AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

too young to worry ft. Ken

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
p101
avatar

Messages : 589
Age : 27 ans (13 Août)
groupe : fan club officiel de D.MAN
rôle dans le groupe : président
nom de scène : teddy
occupation : Compositeur, arrangeur, orchestrateur (projette de travailler pour devenir producteur). Il s'occupe aussi de la gestion des lumières dans les clips (mais ça l'intéresse de moins en moins) et des remix de titres lors des événements musicaux.
avatar : Lee Seong Hwa bae
DC : Mr. Wang
Points : 154

p101
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4404-tae-hwan-j-suis-pas-feignant-mais-j-ai-la-flemme#80674 http://www.lights-camera-action.org/t4421-cho-young-kwang-hakuna-matata http://www.lights-camera-action.org/t4803-moon-tae-hwan http://www.lights-camera-action.org/t4786-moon-tae-hwan#86027 http://www.lights-camera-action.org/t4710-moon-tae-hwan-teddy89#84692 http://www.lights-camera-action.org/t5747-teddy-moon-tae-hwan#98441 En ligne
Message
Dim 23 Avr - 15:08

too young to worry
Now & then I try to find a place in my mind, where you can stay awake forever
J'arrive pas à croire que j'ai été capable de lui écrire comme ça. On aurait dit que je me remettais d'un rhume, pas vrai ? Il ne devait y avoir qu'un con comme moi pour tenter de dédramatiser les choses, malgré la situation. Quelle était-elle, au juste ? Oh... ben... j'avais laissé des mecs m'ouvrir le crâne. Ouais... le crâne. Et aller y fouiller pour en sortir un truc, en plus. J'étais incapable de le dire sérieusement, pour la simple et bonne raison que j'en tremblais. La peur me poussait à minimiser tout et n'importe quoi et pourtant, ça aurait tellement, mais tellement pu mal se passer. Un coup de scalpel de travers et je me retrouvais avec je ne sais trop quel autre problème. Juste un geste de travers, pour le chirurgien et peut-être que j'aurais pas eu besoin de cancer pour mourir. Bien sûr que c'était terrorisant. Ca avait été tout aussi terrorisant de perdre ma famille et de devoir me débrouiller par mes propres moyens, remarquez. Je crois que j'étais habitué à fonctionner seul, sans impliquer les autres dans mes problèmes... même là. Surtout là. Je ne voulais pas le voir paniquer. J'avais horreur de causer du soucis aux gens. J'aimais pas être faible. Quelque part, si j'avais prié que l'opération se passe bien, avant de me faire endormir sur la table, c'était aussi en partie parce que je ne voulais pas que quelqu'un doive annoncer à Ken que son pote était désormais aux urgences, à cause d'une erreur médicale. Ca ne devait pas arriver, surtout pas ça... et heureusement, tout s'était bien passé. Comme prévu dans mes plans, j'avais donc pu le contacter moi-même, afin de lui dire simplement que j'étais sorti d'affaire pour cette fois. L'air de rien.

Comme s'il ne m'avait pas vu faire des malaises par le passé. Comme si je n'avais pas perdu dix kilos devant ses yeux au fil des dernières semaines ou que je n'avais pas eu de plus en plus de peine à sortir du lit. Comme si c'était pas si grave : pas assez grave pour que je le réclame à mes côtés. Ou alors peut-être... trop grave, justement, pour que je veuille lui imposer ça. C'aurait été la goutte d'eau qui aurait fait déborder le vase, non... ? Et je trouvais ça injuste de le laisser s'inquiéter, alors que moi, j'aurais été dans les vapes et donc inconscient des choses.

Mais qu'on se le dise... j'étais plus que soulagé de savoir qu'il était actuellement sur le chemin de l'hôpital pour venir me voir, sans que j'aie eu à le réclamer ouvertement. Soufflant doucement, je reposais donc mon téléphone et fixais ensuite le plafond, avant de fermer les yeux pour faire descendre une boule de stress dans ma gorge. J'ai peut-être plus de parents, mais depuis quelques années, la vie m'a offert un grand-frère.
©junne.




Who said it's easy, to be loved, When you look over your shoulder and only see the wasteland? Just got to carry what you can, Have the heart of a giant, but know you're a man.
Revenir en haut Aller en bas
p101
avatar

Messages : 505
Age : 29 années qu'je pourris la terre de ma présence. sry.
groupe : solo af, him and only him.
nom de scène : D.MΔN. stand for Detroit Man mais, ça accouple parfaitement avec un autre doux surnom. dick man pour les intimes.
occupation : rapper, sortant de son underground et de sa grotte de staff. il vient délivrer la parole sacrée à sa manière. ex-manager de mes 4 beurettes, les afterglow c'est mes bébés, le premier qui s'approche un peu trop, j'promets pas qu'il s'en tire vivant. parolier / compositeur à ses heures très perdues, si vous voulez ses lyrics ou un son de lui, va falloir le motiver et allonger la thune.
avatar : ft. jeong gi seok (simon d.) ultime bae
Points : 31

p101
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3580-kim-ken-j-ai-deja-mes-barbies http://www.lights-camera-action.org/t3587-kim-ken-love-yourself-like-kanye-loves-kanye http://www.lights-camera-action.org/t3588-kim-ken-kardashian-s-life http://www.lights-camera-action.org/t3589-kim-ken-drake-stop-it-for-fuck-s-sake http://www.lights-camera-action.org/t3590-kim-ken-kimk_official http://www.lights-camera-action.org/t4601-d-man-kim-ken
Message
Lun 24 Avr - 0:54





you're some freaky shit, my brother. you really are - aesthetic tu ne savais pas vraiment ce qu'il se passait. tout allait vite, l'énervement, l'incompréhension, l'inquiétude, la tristesse, la peur. toutes ces choses venaient attraper chaque parcelle de ton corps, de ton âme, pour venir te dévorer à petit feu. tu bouillonnes. tout va vite, car tu n'as pas le temps, tu ne veux pas avoir le temps. tu venais à peine de t'habiller confortablement et voilà que l'une des personnes la  plus importante à tes yeux, venait achever cette journée plus que foireuse. depuis quelque temps tu te trouvais être grognon, de mauvaise humeur. l'impossibilité de voir ta petite amie, de devoir attendre, de ces soirées foireuses qui s'accumulaient. envoyant ce dernier message, tu viens fourrer ton téléphone dans ton jogging, t'armant de ce qu'il y avait sur ton chemin, un bob, une veste et te voilà parti vers ta porte d'entrée. enfilant une paire de chaussure lambda, ton bras vient directement attraper tes clefs de voiture alors que tu fermes sans ménagement la porte de ton appartement. dévalant ces escaliers à grande vitesse, tu peux sentir ton coeur battre la chamade. en quelques secondes tu retrouvais ton moyen de locomotion et te voilà parti pour cet endroit que tu détestais tant depuis que tae hwan le fréquentait. l'hôpital. même s'il t'avait dit qu'il allait mieux, pour le moment, tu n'arrivais pas à te rassurer. comme un chiot en détresse, tu te voulais à ses côtés, tu ne te voyais pas ailleurs.

claquant la porte de ta voiture, tu la verrouille alors que tu te mets à courir vers l'entrée de l'hôpital. tu ne savais pas si l'heure des visites étaient dépassées mais, tu t'en foutais bien, qui à faire une scène pour pouvoir le voir, c'est ce que tu ferais. tu n'avais peur de rien et en plus de ça, tu pouvais te montrer être le plus têtu que cette terre puisse porter. important, tellement, de le voir, même si son visage pourrait avoir les traits tirés par la fatigue. c'était ton devoir, non pas en tant qu'ami mais, surtout, en tant que famille. te présentant à l'accueil, à bout de souffle, tu parviens tout de même à te faire comprendre par la demoiselle qui, gentiment, te fait part de la section où il se trouve ainsi que de son numéro de chambre. et le sprint recommence. tu passes de nombreux endroits, t'as l'impression d'être dans un labyrinthe et tu demandes plus d'une fois à des employer le chemin que tu devais prendre. puis sans toquer, ni même attendre une réponse, tu pousses cette porte, rentrant en furie. tes yeux se posent sur lui. ton coeur se sert dans ta poitrine, comme un gamin t'as presque envie de chialer. mais tu ravales cette sensation alors que tu t'approches de lui. soupirant longuement, tu ouvres tes bras. tu le savais en vie mais, le voir de tes propres yeux réussissait à te calmer, rien qu'un peu. le prenant dans tes bras, tu fais en sorte de ne pas l'étouffer. tu n'étais généralement que tactile lorsque tu étais ivre ou alors avec comme partenaire, une femme mais, dans ce cas là, ce n'était pas la même chose. il était ta famille. bizarre à expliquer, t'as toujours eu l'impression de l'avoir dans ta vie depuis toujours. quittant ses bras, tu regardes autour de toi alors que tu ôtes ce bob pour venir le balancer sur son lit, passant une main sur ton front. retirant ces quelques goûtes de sueurs. « t'es vraiment un connard. fais-tu en pouffant un rire, reposant tes yeux sur l'homme en question, souriant. reprenant ton souffle, ta main qui se trouvait sur ton front vient alors frotter ces yeux qui se retrouvaient humide à chaque fois que tu avais, la bonne idée, de les déposer sur ton meilleur ami. oh putain... tu arrives difficilement à reprendre tes esprits, pourtant tu viens libérer tes yeux de ta main. à ton avis, j'peux pioncer ici c'soir ? » dis-tu alors que d'une manière subtile, tu arrives à fuir son regard, préférant désigner du visage ce lit vide qui se trouvait à côté de lui. tu détestais cet endroit au plus haut point, tu détestais d'ailleurs, ces matelas qui n'étaient pas le tient. cependant, tu voulais rester avec lui. l'accompagner même si le plus dur était fait. pas question qu'il pense pouvoir te mettre de côté. t'étais la sang-sue la plus relou qu'on puisse avoir comme ami.

code de neovenus


pour t'faire la bise j'te baise
j't'emmène dans des mauvais diez ☽ en pantoufles dans l'game. a l'enterrement en ch'mise hawaïenne. a part faire du sale j'ai pas d'plan B. en bagarre y'a mon sexe en guise de troisième bras. j'suis le grand méchant loup qui fait peur dans les fables, j'ai 86 enfants et 132 femmes. n'oublie jamais que, du sale, je suis l'empereur.
Revenir en haut Aller en bas
p101
avatar

Messages : 589
Age : 27 ans (13 Août)
groupe : fan club officiel de D.MAN
rôle dans le groupe : président
nom de scène : teddy
occupation : Compositeur, arrangeur, orchestrateur (projette de travailler pour devenir producteur). Il s'occupe aussi de la gestion des lumières dans les clips (mais ça l'intéresse de moins en moins) et des remix de titres lors des événements musicaux.
avatar : Lee Seong Hwa bae
DC : Mr. Wang
Points : 154

p101
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4404-tae-hwan-j-suis-pas-feignant-mais-j-ai-la-flemme#80674 http://www.lights-camera-action.org/t4421-cho-young-kwang-hakuna-matata http://www.lights-camera-action.org/t4803-moon-tae-hwan http://www.lights-camera-action.org/t4786-moon-tae-hwan#86027 http://www.lights-camera-action.org/t4710-moon-tae-hwan-teddy89#84692 http://www.lights-camera-action.org/t5747-teddy-moon-tae-hwan#98441 En ligne
Message
Mar 2 Mai - 18:47

too young to worry
Now & then I try to find a place in my mind, where you can stay awake forever
En entendant le bruit de la porte retentir, je rouvris péniblement les yeux et eus à peine le temps de tourner la tête pour voir arriver vers moi un kéké à bob. Putain, si ça ne me faisait pas souffrir de rire, je l'aurais fais. Sa dégaine était terrible. Ou s'il n'avait pas eu les yeux vitreux. L'un dans l'autre, j'eus à peine le temps de comprendre ce qui se passait, avant que Ken s'approche de moi sans même prononcer le moindre mot et que les choses se fassent instinctivement entre-nous. Avec le temps, les gestes pesaient bien plus que les mots, dans les relations. Irrémédiablement, bien que faiblement, mes bras s'enroulèrent ainsi dans le dos de mon aîné, en même temps que les siens m'attrapaient. Je vins alors glisser ma joue dans le creux de son cou, la mâchoire légèrement serrée, le soupir aux lèvres. C'était fini... cette fois, c'était fini. Le voir ici représentait un soulagement que je ne pourrais même pas commencer à vous expliquer. Recevoir son étreinte me confirmait que le calvaire était terminé, plus que le bandage autour de ma tête. Définitivement. J'avais la sensation d'être un gamin qui voyait enfin sa mère ou son père arriver pour le sortir d'un endroit où il ne voulait plus être. Parce que oui, il allait me sortir de là, hein ?

Tout penaud, je pris appui sur un bras, lorsque mon ami se redressa enfin, cherchant une meilleure position pour m'asseoir, tout en prenant garde à ma perfusion. C'était pas pratique, ce machin... et ça faisait mal, quand on bougeait trop avec le poignet et... « Ca change pas d'd'habitude, hein ? » Je répondis à son sourire par réflexe, même si le coeur y était à moitié, avant de l'observer se cacher les yeux, ce qui raviva une sensation profonde de culpabilité mêlée à un je ne sais trop quoi de soulagement en moi. Dormir ici ? Il était... sérieux ? Remarquez, c'était largement mieux que de me taper un vieux qui allait tousser toute la nuit. Cette idée étira un peu plus mes lèvres et je finis par hocher à peine la tête, pour limiter la migraine encore persistante. « Je vais marchander... si tu me promets de mettre... la chemise d'hosto dégueu. » Pourquoi je serais le seul à porter cette horreur, hein ?

Mon sourire finit par se perdre dans le vide, néanmoins, peu avant que je lui attrape la taille d'un bras et que j'appuie à nouveau mon corps amaigri contre le sien en tremblant, partagé entre choc émotionnel et dose de médicaments suffisamment forte pour anéantir toute forme de douleur trop intense en moi. C'était surement eux qui m'empêchaient de chialer, tenez. Je le ferai dans la nuit. Puis demain, ou alors la semaine prochaine, ce serait comme si rien de tout cela n'avait existé. Cette recherche de contact avec laquelle j'insistais, juste là, on ne m'y reprendrait pas à deux fois. C'était un cas exceptionnel. Je crois que même si je me mentais à moi-même, j'avais besoin de la présence de Ken à mes côtés et des battements réguliers de son coeur sous mon oreille pour remettre en relief le concept « d'être en vie » dans ma tête. Dans un hôpital, lieu où les gens venaient tout aussi bien pour mettre de nouveaux êtres au monde que pour y rendre leur dernier souffle... avoir quelque chose qui nous raccrochait à la réalité devenait une nécessité primaire. Je ne pensais pas me retrouver à quémander un truc aussi débile qu'un calin, un jour... et voila que je me la jouais complètement drama, sans vraiment pouvoir ou même vouloir faire autrement. Il fallait juste que ça passe. « ...tu pars pas, hein ? »
©junne.




Who said it's easy, to be loved, When you look over your shoulder and only see the wasteland? Just got to carry what you can, Have the heart of a giant, but know you're a man.
Revenir en haut Aller en bas
p101
avatar

Messages : 505
Age : 29 années qu'je pourris la terre de ma présence. sry.
groupe : solo af, him and only him.
nom de scène : D.MΔN. stand for Detroit Man mais, ça accouple parfaitement avec un autre doux surnom. dick man pour les intimes.
occupation : rapper, sortant de son underground et de sa grotte de staff. il vient délivrer la parole sacrée à sa manière. ex-manager de mes 4 beurettes, les afterglow c'est mes bébés, le premier qui s'approche un peu trop, j'promets pas qu'il s'en tire vivant. parolier / compositeur à ses heures très perdues, si vous voulez ses lyrics ou un son de lui, va falloir le motiver et allonger la thune.
avatar : ft. jeong gi seok (simon d.) ultime bae
Points : 31

p101
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3580-kim-ken-j-ai-deja-mes-barbies http://www.lights-camera-action.org/t3587-kim-ken-love-yourself-like-kanye-loves-kanye http://www.lights-camera-action.org/t3588-kim-ken-kardashian-s-life http://www.lights-camera-action.org/t3589-kim-ken-drake-stop-it-for-fuck-s-sake http://www.lights-camera-action.org/t3590-kim-ken-kimk_official http://www.lights-camera-action.org/t4601-d-man-kim-ken
Message
Sam 6 Mai - 9:19





you're some freaky shit, my brother. you really are - aesthetic le voir était une épreuve que tu n'avais pas prit en compte. pourtant au plus profond de toi, tu redoutais de devoir le regarder, faire face à la réalité. cependant, tu étais quelqu'un de têtu et surtout, de très inconscient. ce n'était pas du courage, tu agissais surtout comme tu le voulais, sans y réfléchir deux fois. la cause de ton accoutrement dégueulasse, de tes paroles timides. évitant tout éventuel contact visuel avec ce dernier, pour reprendre tes esprits, tu lâchas pourtant, un rire lorsque ton meilleur ami commença à marchander ta présence pour la nuit, à ses côté. « yah ! t'as vu déjà la dégaine que j'me tape ? dis-tu en pointant de ton index, l'intégralité de ton corps. si quelqu'un m'a reconnu et a eu le temps d'me prendre en photo, ma popularité et ma street credibility est terminé ! gloussant comme un enfant, tu finis par hocher la tête, soupirant finalement. mais, vu que tu veux tellement voir mon cul, j'veux bien mettre cette... chose. » regardant de haut en bas, plusieurs fois, ce qu'habillait ton meilleur ami, tu haussas les sourcils, de manière taquine. n'oublions pas que ce petit bijoux de mode, pouvait offrir une vue plus que plaisante sur le derrière des gens. une connerie lancé simplement pour te remettre dans le bain, redevenir le ken qu'on connaissait tous ; celui qui disait de la merde, qui faisait chier son entourage simplement pour son propre amusement.

puis finalement, ta taille fut attaqué par ce dernier, un peu surpris dans un premier temps, ton visage s'adoucit bien vite quand tu passes à ton tour, ton bras autour de son dos. fermant les yeux un instant, tu laisses le silence faire son travail. il n'y avait pas lieu de parler ou de plaisanter actuellement. comme pour vous rassurez, l'un et l'autre, de la situation. il était en vie, tu le savais, il le savait, la preuve en était là. tu n'avais pas affaire à un fantôme ou autre connerie du genre car, tu pouvais le sentir, l'entendre parler, respirer. finalement, tu rouvrit tes paupières, après que tae hwan t'ait demandé de rester. « j'abandonne jamais l'navire, même s'il va couler tu l'sais. » lâches-tu dans un sourire presque triste. cette phrase voulait en dire beaucoup. ces quelques mots avaient tellement de sens. lorsque cela touchait réellement à tes sentiments, à toi, personnellement, tu n'aimais être franc, tu cachait pour la plupart du temps, tes sentiments, des idées, tes pensées. c'est d'ailleurs pour ça, que tu ne lui répondis que vaguement, optant alors, pour une piste lui disant que même s'il advient que ça soit la fin, tu coulerais avec lui. et c'était clairement le cas. tu te noierais avec lui s'il le fallait. car il était ta seule famille. vous le saviez. et qu'importe si la situation actuelle était niaise à souhait, vous en aviez besoin. même en étant des hommes, vous aviez des faiblesses, et actuellement, le besoin de se cacher était débile. rompant pourtant le contact, tu tapotes son épaule avec de t'affaler sur le lit se trouvant à côté de lui. tu tâtais déjà le terrain. « qu'est-c'que j'ferais pas pour toi hein ? » le lit était affreux, et les couvertures, n'en parlons pas. pourtant tu finis par te lever, regardant autour de toi avant de cette fois-ci, regarder ton meilleur ami. « hana est au courant ? » savait-elle pour sa maladie ? savait-elle qu'il était à l'hôpital ? tellement de questions. pourtant même si tu t'inquiétais pour ton meilleur ami, il ne fallait pas qu'il oublie que ces demoiselles, et surtout, hana, était à tes yeux, comme ta fille. pas question de jouer au con.

code de neovenus


pour t'faire la bise j'te baise
j't'emmène dans des mauvais diez ☽ en pantoufles dans l'game. a l'enterrement en ch'mise hawaïenne. a part faire du sale j'ai pas d'plan B. en bagarre y'a mon sexe en guise de troisième bras. j'suis le grand méchant loup qui fait peur dans les fables, j'ai 86 enfants et 132 femmes. n'oublie jamais que, du sale, je suis l'empereur.
Revenir en haut Aller en bas
p101
avatar

Messages : 589
Age : 27 ans (13 Août)
groupe : fan club officiel de D.MAN
rôle dans le groupe : président
nom de scène : teddy
occupation : Compositeur, arrangeur, orchestrateur (projette de travailler pour devenir producteur). Il s'occupe aussi de la gestion des lumières dans les clips (mais ça l'intéresse de moins en moins) et des remix de titres lors des événements musicaux.
avatar : Lee Seong Hwa bae
DC : Mr. Wang
Points : 154

p101
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4404-tae-hwan-j-suis-pas-feignant-mais-j-ai-la-flemme#80674 http://www.lights-camera-action.org/t4421-cho-young-kwang-hakuna-matata http://www.lights-camera-action.org/t4803-moon-tae-hwan http://www.lights-camera-action.org/t4786-moon-tae-hwan#86027 http://www.lights-camera-action.org/t4710-moon-tae-hwan-teddy89#84692 http://www.lights-camera-action.org/t5747-teddy-moon-tae-hwan#98441 En ligne
Message
Ven 26 Mai - 17:36

too young to worry
Now & then I try to find a place in my mind, where you can stay awake forever
Je souris immédiatement à la réaction qui avait suivi ma requête vestimentaire. Il allait le faire. Il râlait, mais il allait le faire, vous verrez. Lorsque finalement, ses sourcils commencèrent à m'aguicher faussement, j'eus tout de même un rire intempestif, bien que ça s'entendait complètement que j'étais drogué jusqu'à la moelle. « Tonight's the night. » Je fis mine de me mordiller la lèvre, histoire d'y mettre du mien pour alléger l'ambiance de l'hôpital, mais tout cela ne dura que quelques secondes, avant que je vienne lui réclamer un peu de réconfort. Euh... beaucoup de réconfort, je veux dire. Pas abandonner le navire, même s'il allait couler hein ? Ouais... c'était bien ce que je me disais, avec lui. C'était un sentiment partagé, d'ailleurs. Je crois que même si ça me mettait en péril, d'un point de vie personnel ou financier, jamais je ne le laisserais tomber, lui non plus. Y'avait cependant des trucs contre lesquels on ne pouvait rien et la santé en faisait malheureusement partie. J'avais eu de la chance. J'avais eu une putain de chance de cucul, que le cancer soit resté à sa place jusqu'à maintenant. Croyez-moi que je tirais une bonne leçon de ces dernières années... et puis-ce que la roue de la fortune avait décidé de nous permettre de rester amis encore quelques temps, Ken et moi, je comptais ne pas gâcher ça.

Une fois l'émotion passée, j'observais finalement le sac de patate qui me servait de pote tomber sur le lit à côté du mien et souris à nouveau en coin, face à sa remarque. « Me sucer, ça, tu le ferais pas. » J'étouffais un nouveau rire, alors qu'il se relevait déjà, puis redressais aussi un petit peu ma carcasse en faisant attention à mon poignet occupé par la perfusion. « Hana ? » Pour le coup, c'est un soupir qui m'échappa. « Elle a débarqué à l'appart la semaine passée avec des gâteaux pour me faire une surprise. On s'était pas vus depuis un moment, tu vois, parce que j'avais pris mes distances parce que j'allais pas bien et que je voulais pas lui imposer ça avant d'aller mieux... putain, j'ai cru qu'elle allait me tuer. Elle pensait que je la prenais pour une nana jetable et que j'avais quelqu'un d'autre à côté. Du coup, j'ai pas eu le choix, je lui ai tout expliqué. » Et après, elle m'a donné une bonne raison d'être encore plus attiré par elle. « Je sais pas si elle va venir demain... maybe. » J'avais déjà hâte de sortir d'ici, en tout cas. Dans un soupir, je finis par me rallonger doucement et pris cette fois-ci le temps de bien observer la dégaine de mon ami. Le pauvre... ça, c'était de la tenue du dimanche. « Hé, bro, je sais que... c'est pas la joie pour toi en ce moment, mais t'inquiète, faut pas lâcher. Les rageux finissent toujours par lâcher le morceau en premier. »
©junne.




Who said it's easy, to be loved, When you look over your shoulder and only see the wasteland? Just got to carry what you can, Have the heart of a giant, but know you're a man.
Revenir en haut Aller en bas
p101
avatar

Messages : 505
Age : 29 années qu'je pourris la terre de ma présence. sry.
groupe : solo af, him and only him.
nom de scène : D.MΔN. stand for Detroit Man mais, ça accouple parfaitement avec un autre doux surnom. dick man pour les intimes.
occupation : rapper, sortant de son underground et de sa grotte de staff. il vient délivrer la parole sacrée à sa manière. ex-manager de mes 4 beurettes, les afterglow c'est mes bébés, le premier qui s'approche un peu trop, j'promets pas qu'il s'en tire vivant. parolier / compositeur à ses heures très perdues, si vous voulez ses lyrics ou un son de lui, va falloir le motiver et allonger la thune.
avatar : ft. jeong gi seok (simon d.) ultime bae
Points : 31

p101
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3580-kim-ken-j-ai-deja-mes-barbies http://www.lights-camera-action.org/t3587-kim-ken-love-yourself-like-kanye-loves-kanye http://www.lights-camera-action.org/t3588-kim-ken-kardashian-s-life http://www.lights-camera-action.org/t3589-kim-ken-drake-stop-it-for-fuck-s-sake http://www.lights-camera-action.org/t3590-kim-ken-kimk_official http://www.lights-camera-action.org/t4601-d-man-kim-ken
Message
Sam 27 Mai - 15:43





you're some freaky shit, my brother. you really are - aesthetic délicat, situation tendue et pourtant, vous trouviez toujours le moyen de venir briser ces moments déplaisant. d'un humour moyen, peu convenable, simplement utilisé qu'entre amis, vous arriviez à passer au dessus de la gravité des choses. préférant fuir ou tout du moins, minimiser les dégâts moraux. il était simple, si l'un se sentait mal, l'autre suivait quelques secondes plus tard. un lien, complexe, qui vous unissaient. c'était peut-être pour cela que beaucoup de fans s'imaginaient bien des choses à vos propos. indécentes. pourtant, il y avait de quoi porter à confusion. cette proximité, ces regards échangés. tout portait à croire que vous étiez unis intiment. c'était le cas mais, d'un amour fraternel, peut-être même plus pur qu'un amour de couple. il y avait des envieux, tu le savais et pourtant, tu passais au dessus de ces derniers. tu n'étais pas comme les autres artistes, tu chérissais ces gens qui avaient façonnés l'homme que tu es devenu, et tae hwan, en faisait parti. c'est pour cela, que cette douleur dans ton coeur te ravage, non pas parce que c'est ton ami mais, surtout parce que c'est ton frère. qui depuis le début, était derrière toi, à t'encourager, te soutenir et surtout, à faire de ta vie un beau bordel, tout comme toi, tu lui faisais vivre l'enfer sur terre.

gloussant comme un bambin, tu finis par grimacer lorsqu'il te cite la seule chose que tu ne feras pas pour lui. tu ne te donnais même pas la peine d'imaginer la chose, vous étiez proche mais, pas de là à avoir l'envie de déposer vos lippes sur les parties de l'autre. « eww, of course not. dis-tu dans ton anglais habituel, non soucieux de savoir s'il te comprendrait, après tant d'années à tes côtés, il devait être habitué. toi t'as lu nos fanfictions pour me sortir ça hein ?! » finis-tu par dire, le jugeant preste du regard, rictus sur les lèvres. aguicheur de bas étage, tu venais titiller ce sujet qui vous faisaient tellement rire. gamins au plus au point, vous en jouiez un peu trop d'ailleurs. pourtant, la question suivante fâche, le sérieux montre une nouvelle fois le bout de son nez. attentif, tu bois ses paroles, sagement, tu hoches la tête et bien vite, tu te rends compte que tu n'as pas de soucis à te faire, tae hwan n'était pas n'importe qui. comme un père protecteur, tu t'étais fait une raison et était prêt à donner la main de ta fille à ce dernier. « elle viendra. soupires-tu dans un sourire, fixant le visage de ton meilleur ami. elle vient toujours après tout. rajoutes-tu, d'un air presque triste. la bonté de la demoiselle était sans égal et tu te doutais bien que plus d'une fois, cela lui avait coûtée cher. hana est l'une des filles que je connais, à avoir le plus, le coeur sur la main et qui ne s'en cache pas, elle joue généralement carte sur table et quand elle chérie une personne, elle est comme moi sur ce point-là, elle ne la lâchera pas. » idiots du village, à vous deux, vous étiez deux cas quand vous le vouliez. relevant ta carcasse, tes deux coudes viennent te servir d'appuis contre ce matelas peu confortable. alors que ton meilleur ami, une nouvelle fois, te rassure et t'offres ces mots réconfortant. t'as du mal à lui répondre car, actuellement, tu n'étais pas là pour te plaindre, ni même lui faire part de tes doutes, de tes changements d'humeurs répétitif. alors, tu fuis un peu, souriant de manière un peu gênée, tu hausses ces épaules. « t'en fais pas pour moi, je sais que si j'ai besoin de me plaindre un jour, je pourrais venir te voir. » mais pas aujourd'hui. car tu n'allais pas le bassiner avec ces conneries futiles. non, au contraire. et alors que tu t'apprêtais à enchaîner, plusieurs tocs se font entendre contre la porte. une infirmière, dont tu déjoues vite l'envie de la regarder de haut en bas. qu'importe son joli minois, tu ne devais pas. tu étais un nouvel homme, au revoir le ken célibataire qui saute sur tous ce qui bouge. évitant tout contact visuel avec cette dernière, tu lui demandes pourtant gentiment si tu pouvais rester ici pour la nuit. un rire fait écho dans la pièce alors qu'elle s'excuse. cela voulait certainement dire que tu allais pouvoir rester.

code de neovenus


pour t'faire la bise j'te baise
j't'emmène dans des mauvais diez ☽ en pantoufles dans l'game. a l'enterrement en ch'mise hawaïenne. a part faire du sale j'ai pas d'plan B. en bagarre y'a mon sexe en guise de troisième bras. j'suis le grand méchant loup qui fait peur dans les fables, j'ai 86 enfants et 132 femmes. n'oublie jamais que, du sale, je suis l'empereur.
Revenir en haut Aller en bas
p101
avatar

Messages : 589
Age : 27 ans (13 Août)
groupe : fan club officiel de D.MAN
rôle dans le groupe : président
nom de scène : teddy
occupation : Compositeur, arrangeur, orchestrateur (projette de travailler pour devenir producteur). Il s'occupe aussi de la gestion des lumières dans les clips (mais ça l'intéresse de moins en moins) et des remix de titres lors des événements musicaux.
avatar : Lee Seong Hwa bae
DC : Mr. Wang
Points : 154

p101
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t4404-tae-hwan-j-suis-pas-feignant-mais-j-ai-la-flemme#80674 http://www.lights-camera-action.org/t4421-cho-young-kwang-hakuna-matata http://www.lights-camera-action.org/t4803-moon-tae-hwan http://www.lights-camera-action.org/t4786-moon-tae-hwan#86027 http://www.lights-camera-action.org/t4710-moon-tae-hwan-teddy89#84692 http://www.lights-camera-action.org/t5747-teddy-moon-tae-hwan#98441 En ligne
Message
Ven 9 Juin - 7:14

too young to worry
Now & then I try to find a place in my mind, where you can stay awake forever
Un rire bête m'échappa à sa réaction que j'attendais au tournant. Quand il sortait un truc en anglais, c'est que ça lui venait vraiment des tripes, il n'y avait pas à remettre ses paroles en question. Par contre, le truc des fanfictions... si j'avais eu le cerveau moins drogué, j'aurais trouvé une réplique du tac-o-tac... mais devinez-quoi ? C'était pas le cas. Du coup, le temps que j'essaye de former une phrase catchy dans ma tête, eh bien les secondes s'étaient écoulée, donnant sans doute l'impression que j'essayais de me trouver une excuse pour réfuter sa supposition, alors qu'il avait tapé dans le vrai. À court de répartie, c'est finalement un « Non. » qui m'échappa en sonnant presque louche pour toute personne n'étant pas dans mon esprit engourdi. Heureusement, le sujet ne s'éternisa pas sur le yaoi que certaines fans folles prêtaient à notre relation. C'est pas ça qui me ferait pourtant diminuer le nombre de posts relatifs à Ken sur mon instagram. J'avais pas à me cacher d'être fier de mes amis... et bon, peut-être que les commentaires des netizen m'amusaient un peu, aussi.

Alors donc, mon aîné commençait finalement à accepter ma relation avec sa protégée, hein ? Tant mieux. Il n'avait pas le choix, de toute manière... je n'aurais pas reculé face à mon attirance, même avec toutes les menaces possibles. La seule chose qui aurait pu me retenir de me rapprocher d'Hana, c'aurait été de savoir qu'il était lui-même intéressé par elle (parce que quand même, le bro code passait avant tout). « Ouais... » Vivement qu'elle vienne, tiens. J'étais carrément pas présentable, mais bon, elle faisait partie des gens que je voulais avoir à mes côtés en ce moment, bien que le frangin passait avant n'importe qui, malgré tout. « Je t'avoue que ça m'a surpris de m'en rendre compte... quand je l'ai croisée la première fois, elle ressemblait plus à une gamine capricieuse qu'autre chose. » Mais après réflexion, je crois que la demoiselle était juste à bout de nerfs, sur ce plateau de tournage où on s'était rencontrés. Stressée à l'idée que son avenir en tant qu'artiste s'évanouisse pour de bon, si jamais la chanson faisait encore un flop. Les fois suivantes, les choses avaient cependant pris une autre tournure. Comme le gros débile sous morphine que j'étais, je me mis donc à sourire dans le vide, jusqu'à ce qu'il reprenne la parole concernant mes dernières paroles. « Yeah, anytime, bro. » Je tournais la tête vers lui pour mieux le regarder en comprenant malgré tout qu'il voulait éviter de parler de sa situation maintenant, depuis le temps que je le connaissais, et n'insistais donc pas. C'était pas le moment, hein ? Il savait qu'en cas de besoin, il n'aurait pas besoin de faire le fier devant moi. On était un peu pareils, les deux têtes de cochons... donc je respectais ses choix. Pis bon, le dude acceptait déjà de jouer au jeu de la chemise d'hôpital, alors au niveau de l'orgueil mis de côté, on était haut sur l'échelle. Allez me trouver une amitié qui dépassait ce niveau-là de solidarité, heh. Pas possible.

Voila que finalement, l'heure de l'infirmière arriva et croyez-moi que pour le coup, ils n'avaient pas envoyé la pire. Malgré ses crocs et sa tenue pas forcément sexy, elle était quand même pas mal dans son genre (Ken confirmait, hein?). Une fois les détails réglés concernant le fait d'avoir mon ami avec moi pour la nuit, la trentenaire tira tout de même le rideau entre les deux lits pour me changer mon pansement à la tête, puis s'en alla comme elle était arrivée. Dès que la porte se referma, un pouffement m'échappa alors. « Ca va aller ? »  Je lançais un coup d'oeil à mon ami, mais mes paupières se faisaient malgré tout lourdes, alors bien que j'eus tenté de maintenir la conversation avec lui le plus longtemps possible, ma tête finit par complètement se laisser aller sur l'oreiller et je sombrais presque immédiatement dans le sommeil.
©junne.




Who said it's easy, to be loved, When you look over your shoulder and only see the wasteland? Just got to carry what you can, Have the heart of a giant, but know you're a man.
Revenir en haut Aller en bas
p101
avatar

Messages : 505
Age : 29 années qu'je pourris la terre de ma présence. sry.
groupe : solo af, him and only him.
nom de scène : D.MΔN. stand for Detroit Man mais, ça accouple parfaitement avec un autre doux surnom. dick man pour les intimes.
occupation : rapper, sortant de son underground et de sa grotte de staff. il vient délivrer la parole sacrée à sa manière. ex-manager de mes 4 beurettes, les afterglow c'est mes bébés, le premier qui s'approche un peu trop, j'promets pas qu'il s'en tire vivant. parolier / compositeur à ses heures très perdues, si vous voulez ses lyrics ou un son de lui, va falloir le motiver et allonger la thune.
avatar : ft. jeong gi seok (simon d.) ultime bae
Points : 31

p101
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t3580-kim-ken-j-ai-deja-mes-barbies http://www.lights-camera-action.org/t3587-kim-ken-love-yourself-like-kanye-loves-kanye http://www.lights-camera-action.org/t3588-kim-ken-kardashian-s-life http://www.lights-camera-action.org/t3589-kim-ken-drake-stop-it-for-fuck-s-sake http://www.lights-camera-action.org/t3590-kim-ken-kimk_official http://www.lights-camera-action.org/t4601-d-man-kim-ken
Message
Lun 19 Juin - 7:10





you're some freaky shit, my brother. you really are - aesthetic une sensation nouvelle, beaucoup trop de choses étaient différentes de tes beaux jours. ces problèmes, ces joies, ces déceptions, ces angoisses. ta jeunesse était loin et se faisait d'ailleurs, ressentir dans ces moment-là et pourtant, cela n'était pas assez pour te faire ouvrir les yeux. au contraire, tes actions resteront certainement celle d'un enfant. syndrome de peter pan, un esprit enfantin dans un corps d'adulte. la pureté de tes actes, digne de l'insouciance d'un bambin, pour un esprit mature et bien pervers. un palette bien différente et qui pourtant arrivait à cohabité avec une aisance presque parfaite. ces yeux qui se tournent alors que d'habitude ils auraient profité de ces courbes et traits féminins que l'infirmière possédait.

finalement l'heure touchait à son terme et lorsqu'elle retira le rideau, tu étais dès lord, déjà armée de cette robe d’hôpital. fièrement habillé, c'est le coude reposé contre le matelas et la main tenant ton visage, bouche en cul de poule et ton autre main venant épouser de manière tendancieuse le creux du genou de ta jambe poilue que tu te révélas à ton voisin. pour finalement éclater de rire. pas peu fier de cette petite "blague" dégotée. même si tu aurais préféré discuter, que ce soit, quelques secondes de plus avec lui, tu le voyais déjà s'envoler pour le monde des rêves. silencieusement, dans un sourire, tu te lèves. t'approchant du petit bouton qui servait de relais pour la lumière, soupirant, il était l'heure. « oui, ça ira. » dis-tu presque dans un chuchotement, comme pour te convaincre toi-même de tes mots. dormait-il déjà ? tu n'en savais rien. cependant, il était certain d'une chose, c'est qu'il le fallait. tu te dois d'aller bien. même si le monde entier t'en veux, tu le dois à ceux qui t'entourent. que ce soit à tae hwan ou d'autres. car ô combien tu es détestable, tu n'en reste pas moins aimé par beaucoup. beaucoup trop de fous. beaucoup trop d'idiots.

code de neovenus


pour t'faire la bise j'te baise
j't'emmène dans des mauvais diez ☽ en pantoufles dans l'game. a l'enterrement en ch'mise hawaïenne. a part faire du sale j'ai pas d'plan B. en bagarre y'a mon sexe en guise de troisième bras. j'suis le grand méchant loup qui fait peur dans les fables, j'ai 86 enfants et 132 femmes. n'oublie jamais que, du sale, je suis l'empereur.
Revenir en haut Aller en bas

too young to worry ft. Ken

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» too young to worry 'bout burning out #ahva
» 06. Let's be young folks together - PV Santana
» IF I DIE YOUNG
» The Young And The Hopeless
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-