AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: outside :: flashbacks

I found you || ft. Sugi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

Messages : 221
Age : 19 ans
avatar : Jung Hoseok
DC : Boonty & TaeTae
Points : 291

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3356-sung-mingyu-open-your-eyes-and-see-my-ambition http://www.lights-camera-action.org/t3583-sung-mingyu-let-me-be-your-sunshine http://www.lights-camera-action.org/t4020-sung-mingyu#75155 http://www.lights-camera-action.org/t4019-sung-mingyu-hello-hello#75152 http://www.lights-camera-action.org/t4707-sung-mingyu-monkey_sung
Message
Ven 30 Juin - 23:10



Finally

featuring Su Gi


Tenue ↠ Quel trainee ne rêve pas de débuter sérieux ? Vivre le rêve hallyu en live, voir tous les efforts et tous les sacrifices réalisés récompensés par l'estime et l'admiration de milliers de fans. C'est des années de dur labeur enfin reconnu à leurs juste valeur. Franchement, j'ai vraiment hâte de débuter moi aussi, mais je ne peux pas vraiment lui avouer car ma retenu semblerait stupide. A la base, je suis devenu trainee dans l'unique but de retrouver Sugi et je veux accomplir mes objectifs avant de m'abandonner à mes passions. « C'est le rêve de tout trainee aussi ! » Mais bon, il faut se sentir prêt pour débuter et pouvoir donner des performances qui marqueront les esprits et je comprends que Sugi veuille perfectionner son chant, qu'il ne le trouve pas à la hauteur, même moi j'ai encore beaucoup à travailler niveau rap, j'ai une total confiance en mon flow, mais je veux être capable d'écrire mes propres textes et pourquoi pas composer ma propre musique pour pouvoir faire mes mixtapes et tout ça. « C'est vrai que ce n'est peut-être pas mieux, mais en tout cas, quand tu as un objectif, il faut te donner à fond et tu seras capable de n'importe quoi. » Dis-je en levant un poing encourageant devant mon visage. Je rigole tout de même avec Sugi parce que rire c'est le bien. C'est le meilleur son qu'on puisse entendre et surtout, ça lie les gens ! Enfin les rires franc, pas les rires forcés. Mais bref, ne nous attardons pas. Je sourire quand Sugi m'avoue être un garçon dans les nuages, je le remercie même mentalement de me permettre d'apprendre à le connaître. C'est fou comme deux frère peuvent se ressembler tout en étant différent. Personnellement je n'ai pas vraiment la tête dans les nuages, je vis dans mon petit monde certes, mais mon monde est sur terre, je me contente de vivre dans un monde plein d'optimisme et de bon côté, je n'aime pas voir les mauvais côtés alors je me tourne toujours vers la lumière plutôt que vers les ténèbres c'est ça mon monde et je l'aime comme il est, même si la nuit me rappelle très souvent qu'il y a toujours l'obscurité une fois le soleil couché.

On arrive finalement chez Sugi après une conversation qui tournait surtout autour de bouffe parce que c'est moi qui ai monopolisé la parole tout le trajet et on se retrouve à siroter un jus de pomme. J'aurais bien aimé être son colloc, et je mens pas, pour ce qu'on s'entend avec mon colloc actuel ça aurait été mille fois mieux. D'ailleurs j'ai à nouveau un moment d'absence quand il me parle de sa soeur. Alors l'une d'elle s'appelle Chungcha ? Il a dit qu'il en avait plusieurs si je m'en souviens bien. En tout cas je suis content de savoir qu'on se ressemble sur ce point. Il a l'air proche de sa famille, si on exclu son père, et il a surtout l'air d'avoir ce côté protecteur. Enfin moi je n'ai jamais connu ma famille biologique en dehors de ma mère, mais j'avais tout de même pu en trouver une et ça me suffisait amplement, tous les enfants avec qui j'ai grandis, que j'ai vu grandir et protéger, c'était tous mes frères et soeurs pour moi. Mais bon, j'avais tout de même ce besoin de trouver mes racines et c'est pour ça que je suis ici aujourd'hui. « Tu dois être proche de ta soeur. » Dis-je en souriant. Je n'en ai pas rajouté plus, en temps normal je lui aurais raconté ma vie mais là, je trouve ça un peu gênant de parler de ma famille en sachant que mon propre frère que je n'ai jamais connu, et avec lui, tout une partie de ma vie, est là juste devant moi. Du coup je préférais rester discret là dessus. Enfin s'il me pose des question j'y répondrais mais voilà quoi. Enfin, on a fini par dérivé sur notre vie de trainee, du moins on est revenu sur le sujet et savoir qu'il l'a été huit ans me choque et en plus il danse depuis plus longtemps ? « Ouah, je t'envie... J'aurais tellement aimé découvrir la danse plus tôt, mais bon, ma mère avait déjà du mal à nous faire vivre tous les deux, elle pouvait pas se permettre de m'inscrire dans un cours de danse, et puis dans mon quartier on dansait pas vraiment, on fait juste les cons avec de la musique donc bon, rien de bien passionnant quoi. Mais t'as raison ! Si on travail dur et qu'on est passionné, on peut tout faire ! » J'en était convaincu, avoir une passion ça te permettait de toujours repousser les limites, ça te donnait des ailes.

« Si je dois débuter en groupe, je voudrais qu'on soit une famille moi aussi ! Je suis complètement d'accord avec toi, un groupe s'il veut durer, il faut que les membres soit soudé, qu'ils s'entendent et se comprennent et qu'ils aient des liens forts. En fait il faut être sur la même longueur d'onde. Et puis on vit ensemble alors ce serait con de pas s'entendre. Déjà je peux te dire que le groupe de trainee dans lequel ils m'ont foutu ne marchera jamais, ils sont tous en compétition tout le temps a essayer de mettre des bâtons dans les roues à ceux qui les surpasse. C'est fatiguant d'ailleurs. M'enfin, pas comme si j'allais rester avec eux de toute façon. » Je hausse les épaules, de toute façon ce sont des cas désespéré, s'ils font pas un effort de comportement, soit ils ne débuteront jamais, soit ce sera le genre de groupe faux cul qui finira par faire des scandales à tour de bras. Vu comment les scandales commence vite dans ce monde. « Noooon ! Tu connais pas Eminem ? C'est juste le dieu du rap ! Le premier rappeur blanc de l'histoire qui a percé, le gars qui a vécu une vie de merde jusqu'au bout mais qui a quand même réussi à se tenir au dessus de tout le monde, genre le gars s'est pointé dans le game au milieu de tous les black rappeur et il les a défoncé ! Ah, un jour regarde le film 8 miles, ça retrace sa vie, à par quelques détails c'est presque l'histoire de sa vie, ce mec est tellement génial ! Et puis la battle final comment il défonce son adversaire, il l'a démoli, je rêve de rapper comme lui faire des freestyle comme ça. Je te jure il mérite trop son nom de rap god. » J'admirais beaucoup trop ce mec, c'était mon modèle absolu, c'est mon dieu et ses chansons sont ma bible, je le vénère trop.

© As








Keep training
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 15
Age : 19 ans
rôle dans le groupe : Danseur
nom de scène : Sea
avatar : Jung Hoseok ((J-hope/BTS)
Points : 163

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Dim 2 Juil - 18:41

I found you
« - Je dit pas le contraire, c'est légitime, on vient pas ici pour rester à s'entraîner sans but, sinon autant s'inscrire à des cours et bosser à côté autre part. »

Su Gi sourit, c'est sûr que ça serait des années perdu pour rien si au final on ne fait pas pourquoi on est venu ici. Ça le dégoûterais bien en tout cas, il ne veut pas repartir comme ça sans n'avoir rien fait à par s'entraîner pour une cause perdu au final. Franc et honnête, légèrement stupide, il se gênerait pas à exprimer son mécontentement si cela arrivait. Il ne veut pas de toutes ses années foutu en l'air. Alors, oui, il espère débuter rapidement. Il soupire et fait une légère moue, avant de s'étirer de tout son long.

« - Oui, il faut faire tout pour atteindre son objectif, c'est clair ! Qu'importe comment y arriver finalement. »

après tout, tout le monde à un objectif à atteindre et il ne faut pas le lâcher. Ça serait bien triste de voir tout le monde baisser les bras car ça leur paraît trop compliqué. Il sait qu'il y a des esprit plus faible que d'autre, mais il faut quand même essayer. Parce que tout le monde, quoi qu'il arrive, se dirige plus où moins vite vers le bourreau qu'est la mort. On a rien à perdre d'essayer, il faut oser lancé les dés une bonne fois pour toute et se dirigé à l'aveuglette vers l'avenir en espérant avoir fait les bon choix. Mais malheureusement, certains garde les dés en mains et n'ose pas les jouer, finissant leur vie en espérant encore que leurs vie va changer sans un coup de pouce. C'est dommage. Mais c'est comme ça. Ainsi va la vie. Certains on trop peur de l'échec pour vouloir gagner. Ils continuent de discuter, d'abord parlant de lit et de tête dans les nuages. Puis en partant vers sa chambre, ils parlent de bouffe, ces truc poser dans des assiettes que Su Gi ne voit que tout les deux ou trois jours, quand son jeun commence à se faire sentir dans son ventre et dans ses muscles. Quand il sait qu'il ne tiendras pas encore vingt-quatre heures sans manger sous peine de finir en hypoglycémie. Parce qu'après toutes ses années, à ne pas manger correctement, il est sujet à des vertiges et de se retrouver dans les pommes par manque de sucre. Mais il s'y fait, il sait comment gérer maintenant.

Autour d'un verre de jus de pomme, seul boisson survivante de la razzia qu'avait subit son stock de bouteille de jus en tout genre, il continuait de parler dortoir avant de dériver sur la famille. Cette famille légèrement détruite. Deux frères séparé à la naissance, un fils et son père qui se font la misère, une sœur au cimetière, une qui a bien failli ne plus jamais marcher et un divorce pour le bouquet final. Une famille déchiré. C'est pas vraiment ce qu'aurait souhaité Su Gi, mais il fait avec. Et encore, il ne sait rien au sujet du frère jumeaux qui se tient devant lui. De quoi accroître la colère du garçon en vers son propre père, qui pour lui, à tuer sa sœur et toutes sa famille en même temps.

« - Oui, un petit rayon de soleil… on avait les mêmes amis enfants, on était tout le temps ensemble… mais quand je suis devenue trainee on c'est un peu éloigné… enfin notre environnement à tout les deux à fait qu'on avait plus les même connaissances, le même rythme de vie et tout ce qui va avec… »

et maintenant ils sont seul chacun de leurs côté à faire leur vie… elle aurait bien eu Boo Ja comme compagnie si elle ne dormait pas pour l'éternité six pieds sous terre. Il bu pour se donner contenance et soupire. Enfin bref, il reviennent au sujet trainee, il lui apprend qu'il est à la KG depuis huit ans, ça fait longtemps oui. Mais malgré ça il trouve encore qu'il manque d'entraînement sur sa voix. Mais bon, il verra bien par la suite.

« - Qu'importe quand tu l'as découverte, si tu te concentre tu pourras avoir un non niveau rapidement, dit toi, que ça ta permis d'avoir du temps pour autre chose avant de commencer ici. »

il sourit et fini son verre qu'il pose sur le bureau de sa chambre auquel il est accoudé, tout en regardant sont interlocuteur.

« - Oui c'est mieux de s'entendre, après on est pas obligé de penser pareille, juste être assez mature pour débattre sans s'énerver et sans mal prendre les propos des autres, accepter des avis contraires et que tout le monde a le droit de penser différemment. Après il faut juste qu'il y est des délires ensemble, de l'entraide et que tout le monde se sente bien. Par qu'il est de malaise, de peur, d'un qui se sente à l'écart… après pour ton groupe de trainee tu débuteras peut-être pas avec eux… moi y a déjà quelque groupe de trainee avec qui j'étais qui ont débuté. »

il sourit et se balance sur les deux pieds arrière de son sièges. En regardant par la fenêtre en écoutant Min Gyu. Il soupir un peu… il ne cherche pas à être impoli, ou à le blesser, mais ses propos l'exaspère un peu. Juste parce qu'il a une façon de penser différente et qu'il entend souvent ce genre de parole 'j'aimerais trop faire comme lui, ou faire ci comme elle, ta vue ? Moi aussi je veux faire ça !' un peu triste en soit. Il ferme les yeux.

« - Ne cherche pas à faire comme lui, à savoir faire comme lui, démarque toi avec ton propre truc. Le talent c'est pas essayer de faire quelque chose comme quelqu'un qu'on adore. Tu peux l'admirer, mais ne cherche pas à lui ressembler. Fait ton propre chemin, avec ton propre style. Même si c'est pas comme les autres, ce qui marche, c'est que les gens voit ta passion dans se que tu fais et le travail que tu fournis pour arriver à tes rêves. »

il rouvre les yeux et regarde son vis-à-vis.

« - Du moins, c'est juste un conseille, près fais en ce que tu veux, mais c'est exaspérant tout ces gens qui veulent être comme quelqu'un, alors qu'il a ces propres qualité pour être unique et arrivé à faire des choses incroyables sans essayer de trouver autre chose d'incroyable parce que c'est populaire. »

Codage par Libella sur Graphiorum



Sea
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 221
Age : 19 ans
avatar : Jung Hoseok
DC : Boonty & TaeTae
Points : 291

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3356-sung-mingyu-open-your-eyes-and-see-my-ambition http://www.lights-camera-action.org/t3583-sung-mingyu-let-me-be-your-sunshine http://www.lights-camera-action.org/t4020-sung-mingyu#75155 http://www.lights-camera-action.org/t4019-sung-mingyu-hello-hello#75152 http://www.lights-camera-action.org/t4707-sung-mingyu-monkey_sung
Message
Mar 18 Juil - 14:35



Finally

featuring Su Gi


Tenue ↠ Je rigole en entendant Sugi parler. Oui c'est sûr que celui qui vient ici juste pour s'entrainer sans aucune intention de débuté n'a pas vraiment compris le principe d'être trainee. Enfin je suis bien placé pour parler moi, j'étais complètement dans cette état d'esprit quand je suis arrivé dans le monde de l'entertainement, je n'avais jamais dansé, jamais rappé, je ne m'étais jamais intéressé à se monde et je n'avais jamais pensé une seule seconde faire un tel métier un jour. Moi j'étais juste venu dans l'unique but de trouver Sugi, rien d'autre. Je serais surement parti après l'avoir trouvé, peut-être essayé de m'inscrire dans une université à Séoul dans une filière random parce que je ne savais absolument pas quoi faire de ma vie avant ça et continuer ma petite vie pépère, j'aurais surement repris le restaurant de ma mère vu comment c'était parti. Mais bon, ça aurait été le cas si je n'étais pas tombé amour de la danse et du rap, maintenant je n'ai qu'un objectif, débuter et devenir une légende. Rien que ça. « Bien dit ! » Si on voulait réussir, il fallait se donner les moyens, il n'y avait aucun doute là dessus. Au final, on a fini dans la chambre de Sugi à boire un verre de jus de pomme en continuant de parler de tout et de rien, et puis de sa famille qui était, par extension, aussi la mienne. Ça me faisait bizarre de l'entendre parler de sa soeur, je n'arrivais pas à me faire à l'idée que cette fille de qui il parlait était aussi ma soeur, enfin ma demie-soeur mais c'est pareil, j'avais presque l'impression de m'incruster tout seul dans un tableau qui n'était ps le mien, un tableau dans lequel je n'avais rien à faire. Mon tableau à moi a toujours comporté ma mère et moi uniquement, personne d'autre, pas de père, pas de grands-parents, pas d'oncles ou de tantes, pas de frères ni de soeurs, juste deux personnes qui faisaient leur petit bout de vie et qui essayaient de survivre avec ce qu'ils avaient. Je commençais vraiment à me demander si c'était une bonne idée de venir jusqu'ici, de me pointer comme ça et de chambouler toute une vie. Je n'en avais pas le droit d'un côté. C'est d'ailleurs pour ça que je ne voulais pas lui dire la vérité par moi-même. Je n'en avais pas le droit et puis s'il était destiné à ne jamais le savoir, et bien qu'il en soit ainsi.

« Ça doit être bien d'avoir une soeur. Enfin, une vraie soeur. J'imagine que de toute façon, vos chemins étaient obligé de se séparer à un moment ou à un autre. Si tu veux réaliser ton rêve, il faut faire quelques sacrifice. Mais je pense que ça ne veut pas spécialement dire que tu dois couper entièrement les ponts avec elle mais ça peut être aussi bénéfique de commencer une vie par soit-même. » Enfin je dis ça mais je n'y connais pas grand chose, certain, le quartier dans lequel j'ai vécu à toujours été ma famille, j'ai grandit avec les enfants de ce quartier, ils m'ont appris la vie, ils m'ont protégé, j'ai protégé les plus jeunes et j'avoue qu'on était pas mal du genre à rester entre nous, on acceptait mal que les autres se tape l'incruste dans notre groupe. Personnellement ça ne me dérangeait pas, j'étais surement celui qui avait le plus d'amis hors de mon quartier, mais dans mon école, c'était un peu la guerre des gangs, les enfants qui fréquentaient cette école venaient de quartiers différents et chacun restaient avec les autres enfant de son quartier respectif et ça à vite créé des tentions et des rivalités. Enfin c'était une école assez spécial, c'était une école des bas-quartiers quoi, les profs étaient juste fatigué de leur boulot et faisaient leur cours sans même se soucier du bordel qu'il y avait dans leur classe. M'enfin, j'ai tout de même été chanceux, si je n'avais pas quitté la ville, je serais surement en train de bosser dans le resto de ma mère avec assez peu de chance d'un avenir glorieux et aisé. Ça a un bon côté parfois. Mais bon, huit ans ici, il devait être vraiment jeune quand il est arrivé ici, j'imagine que ça a dû être dur. Un rire m'échappe quand il me dit que j'ai eu le temps de faire autre chose. « Si tu savais. C'est pas comme si on avait espoir de faire quoi que ce soit de très grand de là où je viens. » Faut se le dire, je viens d'un milieu pauvre, on a eu une éducation scolaire merdique et nos parents ont surement pas l'argent de nous envoyer dans de grandes université et même s'ils l'avaient, avec les écoles qu'on à fréquenté, on serait surement recalé directement. Donc on ne peut pas vraiment dire que j'ai eu le temps de faire autre chose. J'ai peut-être eu le temps d'avoir une enfance banale, je ne peux pas le nier. Jouer au foot, faire les con dehors, se terrer dans des salles d'arcades toutes la nuit, ne se soucier de rien à par de se faire engueuler par nos parents. Les plus jeunes trainee n'ont pas forcement l'occasion de faire ça.

« Je ne dis pas le contraire, c'est toujours intéressant d'avoir des avis différents, ça donne un plus au groupe. Mais bon, c'est ça, il faut être assez mature pour ne pas se prendre la tête pour tout t n'importe quoi. » Je prends une gorgé de ma boisson que, bizarrement, je n'avais pas vraiment touché depuis que j'étais ici et un autre rire m'échappe. « J'en ai vu passé des tas des groupes de trainee donc je ne m'en fais pas pour ça. J'ai changé tellement de fois que je commence à me demander s'ils vont un jour réussir à me trouver un groupe, je ne pensais pas être quelqu'un de si difficile. » Je rigole de bon coeur. C'est un peu vrai au fond, mais je sais que la raison pour laquelle je change autant de groupe, c'est parce que je me donne beaucoup trop à fond, quitte à ne jamais me reposer et j'évolue beaucoup trop vite pour les groupes dans lequel je suis. Ils me mettaient dans des groupes qui avaient la même ancienneté que moi, des débutant donc en général, mais j'avançais trop vite pour eux donc on me changeait de groupe, tout le temps. Il m'est arrivé même de me retrouvé dans un groupe beaucoup trop fort pour moi, genre au porte des débuts. J'aimais bien etre dans ce groupe, ça me donnait du challenge, voir beaucoup trop, j'en dormais plus le soir tellement je voulais attendre leur niveau, mais c'était sensé être un groupe qui était capable de se produire tout seul et je n'apportais pas grand chose au groupe alors il m'ont retiré. Dommage, mais c'est pas plus mal, j'ai pu venir à la KG au moins et je vais avoir plus de temps pour pouvoir me perfectionner et apprendre de nouvelle chose. Je fais d'ailleurs part à Sugi de ma grande admiration pour Eminem mais la réaction de Sugi me surprend. Enfin qu'à moitié en fait, il doit en avoir marre de m'entendre parlé, c'est assez fréquent chez les gens, je suis un véritable moulin à paroles et ça peu déplaire à beaucoup de gens. Ce qui m'a vraiment surpris par contre, c'est ce qu'il a dit. Je m'ébouriffe les cheveux avant de me pencher en arrière, prenant appuie sur une main, mon verre dans l'autre. J'avoue que pour le coup je suis un peu scotché, il n'a pas tord d'un côté mais bon, tout le monde à besoin d'un modèle non ? Puis surtout que quand tu es quelqu'un comme moi qui n'avait jamais touché un micro de sa vie, t'es un peu obligé de prendre exemple sur quelqu'un. Je ne suis pas quelqu'un de particulièrement talentueux, il faut se l'avouer, je suis juste plutôt agile avec mon corps et tout le reste c'est juste des heures et des heures de travaille acharné à reproduire ce que d'autres ont fait. Je n'ai pas la capacité de faire mon propre truc, du moins pas encore, c'est sûr que j'y travaille et je compte bien réussir.

Un rire un peu gêné sort finalement de ma bouche, je n'arrivais pas vraiment a trouvé mes mots, c'était bien la première fois d'ailleurs, je n'ai jamais de mal à trouver mes mots et défendre mes idées d'habitude, mais là je sais pas. Peut-être parce que je dois admettre que je suis pas si doué que ça ? J'aime me vanter de me travaille et je n'aime pas spécialement me rabaisser donc bon. « Ouais, c'est sûr que c'est toujours mieux de travailler son propre style, mais quand t'as pas de talent, il faut bien commencer avec quelque chose, tu peux pas devenir un assez du dessin avec une simple feuille blanche et ta seule imagination, il faut bien un modèle pour examiner le comment du pourquoi et pour développer ton propre style. Je comprends ton point de vu, je suis même plutôt d'accord avec toi, mais je pense que tout le monde à besoin de puiser son inspiration dans des modèles, c'est un peu comme ça qu'on s'améliore à mon avis. On regarde les autres, on regarde leur technique, on prend un peu de ce qu'ils font et on mixe le tout et on le modifie pour en faire un truc à sa sauce. Dis comme ça on dirait grave du plagiat mais bon, de toute façon, quand tu veux apprendre quelque chose que tu ne sais absolument pas faire, tout seul notamment, tu a pas vraiment le choix que de copier les autres. » Je hausse les épaules, reprenant encore une gorgée de jus de pomme « Personnellement, je rêverais d'avoir mon propre style, écrire mes propres paroles, composer mes propres chansons, mais je suis pas super doué pour ça, je sais pas faire de freestyle, du coup ma seule option pour m'améliorer c'est celle-ci, c'est recopier les gens et au pire tenter de rapper leur chanson en essayant de me trouver mon propre style. Pour moi, un modèle c'est comme un objectif à atteindre. Je veux atteindre le niveau d'Eminem, mon rêve ultime se serait même de le dépasser et c'est un peu ça qui me donner la motivation de rester tout les soirs un peu plus tard, quitte à sacrifier mon temps de sommeil. » Je souris à la fin de mon récit, pas mécontent de pouvoir partager ma vision des choses avec quelqu'un et surtout, content d'entendre d'autres façon de pensée.

© As


hrp:
 







Keep training
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 15
Age : 19 ans
rôle dans le groupe : Danseur
nom de scène : Sea
avatar : Jung Hoseok ((J-hope/BTS)
Points : 163

knockout g
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Dim 3 Sep - 21:36

I found you
Jung Su Gi parlait de sa sœur, parce qu'elle était la personne qui était la plus importante pour lui, ainsi que sa mère. Il aimait se dire qu'ils étaient toujours proches, même si depuis, leur route ont pris des chemins différent, qu'ils n'ont plus beaucoup de chose en commun, qu'ils ne se voient plus beaucoup en dehors des fêtes et que tout les deux vivent le drame familial différemment. Et bien que tout deux sachent qu'il sera toujours là pour l'aider et la protéger, ils étaient surtout en train de s'éloigner lentement, mais sûrement, pour son plus grand désarroi. Il ne devrait peut-être pas parler d'elle à un garçon à peine rencontré, mais il ne voyait pas de mal à ça, après tout, sa famille n'est pas un sujet tabou tant qu'on ne parle pas de son foutu père et de sa défunte sœur. Souriant à Min Gyu, en acquiescent ses dires. Il est vrai qu'ils n'allaient pas faire leur vie ensemble, sa sœur et lui, mais il aurait voulu que cette séparation se fasse un peu plus tard. 

« - Tu as raison… Tout rêve nécessite quelques sacrifices… Mais on va dire qu'il n'y a pas que ça qui a contribué à ce détachement trop précoce… Mais bon, on ne refait pas le passé, alors autant aller de l'avant malgré tout… »

Un drame encore trop présent, alors que les deux avaient réagi différemment, alors que la benjamine vivait en alternance entre père et mère après le divorce inévitable, le cadet lui, c'était installer chez sa mère quand il n'était pas au dortoir de la KG, pour ne plus voir le visage de ce père assassin. Et il se disputait souvent avec sa sœur sur ce sujet, elle qui allégeait les erreurs d'un père qui n'a fait rien d'autre que causer la mort d'une sœur qu'il aimait malgré qu'ils étaient moins proches qu'avec la benjamine. Pour lui, un adulte devait savoir se gérer et ne pas se forcer à faire des choses qu'ils ne peuvent pas, comme conduire en étant fatigué. Puisque cet accident se faisait encore sentir aujourd'hui entre l'absence d'une sœur, une épaule parfois douloureuse et une petite sœur dont les sesquelle sont nombreuse, après un an en fauteuil roulant, alors qu'elle ne peut pas pratiquer d'effort physique bien longtemps, malgré qu'elle tire sur le fil sans arrêt, têtue comme elle est, alors qu'elle n'a pas beaucoup grandi depuis, alors que comme lui, elle aime la danse, mais ça lui reste limité. Su Gi hausse les épaules et lâche un petit sourire à son vis-à-vis. 

« - Je ne parlais pas de grand-chose… Juste de sortir, d'avoir des potes, de faire des conneries, oublier qu'on a un avenir à construire, parler, rencontré… Je ne sais pas si t'as vu ici… Mais généralement quand tu as des jours de congé, c'est la famille qu'on va voir et on ne va pas vraiment voir ailleurs... » 

Les journées sont rudes, alors que les jours libres se font rares, pas vraiment le temps d'aller se poser dans un parc, d'aller mater un film au cinéma, d'aller au parc d'attractions, de passer une après-midi à la bibliothèque, d'aller passer quelques jours en dehors de la ville, d'aller boire un coup avec des amis qui se font de plus en plus rare, n'ayant plus le temps d'aller leur rendre visite régulièrement, profitant plutôt du temps libre pour aller voir la famille qui te soutient encore et toujours… Du moins, c'était ça son rythme, ne se relâchant pas depuis huit ans, pas avant de s'être fait une place parmi les plus grands. Même s'il aurait voulu connaître les aléas d'une adolescence normale, dans un lycée banal, à faire quelques conneries, à ce prélassé dans le canapé le week-end, et à faire les grasse mâtiné les vacances. Mais il aimait la danse et tant pis pour tout ça. 

« - Oui, c'est mieux de pouvoir discuter tranquillement, que d'entendre crier de tous les côtés pour savoir qui arrivera à imposer sa façon de parler… »

Buvant un coup à son tour, il rit de bon cœur au dire de son vis-à-vis, qui semble ne pas pouvoir trouver un groupe. 

« - En huit ans, j'en ai vu passer aussi ne t'inquiète pas ! Il faut juste qu'ils trouvent des personnes qui s'entendent bien et qui donnent un truc harmonieux dans le chant et les clips, que ça ne soit pas complètement désuni… »

Après tout, rien ne sert de faire un groupe où c'est la guerre permanente entre les membres, même s'il commence à faire pas mal de temps qu'il est là pour sa part et qu'il commence à avoir peur de ne jamais réussir, il vaut mieux ça que de se précipiter et de ne pas se sentir bien après dans le groupe. 

Parlant d'eminem, tout deux au avis différent, en parlant calmement, ils débattent entre eux, expose leur point de vue, et il comprend aussi le point de vue de Min Gyu. Un peu plus avec l'image du peintre devant sa toile blanche. On pourrait même donner cet exemple pour un écrivain devant la page vierge du Word, ou d'un sculpteur devant un rocher brut. Il a un avis mitigé, mais concède que Min Gyu a en partie raison, après tout, chacun progresse comme il peut, comme il veut. Il écoute son rêve d'écrire et de surpasser son modèle et il sourit. 

« - Tu as peut-être raison »

Posant son verre sur son bureau, il se lève et attrape un dossier sur son bureau avant d'attraper le poignet de Min Gyu et de le tirer en dehors de sa chambre en lâchant un « viens » un peu amuser, direction les salles d’entraînement pour le chant, qu'il entre rapidement avec son camarade, refermant derrière eux, il tire un banc pour poser le dossier prit dans sa chambre. 

« - J'aimerais te faire faire quelques choses… Ça m'a aider pour la danse, mais je pense qu'on peut remixer la technique à ma sauce pour le chant. » 

Sortant quelques papiers, cherchant une chanson un peu simple, ne cherchant pas non plus à faire dans le compliqué, trouvant enfin au bout de quelques minutes, tendant ensuite la feuille à Min Gyu. 

« - C'est normalement une chanson, mais comme tu es rappeur, si j'ai bien compris, chante là en râpant, s'il te plaît. » 

Souriant en s'asseyant sur le banc, prêt à écouter. 

Codage par Libella sur Graphiorum



Sea
Revenir en haut Aller en bas

I found you || ft. Sugi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» I found you || ft. Sugi
» 06. you found me lying on the floor
» « Now I've finally found someone to stand by me. » Albus&Nara - terminé.
» RGSS-RTP Standard not found
» We've found a kind of paradise, in a flowers bloom [Haramu] [ABANDONNE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: outside :: flashbacks-