Sélecteur de thème

AccueilDernières imagesRechercherS'enregistrerConnexion
-28%
Le deal à ne pas rater :
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 couverts – L60cm
279.99 € 390.99 €
Voir le deal

 

 allergy ❥ doji

new edge
Cha Deiji
Mar 11 Juil 2023 - 11:24
new edge
Cha Deiji
new edge
allergy ❥ doji 2468966bc2bc435904f1ad608c9ecc5e395eaf1a

allergy ❥ doji 2837534775 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837

Messages :
478

Age :
22 yo (28.10.01)

groupe :
gaia ❥

rôle dans le groupe :
lead vocal, lead dancer, center

nom de scène :
zelda

occupation :
trainee

avatar :
jeon soyeon (idle)

crédits :
moonaetics (avatar) // sky ♥ (signature)

DC :
(muse) velvet, miran, eiko, hyemi, nayung, jaewon, dambi, chansoo, byeol, aeri, sarang & seulbi

Points :
207





Please give me the hate button
@Nam Dowan
outfit ❥ Des vacances tous frais payés. Aujourd’hui encore, elle n’en revenait pas, alors qu’elle finissait de siroter tranquillement son sex on the beach au bar de la piscine. Elle ne savait décemment pas ce qui était passé par la tête de son agence, mais s’ils ne savaient plus quoi faire de leur fric, plutôt que de se torcher avec, elle acceptait humblement ! Ils pouvaient lui payer le permis aussi, une voiture… non, une moto et puis une villa tant qu’à faire ! Mais pour l’instant, elle se contenterait gentiment (et avec le sourire) de ces vacances, poussant un soupir décontracté avant de décroiser ses jambes et se redresser.

La jeune femme n’avait jamais été trop fan de la mer, par simple esprit de contradiction, ne pouvant de toute façon pas y aller avec ses maigres économies et vomissant par tous les pores le romantisme. Elle avait une image à tenir. Elle avouait toutefois que cette dernière pouvait avoir un certain charme en cette fin d’après-midi, alors que ses pas la menaient jusqu’à elle, ses pieds se perdant dans le sable tiède. Il y avait quelque chose de calme et irréel à regarder les flots s’échouer inlassablement en un bruit de fond éthéré, mouillant finalement ses pieds tandis qu’un faible sourire la gagnait. Elle ne s’était pas encore baignée, à raison d’ailleurs, mais elle n’était pas certaine que cette résolution dure bien longtemps, refusant toutefois à utiliser ces grosses bouées ignobles et enfantines qu’on croisait un peu partout dans l’eau. Elle en vie, jamais. Cela ne l’empêcherait pas de trouver un moyen d’y entrer, quitte à y aller sans protection, se disant que de toute façon, il fallait être sacrément con pour se noyer quand on avait pied ! Téméraire ? Sans aucun doute. Elle ne s’était toutefois jamais targuée d'avoir la sagesse à tous les étages, bien au contraire.

Sa balade la mène jusqu’au ponton principal d’où partaient sans aucun doute toutes les activités nautiques, s’avançant vaillamment sur les lattes de bois malmenées par la houle au fil des ans, l’impression désormais d’être entourée par cette immensité bleue apaisante. Ses yeux se ferment alors qu’elle inspire l’air marin, les doigts de pieds au bord du précipice sans se sentir un instant alarmée, l’impression stupide d’être invincible. C’est sans compter sur ce gosse qui, chahutant avec ses amis, passe en courant et effectue un virage serré, lui donnant un grand coup dans le dos et la faisant tomber. Ses yeux s’écarquillent alors que le vide l’engloutie, lâchant un cri qu’elle n’aurait de sa vie, jamais pensé pousser et c’est dans un plat tonitruant qu’elle se mange la flotte salée, buvant une sacrée tasse… ou deux. Battant de ses pauvres ailes de poulet alors qu’elle tente de regagner la surface, ne sachant même plus où elle se trouve d’ailleurs, se mettant à paniquer alors que tout se ressemble et la mousse qu’elle engendre en s’agitant lui bouche la vue. Un instant, elle croit regagner l’air libre, mais celui d’après elle est de nouveau encerclée de bleu, suffoquant douloureusement. Et pour la première fois, elle la sent. La peur panique qui la poignarde violemment, des larmes lui montant aux yeux invisibles, ses lèvres formulant une demande d’aide qui restera étouffée par les flots salés.






And you can't breathe, when your eyes all fixed on me, know you think that I don't see it, but I do


http://www.lights-camera-action.org/t31070-deiji-taste-like-hellhttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/t31216-cha-deijihttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/f155-campfirehttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/f132-groupes
yuseong media
Nam Dowan
Mer 12 Juil 2023 - 22:52
yuseong media
Nam Dowan
yuseong media
allergy ❥ doji 4ee180bf3893b10c07437d8101cbc8ce48196dfe

allergy ❥ doji 3543671621 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837

Messages :
374

Age :
vingt-cinq ans (23.03)

groupe :
cosmos

rôle dans le groupe :
main dancer, face

nom de scène :
harry (yerr a wizarrrrd)

occupation :
mannequin, ex-youtubeur

avatar :
yoon keeho (p1harmony)

crédits :
energiesombre (avatar) sky (signa)

DC :
LES COMPTES DE FANFAN (LA GUEUX SQUAD, PROPRIETE DE MUSE) (SUAH - MINSOO - YURI - KIWOO - CHULSOO - SANGWOO - DOWAN - SETH - MINKYU - HANBIN - HYUNWOO - HARU)

Points :
555





Please give me the hate button
 @Cha Deiji  
outfit ❥ Le bruit des jeunes qui ont décidé de s’inviter dans son coin de tranquillité l’agace.
Rien ne se perçoit sur son visage, si ce n’est l’esquisse d’un sourire au coin de ses lèvres. Alors que Dowan tente de se concentrer sur les lignes de son bouquin, les cris de joie de la petite bande ne cesse de perturber sa concentration, faisant brûler l’intérieur de son cœur et lui donnant envie de grimacer. Il tente de se concentrer sur sa respiration. D’accepter tout ce qui est autour de lui, sans y donner de signification… de se concentrer sur le zen qui doit l’habiter tout entièrement, s’il suit les consignes comme il le doit… et il a beau ne voir absolument pas où il fait une erreur dans le chemin, il n’y parvient pas. Ces gamins l’insupportent. Et ce fait le ronge plus qu’il ne le faudrait.

Fermant son livre d’un coup, Dowan se redresse, s’époussette du sable qui a pris part de ses vêtements et s’apprête à partir. La mâchoire serrée de devoir accepter sa défaite aussi facilement, il tente de ne pas se concentrer sur ce fait frustrant et de passer à autre chose. Jetant un dernier coup d’oeil en leur direction lorsqu’il en voit un s’élancer près d’une jeune femme près de l’eau, qui, tout d’un coup, y tombe.

Il ne bouge pas tout de suite. Se disant que peut-être, elle faisait partie de leur rigolade… et que peut-être, tout ça était prévu. Les jeunes riant un peu de la voir tomber à l’eau, et s’éloignant rapidement pour vaquer à leurs occupations, Dowan garde le regard appuyé, là où elle a disparu. Car elle a bien disparu, non? Il la voit reparaître… puis disparaître. Ne captant que ses mouvements de loin, incapable de dire si elle s’amuse ou si elle panique. Puisqu’il regretterait trop de ne pas le prendre au sérieux, il s’arrête sur la deuxième option.

Se maudissant de ne s’être pas muni de ses lentilles, n’ayant pas prévu de faire plongeon aujourd’hui, Dowan ne peut qu’abandonner ses lunettes sur la plage histoire de ne pas les perdre au grand bleu. Le paysage devient absolument flou alors qu’il court en direction de la jetée, plongeant sans hésitation à l’endroit où il lui semble la percevoir, nageant rapidement vers elle pour la prendre dans ses bras et la stabiliser. “Arrête de bouger.” lui intime-t-il d’une voix calme, un long soupir chaud lui échappant. “Je vais te faire sortir.” lance-t-il à l’inconnue, incapable de seulement deviner un seul de ses traits avec sa pauvre vision, seulement conscient de ce corps étrangement familier qu’il tient entre ses bras. C’est avec une conscience aiguë de la situation qu’il tente de ne pas se concentrer sur ça: la rondeur de sa poitrine qui est pressée contre son torse, sa taille à laquelle est accrochée ses doigts. Ne lui prêtant plus d’attention que ça, il s’échine à la faire remonter à bord, sentant son corps étonnamment immobile entre ses bras, en attestant lorsqu’il vient la coucher sur la plage et vient la regarder, inquiet. “Madame?...” vient-il lancer en fronçant les sourcils, se penchant en sa direction pour s’assurer qu’elle respire bien. Il a bien passé une formation de premiers secours il y a de nombreuses années, mais cela remonte à bien loin. Elle ne peut pas s’être noyée entièrement, si? Il lui semblait qu’elle se battait avec les vagues au moment où il l’a attrapée. “Tant pis…” soupire-t-il avant de se pencher en direction de ses lèvres, soufflant régulièrement tout en lui prodiguant un massage cardiaque, espérant qu’elle finisse par lui cracher au visage et lui assurer que tout allait bien. Être témoin d’une mort au summer camp, ce n’était pas exactement dans ses plans pour s’amuser.







A scar on my chest gone bad Slash my heart, thеn gone dead Who you knew that good boys gone bad? Now, I just kill me, killn' me


http://www.lights-camera-action.org/t32220-do-as-i-say-not-as-i-do-dowan#530791http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/t32242-nam-dowanhttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/t32508-_fitwannie#535561http://www.lights-camera-action.org/t33717-cosmos#561387http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/t30736-cosmos
new edge
Cha Deiji
Sam 30 Sep 2023 - 18:48
new edge
Cha Deiji
new edge
allergy ❥ doji 2468966bc2bc435904f1ad608c9ecc5e395eaf1a

allergy ❥ doji 2837534775 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837

Messages :
478

Age :
22 yo (28.10.01)

groupe :
gaia ❥

rôle dans le groupe :
lead vocal, lead dancer, center

nom de scène :
zelda

occupation :
trainee

avatar :
jeon soyeon (idle)

crédits :
moonaetics (avatar) // sky ♥ (signature)

DC :
(muse) velvet, miran, eiko, hyemi, nayung, jaewon, dambi, chansoo, byeol, aeri, sarang & seulbi

Points :
207





Please give me the hate button
@Nam Dowan
outfit ❥ Elle avait déjà pensé à sa mort, Deiji. Plus d’une fois, même. Et elle se l’était toujours imaginée assez grandiose et brutale, que ce soit dans un accident de moto ou à cause d’un cancer du poumon, s’enfilant les paquets comme certains boufferaient des mikados. Ca lui avait toutefois jamais fait plus peur que ça, incapable de se départir de ses mauvaises habitudes et adressant un majeur bien droit et tonitruant à la vie elle-même. Après tout ne lui avait-elle rien offert de vraiment fracassant, traînant sa carcasse ici et là, essayant de survivre au jour le jour et se construire à sa façon. Alors pourquoi ? Pourquoi maintenant qu’elle y faisait face, elle flippait ses grands morts ? Brassant de l’eau autant qu’elle en avalait, donnant des coups à s’en renverser dans tous les sens, l’ennemi l’entourant et l’étouffant à l’en rendre barge. Elle se trouvait dans l’eau et pourtant le feu la consumait, sel la brûlant vive à s’en cogner la tête. Il faisait noir en plein jour, et dans cette solitude amère au silence bousculé par les vagues, elle se sentait terriblement insignifiante. Les contours devenant flous et ses forces l’abandonnant progressivement alors que l’eau s’infiltre dans ses poumons, donnant un coup ou deux à l’aveugle, une cuisse s’enroulant à quelque chose de dur dans un instinct de survie démesuré ou une illusion vaine de l’esprit… avant qu’elle ne perde connaissance et se voit ballotée en imaginant que l’heure avait sonnée. Qu’elle était partie pour de bon, sans rien laisser, sans rien offrir… une pensée pour sa sœur qu’elle aurait aimé plus gâter et une rage indicible pour ce monde qui ne l’avait jamais supportée.

Le réveil est aussi violent que l’avait été la noyade, l’impression de cracher ses poumons, sa trachée la brûlant à l’en faire mal, son corps entier pris de convulsions et douloureux comme si on l’avait passée à tabac. Elle en voit les étoiles, entre deux pans de gris et noir, paupières clignotants et pupilles dilatées en vraie droguée. L’air qui la traverse et s’insinue jusqu’à son système respiratoire est un supplice, toussotant à la volée, main sur la poitrine et larmes bordant ses joues, complètement hagarde. Les contours de la plage se dessinent en arrière-plan avant qu’elle ne capte un visage, sorti tout droit du passé. Coup d’un soir qu’elle avait aimé torturé, se souvenant parfaitement de la pulpe garnie de ses lippes et de la largeur de ses hanches entre ses cuisses. Le rire la prend, impromptu et complètement incompréhensible, venant de cracher de l’eau et tirer des griffes de la mort comme si elle était un fucking fantôme, passant assurément pour une cinglée. Mais elle s’en fout. Au premier degré. Après tout, même la faucheuse l’avait reniée, reprenant une nouvelle fois son souffle avant de se redresser à moitié, le regardant à quelques centimètres à peine. « Quelle surprise ! Je n’aurais pas pensé pareilles retrouvailles mouvementées, mais faut croire qu’ici comme avant t’aimes finir pendu à mes lèvres au bout de deux minutes. » Le pouce passant sur ses dernières comme pour en dégager le sel avant de soupirer, le sarcasme maquillant ses traits. « T’as même sorti le délire de la chemise mouillée pour que je me souvienne de tes abdos… avoue t’as envie de te refaire sauter. » Le ricanement assortissant sa réplique, se parant de ridicule pour affronter la réalité qui l’avait beaucoup trop flippée. Refusant de penser à cette pseudo noyade et l'au-delà qu’elle avait vu rapidement lors de cet entretien avorté. « Je t’ai manqué, mon ptit haricot ? » Surnom à l’effigie de leur première rencontre et de la première fois qu’elle lui avait volé.






And you can't breathe, when your eyes all fixed on me, know you think that I don't see it, but I do


http://www.lights-camera-action.org/t31070-deiji-taste-like-hellhttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/t31216-cha-deijihttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/f155-campfirehttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/f132-groupes
yuseong media
Nam Dowan
Sam 30 Sep 2023 - 21:53
yuseong media
Nam Dowan
yuseong media
allergy ❥ doji 4ee180bf3893b10c07437d8101cbc8ce48196dfe

allergy ❥ doji 3543671621 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837

Messages :
374

Age :
vingt-cinq ans (23.03)

groupe :
cosmos

rôle dans le groupe :
main dancer, face

nom de scène :
harry (yerr a wizarrrrd)

occupation :
mannequin, ex-youtubeur

avatar :
yoon keeho (p1harmony)

crédits :
energiesombre (avatar) sky (signa)

DC :
LES COMPTES DE FANFAN (LA GUEUX SQUAD, PROPRIETE DE MUSE) (SUAH - MINSOO - YURI - KIWOO - CHULSOO - SANGWOO - DOWAN - SETH - MINKYU - HANBIN - HYUNWOO - HARU)

Points :
555





Please give me the hate button
 @Cha Deiji  
outfit ❥ Le bruit qui finit par jaillir de son petit corps le fait sursauter. Son regard, paniqué, s’accroche à son visage. En tout cas, ce qu’il peut en percevoir.

Elle est vivante. C’est tout ce qu’il se dit en se redressant, retirant prestement ses mains de sa poitrine avant que l’action paraisse indiscrète, son regard s’égarant au loin. Est-il même près de ses lunettes? Son regard s’égare aux alentours mais il ne lui semble pas capter l’endroit où il était assis plus tôt, se demandant s’il l’a ramenée totalement à l’opposé, et s’il s’est condamné à devoir ratisser la plage pendant les heures qui suivront, en récompense de son petit spectacle de héros.

Un long soupir lui échappe et son attention revient vers elle. Frémissant une nouvelle fois d’entendre le rire qui se déverse de ses lèvres, ses yeux s’écarquillent légèrement dans la confusion. Est-elle… Folle? Est-ce que le manque d’oxygène lui a déclenché une psychose? Dowan tente de plisser les yeux pour la voir avec un peu plus de clarté, et lorsque sa voix s’élève enfin, il ne peut qu’en être sûr: c’est la voix d’une jeune femme qui doit avoir plus ou moins son âge, et pas celle d’une quarantenaire. Il aurait pu le deviner à ce qu’il avait perçu de son corps, mais peut-être a-t-il tout simplement voulu se protéger.

Il s’apprête à lui dire de se taire. De ne pas gaspiller le peu d’énergie qu’elle a après cette aventure, imaginant déjà dans quelle position il la portera pour la ramener de l’hôtel d’où elle vient, pour qu’elle puisse se reposer. Mais alors que les mots se font suite et s’entrechoquent dans l’air, une drôle de sensation commence à se creuser au fond de son estomac. Il connaît cette voix, il en est persuadé. Ce qu’elle raconte n’est qu’un charabia insensé à ses yeux, et pourtant, il lui est tout aussi familier.

Il y a bien quelques images. Des odeurs fantômes qui viennent caresser le bord de ses narines, des sensations qui filent au bout de ses doigts. C’est sans aucune hésitation qu’il remise tout ça dans un placard au fond de son esprit. Une certaine frayeur passant dans chacune partie de son corps, jusqu’à faire dresser les poils sur ses bras. “Ne gaspille pas ton énergie à parler…” lui adresse-t-il d’un ton doux, aucunement coupable d’ignorer tout ce qu’elle vient de dire. Il est persuadé qu’elle baragouine à cause du choc, et qu’elle serait sûrement morte de gêne de penser à tout ce qu’elle vient de lui sortir. Au moins lui épargnera-t-il cette douleur: il ignorera tout de sa folie passagère. “Tu as mal quelque part?...” demande-t-il doucement, pointant l’endroit général de sa poitrine, imaginant bien que sa trachée puisse lui brûler. L’envie de s’extirper et de ne pas rester près d’elle se fait forte, le malaise inexplicable né de sa présence l’embêtant plus qu’il ne le voudrait, mais son envie de faire les choses comme il faut ne peut s’empêcher de prendre le dessus. Il ne peut pas l’abandonner alors qu’elle est probablement blessée et s’il doit être gentleman jusqu’au bout, il devra la ramener à son hôtel.

Avec un soupir, il se redresse. “Avant de te ramener, je dois trouver mes lunettes.” marmonne-t-il en essayant de repérer la forme dans le sable, en plissant les yeux. Tout cela ne lui semble qu’une marée de la même couleur. Il ne voit rien, de près ou de loin, qui ressemble vaguement à ses lunettes. “Tu les vois quelque part?...” lui demande-t-il finalement en fronçant les yeux, espérant vivement que le choc sera passé et qu’elle se comportera de manière un peu plus raisonnable.







A scar on my chest gone bad Slash my heart, thеn gone dead Who you knew that good boys gone bad? Now, I just kill me, killn' me


http://www.lights-camera-action.org/t32220-do-as-i-say-not-as-i-do-dowan#530791http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/t32242-nam-dowanhttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/t32508-_fitwannie#535561http://www.lights-camera-action.org/t33717-cosmos#561387http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/t30736-cosmos
new edge
Cha Deiji
Mar 7 Nov 2023 - 11:28
new edge
Cha Deiji
new edge
allergy ❥ doji 2468966bc2bc435904f1ad608c9ecc5e395eaf1a

allergy ❥ doji 2837534775 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837

Messages :
478

Age :
22 yo (28.10.01)

groupe :
gaia ❥

rôle dans le groupe :
lead vocal, lead dancer, center

nom de scène :
zelda

occupation :
trainee

avatar :
jeon soyeon (idle)

crédits :
moonaetics (avatar) // sky ♥ (signature)

DC :
(muse) velvet, miran, eiko, hyemi, nayung, jaewon, dambi, chansoo, byeol, aeri, sarang & seulbi

Points :
207





Please give me the hate button
@Nam Dowan
outfit ❥ La gueule qu’il tire ne peut que l’amuser, le détaillant dans chacune de ses expressions tandis que lui semble coincé derrière son écran flouté. Ses mots font écho en lui, c’est certain, bien qu’il ne semble arriver à bon port, une certaine peur filant sur ses traits comme un éclair un jour d’orage, fugace. Mais peu lui importait qu’il n’y prête plus d’attention quand elle savait avoir touché de quoi allumer en lui un incendie. Elle n’aurait qu’à attendre et se repaitre de l’effet quand il la reconnaitrait, ce lourdaud l’ayant visiblement oubliée. Sans doute devrait-elle lui être reconnaissante pour le sauvetage, oui, mais elle a du mal à focus sur quelconque gratitude quand il lui demande d’arrêter de parler. Son ton est doux, ce auquel elle n’est pas plus habituée, toutefois cela ne suffit pas à la calmer, n’aimant guère qu’on lui dise quoi faire et encore moins de se la fermer.

Aussi lorsqu’il semble s’inquiéter pour elle, ses orbes balayant la zone de ses seins sans gêne, ne peut-elle que retrousser les babines en un sourire des plus vils. « J’ai mal, oui… à la poitrine. Tu veux masser ? » Se demandant s’il comprendrait son sous entendu ou y serait tout aussi imperméable, se devant d’avoir un minimum de retenue au niveau de ses gestes puisque se trouvant sur une plage. Dommage. La situation n’en reste pas moins drôle, préférant largement rire de sa pseudo-noyade qu’en pleurer, et ainsi la tourner à son avantage. Enfin avait-elle divertissement à sa taille dans ce séjour de riche un poil monotone.

« Tes lunettes ? » qu’elle répète quelque peu ébahie. Il avait des lunettes ? Elle n’en avait nul souvenir mais peut-être avait-il des lentilles ce jour-là ? Était-ce pour cela que depuis tout à l’heure, il ne cessait de froncer les sourcils ? Ou qu’il ne la reconnaissait pas ? Jamais elle n’aurait pensé être face à une taupe et elle devait avouer que ça l’amusait d’autant plus, s’esclaffant sans gêne avant de le détailler à nouveau. Quelle serait sa réaction quand il la verrait pour de bon ? Ses mains se resserrant sur le collier qu’elle portait à son cou comme un trophée, son sourire s’intensifiant. Pour le savoir… il fallait les retrouver, ses doigts coulissant sur son bras musclé en une caresse langoureuse et éphémère avant de se refermer sur son épaule. « Je ne peux rien voir en étant par terre… » laisse-t-elle sous-entendre vilement, une flamme joueuse dansant dans ses iris. « Et je me sens trop faible pour me redresser. » Mensonge éhonté, du moins c’est ce qu’elle aimerait dire, préférant croire qu’elle le manipulait plutôt que faire face à ce corps lourd et faible. « Mais je crois que quelque chose brille par là-bas… si tu pouvais m’y emmener ? » Très mauvaise actrice n’ayant heureusement nul besoin d’exprimer physiquement son trouble vu qu’il n’y voyait rien, ayant pointé au pif avant de se rendre compte que quelque chose brillait bel et bien. Quant à savoir si c’était ses lunettes… quel abruti en premier lieu foutait des verres dans le sable ? Il voulait les rayer ou quoi ?! Ces gens qui ne savaient pas quoi faire de leur argent… au moins pourrait-elle aider sa libido !






And you can't breathe, when your eyes all fixed on me, know you think that I don't see it, but I do


http://www.lights-camera-action.org/t31070-deiji-taste-like-hellhttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/t31216-cha-deijihttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/f155-campfirehttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/f132-groupes
yuseong media
Nam Dowan
Mer 20 Déc 2023 - 16:23
yuseong media
Nam Dowan
yuseong media
allergy ❥ doji 4ee180bf3893b10c07437d8101cbc8ce48196dfe

allergy ❥ doji 3543671621 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837

Messages :
374

Age :
vingt-cinq ans (23.03)

groupe :
cosmos

rôle dans le groupe :
main dancer, face

nom de scène :
harry (yerr a wizarrrrd)

occupation :
mannequin, ex-youtubeur

avatar :
yoon keeho (p1harmony)

crédits :
energiesombre (avatar) sky (signa)

DC :
LES COMPTES DE FANFAN (LA GUEUX SQUAD, PROPRIETE DE MUSE) (SUAH - MINSOO - YURI - KIWOO - CHULSOO - SANGWOO - DOWAN - SETH - MINKYU - HANBIN - HYUNWOO - HARU)

Points :
555





Please give me the hate button
 @Cha Deiji  
outfit ❥ Chacune des phrases qui sort d’entre ses lèvres le prend de court. Alors qu’elle mentionne sa poitrine aussi directement, Dowan ne peut que papillonner des paupières silencieusement, avant de secouer la tête. “Ne pas l’écouter…” se murmure-t-il pour lui-même, bien décidé à ne pas se laisser décontenancer par un cerveau qui a manqué d’oxygène pendant un peu trop longtemps.

Il y a pourtant quelque chose chez elle qu’il ne peut pas ignorer. Une tension certaine au niveau de son ventre qu’il ne saurait s’expliquer, un certain frisson qui remonte le long de ses membres. “Oui. Mes lunettes, je ne vois rien.” explique-t-il face à sa question, se redressant avec un soupir et continuant à scanner les alentours avec ses yeux plissés pour essayer de capter la forme caractéristique. Quel idiot il avait été. Comment pourrait-il même la ramener jusqu’à l’hôtel comme un preux chevalier sans y voir clair? La caresse sur son bras l’arrête dans ses pensées et le fait légèrement sursauter. Son regard se tourne instantanément vers Deiji, et rien sur ses traits ne cache sa surprise face à sa… familiarité qui ne cesse pas.

“Ah.” entend-il face à ses explications, s’étant attendu à des excuses bien plus fumeuses que celles qu’elle lui offre à cet instant. Il ne se questionne à aucun moment sur ses intentions, hochant simplement de la tête naïvement face à sa demande, se baissant pour la prendre dans ses bras sans plus attendre. Son poids est plume dans ses bras travaillés chaque jour à la salle, et il se redresse avec un petit souffle et bien moins d’efforts. “... ça va? Je ne te fais pas mal?” demande-t-il avec inquiétude en tentant de sonder son visage, dont les traits semblent plus clairs, à cette distance. Il a beau tout voir flou, le simple fait de plonger ses yeux dans les siens l’emplit d’une gêne certaine et c’est avec un petit toussotement qu’il détourne le regard pour commencer à marcher en direction des lunettes.

“Oh… t’avais raison!” s’exprime Dowan avec joie lorsque la forme se rapproche. Sans prêter plus d’attention à Deiji qu’il pose (tout à fait doucement et délicatement) sur le sable à côté, il s’empare de ses lunettes et vient les poser avec triomphe sur son nez. Partageant sa joie avec sa nouvelle acolyte, il ne peut s’empêcher de se tourner en sa direction en levant la main, tout prêt à ce qu’elle lui fasse un high five, avant que sa main ne se fasse plus hésitante.

Il la connaît.

Maintenant qu’il la voit, il en est persuadé. Un frisson tout entier semble prendre part de son corps et ses traits se délitent un instant… avant qu’il ne force le sourire à remonter au coin de ses lèvres. Certes, il la connaît, mais ça ne l’avance pas vraiment: il ne sait absolument pas d’où. En attendant, ça fait deux minutes qu’il attend la main levée comme un idiot et, pris d’impatience, il tend sa main libre pour attraper le poignet de Deiji et l’amener jusqu’à lui. La forçant à faire une petite tape légère dans sa main, il laisse finalement leurs bras retomber, sensation étrange de picotement le long de ses doigts à avoir touché sa peau.

Il ne devrait pas être toute chose pour si peu. Après tout, il y a seulement, quelques minutes, il…

Dowan plisse les yeux.

“Ce n’était pas ton premier baiser, hein?...” Pas qu’il compte ça exactement comme un baiser mais soudainement, l’idée d’avoir arraché l’innocence d’une pauvre étrangère-pas-étrangère le remplit d’effroi. S’éclaircissant la gorge avec attention, il incline légèrement la tête. “Désolé si c’est le cas, mais en fait…” Il vient se gratter l’arrière de la nuque avec insistance, “... ce n’était pas vraiment un baiser. Alors si c’était le premier… C’est pas grave! ça compte pas…” lance-t-il en s’imaginant devant la vierge marie, alors que cette inconnue n’a cessé de commenter sur son corps et de le tripoter depuis qu’il l’a sortie de l’eau. “... Tu t’appelles comment?” finit-il par demander en plissant les yeux. Peut-être que son nom l’aidera à se rappeler, se dit-il, alors que son regard dérive en direction du collier qui trône bien trop joyeusement en haut de son décolleté. “Je regarde pas!” ne peut-il s’empêcher de se justifier en venant agiter les mains, avant de pointer de l’index le bijou en question, “c’est juste ça…” Il vient se frotter l’endroit où le sien aurait dû être, et qui lui manque. Un soupir, peiné, lui échappe, et ses traits se font temporairement celui d’un chien battu. “c’est comme le mien…” marmonne-t-il finalement, pour se justifier.








A scar on my chest gone bad Slash my heart, thеn gone dead Who you knew that good boys gone bad? Now, I just kill me, killn' me


http://www.lights-camera-action.org/t32220-do-as-i-say-not-as-i-do-dowan#530791http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/t32242-nam-dowanhttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/t32508-_fitwannie#535561http://www.lights-camera-action.org/t33717-cosmos#561387http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/t30736-cosmos
new edge
Cha Deiji
Dim 4 Fév 2024 - 18:53
new edge
Cha Deiji
new edge
allergy ❥ doji 2468966bc2bc435904f1ad608c9ecc5e395eaf1a

allergy ❥ doji 2837534775 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837 allergy ❥ doji 3640798837

Messages :
478

Age :
22 yo (28.10.01)

groupe :
gaia ❥

rôle dans le groupe :
lead vocal, lead dancer, center

nom de scène :
zelda

occupation :
trainee

avatar :
jeon soyeon (idle)

crédits :
moonaetics (avatar) // sky ♥ (signature)

DC :
(muse) velvet, miran, eiko, hyemi, nayung, jaewon, dambi, chansoo, byeol, aeri, sarang & seulbi

Points :
207





Please give me the hate button
@Nam Dowan
outfit ❥ Hilare devant ses tentatives de rester de marbre, détaillant chacune de ses expressions comme lisant un livre imagé quand lui ne voit absolument rien d’elle, elle n’en a que plus envie de le titiller. De tendre comme cette nuit passée le monstre et l’inciter à fauter. Diablesse sans aucun doute se repaissant de sa faiblesse, le trouvant adorablement drôle dans ses allures coincées malgré ce corps imposant et travaillé, soulevée avec la même facilité qu’à leur rencontre. « Oh je ne suis pas en sucre… » répond-elle dans un rire avant de venir murmurer tout près, là où son souffle pourrait allègrement caresser son tympan. « Tu peux me serrer plus fort. » Vile créature qui se délecte le voir détourner le regard à peine s’est-il plongé dans ses orbes fauves, timidité accrue qu’elle a envie de dévorer. Cet homme était décidément fort divertissant.

Et puisque les lunettes sont retrouvées, c’est avec une impatience grandissante qu’elle attend l’instant où il se souviendra d’elle, le sourire se délitant et la joie se fracassant au même titre que cette main devenue incertaine. Il la reconnaît. Elle en est certaine, tout dans son corps jusqu’à la lueur vacillante dans son regard criant à l’aide. S’en délectant comme d’un met de premier choix, esquisse souveraine aux lippes, elle est chat face à la souris piégée, se léchant les babines. Surprise qu’il la force à high five, n’ayant même pas relevé sa manœuvre, le narquois dansant sur ses traits de le voir si retourné, ayant indéniablement perdu ses repères.

La suite en revanche, elle ne s’y attend pas, papillonnant des cils dans l’espoir d’avoir mal entendu mais ce dernier continuant son monologue d'éclairé, totalement à l’ouest. Faisait-il exprès ou ne la remettait-il vraiment pas ? Lui accordant qu’il ait beaucoup bu mais pas qu’il ait oublié à quel point elle l’avait fait jouir, ce qu’elle considérait comme cadeau de taille. Il serait bien malpoli d’oublier, plus encore de lui demander s’il s’agissait de son premier baiser, qu’il en vienne même à chercher son prénom sonnant comme l'apothéose de sa connerie. Et si elle avait été clémente jusque là, elle ne comptait pas pardonner, une esclaffe jaune bordant ses lippes quand il dit ne pas mater. Comment pouvait-il se justifier quand il les avait déjà caressé de son muscle humide ? La grenade dégoupillée, le laissant face à l’explosion à venir sans assurer qu’il en sortirait entier. « C’est marrant que tu demandes… alors que tu es celui qui me l’a donné. » Un doigt sous son menton pour le relever, accaparant son attention dans le simple but de capter chacune de ses émotions quand la tornade serait passée. « Je dois avouer être assez triste que tu ne me remettes pas… » C’était totalement faux, mais ça n’aurait pas été aussi drôle qu’elle ne joue pas avec la corde sensible. « Ou que tu me parles de premier baiser quand tu m’as goûté plus d’une fois. » Sa langue passant langoureusement sur sa lèvre inférieure en espérant ainsi lui raviver des souvenirs. Son ton baissant alors pour n’être que murmure entre en deux, comme lui avouant un secret honteux. « Cha Deiji. Tâche de te souvenir du nom de celle qui a fait fleurir ton haricot la prochaine fois qu’on t’astique, hm ? » Se permettant alors de sourire, aussi tentatrice qu’empoisonnée, son pouce venant retracer la bouche de la nouvelle statue de sable qu’elle venait d’ériger. « Mais peut-être fais-tu ça uniquement pour que je te rafraichisse la mémoire une fois que tu m’auras raccompagnée ? » Sourcil haussé avec suffisance, la main filant vers le bas et caressant malencontreusement la partie sensible de son pectoraux.






And you can't breathe, when your eyes all fixed on me, know you think that I don't see it, but I do


http://www.lights-camera-action.org/t31070-deiji-taste-like-hellhttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/t31216-cha-deijihttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/f155-campfirehttp://www.lights-camera-action.org/http://www.lights-camera-action.org/f132-groupes
Contenu sponsorisé
 
allergy ❥ doji
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: outside :: flashbacks :: Summer Camp :: ulleungdo