AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

YEEWON ♥ WHAT AM I TO YOU.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Message
Jeu 24 Nov - 20:43

TENUE (+ses bottes montantes habituelle) X La passion. Est-ce que vous avez déjà vécu les affres de la passion. Ses lèvres que je cherchais désespérément. Ses bras dans lesquels je me refugiais sans peur, sans honte. Avec un plaisir que je ne cachais même plus. J’étais vraie. J’étais moi. J’étais vivante dans ses bras. Quand bien même on me l’interdisait. Quand bien même je n’aurais pas dû. J’étais accroc a son regard. A sa voix grave. A ses quelques bégaiement qui perlaient sur sa bouche dans les situations les plus stressantes. Il était mon tout. L’amour que je lui portais était si déraisonnable qu’il était évident que j’aurais fini par me brûler les ailes … peut être que c’est ce qu’il s’est passé finalement. Je l’ai trop aimé. Trop dans la démesure. Accrochée a ses bras, pleurant en silence, il était la seule chose qui me maintenait un temps soit peu en vie. Mais il n'a pas du comprendre. Je crois que je n'ai pas compris moi-même comment j’avais pu. La Yee La de l’époque me parait tellement loin. Tellement morte. Je renifle doucement en posant mon regard sur mes notes confuses. J’essayais de toutes mes forces de ne pas lever mon regard vers lui. Choses que je réussissais plutôt pas trop mal en dépit de mon envie furieuse de le dévisager. On ne pourra pas cacher le fait que le revoir me rend bizarre. Toute chose pour certains, sur ma réserve pour d’autres. Pour dire vrai je serais bien incapable de savoir quelle émotion prend le dessus. Je me sens coupable. Je me sens heureuse. Je veux le fuir. Il me manque. J’ai u mal a mettre de l’ordre dans mes pensées surtout quand je laisse mes yeux noisettes dériver jusqu’à son profil … il est plus beau que dans mes souvenirs. Plus sombre aussi et en ça j’ai sûrement une part de responsabilité. Je passe une main dans mes cheveux pour cacher mon trouble alors qu’une voix me tire de mes pensées. « comment ? » ma voix lointaine me fait grimacer intérieurement. Simplement parce qu’il va se douter que je le regardais lui. « Oui c’est noté. » je réussissais a prendre la conversation en route maladroitement et nota une fois de plus quelques notes confuses. Heureusement que mon assistante avait prit des notes. Dès que la réunion se rassemblait mes affaires l’air pressée mais n’eut pour mérite que de faire tout tomber au sol. « fait chier » jurais-je.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 25 Nov - 19:21

Tenue. | Les gens sont supposés changer avec le temps, mais certaines personnes échappaient à cette règle. C'est du moins ce que se disait Won Young en laissant son regard traîné de temps à autre sur la silhouette de la jeune femme. Elle était toujours aussi jolie. Il avait été surpris la première fois qu'il l'avait revu. D'ailleurs, ce jour-là il avait eut du mal à se reprendre et avait bégayait une bonne partie de la journée. Puis il s'était reprit, il avait relativisé comme à son habitude. Elle semblait aller bien, elle semblait s'en être sortie, lui aussi, il avait avancé. Alors pourquoi garder le cœur lourd ? Il avait été ensuite partagé entre amusement et un léger agacement à la voir l'éviter avec plus ou moins de discrétion à chaque fois que leurs professions réciproques les amenaient à se croiser. Ce monde-là était petit, sans le savoir, en choisissant ces voies qui étaient à présent les leurs, ils étaient voués à se revoir, à se croiser. Finalement, le professionnalisme et l'envie de musique de Won Young avait reprit le dessus, et durant la réunion il avait réussi à reporter son attention sur le sujet principal. Il allait être un des principaux compositeurs et paroliers d'un groupe d'idoles, des femmes. Il avait un peu plus de mal avec la gente féminine, à se mettre à leur place, mais il se savait assez doué pour parvenir à un résultat plus que correct. Si ses chansons pouvaient offrir au groupe quelques trophées, il ferait bien évidemment de son mieux. Il ne pu retenir un sourire en entendant une tierce personne rappeler Yee La à l'ordre, en levant les yeux assez rapidement, il pu voir qu'elle était en train de le regarder. Il était intrigué et se demandait bien ce qu'elle pouvait penser, c'était elle qui était partie après tout. Si elle avait eut le choix, l'aurait-elle évité une nouvelle fois ? La réunion prit fin, Won Young savait dans quelle direction aller pour ses compositions, et il savait ce que l'on attendait de lui. Ne lui restait plus qu'à se mettre au travail pour proposer des chansons de qualité au groupe et, évidemment, participer aux enregistrements, bien que cela ne fasse pas partie de sa fonction. Mais il était exigent et pointilleux, jusqu'au-boutiste même. Il se leva de son siège dès la fin de la réunion, rassemblant ses quelques affaires. Il releva la tête en entendant un bruit sur le sol, et avisa Yee La ramasser ses affaires par terre. Elle avait essayé de fuir une nouvelle fois ? Personne ne l'aidait, la pauvre, ce n'était définitivement pas un monde de gentlemen. Won Young s'avança, et se baissa ramassant quelques feuilles et des stylo qui avait roulé au sol. Il les lui tendit après s'être redressé. « T-tu sais, on va devoir travailler ensemble a-alors tu vas pas pouvoir m'éviter à chaque fois. » Il avait beau avoir prit une profonde inspiration, il n'avait pu s'empêcher de buter sur deux mots. Néanmoins, le message était passé, pour le bien de son groupe elle allait devoir affronter les responsabilités de ses choix passés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mer 30 Nov - 21:34

TENUE (+ses bottes montantes habituelle) X Elle voit ses mains trembler en ramassant ses affaires au sol. Elle grimace légèrement de douleur, sa jambe n’apprécie pas le sort. Sa hanche non plus d’ailleurs. Elle garde pourtant une expression sereine, enfin aussi sereine qu’elle peut l’avoir quand won young est dans le coin. Elle se rassure en se disant que de toute façon personne ne la voit cachée comme elle l’était derrière la table de réunion. Elle soupire en rattrapant ses affaires. Elle aurait aimé qu’il passe son chemin, qu’il ne soit pas aussi gentil, aussi mature, elle aurait préféré qu’il lui fasse la gueule, qu’il lui en veuille tellement qu’il ne supporterait pas sa présence dans la pièce … Mais Won Young est pas comme ça, et son calme affolant dont il fait preuve stress Yee La qui se sent soudain immature, idiote et ridicule … Oh pour ça oui, elle est bien ridicule. Elle lève à peine les yeux sur lui en récupérant ses affaires. «  On est pas obligé ! » avec une pointe de fierté et d’agressivité qu’elle regrette aussi tôt. C’était plus un réflexe et une défense qu’une réelle attaque ou envie de sa part … Elle n’a pas envie de le fuir éternellement, mais elle n’ose pas lui faire face. Lui, le seul homme sur terre qu’elle n’osera jamais affronter. Le seul qu’elle n’ait jamais aimé et qu’elle a quitté si lâchement qu’elle en a encore honte aujourd’hui. Elle se rend compte de la stupidité de ses paroles blessantes et laisse ses gestes en suspend avant de pousser  un petit soupir … « Je sais Won Young … » murmure-t-elle presque tristement. Comprend-t-il la situation ou se méprend-t-il sur l’origine de la tristesse qui se lit sur ses traits ? Ce n’est pas de lui faire face qui est si difficile, ce sont les souvenirs qui vont avec … Elle se redresse debout, s’aidant d’une chaise et s’assure de remonter sa cuissarde assez haute pour cacher la cicatrice. Elle ne l’a pas regardé une seule fois dans le regard, la vérité c’est qu’à l’entendre bégayer ainsi le cœur de Yee La s’est à nouveau emballé et une bouffée d’émotion l’a envie … Elle le dépasse en serrant ses feuilles contre elle et boite très légèrement sur ses talons. « On devrait se mettre à bosser sur le projet qu’ils nous ont filé … y a pas  mal de boulot … tu veux qu’on s’installe où ? » Son regard le fuit toujours, ne montant, avec le plus d’audace possible, qu’aux lèvres du garçon de peur de croiser ses yeux noisettes et familier. Et si finalement plus rien n’était comme avant ? C’était sûrement ça le plus effrayant pour elle …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Lun 5 Déc - 19:53

Tenue. | A la réponse de Yee La, Won Young ne pu s'empêcher d'avoir un léger rire. Elle avait l'air d'un chaton qui montrait les dents. Il connaissait la jeune femme dans son entièreté, il était loin d'être impressionnée. Il l'avait vu dans sa plus grande vulnérabilité, dans ses moments de grandes faiblesses, dans ses moments les plus difficiles. Il l'avait vu nue, il avait serré son corps nu contre le sien, il l'avait possédé entièrement. Il la connaissait. Leur relation avait été courte, mais il pouvait se vanter de la connaître. Elle avait probablement changé durant ces six dernières années, mais il était certain d'encore connaître l'essence même de Yee La, parce qu'il était impossible de changer entièrement. Il la regarda se relever, se demandant comment allait sa jambe, avait-elle encore des douleurs ? Après lui avoir rendu ses affaires, il croisa les bras sur sa poitrine pour se donner constance, et parce que dans l'immédiat il ne savait quoi faire de ses propres mains. Il remarqua qu'elle boitait toujours un peu, ce constat lui pinça le cœur un instant, connaissant l'espoir qu'elle avait eu de pouvoir continuer à danser. Avec un petit sourire, il regarda la jeune femme abdiquer, et réfléchit quelques secondes à sa remarque. Il remonta la bandoulière de son sac sur son épaule avant de se diriger vers la sortie de la salle de réunion. « Suis moi. Je sais où on peut se poser. » Il avait prit une grande inspiration avant de parler, maîtrisant son élocution comme il avait appris à le faire. Tout en marchant, il lui expliqua où il se rendait, sans pour autant croiser son regard. « Le temps de l'écriture de l'album et sa production j'ai libre accès aux studios de l'agence. » Ils trouvèrent un studio inoccupé et y entrèrent. Immédiatement, Won Young alla s'asseoir derrière les commandes d'enregistrement, sortant son calepin et un stylo. Il regarda Yee La, elle semblait essayer de nier sa présence dans la pièce, ce qui fit sourire le coréen. « Parle moi des membres du groupe. Pas de ce que je peux lire sur leurs profils. Qui sont réellement ces femmes ? Que je puisse les comprendre un peu plus... Et puis p-parle moi de toi aussi. Ça c'est juste que j'ai juste envie de savoir. » Il eut un petit sourire en coin, aussi douloureux cela puisse être de la voir aussi belle et de se souvenir de ce qu'ils avaient vécu, il était curieux de savoir ce qu'elle était devenue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mar 6 Déc - 20:52

TENUE (+ses bottes montantes habituelle) X Elle était persuadée que si elle racontait son histoire, leur histoire, les gens ne comprendraient pas, ils n’arriveraient pas à saisir l’impact qu’a eu le garçon dans sa vie, dans son cœur. Comment ces quelques mois passaient avec lui pouvait rivaliser avec des années d’amour platonique. Avec les amours les plus forts. Parce que ce qu’ils avaient vécu, au-delà de l’accident, était si fort et passionné que ça n’aurait pu que mal finir ou durer toute la vie. Des années après, Yee La en regrettait presque la fin qu’elle avait elle-même écrit et imposé. Elle s’était longuement demandé comment il avait vécu cette séparation et pourquoi, encore aujourd’hui, il ne lui en voulait plus ? Elle se maudissait encore de l’avoir quitté ainsi, de l’avoir quitté tout court,  mais le temps avait passé et aujourd’hui il était devenu … deux êtres différents. Elle ne pouvait s’empêcher de sentir son cœur battre à tout rompre quand il était là, mais c’était la culpabilité qui restait l’émotion maître de son état et elle avait du mal, pour ça, à le regarder dans les yeux. Won Young était bien le seul homme, la seule personne, devant qui Lee Ya baissait les yeux. Elle serrait ses cahiers contre elle et le suivait en silence, fixant son dos et devinant son corps se mouvoir sous le tissu de son haut. Elle retient un soupire de justesse en détournant le regard. Ce dos qu’elle a, il y a longtemps, aimé griffer et embrasser. C’était toujours étrange de remarquer la distance entre eux aux souvenirs de leur fou rire, de leur nuit torride, de leur étreinte tendre et amoureuse. Ses lèvres qu’elle embrassait pour ne plus le faire bégayer et ses nuits passées ensemble à refaire le monde. Yee La s’était vivante entre ses bras, puis l’accident avait été une mort pour elle, une mort qu’elle ne pouvait pas lui infliger. Elle entra à sa suite dans le studio mais la porte fut plus lourde qu’elle ne l’aurait cru et elle se cogna le front contre la barre en fer. Rougissant elle rentre dans la pièce espérant qu’il n’ait rien vu. Elle cherche un endroit ù s’asseoir, loin de lui de préférence, alors elle opte pour le petit canapé derrière lui bien que ce ne soit pas des plus pratiques d’être assise derrière lui. Heureusement qu’il prend les choses en mains. Elle n’a pas besoin de chercher un sujet à aborder et se contente de réfléchir à sa demande. « Soo Yeon est douce, la plus innocente du groupe mais son rap est puissant et son flow rapide, faudrait pouvoir lui faire dire quelques lignes rapides qui puissent impressionner d’entrée de jeu. Mi Ah est la leader, elle sait ce qu’elle veut et derrière ses airs de petits anges bien élevée c’est une tigresse qui sait attaquer quand il le faut, elle protège les filles et prends soin d’elles. Hee Yeon est la meilleure danseuse du groupe, elle a une voix qui s’essouffle rapidement et elle a besoin de phrases courtes pour ne pas perdre en qualité vocal, elle a une voix grave et profonde qui s’équilibre avec le timbre cristallin et soyeux de Ju Mi. » Elle marque une pause en relevant son regard vers lui croisant son regard pour la première fois, comme si le boulot était le seul univers où elle se sentait bien. « Elles ont été lancés avec un thème cute et adorable, on voudrait casser cette image et passer à quelques choses de plus bad ass et moins classique. Pas sexy non plus, on ne voudrait pas perdre les fans qu’elles ont déjà réussi à se faire. Ce sont des bosseuses tu sais, elles se sacrifient pour leur rêve, ils faut qu’on leur ponde un album parfait sans fausse note. » On ne peut pas manquer sa dévotion et l’attachement qu’elle a pour les jeunes filles. Elle ne veut que le meilleur pour elles. « Soo Yeon aime beaucoup dormir et rit beaucoup, Mi Ah adore les selfies et s’aime beaucoup physiquement. Hee Yeon est discrète, meme dans les émissions on la voit peu, mais dès qu’elle est devant une caméra pour danser, ou sur scène, elle se transforme. » Hee Yeon lui ressemble d’ailleurs beaucoup, quand Yee La pouvait encore rêver de danser. « Ju Mi est innocente et crédule et elle collectionne les peluches en tout genre. Ça reste une enfant mais qui rêve en grand. » Elle se surprend à sourire en coin, amusée de l’image qu’elle décrivait de ses poulains. « Et puis … » amorce-t-elle en frottant sa nuque. « Et puis moi je pourrais te mentir en te disant que je vis pleinement ma vie aujourd’hui mais en réalité je me consacre entièrement aux filles. Je bosse 22h par jour, je ne rentre pas souvent chez moi, J’ai un lit de camp dans une des salles de stylisme. Workholic il parait. J’ai … j’ai arrêté la danse et … » et je suis désolée. Mais elle détourne le regard, de peur qu’il ne remarque à quel point elle était malheureuse dans sa vie. Ça aurait été peu cher payé pour ce qu’elle avait fait. « E toi ? » se rattrape-t-elle en concluant ? Elle aurait pu lui dépeindre un portrait plus classe, moins pathétique, mais c’était un résumé, le moins nul, qu’elle pouvait faire de sa vie actuelle.

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 8 Déc - 21:46

Tenue. | Lorsqu'il composait, Won Young aimait connaître la ou les personnes pour qui il écrivait. Et travailler pour un groupe d'idole ne changeait en rien sa façon de travailler. Il voulait connaître les membres du groupe, leurs personnalités, leurs goûts, qui elles étaient vraiment. Il voulait que sa musique et les paroles qu'il écrirait leurs ressemblent et leurs correspondent. Il écoutait attentivement Yee La, et prenait des notes à chaque fois qu'elle ouvrait la bouche. Il notait les noms des membres, ce qu'il en savait déjà, et ce qu'elle lui apprenait en discutant. Il aimait le fait qu'elles ne se ressemblaient pas, et qu'ils pouvaient ainsi ne pas se limiter dans son inspiration et ses idées. Il hochait la tête, souriait parfois en imaginant la jeune femme que Yee La décrivait, et surtout, il avait déjà des idées qui lui venaient. Il pensait à des compositions qu'il avait déjà et qui pourraient correspondre, des idées de thèmes musicaux... Même s'il n'était pas à l'aise avec les groupes féminins, il était complètement à l'aise avec la musique et c'était là sa grande force. Il releva la tête, cessant de prendre des notes en écoutant la jeune femme parler d'elle. « Je vois... » Il était désolé pour elle d'apprendre qu'elle n'avait pas pu reprendre la danse. Mais il s'en doutait vu sa profession et la légère boiterie qu'il avait pu observer un peu plus tôt. « Je suis désolé pour toi que ça ne soit pas aller comme tu le voulais. » Il s'était lui-même sevré de musique pendant quelques années et n'avait pas été heureux, il n'imaginait pas sa vie sans avoir eu la possibilité de reprendre la musique. « Oh moi... E-Et bien quelques mois après ton départ, j'ai été jeté de l'agence. Ma voix était trop grave et c-comme tu le sais je peux pas rapper. » Il haussa les épaules, il avait depuis digéré le rejet violent qu'avait été son éviction de la compagnie. « Et après plusieurs années sans musique, j'ai remis le pied à l'étrier. Je m'était p-pas rendu compte à quel point ça me manquait. » Le fait qu'il buttait aussi régulièrement sur les mots prouvaient qu'elle le troublait vraiment, il se détestait pour ça, mais en même temps comment ne pas être troublé ? Ils avaient vécu tant de choses en si peu de temps... « Globalement je suis plutôt content. Je suis loin de ce dont je rêvais, mais je vis de la musique alors que vouloir de plus ? » Si ce n'est peut-être qu'elle ne soit jamais partie ? Un silence s'installa et il s'éclaircit la gorge pour le combler. « Sssinon elles t'ont déjà parlé d'un thème ou d'un genre qu'elles voudraient essayer ? » Il avait l'impression que seule la musique pouvait les réunir à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 25 Déc - 23:48

TENUE (+ses bottes montantes habituelle) X Elle fixe ses lèvres, ses mots qui butent sur sa bouche, qu’elle se surprend à dévorer du regard, elle ne perd pas un mot de ce qu’il lui dit. Ça fait mal, dans le fond de son cœur, ça cri au supplice, mais son visage lui, reste sans expression. Ou plutôt elle garde la même expression fausse et décontracté. Une moue polie sur les lèvres et ses sourcils arqués pour marquer l’intérêt qu’elle porte à ses paroles. Elle passe une main dans ses cheveux pour en cacher le tremblement et imagine, pas une imagination cruelle et débordante, la vie qu’il avait dû avoir après son départ. Maintenant que c’était fait, est-ce que ça pouvait changer les choses entre eux ? Yee La n’en était pas franchement certaine, mais peut être qu’un peu de vérité, quelques informations qui paraissent importantes mais qui cachent la vérité, pourront suffire à souffler le malaise qu’elle n’a cesse de créer entre eux. Elle déglutit et s’empêche de s’adosser à l’assise du canapé. Elle mordille sa lèvre inférieure en portant son regard sur ses notes. Elle n’arrive plus à le regarder et elle craint qu’avec son insistance il ne comprenne qu’elle ne fixe ses lèvres que par envie de les toucher à nouveau. Elle vibre au timbre de sa voix, si grave, comme une mélodie qu’elle n’aurait jamais oubliée et qui lui ferait toujours autant d’effet. Son cœur s’affole et elle retient un soupir de soulagement en sachant qu’il ne pourrait pas l’entendre. Elle frissonne en serrant son cahier à ses dernières paroles. Que vouloir de plus ? Elle se l’ait souvent demandé. Remonter le passé semblait être la réponse mais jamais elle n’avait osé le dire à haute voix. Après un silence pesant pour son cœur elle relève le visage vers lui cherchant une vérité qu’elle n’ose affronter dans son regard. Elle le remercie presque de parler de boulot avant de laisser échapper un soupire se rendant compte qu’elle retenait sa respiration. Elle a chaud soudainement. Elle transpire et passe une main sur son front. Elle regarde ses notes comme si elle allait trouver une réponse compliqué à une question si simple pourtant. « Hm oui … » elle relit quelques notes confuses qui n’ont rien à voir et qui ne font qu’embrouiller un peu plus son cerveau. Elle finit par rassembler un tant soit peu de logique et reprends contenance. « Elles veulent casser leur image mignonne de leur début et accès sur quelques choses d’un peu plus novateur et girl power. Elles ne veulent pas de chanson sexy ou niaise mais quelques choses de plus engageant sans tomber dans le féminisme. » Elle ne sait pas si ce qu’elle sort est cohérent mais elle fait de son mieux. S’il faut déjà qu’elle se concentre pour cacher son trouble, il lui manque de la ressource pour agir comme si toute état normal maintenant qu’il était en face d’elle, dans une pièce isolée. Elle se redresse légèrement et se lève pour venir lui tendre des fiches détaillés qu’elle avait elle-même rédigé sur les filles. Dans un sens ils avaient la même vision des choses et une même façon de travailler. Elle pose le tout devant lui, sur la console de mixage alors que la porte s’ouvre sur Jun Ho, un collègue que Yee La n’apprécie guère. Trop collant, trop sûr de lui, il s’est souvent montré insistant avec la jeune femme qui n’est jamais à l’aise quand il est là. Réalisant qu’elle était en face de lui elle se glisse derrière Won Young pour marquer une certaine distance protectrice alors que Jun Ho leur balance les dernières infos et update concernant l’avancé de la préparation des filles. Des infos pour la jeune femme qui note les rendez-vous prit pour les filles. Elle le regarde à peine et la présence de Won Young semble calmer les ardeurs du jeune homme qui finit  par repartir rapidement non sans esquisser un sourire qui tord le ventre de Yee La qui lâche un soupire d’agacement. « Un jour je vais le frapper. » dit-elle d’une voix remplie de colère.
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mar 3 Jan - 21:45

Tenue. | A voir la jeune femme en face de lui, bien sûr que les souvenirs revenaient à Won Young. Les souvenirs, mais aussi la mélancolie qu'ils portaient avec eux... Pourtant il n'avait pas de regret quant à leur relation. Parce qu'il savait qu'il avait donné à Yee La tout ce qu'il avait à lui donner. Notamment l'amour et la passion. Ca les avait consumer d'ailleurs. Il s'amusait à la regarder discrètement du coin de l’œil, la détaillant, la dévorant du regard même peut-être un peu. Les souvenirs étaient vifs bien qu'il ne laissait rien paraître. Il se souvenait de ses sourires, de ses rires, de leurs chamailleries, mais aussi de ses courbes et de ses soupirs. C'était facile de vivre sans y penser au quotidien, lorsqu'elle n'était pas en face de lui. Mais devant ce visage si familier, tout lui revenait, les souvenirs jaillissaient. Parler du travail était plus sûr, et Won Young savait bien où il allait lorsqu'il s'agissait de musique. Il hocha doucement la tête à ce que lui disait Yee La. « Je vois. Genre coréenne moderne qui refuse qu'on lui dicte ce qu'elle doit être ? » Un sourire vint étirer le coin de ses lèvres. « Ça me rappelle des choses ça... » Il eut un petit rire discret, qui disparût à l'entrée de Jun Ho dans le studio. C'était un collègue moyen, mais surtout un type que Won Young n'aimait pas vraiment. Il était de ses hommes macho, sexiste et orgueilleux, tout ce que le compositeur préférait garder loin de lui. Il nota néanmoins les infos que Jun Ho donna, susceptibles de l'intéresser. Il remarqua aussi la façon qu'il avait de regarder et de sourire à Yee La, ce qui l'amusa doucement. Et depuis quand la jeune femme était arrivée derrière lui ? Jun Ho quitta le studio, les saluant une dernière fois et surtout jetant une dernière œillade à la coréenne. Won Young serait bien mal placé pour le lui reprocher, mais Yee La en avait tous les droits. Il eut un petit rire à sa remarque. « Tu peux pas la reprocher. C'n'est qu'un homme face à une belle femme. Certes un p-peu grossier. » Il lui sourit en haussant les épaules. « Mais tu t'attendais à quoi en travaillant dans ce milieu ? » Honnêtement, le milieu de la musique et du show-business méritaient amplement leur sale réputation. Won Young n'était pas choqué, pas fâché et pas jaloux du comportement de son collègue. Yee La était belle, et Jun Ho était un homme qui aimait un peu trop les femmes et le faisait savoir alors forcément... Won Young finit par lâcher un rire. « Ça nous fait un b-bon thème pour une chanson ça cela dit ! »  Et il baissa la tête sur son carnet de note, griffonnant les quelques idées qui lui venaient suite à cette intervention. Il se redressa finalement, et regarda Yee La plus sérieusement, parce qu'une question lui brûlait les lèvres depuis un moment. « Tu p-penses que tu y a-arriveras ? Travailler a-avec moi ? » Il était troublé, il ne pourrait le nier, il suffisait de voir la façon dont il buttait plus que de coutumes sur les mots. Mais il se sentait capable de travailler en sa présence, après tout, il n'avait pas de regret, mais qu'en était-il pour elle ? C'était elle qui, finalement, avait prit la décision la plus dure pour eux deux.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mar 3 Jan - 22:42

TENUE (+ses bottes montantes habituelle) X Elle savait c qu’elle encourait en travaillant dans ce milieu, d’autant plus en assumant ses tailleurs et ses jeans moulant. Elle regrettait juste l’attitude des hommes à son égard. Mais la société coréenne actuelle ne lui permettait pas de s’affirmer. Enfin … elle le faisait mais elle s’attirait les foudres de ses supérieures ainsi que de ses collègues masculins. Mais qu’importe, elle savait sortir les griffes quand il le fallait, et si parfois les regards déplacés et les gestes tous aussi dérangeants ponctuaient son quotidien, elle savait y faire face la tête haute. Elle ne comptait plus le nombre de fois où Jun Ho faisait mine de rien en glissant sa main dans l’arrière de ses cuisses dans l’ascenseur, ou quand il dévisageait sans honte ses fesses quand elle montait les escaliers devant lui. Elle avait appris à ne pas partir au quart de tour et prendre sur elle, se sortant plus forte de ces agressions qui finissaient par être banalisé au quotidien. Elle se laisse tomber sur le fauteuil à côté de lui et laisse son regard se poser à travers la vitre de la salle d’enregistrement. Elle s’enfonce un peu plus dans son fauteuil et croise les jambes, pensive. Elle gratte sa cicatrice machinalement en pinçant ses lèvres, son regard est déjà rivé sur son téléphone qu’elle a dégainé. Ses mots la font tiquer et elle secoue la tête restant silencieuse un instant. Elle ouvre légèrement la bouche pour lui répondre  mais il se met à écrire sur un papier, elle ne préfère pas le couper dans cet élan d’inspiration qu’il a soudainement et se tait pour reporter son attention sur son téléphone. Elle répond alors à un mail et pianote aussi rapidement, ne laissant que le léger cliquetis de ses ongles venir troubler le silence de la pièce.  Elle renifle doucement en glissant une mèche derrière son oreille sa concentration portée sur le petit objet qu’elle tenait entre ses doigts nacrés. Doucement la gêne qui s’était installée entre eux semblait se dissiper. Peut-être qu’il agissait avec elle si naturellement qu’elle se sentait presque ridicule d’être distante avec lui … elle avait toujours été celle qui mettait de la distance entre eux, encore aujourd’hui, la question du garçon la tirait d’ailleurs de ses pensées. Elle marqua une pause en croisant son regard et souffla « Je n’ai pas le choix. » et trouvant ses mots atrocement durs et injustes elle soupira en fermant les yeux avant de chasser d’un coup de tête cette armure qu’elle s’était forgée avec le temps « Je ne te fuis pas parce que je n’ai pas envie de te voir… » Amorce-t-elle doucement en reconnaissant sa stupidité et ce petit jeu stupide qu’elle entretenait depuis des jours « C’est parce que j’ai honte de moi … » de ce que je t’ai fait, de la façon dont je suis partie … du mal que je t’ai causé. Mais c’était encore trop tôt pour prononcer ces mots. Elle retrousse légèrement son nez et ose lui dire « Et Jun Ho n’est pas juste une homme face à une belle femme … » elle pince ses lèvres terminant sa pensée « Tu n’as jamais agis ainsi avec moi … encore moins maintenant … » ne me trouves tu plus aussi belle qu’avant ? Et craignant qu’il ne comprennen le sous entendu au son de sa voix laissé en suspend elle déglutit et ajoute « Ne banalise pas son comportement envers moi … les mains baladeuses et les remarques sexistes ne sont pas justes … un homme devant une belle femme. C’est un porc. » Elle fait claquer doucement sa langue avant d’hausser les épaules. Elle marque une pause et fini par tendre vers lui un texte qu’elle avait écrit il y a quelques temps. Il parlait de l’envie de liberté d’une femme. On pouvait y voir une chanson d’amour, mais beaucoup plus une envie de voir la femme se placer sur le piédestal qu’elle mérite. « C’est très maladroit mais … ça pourrait te donner une idée … de ce qu’elles veulent … ce n’est qu’un b-brouillon peu fameux mais … ça peu-peu faire l’affaire … »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Lun 9 Jan - 19:48

Tenue. | Won Young pouvait sembler dur dans ses propos, presque comme s'il cautionnait les propos qu'avait eut le coréen envers Yee La. Mais ce n'était pas le cas, il savait juste, tristement, que ce type ne changerait plus. On pouvait lui définir et lui pointer du doigt le sexisme ordinaire, il n'en prendrait jamais conscience. Il était d'accord pour essayer d'ouvrir les yeux à ceux qui en étaient capables, mais honnêtement, essayer d'expliquer quoique ce soit à Jun Ho était peine perdue. Yee La devait tristement se faire une raison, certains hommes ne changeraient pas, surtout pas dans un pays comme le leur, elle devait tristement prendre sur elle. Néanmoins, ce n'est pas sur ces propos là qu'elle rebondit d'abord, mais sa question. La réponse de la jeune femme le surprit légèrement. Elle avait honte ? En soit, c'était rassurant de savoir qu'elle s'en voulait, avait-elle eu vent de l'état dans lequel il avait été pendant les jours qui avaient suivi son départ ? Cependant que sa honte l'empêche de travailler avec lui le dérangeait un peu. « Honte de quoi ? De l'eau a coulé sous les p-ponts depuis. » Il poussa un soupir, se concentrant sur sa respiration. « J'm'en suis remis. Je t'ai pardonné, tu avais tes raisons. Alors fais en autant. » Il força un sourire sur ses lèvres. « On a-arrivera pas à travailler sinon. » Il était assez fier, d'avoir su lui dire le principal sans buter sur les mots. Mais depuis combien de temps n'avait-il pas autant bégayé ? Un moment. Il ne laissait rien paraître mais elle gardait un certain effet sur lui. Il décida de bien se concentrer sur sa respiration à partir de maintenant. Il finit par rebondir sur sa remarque quant à Jun Ho, un rire dans la voix. « Et moi je suis pas comme lui. Mais faut pas trop lui en demander. C'est un coréen de base. » Il était loin d'être extraordinaire Won Young, mais il se savait largement au dessus de ça, c'était déjà bien. « Et je ne banalise pas. Je suis résigné, il est incapable de se remettre en question. » A croire qu'il était plus détendu après avoir mis les choses au clair, il buttait un peu moins sur les mots. Lui dire qu'il l'avait pardonné lui avait fait du bien, c'était presque étrange, il n'avait pas eu conscience de ce besoin de le lui dire. Il prit le papier qu'elle lui tendit, la regardant, ouvertement amusé. « Bégayer c'est mon truc. M-me le pique pas. » Il survola les paroles du regard, ne se défaisant pas de son sourire. « Ça te gêne parce que ça p-parle de nous ? » Il n'allait pas lui jeter la pierre, leur historie restait pour lui une de ses plus grandes sources d'inspiration. Ce serait mentir que de prétendre que lui n'avait jamais fait ça. « C'est p-parfois maladroit mais pas mauvais. J-j'le garde dans un coin. » Et il glissa la feuille dans ses notes au sujet des filles, il savait un peu mieux où il allait avec ce projet, même s'il n'était pas des plus à l'aise avec ça. Il ne l'avait jamais été lorsqu'il devait composer pour des femmes.
Revenir en haut Aller en bas

YEEWON ♥ WHAT AM I TO YOU.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» You got a call ♥ YEEWON [PHONE RP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-