AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

don't go, please stay with me ━ wanmi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
Message
Sam 12 Nov - 8:57




don't go,
please stay with me
ft. Yeon Qun Mi





(Tenue) Jung Wan avait passé un après-midi riche en amusement. Cela ne lui était plus arrivé depuis Heartbreak Hotel. Depuis ses débuts officiels en septembre dernier, il n'avait jamais vraiment arrêté, cumulant les heures de travail entre ses diverses collaborations et la promotion de son album. Et cela n'était pas encore près à s'arrêter puisqu'il s'apprêtait très prochainement à débuter la promo de son nouveau single, en featuring avec le jeune Min Jun des Fireflies. Sans oublier la grande cérémonie des MAMA à laquelle il avait été convié… Pour le coup, le jeune homme ne s'était contenté que du minimum, car n'ayant ni la force ni l'énergie de prétendre à plus pour cet événement. Il irait défiler sur le beau tapis rouge, s'adonnerait au spectacle, chanterait sa chanson éponyme et s'en irait tout aussi gaiement sans demander son reste ! A moins de gagner un prix, bien entendu. Il avait bien un semblant de discours sous le coude au cas où, mais l'improvisation étant son fort, autant dire qu'il ne se prenait pas franchement la tête qu'il gagne quelque chose ou non ! Bien entendu, même s'il avait tenu à laisser aux jeunes le luxe de pleinement s'amuser sur scène et faire le show, il n'avait pas su refuser la requête lorsqu'on lui avait proposé à lui, et à Rhea, de jouer les host pour une remise de prix. Il n'avait aucune raison de ne pas le faire, d'autant plus que c'était aux côtés d'une amie… Bien sûr, il s'imaginait bien que cela risquait de produire son petit effet auprès de Qun Mi. A tort ou à raison. En toute franchise, il l'ignorait. Il n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle pouvait réellement penser dans le fond. Rhea et lui, ça n'avait été qu'une histoire remontant à un été passé. Il ne s'était rien passé de plus depuis. Un simple flirt, mais rien de véritablement alarmant puisque dans les faits, il avait été incapable d'aller plus loin justement à cause… d'elle. La jeune femme l'ignorait encore jusqu'alors. Il y avait certaines choses qui méritaient encore de rester secret. Ou qui n'avait pas lieu d'être dit. Dans bien des cas, il avait été plutôt clair à ce sujet. Pour lui, ça ne changeait rien. Rhea était une amie et en tout bien tout honneur, une ex. Autant l'appeler ainsi. Qun Mi et lui n'en avaient jamais vraiment reparlés mais elle le savait maintenant. Ce n'était plus franchement un sujet tabou et il ne voyait pas en quoi cela serait dérangeant à l'évoquer. Sur ce point, il était serein et bien dans ses baskets. En revanche, il le serait peut-être nettement moins s'il en venait à expliquer le pourquoi de la raison qui l'avait poussé à la choisir elle, et pas son ex conquête. Surtout qu'au final, il ne sortait ni avec l'une ou l'autre. Mais c'était bien Qun Mi qu'il continuait de voir, en douce.

Adossé à l'entrée de la gare, le chanteur resta volontairement en retrait pour laisser les deux sœurs s'échanger leurs au revoir, alors qu'elles étaient sur le quai. Camouflé derrière un masque antipollution, Jung Wan s'amusa de temps à autre à tousser, en toute légèreté, notamment lorsqu'il percevait quelques regards insistants. Dans ces cas-là, jouer les types fragiles et baisser prudemment la tête se révélait diablement efficace. L'excuse était bonne dans une ville telle que la leur. Beaucoup de célébrité parvenait à passer incognito sans avoir à jouer les ninjas de façon continue. La gare étant plutôt bombée, le coréen avait jugé plus nécessaire d'en venir à ce stratagème pour éviter une possible émeute. Il n'était peut-être pas la star en vogue du moment, mais sa notoriété était pour dire remontée en flèche à la sortie de son premier mini. Après une journée passée sous le signe de la bonne humeur et de la complicité, il aurait été fort dommage de tout gâcher alors qu'il se retrouverait enfin en tête à tête avec cette chère Qun Mi. Sa frangine avait été une vraie petite sangsue ! Néanmoins très gentille et mignonne à sa manière. Voir le bonheur qu'il pouvait provoquer sur le visage d'une adolescente avait de quoi faire son petit effet. Lui, il estimait n'avoir pas fait grand-chose. A part se présenter à elle et lui présenter Jackson le temps d'une balade, c'était surtout la demoiselle qui avait beaucoup parlé ! Elle avait eu des tas de choses à lui dire et notamment sur sa grande sœur ! Ce qui l'avait autant amusé qu'intéressé, autant l'avouer. Ils en étaient donc venus à faire le tour de quelques boutiques populaires, sans jamais voir le temps passer. Il arriva bien un moment où les adieux se firent ressentir… Et pour ne pas attirer l'attention sur eux, Jung Wan avait préféré serrer la jeune fille dans ses bras juste avant de l'abandonner sur le quai. C'est de cette façon qu'il se retrouva à attendre à l'extérieur, le masque à la figure et les écouteurs aux oreilles, tentant de paraître le plus quelconque possible. Qun Mi n'en aurait certainement plus pour très longtemps. Et si elle pensait s'arrêter ici pour la soirée, lui il avait d'autres projets pour eux deux. Ce pourquoi, il ressortit son téléphone de sa poche pour lui envoyer un sms en mode furtif. « Je te l'ai pas dis, mais c'est le mois où Jackson fête son premier anniversaire. Ça te dirais de rester ce soir ? Juste nous trois. » Même s'il l'avait récupéré quelques mois plus tard, c'était bien en novembre 2015 que cette petite terreur était née. Un an. Qu'est-ce que ça passait vite...


by mayuko

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 18 Nov - 11:00




don't go,
please stay with me
ft. Lim Jung Wan





(Tenue) Je n'aurais jamais imaginé inviter un homme à passer une après-midi en ma compagnie en utilisant ma sœur comme excuse. Il y avait des premières à tout et celle-ci n'était pas des moindres. Pour dire vrai, l'après-midi avait été loin d'être de tout repos. Min Ah a beau être franchement adorable, elle n'en reste pas moins épuisante. De plus, lorsqu'elle a en tête d'accaparer toute l'attention, c'est une adversaire des plus redoutables. Que l'on ne se méprenne pas. J'adore ma sœur et cette rencontre avec mon ex binôme du show-télévisé de Heartbreak Hotel avait été entièrement planifié dans le but de lui faire plaisir. Ne pas le faire aurait réduit mon week-end en sa compagnie en véritable enfer pour sûr. Depuis cet été elle ne me faisait que me parler de ça, ou de l'ex DARKNESS. S'il y avait bien une chose que mon récent statut de rookie offrait à ma cadette, c'était cette possibilité de rencontrer quelques célébrités. Et pour l'heure, je n'en connaissais pas beaucoup. Cependant, comment le lui refuser ? J'avais toujours été faible face à ses caprices et ce depuis son plus jeune âge. L'après-midi avait donc été mouvementée. Entre les divers ragots de cette dernière et ces nombreuses envies passagères pour tester telle et telle chose, je m'étais retrouvée, comme je l'avais supposé, à m'occuper de Jackson et à calmer ma jeune cadette quand cette dernière semblait aller trop loin dans ces tentatives d’intrusions. Maintes et maintes fois j'avais encouragée mon ex comparse à lui dire « non » si cette dernière exagérait. Bien entendu, c'était sans compter sur sa gentillesse légendaire. Ce n'était pas pour rien qu'il me plaisait autant. En tout bien tout honneur. Avec Min Ah dans les pattes, nous avions évités l’embarrassante reprise de conversation de notre dernière entrevue ; celle où j'avais perçue que quelque chose se tramait entre lui et ma collègue Feng Rhea. Jamais, ô grand jamais je ne désirais une mise au clair sur cette situation, qui, sur l'instant m'avait paru un poil gênante. Je n'étais personne d'autre qu'une amie pour Jung Wan et jamais je ne m'étais imaginée les choses différemment. Pas plus depuis cette nuit à Busan. Certes cela avait eu un léger impacte sur nos rapports affectifs, mais jamais je ne m'étais embarquée dans quelques idées de romance sordides. Pas certaine que l'idée m’enchante pour dire vrai. Ou du moins, je ne me sentais pas prête à ce genre de relation. C'était même encore plus pénible à imaginer avec Jung Wan puisqu'il m'avait apparu clair qu'il n'était pas intéressé par ce type de relation, ce qui, depuis Rhea, m'apparaissait comme totalement logique. Cette nuit était à ranger dans la casse des bons souvenirs et des fois uniques. Ça évitait au moins les malaises comme avec Joo Heon, il y a de cela des mois. Ce qui, pour être franche : n'était pas plus mal. J'avais assez de me compliquer la vie avec ce genre d'histoire ou de quiproquos et je tenais à Jung Wan tout autant que je tenais à mon meilleur ami. Ne rien savoir sur sa vie sentimentale était donc un confort et une sécurité à laquelle je me raccrochais.

La journée avait filée à toute vitesse. C'était avec une petite pointe de tristesse que je raccompagnais ma jeune sœur jusqu'à la gare de Séoul. Bien sûr, Jung Wan était toujours de la partie. C'était même avec une mine attendrie que j'avais observée leur étreinte, avant d'abandonner celui-ci à l'entrée ; juste le temps d'attendre que le train en destination de Incheon n'arrive et ce, afin que ma jeune sœur ne reste pas seule sur le quai. Une attente qui ne se fit pas bien longue, fort heureusement et  fort tristement pour nous deux. Je savais que je ne serai pas amenée à la revoir avant un certain temps. Les séparations n'étaient jamais plaisantes. Jamais. Je l'observais récupérer sa petite valise à roulettes et monter dans le train. Je la regardais prendre place à l'intérieur du wagon, côté fenêtre. Je ne bougeais pas d'un iota, pas avant que le train ne démarre et que son visage ne disparaisse de ma vue. J'avais le coeur lourd. C'était idiot car je savais que je la reverrai dans quelques mois. Mais pour l'heure, son départ me peinait. J'inspirais lentement et courageusement, concluant cette journée d'un petit texto lui étant destiné, ce qui par ailleurs, me permit de constater l'invitation du chanteur quant à dîner chez lui. Une invitation qui me fit hautement plaisir. Sans prendre la peine de répondre par quelques caractères digitaux, je me pressais vers la sortie. Je ne le trouva pas instantanément dans la masse de monde qui allait et venait dans le hall d'entrée du bâtiment (et puis, sans Jackson, c'était tout de suite moins évident) toutefois il ne me fallut pas bien longtemps avant de le reconnaître, adossé au mur, son faux air malade inscrit sur son visage. J'esquissais un nouveau sourire et m'avançais vers lui, jouant le jeu moi aussi. « Oppa ! » fis-je en lui offrant d'amples gestes de ma main libre (mon autre main tirant derrière moi ma petite valise à roulettes. Le même modèle que celui de Min Ah d'ailleurs). Sans plus de cérémonie, j'attrapais son bras pour me glisser dessous, tout comme le ferait la jeune fiancée dont je jouais le rôle, et qui revenait tout juste d'un long voyage d'affaire. Mon bonheur se devait d'être convaincant. « Tu n'attends pas depuis trop longtemps j'espère. » Les quelques visages qui me fixaient jusqu'ici finirent par se détourner, confus et sans doute perdus par le stratagème. Je murmurais plus bas à l'intention de mon jeune ''fiancé'' quelques nouvelles paroles : « On ferait mieux de filer… je pense qu'ils ne tarderont pas à comprendre ma comédie. » J'étais plus amusée qu’embarrassée pour dire. Je n'avais même aucune gêne à fréquenter Jung Wan et ce malgré les remarques désobligeantes que certain(e)s s'amusaient à glisser sur les divers réseaux sociaux. Qu'y avait t-il de mal à fréquenter un ami après tout ? Sur ces mots, je nous mis en route, impatiente quant à me poser dans un endroit chaud. En occurrence, impatiente de rejoindre l'appartement de mon compagnon. « Un an déjà et toujours aussi mignon. » Je stipulais au moins par cette remarque que j'acceptais ce ''rencard''. Fallait mieux cela qu'un silence des plus gênants, pas vrai ?


by mayuko

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mer 23 Nov - 11:03




don't go,
please stay with me
ft. Yeon Qun Mi





(Tenue) Il était parfois difficile de revenir à une vie normale. Difficile après un été passé sous les feux des projecteurs. Encore plus difficile depuis qu'il avait signé son grand come-back et pourtant, rien n'avait véritablement changé dans son quotidien. Ses journées étaient certes plus longues et plus remplies. Mais il avait toujours su trouver un peu de temps à consacrer à ses amis, à Jackson, et ce jour-là en l’occurrence, il avait su offrir son après-midi à une jeune admiratrice qui se voulait également être la frangine de sa précieuse partenaire de show-tv. Ex-partenaire, certes. Il n'empêche qu'elle restait toujours son alter-égo dans les faits comme dans les gestes. Pendant un instant Jung Wan s'était même imaginé tourner un énième épisode surprise suite à sa petite intervention, histoire de tromper un peu plus leur monde ! Sans avoir à se concerter au préalable, elle l'avait compris d'un simple regard. Elle avait vite su le rejoindre dans sa comédie. C'en était presque drôle, sauf qu'il s'efforça bien entendu à ne pas sourire malgré le port du masque, camouflant la partie basse de son visage. S'il souriait, cela allait aussi se retranscrire dans ses yeux et il était techniquement en train de souffrir le martyr, non ? Derechef, le jeune homme s'autorisa une courte étreinte auquel il se permit également de récupérer sa valise, en digne gentleman qu'il était. Son bras passé autour de ses frêles épaules, il ne la relâcha pas non plus lorsqu'ils prirent la direction du parking pour y trouver un taxi. Ignorant totalement les gens qu'ils croisaient, Jung Wan repéra un chauffeur disponible à qui il adressa un signe de la main. Ce dernier fut tout aussi réactif, puisqu'il s'empressa d'aller ouvrir le coffre de sa voiture. Aussi furtivement il se saisit de la valise qu'il logea dans son compartiment avant d'ouvrir la porte à Qun Mi, adressant à la jeune femme un sourire charmeur malgré ses traits endurcis par la fatigue, sûrement. C'est à ce moment précis que Jung Wan retira son masque, car ne voyant plus l'utilité de se cacher, pas même à lui. Lorsqu'ils rejoignirent la banquette arrière, son regard se posa naturellement sur sa coéquipière qu'il s'amusa tout particulièrement à la taquiner lorsqu'il se rapprocha sans prévenir d'elle pour se saisir de la ceinture et la boucler à sa place. Oui, il l'avait uniquement fait pour cette raison ! Toujours sans la relâcher des yeux, son petit air satisfait brilla instantanément dans son regard. « Je suppose que c'est un oui ? » fit-il malicieusement, conscient de la réponse attendue. Néanmoins, elle n'avait pas répondue à son précédent message et il devait bien s'en assurer avant de se retourner vers le chauffeur. Sans se faire prier, Jung Wan énonça l'adresse de son appartement. Il ne tarda pas à boucler sa propre ceinture d'un air amusé alors qu'il s'imaginait déjà le déroulement de la soirée à venir. C'était de l'improvisation sans trop l'être, car cette occasion de l'inviter chez lui s'était jointe dans son esprit depuis quelques temps déjà. Il avait simplement manqué de temps jusqu'à présent. Surtout d'un bon prétexte. Enfin, quand l'automobile quitta l'aire de stationnement de la gare de Séoul, un soupir d'aise traversa ses lèvres lorsqu'il se laissa mollement redescendre dans son siège. Comme si de rien n'était, il laissa également sa tête retomber en douceur contre l'épaule de sa partenaire. Un contact qui l'avait foutrement manqué, tout comme le fait de pouvoir lui tenir à nouveau la main. Ce qu'il fit, au moment où il captura ses doigts pour les sceller entre les siennes. Sans prononcer un mot. Juste un soupir… Et enfin il souffla un peu plus longuement lorsqu'il referma les paupières, enclin à une micro-sieste réparatrice. Cet après-midi n'avait pas été de tout repos. « Enfin seuls… Ta petite sœur est adorable, mais elle n'égale pas encore ton niveau. » prononça t-il dans un murmure à peine audible, sa tête se mouvant aux quelques secousses. « Je pourrais rester comme ça toute la soirée. » Au moins le temps du trajet, parce qu'il l'avait bien invité pour une raison précise. L'anniversaire de Jackson, oui. Il avait bien prévu quelques petites choses pour l'occasion, même si rien de tout cela n'était véritablement prêt. Qun Mi l'aiderait pour les micro-préparatifs. Il ne lui disait encore rien pour l'heure, pour ne pas la faire regretter qui sait. Si elle s'attendait à un repas gastronome, on y était pas ! Ou alors il faudrait commander. Ce qui était tout aussi favorable en un sens.

Enfin, lorsque le véhicule les transporta jusqu'à bon port, Jung Wan ne tarda pas à soulever la valise jusqu'à son propre appartement. S'ils croisèrent une petite mamie durant leur traversée dans l'ascenseur, cette dernière ne fut en aucun cas en mesure de la mettre en sourdine lorsqu'elle évoqua que sa couleur actuelle était bien plus raisonnable que son précédent rose abordé. Aussi, elle félicita Qun Mi d'avoir mis le grappin sur lui… De quoi foutre un léger malaise dans l'habitacle au moment où elle les quitta sur son palier. Un rire aussi nerveux qu'amusé glissa sur ses lèvres, et le coréen ressentit une drôle de sensation à l'intérieur de sa poitrine. Sans pour autant se laisser déstabiliser, ils ne tardèrent pas à rejoindre le bon étage, ainsi que son précieux appartement, légèrement laissé à l'abandon un peu plus tôt. Du moins, il espérait que Kwan Sun était repassé entre temps pour calmer la frustration de Jackson. La petite balade qu'ils avaient du écourter pour les biens d'un après-midi shopping l'avait cruellement déplu. Mais qu'il ne chouine pas plus, puisqu'il aurait pas une, mais deux paires de mains pour lui prodiguer tout pleins de caresses et de câlins pour son premier anniversaire. Comme s'il avait déjà senti leur approche, le chien jappa depuis l'autre côté de ces murs en les entendant arriver. Jung Wan galéra un court instant en insérant la bonne clé dans la serrure, pestant d'une manière qui se voulait bien plus drôle que choquante. Il ne jurait jamais à moins de chercher à se donner en spectacle ! Aussitôt eut-il poussé la porte que l'animal se jeta directement sur ses pieds pour lui tourner joyeusement autour. Il n'hésita pas à prodiguer le même cinéma avec Qun Mi, heureux comme un pape à l'idée de la revoir. Le chanteur profita de cette diversion pour se frayer un chemin jusqu'au salon et y allumer toutes les lumières. Il récupéra quelques jouets qui traînaient encore sur le passage pour les balancer dans la boîte à cadeaux… Un an et encore traité comme un bébé, celui-là. « Tu t'en sors ? Jackson viens ici ! » lui ordonna t-il d'une voix plus stricte alors qu'il abandonnait la valise de la jeune femme près du canapé, les mains posées sur ses hanches. Au moment où l'animal revint sans discuter, Jung Wan poussa un doux rire sans parvenir à lui en vouloir réellement. Il s'agenouilla à sa hauteur afin de le serrer contre lui, en mode peluche grandeur nature. Ce qu'il était. « Tu vois, elle est venue. Je te l'avais dis ! » Comme si c'était réellement Jackson qui l'avait souhaité… En vrai, il s'était réellement concerté avec la bête dans la journée afin de savoir ce qu'il en penserait. L'animal avait jappé docilement, donc bien entendu qu'il avait été pour ! Cela allait de soi. « Fais comme chez toi Qun Mi… T'as envie de boire quelque chose ? » Se refusant à ce qu'il y ait le moindre silence dans l'habitacle, le jeune homme alluma l'écran télévisé sur une chaîne aléatoire. Celle-ci diffusait actuellement une émission musicale du style « N'oubliez pas les paroles ». Parfaite pour les deux artistes qu'ils étaient, même si la nana qui chantait actuellement portait une voix typiquement aiguë… Il observa sa jolie invitée se rapprocher de lui, très vite reconduit à lui faire face alors qu'un nouveau tambourinement secouait son cœur. Qu'est-ce qui lui arrivait encore ? Il n'était pourtant pas si nerveux...


by mayuko



Dernière édition par Lim Jung Wan le Ven 9 Déc - 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 24 Nov - 17:11




don't go,
please stay with me
ft. Lim Jung Wan





(Tenue) Je pouvais toujours compter sur Jung Wan et son humour pour me suivre en toute circonstance. Et cette fois-ci ne dérogeait pas à la règle. Même en dehors de l'émission, notre duo restait inchangé et sur la même longueur d'onde. Une constatation des plus plaisantes et rassurantes. J'avais même écopé d'un petit câlin pour cette magnifique improvisation théâtrale. Une bien jolie récompense. « Gentleman en plus. » Je m’efforçais de ne pas rire, aussi tentant cela était, et essayais de maintenir mon rôle le plus au sérieux possible. Ce qui n'était pas chose aisée, néanmoins, être sur le départ me permis de garder contenance et d'en oublier l'éclat de rire joyeux que je tenais jusqu'ici dans le fond de ma gorge. Une fois sur le parking, j'observais mon partenaire prendre les choses en mains, agréablement surprise par son savoir faire en la matière. Il fallait dire que j'avais bien plus l'habitude de prendre le tram, le bus, voir même le train plutôt que le taxi. Et encore, l'agence nous disposait d'un chauffeur les trois-quart du temps, ce qui était bien pratique je devais l'admettre. Sans me préoccuper de mon bagage à main qui se trouvait déjà aux prises du chauffeur et bientôt dans le coffre de la voiture, je grimpais à l'intérieur de l'habitacle. À peine avais-je poser mes fesses sur la banquette arrière qu'un long soupire épuisé me quitta. J'avais l'impression d'avoir couru toute la journée. Cette courte pause jusqu'au domicile de Jung Wan me paraissait amplement méritée. Par ailleurs, le petit stratagème de mon ex partenaire de show-tv vis-à-vis de ma ceinture de sécurité, me fit reculer la tête d'incompréhension, tandis que, la seconde suivante, je laissais un éclat de rire remplir l'espace tout entier. Un éclat de rire que je calmais aussitôt sa question prononcée. Puisqu'il voulait se jouer de moi, j'avais bien l'intention de lui rendre la monnaie de sa pièce. Un doigt posé contre ma joue doublée d'une moue réfléchie, je murmurais quelques mots, à moitié indécis. « Je ne sais pas trop… Hum, tu crois que c'est un oui ? » Je m'amusais à laisser le doute planer avant de lui tirer la langue et d'abdiquer. Bien entendu que c'était un oui. Plutôt deux fois qu'une comme on dit. Pour mieux le convaincre, je confirmais même l'itinéraire au chauffeur en rigolant, amusée. J'avais beau être épuisée, je gardais toujours en stock un peu d'énergie pour rire et partager ma bonne humeur. Une émotion amplifiée par les gestes instinctifs de Jung Wan, qui sur l'instant même, m'avaient volé un très léger sursaut. On ne perd pas les bonnes habitudes comme ça, même après trois mois de séparation. C'était aussi déstabilisant que plaisant pour dire vrai. Sans tabous, ni retenue, je m'abandonnais à mon tour, fermant les yeux pour mieux laisser défiler le temps et la route. « Attend de voir dans quelques années. Cette petite va en voler des coeurs, crois-moi. » Je me retenais d'ajouter qu'après tout, elle avait eu une excellente professeur, ce qui serait mentir. Niveau make-up et mode, peut-être bien, mais niveau relation, je ne valais pas mieux que notre pauvre mère. Pour l'instant du moins, j'entendais bien un jour remédier à cela. Sa précédente remarque m'extirpa un léger sourire attendrie. Pauvre Jung Wan. Il ne devait pas avoir l'habitude de se faire promener par une jeune admiratrice aussi énergique que ma charmante et ô combien excitée Min Ah. Avait-il seulement l'habitude d'offrir de son temps à ses jeunes fans d'ailleurs ? J'en étais peu certaine. « J'ai bien peur que notre chauffeur ne soit pas très emballé à l'idée que l'on squatte son véhicule. » Un nouveau rire s'extirpa de mes lèvres, nous secouant légèrement tout les deux. Un bref instant, je croisais le regard du conducteur par delà le rétroviseur intérieur. Il semblait attendri par la scène et tout aussi égayé par la situation que moi. Je resserrais nos doigts et fermais à nouveau les yeux. « La journée est terminée. » Ces paroles se voulaient aussi rassurantes que réalistes. Min Ah était en route pour Incheon et même si celle-ci me manquait déjà atrocement, Jung Wan lui, allait pouvoir, tout doucement, se remettre de ses émotions passées.

À peine étions nous arrivés à bon port que je m'étais empressée de sortir de l'automobile. Je tenais ma paire de talons dans un main et, pieds nus, je tournoyais sur moi-même pour profiter un court moment de la fraîcheur de la soirée. Les températures froides de la mi-automne étaient déjà là. Vigoureuses et piquantes. L'hiver n'allait plus tarder à s'installer sur la ville de Séoul et nous forcer à nous vêtir plus chaudement. Sans tarder plus longtemps, je m'empressais de rejoindre Jung Wan et ma valise jusque dans le hall d'entrée et puisque monsieur avait initié le geste plus tôt dans la soirée, c'est sans aucune gêne que je récupérais sa main libre pour y glisser la mienne. J'accompagnais ce geste d'un petit sourire innocent et appelais moi-même l’ascenseur. Un tas de souvenir me revenait en mémoire. Je pouvais dire ce que je voulais, Heartbreak Hotel avait marqué mon esprit au fer rouge. Sur le chemin, nous eûmes la chance de croiser une charmante et vieille dame, qui ne manqua pas de m'amuser de par ses remarques. J'avais cru voir sur les réseaux-sociaux que Jung Wan s'était essayé au rose mais n'avait pu le voir de mes propres yeux. C'était certainement mieux ainsi, je n'étais pas certainement d'apprécier cette coloration sur lui. Le rose en règle général était une couleur que je n'appréciais que dans quelques circonstances et dans des nuances bien spécifiques qui plus est. Quant à la seconde remarque de la dame, je ne pu retenir un petit rougissement immédiat et un rire gênée. Adorable. Jung Wan avait la chance d'être apprécié par son voisinage. Cela sautait aux yeux. « On dirait qu'elle tient beaucoup à toi. C'est mignon. » Et qu'elle tenait également à la voir caser. Le chanteur ne devait pas ramener beaucoup de filles chez lui pour qu'à la première rencontre ce genre de supposition soient ainsi faites. À moins que cette remarque ne soit en vérité qu'un encouragement subtilement glissé envers Jung Wan afin qu'il se décide à trouver l'amour. Quoi qu'il en soit, cette petite dame avait fait ma soirée. Arrivés au bon étage, je laissais mon ex partenaire du show s’empêtrer avec ses clés tandis que je l'observais avec ce même regard amusé qui ne m'avait pas quitté depuis cette petite conversation avec l'une des voisines du dessous. Je pouvais déjà entendre depuis l'autre côté de la porte ce brave Jackson qui attendait impatiemment le retour de son maître. À peine la porte fut ouverte que la fête pu commencer. D'abord Jung Wan – ce qui est légitime. Et puis, ce fut à mon tour d'accueillir les nombreuses rondes de l'animal autour de mes jambes. Tant bien que mal, je m'avançais dans la pièce, ralentis par l'énorme boule de poils devant moi qui réclamais déjà toute mon intention. Impossible d'en détourner mon regard, ce gros bébé était à tomber par terre. À genoux, mon visage à sa portée, je caressais l'animal, lui offrant même un petit baiser pour célébrer ses un an. Rappelé à l'ordre, l'animal m'abandonna pour rejoindre docilement son maître. Je me relevais, sans prendre la peine d’épousseter mon haut ou ma veste en tissus. Cela ne servirait à rien, j'étais bonne pour collectionner les poils durant toute la soirée. Je profitais de ce petit instant de calme pour déposer mes chaussures dans le hall d'entrée, à une place convenable et non au milieu du jeu de quilles, et me débarrasser de ma veste avec laquelle j'avançais enfin dans le séjour. La petite remarque de Jung Wan m'arracha un énorme sourire qu'il me fut pénible de cacher. « Alors comme ça, c'est toi mon beau qui m'a invité. » Je m'agenouillais à nouveau face à l'animal pour déposer un nouveau baiser sur le bout de sa truffe. Et souffler plus bas, pour qu'il soit le seul à l'entendre. « Tu sais que t'es un amour toi ? Merci. » Je gagatisais sans même en avoir honte. Le chanteur pouvait se moquer autant qu'il le voulait. La star ici, c'était Jackson et j'étais sa groupie. À nouveau debout, j'allais déposer mon veston sur le bord du canapé, me permettant de jeter un regard à la pièce. Le salamèche de cet été avait retrouvé fièrement sa place de vainqueur sur la commode du salon. « Je veux bien oui. » lui répondis-je tout en me tournant à nouveau vers lui. Je le rejoignais sans plus attendre dans la cuisine, m'appuyant contre l'un des plans de travail. Je détaillais la pièce, une nouvelle fois, contente de réaliser que certains ustensiles encore neufs lors de mon passage avec l'émission, avaient connus leur première utilités depuis. Cette cuisine n'était plus qu'une pièce décorative, elle vivait enfin pour de vrai. « Alors dis-moi. Qu'as-tu prévu pour ce soir ? » Osais-je espérer goûter un plat fait maison par les mains de mon binôme ou devais-je plutôt m'attendre à quelques plats d'un restaurateur. Le suspens était à son comble. « Si je peux t'aider en quoi que ce soit, dis-moi. Mais avant, si tu voulais bien avoir la gentillesse de m'indiquer où se trouve tes toilettes, je t'en serais reconnaissante. » Ou comment faire le tour des lieux en une seule interrogation.

by mayuko

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 9 Déc - 14:34




don't go,
please stay with me
ft. Yeon Qun Mi





(Tenue) Pour beaucoup, plaire aux parents était un point primordial dans la longévité d'un couple. Même s'il n'en était rien entre eux, savoir Jackson et Qun Mi aussi proches avait le don de l'attendrir comme personne. Nul doute, s'il y avait bien quelqu'un a qui elle devait impérativement plaire, c'était bien à son fidèle ami à quatre pattes ! Les parents à part, si jamais il avait à présenter Qun Mi à sa frangine un jour, il espérait aussi que le courant passerait entre elles. La famille, aussi étrange que cela pouvait être, était super important pour lui aussi. Jackson était un animal bien élevé et sensible. Pour autant, il lui arrivait bien de ne pas supporter quelques personnes. Ou tout du moins, cela arrivait lorsque la personne n'était pas réceptive avec lui… alors il n'insistait jamais. Jung Wan avait su le remarquer auprès de Rhea, entre autre. Il n'y avait pas eu la moindre alchimie entre eux, notamment parce qu'elle était plus chat que chien. Quand bien même était-ce aussi le cas avec sa chère invitée du soir, son ex comparse de show-tv avait toujours su se montrer naturelle et agréable en toutes circonstances. Elle ne lui avait jamais donné l'impression de s'être une seule fois forcée avec lui, comme avec Jackson. Et il ne pouvait pas en dire de même avec des jeunes femmes qu'il avait déjà ramené à l'appartement ! Elles n'avaient pas été si nombreuses, mais aucune n'avait su atteindre la sympathie de son chien comme Qun Mi. C'était manifestement quelque chose qui se jouait au feeling aussi. C'est tout naturellement que Jung Wan lui proposa de débuter les festivités. Pourquoi perdre une seule minute ? Il avait hâte de sortir le champagne et de se la siffler en moins de deux ! Oui, il avait bien plus hâte de boire que de manger quelque chose ! Mais ça, ce n'était une surprise pour personne. Même s'il avait plus au moins prémédité le repas en question, son niveau culinaire ne volait encore pas bien haut et il préférait toujours s'avancer dans quelque chose de simple mais de mangeable, au risque de perdre tout son enthousiasme en cuisine. Ce qui serait bien dommage, mais bien entendu, un peu d'alcool allait le mettre d'entrain. Ou un prétexte de plus pour ouvrir cette fameuse bouteille ! « Je te préviens, quand j'entends par boire quelque chose, c'est pas du jus d'orange. » scanda t-il d'un air malicieux. C'était un peu de la taquinerie facile puisqu'il savait pertinemment qu'elle était capable de boire comme une grande. Juste, il se souvenait de leur toute première rencontre et de la difficulté qu'elle avait rencontré pour terminer un malheureux verre de champagne ! Ferait-elle un effort pour Jackson, ce soir-là ? Évidemment, le but n'était pas de la rendre malade ou quoi que ce soit, mais étant d'humeur particulièrement joueuse, il se sentait bien d'attaque pour la tester un peu ! Après tout, Jung Wan était sur son territoire et maître du jeu. Le déroulement de la soirée se ferait selon ses désirs… et ceux de Jackson !

Qun Mi ne tarda pas à le rejoindre lorsqu'il retira subtilement deux flûtes en cristal d'une étagère. Une rare chose ayant réellement de la valeur dans son appartement. Enfin, rien ne sortait de chez Ikea – à quelques exceptions près – le coréen ne possédait cependant rien de prestige chez lui. Il n'avait jamais été de cet univers et il ne tenait pas particulièrement à « améliorer » son confort de vie, préférant garder son habitation à l'image de ce qu'il était au lieu d'une déco trop froide ou épurée. S'il voulait se la jouer bcbg, il n'aurait certainement pas opté pour ce quartier et ses chères voisines auraient facilement une quarantaine d'années en moins !! Pendant son break loin de la Yuseong Media, il avait tenu à revenir à une vie tout à fait lambda, avec la tranquillité qu'il souhaitait. Même s'il n'envisageait pas de passer toute sa vie ici, Jung Wan s'y sentait bien pour le moment et il n'échangerait cet endroit pour rien au monde. Un palace c'était bien joli… Mais tout seul, ça n'avait pas le moindre intérêt ! Et Jackson n'en demandait pas autant non plus. Un minimum d'espace mais surtout beaucoup d'amour et de sorties ! Kwan Sun était bien là pour ça. Et c'est également en découvrant le petit post-it qu'il avait laissé sur le réfrigérateur que Jung Wan s'en saisi, un rictus s'étirant sur le coin de ses lippes. A l'interrogation de la belle, le chanteur se permit de lui tendre le bout de papier. « Et bien comme tu peux le voir. Plusieurs menus s'offre à nous ! » Prévenant ce cher Kwan Sun. Il s'était certainement attendu à ce que cette dernière accepte de rester. Ce pourquoi il s'était permis à quelques déductions festives par rapport à ce qui se trouvait en bac ! Et il y avait bien une proposition qui l'arrangeait dans le terme facilité et rapidité. « Ça te tente, un carpaccio ? » Le seul réel travail en soi, serait davantage dans l'accompagnement, si elle tenait réellement à en manger avec quelques frites. Éplucher des patates n'étaient pas son fort mais il pensait bien qu'avec un commis comme elle, le travail serait vite bouclé ! La laissant décider, Jung Wan lui adressa un sourire au moment où il se pencha sur le réfrigérateur pour y sortir la dite bouteille de champagne qu'il ne tarda aucunement à ouvrir. Sa dernière interrogation le fit naturellement rire alors que son index lui indiquait la bonne porte à prendre. Il était vrai qu'il ne lui avait probablement pas montré la première fois. En même temps, cela remontait à juillet… « La première porte sur ta droite en partant de l'entrée.  Si tu reviens pas d'ici dix minutes, j'irai toquer à la porte. » Avec un petit clin d’œil en prime, Jung Wan s'autorisa à faire sauter le bouchon sans le moindre ménagement, un sourire satisfait sur ses lèvres.

Il profita de son absence pour remplir leurs verres et dresser un semblant de table lorsqu'il positionna ses plus belles assiettes et ses plus beaux couverts pour l'occasion. Cela ne lui prit pas énormément de temps. Et puisqu'il était décidé à dîner dans la cuisine et non pas sur la table-basse du salon – ce qui soulevait l'importance de la soirée – le jeune homme alla récupérer quelques gâteaux apéritifs dans le compartiment situé dans cette même table-basse, attrapant au passage quelques ballons colorés qui n'avaient pas été gonflés ! Kwan Sun en avait suspendu quelques uns dans l'habitacle, mais il se disait que proposer une activité ludique à son invitée pendant qu'il « cuisinait » allait probablement lui permettre d'attendre plus sagement ! S'ils partaient réellement pour le carpaccio, il se voyait gérer la chose comme un grand et l'impressionner qui sait ? Le tout fut laissé sur le coin de la table, et le jeune homme ajouta quelques cacahuètes et gâteaux riches en calories dans de petits ramequins au centre de la table. Il pensa également à ressortir deux verres à pieds, conscient qu'ils ne tourneraient pas juste au champagne, même si cette alternative ne lui déplaisait pas. Qun Mi allait se poser des questions sur ses intentions s'ils ne coupaient pas un peu avec de l'eau… « Ça été ? Tu t'es pas perdue ? » plaisanta t-il au moment où elle revint vers lui. Son sourire se fit plus tendre lorsqu'il se rapprocha également de son ancienne partenaire à qui il offrit son verre de bulles, le tintant subtilement avec le sien sans chercher à camoufler son impatience. Il avait de nouveau le cœur qui s'agitait dans tous les sens… sans raison. « A nos retrouvailles. Et à Jackson. » Cela aurait pu être un sans faute dans l'autre sens. Mais tant pis ! Il n'avait pas réfléchis. Tout comme il s'imaginait bien griller quelques neurones au cours de la soirée… Mais là encore, ça ne serait la faute qu'à l'alcool et à Qun Mi ! Il lui fit alors signe de s'asseoir lorsqu'il abandonna son verre sur le côté pour venir se saisir d'un tablier pendu un peu plus loin. Avec ce look, virilité zéro ! Et quand bien même n'aurait-il pas eu besoin de ça pour préparer le repas, il n'allait tout simplement pas passé à côté de l'occasion de faire rire la belle. Sa bonne humeur était toujours communicative, comme ses pitreries ! « On se moque pas, à partir de maintenant les mots fashion et cuisto ne feront plus qu'un ! J'en suis la preuve vivante. » Il parvenait tant bien que mal à garder son sérieux, une pensée bien plus futile lui traversant l'esprit… Oui si prochaine fois il y avait, il s'essaierait peut-être à le porter ce tablier, mais avec rien en-dessous !! Le sexy-cuisto ne serait pas encore pour ce soir… « Plus sérieusement, tu as le droit de me mater et de gonfler quelques ballons. Le reste, je gère. » La couleur était annoncée. Il comptait définitivement lui en mettre plein la vue tandis qu'il s'activait à ressortir le carpaccio du frais dès lors qu'il eut ramené leurs assiettes sur le plan de travail.


by mayuko

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 11 Déc - 15:37




don't go,
please stay with me
ft. Lim Jung Wan





(Tenue) Il n'était pas difficile de relever les petites allusions glissées ici et là par mon ex partenaire du show. Nous savions tous deux à quoi il faisait référence et si il aurait été évidement pour moi de me sentir gênée par ce souvenir, ce fut plutôt un sourire qui se hissa sur mon visage. L'alcool n'était pas mon fort et je savais que je n'y tenais pas très bien, mais je n'étais pas une de ces filles effrayées par un peu d'alcool et de festivités. J'acceptais ce challenge et saurait quand m'arrêter. En théorie du moins. « Inutile de me prévenir, je l'avais compris à ton air farouche. » Même avec le temps, je parvenais toujours à saisir le fond de sa pensée sans qu'il n'ait à dire que ce soit. Je lui esquissais un petit sourire et haussais les épaules, acceptant ainsi de boire ce que monsieur me servirait. Champagne peut-être ou un autre alcool plus fort dont je n'avais pas l'habitude, voir que je ne connaissais pas du tout. Ma foi, je relevais ce défi. Et puis, mon faciès saurait comment lui renvoyer mon appréciation, ce qui promettait inévitablement quelques tranches de rire à venir. Quoi qu'il en soit, je ne voulais pas me contenter de jouer le rôle de la parfaite invitée, aussi et malgré moi, je ne pu m'empêcher de le rejoindre en cuisine, curieuse et impatiente de lui offrir mon aide, quelle qu'elle soit. Je n'étais certainement pas la meilleure cuisinière qui soit (j'étais même très loin de posséder le talent de Ly Ra), mais je savais me rendre utile. Tailler des légumes, lier des aliments ensemble ; j'en étais capable. En revanche, me flanquer devant une plaque de cuisson et me demander une cuir à la perfection la moindre pièce de viande : là c'était tout autre chose et c'était même souvent d'une déception sans nom. J'étais prête à aider à ma mesure, sans me trahir et lui révéler ce maudit secret sur mon incompétence de soit disant parfaite femme au foyer. Alimenter l'illusion était bien plus amusant. Un jour ou l'autre, Jung Wan apprendrait la triste vérité. Quoi que d'ici-là, peut-être que Ly Ra m'aurait appris à me débrouiller autrement qu'en refaisant encore et encore les dix même recettes que je maîtrisais un tant soit peu. C'était beau de rêver. Le temps lui ne me permettait pas de prendre des cours de cuisine. Même mon étude du japonais avait été mise en pause depuis plusieurs mois. Le départ de Mee Joo de l'agence n'ayant pas été bénéfique à ce sujet non plus. Mais ressasser le passé n'était pas au programme du soir, aussi je chassais définitivement toutes pensées tristounettes de mon esprit et m'intéressais plutôt au menu du soir. Le post-it soigneusement rédigé par Kwang Sun m'amusa tout particulièrement d'ailleurs. Jung Wan avait de la chance d'avoir un ami aussi bienveillant et qui prenait soin de lui avec autant de précaution que le ferait une mère. « Kwang Sun est trop gentil avec toi. J'espère que tu as prévu un cadeau digne de ce nom pour son noël. » Il le méritait amplement. Pour tous les services rendus, les commissions et autres choses qu'il devait faire pour le bien du maître de Jackson. Il ne connaissait pas sa chance. À la proposition du menu, je hochais la tête, plus que ravis du plat à venir. Pour être honnête, je n'en avais jamais mangé jusqu'ici. Cela serait une première pour moi. « Il paraît que c'est excellent. » Et puis, préparé par Jung Wan, cela devait être encore plus appréciable. J'avais une hâte toute particulière à passer à table mais pour l'heure, c'était davantage une envie pressante que je voulais satisfaire. L'idée de faire un détour par les sanitaires de la gare ne m'ayant pas effleuré l'esprit et combien même… qui aurait envie de se s'y risquer ? J'écoutais l'itinéraire, retenant un rire embarrassé à sa dernière remarque. « Je n'ai pas encore commencé à boire. Je devrais m'en sortir, c'est gentil. » Je traversais la pièce dans l'autre sens et allait rejoindre les toilettes, non sans offrir une petite caresse à Jackson au passage. Il était vraiment trop mignon pour que je n'y résiste.

Je ne tarda pas bien longtemps dans la petite pièce. Juste le temps d'une petite retouche coiffure et je m'extirpais déjà de là, constatant avec étonnement et stupeur que Jung Wan n'était pas resté là à m'attendre sagement. Il avait remué un tas de chose durant ma courte disparition. Je le sentais motivé comme jamais. « J'ai trouvé du premier coup ! Mais ça, c'est parce que je suis naturellement douée. » Je me saisissais de la petite flûte de champagne qu'il me tendait, ne pouvait retenir un énième sourire de la soirée. Un peu plus en coin que les autres mais un sourire tout de même. « À Jackson et à nos retrouvailles. » Je me plaisais à remettre les choses dans l'ordre, plus par moquerie que méchanceté. Il était évident que si j'étais là, c'était avant tout pour partager une soirée agréable en sa compagnie, non juste pour son animal ô combien adorablement croquant. Sans plus de cérémonie, je portais le verre à mes lèvres pour en boire une minuscule gorgée. La sensation due aux bulles était toujours aussi désagréable que du temps du tournage du premier épisode de Heartbreak Hotel. Décidément, le champagne n'était pas ma boisson préféré mais ça se laissait boire. Avec parcimonie et modération, naturellement. Étrange, moi qui aimait le soda et autres boissons gazeuses. J’ignorais pourquoi le champagne me laissait cette déplaisante sensation dans le fond de la gorge. Peut-être qu'avec un peu d'habitude je serai capable d'outre-passer ce sentiment incommodant. Pour la peine, j'en bus une nouvelle gorgée, retenant de force une grimace. Mon regard dévia sur la petite table basse, où ramequins, gâteaux apéritifs et quelques ballons posés là. Suite à l'invitation silencieuse de mon binôme, j'allais m'installer sur le divan, posant avec précaution mon verre afin de me saisir de l'un de ces dits ballons. À peine eus-je le temps de relever les yeux du sachets de ballon (et après avoir choisi ma couleur… toute une histoire), Jung Wan m'interpella d'une remarque sérieuse mais ô combien hilarante. C'était plutôt son accoutrement qui me faisait rire. « Bien entendu. Crois-moi, tu étais bien plus ridicule dans ce pyjama XXL que dans ce beau et séduisant tablier. Fashion ! Je n'aurais même pas trouvé un mot plus parfait que celui-là pour te décrire toi et cette œuvre d'art vestimentaire. » Je lui tirais la langue, attrapant de justesse ma flûte de champagne pour la redresser sans sa direction. « À ton incroyable sex appeal en toute circonstance ! » Et je le pensais. À demi-mots cela dit. Tout allait bien à Jung Wan. C'était davantage son attitude qui rendait les situations comiques. Et dire que quelques mois plus tôt, ce tablier se trouvait autour de ma taille. Que de souvenirs ! Regarder et seulement regarder avait un côté plaisant mais aussi diablement frustrant. Moi qui pensait l'aider, je me retrouvais là, assise dans le canapé, les ramequins plein à craquer pour me faire envie. « Je prends note de mes droits. Ça me servira sûrement pour plus tard. » Il n'avait plus loisir de reculer, désormais mes yeux avaient le droit absolu et incontesté de voyager sur sa silhouette autant que désiré. Rien ne tombait dans l'oreille d'une sourde avec moi. Jamais. « Si tu as besoin d'aide, si jamais tu ne gères pas si bien… tu sais où me trouver. » Pas très loin en somme. À me goinfrer de cacahuètes tout en gonflant des ballons, ce que j'entamais dans la seconde même d'ailleurs. Ils n'allaient pas se remplir d'air tout seul voyons. Ce Jung Wan alors, vraiment gaga de son chien. Gonfler les ballons n'avait rien de bien compliquer en revanche je devais m'y reprendre à plusieurs fois dès qu'il était question de les nouer. Nombreuses furent les fois où ceux-ci me glissaient des doigts pour aller virevolter dans la pièce, sous le plus grand plaisir de Jackson. Je n'étais décidément pas très douée dans ma tâche mais j'y mettais du mien. Quelques pertes furent à déplorer (des ballons déchiquetés par l'intervention du fidèle animal du chanteur), mais au bout d'une bonne douzaine de minutes j'en étais venu à bout. Fière et presque épuisée par ma mission. À bout de souffle surtout. « Rappelle-moi de ne jamais travailler dans un parc pour enfant d'accord ? » Ma main allait pioché, dépitée, quelques amuses-bouches que j’engouffrais sans attendre. Avec de la retenue quoi qu'il en soit. Jackson s'était calmé, l'agitation de l'animation étant retombée tout autant que sa tête sur mes genoux. Je caressais d'une main distraite le haut de sa tête, lui grattant le derrière des oreilles, tandis que j'observais l'homme de la maison se remuer dans la cuisine. J'étais comme hypnotisée par la chose. Épuisée surtout. Trop d'émotion en une seule journée. Un peu de calme me faisait le plus grand bien. « Pas de bobos par là-bas ? » C'est vrai qu'on avait une fois parler de déguisement. Il ne me semblait pas avoir de quoi me revêtir tout en blanc dans mon bagage à main. Tant pis.

by mayuko

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mer 4 Jan - 17:11




don't go,
please stay with me
ft. Yeon Qun Mi





(Tenue) Un cadeau pour Kwan Sun ? Évidemment qu'il y avait songé. Avec tout ce qu'il faisait pour lui, c'était la moindre des choses. Il pensait lui offrir un séjour via une Smart Box. Le genre de cadeau qui faisait toujours plaisir et qu'il pourrait utiliser quant il voudrait. Il comptait aussi offrir quelque chose à Qun Mi mais il ignorait encore quoi. Les idées ne tombaient pas si facilement dans son esprit. C'était assez évident lorsqu'il pensait à Hyun Ae car entre eux, il s'agissait toujours de petites babioles de modestes valeurs mais ayant un sens. Pour sa chère camarade, il espérait tout de même trouver quelque chose de plus personnel. Et symbolique aussi. Elle lui avait déjà façonné un portrait qu'il avait su voir sur son instagram, sans compter les fameux t-shirt chibi à leurs effigies. Lui à côté de ça, il n'avait été bon que pour envoyer un gâteau dans le mur !! Aussi drôle le souvenir perdurait-il encore, des fleurs ou un gâteau n'étaient franchement pas grand chose face à ce qu'elle faisait… On disait bien souvent pour se rassurer que c'était l'intention qui compte, mais au bout d'un moment il espérait tout de même marquer le coup autrement. Pas juste la faire sourire ou la faire rire. Il n'était pas qu'un petit clown de service. Il se cachait bien souvent derrière cette façade mais dans le fond, il était aussi quelqu'un de très romantique et d'attentionné. Seulement, il n'avait jamais réellement su l'assumer et s'y tenir jusqu'au bout. La peur de s'attacher et l'envie de tout envoyer valser finissait tôt ou tard par le dissuader d'être autre chose que ce personnage drôle mais inaccessible. Il tenait à Qun Mi et la voulait dans sa vie. C'était ce qu'il ressentait et pourtant il refusait toujours l'idée qu'elle puisse trop s'attacher à lui, se doutant que tôt ou tard, il finirait par la repousser… Et il respectait trop Qun Mi pour lui donner l'illusion d'une histoire, perdue d'avance. Pour lui, c'était perdu d'avance, point. Peu importe à quel point il l'appréciait actuellement. Il savait qu'il merderait. Il merdait toujours. Il n'était pas fait pour l'amour. Il en avait peur. Cela ne fonctionnait que si c'était éphémère…

Pour autant, le cœur y était ce soir-là parce qu'il ne pensait pas encore à toutes ces choses. Il ne pensait même pas à la directive de cette soirée. Elle se ferait au feeling, comme bien souvent. Ne rien programmer était la base de sa vie. A vrai dire, il se sentait emprisonné dès qu'il se sentait obligé de faire quelque chose. Il agissait assez au gré de ses envies et de ses pulsions. Ne pas se prendre la tête, tel était sa philosophie. Pour être honnête, il espérait réellement Qun Mi comme ça. S'ils venaient à faire une bêtise, il espérait qu'elle ne s'attacherait pas davantage, parce que c'était aussi un risque qu'il prenait. Une véritable bataille intérieure. Pourquoi était-ce si compliqué avec elle, alors que dans les faits, tout était simple. Pourquoi ? Mais au lieu de se prendre la tête inutilement, le jeune homme s'activa dans la cuisine, profitant de son absence. Il s'autorisa une gorgée ni vue ni connue dans son dos, comme pour se redonner du courage et pour positiver. Il avait grandement envie de s'amuser ce soir-là. Pas juste pour Jackson mais surtout pour lui.  Souriant à sa réplique, Jung Wan ne put empêcher cet air faussement narquois lorsqu'il la dévisagea avec attention. Elle était toujours très belle à regarder. Pas juste son visage, mais aussi sa tenue, sa façon d'être. Plus le temps passait et plus il se disait qu'elle était vraiment trait pour trait à l'image de son genre idéal. Chose d'étrange pour quelqu'un qui s'était toujours résolu à croire qu'il n'avait pas de type défini ! Oui, mais Qun Mi représentait un ensemble d'éléments qui faisait d'elle quelqu'un d'inestimable à ses yeux. Jusque dans la personnalité. Peut-être était-ce pour cela qu'il ne savait pas sur quel pied danser avec elle. Passé le jeu télévisé et cette attirance physique qui avait été consumé, ils en étaient à un stade incertain. De l'amitié par facilité, mais qu'était-ce réellement ? Et qu'était-il à ses yeux ? Elle lui semblait trop bien pour lui… Peut-être parce qu'il s'était toujours dénigré dans le fond. A paraître aussi fort et respectable auprès de ses frangines, il s'était démené plus qu'un autre à montrer l'exemple, à rester digne. Mais à l'intérieur il n'avait jamais été réparé. Il avait encore en mémoires les douloureux souvenirs de la séparation de ses parents, de son quotidien chaotique auprès de son beau-père et de leur mère, tous deux malades. De cette même maladie qui continuait à lui faire honte et qui l'atteignait plus qu'un autre. Ses frangines avaient été épargnées de toutes les choses qu'il avait pu voir et entendre. Des réflexions du voisinage... Du regard des autres. Clairement, Jung Wan était toujours prisonnier de son passé là où personne ne le soupçonnait. Parce qu'il ne laissait jamais personne entrevoir son fardeau, ses craintes comme ses souffrances. Il était un rayon de soleil pour les autres… Et il tenait à ce que Qun Mi ait cette même image de lui. Il ne tenait pas à être pathétique devant elle. Jamais elle ne devait savoir… Jamais elle ne devrait s'immiscer dans sa vie plus qu'il ne le désirait. C'était comme ça.

« Ce quoi ? Je vois absolument pas de quoi tu parles ! » nia t-il alors qu'un vague sourire le transperçait. Oui, il en avait fait des conneries durant le tournage. Il était presque incapable de ne pas en faire. Un rire plus prononcé résonna dans toute la cuisine lorsqu'elle dressa son verre pour trinquer à son sex-appeal. D'un regard revolver, il la pointa également du doigt, s'amusant à la provoquer alors qu'il souriait toujours plus que de raison. Le carpaccio ayant été voté à l'unanimité, le chanteur ne tarda pas à se mettre au travail, séparant les fines tranches de bœufs de leurs emballages pour les disposer sur les contours de leurs assiettes en finissant par l'intérieur. Il y ajouta une bonne dose d'huile d'olive ainsi que de l'emmental fraîchement rappé en quantité tout aussi généreuse. Le fromage apportait aussi sa petite touche colorée sur ces lamelles d'un rouge attrayant. Tout cela s'annonçait bon et il avait plutôt hâte d'y goûter. Mais en attendant ce moment, Jung Wan redisposa les assiettes au frais sous un socle. Il entreprit l'idée d'accompagner le tout avec un peu de pommes rissolées. Le genre de truc qu'il gardait toujours au congélateur, dans un sachet, facile à préparer ! Quant il avait évoqué une repas simple, il n'avait pas menti ! Preuve qu'il n'irait pas non plus jusqu'à couper des patates. Pour cela, il fallait déjà qu'il en achète dans le rayon le rayon des fruits et des légumes, et au bout du compte, c'était surtout Kwan Sun qui alimentait ses réserves. Lui ne pensait généralement qu'à la boisson… C'est aussi sur cette pensée qu'il pensa à avaler une légère gorgée, très vite amusé par l'impatience de son invitée. En même temps il pouvait la comprendre, toute seule dans son coin, ce n'était pas très marrant. Ainsi débarrassé de son tablier avec un sourire, le jeune homme versa les fameuses pommes rissolées dans une grande poêle. Les laissant se réchauffer naturellement avant d'allumer le gaz, il profita de cette occasion pour revenir auprès de Qun Mi, le verre à la main, vite retombé à ses côtés. Il but une dernière gorgée avant d'abandonner celui-ci contre le rebord de la table, exténué aussi à présent qu'il prenait le temps de se poser. Jackson ne les quittaient pas d'une semelle mais son maître lui fit signe de s'éloigner jusqu'à son panier. L'animal étant bien dressé ne se fit pas attendre. Et tandis qu'il reportait ses prunelles sur la jeune femme, son ventre se resserra, incertain de la signification mais ne laissant rien paraître. Il s'autorisa à effleurer la courbe de sa mâchoire du revers de sa main, telle une caresse, l'air un peu absent. Ok, d'habitude le champagne ne faisait pas autant effet… voir du tout. Ou peut-être que l'alcool n'avait rien à voir avec ça. Bizarrement, il fit une fixette sur les lèvres de cette dernière. Constat affligeant qui l'obligea contre son gré à mieux se détourner d'elle dans de légers clignements. Il ressentit alors un vague malaise. Chose tout à fait inhabituel pour quelqu'un comme lui, habitué aux situations compromettantes. Mais là, il ne chercha même pas à paraître drôle ou maladroit. Il était juste, troublé. « Je suppose que tu voudras rentrer… Enfin, je sais qu'il n'y a qu'un seul lit ici, mais je pourrais toujours dormir sur le canapé. Enfin, c'est pas comme si on avait jamais dormi ensemble. » L'incitait-il a rester pour la nuit ? Non ce n'était absolument pas ce qu'il devait faire, alors pourquoi se mettait-il à rire nerveusement ? De sa main droite, il vint capturer la télécommande laissé dans un coin du canapé pour changer de chaîne et lancer la stéréo. Une musique un peu plus dynamique allait probablement l'empêcher de devenir sentimental. Il fallait qu'il se reprenne ! L'air de rien, le coréen se releva d'un bond dynamique avant de lui attraper la main, résolu à danser un peu avec elle. « Tu me dois toujours un joli déhanché. Mais rien de sexuel, attention... Pas sous les yeux d'un enfant. » plaisanta t-il, simplement. Jackson les observaient après tout et il ne fêtait que son premier anniversaire.


by mayuko

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 6 Jan - 5:21




don't go,
please stay with me
ft. Lim Jung Wan





(Tenue) J'avais oublié ce que c'était de passer un week-end complet avec ma jeune sœur. J'avais oublié l'entrain de cette dernière et sa curiosité sans limite. Soixante-douze heures en sa compagnie avait suffit à casser la rookie en moi, habituée à des entraînements pourtant bien plus rigoureux que cela. Mon mental en avait surtout pris un coup, mais je ne regrettais en rien ces quelques jours passés à la capitale avec elle. Tout comme je ne regrettais pas d'avoir tenue la chandelle entre elle et Jung Wan une bonne partie de la journée. Lui faire plaisir me faisait plaisir après tout. Toute cette agitation de plus tôt expliquait en quelque sorte la chute d'énergie dont j'étais subitement accablée. Il fallait dire que Jackson irradiait d'une chaleur agréable et sacrément réconfortante. Ma main continuait d'aller et venir contre le haut de sa tête, plus mollement et paresseusement qu'au début. Mais qu'y pouvais-je ? De temps à autre je me redressais pour boire une gorgée de champagne et me servir de quelques amuses-gueules. Je n'allais pas tenir longtemps à ce rythme, je le sentais bien et le champagne n'aidait en rien mon envie de lutter davantage. Quelle invitée de pacotille je faisais là mais c'était la faute au canapé. Quelle idée d'en avoir un aussi confortable après tout ? Une chance pour moi que le maître des lieux semblait bien déterminé à venir m'occuper de quelques manières qui soient. « J'imagine que tu n'as pas besoin d'aide. » J'esquissais un petit sourire timide, espérant secrètement que mon aide soit nécessaire d'une manière ou d'une autre. Mettre la table ? Faire la vaisselle ? N'importe quoi m'irait tant que cette dernière tenait mon esprit occupé. Seulement virevolter entre sa silhouette ô combien agréable et le poste télévisé ne suffisait plus. Dès lors que Jackson releva sa tête de sur mes genoux et s'en retourna vers son panier, je me senti libérée d'un poids certain. En revanche la différence de température se fit bien vite ressentir, quoi qu'il ne faisait absolument pas froid chez Jung Wan. Le silence, entrecoupé par les quelques sons en provenance de la télévision rendaient l’atmosphère presque étrange. Je ne savais pas si c'était dû à un malaise grandissant que cette subite envie de parler pour meubler l'absence de paroles se faisait ainsi ressentir. Pourtant, pas un mot ne naquis de ma bouche. J'étais comme tétanisée. Jamais encore je m'étais senti étrange à ce point. Pas en compagnie de Jung Wan. Ni avec aucun autre garçon maintenant que j'y pensais. Je ne devais surtout pas me faire de fausses idées. C'était là ma seule pensée réfléchie du moment. Je savais pertinemment bien ce que Jung Wan attendait et n'attendait pas de moi. Ce n'était là rien de plus que quelques familiarités dû à notre passé et vécu au sein de l'émission Heartbreak Hotel. Le savoir n’allégeait pas mon coeur pour autant. C'était à peine si j'en comprenais le sens. Moi, éprise du chanteur ? J'en doutais. Mais alors pourquoi ? C'était bien là toute la question.

La question de Jung Wan dessina sur mes lèvres un large et sincère sourire attendri. Mon ex binôme restait envers et contre tout, fidèle à lui-même. Je répondis spontanément sans même prendre le temps d'une réflexion. Peut-être aurais-je dû ? Il était désormais trop tard. Mes mots avaient fendus l'air par leur franchisse et leur simplicité. « En effet. Je n'avais pas vraiment prévu que tu m'offrirais le gîte en plus du couvert. Je ne voudrais surtout pas m'imposer. » Idiotie sans nom. L'invitation était clair, nette et précis, cependant, ce fichu automatisme de protection s'était enclenché. Il était pénible d'être une femme de nos jours et si l'envie de rester plus tardivement ce soir en sa compagnie était bien présente, cette peur irrépressible que son opinion puisse se forger d'une toute autre manière quant à mon comportement me freinait dans toute démarche. Quelques années plus tôt, j'aurais envoyé valser ce genre de pensées morales sans aucun scrupule. Aujourd'hui les choses avaient changées. Ce n'était pas seulement parce que j'étais tenue sous contrat et que mon image avait autant de valeur que mes capacités à savoir chanter et danser. Le problème était ailleurs. Je voulais inconsciemment lui plaire par mon attitude irréprochable. Lui plaire tout en sachant que rien de plus que quelques nuits de partage sous la couette ne seraient à envisager. Bravo Qun Mi ! Je venais ainsi de jeter en l'air par pure bienséance, une opportunité unique. Mais étais-je vraiment ce genre de fille ? Pourquoi et depuis quand tout était devenu compliqué avec Jung Wan ? Cette proposition innocente cachait-elle vraiment une proposition ambiguë ? N'étais-je pas là encore en train de m'imaginer quelques fantasmes idiots qui n'avaient aucune raison d'être ? Il n'était peut-être pas trop tard pour tourner la situation à la dérision. « Ça te manque à ce point que je tire les couvertures ? » En rire m'aidait à m'éloigner de mes idées stupides. Le fait qu'il ait pu envisager de prendre le canapé voulait tout dire seulement j'avais sauté aux conclusions dans mon coin, sûrement plus par désir que par crainte. Je ne pensais décidément pas normalement. La fatigue ? Le champagne ? Sûrement un peu des deux. Jung Wan ne faisait que compléter l'équation. Non, il en était le résultat. Je pensais vraiment comme une adolescente pour le coup, ce qui m'amusait autant que cela m'exaspérait. J'en étais là, à ne pas vouloir m'accrocher à lui tout en le désirant à la fois. Une belle contradiction. Toutefois, il était clairement trop tôt pour prendre une décision quelle qu'elle soit. La soirée seulement m'aiderait à y voir plus clair. Je ne voulais simplement plus y penser. Mettre mon cerveau sur off et profiter purement et simplement de cette belle soirée en perspective. De ce fait, la proposition de Jung Wan quant à danser me sauva de ma torture psychologique : promesse de m'en tenir aux faits sans plus dévier. J'échappais toutefois un rire gêné tandis que je nouais mes bras derrière sa nuque. « Bien entendu. Nous ne sommes pas seul après tout ! » Ce déhanché il l'avait eu de par deux fois déjà mais je n'en fis pas de cas, me prêtant au jeu. La timidité n'était plus vraiment. Aujourd'hui notre désir mutuelle n'était plus un secret pour l'un comme l'autre. Une dizaine de barrières avaient cédés dès lors que nous avions consumé notre passion lors de ce séjour à Busan. Rien de sexuel, évidemment. Je n'étais pas la meilleure danseuse qui soit en terme de danse de salon, mais la musique suffisait à elle seule à m'assurer un peu d'audace et surtout beaucoup d'improvisation. Lâcher prise était pile ce qu'il me fallait, aussi, c'était sans plus aucun tabou que je l’entraînais avec moi. Jackson nous fixait avec incrédulité, tandis que je me fendais dans un rire épuisé mais comblé. Ce n'était rien de plus qu'une danse quelconque, sans aucune subtilité ni maîtrise mais cette dernière avait toutefois suffit à m'ôter toute gêne de la tête et du coeur. Comme quoi, un rien pouvait me faire passer du coq à l'âne. Et c'était une bonne chose. Pour lui et pour moi-même. « Bah alors, où se cache ta maîtrise de la danse ? Je sais que tu peux faire bien mieux que ça. » Je le piégeais encore pour une chanson. Avec tout ça, j'en avais oublié le repas, les pommes de terre qui cuisaient dans leur poêlon en cuisine. Il n'y avait rien de plus que la musique et nos deux corps pour danser bizarrement et n'importe comment au milieu même de la pièce. C'était ridicule. Mais parce que c'était ridicule j'aimais ça. Être une idole ne devait en rien nous enfermer dans ce moule de conformités. Avec Jung Wan je le comprenais comme jamais. C'était certainement le pourquoi je m'accrochais autant à lui sans même m'en rendre compte. On ne pouvait pourtant pas prétendre être véritablement proche lui et moi. Certes, nous avions cette complicité bien à nous, mais nos rencontres se faisaient rares depuis la fin de l'été. Qu'étais-je pour lui et surtout qu'était-il pour moi ? Deux amis. Mais encore ? « Aaah, je ne sens plus mes jambes ! » Je le relâchais pour me laisser retomber dans le divan. J'avais besoin d'une petite pause et je lui signifiais d'un petit geste simple de mes deux mains. Je me penchais aussitôt fait vers la table basse pour récupérer ma flûte à champagne et en vider le restant. Une énième grimace et ce sentiment de liberté. Je prenais un peu trop l'habitude de boire. Mauvais signe ? Qui sait.

by mayuko

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Lun 9 Jan - 14:29




don't go,
please stay with me
ft. Yeon Qun Mi





(Tenue) Assurer une bonne soirée était à sa portée, mais assurer un lendemain des plus lambda l'était peut-être moins. Par le passé il n'y voyait aucun inconvénient dans la mesure où ils étaient filmés et qu'ils faisaient ça pour le fun et l'amusement. Depuis la fin de l'émission, c'était devenu tout autre chose, pour ne pas dire plus sérieux. Le cadre serait encore différent et si elle restait dormir cela se passerait bien chez lui et non pas dans une chambre expressivement louée pour l'occasion. La logique aurait voulu qu'il se taise mais il semblait que son cœur désirait tout de même la présence de la jeune femme ce soir-là… Entre ce qu'il devait et ce qu'il voulait il existait bien un fossé. Quand bien même, la manière dont elle déclina subtilement l'offre eut presque pour effet de le satisfaire plus que de le décevoir. C'était sans aucun doute la meilleure décision. Même si l'inverse l'aurait d'autant plus ravi, il savait que c'était la décision juste. Ce pourquoi il n'afficha aucun sentiment de contrariété ou d'ennui profond, ses lippes s'étirant sur sa gueule d'ange d'un air presque amusé. Le petit rire un chouïa nerveux qui s'en suivit démontra cependant son embarras. « Ah vraiment ? Comme tu veux. Sache juste que tu peux rester, si tu en as l'envie. » Ou si elle changeait d'avis. Loin de lui le bon vouloir de la détourner du droit chemin, ou bien alors, il estimerait que ça serait involontairement de sa part pour ne pas prendre l'entière responsabilité. Pour sa bonne conscience, il se répéterait plutôt qu'il l'invitait à rester par simple politesse. Comme qui dirait-on, quant on tient à quelqu'un, on le retient. Et pour ne laisser aucunement place à un malaise se faisant sentir, le jeune homme lui proposa de danser pour ainsi briser la glace et laisser derrière eux les futilités qu'il n'aurait jamais osé aborder à moins d'un contexte drôle ou ridicule ! Un éclat de rire lui échappa lorsqu'il repensa à la dernière réplique de son ex-partenaire au sujet de la couverture. A vrai dire, ce qui lui manquait davantage était plutôt sa chaleur humaine et sa présence en tant que tel. Au début, ça lui avait fait tout drôle de se réveiller seul le matin. Pourtant, il était plutôt de ceux à préférer le confort et l'entièreté d'un lit à lui tout seul au lieu d'un partage équitable ! De plus, ses relations ne s'éternisaient jamais suffisamment pour ressentir cet espèce de manque et de dépendance sentimentale. Deux mois passés aux côtés de Qun Mi avait eu son petit effet. Peut-être aussi parce qu'il s'était habituée à la douceur de ses gestes et à la tendresse de son regard. Qun Mi avait toujours été adorable avec lui. Bien qu'un peu espiègle par moment, notamment au réveil ! C'était ce genre de petits souvenirs qui lui faisait réaliser qu'avoir de la compagnie n'était pas chose si terrible… Que cela en était même plaisant. Mais Heartbreak Hotel était derrière eux désormais et une nouvelle page avait été tournée le concernant. Il avait débuté sa carrière solo et comptait bien faire son petit bonhomme de chemin sans contrainte et aucune obligation réelle. Après avoir sorti son mini-album et le dernier featuring en date, il comptait prendre un peu plus de temps pour lui et pour Jackson. Se relancer à nouveau dans l'écriture et la compo et aider ses dongsaengs. Il ne savait pas trop encore ce que lui réservait l'année 2017 mais il verrait en temps voulu. C'était toujours ainsi qu'il avait fonctionné après tout, au jour le jour.

Si cette petite danse improvisée n'avait rien du show-man qu'on lui connaissait, c'était bien parce qu'il était encore un peu engourdi, autant par la fatigue émotionnelle que physique. Il se sentait presque intimidé pour le coup. Suffisamment pour ne pas faire le pitre, mais toujours avec ce petit air malicieux placardé sur son visage, qui ne demandait qu'à en voir plus. Oui, à la voir galérer un peu plus ! Pour son cas, il s'agissait plus de flemmardise ou de mauvaise volonté. Quoique… il n'en savait trop rien ! Il ne voulait juste pas trop se donner en spectacle ce soir-là. Comme si lui faire bonne impression avait un quelconque intérêt… Qun Mi l'avait déjà bien vu à l’œuvre sous bien des facettes. Peu de choses devaient encore la surprendre, mais lui il avait l'impression de la découvrir à chaque fois qu'il l’entraînait dans ses délires bons comme mauvais ! A sa réflexion, un rire adorable lui échappa, et son corps tout entier s'immobilisa tandis que ses mains venaient se hisser jusqu'au sommet de ses hanches d'un air réprobateur. « Hé. On se moque pas, ça s'appelle de l'échauffement ! J'ai beau me faire vieux, j'ai encore de la réserve. » Difficile à savoir s'il était sérieux ou non. Il fut une époque où il était effectivement un très bon danseur. A la base, ce domaine était son atout premier. Mais depuis la fin des Darkness, il s'était davantage concentré sur tout le reste, ce qui faisait qu'il avait forcément un peu perdu de son potentiel avec les années. Qui plus est, il ne recherchait plus non plus à gesticuler dans tous les sens une fois sur scène. Avec le style musical qu'il avait adopté, il ne se voyait plus jouer les boybands comme dans le temps. Aujourd'hui, il se plaisait davantage à retranscrire ses émotions par la force de sa voix et de son regard. Aussi quand le coeur y était, par la puissance de quelques déhanchés des plus sexy ! Mais il préférait garder ça pour ses fans… Preuve étant que Qun Mi n'en était plus une, donc.. Oui, elle était une amie maintenant. Juste une amie. Rien qu'une amie… « Ah bah alors ? T'abandonnes déjà ? » Aussitôt s'était-elle libérée de cette dernière danse qu'elle se laissa mollement retomber sur le canapé, sans plus chercher à cacher ses émotions. Il s'était presque apprêté à lui répliquer quelque chose au moment où elle acheva son verre… sauf qu'un fait indéniable et des moins anodins lui revint brusquement à l'esprit. Pour ne pas dire jusqu'à ses narines. Était-ce une impression ou ça sentait pas un peu le cramé par là-bas… ?« OH PUTAIN. » Les pommes rissolés. Il les avaient complètement oublié pour le coup ! Et c'est en déboulant comme une flèche jusqu'à la gazinière qu'il empoigna rapidement le manche pour faire basculer la poêle sur le côté, très vite accompagné d'un mouvement vif pour éteindre le contact. Une face se voulant bien plus cramoisie que l'autre, Jung Wan agita l'étendu des dégâts pour constater le déluge et se faire une triste raison… Le repas n'allait pas être aussi parfait qu'il le souhaitait et il prouvait une fois de plus à Qun Mi qu'il était une quiche sans nom, et qu'il n'avait pas tant progressé que ça aux fourneaux ! Son rire lui effleurant de plus belle, le jeune homme se retourna vers son invitée dont il pressentait son approche, l'expression un peu moins maligne pour la peine. « Euh. Ça te vas doré à point ? Ou tu penses qu'on devrait jeter… ? » Enfin là, ce n'était même plus doré à point mais bien trop cuit !! Pour lui, c'était encore mangeable mais franchement, s'il aurait pu éviter une erreur, c'était bien celle-là ! Incorrigible, comme toujours.


by mayuko

Revenir en haut Aller en bas

don't go, please stay with me ━ wanmi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» BUT I'LL ONLY STAY WITH YOU ONE MORE NIGHT - 9 JUIN, 2H24
» sullivan&sevde ◭ stay out tonight and see through my eyes.
» Oriane Ω stay alive. (finiiiiiiii)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-