AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: séoul :: centre

sickeningly sweet like honey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Messages : 725
Age : 19 yo + 17.05.98
groupe : d.avenue
rôle dans le groupe : second vocal - dancer - maknae - variety queen - l'inutile quoi
nom de scène : h4Ru // haRUDE
occupation : 3M04L1F3 // Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M // HOE's love forever // Mei's baby
avatar : park siyeon (pristin) - hocus mufackin' pocus
DC : juri (fe) ; nami (kg)
Points : 41

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t239-myung-haru-hakuna-your-own-matata http://www.lights-camera-action.org/t241-myung-haru-you-me-cellphones#1891 http://www.lights-camera-action.org/t243p10-myung-ha-ru-you-re-on-my-agenda http://www.lights-camera-action.org/t251-myung-haru-slide-to-unlock http://www.lights-camera-action.org/t4485-myung-ha-ru-da_haruco#82061 http://www.lights-camera-action.org/t1250-haru-yuseong-media
Message
Lun 6 Fév - 9:38


[...] don't need money, all I need is you.

aesthetic /  « Sucré ou salé ? » interrogea Ha Ru, criant en direction du salon. Le choix pouvait paraître futile aux yeux du jeune homme mais pour elle, il se révélait crucial. Les deux sachets de pop-corn devant elle, l’adolescente finit par enfourner soigneusement l’heureux élu dans le micro-ondes avant de se hisser sur la pointe des pieds, étirant le bras afin d’attraper un des récipients empilés dans le placard. Quelques secondes plus tard, elle faisait en sorte de ne pas se brûler les doigts en remplissant le bol avec les grains de maïs grillés. Un sourire flottait sur son visage à la perspective de la soirée : un marathon de films au choix de Jun Ho.

De longues semaines s’étaient écoulées sans que l’idol ait une seconde pour le voir, entre les derniers événements agités qui avaient suivit le hiatus du jeune homme, mais ce soir elle était bien décidée à rattraper le temps perdu et s’offrir le luxe d’une vraie soirée de couple, pour une fois. Et même si c’était l’appartement de son petit-ami qu’elle investissait, elle faisait en sorte qu’il n’ait pas un petit doigt à lever grâce à son plan infaillible : pendant qu’il débattait sagement avec quelles œuvres cinématographique il allait la torturer, Ha Ru remplissait un plateau de victuailles, suffisant pour nourrir un petit village. Elle avait même prit soin de noyer le canapé sous une tonne de coussins et deux couvertures, et de préparer le repas du soir. Certes, elle avait surtout copié la décoration vue sur Tumblr quelques heures plus tôt - et son "repas" tenait surtout du plat préparé - mais ses efforts comptait, non ? « Y’a trois paquets de chips ici, mais rien à boire… » bougonna-t-elle en boudant les bouteilles d’eau qui monopolisait le réfrigérateur. Ni bière, ni soda : après tout, un staffien était chargé de le mettre au vert, ce n’était pas étonnant de rien trouver de la sorte chez lui.

Mais ce n’était pas une vraie soirée si elle s’en tenait aux mêmes aliments qu’à l’agence ; autant en profiter pour tricher un peu. Évidemment, le strict régime pré-comeback que lui imposait la YM allait le lui faire payer, mais l’occasion était trop belle. Fière de son programme, la rookie emporta prudemment le tout dans la pièce principale, posant les snacks sur la table avec un un air ravi, avant de jeter un œil à l’écran du PC du jeune homme, curieuse de ses décisions. Bon, il n’avait pas un écran plat mais c’était déjà bien d’avoir une forme de divertissement juste pour eux, surtout maintenant qu’elle était privée de toute distraction depuis son emménagement au dortoir des D.Avenue. « Toujours pas choisit ce qu’on allait regarder ? » interrogea-t-elle malicieusement en renfilant sa veste, se préparant déjà à ressortir affronter le froid pour courir à l’épicerie la plus proche. Braver la nuit et la température glaciale uniquement pour quelques boissons, si ce n'était pas une preuve d'amour, ça. Attrapant sa casquette, elle s'efforça de dissimuler sa tignasse nouvellement décolorée avant d'enfiler ses baskets. « En attendant, je fais un saut au convenience store. Y’en a bien un en bas de l’immeuble, non ? »

©S a n i e






Dernière édition par Myung Ha Ru le Jeu 9 Fév - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 2316
Age : vingt-trois ans.
groupe : 6rhymes, leader & rapper.
rôle dans le groupe : manwhore. useless phake leader.
nom de scène : jun to the HOE
occupation : boulet. bg en carton. haru's whiny lil' bitch.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), jung hana(ture) & shin seok(ay).
Points : 86

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4522-junho-minds#82164 http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4054-junho-infrontofhoe#75979 http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Mar 7 Fév - 3:15

my happy little pill, take me away. dry my eyes, bring color to my skies.
haho, aesthetic, soundtrack ☾ Ses sens visuels heurtant à de bien multiples reprises l'internet, cet ordinateur portable disposé à l'encontre de ses cuisses, le jeune homme se devait de mettre la main envers des productions cinématographiques convenables... aussi bien pour lui que, la jeune demoiselle disposée au sein de son antre personnel. Jeune demoiselle qui osait s'agiter en cette pièce dont il ne possédait guère l'habitude de disposer de sa présence en un aspect récurant. La cuisine. Il ne possédait guère de connaissance envers les parcelles nourricières dont il avait osé réaliser l'achat, peut-être était-ce là... depuis, plusieurs mois. Peut-être était-ce là, son aîné. Il n'en avait aucune idée. Multiples mois, à présent – dont il ne se nourrissait uniquement de ces plats réalisés, pesés et crées par les soins de cette agence au sein de laquelle il prenait part. Régime obligatoire. Il ne possédait aucunement le droit de faire un écart. Et pourtant, cette soirée. Et uniquement celle-ci, serait la soirée ou tout semblait permis. Et ce, en compagnie de sa compagne. Ils n'avaient pas eu grandement de chance, ces derniers temps car : ils avaient tous deux pu observer de bien nombreux changements au sein de leurs carrières respectives, des nouveautés, des ajouts, et bien plus encore. Alors, ce travail auprès duquel il prenait part fut naturellement dédoublé. Emportant cette liberté et ces heures de temps libres, sans la moindre once de gêne. Nos êtres n'avaient aucunement eu ne serait-ce qu'une seule seconde de répit avant ce jour précis. « j'hésite, sa race. » Répliquait-il, alors. Tandis que, la jeune femme fut permise de le questionner à l'encontre du simple et unique fait qu'il ne semblait aucunement décidé. Naturellement, qu'il hésitait. Ses goûts en matière de productions cinématographiques n'étaient en aucun cas... similaires, envers la gent féminine. Niaiseries en tous genres avaient longuement été bannis de son génie psychique. L'action, l'horreur. Ça, c'était davantage dans ses cordes. Mais, serait-elle en accord avec lui ? Enfin, avait-elle ne serait-ce que... le choix, d’émettre une certaine objection ? Non. « euh, ouais. genre, à droite là. dans la petite rue, y'a un vieux panneau lumineux, tu ne devrais pas le louper, mais. tu ne veux pas que je t'accompagne ? » Simple marque de politesse, au fond : il ne possédait guère le désir de disposer de sa personne en l'extérieur au vu du degré de chaleur qui ne dépassait aucunement, un, ou deux. Pourtant, il marquait l'idée d'être inquiet envers l'idée que la demoiselle pourrait se perdre si elle ne faisait pas attention. Cependant, elle ne crut bon de n'en faire qu'à sa tête et descendre : seule.

Cinématographie chargeant, les minutes défilaient et... elle n'était toujours pas, de retour. S'inquiétait-il ? Légèrement. Peut-être s'était-elle véritablement perdue. Peut-être ne savait-elle pas quoi prendre... Peut-être lui était-il arrivé quelque chose. Peut-être... qu'il était temps, pour lui. D'amasser cet attirail de parfait inconnu afin de braver le vent glacial et parvenir à mettre la main sur le fruit de ses tourments. L'identité de la jeune demoiselle fut murmurée tandis que, de bien vulgaires appels téléphoniques furent réalisés. Sans succès. Et, davantage cette mélodie incontournable se laissait entendre, davantage l'inquiétude du jeune homme se creusait. Diable, où pouvait-elle bien se trouver ? La chevelure décolorée et flamboyante ne passerait aucunement inaperçu et pourtant... il était bel – et bien seul, actuellement. Sans la moindre trace, de sa compagne. Il observait, ici et là. Tel un véritable agent sous couverture, ayant perdu sa proie. « p'tain... 'chier. » Pestait-il, finalement.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 725
Age : 19 yo + 17.05.98
groupe : d.avenue
rôle dans le groupe : second vocal - dancer - maknae - variety queen - l'inutile quoi
nom de scène : h4Ru // haRUDE
occupation : 3M04L1F3 // Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M // HOE's love forever // Mei's baby
avatar : park siyeon (pristin) - hocus mufackin' pocus
DC : juri (fe) ; nami (kg)
Points : 41

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t239-myung-haru-hakuna-your-own-matata http://www.lights-camera-action.org/t241-myung-haru-you-me-cellphones#1891 http://www.lights-camera-action.org/t243p10-myung-ha-ru-you-re-on-my-agenda http://www.lights-camera-action.org/t251-myung-haru-slide-to-unlock http://www.lights-camera-action.org/t4485-myung-ha-ru-da_haruco#82061 http://www.lights-camera-action.org/t1250-haru-yuseong-media
Message
Jeu 9 Fév - 20:32


[...] don't need money, all I need is you.

aesthetic /  Pas moins de quarante-cinq minutes et une mini-crise cardiaque - en croyant avoir été reconnue - plus tard, elle finit par ressortir du magasin, un sachet plastique remplis de bouteille de sodas. Certes, elle savait pertinemment que le jeune homme râlerait face à l'absence de boissons alcoolisés, mais elle avait préféré éviter un scandale mal venu en se trimballant des bières au vu de sa minorité actuelle. Casquette bien vissée sur le haut de son crâne rosé, elle effectuait de mémoire le chemin du retour, impatiente de pouvoir se blottir au chaud devant un énième film d'action débile. Les explosions ferait sans doute hurler d'admiration son bien-aimé, alors qu'elle ferait semblant d'apprécier d'un sourire. Tout à son imagination débordante, elle ne remarqua que trop tard les bruits de pas légers qui résonnaient dans l'allée. Au début, elle avait attribué ce sentiment à la paranoïa nocturne, mais désormais, alors qu'elle jetait un coup d’œil inquiet par-dessus son épaule, la vue d'une unique silhouette sombre à quelques mètres derrière elle - même après avoir bifurqué à deux rues de l'appartement de Jun Ho - ne fit qu'accélérer les battements paniqués de son cœur. Se retenant tout juste de se retourner complètement, elle accéléra la cadence, espérant semer son assaillant, ou même, s'être trompée. Mais le cliquettement de ce qu'elle espérait (sincèrement) être un trousseau de clés, s'intensifia pour atteindre sa vitesse. La jeune fille déglutit difficilement, dégainant rapidement son téléphone, les mains tremblantes. Ce ne devait être qu'une erreur. Oui, elle angoissait pour rien. Mais elle devait se rassurer.

Avant même qu'elle ait eut le temps de déverrouiller l'écran, une main ferme l'agrippa par le bras, desserrant l'emprise de ses doigts autour de l'appareil électronique qui alla s'écraser au sol, dans un bruit de verre cassé annonçant que son écran venait de rendre l'âme (ce qui, en l'instant, relevait du cadet de ses soucis). « Personne ne m'a crût quand j'ai dis avoir vu cette pouffiasse de Myung Ha Ru traîner autour du condo de notre Oppa. » Son visage se glaça en observant les trains méprisants d'une jeune femme sans doute à peine plus âgée qu'elle. Devant la moue dégoûtée de l'inconnue, elle tenta de se dégager de son contact tandis que son malaise augmentait face à la colère froide que montrait cette-dernière. Fronçant les sourcils, la rookie recula de quelques pas. Seul un regard étonné fut décerné à l'individu, Ha Ru étant trop choquée pour savoir quoi répondre. « YAH, réponds-moi. Et ne ment pas, qu'est-ce que tu trafiques ici ?! »

Visiblement, l'attitude passive de la chanteuse sembla déplaire à son stalker, qui s'empressa de d'empoigner ses cheveux fluos pour ramener l'idol vers elle. Le cri de surprise s'extirpant de la gorge de l'adolescente sembla lui convenir, alors que les larmes lui montaient déjà aux yeux. L'incompréhension se lisait clairement sur le visage de la recrue de la YM, alors qu'elle repoussait son agresseur, vociférant la seule chose logique qui pouvait expliquer ce phénomène humain. « Vous êtes folle ou quoi ? »

©S a n i e




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 2316
Age : vingt-trois ans.
groupe : 6rhymes, leader & rapper.
rôle dans le groupe : manwhore. useless phake leader.
nom de scène : jun to the HOE
occupation : boulet. bg en carton. haru's whiny lil' bitch.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), jung hana(ture) & shin seok(ay).
Points : 86

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4522-junho-minds#82164 http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4054-junho-infrontofhoe#75979 http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Lun 27 Fév - 4:32

my happy little pill, take me away. dry my eyes, bring color to my skies.
haho, aesthetic, soundtrack ☾ Ardant, ses sens visuels semblaient – bel et bien, l’êtres. Jamais encore, il ne lui avait été permis d’observer son entourage et ces bâtisses avec tant de véracité. Et, d’inquiétude (par la même occasion)….. celle-ci ne semblait que, croître au creux de son génie psychique sans le moindre répit, il s’agitait – ici , et là. Étrangement, cet objet issu des nouvelles technologies ne daignait guère lui offrir d’avantage que cette mélodie à forte répétition qui n’animait en lui qu’un mécontentement instable. Il ne manquait guère d’envoyer paître cet objet à l’encontre de cette surface plane que représentait : le sol. À de bien multiples reprises, il pestait. Ces jurons, ces propos acerbes crachés tel le démon à l’instar de cette simple – et unique perte de l’être cher, et tant, affectionné. Son prénom dissimulé aux creux des lippes du jeune homme, il réajustait convenablement son attirail du parfait inconnu tandis que, son attention fut étrangement attirée envers ces rues et ruelles adjacentes. Cris en tous genres, se devait-il d’apporter son aide plutôt que de simplement mener son enquête première créant bien de tourments en son esprit ? Ridiculement, sa curiosité fut piquée à vif…. et davantage se voyait-il approcher, davantage se portait-il hésitant. Était-ce là, un choix judicieux ? N’allait-il pas se mêler en ce qui ne le regardait aucunement ? Lourdement, une inspiration fut réalisée. Son courage résidant aux creux de ses mains jointes, il s’aventurait en l’inconnu…. cependant, c’était sans compter sur l’identité des protagonistes présents en cet « antre ». Le fruit de ses tourments ne se trouvait aucunement autre que, sous son nez. Le tout, accompagnée d’une sombre inconnue qui ne semblait (quant à elle) guère agréable à côtoyer. Ce liquide rougeâtre persistant au creux de son organisme ne fit qu’un tour avant qu’il ne parvienne à agir. Il n’avait aucunement été confronté à de tels aspects de la célébrité jusqu’à ce jour. Possédait-il raison, d’agir ainsi ? Il n’en possédait guère conscience. Sur un coup de tête, il s’était, dès lors : interposé. Phénomène indescriptible. Bête de foire. Éradiquée à l’aide d’un simple et unique geste qui ne se voyait aucunement avoir été contrôlé. Cette main, brandis. Heurtant dès lors, le faciès de la sombre inconnue. Sans le moindre scrupule à l’encontre de la gent féminine ; la jeune femme avait déjà agi ainsi au cours du passé. Il n’en n’en avait que faire, des scandales, des rumeurs et des bruits qui oseraient courir à son égard. Les remontrances parviendraient à se faire entendre. Et, naturellement… cela entrera au creux de l’une de ses oreilles avant de, prendre la fuite par l’autre. Sa voix se laissait finalement entendre : elle n’avait rien d’amicale, ni même de convenable ou… d’agréable. Bien, au contraire. « et après on ose s’imaginer que je sortirais avec une gamine de ce genre, tel que toi ? plutôt crever. » Sans la moindre once de gêne, un ricanement se fit entendre. « écoute-moi bien. » Calme, rester calme ? Il ne possédait aucunement connaissance d’un tel mot en l’instant présent, semblait-il. Cette main, qui avait auparavant heurté le faciès de la demoiselle se trouvait – dès à présent, au creux de sa chevelure brunâtre. L’incitant à suivre les gestes disposés à l’encontre de celle-ci. Elle fut attirée à l’instar de cette surface plane que représentait le sol. « tu ferais bien de ranger de suite ton petit appareil si tu ne veux pas qu’il finisse dans un sale état. » Ce sourire, qui se désirait être chaleureux ne possédait guère de telles connotations. Bien, au contraire. «j'espère ne pas être obligé de me répéter, pour toi et ta sécurité. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 725
Age : 19 yo + 17.05.98
groupe : d.avenue
rôle dans le groupe : second vocal - dancer - maknae - variety queen - l'inutile quoi
nom de scène : h4Ru // haRUDE
occupation : 3M04L1F3 // Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M // HOE's love forever // Mei's baby
avatar : park siyeon (pristin) - hocus mufackin' pocus
DC : juri (fe) ; nami (kg)
Points : 41

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t239-myung-haru-hakuna-your-own-matata http://www.lights-camera-action.org/t241-myung-haru-you-me-cellphones#1891 http://www.lights-camera-action.org/t243p10-myung-ha-ru-you-re-on-my-agenda http://www.lights-camera-action.org/t251-myung-haru-slide-to-unlock http://www.lights-camera-action.org/t4485-myung-ha-ru-da_haruco#82061 http://www.lights-camera-action.org/t1250-haru-yuseong-media
Message
Dim 2 Avr - 4:31


[...] don't need money, all I need is you.

aesthetic /  Un battement persistait dans ses tempes, alors que ses pensées ne formait qu'un vaste brouillon envahissant ses neurones, l'empêchant de n'esquisser qu'un mouvement pour se défendre. La rookie recula de quelques pas, soulagée en sentant les doigts de l'inconnue relâcher ses mèches rosées. Le souffle court, elle passa une main sur la surface douloureuse de son crâne, son regard apeuré effectuant des allers-retours paniqués entre la ruelle déserte, et son agresseur, cherchant une échappatoire. Entre les mots acérés de la fan excessive et ses propres répliques interrogatives, Haru ne savait pas vraiment où donner de la tête. Levant rapidement la tête vers la folle furieuse qui s'apprêtait une nouvelle fois à la gratifier d'une coup brutal, elle croisa les bras devant elle dans l'espoir de protéger son visage. Les muscles tendus, elle attendit l'impact... qui ne vînt jamais. En entendant un cri de surprise en face d'elle cependant, elle rouvrit bien vite les yeux, tout ça pour constater que sa vue était bloquée par un une large surface de cuir. Se révélant être une veste. Veste qui appartenait visiblement à la silhouette s'étant dressée entre elle et la malade mentale qui s'égosillait maintenant d'une voix larmoyante. Sans aucun doute, celle qui répondit d'un ton froidement colérique appartenait à son petit-ami, de loin réputé pour son calme légendaire. Resserrant son manteau autour de son corps tremblant, elle hésita à se mouvoir, les jambes immobilisées dans une peur qui bloquait ses mots au fond de sa gorge. « Hey. C'est bon. » interpella-t-elle faiblement le jeune homme dont le ton montait progressivement. Lâche mensonge soufflé dans une vaine tentative de faire redescendre la pression qui remplissait l'air, si épaisse qu'elle avait presque l'impression de suffoquer. « C'est rien. Lâche-la. S'il te plaît ? » implora la jeune fille en saisissant doucement l'épaule de Junho.

Pourtant, malgré son apparente bonté, elle n'osait pas s'avancer au-devant de la barrière corporelle que représentait le rappeur. Elle était loin de se sentir en sécurité, mais il y avait plus important pour le moment : avisant l'appareil photo de la harceleuse, elle se mordit la lèvre en pensant au nombre de clichés qu'elle devait avoir eut le temps de faire avant qu'elle remarque sa présence. « Les photos... tu comptes les publier ? Combien il y en a ? » Elle essayait tant bien que mal de maîtriser l'angoisse qui transparaissait dans sa phrase. Croisant les bras devant sa poitrine, Haru passa une main paniquée dans ses cheveux, laissant échapper un rire nerveux qu'elle espéra faire passer pour du mépris, plutôt que de la gêne. « Personne ne te croira, tu sais. » Ou du moins, elle espérait sincèrement qu'elle ne possédait aucune preuve tangible qui pourrait causer un scandale majeur. C'était la dernière chose dont elle avait besoin.



©S a n i e




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 2316
Age : vingt-trois ans.
groupe : 6rhymes, leader & rapper.
rôle dans le groupe : manwhore. useless phake leader.
nom de scène : jun to the HOE
occupation : boulet. bg en carton. haru's whiny lil' bitch.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), jung hana(ture) & shin seok(ay).
Points : 86

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4522-junho-minds#82164 http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4054-junho-infrontofhoe#75979 http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Jeu 6 Avr - 2:48

my happy little pill, take me away. dry my eyes, bring color to my skies.
haho, aesthetic, soundtrack ☾ Lui, l'aîné... celui, qui se devait de paraître convenable et de marquer l’exemple à l'instar de ses cadets en ses actes et propos, venait tout juste d'envoyer paître ce simple et unique fait au travers des précédents instants. Habitudes, aussi mauvaises soient-elles. Pointant, si naturellement le bout de leurs nez auprès de son génie psychique. Il tentait – avec tant bien, que mal... de repartir sur des nouvelles bases. Et pourtant, le destin ne daignait guère jouer en sa faveur (dernièrement). Disposant cette trace noirâtre, sombre inconnue, à l'envers de ce tableau si idyllique qu'il s'était permis de dresser en ces précédents mois. Il abdiquait, néanmoins. Les muscles de sa mâchoire tressautaient, il se contenait. Inspirant, expirant. Lourdement. Et ce, tandis que l'une de ses mains vint rejoindre le haut de son crâne, argumenté de ce couvre-chef, il vint l'ôter. Ébouriffant cette chevelure légèrement décolorée. Frustré. Il fut permis de réaliser quelques pas de côté, s'éloignant de ce tourment qu'il était prêt à réduire à néant, si. Elle n'avait pas été là. Lippe inférieure mordillée, il soupirait. Râlait. Son pied, heurtant l'un de ces multiples cailloux juchés à l'encontre de cette surface plane que représentait : le sol. « ha. » Argumentait-il, dans un premier temps en un onomatopée. Les photographies, représentaient-elles de véritables faits ? Serait-elle alors, prise au sérieux ? Les journaux et produits à scandales en tous genres, parviendraient-ils à croire en ces récits ? Sceptique, il se moquait ouvertement d'un tel cinéma. Ricanant faiblement, il poursuivait dès lors. « inutile de s'en faire. » Car oui, il possédait l'idée d'agir lui-même envers ce problème. Problème... qui n'allait très certainement, plus en être un dans les minutes à venir. Il s'approchait, dangereusement. Les mains du jeune homme furent tendues, sourire écarlate. Ridiculement. Ses doigts, s'agitaient. « si, tu m'aimes autant que tu n'oses le croire, ou désire le faire ressentir. donne-moi ça, chérie. » Ce mot. Il lui écorchait les lippes. S'excusant silencieusement auprès de sa compagne, qui n'était aucunement citée en de tels propos. L'affection, dont l’inconnue semblait emportée n'était que, bénéfique. Il se devait de jouer en ce terrain, jouer la comédie et arborer ce rôle ne saillait aucunement sa personne. Pour le bien, de sa voisine. Et, son bien personnel.

« tu sais, je suis désolé de m'être emporté. au final, tu ne méritais pas ça. c'est juste que, tu sais. la violence, tout ça, tout ça. je ne supporte pas vraiment, ce serait dommage que... ma future compagne, soit éprise de telles folies gestuelles, tu ne trouves pas ? » Il se dégoûtait, lui-même. Et, s'excusait bien davantage envers sa petite-amie. Auprès de laquelle, de simples gestes furent dissimulés derrière sa cambrure dorsale, sa main s'agitait. Il lui indiquait de foutre le camp, discrètement. Simplement. Il ne désirait guère la voir davantage mêlée, à de tels aspects. Il était, celui, qui avait engendré cela. Il se devait alors, d'être celui qui parviendrait à arranger cela. Au péril, de paraître fort ridicule et, d'exprimer des paroles dénuées de sens et de sincérité. « tu crois sincèrement que, je pourrais traîner avec une nana dans son genre ? rien que, ses cheveux. pitié. » Cette chevelure rosâtre, il l’affectionnait tant. Et désirait tant y plonger son faciès tout en proclamant d’innombrables excuses, mais. Pas maintenant. Pas, si vite... il approchait du but. Les mains de l’inconnue s'agitaient alors, envers cet appareil. Curieux. Il s'approchait. « je sais que, tu as fait ça pour moi. pour me protéger de, cette. ouais. mais, ce n'est pas grâce à ça qu'on pourra être ensembles, non. pas comme ça. » Fébrilement, une main du jeune homme vint généreusement s'offrir. Geste affectueux, empli de dégoût.

Il détalait, finalement. Il ne désirait en aucun cas exprimer à sa véritable compagne les raisons de son succès, cependant. La joue du jeune homme fut frottée, et frictionnée à de bien multiples reprises dans l'espoir d'ôter, cet acte involontaire et indésirable. Il ne valait mieux pas perdre de temps, en ces lieux. Son antre personnel de nouveau pénétrée, sains. Et saufs. « tu sais, je. enfin, tu le sais, non ? » Elle le connaissait, bien davantage qu'il n'osait l'imaginer. Et, il savait pertinemment qu'elle saurait là, où il voulait en venir. Néanmoins, est-ce qu'elle se permettra de le laisser s'en sortir ainsi ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 725
Age : 19 yo + 17.05.98
groupe : d.avenue
rôle dans le groupe : second vocal - dancer - maknae - variety queen - l'inutile quoi
nom de scène : h4Ru // haRUDE
occupation : 3M04L1F3 // Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M // HOE's love forever // Mei's baby
avatar : park siyeon (pristin) - hocus mufackin' pocus
DC : juri (fe) ; nami (kg)
Points : 41

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t239-myung-haru-hakuna-your-own-matata http://www.lights-camera-action.org/t241-myung-haru-you-me-cellphones#1891 http://www.lights-camera-action.org/t243p10-myung-ha-ru-you-re-on-my-agenda http://www.lights-camera-action.org/t251-myung-haru-slide-to-unlock http://www.lights-camera-action.org/t4485-myung-ha-ru-da_haruco#82061 http://www.lights-camera-action.org/t1250-haru-yuseong-media
Message
Ven 19 Mai - 3:48


[...] don't need money, all I need is you.

aesthetic /  Elle se sentait clairement inutile : plus elle parlerait, plus elle les enfoncerait tout les deux. Et Junho semblait bien l'avoir comprit puisqu'il engagea lentement la discussion avec la jeune femme précédemment malmenée ; d'un ton doux et mielleux qu'elle ne lui connaissait qu trop bien - celui-là même qu'il employait pour se faire pardonner de ses méfaits auprès d'elle. Chantage affectif mis en avant, son petit-ami maniait soigneusement ses mots pour charmer la folle furieuse toujours armée de cette satanée caméra. Quelle ironie qu'un si petit appareil soit source d'un si grand conflit. Tapie dans la pénombre, loin de souhaiter rappeler sa présence à son agresseuse elle recula de quelques pas en remerciant intérieurement le jeune homme d'avoir mit adopté une approche plus... diplomate disons. Sa tactique semblait avoir un effet positif sur leur bourreau en tout cas : la jeune femme relâchait progressivement sa garde, son attirance à sens unique ayant le mérite de la captiver sitôt que son idole lui accordait un peu d'attention. Elle avait beau se répéter qu'il jouait la comédie, l'échange verbal lui serrait étrangement le cœur. Sans doute agissait-elle trop sensiblement. Si puérile et bien trop naïve ; et lorsqu'elle voyait son bien-aimé agir si délicatement avec une inconnue, elle ne pouvait s'empêcher d'éprouver les piqures immanquables de la jalousie. Après tout, s'il était aussi convaincant, peut-être y-avait-il un fond de vérité dans son discours ? Irrationnelle certes, mais avoir confiance en elle n'avait jamais été sa qualité principale.

Alors la demoiselle n'y réfléchit pas à deux fois pour prendre ses jambes à son cou quand Junho l'y incita. Agaçant, cette manière qu'elle avait de se mettre en colère contre lui sans vraiment lui en vouloir pour une raison précise. En se retournant, ses oreilles captèrent malgré tout le début de la phrase du jeune homme mais elle résista à la tentation de se retourner pour y répondre, sachant pertinemment qu'il ne s'adressait pas à sa personne. Ses mots faisant encore écho dans le fond de son esprit, c'est mâchoire et poings serrés qu'elle prit instinctivement le chemin inverse d'un pas rapide. (...)

Effets personnels lâchement abandonnés dans le hall d'entrée, elle n'avait même pas prit la peine de retirer son manteau en s'affalant sur le canapé. Les genoux repliés contre son menton elle s'était contentée de fixer le vide en patientant dans le silence. Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle attendait. Sûrement pas un appel, vu l'état de son téléphone. « Raaah. » gémit-elle faiblement en ébouriffant ses cheveux avec frustration. Se laissant tomber face contre coussins elle étouffa son cri de désespoir. Mordant sa lèvre inférieure qu'elle sentait trembler, elle fit de son mieux pour retenir les larmes qui menaçaient de monter. Tandis qu'elle commençait à sentir ses paupières s'alourdir, le bruit d'une clé tournant dans la serrure incita immédiatement son buste à se relever, dans le but de s'asseoir correctement sur sofa. Quelques pas silencieux plus tard et elle devinait la haute silhouette du rappeur debout dans le salon, embarrassé, bégayant une pauvre excuse. Elle savait quoi au juste ? Rien. Pas même ce qu'elle voulait répondre. « J'ai mis le soda au frigo. Ça dérange ? » Mais quelle pauvre débile. C'était les quelques mots que ses neurones avaient organisé en une phrase ? « Je pense que je vais rentrer au dortoir. » finit-elle par annoncer platement après un long silence. Abattue par les évènements, la jeune fille se frotta les yeux en soupirant doucement. Elle trouverait bien une excuse pour justifier son retour plus tôt. C'était trop d'émotions pour elle en une seule nuit. Elle n'avait demandé qu'un simple moment à profiter de son petit-ami, mais visiblement même cela lui était interdit.



©S a n i e




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 2316
Age : vingt-trois ans.
groupe : 6rhymes, leader & rapper.
rôle dans le groupe : manwhore. useless phake leader.
nom de scène : jun to the HOE
occupation : boulet. bg en carton. haru's whiny lil' bitch.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), jung hana(ture) & shin seok(ay).
Points : 86

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4522-junho-minds#82164 http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4054-junho-infrontofhoe#75979 http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Mar 30 Mai - 4:11

my happy little pill, take me away. dry my eyes, bring color to my skies.
haho, aesthetic, soundtrack ☾ Clébard, se permettant de pointer le bout de son nez aux côtés de son maître à la suite d'une simple maladresse, erreur, quiproquo ou malentendu. Le comprendrait-il ? Il l'espérait. Vainement. Néanmoins, le maître du clébard dont il semblait être question ne possédait que mécontentement à son égard. Le sujet extirpé de son véritable contexte, il fut changé en moins de temps qu'il ne lui en faudrait afin de parvenir à déballer de vulgaires excuses. Car oui, il était désolé. Et pourtant, l'idée de disposer de multiples expressions verbales à l'intention de cet aspect se voyait être hautement risquée. Chemin, semé d'embûches. Son corps fut, dans un premier temps, mené auprès de sa compagne, hésitant, persistant muet. Soupirs après soupirs, lune de ses mains vint cependant tenter de réaliser un contact. Frêle, rapide, et tout à la fois affectueux. L'emprise à présent réalisée à l'encontre de l'une de ses mains la forcerait peut-être à écouter ce qu'il avait à dire. Pauvre homme, faisant de la peine à sa propre conscience. Sa voix fut travaillée en un léger raclement de gorge avant qu'il ne daigne se faire entendre. 《 Jouer à l'ignorante n'est pas le meilleur rôle pour toi, tu sais. Je préfère encore lorsque tu t'amuses à croire qu'en me criant dessus, les choses parviendront à s'arranger et qu'au final, j'ai toujours le dernier mot. Pour aujourd'hui, je veux bien e laisser gagner, j'ai eu tort. 》Faute avouée, à moitié pardonnée ? Il acceptait l'idée d'avoir agi de la manière la plus idiote qu'il soit à l'intention de la jeune femme, cependant. Pour lui, en son monde et son génie psychique... Il n'y avait guère d'autres solutions. Il avait agi sur un coup de tête afin de parvenir à protéger l'être cher et aimé. Et maintenant ? Le voilà en position délicate aux côtés de l'être.

Je ne m'excuserais pas, car au final. Si, j'ai agi de la sorte et si j'ai dit toutes ces choses, c'était uniquement pour toi, te protéger. Tu le sais pertinemment, les scandales me collent à la peau. Je m'en contrefiche, mais. Je ne veux pas t'attirer avec moi dans ces conneries, tu le sais ça, non ? 》Les efforts, des concessions. Il en avait fait, bien trop d'après lui, aussi bien au travers de sa vie professionnelle que personnelle. Et malgré le fait que du plomb était rentré en sa tête, certaines mauvaises habitudes ne pouvaient aucunement être changées. Douloureusement, il se tournait à l'encontre de cette présence féminine, sa main délaissant la sienne afin de parvenir à se perdre en cette chevelure décolorée qu'il affectionne tant (auparavant critiquée). Son faciès s'approchant, l'épaule de la cadette occupée. Légers murmures. 《 Ça suffit, ne tires plus cette tête. Pitié, Haru. 》Goût de miel glissant en es lippes, ce prénom n'était que satisfaction pour le jeune homme. Appellation de la demoiselle qu'il considérait comme sienne, ce n'était qu'au sein de son antre personnel qu'il s'avérait être capable de tels actes. Silence, lui et elle. Les murs et les ameublements comme seuls témoins. Ses lippes heurtant dès lors la mâchoire de la cadette avant qu'un geste de recul ne soit effectué. 《 Si tu es jalouse, je peux toujours aller crier mon amour sur tous les toits. Voire même, drop une chanson. Rien que pour toi, tel un véritable loveur. 》Sérieux, ou simplement taquin ? Le doute se creuse.

Il se redresse auprès de ses guibolles afin de mener son être en cette cuisine où résidaient source nourricières et breuvages en tous genres. 《Bébé, soufflait-il dans un premier temps en un ton légèrement haussé. Qu'est-ce que tu veux, exactement ? Mis à part, me flanquer une raclée, je veux dire. 》La plaisanterie avait toujours eu ce don d'apaiser autrui, il espérait que ce ne soit - en ce jour, en aucun cas l'exception face à cette règle car il ne désirait que très peu débattre envers ses précédents actes en de nombreuses heures. Il s'était exprimé, cela n'était-ce pas suffisant ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 725
Age : 19 yo + 17.05.98
groupe : d.avenue
rôle dans le groupe : second vocal - dancer - maknae - variety queen - l'inutile quoi
nom de scène : h4Ru // haRUDE
occupation : 3M04L1F3 // Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M // HOE's love forever // Mei's baby
avatar : park siyeon (pristin) - hocus mufackin' pocus
DC : juri (fe) ; nami (kg)
Points : 41

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t239-myung-haru-hakuna-your-own-matata http://www.lights-camera-action.org/t241-myung-haru-you-me-cellphones#1891 http://www.lights-camera-action.org/t243p10-myung-ha-ru-you-re-on-my-agenda http://www.lights-camera-action.org/t251-myung-haru-slide-to-unlock http://www.lights-camera-action.org/t4485-myung-ha-ru-da_haruco#82061 http://www.lights-camera-action.org/t1250-haru-yuseong-media
Message
Sam 24 Juin - 20:59


[...] don't need money, all I need is you.

aesthetic /  Haru s’était murée dans un silence boudeur qu’elle sentit faiblir aussitôt que son compagnon eut saisit sa main. C’était au-dessus de ses forces de se mettre véritablement en colère contre le jeune homme. Même quand sa vexation atteignait de nouveaux sommets, il lui suffisait d’un sourire ou un mot affectueux pour la ramener à son naturel docile en moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire. Elle n’avait pas pour habitude de s’inquiéter des fréquentations de Junho, mais ce soir semblait faire exception ; le voir amadouer une autre lui laissait un amer goût de jalousie sur les lèvres, et il lui faudrait du temps pour passer l’éponge. « Arrête un peu de te moquer de moi, monsieur je susurre à l’oreille des hystériques. Attends un peu que mes fanboys te poursuivent dans la rue, tu verra si c'est drôle. » marmonne-t-elle, de mauvaise foi, en essayant de libérer ses doigts de l’emprise amoureuse de son petit-ami. D’un côté sa logique lui soufflait qu’elle n’avait pas de raison de lui en vouloir pour avoir prit sa défense, mais son instinct féminin la poussait à pleurnicher encore un peu. « Je sais. Mais parfois, c’est vraiment fatiguant Junho. » soupire-t-elle en baissant les yeux, laissant ses cheveux écarlates dissimuler sa moue déçue. Auparavant, jamais elle n’aurait imaginé s’engager dans une relation aussi compliquée. Non, elle ce dont elle avait rêvé depuis toujours, c’était d’une petit-ami digne du prince Charmant directement sorti des romans à l’eau de rose qu’elle affectionnait tant. Cependant avant qu’elle s’en rende compte, elle s’était entichée d’une tête de mule à la réputation sans précédent. Parfois elle craignait les représailles. Mais pour l’instant, elle demeurait toujours la parfaite poupée de porcelaine qu’on voulait voir en elle. Un soupir lui échappe et elle abdique finalement. Après tout, à quoi lui servirait-ce de provoquer une dispute maintenant ? Si son nuage d’idées noires n’était pas prêt de se dissiper avant plusieurs jours, le contact léger des lèvres de son bien-aimé allégea son esprit pour au moins quelques heures. Jusqu’à ce qu’elle rentre au dortoir pour relater ses aventures à sa confidente, en tout cas.

Elle sent une chaleur irradier dans ses joues alors que Junho évoque l’idée de dévoiler ses sentiments au grand jour. « Non merci, je passe mon tour ! Contente-toi de ne pas te frotter aux backdanceuses, ça me suffira amplement. » réplique-t-elle dans le plus grand sérieux, sa demande probablement ignorée alors que le rappeur des 6RHYMES se glisse dans la cuisine, dans l’espoir d’apaiser sa vexation en lui offrant une boisson de maigre consolation. Croisant les bras telle une enfant gâtée, la jeune fille fronce les sourcils. « Je pense qu’après tout ce qui s'est passé, je devrais avoir le droit au deux. Et même plus encore. »  ronchonne-t-elle d’une voix adorablement geignarde, typique à celle qu'elle utilisait pour se faire aduler de la foule lors des fanmeetings.

©S a n i e




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 2316
Age : vingt-trois ans.
groupe : 6rhymes, leader & rapper.
rôle dans le groupe : manwhore. useless phake leader.
nom de scène : jun to the HOE
occupation : boulet. bg en carton. haru's whiny lil' bitch.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), jung hana(ture) & shin seok(ay).
Points : 86

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4522-junho-minds#82164 http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4054-junho-infrontofhoe#75979 http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg
Message
Mar 27 Juin - 1:26

my happy little pill, take me away.
dry my eyes, bring color to my skies.

haho, aesthetic, soundtrack ☾ Bêta. Le gros bêta, s'agitait. Les placards, le réfrigérateur et autres aspects de rangements résidant au travers de sa cuisine furent arpentés, fouillés et observés inlassablement dans l'espoir de parvenir à mettre la main sur la moindre source nourricière qui semblerait convenable à avaler, en l'instant présent. Se nourrir à la suite d'un trop-plein d'émotions, hein. Le seul moyen efficace qui parviendrait à raviver un léger rictus au travers du faciès de sa compagne. Il arborait alors, sans la moindre complainte le rôle du serviteur. Sodas, chips et autres futilités apportés. Les bras chargés, il manquait de peu de sombrer face au moindre mètre le séparant de la table basse. Bien heureusement pour lui, ses réflexes avaient su jouer en sa faveur. Et, c'est finalement lorsqu'il fut accroupi à l'instar du sol que sa voix se fit entendre. « Je ne sais pas si ça pourra se faire, tu sais comme ils apprécient me rendre scandaleux, hein. » Lui-même, n'en avait aucune idée de comment... Ni, pourquoi il avait été désigné en tant que tel à la suite de son changement d'agence et des propos divulgués au travers de cette affaire (qui avait été close au travers d'un accord commun). Les accusations, propos et mensonges fusaient à son encontre sans qu'il ne parvienne à faire quoi que ce soit à l'encontre de tels articles. Lui, qui se tenait à carreau ces derniers temps. Le voilà s'imaginer que ses efforts s'avéraient finalement, entre vains. « Je peux essayer de faire des efforts, si tu me promets d'en faire de même. Il ne devait pas être le seul à éviter de se frotter à l'encontre de la gent féminine, la demoiselle devait en faire autant concernant la gent masculine. Sans quoi, ce serait lui le jaloux dans l'histoire. Juste un conseil, après. Si tu veux n'en faire qu'à ta tête... Je ne pourrais pas en dire autant de ma promesse. » Les bras ballants, les épaules haussés. Peut-être était-ce là, une vulgaire menace dévoilée au travers d'un sous-entendu qui ne semblait pas véritablement en être un. (…) Le postérieur du rappeur vint rejoindre les côtés de sa petite-amie, son crâne s'installant confortablement auprès des cuisses de celles-ci en un léger affront, ainsi... Il semblait être impossible pour elle d'éviter son regard et le contact. L'une de ses mains tendues vint agripper le faciès de la demoiselle, le détournant à son encontre. « Le jeu est terminé, où tu comptes encore jouer la petite-amie outrée et mécontente ? Je pensais que tu le savais aussi, ça me fatigue tout autant que toi, Haru. Et pourtant, c'est dans ces moments-là que je me dis que je suis plutôt chanceux dans mon malheur, parce que je ne suis pas seul. Contrairement, à certains. » Les paroles dévoilées, le visage détourné. Il se tournait finalement sur le flanc afin de parvenir à attraper ne serait-ce qu'une mince chips entre ses doigts. La poignée fut plus importante qu'il n'osait le croire et vint enfourner celle-ci en sa cavité buccale. Qu'il se taise maintenant, ou à jamais.

« Hm, au fait. Argumentait-il difficile, la bouche à moitié pleine. Finalement, il ne pouvait en aucun cas se taire. Qu'est-ce que tu comptes faire ? Il est tard, je ne te laisserais pas rentrer seule. Pas après, ça. Peut-être que, tu pourrais rester ici ? Je dormirais sur le canapé, ouais, ok. Je ne ferai rien de déplacer, ô ma douce. » Les bras dressés vers le ciel, il se redressait à son tour. Sérieux. Peut-être un petit peu trop ? Pourtant, l'idée de voir sa compagne rester en son antre le rassurait bien davantage que, de simplement la savoir à l'extérieur. Réaction idiote, égoïste ou trouillarde. Qu'importe. Il ne désirait aucunement la voir se frayer un chemin en ces rues qui avaient précédemment été occupées par une demoiselle déniée de sens psychologiques (surtout).


Revenir en haut Aller en bas

sickeningly sweet like honey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» full of honey just to make him sweet. (DOURRIE)
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: séoul :: centre-