AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

hurricane. w/ harley.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Messages : 2314
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 122

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Dim 26 Juin - 1:50






only fools, fall.
Harley & In Su.




Une main, glissée à l'encontre de mon faciès. Faciès, démontrant une mine quelque peu mécontente. Et ce, à l'encontre des agissements du jeune homme, qui osait. Se tenir là, face à ma personne. Si, idiotement. Si, naïvement. Il m'offrait, les revers de mes précédents actes, à l'encontre de son être. Sans la moindre, once de gêne. Ni même, aucun ménagement. Ces multiples éclaboussures, rencontrant mon échine – et ce, à de multiples reprises. Ces propos, peu convenables. Ressemblant, traits, pour trait. À, une simple et unique scène – résidant au travers de son esprit, répétée, de nombreuses fois – il s'était permis, de me servir celle-ci. Sur un plateau d'argent. « Ta gueule, Harley. » M'étais-je alors, permis de répliquer. À mon tour. Le tout, exprimant une certaine rancœur à son encontre. Je réprimais, en mon esprit – le désir de poursuivre de tels agissements à l'égard de sa personne. Évinçant, taquineries en tous genres. Option, affective. Irradiée. Être, dépourvut de ce précédent amusant qui s'était vu prendre possession de ma personne lors de mon entrée au sein de ce liquide incolore et fort salé au travers duquel il nous avait été permis de replonger, en pleine adolescence. Si, ridiculement. Une main, alors glissée à l'encontre de ma chevelure. Je vins rabattre celle-ci, vers l'arrière de mon crâne avant qu'il ne puisse m'être permis de délester mon échine de cette sensation de confort. Frémissant. Violemment. Cette faible brise, me torturait. Déglutissant, difficilement. Regrettais-je, ces désirs qu'il m'avait été permis de découvrir à la suite de la requête – quelque peu idiote, énoncée par ce jeune homme ? Vêtements, échine. Trempé. Je l'étais, bel et bien. De la tête, aux pieds. C'était un fait, irrévocable. « Hé, débile. On fait comment, maintenant ? Parce que, j'ai beau avoir de l'alcool dans l'sang. C'pas ça qui va me réchauffer, ou sécher mes fringues. » Ajoutais-je, dans un premier temps. « Et, franchement... J'me vois mal, rentrer dans l'bar fringué comme ça. Enfin, j'doute que ce soit déplaisant pour certains. Mais, bon. » Poursuivais-je, alors.

You're ripped at every edge,
but you're a masterpiece.


Un faible soupir. Traverse alors, mes lippes. Corps, niché à l'encontre de cette poudre fine, et jaunâtre qu'il m'avait été permis de parcourir. Fort, ridiculement. Qu'importe, les répercutions que cela parviendrait à engendrer à l'égard de ma personne. Mon état, n'était que déplorable. L'être, bien davantage. Ne changerait très certainement rien, au travers du regard d'autrui. « J'suis fatigué, en plus. » Se plaindre. À nouveau. Encore. Pour la énième fois, à présent. Une habitude, en soi. Aussi mauvaise pouvait-elle être, celle-ci semblait être un aspect rédhibitoire, des effets secondaires qui parvenaient à provoquer, un taux d'alcoolémie, au travers de mon organisme. « Pourquoi, je t'ai suivi comme un con, aussi. Putain. J'ai l'impression d'être retourné, des années en arrière avec ces conneries. » Pestiférant. Ces multiples propos acerbes, traversant mes lippes. Incessants. Index pointé, à l'égard de cette présence résidant à mes côtés. Une mine, déstabilisée. Ma voix se laissait entendre. De nouveau. « C'est de ta faute. Avec toi, j'suis prêt à faire tout. N'importe quoi. Te suivre, tête baissée. Ouais. Un vrai con, y a pas à dire, hein. » Absurde. Aberrant. Déraisonnable. Insensé. De bien nombreux dictons démontraient l'idée que tout être humain se devait, d'apprendre de ses erreurs du passé. Parvenir à avancer. Poursuivre. Et pourtant. Je me permettais – sans cesse, de recréer ces multiples erreurs. Du passé. En, sa présence. Ma conscience, me dévisageait. Il est vrai. Je m'en mordrais – très certainement, les doigts. Le jour, à venir. Néanmoins. C'est une main finalement tendue à son égard que je me vis lui offrir ces énièmes paroles : « Rentrons ? Parce que... Je te jure que, si tu m'abandonnes sur cette plage, ça va barder. » Menaçant ? Je ne semblais guère l'être. Cependant. Le jeune homme allait-il concéder face à ce « questionnement » ? Aussi ridicule, cela pouvait-il être. Je le concevais.





electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 245
Age : 25 ans
occupation : acteur
avatar : jackson
Points : 184

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/t88-yang-harley#240 http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/ http://www.lights-camera-action.org/
Message
Sam 2 Juil - 14:31






only fools, fall.
Harley & In Su.







Il rit. Comme un gosse. Celui qu’il aimerait se voir redevenir un jour. De vains espoirs au travers desquels il appréciait se laisser bercer parfois. Tout était plus facile avant. Avant les sentiments, les doux tourments. Les battements d’un cœur qui s’affolait au moindre regard, au moindre souffle, d’un visage qui le hantait. C’était plus facile quand il était le connard de l’histoire. Ce qui jouait, prenait et jetait. L’alcool l’aidait pourtant. Pas à redevenir celui qui il était, mais plutôt, perdre ses inhibitions. Parler plus librement, évoquer cette vielle histoire de coucherie à laquelle les deux hommes s’étaient déjà laissé aller plusieurs semaines plus tôt. Bien que, Harley n’ait jamais, de nature, pris des pincettes à chacune des paroles qu’il se permettait d’avoir. Mais l’occasion avait été trop belle. Inespérée même. Cette puérile et gamine pensée de montrer à In Su qu’il pouvait être aussi mauvais, que le lui avait été, un jour. Au final, aucune réelle rancœur ne prenait part de ses sentiments, c’était une simple pique. Un rappel. Et la réaction d’In Su ne pouvait que l’amuser d’autant plus. « Moi, j’pourrais bien te réchauffer. Mais il parait que nous n’avons pas ce genre de relation. » Il s’enfonçait dans les taquineries, les bêtises qu’il semblait accumuler au même rythme que sa respirations. Nombreuses et incalculables. Ses yeux suivaient chaque geste d’In Su. Même les plus insignifiants. La frange rabattue en arrière, les traits de son visage qu’il ne percevait que peu, mais qu’il pouvait aisément imaginer. Non ça ne lui déplairait définitivement pas. Ce qui lui déplairait c’était de voir d’autres regards se poser sur le corps trempé d’In Su, les vêtements qui lui collaient à la peau. Par convoitise ou simple curiosité. Peu importe la raison. Ce serait déplaisant.

Une fois hors de l’eau, le jeune hongkongais se sentit lourd. Il n’avait qu’une envie, se délester de ses vêtements qui semblaient à présent peser une tonne et s’affaler sur son lit. Il se tourna pour observer In Su, marchant à reculons, concentré sur ses mots. « Ne rejette pas les tords sur moi. Ce n’est pas ma faute si tu es assez con pour me suivre. Toujours. A chaque fois. » qu’il répliquait, les lèvres boudeuses et le regard, finalement, déviant. Il savait qu’il ne devrait pas prendre les mots du danseur trop au sérieux. Il ne pouvait croire qu’il puisse réellement avoir le moindre effet sur lui, ou être la cause de la moindre faiblesse du brun. Plus d’illusions. Il se l’était bien dit avant. Aussi difficile que cela puisse être.

Alors il mettait son cœur sur silence. Il prenait à long souffle pour calmer le rythme plus rapide qu’il avait pris. Il ne devrait pas. Il continuerait simplement à s’enfoncer le couteau dans cette plaie béante. Elle ne se refermera jamais s’il restait ainsi. Pourtant. Cette main tendue vers sa personne, était la plus grande tentation. Et il céda. Comme à chaque fois. Il l’attrapa et la serra. « Fais pas la drama-queen, je ne t’abandonnerai jamais. Tu le sais. » Il soupira. Et l’entraina à sa suite, remontant peu à peu vers la route. « Je ne sais plus où j’ai laissé ma voiture, tu crois qu’un taxi voudra bien de nous ? » Conduire était, surtout, dangereux. Mais dans l’état où il était, cette pensée était loin de faire partie de ses soucis. Sans attendre de réponse, il était déjà là à faire des signes grotesques en direction de la route, dans le but d’attirer l’attention d’un chauffeur. Sa main toujours intimement liée à celle du brun. Il aimerait, ne jamais avoir à la lâcher.






electric bird.


Oh, glazed eyes, empty hearts buying happy from shopping carts. Nothing but time to kill, sipping life from bottles.
Tight skin, bodyguards. Gucci down the boulevard.Cocaine, dollar bills
Only fools fall for you
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2314
Age : vingt-cinq ans.
occupation : staff, aka. back-up dancer, (& chorégraphe.)
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae khean(oa), jung hana(nas) & lee hyuki(ki).
Points : 122

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid
Message
Dim 3 Juil - 0:11






only fools, fall.
Harley & In Su.




De paroles, en paroles. De gestes, en geste. D'actes, en acte. Soupirant. Si, vulgairement. Si, naïvement. Je me ridiculisais, alors. Trahissant, mes pensées à l'encontre de la situation actuelle. Situation, au travers de laquelle nous semblions – bels et bien, perdus. Ce jeune homme, et moi-même. Au fond. Qu'adviendrait-il de nos personnes ? Qu'adviendrait-il de cette... Relation, quelque peu conflictuelle ? Qu'adviendrait-il de telles situations ? De bien multiples questionnements, traversaient alors, mon esprit. Sans, la moindre réponse à l'encontre de ceux-ci. Et ce, tandis que je tentais – désespérément, de noyer ces vulgaires ressentiments au travers de simples et uniques propos. Propos, naturellement tenus à l'égard du jeune homme dont il semblait être question. Main alors, éprise de ce jeune homme. Persistant à se glisser à mes côtés. Me guidant, au travers de cette poudre jaunâtre au sein de laquelle, mes pas semblaient davantage lourds. Forts, difficiles. En soi. « T'es chiant, Harley. Vraiment chiant, putain. » Me permettais-je, alors. Et ce, au travers d'un faible murmure. Moue, éprise de mes lippes. Regard, dissipé. Esprit, perplexe. « Je n'en sais rien... Tu crois qu'ils vont accepter des gars, comme nous ? Franchement, tu nous as vus ? » Main libre, démontrant alors, l'étendue des dégâts. Concernant notre accoutrement. Mais aussi, l'état critique de nos personnes. À proprement parler. Faciès déplorables. Peu vêtus. Et bien davantage, encore. Si, ridicules. Si, déplaisant. Et pourtant. Vitres teintées. Chauffeur au volant. Arborant une carrosserie, quelque peu voyante. Pleins phares. Insigne nichée, à l'encontre de ce quelconque moyen de locomotion. Des simples politesses furent échangées avant, qu'il nous soit permis de pénétrer au travers de ce bien qui parviendrait – non sans mal, à nous mener auprès de mon antre personnel. « La prochaine fois, rappelle-moi de ne plus t'écouter. Par peur de finir trempé. Crade, comme jamais. À moitié nu. Dans la voiture d'un inconnu, qui plus est. Et légèrement alcoolisé. Y a pas mieux, juré. »



only,
fools.
do what I do.




electric bird.


on days where thin rain falls like today, i remember your shadow. our memories that I secretly put in my drawer, i take them out and reminisce again by myself.
Revenir en haut Aller en bas

hurricane. w/ harley.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» Roh, les belles machines (Harley)
» Harley XL Sportster 883, modele 2007
» Le Customizer Harley Davidson
» Insolite : Q-Tec, des Harley à 3 et 4 roues
» chaussures Harley-Davidson original (vendu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-