AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

[+18] Worried about you Ft Nath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Invité
Invité
Message
Jeu 29 Juin - 1:47


Akira & Nathanaël

Worried about you


Ça craint l'amour, et ça clairement, il peut le dire ! T'as jamais été doué avec les sentiments, t'es déjà tombé amoureux, 2 ou 3 fois peut-être ? Mais des gens qui t'on vraiment aimer et que t'as fini par détruire, il y en a vraiment eu beaucoup, tu ne serais même pas capable de toute les citées. Et encore, arrivé en Corée, tu t'es un peu calmé ... Mais pas tant que ça aux finales.
C'est toujours toi qui te fais plaquer presque, toujours le même schéma. On te propose de te mettre en couple, tu dis oui, tu ne t'y plies pas et tu te fais larguer ... Est-ce que tu en dors moins bien la nuit ? Certainement pas ! C'est quand même drôle de ce dire que les seules relations où c'est toi qui as décidé d'y mettre un terme ont été les seules relations durant lesquelles tu as vraiment aimé ... Il n'y a qu'une seule rupture qui t'a contrarié par le passé ... Mais tu dois bien avouer qu'avec elle, tu y avais été fort.
À ça suivante remarque, tu ne réponds même pas, effectivement, avec toi, c’était simple ! T'as toujours été du genre à prendre les choses comme elles venaient et a agir sur de simple coup de tête ... Mais cela ne t'a pas toujours apporté que du bon.
Comme par exemple, te laisser aller à aimer une fille avec qui tu voulais juste jouer au départ, briser la règle numéro une de ton propre jeu et finir par t'en mordre amèrement les doigts.
Penser a elle te déchire tellement, il y a quelque semaine seulement, tu la taquinais encore, tu la tenais contre toi pour dormir, tu ne pensais qu'à elle, ne respirais plus que pour elle, ne vivait plus que pour elle ... Et maintenant, tu étouffes à cause d'elle. Comme privé de ta nouvelle source d'oxygène.

Sa réflexion suivante te vexe énormément, tu te doutes qu'il ne te dît pas ça pour se moquer ... Mais ce manque de tact et sûrement cette impression que tu as qu'il se fout de toi.
Ta respiration accélère, ton cœur se sert ... Il vient de te faire tellement de mal sans même s'en rendre compte.
« Réussis à te briser le cœur » ? Comme si c’était une sorte de prix, le titre d'une médaille qu'on attribuerait a la personne ayant réussi a briser l'enfoiré qui passe son temps à faire du mal aux personnes qui ose se laisser séduire. Avec Somi , cela avait toujours été un jeu, même lorsque tu pensais que cela n'en était plus un ... Elle jouait encore ! Et selon la règle qui dit qu'il n'y en a pas, elle a tout de même fini par emporter la victoire, par te faire mal, te détruire.
Ta main se ressert autour de la sienne ça te fait tellement mal ... Tu veux fuir, ne plus y penser, ne pas aborder le sujet. Faire comme si rien de tout cela ne, c’était passé.
Alors tu l'embrasses, sans lui répondre, il répond a ton baiser et tu te sens mieux. Tu ne peux pas être en colère contre lui. Au finale, il faut tout de même que tu lui dises ... Qu'il sache. Votre étreinte s’adoucit.

« T'as bien fait de commencer »

Tu dis ça juste comme ça alors que t'es plongé dans tes pensées. Dormir ici ? Avec ce qu'il est en train de se passer ? Oui !

« Oui, je veux bien, je pense que ni toi ni moi ne voulons rester seuls »

Tu soupires un grand coup ... Serait-il temps pour toi de te confier ? Te lui dire ce que tu as sur le cœur pour avoir la fausse impression de t'en être débarrassé ?

« Tu te rappelles la fois où je suis venu la dernière fois... »

Comment ne pourrait-il  ne pas s'en rappeler ?

« J'avais bu et je t'ai parlé d'une fille ... Une fille qui me plaisait »

On entend dans ta voix toute la tristesse et la peine que tu ressens, elle vacille, elle est parfois faible, parfois pas. Tu ne parviens pas à la garder stable. Tu lèves les yeux au ciel, c'est ta technique secrète pour ne pas te mettre a pleurer comme une gonzesse. Tu avales ta salive ! Aller, t'es un homme ressaisi toi. Tu le sers un peu plus contre toi, comme pour chercher tout le courage nécessaire qu'il te fraudait pour lui dire que ... Oui , quelqu'un a enfin réussis à te rendre tout le mal que tu as pu faire.

« Et bien ... J'ai suivi ton conseil ! J'ai voulu me poser avec elle, arrêter de jouer et juste essayer de ... Je ne sais même pas en fait, essayer d’être quelqu'un de bien pour une seule personne »

Plus tu avances , plus l'impression que tu es a deux doigts de craquer est forte. Ça te fait un mal de chien ...

« On est resté quelques mois ensemble ... C’était parfait ! Je l'aimais sincèrement... Mais elle ... »

Tu avales encore une fois ta salive, couchant ta tête sur le dossier du canapé pour ne pas qu'il puisse te regarder. Tes yeux brillent.

« Elle ... Elle ne m'aimait pas et elle jouait juste ... Comme lorsque l'on s'est rencontré et elle ... Je l'ai retrouvé dans un bar en train de rouler des pelles a un autre gars .... Elle me regardait droit dans les yeux et elle continuait »

En plus de la tristesse, maintenant, arrive la haine, tu ne pleures pas, tu ne veux pas pleurer ! Tu ne pleureras pas !

« Je l'ai quitté ... Je veux plus jamais la voire ! Je la déteste »

Ce sont des paroles de fierté, tu l'aimes, elle te manque, tu veux d'elle ... Tu ne veux qu'elle d'ailleurs. Mais tu refuses de le dire a voix hautes ! Parce que tu ne te l'admets même pas a toi-même pour le moment. Tu finis par échapper un ricanement ironique en repensant aux paroles de Nath alors que tu tentais de te reprendre. Et d'un aire tellement froid et sarcastique, tu finis par lui répondre

« Et voilà ... Bravo à elle n'est-ce pas ? Elle a Réussis à briser le cœur d'Akira le tombeur ! Les membres de mon Hate club vont l'adorer ! »

Tu reprends ses paroles pour marquer la fait que oui ...Ça t'a fait du mal. Mais tu ne veux pas qu'il se sente mal, tu fais surtout cela parce que tu es comme ça et que tu réfléchis pas vraiment. Ta main avait commencé à jouer nerveusement avec la sienne, tu poses maintenant ta tête sur la sienne et respires son parfum, alors que tu ne parviens pas a calmer ton cœur. Tu captes ensuite un contact visuel avec lui.

« Embrasse-moi »

Tu le murmures presque, a-t-il entendu ? Ferait-il semblant que non ? Tu ne le forceras a rien de toute façon, mais toi t'en as envie ! Parce que cela calme ton esprit.  
 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 1698
Age : 22 ans.
groupe : Artiste solo.
rôle dans le groupe : Danseur, chanteur et chorégraphe.
nom de scène : Nathanaël.
occupation : Chanteur, danseur & chorégraphe de la Flow, visage de la marque de prêt à porter Spao. Pianiste à mes heures perdues.
avatar : Yoon Jeong Han (Seventeen).
Points : 47

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t627-nathanael-in-wonderland-imagination-is-the-only-weapon-in-the-war-against-reality http://www.lights-camera-action.org/t636-kwon-nathanael-how-many-miles-to-wonderland#6701 http://www.lights-camera-action.org/t634-kwon-nathanael-once-upon-a-time#6669 http://www.lights-camera-action.org/t635-kwon-nathanael#6694 http://www.lights-camera-action.org/t661-kwon-nathanael-naelk#7448 http://www.lights-camera-action.org/t639-kwon-nathanael#6820
Message
Jeu 29 Juin - 10:53


Akira & Nathanaël

Worried about you


L’amour ça craint, je suis incapable d’oublier Shin. Est-ce que j’ai vraiment envie de l’oublier ? Au final, je ne sais pas trop … Penser à lui me fait du mal, mais je me souviens aussi de tous les bons moments qu’on a passé ensemble et au final … Ça me fait mal aussi. Pour la soirée j’aimerais juste oublier. Si je dois revoir Shin un jour, je verrais bien ce qu’il se passera, mais je n’ai pas envie de passer cette nuit à pleurer sur les erreurs que j’ai pu commettre et regretter. Je me sens bien avec Akira, à lui confier ce que je peux avoir sur le cœur et il commence à faire de même. Je voulais le taquiner comme je le fais toujours, mais je vois bien que je suis allé trop loin. Il reste silencieux, sans répondre à ma question. Avec Akira ce n’est jamais bon signe. Je mordille ma lèvre, gêné. J’aurais mieux fais de me taire. Je ne voulais pas lui faire de mal. Je ne me réjouis même pas qu’il ait souffert aussi, par vengeance par rapport à ce que j’ai pu vivre par sa faute. Certes, il s’est mal comporté, mais maintenant que je lui ai pardonné et que je le considère comme un véritable ami, je ne peux pas me réjouir de cela. Cela me fait mal au cœur de le voir mal. Sans me répondre il revient m’embrasser et je me laisse faire, profitant de cet instant. Un léger sourire se dessine sur mes lèvres, je ne sais pas si j’ai bien fais de commencer, mais maintenant le mal est fait, si je puis dire …

J’ose lui demander de rester passer la nuit chez moi. Je n’ai pas envie de me retrouver seul face à mes sentiments pour Shin et ma maladie qui me pourrit la vie.

- Merci, de ne pas me laisser seul …

Finalement, Akira commence à se confier à moi. Je sens l’amertume et la tristesse dans le ton de sa voix. Je m’en veux d’avoir autant manqué de tact tout à l’heure. J’acquiesce d’un léger signe de tête. Bien sûr que je me rappelle de cette soirée. J’ai faillis le laisser dehors puisque je lui en voulais encore, mais il était dans un tel état, je n’ai pas pu m’y résoudre. Je le laisse me parler sans l’interrompre. Je lui dois bien cela après ce que je viens de lui dire. Je le laisse me serre contre lui. Je n’ai jamais vu Akira pleurer, mais ce n’est pas difficile de comprendre qu’il est à deux doigts de craquer et c’est un peu de ma faute. Je pose ma tête sur son torse lorsqu’il se cale contre le dossier du canapé. Je me sens mal alors qu’il conclue son récit en citant avec cynisme ce que j’ai dis quelques minutes plus tôt.

- Pardon … Je ne savais pas … Je ne voulais pas te blesser … Je suis désolé que ça ce soit mal passé avec elle. Je ne veux pas que tu te sentes mal ...

Je détourne mon regard et j’ai un mouvement de recule. Je n’ai pas envie de quitter son étreinte rassurante, mais je m’en veux d’avoir dis ça et gêné, je meurs d’envie de fuir. Je le laisse jouer nerveusement avec ma main, si cela peut le détendre. J’évite son regard tant je me sens coupable. Je ne souhaitait pas cela à Akira, même si de cette façon il a sans doute comprit le mal qu’il avait pu faire autour de lui. Est-ce que lui aussi veut se servir de moi pour oublier cette fille ? Tout comme je suis prêts à me jeter dans ses bras pour ne plus penser à Shin le temps d’une soirée. Cela ne me dérangerait pas vraiment … Il n’y a plus de sentiments entre nous, juste une certaine affection, alors je ne souffrirai même pas de ce qu’il pourrait se passer. C’est plutôt tentant. Mon regard croise à nouveau le sien et sa demande me prend de court. J’ai un moment d’hésitation. Je pèse le pour et le contre, on ne fait de mal à personne, mais je ne sais pas si c’est une si bonne idée au final … Je scrute son visage attentif à ses réactions.

Je serre toujours sa main dans la mienne et je glisse l’autre le long de son bras avant de la poser sur sa joue. Je ne sais pas quoi faire et je ne le lâche toujours pas des yeux. Il a l’air si mal, j’aimerais faire quelque chose pour l’aider à aller un peu mieux. Je me redresse et je pose mes lèvres sur les siennes sans réfléchir plus longtemps. Je glisse ma main sur sa nuque et je laisse mon esprit se disperser grâce à ce contact. J’espère que cela pourra lui remonter un peu le moral. Qu’il pourra oublier cette fille même si c’est juste pendant quelques minutes. Il est là pour me soutenir et je ne veux pas le laisser tomber non plus. Je laisse ce baiser durer quelques instants, agrippant toujours son haut, avant de me reculer, je mordille ma lèvre, ne sachant plus trop comment réagir.
AVENGEDINCHAINS


I was happier ...
Ain't nobody hurt you like I hurt you, but ain't nobody need you like I do. I know that there's others that deserve you, but my darling, I am still in love with you. I could try to smile to hide the truth. I know I was happier with you. Ed Sheeran - Happier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 29 Juin - 20:50


Akira & Nathanaël

Worried about you


Le self-contrôle, un art que tu ne maîtrises pas trop mal, mais là, tu dois bien admettre que t'as plutôt difficile de tout garder, tu ne pleures pas, parce que tu ne veux pleurer devant personne, ton orgueil et ta fierté serait-il plus grand que ta peine ? Certainement ! Durant cet instant de confidence, tu ne te sens pas forcement mieux, ni plus léger. Tu ne regrettes pas d'en avoir parlé non plus, tu te sens juste mal de parler de ce qui te blesse.
Il s'excuse, tu passes simplement ta main dans ses cheveux alors que sa tête était désormais posée sur ton torse. Il doit sûrement l'entendre ton cœur qui s'affole sous l’émotion. Tu soupires encore un coup et lui dis simplement, gentiment.

«Effectivement, tu ne pouvais pas savoir, et ce n'est pas toi qui m'a blessé, c'est elle.... Ne t'en fais pas »

Tu ne lui en veux pas longtemps, il ne pouvait pas savoir et puis, de toute façon, vu a quel point tu as pu le faire souffrir lui aussi, ce n'est que partie remise !
Tu n'en es pas venu à te dire que tu méritais ce qu'il t'arrivait , mais n'importe qui lirais le scénario de ta vie serait tout a fait dans le pouvoir d’affirmer que ce que tu subis n'est pas suffisant par rapport a tout ce que tu a pu faire subir a d'autre personnes. C'est le karma !
Lorsque tu le sens s’éloigner, tu le retiens un peu, tu ne veux pas qu'il s’éloigne.

« Vraiment, ne t'en fais pas, je me sentirais sûrement encore plus mal si tu n’étais pas là »

Et c'est la pure vérité, toute seule, tu pleures beaucoup, tout seul t'as pas de fierté, mais ça personne ne le saura jamais évidemment ! Parce que c'est ton jardin secret, tes faiblesses que tu refuses de montrer à qui que ce soit. Et parce qu'il est là, tu ne pleures pas, tu te sens moins seul.
Vous regard se croisent,le contact te semble long, ta requête l'a surpris, mais tu assumes totalement ce que tu as dit. Qu'est-ce qui vous retiens ? Ce n'est pas comme si vous n'aviez jamais profiter l'un de l'autre de cette façon. Certes, le contexte n’était clairement pas le même. Mais là, il te fait te sentir bien, te sentir moins seul, bien entouré même.
Tu te mords la lèvre alors que sa main glisse sur toi, il te caresse le visage et tu fermes les yeux quelque seconds pour profiter de la chaleur de cette caresse. Tes yeux brillent, ils sont brillants de souffrance, mais aussi peut être un peu d'envie ? Envie de tout envoyer en l'air, de ne plus te poser de question, de juste agir comme tu le fais d'habitude sans te demander si ce que tu fais est bien ou pas.
De toute façon, tu as toujours eu un peu de difficulté à faire la différence entre le bien et le mal.
Contre contact visuel est profond, comme si dans les yeux de chacun vous essayer de deviner ce que l'autre pense, comme si vous essayiez de communiquer encore une fois.
Ses lèvres se posent sur les tiennes, la caresse de sa bouche sur la tienne, tu ferme les yeux et te concentre sur cette sensation de chaleur ... C'est tellement réconfortant ! Parce que c'est doux, c'est imprévu ! Ce n'est pas une de ses meufs avec qui t'essaies juste de faire passer le temps ou de te défrustrer ... Non ! Là, ce sont juste des caresses.
Durant le baiser, tu passes ta main sur sa taille pour le serrer un peu plus, et maintenant qu'il te l'a dit, tu remarques un peu plus sa maigreur, mais très étrangement, cela ne te dégoûte absolument pas, au contraire. Ta main se sert très légèrement sur son corps que tu tires subtilement contre toi.
Ton autre main est glissée dans ses cheveux à l'arrière de sa tête.
Une fois, le baiser rompu, il s’éloigne légèrement.
Tu lui souris tout en fixant ses lèvres qu'il mord adorablement. Tu ne sais plus à quel moment cela a pu déraper comme ça, mais tout ce que tu sais, c'est que t'adore ça.
Cela dit, tu ne sais pas quoi faire ! Tu refuses de le laisser croire que tu veux juste te servir de lui pour oublier, quand bien même lui voudrais se servir de toi, qu'il le fasse, ça ne te gêne pas du tout. Mais lui, tu veux le respecter !
Vos regards se toisent encore et encore, le silence n'est pas lourd ... Peut-être même est-il nécessaire ?
Tu te passes une main dans tes cheveux, reflex qui prouve que t'es vraiment a l'aise parce que tout d'un coup, c'est toi-même qui te décoiffe totalement.

« Je ne ferais rien que tu puisses regretter »

sous-entendu , s'il se passe quoi que ce soit, c'est a lui de donner le feu vert ! Tu ne veux pas qu'il se sente plus mal encore. Après tout, votre idée, c’était de redevenir ami et en générale, on 'n'embrasse pas ses amis de cette façon.
Tu le tiens toujours contre toi, refusant tout de même de défaire cette étreinte. D'un coup, tu laisses échapper un léger rire, tu repenses à la dernière fois que tu es venu ici et ou tu t'es retrouvé nu devant lui sans aucune soucis, et là, tu te poses des questions comme une pucelle juste parce que vous vous êtes embrassé.

« Tu devineras que, comme la dernière fois, je n'ai pas de pyjama ! »

Tu essaies tout de même de détendre l'atmosphère, car même si elle n'est pas lourde, elle reste tendue. Tu restes tendre avec lui, caressant doucement sa main que tu avais de nouveau attrapée.
 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 1698
Age : 22 ans.
groupe : Artiste solo.
rôle dans le groupe : Danseur, chanteur et chorégraphe.
nom de scène : Nathanaël.
occupation : Chanteur, danseur & chorégraphe de la Flow, visage de la marque de prêt à porter Spao. Pianiste à mes heures perdues.
avatar : Yoon Jeong Han (Seventeen).
Points : 47

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t627-nathanael-in-wonderland-imagination-is-the-only-weapon-in-the-war-against-reality http://www.lights-camera-action.org/t636-kwon-nathanael-how-many-miles-to-wonderland#6701 http://www.lights-camera-action.org/t634-kwon-nathanael-once-upon-a-time#6669 http://www.lights-camera-action.org/t635-kwon-nathanael#6694 http://www.lights-camera-action.org/t661-kwon-nathanael-naelk#7448 http://www.lights-camera-action.org/t639-kwon-nathanael#6820
Message
Dim 2 Juil - 9:22


Akira & Nathanaël

Worried about you


Akira m’a fait souffrir par le passé, je lui en ai longtemps voulu et peut-être qu’à cette période là, j’aurais souhaité qu’il vive la même chose pour qu’il comprenne ce qu’il m’a fait subir, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Je ne voulais pas le blesser et j’ai bien compris qu’il n’a pas très bien pris ce que j’ai dis. C’est normal, j’aurais mieux fait de garder cette taquinerie pour moi. Je pose ma tête sur son torse, son cœur s’emballe dans sa poitrine et je resserre mon étreinte autour de sa taille. Akira essaie de me rassurer, mais je m’en veux toujours d’avoir prononcé ces mots, je ne voulais pas le blesser. Maintenant que je lui ai pardonné et qu’une certaine amitié s’est installée entre nous, je ne veux pas le voir mal. Il fait de son mieux pour que je me sente bien et pour me faire sourire, il est là pour me soutenir et moi, en retour, je lui fais de la peine … J’ai le réflexe de m’éloigner un petit peu, mais il me retient et je ne bouge plus.

- Je suis content de pouvoir t’aider un petit peu alors …

Je lui adresse un sourire. S’il n’était pas là je me sentirais encore plus mal également. J’ai revu Shin il y a peu de temps. Je pensais avoir tiré un trait sur cette histoire et pourtant … Je dois me rendre à l’évidence, j’ai toujours des sentiments pour lui. J’aimerais le revoir, pouvoir faire en sorte que tout redevienne comme avant, mais il m’a bien fait comprendre qu’il m’en voulait. Le passé reste ce qu’il est, jamais je n’aurais de seconde chance avec Shin. Alors je dois oublier ces sentiments si je ne veux pas souffrir davantage. Pourtant, pour le moment, j’ai juste envie de pleurer chaque fois que j’y pense. Je regrette mes erreurs, si je pouvais faire en sorte que les choses se passent autrement, je n’hésiterai pas à changer ce qu’il s’est passé. Qui sait … Nous serions peut-être toujours ensemble si nous ne nous étions pas fait prendre et si j’avais osé prendre la défense de Shin.

Sa demande me surprend. Je ne sais pas si c’est une très bonne idée … Certes, j’ai envie d’oublier, de profiter de la présence rassurante d’Akira, mais je ne veux pas que ça change quoique ce soit à cette amitié renaissante à laquelle je tiens déjà beaucoup. Pourtant, je finis par me plier à sa demande. Je viens poser mes lèvres sur les siennes, initiant un baiser d’abord timide, mais qui ne tarde pas à se faire plus passionné. Je ne résiste pas lorsqu’il attire mon corps contre le sien, me retrouvant légèrement au-dessus de lui. Mes mains se posent sur ses hanches. En bougeant, son haut s’est légèrement relevé et je caresse furtivement sa peau. Je me recule finalement, un léger sourire sur les lèvres.

- Je ne sais pas vraiment ce que je pourrais regretter ou non …

Je hausse les épaules.

- Ce n’est pas bien grave …

Je me rends compte, que je ne sais pas trop comment interpréter ces paroles et j’essaie de me rattraper.

- Je veux dire … Je pourrais trouver quelque chose à te prêter, comme la dernière fois.

Mon sourire se fait plus gêné. Je ne sais pas quoi faire. J’ai envie d’oublier, de passer une bonne soirée dans ses bras. Si cela nous soulage tous les deux, nous ne faisons rien de mal ? Je ne veux juste pas qu’Akira ait le sentiment que je l’utilise et je ne veux pas non plus que cela change quelque chose entre nous par la suite. J’ai besoin qu’Akira soit près de moi, son soutient est important pour moi. Je sais que plus rien n’est possible entre nous, du moins sérieusement, j’ai des sentiments pour Shin et Akira aussi semble avoir quelqu’un dans sa vie, même si cette dernière l’a blessé. Il a l’air de toujours l’aimer. Mon regard ne s’est pas détourné du sien.

- Tu dors encore avec moi ?

Il n’a pas le droit de refuser, s’il dit non, tant pis, je reste avec lui sur le canapé. Cependant, si nous sommes sur la même longueur d’onde, je doute que sa réponse soit négative.

- Je n’ai pas envie de passer la nuit seul …

Sur ses mots je reviens l’embrasser. J’ai l’impression que mes dernières barrières sont en train de céder. Je veux juste oublier, pour une nuit, mes sentiments pour Shin reviendront m’embêter bien assez vite. Puis, ce n’est pas comme si c’était la première fois que je faisais une erreur … Si Akira me repousse je respecterais son choix, même si j’espère qu’il ne le fera pas. Je me recule juste assez pour reprendre la parole.

- J’ai envie de tout oublier pour cette nuit … Juste cette nuit …

Je commence a éviter son regard ne sachant pas trop comment il va réagir, ne sachant pas non plus si je ne suis pas en train de faire une grosse bêtise. Quand on va mal, ce n’est pas le meilleur moment pour prendre les bonnes décisions et en ce moment on ne peut pas dire que je sois vraiment en forme. Ma maladie m’a déjà fragilisé, maintenant je dois essayer de la combattre et ces sentiments pour Shin qui refont surface … Je dois trouver un moyen de me changer les idées. Un moyen inoffensif et sans danger … Quelque chose qui pourrait nous aider tous les deux, puisque Akira non plus ne semble pas aller bien.
AVENGEDINCHAINS


I was happier ...
Ain't nobody hurt you like I hurt you, but ain't nobody need you like I do. I know that there's others that deserve you, but my darling, I am still in love with you. I could try to smile to hide the truth. I know I was happier with you. Ed Sheeran - Happier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mer 5 Juil - 20:35


Akira & Nathanaël

Worried about you


Vos lèvres qui se touchent, vos corps qui se cherchent, vos esprits qui luttent contre la douleur de vos vies imparfaites. Tu n'es pas du genre à te poser la moindre question, sa présence, sa douceur, te font du bien. Et même si quelques minutes plus tôt ses mots maladroits venaient de te faire un peu plus mal, tu te rendais aussi vite compte qu'en ce moment, c’était lui qui te faisait te sentir bien.
Ses doigts qui glissent innocemment sur ta peau, votre baiser qui est interrompu et son sourire. Tu lui souris à ton tour, te mordant la lèvre.
T'es loin d’être du genre farouche, alors pourquoi en ce moment même, tu souris tendrement à celui que tu considères déjà comme un très bon ami ? Pourquoi a cet instant, tu ne te jettes pas juste sur lui pour assouvir les soudaines pulsions qu'il éveille en toi ? Parce que justement, c'est lui. Et que, quoi qu'il arrive, lui faire du mal à nouveau n'est pas quelque chose que tu peux te permettre.

Sa réponse te laisse perplexe, toi, tu sais que de toute façon, tu ne regretteras rien, vous êtes célibataire tous les deux et quoi qu'il arrive, ta façon d’agir avec lui ne changera pas. En Vérité, tu dois bien admettre que t'as clairement envie que ça dérape, mais t'es dans la retenue juste pour lui.
Tu souris en coin ensuite, ton regard toujours plongé dans le siens, il se rattrape vite ensuite comprenant très bien que forcement, tu as pensé mal suite a ses paroles.

« Et il faudra aussi que je prenne une douche, comme la dernière fois »

Cette soirée, c'est un bon souvenir, un excellent souvenir même. C'est flou dans ta tête parce que tu avais vraiment beaucoup bu. Mais tu te rappelles de ce qu'il t'avait préparé a manger, de l'odeur de son gel douche et surtout du fait que tu avais un peu profité de ton état d’ébriété pour t'en servir comme excuse et le prendre pour un doudou toute la nuit. Rien d'ambigu évidemment, tu avais juste décidé que dans le lit, c'était lui le meilleur oreiller. Avait-il essayé de te repousser ? Tu n'en sais rien, tu dormais de toute façon.

« Évidemment que je dors avec toi »

Votre étreinte ne s'est pas vraiment défaite, elle est même encore plus confortable. Tu ne sais pas vraiment quoi penser de tout ça. Ce que tu remarques, c'est que la douleur laisse place à une sorte de douce sensation, l'impression de ne pas être seul, d’avoir quelqu'un qui tient vraiment a toi. Il y a quelque mois, jamais tu n'aurais pu imaginer ce genre de scène, et pourtant....

« Tu n'es pas seul, je suis là »

Vous vous embrasser d'un mouvement commun, tu ne sais pas trop qui embrasse qui parce que de toute façon, le geste semble venir des 2 côtés. Tu ne peux t’empêcher de laisser glisser tes mains sur son corps, caressant son dos, ses hanches, sa nuque. Il apaise ton cœur et tu apaises le siens.

« Je serais la autant de temps qu'il le faudra et même encore après »

Tu ne te poses jamais de question, tu n'es pas en train de te demander si agir ainsi est bon ou pas. De toute façon, en ce moment, tu couches un peu avec n'importe qui juste pour oublier ... Mais jamais tu n'as ressenti une sensation de réconfort comme ça. Dans ta tête, il est loin d’être juste une target , une cible quelconque ... Non ! Tu te demandes tout de même qui rend service a qui et tu te rends compte que ce n'est pas un service. C'est juste quelque chose dont vous semblez avoir envie tous les deux. Tu ne comptes même pas coucher avec lui au fond, il n'est pas juste quelqu'un que tu veux baiser pour laisser s'exprimer ta douleur et ta frustration. Non ! Il est juste quelqu'un qui tout d'un coup semble avoir besoin de réconfort, de chaleur et de douceur. Et vu que tu sais avoir les mêmes besoins que lui, tu ne pèses même pas le pour et le contre puisque tout semble pencher pour le pour.
Tu te penches ensuite un peu sur lui, le poussant à s’appuyer contre le dossier du canapé. Tu es extrêmement doux.
Tu glisses ta main sur sa taille, elle se perd ensuite dans son dos au niveau des reins, tu te colles un peu a lui tout en le tirant un peu plus contre toi. Tu approches doucement tes lèvres de son oreille et tu lui murmures simplement, pour le taquiner un peu :

« De toute façon, c'est toi qui as commencé »

Tu embrasses ensuite sa joue, et tu le sers dans tes bras, rien de trop intime, juste une étreinte réconfortante, quelque chose de rassurant, tu le sers contre toi comme si par ce simple geste, tu voulais le mettre à l’aise, tes lèvres viennent tout de même se perdre dans son cou au bout de quelques minutes.
S'il finit par te repousser, tu ne diras rien, tu te contenteras de faire comme si rien ne, c’était passer. Votre relation ne va de toute façon plus changer, parce que ce que vous semblé partager désormais te convient parfaitement.
Tu t'empares ensuite de ses lèvres, l'embrassant encore ; mais avec plus d'assurance cette fois, plus de toi. Un baiser doux mais appuyé qui coupe le souffle.
 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 1698
Age : 22 ans.
groupe : Artiste solo.
rôle dans le groupe : Danseur, chanteur et chorégraphe.
nom de scène : Nathanaël.
occupation : Chanteur, danseur & chorégraphe de la Flow, visage de la marque de prêt à porter Spao. Pianiste à mes heures perdues.
avatar : Yoon Jeong Han (Seventeen).
Points : 47

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t627-nathanael-in-wonderland-imagination-is-the-only-weapon-in-the-war-against-reality http://www.lights-camera-action.org/t636-kwon-nathanael-how-many-miles-to-wonderland#6701 http://www.lights-camera-action.org/t634-kwon-nathanael-once-upon-a-time#6669 http://www.lights-camera-action.org/t635-kwon-nathanael#6694 http://www.lights-camera-action.org/t661-kwon-nathanael-naelk#7448 http://www.lights-camera-action.org/t639-kwon-nathanael#6820
Message
Ven 7 Juil - 9:30


Akira & Nathanaël

Worried about you


Je n’ai plus envie de me poser de questions, je veux juste me laisser porter. Je me sens bien avec Akira, je ne sais pas si je le regretterai plus tard, mais pour le moment sa présence m’aide à oublier et c’est tout ce dont j’ai besoin. Je veux céder à ce désir qui me chatouille agréablement le ventre et à cette douce chaleur qui me fait frissonner. Juste pour ce soir, si ça peut m’aider à me sentir mieux et lui aussi. Je ne veux surtout pas qu’il me laisse seul face à mes sentiments pour Shin, à ce manque de confiance en moi que provoque ma maladie. Je n’arrive plus à m’apprécier, j’ai besoin que quelqu’un le fasse pour moi. Je lui réponds par un simple sourire. Il pourra prendre une douche un peu plus tard, pour le moment je veux qu’il reste là. Je repense vaguement à la dernière fois qu’il est venu ici. Ce soir là, je ne pensais pas qu’il pourrait à nouveau se passer ce genre de choses entre nous. Je me souviens qu’il avait dormis blottie contre moi, il avait trop bu et je n’ai pas eu le cœur de le repousser. Il avait vraiment besoin de dormir ce soir-là. Je faisais de mon mieux pour laisser une certaine distance entre nous et là … C’est moi qui l’ai embrassé en premier. Il n’a pas eu l’air de s’en plaindre, cela dit.

- Tu voudras que je cuisine pour toi aussi ? Tu prends tes habitudes on dirait, dis-je avec un léger sourire amusé.

Je n’ai pas envie de rompre notre étreinte, je me sens trop bien contre lui. Nous nous embrassons encore fois, je préfère arrêter de me poser des questions et juste profiter de l’instant. Akira ne montre aucune réticence, alors cela m’encourage à continuer.

- Merci d’être là, Akira, chuchotais-je en plongeant mon regard dans le siens.

Je ne résiste pas lorsqu’il me pousse doucement contre le dossier du canapé ou quand il m’attire un peu plus contre lui. Je glisse mes jambes autour de sa taille et mes bras autour de son cou. Un frisson parcours mon corps lorsqu’il murmure à mon oreille. Un sourire se dessine sur mes lèvres.

- Ça  n’a pas l’air de te déplaire non plus ...

Je bascule ma tête sur le côté au contact de ses lèvres dans mon cou, pour lui laisser un meilleur accès. Une douce chaleur envahit mon corps et un léger soupir m’échappe. Je ferme les yeux profiter des sensations qu’il me fait ressentir. Je fais de mon mieux pour me concentrer sur l’instant présent et oublier tout le reste. Je réponds à son baiser sans hésiter, venant glisser une de mes mains sur sa nuque pour l’empêcher de reculer. Je laisser durer ce contact jusqu’à être à bout de souffle. Je le laisse se reculer, haletant, mais je lui adresse malgré tout un sourire. Mes mains se perdent en bas de son dos, remontant son haut toujours un peu plus pour se glisser en dessous.

- Est-ce que tu crois qu’on devrais aller dans ma chambre ?


Je me mordille la lèvre, essayant de ne pas détourner mon regard. Je pense que dans mon lit ce sera bien plus confortable. Akira m’a largement laissé pensé qu’il était sur la même longueur d’ondes, mais j’ai toujours un peu peur qu’il se rende compte que l’on fait une erreur. Je pourrais le comprendre, même si j’en ai de plus en plus envie. Je sais que ça m’aidera à oublier pour quelques instants et c’est tout ce que je veux.

- Sauf si tu préfères le canapé …


Je lui souris malicieusement. Mes mains viennent caresser son torse. Même si nous ne sommes plus ensembles depuis longtemps, nous avons déjà été très intimes et je connais ses points sensibles, je sais comment le faire frissonner. Je me fais un peu plus taquin, posant mes mains sur ses hanches et passant sur la boucle de sa ceinture. Je ne le lâche plus des yeux attentif à la moindre de ses réactions. Je baisse mon regard vers ses lèvres et je me redresse légèrement pour lui voler un énième baiser. Je ne compte plus le nombre de fois où nous nous sommes embrasser ce soir. Je n’ai pas envie de réfléchir, je veux juste profiter, alors je laisse parler mes pulsions.  Je profite de ce baiser, Akira ne me repousse pas alors je continue, rapprochant encore plus son corps du miens. Je veux ressentir chaque sensation qui me donne l’impression que j’oublie ce qui doit l’être au fur et à mesure que les choses avancent. Comme si chacun de ses gestes effaçaient un peu plus mon mal-être. J’aurais bien assez de temps pour regretter demain. Je ne pourrais même pas remettre la faute sur l’alcool, je suis parfaitement sobre. Sauf si je peux être ivre de douleur …
AVENGEDINCHAINS


I was happier ...
Ain't nobody hurt you like I hurt you, but ain't nobody need you like I do. I know that there's others that deserve you, but my darling, I am still in love with you. I could try to smile to hide the truth. I know I was happier with you. Ed Sheeran - Happier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 9 Juil - 23:28


Akira & Nathanaël

Worried about you


« Non, c'est à mon tour de cuisiner pour toi »

Tu sais maintenant pour sa maladie, et aussi pour son cœur qui semble brisé, et même si d'habitude dans ta vie, il n'y a que toi qui comptes, il y a aussi une poignée de personnes, comptable sur les doigts d'une seule main à peine, a qui tu tiens vraiment, et donc leurs états d'âme te tiennent vraiment à cœur et peuvent même te donner envie de les aider.
Tu lui souris.

« Merci a toi d’être là »

Car au finale, tout le mérite ne revient pas rien qu'à toi, c'est un réconfort mutuel que vous vous apportez l'un à l'autre. Tu le pousses contre le dossier pour t’appuyer un peu plus sur lui, ses jambes qui s'enroulent autour de ta taille t'arracher un sourire en coin satisfait, il s'agrippe à toi, et t'adore ça. Il sourit, malgré les années qui ont passé, malgré le fait que cela fait un moment que vous n’êtes plus ensemble, votre complicité semble être resté la même dans ce genre de situation. La seule différence est que là, tu es moins franc qu'à l’époque ... Mais ça ne va pas durer.

« Il n'y a rien qui me déplaît chez toi »

Et c'est la pure vérité, c'est d’ailleurs cela qui a fait que vous soyez sortis ensemble. Tu es difficile lorsqu'il s'agit de te dévouer à quelqu'un, même si ce ne fut que pour une courte durée. Donc si un jour, tu avais accepté de sortir avec lui, c'est que tout de lui te plaisais. De sa voix à sa personnalité. Il faudrait que tu arrêtes de repenser au passé, a force t'as presque l'impression d'avoir l'illusion de retomber encore une fois amoureux de lui. C'est l'effet placebo.
Tes lèvres se perdent dans son cou, ensuite sur ses lèvres, tu sens sa main qui se cale sur ta nuque, comme si tu allais essayer de t’éloigner.
Une fois à bout de souffle, vos lèvres se séparent difficilement, comme si vous vouliez mourir étouffé dans un énième baiser réconfortant.
Tu sens ses mains qui se glissent dans ton dos. Tu te cambres un peu plus contre lui.
Dans le lit ? Pourquoi pas, plus de confort pour plus de câlins.
Vous regard restent encré l'un dans l'autre, comme si chacun, vous attendiez le signal d'alerte signifiant que tout doit se terminer là ... Mais tu te rends vite compte ensuite, avec ce sourire malicieux qu'il te lance, ses doigts qui frôlent le bas de ton ventre et qui t'arrachent un long soupire d'excitation, que c'est loin de se terminer
Il t'embrasse encore. Il te rend dingue, tu l'embrasses avec plus de fougue, plus de profondeur, laissant danser ta langue avec la sienne.
Durant ce baiser, tu l'avais bougé pour l'allonger sur le divan ton corps au-dessus sur siens, ton bassin calé entre ses jambes alors que celles-ci étaient toujours enroulées autour de sa taille.

« Tu sais bien que je m'en fous »

Oui, il le sait, avec toi, l'endroit n'est jamais un frein, n'importe où n'importe quand.
Les hostilités semblent être lancées. Tu passes ta main plus franchement sous son haut, le remontant presque au nouveau de ses pectoraux, tu te mords la lèvre en jetant un coup d’œil sur ce corps que tu n'as plus vu depuis si longtemps. Tu souris, tout en glissant tes doigts entre les traits fins de sa musculature, sa maigreur ne t'a jamais interpellé, et encore moins maintenant qu'il semble sur la voie de la guérison. Tes yeux ne reflètent plus que du désir, à bas toutes les peines du monde, à bas ta souffrance, là, c'est juste lui et toi. Tu reposes tes lèvres sur les siennes alors que tes mains continue de caresser sa peau, ton pantalon commence à devenirs un peu trop serré.
Le baiser prend une nouvelle fois fin , comme si c’était dur de vous détacher, tu passes ta main sur son visage, caressant sa joue avec ton pouce. Ta respiration est plus rapide, ton envie n'est plus dissimulée.

« Je te l'ai sûrement déjà dit, mais moi, je te trouve vraiment beau »

Tu ne veux pas aller trop vite, t'es pressé mais aussi conscient que cela ne se reproduira pas plisseur fois, il faut donc que tu profites.  
 
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 1698
Age : 22 ans.
groupe : Artiste solo.
rôle dans le groupe : Danseur, chanteur et chorégraphe.
nom de scène : Nathanaël.
occupation : Chanteur, danseur & chorégraphe de la Flow, visage de la marque de prêt à porter Spao. Pianiste à mes heures perdues.
avatar : Yoon Jeong Han (Seventeen).
Points : 47

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t627-nathanael-in-wonderland-imagination-is-the-only-weapon-in-the-war-against-reality http://www.lights-camera-action.org/t636-kwon-nathanael-how-many-miles-to-wonderland#6701 http://www.lights-camera-action.org/t634-kwon-nathanael-once-upon-a-time#6669 http://www.lights-camera-action.org/t635-kwon-nathanael#6694 http://www.lights-camera-action.org/t661-kwon-nathanael-naelk#7448 http://www.lights-camera-action.org/t639-kwon-nathanael#6820
Message
Lun 10 Juil - 8:24


Akira & Nathanaël

Worried about you


Un sourire se dessine sur mes lèvres. Akira qui cuisine pour moi ? Cela a presque toujours été le contraire, même lorsque nous étions ensemble. J’ai toujours apprécié cuisiné pour les autres, surtout si ça leurs faisait plaisir, mais je n’aimais pas qu’on le fasse pour moi, car je savais pertinemment que je ne pourrais pas avaler grand-chose. Maintenant, c’est différent. J’essaie d’aller mieux, bien que ce ne soit pas toujours facile. Je goûterai la cuisine d’Akira avec plaisir en tout cas. Je le remercie d’être présent pour moi ce soir et un simple sourire décore mes lèvres lorsqu’il me retourne ces quelques mots. J’imagine que l’on se réconforte mutuellement. Nous ne faisons rien de mal … Ce n’est pas comme si nous étions en couple chacun de notre côté. Il y a bien quelqu’un dans mon cœur, mais je doute que cette personne veuille encore de moi. Mes jambes trouvent sa place autour de sa taille et mes bras enlacent son cou. Je sais très bien où tout cela va nous mener et je n’ai pas envie de penser aux conséquences pour le moment. Je voudrais juste laisser les choses se faire, pour espérer oublier, au moins durant quelques heures. Un rire m’échappe.

- J’ai des défauts pourtant, assurais-je.

+18:
 
AVENGEDINCHAINS


 :
 


I was happier ...
Ain't nobody hurt you like I hurt you, but ain't nobody need you like I do. I know that there's others that deserve you, but my darling, I am still in love with you. I could try to smile to hide the truth. I know I was happier with you. Ed Sheeran - Happier.


Dernière édition par Kwon Nathanaël le Ven 4 Aoû - 12:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Lun 10 Juil - 10:46


Akira & Nathanaël

Worried about you


Plus rien ne semble vous freiner, la réticence laisse place à une avalanche d'envie et de désir, tu le veux, tu veux le posséder comme tu le faisais avant, il ne s'en doute peut être pas, mais tout bien réfléchis, après tout cela, une chose va changer, légèrement. Tu seras encore plus attaché à lui, ta possessivité n'est plus un secret pour personne, et lui étant bien plus qu'une conquête que tu vas finir par jeter, tu vas te rendre compte que tu aimes la sensation qu'il puisse t'appartenir. Heureusement que tu as le talent de savoir te contenir.

Ses mains se baladent sur, ton corps, t'adore ça, il connaît ton corps, il n'a pas oublié. Tu te laisses aller, démonstratif cette fois, tu ne veux pas tout contrôler pour une fois, tu veux juste profiter un maximum et lui faire profiter a lui aussi. Vos regards se croisent, vos soupirs s'étouffent dans vos baisers, haletants, vos corps se cherchent, glissant doucement vers les jeux interdits. L'excitation est là. Tu souris à ses mots, tu sais que tu es beau, mais t'aimes vraiment bien qu'on te le dise, pas pour te rassurer, juste parce que les compliments ça faits toujours plaisir.
Tu te sers un peu plus contre lui, tu sens ses mains sur tes fesses, tu souris en coin en le regardant,un regard pervers dont tu as le secret, un regard complice, une complicité que tu ne peux avoir avec personne d'autre que lui. Il détache ensuite ta ceinture, serait-il pressé ? Plus pressé que toi ? De toute façon, il vient littéralement de t'allumer, de déclencher la partie de toi aussi pressée que lui, votre rythme, c'est vous qui le créez de toute façon. Ta virilité reste coincée entre ses jambes qu'il ressert autour de toi. Seuls vos vêtements peuvent encore dissimuler un semblant d'intimité.
Les mots qu'il te murmure ensuite te font encore une fois sourire. Ses lèvres dans ton cou, il joue avec toi, il mordille, tu tends le cou en soupirant, ondulant légèrement ton bassin entre ses jambes qui te retiennent. Il te déshabille, d'habitude, c'est toi qui te déshabilles, mais il jette ton haut plus loin avec le siens que tu avais déjà pris la peine d'enlever. La peau de ton torse vient désormais se coller contre le siens, le contact est chaud, tu sens son corps un peu plus proche du tien.

"Admire tout ce que tu veux"

Tes paroles sont équivoques alors que tu te cambres un peu plus contre lui tout en sentant ses doigts dans ton dos, un long frisson te parcourt, il te connaît beaucoup trop bien. Son sourire, son regard, tu aimes le voir comme ça. D'un coup, suivant son conseil, tu te redresses, ses jambes étant toujours enroulées autour de ta taille, tu te lèves, tu le portes. Tes mains sous ses fesses alors que ses bras s'enroulent autour de ton cou ... Il veut aller dans la chambre, et bien, vous allez y aller, mais il est hors de question que tu le lâches, il pourrait changer d'avis en chemin. Et là, t'as clairement plus envie qu'il change d'avis ... T'as même plus envie de respecter son avis. Donc autant que les choses restent comme elle le sont maintenant. Tu te rends dans sa chambre, tu connais le chemin évidemment. Il ne fut pas long avant que tu l'allonges sur les draps pour encore une fois te placer au-dessus de lui.

Tes lèvres se posent sur les siennes une nouvelle fois, tu l'embrasses avidement alors que tes doigts glissent sous la boucle de sa ceinture a lui, ta bouche redessine ensuite les traits de sa mâchoire, puis de son cou, tu mordilles, tu embrasses, tu descends ensuite encore un peu tout en attrapant sa main, tu croises tes doigts avec les siens alors que tes lèvres continuent leur chemin. Tu embrasses le haut de son torse, tu es lent mais impatient à la fois. Tu rencontres un téton, tu le mordilles légèrement, tu le suçotes, tu souffles même dessus. Les frissons, l'envie, chaque sensation est calculée, mais en même temps totalement improvisée. Ta main se glisse ensuite subtilement entre ses cuisses que tu caresses au travers de son pantalon, tes lèvres continuent de descendre, doucement, crescendo, tu aimes bien quand l'anticipation devient plus forte que l'envie, et donc tu le laisses imaginer avidement la suite avant de vraiment commencer. Tu arrives enfin au bas de son ventre, tu embrasses, tu lèches. Ta main se presse contre son entre-jambe alors qu'avec un sourire taquin tu remonte vers sa bouche pour l'embrasser encore. Tu le regardes ensuite de ton air de sale gosse alors que ta main joue tranquillement avec son excitation a travers son jean. Tu défais sa ceinture, puis le bouton de son pantalon. Tu passes ta main a l'intérieur, seule l'épaisseur fine de ses sous-vêtements te sépares de ce que tu convoites désormais.

 
AVENGEDINCHAINS

LUV :
 

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 1698
Age : 22 ans.
groupe : Artiste solo.
rôle dans le groupe : Danseur, chanteur et chorégraphe.
nom de scène : Nathanaël.
occupation : Chanteur, danseur & chorégraphe de la Flow, visage de la marque de prêt à porter Spao. Pianiste à mes heures perdues.
avatar : Yoon Jeong Han (Seventeen).
Points : 47

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t627-nathanael-in-wonderland-imagination-is-the-only-weapon-in-the-war-against-reality http://www.lights-camera-action.org/t636-kwon-nathanael-how-many-miles-to-wonderland#6701 http://www.lights-camera-action.org/t634-kwon-nathanael-once-upon-a-time#6669 http://www.lights-camera-action.org/t635-kwon-nathanael#6694 http://www.lights-camera-action.org/t661-kwon-nathanael-naelk#7448 http://www.lights-camera-action.org/t639-kwon-nathanael#6820
Message
Lun 10 Juil - 18:17


Akira & Nathanaël

Worried about you


+18:
 
AVENGEDINCHAINS


  :
 


I was happier ...
Ain't nobody hurt you like I hurt you, but ain't nobody need you like I do. I know that there's others that deserve you, but my darling, I am still in love with you. I could try to smile to hide the truth. I know I was happier with you. Ed Sheeran - Happier.
Revenir en haut Aller en bas

[+18] Worried about you Ft Nath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Sujets similaires

-
» [+18] Worried about you Ft Nath
» Nath, tout simplement
» J'avais oublié de te rendre le string de ta copine. [Nath & Diego]
» Papa. [Nath' ]
» kikou tout le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-