AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: séoul :: centre

come, to me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Messages : 1719
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 109

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Mar 22 Nov - 16:05

exciting –
i am tired of this place, i hope people change.

aesthetic  Playing, with fire. Mon être, se fraye. Ici. Et, là. Des rues, en ruelles. Au sein, de la capitale – du pays, du matin calme. Fièrement, vêtu. Couvre-chef. Niché, à l'encontre de : mon crâne. Ce masque, noirâtre. Disposé, à l'instar de mon faciès. Mes sens visuels, heurtaient, alors. Ce qui semblait, m'entourer. Sombres, inconnus. Et, ces bâtisses. Et, antres. Tantôt, convenables. Tantôt, inconcevables. C'est, cependant. Munis, de cet objet. Fièrement, acheté. Il y a, de ça. Quelques jours, auparavant, que. J'osais. Jeter, un œil. Envers, contacts. Applications, en tous genres. Et, nouveautés. Traînant. Sur la, toile. À, nouveau. Des scandales, en tous genres. Éclataient. Dont, ceux auprès desquels. Je semblais... Davantage. Concerné. Que diable. Cette affaire. Me portant, préjudice. Et, osant. Tout à la fois, faire parler. De ma personne, en de bien vulgaires. Façons. Et, moyens. Ce n'est, que. À la suite, d'un court instant. De pause, que. Je vins, me stopper. Nettement. Ces lieux. Je ne le connaissais, que. Bien davantage. Dortoirs. Si, discrètement. Jonchés. En, cette bâtisse. Demoiselles, résidant. Dès, lors. Au sein, de celle-ci. Je ne put, réprimer. Ce désir. D'envoyer, cette simple – et unique, photographie. Réalisée. De, la bâtisse. Dont, il semblait être question. Le tout. Argumenté, d'un message. Subliminal. Qui, allait. Tout, naturellement. Inciter. Le fruit, de. Mes tourments. À pointer, le bout de son nez. Que, ce soi. Simplement, à l'instar de. Cette fenêtre, qui était. Sienne, ou. Par, un simple hasard. Ici. Sous, mon regard. Je doutais. Et, redoutais. Du choix, qu'elle oserait faire. Et, je vins argumenter. Mes propos, messages. D'une photographie. De, mon faciès. À présent. Faciès. Fort bien, caché. Cependant. Reconnaissable. Et, enfin. Ces mots. Écrits. Difficilement. Mes doigts. Frappant, cet écran, tactile. Fébrilement. Cette brise, hivernale. Que, je haïssais, tant. Chatouillait. Mon échine. Si, vulgairement. Je frissonnais. Réclamant, par la même occasion. Que, la jeune femme. Se devait, d'apporter. Un café. Désiré. Et, exigé. Jeune homme. Dérangeant. Et, tout à la fois. Exigeant ? Certes. Et, cette exigence fut traduite, de bien vulgaires messages. Écrits. En, chaque minute. Qui osaient, se glisser. Sous, mon regard. Dix. Onze. Douze. Unes. À, une. Ces minutes, se voyaient. Être, un motif. De harcèlement. Mais, aussi. Une marque, de. Cet ennui. Traduit, en une non-activité. Persistant. Depuis, de longues semaines. À présent. Et, ce. Malgré ces multiples prix. Obtenus. En, cette précédente cérémonie. À la suite, de telles. Festivités. Je retombais. Bien, bas.



 
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 324
Age : twenty. (24/12)
groupe : prima donna. (coming ♥)
rôle dans le groupe : main dancer, lead vocal, face & fake maknae. ♥
nom de scène : IT'S GIGI.
avatar : naeun. (apink) //night glow ft. rm drake & rumi.
DC : sakuya (irene, wdl)
Points : 292

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2628-soo-jung-a-k-a-cinnamon-roll http://www.lights-camera-action.org/t2633-kim-soo-jung-e-the-real#50835 http://www.lights-camera-action.org/t2634-kim-soo-jung#50837 http://www.lights-camera-action.org/t2635-kim-soo-jung http://www.lights-camera-action.org/t2636-kim-soo-jung-kimsoojung#50846 http://www.lights-camera-action.org/
Message
Mar 22 Nov - 17:48

exciting –
i am tired of this place, i hope people change.

aesthetic  Not again, Satan. Elle croise les jambes en tailleurs, assise sur le canapé du salon du dortoir. La télécommande dans la main, elle zappe les chaines sans réussir à trouver quelque chose de bien intéressant à se mettre sous la dent. Sous la dent. Elle grimace, une main se tenant le sol. Elle a faim, chose qui n’est pas rare quand on connait Soojung, elle pourrait manger dix fois dans la journée, elle aurait toujours faim. Mais elle ne doit pas craquer, lors de la pesée, elle était juste, ce n’est pas le moment de craquer. Vraiment pas. Basculant sa tête en arrière, elle grommelle comme une petite vieille. Battant des jambes comme un papillon, elle se laisse tomber comme une masse lourde sur le côté, elle éteint la télé et lâche la télécommande qui tombe par terre. Aujourd’hui est une journée de repos, bon, aux yeux du staff c’est plutôt une journée libre –ce qui veut dire qu’on attend tout de même d’eux qu’ils s’entraînent. Sauf que non, aujourd’hui Soojung ne le fait pas, profitant d’une journée de repos, d’une vraie. Ce qui veut dire grasse matinée, glandage devant la télé et s’ennuyer. Une chose n’est pas au programme, manger. Saejin et Juri sont en vadrouille, elle est seule dans le dortoir. Son regard désabusé parcourt le salon, même si elle ne se considère pas comme Cendrillon, elle en avait quand même profité pour ranger le salon et nettoyer les lieux de vies. Après tout, elle pouvait bien faire ça sur sa journée de repos. Son portable vibre dans la poche arrière de son jeans, elle ouvre grand les yeux, se rendant compte qu’elle est assise dessus depuis tout à l’heure. Elle roule des yeux lorsqu’elle voit le nom, malgré ça, un sourire s’étire sur ses lèvres. Une photo, l’immeuble de son dortoir. Elle se redresse très vite et regarde par la fenêtre, elle se lève. Un nouveau message, sa tronche, enfin, ce qui ressemble à sa tête en enlevant le masque et tous les autres accessoires. Elle ouvre la fenêtre tandis que les messages défilent, incessant. Elle ne crie pas, ne voulant pas attirer l’attention plus que nécessaire, elle le voit en bas, il attend. Il l’attend. Elle referme la fenêtre et lit son dernier message. Un café. Elle soupire, bon, au moins, elle fera quelque chose de productif, ou pas. Elle part dans la cuisine, et lui préparer sa tasse de café à emporter. Mais avant de refermer le couvercle, un sourire diabolique naît sur ses lèvres. Attrapant la petite poudre blanche, elle en verse un peu dans le café. Il est fait avec amour. Elle referme le couvercle, part chercher son manteau et ses affaires et sort du dortoir, chaussures aux pieds, porte fermée. Le café dans une main, l’autre dans les poches de son manteau, elle se retourne pour voir dans le miroir de l’ascenseur. Ce n’est pas critique. Elle sort rapidement de l’entrée, moins elle est vu, mieux c’est. Lorsqu’elle sort, elle frissonne face à la fraîcheur de ce mois de novembre. Elle accourt vers lui, regardant un peu partout. « .oppa. » dit-elle rapidement. « .t’es pas bien de venir ici ! » elle se tourne, regarde autour d’elle, regarde en haut.



    " She was made of shattered stars and broken moon." she was never crazy, she just didn’t let her heart settle in a cage. she was born wild and sometimes we need people like her for its horrors in her heart wich cause the flames in ours. and she was always willing to burn for everything she has ever loved. / i admit she had a little madness but i didn’t care. she was magic and i was on the edge. she wanted to fall and wanted to fly and somewhere in between, we lost direction in our heads. we collided and i lost my heart on the impact. (soojung -- stop acting so small. you are the universe in ecstatic motion.)
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1719
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 109

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Mer 23 Nov - 5:46

exciting –
i am tired of this place, i hope people change.

aesthetic   ♦ Ce corps, frêle. Vêtu. De bien multiples, parcelles vestimentaires. Cependant, guère. Méconnaissable. En, mon esprit. Pourquoi diable. Avait-elle, osé. Pointer le bout de, son nez. En, cet extérieur ? Pourquoi diable. Avait-elle, osé. Réaliser le fruit de mes désirs. Si, naïvement ? Un ricanement. Soldé. D'une réflexion, à l'encontre de. Ma venue. En, ces lieux. Qui semblaient, être. Considérés, comme étant : siens. Peut-être, était-ce là. Fou. De, ma part. Et, pourtant. J'affectionnais, cette idée. Que pouvait, être. Celle : de jouer, avec le feu. Me brûler, les doigts ? À, de bien multiples reprises. Je l'avais déjà, fait. Je n'avais, dès à présent. Plus peur. Ce ressentiment. Évincé. De, mon esprit. J'agissais. Ridiculement. Comme bon, me semble-t-il. Au péril, de. Bien multiples faits, et aspects. Qui parviendraient, non. Sans mal. À, me porter préjudice. Balivernes. Je vins prendre, possession. De, ce gobelet. Disposé, aux creux de l’une des mains, de. La demoiselle. « Le danger, ça m'a toujours. Excité. » Répliquais-je. Si, fièrement. Ce masque, niché. À l'encontre, de. Mon faciès. Dès, à présent : évincé. Une gorgée, fut. Avalée. Avant, que. Ce liquide. Noirâtre. Ne daigne, se retrouver. Régurgiter. Peu, convenablement. Il est vrai. « Sa mère. J'le savais. C'était trop beau, pour. Être vrai. » Répliquais-je. Munis, de. Ce regard. Assassin. Osait-elle, jouer. Avec le feu, à son tour ? Son choix, semblait. Être, fait. Son avenir, semblait. À, son tour. Être, tracé. « Tu devrais, faire attention. En, ce moment. Je suis en position, de. Créé des bons scandales, pour rien. Imagine, un petit peu. Le fils, de. Qui est en plein procès, avec son agence. Traînant, avec une petite effrontée, d'une autre agence. Je sens, déjà. Les gros titres. Ce serait dommage, pour toi. De tomber, là-dedans. N'est-ce pas ? » Poursuivais-je, finalement. Un bras. Se glissant, dès lors. À l'instar, de. Ce corps, frêle. Et, féminin. Résidant. À, mes côtés. « Tellement. Dommage. » Que diable. Paraissais-je, détestable. En, ces temps. Porté, en. Un ennui. Incertain. « Si tu veux, éviter ça. Va falloir trouver un moyen, de me divertir. Et, d'occuper mon esprit. Autrement. » Faits, énoncés. Désirs, émis. La jeune femme, se devait. À présent, de poursuivre. En, de telles idées. Si, elle ne désirait, véritablement. Pas. Se retrouver emportée, en. Ces idioties. Scandales, en tous genres. Je désirais, évincer le palmarès fort impressionnant. D'une, toute autre demoiselle. Qui, quant à elle. Semblait, avoir quitté la scène. Des presses, à scandales. Mary. Semblait, être. Son identité. Soit, prête. « Surtout, que. Dans ton agence, les rumeurs. Ça va, de bon train. Tu, sais. »


 
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 324
Age : twenty. (24/12)
groupe : prima donna. (coming ♥)
rôle dans le groupe : main dancer, lead vocal, face & fake maknae. ♥
nom de scène : IT'S GIGI.
avatar : naeun. (apink) //night glow ft. rm drake & rumi.
DC : sakuya (irene, wdl)
Points : 292

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2628-soo-jung-a-k-a-cinnamon-roll http://www.lights-camera-action.org/t2633-kim-soo-jung-e-the-real#50835 http://www.lights-camera-action.org/t2634-kim-soo-jung#50837 http://www.lights-camera-action.org/t2635-kim-soo-jung http://www.lights-camera-action.org/t2636-kim-soo-jung-kimsoojung#50846 http://www.lights-camera-action.org/
Message
Mer 23 Nov - 12:16

exciting –
i am tired of this place, i hope people change.

aesthetic  Not again, Satan. Si elle ne s’attendait pas à le voir aujourd’hui, au fond, elle n’était pas réellement surprise de son geste. Venir ici, au bas de son immeuble. Puisqu’elle le connaissait comme ça, un peu buté, munie d’un semblant de débilité profonde, toujours prêt à se foutre la tête dans un mur pour jouer avec le feu. Et même si ça les foutait dans des situations peu communes, elle ne lui en voulait pas le moins du monde. Elle était bon public de ses conneries, après tout, c’est comme ça qu’ils s’étaient rencontrés. Depuis lors, c’était un cercle vicieux, un cercle qu’elle ne tentait même pas de fuir puisqu’à ses yeux, il représentait une de ses bouées de secours qu’on ne veut pas lâcher en cas de naufrage, même si elle est dégonflée. Le présent fait avec amour dans les mains, elle ne peut s’empêcher de souligner sa bêtise de venir ici, après tout, s’il avait voulu un café de sa part, il aurait pu lui donner rendez-vous dans un coin plus tranquille au lieu de venir se jeter dans la gueule du loup. Mais là, encore, du Junho tout crashé. Elle roule des yeux lorsqu’il lui prend le gobelet des mains, impatient qu’il est, arborant cette fierté, cet amour pour le danger. Son regard scrute littéralement sans discrétion son geste, un sourire étirant ses lèvres à mesure que ce liquide se rapproche de ses lèvres. L’effet voulu est là alors qu’il recrache la première gorgée, un ricanement sort de la bouche de la jeune femme. Fourrant ses mains de façon nonchalante dans ses poches, elle hausse les épaules. Elle est innocente. Oui, comme il dit, c’était trop beau pour être vraie. Adepte des conneries depuis qu’elle est gamine, elle a un sacré quota à son actif, mais depuis qu’elle le connait –depuis pas mal de temps maintenant- ce quota à exploser. « .Quoi, il n’est pas à votre convenance ? » faussement inquiète sous le regard peu amène de son coéquipier. Ses lèvres se pincent en un rictus démuni, son regard se perdant aux alentours avant de reporter son attention sur lui. Balivernes, elle soupire, presque blasée. Elle claque sa langue de nombreuses fois contre son palais alors qu’il lui explique clairement qu’il pourrait lui attirer des ennuis. Un de ses bras capture son corps et elle roule des yeux, une nouvelle fois avant de le regarder. Elle ricane, elle ne peut s’en empêcher. Certes, sa situation actuelle n’est pas des plus sympathiques. « .Serait-ce une menace Oppa ? d'ailleurs, tu devrais pas te foutre dans un couvent pendant quelques temps ? » qu’elle lui lance en lui assénant un coup de coude dans les côtes. Elle se détache de son étreinte. « .ttttt. A d’autre, garde tes menaces, tu m’aimes trop pour ça. » ses mains toujours dans les poches de sa veste, elle fronce légèrement les sourcils. « .ah, not today satan. et puis tu sais, tu n’avais pas besoin de me dire ça hein, je comprends, je te manquais ! » elle secoue légèrement la tête, un léger soupire s’échappant de ses lèvres. « .ouais je sais, c'est pas une bonne période alors grouille toi. » lance-t-elle en le poussant devant elle. « .tu as de la chance, jours de repos aujourd’hui. je te préviens, j’ai pas d'argent. » dit-elle en affichant une grimace. Mensonge, mais elle voulait le faire chier.



    " She was made of shattered stars and broken moon." she was never crazy, she just didn’t let her heart settle in a cage. she was born wild and sometimes we need people like her for its horrors in her heart wich cause the flames in ours. and she was always willing to burn for everything she has ever loved. / i admit she had a little madness but i didn’t care. she was magic and i was on the edge. she wanted to fall and wanted to fly and somewhere in between, we lost direction in our heads. we collided and i lost my heart on the impact. (soojung -- stop acting so small. you are the universe in ecstatic motion.)
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1719
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 109

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Mer 23 Nov - 13:02

exciting –
i am tired of this place, i hope people change.

aesthetic  Playing, with fire. Ce pouce, accompagné de. Cet index. Redirigés, à l'instar du faciès de la demoiselle. Dont, il semblait être. Question. Fruit, de mes tourments présents, et. Bien plus – encore. Je ne pouvais, aucunement. Évincer. Cette simple – et unique, idée. Persistant. En, mon esprit. C'est, aux côtés. De, cette jeune femme. Qu'il m'était, alors. Permis. De traverser, de bien vulgaires. Situations. Et, aspects. De, ces souvenirs. Gisant. Au creux, de. Mon esprit. Tantôt, convenable. Tantôt, irresponsable. C'est, à la suite. D'une terrible, idiotie. Que. Ce cercle, vicieux. Pris. Son départ. Ne s'arrêtant, guère. Poursuivant. Mois. Après, mois. Années. Après, année. Peut-être, était-ce. Là. La principale, raison. De, ma venue. Peut-être, était-ce. Là. Un désir. Inavoué. De détourner, ce quotidien. Banal. Au sein, duquel. Je me retrouvais, bel – et bien, emporté. Noyé. Cet ennui. En, de bien vulgaires idées. Qui, prendrait. Tout, naturellement. Place. Lorsque. La demoiselle, se trouvait. À, mes côtés. Étrange ? Il est vrai. Les rumeurs, pouvaient aller. De bon, train. Une jeune femme. Un jeune homme. Agissant. Ainsi. Cette proximité. Incertaine. Se jouant. Des apparences, et. Des regards, d'autrui. Balivernes. Et, idioties. Nous poursuivions, tous deux. En, ces élans verbaux. Auprès, desquels. Aucun. Ne semblait, fléchir. Envers, l'autre. Une attaque. Une défense. Imparable. « Ce foutu, café. » Poursuivais-je, dans un premier temps. « J'aurais mieux fait, d'le cracher sur toi. Ça aurait, été. Tout de suite. Plus, amusant. » Taquinerie, réalisée. C'est auprès, des rues. Et, ruelles. De la capitale, du pays du matin calme, que. Notre chemin, se poursuivait. Le tout. Forcé. Par, l'empressement. De, la jeune femme. « Me manquer ? Plutôt, crever. Je m'ennuyais. Juste. Et, comme t'es plutôt divertissante. Et, que. Je me baladais, dans le coin. J'me suis dit : « Pourquoi pas ? », rien de plus, hein. » Jamais, ô grand. Jamais. Je n'oserais, avouer. De tels propos. Si, aisément. Favorisant, dès lors. L'autodérision. Et, un mensonge. Qui semblait, tout à la fois. Dérisoire. Et, inutile. En soi. La demoiselle, ne serait. Aucunement. Dupe. Un fait. Indéniable. « Satan. Est, riche. Tu devrais, le savoir. Après, ces deux victoires, à cette foutue cérémonie. » Je me vantais. Fièrement. De tels, prix. Reçus. « N'en profites pas, pour autant. Franchement. Je sais même pas, pourquoi je me vanterais de me pavaner à tes côtés. Inconnue du public. » Je tiquais. Ce muscle, rosâtre, heurtant. À, de bien multiples reprises. Ma cavité buccale. Répétitivement. Et, ce. Avant, qu'un doux ricanement ne daigne se laisser, entendre. « En vrai. Tu veux, quelque chose. À, boire, ou. Manger ? Parce que, vu la tronche de ton café. Je préfère, en acheter un autre. Sans vouloir, vous heurtez jeune demoiselle. » Une main, redirigée, à l'instar. Des parcelles vestimentaires de la jeune femme. « Je suis généreux, mais genre. Juste, pour les cinq minutes à venir. Faut pas rêver, non plus. » Mère Thérésa, moi ? Aucunement. Et, à nouveau. Jamais, ô grand. Jamais. Ne, le serais-je.




 


Dernière édition par Kang Jun Ho le Mer 23 Nov - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 324
Age : twenty. (24/12)
groupe : prima donna. (coming ♥)
rôle dans le groupe : main dancer, lead vocal, face & fake maknae. ♥
nom de scène : IT'S GIGI.
avatar : naeun. (apink) //night glow ft. rm drake & rumi.
DC : sakuya (irene, wdl)
Points : 292

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2628-soo-jung-a-k-a-cinnamon-roll http://www.lights-camera-action.org/t2633-kim-soo-jung-e-the-real#50835 http://www.lights-camera-action.org/t2634-kim-soo-jung#50837 http://www.lights-camera-action.org/t2635-kim-soo-jung http://www.lights-camera-action.org/t2636-kim-soo-jung-kimsoojung#50846 http://www.lights-camera-action.org/
Message
Mer 23 Nov - 14:21

exciting –
i am tired of this place, i hope people change.

aesthetic  Not again, Satan. Les mains plaquées dans le dos du jeune homme, elle le pousse devant elle, désireuse de quitter l’endroit au plus vite. « .ah, ah, ah, mais oui bien sûr. lâche-t-elle, émettant un rire jaune avant d’appuyer de nouveau contre son dos. « .ouais, mais tu ne l’as pas fait, heureusement pour toi. sinon, je t’aurais tué. » conclut-elle, peu amène à l’idée de se recevoir cette mixture peu convenable sur son visage. Jugeant la distance entre son immeuble et eux, elle lâche enfin sa pression pour se mettre à côté de lui. Marchant à allure convenable, elle ne cesse de tiquer à chacune de ses phrases. Face à ce surplus de mensonges, elle fourre ses mains dans les poches de sa veste, le regard droit devant elle. « .alors comme ça, je ne suis qu’un pourquoi pas ? » elle tourne son visage vers lui, faussement chagrinée face à l’idée, elle le taquine, elle aime ça. « .donc je ne suis qu’un bouche trou, c’est ça. tu m’en vois peinée. elle soupire fortement, de façon théâtral avant d’hausser les épaules. .tout de même, je me plais à me dire que je te manque d’une certaine façon, si mon côté ‘je suis divertissante’ t’attires. » elle se pince les lèvres, réprimant un rire. Machinalement, elle retire son bonnet de sa tête, passant une de ses mains dans ses cheveux avant de le fourrer dans son sac, sortant la casquette, celle de Jooheon avant de se la visser sur la tête. « .ouais, ouais. » dit-elle d’un ton blasée avant de lui assenée une tape sur son épaules. « .d’ailleurs, félicitations ! » son énorme sourire lui fait plisser les yeux avant de redescendre bien vite. « .ah, oui, c’est vrai monsieur est famous. Yaah, je t’en foutrais de l’inconnue du public ! elle lui fait la grimace, avant de lui tirer la langue. .mais oui, c’est ça. arrête de te mentir, je suis sûre qu’au fond t’es trop heureux d’être avec moi et que t’as envie de le crier au monde entier, sinon pourquoi m’avoir menacé d’un scandale hein ! » lance-t-elle, alors que sa main rencontre ses cheveux dans un hairflip majestueux. Junho était sûrement l’une des seules personnes avec qui elle entretenait une joute verbale aussi intense, elle n’avait pas peur d’utiliser les mots ou les gestes avec lui. Qu’il redescende un peu sur terre, bien que l’inconnue du public soit secrètement riche, rien que pour le faire chier, elle lui annonce qu’elle n’a pas d’argent. « .tsss, je veux pas de tes excuses, mon cœur s’est brisé à la minute où tu as recraché mon café ! » elle croise les bras contre sa poitrine, faussement énervée. Une moue boudeuse sur le visage. « .mais oui, tu peux te faire pardonner avec un bubble tea à au citron-fraise si tu veux. » Profiteuse, toujours. « .je t’épargne le fait de m’acheter de la bouffe, je suis généreuse, régime oblige. Puisque l’inconnue du public ne va pas le rester longtemps. » elle bombe fièrement la poitrine avant d’arborer une attitude disons, plus mignonne, lui attrapant le bras de ses deux mains. « .Oh, Oppa. T’es le plus génial. » avant d’afficher une tête façon derp à son encontre. « .Tsss, c’est le moins que tu puisse faire si tu veux être divertit. » Elle dandine de la tête alors qu’elle relâche son bras.



    " She was made of shattered stars and broken moon." she was never crazy, she just didn’t let her heart settle in a cage. she was born wild and sometimes we need people like her for its horrors in her heart wich cause the flames in ours. and she was always willing to burn for everything she has ever loved. / i admit she had a little madness but i didn’t care. she was magic and i was on the edge. she wanted to fall and wanted to fly and somewhere in between, we lost direction in our heads. we collided and i lost my heart on the impact. (soojung -- stop acting so small. you are the universe in ecstatic motion.)
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1719
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 109

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Mer 23 Nov - 15:19

exciting –
i am tired of this place, i hope people change.

aesthetic  Playing, with fire. Telle, Ève. Je me laissais, porté. Aux côtés, de. Ce fruit défendu. Croquant, à pleines dents. Celui-ci. Sans, la moindre once, de. Gênes. Si, naïvement. J'avais, pris place. En, cet extérieur. Ce fruit, défendu. Que pouvait, être. Dès lors. Cette liberté. Insouciante. J'y prenais, goût. Et, ce. Malgré. L'instant présent. Malgré. Ces multiples instants, nichés. À l'encontre, de. Ma personne. Heurtant. Pas. À, pas. Ma cambrure dorsale. Me laissant, parfois. Fléchir. À l'intention, de tels aspects. Et, pourtant. Je me redressais. Si, fièrement. Prêt, à en découdre. Arborant. Cet, air. Enjoué. Et, tout à la fois. Emplis, de fierté. Ainsi, soit-il. Je me pavanais. En, ces lieux. Cette capitale du pays, du matin calme. Peut-être, aurais-je. Simplement, dû. Me munir, de bien vulgaires papiers. Et, quitter. Celui-ci. Un court. Instant. Délaisser. L'attention d'autrui, se porter. Envers. Quiconque oserait, poser son être. En, un quelconque : faux pas. Cependant. Je ne possédais, guère. De telles, permissions. Une fuite. Solderait, ce procès. Nul. Et, je ne désirais. Aucunement. Essuyer, la moindre erreur. Envers, ce simple – et unique, fait. C'est donc. Auprès de bien sombres, idées. Et, aspects que. J'osais, détourner mon attention. La demoiselle. Ici, présent. Semblait être, une preuve. Irréfutable. De, mon irresponsabilité. Et, de tels délits de fuite. Psychique. Elle osait. Si, naturellement. Évincer. Ces tourments. En, mon esprit. Au travers, de ces taquineries. Ces gestes. Et, ces propos. Dévoilés. À, mon égard. Aussi étrange, cela. Pouvait-il, être. Une réelle affection, se voyait alors. Transmise. Envers, ce corps. Frêle. Néanmoins. Je ne désirais guère, émettre de telles. Idées. Plongé, en. Ce mutisme. Incertain. Je repris, la parole. Enfin. « Inconnue, du public. Tu seras, à mes yeux. Toujours, cette gamine. Irritante, qui ose. Me suivre. Tel, un petit chien. Partout, et. Naïvement. » Aussitôt, dit. Aussitôt, fait. L'une de ses joues, fut. Triturée. De par, des actes. Forts enfantins. Le tout, argumenté. De simples onomatopées, ne signifiant. Guère. Grand, chose. « Un petit chien, se doit. D'écouter son maître, et respect. Je me demande, bien. Qu'est-ce que j'ai pu rater, dans ton éducation. » Poursuivais-je. Un soupir, se permit. De franchir, mes lippes. Exagérément. Je surjouais, ce rôle. Du maître. Envers, « cet animal ». Auprès, duquel. Je dénigrais. Une éducation, déplorable. « L'animal, ose. Se rebeller... Mais, où va le monde ? » Bras, levés. Vers ce ciel. Mêlé entre ces couleurs, pastelle. Bleu. Et, blanc. Je quémandais. Une réponse. Envers, l'inconnu. « Qui, suis-je ? Où, vais-je ? » Le grand, final. Ces propos issus, de cette pièce. Théâtrale. Connus, de tous. Je possédais, moi-même. De telles, connaissances. En, ce domaine. Aussi, déplorables. Me connaissances, paraissaient-elles. « Il est vrai, que. J'ai l'impression, que. » D'un simple – et unique, regard. J'observe, alors. La demoiselle. De bas, en haut. De droite, à gauche. De long. En, large. Réflexion, faite. « T'as pris, grave. Du cul. » Finesse. Gentleman, oblige. L'une de mes mains, vint. Se glisser à l'instar, du dos. De la, jeune femme. « Tu devrais, faire attention. Ça fait craquer, les hommes. Cet atout. » Un clin, d’œil. Soldé. D'un éclat. De, rire. Argumenté. D'une fuite. Réalisée. Envers, cette bâtisse. Auprès de laquelle, j'osais. Prendre, commande. Tentant, avec difficulté. De, me remémorer de, ses désirs. Je me tromperais. Très certainement, mais. Qu'importe. J'allais. Quant, à moi. Obtenir. Le fruit, de mes. Désirs. Innocemment. Je détournais. Mon attention. Bien vite. Envers, cet être. Tantôt. Adorable. Tantôt. Haïssable. Une main, s'agitant. Envers. Cet, être. Dont, il semblait être question. Et, ce. Tandis que des mots, furent. Murmurés. Uns. À, un. « Bouge. Ton. Gros. Cul. » Ce qui signifiait, tout à la fois. Que, j'étais un homme de principe. Respectant. Avec convenance, la gent. Féminine.


 
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 324
Age : twenty. (24/12)
groupe : prima donna. (coming ♥)
rôle dans le groupe : main dancer, lead vocal, face & fake maknae. ♥
nom de scène : IT'S GIGI.
avatar : naeun. (apink) //night glow ft. rm drake & rumi.
DC : sakuya (irene, wdl)
Points : 292

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2628-soo-jung-a-k-a-cinnamon-roll http://www.lights-camera-action.org/t2633-kim-soo-jung-e-the-real#50835 http://www.lights-camera-action.org/t2634-kim-soo-jung#50837 http://www.lights-camera-action.org/t2635-kim-soo-jung http://www.lights-camera-action.org/t2636-kim-soo-jung-kimsoojung#50846 http://www.lights-camera-action.org/
Message
Ven 25 Nov - 16:01

exciting –
i am tired of this place, i hope people change.

aesthetic  Not again, Satan.  Elle n’en croit pas ses oreilles, voilà qu’il la prend maintenant comme un petit chien. Le monde à l’envers –n’empêche, il n’a pas tout à fait tort, lorsqu’il demande, elle rapplique sans rien demander. Parfois, elle regrette mais au final, elle en rit d’avantage. Il lui pince les joues, sous cette douleur désagréable, elle fait la grimace. Elle roule des yeux, soupire ; presque un peu trop fort, mentant sur ses réelles pensées. Elle arrive à se libérer de son emprise, se massant les joues, elle le regarde avec un air mauvais quand il se demande ce qu’il a bien put rater dans son ‘éducation’. Elle lui fout un coup de poing dans l’épaule en guise de réponse, accentuant ‘son manque d’éducation envers son maître.’ « .Mais bien sûr. elle claque sa langue contre son palais, elle hausse les épaules. .Tiens, profites-en tant que tu peux, car tu vas devoir faire la queue dans pas longtemps pour la voir, cette inconnue du grand public. ricane-t-elle, prenant soin d’articuler chaque mots, fronçant légèrement son nez. Elle savait très bien qu’une fois qu’elle aura débuté avec ses amies, ses sorties improvisées comme celle-ci ne seront plus aussi accessible.  Elle se tourne vers lui, marchant légèrement de travers. « .Bien, ok. J’endosse le rôle, il n’empêche … que cette ‘gamine irritante qui ose te suivre tel un petit chien et qui manque cruellement d’éducation’… son ton est légèrement narquois, le regard un peu hautain. .huum. t’es bien content quand elle est là pour vaincre ton ennuie. alors, please, un peu de respect pour ta sauveuse, ok. » elle le pousse légèrement avec son bras, avant de le dépasser, jouant la fausse boudeuse. « .Tout droit en enfer Satan ! » répond-t-elle sur un ton grave, les mains vers le ciel à ses questions. Pour autant, Satan doit prendre sa commande, après tout, il lui a clairement dit qu’il offrait la première tournée. Elle s’arrête, se tourne vers lui. Une mine choquée sur le visage. Comment ça elle a pris du cul, sans discrétion, elle se tord sur elle-même pour voir son fessier. Bon, certes, elle avait pris un peu de volume, mais pas de gras, merci les squats et la gym mais de là à lui dire comme ça. « .mais j’ai pas un gros cul. » gémit-elle en se défendant. Junho glisse une main dans son dos, elle le regarde, presque choquée. Tu devrais faire attention. Ça fait craquer les hommes cet atout. Il lui lance un clin d’œil, elle ferme les yeux, abasourdie par son rire. Elle ouvre les yeux pour le voir plus loin, elle ne se pose même pas la question et s’avance lorsqu’il fait signe. Elle arrive à lire les mots sur ses lèvres et sa propre bouche s’ouvre en grand, sourcils froncés. Rapidement, elle arrive à sa hauteur et lui donne un léger coup de genou derrière le sien. Elle arrive a le déséquilibré et le rattrape de justesse. « .yah, arrête de me mâter. et t’sais quoi, fais gaffe. ne tombe pas amoureux de mon. gros. cul. » elle prend soin de murmuer les trois derniers mots, elle lui tire la langue et le relâche, bras croisés contre sa poitrine. Fourrant ses mains dans ses poches, elle regarde aux alentours. « .Bon, tu préfères quoi pour aujourd’hui. Satan ou Joker ? » elle se sentait plutôt d’humeur joueuse aujourd’hui.



    " She was made of shattered stars and broken moon." she was never crazy, she just didn’t let her heart settle in a cage. she was born wild and sometimes we need people like her for its horrors in her heart wich cause the flames in ours. and she was always willing to burn for everything she has ever loved. / i admit she had a little madness but i didn’t care. she was magic and i was on the edge. she wanted to fall and wanted to fly and somewhere in between, we lost direction in our heads. we collided and i lost my heart on the impact. (soojung -- stop acting so small. you are the universe in ecstatic motion.)
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 1719
Age : vingt-deux ans.
groupe : en hiatus.
occupation : idol, je-m'en-foutiste disposé envers la case départ.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), lee hyunki(ki) & jung hana(nas).
Points : 109

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t502-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t505-kang-jun-ho-jun_feel http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Mer 30 Nov - 11:31

exciting –
i am tired of this place, i hope people change.

aesthetic  Playing, with fire. ette simple – et unique, représentation. De, nos êtres. Émise. Semblait, cependant. Belle, et bien... Véridique. Tout, du moins. En mon esprit. Elle accourait. Et, courait. Si, naïvement. À, mes côtés. Ici, et là. De par, et d'autres. Sans, la moindre once – de gêne, je me jouais. De, sa personne. Et, de ce quotidien. Qui semblait être, sien. Elle répliquait. Verbalement. Et, physiquement. Ce qui, en soi. Rendait, la demoiselle. Davantage, candide. Et, attendrissante. À, mes yeux. Ce regard, qui suivait. Avec attention. Ce faciès, intimement. Voilé. Je discernais, dès lors. Ces traits. Tantôt, mécontents. Tantôt, amusés. Que diable. Étais-je, le fanfaron de l'histoire ? Le dindon, de la farce ? D'un simple, geste. Et, d'une vulgaire pression. L'un de mes bras, vint. Entourer. Le corps, frêle. De, la demoiselle. Dont : il semblait être question. Fruit, de mes tourments. Et, bien plus encore. Un murmure, se fit. Entendre. « Qui te dit, que. Je ne suis pas déjà, follement amoureux ? De, cet aspect. » Un, haussement d'épaules. Et, enfin. Ce baiser. Glissé. Envers l'une de, ses tempes. Soldant. Mes propos. D'une nouvelle, taquinerie. « Satan. Je m'y suis habitué, au final. » Répliquais-je, finalement. « J'ai déjà, mon billet V.I.P. pour les enfers, chérie. » Un clin d’œil, échangé. Et, enfin. Je pris l'initiative de rejoindre, ces sources nourricières et, aqueuses. Précédemment, commandées. Payant. « Gentleman, Satan. » Ajoutais-je. Les désirs de, la demoiselle fut alors, tendus. Et disposé, au creux de l'une de ses mains. « Estime-toi, heureuse. C'pas tous les maîtres, qui offrent ça. À leur clébard. » Détestable ? Je semblais, bel – et bien, l'être. Et, pourtant. « Alors. Le clébard, il veut aller où, aujourd'hui ? » Je ne possédais, aucunement. D'idées. Néanmoins. Résidait, en. Mon esprit. Le désir, de ne guère. Rejoindre mon antre personnel, de sitôt. La journée. La soirée. Qu'importe, où. Cette jeune femme, désirait. Me mener. Je suivais, la demoiselle. En question. Et, ce. Malgré, les doutes. Persistant, envers ses choix. Dédaigneux. Je vins (malgré tout) émettre, une opposition. « Par contre, centre commercial. Et, connerie féminine. Plutôt crever. J'te jure, je vais te foutre la honte de ta vie. Si jamais, tu oses m'y amener. » J'oserais. Sans, peur. Ni reproche. Quitte, à me vêtir. D'une manière... Féminine. Et, agir. Telle, cette horde. De jeunes hommes, possédant. Ces habitudes. Légèrement, féminines. Possédant, à leur. Une attirance, envers. La gent, masculine. Ces goûts. Prononcés. Je ne jugeais, guère. Cependant, j'osais ouvertement. Me moquer. Corps, élancé. Bras, détourné. Cette voix, aiguë. Ce rôle, théâtrale. Ne saillant, aucunement. Ma personne. « Comme ça, tu vois. Et puis, ouvertement. Histoire de, bien te foutre la honte. » Menaces, réalisées. Ce fut. Avec un certain amusement, que j'osais. Disposer, d'une certaine réflexion. Si, la jeune femme. Se voyait, tenter. Le diable. Après tout. À la suite de tels propos... Et, de tels agissements. Cela, portait – très certainement, quiconque. À, acquiescer. Curiosité, piquée. À vif. J'aurais, moi-même. Tombé. Naïvement. Dans, le panneau. Le regrettant, amèrement. Par, la suite. La demoiselle. Allait-elle, à son tour. Regretter, son choix . Tels, deux chérubins. Joueurs. Et, si enfantins. Ce syndrome, de. Peter Pan. Décelé. Lequel, serait alors. Le plus, à même d'obtenir... La victoire, en ce jeu ?




 
Revenir en haut Aller en bas

come, to me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: centre-