AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

tour du monde sans gps. (solran)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 16 Avr - 21:33

solran, aesthetic, ☾ Elle ne pouvait contenir son excitation. Cette boule de nerfs qui était apparu quelques minutes plus tôt au creux de son ventre faisait des siennes. Les bras croisés contre sa poitrine, s’empêchant alors de sautiller dans tous les sens, elle s’efforce de se contenir. Aujourd’hui, n’était pas un jour comme les autres. C’était le jour. Celui où sa meilleure amie signait officiellement dans son agence. Et pour l’occasion, elle avait été réquisitionnée par le staff pour lui faire faire un tour des lieux. Un sourire un peu trop niais sur le visage, elle suit son manager, presque collée à son cul. Elle écoute d’une oreille distraite les recommandations de son manager, lui rappelant les points forts de l’agence et les lieux qui seront bénéfiques à Sol. Elle hoche vivement la tête. A vrai dire, tout ce qu’elle voulait, là maintenant c’était la retrouver. Elle la savait dans les bureaux de l’agence avec les plus grands pour signer son nouveau contrat. Elle avait grande hâte de savoir tous les détails, après tout, elles ne se cachaient rien. Très vite, -même si le chemin lui avait paru une éternité, ils arrivent près des bureaux. Elle s’exécute lorsque son manager lui dit de s’asseoir sur l’un des sièges, afin d’attendre. Mais la patience n’est pas forcément son amie. Alors soupire après soupire, des battements de jambes incessants, des regards jetés sur l’heure de son portable à l’horloge pour voir si le temps passe. Elle attend. Avec (im)patience. Trouvant le temps long, elle se met alors à jouer sur son portable. Finalement trop concentrée sur son écran, elle n’entend pas la porte s’ouvrir et des voix s’élevaient de la salle. Ce n’est qu’avec le coup de coude de son manager, que Miran relève la tête et saute sur ses jambes. Tant pis pour l’étiquette, dès qu’elle voit sa meilleure amie sortir de la pièce, elle lui saute au cou, littéralement. Comme un koala. Avant de se rendre compte de la situation et de la relâcher aussi vite qu’elle l’avait pris dans ses bras. S’inclinant respectueusement devant le staff, un sourire à moitié gêné sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 16 Avr - 23:20

solran, aesthetic, ☾ Cela doit bien faire une heure que je les écoute me cirer les pompes. Les termes du contrat ont déjà été définis et finalisés dans la semaine. Il ne s'agit plus que des formalités et de la signature. Je souris aimablement aux grosses têtes de ma nouvelle agence. Hochant la tête et disant quelques mots gentils. Je ne m’occupe guère des détails technico légal. L'avocat engagé par papa se charge de cette partie. S'ils l'avaient pu maman et papa auraient fait le déplacement pour encadrer le mieux possible les négociations. De vrais parents poules et je ne vais pas m'en plaindre sur ce coup. Au moins j'ai la chance d'avoir un contrat en béton. Ce qui est souvent loin d'être le cas dans ce milieu. Ah finalement ! On me tend un joli stylo plume pour enfin signer le contrat. Je ne suis pas faite pour rester assise si longtemps. Surtout pour blablater. Mon visage s'illumine alors que je trace rapidement les traits de ma signature sur le papier. Voilà qui est fait. J'ai le droit au classique « Bienvenue à la Yuseong Media. » Nous échangeons encore quelques politesses vides en sortant du grand bureau. J'ai à  peine le temps de serrer la main au président qu'un grand koala bruyant s'abat sur moi. Je manque de tomber à la renverse sur le coup. Je rie à gorge déployée. « Ran ! » Je m'exclame oubliant la situation et les gens qui nous regardent. Je m'empresse de mimer le comportement de ma meilleure amie et m'incline. On m'explique que Mi Ran a été spécialement désignée pour me faire visiter l'agence. Mon agence. Je prends sur moi pour rester calme et ne pas m’enfuir au bras de Ran. Nous saluons une dernière fois mes nouveaux patrons et mon avocat. Jusqu'à ce qu'on se retrouve seules dans le couloir. Instantanément je passe mon bras autour de celui de Mi Ran. « C’est partie pour la visite guidée. Fais-moi rêver. »  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Lun 17 Avr - 21:45

solran, aesthetic, ☾ Elle n’en pouvait plus d’attendre, bien qu’elle soit concentrée sur son jeu, elle ne cessait de taper des pieds en attendant qu’elle daigne enfin pointée le bout de son nez. Pourtant, quelques instants plus tard, bien trop concentrée sur son jeu, elle ne se rend pas compte que la personne qu’elle attend est enfin sortie de son donjon. C’est un coup de coude de son manager qui la rappelle à l’ordre ou qui plutôt, fait exploser la boule de nerfs qu’elle est. C’est avec exagération, évidemment, qu’elle s’élance vers Sol pour s’y agripper comme un koala. Mais très vite, elle se rend compte de la chose et la relâche. Se retrouvant de nouveau sur ses deux pieds, un sourire faussement gêné alors qu’elle s’incline en avant pour s’excuser de ce comportement déplacé. Très vite suivit par sa meilleure amie, Miran ricane discrètement alors qu’elle se redresse, le staff expliquant qu’elle avait été réquisitionné pour une visite guidée. Leur départ semble être une éternité, pour Miran, comme pour Sol. Et c’est dans l’ascenseur que les grosses têtes disparaissent, laissant les deux jeunes femmes complètement seules dans le couloir, même son manager est parti. Sol passe son bras autour du sien et la jeune femme ricane lorsqu’elle lui demande de la faire rêver. « .ouais, grosse blague. réplique-t-elle en levant les yeux au ciel. .mais tu sais que je suis toujours partante pour te faire rêver baby. » dit-elle en bougeant sa tête dans tous les sens, bonjour danse de la tête de la tortue. « .à vrai dire, j’sais toujours pas pourquoi ils m’ont dit de faire une visite guidée, i mean, j’me perds encore dans l’agence même après trois ans ! » dit-elle, presque d’un ton penaud. « .enfin bref, let’s go ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mar 18 Avr - 22:20

solran, aesthetic, ☾ Après tout ce temps passé à écouter d’une seule oreille tous ces blablas moyennement intéressant, je n’ai qu’une envie : me dépenser. Courir dans tous les sens. Crier. Faire le plus de bruit possible. Me montrer encore moins mature que je ne le suis déjà. C’est dire. Et me voilà seule avec Mi Ran. Mon quart d’heure –grande taille le quart d’heure j’entends, connerie m’est servi sur un plateau d’orée. Les pauvres vont rapidement regretter d’avoir signé pour que ma meilleure amie et moi nous retrouvions tous les jours ou presque dans les couloirs de leur agence. N’importe qui nous connaissant aurait refusé pour tout un tas de bonnes raisons. Mais c’est trop tard. Solran –comme les netizens aiment nous appeler à juste titre, est dans la place ! Aussi je m’empare avec un entrain à peine dissimulé du bras de Mi Ran. Je rie aux éclats quand cette dernière m’éblouis avec sa fameuse danse de la tortue. Je ne regrette vraiment pas mon choix d’avoir signé chez la Yuseong Media. Mi Ran est le petit –gros, plus qui rend la chose encore meilleure. « Avec toi bébé j’irai au bout du monde. » Je dis sur un ton de charmeur du dimanche. Ambiance club disco et lourdeur. Comme on aime. « C’est quand tu n’es pas là que je suis perdue. » J’accompagne ma déclaration d’yeux faussement langoureux et du petit mouvement de sourcil qui fait plaisir. Un peu à la Flynn dans Raiponce. Dans une autre vie je devais être un mec lourd qui alpaguait la demoiselle à grande coup de « t’es charmante. » Le genre à porter des chaussures pointues blanches… Je lâche le bras de Mi Ran pour m’élancer en sautillant dans le couloir. « Vamos ! » Je mène la danse en tournoyant sur moi-même avant de m’arrêter quelques pas plus loin. « Heu. On va où ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mer 19 Avr - 14:49

solran, aesthetic, ☾ Elle ne comprenait pas cette décision mais qu’importe, elle lui convenait parfaitement. Une fois seule avec Sol dans le couloir, un soupir de soulagement s’échappe de ses lèvres avant qu’un sourire se dessine sur ses lèvres. Après sa danse du cou de la tortue, le rire bruyant de Sol résonnant dans le couloir, la coréenne explique qu’elle arrive à se perdre encore dans cette agence. De façon exagérée, comme d’habitude lorsqu’elle est en sa présence, elle porte ses mains à son cœur, se penchant en arrière, profondément touché par les paroles de sa meilleure amie. « .oh, mon pauvre cœur, j’pourrais le croire à force. » ricane-t-elle en se redressant. « .oh, arrête, je me sens toute chose bébé. » dit-elle avec une voix de beauf. Elle voit sa meilleure amie déguerpir comme une gazelle à trois pattes avant de s’arrêter. Miran explose de rire, les mains tenant son ventre, la bouche grande ouverte. Avec elle, elle n’a réellement pas peur de se taper la honte ou le ridicule. « .l’ascenseur, flemme de descendre les escaliers. » dit-elle en haussant les épaules. Elle s’avance alors vers la cage d’escalier, appuyant sur le bouton pour qu’il puisse venir à l’étage. « .prochaine étape. le tour du monde bébé. » susurre-t-elle, une expression de pervers sur le visage. « .mais avant, le cœur du monde. la cafétéria, je crève la dalle. » fit-elle, tordant son visage en une grimace de désespoir. Elle n'avait pas mangé depuis la veille. Le ding de l’ascenseur retentit et elle attrape le bras de Sol, l’entraînant dans la cage d’ascenseur. Appuyant sur le bouton zéro, Miran se tourne directement vers le miroir. S’amusant à faire des grimaces, le genre de grimaces que font les gamins à l’arrière de la voiture familiale sur les longs trajets, pour emmerder les autres conducteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 11 Mai - 12:42

solran, aesthetic, ☾ Sourire plus ou moins enjoliveur sur les lèvres, je fais un clin d’œil d’une lourdeur sans égale à Mi Ran pour accompagner notre échange de déclarations. Toutes plus dégoulinantes et niaises les unes que les autres. Encore un grand moment made in solran. Et après ça je m’étonne que la moitié de la Corée du Sud me prenne pour une lesbienne. Mon esprit vagabond oublie bien vite cette pensée pour faire place à une folle envie d’explorer. Surtout quand le guide n’est autre que ma meilleure amie. Je me retrouve bien vite au milieu du couloir sans savoir où aller. C’est du Sol tout craché. Foncer devant et réfléchir par la suite. Je reste immobile quelques secondes avant de mêler mon rire aux éclats délicats et féminins de Mi Ran. Non c’est pas vrai, on a l’air de deux otaries échappées d’un zoo. Je tends le bras et lève le point en direction de l’ascenseur. Je réitère mon Vamos. On est trop des aventurières nous. Des aventurières qui s’économisent. « Tu es tout mon monde bébé. » Sourcil haussé façon beauf pervers lourd. Tout ça dans une même personne, oui c’est possible. J’approuve d’un hochement de la tête et prend une expression grave. On ne déconne pas avec la nourriture. Et s’il y a un endroit où l’on risque de me voir trainer souvent dans mes nouveaux locaux, c’est bien la cafétéria. L’ascenseur sonne le gong et je me laisse entrainer par ma meilleure amie dans l’habitacle. Impossible de ne pas rire en regardant les grimaces ridicules de Mi Ran. Une véritable enfant vous dis-je. Moi aussi d’ailleurs et je ne me fais pas prier pour la rejoindre. L’ascenseur s’arrête un étage plus bas faisant entrer un petit groupe de personnes que nous saluons. Je me colle à Mi Ran en me bidonnant. « Au moins ils sont prévenus. » Je glisse à l’oreille de mon amie. « Que mon image va leur donner du fil à retordre. »  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 18 Mai - 18:04

solran, aesthetic, ☾ Avec Sol, c’est toujours mieux. Avec elle, elle a les idées aventureuse, les blagues faciles, la connerie dans la peau, le cœur joyeux, le sourire espiègle, le regard pleins de sous-entendu. Avec Sol, c’est presque le paradis sur terre. Seulement pour elles, pour les autres, c’est l’enfer. Lorsque Sol est dans les parages, Miran oublie sa panoplie de fille sage et se transforme en une tornade. Sans elle, elle ne serait pas là à courir dans les couloirs de son agence, à parler fort, à faire la conne. Sol, clé du verrou conneries et paillettes chez Miran. Ses deux mains se portent sur son cœur, lorsque sa déclaration d’amour s’élève dans le couloir. Puis les sujets changent, ils s’enchainent avec elles, sans queues ni tête. Elles passent du coq à l’âne, se perdent dans des idées farfelues, mais une revient tout le temps, la nourriture et l’air sérieux qu’arbore sa meilleure amie se fait copier par ses traits. L’ascenseur arrive et sans attendre, elle l’entraîne à l’intérieur. Face contre le miroir, elle s’amuse à faire l’idiote. Son cœur manque un battement quand l’ascenseur s’arrête et immédiatement, Miran se colle à Sol, placées au fond de l’ascenseur. Elle ricane, glousse comme une enfant en tournant la tête vers elle. « .les pauvres. chuchote-t-elle, .j’serais au premier rang, j’ai hâte de voir la tronche qu’ils vont faire quand ils vont comprendre ce qu’ils ont fait, laisser une folle entrer dans leurs rangs. » une mine faussement sérieuse sur le visage, elle secoue la tête, presque peinée pour eux. Mais chassez le naturel, il revient au galop. Elle ricane. Elle adore son agence, elle n’a jamais eu de gros problèmes avec eux, malgré les flops qu’elle a subit cette année, elle a presque hâte de voir comment ils vont réussir à gérer Sol. Parce que bon, meilleure amie ou pas, la brune à ses côtés était réellement un cas. « .j’ai faaaim. » bougonne-t-elle en se tenant le ventre, une moue désespérée sur le visage. L’ascenseur s’arrête finalement aux rez-de chaussée et la vague de monde se disperse rapidement. Miran attrape le bras de sa meilleure amie et l’entraîne joyeusement dans les couloirs de l’agence. Le chemin pour la cafétéria était probablement l’un des chemins qu’elle connaissait par cœur. « .retiens-bien le chemin d’accord ? question de vie ou de mort. » glousse-t-elle, en pointant son index vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 25 Mai - 20:38

solran, aesthetic, ☾ Je pouffe de rire comme une enfant dans l’ascenseur. Je n’ai jamais été dans la retenue mais avec ma meilleure amie avec moi, mon côté bruyant et mon immaturité sont exacerbés. Oui vraiment je les plains. Je ne dois pas être une artiste facile à gérer. Peu attachée à son image et toujours dans l’excès. Pauvres, pauvres, employés. Les personnes chargées de ma nouvelle carrière vont avoir du fil à retordre. Et la présence de Miran ne va pas arranger les choses. Je ne peux me retenir de rire plus longtemps en entendant la réponse de Ran. « Le loup est entré dans la bergerie. » Je dis sur un ton digne d’un vieux nanar de série Z. Toujours en essayant d’être discrète. Pour éviter qu’on ne comprenne trop vite que je suis un peu cramée sur les bords. Serrée contre le miroir de l’ascenseur sans trop pouvoir bouger contre Miran, par réflexe je prends la main de ma meilleure amie en continuant de me bidonner. Je resserre mes doigts autour des siens lorsqu’elle me dit avoir faim. Ce n’est pas mon cas mais ça ne devrait pas tarder. J’espère que la nourriture à la Yuseong Media vaut le coup. Sinon je serais capable de retourner à la Knockout Global. Juste pour une histoire de cuisine, oui. « Sois forte ! On y est bientôt. » Encore une fois je sur-joue l’échange. Comme si nous étions en train de subir une terrible épreuve ou que nous n’avions pas mangé correctement depuis des jours. Je fais toujours tout dans la mesure. C’est connu. Le ding de l’ascenseur se fait entendre annonçant notre arrivée au rez-de-chaussée. L’habitacle se vide et j’ai à peine le temps de dire ouf que Miran me prend par le bras et m’entraine dans les couloirs. J’ai un peu de mal à suivre. Je sens que je vais me perdre les premiers jours. Ma meilleure amie semble enfin le comprendre et s’arrête enfin. Je croise les bras à moitié convaincue. J’hausse un sourcil et pince les lèvres. « Si tu marchais moins vite j’aurais plus de chance de retenir. » Je prends un air faussement excédé en tapant du pied sur le sol. Je n’ai aucune crédibilité quand je fais ça mais je ne peux pas m’en empêcher. « A cause de toi je vais me perdre et je vais mourir de faim dans un couloir que jamais personne n’empreinte. » De désespoir je monte ma main à mon front. Je mérite un oscar. On n’a pas vu si bon jeu d’acteur depuis les comédies grecques dans l’antiquité. Ouais carrément.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Sam 1 Juil - 20:05

solran, aesthetic, ☾ C’est la vie facile avec elle, elle n’a pas peur des regards en coins, des regards désapprobateurs, parce que sa meilleure amie est là, qu’elle a comme un pouvoir bouclier sur elle. Avec Sol, Miran, elle ne réfléchit pas, ou bien après lorsqu’elle se rend compte de sa bêtise et qu’elle se tape la tête avec un oreiller –son visage, c’est son gagne-pain, elle ne va tout de même pas l’abimer. Elle agit, profite, vis sa vie comme elle le voudrait, fluide, légère, amusante et sans prise de tête. Alors quand elles sont toutes les deux dans l’ascenseur, elles s’amusent à faire des grimaces devant le miroir, les vannes défilent, les sourires et les rires éclatent puis elles s’arrêtent, se rangent dans un coin en gloussant comme des gamines. Elle lui lance un regard en coin, on ne peut plus d’accord sur ce qu’elle vient de dire. Le loup est entré dans la bergerie. Même si c’est sa meilleure amie, elle doit avouer que Sol est vraiment perchée quand elle le veut, pour ne pas dire tout le temps. Alors qu’elle commence à se plaindre d’avoir faim, elle hoche la tête, un air de chat potté sur le visage. « .oui, on est plus très loin. » elles ont juste besoin de descendre au bon étage, traversé quelques couloirs pour y arriver. Choses faites lorsque l’ascenseur arrive à destination. Sans plus attendre, elle attrape sa camarade et la traîne à sa suite, lui demandant expressément de se souvenir du chemin. Mais voilà, quelque chose tilte et elle s’arrête, sa meilleure amie complètement perdue dans ce dédale sans fond. Miran, elle glousse, les yeux rieurs alors qu’elle cache ses lèvres avec sa main. « .désolée, mais c’est qu’il est vraiment pressé, tu comprends ! », peut-être, peut-être pas, quoiqu’il en soit, elle tend les bras vers elle dans un câlin pour la réconforter. « .bien sûr que non, et puis tu sais ce qu’on dit, l’estomac mène à rome. Il se souviendra de lui-même du chemin à prendre. Laisse toi aller, respire et fais lui confiance. » lâche-t-elle en levant les bras comme si elle accueillait le Messi, le message divin. « .bon, c’est pas tout, mais faut qu’on y aille, au pire je te ferais un plan sur une carte pour que tu te retrouves et puis comme je suis ta ‘marraine’, j’suis scotchée à toi pour les prochains jours, alors d’ici demain j’pense tu l’sauras. Et non, je ne passe pas ma vie à la cafétéria. Ma nutritionniste me tuerait si je le faisais. » elle avait déjà essayé, fût un temps, ça c’est résumé à salade tomate et blanc de poulet plus laitage sans rien pendant deux semaines. Autant dire, qu’elle l’avait fortement regretté, même ses repas à la maison étaient surveillés. Limite, elle venait lui ramener à manger, la regardait manger et vider ses placards à la recherche d’un aliment interdit. Rien qu’à cette pensée, elle en frissonne encore. Depuis ce jour-là, elle avait du mal avec ce combo et quand elle en mangeait, c’était vraiment à petite dose. Avec cette expérience, sa nutritionniste savait faire marcher les menaces et Miran obéissait au doigt et à l’œil, même si son estomac pleurait pour quelque chose de gras ou de sucré. « .allez, leeeet’s go. » qu’elle chantonne en attrapant la main de Sol. Direction, la cafétéria.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Jeu 13 Juil - 10:51

solran, aesthetic, ☾ Je croise les bras et fait bouger une mèche de cheveux à la manière d’une pimbêche en colère comme on le voit souvent dans les dramas. Sans déconner je ne peux définitivement pas oublier le chemin qui mène à la cafétéria.  Ma vie toute entière dépend ce cet endroit. Ou presque. La nourriture prenant une place non négligeable dans mon existence. Moi qui ne saurais fournir le plus petit effort le ventre vide. Très vite un sourire vient trahir ma fausse colère. L’effet Miran. Il m’est difficile de jouer  un quelconque rôle face à elle. Et face à n’importe qui d’ailleurs. Difficile de croire après ça que je suis connue en Argentine pour mes qualités d’actrice. Moi qui suis bien incapable de mentir dans la vie de tous les jours. Je rie en m’imaginant tourner dans les couloirs de l’agence avec pour seule aide un bout de papier griffonné. Me connaissant, je serais bien capable de me perdre en lisant cette fameuse carte qu’elle me propose. Une jeune femme brillante… Je passe mon bras autour de celui de ma meilleure amie pour me coller  à elle. Je suis à deux doigts de ronronner tant l’idée de l’avoir pour moi toute seule dans les prochains jours. Cette idée ne peut que me ravir. Je savais qu’intégrer la Yuseong Media était une bonne idée. La simple présence de Miran en ces murs aurait pu être une raison suffisante de signer avec eux. Enfin presque. Je ne suis pas naïve et écervelée au point de changer d’agence pour une raison aussi immature. Disons que Miran est un gros bonus que j’aurais eu tort de négliger. « Oh oui colle toi à moi. Je n’attends que ça. J’espère qu’ils ne vont pas me coller une nutritionniste à moi aussi. » Je dis en plissant le nez. « Je ne prends presque pas de poids et je ne supporterais pas à un régime trop stricte. » Encore une chose qui va leur donner du fil à retord. Me faire manger équilibré. Une épreuve de tous les instants. La YM vient vraiment de signer avec le diable. « Ouiiii ! » je m’exclame en me laissant entrainer vers la cafétéria. Et après quelques minutes nous y voilà. C’est instantané. Il suffit que je voie de la nourriture pour avoir faim. « J’espère que le gout est à la hauteur de sa réputation. J’ai un palet délicat qui n’est pas simple à satisfaire. » Je dis sur un ton hautain comme si j’étais une critique culinaire de renom.  
Revenir en haut Aller en bas

tour du monde sans gps. (solran)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tour du monde virtuel
» Joyce § Un monde sans fausse note : c'est une utopie qui chante
» A quoi ressemblerait le monde sans le Capitaine Crochet ?
» Debout les fous, le monde sans vous perd sa raison. | Relationship !
» [R/B/J] Faire la Tour Pokémon sans Scope Silph

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-