AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

like a little kid. } w/ haemin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Messages : 2314
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 125

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Jeu 19 Mai - 1:35






fools.
Hae Min & In Su.






Des murmures. Des regards échangés. Les bruits courent. Les couloirs s'y voient si facilement transportés au travers de ces multiples paroles. Vraies, ou fausses. Chacun se devait d'y apporter un quelconque intérêt. De par, à l'égard de sa propre personne. Mais aussi, de ces autres que vous affectionnez tant qui pourraient, à leur tour, être emportés au travers de ces propos peu convenables. Et, aussi ridicule cela pouvait-il être : j'avais moi-même offert une oreille attentive à l'encontre d'une conversation qui se tenait là, au détour de l'une de ces nombreuses allées. Adossé contre l'un des murs adjacents. Bouteille d'eau recluse au creux des paumes de mes mains, la fraîcheur de ce liquide incolore parvenait à offrir de vulgaires frissons à l'encontre de mon échine. Sac à dos glissé à mes pieds. Expression faciale des plus stoïques qui soit. Je tentais d'imprimer chacun de ces mots qu'ils osaient employer au sein de mon esprit. La mention de son prénom. Des agissements. Ces phrases, aussi simples que déstabilisantes. L'identité de ces sombres inconnus. Yeux clos, j'imprimais au sein de ma rétine cette scène avant que je ne parvienne à « prendre la fuite ». Ravalant ces propos acerbes que j'aurais souhaité leur offrir. Glissant ma propre fierté masculine de côté. Je me contentai d'une simple bousculade fort bien calculée lors de mon passage.


« Quels cons. » Murmurais-je finalement, entre mes dents. Lippes à demi closes. C'est, d'une manière déterminée que mon être se voyait parcourir ces lieux au sein desquels je semblais actuellement me trouver. Aussi étrange cela pouvait-il être, je me délestais de la simple idée qu'était : celle de me prélasser au creux de ma literie fort confortable et chaleureuse. Et ce, afin de parvenir à apporter mon aide envers une personne. Personne qui n'était autre qu'une personne que j'affectionnais tout particulièrement. Et pourtant, je n'aurais jamais osé imaginer parvenir à entretenir une telle relation auprès de sa personne. Néanmoins.

Le hasard se joue parfois de ma personne, ou, m'apporte d'agréables surprises.

En l'occurrence, Hae Min s'avérait être, une surprise fort bien agréable. Une présence peu négligeable au travers de mon quotidien. Une présence qui parvenait à me faire oublier, si facilement, les tracas du quotidien.


C'est donc. Après de simples minutes de marche. Et, auprès de l'encadrement d'une quelconque porte menant à une salle de danse que je vins trouver refuge. Mon regard parcourant alors, les multiples présences en ces lieux avant que je ne puisse être permis de discerner et reconnaître la silhouette de cet être sur lequel je souhaitais mettre la main. Index pointé en sa direction. Je me raclais quelque peu la gorge avant qu'un léger haussement de ton ne puisse se faire entendre. Cet idiot n'avait qu'à bien se tenir. Lui qui tentait, de jouer à l'innocent à l'encontre d'une telle situation. « L'idiot vêtu de noir. Au fond, à gauche est demandé par sa magnificence, Nam In Su. De suite, maintenant. Qu'il ne rechigne pas, sous peine de recevoir le châtiment suprême. Compris ? » Un simple geste à l'aide de mon index incitait le jeune homme à se joindre à mes côtés. Je ne souhaitais aucunement argumenter davantage. Ni même, m'aventurer au travers d'un quelconque sujet de conversation en toute autre présence que lui, et moi. Je souhaitais simplement m'entretenir avec lui. Seul, à seul. « Bouge, bouge, bouge. » Ajoutais-je, par la suite. « Sinon j'viens te chercher par la peau du cul. Et, j'te jure que ça ne me dérangera pas. Loin de là, même. » Ce faible sourire amusé pris possession de mes lippes. Ces paroles résonnaient à présent. Prenant possession du silence qui semblait s'être installé.


Quel idiot. Quel véritable idiot, que voilà.



electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 19 Mai - 2:52

LIKE A LITTLE KID


TENUE

la journée débutait difficilement : 3 heures de chant suivies de 2 heures de sport clôturées par 5 heures de danse. un travail de fou ? non, une vie d'idole. derrière les paillettes, les costumes et les supers chansons il y a un rythme de vie pénible, des efforts acharnés et des blessures invisibles pour l'œil non-expert du public. épuisé, hae min passa sa serviette sur son front puis sur sa nuque pour les essuyer, la sueur les recouvrant étant sans fin. on parle de nourriture équilibrée, ouais, mais les prouesses physiques y sont aussi pour pas mal dans l'entretien corporel de tous les apollons coréens que vous croisez sur scène. les jambes endolories, le brun s'autorisa une pause sur le seul et unique banc de la salle, certes rigoureux avec lui-même mais pas fou. les autres membres du groupe étaient partis se reposer il y a une dizaine de minutes, lui se devait de bosser encore un peu pour être définitivement à l'aise avec la chorée : son job quoi, c'est lui le lead danseur et c'est donc à lui qu'incombe la responsabilité de gérer la danse coûte que coûte et, ce, avec brio. soufflant un coup, vyk appuya l'arrière de sa tête contre le mur froid, enfin au calme. plus de mates, plus de musique, plus de mouvement, plus rien. juste lui et son corps fatigué. lui et son cœur rapide. lui et ses pensées.

enfin, jusqu'à ce que deux des membres de son groupe ne reviennent dans la salle pour récupérer des affaires qu'ils avaient probablement oubliées parce qu'ils avaient été bien trop pressés par l'appel du plumard. c'est alors qu'in su fit aussi son apparition. adieu calme. pour information, le back dancer était ce que l'on peut appeler un réel ami pour vyk. il était toujours présent, ou quasiment, que ce soit sur scène, en backstage ou dans la vie de tous les jours. c'était un type cool et loyal comme on n'en fait plus, un type bien. entendant la requête de son camarade, le coréen esquissa un sourire en se redressant, prenant sur lui pour fournir les efforts nécessaires à un déplacement. c'est vraiment parce que c'était demandé par son bro, c'est tout ; puis il avait l'air contrarié, mine de rien. " ça y est, tu prends la grosse tête, magnificence. je savais pas que tu répétais aujourd'hui, ou alors il se passe un truc ? " voir in su prendre un air sérieux et lui donner des ordres n'était pas quelque chose qui le rassurait. c'était même tout l'inverse, son pote était plutôt du genre à être dans de bonnes dispositions. pourquoi pas aujourd'hui ? parfaitement à sa hauteur, loin des deux membres de REDD, vyk posa une main sur l'épaule de son interlocuteur, un brin inquiet. " tu tires une de ces têtes. "
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2314
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 125

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Ven 20 Mai - 0:23






fools.
Hae Min & In Su.





Un faible soupir parvint à se frayer un chemin au travers de mes lippes. Sentiment las et déconcerté... Si rapidement dépassés face à ce doux ricanement qui se laissait entendre, à la suite des quelconques paroles tenues par le jeune homme en question, que j'avais incitée, plus tôt, à me rejoindre. À l'égard de ma personne. Tout naturellement, l'une de mes mains vint rapidement trouver refuge à l'encontre de son crâne afin de parvenir à lui offrir une attention, des moindres, néanmoins quelque peu violentes. Cette frappe glissée à l'encontre de sa personne offrait, très certainement, un avant-goût face à ce que je m'apprêtais à dévoiler verbalement au jeune homme. Le tout, ponctué d'une certaine affection à l'égard de cette main qui venait de trouver refuge auprès de l'une de mes épaules. L'une de mes paumes vint alors, rejoindre le plat de sa main, afin d'y affliger une légère pression. « Ouais, ouais, ouais. » Argumentais-je, dans un premier temps. Une entrée en la matière des plus ridicules, je le concevais. Malgré tout... Je ne parvenais guère à savoir ou m'aventurer. Laisser, simplement ma franchise prendre le dessus ? Ou, tenter de parvenir à faire deviner à mon ami ce que j'avais découvert au travers de ma curiosité . Aussi simple, qu'idiot. La question se posait.


« Sa magnificence désire un entretien personnel, avec toi. Que veux-tu. » Répliquais-je finalement. Haussant « naïvement » les épaules comme simple marque d'appuis à l'encontre de mes propres propos. Le tout, appuyé au travers d'un simple et unique fait que cette main auparavant nichée contre l'une de mes épaules se vit emportée au creux de l'une des miennes. Incitant le jeune homme à suivre mes pas. Je souhaitais m'éloigner. M'éloigner des regards indiscrets. De curiosités malsaines. Ou, tout autre fait qui parviendrait à déranger cet échange verbal qui allait très certainement s'annoncer... Houleux. Mon regard se voyait dirigé à droite, puis, à gauche. D'un simple geste, c'est finalement au sein de l'une de ces multiples salles de répétitions vides, plongées au travers de la pénombre que vins glisser nos êtres. Calme, présent. Silence, mis en avant. Personne ne semblait se trouver à l'horizon. J'étais à l’affût.


« Écoutes, j'vais pas y aller par quatre chemins. Tu m'connais. C'pas trop mon genre de me mêler des affaires des autres, mais là, t'es le principal concerné. Et même si ça m'casse les couilles de me baser sur des rumeurs, ou des paroles balancées à tout-va. Je vais commencer à m’inquiéter, ouais. Ça m'arrive. » Une nouvelle entrée en la matière qui se voyait, sûrement, plus convenable. Et, c'est au travers d'une telle lancée que je poursuivis ce monologue baratineur : « Il se fout bien de ta gueule, l'autre con. J'le connais pas, mais je te jure que si je le chope à faire des manigances, j'vais pas me gêner pour le remettre à sa place. Alors maintenant, durcis-toi un peu. Et fait gaffe aux membres de ton groupe. C'est compris ? Sinon, je te jure, j'vais pas te lâcher d'une semelle. » Index pointé envers sa personne. Celui-ci glissé à l'encontre du buste de mon ami, je vins y affliger une faible pression afin de parvenir à lui offrir le sentiment que j'étais bel et bien sérieux. Légèrement trop, sûrement.

Qu'importe. Je ne cautionnais pas de tel comportement, non. Encore moins à l'égard d'une personne que j'affectionne tout particulièrement.




electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Ven 20 Mai - 16:54

LIKE A LITTLE KID


TENUE

mais de quoi est-ce qu'il parlait ? sa main encore dans celle de son meilleur pote, vyk fronça les sourcils, son coeur accélérant d'une traite au fameux je vais pas y aller par quatre chemins. il était impossible de rester parfaitement stoïque lorsque l'on entendait des phrases comme celle-ci, du même ordre qu'un bon vieux faut qu'on parle. il y avait un problème et ce dernier était suffisamment gros pour inciter in su à prendre hae min à part en pleine répétition. qu'avait-il bien pu entendre ? de quel con parlait-il ? pourquoi devait-il faire gaffe aux mecs de son crew ? trop de questions fusaient dans sa tête alors que son rythme cardiaque ne ralentissait pas d'un pouce, des sueurs froides parcourant son dos. il détestait ces moments-là. ces moments où tu sens, et tu sais, qu'un truc pas net s'est passé et que ça va te retomber sur la gueule alors que, pourtant, toi tu as été cool avec tout le monde. " me durcir ? " souffla t-il, un brin perdu. qu'entendait-il par là ? qu'il était trop gentil trop con avec son entourage ? que des hypocrites l'entouraient ? plus un brin paumé mais complètement perdu, hae min passa une main dans ses cheveux avec rapidité, mal à l'aise, son autre main se resserrant autour de celle d'in su. pas question qu'il la lâche, il en avait besoin. " je peux savoir de quoi tu parles ? quel con, yong seok ? " il tentait de mettre le doigt sur le problème son bro préférant visiblement lui laisser deviner l'identité des gens qui cherchaient à lui faire du mal en parlant dans son dos. enfin, est-ce que c'était bien ça ? pas du tout certain d'avoir compris la source du problème, voire l'identité du problème tout court, le brun souffla de façon très audible. " tu me stresses. je sais que tu ne l'as jamais beaucoup aimé mais j'pige pas ce qu'il se passe. t'as entendu des trucs ? et pourquoi je dois me méfier des mecs de mon groupe ? je traîne avec eux depuis des années et y a aucun intérêt à ce que l'on se pourrisse entre nous puisque ça niquerait bêtement le groupe. " le coeur toujours rapide, le lead dancer s'appuya contre le mur derrière lui, ses jambes fatiguées n'étant pas très fiables. il avait déjà pas mal de soucis à gérer en ce moment, pourquoi fallait-il qu'une nouvelle merde s'immisce dans le tas ? quand est-ce qu'on lui foutrait la paix de façon définitive ? jamais ? ses épaules étaient écrasées sous le poids de tous les soucis de ces derniers mois, il avait la ferme impression qu'il n'en sortirait jamais ou, du moins, qu'il n'en sortirait pas indemne. ça serait trop facile sinon, hein ? un dieu ou un démon s'acharnait sur lui, seule explication parce que, quand il réfléchissait, il ne comprenait pas du tout d'où pouvait provenir x ou y problème. est-ce qu'il devait se remettre inlassablement en question ? " je sens que ça va me faire du mal, mais donne les détails s'il te plaît. "
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2314
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 125

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Ven 20 Mai - 21:44






fools.
Hae Min & In Su.





Se moquait-il ? Se jouait-il de ma personne ? Ou alors, était-il véritablement ignorant à l'égard du sujet que j'avais lancé, d'une manière quelque peu impulsive en l'instant présent ? Inspirant lourdement à la suite de la simple et unique mention du prénom du jeune homme qui s'avérait être lié à ce faible remue-ménage, je ne put rester davantage stoïque à l'encontre d'une telle situation. Qu'importe les répercutions. Qu'importe ce que mon ami oserait penser de ma personne à la suite de ces paroles irréfléchies que je m'apprêtais à lui offrir. Qu'importe. Je ne parviendrais guère à rester de marbre. Ou, tout bonnement silencieux. Je ne serais aucunement capable de maintenir ces idées aux tréfonds de mon esprit. Feindre une quelconque ignorance. Jouer l'innocent. Tout ceci semblait être, hors de mes capacités auprès de sa personne. « T'vois... Presque. Mais, ce n'est pas la bonne terminaison. Encore ? Y a pas un souci quelque part, hein ? » Répliquais-je, finalement. Le ton légèrement haussé. Une faible pression affligée à l'encontre de cette main recluse au creux de l'une des miennes. Ce geste qui semblait me lier, à sa personne. Je me vis rapidement brisé cet échange affectif au travers d'un acte quelque peu violent.


Paumes de mes mains nichées contre mon faciès. Inspirant lourdement, pour la énième fois. Ajoutant à cela, de simples propos acerbes énoncés au travers de murmures. Chacune de ces phases démontrait mon état d'esprit à l'encontre de cet instant. Cette affaire mise en avant. « Rien que de penser à ces conneries que j'ai entendues, j'ai juste envie de lui en mettre une. J'te jure. Il fait l'gentil. Le bon gars. Mais c'est juste un grand con, imbu de sa personne. » Ajoutais-je. L'un de mes pieds heurtant simplement l'un des meubles glissé à mes côtés avant que je ne puisse prendre un léger appui contre celui-ci avant que je ne puisse me permettre de poursuivre au travers de ce même élan verbal. « Dis-moi, tu l'fait exprès, ou t'es vraiment con et tu n'entends pas les bruits qui courent sur toi ? J'ai failli m'en prendre à un groupe de gamines qui parlaient de ça, dans les couloirs de l'agence, y a même pas dix minutes. »

Fronçant très légèrement les sourcils. Ce n'est qu'après avoir fixé d'une manière intense le sol niché sous le poids de mon corps que je fus permis de détourner mon attention à l'intention de ce jeune homme qui se trouvait à mes côtés. « Il s'est passé quelque chose ? T'as fait une connerie ? Vous vous connaissez ? J'veux tout savoir, Hae Min. Dans les moindres détails, j'en ai rien à foutre. » Si la femme quelque peu âgée qui s'était permis de m'élever était présente, au sein de cette pièce. Elle n'aurait très certainement pu cautionner un tel acharnement verbal de ma part auprès de ces vulgarités. L'une de ses mains aurait, facilement heurté mon faciès afin de parvenir à me faire recouvrir mes esprits. Mes bonnes manières. Mais aussi, ces règles de vie qu'elle s'était permis de m'inculquer.

Je l'ai déçu. Je me décevais moi-même. Néanmoins, j'étais incapable d'agir autrement. De réagir d'une tout autre manière. « Je te jure. Hae Min, genre. Je m’énerve pas facilement, mais là... Putain, là. » Le haut de mon crâne vint heurter la surface plane de cette armoire contre laquelle je me retrouvais appuyé depuis peu. Créant ainsi, un bruit sourd. Mais, peu douloureux. « Ras l'bol de ces conneries de gamins. »




electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

like a little kid. } w/ haemin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-