AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

i'm no angel + bae ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Messages : 203
Age : 26
occupation : ex-mannequin ; coordi noona (babysitter)
avatar : kim yong sun (solar/mamamoo)
DC : jeong joon ho (oh sehun/exo)
Points : 96

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1724-oh-hee-ho-artificial-love http://www.lights-camera-action.org/t2122-oh-hee-ho-um-oh-ah-yeh http://www.lights-camera-action.org/t1890-oh-hee-ho
Message
Jeu 17 Nov - 18:35

i'm no angel
bae & heeho


tenue + Lunettes de soleil sur le nez, Hee Ho avançait à peu au hasard dans les rues de Séoul. C'était son dernier jour de repos avant le début de la promotion de Memory, le nouveau single de Vict2ry. Ça l'épuisait déjà, et pourtant, elle avait réellement hâte. Retrouver la frénésie des plateaux télé, aider à détendre ses deux protégés. Bae avait retrouvé sa bonne humeur, ces derniers temps. Ce qui détendait les nerfs de la jeune femme. Cette dernière se montrait également plus aimable. Juste un peu. En réalité, elle aspirait réellement à être une bonne coordi noona. A se rendre non plus utile, mais indispensable. Que les garçons remarquent son absence, si jamais elle devait être absente d'un tournage, d'un fanmeeting, ou des coulisses d'un mini-concert. Qu'ils demandent où se trouvait leur noona, et que tout le monde court dans tous les sens à la recherche de mademoiselle Oh, jusqu'à ce que leur manager leur apprenne que malheureusement, un mauvais rhuma la clouait au lit.

Hee Ho remonta la fermeture éclaire de son blouson jusqu'en haut. Hors de question qu'elle tombe malade. Ils ne l'appréciaient pas encore à sa juste valeur. Et surtout, comme beaucoup de monde, elle détestait être malade. Mains dans les poches, un petit sac à dos girly sur l'épaule, la jeune femme avançait droit. Personne ne la reconnaissait, on ne la haïssait pas encore assez fort pour avoir le droit de toucher les deux oppas de leurs fans. Tant mieux. Son estomac la tira de ses pensées. Stoppant net pour jeter un coup d’œil à l'horloge digitale de son téléphone portable, Hee Ho constata que l'heure du déjeuner avait sonné depuis un moment déjà. Sa bouche se tordit dans une moue pensive. Allez, elle s'accordait le droit de manger dans un restaurant.

Au moment où elle poussa la porte, les odeurs alléchantes de la viande grillée, des légumes sautés et d'autres fumets délicats dont elle ne parvenait à en identifier la provenance l'hypnotisa. Fermant un instant les yeux, Hee Ho les rouvrit en entendant une femme la saluer, lui demandant si elle était seule. Ce ne fut qu'à ce moment-là que la maquilleuse se rendit compte que la salle – pas très grande – semblait comble.  Essayant de se faire entendre dans ce brouhaha, elle capitula en levant finalement son index, hochant la tête. Une seule personne. La vieille femme lui montra une petite table, collée dans un coin, l'y poussant presque pour qu'elle s'installe. Hee Ho s'y assit, culpabilisant un peu d'ajouter du travail à cette dame qui paraissait débordée, mais restait souriante. D'ailleurs, elle lui rappelait un peu quelqu'un, mais la jeune femme ne parvint à trouver qui...

Glissant ses lunettes dans une pochette qu'elle glissa à son tour dans son petit sac-à-dos, Hee Ho se débarrassa de son blouson, qu'elle suspendit au dossier de sa chaise. Curieuse, elle jeta un regard à la salle. C'était chaleureux, elle était la seule à être attablée à une table individuelle. Remerciant celle qui semblait être à la fois la propriétaire, chef et serveuse de ce restaurant lorsqu'elle lui rapporta un verre d'eau, Hee Ho se redressa au maximum pour lui demander sa spécialité. Ah ! Bibimbap ! Un large sourire aux lèvres, elle s'inclina, hochant la tête. Ça la tentait. Se laissant doucement retomber contre sa chaise, la Coréenne porta son verre d'eau à ses lèvres. Perdue dans ses pensées, ce fut un drôle de bruit, suivi d'un cri étouffé qui l'en tira, faisant courir un frisson glacée dans son dos. Se redressant vivement, elle en chercha des yeux la provenance. Personne d'autre ne semblait avoir réagi, était-elle la seule à l'avoir entendu ? Ou avait-elle simplement rêvé ? Pourtant, son regard fut attiré par quelque chose, derrière le comptoir qui séparait la salle de la cuisine. « Madame ! » Se levant immédiatement, elle courut vers la pauvre femme. Les autres clients se tournèrent vers elles. Paniquant un peu, Hee Ho s'accroupit près de la vieille femme. « Vous m'entendez ? » Prenant délicatement sa main, Hee Ho se tourna vers les clients qui commençaient à s'agglutiner près d'elles. « Que quelqu'un appelle une ambulance ! »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


it’s frustrating, your awkward attitude. it’s too vague for my heart to be stolen away. who acts that tough these days? i’m not interested in that, it’s boring
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2855
Age : 23 ans.
groupe : Vict3ry
rôle dans le groupe : leader / lead rapper / second vocal / parolier
nom de scène : Lee Bae
occupation : rookie, visage de NR & peintre à ses heures perdues
avatar : park chanyeol (exo)
DC : chae hae ri (taeyeon)
Points : 108

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t858-min-oh-je-voulais-un-titre-au-top-mais-j-touche-le-fond-fite-me-bye http://www.lights-camera-action.org/t937-do-min-oh-bangarang http://www.lights-camera-action.org/t884-do-min-oh#32336 http://www.lights-camera-action.org/t885-do-min-oh-call-me-bae http://www.lights-camera-action.org/t886-do-min-oh-bibimbae#13800 http://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
Message
Jeu 17 Nov - 20:37

i'm no angel
bae & heeho


Dans la rue, beaucoup connaissaient le restaurant de Lee Na Hyun. Un endroit calme, composé d’une salle de taille moyenne soigneusement décorée dans laquelle s’alignaient quelques tables et chaises qui restaient rarement inoccupées dans la journée. À chaque fois que la porte s’ouvrait tintait la petite clochette que la propriétaire y avait accrochée, pour que jamais elle ne manque l’arrivée du premier client, pour qu’elle soit toujours présente afin de les accueillir et de les installer. Ce petit restaurant, où elle servait à longueur de journée des spécialités de la région qu’elle maîtrisait à merveille, était l’une de ses plus grandes fiertés. Elle avait souhaité le garder lorsque tout le monde s’en était allé, lorsqu’ils avaient décidé de partir et de les abandonner. Tous les deux. Aujourd’hui encore, elle travaillait seule. Même si Bae avait été un peu retardé, il était hors de question de ne pas y aller. La promotion de Memory allait commencer et il ne pourrait à nouveau plus se libérer.

Arrivant assez tôt, il écouta sa mère expliquer un problème qui était récemment survenu dans la cuisine de l’appartement où elle vivait, juste au-dessus du restaurant. Ce n’était pas vraiment ce pour quoi il était venu la voir, mais il n’aurait pas pu refuser de l’aider. Elle était sa mère, la seule qu’il avait. L’idée qu’elle fasse venir un parfait inconnu et qu’on profite de son âge ne lui plaisait pas. Il préférait s’en charger lui-même, comme il le faisait avant. Avant de devenir cette idole que la foule commençait à apprécier et qui craignait de ne plus avoir assez d’air. Il ne tarda pas à abandonner la lourde veste qu’il portait afin de rejoindre la cuisine et d’entreprendre de réparer le meuble endommagé dont elle avait parlé, réalisant assez vite que le problème n’était pas si grave qu’il en avait l’air lorsqu’elle le lui présentait.

Quand il retourna au rez-de-chaussée, l’agitation anormale qui y régnait ne manqua pas d’attirer l’attention du rookie, qui sentit rapidement son cœur s’emballer, la panique lui couper brièvement le souffle. C’était la vigilance qu’il avait développée au fil des années. Il savait ce qu’il se passait. Il savait que ça allait arriver.
Mais rien ne pouvait empêcher Lee Na Hyun de se mettre au travail, pas même son propre fils.

« Laissez-moi passer ! » Avec une voix moins forte, il serait sûrement passé inaperçu, mais les clients le connaissaient, il était grand ; il ne lui fallut que quelques secondes pour rejoindre l’endroit où était étendue sa mère, visiblement inconsciente. « Putain de merde. »  

Saisissant son téléphone dans le fond de sa poche, sans détacher le regard du visage de sa mère, il le tendit à la personne qui se trouvait à ses côtés.

« Appelez, je m’occupe d’elle. »

Il ne pleurerait pas. Il avait mieux à faire. Plus important. Le médecin de sa mère lui avait recommandé de suivre une formation de premiers secours, précisément pour ce genre de situations. Il ne pensait pas avoir à s’en servir aussitôt. Un effort de mémoire. C’était tout ce qu’il lui fallait. Ses dents s’enfoncèrent nerveusement dans sa lèvre inférieure et il serra les poings, à genoux.

« Est-ce qu’ils répondent ? »

Trop occupé à craindre qu’elle n’en ressorte pas, il parvenait à peine à revenir sur les gestes à poser afin de la mettre en sécurité. Si. Si, il s’en rappelait. Il vérifia d’abord si elle respirait. Il fallait que les secours répondent ou qu’il se rappelle de quelque chose, n’importe quoi. Un jour, elle finirait par se tuer de cette façon.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


» 11:50 «

I’ve got a weird feeling about this, right now it’s 10 minutes ‘til 12, we slowly become drunk on the mood, our eyes reflect each other even the silence between us is sticky, it feels like it’s going to explode between us.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 203
Age : 26
occupation : ex-mannequin ; coordi noona (babysitter)
avatar : kim yong sun (solar/mamamoo)
DC : jeong joon ho (oh sehun/exo)
Points : 96

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1724-oh-hee-ho-artificial-love http://www.lights-camera-action.org/t2122-oh-hee-ho-um-oh-ah-yeh http://www.lights-camera-action.org/t1890-oh-hee-ho
Message
Lun 5 Déc - 13:25

i'm no angel
bae & heeho


tenue + C'était ridicule. Hee Ho ne se trouvait jamais au bon endroit au bon moment. Au contraire, à ce niveau-là, elle se trouvait plutôt malchanceuse. De manière générale, elle pensait sincèrement que rien n'arrivait au hasard, que c'était elle qui forçait le sort, par ses efforts et sa volonté. C'était parce qu'elle l'avait décidé, que ça arrivait. Pas de destin tout tracé, simplement du travail, de la rigueur. On forçait sa chance, on ne devait pas l'attendre. Et cela valait pour tout, aussi bien dans son métier que dans son quotidien.

Alors oui, Hee Ho ne s'était jamais trouvé au bon endroit au bon moment complètement par hasard. Jusqu'à aujourd'hui. C'était sa faim qui l'avait guidé jusqu'à ce petit restaurant. C'était le hasard qui avait voulu qu'elle soit seul, et qu'une petite place demeurait libre. Tout ça, la jeune femme ne l'avait pas contrôlé. Elle n'était même pas sûre d'avoir réellement entendu quelque chose, ça ressemblait plus à une hallucination. Non. Un pressentiment terrible, mauvais. Et elle avait relevé la tête. Au bout moment, complètement par hasard. Ou peut-être pas. Au final, Hee Ho ne savait plus. Elle se perdait dans ces histoires de hasard et de destin, elle laissait ces réflexions aux prêtresses nipponnes. De toute façon, elle n'avait pas de temps à perdre avec ça.

La pauvre femme venait de faire un malaise, et Hee Ho semblait être la seule à s'en être rendu compte. Se précipitant vers elle, la maquilleuse fit au mieux pour ne pas céder à la panique. Sa main dans la sienne paraissait faible, inerte. Une masse de clients s'agglutina autour d'elles, et Hee Ho choisit de ne pas les envoyer voir ailleurs. Entre l'adolescente choquée cachant ses mains devant la bouche, le couple qui se serrait l'un contre l'autre ou tous ceux qu'elle entendait plaindre la prioritaire du restaurant, elle ne savait pas qui elle voulait baffer en premier. Une voix s'éleva alors, et toute trace d'agacement disparut de son visage. Levant la tête, elle regarda, incrédule, Min Oh s'agenouiller à ses côtés, sans qu'il ne la reconnaisse. Ses yeux naviguèrent de la femme à l'idole, et elle comprit. En bonne coordi noona, elle se trouvait souvent seule avec le duo, quand ils en étaient à parler de leur vie privée. Madame Lee – la mère de Min Oh – tenait un restaurant de spécialités coréennes. Son bibimbap était à tomber, il paraissait. Hee Ho se jura qu'elle y goûterait un jour.

Prise de court, elle ne put qu'attraper le téléphone qu'on lui tendait. Restant un instant interdite, la jeune femme se mordit les lèvres. Hee Ho se retourna vers une cliente proche de la table où elle s'était retrouvée installée quelques minutes auparavant, désignant son sac à main. La dame lui tendit l'objet, qu'elle attrapa sans la remercier tout en composant le numéro d'urgence. Coinçant le téléphone entre son oreille et son épaule, Hee Ho posa sa main libre sur le poignet de l'idole. « Min Oh. » Sa voix fut douce et ferme à la fois, son regard força le sien à le trouver. « Cherche un tabouret, quelque chose pour surélever ses jambes. » Elle tendit le cou, avisant un marchepied qu'elle apercevait dans la cuisine, avant d'approcher son miroir de poche qu'elle venait de sortir de son sac vers le visage de la pauvre femme. L'haleine de cette dernière déposa une particule humide sur la glace, soulageant la maquilleuse. Rangeant l'accessoire, elle se saisit doucement de son poignet, puis essaya de juger de son pouls. Faisant part de son état à l'urgentiste de l'autre côté de la ligne, elle leva son regard vers Min Oh. « Est-ce qu'elle a des problèmes cardiaques ? Du diabète ? » Pinçant les lèvres, elle lui tendit le téléphone, ce serait plus simple. La main de la femme toujours dans la sienne, Hee Ho se retourna, agacée. « Retournez à vos places ou partez ! » Sa voix ne s'était pas élevée, mais fut assez ferme pour les convaincre de laisser de l'air à la prioritaire du restaurant. Se retournant vers cette dernière, la maquilleuse, laissa un doux sourire inquiet étirer ses lèvres. « Ça va aller, ça va aller... » Timidement, sa main libre caressa les cheveux de la femme, tandis que l'autre serrait toujours la sienne, désespérément inerte. Hee Ho espérait vraiment avoir été au bon endroit, au bon moment.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


it’s frustrating, your awkward attitude. it’s too vague for my heart to be stolen away. who acts that tough these days? i’m not interested in that, it’s boring
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2855
Age : 23 ans.
groupe : Vict3ry
rôle dans le groupe : leader / lead rapper / second vocal / parolier
nom de scène : Lee Bae
occupation : rookie, visage de NR & peintre à ses heures perdues
avatar : park chanyeol (exo)
DC : chae hae ri (taeyeon)
Points : 108

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t858-min-oh-je-voulais-un-titre-au-top-mais-j-touche-le-fond-fite-me-bye http://www.lights-camera-action.org/t937-do-min-oh-bangarang http://www.lights-camera-action.org/t884-do-min-oh#32336 http://www.lights-camera-action.org/t885-do-min-oh-call-me-bae http://www.lights-camera-action.org/t886-do-min-oh-bibimbae#13800 http://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
Message
Lun 5 Déc - 23:31

i'm no angel
bae & heeho


Il s'y attendait. C'était triste à dire, mais cette épée de Damoclès planait au-dessus de leurs têtes depuis si longtemps qu'il avait pris l'habitude de surveiller sa propre mère lorsqu'il pouvait venir la voir. Quand il en avait la chance, et c’était rare compte tenu de son emploi du temps, il oubliait le petit appartement qu'il louait avec Jay et revenait au restaurant où il avait toujours longtemps vécu, celui que sa mère avait gardé malgré tous les problèmes qu'elle rencontrait depuis le divorce. Ce n'était pas sage, il s'était souvent demandé si la laisser vivre seule était raisonnable : Na Hyun n'était hélas plus aussi énergique qu'auparavant, sa séparation et la tristesse qu’elle avait apportée avec elle avaient dramatiquement épuisé la propriétaire. Malheureusement, trop têtue, elle avait refusé les idées de Bae quand il lui avait conseillé d'engager plus de monde et de se limiter à la cuisine. Elle aimait trop interagir avec les clients, elle voulait les voir, entendre ce qu'ils disaient. Il la comprenait. C’était pour cela qu’elle exerçait ce métier. Comme il ne voulait pas la froisser, il avait finalement arrêté d'insister.

Et aujourd'hui, voilà où ils en étaient. Elle était tombée, et c'était une chance si elle ne s'était pas ouvert le crâne. Il s'empêcha de regarder, même par curiosité, de peur de tomber à son tour dans les pommes. C'était tellement stupide. Ses idées n'étaient pas assez clair pour agir, et il se contenta de scruter les traits figés de sa mère, impuissant, attendant un miracle. Comme si elle allait se redresser, dire que ce n'était qu'une blague, retourner en cuisine comme si de rien n'était, avec le petit rire satisfait qu’elle avait à chaque fois qu’elle faisait une mauvaise plaisanterie. Ah, ils étaient beaux, les cours de secourisme. Il était incapable d’aider sa propre mère. Et tous ces imbéciles qui, au lieu d'agir, se contentaient d'observer la scène. Ce n'était pas un numéro de cirque. Heureusement que tout le monde n'était pas resté indifférent. Qui sait comment il l'aurait retrouvée, si personne n'avait été là ?

Après avoir vérifié qu'elle respirait, Bae réfléchit à la consigne suivante. Elle respirait. C'était déjà bien. Pas suffisant, mais il ferait avec. Que devait-il faire ensuite ? Ses lèvres se pincèrent. Il sentait ses mains trembler, mais ne parvenait à les en empêcher. Ce n'était pas le moment de paniquer : il devait faire quelque chose ; être plus utile qu’un idiot qui observe sans agir. Il leva les yeux à son prénom.

Il mit un moment à reconnaître Hee Ho ; un autre à retrouver ses esprits. Perdu dans l'émotion du moment, il manqua de lui demander pourquoi elle avait besoin d'un tabouret, si soudainement. Surélever ses jambes ? Oui ! C'était ça ! « Je... Je vais chercher ça. » Hochant frénétiquement la tête, il se rendit en cuisine et s'empara du tabouret qui trônait dans l'entrée, sous les étagères à épices. Aussi rapidement qu'il était parti, Bae revint et déposa le tabouret à proximité des jambes de sa mère, qu'il souleva doucement, s'assurant qu'elles ne tomberaient pas.

Les lèvres pincées, il releva les yeux vers la maquilleuse et secoua deux fois la tête. « Non, non... Rien du tout » Saisissant le téléphone, il prit le relais, tenant de rester calme face aux nombreuses questions de l'urgentiste tout en suivant des yeux les agissements de Hee Ho. Ils ne savaient pas ce qu'avait Na Hyun exactement, elle n'avait, aux dernières nouvelles, pas d'allergies, mais elle était sous antidépresseurs depuis longtemps, le médecin avait réduit sa dose récemment. Il confirma l'adresse et ne raccrocha qu'une fois certain qu'une ambulance serait envoyée sur place.

« Il vont arriver... » Soupira-t-il en glissant le portable dans sa poche. Il reposa alors les yeux sur la figure inerte de sa mère, déglutissant difficilement, la voix déformée par un mélange de colère et de regrets. « Je savais que ça allait arriver, elle ne m’écoute jamais. » Comme beaucoup de monde, en vérité. Mais, ici, c’était différent. Il en allait de la vie de sa mère imprudente. Bae poussa un léger soupir, s'installant à genoux aux côtés de la chef pour saisir sa main libre et la serrer entre les siennes, encore tremblantes. Après un instant de silence, il reposa les yeux sur la maquilleuse. « Merci. » Ça n'était sûrement pas suffisant, compte tenu de la situation, mais il ne pouvait rien faire de plus.

Le restaurant s’était soudainement tu, les clients ayant dû comprendre qu'il ne servait à rien de s'attarder. Pour certains d'entre eux, la satisfaction d'avoir obtenu leur repas gratuitement suffirait certainement, mais il ne devait pas l'empoisonner l'esprit avec l'existence de personnes aussi peu égoïstes. Aussi odieuses. Riant nerveusement, il brisa finalement le demi-silence qui s'était installé. « Faut arrêter de stresser les gens comme ça, t’as vu où ça nous mène ? » Son ricanement mourut rapidement : même lui ne trouvait pas ça drôle. Pas autant que d’habitude. Pas évident de plaisanter quand on sentait son cœur battre dans ses tempes. Il préférait ça à l’envie de pleurer qui lui nouait la gorge depuis quelques minutes. Pour le coup, il avait presque honte de se montrer aussi pitoyable devant une personne avec laquelle il travaillait si souvent. Ça n'arrivait pas souvent.

Un soupir déchirant ses lèvres, il se redressa, guettant d’une oreille l’arrivée de l’ambulance et du médecin qui, normalement, n’allait plus tarder. « J’espère qu’ils trouveront l’adresse… » Dans le doute, il se redressa et s’éloigna du comptoir pour s’approcher de la porte, tournant presque par réflexe le petit écriteau qui y était accroché, en jetant un regard noir à quelques passants trop curieux. Le restaurant serait fermé pour la semaine. Peut-être plus. Il comblerait les manques, si c’était une question d’argent. « Ils arrivent. » Suivant des yeux la réflexion des gyrophares dans les fenêtres du coin de la rue, il se sentit soudainement bien plus calme.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


» 11:50 «

I’ve got a weird feeling about this, right now it’s 10 minutes ‘til 12, we slowly become drunk on the mood, our eyes reflect each other even the silence between us is sticky, it feels like it’s going to explode between us.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 203
Age : 26
occupation : ex-mannequin ; coordi noona (babysitter)
avatar : kim yong sun (solar/mamamoo)
DC : jeong joon ho (oh sehun/exo)
Points : 96

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1724-oh-hee-ho-artificial-love http://www.lights-camera-action.org/t2122-oh-hee-ho-um-oh-ah-yeh http://www.lights-camera-action.org/t1890-oh-hee-ho
Message
Sam 24 Déc - 13:15

i'm no angel
bae & heeho


tenue + Comme quoi, parfois, le hasard faisait de drôles de choses. Si Hee Ho s'était un seul instant imaginé se retrouver dans le restaurant familial de Min Oh, agenouillée auprès de sa mère venant de faire un malaise, elle se serait traité de folle. Déjà, parce qu'imaginer un événement pareil était cruel, mais surtout, que ça rentrait dans l'ordre de l'impossible. Combien de chances sur combien ? La jeune femme n'était pas très douée en calcul, n'étant même pas certaine de savoir comment tout ça se calculait. Au fond, actuellement, elle s'en fichait pas mal. Elle se retrouvait bien là, aux côtés d'un Min Oh paniqué qui tentait tant bien que mal de garder son calme. Hee Ho choisit de prendre les choses en main, une vague panique la gagnant aussi. Une sorte de stress étrange, une adrénaline dérangeante qu'elle n'aimait pas trop ressentir. Elle resta auprès de la femme, serrant sa main à intervalle régulier pour voir si elle réagissait à son contact. Sans succès.

Hee Ho semblait garder un calme olympien. Avec le temps, elle avait plus au moins appris à maîtriser ses nerfs, surtout en de pareilles situations. Elle savait qu'elle passait parfois pour une femme froide sans sentiments – et au fond, peut-être que ça l'arrangeait – mais céder à la panique n'apportait rien de bon. D'une inspiration, la jeune femme réprima le souvenir douloureux de cette belle journée d'été devenue le pire cauchemar de toute sa vie. Aussi préféra-t-elle diriger, comme toujours depuis bien longtemps. Une fois les jambes de la pauvre femme surélevées, Hee Ho posa les questions essentielles. La réponse négative la soulagea autant qu'elle l'inquiéta. Elle désigna son blouson de l'index pour qu'on le lui amène, avant d'en recouvrir la victime. Penchant la tête pour l'écouter respirer, elle tenta de comprendre ce malaise. Du surmenage ? Elle ne réagit pas vraiment aux mots de Min Oh, son regard restant obstinément posé sur la mère de ce dernier, son seul geste fut de secouer la tête pour lui signifier qu'il n'avait pas à la remercier.

Un silence pas franchement apaisant s'installa. Il était angoissant, et Hee Ho pouvait entendre son sang battre dans ses tempes. L'évanouie ne se réveillait toujours pas, et les minutes lui semblèrent des heures. La voix de Min Oh la fit légèrement sursauter, et elle mit un temps à comprendre qu'il parlait à sa mère, alors qu'elle le fixait bêtement de ses yeux ronds. Lèvres pincées, elle fixa l'idole. L'envie furtive de le prendre dans ses bras la saisit, mais la maquilleuse resta sagement à sa place. Ce serait par trop embarrassant, elle qui ne montrait jamais un signe particulier d'affection. Ses yeux retrouvèrent le visage de la patronne. Des dizaines de questions se bousculaient dans la tête de Hee Ho, mais celle-ci savait que ce n'était pas le moment. Elle resta muette, comme interdite, avec la désagréable impression de ne pas être à sa place, comme si elle assistait à un événement dont elle aurait dû ignorer l'existence. Elle avait la sensation d'être une voyeuse.

Sagement assise aux côtés de la pauvre femme, la maquilleuse ne leva pas les yeux quand Min Oh se leva. Sa main gardait toujours fermement la sienne. « Ils trouveront, ne t'en fais pas. » Les doigts de sa main libre touchèrent la joue de sa mère. « Votre fils me donne parfois du souci, vous savez. J'ai besoin de vous pour m'aider. Vous êtes d'accord, vous, avec son envie d'être blond ? Vous ne voulez pas vous réveiller pour le gronder avec moi ? » Un petit sourire encouragea l'évanouie à reprendre connaissance, sans obtenir de réponse, bien évidemment. L'instant d'après, les lumières bleues des gyrophares flashèrent dans le restaurant. Hee Ho lâcha doucement la pauvre femme, se redressant en s'inclinant devant les urgentistes. En retrait, elle les observa s'occuper d'elle. Ses mains remontèrent le long de ses propres bras, comme soudainement envahie d'un froid polaire. Elle ferma brusquement les yeux, respirant fort pour se calmer. Elle les rouvrit quand un ambulancier s'approcha d'elle. Répondant le plus précisément aux questions qu'il lui posa, Hee Ho regardait du coin de l'œil ses collègues hisser la mère de Min Oh sur un brancard. Quand il s'éloigna, ses yeux cherchèrent frénétiquement l'idole, l'apercevant un peu plus loin. S'approchant de lui, elle posa doucement sa main sur son bras. « Accompagne-les ? » Hee Ho se mordit la lèvre inférieure, avant de lui sourire sincèrement. « Je reste pour ranger tout ça. » Sa main frotta doucement le bras du chanteur, avant qu'elle ne s'éloigne, commençant par empiler les assiettes à moitié vide de la table la plus proche. Elle ne pouvait décidément pas le laisser tout faire tout seul. Hee Ho voulait croire que c'était ça aussi, son rôle de noona.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


it’s frustrating, your awkward attitude. it’s too vague for my heart to be stolen away. who acts that tough these days? i’m not interested in that, it’s boring
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2855
Age : 23 ans.
groupe : Vict3ry
rôle dans le groupe : leader / lead rapper / second vocal / parolier
nom de scène : Lee Bae
occupation : rookie, visage de NR & peintre à ses heures perdues
avatar : park chanyeol (exo)
DC : chae hae ri (taeyeon)
Points : 108

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t858-min-oh-je-voulais-un-titre-au-top-mais-j-touche-le-fond-fite-me-bye http://www.lights-camera-action.org/t937-do-min-oh-bangarang http://www.lights-camera-action.org/t884-do-min-oh#32336 http://www.lights-camera-action.org/t885-do-min-oh-call-me-bae http://www.lights-camera-action.org/t886-do-min-oh-bibimbae#13800 http://www.lights-camera-action.org/t1275-vict2ry-yuseong-media
Message
Dim 25 Déc - 19:21

i'm no angel
bae & heeho


Combien de fois avait-il répété à sa mère de ne pas exagérer lorsqu’elle travaillait ? Il n’était pas rare que la petite propriétaire s’épuise en faisant des heures supplémentaires pour le bonheur de clients qui s’attardaient et demandaient toujours plus. Ce métier était une échappatoire, une façon d’oublier une vie qui n’avait pas été aussi clémente qu’elle le pensait au départ. Tout allait pourtant si bien, des années plus tôt, quand elle n’était qu’une petite serveuse en compagnie de ses parents et qu’elle prenait goût au métier. Jin Seok était arrivé, avait bousculé sa vie et, depuis qu’il était parti, ce restaurant était presque tout ce qui lui restait.

Presque, car il y avait son fils. Il y avait cet enfant qui, tout comme elle, s’était intéressé à la cuisine, au fonctionnement du restaurant. Un enfant turbulent qui s’inquiétait aujourd’hui de son état de santé et lui reprochait un travail trop acharné. Inconsciente, Na Hyun ne pouvait voir Min Oh s’agiter, angoisser à l’idée de perdre la seule personne qu’il n’avait pas voulu quitter. Essayant de retrouver son calme, le rappeur glissait parfois les yeux sur le visage de sa mère. L’expression figée, mais calme, elle semblait simplement endormie et, la gorge et l’estomac noués, il espérait que ce n’était que ça. Il était bien trop tôt pour qu’elle parte. Pas comme ça.

La mort l’effrayait. Pas seulement la sienne, celle des autres aussi. Il ne croyait pas en une religion particulière, préférait se dire que quelque chose existait, mais ne pas lui donner de nom, de forme. Mais cela incluait également de ne pas savoir ce qu’il se passait après. Est-ce qu’on se rappellerait de lui, une fois qu’il serait parti ? Il ne voulait pas oublier la voix de sa mère, le ton un peu exaspéré qu’elle prenait parfois, lorsqu’elle lui demandait d’être plus calme pour la cinquième fois et qu’il ne le faisait pas. Elle ne pouvait pas abandonner comme ça.

Malgré lui, il surveillait chacun des gestes de Hee Ho. Il l’admirait un peu, pour le calme dont elle faisait preuve. Comme bien souvent, en vérité. Il passait son temps à mettre ce calme à l’épreuve, avec ses conneries, ses plaisanteries et ses commentaires. Maintenant, il la remerciait pour cette maîtrise de soi. Il était bien incapable de contrôler son sentiment de panique, à côté. Son cœur tambourinait au point de lui faire mal. S’ils faisaient quelque chose de travers, sa mère serait condamnée. Il ne pouvait pas l’accepter.

Chaque seconde comptait. Chaque battement de cœur était un espoir de plus. Et il espérait de toutes ses forces que sa mère sortirait indemne de cette chute. Ce n’était pas la première fois, certainement pas la dernière. Ils ne s’étaient pas posés plus de questions que ça la première fois. Un petit surmenage. La fatigue. Ce n’était pas pathologique. Mais il savait que ce n’était pas anodin. Sa mère ne possédait plus sa santé d’antan.

Osant à peine briser le silence, Min Oh écouta le monologue de Hee Ho. Il nourrissait secrètement l’espoir d’entendre une réponse, quelques mots, une approbation, faible mais réelle. Il sourit doucement à la teneur des propos de la maquilleuse. « Ça fait longtemps qu’elle me gronde plus. » Un commentaire qu’il fit en riant, juste avant de se rappeler que, si, elle le faisait encore. « Enfin, plus trop. »
Na Hyun n’approuvait qu’à moitié les changements de son fils. Elle avait été surprise en apprenant ses préférences sexuelles. Pas en colère, mais un peu déçue, car même si cela n’excluait pas cette possibilité, elle avait rapidement compris que cela signifiait qu’elle n’aurait peut-être pas de petits enfants, qu’elle n’aurait pas l’occasion d’aider une jeune femme à se préparer en vue d’un mariage. Des détails. Elle s’attachait à ces pensées comme à une corde de survie. On n’aurait pas pu le lui reprocher. De son côté, Bae continuait à faire les choses comme il l’entendait. Sans en avoir conscience, il la fatiguait un peu, lui aussi. Il ne le faisait pas exprès. Il essayait de pallier ce problème quand il la voyait.

Assez rapidement, la salle principale du restaurant fut inondée à intermittence de la lumière des gyrophares. Son cœur battait si fort qu’il aurait pu en compter les pulsations, et quand il vit arriver les hommes en uniformes, il s’approcha de la porte pour leur ouvrir, laissant le passage libre pour qu’ils entrent avec le brancard, les lèvres pincées. Il envoya les ambulanciers vers la maquilleuse après avoir répondu aux questions dont il possédait les réponses, n’étant pas présent au moment de la chute. Il dut se mordre l’intérieur de la joue pour ne rien dire au moment où ils embarquèrent la femme âgée. Il inspirait profondément, retrouvant son calme. Maintenant, elle était entre de bonnes mains.

Perdu dans ses pensées, il regarda d’un œil inquiet le brancard qui partait, chantonnant pour lui-même pour se calmer. Des notes sans lien, une mélodie dont il ne connaissait plus l’origine. Sentant un contact sur son bras, il posa sa main sur celle de Hee Ho, ne prenant conscience de sa présence qu’au moment où sa voix lui parvint également. « Je ne sais pas… » Un sourire lui échappa malgré lui. En y allant, il risquait d’insister pour avoir des nouvelles au plus vite. Il pinça les lèvres en la voyant s’éloigner. « Noona. » Ses doigts se refermèrent en douceur sur le fin poignet de la maquilleuse. « Viens aussi. » Elle avait déjà fait assez. Il ne pouvait pas la laisser s’imposer ça. En plus, il se sentait trop fragile pour y aller seul.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


» 11:50 «

I’ve got a weird feeling about this, right now it’s 10 minutes ‘til 12, we slowly become drunk on the mood, our eyes reflect each other even the silence between us is sticky, it feels like it’s going to explode between us.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 203
Age : 26
occupation : ex-mannequin ; coordi noona (babysitter)
avatar : kim yong sun (solar/mamamoo)
DC : jeong joon ho (oh sehun/exo)
Points : 96

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t1724-oh-hee-ho-artificial-love http://www.lights-camera-action.org/t2122-oh-hee-ho-um-oh-ah-yeh http://www.lights-camera-action.org/t1890-oh-hee-ho
Message
Lun 9 Jan - 21:40

i'm no angel
bae & heeho


tenue + « Elle devrait, pourtant. » Continuer à gronder son fils. Min Oh le méritait. Il faisait encore des trucs stupides, à son âge. Hee Ho le savait bien. Mais la noona qu'elle était ne pouvait se permettre de le remettre en place. Du moins, pas trop. Parce qu'il était clair qu'elle ne se gênait pas franchement pour le faire. De toute façon, l'idole lui obéissait rarement. Il n'en faisait souvent qu'à sa tête, et c'était franchement pénible. Cependant, ce n'était pas le moment pour ruminer le comportement puéril du jeune homme. Actuellement, il avait besoin d'être soutenu et rassuré. Ce que Hee Ho s'efforçait de faire sans vraiment y parvenir. Un sourire sincère aux lèvres, elle l'écouta préciser que si, sa mère le grondait tout de même encore, parfois. Hochant la tête, la jeune femme approuva. « Il le faut. » Son sourire se fit plus malicieux. « Quand elle se réveillera, je l'aiderai à reprendre cette bonne habitude. » Son regard se porta sur la pauvre femme. Elle devait se réveiller. Son grand dadais de fils avait encore trop besoin d'elle, la maquilleuse en avait la certitude.

Quand les secours arrivèrent enfin, Hee Ho en ressentit un réel soulagement. Elle se sentait responsable, d'une certaine manière, puisqu'elle avait été la première à se rendre compte du malaise de la mère de Min Oh. Pourtant, elle n'aimait pas ces lumières, elle n'aimait pas ce son caractéristique, elle n'aimait pas le pas des ambulanciers, elle n'aimait pas leurs voix qu'elle ne trouvait pas du tout rassurantes. Fermant les paupières, Hee Ho refoula profondément en elle ce souvenir qui ne cessait de la hanter, encore aujourd'hui. C'était si vieux, et à la fois si frais, dans sa mémoire. Elle sentait l'humidité, derrière ses paupières closes. Du mieux possible, elle inversa le flux lacrymal. Un homme s'était approché d'elle pour lui poser quelques questions d'usage. Hee Ho y répondit avec tout le sérieux du monde. Elle ne pensait plus que le fils de la victime l'agaçait tant. Elle ne pensait plus au fait qu'elle le maudissait, parfois. Elle ne pensait qu'à la santé de sa mère, espérant de tout son cœur que tout s'arrange pour elle.

Les bras serrés contre sa poitrine, Hee Ho regarda les brancardiers emporter la propriétaire du restaurant, toujours inconsciente. D'abord interdite, elle leva finalement les yeux vers Min Oh. Jamais, depuis autant de semaines qu'elle travaillait pour lui, la maquilleuse n'eut envie de le prendre dans ses bras. Aujourd'hui, elle en avait terriblement envie. Besoin, même. Le pauvre semblait si perdu. Lentement, elle s'approcha de lui, sans trop savoir quoi dire, ou même faire. Sa main se posa sur son bras, seule audace de sa part. Qu'il l'accompagne, oui. Ça lui ferait sûrement du bien. Plus que de tourner ici ou dans l'appartement qu'il partageait avec Jae Jin. Peut-être aurait-elle dû lui conseiller de l'appeler ? Elle préféra agir, se mettant à ranger les couverts délaissés par des clients trop heureux de bénéficier d'un repas gratuit. A tout malheur, quelque chose est bon ? Dans ce cas-là, c'était quand même à vomir.

Hee Ho pinça les lèvres en l'entendant dire qu'il ne savait pas. Devait-elle déjà se remettre à le gronder pour qu'il l'écoute ? Non. Il ne l'écouterait quand même pas. Comme vengeance, elle ne répondit pas quand elle l'appela, mais ne put retenir un hoquet de surprise quand il se saisit de son poignet. « Min Oh... » Sourcils froncés, elle le fixa droit dans les yeux. Mais son regard se fit plus doux, à la suite des paroles du jeune homme. Y aller aussi ? « Je ne peux... » Pas ? Ou peut-être que si ? Il avait l'air si perdu. Avait-il réellement besoin de sa noona ? Contre toute attente, Hee Ho ne repoussa pas sa main. Un sourire tendre, mais triste, étira ses lèvres. Et sans qu'elle ne puisse se contrôler, elle avança pour prendre Min Oh dans ses bras. Fichtre. Qu'est-ce qu'il était grand ! Légèrement rougissante sous la gêne qu'elle ressentit en le lâchant, elle replaça plus ou moins habilement un mèche de cheveux derrière son oreille. « D'accord, je viens. » Et ils pourraient y aller quand son cœur cesserait de battre stupidement fort. « Mais ne me demande pas de l'aide pour ranger plus tard ! » A qui mentait-elle, elle craquerait sûrement si Min Oh lui demandait de son air penaud. Ah, elle devenait trop gentille...

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


it’s frustrating, your awkward attitude. it’s too vague for my heart to be stolen away. who acts that tough these days? i’m not interested in that, it’s boring
Revenir en haut Aller en bas

i'm no angel + bae ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» angel eyes pour une 106 phase 1!!!!!!
» Angel Eyes Fond Noir pour 206
» Angel eyes "maison" dans antibrouillards
» angel eyes megane II a fond noir
» [7 juin] meeting du demoniac angel a bourgoin (38)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-