AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

the ccc squad, chicken, cake & chill.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar

Messages : 971
Age : 21. (24/12)
groupe : PRIMA♔DONNA.
rôle dans le groupe : main dancer, lead vocal, face & fake maknae.
nom de scène : GIGI.
avatar : naeun. (nightglow) + beerus (code)
DC : sk, ssh, smr, bin.
Points : 88

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2628-soo-jung-a-k-a-cinnamon-roll http://www.lights-camera-action.org/t4520-soojung#82145 http://www.lights-camera-action.org/t2634-kim-soo-jung#50837 http://www.lights-camera-action.org/t2635-kim-soo-jung http://www.lights-camera-action.org/t2636-kim-soo-jung-kimsoojung#50846 http://www.lights-camera-action.org/t4315-gigi-kim-soo-jung http://www.lights-camera-action.org/t3770-primadonna
Message
Dim 23 Avr - 15:45

shrek & fiona, aesthetic, ☾ Debout, plantée devant le petit restaurant, le monde s’activant autour d’elle, la jeune femme se pince les lèvres devant la connerie qu’elle est sur le point de faire. Elle ne devrait pas, elle joue avec le feu. Son comeback vient tout juste de se faire et ses débuts solo ne sont pas loin. Qu’importe. La vie est trop courte. Elle renifle légèrement, humant l’odeur de nourriture frit alors qu’elle réajuste le haut de son masque sur son nez. Elle vise de nouveau sa casquette noire sur sa tête et entre dans le fastfood, visage incliné. Elle fait la queue, les mains dans les poches. Personne ne la remarque. Elle retire une de ses mains de ses poches, récupérant son portable. Elle jette un regard à l’heure affiché. Elle le range, passant ses doigts manucurés dans ses cheveux ondulés. Elle avance, tout doucement. Elle a l’impression de revenir au temps d’avant, où elle faisait la queue pour pouvoir manger ce qu’elle voulait. Aujourd’hui, elle ne fait plus la queue et elle ne mange que ce qu’on veut bien lui donner. Mais pour l’occasion, elle brave les interdits, elle doit se faire pardonner. C’est finalement à elle et elle fait sa gourmande, sans sourciller. Commandant bien plus qu’elle ne doit. Au moins, il aura à manger pour plusieurs jours. Même si elle doit bien avouer qu’avec tout ça, s’il ne fait pas d’overdose, ça relèverait du miracle. Elle paye, donnant sa carte de crédit. Tant pis si elle reçoit une note de son père ou de sa mère, la serveuse lui redonne sa carte et la jeune femme la remercie. Se décalant sur le côté afin d’attendre sa commande. Adossée contre le mur, les bras croisés contre sa poitrine, elle espère tout de même ne pas se prendre un vent parce que monsieur n’est pas chez lui. Elle attend un bon quart d’heure avant de mettre la main sur ses deux sacs. Elle s’enfuit presque du restaurant, qu’ils ne s’attendent pas à un déroulement de tapis rouge quand on te fait poireauter pendant quinze minutes sans excuses. Rapidement, elle se rend dans la boulangerie d’à côté et jette son dévolue sur un gâteau, cake oréo. En réalité, s’il n’aime pas, tant pis pour lui, elle le mangera sans problèmes. Le repas en main, elle marche quelques minutes dans la rue avant d’appeler un taxi et donner la direction au chauffeur. (…)

Elle tend la monnaie au chauffeur et s’enfuit de l’habitacle, laissant une odeur de poulet et de pizza dans le taxi. Claquant la porte, elle s’excuse encore avant de s’enfuir rejoindre l’immeuble de son ami. Elle n’a aucun mal à trouver sa porte d’entrée et taper le code d’entrée. Visage toujours baissé et tel un ninja, elle s’engouffre dans l’immeuble de son complice de toujours. Au dernier moment, elle choisit de prendre l’ascenseur déjà présent. Question de rapidité et ce serait bête d’abîmer le gâteau. Soojung fixe le petit écran affichant le numéro des étages jusqu’à entendre la sonnerie d’arrivée, un sourire se dessine sur ses lèvres tandis qu’elle s’évanouie dans le couloir. Sans perdre une seconde, elle arrive devant sa porte. Porte qu’elle frappe sans ménagement, histoire de bien le réveiller s’il est endormit. Elle s’arrête, baisse son masque, relevant sa casquette. Avant, ça ne l’aurait pas gêné de hurler son prénom dans le couloir, mais pour le coup, elle préfère faire profil bas. Elle inspire, gonfle ses joues et regarde ses sacs. Est-il là ? A mesure que les secondes s’écoulent, elle commence à croire que non. Elle fronce légèrement les sourcils, presque déçue.



☆☆☆ « do you think the universe fights for souls to be together ? some things are too strange and strong to be coincidences. »
e r a j u n g.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 2396
Age : vingt-trois ans.
groupe : 6rhymes, leader & rapper.
rôle dans le groupe : manwhore. useless phake leader.
nom de scène : jun to the HOE
occupation : boulet. bg en carton. haru's whiny lil' bitch.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), jung hana(ture) & shin seok(ay).
Points : 31

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t496-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4522-junho-minds#82164 http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4054-junho-infrontofhoe#75979 http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg http://www.lights-camera-action.org/t4769-6rhymes-yuseong-media
Message
Mar 25 Avr - 1:25

you used to call me on my cell phone,
late night when you need my love.

fiona&shrek, aesthetic, ☾ tic, tac, tic, tac... Les ombres dansaient, à l'encontre de ses sens visuels. Se permettant de tourmenter bien davantage son faciès et son génie psychique, il ne parvenait guère à connaître la nature de celles-ci. Elles le taquinaient, et jouaient à l'instar de sa personne. Les doigts du jeune homme vinrent s'entremêler auprès de cette chevelure dès à présent, revenue en une coloration fort naturelle. Ébouriffée, sa chevelure brunâtre se trouvait être férocement en bataille. Il se redressait difficilement. Les coups d’œil jeté auprès de son antre personnel semblaient perplexes, perdus et tout à la fois étranger. Il ne semblait guère réaliser l'idée qu'il était bel et bien au sein de sa literie, éveillé à la suite d'une rêverie peu convenable. Le tissu grisâtre de ce haut arboré, se voyait être souillé d'une infime couche de sueur au vu des précédents aspects entrevus. Son faciès témoignant d'un malaise palpable. Il était tôt, peut-être tard. Fièrement dressé sur ses guibolles, l'échine tressaillant au vu du changement de température soudainement rencontré. Il accourait tel un chérubin auprès de sa salle de bains afin de parvenir à s'y enfermer. Sentiments désagréables. Le rongeant. Il vint se débarrasser de ses parcelles vestimentaires avant qu'il ne parvienne à trouver refuge au sein de la cabine de douche. L'eau coulant à flots, la chaleur formait dès lors des nuages de fumée blanchâtre. Buée résidant auprès des parois et des miroirs. Il soupirait. Les cauchemars ne cessaient de jouer auprès de ces heures de sommeil, qu'il obtenait. Les nuits trépassaient en des multiples aspects : de paisibles, à infernales. Les yeux clos, lippes entrouvertes. Le corps du jeune homme, immobile. Juxtaposé auprès de ce jet d'eau, il ne savait guère combien de temps il était resté. Peut-être cinq, dix, vingt minutes... Et ce, avant que la réalité ne daigne reprendre le dessus. Serviette entourée auprès de sa taille, parcelles vestimentaires emportées. Il enfilait celles-ci comme si, sa vie en dépendait. Agitation. Il s'excusait auprès de son aîné si celui-ci, dormait encore à l'heure actuelle. (…) Postérieur planté auprès de son sofa, les heures avaient défilé. Il n'avait rien fait. Si ce n'est, observé ces nombreux programmes télévisés et rediffusés. L'abrutissant davantage au vu de l'idiotie dont ils osaient faire part. Il avait abandonné l'idée de se mener au sein de cette bâtisse au sein de laquelle il se devait d'arborer un professionnalisme de marbre. Non, pas aujourd'hui. La tête ailleurs. Il n'avait aucunement remarqué l'acharnement réalisé auprès de sa porte d'entrée, avant quelques minutes.

Les pieds de l'aîné traînaient, il se mouvait de la manière la plus dérisoire qu'il soit. L'une de ses mains s’écroulant auprès de la poignée, un cliquetis se fit entendre. « ouais ? » Répliquait-il au travers d'une voix rauque, et tout à la fois endormie. Il n'affectionnait que très peu, les visites non planifiées. Et pourtant, un ricanement se fit entendre. « Si je m'attendais à ça, tiens. » Grand gamin, pouffant. Ne laissant aucunement la demoiselle en placer une, il agissait. « Si t'es venue, pour me casser les couilles. Sache que ce n'est pas le moment, très chère. » Faussement sincère, il connaissait la raison de cette visite. Il lui avait reproché d'avoir oublié ce jour, si spécial. Elle désirait obtenir son pardon. Tous deux têtus, et tout à la fois enfantins. « Si tu crois que, je vais te pardonne aussi facilement. Tu peux te fourrer le doigt dans l’œil, mais. Tu peux toujours essayer ? » Aussitôt dit, aussitôt fait. La cadette fut entraînée au sein de son antre personnel. S'adonner en spectacles au sein des couloirs n'avait rien de convenable. Les murs, ont des yeux et des oreilles ces derniers temps.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 971
Age : 21. (24/12)
groupe : PRIMA♔DONNA.
rôle dans le groupe : main dancer, lead vocal, face & fake maknae.
nom de scène : GIGI.
avatar : naeun. (nightglow) + beerus (code)
DC : sk, ssh, smr, bin.
Points : 88

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2628-soo-jung-a-k-a-cinnamon-roll http://www.lights-camera-action.org/t4520-soojung#82145 http://www.lights-camera-action.org/t2634-kim-soo-jung#50837 http://www.lights-camera-action.org/t2635-kim-soo-jung http://www.lights-camera-action.org/t2636-kim-soo-jung-kimsoojung#50846 http://www.lights-camera-action.org/t4315-gigi-kim-soo-jung http://www.lights-camera-action.org/t3770-primadonna
Message
Mar 25 Avr - 13:33

shrek & fiona, aesthetic, ☾ Les secondes passent, défilent, s’envolent et elle redoute de faire face à un blanc, un refus. Après tout, qui se pointe chez quelqu’un à une heure aussi tardive sans préalablement prévenir ? Soojung, apparemment. Elle grimace, ses bras commencent à faiblir, mine de rien, restée dans cette position avec les bras chargés, ce n’est absolument pas confortable. Elle jette un regard des deux côtés, histoire de voir si elle n’est pas remarquée. Elle n’en sait rien, elle baisse de nouveau la tête tandis qu’un soupire s’échappe de ses lèvres. Puis la porte s’ouvre, accompagné d’un mot, d’une voix endormie. Elle sursaute, relève la tête et affiche un fin sourire sur les lèvres. Elle hausse les épaules, non, il ne pouvait pas s’attendre à sa venue puisqu’elle était venue sur un coup de tête. Une décision prise à la dernière minute, avec cette énorme envie de se faire pardonner un tel affront envers sa personne. Pour sa décharge, elle oubliait tous les anniversaires, tous. Sans exception. Même celui de ses parents, faut le dire. Elle ne rétorque pas, elle n’en a pas le temps. Son sourire s’efface et une mine blasée se dessine sur ses jolis traits. Non, même si l’envie l’en prend, elle n’est pas là pour ça. Quoique, elle sait, qu’à un moment donné, ça partira dans ce sens. C’est toujours comme ça entre eux. Elle hoche la tête, de bas en haut, très lentement, avec un air entendu. Bien sûr qu’il lui pardonnera, il l’aime trop pour ça. Finalement, elle quitte enfin le palier pour entrer chez lui. Porte claquée, verrouillée, elle soupire enfin et se craque le cou. Elle ne s’était pas rendue compte que pendant tout le processus, elle était tendue comme un piquet. « .bonsoir à toi aussi, oui je vais très bien, et toi ? oh, moi aussi tu m’as manqué. » lâche-t-elle, faussement précieuse alors qu’elle retirait ses chaussures, maladroitement, dans l’entrée. Chaussures débarrassées, elle fait comme chez elle, sans gênes, posant les sacs sur la table basse du salon. Elle retire sa veste et la pose sur l’une des chaises, accompagnée de son sac à main dans la cuisine. Elle se tourne vers lui, s’attachant les cheveux en une queue de cheval haute, désordonnée. « .bon, j’espère que t’as faim, parce que j’ai acheté ce qu’il faut, même un peu trop, j’pourrais limite nourrir un bataillon avec ça. dit-elle en riant. .mais j’me dis qu’à nous deux, ça devrait le faire hein. » oui, parce qu’au final, elle commençait sérieusement à avoir faim. Elle le regarde, un sourire malicieux sur les lèvres. « .oh right … elle lève les yeux au ciel, croisant les bras contre sa poitrine avant de les lever en l’air..HAPPY BIRTHDAY JUNHO ! » crie-t-elle, sans retenue alors qu’elle lui saute dessus, passant un de ses bras autour du cou pour qu’il s’incline en avant. Elle ne le lâche pas, rieuse, elle le décoiffe encore plus en passant sa main dans ses cheveux. « .désolée pour avoir oublié ! bon, techniquement, je t’ai pas oublié, hein, mon portable me l’a dit, mais j’ai juste zappé …sorryyyyy. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 2396
Age : vingt-trois ans.
groupe : 6rhymes, leader & rapper.
rôle dans le groupe : manwhore. useless phake leader.
nom de scène : jun to the HOE
occupation : boulet. bg en carton. haru's whiny lil' bitch.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), jung hana(ture) & shin seok(ay).
Points : 31

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t496-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4522-junho-minds#82164 http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4054-junho-infrontofhoe#75979 http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg http://www.lights-camera-action.org/t4769-6rhymes-yuseong-media
Message
Mer 26 Avr - 1:36

you used to call me on my cell phone,
late night when you need my love.

fiona&shrek, aesthetic, ☾ L'aîné, têtu et fort rancunier. La fatigue le pesant, il ne désirait guère jouer au plaisantin néanmoins, si la situation avait été toute autre : il aurait très certainement été capable, de claquer la porte à l'encontre du faciès de la demoiselle. Ridiculement, acte futile, pourtant amusant d'après lui. Et pourtant, c'est au sein de son antre personnel qu'ils trouvaient tous deux refuge. Il l'observait, silencieusement. Elle agissait, comme bon lui semblait-il. Ce naturel, opportun. Intime sourire naissant à l'instar des lippes du jeune homme. Il ne se permettait aucunement d'offrir le moindre commentaire, prétentieux et conservateur. Bras croisés auprès de son buste, il restait appuyé aux côtés de l'encadrement de la pièce. Il le savait pertinemment, elle désirait obtenir son pardon. Les sources nourricières apportées ne témoignaient que d'une bonne foi, venant de sa cadette. Peut-être, devrait-il lever le drapeau blanc et cesser d'agir tel un enfant. Peut-être, cependant. Il n'y parvenait guère. Il s'approchait, silencieusement tout en se permettant de humer les odeurs qui venaient tout juste de se glisser au travers de ses naseaux. Fort agréable. Jusqu'à présent, ses repas s'avéraient être sains. Suivre le régime strict avec mégarde. Les passages répétés auprès de la nutritionniste s'avéraient être cauchemardesques. Moins, ses sens visuels se permettaient de se retrouver face à cette femme, mieux il se portait. Pourtant, aujourd'hui allait être l'exception envers tant de sérieux. Il abdiquait aisément. « La dalle, comme un porc. » La mâtiné, le midi, l'après-midi... Rien ne semblait avoir été ingurgité, par simple oubli. Son estomac se permettait de gronder face à tant de maladresses, mais aussi par simple désir d'ingurgiter cela. S'apprêtant à répliquer, il fut pris de cours lorsque le corps de sa cadette vint se jeter à son encontre. Réflexes efficaces, fort heureusement les deux êtres parvinrent à rester stables. Ricanant faiblement, il s'avouait vaincu. Facilement, vaincu. « C'est bon, ça va, ça va. » Répliquait-il, tandis que l'une de ses mains heurtait la cambrure dorsale de la jeune femme. Délicatement, cette étreinte fut appréciée (aussi soudaine, avait-elle pu être).


« Pas besoin d'excuses, passons. Je te connais, inutile de s'étaler sur ces conneries. Et puis, au moins je m'imagine encore un an en arrière, ça fait mal. Vingt-trois ans, ça fait mal. J'assume pas. » Pestait-il, tandis qu'il se dirigeait vers cette cuisine. Salon, et cuisine n'étaient que simplement séparée par un bar permettant au jeune homme de poursuivre ses propos sans le moindre encombre. « Il va sûrement me niquer, à son retour. Mais bon ? » L'eau ne semblait aucunement être le meilleur choix face à la venue, d'une invité. Il piochait secrètement dans le compartiment du réfrigérateur destiné à son aîné. Soda, en tous genres. Il en emportait plusieurs avant que ceux-ci ne parviennent à être disposés à l'encontre du bar, aligné. Il laissait le choix, à sa compagne d'emporter celui qu'elle désirait. « Je peux clamser heureux, après du poulet, un gâteau, et du soda. Je suppose qu'il apaisera mes souffrances. » Il plaisantait, certes. Néanmoins, il savait à quoi s'attendre, son aîné ne serait, en aucun cas, tendre. Chacun, possédait ses effets personnels. Chacun, son coin. Et, chacun s'en portait parfaitement bien. Son absence jouait, sur le profit du cadet. Très certainement. « Je dirais que c'est de ta faute, il risque de te trouver bonne. Et, me laisser vivre uniquement pour te voir une prochaine fois. Sympa, non ? » Il se mouvait, rejoignant le sofa. Boisson emportée, convenance mise en avant. Semblait-il. « Tu t'ennuies de moi ? T'avais rien de mieux à faire, hein ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 971
Age : 21. (24/12)
groupe : PRIMA♔DONNA.
rôle dans le groupe : main dancer, lead vocal, face & fake maknae.
nom de scène : GIGI.
avatar : naeun. (nightglow) + beerus (code)
DC : sk, ssh, smr, bin.
Points : 88

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2628-soo-jung-a-k-a-cinnamon-roll http://www.lights-camera-action.org/t4520-soojung#82145 http://www.lights-camera-action.org/t2634-kim-soo-jung#50837 http://www.lights-camera-action.org/t2635-kim-soo-jung http://www.lights-camera-action.org/t2636-kim-soo-jung-kimsoojung#50846 http://www.lights-camera-action.org/t4315-gigi-kim-soo-jung http://www.lights-camera-action.org/t3770-primadonna
Message
Mer 26 Avr - 16:02

shrek & fiona, aesthetic, ☾ Une expression derp se dessine sur son visage alors qu’il indique avoir faim, dans un langage plus princier, by Junho. Elle le regarde s’approcher des sacs, elle jurerait voir ses narines bouger à mesure qu’il renifle la nourriture. Elle dandine de la tête, satisfaite de son petit effet. « .good ! » chantonne-t-elle alors qu’elle s’attache les cheveux, après avoir posé ses affaires un peu plus loin. Sourire malicieux, mode débile enclenché, elle hurle un happy birthday qui aurait pu réveiller tout l’immeuble avant de se jeter sur lui. Il ne la rejette pas, à sa grande surprise. Elle s’excuse, après tout ce temps, il devrait la connaître, tête en l’air, toutes ces histoires. Elle sent les tapotements dans son dos avant qu’elle ne le relâche. Un sourire sincère sur les lèvres, elle pose ses mains sur ses hanches. Son regard suit sa silhouette, qui se dirige dans la cuisine. Elle penche la tête sur le côté, une grimace sur le visage. Elle s’approche de la table de travail, appuyée sur ses avant-bras. « .t’sais, vingt-trois ans, c’est rien, c’est quand tu passeras les vingt-cinq que tu pourras déprimer, t’as encore deux ans … » merci Soo Jung. « .et puis, pour un vieux de vingt-trois ans, t’es plutôt bien conservé. » ricane-t-elle, les lèvres pincées pour éviter de rire. Elle se met sur ses coudes, tête appuyée contre ses mains. « .hm, on se fera ‘niquer’ ensemble alors, j’suis pas censée m’ingurgiter tout ça aussi. » réplique-t-elle, reprenant son terme. Et pour sûr, qu’elle se fera déchirer, mais la vie est trop courte. Quelques secondes plus tard, il aligne plusieurs sortes de boissons. Son regard se dépose sur chacune d’elle avant de mettre la main sur le sprite. « .j’prends celle-là, merci. » la main sur la bouteille, elle lit le nom de la marque. Elle ricane. « .magnifique mort, en effet et puis, j’suis là, c’est encore mieux. fleurs jetées sur sa personne, elle se reprend .au pire, on lui en laissera, maybe que ça passera. » après tout, qui refuserait de la bouffe gratuite ? Elle se redresse, prenant le chemin du salon, pas très loin avant de se mettre à genoux devant la table basse. Elle commence alors à disposer les différentes boîtes. Elle tourne la tête vers lui, sourcils froncés, néanmoins sans afficher un sourire en cul de poule avant de lever son pouce en l’air. « .’kay, j’en fais mon affaire. » blague de l’année, à la seconde où il passera la porte, probablement que son cœur lâchera avant. Il la rejoint, prenant place sur le sofa. « .peut-être, peut-être pas, ça te ferais trop plaisir que je dise oui. » chantonne-t-elle en retirant les sacs vides de la table. En fait, elle avait trop de choses à faire en réalité.

Elle s’affaire à ouvrir les différentes boîtes. Poulets en tout genre, crispy, épicé, sucré, elle avait pris toutes les sortes plus des barquettes de frites. Étrangement, lorsqu’elle les avait vus sur la pancarte délivrant les différents produits, elle s’était soudainement prise une très grosse envie de manger des frites. Elle s’assoit en tailleur, retirant les baguettes en bois de leur plastique avant de mettre les siennes devant lui et de séparer les siennes. « .en réalité, trop de choses à faire. demain, 17h tapante, j’m’envole avec des personnes du staff, pour un projet. » et pas n’importe lequel à vrai dire. Rien qu’en étant ici, elle jouait gros. Mais elle avait déjà bouclé sa valise le matin même, il ne lui manquait rien de la liste qu’elle avait écrite. Pour ne rien oublier, même les filles l’avaient aidé à la faire, c’est pour dire. Aucun risque qu’il ne manque culotte, brosse à dents ou shampoing. Elle ouvre la bouteille de sprite et la repose, se levant pour aller dans la cuisine, chercher des verres. « .et toi, qu’est-ce que tu faisais ? t’as une sale tête, t’es en dépression parce que tu viens d’avoir vingt-trois ans ? » elle revient dans le salon, tendant le sien alors qu’elle se réinstalle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 2396
Age : vingt-trois ans.
groupe : 6rhymes, leader & rapper.
rôle dans le groupe : manwhore. useless phake leader.
nom de scène : jun to the HOE
occupation : boulet. bg en carton. haru's whiny lil' bitch.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), jung hana(ture) & shin seok(ay).
Points : 31

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t496-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4522-junho-minds#82164 http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4054-junho-infrontofhoe#75979 http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg http://www.lights-camera-action.org/t4769-6rhymes-yuseong-media
Message
Jeu 27 Avr - 15:03

you used to call me on my cell phone,
late night when you need my love.

fiona&shrek, aesthetic, ☾ Les sens visuels de l'aîné n'ont de cesse de se mouvoir entre les multiples aspects nichés à son encontre : sources nourricières en tous genres, verres emplis de cette boisson gazeuse précédemment offerte et sa cadette, tenue à ses côtés. Sourire écarlate, argumenté d'une satisfaction incertaine. Il s'avérait être comparable à un véritable roi, ses désirs et ses ordres servis sur un plateau d'argent en l'instant présent. La demoiselle n'étant aucune antre que, sa servante. Se pliant envers le moindre de ses propos, sans la moindre once de gêne. Les pieds du jeune homme vinrent naturellement trouver refuge à l'encontre de cette table basse juxtaposée aux côtés du sofa occupé. Évitant, néanmoins de heurter les sources nourricières fièrement ajustées afin que ses doigts parviennent à piocher ici et là. Il ne se laissait guère prier, aspect de politesse et bon sens évincés. Il se servait, les épaules haussées. Ne répliquant guère envers les paroles disposées à son égard. Si sa cadette désirait se mesurer à son aîné, qui était-il pour l'en empêcher ? Il serait fort curieux de voir, jusqu'où les deux êtres seraient capables d'aller. Il avait toujours été sans gêne, un véritable queutard dans le jargon de rue. Et, il affectionnait être considéré comme tel. Après tout, les chats ne font pas des chiens. Son aîné et lui-même étaient forts similaires, et ce, malgré l'idée que le cadet soit apaisé. Les mauvaises habitent reviennent si aisément, à grand galop. Il ne pouvait en aucun cas le nier. « Désolé, chérie. J'ai déjà avec qui me faire niquer, ou. Niquer, tout simplement. » Finesse. L'aspect fort cru des propos tenus par le jeune homme s'avérait être la marque de son aisance à inciter une discutions en de tels idéaux. Les tabous, il n'en avait que faire. Et ce mot avait été le titre de son dernier album, naturellement. « Je te laisserais gérer ça, avec lui. No soucis. » L'une de ses mains fut dressée vers le ciel tandis qu'il s’acharnait à l'encontre de ce os, rongé. « Y a moyen, que. Ton gros cul, peut lui plaire après tout. » Il lui en avait fait la réflexion lors de leur précédente rencontre, il n'en démordait guère. Le poulet ne l'aiderait très certainement pas, à évincer ce fait. (…) Il se goinfrait, sans gênes. Il s'agitant, de la même manière. Ses doigts jouant entre ces morceaux de poulets ancrés en cette sauce rougeâtre plus communément connus sous l'identité de, ketchup, argumenté de pressions affligées à l'instar de son verre dès à présent graisseux et vidé de son contenu. Il se servait, et se servait à nouveau. Les onomatopées extirpées d'entre ses lippes témoignaient de son affection envers ces mets frits.

« Ha, ouais ? Ils ne veulent plus de toi alors, ils t'envoient à l'autre bout du monde ? » Ricanement de plus détestables qu'il soit, se laissait entendre. Il l'était, en tout points. Cependant... Les perches tendues par la demoiselle ne pouvaient guère êtres ignorées. Il s'y accrochait et répliquait à tort et à travers ces paroles. Fièrement. « Je dors mal, c'est tout. Je ne m'amuse pas à trémousser mon boule sur des chansons pour faire plaisir, hein. Je dois gérer cinq glands, et assumer. Alors je peux te dire que depuis, j'ai tiré un trait sur les nuits complètes de sommeil. Ce n'est pas comme si, j'avais été habitué à ça. Seul, c'est moins de responsabilités et bien moins difficiles. Je dois faire gaffe à tout, pour ne pas les faire tomber avec moi. Je peux te dire que je me tiens à carreau, sa mère. » Jusqu'à présent, aucun faux pas. L'erreur n'était guère permise, il le savait pertinemment et ce n'était pas maintenant qu'il allait se permettre de baisser les bras. Pas après, tant d'efforts et tant d'acharnement. « Forcément, je dors mal. Et Morphée, sa mère la pute. Elle ne m'aide pas. » Rancunier, ou tout bonnement enfantin. Il n'affectionnait que très peu les rêveries sombres que la divinité du sommeil désirait lui offrir.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 971
Age : 21. (24/12)
groupe : PRIMA♔DONNA.
rôle dans le groupe : main dancer, lead vocal, face & fake maknae.
nom de scène : GIGI.
avatar : naeun. (nightglow) + beerus (code)
DC : sk, ssh, smr, bin.
Points : 88

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2628-soo-jung-a-k-a-cinnamon-roll http://www.lights-camera-action.org/t4520-soojung#82145 http://www.lights-camera-action.org/t2634-kim-soo-jung#50837 http://www.lights-camera-action.org/t2635-kim-soo-jung http://www.lights-camera-action.org/t2636-kim-soo-jung-kimsoojung#50846 http://www.lights-camera-action.org/t4315-gigi-kim-soo-jung http://www.lights-camera-action.org/t3770-primadonna
Message
Jeu 27 Avr - 22:18

shrek & fiona, aesthetic, ☾ Comment a-t-elle put oublier, ne serait-ce qu’une seconde, la façon si polie qu’il a de s’adresser à ses compères ? Une mine blasée sur le visage, elle secoue tout doucement le visage, sa langue claquant à mainte reprises contre son palais, témoignant son presque mécontentement. Néanmoins, elle n’est pas choquée. Après toutes ses années, c’était devenu banal, elle était seulement … blasée. Levant les yeux au ciel, Soo Jung soupire, presque exaspérée. Elle s’affaire à installer le repas tandis que monsieur s’installe confortablement sur le sofa. « .très élégant, comme toujours. » siffle-t-elle en faisant référence à la seconde partie de son affirmation. Elle n’avait pas forcément besoin de savoir ce point, un frisson la secouant fortement le témoignait. « .franchement, si il y en a une, je la plains. » murmure-t-elle. Son regard se pose sur ses pieds, installé sur la table basse, à quelques centimètres des plats ; doucement, mais sûrement, un regard noir s’attarda sur le visage de son aîné. Elle émit un grognement puis se lève pour aller chercher les choses manquantes. Elle revient très vite, verres en mains avant de lui servir un verre de sprite et finir par remplir le sien. Elle se racle la gorge avant de le regarder, pas vraiment heureuse. Comprenant soudainement qu’il était prêt à la vendre pour avoir la vie sauve. « .t’sais quoi, mange bien, profite bien, tu te démerderas tout seul avec ton bro, mon gros cul et moi, on se cassera avant qu’il arrive. même pas je l’approche si c’est pour sauver ta peau. » elle but une longue gorgée, une fausse moue boudeuse sur le visage. « .j’vais vraiment finir par croire que tu te fais une fixette sur mon « gros » cul, toujours à me parler de ça à chaque fois qu’on se voit. » dit-elle, en accentuant bien sur le mot gros.

« .t’es con. » siffle-t-elle. Elle attrape, mange, savoure, morceaux après morceaux, natures ou avec sauce. Elle se régale, se pète le bide sans penser à la suite. Tant pis, ce n’est pas grave. Elle a l’impression de ne pas avoir mangé pendant des jours. A le voir dans le même état, elle a l’impression que lui aussi. Elle mâchouille son os, une mine presque inquiète sur le visage lorsqu’il parle de son incapacité à dormir, oubliant la pique lancée au début. Elle avait le cul entre deux chaises, soit lui lancée une pique sur sa soudaine responsabilité ou passer pour une mère poule à cause de son manque de sommeil. Seulement, elle ne répond pas, elle ne savait que trop bien ce qu’il était en train d’endurer. Après tout, elle avait connu ça aussi, et il lui arrivait de ne pas pouvoir faire une nuit complète sur plusieurs jours. Elle lâche son os dans la boîte prévu pour les déchets. Prenant son verre, elle le finit d’une traite avant de s’essuyer la bouche du revers de sa main. Elle prend une serviette en papier, s’essuie les mains et s’installe sur le sofa, près de lui. « .j’pourrais jouer ma mère poule et te dire de faire ci ou ça … elle hausse les épaules, .mais je le ferais pas, parce que ça ne marche pas, j’parle en connaissance de cause et ne pense même pas au somnifère, c’est de la merde. » et ça sentait le vécut. Relevant une de ses jambes pour l’entourer de ses bras. Son regard se pose sur la table, encore pas mal pleines de mets délicieux. « .c’est justement parce qu’ils veulent encore de moi que j’vais à l’autre bout du monde. Demain, 17 heures, j’m’envole pour la Californie. elle se tourne légèrement vers lui, plaçant ses deux mains sous son visage, comme pour le présenter. .il y a deux semaines, j’ai enregistré mon solo et demain, j’pars pour filmer le mv. bien que soucieuse, sa voix la trahit, elle est excitée comme une puce à l’idée de le faire. .alors, qu’est-ce qu’on dit à l’inconnue hein ? » elle sourit, lèvres pincées, nez légèrement retroussée. Une lueur amusée dans le regard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 2396
Age : vingt-trois ans.
groupe : 6rhymes, leader & rapper.
rôle dans le groupe : manwhore. useless phake leader.
nom de scène : jun to the HOE
occupation : boulet. bg en carton. haru's whiny lil' bitch.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), jung hana(ture) & shin seok(ay).
Points : 31

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t496-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4522-junho-minds#82164 http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4054-junho-infrontofhoe#75979 http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg http://www.lights-camera-action.org/t4769-6rhymes-yuseong-media
Message
Sam 29 Avr - 1:18

you used to call me on my cell phone,
late night when you need my love.

fiona&shrek, aesthetic, ☾ L'aîné, redressé soudainement à l'encontre de ses guibolles. Sourcils froncés, index pointé. La gueuse osait émettre l'idée, qu'il ne possédait guère de compagnie (ni même, de compagne) en dehors de vulgaires amitiés, similaire à la leurs, cependant. Elle se trompait, sur toute la ligne. Lui, qui persistait à maintenir ce jardin secret au travers de sa vie personnelle et sentimentale s'apprêtait à s'exprimer à l'encontre de cet unique aspect dans l'idée de simplement parvenir à, fermer le clapet dans la demoiselle. « Hé, la gueuse. Ce n'est pas parce que, tu fais fuir tous les mâles qui trouvent de l'intérêt pour toi que tu dois me traîner dans le même sac, que toi. » Répliquait-il, dans un premier temps. Fièrement, et sans gêne. L’appellation précédemment utilisée allait être celle destinée à sa cadette, à partir de ce jour. Il trouvait que, cela saillait la demoiselle, à la perfection. « J'ai une copine, figure-toi. » Il tiquait, son postérieur trouvant de nouveau refuge envers ce sofa. L'occupant d'une manière davantage distinguée, ses mains furent naturellement attirées envers l'un de ces morceaux de poulet fort épicés. Il affectionnait, la nourriture épicée. Et ce, malgré l'idée que son estomac ne considérait guère une affection similaire à de telles sources nourricières, il n'en avait que faire. « Ha, ton cul ? Pas ma faute. Il est là, et imposant. Il prend de la place, clairement. » Les propos furent argumentés de gestes en tous genres, amenant l'idée que la moitié du sofa se voyait être occupée de, ce fameux postérieur. Naturellement, il n'en était rien. Prétexte utilisé afin de parvenir à tourmenter la jeune femme, il se montrait simplement désagréable et acerbe en ces propos tenus à son égard concernant ce simple et unique aspect. Car, c'était tout vu. Les demoiselles résidant au travers des contrées asiatiques ne possédaient aucunement de fessier fort développé. Fait, indéniable. Seule la chirurgie, ou un véritable don de mère nature pouvaient amener de tels résultats. Alors, la demoiselle ne faisait guère office d'exception. Ni même, sa compagne. Néanmoins, il jubilait en silence. Et se permettait de poursuivre en de telles taquineries, au fil du temps. Elle, qui était si réceptive à de telles attaques et pique, il ne pouvait que s'en délecter davantage. Et surtout, poursuivre en de tels arguments verbaux. (…) Les morceaux de poulet s'enfilaient au travers de sa cavité buccale, jonglant entre mets nourriciers et cette boisson forts gazeuses dont il se servait et resservait à d’innombrables reprises. Sans gêne, des onomatopées furent extirpées. Il évinçait de son esprit, ce régime strict et se promettait que demain. Dès l'aube, il irait courir plusieurs kilomètres. « Pas besoin de conseils, je me contente de ne pas dormir et d'avancer. C'est la vie, je ne vais pas pleurer parce que je ne peux pas fermer l’œil. » Se morfondre sur son sort ? Pas son genre. Il exceptait l'idée, d'être tourmenté. Et ainsi, va la vie.


« Ha, ouais. En gros, ils te dégagent du pays pour essayer de sortir un truc potable, quoi. Je sais que tu m'aimes beaucoup, mais de là à suivre mon exemple... ça me touche, tu sais. » Car oui, lui aussi avait quitté le pays afin de réaliser une précédente production marquant le retour du jeune homme au travers de la scène, seul. « Ce que j'ai à dire à l'inconnue ? Essaye de baiser mes vues, on en reparlera ensuite, ha. » Téléphone portable extirpé, un site internet visité. Il arboré un sourire écarlate tandis que, l'une de ses vidéos se voyait être démontrée. L'index fixé envers les vues, il était fort curieux de savoir si la demoiselle parvenait à atteindre un tel chiffre, en si peu de temps. Si prétentieuse en l'instant présent, il ne pouvait qu'être avide de lui démontrer la dureté de ce monde en l'instant présent. « Tu sais, ce n'est pas parce que tu vas trémousser ton cul en Californie que, ça va être glorieux. J’attends de voir le résultat final, hein. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 971
Age : 21. (24/12)
groupe : PRIMA♔DONNA.
rôle dans le groupe : main dancer, lead vocal, face & fake maknae.
nom de scène : GIGI.
avatar : naeun. (nightglow) + beerus (code)
DC : sk, ssh, smr, bin.
Points : 88

flow ent
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t2628-soo-jung-a-k-a-cinnamon-roll http://www.lights-camera-action.org/t4520-soojung#82145 http://www.lights-camera-action.org/t2634-kim-soo-jung#50837 http://www.lights-camera-action.org/t2635-kim-soo-jung http://www.lights-camera-action.org/t2636-kim-soo-jung-kimsoojung#50846 http://www.lights-camera-action.org/t4315-gigi-kim-soo-jung http://www.lights-camera-action.org/t3770-primadonna
Message
Sam 29 Avr - 12:12

shrek & fiona, aesthetic, ☾ Elle sursaute, son attention se porte sur cette silhouette soudainement dressée. Doigt pointé vers elle. Le ton employé lui fait perdre son sourire, les mots lancés contre sa personne installent un vide en elle. Elle se demande si elle a dit quelque chose de mal au vu des paroles de Junho. Elle déglutit difficilement, s’arrête de manger. Paroles lancées comme ça, pourtant, elle ne peut s’empêcher de les prendre sérieusement. Elle ne sait pas s’il les pense vraiment ou si ce sont des paroles lancées à tort et à travers, mais depuis le temps, il devrait savoir que ce sujet était légèrement difficile pour elle. Son regard se baisse, ses lèvres se pincent et elle inspire profondément, son cœur commençant à s’emballer très soudainement dans sa poitrine. Lentement et sans l’envie, elle finit de manger son morceau avant de jeter l’os dans la boîte. Elle mordille le coin de sa lèvre inférieure, le regard vide sur la nourriture disposée sur la table. Elle l’écoute parler, n’a pas le cœur à répondre à ses attaques. Il fut un temps, elle riait de ce genre de paroles bien qu’elle soit touchée par elles, mais aujourd’hui, elle les prenait trop à cœur. Elle avait encore du mal à accepter sa situation personnelle. Jooheon lui manquait trop. De même pour Erawan. Elle inspire, se redresse, sentant ses muscles tendus comme de la pierre. « .good for you, dit-elle, un faux sourire sur le visage, tapant des mains comme si c’était un exploit avant de les faire retomber mollement sur la table. .et puis pas besoin d’être aussi méchant. » souffle-t-elle, s’essuyant la bouche et les mains. « .idiot, j’ai juste dis que je la plaignais, j’ai pas demandé à être rabaissé de la sorte et j’espère tout de même que tu te comportes autrement avec elle. » Elle ferme les yeux, soupire et s’installe sur le canapé. Regards mauvais en coin, elle ne répond pas à ses attaques sur cette partie de son physique. Elle lève les yeux au ciel. Son humeur était tombée de 100 à 0, très vite. Elle ne réplique pas, à quoi bon, avec lui elle n’avait jamais le dernier mot. Entourant une de ses jambes avec ses bras, elle regarde droit devant elle. Impossible d’avaler plus. Elle le regarde manger, comme si il n’avait jamais mangé de sa vie. A l’entendre gémir de cette façon, un léger sourire étire les coins de ses lèvres avant de l’agrandir pour parler de son projet.

Une mine plus que blasée, elle écoute ses paroles, dénuées d’ondes positives. Elle se tourne vers lui, pour lui faire face alors qu’elle se sent presque insultée. Elle n’aurait pas dût lui en parler. C’était sa connerie et elle en payait le prix. Ça devait rester secret jusqu’à ce que l’agence balance les teasers, mais non, parce que c’était lui, parce qu’il était la personne en qui elle avait confiance et qu’elle le connaissait depuis trop longtemps, elle avait eu envie de lui faire part de ce changement dans sa vie. Elle avait été idiote de se dire qu’il allait la féliciter pour une chance comme ça. Au lieu de ça, il s’épanouit à lui balancer son propre succès à la gueule, sachant pertinemment qu’elle ne ferait jamais mieux que lui. Sa vision accroche sur le nombre de vues de sa dernière vidéos et elle inspire profondément, se retenant de lui foutre une des boîtes de nourritures sur cette tête à claques. « .ah oui, c’est vrai … conne que je suis, j’avais oublié que les encouragements t’écorchent la gueule. » siffle-t-elle, vraiment amer. Pourtant, elle devrait avoir l’habitude, mais pas ce soir, étrangement. Elle était venue pour se faire pardonner d’avoir zappé son anniversaire, pas pour se faire descendre gratuitement. « .tu peux finir tout seul, je n’ai plus faim. » déclare-t-elle. Sentant une boule de nerfs se développer au fond de son ventre. Elle s’assoit en tailleurs, se décalant à l’autre bout du sofa pour s’appuyer contre le bras du canapé. Elle attrape son verre, se serre à boire sans demander s’il en veut ou pas. Sortant son portable de sa poche, elle répond rapidement aux messages qu’elle vient de recevoir, avant de se balader sur instagram.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 2396
Age : vingt-trois ans.
groupe : 6rhymes, leader & rapper.
rôle dans le groupe : manwhore. useless phake leader.
nom de scène : jun to the HOE
occupation : boulet. bg en carton. haru's whiny lil' bitch.
avatar : kim jiwon (ikon).
DC : nam insu(lte), bae khean(oa), jung hana(ture) & shin seok(ay).
Points : 31

yuseong m
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t496-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4522-junho-minds#82164 http://www.lights-camera-action.org/t610-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t503-kang-jun-ho http://www.lights-camera-action.org/t4054-junho-infrontofhoe#75979 http://www.lights-camera-action.org/t979-junho-kg http://www.lights-camera-action.org/t4769-6rhymes-yuseong-media
Message
Jeu 4 Mai - 1:30

you used to call me on my cell phone,
late night when you need my love.

fiona&shrek, aesthetic, ☾ La gueuse, dès à présent dénommée en une nouvelle appellation qui ne semblait être aucunement autre que, saltyness. Jubilant, de bien multiples ricanements furent extirpés d'entre les lippes de l'aîné. Les réactions et les propos argumentés, émanant de sa cadette n'étaient qu'un simple régal pour lui. Il se délectait, d'une telle agitation. La corde sensible touchée et titillée à de bien multiples reprises. Elle craquait, enfin. Lui qui avait toujours su obtenir le dernier mot au travers des conversations engagées, il avait toujours gagné. Sa langue n'avait été guère rangée au sein de sa poche. Et ce, bien davantage au travers de son antre personnel. Là où résidait, liberté. Il s'en donnait à cœur joie. Le pardon lui avait été offert et pourtant, il persistait rancunier face au précédent oubli de la demoiselle. Peut-être était-ce là simplement, le revers de la médaille. Le karma. Après tout, il était sincère et cela mérité d'être salué. Car, au travers de ce monde qu'est le divertissement... Les mensonges, les sourires faussés et les faux-semblants n'étaient que douce habitude et quotidien. Satisfaite du travail réalisé, certes. Les critiques, elle se devait de les accepter afin de parvenir à grandir davantage en ce monde. Le jeune homme ne serait guère le premier à lui en offrir ni même, le dernier. « Hé, tu vas être dans la merde quand les critiques vont fuser sur ta foutue vidéo. Chialer, toute la nuit parce que la première venue va critiquer ton visage ? L'autre, ta voix ? B'ah, ma foi. Fonce acheter un lot de mouchoirs, car ça va être douloureux. » Les épaules haussées, si cela s'avérait être son désir. Il ne tient qu'à elle, d'être ainsi et se morfondre à l'égard de son propre sort envers les propos acerbes précédemment dévoilés. « Et, ne t'en fait pas pour ma copine, va. Elle assume, et m'accepte comme je suis. No prob. » Soupir dévoilé, il vint rapidement étouffer celui-ci en un énième morceau de poulet ingurgité. Il devait mettre un terme à ce triathlon gustatif, épicé, salé, et caramélisé. Cela devait cesser. Néanmoins, le meilleur restait à venir. Le gâteau chocolat. (…) Les doigts glissés uns à un au creux de sa cavité buccale, ils furent, par la suite, essuyés envers une serviette qui ne resta guère longtemps blanchâtre. « Salty, saltyness. » Répliquait-il, de nouveau fièrement redressé. Déambulant en son antre, son téléphone portable fut emporté. Mélodie se laissant finalement entendre, brisant le silence de marbre. « Lorsque la gueuse aura terminé son cinéma de star de mes deux, on pourra peut-être continuer à parler. Parce que, ce n'est pas avec de telles réactions que, tu vas aller loin, chérie. » Aussitôt dit, aussitôt fait. Les boites (presque vidées de leurs contenus) se voyaient être repoussées. Le gâteau glissé à l'encontre de ses sens visuels, couteau en main. Les parts furent coupées, avant que l'une d'entre elles ne soit rapidement ingurgitée. Il était le roi, de ce genre. Tardivement, mais tout de même roi.

« La gueuse, » se permettait-il d’énoncer d'une manière peu convenable. « Tu me fais de la peine, tu sais. Mais si tu veux, la porte d'entrée est ouverte, hein. Je doute que tu soit clouée, au canapé. Je ne peux que te conseiller d'essayer de changer ce comportement princier. Parce que, avec ça. T'iras pas loin, ma pauvre. » Il ne le savait que, trop bien. Après tout, il l'avait été. En ses débuts. Il avait, néanmoins appris à retomber sur la terre ferme. Les scandales et les changements engagés lui avaient permis de descendre de son piédestal et il n'était que davantage satisfait de sa personne en l'instant présent. Peut-être était-il toujours, désagréable. Peut-être était-il toujours, haïssable. Mais, qu'importe.

Revenir en haut Aller en bas

the ccc squad, chicken, cake & chill.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Le cake au saumon fumé
» cake super facile
» CAKE AU FOIE GRAS ET FRUITS SECS
» Le cake aux saint-Jacques et tomates cerises
» 01. Kentucky Fried Chicken

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-