AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

Don't annoy me brat -Yong Su-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 15 Mai - 11:25

DON'T ANNOY ME BRAT

BÂOSU

tenue ◇  Deux heures de vietvodao dans les pattes et un con à combattre, un mec sans aucun fairplay qui donnait juste envie à notre chino-coréen de lui faire bouffer ses ratiches par la racine. Quelle connerie parfois... Pourquoi faut-il que les mecs qui aiment souvent la baston ou joue les bad boy soient aussi cons que leurs pieds et persuadés d'avoir tous les pouvoirs. Des branleurs avec des couilles gonflées à l'hélium “vantardise” que Bâo se faisait un plaisir de dégonfler sans aucune douceur. Mais ça ne l'avait pas détendu, comparé aux autres fois. Il ne serait pas contre un bon verre d'alcool et une bonne baston sauvage de rue pour faire sortir toute cette frustration d'un coach qui lui sort : le tape pas trop fort même si c'est un abruti...

Le voilà revenu à la flow.ent.   pour retrouver son téléphone oublié deux heures plus tôt en salle de compo, près d'une table de son. Il le choppe, le fourre dans sa poche après avoir consulter l'absence de message, et sent son envie de dormir après une bonne douche de bonne augure. Le sac sur l'épaule, la sueur d'ancrée aux muscles, il traverse le couloir dans l'optique de retrouver sa bagnole et de filer chez lui pour un repas et dépérir sous l'eau chaude en se foutant bien du sens dans lequel tourne le monde. Ce n'est pas nouveau qu'il tourne sans lui, alors qu'il le fasse pas chier avec une pseudo moralité. Ce soir Big Bro est en stand bye. Pas de superman à la rescousse, il a juste envie de s'enfiler un kilos de beignets à la crevette et une tonne de nouilles avant de fusionner avec son oreiller. Faire le con comme quand il avait dix huit ans? Ça commence à plus trop être possible, et puis il n'a plus la même envie qu'avant , comme certaines choses s’essoufflaient avec le temps. Il ferme le studio de compo derrière lui, croisant un autre musicien et lui sert la main. Deux trois mots échangés, et il s'éloigne tranquillement.

Mais la soirée ne semble pas avoir le même karma que lui et une silhouette se profile dans un des couloirs qu'il prend. Yong Su. Argh. Non, il lui a déjà pris la tête tout à l'heure, ça va pas le faire. Il l'apprécie, c'est pas le problème mais qu'est-ce qu'il peut être casse-couilles parfois et vu son humeur bien merdique, il n'est pas enclin à voir se faire taquiner, ça risquerait de mal finir. Mais bon, il n'a pas le choix que de le croiser, et puis se défiler devant ce petit con, ce n'est même pas envisageable, alors il avance vers lui, le regard froid pour bien lui signaler qu'il ne faut pas le faire chier, mais il parirait sa jambe droite que ça ne va que provoquer l'inverse. Ce gosse n'en fait qu'à sa tête t'façon.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 15 Mai - 14:48

DON'T ANNOY ME BRAT
BÂOSU


TENUE ◇  Tch, t'en as pas marre de me ranger dans la case des p'tits cons ? Tu te trompes hyung, je suis responsable désormais, c'est quand même moi qui ai empêché mes dongsaengs de mélanger le soju à la bière. Alors, fier de son cadet ? On ne boit pas sans raison à la flow, l'ennui c'est que les occasions sont très nombreuses et une fois de plus nous voilà en train de fêter l'arrivée d'un nouveau né, celui de mon cousin ... au troisième degré. Ok, ok, c'est maigre comme excuse, mais on n'ira pas s'afficher dans les rues, complètement ivres, promis !

Minuit passé, me voilà en expédition solo, chargé de ravitailler nos provisions. La raison en est simple, je suis le seul à tenir sur ses pieds sans tanguer, à peu près présentable malgré les grammes d'alcool qui commencent à sérieusement s'accumuler dans mon sang. Errant dans la supérette au pied de l'agence, je parcoure les rayons, mes yeux cachés par la visière de ma casquette, scrutant les paquets de chips avec une intensité ... suspecte. J'arrive même plus à lire merde, tant pis, ils se contenteront de snacks à l'ail. Puis viens le tour de l'alcool, là pas besoin de réfléchir, je connais les étalages par coeur, je me dirige donc presque comme un zombie vers les frigos, passant vingt secondes à essayer d'ouvrir la porte d'un d'eux avant de réaliser que c'est le mauvais côté. Une. Deux. Trois. Quatre bouteilles devraient suffire, nous ne sommes plus que trois à être réveillés de toute façon.

Et me voilà de retour à l'agence, portant à bout de bras un sac plastique noir qui en principe ne devrait pas éveiller les soupçons, à moins de s'appeler Huan Vinh Bâo. Merde. J't'ai déjà saoulé aujourd'hui en plus de ça, c'est pas le moment de te prendre la tête. Je baisse alors mon masque afin de dégager mon visage, prenant l'air le plus détaché et le plus convaincant possible dans cet état là.

" Rentre bien, hyung. " Une petite courbette et je poursuis mon chemin après t'avoir croisé. Bah voilà, nickel, putain, quel talent. Mais je suis comme ça moi ... bon comédien, un menteur hors pair et un fin calculateur. J'vais me lancer dans une carrière d'acteur tiens, à moi les dramas et les actrices. L'oscar même, qui sait je finirais peut être même à me faire un nom aux States et ...

... C'était le bruit de deux bouteilles qui s'entrechoquent ça  ... ? ... Amen.


Dernière édition par Ahn Yong Su le Mar 17 Mai - 12:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 15 Mai - 22:39

DON'T ANNOY ME BRAT

BÂOSU

tenue ◇  Il s'entendait à pire. Bien pire en réalité. Oh. Inbâo plisse les yeux et observe  calmement Yong Su, en se rapprochant de lui. Sa démarche est bizarre. Il est claqué? Il s'est fait une déchirure musculaire? Il n'a pas eu vent de ça... Et pourtant les managers de la flow le tiennent au courant de ces trucs là vu qu'il les remplace si besoin et se charge de leur protection si nécessaire aussi, ou des tâches ingrates, du moment que ça paie et que ça l'occupe. Mais là rien. Casquette baissé, il le dépasse comme si de rien n'était, soupçonneux, quand il entend un : rentre bien hyung. Il s'arrête lentement et reste comme ça quelques secondes, avant de se retourner lentement. Pour le fréquenter depuis plus de trois ans, il sait que ce n'est pas normal, qu'il cache un truc. Il n'a pas croisé son regard , sa voix est calme. Il a le profil du sale gosse qui a fait une connerie ou qui en fait une. Yong Su n'est pas con, il sait que quand il veut que Bâo lui foute la paix, il doit se tenir à carreaux et les seules fois qu'il l'a vu docile, c'était en présence de son groupe et en public. Il fronce un sourcil, descend ses yeux sur la silhouette instable, et fixe le plastique noir. Une courbette. Il lui a fait une courbette. Inbâo fait demi tour et lui pose une main sur l'épaule, pour le faire se retourner deux minutes, sans un mot. Il lui choppe le menton entre son pouce  et deux autres doigts et regarde ses yeux... sous sa visière de casquette.

Il renifle un coup et se penche pour chopper la poche noire sans douceur et l'ouvre, pour jeter un coup d'oeil. Il a bien fait de laisser son gros sac de sport dans la bagnole, ça aurait été trop encombrant tiens. “De l'alcool. Ici.” Il le choppe par la nuque et décide d'aller jusqu'à son dortoir pour constater les dégats. Ça va fumer, surtout pour Yong Su. Il va s'occuper de lui après ça, mais d'abord son rôle de Bigbro contrarié le fait souffler par les naseaux et quelques minutes plus tard, il est devant la porte du dortoir, qu'il ouvre et tombe en face de deux crétins qui dansent comme des anguilles malades, à moitié à poil, sur du Psy Daddy , et hausse les sourcils, serrant sa main un peu plus sur la nuque de Yong Su... “je vois...” Les deux idoles s'arrêtent d'un coup, en position de faiblesse et les fixent tous les deux. Il va se les faire ces crétins. Les règles putain, c'est pour les borgnes? “T'as une proposition à me faire avant que j'vous dégomme tous? Réfléchis bien surtout.

Sur la gauche deux pieds dépassaient d'un lit, le mec était complètement fait on dirait. Inbâo s'approche, pousse l'un des danseurs qui manque de se rétamer, et se raccroche à l'autre comme un singe. Il prend le poux de l’idole et lui claque la joue fermement. Le jeune se met à gémir. Ok, pas de coma éthylique pour celui là. Il voit deux autres pieds qui dépassent de sous le même lit. Putain mais il fout quoi celui là là dessous? ça aurait été autre chose, il se serait marré mais là , ça ne le faisait pas rire. Il tire le gamin par les pieds et le voit tousser de la poussière complètement torché mais conscient. N'importe quoi. Il inspire et se retourne vers les trois conscients. "ça va chier pour vos culs... j'vous garantis. Vous me nettoyez tout ça." "Mais!!" "Mais rien! J'en ai rien à foutre de vos excuses. Demain matin , je me pointe et j'vous veux décuvés pour un footing matinal. Et si leur état s'aggrave vous m'appelez ou j'vous dégomme." L'autre rentre sa tête dans ses épaules, avec un oui de la tête. Le regard de Bâo se plisse et s'arrête sur Yong Su. "Et toi... on va avoir une petite discussion..." Il est de trés mauvais poil, et le mec qui rapportait des bouteilles c'est lui. Il sort de la pièce, gardant les bouteilles avec lui et le pousse en avant. Puis il le dépasse et sort un trousseau de sa poche, montant un étage , pour ouvrir une piaule qu'il a à son service en cas où il doive faire la surveillance ou crécher ici. Il le pousse à l'intérieur.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mer 18 Mai - 13:26

DON'T ANNOY ME BRAT
BÂOSU


TENUE ◇ Ô fausse joie. Mon sang se glace, littéralement, au contact de ta main. Paraît que ta vie défile au moment de ta mort, bullshit, j'vois juste le putain d'enfer que tu vas me faire vivre dans les jours prochains. Jogging dès l'aurore, douche froide, seulement du riz aux repas, tu es capable de tout, et surtout du pire. Alors au moment où tu te penches sur moi, je coupe ma respiration dans l'espoir que les émanations d'alcool ne parviennent pas jusqu'à tes narines, resserrant ma prise sur le sac plastique en espérant que tu ne te décides pas à y jeter un coup d'oeil ... Et merde. Je suis le putain de roi des poissards.

Au ton de ta voix, je sais aussitôt que ce n'est pas le moment de plaisanter, je te suis donc en silence, ou plutôt me fais traîner jusqu'à notre dortoir, retenant un rire lorsque la porte s'ouvre. Putain les gars, vous êtes complètement défaits, comment j'vais nous défendre maintenant ? Ta question reste sans réponse et je me contente de baisser la tête, plus pour éviter de pouffer que par gêne ... le moindre sourire et tu m'arraches la tête, ça ne fait aucun doute. Mais ton emprise sur ma nuque a vite fini de me calmer et après avoir fait un petit tour dans le dortoir et t'être assuré que tout le monde est bien vivant, tu me prends à part et m'emmène dans une chambre dont j'ignorais même l'existence.

" C'est quoi cette piaule ? " L'alcool rend con, et je vais vous en faire la démonstration. Encore à peu près droit sur mes jambes, je fais quelques pas dans ta direction et me rapproche, très, trop près même. Faut pas m'en vouloir, mon cerveau réagit de façon basique dans cet état et l'équation Vinh Bâo + chambre à une solution très simple : sexe. " Hyung, t'es fâché ? Laisse moi me rattraper ... " Ni une, ni deux, je faufile ma main dans ton jogging pour saisir ce qui m'intéresse, mon regard pétillant se posant sur ton visage avec la ferme intention de m'en tirer à bon compte grâce à ce genre de compensations.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 19 Mai - 13:58

DON'T ANNOY ME BRAT

BÂOSU

tenue ◇  
Cette piaule c'est ton jugement dernier et cette fois-ci , il n'avait pas l'intention de le louper. Est-ce qu'il avait des scrupules à ce que Yong Su soit beurré? Pourquoi en aurait-il? Sobre ou non, ça ne changerait rien, il faisait tout pour le foutre en boule. Il avait beau répéter les choses, il n'écoutait rien et un jour, il allait probablement envoyé son manager à l'hosto aussi. Ce mec n'avait aucune autorité sur eux, c'était déplorable. Peut-être que voir le trottoir un peu trop près le ferait réfléchir à son manque de professionnalisme. Vinhbâo ferme la porte à clef derrière lui, et pose les bouteilles sur le buffet sur le coté, les déshabillant d'une main sêche de leur plastique. Il jette les clefs et prend l'une d'entre elle. Intéressant. Il sort de sa poche un couteau à cran qu'il ouvre  et ôte le bouchon de la bouteille. “T'as pas besoin de savoir.” Au sujet de la pièce. C'était sa chambre privée et il était crevé au point de ne pas avoir envie d'aller ailleurs. Ça ne veut pas dire qu'il l'y ramènera , mais pour ce soir, c'était ça et rien d'autre. De toute façon, il était crevé et en pétard alors autant que Yong Su s'y fasse. Il tourne les yeux sur lui quand il se rapprocha de lui, la bouteille sur le support stable au cas où et son dos toucha le mur. Il ne lâche son regard du sien, plissant un peu les yeux, le visage froid, sentant pourtant cette main lui agripper avec envie les parties... Entreprenant hein... Yong Su... t'es irrécupérable... Et tu sais quoi , Bâo ne va pas l'être non plus puisque t'as cherché....

Te fous pas d'moi... Tu cherches que ça...” Il le repousse lui sortant la main de son futal et monte la bouteille à sa bouche, pour en avaler le liquide ambré comme un barbare, sa pomme d'adam bougeant au fur et à mesure que son estomac s'imprégne d'alcool. Pas bonne idée que tu as eu là Yong Su. Quand il vénère et bourré, ça finit généralement moins bien pour l'autre. Il s'arrête à mi bouteille et la pose sur le meuble, puis tourne un regard sombre sur lui. Il vire sa veste, et son tee shirt finissant torse poil devant Yong Su et renifle , en s'allumant une clope.

“Vire-moi tes sapes. Et tu touches que si j'te l'autorise ou j't'attache.” L'alcool ne traine pas pour rentrer dans ses veines et peu à peu un regard malsain s'allume en douceur dans ses pupilles, le bouffant du regard. Il expire la nicotine en se massant la nuque et se pose sur le rebord du pieu pour observer. Il a interêt à être bon le spectacle.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 19 Mai - 21:37

DON'T ANNOY ME BRAT
BÂOSU


TENUE ◇ Et après ça s'étonne de ne pas avoir d'autorité, comment veux tu que je te respecte alors que tu me limes pour seule punition ? J'ai toujours été ton préféré, n'est-ce pas ? Bon d'accord, peut être pas le numéro un, mais il y a quelque chose entre nous, c'est indéniable. On a beau se tirer dans les pattes et s'envoyer des remarques toute la journée, il n'empêche qu'on finit en permanence dans les bras l'un de l'autre. Tu es mon repère ici, mon support et je n'imagine pas une seule seconde survivre dans cette agence sans un grand frère comme toi. Ça c'est ce que je pense, mais en vrai, j'évite de l'ouvrir, sachant très bien qu'il n'est jamais bon de la ramener face à toi. " Mais ... " Un soupir protestataire m'échappe alors que tu délaisses ma main au profit de la bouteille, vidant quelques gorgées d'un coup. Était-ce une bonne idée ? Tu es déjà pas mal brutal comme amant, alors j'imagine difficilement quel est le stade au dessus quand tu es beurré.

Je ne me prive pas pour regarder ton torse lorsque tu te dévoiles, pincé par un brin de jalousie devant un corps aussi bien fait. Tes ordres me font sourire, alors que les vapeurs de ta clope me parviennent, et docile pour ce soir, je me retourne, exécutant ta demande en retirant un à un mes vêtements. " Fais pas le bourrin hyung, ça fait un bail qu'on l'a pas fait. " Deux interdits bravés. Le premier, je ne me suis pas déshabillé entièrement pour garder mon boxer. Le second, j'avance en douceur vers toi, t'enjambant pour me caler sur ton bassin et passer mes bras autour de ton cou. Mais tu vas pas m'en vouloir, mh ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 20 Mai - 0:31

DON'T ANNOY ME BRAT

BÂOSU

tenue ◇  A partir de quand franchit-on la frontière de l'immoral? Cela ne dépend pas non plus de ce que l'autre a comme frontière? Du regard des autres et de leur tolérance. Montrer un animal mort à un boucher, et à un enfant , et leur vision seront totalement opposées et choquantes. L'un pleurera les larmes de tout son corps (surtout si c'est son chien... ) et l'autre s'en foutra posant même la question de l'incinération pour éviter les épidémies.... Bao était de ceux qui ne réagissent pas. De ceux qui commettent des choses qu'on pense immorales et il ne le vit pas si mal au final. Peut-être qu'il se ment mais au fond qu'elle importance. Il regarde juste la scène, le bouffant des yeux, chaque parcelle de cette peau mâte, chaque contour de muscle.... Ses yeux se plissent et sa langue joue dans sa bouche fermé, en appui sur ses bras tendus, assis sur le pieu... Un petit con bien sexy et que l'alcool ne fait que réchauffait, autant dans son esprit que dans celui du REDD. Immoral, salopard de pervers auraient gueule certains. Il aime ces insultes. La vie. C'est juste ça à ses yeux. Et le cul de Yong Su fait partie de cette vie. Il n'a jamais eu d'amant qui ont duré si longtemps que ce sale gosse... enfin si , un mais ça c'est un secret qu'il se garde bien au chaud parce que celui-là, c'est bien plus que de simples nuits, c'est un bro'.  Yong Su est son cadet, il y tient , il mentirait de dire l'inverse mais il se met des barrières qu'il n'otera jamais. Parce qu'il est un de ses poulains, et c'est pas possible autrement dans sa tête. Mais pour ce soir, il arrête de réfléchir, le laisse arriver sur ses cuisses, haussant un sourcil.Il aurait du s'en douter. Il n'est ni à poil, ni à distance. Ne lui a-t-il pas dit de ne toucher que s'il lui ordonne? Vinhbâo penche un peu la tête, en écoutant sa voix et approche de son visage pour frôler ses lèvres des siennes, un souffle fort s'éparpillant entre les jumelles.

Bao dit que si t'es trop innocent/kikoo/"langue de moche" pour lire alors click pas! (+18!) ET SI TU CLIQUES TU TE DEMERDES! J'ASSUME RIEN!:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 20 Mai - 12:00

DON'T ANNOY ME BRAT
BÂOSU


TENUE ◇ Tu réfléchis trop hyung, ce qu'on fait n'a rien d’immoral. Ou peut être ai-je juste l'impression que ça ne l'est pas. Coucher avec des hommes, je l'ai toujours fait même si à ce jour tu es le seul à me dominer. Est-ce que mes parents seraient choqués de l'apprendre, eux qui attendent toujours que je leur présente une petite amie ? C'est quoi le pire dans notre relation finalement ? Qu'on soit deux hommes, que tu aies 6 ans de plus, que tu sois censé veiller sur moi ou qu'on baise sans sentiment ? C'est vrai, dépeint comme ça, le tableau n'est pas très joli à voir. Et pourtant, je suis incapable d'y mettre fin, pas déjà ...

Contenu interdit aux moins de 18 ans:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 22 Mai - 1:17

DON'T ANNOY ME BRAT

BÂOSU

tenue ◇  Post mis sous hide


Revenir en haut Aller en bas

Don't annoy me brat -Yong Su-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Cafe Racer/Bobber/Brat
» subaru brat 84
» [R80/7 RT] Prépa façon CRD/Brat/Blitz
» selle façon brat style
» Honda CB350 "Brat Style"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-