AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

hurricane. w/ harley.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Messages : 2316
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 133

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Sam 11 Juin - 21:36






only fools, fall.
Harley & In Su.





Échec, critique. Ce simple mouvement, de gauche, à droite. Démontrant alors, une réponse quelque peu négative à l'encontre de, l'unique demande que je m'étais permis de lui offrir. En ces lieux. Surpris ? Je l'étais – bel et bien, davantage. Et ce, à l'égard de ses multiples agissements. Sourcil froncé. Détaché. Corps, niché à l'encontre de cette large banquette de couleur sombre que j'avais, auparavant occupé à ses côtés. Je discernais, au loin. Cette chevelure dorée. De dos. Ne parvenant guère à porter mon jugement, auprès d'une réponse convenable à l'intention de ce fait. J'abandonnais, fort rapidement. L'occupation physique que possédais, en l'instant présent. Malgré, ce doux sentiment de dépit, face à la quelconque idée que pouvait être : celle de délaisser mes propres camarades, seuls. Afin de rejoindre – à nouveau, ses côtés. Des faibles excuses échangées. Mon corps se frayant – avec tant bien que mal, un chemin au travers de la présence de ces sombres inconnus. Collés. Les uns, aux autres. De nouvelles excuses traversant mes lippes. De légers sourires échangés. Un simple hochement de tête, pour certains. Un regard détourné, à l'intention d'autres. Ainsi, tentais-je de fuir cette frénésie auprès de laquelle je souhaitais prendre la fuite. « Toi. » Argumentais-je, dans un premier temps. Paume glissée à l'encontre de ce verre qui semblait avoir été, précédemment en ma possession. Jetant, tout naturellement, mon dévolu à l'intention de l'une de ces nombreuses bouteilles emplies de ce liquide quelque peu alcoolisé, afin d'en emplir le contenu de ce verre que je considérais comme étant « mien ». Unique gorgée. Une seule, et unique gorgée. Le contenu précédemment reclus au creux de ce verre, avaient pris la fuite. En, un clin d’œil. Gorge auparavant rêche, à présent désaltérée. « Ne me dis pas, que tu es déjà proche, de ta limite. Hein ? » D'une faible taquinerie, émane un questionnement. Usant d'une nouvelle affection à l'encontre de sa personne afin, de glisser l'une de mes mains envers son faciès. « Et, tu oses te foutres de moi, après. » Deux verres. Ou, trois. Tout au plus. Ainsi semblait être le total de contenus alcoolisé que je m'étais permis d'ingurgiter. Néanmoins. Qu'en était-il du sien ? Je n'avais guère surveillé, le moindre de ses faits et gestes. Ni même, sa consommation. Aussi ridicule cela pouvait-il être, je lui offrais ma confiance à l'égard de ce simple et unique fait. « Allons prendre l'air, Harley. » Un questionnement ? Un ordre. Plutôt. Endossant ainsi, un rôle quelque peu paternel à l'encontre du jeune homme. Je pris possession de ce verre niché au creux de l'une de ses mains afin de l'en débarrasser avant que je ne puisse l'entraîner à mes côtés.

Difficultés, mises en avant. Son être, heurtant le mien. Un faible appui glissé, à l'encontre de sa personne. Je le guidais. Le soutenais. Puisant, au travers de ces dernières forces dont, mon organisme semblait capable de me procurer. Et ce, afin de poursuivre mes ordres. Menant ainsi, sa personne en dehors de ces lieux que nous occupions. L'air quelque peu frais, caressait alors, mon échine. Je frissonnais. « Tu t'en serais enfilé, combien ? À ce stade-là, pas besoin de pari. J'gagnerais. Même si, j'tiens pas trop l'alcool, tu es pire que moi, là. J'crois. » Plaisantais-je. Au fond. Peut-être se jouait-il de ma personne. Peut-être, jouait-il simplement un rôle. Peut-être, étais-je bien trop crédule. « Ou alors. Tu te fous de ma gueule ? Après tout, un acteur, reste un acteur. » Ajoutais-je, finalement. Me tromper ? Je l’espérais. « Enfin. Au moins, j'peux me poser quelques minutes, grâce à toi. » Chaleur, quelque peu étouffante. Esprit, embrouillé. Sens déroutés, perdus. Odeurs, aussi attirantes que, nauséabondes. Sombres inconnus aussi agréables, que déroutant.

Quitter ces lieux, m'offrait ainsi, ce doux sentiment de liberté. Tant espéré. Mon corps heurtant alors, vulgairement le sol. Peu convenable. Peu confortable, certes. Qu'importe. « D'ailleurs. La prochaine fois, rappelle-moi, que je te donnerais un cours ou deux, de danse. Tu paraîtras moins ridicule, si t'as vraiment honte. »




electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 245
Age : 25 ans
occupation : acteur
avatar : jackson
Points : 187

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t88-yang-harley#240 http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Mar 14 Juin - 14:47






only fools, fall.
Harley & In Su.





Jambes écartées dans cette position bien masculine, verre négligemment tenu entre ses doigts fins, son regard était fixé sur le plafond. Les milles éclairs colorés que les jeux de lumières offraient sous ses yeux déjà voilés. C’était surement pour cela que son manager lui interdisait bien souvent d’aller en soirée ou prenait soin dans l’accompagner quand c’était nécessaire. Parce qu’il était intenable dès qu’il est question d’alcool. Il aimait beaucoup trop ça. Heureusement que son caractère s’était calmé un peu durant ces derniers mois parce qu’il lui arrivait facilement de devenir violent dans ce genre de situation. Ce n’était plus trop le cas. Et heureusement, pour les nerfs de son cher manager mais aussi de ceux qui l’accompagnaient. Il avait refusé la demande d’In Su à le rejoindre sur la piste de danse. A la fois à cause de l’alcool, de ses piètres talents de danseur et aussi, peut-être, afin de ne pas avoir l’impression d’être soumis aux moindres envies d’In Su. Au fond, il en avait bien envie aussi. De se rapprocher de lui. De trouver en la danse l’excuse parfaite pour coller son corps au sien et glisser ses doigts contre son dos.

Peut-être qu’il n’aurait pas résisté plus.

Alors tant mieux si, dans son ivresse, il avait tout de même gardé un semblant de bon sens. L’illusion d’un contrôle de soi-même.

Toi. Il relève la tête, avec lenteur, avant que ses yeux ne se posent sur le jeune homme. « Pourquoi t’es revenu ? Tu aurais du continuer de danser, c’était… » Bandant, tout comme son langage bien fleuri. Pourtant ce mot resta en suspend. Il fut relégué pour un grognement, une plainte d’enfant, qui traversa les parois de ses lèvres au moment où il sentit le verre quitter ses doigts. Prendre de l’air. Ouais. Il ne le réalisait pas mais il en avait surement le plus grand besoin. Son corps fut soutenu par celui d’In Su qui l’aidait à quitter cette marre humaine qui les compressait. Il n’aurait soupçonné cette force. Ou peut-être que si. Il en avait eu un une petite démonstration. Ce fameux soir.

C’est amusant comme il ne cessait de penser aux choses qu’il aimerait oublier.

« Je ne sais pas…Pas beaucoup…Deux bouteilles, la moitié d’une troisième aussi peut-être. » Il sourit. Plus con qu’il ne l’est déjà d’habitude. Plus niais aussi. Il n’était pas complètement bourré mais n’en était pas loin. Il y’avait une longue rambarde devant eux qui séparait le club du chemin qui menait vers la plage. Il ne l’avait pas remarqué quand ils venaient d’arriver. Il se décala du brun et marcha vers celle-ci, sa main tenant toujours In Su par le bas de sa veste le trainait derrière lui. Il lâcha le jeune homme et s’appuya sur la rambarde afin de soulever son corps et finalement y poser les fesses. Dans cette tentative, il manqua de basculer en arrière et se rattrapa à temps, le regard rivé sur les trois ou quatre mètres de hauteurs qui le séparaient du sable en bas. « Putain, j’ai failli mourir. » Il rigole. Il exagère à peine.

« Je n’aime pas danser, je serais dans un groupe sinon. Mais je veux bien essayer pour toi, si tu es le prof’. » Il le regard malicieux, celui qui en dit long sur les pensées qui peuvent traverser son esprit. Il attrapa In Su par les pans de sa veste et l’attira vers lui afin de poser son front sur son épaule. « Tu sens encore bon alors que tu étais au milieu de tous les autres. » Remarque idiote mais de la plus importance à ses yeux dans l’état où il se trouvait.






electric bird.


Oh, glazed eyes, empty hearts buying happy from shopping carts. Nothing but time to kill, sipping life from bottles.
Tight skin, bodyguards. Gucci down the boulevard.Cocaine, dollar bills
Only fools fall for you
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2316
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 133

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Mar 14 Juin - 18:50






only fools, fall.
Harley & In Su.





Si, amusant. Et, tout à la fois. Si, surprenant. Le jeune homme qui se dévoilait, à présent sous mon regard. Semblait s'être... Si, vulgairement, abandonné. Et ce, auprès de ces multiples effets peu convenables que parviennent à nous offrir, ces liquides alcoolisés. Liquide alcoolisé, qu'il s'était – apparemment, permis d'ingurgiter. Sans la moindre once de gêne. Une quantité, fort surprenante. Déçu ? Je ne pouvais que l'être bien davantage à l'encontre de cette simple et unique idée. Irresponsable. Fort, ridicule. Ainsi semblaient être les propos qui parvenaient à catégoriser le jeune homme, résidant à mes côtés. Ses mots. Ses actes. Ses gestes. C'est au travers du moindre de ces faits que je parvenais à discerner les effets dévastateurs. D'un tel acharnement, auprès de ces liquides emplis d'alcool. « Harley. Putain... » Soufflais-je, finalement. Pourquoi diable, avoir accepté l'idée de poursuivre au travers d'un tel jeu ? Ce pari, semblait dérisoire à présent. Et, je ne souhaitais guère poursuivre celui-ci.


Though I try to resist,
I still want it all.

Pensées, multiples. Rapidement évincées de mon esprit. « T'es con, sérieusement. » Osais-je, répliquer. À l'encontre de ce compliment tenu à l'égard de ma personne concernant la simple et unique idée que, ma personne ne semblait guère souillée de multiples odeurs néfastes ou nauséabondes. Et ce, malgré mes précédents actes. « J'te préviens, un autre verre d'alcool. Et, je t'abandonne sur le trottoir pour ce soir. Compris ? » Cette douce menace, n'en était pas des moindres. Sérieux. Et tout à la fois, inquiet. « J'vais te chercher un verre d'eau, ouais. Ne bouge pas, sinon, je te jure que je viens te chercher. Et j'serais bien moins gentil que d'habitude. » Ajoutais-je, finalement. Ainsi semblaient, être. Les règles que le jeune homme se devait de suivre, en l'instant présent. Une étreinte brisée. Un énième regard redirigé à l'intention de sa personne. À nouveau, ces lieux s'offraient à moi. Espace réduit. Chaleur étouffante. Cris, en tous genres. Je parvenais – non sans mal, à distinguer au travers de la foule, mes compagnons de bonne fortune. S'abandonnant à leur tour, auprès de cette douce insouciance. Idiots, qu'ils étaient. D'un rapide passage, auprès de cette table que nous nous étions permis d'occuper. Je pris possession de deux verres. L'un d'eux, emplis d'un alcool incolore que je me permis d'ingurgiter. Si, rapidement. Le deuxième, prêt à être emplis de ce liquide sain. C'est auprès du bar que je vins trouver refuge. Demande écoutée. Demande réalisée. Et, c'est finalement munis de ceux-ci qu'il me fut permis de rejoindre ses côtés. À l’extérieur. « Bois, grouille. » Un acte, irréfléchis. Fort ridicule, à son tour. Néanmoins. Je semblais posséder le désir d'obtenir un certain courage au travers de cet énième verre emplis d'alcool que je m'étais permis d'ingurgiter, à la suite de mes propres paroles. Troisième. Ou, quatrième verre. Cela semblait fort dérisoire, aux côtés de la consommation du jeune homme. Malgré tout. Rapidité, alcool et fatigue ne font guère bon ménage. Je le conçois. « En vrai. On ferait comment, hé. Si on était tous les deux morts ? On pourrait même pas rentrer à l'appart. putain. » Une main alors, glissée à l'encontre de mon faciès. Je vins vulgairement, y affliger une faible pression. Avant qu'il ne puisse m'être permis de prendre place au-dessus de cette rembarre. Gisant, aux côtés de celle qu'occupait le jeune homme. « Fait chaud, quand même. » Poursuivais-je. Le tout, argumenté au travers d'un simple geste à l'encontre de ce bout de tissu de couleurs blanchâtres, glissé en dessous de cette veste quelque peu imposante. Portée, par-dessus.

« Han. J'ai aussi, oublié de prévenir le chien qu'on rentrerait tard ce soir, il va me faire la gueule, merde, euh. » Naturellement. Tout, naturellement. Ma conscience, me maudissait intérieurement. M'abandonnant. Petit, à petit. Et ce, au fil des paroles qui daignaient traverser mes lippes au travers de ce naturel. Fort déconcertant.




electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 245
Age : 25 ans
occupation : acteur
avatar : jackson
Points : 187

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t88-yang-harley#240 http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Ven 17 Juin - 16:22






only fools, fall.
Harley & In Su.






Stupide, pari. Tout comme lui. Il n’aurait pas dû proposer ce jeu dès le début. Il était certain de perdre. Pas parce qu’il tenait mal à l’alcool, loin de là. Mais parce qu’il aimait beaucoup trop ça. Incontrôlable. Les verres qui se succèdent. Les bouteilles qui se vident. Les une après les autres. Le liquide qui disparait aussi rapidement que sa conscience. Il ne l’est pas encore, complètement inconscient. Cela n’aurait tardé si In Su n’était pas venu le sauver de ce tourbillon d’ivresse dans lequel il avait voulu se laisser entrainer. Looser. Harley lâcha un rire. Le bruit qui cassait le fragile silence qui les entourait. Tout semblait si loin d’un coup. Le club et ses musiques assourdissantes. Le brouhaha des gens et les entrechoquements de leurs verres emplis à ras-bord. Ah, il aimerait bien y retourner. Juste pour prendre une petite bouteille et s’en aller après. Peut-être que demain, il regrettera, d’avoir l’air aussi misérable devant le brun. Ça ne l’aidait pas à marquer des points tout ça. Idiot, pitoyable. Il n’était déjà plus questions de points. In Su n’était pas à lui. Il ne lui avait jamais appartenu. Il était à une autre, qui au fond, devait bien mieux le mériter que lui. Amère réalité qu’il aimerait bien effacer de sa mémoire. Quitte à devenir l’idiot de l’histoire. In Su l’avait toujours trouvé con, alors. « J’te jure. Tu sens bon. » qu’il renchérit. Son nez caresse le creux de l’épaule.

Il releva finalement la tête. La main au niveau de son visage, paume ouverte comme s’il prêterait un sermon. « Plus d’alcool ce soir, promis. » Son bras retomba presque aussitôt et sa main reposa mollement contre sa cuisse. Une menace évoquée doucement. Encore une. Et ce fut un sourire malicieux qui étira ses lèvres. Gamin ivre, et toujours une réponse sur le bout des lèvres. « Monsieur va me punir si je ne suis plus là ? » Ce ne furent que des paroles en l’air. Parce qu’il ne bougea pas d’un pouce durant ces minutes maquillées en une éternité. Sage et étonnement docile. Même quand une envie de se dégourdir les jambes se manifesta, il resta bien en place. Comme si In Su risquait de surgir à n’importe quel moment.

Il attrapa le verre. « Pourquoi j’ai droit à de l’eau et toi à de l’alcool…Hm, c’est bon, j’n’ai rien dit. » trouva-t-il bon de rajouter tout de suite après.
Ne pas s’attirer les foudres d’In Su.

Il n’avait pas tord. Difficile de se rendre chez soi s’ils mourraient tous les deux. « Je compte sur toi pour rester en vie dans ce cas. » Sa tête se perd sur l’épaule d’In Su à présent à ses côtés. Il en profitait. Beaucoup. Son regard glissa sur le tissu du brun, les gestes qu’il avait. « Achète-lui un os, il te pardonnera. » répondit-il avec tout autant de sérieux.

Il finit par reposer les pieds au sol, titubant légèrement. Equilibre précaire dans lequel il arrivait à se tenir. « Y’a la plage à côté. J’ai chaud aussi. » Mauvaise, très mauvaise proposition.




electric bird.


Oh, glazed eyes, empty hearts buying happy from shopping carts. Nothing but time to kill, sipping life from bottles.
Tight skin, bodyguards. Gucci down the boulevard.Cocaine, dollar bills
Only fools fall for you
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2316
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 133

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Sam 18 Juin - 21:47






only fools, fall.
Harley & In Su.




Tantôt, tourmenté. Tantôt, amusé. Regard, perdu. Corps, meurtris. Lippes, imprégnées de ces multiples liquides quelque peu alcoolisés qu'il m'avait été permis d'ingurgiter, précédemment. Je vins – malgré tout, assécher quelque peu celles-ci. Et ce, à l'aide, du bout de mes doigts. Inspirant, expirant. Lourdement. Si, lourdement. « Ui, t'a raison, ui. » Répliquais-je, futilement. Le tout, au travers d'un ton, démontrant à son tour : une certaine faiblesse à l'encontre de ma personne – mon esprit, envers, l'instant présent. Oui. Étrangement, faible. Ce n'est qu'alors, la voix du jeune homme parvint à se frayer un chemin au travers de mon esprit. Était-ce, bien raisonnable ? Devais-je, véritablement accepter ? Devais-je, tout simplement... Me laisser porter, au creux de ces multiples désirs portés en mon subconscient ? Une main. Glissée à l'encontre de sa personne, je vins affliger une quelconque pression envers l'une de ses épaules avant qu'il ne puisse m'être permis, de porter mon être auprès du sol. Et ce, d'une manière convenable. Manquant de peu, de trébucher, certes. Néanmoins. Sain, et sauf. « Fuyons, alors. » Un murmure. Un simple, et unique murmure. Glissé, auprès du faciès du jeune homme. Tenu là, à mes côtés.


Only fools fall for you,
Only fools do what I do.

Si, enfantin. Si, ridicule. Certes. Et ce, tandis que. Je m'aventurais à délaisser mon corps se mouvoir d'une manière quelque peu... Précipitée. Il est vrai. Le sol, m'avait attiré auprès de lui. À de multiples reprises. Manquant de peu, de délaisser mon faciès rencontrer férocement le bitume. Plusieurs, fois. Je me rattrapais de justesse. Toujours. Misant alors, le tout, pour le tout. Un équilibre incertain. Tout, naturellement. Chaussures, ôtées. Traversant, à présent cette arène sablée que représentais, la plage. J'accourais. À nouveau. À bout de souffle. Délaissant toute convenance et maturité, au creux de mon insouciance. Je m'y abandonnais. Si, naïvement. Gloussant. Si, idiotement. Ces vingt-cinq et longues années, que je possédais à mon actif... Je les avais – bel et bien, abandonnées. « Harley, aller, grouille, euh. » Annonçais-je. Le ton légèrement, haussé. Voix éraillée. Paumes de mes mains, heurtant mon être. Démontrant ainsi, une once de mécontentement à l'encontre des agissements du jeune homme. Effets personnels, ôtés de leurs places. Poches que je possédais, fouillées. Veste, rejoignant rapidement ceux-ci. Le tout, poursuivi par ce couvre-chef auparavant porté. « Même pas, j'vais t'attendre, si c'est ça, voilà. » Une moue, affichée. Un énième, mécontentement démontré. Bras, croisés contre mon torse. Je m'y aventurais. Seul. Mon échine frémissait. De bien nombreuses fois, et pourtant. Je l'observais. À distance. « Hé, si t'es pas là dans les trente secondes à venir, j'te jure. Je me dessape dans l'eau et t'ira chercher mes fringues, Harley. » Une menace. Une mauvaise habitude que j'avais prise, en compagnie du jeune homme. Encore. Et, toujours. Le compte à rebours, avait débuté. Énonçant, chaque nombre. Uns, à un. À voix haute. L'alcool. Se jouait alors, de ma personne. De mon esprit. De cette maturité dont je faisais, auparavant part. Conscience, abandonnée. Règles, envolées. Balayé, telle une vulgaire feuille blanchâtre à l'encontre d'un coup de vent. Fébrile. Et, bien davantage. Les nombres, se réduisaient. Une main, alors portée auprès de ce haut de couleur blanchâtre porté, le menace semblait être prête. Prête, à être mise à exécution.

Après tout. Le ridicule, n'avait jamais tué quiconque s'adonnait à de multiples jeux similaires à celui qu'il m'avait été permis de mettre en avant. Aussi, ridicule pouvait-il être, malgré tout. Demain, serait un autre jour. Demain, parviendra à évincer ces images peu convenables de mon esprit. Demain, nous ne serons que deux idiots, agissants d'une manière similaire, à précédemment.

Je l'espérais.





electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 245
Age : 25 ans
occupation : acteur
avatar : jackson
Points : 187

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t88-yang-harley#240 http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Mar 21 Juin - 14:32






only fools, fall.
Harley & In Su.






« Fuyons, alors. » Son visage près du sien. Cette proximité incertaine entre leurs deux corps. Cette habitude que commençait de plus en plus le brun à avoir, à le toucher. Une main sur son épaule. Ou n’importe quelle autre attention du genre. Il le remarquait plus souvent. Peut-être une preuve dans leur rancune qui disparaissait à mesure que le temps passait. Et qu’est-ce qu’il aimerait y arriver. A se fondre tranquillement dans le moule de l’ami. Du colocataire. Mais il fallait toujours qu’il en veuille plus. Pourquoi est-ce qu’il fallait qu’In Su ait cet effet sur lui ? Fuir ensemble. Il y’avait tellement plus qu’il aimerait déceler dans ces simples mots lancés dans l’air. Il n’y avait rien. Et il se trouvait à chaque pitoyable dans ses vaines tentatives. Il ne le devenait qu’encore plus une fois quelques verres d’alcool dans le sang. Ses pas se faisaient bien plus lents que ceux d’In Su. Il n’avait plus autant de réflexes que le danseur et craignait de se retrouver le visage collé au sol. Comme si, il lui restait toujours une once de conscience qui le mettait en garde. Il avait des tournages et risquait de passer un sale quart d’heure s’il se blessait. Il recevait déjà assez de réprimandes quand il forçait trop en salle d’entrainement à se battre. Un trop plein d’énergie qu’il se devait bien de déverser quelque part. Et qui l’avait bien aidé ces dernières années. Il n’était plus ce chien fou du lycée.
Il enleva ses chaussures et les balança à quelques mètres d’eux, totalement incertain s’il saurait les retrouver après. Il espérait, pour ses pieds, que oui. Il traçait de longues lignes sur le sable à mesure qu’il marchait. Il aimait la plage. Il se sentait comme un môme. C’était beau et silencieux. Juste lui. Juste In Su. Juste eux.

Il aimerait que ce soit ainsi, toujours.

Son regard ne quittait jamais In Su. Il le couvait presque. Dans ses agissements et ses nombreux sourires. Il avait l’impression qu’en quelques minutes, ils étaient retournés dans le passé. Peut-être que cela aurait été ainsi s’ils avaient été amis au lycée. S’il n’y avait pas eu toute cette stupide histoire entre eux. Il leva les yeux au ciel, mimant l’exaspération. « C’est bon, j’arrive. » Il ne comptait pas se désister. L’idée venait tout de même de lui. « Fais-pas le gosse. » Les rôles s’inversaient presque. Ou pas vraiment. Ils se transformaient tous deux en enfants. Une insouciance dont Harley n’avait jamais voulu se délester et que In Su semblait retrouver. Il laissa tomber sa veste et retrousse le bas de son jeans.

Et sa main vint attraper celle d’In Su, celle avec laquelle il mimait son compte à rebours. Mettant ainsi terme à ce processus. « Tu devrais revoir tes menaces un peu. Je demande que ça, à te voir à poil. » Il rit. Il veut jouer surtout. Alors de sa main, il pousse In Su à l’eau et le lâche immédiatement. Il ne sera certainement pas assez rapide pour se rattraper et ne pas tomber. Ou peut-être que si. Peu importe.



electric bird.


Oh, glazed eyes, empty hearts buying happy from shopping carts. Nothing but time to kill, sipping life from bottles.
Tight skin, bodyguards. Gucci down the boulevard.Cocaine, dollar bills
Only fools fall for you
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2316
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 133

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Mar 21 Juin - 21:46






only fools, fall.
Harley & In Su.





Surprenant. Fort, surprenant. Certes. Il ne m'avait guère été permis de réaliser la moindre objection à l'encontre des propos tenus par le jeune homme, que. Ma personne, s'abandonnant. Si, naïvement. Si, ridiculement. Et ce, au travers de cette vague aqueuse et quelque salée qu'il m'avait été permis de rejoindre. De tout, mon être. De la tête, aux pieds. Cavité buccale, emplie de ce liquide incolore qu'il me fut permis d'ingurgiter. Je vins, rejeter celle-ci. Si, vulgairement. Esprit, perdu. Équilibre, désorienté. C'est finalement, lorsque l'une de mes mains vint heurter le fruit de mes tourments que je vins affliger une faible pression à l'encontre, de son être. Ce vêtement, de couleur bleue. Maintenu, au creux de l'une de mes paumes. Je tirais, à l'encontre de celle-ci. Et ce, dans la simple et unique – optique de parvenir à me redresser. Convenablement. Il est vrai. Cela semblait être peine perdu, néanmoins. Je tenais, bon. « Harley, putain... » Répliquais-je, finalement. Désabusé. Le tout, détourné au travers d'une mince vengeance : un éclaboussement à l'encontre de son faciès, quelque peu faiblard. « Le gosse, il t’emmerde, d'abord. Hmpf. » Si, immature. Davantage, les minutes filaient. Davantage, je semblais régresser. Emporté, auprès de cette frénésie.

My happy little pill,
Take me away.



Un ricanement, se fit entendre. Voulait-il se jouer de ma personne . Cela, s'avérait être, un fait. Inévitablement. Et. Tout compte fait. Fièrement tenu, sur mes deux jambes. Paumes de mes mains disposées à l'encontre des épaules de mon compagnon, il me fut permis de reprendre la parole : « 'Tain, t'a vu ce que t'a fait ? » Paroles, argumentées, d'un simple geste. Démontrant alors, ce simple haut, de couleur blanchâtre. Ayant perdu, de sa couleur. Troquant celle-ci, envers une transparence sans nom. Un quelconque cliché, mis en avant auprès de cette solution aqueuse. Peu agréable. Je ne pouvais guère nier, ce simple et unique fait. Et. Naturellement. « Si c'est c'que tu voulais, fallait le dire, de suite. » Répliquais-je, finalement. Tantôt, actif. Tantôt, passif. Ôtant ce vêtement, à présent considéré comme peu utile. À mes yeux. « Cadeau, ui. » Vêtement, trouvant – bien vite, refuge auprès du jeune homme. Index planté, à l'encontre de son faciès. « C'est bien, c'que tu voulais, non ? M'voir à poil ? Hein ? Ça t'fait toujours fantasmer ? Débile, va. » Digne, des plus grands rôles que j'avais tenus, au sein de ma pauvre existence. Celui, de l'homme quelque peu, ivre. Perdant, la moindre conscience de ses actes et de ses paroles, semblait être celui que je souhaitais évincer de mon esprit. Au plus vite. Radicalement. Éclaboussements, en tous genres. Je m'avançais, à reculons. Pénétrant au travers de cette solution aqueuse fort salée, bien davantage. Vêtements, précédemment trempés. Les répercussions de tels actes, s’amincissaient. « C'est trop froid pour vous, Monsieur Yang ? On a peur, de se mouiller ? C'est ça, ouais, ouais, ouais. » Le tester. Le repousser, au bord de ses retranchements. L'inciter, à agir. Répliquer. Tels, s'avéraient être mes désirs. En l’instant, présent. Jouer, encore. Et, toujours. Se mesurant, l'un, à l'autre. Les limites ? Oubliées. Cette façade, crée de toutes pièces ? Évincée.

Mais. Peut-être, était-ce sans compter sur cette énième chute. Non maîtrisée. Équilibre, perdu. Éclats de rire, étouffés. Amusement, noyé. Manquant de peu, d'ingurgiter une nouvelle dose de ce liquide peu agréable, à mon palais. Mon visage se permit de remonter à la surface. De multiples propos acerbes, franchissant alors mes lippes. Bien heureusement, le ridicule n'avait tué personne. Jusqu'à présent.





electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 245
Age : 25 ans
occupation : acteur
avatar : jackson
Points : 187

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t88-yang-harley#240 http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Jeu 23 Juin - 21:39






only fools, fall.
Harley & In Su.







Son sourire de con bien accroché à ses lèvres. Il regarde le jeune homme qu’il venait de bousculer sans douceur, le corps submergé par la flotte. La tendre injure qui émana instantanément de ses lèvres. Et Harley en rit. Fier de sa bêtise. Fier de se voir réussir à enlever cette maturité dont avait si souvent fait preuve In Su. Il n’y avait pas de mal à redevenir un enfant, parfois. Harley en était le meilleur témoin. Peut-être même plus que nécessaire. Il sentit les petites goulettes s’échouer sur son visage et ne s’en offensa pas. Ce n’était rien devant ce que, lui, avait fait. Le danseur finit par se relever, entièrement mouillé. Son regard, porté par une force propre et incontrôlable, se retrouva attiré par le fin tissu blanc. Trop fin. A présent devenu entièrement transparent. Les lignes qui se devinent en dessous et la fine musculature, récompense de toutes ces heures d’entrainements et de danse que le jeune homme devait s’infliger depuis des années déjà. C’est une image plaisante. Même plus que celle de le voir simplement torse nu. Car elle laissait au cerveau le loisir d’imaginer. Et celui de Harley était des plus créatifs. Les sens en éveil. Il aurait pu avoir honte de le reluquer ainsi, si la notion de pudeur n’était pas aussi vague dans son esprit. Il se pinça les lèvres, sa lippe prisonnière de ses canines. Fallait qu’il retrouve contact avec la réalité. « J’aime ce que j’ai fait. » réussit-il à répondre, de sa voix moqueuse. Taquin. Il tentait d’oublier cette obsession qu’il avait. Et faire en sorte que, In Su non plus, ne s’y attarde pas.

Mais In Su n’avait jamais cessé de le surprendre. Peut-être était-ce là une de ses passions. En tout cas, il faisait de sorte de rester incernable. Qu’il enlève ainsi son t-shirt, dans ce geste presque indifférent le laissa interdit. Avec seul un semblant de réflexe qui lui permit de rattraper le haut dans ses mains. « Arrête de dire des conneries. » qu’il lança simplement, réussissant d’un miracle à détourner enfin le regard. Et tant mieux. Il se faisait trop insistant, trop avide. « Y’a rien à voir pour que je fantasme. » Il en rajoutait une couche. Il se permit même un rire.

Un défi. C’était ainsi qu’il percevait les propos du jeune homme. Harley avait toujours été joueur. Mauvais joueur aussi. Surtout, ça. Il ne lui permettrait pas de préserver cet air là. Laissant le jeune homme s’aventurer plus dans l’eau. Il enleva son propre haut qu’il roula en boule, direction le sable en compagnie de celui d’In Su. « Tu vas voir ! » Ce dernier venait tout juste de refaire surface qu’il s’élança vers lui, enfonçant sa tête sous l’eau dans un rire. Il rejoignit. C’était bon. « C’est froid bordel ! » Oui, froid aussi. Tout ce qu’il lui fallait pour faire redescendre la chaleur de son corps. Il fit quelques longueurs avant de retourner auprès d’In Su. Il lui attrapa le bras, simulant un simple amusement alors qu’il ne voulait que sentir sa peau contre la sienne.







electric bird.


Oh, glazed eyes, empty hearts buying happy from shopping carts. Nothing but time to kill, sipping life from bottles.
Tight skin, bodyguards. Gucci down the boulevard.Cocaine, dollar bills
Only fools fall for you
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2316
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 133

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Jeu 23 Juin - 22:48






only fools, fall.
Harley & In Su.





Tantôt, passif. Tantôt, actif. Esprits, tourmentés. Êtres, désorientés. Sensations, ravivées. Je m'y abandonnais, définitivement. Délaissant – aux tréfonds de mon humanité, la simple et unique idée que. Ces nombreuses paroles et agissements, n'étaient que dû à ce vulgaire taux d’alcoolémie traversant comme bon lui semble-t-il, mon organisme. Ce faciès, si familier. Ne semblait être, en mon esprit. Qu'une simple et unique marque du passé. Me tourmentant, comme bon lui semblait-il. À son tour. Telle Ève, face au fruit défendu. Je croquais aveuglément, au creux de ce fruit. En cette simple nuit. Aussi, quelconque soit-elle. Elle ne quitterait pas de sitôt, ces multiples souvenirs qu'il me serait permis de créer. En l'instant, présent. Il est certain. Fait, indéniable. Ricanement, multiples. Éclats de rire. Agissements, forts enfantins. Deux vulgaires idiots, ne se privant guère. Mon être, se mouvant alors, au rythme quelque peu lascif, que parvenait à m'offrir cette solution aqueuse et salée au sein de laquelle nous nous trouvions, actuellement. Davantage, je m'aventurais. Au loin. Fort rapidement, rejoins. Cette chevelure dorée, légèrement en bataille qu'il me fut permis de remettre en ordre. Si, naïvement. Je le réprimandais, à nouveau. « Heureusement que t'es pas mal. Parce que, putain... Qu'est-ce t'es con, quand tu t'y mets. » Sincérité, mise en avant. Une douce taquinerie, résidant au travers de ces propos. Le tout, énoncé avec une pointe d'amusement. « Débile, va. » Me permettais-je, d'argumenter. Finalement. Ma personne se glissant alors, aux côtés de la sienne. « Vous avez, peut-être besoin d'aide pour vous réchauffer, Monsieur Yang ? » Réflexion, faite. Proximité, réalisé. Allusions salaces. Tout semblait être réuni, afin de parvenir à tourmenter davantage le jeune homme. Bien davantage, qu'il ne parvenait à le faire de lui-même, auprès de mon être.


I don’t want anyone bothering us,
I want to fall into a world of our own.

Bras, nichés à l'encontre de la nuque du jeune homme, en question. Corps, reclus à l'égard de sa personne. Lippes, déposées envers son faciès. Un murmure, se fit alors, entendre : « Il ne faut pas crier victoire, trop vite. Chéri. » Aussitôt, dit. Aussitôt, fait. Cette affection, en tous genres. Pris, rapidement fin. Paumes recluses à l'encontre de ses épaules, une faible pression affligée à l'encontre de celles-ci le fit rejoindre les profondeurs sous-marines qui s'offraient à nous. Sans, ménagement. Simple, amusement. La vengeance, s’avère être un plat à déguster. Froid, de préférence. Et, c'est. Par ailleurs, à la suite de tels agissements que, je pris la fuite. Tout du moins. Une tentative. Vaine. Puisant, au travers de ces dernières forces que je possédais. Une telle précipitation ne m'avait guère permis d'agir, en conséquence de mes actes. Indéniablement. C'est à la nage – et non au pas de course, que je dû m'éloignait du jeune homme. Acte, ponctué de multiples éclats de rire. Renouvelés. Amusé, comme jamais. Tourmenté, à jamais. Ce mur empli de briques, que j'avais égérie. Et ce, au fil de ces années passées. Il se voyait repoussé. Brisé. S'écroulant, petit à petit. « T'as beau, être pas mal. Je n'aurais aucune pitié pour toi, Harley. » Aucune. Jamais. Tout du moins. C'est-ce, à quoi je me persuadais de croire. L'espoir, fait vivre. Il est vrai. Un faciès, espiègle. Des agissements, puérils. La soirée, ne faisait que débuter. En soi. La lune, comme simple et unique – source de luminosité. Son reflet me permettait de distinguer, non loin de ma personne, mon compagnon de bonne fortune. S'approchant alors, dangereusement. « Ha, attention. » Argumentais-je, dans un premier temps. Bras, tendus. Paumes dirigées envers, sa présence. « J'peux être violent si j'veux. J'aimerais éviter de te voir souffrir, tu sais, hein. La vengeance ne te mènera à rien, voyons, c'est ridicule, euh. » Me permettais-je, de poursuivre. Si, idiotement.





electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 245
Age : 25 ans
occupation : acteur
avatar : jackson
Points : 187

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t88-yang-harley#240 http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Sam 25 Juin - 19:31






only fools, fall.
Harley & In Su.






« Heureusement que t'es pas mal. Parce que, putain... Qu'est-ce t'es con, quand tu t'y mets. » Les mots se faufilaient dans son esprit, embrumé, ils s’y logeaient, le narguaient presque. Déceler le vrai sous la taquinerie, semblait impossible. Encore plus dans cet état où il se retrouvait. Ses doigts glissés dans sa chevelure blonde, un geste insouciant. Loin de tout malentendu. C’était difficile, de se résoudre à laisser ses sentiments derrière lui, à ne vouloir être qu’un vulgaire ami quand les agissements du jeune danseur étaient ainsi. Il haïssait ça. Autant qu’il aimait. Leur proximité. Cette présence agréable, entêtante, au grès de son quotidien. « Débile ? Tu ne t’es pas vu j’ai l’impression. » Une pique qui, à son tour, quitte le paroi de ses lèvres. Ils ne sont que deux pauvres idiots. Mais des deux, surement était-il le pire. Le plus désespéré aussi. Caché derrière les grands sourires et cette confiance en soi qu’il n’avait fait qu’apprendre. Il remerciait la nuit. La lune qui n’apportait qu’une faible luminosité qui n’aurait permis à In Su de déceler ses rougeurs qui se répandaient sur ses joues. Pas à cause de l’alcool cette fois. Mais plutôt ces allusions qu’il se permettait d’avoir envers sa personne.

Son corps. Ses bras. Ses lèvres. Ces stupides jeux dont In Su semblait tellement apprécier user à son égard. Parfois, ses réflexions l’emportent. Il se demande au final, si le brun, se doutait de ses sentiments qui l’émoient. Il ne tenta même pas de résister à ses mains qui le faisaient plonger sous l’eau. Sans avoir de pensées moroses. Il apprécierait, peut-être, que sa tête ne refasse plus jamais surface. Peut-être que cela l’aiderait à arrêter le flux de son cerveau. Glacer entièrement ses sentiments. Il aimerait, que ce soit réellement possible.

Mais ce n’était qu’une histoire de secondes avant qu’il ne lui soit impératif de se relever. In Su s’était éloigné. Pas beaucoup. Il le rattraperait en quelques longueurs seulement. Et c’est qu’il fit. Un sourire se plaça sur les lèvres, jusqu’à lors boudeuse. Il plaqua ses cheveux mouillés en arrière, dégageant parfait sa vue. « Hm. La vengeance m’a déjà amené à ton lit. Sinon. » Le ton mesquin. Un rire s’échappe de ses lèvres. Peut-être allait-il trop loin, cette fois. Mais ses paumes venaient se poser à plat sur le torse d’In Su. Peut-être même se permit-il une furtive caresse. Légère. Presque un rêve. Il le repoussa finalement, l’éclaboussant. « Bon j’ai vraiment froid moi, pourquoi j’ai toujours des idées à la con ? Tu peux rester ici, seul, si tu veux. » L’eau, au final, ne le dérangeait pas tant. Malgré cette légère crainte des plantes de son manager s’il venait à attraper froid. La proximité d’In Su était plus dérangeante. Tourmentante surtout. Fais chier.







electric bird.


Oh, glazed eyes, empty hearts buying happy from shopping carts. Nothing but time to kill, sipping life from bottles.
Tight skin, bodyguards. Gucci down the boulevard.Cocaine, dollar bills
Only fools fall for you
Revenir en haut Aller en bas

hurricane. w/ harley.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» Roh, les belles machines (Harley)
» Harley XL Sportster 883, modele 2007
» Le Customizer Harley Davidson
» Insolite : Q-Tec, des Harley à 3 et 4 roues
» chaussures Harley-Davidson original (vendu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-