AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: séoul :: sud :: candy heaven

go back, to reality.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Messages : 1713
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 48

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Sam 19 Nov - 4:42








tenue ;

Mon être. Se, mouvait. Çà. Et, là. Guère, présentable. Chevelure brunâtre, ébouriffée. Faciès, déplorable. Je ne dénigrais, que. Bien davantage. Mon aspect, physique. Depuis. De bien multiples, jours. Dès, à présent. Cet antre, personnel. Occupé. Aucunement, quitté. Mêlé. En, de bien sombres. Histoires. Je me devais, de. Rester, silencieux. Ne guère, démontrer. Ma personne. En, cet extérieur. Emplis, de sombres inconnus. Qui pourraient, dès lors. Porter. Préjudice. À, mon encontre. C'est alors. Pendu, envers cet objet issu des nouvelles technologies. Que, je persistais. Accroché. À, cette réalité. Qui filait. À l'instar, de. Mes sens visuels. Sans, que. Je ne parvienne à faire, quoi. Que, ce soi. Figé. En, ce mutisme. Figé. En, cette léthargie. Indescriptible. Je tentais, avec tant bien – que, mal. De relativiser. Aspirer, à clore. Rapidement. Cette étape. J'avais, moi-même. Désiré. Prendre, part. À, de telles idioties. Je me devais, dès lors. De persister. Fort. Cependant. L'étais-je, véritablement ? Bras, ballants. Ces cent, pas. Parcourus. C'est, finalement. À la suite, d'un contact trouvé. Qu'un appel, fut. Réalisé. Un retour. Aux, sources. Auprès, de cette demoiselle. Qui, ne semblait être. Aucunement, autre. Qu'un, repère. « Dit. T'as, du temps à offrir, au pire cousin, que l'univers n'a jamais porté ? » Ces simples – et uniques, propos. Furent, les seuls. Qu'il me fut, permis. De prononcer. Et, ce. Avant, qu'un lieu. De rendez-vous. Ne soit, énoncé. Je désirais. Sortir. Inspirer. Cet, air. Inspirer. Cette, liberté. Insouciamment. Il, est vrai. Et, pourtant. J'avais, osé. Je me hâtais, à la tâche. Envoyant, paître. Ces parcelles vestimentaires, forts dérisoires. Arborant. Ce couvre-chef. Ce masque. À l'instar, de. Mon faciès. Le kit. Du, « parfait inconnu ». Ainsi. Était, le nom. Que j'avais, donné. À, de tels accoutrements. Aussi ridicule, cela. Pouvait-il, être. Inaperçue. Au travers. Du pays, du matin calme. De bien multiples, présences. Arboraient, à leur. De tels, accoutrements. Bénéfique. Pour, des personnalités. Telles, que moi. Désirant. Passer. À leurs, côtés. Sans, que. Les regards. Ne se portent, à nos égards. Curieux. Seraient-ils. Peut-être. Inspirant. Difficilement. Rues. Et, ruelles. Furent. Parcoururent. Ce salon. Dès, lors. Pénétré. Identité. Dévoilée. Ce lieu, à l’abri des regards indiscrets. Me fut, offert. Patiente. Et, maître de vertu. Un message, fut. Envoyé. « Au fond, à droite. Caché, derrière la foutue plante de mes deux. »




somebody said you got a new friend, does he love you better than i can ? i know where you're at, i bet he's around. and, i know it's stupid. but i just gotta see it for myself. so far away, but still, so near.

and I'm giving it my all, but i'm not the guy you're taking home.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 727
Age : 23 ans
groupe : NE0N (été 2015)
rôle dans le groupe : main rap + leader
nom de scène : jamie yoon
occupation : idole
avatar : shin jimin (aoa)
DC : kim eun mi, seol yena
Points : 126

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t825-yoon-jamie-top-madam http://www.lights-camera-action.org/t829-yoon-jamie-souls http://www.lights-camera-action.org/t830-yoon-jamie http://www.lights-camera-action.org/t833-yoon-jamie-tulutu-tulutu http://www.lights-camera-action.org/t834-yoon-jamie-jamie_y00n http://www.lights-camera-action.org/t831-ne0n-yuseong-media
Message
Dim 27 Nov - 4:41




go back to reality
♫ ♪


[ tenue ] Elle avait bien sûr lu la nouvelle, et sans rien comprendre. Mais trop vite qu'elle a dû abandonner son téléphone pour poursuivre ses aventures auprès des NE0N. Et action!

Son cousin, elle ne l'avait pas vu depuis longtemps. Normal. C'est ce qui arrive. Deux idoles. Deux compagnies différentes. Des promotions, de la préparation. Et tout ça avec le pré-sentiment que quelque chose n'allait pas, n'allait plus. Sans rien comprendre non plus. Le contrôle, Jamie ne l'avait pas là-dessus.

Le nom de Jun Ho apparût sur son téléphone. Surprise, elle répondit, tranquille chez elle. Son dortoir. Elle comprit assez vite de par sa voix que ça n'allait pas fort. Le pire cousin que l'univers n'ait jamais porté, en détresse. Il avait beau être, soit disant, le pire cousin, mais c'était son seul. Elle ne le laisserait jamais tomber. La réponse ne fut pas longue à recevoir.

«Mais oui. Où?»

Dans un salon de thé. Là où Jamie n'avait jamais posé pied. Elle suivit le chemin sur son téléphone. Tout pour son cousin. Sa seule véritable famille. Il l'avait sauvé de la rue, l'aînée pouvait bien prendre de son temps pour lui. À son tour.

T'es où? lui envoya-t-elle alors qu'elle entrait dans le Candy Heaven, cachée sous son masque.

Un signe de tête pour saluer l'employé, puis elle repéra la foutue plante de ses deux. Quelques pas plus tard, elle se trouva en face de lui.

«Hey.» commença-t-elle. Mais Jamie n'était pas connue pour tourner autour du pot. «Qu'est-ce qui se passe?»

Directe, mais la cousine était inquiète. Que diable pouvait-il se passer à la Knockout Global pour sortir une telle annonce dans les médias?



(c) chaotic evil


i am the colorful scene
wherever i am, wherever i go
confident walking
in the black-and-white world, i am the colorful scene
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1713
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 48

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Jeu 1 Déc - 5:53








tenue ;

Fruit, de mes désirs. Et, tourments présents. Disposés, à l'encontre de. Mes sens, visuels. Son faciès, se voyait alors. Masqué. Nous semblions, tous deux. Fort stupides, en apparence. Et, pourtant. Cela, semblait être. L'exact, opposé. Cependant. Je pris, cette initiative. Quelque peu, risqué. Et, tout à la fois. Stupide... Que pouvait, être. Celle. D'ôter, ce couvre-chef, et. Ce masque. Voilant. Si, naturellement. Mon faciès. À l’abri, des regards. Indiscrets. Qu'importe ? Pensais-je. Naïvement. Après, tout. Que pouvais-je, bien. Risquer. De, plus ? Ce questionnement, persistait. Jours. Après, jour. En, mon esprit. Jours. Après, jour. En, ce quotidien. Dérisoire. Qui semblait, s'offrir. À, ma personne. C'est alors, tout naturellement. Auprès, de mon aînée. Et, demoiselle affectionnée. Plus, particulièrement que j'avais pris, l'initiative. De briser. Ce quotidien. Lassant. Un appel. Un simple – et unique, appel. Et, la voici. Dès lors. Installée. Sous, mon regard. Rapidité. Mise, en œuvre. Je ne pouvais que, la remercier. Silencieusement. De par, cette commande. Précédemment, réalisée. Ces sources, nourricières. Accompagnée, de ces liquides bruns. Brûlants. Et. Tandis que, l'une de mes mains osait, s'approcher. De, l'un de ces met. La voix, de la jeune femme. Se fit, entendre. Ne pas tourner, autour du pot. Agir. Et, exprimer. Ses pensées. Ainsi, semblait-être. Un trait. Familial. Et, commun. Que, nous possédions. Tous, deux. À, nouveau. Ce rictus, vint. Pointer le bout de, son nez. À l'intention de, mes lippes. Formant. Cet air, empli de ridicule. Que, j'osais. Démontrer. Incrédule. Je fis, à mon tour. Une entrée, en la matière. Dérisoire. « Ils se foutent, de ma gueule. Ils ont voulu, jouer ? Parfait, nous serons deux. À jouer. J'suis pas un pigeon, moi. Je connais parfaitement, mes droits. Et, je sais. Ce que je devrais, gagner. Par, la même occasion. Alors, toutes ces conneries. Pas, à moi. » D'un simple et unique, geste. J'envoyais valser, l'air. Et, les protagonistes issus. De, mon mécontentement. Mécontentement, noyé. En, cette bouchée. Formée, à l'encontre de cette sucrerie. Chocolatée. « Du coup. Même pas, je pose un pied. Dans, cette connerie. Même pas, j'y retourne. Avant, la mise en procès. Ils m'ont pris, pour un teubé. Vie, de moi. J'ai des limites, moi aussi. » Poursuivais-je, finalement. Ce poing. Heurtant. Si, vulgairement. La surface plane, que. Représentait, cette table. Nous séparant. Elle, et moi. « J'ai déjà eu, des offres. Pour d'autres, agences. J'crois bien, que. C'est ça, le pire. La tienne, même. Ils sont prêts à offrir, un vrai paquet de fric. » Ricanant. Étais-je, véritablement... Fier ? Aucunement. Et, pourtant. Je me devais, de poursuivre en de tels aspects. Qu'importe. L'avis, d'autrui. Qu'importe. Les bruits, courant à mon égard. Qu'importe, ces idées. Heurtant. Ma personne. Que diable. Je n'en avais, que faire. Je désirais. Uniquement, obtenir. L'avis. De proches. Dont, cette jeune femme. Qui serait, peut-être. De bon, conseil ? Son expérience était, davantage importante. En, ce domaine qu'est : le divertissement. Et, ces arts. Que nous réalisons. « La famille est, au courant de rien. Mais, je sens déjà venir. Les soufflantes, bordel de. » Chevelure, ébouriffée. Frustration. Pénétrant, en. Mon esprit. « Tu vas, te foutre de ma gueule, toi aussi ? J'suis prêt à tout entendre, je crois. » Poursuivais-je. Dédaigneux. Mon comportement. Ne semblait, aucunement digne. Cependant. Me restait-il, un semblant de dignité ? Cette idée. Je l'avais, perdue. Il y a de, ça. De longues années, auparavant.







somebody said you got a new friend, does he love you better than i can ? i know where you're at, i bet he's around. and, i know it's stupid. but i just gotta see it for myself. so far away, but still, so near.

and I'm giving it my all, but i'm not the guy you're taking home.
Revenir en haut Aller en bas

go back, to reality.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» les back lead
» Choix de back lead
» Coleman.. Come back en 2010 ?
» I'm be back
» Tirer au back tension en extérieur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: sud :: candy heaven-