AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

« Bad dancing saves lives. » } feat. Nam In Su

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Messages : 578
Age : 18 yo + 15.05.98
groupe : solo
nom de scène : haru
occupation : idol @yuseongmedia
avatar : kim chungha (ioi)
DC : yjr (fe) ; fy (kg)
Points : 72

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t239p10-myung-haru-hakuna-your-own-matata http://www.lights-camera-action.org/t241-myung-haru-you-me-cellphones#1891 http://www.lights-camera-action.org/t243-myung-ha-ru http://www.lights-camera-action.org/t251-myung-haru-slide-to-unlock http://www.lights-camera-action.org/t252-myung-haru-aloharu http://www.lights-camera-action.org/t1250-haru-yuseong-media
Message
Sam 14 Mai - 0:59

bad dancing saves lives
haru×insu
TENUE Il y a des jours où tout est pourri. Parfois on sent le bonheur jusque sous nos aisselles. Et d'autres fois, notre vie craint juste. Aujourd'hui était définitivement un jour où ma vie craignait et ça avait commencé dès le réveil : quand mes yeux s'étaient finalement ouvert, j'avais presque une demi-heure de retard à l'agence, – ce qui aurait dû me mettre la puce à l'oreille concernant le caractère pourri de ma journée – par la suite j'avais fait une croix sur mon petit-déjeuner et l'étape maquillage pour réussir à arriver juste à temps aux vocalises matinales. Et pour finir en beauté, le Professeur Woo avait littéralement passé son cours de danse à me couvrir de honte. Mais ça, je pouvais encore l'encaisser calmement ; c'était les aléas de la vie.
Ce qui m'agaçait beaucoup plus, c'était de devoir essuyer un nombre incalculable de critiques à la suite.
Apparemment, les réflexions acerbes de mon dernier cours étaient remontées jusqu'à un manager, qui s'était empressé de me descendre en flèche pour mettre ses trainees en valeur. Je m'étais donc bien fait remonter les bretelles en sortant de la salle. Inutile de préciser que mon moral était au plus bas et mon estime suivait difficilement le rythme. Ces derniers temps j'avais clairement l'impression de faire un pas en avant pour deux en arrière. Malgré tout, j'étais obligée d'avouer qu'il y avait du vrai dans leurs mots : pour débuter, il fallait être celui à s'entraîner le plus. Après une douche bienfaitrice, je décidais donc de prendre sur ma pause déjeuner pour consulter les horaires des stages hebdomadaires. Il y avait souvent des professionnels de l'extérieur qui proposaient des séances supplémentaires aux agences. Je m'y étais déjà rendue auparavant en préparation des examens, mais ça faisait quelques semaines que j'avais arrêté : il était peut-être temps de m'y remettre.
C'est donc encore un peu irritée par le discours de mon manager que je poussais le plus discrètement possible la porte d'une des salles de danse. La séance venait tout juste de commencer, et quelques paires d'yeux me jetèrent un regard mauvais lorsque je m'excusais doucement de mon retard. Mortifiée, je jetais rapidement mon sac de sport dans un coin de la pièce en m'installant au fond par défaut. Du haut de mon mettre soixante et un, je me tortillais un instant pour discerner le danseur du jour. Je retins de justesse un sourire béat en admirant sa démarche confiante. Je n'avais peut-être pas de talent dans ce domaine, mais les danseurs étaient généralement un vrai régal pour les yeux. Et j'avais déjà aperçu celui-ci en sortant de cours, en l'occurrence. Je m'étirais rapidement pour m'éclaircir l'esprit : j'avais déjà pu observé une troupe entière de filles bavant constamment sur les hommes comme lui, et je refusais d'en faire partie. N'oublie pas que tu es ici pour bosser, Ha Ru, m'efforçais-je de penser en prenant place sur le parquet lissé.
code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Myung Ha Ru le Lun 16 Mai - 2:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2316
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 133

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Sam 14 Mai - 15:19






faint.
Haru & In Su.






Un doux soupir traversait mes lippes tandis que cette douce chaleur parcourait inlassablement mon échine, à présent dépourvue du moindre vêtement afin que je puisse parvenir à me glisser au sein de cette cabine de douche, et ce, sans encombres. Les paumes de mes mains plaquées contre ce carrelage quelque peu froid me firent frémir, tandis que je restais là. Silencieux. Dépourvu de cette tendance à chanter à tu-tête lorsque j'osais pénétrer au sein de cette pièce. Non, je n'avais pas le temps. Ni même l'envie, de. Je semblais fatigué. Las de tout ce qui semblait se dérouler au travers de mon quotidien et c'est, finalement, sous une douche brûlante que je vins trouver refuge. Lieu propice à de multiples pensées et réflexions. Aussi étranges que, convenables. Je parvenais à recouvrir ce doux sentiment que je me devais de simplement apprécier le présent sans véritablement me soucier du passé, ou simplement : de ce futur proche qui m'ouvrait grand ses bras. Je balayais ces idées noires de mon esprit lorsqu'une douce mélodie se fit entendre. Deux choix s'offraient à moi... Premièrement : sortir sans véritablement me soucier des répercussions que mon être trempé, de la tête aux pieds pourrait créer afin de mettre la main sur ce bon vieux téléphone qui s'emparait peu à peu du silence de la pièce. Ou, deuxièmement : attendre. Curiosité piquée à vif. Je stoppai net le bruit sourd qui créait l'eau s'écrasant contre le sol blanchâtre de cette cabine de douche avant que je ne puisse me permettre de fuir celle-ci. Inévitablement... Je manquai de peu de glisser tel un véritable idiot. Crachant de multiples propos acerbes. Main trempée s'écrasant contre l'écran tactile de cet objet issu des nouvelles technologies, celui-ci ne souhaitait guère fonctionner et me fit, néanmoins, louper cet appel qui me semblait important. Je priais. Priant pour recevoir un message vocal qui me laisserait entendre verbalement la raison de cet appel. Après tout, il était bel et bien rare que cette personne daigne prendre son courage à deux mains afin de m’appeler. Mon répondeur l'avait très certainement rebuté. Tout du moins, c'est ce dont je me persuadais à croire tandis que je séchais vivement mon échine afin de me sentir plus présentable.

Une quelconque tenue enfilée, une main glissée lascivement à l'encontre de ma chevelure. Mon emploi du temps actuel ne me permettait guère de nouveaux égarements au sein de mon antre. L'heure filait à une vitesse folle tandis que j'emportais, lors de mon passage quelque peu précipité au travers de la pièce principale, ce fidèle sac de sport à mes côtés. Une vulgaire attention glissée à l'égard de cet animal que j'affectionne tant avant que je ne puisse être permis de prendre la fuite. Et ce, à pas de course. Il ne m'était guère permis d'user des transports en commun, aucunement permis de m'aventurer à user des services automobiles proposés, ou tout autre option s'offrant à moi envers une situation similaire à celle que je vivais actuellement. Je puisais au travers de mes forces afin de mener – par mes propres moyens – ma personne en ces lieux. « Et, bonjour à toutes et à tous. » Une large présence féminine se laissait découvrir sous mon regard tandis que j'usais de mes sens afin de discerner avec attention les moindres détails. Certaines me semblaient être de véritables inconnues, tandis que j'avais très certainement côtoyé d'autres d'entre-elles au travers de multiples occasions au sein de ces lieux que je parcourais à de nombreuses reprises en ces jours-ci.

« Je n'vais pas y aller par quatre chemins. En gros, Nam In Su, vous pouvez m’appeler In Su. Qu'importe. J'suis back-up dancer depuis trois ans, tout au plus. Vous êtes ici de votre propre gré, en gros : vous allez suer, et travailler jusqu'à la fin. Ouais. Alors, ceux qui n'sont pas prêt, je vous laisse quitter la salle, y a pas de soucis. Pour les autres qui sont prêt à affronter ça. Vous m'en voyez ravis. » Un vulgaire monologue qui offrait le goût de mon état d'esprit à l'égard de ces longues heures à venir.

« Pour ceux qui sont prêts à rester, je vais mettre une petite musique, je vous laisse me montrer de quoi est-ce que vous êtes capables. Histoire de voir, simple curiosité, m'voyez. » Un faible rictus vint rehausser mes lippes en un faible sourire avant que je ne puisse réaliser l'action qui se voyait poursuivre mes propres paroles.



electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 578
Age : 18 yo + 15.05.98
groupe : solo
nom de scène : haru
occupation : idol @yuseongmedia
avatar : kim chungha (ioi)
DC : yjr (fe) ; fy (kg)
Points : 72

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t239p10-myung-haru-hakuna-your-own-matata http://www.lights-camera-action.org/t241-myung-haru-you-me-cellphones#1891 http://www.lights-camera-action.org/t243-myung-ha-ru http://www.lights-camera-action.org/t251-myung-haru-slide-to-unlock http://www.lights-camera-action.org/t252-myung-haru-aloharu http://www.lights-camera-action.org/t1250-haru-yuseong-media
Message
Dim 15 Mai - 1:13

bad dancing saves lives
haru×insu
Je frissonnais un court instant devant le contraste qu'il offrait : si son apparence physique faisait penser à un personnage relativement accueillant, son discours stoppait ici net les hypothèses quand à son caractère, que je devinais d'avance bien trempé. Ses paroles flottèrent un moment dans la salle, le temps de pénétrer les esprits choqués par ses mots abrupts. Certains se raclèrent la gorge, d'autres s'agitèrent, mal à l'aise et... quelques-uns finirent par trottiner hors de la salle, visiblement refroidis par l'avertissement du dénommé Nam In Su. J'avouais être moi-même un peu gênée par son aplomb, mais je fis de mon mieux pour n'en laisser rien paraître : il était hors de question que je me défile aujourd'hui encore, je commençais à en avoir sérieusement marre d'être malmenée de cours en cours. J'espérais au moins que ça n'allait pas devenir personnel.

Une fois que la salle eut retrouvé son calme, mon spot discret au fond de celle-ci me sembla beaucoup sécurisé, étant donné qu'un certain nombre de personnes situées devant moi avaient déserté quelques minutes plus tôt. Je déglutis difficilement en essayant de me rappeler si j'avais déjà eu affaire à ce back-danseur avant - histoire de savoir à quoi m'attendre par la suite, concernant sa méthode de travel quelque peu rude - mais mes souvenirs ne semblaient pas réussir à trouver trace de lui. Mon petit processus de reconnaissance pris brutalement fin quand j'entendis finalement ses dernières paroles : mon corps se raidit et j'eus l'impression que le sang quittait littéralement mon visage. Bien sûr, l'angoisse de danser devant les autres trainees ne taraudait que ma petite personne. Loin de moi l'idée de remettre en question mes capacités en danse ; depuis un an j'avais certainement haussé le niveau que j'avais déjà acquis en arrivant à la Yuseong - et je n'aurais sûrement pas été intégrée dans la compagnie si j'avais totalement massacré l'audition de danse. L'anxiété qui m'envahissait prenait plutôt sa source dans le fait que je redoutais le talent des autres danseurs de la pièce. « Yah, je crois qu'on a trouvé Satan aujourd'hui... » me soufflais-je en espérant que personne ne m'entende. Si je devais être honnête, j'avouerais que j'étais prise d'un stress à l'idée de devoir me mesurer à d'autres.

Voyant mon tortionnaire désigné amorcer son observation des élèves en face de lui, je me fis le plus petite possible le temps de reprendre mon calme. Je fermais les yeux un instant, me forçant à prendre quelques respirations régulières alors que les hauts-parleurs crachaient rapidement les premières notes de la musique choisie par le jeune professeur. Mon esprit fit progressivement le vide alors que je m'étirais rapidement pour me détendre le maximum ; je commençais finalement à esquisser quelques pas qui m'étaient familiers sur le rythme, en essayant d'y joindre le plus d'enthousiasme possible. Je fis de mon mieux pour éviter le regard perçant de ce type peu avenant. Ses yeux sérieux lançaient presque des éclairs à certains, et je craignais fortement d'être la cible de ses foudres.

Je retins un grincement de dent désapprobateur. J'étais plus que déterminée à me dépasser aujourd'hui, alors même si je mourrais sûrement d'envie d'appeler ma nouvellement nommée meilleure amie pour baver sur un énième beau gosse qui se révélait sans pitié, je fis de mon mieux pour l'ignorer. Mais fidèle à ma mauvaise habitude de parler toute seule, je continuais ma plainte personnelle en chuchotant. « Shh... Il faudrait vraiment apprendre à vous détendre Seonsaeng-nim ! »
code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Myung Ha Ru le Lun 16 Mai - 2:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2316
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 133

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Dim 15 Mai - 20:11






faint.
Haru & In Su.




Un faible silence. De légers murmures. Un doux remue-ménage se laissait entendre avant que je ne puisse laisser mon esprit se voit emporter auprès de cette mélodie lancée. Des pulsassions. De rapides mouvements démontrés au travers d'un entrain sans-nom de la part de certains, tandis que d'autres tentaient de s’immiscer au travers de ce « jeu » que je venais de lancer. Mon regard se laissait porter auprès de ces jeunes qui s'adonnaient à cet art que j'affectionne tant. Rangeant chacun au creux de l'une des nombreuses catégories que j'avais pris soin de mettre en place. Je ne serais qu'une quelconque aide pour certains, un vrai pilier pour d'autres. Je ne devais aucunement négliger les talents ou, la présence de chacun. Et ce, malgré les multiples murmures peu avenant à l'encontre de ma personne qui parvenait à se faire entendre. « Mademoiselle. » Répliquais-je finalement, tandis que mon être parvint à rejoindre l'une de ces nombreuses demoiselles. Demoiselle qui tentait, avec tant bien que mal, de répondre à ma précédente demande. Une idée de défi et de combativité résidait en son regard. Néanmoins, je ne pouvais guère rester impassible à l'égard de ces vulgaires propos qui se devaient de définir ma personne. « Permettez ? » Une quelconque demande glissée à l'intention de la jeune femme avant que je ne puisse glisser l'une de mes mains à l'encontre de son crâne. Détournant son visage envers l'un de ces nombreux miroirs nichés contre les quatre coins de cette pièce au sein de laquelle nous nous trouvions actuellement. « Je serais vous, je me concentrerais sur mon travail. Plutôt que de tergiverser, Mademoiselle. » Aussi adorable pouvait-elle être, physiquement parlant, je ne devais en aucun cas paraître fébrile à l'encontre de la moindre personne habitant ces lieux. Impartial. Aucune faiblesse ne devait être démontrée.


« Enfin. Cela suffit, je suppose que j'en ai bien assez vu pour l'instant. » Ajoutais-je finalement, à la suite d'un vulgaire claquement réalisé à la suite d'un féroce contact de mes paumes, l'une contre l'autre. Et c'est à la suite d'une telle initiative que la pièce fut à nouveau plongée au travers d'un silence. De marbre, je désignais les groupes de travail. Non pas, par simple catégorie de niveau, mais d'une manière judicieuse. Mêlant talents, et difficultés. « J'ai pris l'initiative de jouer la carte de la compétition. En gros : chaque équipe devra me sortir un travail convenable à la fin de la semaine. Chaque travail sera filmé, donné aux managers et autres personnes qui s'occupent de vous. Histoire de. Comme ça, j'aurais moi aussi rempli la part du contrat. »


Ces nombreux stages mis en disposition n'étaient guère une partie de plaisir. Loin de là. Une initiative de ma part, certes. Néanmoins, je me devais, à mon tour : de fournir un travail conséquent.

« Du coup. Pour vous laisser une avoir une petite idée, j'ai préparé un truc. Rapidement, mais un truc. » Chassez le naturel, il revient bien vite au galop . Cette manière si polie de m'exprimer semblait rapidement lassante. Et, c'est avec une certaine retenue – malgré tout – que je me permis de m'exprimer. Le tout, avant que je ne puisse abandonner ce vulgaire sweat-shirt qui se voyait surplomber le haut de mon corps. Une nouvelle mélodie lancée. Un simple geste démontre afin de m'offrir une certaine place. C'est à la suite de quelques secondes que je me vis démontrer ce dont je semblais être capable. Le maître se devait de démontrer à ses élèves ses capacités, d'après certains.



electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 578
Age : 18 yo + 15.05.98
groupe : solo
nom de scène : haru
occupation : idol @yuseongmedia
avatar : kim chungha (ioi)
DC : yjr (fe) ; fy (kg)
Points : 72

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t239p10-myung-haru-hakuna-your-own-matata http://www.lights-camera-action.org/t241-myung-haru-you-me-cellphones#1891 http://www.lights-camera-action.org/t243-myung-ha-ru http://www.lights-camera-action.org/t251-myung-haru-slide-to-unlock http://www.lights-camera-action.org/t252-myung-haru-aloharu http://www.lights-camera-action.org/t1250-haru-yuseong-media
Message
Lun 16 Mai - 2:32

cold shoulder
haru×insu
J'étais mortifiée. Autant pour moi et mes réflexions personnelles qui devait avoir atteint ses oreilles ; il me remit à ma place avec fermeté. Je ravalais ma fierté blessée et acquiesçait gentiment à sa fausse suggestion. « Oui. Veuillez accepter mes excuses. j'ai été un peu déconcentrée par un individu pour le moins… perturbant. » Soufflais-je humblement avec une mauvaise foi camouflée le mieux possible. D'accord, je méritais d'avoir joué à la plus maline alors je m'efforçais de montrer un minimum d'humilité. Néanmoins, ça n'était pas parce que je n'adhérais pas sa personnalité que je devais me laisser abattre. Malgré mon désarrois, je devais avouer que ce travail de groupe avait ses bon côtés : je pouvais observer de meilleurs danseurs que moi exécuter les mêmes mouvements et prendre exemple sur eux. Au vu de mon groupe attribué, je ne me retrouvais pas dans le fan club de Nam In Su. Je grimaçais un faible sourire en me présentant, ce dont j'eus tout juste le temps avant qu'il attire notre attention vers sa personne dressée devant notre petite troupe confuse.

Cela m'étonnait à peine que la quasi totalité de la salle soit complètement perdue à l'idée de devoir préparer leur propre chorégraphie. Nous nous entraînions pour savoir danser, pas forcément pour savoir créer une danse, et j'aurais bien eu besoin des deux en cet instant.
Je fus sortie de mes pensées par une seconde chanson. Cette fois visiblement, c'était lui qui allait nous montrer l'étendue de son talent. Tous les regards se plantèrent sur l'être qui avait l'amabilité de nous démontrer ses mouvements gracieux. Tous l'étudiait avec intérêt et sérieux, observant chacune de ses extensions, jusqu'à ce qu'il ait fini, montrant leur respect avec des hochements de tête appréciatifs.

Quand il eut fini, un merci général agita la foule ainsi que des applaudissements admiratifs, auxquels se joignirent mes petites mains tremblantes. Un léger brouhaha s'élança progressivement entre les élèves, alors que chacun des groupes – dont le mien – commençaient à débattre du thème à choisir. Je restais silencieuse alors que les filles proposaient différents idées. Mon esprit était déjà ailleurs : comment allais-je possiblement réussir à aménager mon emploi du temps pour des créneaux supplémentaires ? J'étais pratiquement sûre qu'il me faudrait le double de temps pour apprendre notre chorégraphie par cœur.  Une semaine n'allait pas me suffire pour tout répéter si je m'entraînais seule, et je ne voulais pas forcer mes camarades à s'entraîner deux fois plus juste à cause de mes lacunes… Mon stress augmentait à mesure que nous passions le reste de la séance à travailler, et je manquais plusieurs fois les indications de notre leader désignée concernant mon placement durant la chorégraphie, oubliant le moindre conseil qui m'était dispensé par notre professeur. Éventuellement, je décidais de prendre une pause et balayais la salle du regard : certains trainees allaient vers In Su pour demander une extension de date pour rendre leur travail, peut-être devrais-je faire de même ? Mais ce serait pénaliser le reste de mon groupe aussi... Indécise, je levais haut ma main pendant un instant dans le but de lui faire signe au milieu des autres... puis renonçais au dernier moment en filant vers mes affaires posées au coin de la pièce. Si je n'avais pas déjà l'impression de me l'être mis à dos, j'aurais sans doute eu le courage de lui demander son aide… Je m'assis lourdement dans le coin en fouillant mon sac pour trouver ma bouteille d'eau. Je poussais un soupir de désespoir et jetais à nouveau un bref coup d'oeil vers les quelques élèves qui discutaient avec lui. Si je continuais de le fixer avec autant d'animosité il allait finir par croire que je le haïssais. Pour éviter de me couvrir de honte une seconde fois, je récupérais distraitement mon téléphone dans le but de gagner un peu de contenance. Myung Haru ou comment rater sa chance.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2316
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 133

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Lun 16 Mai - 15:22






faint.
Haru & In Su.




De vulgaires applaudissements, des compliments lancés à tout-va, des murmures, une faible animation se laissant entendre et percevoir alors, que la mélodie qui s'était emparée de cette pièce au travers de laquelle je me trouvais en compagnie de ces nombreux, et jeune inconnus, pris peu à peu fin. Un doux sentiment de satisfaction traversait mon esprit avant que je ne puisse glisser mon être aux côtés de mes effets personnels. Délestant ma gorge de cette sécheresse que je ressentais. Ravivant cet agréable sentiment de fraîcheur et revigorant au travers de mon organisme tandis qu'une énième présence féminine vint se glisser sous mon regard perplexe. Questionnements en tous genres, demandes et autres conseils avisés. Je semblais entrer en ce rôle que pouvait être celui d'un professeur envers ses élèves. Affectionnant davantage, l'idée de paraître utile à leurs yeux. Je ne semblais guère mécontent d'être « important » à leurs yeux. Ravivant en mon esprit, ce sentiment de fierté. Tout naturellement, j'agissais de la manière la plus naturelle et convenable qu'il soit. Observant, de part et d'autres ce qu'il se trimait autour de ma personne lorsque je me retrouvais à devoir répondre aux questionnements de certains. Jonglant, de groupe en groupe. Tantôt surpris, tantôt amusé. Ils ne manquaient guère d'imagination, pour certains. De doutes, pour d'autres.


Ils semblaient tant similaires à cet adolescent empli de rêves que j'avais auparavant été.

Rapidement, mon regard fut attiré par l'un de ces bras ballants, levé vers le ciel afin de parvenir à captiver mon attention. Néanmoins. La jeune femme qui semblait quémander celle-ci se ravisa bien vite. Et, aussi rapide que déconcertant cela pouvait-il être, elle se voyait prendre la fuite. Délaissant les membres qui formaient le groupe auquel je l'avais assignée afin de glisser son être auprès de l'un des quatre coins de la pièce. Pensait-elle pouvoir échapper à ma personne, si facilement . J'avais toujours été de nature curieuse. Au fond. « Mademoiselle ? » Osais-je, annoncer dans un premier temps avant que je ne puisse me retrouver accroupis à ses côtés. Prenant alors, un léger appui à l'encontre de l'un des murs adjacents.

« Une question ? Un avis ? Une demande ? Après tout ce que j'ai pu entendre aujourd'hui, de la part de vos camarades, ou, de vous-même. J'pense être capable d'en entendre davantage. Le groupe ne vous plaît pas ? Pourtant, ces gamines ont toutes quelques choses à vous apporter. Comme vous pouvez leur apporter quelque chose. Y a pas de bons, ou mauvais dans c'monde. Uniquement des déterminés, et des défaitistes. Alors, même si vous pensez être nulle, il y aura toujours un moyen de remédier à cela. » Répliquais-je finalement. D'une certaine manière, la jeune femme semblait similaire à l'une de ces nombreuses jeunes femmes, et à présent amie que j'avais su côtoyer au travers de l'une de ces trois grandes agences surplombant la capitale du pays du matin calme. Aussi similaires, que différentes. Elles semblaient pourtant si proches au travers de ce simple fait.


« Alors, debout. Mademoiselle ? » Cette appellation s'y vit être énoncée au travers d'une intonation quelque peu différente. Un questionnement, qui se voyait quémander l'identité avec davantage d'exactitude de la jeune femme. Certes, je possédais une longue liste où s'avérait être recensé chacune des personnes présentes en ces lieux, néanmoins. Je n'avais guère pris le temps de quémander une quelconque présentation de leurs parts.



electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 578
Age : 18 yo + 15.05.98
groupe : solo
nom de scène : haru
occupation : idol @yuseongmedia
avatar : kim chungha (ioi)
DC : yjr (fe) ; fy (kg)
Points : 72

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t239p10-myung-haru-hakuna-your-own-matata http://www.lights-camera-action.org/t241-myung-haru-you-me-cellphones#1891 http://www.lights-camera-action.org/t243-myung-ha-ru http://www.lights-camera-action.org/t251-myung-haru-slide-to-unlock http://www.lights-camera-action.org/t252-myung-haru-aloharu http://www.lights-camera-action.org/t1250-haru-yuseong-media
Message
Lun 30 Mai - 16:46

bad dancing saves lives
haru×insu
Ma séance d'auto-dépréciation fut interrompue par une interpellation soudaine. Je levais les yeux et me retrouvais bien vite nez-à-nez avec mon professeur de danse. Je ne pus m'empêcher de trouver la situation ironique ; j'avais passé le plus clair de la séance à essayer de ne pas me faire remarquer, et tout ce que je semblais faire était exactement le contraire de mon but. Je secouais la tête gauche à droite en remettant prestement mon portable dans mon sac. J'hésitais à répondre, au risque de paraître me chercher des excuses. Je l'écoutais parler sans cacher mon visage perplexe ; essayant d'évaluer s'il était sincèrement intéressé par ma raison de me mettre à l'écart, ou simplement sarcastique. J'aurais compris qu'il le soit, il avait d'ailleurs toutes les raisons du monde. Mais rien dans son discours débité avec tant de tranquillité ou sa manière de se tenir si nonchalamment contre le mur ne m'inspirait aucune antipathie. Au contraire, c'était pratiquement les premiers mots encourageants que j'entendais depuis le début de ma journée… Inconsciemment je laissais échapper un soupir. J'étudiais lentement son visage, gardant prudemment mes distances : j'hésitais encore à partager mes doutes, ce n'était pas dans mes habitudes de déballer la moindre de mes émotions au premier venu ; mais mes cours avait été terrible et l'assurance placide d'In Su adoucissait quelque peu les événements précédents.

Un ange passa le temps que je réalise qu'il s'adressait toujours à moi. Je clignais des yeux plusieurs fois, intriguée. Habituellement je n'avais pas de mal à gérer l'attention directe qu'on pouvait m'accorder, mais aujourd'hui étrangement, je doutais constamment de tout. Il fallait vraiment que je me ressaisisse. Je repris mes esprits et ne put réprimer mon air étonné en me levant précipitamment. « Je suis Myung Ha Ru. » Je suivis suivis ma réponse en m'inclinant rapidement avec politesse. Une fois debout, je m'agitais sur place, hésitante, avant d'ouvrir la bouche avec assurance. A vrai dire, pour la première fois depuis que j'avais passé la porte de la salle, ma voix ne trembla pas. « Écoutez, le soucis c'est juste que j'ai pas envie d'être un poids pour les autres. » Protestais-je en soutenant son regard. « J'ai l'impression de faire de mon mieux et de ne pas réussir à rattraper les autres. »

J'expirais longuement ; bizarrement, même entendre mes plaintes prononcées de vive voix m'embarrassait vraiment, je me sentais soulagée d'avoir vidé mon sac. Néanmoins, plus je parlais et plus j'avais le vague sentiment de passer pour une geignarde ; « Mais ça ira. Je comprends que vous soyez inquiet que je pénalise mon groupe, mais je trouverai une solution pour que ça n'arrive pas. » Dis-je en lui adressant un sourire crispé. La majorité des professeurs que j'avais croisé m'avait souvent mise en garde concernant mes chances de débuter si je passais pour le maillon faible dans un groupe, et je savais que le top de leur soucis était de ne pas paraître incompétent devant la compagnie dont ils entraînaient les poulains.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2316
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 133

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Mar 31 Mai - 2:08






faint.
Haru & In Su.




No need to argue. La demoiselle à présent, debout à mes côtés se permit de répliquer avec un naturel quelque peu déconcertant à la suite de mon questionnement, concernant son identité. Myung, Ha Ru. Je ne put réprimer de mon esprit : la simple et unique idée d'émettre une quelconque réflexion à l'encontre du fait que ce canidé que j'affectionne tant, partageant alors, mon antre. Se prénomme alors, d'une manière similaire à la sienne. Déplacé. Peu convenable. Ou simplement, fort ridicule. Je retins ce désir quelque peu enfantin. Me contentant alors, de hocher simplement la tête. De haut, en bas. Démontrant ainsi au travers de ce geste, le fait que j'avais appris, et retenu, le prénom de la demoiselle en question. « Croire en ses propres forces et capacités ? Est-ce donc, au-dessus de vos cordes, Mademoiselle Myung ? » Osais-je, finalement débiter au travers de multiples airs, faussement amusé. Et taquin, par la même occasion.

La gent féminine... Elles semblent, si facilement désemparée à l'encontre d'une quelconque difficulté qu'elles pensent, insurmontable. Usant de multiples prétextes, d'excuses, des propos lancés à tout va. De vulgaires faits créé de toutes pièces au travers de leurs esprits bien trop imaginatifs et découragés. Et ce, dans le seul et unique but de parvenir à sustenter leurs propres fiertés. Égocentriques, égoïstes ? Très certainement. C'est, tout naturellement au travers d'une certaine affection glissée à l'égard de la jeune femme que je fus permis de m'approcher davantage de celle-ci, démontrant alors, à l'aide de l'une de mes mains, ces sombres inconnus qui semblaient – quant à eux, s'acharner à la tache que je m'étais permis de leur offrir. « Tu n'es pas seule. Loin de là. Ce ne sont pas tous des machines de guerre. Ce ne sont pas des surhommes. Ce ne sont pas, non plus, des professionnels en matière de danse. Personne, ne pénalisera personne. Fait moi confiance. Et puis, si tu as si peu confiance en toi. Il te suffit de me demander de t'aider. Seuls, à seul. »

Aussi naturel, que déconcertant, cela peut-il être. Je me permis d'ébouriffer cette chevelure brunâtre impeccablement coiffée que possédait la jeune femme. Le tout, accompagné d'un clin d’œil. Et ce, avant que je ne puisse poursuivre ma route en tant que « professeur » au travers de ces lieux que j'avais habité au travers des précédentes heures, à présent. Tantôt, par-ci. Tantôt, par là. Accompagné, ou bien, seul. Délesté de la moindre tâche, parfois accablé de réflexions et questionnements. Silencieux, ou bien, bavard. Je jonglais au travers de ces faits. Arborant cet air enjoué, las, fatigué, et amusé. Jouant de ma propre personne. Usant de mes dernières forces. Les minutes, filaient à une vitesse grand V. Et enfin, je pris la parole. « J'suis prêt à écouter les projets, de chaque groupe. Le choix de musique, de type de chorégraphie. La place de chacun. Puisque, tout naturellement, vous devez prendre la décision de délester le rôle du « centre » à un membre de votre groupe. Choisissez bien, c'est important. »

Les groupes défilaient. M'offrant, tour à tour, leurs idées.

« Alors, mesdemoiselles. Dites-moi tout, j'suis entièrement à vous pour le quart d'heure à venir. J'ai accordé ce même temps, à tous les groupes. Ha Ru, je t'écoute. »




electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 578
Age : 18 yo + 15.05.98
groupe : solo
nom de scène : haru
occupation : idol @yuseongmedia
avatar : kim chungha (ioi)
DC : yjr (fe) ; fy (kg)
Points : 72

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t239p10-myung-haru-hakuna-your-own-matata http://www.lights-camera-action.org/t241-myung-haru-you-me-cellphones#1891 http://www.lights-camera-action.org/t243-myung-ha-ru http://www.lights-camera-action.org/t251-myung-haru-slide-to-unlock http://www.lights-camera-action.org/t252-myung-haru-aloharu http://www.lights-camera-action.org/t1250-haru-yuseong-media
Message
Mar 7 Juin - 5:11

bad dancing saves lives
haru×insu
Aussi étrange que cela pouvait me paraître, je semblais l'amuser. Je ne savais pas encore si c'était une bonne ou une mauvaise chose cependant. Je ne pus lui offrir qu'un haussement d'épaules. Malgré mon ton défaitiste, j'avais envie de lui prouver le contraire. Je devais avouer qu'au fond, son commentaire ironique me titillais, m'agaçant presque.

Il s'approcha et m'incita à observer les trainees. En l'écoutant, je me rendais compte que j'étais loin d'être la seule en difficulté. Alors que je baissais ma garde, je fus étonnée qu'il me propose gracieusement son aide particulière.  J'eus du mal à effacer mon sourire ravi. Drôle de manière de rassurer ses élèves : les agacer puis leur insuffler  un peu de confiance. Mon opinion de lui changeait au quart de tour, je me demandais sans cesse si je l'appréciais ou s'il me gonflait carrément. Je mourais d'envie de lui faire passer l'idée de me sous-estimer. Je sentis sa main sur le haut de mon crâne. « Hé ! » m'écriais-je en l'évitant trop tard. Il semblait se plaire à me déstabiliser. Je me recoiffais en pestant, alors qu'il s'éloignait ; me laissant boudeuse.

Je rejoignis mon groupe prestement, motivée à m'investir : les idées fusaient et nous choisîmes rapidement notre titre. Aussitôt avions-nous tout mit au point que notre professeur annonça qu'il viendrait bientôt s'enquérir de nos positions : pour mon plus grand bonheur, la danseuse la plus confiante se porta volontaire pour être centre... mais à mon grand damn d'introvertie, j'héritais de la seconde position à l'avant. J'étais anxieuse de devoir danser à côté d'elle. In Su s'approcha alors de notre petite bande assise en tailleur sur le parquet. Il énonça mon nom et j'ouvris de grands yeux, surprise qu'il ait retenu mon prénom. Je me raclais la gorge, gênée. « Hum, on a choisi Be My Baby par euh... Ariana Grande. C'est un morceau un peu électro/R&B ? » commençais-je d'une petite voix, doutant presque des choix établis auparavant. « ...et j'ai été désignée comme Lead Dance. » soupirais-je - en me plaignant presque - sans pouvoir cacher ma nervosité concernant ce point. Puis je lui désignais de la main notre Main Dancer et centre, avant que les autres n'explique à leur tour leur rôle. « C'est vraiment pas possible que je sois à l'arrière ? Si je me plante dans la choré je serai en première ligne... » confiais-je timidement au groupe en adressant une moue attristée à mon interlocuteur, espérant qu'elle suffise à l'amadouer.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2316
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 133

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Mar 7 Juin - 19:12






faint.
Haru & In Su.




Un simple hochement de tête. Argumenté, de ce faible sourire. Il est vrai. Je ne connaissais guère l'identité de la jeune femme qui avait produit cette mélodie américanisée. Auprès de laquelle, le groupe de ces demoiselles s'était permis de jeter leurs dévolus. Néanmoins. Je me devais de feindre l'ignorance à l'encontre, de ce simple et unique fait. Favorisant – naturellement, l'idée que ces demoiselles se devaient de créer, elles-mêmes, les pas de danses qu'elles se devaient de démontrer lors de l'évaluation. Face à un tel choix musical. Un choix, à double tranchant. Pouvant alors, pencher auprès de deux côtés fort différents. Tantôt, négatif. Tantôt, positif. « Haru. Que tu sois, en première ligne, ou derrière les filles. Je te verrais. Peu importe, ta place. Les erreurs ne m'échappent jamais. Sois-en certaine. » Ajoutais-je, dans un premier temps. Avant qu'il ne puisse m'être permis, de poursuivre : « Alors, je serais toi, j'accepterais ma place. Telle qu'elle est, et je donnerais le meilleur de ma personne. Qu'importent les erreurs. J'suis aussi là pour voir comment vous pouvez me montrer un travail. D'équipe. Pas uniquement, de danse. » Argumentais-je, alors. De simples conseils. Déguisé, auprès d'une vulgaire réprimande. Aussi ridicule cela pouvait-il être.

Mains, glissées à l'encontre de mes cuisses. Je vins finalement, y affliger une faible pression avant que je ne parvienne à me redresser d'une manière convenable, auprès de ces demoiselles réunies à mes côtés. Optant, alors, l'idée d'assimiler à ma personne : l'étiquette du jeune homme « plutôt agréable » ou, « cool ». Et ce, à la suite du léger engouement que j'avais créé lors de mon entrée en ces lieux. « T'façon. Si vous avez besoin d'aide en dehors du cours, vous pourrez facilement m'trouver à déambuler dans les couloirs. Là. Et puis, je crois même qu'ils ont laissé mon numéro de téléphone portable, ou mon mail, sur l'affiche du stage, alors. Comme vous l'sentez. Tant que je ne suis pas harcelé, à trois heures du mat. Parce que bon, j'ai une vie, moi aussi. » Ajoutais-je, finalement. Le tout argumenté d'un faible ricanement à l'encontre de mes propres paroles. Il est vrai. Cela semblait déplacé, néanmoins. Je n'étais que purement réaliste. Malgré mes propres obligations, je n'en étais pas moins : un être humain, comme les autres.

Par ailleurs. Une douce mélodie se fit entendre. Mon regard se vit rapidement redirigé vers le trouble fait. Qui n'était autre que, mon propre téléphone portable. Mélodie que j'avais pris soin d'installer, afin de me prévenir de l'heure. Concernant l'idée qu'il ne me restait guère davantage de temps, en ces lieux. En compagnie de ces sombres inconnus, que j'avais appris à apprécier. Malgré tout. D'une certaine manière. Leur identité ne m'était guère inconnue, à présent. « Bon. Je n'ai rien de plus à ajouter, aujourd'hui c'était en quelque sorte l'intro. à toutes les choses qui vous attendent pour les prochains jours. Comme je l'ai dit aux filles, si besoin : vous pouvez me contacter. Néanmoins. À la limite du possible. Compris ? » Ce questionnement, qui n'en était guère un. Une simple marque d'autorité afin, de clôturer cette longue heure passée, en leurs compagnies.

« Ah. Au fait, Haru, viens m'voir aussi. Deux minutes. » Démontrant alors, mon index et mon majeur en l'air afin de démontrer manuellement le temps que je souhaitais obtenir de sa personne. Son attention. « Mes paroles, elles tiennent toujours. J'ne vais pas faire ça avec toutes tes camarades. Mais. J'fais parfois quelques exceptions. Libre a toi, d'accepter, ou non. Et si tu veux connaître la raison, c'est uniquement parce que tu me ressembles. Il y a d'ça quelques années en arrière. Personne ne m'a aidé. J'me suis démerdé. Alors, si j'peux t'apporter mon aide. Voilà. » Le sors, restait au creux de ses mains. Son accord, ou son refus, au creux de ses lippes.



electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

« Bad dancing saves lives. » } feat. Nam In Su

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» ESS / FAR lives scores...
» BOIS OVTCHAROV FEAT
» Nouvelle Vague revient avec un album, "Couleurs sur Paris"
» 11ème journée : Agen / UBB
» pagaies bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-