AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: séoul :: nord :: hanlim high school

don't talk to me, you're too obvious.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
avatar

Messages : 85
Age : 18, 4.01.99
occupation : trainee
avatar : kim yoojung
Points : 614

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4194-o-ni-repris-ni-rembourse http://www.lights-camera-action.org/t4198-o-s-death-note http://www.lights-camera-action.org/t4222-bakugo-nino-life-as-a-sasaeng-fan http://www.lights-camera-action.org/t4205-bakugo-o#78335
Message
Ven 20 Jan - 14:48


don't talk to me,
you're too obvious.
Nino † Jeno

tenue } Au final, audition réussite ou non, ma vie de lycéenne reprenait le dessus sur la cadence infernale imposée par les interminables entraînements car je voulais en sortir avec le diplôme, quoiqu’il m’en coute. Rien ne changeait, que j’ai fini par rejoindre la flow, du moins à une exception près. Il n’était pas levé ? Mon regard se pose sur la masse allongée sur le canapé. Tant pis, ce n’était pas moi qui allait lui servir de réveil humain. Claquant la porte en sortant du studio, dévalant deux à deux les marches des six étages, je pris le chemin de l’école comme n’importe quelle lycéenne. Seule ? Pas très longtemps car des amies se joignirent à moi rapidement. Sur le chemin de l’école, les conversations étaient souvent les mêmes, comment s’est passé le week-end, les histoires de cœur, et puis les devoirs. « Oh jesus christ. Attendez-moi les filles, enfin non, allez-y, je vous rejoins, j’ai un appel urgent à passer. J’avais oublié ! Genre…. Un… rendez-vous avec mon dentiste ! » bégayais-je avant de leur faire signe d’avancer tandis que je composais le numéro de mon fameux dentiste que je connaissais du bout des doigts, étrangement. J’ai beau appeler mais cela n’aboutit pas, une fois, deux fois, trois fois et tant pis, je fais ce que je déteste le plus : laisser un message. Un mélange entre du coréen et du japonais et une touche d’anglais tellement je suis pressée et stressée à l’idée qu’on puisse surprendre ma conversation. Je raccroche pour finalement courir et rejoindre mes amies. Elle parle du repas de midi, je m’incruste dans la conversation sans aucun mal. Bien évidemment, ma proposition de manger des Ramyon tombe à l’eau, elles préfèrent quelque chose de plus inhabituel que ça. Je grommelle mais en fait, tout me va. Le premier cours commence dans 15 minutes, plutôt que d’attendre à l’intérieur de la salle avec mes amies, je suis à côté de la porte de notre salle de classe, à attendre mon fameux dentiste. « Grouille, grouille, tu es à la bourre. Baka » murmurai-je, angoissée, le regard rivé sur le cadran de ma montre.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 201
Age : 18 ans
occupation : Trainee
avatar : Lim Sejun (Victon)
DC : Obt / Ks / Kom / Pjw
Points : 586

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4192-won-jeno-dumb-dumb http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Ven 20 Jan - 17:08


don't talk to me,
you're too obvious.
Nino † Jeno

Uniforme scolaire } Assommé par la fatigue, alors que j’ai passé mon petit matin à livrer le lait dans le quartier, c’est en silence que je rentre dans l’appartement. Lumières éteinte, personne de levé encore, je me laissais tomber sur le canapé en grommelant. Attrapant un des plaids qui se trouvaient là, je le dépliais rapidement avant de le mettre sur moi et m’enrouler dedans. Tête, calée sur un coussin je fermais les yeux dans l’optique de m’endormir histoire de récupérer un peu avant d’aller en cours. Je ne sais pas combien de temps j’ai dormi, mais c’est en entendant Nino quitter l’appartement que je me suis réveillé. Me redressant, je passais une main dans mes cheveux avant de me lever, difficilement. Titubant, jusqu’à la cuisine j’ouvris le frigo pour gratter ma tête. Si je ne voulais pas être en retard, fallait que je parte, et vite. Pour autant, je ne comptais pas rater le petit déjeuner. Sortant la barquette de kimchi, et le reste de soupe d’hier, je fis réchauffer celle-ci avant de manger. Téléphone qui sonne, flemme monumentale de me lever je vérifiais le message une fois fini. Nino, qui avait, encore, oublié un truc. Je devrais peut-être lui acheter une tête ? Ou alors c’était une spécialité nippone ? Ils aiment oublier des choses ? Ramassant ses devoirs je les mis dans mon sac, avant de passer par la case salle de bains. Cinq minutes plus tard, j’étais sur mon vélo, pour partir en direction du lycée. Speedant, sans trop de difficulté, je finis par arriver au lycée pile avant la fermeture du portail. Cadenas mis, je sprintais pour monter les marches, et filer vers la salle de cours. Dans le couloir, beaucoup de monde, la cloche retentie, les professeurs n’allaient pas tarder à arriver. Cessant de courir, une fois arrivé dans le couloir de notre classe. Elle était là, elle m’attendait. Je levais les yeux au ciel avant de faire passer mon sac devant moi pour sortir ses fameux devoirs. M’approchant d’elle, je passais mon bras autour de ses épaules en la faisant se baisser pour la taper avec. De toute personne de notre classe dans le couloir. Donc. « Tête en l’air, ça se paiera. » Dis-je avant de me pencher pour soulever sa jupe. Juste pour la faire chier. « Oh t’as mis la culotte cutie girl aujourd’hui. » Je lui tirais la langue avant de rentrer dans la classe et cantonner un bonjour. Soupirant, je tirais ma chaise avant de m’asseoir et sortir mes affaires. Dormir ou écouter le cours ? Telle était le dilemme de la matinée.





Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 85
Age : 18, 4.01.99
occupation : trainee
avatar : kim yoojung
Points : 614

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4194-o-ni-repris-ni-rembourse http://www.lights-camera-action.org/t4198-o-s-death-note http://www.lights-camera-action.org/t4222-bakugo-nino-life-as-a-sasaeng-fan http://www.lights-camera-action.org/t4205-bakugo-o#78335
Message
Ven 20 Jan - 21:24


don't talk to me,
you're too obvious.
Nino † Jeno

tenue } Pressée, le sentiment que le temps vous échappe est extrêmement désagréable, surtout lorsque l’univers semble en rire, que les secondes qui normalement sont si lentes durant les cours, semblent s’accélérer. Impatiente, stressée, je guette son arrivée tant bien que mal, malgré les appels de mes camarades qui m’invitaient à les rejoindre plutôt que d’attendre dehors sans raison. D’un geste qui leur disait de continuer leur conversation, de ne pas se soucier de moi, je patientais malgré tout. Avais-je le choix ? Pas vraiment en soi, le lui demander plus tard serait limite impossible sans que cela ne soulève des interrogations. Il avait couru, mais pile au niveau du couloir, il ralentissait le pas, le faisait-il exprès ? « Dépêche-toi ! » murmurai-je à son attention, en lui disant de presser le pas mais en vain, il arrivait avec son allure d’escargot. « Tête en l’air, ça se paiera. » Je fais claquer mes dents en guise de réponse, mais la sienne ne tarde pas non plus. Pas pour ma réaction, mais simplement ma demande. Un cri sourd, ma main sur ma jupe pour empêcher le geste mais trop tard. « Oh t’as mis la culotte cutie girl aujourd’hui. » Je reste interdite alors qu’il rentre dans la salle de classe. Un pervers, un obsédé, était-ce le propre de cet abruti ? Plus je le découvrais, et moins j’aimais ce que je voyais. Mes joues virent au rouge, non pas de timidité, mais de colère. Claquant la porte, la deuxième de la journée mais qui était coulissante, je vois rouge et me dirige vers lui, balançant un coup de pied sur sa chaise de telle sorte qu’elle bascule. « YAH. Depuis quand on soulève la jupe d’une fille ? Hentai ! 地獄へ行け * ! » Avant de faire une scène que je regretterais, surtout en entendant siffloter le professeur qui se doutait absolument pas de ce qu’il se passait. Je pivotais sur mes talons pour rejoindre mes amies, bouillonnante de rage, balançant dans mon casier de table mes devoirs. « Le mot, Jeno est tabou pour le reste de la journée. Non, pour toute la semaine, voire même le mois ! Me parlez plus de lui ! » hurlais-je, avant de tourner la tête vers la fenêtre, parce que oui, j’avais la chance, de me trouver face à cette grande vitre. Parfaite en été pour profiter de la brise, et horrible pour sentir le décalage de température en hiver. L’avantage permanent était qu’au moins, j’avais une vue sympathique depuis le cinquième étage.


* va en enfer.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 201
Age : 18 ans
occupation : Trainee
avatar : Lim Sejun (Victon)
DC : Obt / Ks / Kom / Pjw
Points : 586

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4192-won-jeno-dumb-dumb http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Ven 20 Jan - 22:14


don't talk to me,
you're too obvious.
Nino † Jeno

Uniforme scolaire } Je prenais mon temps, oui. Mais je n’étais pas si en retard que ça, et puis, de toute façon, le professeur n’était pas encore là. Je le savais parce que d’une. Elle était encore dans le couloir, ça n’aurait pas été le cas, si le professeur avait été là, et de deux, je ne le vois pas dans le couloir, donc, on a encore une bonne marge de minutes, avant que monsieur n’arrive. En attendant, je lui donnais ses fameux devoirs, avant de la taquiner un peu, en me penchant pour voir la culotte qu’elle avait mise, juste pour la taquiner, parce que je savais qu’elle réagirait au quart de tour. Mais en attendant, je rentrais vite fait dans la classe en pouffant silencieusement. M’installant sur ma chaise, je soupirais en enlevant mes affaires du sac pour les poser sur le bureau, ou dans le petit casier en dessous pour plus de facilité. Entant la porte claquée, je ne relevais même pas le regard, sachant très bien qu’il s’agissait d’une Nino, plus qu’énervée pace que j’avais regardé sous sa jupe. Mais bon ce n’est pas comme si… Tapant dans ma chaise, m’enlevant de mes pensées, je sentis la chaise basculer. Me rattrapant à la table, mon genou butant le sol, je sentis les regards sur nous. « YAH. Depuis quand on soulève la jupe d’une fille ? Hentai ! 地獄へ行け * ! » Je relevais le regard vers elle avant de la regarder un peu surpris d’une telle violence. « Yah, ce n’est pas comme si c’était la… » Je me retins de dire que j’avais déjà vu cette culotte. Bordel. J’ai failli nous afficher. Le professeur arriva, m’empêchant de dire autre chose. Me relevant, je remis ma chaise avant de m’assoir et me masser le genou, qui me faisait légèrement mal. « Le mot, Jeno est tabou pour le reste de la journée. Non, pour toute la semaine, voire même le mois ! Me parlez plus de lui ! » Je pouffais doucement en sachant pertinemment que ce soir, même avant, elle ne me ferait plus la gueule. Et puis. J’avais vu toutes ses culottes ! Et même ses soutifs. Qu’elle ne fasse pas chier. Le cours commençait, moi au fond, caché d’un boloss devant, je pris mon téléphone pour faire des selcas totalement puérils avec les calques de Snapchat pour les envoyer en masse à Nino. On pouvait y lire dessus des « achète de nouvelles culottes, elles sont usées. » ou bien encore « Fais pas ton hystérique c’est la culotte que je regardais pas toi. » ou alors « Tu t’es grillée en montrant que tu m’attendais babo. »




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 85
Age : 18, 4.01.99
occupation : trainee
avatar : kim yoojung
Points : 614

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4194-o-ni-repris-ni-rembourse http://www.lights-camera-action.org/t4198-o-s-death-note http://www.lights-camera-action.org/t4222-bakugo-nino-life-as-a-sasaeng-fan http://www.lights-camera-action.org/t4205-bakugo-o#78335
Message
Ven 20 Jan - 22:55


don't talk to me,
you're too obvious.
Nino † Jeno

tenue } Extrêmement remontée, je tentais de focaliser celle-ci dans mes notes de cours mais il fallait qu’à chaque fois, la mine de mon critérium se brise. Appuyant sur le bout de celui-ci pour en faire sortir la mine, je continuais à écrire, furieuse, mettant mal à l’aise mes voisines, mais également du professeur qui continua son cours malgré ses regards furtifs lancés en ma direction. Je n’arrivais pas à le croire, que je vivais avec un hentai pareil, un attardé de première qui devait certainement se faire consulter. Il avait un grain, ce n’était pas possible autrement. Je sens mon portable vibrer dans ma poche, j’avais oublié de le mettre en mode silencieux, du moins je m’apprêtais à le faire quand les notifications réussirent à capter mon attention. Avant même de les ouvrir, je me retourne pour fusiller du regard, l’auteur de ces snaps qui m’avaient été envoyé. Ne pouvant pas élever la voix, je lui fis un signe qui pouvait être compris par le monde entier : celui qui disait qu’il avait signé son arrêt de mort. Pour autant, j’étais curieuse, de savoir de quelle façon il allait se faire pardonner mais niet. Ce singe n’avait rien compris, n’avait rien capté, insensible et profondément ignare. Pour autant, plutôt que d’entrer dans son jeu, je me contentais de lire, et de l’insulter à voix basse, ou plutôt dans mon for intérieur. Mais plus les snaps se défilent et plus ma tension monte d’un cran. Me levant subitement, faisant basculer ma chaise en arrière et effrayant ma voisine de derrière, je lève la main « Sensei ! L’élève Won Jeno se plaint de crampes musculaires, je l’emmène à l’infirmerie ! » aussitôt, je me levais pour lui asséner, dans l’angle mort du professeur, un coup dans l’estomac, sans pitié et sans état d’âme. Il l’avait mérité, cet imbécile fini. « Je crois qu’il va même vomir. Je l’emmène ! » déclarais-je en emmenant mon très cher Jeno à l’extérieur de la salle en lui attrapant les épaules pour faire genre de le soutenir. Une fois à l’extérieur de la salle de classe, la comédie continua jusqu’à ce que nous prenions l’escalier. Entre l’étage du dessus et du dessous, je le balançais contre un mur. « Te n’as rien d’autres à faire ? Tu le fais carrément exprès, avoue tout, sale hentai. » Non mais c’était un barge, pourquoi faisait-il fixette sur mes culottes alors que je ne regardais même pas ses sous-vêtements ? Entrait-il dans ma chambre pour regarder mes sous-vêtements ? « Me dis pas que t’es ce pervers qui traine dans le voisinage et qui s’amuse à renifler des culottes ? » le dégout se lisait sur mon visage, en même temps que je reculais d’un pas. Mon dieu, je vivais avec un criminel ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 201
Age : 18 ans
occupation : Trainee
avatar : Lim Sejun (Victon)
DC : Obt / Ks / Kom / Pjw
Points : 586

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4192-won-jeno-dumb-dumb http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Ven 20 Jan - 23:23


don't talk to me,
you're too obvious.
Nino † Jeno

Uniforme scolaire } Je m’amusais, avec mon téléphone. J’avais toujours aimé cette aplication. Elle permettait d’avoir pas mal de calque et de faire des photos assez drôle. J’étais un peu un hard trash du snapchat, et j’avais déjà une multitude de trophée. Mais il m’en fallait toujours plus. Quand j’en voyais un nouveau, je faisais tout pour l’avoir. Comme envoyer plus de cent snap en mode selca, pour pouvoir avoir le trophée. Il m’en fallait peu, oui, j’étais un bon petit mouton, qui suivait la tendance et faisait tout pour avoir des trophées. Car c’est cool les trophées. Et la première qui en pâtissait c’était mon ami, Nino. Depuis qu’on s’était rapproché, je la bombardais littéralement. Et je l’assumais parfaitement. Entendant un vacarme pas possible je sursautais, comme pas mal de monde dans la classe. Mais qu’est-ce qu’elle foutait ? « Sensei ! L’élève Won Jeno se plaint de crampes musculaires, je l’emmène à l’infirmerie ! » Je pointais mon index vers moi, en mode. Hein ? Moi ? Mais non. Je n’ai aucune crampe, je vais parfaitement bien. Qu’est-ce qu’elle raconte encore comme connerie ? La voyant venir vers moi, je fronçais les sourcils avant de la voir me taper dans l’estomac. Mon déjeuner. « Je crois qu’il va même vomir. Je l’emmène ! » N’ayant pas mon mot à dire, je me tins le ventre. Je n’avais pas si mal, mais bordel, pas alors qu’il est encore plein. Elle abuse. Finissant par sortir de la salle, et du couloir, je me mis à rire alors qu’elle me plaquait contre le mur. Bon dieu, cette petite chose avait de la force. « Tu n’as rien d’autres à faire ? Tu le fais carrément exprès, avoue tout, sale hentai. » Hentai. Je ne pus m’empêcher de rire. C’était pour la taquiner. Je n’ai même pas réellement regardé. Et ça ne m’a même pas excité d’un seul petit pourcent. Devais-je l’être d’ailleurs ? Je ne crois pas ? « Me dis pas que t’es ce pervers qui traine dans le voisinage et qui s’amuse à renifler des culottes ? » Je pouffais encore plus. « 야 하지마 » Je regardais autour de nous. « Si quelqu’un nous entend ils vont croire que je suis comme ça. N’importe quoi. Je te signale que quand on étend le linge pour le sécher, je ne deviens pas aveugle. » Je lui assenais une pichenette sur le front. « Pardon d’avoir offensé votre grande majesté sur ce fait. » et pour la taquiner je fis une petite courbette en riant quelque peu.




* Yah, arrête


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 85
Age : 18, 4.01.99
occupation : trainee
avatar : kim yoojung
Points : 614

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4194-o-ni-repris-ni-rembourse http://www.lights-camera-action.org/t4198-o-s-death-note http://www.lights-camera-action.org/t4222-bakugo-nino-life-as-a-sasaeng-fan http://www.lights-camera-action.org/t4205-bakugo-o#78335
Message
Ven 20 Jan - 23:51


don't talk to me,
you're too obvious.
Nino † Jeno

tenue } Si seulement ce n’était que ça, que je n’avais affaire qu’un simple et ringard pervers, je ne piquerais pas une crise pareille. Loin de là, j’irais même le dénoncer au poste de police local, quitte à le trainer là-bas. À Tokyo, avec ce genre de farfelu, on n’y allait pas de main morte. Sauf que voilà, il n’y avait pas que ça, et avec sa bêtise monstre, il allait finir par faire une gaffe. Le connaissant, il sortirait cette excuse des plus bidons et agaçantes : je ne savais pas. Chaque fois que sa stupidité frappait, j’avais l’impression que mon cœur allait faire un bond hors de ma poitrine tellement il m’angoissait et me frustrait. Il semblait tout prendre à la légère, avec distance alors que non, ce n’était pas l’attitude à avoir, il devait être constamment en alerte. Son secret était mon secret, le nôtre, et pour rien au monde j’avais envie que d’autres le sachent. Sauf que voilà, si au début j’étais rassurée que ce soit lui, un arrière-goût me restait au travers de la gorge à présent. Je le regrettais. Surtout si en surcroit, c’était un pervers. Mon dieu, allais-je finir dans les journaux locaux comme la pauvre japonaise retrouvée morte un mois après sa disparition ? Je panique, je doute, mais lui, se contente simplement de pouffer telle une dinde. « 야 하지마 » me disait-il. Le genre de phrase typique des dramas, à tel point que ce genre d’expression, je les comprenais avant même mon arrivée sur le sol du pays du matin calme. « Quoi, quoi, quoi ? Hajima mon œil oui, sale 변태. Tu crois que je ne connais pas le mot coréen ?  »  C’était un imbécile, et par sa faute, j’allais rater la première heure de cours. Je devais d’ailleurs peut-être y retourner, je devais emmener l’handicapé mental qu’il était et revenir, pas rester avec. « Si quelqu’un nous entend ils vont croire que je suis comme ça. N’importe quoi. Je te signale que quand on étend le linge pour le sécher, je ne deviens pas aveugle. » Je fais claquer ma langue contre mon palais à sa réponse. Je n’arrivais pas à le croire, il était tout bonne fichu ce type. Pourquoi a-t-il que je finisse par me retrouver à devoir me préoccuper de ce dernier ? C’était un cas perdu d’avance. Une pichenette, et je le menace de lui mordre le doigt. « Pardon d’avoir offensé votre grande majesté sur ce fait. » Profitant qu’il se courbe, je commence à le frapper au dos, tambourinant dessus autant de fois qu’il m’était permis pour extérioriser ma colère. « 헐 ! Combien de fois faut-il que je te répète de ne pas regarder mes affaires ? 死ね *! » Pour finir, je lui fichais un coup de poing au sommet de sa tête creuse. Combien de fois, lui avais-je dit qu’il n’avait pas le droit de regarder cette partie-là du linge ? Que s’il devait le décrocher, il n’avait qu’à enlever le tôt et le laisser dans un coin pour que je m’en occupe plus tard. Pourquoi avait-il poser ses yeux de crotte sur mes sous-vêtements ? Ils séchaient à part, bon sang. « Tu n’en fais qu’à ta tête ! Et oui, t’es un hentai. D’où tu soulèves ma jupe. Avoue que tu cherches à mourir plus jeune. »

* crève.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 201
Age : 18 ans
occupation : Trainee
avatar : Lim Sejun (Victon)
DC : Obt / Ks / Kom / Pjw
Points : 586

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4192-won-jeno-dumb-dumb http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Sam 21 Jan - 14:14


don't talk to me,
you're too obvious.
Nino † Jeno

Uniforme scolaire } Olalala. Elle s’énervait, pire que ça, elle devenait une vraie furie, ma vie était en danger, je le savais, je le sentais. Nino était une chouette fille, agréable, tendre, tout ce que tu veux, mais alors à côté, c’est le pire démon qu’il soit. On ne peut pas le nier, elle est carrément bipolaire à ce stade. J’suis sûr je l’amène à l’hôpital on lui trouve le diagnostic en deux minutes. Voire peut-être moins. Mais je vais me taire, si je le lui dis à voix haute, elle va me tuer, pour de bon, me brûler et me jeter en enfer sans attendre. « Quoi, quoi, quoi ? Hajima mon œil oui, sale 변태. Tu crois que je ne connais pas le mot coréen ? » Mais, pourquoi elle s’énerve pour si peu, roh, y’a pire dans la vie, vraiment. Je ne comprenais pas là. « J’ai jamais dit que tu ne connaissais pas le mot, pourquoi tu t’enflammes autant. Tu me vois bien torse nue toi. » Dis-je en sortant des arguments, un peu bidon, pour la contredire. Non mais vraiment. En attendant, il ne me restait qu’une seule, solution. C’était de m’excuser. Comme ça, peut-être que ça la calmera. Et qu’elle arrêtera de faire la folle là. Tout le monde allait l’entendre à ce rythme-là. Pour peu qu’un surveillant ne débarque. Si je suis stupide, alors elle, elle est idiote. M’excusant, je m’inclinais, pour marquer le coup, avant de sentir des coups sur mon dos. MAIS ELLE ME FRAPPE. ELLE EST FOLLE ? MON CORPS ! « 헐 ! Combien de fois faut-il que je te répète de ne pas regarder mes affaires ? 死ね *! » « YAISH ! ARRETE ! » J’essayais de « crier » à voix basse pour ne pas interpeller les autres. Mais c’est qu’en plus elle avait de la force dans ses minuscules bras là. Son coup sur ma tête, me fit gémir alors que je portais mes mains sur mon crâne pour le masser. Je souffre sa mère. « Tu n’en fais qu’à ta tête ! Et oui, t’es un hentai. D’où tu soulèves ma jupe. Avoue que tu cherches à mourir plus jeune. » Je me redressais en lui lançant un regard rempli de reproche. « Si le mari peut plus regarder les dessous de sa femme. Où va le monde. » Je fuyais avant qu’elle ne me tabasse pour de bon. Descendant quelques marches je lui tirais la langue. « Allez arrête, je rigole. Je ferai plus attention. Mais tu es trop centré dessus. Agis comme avant …. Notre…. » Je ne prononçais pas le mot, juste pour l’ennuyer avant de gigoter sur place. C’est qu’elle m’avait fait mal en plus. « Aigo, aigo, si je peux pas danser ce soir, ça sera de ta faute. »




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 85
Age : 18, 4.01.99
occupation : trainee
avatar : kim yoojung
Points : 614

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4194-o-ni-repris-ni-rembourse http://www.lights-camera-action.org/t4198-o-s-death-note http://www.lights-camera-action.org/t4222-bakugo-nino-life-as-a-sasaeng-fan http://www.lights-camera-action.org/t4205-bakugo-o#78335
Message
Sam 21 Jan - 19:05


don't talk to me,
you're too obvious.
Nino † Jeno

tenue } Et puis, en y réfléchissant, s’il pouvait crever sous les coups, ce serait tellement plus simple ? Le lien qui nous unie, aussi sacré puisse-t-il être, serait rompu. De toute façon, si ce n’était pas sous mes coups qu’il allait périr, ce serait certainement de par sa stupidité monumentale. En attendant, ce pervers méritait une bonne leçon. « J’ai jamais dit que tu ne connaissais pas le mot, pourquoi tu t’enflammes autant. Tu me vois bien torse nue toi.  » Je ne peux m’empêcher de pouffer de rire, enfin rire était un euphémisme parce qu’il y a bien un domaine où il excellait dans son imbécilité grandissante, c’était l’art de me faire voir rouge. Ça ne servait à rien de lui balancer des avertissements, pas sûr qu’il comprenne. « 참. Yah, YAH ! Nan mais je rêve ? C’est moi la victime de tes pulsions d’exhibitionniste. T’as vraiment décidé de signer ton arrêt de mort.  » À ces mots, je me déchaînais, plus de retenue pour cet abruti. Peut-être qu’à force de le frapper, le peu de neurone qui lui restait pourrait peut-être s’activer, que les coups provoqueraient enfin une connexion efficace entre elles. « YAISH ! ARRETE !  » Plutôt que lui répondre, j’eus un rire mauvais, avant d’accélérer ma pluie de coup de poing, pour enfin lui assener le coup final. Il méritait tellement plus, mais je me retenais de prolonger cette session de punition. « Si le mari peut plus regarder les dessous de sa femme. Où va le monde.   » Fuyant mon poing volant, du moins, ce n’était qu’une feinte, je lui balançais en pleine tronche mon chausson. Ce type cherchait vraiment à mourir sous mes coups. Et encore, apparemment, se faire frapper ne lui suffisait pas. C’était vraiment un bon à rien, aussi stupide que les poissons qu’il aurait pêché s’il n’était pas un trainee. « Allez arrête, je rigole. Je ferai plus attention. Mais tu es trop centré dessus. Agis comme avant …. Notre….  » Si j’avais un super pouvoir, je demandais celui de de Scott alias, Cyclope pour le laseriser sur place et le pulvériser en poussière, en atome, l’effacer de l’univers entier s’il fallait. « Aigo, aigo, si je peux pas danser ce soir, ça sera de ta faute.   » Quoi, la danse ? Non mais, il pensait à moi un peu dans l’histoire ? Il allait me faire complètement disjoncter, danser, chanter, quelle importance si par sa débilité profonde, il foutait tout simplement tout en l’air. « Hiiiiiiiiiiiii. Mais ferme cette bouche qui ne débite que des bêtises  » vociférais-je en plaquant ma main contre sa bouche, regardant de droite à gauche, histoire de voir si quelqu’un nous avait entendu, mais personne. Que fallait-il que je fasse à présenter ? Demander à transférer mon dossier dans une autre école alors que le lycée allait se terminer dans même pas quelques mois ? « Prépare-toi au pire Won Jeno. Parce que si tu continues à me casser les bonbons que je n’ai pas, si je commence à devenir enragée, que tu vois, j’pourrais vouloir tout faire péter ! Toi, moi, TOUT ! CREVONS-ENSEMBLE ! REVELONS A TOUS QUE TOI ET MOI, NOUS SOMMES PLUS QUE CA, QUE NOUS SOMMES, QUOI, DÉJÀ ?  »



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 201
Age : 18 ans
occupation : Trainee
avatar : Lim Sejun (Victon)
DC : Obt / Ks / Kom / Pjw
Points : 586

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4192-won-jeno-dumb-dumb http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Sam 21 Jan - 21:14


don't talk to me,
you're too obvious.
Nino † Jeno

Uniforme scolaire } C’était le jour de ma mort. J’en avais bien conscience, j’étais allé trop loin, mais je l’assumais totalement. Pourquoi ? Parce que je n’avais jamais de regret pour quoi que je fasse. La preuve. Ce qu’on avait fait il y a quinze jours, je ne le regrettais pas. Les regrets c’était pour les faibles. Et puis c’est tout. Bon, j’allais juste, souffrir ma vie, et en entendre parler, sûrement, jusqu’à ma mort, mais ce n’est pas grave. Elle semblait rancunière non ? Bonne question, je pense que j’aurais la réponse aujourd’hui tiens. « 참. Yah, YAH ! Nan mais je rêve ? C’est moi la victime de tes pulsions d’exhibitionniste. T’as vraiment décidé de signer ton arrêt de mort. » Je secouais la tête en mettant mes deux bras devant moi, en forme de croix. Non, elle se trompait allègrement. Ce n’était pas le cas. Elle n’était pas la victime, personne n’était la victime, sauf peut-être moi pour être lié à une femme comme elle ? Elle avait bien caché son jeu tiens. « Quand on voit comme tu réagis, je me demande si c’est pas moi la victime en fait. » Comment chercher le bâton pour se faire battre façon Jeno. D’ailleurs, je ne tardais pas à me faire taper par la belle. Elle avait une force, vous n’avez pas idée. C’était Hulk la fille. Elle était sûre de vouloir devenir une jolie et mignonne actrice ? Non, parce que là, je commençais à avoir de sacré doute hein. Elle m’avait menti sur toute la ligne. Depuis quand une patineuse artistique était si musclée ? Je demandais à être remboursé. Lui faisant une remarque, je ne trouvais que la fuite pour ne pas recevoir d’autres coups de poings. Mais pendant ma fuite, je me reçus un objet non identifié en pleine tronche. Objet identifié, quelques secondes après. Son… CHAUSSON ? Mais elle n’avait vraiment peur de rien ma parole ! « Pourquoi tu me balances ta chose puante sur la figure ! » Dis-je indigné en lui lançant un regard de merlan fris. Continuant pour autant de l’enquiquiner, je reculais en la voyant venir vers moi. « Hiiiiiiiiiiiii. Mais ferme cette bouche qui ne débite que des bêtises » Main plaquée sur mes lèvres, je ruminais en la repoussant, mais cette petite chose était bien plus tenace que n’importe quelle mauvaise herbe. Ma parole, sur quoi j’étais tombé. Et dire que j’étais lié à elle. Jusqu’à ce que mort s’en suive. « Prépare-toi au pire Won Jeno. Parce que si tu continues à me casser les bonbons que je n’ai pas, si je commence à devenir enragée, que tu vois, j’pourrais vouloir tout faire péter ! Toi, moi, TOUT ! CREVONS-ENSEMBLE ! REVELONS A TOUS QUE TOI ET MOI, NOUS SOMMES PLUS QUE CA, QUE NOUS SOMMES, QUOI, DÉJÀ ? » Ecarquillant les yeux, je me secouais avant de lui arracher la main de sur ma bouche. J’allais finir par mourir asphyxié avant l’heure. Sans un mot, je la fis taire en m’approchant d’elle pour plaquer mes lèvres sur les siennes avant de la repousser. « Mais tu vas te taire oui. La prochaine fois que t’hurle comme ça je recommence. Allez tchus. » Je commençais à la fuir, encore, avant de revenir sur mes pas pour l’embrasser à nouveau. « Tes lèvres sont douces. Ca me rappelle des souvenirs de cette fameuse nuit. » Je fuyais déjà. Direction infirmerie. Au moins, proche de ma mort, je pourrais être soigné.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas

don't talk to me, you're too obvious.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» don't talk to me, you're too obvious.
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: nord :: hanlim high school-