AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps

Permis de s'envoyer en l'air (InSu.Bro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Message
Dim 28 Mai - 12:59


permis de s'envoyer en l'air
INSU x MILAN

CHOREOGRAPHY + Vingt et une heures. Peut être presque vingt deux.  $upreme $ymbol avec Bermuda Triangle résonne toujours aussi fort dans la salle d’entrainement. Tu as laissé carte blanche à Insu sur sa proposition de chorégraphie, ce n’est pas ton registre habituel et tu veux t’y faire. Tu es avide d’apprendre et de découvrir de nouveaux horizons. La chorégraphie qui s’en rapproche le plus était certainement celle de Very Good des 6Rhymes. T’as enchainé les soirées ces derniers temps et physiquement, t’étais un peu à la traine dans l’après midi. Désormais bien dans le bain, t’arrives à suivre le rythme. Tu maitrises l’essentiel de la chorégraphie même si tu restes très critique envers ta performance. C’est toujours pareil, tu n’es rarement satisfait de toi même le premier jour et ça même si quelqu’un te dit le contraire. Tu apprécies l’échange de savoir-faire avec InSu, comme un élève et son maitre dont la position et le statut change en fonction des styles.

Un échange de regard. Une suggestion de sortie en boite et tu attrapes ton sac pour te diriger vers les vestiaires. Tu ôtes tes vêtements les uns à la suite des autres et InSu débarque alors que tu allais ôter la dernière barrière à ton intimité. « j’vais finir par croire que tu veux remettre le couvert… » Tu esquisses un sourire en coin, amusé. Tu n’as aucune gêne à ôter le sous-vêtement pour aller t’enfermer dans une cabine de douche opaque. « j’suis désolé de te décevoir, j’sais que t’en crève d’envie mais… » tu te marres tout seul ridiculement en frottant ton corps sous l’eau chaude. Ceux qui en parlent le plus sont ceux qui en font le moins, c’est quelque chose qui correspond plutôt pas mal à votre relation à vous deux. Tu ne restes pas trop longtemps sous la douche et t’habilles dans la foulée. Tu es concentré sur le travail d’apparence face au miroir, c’est ton côté égoïste à la limite de l’égocentrisme. Tu passes et repasses inlassablement tes mains dans tes cheveux blonds afin d’ajuster à la perfection une coiffure qui ne le sera plus dans quelques heures avec l’humidité et la chaleur de la boite de nuit.

Sur le chemin de la boite de nuit, tu sautilles comme un gamin à côté d’InSu qui doit déjà en avoir marre de toi. « Okey… donc si tu réussis à nous faire rentrer du premier coup, sans soudoyer le videur, j’fais ce que tu veux. » t’es joueur et c’est dans vos habitudes de vous charrier mutuellement. Tu réfléchis quelques secondes avant d’ajouter. « mais j’me sens pas en danger sur ce coup là… » t’es plutôt sûr de toi alors que vous approchez enfin du lieu. La dernière soirée était celle post-MUSA et tu ne t’es pas encore bien remis de celle-ci pour te remettre une mine ce soir. Et Kyu t’en voudras de lui faire ce coup une seconde fois.


Dernière édition par Svendsen Milan le Dim 4 Juin - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 2850
Age : vingt-six ans.
groupe : team fdp, représente.
rôle dans le groupe : touche à un membre de ma clique go, tu verras qu'on est pas tout seuls.
nom de scène : INSU-RTOUTLESTERRAINS.
occupation : Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M // chorégraphe, manager des monstruosités // seul dieu peut me juger.
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae krystal(ine), shin seok(ay) & jung hana(nas).
Points : 92

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t64-insu-body-language-is-ma-mother-tongue http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid http://www.lights-camera-action.org/t5393-nam-in-su#93629
Message
Dim 28 Mai - 14:05

surround yourself,
with people who will lift you higher.

milan&insu, aesthetic, ☾ L'échine s’enflamme. Le souffle court. Les ombres dansent au travers du sol tandis que, les reflets s'agitent à l'encontre de ces miroirs disposés – ici et là, au travers de la pièce. Seuls des soupirs, des crissements de chaussures et des froissements de vêtements se laissent entendre au travers des notes et des propos dévoilés en cette mélodie qui résonne depuis des heures, déjà. Heurtant leurs esprits et leurs sens auditifs, ils n'ont de cesse de réaliser ces pas, encore et encore, d'une manière instable et répétitive. L'aîné n'a de cesse de démontrer de multiples signes de fatigue tandis que, son cadet en quémande bien davantage. Ils avaient toujours tous deux partage ce désir de paraître irréprochables en ce domaine que pouvait être : la danse. Leurs corps n'étaient que, gagne pain. Leurs mouvements se devaient d'êtres proche d'une perfection en ces regards qui seraient disposés à leurs encontres. Et ce, malgré l'idée qu'ils pouvaient eux aussi être à bout, ils continuaient. Acharnés, professionnels. Ridicules, peut-être. Ils s'encouragent l'un et l'autre face à la présence de chacun, des sourires dissimulés, des regards curieux jetés. Les minutes défilaient et ce n'est qu'après de longues heures que, le calvaire pris fin. (…)  La proposition qui lui avait été fait, il avait douté d'accepter cela. Cependant, ne possédait-il guère le droit de vaquer à simples folies, parfois ? Lui qui favorisait l'idée de se mouvoir jusqu'à son antre personnel afin de trouver repos aux côtés de Morphée venait tout juste de voir ses plans chamboulés face à cette tête blonde. « Ben voyons. Se permet-il de pestiférer tandis que son sac fut jeté à l'encontre du sol, face à son casier où résidaient ses effets personnels. Sans gêne, il ôté parcelles vestimentaires afin de parvenir à suivre l'exemple du jeune homme. La douche, ne serait que supplément face au soulagement de mettre fin aux efforts physiques. Ricane, ricane. Tu ferais moins le malin, si je te forçais à faire tomber ton savon. » Allusion quelque peu malsaine qui en signifiait bien davantage qu'il n'osait en retranscrire verbalement. Jeu, enfantin au sein duquel ils trouvaient tous deux leur compte. Et, ce n'est qu'après de bien courtes minutes de soulagement qu'il fut – fort bien obligé, de délaisser le soulagement face à l'activité. Enfiler des vêtements convenables, c'était dans ses mesures. Se rendre au sein du boite de nuit, davantage de difficultés.

Il ne portait que très peu au sein de son cœur, ce type de bâtisse. Et pourtant, c'est pour les beaux yeux de son cadet et le désir de noyer le quotidien qu'il avait osé se prendre au jeu. Se laisser mener, aveuglement. Sans le moindre mot à dire, il était défié. Cette réglementation concernant l'idée que des hommes, aucunement accompagnés de demoiselles rendaient la tache difficile lors d'une entrée désirée. Il allait devoir la jouer fine, ou sincérité. Il n'était pas laid, après tout. Et son compagnon, ne l'était guère à son tour. L'Européen, l'Asiatique. C'était un duo qui, devrait fonctionner à son avis. L'effort vestimentaire se devait d'être souligné, et ce, malgré l'idée qu'il allait très certainement crever de chaud en arborer une telle veste. « Ah ouais ? » Le défi était finalement relevé, malgré les doutes concernant un échec cuisant qui allait être essuyé. Qui ne tente rien, n'a rien. Idée en tête. Il s'avance dangereusement de cet homme, grand, impressionnant, carrure qui en laisserait plus d'un prendre la fuite. Il ne se démène pas, arbore ce sourire écarlate avant que son regard ne soit redirigé envers ce groupe de demoiselles. Faire les paons, la jouer fine. Clin d’œil et le tour était joué. Feindre l'ignorance et monter un mensonge de toute pièce : répliquer que vous êtes en leur compagnie. « Bien sûr qu'on est avec elles, hé. » Allaient refuser l'idée d'être liées à de tels jeunes hommes ? Bien sûr, que non. Et c'est avec un esprit victorieux, qu'ils parvinrent à se frayer un chemin. « Alors, j'ai le droit à ce que je veux, hein ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 28 Mai - 15:02


permis de s'envoyer en l'air
INSU x MILAN

outfits + « j’suis déçu de toi… t’as besoin du coup de la savonnette pour réussir à pécho. » La provocation comme marque de fabrique. La nuit promettait d’être plutôt cocasse entre vous. Mais tu es joueur, c’est sûrement l’une de tes principales qualités en amitié.  Tu sais faire en sorte de ne pas t’ennuyer. Et en connaissant les limites de chacun, tu fini par savoir comment agir pour ne jamais blesser l’autre. Avec In Su tu avais la sensation qu’il n’y avait pas encore vraiment de limites entre vous, ou du moins il n’y en a plus eu depuis cette nuit là. Si l’eau froide de la fin de ta douche avait pour but de calmer les potentielles courbatures du lendemain, elle n’avait pas eu pour effet de refroidire tes ardeurs concernant la nuit à venir. Comme un gamin à qui on annonce qu’on part pour Disneyland, tu sautilles plus ou moins sur place. On a rapidement la sensation que les heures de danse n’ont pas suffit à t’épuiser. Ca n’est jamais assez après tout.

Tu ne sais pas si revenir sur les lieux du crime aussi rapidement est une bonne idée mais tu te fais la promesse à toi même de ne pas boire une goute d’alcool, ou bien de façon modérée – soyons plus réaliste. Et puis ce n’était pas dit qu’ils parviennent à rentrer dans la boite de nuit. Deux hommes sans femmes, qu’importe le pays, les boites de nuit n’aiment pas ça. C’est pour ça que tu démarres sur ce trottoir avec un air de défis. Tu veux essayer de le déstabiliser, d’être en position de force, presque de domination dans votre relation. T’es le p’tit frère, le boulet qu’on traine en boite alors qu’on n’a pas envie d’y aller. In Su accepte le défi avec trop de facilité. Tu penses donc que c’est gagné pour toi. Avoir trop d’assurance n’est jamais bon et c’est valable pour toi comme pour lui. Tu fais une petite moue quand tu le vois s’approche du videur et surtout du groupe de nana. L’effet européen ne manque pas, ton bras se pose sur les épaules de la jeune femme qui semble tout émoustillée à l’idée d’avoir touché pour la première fois un homme aux yeux bleus et d’un blond non faussement teinté. Tu exposes ton plus grand sourire, tu ne mets pas des bâtons dans les roues de ton ami non plus.

Vous vous frayez un chemin à travers le couloir de la boite de nuit. Tu déposes un baiser chaste sur la joue de la demoiselle qui s’en va rejoindre ses copines en sautillant. Tu auras fait une heureuse, espérant qu’elle ne reviendra pas vers toi espérant que ce soit, lui apprendre ton homosexualité lui briserait le cœur. In Su vient te rappeler que le défi comprenait une contrepartie. Tu humectes tes lèvres et le questionne du regard. « fait attention à ce que tu vas me demander… » parce que tu trouveras un moyen de te venger par la suite et de le ridiculiser si tel est son projet. Dans sa manière de te rappeler qu’il a le droit à ce qu’il souhaite, tu sens une forme de perversité inquiétante. Tu payes la table et suit le serveur jusqu’à celle-ci dans les hauteurs de la boite. Tout aussi en forme qu’avant ces heures de danse, tu bouges au rythme de No Promises Demi Lovato et Cheat Codes. Tu improvises un petit playback en ayant entendu la chanson que quelques fois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 2850
Age : vingt-six ans.
groupe : team fdp, représente.
rôle dans le groupe : touche à un membre de ma clique go, tu verras qu'on est pas tout seuls.
nom de scène : INSU-RTOUTLESTERRAINS.
occupation : Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M // chorégraphe, manager des monstruosités // seul dieu peut me juger.
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae krystal(ine), shin seok(ay) & jung hana(nas).
Points : 92

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t64-insu-body-language-is-ma-mother-tongue http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid http://www.lights-camera-action.org/t5393-nam-in-su#93629
Message
Mar 30 Mai - 4:01

surround yourself,
with people who will lift you higher.

milan&insu, aesthetic, ☾ Les corps s'embrasent, ils se déchaînent, se lient et se détachent sous le regard incrédule d'un homme se demandant – au final, pourquoi diable s'avère-t-il être planté en ces lieux. Le compagnon blondinet qui semblait s'aventurer à de vulgaires mouvements physiques n'y changeait rien, l'aîné vint planter l'une de ses mains au travers de sa chevelure brunâtre tandis que les questionnements n'avaient de cesse de heurter son génie psychique. Le choix de venir en ces lieux, avait-il été judicieux ? Ne le regretterait-il pas ? Il savait pertinemment qu'en compagnie de l'Européen, l'ennui n'était que futilité envolée. Et pourtant, il persistait à douter et redouter. Alors, il se décide finalement à accaparer l'attention d'un employé planté non loin de sa personne, index et majeur fièrement dressés, il commande de simples bières. Simple alcool qui ne les laisserait aucunement en plan, et ne parviendra guère à les faire sortir de leurs gonds sauf si l'un d'entre eux possédait l'alcool mauvais. L'aîné, n'était guère à côté dans cette catégorie et il doutait que son ami, le soit à son tour. « J'hésite encore. » Répliquait-il, tandis que ses doigts vinrent heurter en un geste quelque peu amusé. Le goût de la vengeance s'avérait être un plat qui se dégustait étrangement froid, pourtant. En ces lieux, la chaleur s'emparait de sa personne. Sa gorge sèche fut abreuvée en ce liquide jaunâtre pétillant et peu alcoolisé servis. Râlant, essuyant finalement ses lèvres à l'aide d'un simple revers de paume. Rictus amusé. « Si je n'avais pas été aussi sérieux, et fatigué. J'aurais pu te demander des folies, mais. Stop, il se reprend légèrement au travers d'un lourde inspiration avant que sa cambrure dorsale ne parvienne à prendre appui à l'encontre du premier aspect solide se glissant à son encontre. Quoi que... Restons simple, tu me payeras toutes les dépenses de la soirée, va. » Les problèmes d'argent, n'étaient aucunement un problème qu'il pouvait compter parmi les siens. Pourtant, ne pouvait-il pas profiter légèrement de cette victoire au goût de sa carte de crédit qui persisterait au sein de son porte-feuille ? Liberté monétaire, les commendes allaient fuser sans que le cadet ne soit libre de stopper le plus âgé. « Alors, dis-moi. Le coup de la savonnette, il se fait souvent où t'as réussi à finalement te poser ? » Souffle-t-il en un léger râle diffusé en ces mélodies qui le forcent – contre son grès, à hausser le ton et à s'approcher davantage de son interlocuteur afin de parvenir à soumettre son questionnement. Les conversations engagées étaient souvent banalités professionnelles, c'est en de tels lieux qu'ils pouvaient néanmoins être amenés à se livrer davantage sans que des oreilles et des regards malotrus bien trop curieux ne daignent intercepter l'information.

La curiosité était un bien vilain défaut, et pourtant. En de simples et vulgaires mouvements physiques, se mouvoir. Lascivement, mais sûrement sans trop en faire. « Qu'est-ce que tu comptes faire ce soir, t'abandonner ou rester tranquille ? » Non, il n'y avait (pour la première fois) aucune allusion fort étrange. Nouvelle curiosité dévoilée qui se devait d'être sustentée. « Je te préviens, si tu comptes te mettre la misère et te barrer avec le premier venu, je ne viendrais pas jouer les Super-héros, chacun sa pomme. » Sérieusement, l'un de ses bras vint trouver refuge à l'encontre des épaules de cette tête blonde. « J'espère juste que, tu tomberas sur plus banal que moi. Histoire de me regretter, légèrement. » Propos argumentés d'un ricanement qui se désirait être taquin. Se chercher, se trouver. Déballer des paroles sans queue ni tête, ainsi, soit-il.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mar 30 Mai - 9:34


permis de s'envoyer en l'air
INSU x MILAN

outfits + L’ambiance semble déjà presque à son comble alors qu’il n’est pas encore minuit. Ses coréens t’étonneront toujours. Et toi. Malgré des heures d’entrainement, t’es sur un petit nuage et tu sautilles fièrement jusqu’à la table que le serveur vous désigne. Tu ne t’assois pas. Tu préfères observer un moment la foule depuis là où vous êtes installés. Peut être que tu cherches à t’assurer de l’absence de tout visage connu. Il y en a certains que tu cherches à éviter. Tu déglutis, prend une grande inspiration alors qu’il fait déjà très chaud. Tu retires ta veste que tu accroches correctement à la chaise. Tu remontes les manches de ton pull au trois quart et glisse tes mains dans tes poches. Ton regard se pose sur Insu qui ne doit pas manquer de te dire ce qu’il attend de toi après avoir réussi du premier coup à vous faire rentrer dans cette antre. Il te dit qu’il hésite. Tu lèves les yeux au ciel, perplexe. Que peut il bien te demander ? Aller danser près du DJ ? Draguer une nana ? Tu l’aurais fait. Simplement pour jouer avec InSu. Le serveur apporte deux bières. Tu saisies la tienne et vient l’entrechoquer avec la sienne. C’est bien le seul alcool que tu t’autorises à boire ce soir, il en faudrait un paquet pour te mettre dans le même état qu’il y a quelques jours après la cérémonie des MUSA. Une cuite qui a laissé des traces. Tu bois une gorgée, toujours en le toisant. Tu attends avec impatience ce qu’il va te proposer. Tu secoues la tête face à sa soit disant fatigue. « fait pas ton rabat joie tu gâches déjà la soirée. » tu le taquines. Aussi pace qu’il a six ans de plus que toi mais que vous vous entendez tout de même très bien. Tu bois une nouvelle gorgée de ta bière, satisfait de ton breuvage. Tu manques de t’étrangler en l’entendant. Ok. C’est ton compte en banque qui va alimenter toute la soirée. « j’te préviens, t’as pas intérêt de commander un magnum. » Tu as les moyens, c’est plus ton côté radin qui refait surface. Tu poses ton verre sur la table. InSu est appuyé près de celle-ci. Il te questionne sur ta vie sentimentale, ou sexuelle, ou les deux. Tu ne sais pas trop ce que tu es censé répondre, ce que tu as le droit de répondre. « tu crois que j’ai besoin de ça pour pécho ? » tu ricanes puis te masses nerveusement la nuque. Tu regardes autour de toi et toises légèrement la foule à la recherche d’oreilles indiscrètes. Tu sais parfaitement que s’il pose la question c’est qu’il sait. En même temps, tu ne caches pas ta vie privée sur les réseaux sociaux. Tes publications Instagram se multiplient à son encontre même si tu ne dévoiles pas son identité et que ce n’est pas à toi de le faire. Tu fixes tes pieds et récupère ta bière. « si tu poses la question, c’est que tu sais très bien la réponse. » t’aurais voulu taquiner InSu en venant te coller à lui pour lui dire qu’il restait le numéro un dans ton cœur mais tu crains que la plaisanterie entre vous deux ne soit pas interprété comme telle dans le club. Alors tu ne le fais pas. Tu apprends progressivement les règles du métier et notamment celle consistant à protéger sa vie privée.

Tu profites du verre particulièrement rafraichissant tandis que ton corps suit doucement les vibes de la musique. Tu te laisses vite imprégner par tout ça, dans tes pensées. InSu te ramène à lui en te questionnant désormais sur tes projets pour la soirée. Tu esquisses un sourire. « nan, j’ai encore les séquelles d’une cuite d’il y a même pas une semaine, j’reste stage c’est promis. » tu exploses de rire lorsqu’il te menace de ne pas te venir en aide si tu venais à aller jouer dangereusement avec je ne sais qui. « t’es p’tet un super héro avec les minettes mais j’sais que tu ferais pas ça pour moi. » tu dis ça avec une pointe de jalousie. Tu lui souris presque avec tendresse quand il te souhaite de tomber sur plus banal que lui. Tu te mords la lèvre en pensant à ce quelqu’un. « j’sais que t’arrives pas à m’oublier mais faut que tu passes à autre chose, tu te fais du mal. » tu humectes lèvres, ramassant l’arrière goût de la bière. « fait moi plaisir, dit moi que t’as des vues sur quelqu’un d’autre que moi… » tu penches la tête sur le côté et tu termines déjà ta première bière cul sec. Tu t’es pourtant promis de rester sobre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 2850
Age : vingt-six ans.
groupe : team fdp, représente.
rôle dans le groupe : touche à un membre de ma clique go, tu verras qu'on est pas tout seuls.
nom de scène : INSU-RTOUTLESTERRAINS.
occupation : Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M // chorégraphe, manager des monstruosités // seul dieu peut me juger.
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae krystal(ine), shin seok(ay) & jung hana(nas).
Points : 92

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t64-insu-body-language-is-ma-mother-tongue http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid http://www.lights-camera-action.org/t5393-nam-in-su#93629
Message
Dim 4 Juin - 3:06

surround yourself,
with people who will lift you higher.

milan&insu, aesthetic, ☾ Les parcelles vestimentaires volent, abandonnées à l'encontre de ces surfaces planes que représentent : le sol, le bar et les tables, certains profitent néanmoins, de la présence de quelconques amis, connaissances, afin de glisser celles-ci aux creux de leurs bras, cependant l'aîné se contente de simplement disposer sa veste à l'encontre de ses cuisses lorsqu'il daigne poser son postérieur auprès de ce fauteuil lui étant destiné. La fatigue, avait-il répliqué. Il ne mentait aucunement à l'encontre de cet aspect, il l'était bel et bien. Et pas uniquement physiquement, mais tout à la fois mentalement. Il rêvait de ces jours où il parviendrait véritablement à prendre du repos, les vacances, ils les scrutaient et les attendaient avec une impatiente presque enfantine. Jusqu'à présent et depuis de bien multiples années, il ne s'était guère autorisé le moindre répit, son corps lui démontrant à l'aide de nombreuses douleurs et aspects qu'il se devait d'agir. Et ce, rapidement. Léger soupir quittant ses lippes, main divaguant à l'instar de sa chevelure brunâtre, gestes accompagnés d'un ricanement qui se voulait être sincère. Bien sûr qu'il connaissait la réponse face à ses questionnements, il désirait cependant entendre le blondinet s'exprimer et l'avouer en toute sincérité afin que nul doute ne soit ancré en ce sujet. Même si, l'idée de douter soit fort idiote. L'évidence même. « Je la connais peut-être, mais ça aurait été plus intéressant de l'entendre de ta propre bouche, plutôt que de simplement me fier à mon instinct. » Naïvement, le verre empli de bière vint se glisser auprès des lippes du Coréen afin de parvenir à ingurgiter ce liquide en de simples gorgées, noyer sa curiosité en l'alcool sous les regards inquisiteurs qu'il offrait néanmoins dans l'espoir d'obtenir un mot, un simple mot afin de confirmer cela. Ses jambes, mouvant au rythme des mélodies quelque peu électroniques et entraînantes. Il poursuivait, en ses élans verbaux. « Je suppose que, le coup de la savonnette est passé lors de cette ancienne soirée des remises de prix, hein. » Le corps de l'Européen n'avait très certainement pas du simplement essuyer une soirée emplie d'alcools, mais bien davantage au travers d'une literie. Sombre inconnu ou non, il ne désirait guère obtenir l'identité du visiteur.

« Je sais que, ça te ferait bien trop plaisir de te dire que je suis éperdu de toi telle une vulgaire adolescente en fleur, mais. Désolé chéri, j'ai réussi à noyer ma tristesse et mon abandon auprès de quelqu'un d'autre. Elle m'accepte comme je suis, elle. » Il mentait, et répliquait la vérité à la fois. Plongé en une certaine ambiguïté, l'une de ses mains vint heurter le crâne de son aîné afin de parvenir à ébouriffer très légèrement sa chevelure décolorée. « Je te vois zieuter, à droite et à gauche. Je suis sûr que, tu veux éviter des anciennes conquêtes, hein ? » Il remarquait ce genre de détails tout à la fois ridicules et importants, ce genre d'expression faciale qui se laissait distinguer sans que la personne concernée ne le remarque. « Je veux bien jouer le Super-héros, juste une fois si ça tourne vraiment mal. » Soupirant légèrement, une nouvelle tournée fut commandée. Quitte à poursuivre en ces lieux, s'hydrater s'avérait être indispensable. Quoi qu'on en dise, ces lieux étaient formatés à pousser la consommation et de simples bières ne parviendrait aucunement à les rendre mal. « Tu vas aller te frotter à la piste, ou tu préfères rester planter là à t'agiter sur ta chaise comme une gamine qui a envie d'aller pisser, encore longtemps ? » Il était prêt à se joindre à lui, si l'envie se laissait ressentir. Bien sûr, ils ne seraient que très peu capables de démontrer ce dont ils sont capables en de telles conditions cependant. Ils seraient des cibles faciles à approcher lorsqu'ils oseraient pointer le bout de leur nez.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Dim 4 Juin - 12:06


permis de s'envoyer en l'air
INSU x MILAN

outfits + S’il y a bien quelque chose qui ne change pas d’un pays à un autre, ce sont les boites de nuit. Mais pour le coup, tu n’as jamais été en boite de nuit en Norvège. Tu as seulement été en soirée privée avec mise à l’honneur des artistes pour lesquels tu travaillais. Donc tu n’es pas vraiment en mesure de comparer. Mais tu as développé un attrait non dissimulé pour les boites de nuit depuis que tu es en Corée. La musique, l’ambiance, la chaleur et les rencontres que l’on peut faire. Tes mains passent et repassent dans ta chevelure blonde coiffée en arrière. Ton corps se meut au rythme des ondes qui viennent frapper ton tympan. Tu apprécies les sons internationaux diffusés qui te font oublier que tu travailles dans l’univers fermé de la k-pop. InSu t’entraine sur une pente dangereuse. La question liée à ta vie amoureuse. Tu ne peux pas t’étonner de tout ça, c’est toi qui a posté la photo sur les réseaux sociaux. C’est toi qui a voulu rendre public le fait que tu étais avec quelqu’un. Tu lui renvoies la balle, parce qu’il connaît la réponse à sa question. Et lui te dit qu’il aurait voulu l’entendre de ta propre bouche. Tu lèves les yeux au ciel et secoues la tête. « ton instinct ? hein ? c’est comme ça que t’appelles instagram ? » Tu lèves un sourcil, interrogateur. Tu n’as parlé de cette relation à personne, et tu ne comptes absolument pas t’étaler dessus ce soir, surtout avec les oreilles indiscrètes qui peuvent trainer. Tu ne rebondis pas sur le coup de la savonnette. Toi comme ton partenaire, vous savez que vous n’avez pas eu besoin de cette méthode pour finir l’un avec l’autre. Tu te masses l’arrière du crâne à l’évocation de la soirée de remise de prix. Tu ricanes légèrement. « si tu savais la mine que je me suis mis… » et à quel point t’as vomi tes tripes cette nuit là. Tu préfères en rigoler aujourd’hui même si en réalité elle t’a servi de leçon pour un certain temps. « je dois te féliciter pour ton prix ? » tu t’approches et vient glisser ton visage près du sien, tes lèvres à quelques centimètres de son oreille. « quelle chance j’ai eu de coucher avec le meilleur chorégraphe 2017. » tu mimes une légère révérence face à lui, tout en exagération pour le mettre mal à l’aise, si seulement ça pouvait fonctionner.

Ton rire naturel et spontané se mêle à la musique tandis qu’il vient t’ébouriffer les cheveux. Tu secoues la tête et vient passer ta main derrière la sienne comme pour remettre en place ta crinière qui n’a pourtant pas bougé. « putain, j’ai fait ressortir ton côté hétéro… merde.. » tu fais une petite moue boudeuse, pourtant loin de douter de l’avoir dégouté des hommes. Il te fait remarquer que tu observes avec insistance la foule comme si tu étais à la recherche de ton ex. Tu hausses les épaules inspirant profondément sans savoir toi même ce que tu cherches à travers la foule. « j’aime l’idée que tu penses que je me suis taper tout Séoul en quelques mois, c’est bon pour mon égo. » C’est vrai, ce n’est pas le cas. Tu n’as pas masse de conquêtes ici, comme en Europe. Mais l’image que tu peux donner te plait, parce qu’elle contribue à ta notoriété. Tout ce qui t’importe c’est que les gens auxquels tu tiens sachent qui tu es réellement. Ton compagnon de danse et de soirée commande la deuxième tournée tandis qu’il te promet d’être un héros si tu en as besoin. Sauf que toi, t’as déjà acté que tu ne jouerais pas au con ce soir. Tu toises ton ainé alors qu’il te charrie une nouvelle fois. « Okey papy, je te laisse ici, tu gardes ma veste ou bien tu viens avec moi donner une petite leçon à ces profanes ? » tu te lèves de ta chaise, abandonne ta veste, tu remontes ton pull sur tes avants bras pour te diriger à reculons vers la foule, commençant à bouger sur Swalla de Jason Derulo & Nicki Minaj
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 2850
Age : vingt-six ans.
groupe : team fdp, représente.
rôle dans le groupe : touche à un membre de ma clique go, tu verras qu'on est pas tout seuls.
nom de scène : INSU-RTOUTLESTERRAINS.
occupation : Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M // chorégraphe, manager des monstruosités // seul dieu peut me juger.
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae krystal(ine), shin seok(ay) & jung hana(nas).
Points : 92

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t64-insu-body-language-is-ma-mother-tongue http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid http://www.lights-camera-action.org/t5393-nam-in-su#93629
Message
Dim 11 Juin - 10:04

surround yourself,
with people who will lift you higher.

milan&insu, aesthetic, ☾ La fragilité d'un homme, compliments en tous genres. Son ego flatté en ces propos, l'Européen savait pertinemment comment user de tels aspects à son avantage. La victoire de l'aîné au travers d'une telle cérémonie n'avait été que surprise et joie. Récompense. Lui, qui avait si durement travaillé en ces précédentes années venait finalement de voir ses efforts soldés d'une acclamation de la part d'autrui. Le trophée, aussi ridicule pouvait-il être. Il avait pris l'initiative de disposer celui-ci au sein de l'un de ses cartons, objets se devant de prendre place à l'intérieur de son futur et nouveau salon. Glissé sur une étagère, à la vue de tous. Égoïstement. Alors, naturellement... Le sourire écarlate arboré face à de telles paroles ne fut que partie remise. Sa chevelure brunâtre balayée vers l'arrière de son crâne – semblable à une imitation bâclée de son cadet. Il ricane, fièrement. « Je suppose que, tu peux considérer ça comme l'un des meilleurs souvenirs de ta pauvre existence et de tes précédentes conquêtes. Malgré l'idée qu'elles ne m'arrivent pas à la cheville... J'espère que la conquête actuelle est bien plus intéressante, que les précédentes. Je me sentirais bien moins coupable de t'abandonner ainsi, pour une femme. Douloureux, hein ? » Prétexte-t-il, sans la moindre once de gêne. En réalité, il n'était, en aucun cas, aussi imbu de sa personne cependant, il désirait taquiner bien davantage son compagnon en cette soirée qui risquerait bien d'être haute en couleur. (…) Pourquoi diable, avait-il osé émettre l'idée que le plus jeune se devait de rejoindre la piste plutôt que de simplement s'agiter et se dandiner ridiculement à l'encontre du siège dont il occupait précédemment ? Sa conscience lui hurlait de rester planté là. Surveiller leurs effets personnels, et vestes gisants ici – et là. Pourtant, il était déjà debout. Prêt à se jeter dans la fosse aux lions. Prêt à être coincé, telle une vulgaire sardine aux côtés de ces sombres inconnus. Il avait bien de la chance, d'être occupé du blondinet. Il ne laissait personne inaperçu. C'était un trait commun, en Asie : observer l'étranger de la manière la plus étrange et peu plaisante qu'il soit. Bêtes de foire, curiosité piquée à vif. Ils n'avaient de cesse de fixer le jeune homme. L'aîné trouvait cela fort bien déplacé, pourtant. Avait-il son mot à dire ? « Les gueux n'ont qu'à bien se tenir. » Soufflait-il, auprès du faciès de l'Européen avant qu'il ne parvienne à se mêler auprès de la foule. La place afin de parvenir à se mouvoir persistait dérisoire, néanmoins. Ils possédaient tous deux les capacités d'attirer l'attention à l'aide de simples pas de danse. Domaine de prédilection. La mélodie n'était que pleinement entraînante. Le forçant à se mouvoir, sensualité et taquin. Le choix de mouvoir son postérieur n'était aucunement possible, c'était davantage une... Obligation, que voilà. Lui, qui avait toujours favorisé le genre Hip-hop d'une manière personnelle et quelque peu féminin de manière professionnelle (car oui, Monsieur compte davantage de chorégraphies féminines que masculines à son actif), le changement était radical.

Regards complices, sourires en coin. Il était peut-être temps pour eux de véritablement jouer, plutôt que de simplement argumenter des pas hautement simplistes. Ça ajoutait un certain charme, la simplicité... Mais, il savait pertinemment qu'il n'avait pas bougé de son siège pour simplement agir de la sorte. S'il avait bougé, c'était afin de se montrer – un tantinet. Se faire remarquer, pour une fois. Profiter allègrement de cette soirée et de ce semblant de liberté. « Je suppose que, tu ne vas pas te laisser faire, hein ? » Répliquait-il, le ton légèrement haussé. Il y en avait, des hommes qui essayaient d'accrocher la gent féminine (ou masculine) à l'aide des quelques déhanchés. Cependant, feront-ils le poids face à eux ? « Je te suis, pour une fois. » Ajoute-t-il finalement. Que l’Européen montre, de quoi il s'avère être capable.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Message
Mar 20 Juin - 10:08


permis de s'envoyer en l'air
INSU x MILAN

outfits + Même lorsque la rupture est désirée, c’est toujours un peu difficile d’imaginer son ex avec une autre personne que soit. Alors même si tu n’imaginais pas une seconde avoir une véritable histoire avec Insu à ton arrivée à Séoul, ça fait tout de même un drôle d’effet que de l’imaginer dans les draps avec quelqu’un d’autre et pour le coup, d’autant plus difficile s’il s’agit d’une femme. Les bisexuels sont d’un fascinant à tes yeux. Difficile d’être avec un homme comme on peut l’être avec une femme, supposes-tu. Insu n’a pas trouvé meilleure défense que l’attaque de l’actuel individu partageant ta vie. Tes yeux virevoltent vers le ciel et tu secoues la tête. Tu n’es pas assez vicieux pour faire des comparaisons. D’autant plus que ce que tu vis actuellement va bien au delà d’une histoire de sexe, ou bien tu vas souffrir si ce n’est pas le cas. « ça te ferait bien trop plaisir que j’te parle de lui. » mais il est bien trop tôt pour que tu lâches le moindre indice sur lui. Tu préfères focaliser l’attention sur la femme sur laquelle il a jeté son dévolu. Tu fais une petite moue de comédie et attendrie ta voix. « qu’est-ce qu’elle a de plus que moi, en dehors de sa paire de seins ? » tu joues l’ex effarouché, presque attristé. Alors que tout ce qui t’intéresse c’est d’éventuellement connaître la jeune femme pour mieux comprendre ce qui aurait pu faire craquer Insu.

Alors qu’il avait pourtant semblé réticent à l’idée d’aller en boite de nuit, ton ainé te pousse à rejoindre la piste de danse plutôt que de rester sagement à votre table. Tu ne te défiles jamais lorsqu’il s’agit de danser. Les boites de nuit ne sont certainement pas l’endroit idéal pour exposer vos talents respectifs mais vous restez de meilleurs clients. Difficile de ne pas être au centre de l’attention lorsqu’en plus on est le seul européen en ces lieux. Tu es habitué à ces regards insistants sur ta tête blonde et tes yeux bleus. Tu avais dû recaler d’innombrables jeunes filles, assumant pleinement ton homosexualité leur regard avait changé, passage éclair de l’admiration au dégout. Ces mentalités te répugnent mais peu importe. Tu ne changeras pas pour eux. Vous n’avez aucune difficulté à vous frayez un chemin dans la foule qui s’écarte au rythme de vos pas endiablés sur cette musique aux paroles vulgaires. Il s’agissait là d’autant plus d’un hymne correspondant aux goûts hétéroclites d’Insu en matière de sexualités. Tu retiens toute remarque salace à son égard de crainte qu’il reparte sur le sujet et t’attaques plus personnellement. Le hip-hop n’est pas ton style. Insu t’as tout appris.

Simples enchainements sans aucune synchronisation. Tu as envie de te faire remarquer. De jouer les intéressants. T’es pas venu pour enfiler des perles. Tu n’avais pas l’intention de draguer et de finir la soirée accompagné, bien loin de là. Les remarques de ton ainé sonnent comme un défi. Tu cogites rapidement. Bien évidemment que tu ne vas pas te laisser faire. Il fini par dire qu’il va te suivre et ça te fait ricaner. C’est toi qui suis d’habitude. En temps normal, il est le maitre et toi l’élève. Il te faut donc partir sur une chorégraphie que vous connaissez tous les deux. Il y a en a un paquet. Tu ne pouvais rêver mieux lorsque le DJ décide de passer HUMBLE de Kendrick Lamar. Un échange de regard complice avec Insu et c’est parti. Titre idéal pour générer l’admiration de ces individus se déhanchant maladroitement depuis plusieurs heures. La foule s’écarte pour vous laisser la place de vous exprimer artistiquement. Les manches relevées sur tes avant-bras, tu sais que la démonstration ne fait que commencer. Tu aimes attirer l’attention ce soir alors que ce n’est pas ce que tu aimes faire d’habitude. Bitch. Sit down. Be humble.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Messages : 2850
Age : vingt-six ans.
groupe : team fdp, représente.
rôle dans le groupe : touche à un membre de ma clique go, tu verras qu'on est pas tout seuls.
nom de scène : INSU-RTOUTLESTERRAINS.
occupation : Mem8rE DE l'4e57hE71c 7e4M // chorégraphe, manager des monstruosités // seul dieu peut me juger.
avatar : im jaebeom (got7).
DC : kang junho(e), bae krystal(ine), shin seok(ay) & jung hana(nas).
Points : 92

staff
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lights-camera-action.org/t64-insu-body-language-is-ma-mother-tongue http://www.lights-camera-action.org/t74-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t73-nam-in-su http://www.lights-camera-action.org/t75-nam-in-su-ring http://www.lights-camera-action.org/t76-nam-in-su-knockout_kid http://www.lights-camera-action.org/t5393-nam-in-su#93629
Message
Jeu 22 Juin - 5:04

surround yourself,
with people who will lift you higher.

milan&insu, aesthetic, ☾ Ha ouais, l'Européen et cadet ne lésinait guère sur les moyens mis en avant concernant l'idée d'un tant, soit peu se faire remarquer face à ses compétences (et celle du plus âgé) résidant en ce domaine que peut être, la danse. Profession commune. La promesse de le suivre avait été faite et le jeune homme allait tenir celle-ci, malgré la fatigue, les courbatures et le désir de persister calme en cet antre. Il n'avait aucunement été capable de résister fort bien longtemps à l'encontre de se mouvoir auprès de la piste de danse. La faiblesse d'un homme, face à l'une de ses activités favorites. (…) Il ne tarissait guère d'éloges à l'encontre des compétences du blondinet, ils étaient tous deux similaires et acharnés en ce domaine. Ils apportaient tous deux leur touche au travers de leurs mouvements, cependant. La chorégraphie réalisée persistait similaire. Le brin hip-hop lui avait été appris, il le maîtrisait – dès à présent, avec une certaine aisance. La fierté heurtant le génie psychique du plus vieux, lui décrochant un large sourire écarlate étouffé entre de simples ricanements, ils s'amusaient. Se jouant, de ces sombres inconnus désirant apporter un regard à leurs encontres. La fierté gisant en son faciès, ils étaient facilement impressionnables les gueux de ce bas-monde. Et ce n'est que lorsque la mélodie pris fin qu'il parvint à mettre un terme à cette démonstration quelque peu égoïste. Le cadet n'allait peut-être pas être du même avis, pourtant. Le vieil homme avait fait son temps, sur la piste du danse... Ce qui l'attendait à présent : c'était, prendre place sur un bon vieux siège, seul, noyer ses lippes en de multiples alcools et simplement observer la foule en un jugement incertain. Il abdiquait tandis que ses mains furent dressées vers le ciel, hurlant à tout-va des propos afin que ceux-ci parviennent à être entendus. « Je suis trop fatigué et trop vieux pour ça, tu sais. » Le mensonge n'était que moindre, la vieillesse ne jouait peut-être elle pas à l'égard de ce fait, cependant... Le corps du jeune homme ne supportait en aucun cas le surmenage, ces derniers temps. Il devait réduire au plus vite l'acharnement et cela débutait en l'idée d'arrêter de faire le gigolo en boite de nuit dans l'espoir de parvenir à épater la galerie. « Ha, au fait. Elle ne m'a pas fait le coup de la savonnette, elle. J'ai tout de suite été charmé. » Plaisantait-il, finalement. Les propos furent naturellement argumentés d'un clin d’œil avant qu'il ne soit permis de prendre la poudre d'escampette afin de rejoindre ce siège précédemment occupé.

Le gamin régalait, il en profitait durant son absence (aussi courte serait-elle). Il prit soin de commander une nouvelle bière, lorsque la précédente fut terminée. Et ainsi, de suite. Il en avait bu deux, peut-être trois ou... Quatre, il ne comptait plus. La carte bleue du plus jeune elle très certainement le haïr, pourtant. N'est-ce pas là l'enjeu de leur précédent pari ? Après tout, il avait gagné. Il méritait bien de fêter allègrement cette victoire.

Curieusement, les mains de l'aîné s'agitaient au travers de la parcelle vestimentaire abandonnée par son acolyte, peut-être qu'il parviendrait à avoir en sa possession son téléphone portable afin de sustenter sa curiosité. Alors, il fouillait sans la moindre once de gêne le moindre recoin de cette veste noirâtre. Les unes, après les autres, il n'y trouva rien d'intéressant. À moins que... Bingo ? L'objet extirpé, il brandissait fièrement celui-ci. « J'en étais sûr... » Répliquait-il en un léger soupir. Pensait-il véritablement qu'il n'y aurait aucun codage à trépasser afin de débloquer celui-ci ? Les doigts pianotant, il enchaînait les erreurs. Il n'en savait rien, il n'en saurait rien. Pourtant, il obtiendrait réponses à ses questions. « Quand est-ce que, tu va te décider à cracher le morceau, hein ? » Répliquait-il, à l'intention de ce vulgaire objet, ou. Peut-être du jeune homme ?


Revenir en haut Aller en bas

Permis de s'envoyer en l'air (InSu.Bro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Permis de s'envoyer en l'air (InSu.Bro)
» L'inspecteur de permis de conduire était... bourré !!!
» Robynn ❥ « Tomber est permis ; se relever est ordonné. »
» « Tomber est permis ; se relever est ordonné. » [PV Raiko]
» PERMIS DE TRANSPLANAGE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lights, Camera, Action ! :: out of character :: rps-