Cependant, il ne l’avait jamais vraiment admis aux autres, apprenant déjà à accepter cette « particularité ». Sa mère n’était pas au courant même si elle devait s’en douter, il n’avait jamais réussi à garder des secrets… Toutefois, après ce qu’il venait de vivre, son coeur s’était fermé et il avait honte de ce qu’il était. Cette attirance lui avait couté son rêve… il était hors de question qu’il l’admette au grand jour. On venait bel et bien de lui dire que ce n’était pas normal, qu’il n’avait pas le droit d’éprouver ce genre de sentiments pour un homme. Pourtant c’était toujours le cas, et il ne pouvait rien faire contre ses sentiments pour Nath’.

Les larmes avaient longtemps coulé et un beau jour, il fit ses bagages et quitta la Corée, sous le regard triste de sa mère. Elle n’avait pas été capable de le convaincre de rester, de continuer à se battre… Pourtant quelques mois plus tard, malgré sa déception, elle fut soulagée de le retrouver et de pouvoir serrer son fils dans ses bras, ce dernier ayant à nouveau un sourire aux lèvres. Pour autant, même s’il semblait aller mieux, ce n’était pas complètement le cas. Beaucoup d’éléments avait été gardé sous silence, comme cette rupture difficile qu’il n’avait toujours pas dirigé. Face à Nathanaël, il pouvait enfin en reparler. Cela faisait du bien mais cela ravivait aussi les blessures. « Je ne t’aurais pas retenu. J’aurai compris. » Shin ajouta dans un murmure. C’était dur à avouer mais il l’aurait certainement laissé partir même si ça aurait été tout aussi difficile… Mais au moins, il ne l’aurait pas détesté : « J’aurai aimé qu’on puisse se quitter sur de bons termes. » Sa voix était toujours très basse. Il était sincère mais cela faisait mal de se montrer ainsi alors qu’il voulait rester froid et distant. Même après tout ce temps, il n’était pas capable de se fermer complètement à Nath’… « Je l’espère aussi… » Chaque matin, il était soulagé de savoir qu’il devait se rendre à l’agence, et malgré la fatigue qui accompagnait constamment ses journées : il avait eu le droit à sa seconde chance!

Shin se demandait si Nathanaël avait espéré le rencontrer plus tôt. Par hasard, comme ce fut le cas ce jour-là. Il n’aurait pas eu cette opportunité puisqu’il était parti en Chine mais cela, Nath’ l’ignorait peut-être aussi. Plusieurs mois étaient passés et ils n’avaient plus du tout été en contact. Des évènements avaient du se produire, pour chacun d’eux. Shin avait fait l’erreur de retourner dans son pays natal, par exemple, et il se demandait quelle vie avait mené Nath‘ depuis leur séparation. Le travail d’idole ne devait pas être facile et Shin avait remarqué la perte de poids de son vis à vis, même s’il ne posa pas de questions supplémentaires. Il détestait s’inquiéter pour lui, après tout ce qu’il s’était passé entre eux. Ou plutôt, ce qu’il ne s’était pas passé entre eux… Cette absence qui lui avait fait se poser maintes questions, dont celle qu’il posa à Nath et qui était lourde de sens pour le chinois. A la réponse de l’artiste, le souffle qu’il avait retenu fut libéré. Il était rassuré de l’entendre dire non, de savoir qu’il ne regrettait pas même si leurs relation s’était mal terminée. Heureux de l’entendre dire qu’il regrettait son comportement lors de cette séparation. « J’ai longtemps regretté pour ma part. » Il reprit la parole, les poings toujours serré sous l’émotions : « Parce que je t’en voulais énormément. » Nathanaël n’était pas le seul fautif dans cette histoire! Après avoir été mis à la porte par son agence, parce qu’il n’était pas « comme les autres » l’avait traumatisé plus qu’il ne pouvait le laisser paraitre. Il rejetait visiblement toute sa colère,, injustement, sur Nath. « Ca aurait pu se passer autrement. Au moins, j’ai eu les explications dont j’avais besoin… » Il avait encore besoin de réfléchir à celles-ci et peut-être que son avis allait changer, même s’il avait toujours peur des sentiments qu’il avait eu, qu’il avait toujours… « Te pardonner… Je pense que je devrais te pardonner, ou plutôt, que j’en ai besoin mais pour ça… j’ai besoin de temps… » Besoin de temps pour réfléchir, pour aller de l’avant une bonne fois pour toute. Mais après le pardon, qu’est-ce qui les attendait?
© 2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

'till we meet again ... Well, it was unexpected (ft. Shin ~)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» 3E VAG East Meet 2010 le 29 août (Baraque de Fraiture) => BELGIQUE
» Swap Meet de LAMBESC (13)
» cevennes car meet 30/31mai09
» swap meet à Mécrin ,j'y étais et les mosquitos aussi...
» 2 eme meet trois rivières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: centre-