Sélecteur de thème

AccueilDernières imagesRechercherS'enregistrerConnexion
-59%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont induction – 9,6 L
21.99 € 53.97 €
Voir le deal

 

 NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)

new edge
Kwon Jieun
Ven 11 Nov - 11:30
new edge
Kwon Jieun
new edge
NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)  Gw0SUET

NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)  2837534775 NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)  3640798837 NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)  3640798837 NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)  3640798837 NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)  3640798837 NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)  3640798837

Messages :
592

Age :
29.02.04 (04 ou 18 ans)

groupe :
소원 (SOWON) ♡

rôle dans le groupe :
main vocal, writter (dans ses rêves)

nom de scène :
nabi Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

occupation :
trainee

avatar :
chaehyun (kep1er)

crédits :
cosmic

DC :
every&co

Points :
31

NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)  Tumblr_m0mypyJpWS1qcfn0j NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)  WlTwH3J


❝ ✬彡 shooting stars
who are you

romeo + juliet La performance s'ouvre sur un VCR mettant en scène Jaewon et Jieun dans l'univers du film Romeo + Juliet réinterprétant la scène mythique de la rencontre des deux amants à l'aquarium.







romeo + juliet (1996)


(0:30 to circa. 1:30) +


Fin de la vidéo, la performance s’ouvre sur les deux protagonistes. Au centre de la scène, un large escaliers. Jaewon et Jieun sont chacun en hauteur de chaque côté de l’escalier, ils ne se regardent pas. Chacun est sur son propre « balcon », comme figé dans son propre monde. le décor est volontairement minimaliste en dehors de cela pour accentuer l’écart entre eux, mais aussi la solitude que les « amants maudits » ressentent.
Durant la performance entière, un jeu de lumière suivra Jaewon et Jieun, participant à part entière de la performance.

who are you


chanson + chorégraphie (légèrement modifiée par endroit)


Les premières notes de la chanson se lancent ; leurs voix s’élèvent, leurs corps s’éveillent au rythme de la chorégraphie, légèrement modifiée au début pour s’adapter à une danse plus solitaire. Ils se font néanmoins face, dansant la même chorégraphie néanmoins en miroir l'un de l'autre. Lors du refrain « Go ahead and say it already », leurs regards se croisent un instant, comme une étincelle, la chorégraphie reprend comme d’un seul corps, animé par la même passion. Toujours plus proches l’un de l’autre, ils dansent ensemble à la seconde partie du refrain. Hésitants, parfois ils s’éloignent, souvent ils se retrouvent.
« Do Not asking for Much », juste avant le refrain, la musique s’arrête et la lumière se tamise, Jaewon pose un genou à terre, tendant une rose rouge vers Jieun. Tous deux éclairés par un spot unique. Sur l’écran derrière eux, une citation apparaît, lu en voix-off par Jaewon :

« Did my heart love till now ? Forswear it, sight, for I ne’er saw true beauty till this night. »
– Romeo Montague, Romeo & Juliet.


Jieun accepte la rose, mais Jaewon se relève, descend les escaliers suivi par le spot, le regard sur le public. Après quelques secondes, sa voix chante à nouveau : « If you’re going to say what I think… » Jieun reprend avec lui pour la suite de la chanson « Go ahead and say it already », descendant vivement les marches pour retrouver Jaewon, profitant de la pause musicale pour s’élancer dans ses bras, ajouts, dans la chorégraphie.
Lorsque leurs spots se retrouvent et ne font qu'un, la lumière éclate et couvre à nouveau toute la scène. Leurs corps tournoient ensemble au rythme de la mélodie, ses pieds retrouvent doucement le sol, la chanson repend. Cette fois, ils ne s’éloignent plus, finissant l’un près de l’autre avant de, comme les protagonistes de la célèbre œuvre de Shakespear, tomber au sol à la dernière note, pour toujours l’un près de l’autre.



ready, steady, go! Son visage s’était légèrement décomposé pour cette nouvelle épreuve. Etre sixième l’avait un peu déprimé mais Jieun savait qu’elle devait déjà en être heureuse : ce n’était pas si mal, et on ne pouvait pas toujours être sur le podium ! Néanmoins, l’intitulé l’avait un peu inquiété. En binôme avec un candidat masculin. Certes, elle avait déjà performé avec Seokwoo, mais c’était différent. Elle le connaissait bien. Et jusque là, elle s’était plutôt rapprochée des candidates. Ses lèvres s’étaient pincées, souriant en essayant de cacher sa déception, un regard lancé vers Jaewon. Elle mentirait aussi si elle disait qu’elle était pleinement satisfaite. Who Are You était tellement éloignée d’elle ! Elle enviait un peu Eiko qui était avec Jibae ou Artémis avec Yejun. Elle aurait été bien plus à l’aise sur ces chansons et avec ces candidats.

Difficile de savoir comment se comporter pendant les répétitions, venir avec une idée. Elle n’était jamais sûre de ce qui plaisait ou non au garçon face à son manque de réaction et d’expressions. Peut-être qu’il détestait Roméo et Juliette ? Peut-être qu’il détestait regarder des films. Elle n’en savait rien, après tout ! Jieun avait évidemment entendu que certaines personnes détestait à peu près tout et si elle pensait que chacun pouvait vivre comme il l’entendait, elle trouvait ça tout de même un peu désolant. Les premières heures avaient donc été un fiasco et elle s’était finalement décidé à essayer de le faire rire en le taquinant un peu, puis en tentant de faire des aegyos volontairement exagérés et théâtrales pour essayer de le faire rire ou au moins pour l’agacer : ça aurait été mieux que rien. Qu’il rit, même légèrement, avait été sa petite victoire.

Le reste des préparatifs se passa bien mieux selon elle, pourtant, elle restait nerveuse au moment de monter sur scène. Tourner le VCR avait été plutôt excitant et vraiment fun, en tant que mini-aspirante actrice, elle espérait bien pouvoir un jour tourner ce genre de film ou drama. Jieun avait peur qu’elle ne soit pas convaincante, que cela ne plaise pas. Jaewon était parfait dans le rôle, il avait le physique et l’aura pour, mais elle ? S’ils étaient mal classés par sa faute, elle s’en voudrait terriblement. La musique se lança, elle fit de son mieux pour ne pas le regarder, imitant ses gestes, ses pas, chantant en même temps sur le rythme lent, presque sensuel de la chanson. Son cœur manquait toujours un battement au moment de danser directement avec lui. Jieun n’avait jamais été réellement entrainé pour les danses de couple, encore moins danser près d’un homme. Contrairement aux premières tentatives, au moins, elle ne rougissait plus et gardait un semblant de dignité. Surtout au moment de s’élancer dans ses bras, tournoyant contre lui. Elle ne pouvait s’empêcher d’être fier en entendant le public les applaudir, en réalisant que tout s’était bien passé. Une fois dans les coulisses, elle attrapa le bras de Jaewon, le secouant légèrement. « C’était trop cool ! T’as été trop cool ! » Elle espérait qu’il le savait et n’en doutait pas, levant l’un de ses pouces vers lui dans un large sourire.






Ahn Yoon Ho, Kwon Ye Jun, Noh Jae Won et Huang Alexa aiment ce message



LA VIE EN ROSE
NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)  1f497
http://www.lights-camera-action.org/t28627-kwon-jieun-o-it-s-just-ushttp://www.lights-camera-action.org/t28463-kwon-jieun-new-generationhttp://www.lights-camera-action.org/t27112-kwon-jieun#422210http://www.lights-camera-action.org/
wanderlust entertainment
Noh Jae Won
Dim 13 Nov - 11:37
wanderlust entertainment
Noh Jae Won
wanderlust entertainment
NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)  0be8f62c5feb1ff304b38ac97d90d90c0e975326

NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)  2186849763 NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)  3543671621 NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)  3543671621 NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)  3640798837 NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)  3640798837 NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)  3640798837

Messages :
1084

Age :
(05/01/2000) twenty-two yo (oppa trop hot pour mon cœur ♥)

groupe :
wanderbuddies (la bande de fous à lier)

rôle dans le groupe :
cold beauty, hot body, deep voice (futur mari de yuri, père de ses enfants, fesses-coussin de hyunwoo, bombe sexuelle, ABSOLUTE CUTIE)

nom de scène :
spark (les feux d’artifice dans le cœur de sa femme (et nulle part ailleurs.))

occupation :
trainee & barista (illegal man, husband material, tsundere professionnel, emo copain de kiwi, best bff)

avatar :
choi yeonjun (txt) (cutie sexy, le plus bel homme de cette terre)

crédits :
hanatsuki (avatar) // zaja (signature)

DC :
velvet, miran, eiko, hyemi, nayung, dambi, chansoo (belongs to fantine ♥) & byeol

Points :
33



❝ ✬彡 shooting stars
Into a dark illusion called love

I dream of you Le moment le plus difficile de cette émission est et restera les résultats. Cet instant de battement où tout peut arriver. Où leurs performances sont jugées et classées par d’autres, loin du rush de la préparation, du dur labeur et de l’extase de réussir à produire l’attendu sur scène. Il n’y a absolument aucun plaisir à être là et découvrir qu’on a chuté dans le classement, même s’il ne s’agit que de quelques places. Restant muet et inexpressif, fixé sur ce double chiffre qu’il obtenait pour la première fois. Il avait beau ne pas y accorder une attention particulière… cela restait rude. Il devrait faire mieux la prochaine fois, d’autant plus s’il n’était pas seul. Il ne laisserait pas sa partenaire tout porter, puisqu’apparemment, il serait mis de paire avec une protagoniste de l’émission par pur hasard. Il n’en connait aucune réellement, si ce n’est peut-être Ninon pour l’avoir brièvement croisé dans les couloirs. Mais là non plus, on ne peut parler de connaissance. Il n’a pas plus d’attente, se disant que chacune brillait à sa manière et qu’il s’adapterait au ton. Il l’avait bien fait avec Her, alors… pourquoi pas maintenant ? Sa plus grande peur résidait dans la possibilité d’être un poids à cause de ce simple numéro qu’il portait. Heureusement avaient-ils au moins tous deux le même grade.

Jieun… ne semble toutefois pas être très heureuse avec lui, détaillant son sourire sans y trouver la lueur qui habite d’ordinaire ses iris. Devant sans doute garder les apparences face caméra et se doutant bien qu’il n’était assurément pas le plus fun des contestants. Il ne lui en voulait nullement de penser ça. Alors il se met en retrait de prime abord, acquiesçant au thème et aux costumes sans trouver à y redire, voulant certes la mettre en confiance mais trouvant également ses idées bonnes. Est-ce son manque d’entrain visible qui rend le tout caduc ? Pourtant n’en manque-t-il pas vraiment, il est juste compliqué pour lui d’exprimer ses émotions, surtout quand il est timide. Et il n’a jamais été très à l’aise avec les femmes, depuis… sa dernière relation. Essayant simplement d’instiguer une safe place où elle pourrait dire tout et n’importe quoi sans se brider. Est-ce pour cela qu’elle se met à le taquiner ainsi ? Il ne comprend pas plus ses aegyos sortis d’il ne savait où, ses prunelles s’arrondissant alors qu’il reste muet… jusqu’à laisser s’échapper quelques notes rieuses, ne comprenant décidément pas cette jeune femme. Ce dernier est bien vite étouffé dans un raclement de gorge, se massant l’arrière de la nuque gêné, mais le sourire pourtant demeure, faible esquisse fantomatique. Elle avait le prénom de sa mère et l’attitude exagérément optimiste de sa sœur, de quoi le perdre autant que l’amuser. Cette simple assimilation l’aidant à se détendre et délier ses lèvres pour donner à son tour ses idées.

La chorégraphie est retravaillée en fonction de la scénographie et tout le décor, bien que significatif, se veut épuré. Même les costumes, qui appartiennent certes au film, se veulent minimalistes, une simple robe blanche volante et une paire d’ailes pour elle quand il se retrouve avec un pantalon serré, des bottes hautes et une fausse cotte de maille. Ils veulent émouvoir de leur jeu et laisser les spectateurs se plonger à corps perdu dans le chanson et leurs mouvements aussi solitaires qu’enlacés. Pas de bling bling, pas d’exagération… Cette fois-ci, ils miseraient tout sur leurs talents bruts. Un pari risqué qui pourtant lui plait, étant après tout le réel cœur de cette émission. Ils travaillent donc d’arrache pied sur chaque détail, le porté étant le plus compliqué, et il met un point d’honneur à faire des efforts sur son comportement pour mettre sa partenaire à l’aise. Parce qu’une danse à deux, et un jeté de cette envergure, ne peut se faire qu’en ayant pleine confiance en l’autre. Alors lui aussi se laisse aller à la taquiner, parfois, et tente au maximum de banaliser la danse qui se veut parfois sensuelle. Ils ne sont que les messagers de Shakespeare dans cette description lyrique de l’amour. Aussi lorsque le moment est venu de monter sur scène et que le stress les prend ne peut-il s’empêcher de maladroitement lui tapoter la tête, ne cherchant là nullement à ruiner sa coiffure mais bien lui montrer son soutien. « Amusons-nous, et tout ira bien. » Lui servant un sourire aussi maladroit qu’aux éclats tendres avant de monter de son côté du balcon.

And I think of you all the time

romeo + juliet (1996)

(0:30 to circa. 1:30) +

La scène débute sur une introduction filmée et enregistrée mettant en scène les deux protagonistes sur l’écran mural, réinterprétation de la scène mythique du film de romeo + juliet. Les deux amants se découvrent alors pour la première fois, séparés par cet aquarium, vision aussi idyllique qu’éphémère, mirage ô combien parfait de l’esprit où l’eau reflète ce que le cœur semble déjà avoir en lui. Un moment hors du temps et loin de toute réalité où les orbes peuvent se permettre de retracer tendrement les courbes nouvelles et désormais gravées de l’être aimé, au milieu du ballet aqueux des poissons indifférents.

-+ moodboard +-

who are you

chanson + chorégraphie (légèrement modifiée par endroit)


Who are you?
You're like a maze
But I like you, like to find you...

Le visionnage se termine sur l’illumination de la scène, découvrant un grand escalier central avec une plateforme à mi-chemin, se divisant alors en deux pour amener à deux petits balcons identiques dans lesquels se trouvent chacun d’eux. Une symétrie volontaire amenée à se répéter tout au long de la performance et un écart creusé d’emblée pour accentuer la solitude ressentie avant la découverte de l’autre. Les balcons sont également un clin d'œil à la scène mythique de l'œuvre.

I dream of you
I'm feel like, I'm not myself again
And I'm fall...

La mélodie s’installe, emplissant la pièce de ses notes sensuelles et pourtant solitaires, chacun se mouvant dans son espace sans jamais s'apercevoir, leurs mouvements miroir de l’autre. Un éveil en douceur dépeignant pourtant une tristesse profonde, loin de l’être aimé. Loin de toute chaleur.

If you're gonna say what I think
Go ahead and say it already...

Leurs regards se croisent, l’espace d’une seconde qui crée l’étincelle, un spot venant éclairer chacun des protagonistes, centre de l’univers de l’autre. Seule chose qui compte désormais. Les mouvements se faisant plus fluides et plus passionnés, chaque pas les rapprochant de l’autre, dévalant cette moitié d’escalier avec souplesse jusqu’à se retrouver au centre pour s’épouser dans la chorégraphie du refrain. Une danse encore timide, un apprivoisement partagé rythmé par le battement de deux cœurs réunis, s’éloignant pour toujours mieux se retrouver.

...So, can you see me now?
If you love me, who's like this, keep in touch
If you don't hate me, that's enough
My voice becomes clearer
Do not asking for much

La musique s’arrête, les notes dégringolant jusqu’au silence complet tandis que leurs éclairages respectifs fusionnent, Jaewon mettant un genoux à terre. Il tend à son aimée une rose rouge passionnée, symbole de son cœur épris, tandis que derrière eux l’écran mural s’illumine pour rédiger à la plume sur un parchemin ancien une citation du bouquin, au fur et à mesure que la voix off de Jaewon, sérieuse et vibrante, la déclame.

« Did my heart love till now ? Forswear it, sight, for I ne’er saw true beauty till this night. »
– Romeo Montague, Romeo & Juliet.

La rose est acceptée, preuve de leurs sentiments partagés, la joie explosant sur le visage de l’amant qui se redresse et dévale les marches, scindant de nouveau leurs spots en deux distincts. Détaillant le public de ce même regard béat et aveuglé par l’amour, mains sur le cœur, la musique reprenant en fond jusqu’à éclater de nouveau à pleine puissance.

If you're gonna say what I think
Go ahead and say it already...

La première phrase est déclamée par Jaewon, la voix de Jieun lui faisant écho comme s’ils s’adressaient l’un à l’autre, se retournant pour la cueillir une fois les marches dévalées et la porter pour la lever dans les airs, à l’image de la figure iconique de dirty dancing. Leurs éclairages fusionnent de nouveau au moment où ils s’enlacent ainsi, la lumière éclatant pour couvrir désormais toute la scène et la mélodie reprenant de plus belle alors qu’ils tournoient, hors du temps et de l’espace.

...I keep wandering and wanting you
I can't even escape...

Reprenant la chorégraphie initiale une fois que Jieun retrouve le sol, ne se quittant plus d’une semelle, devenus une seule et même entité. Plus rien n’existe, leurs regards plongés l’un dans l’autre jusqu’au dernier instant où leurs corps s’affaissent lentement, tombant à genoux l’un en face de l’autre avant de s’allonger au ralentis, dans une dernière étreinte, le buste sur le bas des marches et les jambes sur le sol glacé. Ensemble dans la vie comme dans la mort, à l’image de cette œuvre ayant traversé les années. Pour toujours et à jamais.

Le noir se fait sur scène, Jaewon s'autorisant alors à soupirer de soulagement avant d'aider Jieun à se redresser et la guider dans la pénombre jusqu'aux coulisses. Accueillant son engouement avec un léger rire diffus, le sourire s'étirant sincère et bien plus grand que d'accoutumé. « Tu as été parfaite également, heureux qu'on l'ait fait. » Hésitant un instant avant de lever à son tour un unique pouce en l'air pour parler son langage, les pommettes légèrement rougies mais la joie au myocarde. Il n'y avait plus qu'à espérer désormais.


Ahn Yoon Ho et Kwon Ye Jun aiment ce message





‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Supernatural woman, supernatural freak. Don't know what you're doin', got me feelin' weak. Oh, I wanna call you fever, baby, you can set a fire on me. Hot damn, pop it like a pistol, mama. You got me down on my knees, begging please. ☾☾
http://www.lights-camera-action.org/t26910-jaewon-crumbled-sand-castlehttp://www.lights-camera-action.org/t26928-noh-jae-won-our-scintillabloomedunderneath-the-starlighthttp://www.lights-camera-action.org/t26927-noh-jae-won#416969http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/f155-campfirehttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/f132-groupes
 
NOH JAEWON & KWON JIEUN ✬彡 who are you (orig. arsene&iseul)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
» Kwon Jieun
» kwon jieun
» kwon jieun ✬彡 peekaboo
» gâteau de kwon jieun
» kwon jieun ☆ new generation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: Events :: émissions :: ✬彡 shooting stars :: Episode 5