AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: séoul :: sud

escape from the reality. (shinya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Messages : 101
Age : twenty two. (10/04).
groupe : ex-membre des cherrydollz.
rôle dans le groupe : artiste solo, mannequin cf et shooting, actrice novice.
nom de scène : nana.
avatar : irene. (rv) ft. sassyslr.
DC : soojung. (naeun, fl).
Points : 126

wanderlust ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3079-kanye-attitude-w-drake-feelings-sakuya http://www.lights-camera-action.org/t3089-sakuya-flowers-in-her-jair-demons-in-her-head#58503 http://www.lights-camera-action.org/t3088-sakanoe-sakuya#58499 http://www.lights-camera-action.org/t3129-sakanoe-sakuya-therealnana
Message
Mar 29 Nov - 22:21

sakuya & shin
aesthetic | Les écouteurs dans les oreilles, sa musique l’enveloppe dans une bulle, la séparant complètement de ce monde. La nuit est tombée, il est tard, mais pas assez pour que les rues soient complètement désertes. Les mains dans les poches de sa veste en cuir, son regard se perd sur les différentes parties de la rue. Les magasins qui commencent à fermer, les restaurants qui se vident peu à peu, les personnes qui se pressent de rentrer chez eux après une dure journée de travail. A cette heure-ci, la nippone devrait dormir, mais l’insomnie est présente en ce moment, l’empêchant de s’endormir à des heures raisonnables. Elle ne trouve le sommeil que sur les coups de trois heures du matin, se sachant obligée de se lever à cinq heures. D’ordinaire blonde, elle arbore une nouvelle couleur, un châtain qui fait ressortir sa peau clair. Ce soir, elle fait dans la folie, elle n’a pas de casquette, pas de masque, pas de grosse écharpe, non, elle est dans la simplicité. Et étrangement, ça lui fait du bien, surtout lorsqu’elle sait qu’elle n’a pas été accosté une seule fois depuis qu’elle traîne dans les rues. Elle est méconnaissable et elle aime ça, pour une fois. Une légère brise fraîche s’installe à mesure que ses pas la mènent partout et nulle part, elle tourne à gauche, tantôt à droite, marche tout droit, pour revenir sur ses pas. Elle vagabonde, sourire aux lèvres, dans sa bulle protectrice. Ses cheveux volent au grès du vent, danse avec le mouvement de son corps. Elle tourne sur une ruelle, mais le manque de fréquentation la fait s’arrêter nette. Devrait-elle s’y aventurer ? Peut-être pas. Pourtant, quelque chose la retient, quelque chose au fond de ses tripes. Elle fronce légèrement les sourcils, retirant ses écouteurs et éteignant sa musique. Elle entend des voix, des voix masculines. Elle ne comprend pas très bien, mais au vu des râles, quelque chose ne va pas. Elle regarde autour d’elle, personne ne semble s’en apercevoir où alors, est-ce qu’ils ignorent. Mais elle ne peut pas, prenant son courage et sa folie à deux mains, elle s’approche à pas de loup, longeant les murs. Elle tombe sur la scène, quatre mecs. Trois mecs contre un. Elle lève les yeux au ciel et soupire. Trois bourreaux et la victime. Elle se mord les lèvres, essayant de chercher un moyen pour le tirer de là. Elle tremble lorsqu’elle le voit se prendre des coups, elle serait tentée d’intervenir mais ce n’est pas une bonne idée. Elle détaille le jeune homme, recule et se met un peu plus loin. Elle se racle la gorge et commence alors à crier, comme une folle à qui veut l’entendre. « .OPPA ! » plusieurs fois, avant de faire semblant d’accoster des gens. « .est-ce que vous auriez vu mon petit ami ? il a disparût, je ne sais pas où il est ! Je m’inquiète ! OPPA ! » elle en rajoute, allant même à détailler la tenue du jeune homme. Les gens l’évitent, la regardent bizarrement mais elle continue. Elle s’en fout. Son manège dure deux bonnes minutes jusqu’à ce qu’elle vit trois silhouette courir de l’autre côté. Elle s’arrête, attend et s’avance dans la ruelle. Elle s’approche rapidement du jeune homme. Elle est inquiète, réellement inquiète. Et sans s’en rendre compte, elle prend son visage entre ses deux mains, l’examinant. « .je suis désolée, est-ce que ça va ? » dit-elle en lui relâchant le visage.


    ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ She had this pull about her, like a magnet was lodged in her heart and other people were just metal scraps. The glow on her face was something you’d only see on people who’ve been through hell and dug their way out, claw marks on the ground, dirt under their nails. For someone like her, happiness was earned. It was something gained only by experiencing true pain, and not wanting to feel that pain ever again. She had been broken, but she had the strength to build herself back up again. She was absolutely beautiful. (.sakanoe sakuya.)
Revenir en haut Aller en bas

escape from the reality. (shinya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Promos chez Escape
» voile " ESCAPE"
» voile test 18 mai chez Escape a Clermont fd
» shinya kimura
» Vous connaissez Eden ? Voici Escape.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: sud-